AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 La tête dans les nuages... {PV Eva-Rose}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité
Anonymous




La tête dans les nuages... {PV Eva-Rose} Empty
MessageSujet: La tête dans les nuages... {PV Eva-Rose}   La tête dans les nuages... {PV Eva-Rose} EmptyDim 25 Oct - 17:21

Frédérique n’avait pas suivi ses camarades à leur rituel visite de Pré au lard du dimanche matin. Il fallait dire que les suivre mais finir seule alors que tout le monde passait de bons moments, ça ne l’a motivé pas vraiment. Elle avait donc trainé lors du petit déjeuner rêvassant devant un de ses manuels. Et une fois celui-ci terminé, les mains dans les poches et le regard baissé, elle se mit à flâner dans les couloirs à la recherche de quoi faire. Elle n’était pas motivée pour retourner dans sa salle commune pour y prendre un autre livre et s’allonger devant la cheminée. Elle se doutait que la place était déjà prise. Elle ne préféra pas non plus s’attarder dans la bibliothèque. Leurs professeurs leur avaient donné quelques devoirs et de nombreux élèves avaient du se précipiter dans ces lieux pour réaliser leur travail de dernière minute. Et puis elle, elle l’avait déjà fini ses exercices depuis au moins le jour même où on le lui avait donné.

Ses pas la menèrent enfin à la volière. Cela faisait quelques temps qu’elle n’était pas montée dans cet endroit. Depuis l’année dernière au moins. Elle n’aimait pas particulièrement les oiseaux. Trop sals et trop bruyant à son gout. Mais elle aimait la tranquillité et l’évasion qu’apportait ce lieu. Et malgré ce qu’on pouvait bien penser d’elle, elle avait besoin de s’évader et elle avait toujours beaucoup de mal à se confier.
Elle grimpa tranquillement les escaliers et une fois en haut, elle trouva un endroit un minimum propre pour s’accouder et admirer la vue. Il ne faisait pas spécialement beau ni particulièrement mauvais, même si le froid lui piquer les narines. Mais on avait un temps idéal pour voir jusqu’à l’horizon sans se bruler les yeux. Elle posa son menton sur ses mains et plongea un moment son regard vers le lac…


Dernière édition par Frédérique LeeRoy le Mer 28 Oct - 20:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




La tête dans les nuages... {PV Eva-Rose} Empty
MessageSujet: Re: La tête dans les nuages... {PV Eva-Rose}   La tête dans les nuages... {PV Eva-Rose} EmptyLun 26 Oct - 0:32

Des exceptions, il y en a toujours et partout, c’est bien connu, même à Poudlard qui est déjà en soit un lieu exceptionnel pour le commun des mortels (les moldus quoi). Or, en ce week end d’avril, l’exception dans l’école de sorcellerie écossaise était, pour les élèves à partir de la troisième année, de rester au château au lieu d’aller se changer les idées dans la ville voisine de Pré-au-Lard, le seul village entièrement sorcier de Grande Bretagne, comme chacun sait. En tout cas, une fois n’est pas coutume, Eva-Rose faisait partie de ces rares jeunes sorciers à avoir choisit de rester bien au chaud entre les murs gris et sombres de l’école.

Elles étaient donc au moins deux dans ce cas, bien que chacune l’ignorait et, à vrai dire, s’en fichait. Eva-Rose ne connaissait pas encore la dénommée Frederique LeeRoy et l’inverse était également vrai, même si ça n’allait pas tarder à changer. Mais passons, parce que ce n’est pour le moment pas le sujet qui nous préoccupe, loin de là. En effet, concentrons-nous d’abord sur la petite rouquine, qui était assise dans l’un des fauteuils de la salle commune, occupée à mettre un point final à une lettre qu’elle envoyait à sa mère en réponse au dernier courrier inquiet qu’elle avait reçu. La Poufsouffle ne donnait pas assez de nouvelles, apparemment. Cela l’avait fait sourire : comme c’était étrange, à présent que le danger était passé. La blairelle comprenait toutefois : à chaque départ le premier septembre c’était la même scène, alors qu’elle avait treize ans. TREIZE ANS ! Et bientôt quatorze. Il faudrait qu’elle finisse par mettre ça dans le crâne de Mme Watters au risque de finir maternée sa scolarité à Poudlard.

Une fois la (relativement) longue lettre terminée, Eva-Rose se leva. Elle jeta un coup d’œil rapide à sa montre : il était encore assez tôt et elle aurait le temps de monter et descendre jusqu’à la volière avant le repas. Largement temps. L’excitation de ses camarades de dortoir et de toute la maison Poufsouffle en général l’avait réveillée un peu trop tôt à son goût, mais au moins elle avait pu écrire à sa maire, qui lui aurait reproché de mettre trop de temps à répondre. La rouquine rangea donc vite fait ses affaires dans son sac à dos et sortit de la salle commune, non sans jeter un regard amusé sur les premières et deuxièmes années plutôt bruyant qui jouaient à divers jeux, des échecs à la bataille explosive dans tous les coins.

Il ne fallut pas trop longtemps à Eva-Rose pour arriver jusqu’à la volière. Depuis plus de deux ans qu’elle était à Poudlard, elle commençait à comprendre comment il fallait manœuvrer les escaliers mouvants pour qu’ils ne la retardent pas quand ce n’était pas le moment, c'est-à-dire tout le temps. Personne en effet n’aime être bloqué dans un couloir inconnu à cause d’un escalier facétieux qui a décidé de jouer des siennes. Je disais donc qu’il ne fallut pas plus d’une dizaine de minutes à la Poufsouffle pour arriver dans la tour où dormaient les oiseaux de l’école et des élèves, prêts à partir emmener une lettre à l’autre bout de la Grande Bretagne, si ce n’était pas plus loin.

Seulement, quand elle parcouru la volière du regard pour trouver une chouette de libre, Eva-Rose s’aperçut qu’elle n’était pas la seule à être restée au château en ce dimanche matin : une fille qui devait bien être plus âgée qu’elle se tenait accoudée à l’un des rebords de fenêtre, l’air complètement perdue dans ses pensées, bien que la Poufsouffle ne pouvait pas voir son visage, puisque l’autre lui tournait le dos. La blairelle hésita un instant : elle ne voulait pas déranger l’inconnue, mais d’un autre côté, discuter lui ferait du bien et lui permettrait de faire autre chose que végéter à demi pendant la plus grande partie de la journée, ce qui n’était jamais trop agréable.

- Salut ! dit-elle d’une voix claire, bien que pas trop fort : elle restait ce qu’elle était, une fille discrète et timide.


[679 mots]


681 mots
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




La tête dans les nuages... {PV Eva-Rose} Empty
MessageSujet: Re: La tête dans les nuages... {PV Eva-Rose}   La tête dans les nuages... {PV Eva-Rose} EmptyMar 27 Oct - 20:31

Alors que la petite Serpentard rêvassait toujours devant le paysage qui s’ouvrait devant elle, elle n’entendit pas la jeune Poufsouffle arrivait. Ses oreillles ne semblaient percevoir que le battement des ailes des oiseaux et elles n’entendaient même plus leur cri. Il fallait dire que quand elle était plongée aussi bien dans ses pensées que dans ses livres, elle en oubliait assez rapidement ce qui se passait autour d’elle. Un peu comme une arrêt sur image, un arrêt sur le temps. Et si ça pouvait être vrai ! Mais elle était sans doute trop déconnectée de la réalité pour se rendre compte du reste. C’était peut être cela qui la rendait si solitaire et si détachait du monde. Mais il fallait dire qu’elle ne le faisait pas exprès, elle ne s’en rendait même pas compte. Elle avait toujours eu une grande concentration pour ce qui l’intéressait mais une très mauvaise oreille. Tout comme sa vue. Heureusement qu’il n’en allait pas de même pour tous ses autres sens.

Elle sursauta donc quand on la saluait et, maladroite comme elle pouvait l’être, elle fut soulagée que le murée de sécurité qui les entourait soit aussi haut. Une chute aurait été des plus douloureuses malgré tous les sortilèges qu’elle aurait pu lancer pour éviter tout malheur. Elle était déjà tombée du haut de son balai durant un match de Quidditch, mais son éclair de feu était toujours revenu à temps pour la rattraper et éviter tout dégât. Mais là ce n’était pas pareil même si elle ne craignait absolument pas le vide. Au contraire, l’effet de vertige l’enivrait et c’étais sans doute pour cela qu’elle adorait se retrouver en ces lieux, en autour, aussi proche des nuages.

Elle se retourna doucement, se demandant de qui il pourrait s’agir et elle se retrouva en face d’une fille un petit peu plus jeune qu’elle et que surtout elle ne connaissait pas et n’avait encore jamais croisé dans les couloirs de Poudlard. Elle sourit doucement prenant garde de ne pas trop la détailler. Elle se sentait gênée plus qu’autre chose. Mais une chose était sur, il ne s’agissait pas d’une dernière année prête à la sermonner ou lui faire la morale. Alors elle ne voulait pas se montrer impolie et parvint à lui répondre.


« Salut… »

Ce n’était pas grand chose, mais au moins elle avait réussi à lui parler. Il ne fallait pas trop en demander d’un coup, surtout après avoir été sous l’effet de la surprise. Elle vit la lettre que la jeune Poufsouffle tenait dans ses mains et se pressa de remettre son sac en bandoulière sur son épaule avant de faire une pause alors qu’elle n’avait pas fait un pas, le regard baissé vers le sol comme si montrer son regard la dérangeait continuellement.

« Je suis… »

Frédérique s’arrêta nette dans sa lancée et perdit son sourire. Elle aurait voulu se présenter mais se demanda soudainement si au moins elle voulait la connaître. Non pas qu’elle se trouvait intéressante, bien au contraire. Elle se trouvait elle même totalement insignifiante. Alors qui voudrait la connaître ?

« Tu veux peut être un peu de tranquillité pour écrire à tes proches… »

Ses derniers mots furent prononcés plus doucement que le reste de sa phrase.
Des proches…






[544 mots]

536 mots
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




La tête dans les nuages... {PV Eva-Rose} Empty
MessageSujet: Re: La tête dans les nuages... {PV Eva-Rose}   La tête dans les nuages... {PV Eva-Rose} EmptyMar 27 Oct - 22:47

Bon, pour une entrée discrète, c’était raté. Bien entendu, faut pas s’attendre à ne pas être remarquée par la seule personne de la salle quand on lui dit « salut », mais ce n’est pas de ça que je veux parler : plutôt du fait qu’Eva-Rose avait fait peur à la fille, apparemment de Serpentard si l’on en croyait son blason, qui avait manqué de passer par la fenêtre et de se retrouver en bas de la tour, ce qui n’aurait sans doute pas été très agréable si l’on en croyait ce qui était arrivé au professeur Dumbledore quand on l’avait retrouvé au pied de la tour d’astronomie, la plus haute du château. Certes, il était mort avant d’avoir touché le sol, mais quand même, une chute d’une dizaine de mètres ne fait jamais vraiment du bien. Par contre, la jaune ne voyait pas vraiment l’utilité de partir dans ces considérations sans aucun sens. Son cerveau trop imaginatif était encore parti à la dérive.

Par contre, l’autre fille, elle, agissait bizarrement. Bon, ça pouvait se comprendre : elle avait dû avoir peur, puisqu’elle avait faillit tomber, mais il n’y avait pas que ça :son regard coincé vers le sol, les espaces qu’elle laissait entre ses paroles qui faisaient ressortir les points de suspension qu’il y aurait eu si la vie d’Eva-Rose avait été un roman…celle qui se trouvait en face d’elle était au moins aussi timide et gênée qu’elle, sûrement plus même. Malgré cet aspect de sa personnalité, la Poufsouffle restait assez communicative et aimait bien parler de temps en temps, tant que ça restait dans un domaine amical. Echanger des insultes avec quelqu’un, ce n’était pas (encore) son truc. Au fond, la rouquine était une fille très, très sage. Pas qu’au fond, d’ailleurs. C’était vrai tout le temps. Une vraie Poufsouffle pur sang (et non sang pur)

La fille remis son sac sur son épaule, et avança d’un pas, commençant une phrase, elle allait donc se présenter…ou pas. Faux espoir, en fait. Elle ne termina pas sa phrase, et embraya sur un autre sujet. Eva-Rose se dit qu’elle avait dû apercevoir l’enveloppe qu’elle tenait à la main. En même temps, elle ne faisait rien pour la cacher, pourquoi aurait-elle essayé ? Elle ne pensait pas que quelqu’un puisse avoir envie de la lui voler pour la lire, elle n’était pas spécialement connue dans le lycée et n’avait donc rien qui puisse attirer la convoitise des voyeurs en tous genre ou des journalistes du Hiboux Bavard, dont elle attendait justement le prochain numéro. Elle n’aimait pas vraiment la catégorie rumeurs, mais pour le reste ce n’était pas trop mal foutu. Le rapport ? Moi non plus je ne le vois pas.

En tout cas, la fille (dont elle ne connaissait toujours pas le nom, puisque la tentative avait été abandonnée pour une raison inconnue), lui demanda si elle voulait être tranquille pour pouvoir écrire. Non mais qu’est ce qu’il lui prenait ? Une Serpentard visiblement au moins du même âge qu’elle qui lui faisait de place ? Il allait neiger ! Nous nous y trompons pas, Eva-Rose n’avait absolument aucun préjugé en fonction des maisons : elle réfléchissait avec ce qu’elle voyait, et sans la présence menaçante de sa demi-sœur qui jouissait d’une certaine réputation, la rouquine n’aurait sans doute pas été aussi tranquille durant sa scolarité.


- Ah ? Euh non, c’est déjà écrit, ne t’inquiètes pas.

Eva-Rose hésita un instant avant de continuer. Cette fille n’avait visiblement pas envie de parler, alors pourquoi la forcer ? Parce que, peut être, elle-même avait été dans ce cas et que non seulement ça fait du bien, mais qu’en plus ça permet de ne pas finir seule tout le temps.

- Excuse-moi, mais quelque chose ne va pas ?

[628 mots]


624 mots
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




La tête dans les nuages... {PV Eva-Rose} Empty
MessageSujet: Re: La tête dans les nuages... {PV Eva-Rose}   La tête dans les nuages... {PV Eva-Rose} EmptyMer 28 Oct - 18:58

Puis soudainement, Frédérique se sentait vexée et pire, elle n’avait pas l’habitude qu’on s’inquiète sur son cas et elle trouva louche, surtout qu’elles n’étaient pas de la même maison et qu’elles ne se connaissaient pas du tout. Les battements de son cœur s’accéléra et elle comprit qu’elle n’était pas loin d’une crise d’angoisse. Dans l’immédiat, elle ne savait pas quoi faire et elle eut un coup de stress. Elle ne la connaissait pas. Elle n’allait pas se confier à elle. Il fallait qu’elle ait une bonne confiance en quelqu’un pour parler. Et le soucis, vu qu’elle ne parlait à personne, elle n’arrivait pas à avoir des confidents et amis dignes de confiance. Si peu de confiance en elle, et encore moins aux autres. Pourquoi les choses étaient-elles toujours trop compliquées dans sa tête alors qu’on pourrait agir tranquillement sans se poser de questions ? ça semblait si simple pour les autres, alors elle ne comprenait pas pourquoi elle n’y arrivait pas. Elle pourrait bien un jour mêler ses pensées à ses actions et ne plus réfléchir. Et la vie serait sans doute plus agréable et moins morose. Mais les conséquences, elle n’arrivait pas à les chasser. Et puis elle ne savait pas ce que la fille pensait au fond et ce qu’elle ferait de leur conversation, si il y en avait une.

*En quoi… cela pourrait te regarder ?*

Ce genre de paroles, ça ne lui ressemblait pas alors elle y pensa bien plus qu’elle ne le dit. Et elle lâcha la fille du regard pour le perdre derrière elle. Elle était quand même capable de gérer la situation. Elle n’était plus une première année. A la surprise générale, ou en tout cas à la sienne, elle se redressa et fronça les sourcils. Elle ne pouvait pas se lamenter sur son sort. Elle était Serpentard ou pas ? Il était peut être temps de le montrer et de l’affirmer.

« Je vais… bien… oui oui, très bien ! »

Bon d’accord, elle avait encore le temps de l’affirmer un autre jour. Elle n’y arrivait pas. Et pourtant ses pensées grouillaient de paroles plus assassines les unes que les autres. Mais peut-être qu’au fond, elle ne voulait pas les prononcer. Elle n’en voyait pas là l’utilité. Et elle voulait savoir qui elle était. Chaque chose en son temps.
Elle avala doucement sa salive et respira le plus régulièrement qu’elle pouvait. Ce n’était pas évident. Elle avait beau avoir un esprit torturé, digne d’une Serpentard, mais elle ne parvenait toujours pas à l’affirmer verbalement. C’était à se demander ce qui s’était passé lors de la répartition. Mais le choixpeau lisait au plus profond d’entre eux. En fait, elle n’était pas une Serpentard pour son comportement ou son caractère, elle l’était pour ses pensée les plus profondes qui elles, donnaient froid dans le dos.
Frédérique se redressa à nouveau, haussa les épaules comme si tout ça lui était égale et la fixa dans les yeux avec une sensation de malaise qu’elle tentait de ne pas montrer. Elle mit une de ses mains sur la sangle de son sac en bandoulière et fourra l’autre dans sa poche de pantalon. Elle se dit que si elle avait déjà écrit sa lettre, elle n’avait plus aucune raison de partir. Et pourquoi s’était elle qui partirait alors qu’elle était là bien avant elle. Elle n’avait jamais résonné en sa faveur. Discrète et solitaire, et surtout trop réfléchi, elle mettait toujours trop de temps à agir, et ce, toujours en sa défaveur bien sur.


« Frédérique LeeRoy, Serpentard, 4ème année »

Elle essayait toujours d’avoir une voix bien claire, ce qui ne lui sembla pas évident. En tout cas, elle avait trouvé la bonne technique pour ne pas se torturer les doigts et de ne pas avoir les mains qui tremblent, même si elles devenaient de plus en plus moites. Elle la détailla de tout son long tout en perdant de sa vigueur.

« Et… qui est… la... curieuse à qui j’ai affaire ? »

C’était une cérébrale, et non pas une verbale. Alors elle se débrouillait très mal quand il fallait aligner deux mots ans une conversation. Surtout au début de celle ci.
Et à présent, il en aurait fallu de peu pour qu’elle ne s’évanouisse…






[709 mots]

700 mots
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




La tête dans les nuages... {PV Eva-Rose} Empty
MessageSujet: Re: La tête dans les nuages... {PV Eva-Rose}   La tête dans les nuages... {PV Eva-Rose} EmptyVen 30 Oct - 13:35

La réponse de la fille de Serpentard lui parut un peu…étrange. Je veux dire en cela qu’Eva-Rose avait du mal à croire ce que l’autre lui disait. En effet, il était rare que quelqu’un qui allait très bien aille se cacher dans la volière, lieu assez peu fréquenté s’il est, et aie autant de mal à parler comme ça semblait être le cas chez cette fille. En plus, un Serpentard qui s’effaçait pour laisser un Poufsouffle tranquille, c’était comment dire….inhabituel ? La rouquine n’avait jusqu’à maintenant croisé que du mépris chez les verts et argents vis-à-vis des blaireaux. Il y avait des choses qui ne changeaient pas avec le temps, fin de la guerre ou pas. Il faut dire que les jaunes et noirs avaient toujours étés un peu mal considérés, y compris par les Gryffondor et les Serdaigle, même si ça tendait à disparaître, cette réputation étant bien entendu imméritée (regardez le Quidditch, la maison d’Helga avait toujours gagné depuis qu’Eva-Rose était à Poudlard. Il y avait donc au moins un domaine dans lequel ils étaient les meilleurs.

Bon, en tout cas, la Serpentard semblait avoir renoncé à partir. Tant mieux, de toute façon, si Eva-Rose gênait, elle ne serait pas longue. Le temps de poster sa lettre, et elle dégagerait le terrain, s’il le fallait. Elle ne comptait pas contrarier l’autre, d’autant qu’elle était visiblement plus grande, et donc plus expérimentée en magie. Les verts et argents étant généralement doués pour les combats, la blairelle ne comptait pas provoquer son interlocutrice. Hé ! Pas folle la rouquine, il ne faut pas croire aux apparences. Elle était naïve, certes, mais pas au point de croire que les bonnes notes qu’elle récoltait en cours suffisaient à la protéger des années supérieures. Mais bon, l’autre fille semblait ne pas avoir d’intentions belliqueuses pour le moment, ce qui rassurait la jeune troisième année. D’ailleurs, elle se présentait même, et attendait sûrement que la jaune fasse de même. Pensée confirmée par la petite pique que lança la désormais nommée Frederique LeeRoy.


- Oh oui, désolée, je ne m’étais pas présentée. Je suis Eva-Rose Watters, troisième année, de Poufsouffle, mais ça je pense que tu t’en doutais

Eva-Rose tenta de sourire à Frederique, et y réussit. Néanmoins, elle trouvait toujours qu’il y avait quelque chose qui n’allait pas chez cette fille. Cependant elle ne voulait pas paraître trop curieuse ou trop lourde alors qu’elle ne la connaissait à peine. En fait, elle savait juste son prénom, ce n’était pas une grande avancée. D’ailleurs, il vint à l’idée de la rouquine qu’elle avait peut être blessé son interlocutrice, ce qui n’était bien entendu pas son intention. Vous imaginez la petite rouquine vouloir faire du mal à quelqu’un ? Soyons sérieux, voyons. Elle ne s’appelait pas Halloween Strue, même si elles avaient la même mère. Elles n’avaient pas du tout été élevées dans les mêmes conditions et ne réagissaient que rarement de la même façon.

- Euh…j’espère que je ne t’ai pas vexée, c’est juste que tu paraissais ne pas aller trop bien…je voulais juste savoir si tu n’avais pas besoin d’aide. Désolée si je me suis trompée…

Eva-Rose rougit un peu. Elle n’hésitait habituellement pas à reconnaître ses erreurs et à s’excuser, mais c’était tout de même assez gênant, comme pour toute autre personne.


[549 mots]


556 mots
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




La tête dans les nuages... {PV Eva-Rose} Empty
MessageSujet: Re: La tête dans les nuages... {PV Eva-Rose}   La tête dans les nuages... {PV Eva-Rose} EmptySam 31 Oct - 12:40

La fille se présenta enfin. Elle trouvait désagréable de ne pas connaître les gens avec qui on échangeait ne serait-ce que deux mots. Eva-Rose… elle trouva ce prénom des plus original, pas que le sien.
Elle était donc plus jeune qu’elle que d’une année. Ça ne se voyait pas tellement vu que la petite Serpentard faisait justement si jeune. Mais jusque là, ça ne l’avait pas plus embêté que ça. Ou plutôt, elle ne s’en était pas tant préoccupée.
Elle était donc de Poufsouffle. Et bien non, elle ne l’avait même pas remarqué. Il fallait dire qu’elle pensait à tout autre chose que de voir à quelle maison elle appartenait. Il faudrait parfois la secouer pour la réveiller. Mais elle était comme ça, toujours la tête dans les nuages et presque jamais les pieds sur terre.


« Poufsouffle… »

Une chance, c’était la seule maison qu’elle ne détestait pas à l’origine. Mais en digne verte et argent, elle ne les portait pas pour autant dans son cœur. Pourquoi, elle ne le savait pas. C’était comme ça et elle ne se posait pas de question.
Mais la fille semblait sympathique, un peu curieuse et maladroite, tout comme elle, mais sympathique. Elle n’avait donc pas de raison de la pétrifier ou de lever la voix sur elle. Frédérique n’était pas comme ça.
Eva-Rose lui sourit et elle y répondit bien volontiers en espérant de ne pas paraître niaise. Mais elle baissa à nouveau rapidement le regard et passa une main sur sa nuque qu’elle massa doucement. Elle se sentait si gauche et elle n’avait pas l’habitude d’être très sociable alors elle ne savait plus vraiment quoi faire. Parler du temps ? Bof…


« Quoi ? »

Non mais elle insistait en plus ? Ce qui mit la petite de plus en plus mal à l’aise. ça se voyait tant que ça que tout ne tournait pas rond dans son petit (minuscule) monde ? Elle ne comprendrait décidément jamais les gens ? Pourquoi il était si important de savoir si une personne allait bien ou pas ? Comme si de la réponse on pouvait forcement trouver une solution. Absurde ! Et puis elle, on ne pouvait pas l’aider alors la question lui dérangea encore plus.

« Je vois pas pourquoi je serais vexée… »

La situation aurait été comique, si on voulait, si pour réponse elle lui aurait dit que oui de l’aide elle en avait besoin. Mais elle n’était pas comme ça. Elle ne se lamentait pas. Elle se cachait. Elle ne se confiait pas. Elle gardait tout en elle au risque que ça ne puisse exploser. Mais ça, s’était le cadet de ses soucis.
Là pour l’heure, elle avait une Poufsouffle trop curieuse devant elle mais aussi timide qu’elle. Elles étaient mal barré. Mais elle se demandait pourquoi elle réagissait ainsi. Lui avait-on dit quelque chose sur elle ? De mal, de bien ? A moins qu’elle était là pour se moquer d’elle avec ses copines par la suite, comme quoi elle avait croisé l’intello de l’école, seule, bête et qui n’a rien à l’air avec un Serpentard qui se respectait.Qu’est-ce qu’ils en savaient tous ! Elle n’en serait pas étonnée qu’on se moquait d’elle, encore.


« C’est toi qui te comportes… bizarrement… »





[543 mots]

530 # ZONKO # Tous Comptés
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




La tête dans les nuages... {PV Eva-Rose} Empty
MessageSujet: Re: La tête dans les nuages... {PV Eva-Rose}   La tête dans les nuages... {PV Eva-Rose} EmptyMar 3 Nov - 0:54

Bon, ce ne serait pas facile de la faire parler, apparemment. D’accord, elle était plutôt soft, pour une Serpentard, mais ce détail mis à part, Frédérique ne se différenciait pas vraiment de ses condisciples : même hauteur par rapport aux autres, même mépris apparent…je vous ai déjà dit qu’Eva-Rose n’avait pas de préjugé par rapport aux maisons ? Et bien consécutivement à ses deux dernières rencontres avec des disciples de Salazard, son avis était petit à petit en train de changer, bien que son interlocutrice du moment fût un peu bizarre : elle ne méprisait pas de la même façon que pouvaient le faire les autres, notamment les plus grands de sixième ou septième année, ainsi que notamment celle qui était détestée par bien des élèves de Poudlard : la préfète Heaven Clarks, avec qui la rouquine n’avait pas encore eu le malheur d’avoir à faire, ce qui n’était pas pour lui déplaire.

D’ailleurs, les paroles de la dénommée Frédérique montraient bien qu’elle n’avait que peu de considération pour les Poufsouffle. De toute façon, il était bien connu que les Serpentard n’aimaient personne et n’étaient aimés par personne. Tout cela ne s’était en plus pas franchement amélioré avec le retour de Celui Dont On Ne Doit Pas Prononcer Le Nom et la dernière guerre, même si les verts actuels n’avaient pas forcément grand-chose à voir là dedans. Il y avait eu des pro-Vous-Savez-Qui dans toutes les maisons, même si beaucoup ne l’avaient pas affirmé de haute voix. La terreur imposée par les Carrow n’avaient certes pas permis de faire changer les idées dans l’école qui restait dans sa grande majorité contre l’ordre imposé par les Mangemorts, d’autant qu’il y avait de plus en plus de nés-moldus ou de sang-mêlés parmi les élèves.


- Ben c’est juste que je croyais que tu n’allais pas bien, et comme tu m’as dit que tu vas très bien, eh bien ça aurait pu te vexer. Désolée, je me suis encore trompée, je suis vraiment pas douée.

Pour s’exprimer non plus, malheureusement, Eva-Rose n’était pas la meilleure et si elle se faisait moins hésitante que Frédérique, c’était seulement parce qu’elle avait plus de facilité à trouver les mots. Les aligner ensemble, en revanche, c’était une toute autre histoire et il est vrai que son discours pouvait paraître un peu….répétitif et maladroit ? C’est sans doute ainsi qu’on peut le caractériser. La réplique suivante de la Serpentard, par contre, la fit presque sauter au plafond. Bah quoi, c’est vrai, si chacune trouvait l’autre bizarre, elles ne risquaient pas d’avancer…

- Tu trouves vraiment que je me comporte bizarrement ? elle laissa passer un blanc. C’est bizarre, justement, je pensais la même chose à ton propos…

Bon, d’habitude, Eva-Rose elle ne l’aurait pas dit, ça, il ne faut pas rêver. Etre aussi directe avec les gens, ce n’était pas dans ses habitudes, même si elle était loin de dire ce qu’elle ne pensait pas. Non, elle essayait plutôt d’enrober ses paroles pour ne pas être blessante, sauf quand elle le voulait, mais ça ne lui était encore jamais arrivé, comme j’ai déjà pu le dire. Ce jour-là, cependant, c’était tout autre chose qu’elle ne saurait expliquer. De toute façon, ça avait été dit et elle n’y pouvait plus rien.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




La tête dans les nuages... {PV Eva-Rose} Empty
MessageSujet: Re: La tête dans les nuages... {PV Eva-Rose}   La tête dans les nuages... {PV Eva-Rose} EmptyMar 3 Nov - 19:08

Frédérique ne put s’empêcher de soulever un sourcil d’étonnement même si elle restait réservée et sur la défensive devant la jeune Poufsouffle. Elle avait oublié à quel point ils pouvaient avoir un grand sens de la déduction. On ne pouvait pas en dire autant d’elle et des Serpentards, mais au moins, ils avaient la réputation d’être rusée. Comme si au fur et à mesure de leur discussion elle devenait confiante, elle se tenait bien plus droite qu’au début et n’avait pas peur de maintenir son regard. Elle ne la menaçait pas, elle ne changea pas de ton ni d’expression, restant toujours la petite craintive, mais elle n’aimait guère son insistance et surtout qu’on la contredise. Ça non, elle n’aimait vraiment pas ça surtout quand elle savait l’exactitude de ses propos, enfin, exactitude au moins pour elle.

« Ne crois pas. Je t’ai dis que je n’avais rien. »

*point*


Oui c’était ce qu’elle aurait du ajouter à la fin de sa phrase. Mais elle n’était ni agressive ni impolie. En fait, elle ne saurait même pas comment faire pour l’être. Ce n’était pas dans sa nature. Et puis, elle n’était pas du genre à se confier à une personne qu’elle connaissait que depuis cinq minutes. Elle n’était pas naïve.

« Et arrête de t’excuser, ça n’avance à rien. Ça ne sert à rien les excuses, car ça montre une erreur. Au lieu de faire l’erreur, il faut y réfléchir avant et voir comment on doit agir. Et ainsi, l’erreur ne sera donc pas commise, on ne trompe pas et des excuses ne seront pas nécessaire. »

Elle parlait comme un livre. Il fallait dire qu’elle en lisait tellement que ça n’était meme pas étonnant pour elle. Ce qui n’était pas forcement le cas pour les autres à qui elle parlait, ou plutôt osait parler.

« Et je ne suis pas bizarre ! »

*Juste méfiante, nuance.*


Encore une fois, elle ne disait pas le fond de sa pensée. Elle n’osait pas. Elle n’aimait pas les conflits. Mais pour une fois, elle avait une discussion la plus vive qu’elle n’avait eu depuis des années ! IL fallait dire que Eva-Rose l’avait un peu pousser à avoir plus d’assurance. Elle l’avait un peu cherché quand même. Elle se demandait si elle l’avait fait exprès. En tout cas, le cœur de la petite vert et argent battait la chamade. Un peu d’adrénaline ne lui ferait pas de mal.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




La tête dans les nuages... {PV Eva-Rose} Empty
MessageSujet: Re: La tête dans les nuages... {PV Eva-Rose}   La tête dans les nuages... {PV Eva-Rose} EmptySam 21 Nov - 22:00

Ah ! Enfin l’autre fille, cette Frédérique, commençait à réagir comme une vraie Serpentard. Non qu’Eva-Rose voulait particulièrement se faire insultée/raillée/attaquée (barrez la mention inutile), mais bon, il faut quand même avouer que c’est frustrant d’être devant quelqu’un qui a la capacité réactive d’un…la petite Poufsouffle ne trouvait pas vraiment de comparaison, mais en tout cas, la verte n’avait jusque là en rien ressemblé à une vipère. Une couleuvre, oui, à la limite, mais tout le monde sait que les couleuvres ne mordent pas. Elles sont par contre dures à avaler pour qui voulait les manger. Bien heureusement, la rouquine n’avait aucune envie de blesser sa camarade (si jamais le terme est bien choisis, elles ne se connaissaient pas après tout et n’avaient a priori jamais été en classe ensemble).

- Ouais, c’est bon, j’ai compris, ne t’inquiète pas, tout va bien ! Le soleil brille, les oiseaux chantent.

Eva-Rose haussa les épaules et se passa une nouvelle fois la main dans ses cheveux roux. Après tout, l’autre avait raison, ça ne la concernait pas. Même si sa curiosité avait maintenant été piquée, si l’autre ne voulait pas parler elle n’allait pas l’y obliger. Surtout que, bon, elle aurait eu bien du mal à forcer qui que ce soit à faire quelque chose. Ca n’était pas plus dans sa nature que l’agressivité ne l’était dans celle de Frédérique. Puis si la verte ne voulait pas parler et comptait passer toutes ses journées à pleurer ou à râler dans le château, grand bien lui fasse. Enfin, ça, c’était ce dont la Poufsouffle voulait se convaincre, parce qu’au fond, elle ne pouvait se résoudre à laisser comme ça une personne qui n’allait visiblement pas si bien. Cependant…elle lui avait clairement dit qu’il n’y avait pas de problème, la couleuvre ! Ah ! Qu’elle dilemme ! Partir et laisser sa camarade à ses problèmes, ou rester et l’embêter un peu plus longtemps ? La rouquine détestait vraiment ces situations dans lesquelles elle devait faire un choix qu’elle savait de toute façon mauvais (quoi ? Comment ça je dramatise tout ?)

La tirade de Frédérique qui suivit la laissa pantoise. D’une part, la Serpentard avait dit plus de mots qu’elle n’en avait prononcé depuis qu’Eva-Rose était arrivée dans la volière, et d’autre part tout ce qu’elle venait de dire avait un peu embrouillé la Poufsouffle. Non que c’était particulièrement compliqué (enfin, un peu quand même), mais il y avait tant de répétition de « s’excuser » et d’autres trucs que la rouquine s’était un peu perdue. Enfin, elle avait quand même saisit l’essentiel : s’excuser tout le temps ne sert à rien. Oui mais bon, ça, elle le savait déjà avant, mais c’était plus facile à dire qu’à faire, n’est-ce pas ?

Enfin, la Serpentard dit, presque en criant ou sur un ton de défis, qu’elle n’était pas bizarre. Eva-Rose hocha la tête : elle n’avait jamais prétendu une telle chose. Mordeus était bizarre, Flitwick était bizarre, Halloween, sa demi-sœur, était bizarre, Ophelia, de temps en temps, pouvait passer pour bizarre, mais jamais la jeune Poufsouffle n’aurait osé dire d’une personne qu’elle rencontrait pour la première fois qu’elle était bizarre. La rouquine tint d’ailleurs à rectifier la pensée apparemment fausse de Frédérique.


- Je n’ai pas dit que tu es bizarre, mais que j’avais l’impression que tu te comportes bizarrement…exc…mais toi aussi tu m’as dit ça, acheva Eva-Rose en se reprenant au dernier moment.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





La tête dans les nuages... {PV Eva-Rose} Empty
MessageSujet: Re: La tête dans les nuages... {PV Eva-Rose}   La tête dans les nuages... {PV Eva-Rose} Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La tête dans les nuages... {PV Eva-Rose}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le GPS dans les nuages c'est pas très pratique. [Pv Lyun Fujiwara]
» Le schizophrène construit des châteaux dans les nuages... (Jonathan)
» [Validée]ne le regardez pas dans les yeux!
» Un portail dans Strayana ?
» Progres d'Haiti dans le domaine des droits politiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 8-
Sauter vers: