AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Ca faisait longtemps *pv*

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Ca faisait longtemps *pv*   Ven 9 Oct - 20:44

Durant les soirées d’hiver, la nuit tombe très vite, et une fois de plus Britanny en faisait les frais. La jeune femme s’était dit que pour une fois dans le mois elle ne sortirai pas de la Gazette dans le noir, mais ce fut bien sûr peine perdue. Le rédacteur en chef étant un véritable dragon, elle avait du retravailler un article avec deux autres journalistes jusqu’à trois fois pour qu’il soit accepter pour la publication du lendemain. Oui, il y avait de quoi avoir des envies de meurtres parfois au sein d’un journal pareil, mais il roulait et finalement personne n’y prêtait attention. Qu’on torture les journalistes n’était rien, que le journal ne soit pas prêt en temps et en heure était une chose inadmissible.

La sorcière quitta donc les bureaux du journal aux alentours de vingt heure, ce qui était relativement tôt pour son emploi, mais trop tard pour ces projets. Tant pis, ça serait pour une prochaine fois. Britanny prit les rues au hasard, comme elles se présentaient en fait, puisqu’elle avait perdu sa soirée, autant profiter d’une balade improvisée.

La jeune femme pensait encore à son article, elle ne parvenait pas à comprendre pourquoi il n’avait pas été validé dès le premier jet, après tout, ses collègues et elle n’avait quasiment rien changé, et pourtant au troisième essais la feuille était acceptée… C’était à en devenir chèvre, vraiment!

Un courant d’air la fit frissoner au coin de deux rues, alors elle referma un peu plus la veste qu’elle avait revêtu. Sa main s’attarda l’espace d’un instant sur ce ventre qui commençait à sérieusement prendre de plus en plus de place. Elle sourit, puis reprit sa balade par défaut. La jeune femme s’estimait heureuse, elle n’avait connu aucun symptome de grossesse, pas de nausées, pas d’envies ou de dégoûts irrésistibles, rien. Parfois elle se demandait si tout cela était bien normal, mais apparement oui, alors tout allait pour le mieux… si seulement elle n’avait pas à penser sans cesse au père de l’enfant.

Britanny était dans ses pensées, complètement égarée dans celles-ci, lorsqu’elle entendit un bruit derrière elle. La sorcière sursauta, mais ne vit rien, peut-être n’était ce qu’un chat… Comme on n’est jamais trop prudente, surtout en tant que future jeune maman, elle sortit sa baguette et la tint fermement tout en reprenant sa route. Un second bruit se fit entendre, la jeune femme fit volte-face et pointa sa baguette en lumos devant elle, éclairant quelque peu les ténèbres environnants.


- Qui est là?

Elle savait qu’il lui suffisait de rejoindre la rue principale qui se trouvait à quelques mètres d’ici pour retrouver de l’animation, mais cela lui semblait être terriblement loin d’ici.

Soudain, une forme humaine se détacha de l’espace envahit par les couleurs et les incertitudes de la nuit. Britanny tint plus fermement sa baguette, qui était toujours en lumos, jusqu’à ce qu’elle reconnaisse la personne qui lui avait fait peur.


- Rayder?

Oui, c’était bien cet homme qu’elle avait rencontré un soir, il y a de ça plusieurs mois. La sorcière ne l’avait pas revu depuis, mais elle ne l’avait pas oublié pour autant. Il faut dire qu’ils avaient passé un moment assez sympathique ensembles.

- Rayder! Comment allez-vous?

Elle abaissa sa baguette, il était inutile de rester dans un état d’alerte, surtout avec le vampire. Il était plus que certain qu’il ne lui arriverait rien en sa compagnie. La jeune femme l’accuillit avec un large sourire chaleureux. Revoir une personne aussi gentille que pouvait l’être le sorcier était toujours un moment agréable.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps *pv*   Sam 10 Oct - 21:16

Rayder avait passé l'après-midi aux fourneaux. Cela n'avait pas déplu à sa pupille d'ailleurs…
Il devait s'exercer à faire des pâtisseries pour servir d'accompagnement aux boissons qu'il proposerait dans sa boutique: Kaninansuk. Il avait honte de l'admettre, mais Sateen était là pour servir de testeur. Pour sa part, la fillette était plutôt ravie du rôle qui lui était donné. Elle était contente d'avoir une tâche si importante et de pouvoir tester des sucreries faites par son tuteur.
Le vampire avait un palais assez délicat pour lui permettre de reconnaître certaines subtilités d'ingrédients passant dans sa bouche, mais était incapable d'en apprécier les saveurs ou autre. Difficile de se rappeler des goûts alors qu'on est mort depuis si longtemps. Voilà pourquoi le palais de l'enfant avait une place si importante. Il était de notoriété publique que les enfants étaient parfois difficiles à nourrir… alors si ses essais culinaires convenaient à la fillette, ils devraient convenir aux clients.

Pour l'instant il semblait bien s'en sortir avec les recettes de base tel les sablés et cookies.
Sateen s'en était régalé. Trop d'ailleurs! Il espéra qu'elle n'allait pas se sentir mal ce soir pour cause d'indigestion. Voilà! Il se sentait totalement coupable!
Il avait essayé de faire des pâtisseries plus sophistiquées, mais c'était visiblement trompé quelque part. La fillette avait la bonté d'être franche quand ça n'allait pas.
Le jeune homme l'avait renvoyé à la maison quand il commença à s'inquiéter pour le foie de l'enfant à la vue des quantités ingurgitées. Il continua à peaufiner la décoration des biscuits. Après tout, il pouvait encore apprécier une œuvre d'art alors il devrait s'en sortir tout seul sur l'appréciation des décorations d'un biscuit.
Il voulait aussi prévoir quelques sucres d'avance… Il s'amusait à les faire légèrement ramollir avec de l'eau et à les remodeler à la forme de dentition de vampire afin qu'ils collent parfaitement avec le nom de son enseigne: Kaninansuk ('Canine en sucre').

Le temps lui échappa littéralement. Il ne se rendit pas vraiment compte que l'heure était tellement avancée. Il lui fallait pourtant allez en ville pour acheter quelques ingrédients sorciers pour la décoration des gâteaux et les rendre un peu plus dynamiques… (il avait surtout peur que les sorciers n'apprécient pas des biscuits entièrement fait suivant une recette moldue).
Il s'arrangea avec Elerinna pour lui confier Sateen durant la fin de journée et la nuit. Il enfourcha ensuite sa moto et fonça à toute vitesse au Chemin de Traverse en ne se souciant pas des limitations de vitesse.

Coup de bol! Il arriva à temps avant la fermeture et ses manières de gentleman lui permirent d'obtenir l'aide et quelques astuces de la commerçante qui ferma bien volontiers sa boutique avec un quart d'heure de retard. Il plaça tous ses achats dans son éternel sac sans fond et entreprit de rentrer lorsque la nostalgie le surprit.
Il se souvenait parfaitement de ces ruelles sombres la nuit, une femme blonde fuyante et apeurée, une lycanthrope dont le pelage couleur neige tranchait avec la noirceur de la nuit. Une créature de la nuit tout aussi perdue que lui dans ce monde qu'il avait emporté dans ses bras hors de la ville.

Il grimpa sur les toits et parcourut en courant le trajet qui l'avait mené à cette rencontre.
Il s'arrêta en chemin lorsqu'il se rendit compte que ses déplacements n'étaient pas passés inaperçu et qu'un lumos avait été enclenché. Le vampire se pencha et son acuité visuelle lui permit de reconnaître la femme à qui il avait offert une tulipe diaprée près d'un lac.

Le jeune homme se laissa tomber dans la ruelle tel un gros félin et se ramassa aisément sur ses pieds. Il avait prit soin de descendre assez loin pour qu'elle ne le perçoive pas, histoire de ne point l'effrayer plus qu'il ne se doit, puis s'avança vers la lueur de la baguette de la sorcière.
Elle le reconnut immédiatement.

- Bonsoir, douce Viola.

Il s'inclina respectueusement devant elle avant de lui adresser un sourire.

- Je suis humblement que nos chemins se rencontrent à nouveau. Et je ne peux qu'aller bien lorsqu'une charmante dame me sourit comme vous le faites.
Vous semblez des plus ravies et resplendissantes, dame Britanny.


Il allait de soit qu'il avait noté que malgré son manteau refermé, elle avait pris quelques rondeurs sans se douter de ce qu'elle cacher réellement. Mais il aurait été d'une rustrerie éhonté d'oser ne serait-ce qu'évoquer ce détail avec une femme. De toute façon, les rondeurs avaient leurs charmes aussi bien que ces dames ne veuillent pas toujours partager ce trésor à la vue des hommes.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps *pv*   Dim 11 Oct - 19:30

Britanny était vraiment heureuse de voir ce sorcier si particulier, elle ne voyait quasiment personne en ce moment. Sa famille n’habitait pas ici, le père du bébé avait trop de travail, elle avait le sien, et sa dernière rencontre avec Johanna ne s’était pas très bien déroulée. Oui, en ce moment elle ne voyait pas grand monde, ou pas les personnes qu’elle voulait en tout cas, son patron commençait à sérieusement lui sortir par les oreilles.

- C’est gentil, même si ça n’est pas tout à fait vrai! Elle sourit se moquant gentiment de lui, mais d’elle également. Je ne peux pas vraiment être resplandissante après une journée pareille et cette petite chose qui me fatigue de plus en plus! Je dois être affreuse, mais c’est gentil de mentir!

Elle eu un petit rire, puis s’aperçut que Rayder avait une drôle de petite odeur… peut-être qu’elle ne provenait pas de lui, mais depuis qu’il était arrivée elle trainait alors que quelques instants plus tôt, rien n’adoucissait la froidure du soir.

- Vous sentez le sucre mon ami.

Son odorat de femme enceinte la poussait à reconnaitre plus facilement les odeurs. La jeune femme ne courrait pas après le sucre d’ordinaire, mais depuis qu’elle attendait un petit bout, c’était pire! Elle ne pouvait rien avaler qui en comporte… oui, étrange, mais c’est ainsi!

- A notre première rencontre vous m’offriez une tulipe, aujourd’hui vous dégagé une petite odeur sucrée… toutes vos rencontres sont délicieuses!

Britanny sourit au sorcier qui lui faisait face, elle n’aurait jamais pensé le recroiser un jour, et surtout pas ce soir d’ailleurs. Mais pourquoi pas en fait? Peut-être parce que sa vie était monotone à en mourir en ce moment, et que ce genre de « perturbation » ne pouvait pas venir troubler cet ordre! Mais justement ce qui donnait à notre sorcière l’envie de le remercier… elle se retint cependant de dire une telle chose, d’une part parce que Rayder n’aurait pas compris l’origine d’un « merci » à ce moment, et d’autre part parce qu’elle savait au fond d’elle que c’était un élan ridicule.

Hormis le fait qu’elle était visiblement très fatiguée et son ventre arrondis, pas grand-chose n’avait changé chez la sorcière, d’un naturel très mince et d’une nature à en faire trop, sa grossesse ne l’avait pour le moment pas beaucoup « remplumer », ce qui crérait certainement un scandale pour sa mère qui chercherait à l’engraisser à tout pris pour préserver sa santé… Mais notre sorcière était très satisfaite de son état actuel…


- Qu’avez-vous fais depuis notre dernière rencontre? Je ne veux pas paraitre indiscrête, mais nos chemins ne s’étant pas recroisés depuis…

Bon ok, elle était curieuse, alors il était normal qu’elle se demande, et surtout lui demande, où il était passé depuis tout ce temps. Elle travaillait beaucoup et n’avait pas beaucoup de temps pour « visiter » la ville, mais leur route aurait pu se croiser de nouveau beaucoup plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps *pv*   Lun 12 Oct - 18:05

Le sorcier lui rendit son sourire.
Pourquoi les femmes avaient tendance à rabaisser leurs atouts? Etait-ce pour que les hommes se sentent moins méprisables ou repoussants? Son attention à son égard était pour le moins touchante bien que toutes flatteries sortant de sa bouche à l'égard de la gente féminine n'étaient jamais des mensonges pour lui, mais une constatation qui allait de soi.
Une dame sortant d'une journée de travail harassant a certes une mine fatiguée, mais ce n'est que pour mieux tenter les hommes d'avoir envie de la chouchouter ou de prendre soin d'elle. Qui ne serait pas tenter en voyante cette charmante Viola de lui venir en aide afin d'éloigner la fatigue de son pauvre corps?!!

Lorsqu'elle fit référence à la petite chose qui la fatiguait, le jeune homme sembla subjugué par son ventre.
Il avait connu Sateen adulte, puis elle était retombée brutalement en enfance… il n'avait jamais eu le loisir de voir la petite se développer dans le ventre de qui que ce soit. De plus, il avait longtemps fui les vivants alors la promesse de la conception d'un nouvel être était restée quelque chose d'un peu théorique qu'il n'avait jamais vraiment approché. Britanny se présentait devant lui avec un futur être dans son ventre, l'acte de création suprême qui lui avait fait diviniser la Femme. La seule à pouvoir après Dieu créer un autre être à son image. Il semblait tellement fasciné par ce ventre que son sourire admiratif et béa ne pouvait échapper à personne.
Ce fait étrange le captivait tellement qu'il s'était mis presque à genou afin de mieux l'observer, avançant presque une main hésitante qui s'arrêta brusquement bien loin de l'objet qui le fascinait. Il était une créature de la destruction par essence, il ne pouvait se risquer à toucher une chose aussi pure de peur de lui faire du mal sans le vouloir.

Le vampire dut faire un effort de concentration pour se soustraire à l'attirance de ce ventre qui prenait forme pour ne pas paraître trop grossier aux yeux de la sorcière.
Il réalisait à grande peine qu'il s'était montré d'une grande rustrerie, il n'avait pas beaucoup écouté ce qu'elle lui avait dit. Les paroles étaient passées par ses oreilles, mais il avait eu du mal à les imprimer dans sa tête. Il croit que le mot "sucre" devait avoir eu une importance dans ses paroles. Voulait-elle manger? Après tout les femmes enceintes avaient souvent des envies culinaires…
Finalement elle lui offrit une opportunité de se racheter puisqu'elle lui posa une question sur sa vie présente. C'est donc avec un sourire ravi qu'il entreprit d'y répondre.

- Je vais ouvrir un petit salon de thé à Pré-au-Lard, il s'appellera "Kaninansuk". Je dois en effet rester dans le coin sinon ma pupille s'inquiéterait trop de mes absences et comme elle a le don de me rejoindre quand bon lui semble, je préférais travailler pas trop loin de la demeure qui nous abrite.
Je me teste à la pâtisserie. Ce n'est pas vraiment un domaine de prédilection mais il semblerait que pour l'instant j'arrive à m'en sortir avec un mande honorable pour ce qui est des sablés et des cookies.


Il se releva et s'inclina légèrement devant la dame.

- Mais je manque à mes devoirs, chère Viola. Une dame ayant passé une journée harassante et enceinte de surcroît devrait mériter diverses petites attentions de ma part. J'insiste pour que vous soyez mon invitée pour ce que vous voulez. Souhaitez-vous vous restaurer quelque part pendant que je m'occuperais de vos épaules? Il me semble que c'est un endroit sujet aux contractures dans votre situation… ou voulez-vous que je prenne soin de vos pieds?

Apparemment Rayder semblait ravi de pouvoir aider dans la pleine mesure du possible une mère enceinte qui accomplira dans quelques mois l'un des miracles de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps *pv*   Lun 12 Oct - 21:17

Britanny sourit comme une gamine, mais au fond elle était toute fière! Rayder était certainement le seul être vivant à s'être intéresser à son petit bidon, et tout le monde sait à quel point une femme enceinte peut-être suceptible sur ce point là. Au bien sûr il était le centre d'intérêt du futur papa, mais c'était normal, le contraire l'aurait rendu folle de rage de toute façon.

La jeune femme ne put retenir un petit rire amusé, elle était seulement enceinte, pas mourrante! Il était inutile de faire autant de choses pour elle. C'était très touchant de la part du sorcier, mais elle n'allait pas accepter une telle chose, elle aurait l'horrible impression de tirer profit de son état, alors qu'au départ elle ne voulait même pas de cet enfant.


- Vous savez, ce n'est pas une maladie très grave que d'attendre un enfant. C'est vraiment adorable de vouloir m'être serviable, mais j'espère ne pas vous froisser en refusant votre aide... Vous savez, à part me pomper l'énergie, la petite chose ne cause pas trop de désagrément. J'ai beaucoup de chance sur ce point là, si le contraire était arrivé je ne suis pas certaine que mon patron aurait été ravie.

Elle sourit, pour le moment elle devait bosser jusqu'à ce qu'elle ne puisse plus le faire, c'est à dire peut-être la veille de l'accouchement... On n'est pas des esclavagistes à la Gazette, mais si on tiend à sa place on n'a pas intérêt à faire un faux pas.

- Par contre je pourrais peut-être vous aider moi... enfin je sais que cela peut paraitre assez destabilisant, mais je travaille à la Gazette du sorcier, et peut-être qu'une petite annonce ne pourrait pas faire de mal à votre affaire! Je le ferai de bon coeur.

Britanny avait envie de l'aider, alors que c'est lui qui lui avait proposé en premier ses services... on peut dire que cette fois elle n'était vraiment pas délicate. Comment pouvait-elle se rattraper. Raaah reine de la boulette, miss of Woodbury!

- Je... eh pour votre proposition, vu que je ne suis pas très chevalière sur ce coup... peut-être que vous pourriez simplement me tenir compagnie. La seule personne qui m'attende ce soir est mon hibou, et encore! Je pense qu'à cette heure il est partit chasser.

Elle rit de la bétise qu'elle venait de dire. Il est certain que Pico n'avait pas du l'attendre pour partir chercher son repas, bien qu'elle essayait de le remplumer un peu après son coup de moi, la sorcière ne parvenait pas à le laisser tranquille ne serait-ce qu'une soirée. L'animal avait son petit caractère, elle devait faire avec. En tout cas, elle proposait cette option là au sorcier, mais libre à lui de la refuser. Britanny comprenait parfaitement qu'il est d'autres chats à fouetter, d'autant plus qu'il avait la petite demoiselle à s'occuper... eh Sateen si la mémoire de notre sorcière ne lui faisait pas défaut.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps *pv*   Mar 13 Oct - 21:16

Le sorcier était un peu penaud.
Comme d'habitude, il semblait avoir mis les pieds dans le plat et à pieds joints. C'était toujours ainsi, ou la plupart du temps ainsi, lorsqu'il était en compagnie du beau sexe. Un véritable problème: toujours vouloir bien faire et finir par obtenir parfois l'effet inverse… il fallait dire qu'il n'avait jamais trop compris les femmes. D'un autre côté, il était évident que tenter de comprendre des êtres si complexes et entiers alors qu'on était soi-même une personne assez simple.

- Je suis désolé si je vous ai fait croire que votre grossesse vous fragilisait tant. En fait, c'est la première fois depuis très longtemps que j'approche une femme enceinte de si près… je pense que mon euphorie d'être si proche d'une créature en devenir me rend des plus gauches. Veuillez excuser ma maladresse, dame Britanny. Mais si votre patron vous torture trop, je pourrais lui rendre une visite de courtoisie si vous ayez l'amabilité de me fournir son nom.

Elle lui apprit qu'elle travaillait à la Gazette du Sorcier.
Ainsi la jeune femme était une journaliste. Cela pouvait signifier qu'elle pouvait être deux fois plus curieuse qu'une femme ordinaire. Dans son cas, ce n'était pas grave puisqu'il ne veut pas faire de mal à la gente féminine… mais il devrait peut-être faire attention à ne pas révéler par mégarde sa véritable nature.
Les sorciers devaient avoir affaire avec certainement plus d'affaire de vampires que les autres sorciers. Ce qui fait, qu'elle risquait d'avoir facilement des a priori sur sa non-vie si elle devait être étalée sans précautions un de ces jours. Tout comme il aurait peur de l'inverse… Un article sur un gentil vampire pourrait suggérer aux esprits détraqués qu'ils avaient une proie facile pour une chasse. Lorsqu'il était question d'un homme dans une histoire, il allait de soit que ça pouvait dégénérer de manière incertaine. Mais ça devait toujours dégénérer car l'homme était le contraire de la femme: un destructeur et non un constructeur doublé d'un protecteur.
Pour autant, une petite annonce discrète sur son établissement pourrait sûrement faire du bien au lancement de son entreprise.

- Il est vrai que cette initiative me ferait plaisir, mais je ne voudrais pas venir à abuser d'une femme enceinte…
Sinon, sachez, belle fleur, qu'il n'ait de tâches plus nobles et qui ne me ravisse autant que de tenir compagnie à une représentante du beau sexe. Cette invitation devient encore plus alléchante puisqu'elle émane d'une femme enceinte. Difficile de résister… mais c'est un véritable plaisir que de succomber sans résister, chère Viola.


Le jeune homme fit une courbette devant la sorcière et lui adressa un sourire ravi afin de souligner une nouvelle fois son acquiescement volontaire à cette tâche valorisante.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps *pv*   Mar 13 Oct - 22:14

Britanny sourit, son patron était un monstre, mais il fallait bien avouer qu'il tenait la Gazette d'une main de fer, mais surtout de maître. Le journal n'avait certainement pas été aussi bien tenu depuis des années, même si pour cela les journalistes se récupéraient pas mal de repproches à longueur de temps.

- Ca va aller, ne vous en faites pas. En tout cas, je ferai de mon mieux pour que vous ayez votre petite annonce, c'est la moindre des choses que je puisse faire pour vous.

La sorcière était contente de savoir qu'il acceptait de rester avec elle, elle avait beau se voiler la réalité... Apophis lui manquait terriblement...

- Merci.

Britanny marchait tranquilement, mais à un bon rythme, aux côtés du sorcier. Le deuxième trimestre était certainement le plus "tranquille", la femme enceinte ne se sentait plus autant malade qu'au début (si tant est qu'elle l'est été), et ne se sentait pas trop lourde non plus... ce qui ne tarderait plus à arriver pour la jeune femme.

- J'espère que je ne vous ai pas frustré. Je n'aime pas beaucoup qu'on s'occupe de moi comme ça, je suis assez indépendante et enceinte ou pas je garde mes habitudes.

Elle eu un large sourire, Britanny avait un sacré caractère parfois, et l'indépendance était certainement l'un de ses traits qui ressortait le plus. Qu'y pouvait-elle? On a chacun nos petits travers.

Le futur bébé avait-il sentit le caractère particulier de la personne qui tenait compagnie à sa Mère? Impossible de le dire avec certitudes, mais Britanny reçut deux jolis coups de pieds. Elle commençait à en avoir l'habitude, ça fait déjà un bon mois qu'elle le sentait remuer. Merveilleuse découverte, mais parfois un peu douloureuse.


- On ne se rencontre que la nuit dites moi... coïncidance ou vous préférez vous promener à cette période de la journée?

La sorcière se souvenait avoir rencontré Rayder pour la première fois, une nuit également. Peut-être que ça n'était que le hasard, peut-être que lui aussi travaillait jusqu'à pas d'heure, ou peut-être qu'il aimait juste ces moments. Il y avait des millions de possibilités.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps *pv*   Mer 14 Oct - 19:16

Une annonce n'était pas vraiment la moindre des choses que lui devait une femme.
Pourquoi ne concevaient-elles pas toutes facilement leur supériorité sur le genre masculin? Ou au moins sur lui… Il se montrait docile et possible et parfois il se demandait si il en faisait assez puisqu'elles n'en profitaient pas toutes assez.
Il se redressa.

- Vous ne me devez rien, très chère fleur. J'avoue être avec vous pour mon simple plaisir de vous être utile. Aucune compensation n'est réellement méritée pour ma part.
Sachez que c'est plutôt moi qui vous suis reconnaissant et vous en remercie.


Il ne voulait pas vraiment qu'elle se sente obligée de le remercier comme elle avait fait alors qu'il faisait ça de bon cœur et que sa compagnie lui profitait certainement plus à lui qu'à elle. Peut-être était-ce pour ça qu'il tentait de se montrait servant au possible: afin que la balance de cette rencontre ne penche pas trop en sa faveur.

Rayder ne put s'empêcher de lui offrir un sourire doux.
La sorcière semblait porter beaucoup d'affection à son indépendance. Les femmes avaient tellement de facettes qu'il ne se lassait jamais de voir les différences de brillances dans ces joyaux bruts. La jeune femme semblait forte et décidée à la rester, malgré sa grossesse et sa présence docile. Bien qu'il aimerait lui être utile au possible, il ne pouvait non plus aller contre sa volonté.
Il se sentait un peu frustré, bien qu'il ne le montra pas.
Etrange de se sentir frustré de ne pouvoir servir quelqu'un… après tout les vampires étaient des créatures éprises de liberté et ses chevauchées nocturnes laissaient ressortir cette facette cachée de son être.

- Dans ce cas, je tenterais d'éviter de froisser votre sensibilité en me montrant exagérément prévenant. Si cela devait être le cas, vous n'aurez qu'à me prévenir et je m'évertuerais de corriger mes erreurs. Je ne voudrais pas vous paraître grossier en n'écoutant pas vos attentes.

Un petit geste de la part de la jeune femme lui fit se demander si le bébé la maltraitait un peu.
Non. Ce n'était pas possible… Il fallait attendre longtemps pour qu'il agisse. Il se souvenait que c'était les médecins qui sortaient l'enfant sans réelle vie, dans une sorte d'apnée prolongée si on peu dire, pour les faire crier après un geste savant afin que leur vie débute.
D'un autre côté, il crut se souvenir qu'il était de notoriété dans sa jeunesse que les bébés donnent des coups de pieds au ventre de la mère… Quand on voit à quelle point la médecine était en retard par rapport à aujourd'hui, on était en droit de supposer que le pauvre fœtus devait se casser la figure de temps en temps dans une poche trop grande qui ne lui permettait pas d'avoir une position fixe.

Elle semblait avoir remarqué qu'ils se croisaient de nuit.
Bine qu'il lui arrive de sortir le jour bien emmitouflé pour ne pas offrir directement sa peau au soleil, la nuit demeurait l'instant de la journée où il y avait moins de risque pour lui. Certes il pouvait se permettre de se dévêtir en intérieur tant qu'il ne s'approchait pas trop des fenêtres. Il avait du ensorceler les rares fenêtres de sa boutique afin qu'elles soient légèrement teintées, mais assez peu pour que les clients puissent voir l'extérieur, et en même temps qu'elles retiennent suffisamment les rayons nocifs le temps du service et qu'il puisse ensuite se mettre hors de portée. Heureusement qu'un bon éclairage magique trompait l'assistance en faisant croire à la lumière du jour alors qu'elle n'était en fait qu'artificielle.

- Je ne dors pas beaucoup on va dire… Insomnies. Je mets donc à profit mes heures nocturnes pour mes loisirs essentiellement. Mes heures diurnes étant plus réservées à m'occuper de Sateen, à la préparation de ma boutique et au développement de mes talents de pâtissiers… Sachez que j'en suis qu'à mes débuts sur ce dernier point malheureusement.
Mais je dois avouer que Sateen semble plus habile avec moi que moi avec elle, il me faut encore apprendre à ne pas tout lui accepter. Je crois que c'est ma tâche la plus dure et qui constitue mon meilleur échec. Je ne devrais pas m'en amuser ainsi car après tout son éducation et son bien-être reposent sur moi, mais j'avoue ne pas avoir été formé pour ça. Je suis heureusement aidé à présent dans cette tâche,
finit-il avec un sourire perdu dans le lointain.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps *pv*   Mer 14 Oct - 21:56

- Vous savez, je fais ça parce que je le veux bien. Ne vous en faites pas, pour ne pas vous froisser... disons que je le fais par amitié.

Amitié était certainement un bien grand mot pour désigner la relation qu'on entretenait avec une personne qu'on ne voyait que pour la deuxième fois. Mais Britanny n'avait plus le courage de chercher plus loin dans son vocabulaire pour trouver un terme plus approprié, plus en nuance. Et puis en y réfléchissant, peut-être que ce terme un peu en avance sur son temps, ne le serait plus dans peu de temps.

- Et puis ne vous en faites pas non plus pour mes réactions, je peux être un peu réactive, voire réagir au quart de tour pour trois fois rien. C'est pas de ma faute! je suis comme ça!

Elle sourit. Au moins on savait où on allait avec elle, tant qu'on arrivait à la suivre, parce qu'en plus d'être vive d'esprit elle avait tendance à sauter du coq à l'âne très souvent.

La sorcière écouta Rayder avec intérêt. Il se descendait face à ses compétences culinaires, mais aussi avec son autorité. Il ne fallait pas, Britanny était certaine qu'il cuisinait très bien ses petits gâteaux! Venant d'une personne qui était capable de rater une conserve c'était pas très très encourageant... mais l'attention y était.
Elle rit lorsqu'il lui dit qu'il n'avait pas été formé dans l'éducation d'un enfant. Pour une future mère c'était carrément le grand mystère également. Mais là fin marqua plus son esprit et elle répondit du tac au tac.


- Oh! une dame partagerait-elle votre vie?...
Pardonnez-moi, vous voyez je parle trop et trop vite! Bon eh... oubliez, s'il vous plait...


Quelle jolie gaffe! Il ne voulait pas l'importuner et c'était elle qui était très lourde sur ce point. Une curiosité trop forte pour être retenue, mais elle enchaina rapidement sur le sujet précédent: l'éducation des enfants.

- Vous savez, je n'ai pas encore eu de formation. Il me reste quatre mois avant le batème du feu, si je pu dire. Mais bon... je pense que je vais très certainement être inspirée par mes propres parents. Sans vous ennuyer avec ma vie, mes parents sont un modèle pour moi, et je serai fière d'approcher ,ne serait-ce qu'un tout petit peu, de l'équilibre et l'harmonie qu'ils ont réussis à créer dans notre famille.

Ses yeux pétillaient d'une drôle de teinte à l'évocation de ses parents. Avec le père de son bébé, ils étaient les personnes qui comptaient le plus pour elle, elle leur devait tellement...
La jeune femme ne s'imaginait pas capable de pouvoir faire aussi bien qu'eux, mais elle s'en inspirerait en ajoutant sa petite touche personnelle, c'était quand même son enfant.


- De toute façon, je pense qu'il n'y a pas un seul mode d'emploi pour ce genre de chose. Il faut écouter son coeur.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps *pv*   Jeu 15 Oct - 19:51

Par amitié…
C'est bien: l'amitié! C'était une notion qu'il affectionnait, particulièrement lorsque c'était en compagnie d'une dame. Le concept fit resplendir son sourire. Il aimait bien être avec ami avec des femmes. Ainsi ils pouvaient avoir une interaction profitable avec elles, les aidant et les soulageant de leurs divers maux sans risquer de ravir leur cœur alors qu'il se réservait le sien pour le néant afin de ne faire aucun mal à ces créatures magnifiques.
Du moins, c'était vrai jusqu'à ce qu'il rencontre Bellatrix Lestrange et qu'elle lui vole, avec son consentement, ce bien précieux. Ironie du sort, elle l'emporta avec elle dans le néant. Rayder savait qu'elle lui avait promis qu'un jour une autre femme lui ferait découvrir les merveilles enfouies dans son cœur mort tout comme elle l'avait fait. Mais jamais une femme ne sera comme sa Belladone.

- Cela ne me dérange pas que vous soyez réactive. Je dirais plutôt que c'est distrayant tellement cela apporte d'imprévu dans le quotidien, lui révéla-t-il avec amusement.

Le vampire connaissait un peu ça avec Sateen qui s'était avérée être une tornade dans sa vie bien rangée.
Difficile de prévoir comme iront les choses quand c'est une enfant qui décide subitement de prendre le contrôle de sa vie sur un coup de tête. Il avait du mal à lui dire "non", elle savait que sa petite frimousse suffisait à faire tomber les réticences de son tuteur.

Le sorcier fut surpris par la formulation de la question de la jeune femme.
"Partager sa vie"… deux fautes dans si peu de mots… D'abord il n'était pas vivant, deuxièmement, il lui semblait que cette association de mots signifier plus ou moins quelque chose comme une relation très forte, le plus couramment scellée par le mariage.
Mais elle repartit bien vite sur un autre sujet.

Sa famille… des parents biens…
C'était il y a très longtemps pour lui. Une époque où il était encore en vie, une période que ses instincts primaires avait temporairement effacé. Ses parents n'étaient plus… la vieillesse les avait emporté. Il avait pris la décision de ne pas les revoir quand il avait commençait à reprendre le dessus sur la bête enfoui en lui: c'était trop risqué pour eux et le choc de revoir le fils mort en tant que vampire aurait sûrement été un choc trop grand.
Une non-vie peut être parsemée de pleins de regrets, même si la décision était la meilleure, elle n'en était pas moins difficile.
Sateen ne se rappelait plus vraiment des siens et semblait se contenter de sa présence, mais il se demandait parfois si il ne se leurrait pas en pensant que c'était peut-être mieux ainsi… après tout, il n'était pas vraiment l'image du idéal qu'il se faisait…

- Il ne m'est pas toujours facile d'écouter mon cœur dira-t-on… Mais un avis extérieur m'aide à faire un peu la différence entre ce qui est bien et mal pour Sateen.
Je ne sais pas vraiment le sens que vous accorder aux termes "partager la vie de quelqu'un". La femme qui m'aide à élever ma cousine nous a fourni un toit plus apte à son développement personnel que la chambre des Trois-Balais que je louais depuis plusieurs mois. Elle bénéficie ainsi d'une présence féminine qui pourrait se révéler importante quand elle grandira.
Vous pourriez penser que je tire parti de la gentillesse de cette dame et je serais d'accord avec vous. Je ne parviens pas à lui fournir un élément de compensation assez important pour que cet arrangement soit équitable. C'est une femme si douce et gentille, en même temps réservée et engloutie dans les ténèbres de son passé comme il m'arrivait de l'être. C'est une femme mélancolique et fragile, une personne qui déclenche vos instincts de la protéger lorsqu'elle vous regarde de ses yeux bleus innocents.
Bien que mon cœur ne lui soit malheureusement pas acquis, j'éprouve pour elle un puissant attachement qui la place autant sous ma protection que ma pupille.
Cela vous parait étrange?


Pourquoi ne le serait-ce pas?!!
Ses paroles pouvaient tout aussi bien être mal interprétées et être considérée comme une déclaration d'amour. Mais lui savait qu'il n'était pas lié à Elerinna comme il l'avait été pour Bellatrix.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ca faisait longtemps *pv*   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ca faisait longtemps *pv*
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 9-
Sauter vers: