AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Le calme précédent la tempête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

Harry Po
avatar



MessageSujet: Le calme précédent la tempête   Dim 9 Juil - 21:13

En ce début de journée habituel pour un mois de septembre en Angleterre (voir par là : temps pluvieux), Harry était assis à la table des Gryffondors. Il était calme et dégustait doucement des petits morceaux de tarte. Il avait le regard dans le vide. Il avait plutôt bien dormi et s’était à peu près remis de son arrivée au château plutôt turbulente.

L’heure était à présent à la méditation et il profitait de ces instants de calme. En effet, le premier cours de la journée était le cours de potions. Après une année de doutes et de haine envers son professeur : Severus Rogue, Harry savait enfin comment aborder ses cours.

Quoiqu’il arrive, quoiqu’il fasse, Rogue trouverait toujours quelque chose à lui reprocher. Son attitude était à présent la résignation. Il arrivait en cours à l’heure, écoutait la lamentation continue et soporifique du professeur. Lorsqu’il y avait des travaux pratiques il s’appliquait mais en sachant toujours que ça n’irait pas.

Les cours restaient un véritable enfer, mais l’avantage est qu’il savait où il allait et il savait qu’au bout d’une heure il en sortait.

Il avait donc appris à savourer le moment précédent les cours de Rogue. Durant ce petit déjeuner, il faisait le vide dans sa tête, tentait d’évacuer toute animosité et toute rancœur, pour ne pas (trop) s’emporter avec Rogue.

Il avait encore plus d’une heure avant le moment « M » où il devrait franchir le seuil de la porte. Il aimait bien avoir du temps et se réveillait souvent assez tôt avant ce cours.
Revenir en haut Aller en bas

Neville
avatar



MessageSujet: Re: Le calme précédent la tempête   Dim 9 Juil - 21:36

Neville n'était certainement pas aussi philosophe qu'Harry et ce matin-là, lorsqu'il pénétra dans la grande salle pour un petit-déjeuner qui pourrait bien être le dernier de sa jeune vie, le Gryffondor affichait sous les yeux des cernes qui signalaient clairement que la nuit avait été courte.
Et pour cause, Rogue était sa plus grande terreur, passer deux heures en cours dans son cachot poussiéreux et humide était une véritable épreuve de force pour le malheureux garçon qui n'avait envie que d'une chose dès qu'il se trouvait à proximité du terrifiant maître des potions : partir à l'autre bout du château aussi vite que ses jambes le lui permettaient.

L'estomac noué et la mine particulièrement abattue, il alla s'installer à la table de sa maison, tellement perdu dans ses pensées moroses qu'il ne remarqua pas Harry. Il lui fallu bien dix minutes de plus pour s'apercevoir que la tartine de pain qu'il avait saisi en s'asseyant était à présent terminée et qu'il se mordait les doigts depuis un bon moment.
Un peu réveillé par la douleur - les dents mordent, oui, oui ! - le jeune garçon cligna plusieurs fois des yeux avant de froncer les sourcils.

Secouant la tête vigoureusement dans un effort évident pour en chasser ses sombres pensées Roguiennes, il étira ses jambes sous la table, buttant par de là même celle de son voisin d'en face qui n'était autre que Potter en personne.
Surpris (comment ? Il y avait du monde à cette table ?) Neville n'en adressa pas moins un grand sourire à son camarade (il n'osait penser "ami") et le salua d'une voix encore engourdie par le manque de sommeil :

- Salut Harry, tu vas bien ? Tu as vu, des petits malins se sont amusés à laisser traîner une bouteille de jus de citrouille piégée dans la salle commune, une première année en a bu ce matin et elle s'est transformée en coq... Heureusement, elle est redevenue normale au bout de quelques minutes... C'est un coup des jumeaux Weasley tu penses ?

Neville avait soigneusement éviter d'aborder le sujet "cours de potion à venir", sachant qu'Harry détestait Rogue et que lui-même se crispait un peu plus encore dès qu'on parlait de potion.
Un peu détendu par son petit monologue, il se versa un bol de thé (on est anglais ou on ne l'est pas, diantre !) dans lequel il entreprit de tremper une tartine de miel.
Revenir en haut Aller en bas

Olivier
avatar



MessageSujet: Re: Le calme précédent la tempête   Dim 9 Juil - 22:20

Olivier venait de passer deux heures à s'entraîner sur le terrain.
Il n'avait qu'une envie: c'était que l'équipe soit au complet: enfin ils pourraient jouer, du moins s'entraîner, et leur montrer les différentes techniques qu'il avait élaborées avec acharnement et passion durant les deux mois de vacances, et bien entendu, pendant les cours qui avaient commencés il y a peu de temps. (Comme celui de Lockart, par exemple... Du moins au début, avant que ce malade ne s’adonne au lâcher de nains...)

D’ailleurs, cette association d’idées lui fit penser qu’il n’avait toujours pas été voir le BB (Bellâtre Blondinet) pour quémander un autographe pour sa mère qui le harcelait avec cela depuis son entrée à Poudlard, et même un mois avant, lorsqu’elle avait lit dans « Sorcière Hebdo »qu’il allait enseigner à l’école de son rejeton.

Entrant dans la grande salle, il se dirigea directement vers la table des Gryffondors, et ce qu’il vu le réjouit; POTTER.
Il avait appris son arrivée mouvementée, et avait compris pourquoi il ne l’avait pas trouvé dans le train les menant à l’école. Mais maintenant chose était faite, et c’est en affichant un sourire proche du prédateur qu’il vint se placer à coté de lui, saluant d’un signe de tête Londubat, dont il se souvenait après leur rencontre dans le train.

- « Potter... Tu comptes passer les sélections? »

Attendant la réponse, il se servit de la tarte au potiron tout en scrutant Londubat du regard, cherchant à évaluer si il ferait un bon joueur....

-"Toi Londubat, Tu joues? Il nous manque des joueurs..."
Revenir en haut Aller en bas

Harry Po
avatar



MessageSujet: Re: Le calme précédent la tempête   Lun 10 Juil - 21:49

Lorsque Harry vit Neville arriver à la table des Gryffondors, il réalisa qu'il y avait une personne qui avait encore plus de raisons que lui de redouter le professeur Rogue. Neville ne sembla même pas le voir et se lança sur sa tartine de pain comme quelqu'un qui n'aurait pas mangé depuis des semaines.

**Pauvre Neville.**

Il semblait très tendu et c'était plus que normal. Neville était vraiment le bouc émissaire de Rogue et il était plus que naturel qu’il aille à ses cours à reculons. Harry le regarda tristement mais n'osa pas lui parler tout de suite, préférant le laisser "tranquille" pour le moment.

Il se concentra donc de nouveau sur sa propre tartine.

Mais il sentit soudain un coup dans ses jambes et leva la tête vers Néville qui venait de réaliser qu'il était là. Il sourit à son camarade et lui répondit :


Salut Neville.

Harry retint un sourire lorsque Neville parla de la blague faite avec du jus de citrouille à une élève. La situation était évidemment loquace mais Harry ne voulut rire d'une telle farce. Heureusement l'aventure s'était bien terminée.

Je ne vois personne d'autre capable d'inventer quelque chose de la sorte !

Un sourire lui échappa tout le même et il ajouta:

On dirait qu’il va falloir faire attention à où nous prenons nos jus de citrouille à présent, si on ne veut pas se retrouver à faire "cotte cotte".

Il espérait par là dérider Neville et se détendre lui-même. Il regarda le thé de Neville se verser dans sa tasse et ne pu s’empêcher d’y retrouver la couleur de sa dernière composition dans le cours de Rogue.

Il regarda ensuite en l’air et essaya de chercher un sujet de conversation qui n’aurait aucun rapport de près ou de loin avec des liquides. Il commença à ouvrir la bouche mais Olivier arriva et se posa directement à coté de lui avant de lui demander s’il comptait passer les sélections.

Harry déglutit un peu plus rapidement que prévu son morceau de tartine et sourit à Olivier avant de lui dire.


Salut Olivier ! Les sélections ? Euh, oui sûrement, je vais le faire. Je pense.

Il se servit ensuite un autre verre de jus de citrouille (tout en ayant soigneusement vérifié avant qu’il ai une couleur normale et que les jumeaux Weasley n’étaient pas dans le coin). Mais il recracha tout lorsqu’ Olivier demanda à Neville s’il comptait jouer.

Il essaya de faire comprendre par différentes mimique que tout allait bien puis dit :


Désolé, j’ai avalé de travers.

Il s’appliqua ensuite à étaler du beurre sur sa tartine pour éviter le regard de Neville lorsqu’il répondrait à Olivier. Il aimait bien Neville, mais rien que le fait de l’imaginer sur un balai le faisait rire, alors dans une équipe de Quidditch ! Neville n’avait en effet jamais vraiment montré ses performances sur un balai, c’est le moins qu’on puisse dire.
Revenir en haut Aller en bas

Neville
avatar



MessageSujet: Re: Le calme précédent la tempête   Lun 10 Juil - 22:16

Neville avait salué Olivier d'un jovial "Salut Dubois" lorsque celui-ci avait rejoint la table du petit-déjeuner. Repenser à l'histoire de cette pauvre fille l'avait un peu détendu et les commentaires d'Harry ensuite avait fini de le mettre à l'aise. Pour un peu, il en oublierait presque qu'un cours de potion l'attendait.
Il se prit le temps de choisir une nouvelle tranche de pain et de la confiture de mûre tout en suivant l'échange entre Olivier et Harry. Neville n'était pas un garçon particulièrement loquace et il se contentait souvent d'écouter les autres parler.Il en faut peu, pour être heureux, comme dirait l'autre. Pour Neville, le bonheur, ce matin-là, se résumait à un petit-déjeuner en agréable compagnie.

A l'instar d'Harry, il manqua de s'étouffer lorsque Dubois lui parla des sélections. Lui, Neville Londubat, gaffeur de première et maladroit comme pas deux, lui, le roi des bourdes, dans une équipe de quidditch ? C'était du suicide pur et simple ! Au bout de trois minutes - voire moins - le match serait suspendu.
Comme batteur, il blesserait certainement un maximum de joueurs, y compris de son équipe, en un minimum de temps.
Comme poursuiveur, il manquerait tous les souaffles.
Comme attrapeur, il ne serait même pas capable de voir le vif d'or s'il était devant son nez.
Et ne parlons pas de ses performances de gardien, un véritable cadeau pour l'équipe adverse !

Sans compter que le jeune garçon avait le vertige. Son premier cours de vol avait été un fiasco total et il avait fini à l'infirmerie après deux minutes. Pour un premier jour de cours, on avait connu mieux.
Il s'esclaffa joyeusement et répondit d'un ton franchement amusé :

- Non, je ne crois pas du tout que tu manques de joueur au point de me prendre, ou alors tu es payé par Rogue pour saboter l'équipe de Gryffondor, c'est une très mauvaise idée, crois-moi.

Il étala calmement sa confiture sur son pain et lança un coup d'oeil en biais à Harry. Il reconnaissait être très mauvais sur un balai et cela ne le gênait pas que son camarade en rit. En fait, Neville était le premier à se moquer de ses propres prouesses en vol. Toutefois, il était reconnaissait au jeune garçon de ne pas l'avoir ouvertement raillé.

Le sang et or haussa un sourcil compatissant et répondit avec une ironie qui n'avait rien de méchant :

- Oui, le jus de citrouille, sans doute, Fred et George y ont peut-être lancé un sort d'étranglement dont tu as été la malheureuse petite victime !

Il sourit largement et mordit à belles dents dans sa tartine avant de conclure :

- J'espère que tu seras pris, Harry, tu te débrouilles tellement bien sur un balai. Ron se présentera, tu penses ?

Le ton était sincère. Neville Londubat faisait toujours preuve d'une grande franchise et ignorait l'hypocrisie.
Revenir en haut Aller en bas

Olivier
avatar



MessageSujet: Re: Le calme précédent la tempête   Mer 12 Juil - 18:15

Non, Olivier n’était pas suicidaire, ni même en totale période de dépression accrue. Seulement, il ne s’occupait du monde qui l’entourait uniquement si ce monde parlait de QUIDDITCH, et n’avait jamais entendu parler des lacunes de Neville.
D’ailleurs, avant leur rencontre dans le train, il n’avait jamais remarqué le Gryffondor... ou presque pas, du moins...

Lorsque Harry se mit à s'étouffer, et apercevant le regard dubitatif de Neville, il en vint à se demander si il n'avait pas dit une bêtise... Il croyait comme chacun aux miracles, et ne se laissait pas guider par les préjugés. Ainsi, ça n'était pas parce que Neville avait l'air d'un être totalement dépaysé, absolument maladroit, et pas très doué en sports, que c'était le cas. Le joueur Duncan Macleod, avait bien l'air d'être un ballot de première, mais ne l'était pas du tout, et rattrapait les souaffles avec brio. Conan n'avait-elle pas dit que "Aimer une personne pour son apparence, c'est comme aimer un livre pour sa reliure"?


Bref, mais le temps n'était pas aux spéculations. On avait besoin de joueurs dans l'équipe, et Potter ne s'était toujours pas présenté aux sélections.

-"Non, Potter, tu n'as pas à penser; on a besoin de toi dans l'équipe, et si tu ne le fais pas au plus tôt, je te traînerais de force sur le terrain."

Il se tourna ensuite vers Neville:

-"Si tu ne tente pas ta chance, tant pis... Potter, Weasley est bon sur un balai? Si il l'est autant que ses frères, on a toutes nos chances!"
Revenir en haut Aller en bas

Harry Po
avatar



MessageSujet: Re: Le calme précédent la tempête   Mer 12 Juil - 20:38

Harry fit un sourire un peu gêné quand Neville se dénigra lui-même. Il s'en voulait d'avoir eut une réaction si ... voyante à l'évocation du fait que Neville fasse partie de l'équipe de Quidditch. Harry appréciait beaucoup Neville. Comme lui, il ne se sentait jamais à sa place où il était. Il lui arrivait toujours des embrouilles, mais ce n'était pas de sa faute.

Il se fixa sur son verre de jus de citrouille quand Neville fit une remarque implicite. Son excuse de s'être étouffé était bidon et Neville l'avait bien vu. Harry toussota et se fit une nouvelle tartine. Il est incroyable comme on peut manger quand ça peut faire passer du temps et rendre plus légère une situation.


Je ne sais pas si Ron se présentera, on en a pas parlé à vrai dire ... il faut lui demander.

Puis Olivier le menaça carrément de le traîner sur le terrain s'il ne s'inscrivait pas Shocked . Ron déglutit le bout de tartine qu'il avait dans la bouche puis dit:

Et bien ... ok... si ça peut m'éviter un voyage forcé dans tes bras, je m'inscris ce soir ! Promis ! Pas la peine de m'envoyer un hibou de rappel ou de m'attendre à la fin des cours.

Harry fut impressionné et admiratif de la réaction d'Olivier face à Neville. Il n'avait aucun préjugé et lui donnait même une chance. Lui, il avait pouffé de rire mais Olivier lui disait de tenter sa chance. Après tout, il avait peut être raison. Bon, Neville avait très mal commencé, son premier vol s'était terminé en atterrissage forcé. A vrai dire ça n'avait pas mieux continué durant l'année. Harry ne se souvenait pas d'une fois où Neville avait fait un cours de vol paisible. Peut être que sa mémoire le lâchait. Mais ce qui le lâchait surtout c'était sa confiance en ses amis.

Après tout, tout le monde change. Neville pourrait s'avérer un excellent bon joueur de Quidditch. Il fallait lui laisser le temps de progresser. Il avait tout de suite pensé que Ron et Hermione l'avaient oublié pendant les vacances alors que c'était Dobby qui avait gardé les lettres. Il pourrait avoir tort une fois de plus.


Oui Neville, il a raison. Tu devrais au moins tenter. Qui sait, tu peux peut être y arriver en insistant un peu. Et puis si ça ne marche pas, au moins tu n'auras pas de regrets.

Pour Ron, je crois qu'il se débrouille se un balai, il devrait tenter aussi.

Harry avala ensuite son dernier morceau de tartine puis posa ses mains sur la table avant d'ajouter.

Les cours ne commencent pas tout de suite, que dites vous d'une petite partie de monopoly version sorciers ? Sauf si vous vouliez faire autre chose ?
Revenir en haut Aller en bas

Neville
avatar



MessageSujet: Re: Le calme précédent la tempête   Mer 12 Juil - 21:11

Neville n'en voulait absolument pas à Harry de se moquer de ses prouesses en vol. En fait, le jeune garçon n'avait cure ses médiocres performances sur un balai. S'il avait un jour rêvé d'être un grand joueur de quidditch, comme beaucoup de petits sorciers, il avait vite réalisé que sa carrière en la matière était plus que compromise et en avait tiré son parti. Q'uimporte si ce n'était pas pour cela qu'il était doué, il trouverait bien sa voie un jour ou l'autre.

Car Neville, aussi étrange que le chose puisse paraître, pouvait se montrer incroyablement optimiste. Il partait de la philosophie fot rassurante que tout un chacun, en ce bas monde, ne s'est pas retrouvé propulsé là comme la vache italienne baragouinant trois mots en suédois et catapulté en Inde, mais a bel et bien une sorte de mission, aussi infime soit-elle, à accomplir. N'était pas Gandhi qui avait dit "Tout ce que tu feras sera insignifiant mais il sera très important que tu le fasses ?". Nous n'avons pas tous la carrure d'une star, mais nous avons tous des qualités.

Après tout, ne pas être capable de chevaucher un balai dans les règles de l'art ne faisait pas de vous un raté à vie. N'était-ce pas Hermione qui avait le vertige ? Il n'en restait pas moins qu'elle excellait partout ailleurs. Quant à lui, Neville Londubat, bon dernier en cours de vol, n'était-il pas parfaitement dans son élément en botanique ? Toute la question est de savoir si on est prêt à accepter ce qu'on est.

Vaste question en réalité, à laquelle Neville, à l'âge de douze ans et donc au seuil de l'adolescence, risquait de se retrouver confronter plus tôt que tard. Mais laissons-le encore profiter des derniers jours de son enfance (qui, parapit-il, rime avec innocence, j'ai du mal à croire que malefoy ait été un jour innocent), la dure quête pour l'identité commencera bien assez tôt (et comme l'affirmait un homme que nous ne citerons pas ici : "Si tu deviens ce que tu dois être, alors, tu mettras le feu au monde").

Le jeune garçon rougit légérement en entendant Olivier lui assurer qu'il devrait tenter sa chance. Il savait que le gardien et capitaine de l'équipe cherchait avant tout à recruter des joueurs et qu'au fond, il ne prêtait pas plus d'attention à Neville Londubat - mais qui pourrait lui en vouloir, il était si insignifiant et faisait, d'ailleurs, tout pour l'être - qu'à un membre du mobilier.

Cependant, le simple fait que son aîné (un grand de sixième année, presque un adulte !) daigne lui adresser la parole pour lui proposer de passer les sélection et ce malgré sa réputation déplorable - qui n'était sans doute pas parvenue aux oreilles très prises du jeune homme - ni de son physique d'encore petit garçon était flatteur.

Plongeant le nez dans son bol de thé, il avala à toute vitesse deux gorgée brûlantes et se brûla la langue. Redressans finalement la tête, il soutint le regard d'Harry, un air perplexe plaqué sur le visage et répondit d'une voix douce :

- Merci, mais vraiment, je tiens à rester en vie cette année encore.

La question étant, pour lui en tout cas, close, il mordit à nouveau dans sa tartine et mâchouilla avec bonheur. Quelle que soit la composition finale de l'équipe, la compétition pour la coupe risquait d'être intéressante et ce n'était pas parce qu'on était mauvais en vol qu'on n'appréciait pas un bon match de quidditch, n'est ce pas ?

- Monopoly version sorcier ? répéta-t-il avec un coup d'oeil intéressé vers Harry, comment tu y joues ?

Sa grand-mère ne lui avait montré que la version moldue. Il n'était pas un très bon joueur mais ne rechignait pas à faire une petite partie de temps à autre, le tout était de savoir s'arrêter avant de se lasser.
Revenir en haut Aller en bas

Ron Weas
avatar



MessageSujet: Re: Le calme précédent la tempête   Jeu 13 Juil - 9:37

Si cela ne vous plaît pas que je m'incruste, dites le moi! Razz


Ron s'était levé tôt ce matin là. Il devait à tout prix s'entraîner au Sortilège de Métamorphose qu'il avait eut la veille. Pour tour vous dire, il était persuadé que si il avait une autre baguette, il aurait déjà pigé le truc. Ron était allé à la Bibliothèque de bonne heure, chose assez rare et en plus avant le petit déjeuner, chose très surprenante. La Bibliothèque avait été, comme on aurait pu s'y attendre, déserte. Mais il s'en foutait, il était venu là pour comprendre le sortilège de la métamorphose animal en un verre à pied.

Vers 8h00, il sortit de la bibliothèque en ayant compris la chose, il ne lui manquait plus qu'un cobay. Peut être croutard? Non, il dormait tranquille dans sa poche gauche de son jean sous sa robe de sorcier. Peut être Hedwige? Non, Harry le tuerait bien qu'il soit quand même son ami. Il franchit les portes de la grande salle et se dirigea vers la table des Gryffondor. Comme à l'accoutumé, Malefoy se moqua de lui tout haut mais Ron n'en avait que faire.

Assi à la table des Gryffondors, Ron aperçut Neville, Harry et Olivier, le capitaine de l'équipe de Gryffondor. Il devait être surement ici pour Harry car il n'était pas encore allé aux essais pour l'équipe. Arrivant à leur niveau, il s'approcha en traînant les pieds, et il leur dit.


- Bonjour! Je meurs de faim...

Ajouta t il pour lui même. Il prit des petits pains et le buerre ainsi que de la marmelade. Il commença à les tartiner.

- Alors quoi de neuf?

Reprit il en regardant ses compères de Gryffondor.
Revenir en haut Aller en bas

Harry Po
avatar



MessageSujet: Re: Le calme précédent la tempête   Mer 26 Juil - 2:29

Néville ne voulait vraiment pas faire partie de l'équipe. Harry se dit qu'il valait mieux ne pas remettre cette histoire sur le tapis et enchaîner sur le monopoly version sorcier. A vrai dire, il n'y avait jamais joué non plus, que ce soit la version simple ou la version sorcier.

Pendant les onze années passées dans un placard d'escalier, il n'avait même pas pu découvrir les jouets moldus. Son cousin au contraire consommait sans modération tout type de jouet et gadget. Chaque objet avait droit au même cycle de vie : Acheté, Vu, Joué, Cassé =>Poubelle. Telle était la destinée de tout cadeau que recevait Dudley.

Pour ce qui est du monopoly, il n'en avait eut qu'un. Harry l'avait aperçu alors qu'il ouvrait le paquet cadeau. Celui ci avait atterrit directement à la poubelle car ce n'était pas le soldat souhaité. Harry aurait bien aimé le récupérer mais malheureusement on l'envoya faire des courses à ce moment là et à son retour le camion des poubelles était déjà passé.

Bref il n'en savait pas beaucoup plus que Néville sur le jeu et espérait le découvrir avec lui et Olivier. La seule particularité qu'il avait retenu est qu'on achetait des maisons.

Mais avant même de sortir le jeu, Ron fit son entrée à la table des Gryffondor. Harry le salua tout en étant étonné de le voir si tôt au petit déjeuner. Généralement il était plutôt du genre à se lever au dernier moment et à manger (certes) mais en vitesse. Enfin Harry était plutôt content de le voir, c’était plus sympa de se voir en dehors des cours.


Pas bien dormi Ron ? Enfin tu tombes à pic, on allait commencer une partie de monopoly version sorcier. Tu veux participer ? Tu connais les règles ? Tu peux nous expliquer ?

Il ne savait pas si cette fontaine de questions allait arriver dans le cerveau sûrement encore endormi de Ron. De plus celui ci était tranquillement en train de manger et ne voulait peut être pas "jouer" si tôt le matin. Enfin qui ne tente rien n’a rien et Harry avait tellement envie de jouer avec ses amis. A ce moment là, il en avait même oublié le premier cours de la journée, l’individu qu’il allait voir et l’heure interminable qui allait suivre.

Harry se tourna ensuite vers Olivier puis lui demanda.


Et toi alors tu es de la partie ou pas ? Il n'y a pas de balai ni de vif d'or mais je suis sûr que c'est quand même très sympa comme jeu.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le calme précédent la tempête   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le calme précédent la tempête
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le calme précédent la tempête
» Galadriel, dame de Lothorien ~ Le calme au milieu de la tempête
» Le calme avant la tempête [Intrigue 8]
» Le Calme après la Tempête
» Quand le vent souffle, la tempête se déchaîne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 2-
Sauter vers: