AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Journal d'une future folle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Journal d'une future folle   Lun 26 Oct - 19:17

Poudlard
Le 13 avril 1999


Colin…

Oui, je sais, c’est bête de commencer la nouvelle page d’un journal dans lequel on n’a pas écrit depuis deux ans tout pile, mais ce n’est pas grave. Je veux croire que les mots que je vais écrire ici, Colin pourra les lire, les comprendre et que là où il est, il saura que je pense encore un peu à lui, au moins un peu, puisqu’il ne peut vraisemblablement pas savoir ce que je pense. La seule solution est donc d’écrire. Ca ne me plait pas particulièrement, mais je crois que j’en ai besoin. D’une pierre deux coups, comme on dit.

Colin donc…

Ca fait bientôt un an que tu es parti. Le temps passe vite, trop vite, alors que j’ai cru pendant tout l’été que je ne le sentais plus passé, que je m’étais figée. C’est bête, non ? Comme les films que papa et maman regardent entre midi, quand ils ont finit de manger, et que je devais toujours supporter avant d’aller à l’école. La différence, c’est que dans ces films il y a toujours quelqu’un qui vient dire quelque chose du genre « il n’aurait pas voulu que tu passes ta vie à le pleurer ». Le pire, c’est que c’est sans doute vrai, hein, on se connait assez pour le savoir l’un comme l’autre, mais c’est plus fort que moi. J’avais pourtant cru que j’arriverais à me maîtriser, mais j’ai mal pensé, comme toujours.

Pourquoi est-ce seulement maintenant que je me mets à écrire ? C’est une bonne question, ça aussi. Tu sais, je crois que je n’avais jamais compris pourquoi avant j’avais déjà noircis plusieurs pages de ce vieux cahier. Apparemment, c’est bien vrai que ça permet de se sortir ses soucis de la tête. Comme une pensine, en quelque sorte. Le professeur Flitwick nous a parlé de cet objet lors du dernier cours de sortilèges, et je me suis dit que ça pourrait être super utile, ne serait-ce que pour garder bien au chaud les cours qu’on essaye d’apprendre, histoire qu’ils ne se sauvent pas pendant la nuit. Mais je divague, de nouveau.

Tu sais, j’ai essayé de changer les idées, comme l’année dernière quand ça allait mal et que toi ou Rory n’étiez pas là pour me remonter un peu le moral. Alors je travaille, un peu, ça me permet de ne penser à rien d’autre qu’à ce que je dois écrire. C’est pas forcément toujours plaisant, mais au moins je fond pas en larmes tous les quarts d’heure. Par contre, il y a un revers : la nuit, c’est encore pire. Je me remémore à chaque fois tous nos bons moments de l’année dernière.

Ne vas pas croire que je n’aime pas penser à toi, loin de là, mais tu admettras que ce n’est pas non plus folichon et plutôt triste, même. Ah, mais pourquoi est-ce que tu as été te jeter dans les bras des Mangemorts ? Espèce d’idiot. Certes, tu es meilleur jeteur de sorts que moi, et de loin, ça n’est pas très compliqué, mais comment pouvais-tu imaginer battre des sorciers de haut niveau qui n’avaient plus rien à perdre, alors même que Tu Sais Qui se promenait dehors ? Enfin bref, maintenant je suis toute seule, et même mes amies commencent à se lasser de ma mauvaise humeur qui continue depuis un an et demi. J’crois que c’est aussi pour ça que je me mets à écrire. Il me faut quelqu’un à qui raconter ma vie, quelqu’un qui sache m’écouter et me comprendre.

Ah ! Voilà que je retombe dans des répliques tirées des vieilles séries que mes parents regardent. Je crois qu’il vaut mieux que je m’arrête pour aujourd’hui, mais tu ne perds rien pour attendre.

Laura.

[626 mots]

ZONKO
Revenir en haut Aller en bas
 
Journal d'une future folle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 9-
Sauter vers: