AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Pyjama's Party {chez Elyna} [Elyna/Fredericke]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar
Indépendant

Parchemins : 1067
Âge : 25 ans [10 mai]
Actuellement : Adulte


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Lilly

MessageSujet: Pyjama's Party {chez Elyna} [Elyna/Fredericke]   Mar 15 Déc - 21:47

On arrivait déjà à la fin du premier mois de vacances, heureusement qu’il en restait encore un pour se reposer et profiter du soleil, des amis, de la famille… D’ailleurs, depuis quelques semaines maintenant, Elyna et Fredericke discutait par hiboux, et ces dernières étaient tombés d’accord sur la date pour leur soirée pyjama. Fred avait réussi à avoir l’accord de Vincent pour pouvoir y aller, néanmoins, celui-ci allait venir pour être sur qu’elle était bien à l’endroit ou elle prétendait être. Les parents de la fillette avaient donné leur accord pour que l’amie de leur unique fille vienne dormir à la maison. Ils resteraient un peu à la maison, le temps d’accueillir et de connaître la jeune fille puis ils avaient prévu une soirée en amoureux, Elyna qui leur avait donné l’idée de profiter de la soirée.

Cela faisait maintenant quelques heures que la chambre était rangée, un matelas était sur le sol, la politesse voulant que la demoiselle laisse son lit à l’invitée de la maison, et comme Lysa, la maman, voulait que les deux filles puissent se parler sans soucis, elle avait ensorcelé le matelas de manière à ce que, une fois couché dedans, il s’élevait jusqu’à la hauteur du lit, ainsi, pas besoin de se pencher au risque de tomber. De plus, Nikolas avait sorti quelques DVD pour la soirée, film d’horreur ou d’action, d’amour ou fantastique, bref, le coté moldu du père qui se disait qu’il n’y avait rien de mieux qu’un bon film pour passer une bonne soirée. Il y avait aussi dans la cuisine une pizza et du pop corn, de manière à ce que les filles n’ai rien à préparer, juste à réchauffer, et Elyna avait appris à utiliser le micro-onde, ils sont fous ses moldus ! Utiliser des engins pareils, mais au moins, elle en apprenait d’avantage tous les jours, et c’était très utile pour les cours qu’elle avait pris en plus.

Tout semblait être prêt, il ne manquait plus que l’invitée, Elyna écoutait les dernière recommandations de sa mère, et si jamais les choses se passaient mal, une blessure ou quelques choses dans le genre, elle n’avait qu’à utiliser la photo de famille, c’est un objet peut ordinaire et si on touche le membre que l’on souhaite joindre, il est prévenu aussitôt et ça lui permet d’apparaître immédiatement la ou on l’a appelé. De cette manière, si Ely avait un souci, elle pouvait contacter son cousin Nolhan, ou ses tantes.


_ Tu n'oublis pas de fermer la porte quand nous serons partis, et comme toutes soirées entre filles, les garçons sont interdits, donc on ne veut personne sauf ton amie et toi dans la maison, annonça sa mère.
_ Maman, je t’ai déjà dit que Seth passait la soirée avec Vincent, d’ailleurs, il dort même chez lui se soir, donc ne t’inquiètes pas, ce n’est pas prévu qu’ils restent avec nous ce soir. D’ailleurs Seth devrait bientôt arriver pour récupérer Vincent, répondit Elyna.
_ Tiens, je pense que ton amie ne devrait plus tarder, j’ai entendu le bruit bizarre que vous faites quand vous transplanez, déclara son père.

En effet, à peine eut-il fini sa phrase que la sonnette retentit, la fillette se précipita à la porte de chez elle, ses parents étant juste derrière lorsqu’elle ouvrit. Sur le seuil se tenait Fredericke, mais également Vincent, Roze, la cousine de Fredericke et Seth qui semblait tout juste arriver.


« Bonjour ! Tous le monde est là on dirait… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Pyjama's Party {chez Elyna} [Elyna/Fredericke]   Mar 15 Déc - 23:09



    Fredericke était excitée comme une puce, carrément totalement insupportable. Roze l’observait d’un air attendrie, trop ailleurs pour vraiment s’en agacer, en revanche Vincent faisait les frais du trop plein d’énergie de sa meilleure amie. Le bon côté des choses c’est qu’il pouvait être sûr d’être débarrassé d’elle bientôt, c’est du moins ce que Fred’ se disait. Histoire que Vince’ ne change pas d’avis en court de route, elle avait passé un short en jean court mais pas trop et un débardeur avec une chemise à manche longue par-dessus. Elle ne savait pas trop ce que pensait son meilleur ami de ses brûlures quelques jours après les faits mais elle préférait éviter de les lui mettre sous le nez. Simple mesure de précaution.

    Mettant quelques affaires dans son sac, elle le mit sur son épaule et rejoignit Vince’ et Roze en bas. Ils prirent chacun une main de la minuscule blondinette et moins de temps qu’il en fallait pour dire Quidditch, ils furent devant chez Elyna. Roze leur lâcha la main et se tourna vers Seth qui venait d’arriver puis vers Elyna qui ouvrait la porte « Bien, bien, soyez sage les enfants, je repasse vous prendre demain en fin d’après-midi. » Elle allait partir et se ravisa, courant vers Fred’ et se plantant devant elle. Même si c’était Roze l’adulte, elle faisait 15 centimètres de moins que sa jeune cousine, cela pouvait donc paraître juste un peu ridicule mais Fred’ n’en écouta pas moins sagement ce que lui dit l’ancienne Serdaigle « Je te préviens Fred que si j’entends parler d’une quelconque bagarre où tu serais mêlée de près ou de loin, je te sucre ton cadeau d’anniversaire. » Sur quoi, après avoir pointé le doigt sur Fred’, elle sourit et s’évapora dans un « Pop » de transplanage. Fredericke jeta un coup d’oiel à Vincent (car à priori c’était lui le violent non ?) et ensuite vers Elyna et haussa les épaules avec désinvolture « Ma cousine est une originale. » Parce que genre elle provoquait des bagarres quoi. Vincent savait très bien se monter la tête tout seul et là en l’occurrence, elle comptait rester sagement avec Elyna. Elle avait cependant deux recommandations à faire avant ça. Elle s’approcha donc de Seth dans une imitation parfaite de sa cousine et posa la main sur son épaule d’un air sérieux.

    « Bon, Seth, deux choses. Premièrement je tiens à mon cadeau d’anniversaire quel qu’il fût alors Axel ne doit pas approcher Vincent à moins de dix mètres, deuxièmement le rayon de dix mètres autour de vous doit aussi être exempt de présence féminine de moins de… disons 25 ans pour taper large. » Remettant la main sur sa hanche, elle fit un grand sourire à Seth, écouta vaguement les réponses de Vincent au sujet de ce qu’elle venait de dire (en gros il ne frapperait pas le « Axel d’amour » de Fred, expression qui agaça cette dernière, et il n’avait jamais escompté sur une présence féminine) et embrassa son meilleur ami sur la joue « De toute façon aucune fille ne nous vaut » avant de rejoindre lestement Elyna « Bye bye les gars, à demain ! » Et elle entra chez Ely’ en riant.

    Elle les regarda partir furtivement et se tourna vers les parents de son amie, soudainement beaucoup plus calme (du moins en apparence). « Bonjour madame, bonjour monsieur, vous devez être les parents d’Elyna. Je vous remercie de votre hospitalité pour la nuit. » Prononça-t-elle avec son habituel lourd accent allemand. Elle fit une légère révérence et sortit de sa besace une boite en carton rectangulaire blanche. « Un petit présent de la part de ma tante, mes cuisiniers les ont préparés exprès pour vous. » Elle fit ensuite un grand sourire candide. Celui qu’elle destinait en général à sa tante ou alors à Vincent quand il faisait la gueule parce qu’elle n’était pas habillée comme il l’aurait voulu. De toute façon, il avait des goûts douteux quand il s’agissait de la garde de robe de Fred’.

    Dans l’attente que son amie la présente et lui montre sa chambre, elle se tourna simplement vers elle. Elle avait tellement de choses à lui raconter ! Et le bandage sur son bras droit n’en était qu’une infime partie… sans compter qu’il faudrait parler garçons, c’était un sujet intarrissable.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 1067
Âge : 25 ans [10 mai]
Actuellement : Adulte


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Lilly

MessageSujet: Re: Pyjama's Party {chez Elyna} [Elyna/Fredericke]   Mar 29 Déc - 19:14

Effectivement, tout le monde était bien là, et lorsque la jeune fille ouvrit la porte, Roze était en train de donner les dernières recommandations à Fredericke. Un sourire aux lèvres, elle attendit que sa cousine termine sa phrase avant de dire bonjour à tout le monde, puis elle écouta Fredericke donner ses instructions à Seth. Le pauvre, à peine arrivé, le voila qui devait déjà avoir des règles à respecter… Remarque, Elyna était d’accord sur le coté, on n’approche pas de filles, au moins, elles auraient toutes deux l’esprit tranquille durant leur soirée. De toute façon, Ely avait confiance et le garçon s’éloignait maintenant avec Vincent, adressant un signe de la main à la fillette. Fred avait de son coté eu le temps d’embrasser son ami, puis tous étaient rentré dans la maison regardant les garçons s’éloignaient et partir chez Seth.

Bon maintenant, les filles allaient bientôt avoir la maison pour elles seules, Fred’ salua les parents de la jeune fille et leur offrit une boite. Chacun leur tour, ils saluèrent et remercièrent la fillette tout en laissant Elyna les présenter.


« Papa, Maman, je vous présente Fredericke, elle est élève à Gryffondor et vous verrez, c’est quelqu’un de très calme qui est vraiment de bon conseil pour moi à Poudlard. Fredericke, je te présente mon père, Nikolas, il vient d’ouvrir un restaurant à Aberdaron et avant ça, il était médecin et à coté, c’est ma petite maman, Lysa, elle travaillait avant pour le ministère de la justice magique, mais maintenant, elle a une pâtisserie sur le chemin de traverse qui marche très bien. »

La jeune fille allait continuer en l’invitant à faire le tour de la maison, mais ses parents, qui devaient partir pour se rendre au restaurant pour leur dîner en amoureux, commencèrent à se préparer tout doucement en donnant leur dernière indication à leur fille et son invitée.

« Ely, je vais fermer la porte comme ça, vous ne serait pas dérangée si vous voulez monter dans ta chambre. Je crois que ta mère t’a mis une pizza dans le four, si vous avez encore faim, tu sais te faire à manger toute seule. De toute façon, je ne m’inquiète pas, vu tout ce qu’on a acheté pour ta soirée, vous n’allez pas mourir de faim. On devrait rentrer pour onze heures ou minuit, donc ne t’inquiètes pas si tu nous vois pas rentrer tout de suite. Soyez sage les filles et amusez vous bien !
- Amuse-toi bien ma puce et pas de bêtises, je compte sur vous pour que la maison soit toujours là à notre retour.
- Ne vous inquiétez pas, vous pouvez partir l’esprit tranquille. »


Nikolas et Lysa embrassèrent leur fille, puis ils partirent, Elyna attendit d’entendre la porte se fermer pour proposer à son amie de monter dans sa chambre y déposer ses affaires. En même temps qu’ils passèrent devant les différentes pièces, la demoiselle montra le salon ou une pile de DVD les attendait, la cuisine avec le four qui chauffait leur pizza et juste derrière la salle à manger qui avait des plateaux préparés, indiquant ainsi aux filles qu’elles pouvaient manger devant la télé. Les filles arrivèrent à l’étage avec la salle de bain, la chambre des parents d’Ely, et la chambre de cette dernière. Le matelas était préparé et surélevé, en entrant, la jeune fille invita son amie à venir poser son bagage.

« Voila ma chambre, ce n’est pas très grand, mais c’est suffisant quand même et puis, elle me plait. Ce soir, tu dormiras dans mon lit, et moi sur le matelas, ma mère la ensorcelé, comme ça, on pourra se parler sans devoir se pencher ou lever la tête. Et concernant le programme de la soirée, je te propose des films en tout genre, avec du pop corn à gogo. Avant ça, on mangera une pizza en discutant d’un sujet qu’on adore, les garçons, et puis, le plus important, tu dois m’expliquer comment tu t’es fait cette blessure au bras… »


Elyna regarda son amie, et attendit qu’elle dise si le programme lui plaisait, si tout lui convenait, bref, elle était comme chez elle ce soir, et c’était leur soirée entre filles !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Pyjama's Party {chez Elyna} [Elyna/Fredericke]   Lun 4 Jan - 15:50

    Fredericke sourit comme une bonne petite fille jusqu’à ce que les parents s’en aillent et qu’elle suive Elyna jusqu’à sa chambre. Là, son amie aborda le sujet du programme de la soirée, mais aussi de l’histoire de la brûlure que l’Allemande avait vaguement abordée dans une lettre mais pas développé par manque de temps. « Tout me va. Avant de faire cuire la pizza je vais regarder ce que tu as comme film. » Elle observa la pile et éjecta de la liste des possibilités tout ce qui ressemblait de près ou de loin à un film d’action. Autant Fredericke aimait l’action dans la vie, autant sur l’écran elle trouvait en général ça lourd et souvent assez surfait. Finalement, elle sortit Grease de la pile (un classique !) et le tendit à Elyna, elle prit ensuite Sexe Intention plus sage que ce que son nom laisse croire et l’y ajouta. « Ceux là me plaisent bien. » Dit-elle avant de se lever. Elle suivit ensuite Elyna pour aller faire cuire la pizza et pendant que celle-ci chauffait, Fredericke se prépara à raconter ses dernières aventures en date à la jeune Serdaigle. Peut-être était-ce parce que celle-ci sortait avec Seth qui était un ami de Vincent mais elle sentait Ely’ étrangement proche de son univers alors que bien des choses les opposaient toutes les deux. Elle savait que Elyna pouvait comprendre, c’était… intuitif.

    « Tiens toi bien à ton siège, figure toi que ma brûlure c’est ma mère qui me l’a fait. » Elle défit le bandage pour montrer la marque à Ely’, autant dire que Anna Maiden ne faisait pas la fière depuis. Elle avait accepté de consulter un psychiatre, c’était un pas en avant, il y avait eut un autre pas mais pour le moment Fredericke n’en avait même pas parlé à Vincent, alors elle ne le dirait pas à Ely’, elle se contenterait de ce qu’elle pouvait apprendre, de ce qui était sûr.

    « Comme tu le sais, je vis chez ma tante. A cause de ses petits problèmes, ma mère n’a normalement pas le droit de m’approcher… mais elle a eut vent de mon passage chez Adrien et de ma punition, de l’origine de la punition aussi… soit Vincent. Ça l’a mise dans une rage folle, elle s’est faufilée chez nous le matin, pendant que Vincent dormait et que ma tante était absente, et on s’est violemment disputé. Mais quand elle est arrivée, elle était déjà bien attaquée, elle ne m’a même pas écouté. Elle a attrapé le tisonnier de ma cheminée – à cause de l’humidité, on chauffe un peu la nuit même en été – et elle m’a attrapé le bras pour me brûler, soit disant pour marquer mon ‘infamie’… » Là, Fredericke fit une pause et attrapa une chips dans le saladier qui se trouvait non loin après un regard vers Elyna pour lui demander l’autorisation. Elle leva ensuite le nez en l’air, la tête posé sur sa main, l’air absent. Elle revint sur terre au bout de quelques secondes ce qu’elle marqua en haussant négligemment les épaules. « Ce fut un bazar terrible ! Les serviteurs ont accourus à mes cris et ils ont virés ma mère de force alors qu’elle commençait tout juste à réaliser ce qu’elle venait de faire. J’avais presque de la peine pour elle… enfin bref, en tout cas elle n’était plus là et Vincent dormait encore. Sur le moment, j’ai préféré lui cacher ce qui s’était passé. On m’a soigné avant que j’aille le retrouver, et j’ai passé une chemise à manche longue… » Alors qu’elle continuait son récit, elle commençait à marquer quelques signes de nervosité. Elle n’était jamais à l’aise quand il s’agissait de parler de sa famille, à la limite, elle préférait ses problèmes de cœur. Mais elle ne pouvait pas parler à Ely’ de la réaction de Vincent sans donner les précédents, et puis, la Serdaigle était une amie, elle ne jugerait pas sans savoir.

    « Je ne lui ai dit que le lendemain après qu’il ait signé les papiers pour sa tutelle, enfin je t’expliquerais ça après si ça t’intéresse, et comme prévu il a été fou de rage même si avec le temps j’ai appris à canaliser le truc assez vite. Voilà toute l’histoire. Mon brave chien de garde a encore failli mordre mais je crois qu’il sait que je n’y tiens pas. Et toi, quoi de neuf alors ? Que du beau j’espère, je me réserve les histoires sanglantes. » Souriant à son propre cynisme, elle se dit que si Vincent l’entendait, il piquerait une nouvelle crise. Ralala, les mecs, qu’est-ce que c’est compliqué !


{769}
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 1067
Âge : 25 ans [10 mai]
Actuellement : Adulte


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Lilly

MessageSujet: Re: Pyjama's Party {chez Elyna} [Elyna/Fredericke]   Mar 5 Jan - 22:45

Les deux filles redescendaient les escaliers doucement en discutant, le programme avait l’air de plaire à son amie, et de toute façon, il était modifiable à volonté tant qu’on ne mettait pas le feu à la maison et qu’on ne faisait pas entrer de garçons, chose facile à faire dans la mesure où Elyna n’était pas décidé à désobéir à ses parents. Lorsqu’elles arrivèrent au salon, Fred proposa de jeter un œil aux dvd que possédait la fillette, une bonne collection d’ailleurs, et elle regarda son amie faire le tri afin de faire un choix très sympa. De son coté, Ely en choisit deux également, le premier, une belle histoire d’amour dont la fin est triste, mais c’est un superbe film : Le moulin rouge. Le second était un peu du même genre, mais c’est la mère d’Elyna qui avait contaminé sa fille avec ce film, Dirty Dancing, une très belle histoire également, avec de la danse etc.… Bref, pour ce soir, les filles avaient l’embarra du choix.

« Sexe Intention est sympa comme film, je dois avoir le deux dans le coin… Regarde ce que j’ai choisi, tu connais ? De toute façon, on a le temps qu’on veut … On peut même tous les regarder. »

A présent, il fallait se faire chauffer le repas, et après pourrait commencer le début de leur soirée ciné… La jeune fille mit la pizza dans le four, et programma le minuteur comme sa mère lui avait expliqué, ce n’était pas si compliquer que ça finalement, même plutôt facile en fin de compte. Bref, elle se tourna vers Fredericke qui commença à lui expliquer la cause de son bandage. Sa mère ! C’était sa mère qui était à l’origine de sa brulure, et vu la peau de son amie, ce n’était pas une erreur… C’est ce que confirma la gryffondor quelques minutes après, puisqu’elle expliqua que c’était sa punition de la part de sa gentille maman. Déjà qu’Elyna n’avait jamais eu de punition aussi sévère, certes une fois, elle avait fait peur à sa mère en mettant ses doigts dans une prise, mais une simple claque sur ses mains, et elle n’avait jamais reproduit l’erreur… Bon, il y a d’autre anecdote mais en tout cas, jamais de brulure… Encore sous le choc de ce que venait de lui dire Fred, elle se contenta de hocher la tête pour lui dire qu’elle pouvait prendre des chips. Puis, après quelques minutes de silence, elle finit par prendre une chips à son tour, et elle regarda son amie, l’air inquiète.

« Mais, c’est vraiment horrible de faire une chose pareille à sa fille, excuse moi de dire ça, mais ta mère est un monstre ! On ne blesse pas ses enfants, surtout pour une si petite chose. Bon, si elle voulait te frapper, même si ce n’est pas ce qui est le mieux pour les enfants, elle pouvait te coller une claque, mais te bruler ! Je comprends que Vincent soit en colère, tu vois, il n’est pas si bizarre, j’ai les même réactions que lui par moment. » ajouta-t-elle avec un sourire, « mais bref, c’est vraiment horrible comme situation, et faudra que tu m’expliques cette histoire de tutelle… »

L’aiglonne prit quelques chips, il restait encore quelques minutes de cuisson, de quoi annoncer simplement à son amie que de son coté, tout allait bien, qu’elle jonglait entre ses rendez avec Seth, et les services au restaurant… Bien sur, elle voyait aussi ses cousins, puis sa mère lui apprenait quelques trucs et l’aider aussi à revoir ce qu’elle avait appris ces deux dernières années.

« Oh tu sais, ma vie est bien calme comparait à la tienne… je travaille avec mon père comme je te l’ai dit dans ma lettre, je vois un peu mes cousins pour jouer avec eux au Quidditch, ma mère me fait réviser les sortilèges et Nolhan, m’aide en métamorphose… Et puis le meilleur pour la fin, chaque fois que je vois Seth, je suis toujours sur mon petit nuage ! Merci encore de m’avoir poussé à aller de l’avant avec lui, parce que je crois que je serais encore à baver sur lui sans qu’il ne sache quoi que se soit à l’heure qui l’est. J’espère que toi aussi tu seras aussi heureuse que moi ! Même si c’est avec le serpent. »

Elle sourit, et la pizza annonça la fin de sa cuisson, Elyna prit les deux assiettes posées sur les plateaux, et les approcha du four. Elle ouvrit la porte et d’un coup de baguette, elle fit léviter les parts dans chaque assiette, au moins, pas de risque de se bruler. Les deux filles prirent leur plateau et allèrent s’installer dans le fauteuil. L’aiglonne se leva pour prendre les verres et apporta plusieurs boissons plates comme gazeuses, les filles avaient le choix ce soir …

« Alors, on commence par Sexe intention ça te va ? Comme ça, le temps de lancer le film, sa va refroidir un peu, je n’aime pas quand c’est brulant. »

La jeune fille s’approcha du lecteur dvd, puis lança le film et retourna s’asseoir dans le fauteuil. Elle ne savait plus si elle avait déjà prévenue son amie, mais elle lui rappela que si elle voulait se servir, ou s’installer comme elle le faisait chez elle, mettre ses pieds dans le fauteuil par exemple, bref, elle le pouvait.

« Je me demande ce que font les garçons… pas toi ? »

[910 Mots]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Pyjama's Party {chez Elyna} [Elyna/Fredericke]   Mer 6 Jan - 12:43

    « Hum… non, je ne connais pas. Mais ma culture cinématographique est plutôt naze vu que j’ai commencé à savoir ce qu’était une télévision et une salle de cinéma il y a seulement deux ans. » C’était la première fois qu’elle se rebellait contre l’autorité. Elle avait fugué pour échapper à ses parents de façon à ce que son oncle ait le temps de s’opposer au projet visant à la changer d’école. Si elle avait été chez plusieurs sangs purs (les Montgomery, les MacMillan), elle avait aussi passé deux semaines chez Vincent qui était né moldu. Cela lui avait appris d’une part qu’elle détestait les parents de son meilleur ami, d’autre part que la télévision était un truc génial pour s’occuper les soirs où il n’y a rien de mieux à faire, surtout quand on n’a pas l’âge légal pour transplaner.

    Cela leur faisait donc quatre films, c’était parti pour une soirée de folie ! Mais avant ça, pendant que la pizza chauffait, les deux jeunes filles continuaient leur conversation. « Tu ne comprends pas. Ma mère ne fait pas ça parce qu’elle ne m’aime pas, elle agit ainsi parce qu’elle a un problème. C’est clair que c’est chiant, amour ou pas j’aime autant qu’elle reste loin de moi, mais ça ne sert à rien de s’énerver comme Vincent ou toi, ça ne m’aide pas et honnêtement ça n’aiderait pas ma mère que je vous imite, ça la plomberait plutôt. » Enfin, elle disait ça mais il est vrai que sur le moment, elle l’avait assez mal vécu. Sauf que Fredericke surmontait les obstacles avec exemplarité, sans jamais se laisser abattre. Elle s’était très vite remise de sa crise du moment. Après avoir pleurer un bon coup, elle s’était relevé et avait fait face ce qui avait amené sa mère a réaliser que cette fois, elle avait un vrai problème et qu’il fallait qu’elle aille se faire soigner. Parce que jusqu’ici, elle s’était toujours contentée de lui mettre de grosses baffes comme le suggérait Elyna, mais là, avec le départ du père de Fredericke, elle avait été trop loin, si loin qu’elle s’en était elle-même rendu compte. Pour sa fille, c’était un mal pour un bien…

    « Pour la tutelle c’est seulement que ma cousine a pris Vincent sous tutelle juridique. Ses parents restent ses parents au niveau civique mais c’est Roze qui prend les décisions pour son avenir maintenant. Enfin, dans la théorie parce que je la vois mal prendre une décision quelconque à propos de quelqu’un d’autre qu’elle-même. » Si Roze avait proposé ça à Fred’ (avant d’en parler à Vincent), c’était parce qu’elle avait bien senti l’anxiété de sa jeune cousine à chaque fois que son meilleur ami rentrait chez lui. Il détestait sa famille qui le lui rendait bien. Elle n’avait aucune envie de le laisser dans cette situation. Maintenant, il était trop tard pour les parents de Vincent, ils avaient acceptés la tutelle et Fred’ espérait de tout son cœur qu’ils le regretteraient le jour où leur fils brillerait dans le monde des sorciers – et peut-être même dans le monde moldu -. A la base, Roze lui avait proposé une tutelle par les Maiden mais Liza Maiden, mère de Roze et tante de Fredericke, était bien plus directive que sa fille, du coup ça ne convenait pas à Vincent, c’est pourquoi les deux filles s’étaient rabattu sur le plan B. Le A aurait eut l’avantage d’assurer à Fred’ la compagnie de Vincent lors des cérémonies officielles mais comme ce n’était qu’un détail, elle s’en était tenu à son idée de départ soit séparé Vincent de ses parents.

    Prenant son plateau, elle suivit Elyna pour regarder le film tout en écoutant ce qu’elle lui racontait. Pour Fred’, une vie comme celle de Elyna c’était fascinant. Même avant qu’elle ait tous les problèmes qu’on sait, elle n’avait jamais été ainsi. Comme elle était noble, elle avait passé toute son enfance entre des précepteurs et des jeux solitaires ou – au mieux – avec ses cousines. Elle enviait à son amie sa vie tranquille presque autant qu’elle lui enviait sa chance en amour. Comme quoi c’était vrai, il y a des gens plus vernis que d’autres sur terre.

    « A mon avis, avant que je puisse être heureuse avec Vincent tu auras le temps de te marier et d’avoir plein de bébés avec Seth. Je ne lui fais absolument aucun effet et comme je ne sais pas comment remédier à cet épineux problème, ça peut durer longtemps. » Installée devant Sexe Intention (un très bon film d’ailleurs), elle commença à grignoter sa pizza et ce fut Ely’ qui rompit le silence en lui demandant ce que pouvait bien faire les garçons, ou plutôt si elle se posait la question.

    « Bof. Non, pas vraiment. Ils doivent sûrement discuter de tout et de rien. J’espère que Seth va lui parler de moi, j’ai vraiment besoin de réponse. » Elle fronça les sourcils et sursauta légèrement face au langage plus que grossier des personnages du film avant de demander « Et toi, tu penses qu’ils font quoi ? » Même si de l’avis de Fred’, c’était une question bête, elles n’auraient qu’à le leur demander demain. Peut-être que Ely’ était plus accro qu’elle tout compte fait. Ou alors c’est simplement qu’elle n’a pas la chance ( ?) de vivre avec le garçon qu’elle aime donc de prendre cette fameuse distance qui est aussi son plus gros problème…


{905}
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 1067
Âge : 25 ans [10 mai]
Actuellement : Adulte


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Lilly

MessageSujet: Re: Pyjama's Party {chez Elyna} [Elyna/Fredericke]   Jeu 7 Jan - 11:07

Pour une enfant de sang mêlé, connaitre le monde moldu semble tout à fait normal, mais Elyna oubliait par moment que tout le monde n’était pas dans son cas. C’est avec des gros yeux qu’elle apprit que Fred ne connaissait le cinéma et la télévision depuis deux ans… Dire qu’elle avait grandi dans ce milieu depuis toujours, comment pouvait-on vivre sans la télé ? Surtout lorsque l’on est encore un enfant !

« Deux ans seulement ! Mais tu faisais quoi le soir quand tu ne pouvais pas sortir pour jouer, ou qu’il pleuvait… En plus, je crois que sans la télé, je serai morte d’ennui dans un coin, tu comprends, je ne peux pas transplaner, et mes cousins peuvent pas venir tous les soirs pour jouer avec moi… donc fallait bien que je m’occupe, tu verras, après on ne peut plus s’en passer. »

Elyna et Fredericke discutaient tranquillement pendant la cuisson de la pizza. Certes, Ely avait un peu réagi de manière brutale, mais il faut dire que d’un point de vue extérieur, ce n’est vraiment pas génial ce qu’elle avait entendu de la bouche de son amie. Malgré ça, avec du recul, l’aiglonne ne pouvait pas vraiment dire qu’elle avait réagi de manière raisonnable, surtout après ce que Fred venait de lui dire.

« Je ne connais pas ta mère, et d’après ce que tu me dis, vos relations mère/fille n’ont rien à voir avec celle que j’ai avec la mienne. Ce n’est pas facile quand c’est tendu, mais si tu sais que ta mère à un problème, au moins, tu peux l’aider à se soigner, ou à le résoudre, bref, je m’excuse de m’être emportée, mais sur le moment, il fallait que ça sorte. Enfin, j’espère vraiment que ça ira mieux, parce qu’on a qu’une seule maman, et que les moments, qu’on peut partager avec elle, sont vraiment magiques. »

Les parents, c’est vraiment compliqué par moment, Ely n’avait pas à ce plaindre, mais bon, Fred avait des soucis, et de son coté, Vincent semblait également avoir des problèmes. Ainsi, Roze avait pris le meilleur ami de la gryffondor sous son aile. Fred semblait un peu sceptique mais on n’est jamais très objectif quand on parle de sa famille… Et puis, maintenant, elle verrait Vincent très souvent, peut-être pas autant que si c’était sa tante qui l’avait sous tutelle, mais bon, on ne peut pas avoir tout ce que l’on veut quand même.
La pizza fut servit, et Elyna commença à raconter brièvement l’histoire des deux DVD qu’elle avait choisi. Le premier, Moulin Rouge puis Dirty Dancing…


« Moulin Rouge, c’est l’histoire d’une courtisane, Satine, et d’un poète, Christian qui tombe amoureux l’un de l’autre et devant surmonter les épreuves qui vont se mettre sur leur route. Notamment le fait que Satine doit courtiser un duc afin de sauver l’établissement, c’est une très belle histoire, et puis, il y a plusieurs morceaux de musique très beau à entendre. Les acteurs sont assez connus, enfin dans le monde moldu, Nicole Kidman ça te dit peut-être quelque chose, il parait que c'est une sorcière ? »

Elle sourit, parce que au vu des regards de la jeune fille, ce n’était pas un nom qui semblait lui revenir, mais bref, puis elle décrivit le second film, une histoire d’amour encore, entre une fille, issue d’un milieu riche qui ne connait absolument rien au monde de la danse, et un jeune homme, prof de danse au talent incroyable. Bref, le film que Fredericke avait choisit fut lancé, et les deux jeunes filles commencèrent à regarder. Ely comprenait mieux pourquoi sa mère avait fait les gros yeux lorsque Tanya avait offert ce DVD à sa fille. Les acteurs avaient un vocabulaire peut recommandable, mais bon, ce soir, ils n’étaient pas là pour intervenir, et puis, elle était grande maintenant. En tout cas, Fred ce semblait pas savoir ce que faisait les garçons et puis concernant son histoire avec Vincent, Ely ne pouvait s’empêcher de sourire à l’idée qu’elle serait déjà bien vieille avant que Fred ne sorte avec Vincent.

« Allez, ne t’en fais pas, si j’ai réussi à sortir avec Seth, tu devrais réussir à sortir avec Vincent. Et puis, j’ai parlé à Seth, et il doit discuter avec normalement, donc on verra bien ce qu’il en ressort. De toute façon, je parlerais à Seth demain et je t’enverrai immédiatement une lettre pour te faire le compte rendu. »

Enfin, lorsqu’elle lui retourna la question sur ce que pouvait bien faire les garçons, Ely haussa les épaules et elle se reprit un morceau de pizza avant de lui répondre un peu hésitante.

« Je pense qu’ils doivent regarder eux aussi la télé, ou faire des trucs de mecs… Faudrait que je me renseigne avec mes cousins sur ce que font les garçons lorsqu’ils se font une soirée entre mec ! Nan, mais regarde la celle la ! Tu as vu l’accord qu’elle vient de passer avec Sebastian ! »

Sexe Intention, le film a ne pas voir quand on a moins de 12ans ! Une chance, Elyna en avait treize depuis peu…

[852 Mots]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Pyjama's Party {chez Elyna} [Elyna/Fredericke]   Ven 8 Jan - 11:47

    Fred’ hocha la tête en signe d’assentiment avant d’hausser les épaules pour montrer que avant de connaître la télé, ça ne pouvait pas lui manquer. « Bah, tu sais, j’avais toujours plein de devoirs à faire pour mes précepteurs quand j’étais plus jeune et sinon bah… je faisais de la harpe, je lisais des romans, je cuisinais des gâteaux ou je jouais aux échecs avec les domestiques. Je ne me souviens pas m’être ennuyé à cette époque. Mais maintenant c’est différent. » Déjà parce que on avait abandonné définitivement l’idée de lui enseigner la harpe, qu’elle était déjà un véritable cordon bleu et qu’elle n’avait plus de précepteurs. En revanche elle continuait à dévorer des romans à l’eau de rose ou alors des grands classiques moldus, Jane Eyre en tête. A l’époque, elle se répétait en boucle certaines phrases au point de les connaître absolument par cœur pour se donner du courage. Ça l’aidait beaucoup… I am no bird; and no net ensnares me; I am a free human being with an independent will. Je ne suis pas un oiseau, et je ne me suis prise dans aucun filet. Je suis un être humain libre avec une volonté indépendante. C’est ce que Jane prétendait, c’est ce que Fred’ prétendait aussi avant de découvrir que son monde, son univers, était aussi étriqué que celui d’un oiseau en cage. Mais tout allait bien maintenant, elle n’était plus enfermé dans une cage dorée dont on ne voulait la faire sortir sous aucun prétexte. Elle était effectivement devenue indépendante. Mais comme Jane Eyre, elle avait un goût déplorable en matière d’homme. Elle s’était peut-être trop imprégnée du personnage, qui sait ?

    Pour ce qui était de sa mère, Fred’ grimaça avant de jouer nerveusement avec une mèche de ses cheveux. « Je doute que ça s’arrange. Moi je peux lui pardonner mais jamais elle ne se pardonnera à elle-même. C’est ça qui est compliqué avec mon entourage, moi je n’en veux jamais à personne mais ils se sentent obligé de culpabiliser pour deux. » Car cela revenait à sa grande (et récente) réflexion sur la violence dans le cas où un jour Vincent péterait un plomb et la frapperait. En fait, elle, elle trouvait presque anormal qu’il frappe tout le monde sauf elle, même quand c’était elle qui faisait une bêtise il tapait toujours la pauvre victime de Fred’ plutôt qu’elle. Mais elle savait aussi avec une grande acuité que si jamais un jour ça dérapait Vincent s’en remettrait mal. Après tout, tout ce qu’il savait faire pour elle c’était la protéger… pauvre petit serpentard maladroit. Au fond, il faisait de la peine à Fred’ à mettre sa sécurité au premier plan alors que finalement, ce n’était pas être en sécurité qu’elle voulait. Tout ce qu’elle désirait c’était un peu d’affection. Beaucoup en fait. « Le pire c’est qu’ils sont tous infoutus de dire pardon, comme si ça leur arrachait la langue. » Parce que même si elle ne s’était jamais battu à proprement parler avec Vincent, ils se disputaient au moins une fois par semaine (toujours pour des trucs idiots d’ailleurs) et jamais son meilleur ami ne s’excusait. Du coup elle non plus. Elle en prenait des mauvaises habitudes tiens… Et avec ses parents c’était pareil. Quoi que, le père de la jeune fille essaye quand même de faire de son mieux pour se faire pardonner puisqu’à chaque fois qu’il faisait quelque chose de mal, elle avait ensuite un énorme cadeau. Ce n’est pas beau d’acheter l’affection des gens mais on comprend d’où Fred tiens sa fameuse technique du gâteau au chocolat pour attendrir son ours !

    « Hum non, je connais pas, mais le film a l’air chouette. » dit-elle en reprenant une chips tandis que Sexe Intention continuait à courir sur l’écran. C’est fou ce que l’actrice qui jouait la blonde ressemblait à Roze. Impressionnant. Enfin, sauf qu’elle était plus grande que Roze quoi.

    « Grave, je veux cette lettre dans la demi heure qui suit ta conversation – enfin que tu l’envoie dans la demi-heure plutôt -. Je cuisinerais bien Seth moi-même mais j’ai le droit de ne parler à personne en ce moment. Ce soir c’est une exception. Il parait que si on me tient sous haute surveillance c’est pour que je retrouve mes esprits et mon sens de la morale. Cette bonne blague… Je devrais recommencer à flirter avec n’importe qui à la rentrée, ça ferait les pieds à Vincent. » Elle avait grommelé sa dernière phrase tout en mangeant sa pizza. Bien entendu, Ely’ se doutait que Fred’ ne ferait jamais une chose pareil, même Fred’ n’était pas persuadée d’en être réellement capable, mais l’idée de se venger de son meilleur ami était tentante. Bah oui, elle a très mauvais caractère, il ne faut pas l’oublier !

    « Je traîne avec plein de garçons et je crois qu’en fait t’as pas vraiment envie de savoir ce qu’ils font quand ils sont entre eux. » dit Fred’ en pensant à certains garçons de sa maison qu’elle surprenait parfois à discuter entre eux. Encore des candidats à une mort lente et douloureuse si un jour ce n’était pas elle qui les entendait mais un certain serpentard… Enfin, ça risquait pas d’arriver vraiment puisque Vincent ne traînait pas souvent du côté des Gryffondors. Tout le monde est sauvé alors ?


{890}
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 1067
Âge : 25 ans [10 mai]
Actuellement : Adulte


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Lilly

MessageSujet: Re: Pyjama's Party {chez Elyna} [Elyna/Fredericke]   Lun 11 Jan - 15:20

La vie de Fredericke était vraiment différente de celle d’Elyna, comme ça au premier abord, on ne pouvait pas les imaginer si différente, simplement par le fait qu’elle était toute deux très bien éduquée, mais la différence ce faisait sur leur milieu. Elyna passait du temps avec sa mère, son père, ses grand parents, elle n’avait jamais eu de nourrice, ni de domestiques. Pas qu’il n’avait pas les revenus nécessaires, mais simplement qu’ils voulaient passer du temps avec leur fille, et ceux malgré leur travail qui leur prenait quand même beaucoup de temps. C’est d’ailleurs pour cette principale raison qu’ils avaient tous deux changés d’orientation professionnelle, l’un devenant propriétaire d’un restaurant alors qu’il avait suivit des études de médecines, l’autre ouvrant sa pâtisserie alors qu’elle travaillait au ministère dans les affaires juridiques… L’avantage qu’il voyait à ce changement, c’est qu’il pouvait avoir leur emploi du temps maniée à leur guise, et de cette façon, voir leur fille grandir et s’épanouir. Certes, elle n’avait pas eu de cours de harpe, mais elle avait appris à cuisiner quelques pâtisseries, puis elle préférait de loin jouer à la console avec son père, puisque pour sa mère, ce genre de jeu c’était du chinois !

« Tu avais quand même des personnes qui s’occupaient de toi, jamais le temps de t’ennuyer on dirait. Je ne me plains pas non plus, loin de là, mais parfois, je me dis qu’un frère ou une sœur aurait été plus sympa, et puis, au pire, mon père jouait avec moi, ou je prenais un bon livre, j’adore la lecture… »

Néanmoins, quand Ely remarqua son amie jouer avec sa mèche de cheveux, il ne fut pas très difficile de remarquer que le sujet de sa mère ne la mettais pas des plus à l’aise. C’était compréhensif quand même, mais la situation n’était vraiment pas des plus évidentes, qu’il s’agisse de la mère ou de la fille. Si Fred pouvait pardonner à sa mère, cette dernière ne se pardonnerait pas, peut-être qu’elle devrait aller voir un spécialiste. Elyna avait déjà entendu son père en parler à l’époque, bon, elle avait peut-être mal compris, mais en ce qui concerne la médecine moldu, ce n’est pas la même chose que le monde magique. Ils ont tellement de méthode pour tout résoudre…

« Tu sais, pour ta mère, il faudrait peut-être qu’elle parle avec une pykologue… ou psychaulogue ? Je sais plus vraiment, mais chez les moldu, c’est un médecin qui écoute les autres et qui les aide à trouver une solution pour les guérir. Mon père avait des collègues qui passaient leur journée à écouter les gens parler, et ils trouvaient toujours une solution… Tu penses que ça pourrait l’aider ? »

Le mieux serait quand même qu’elle se souvienne du nom précis de la profession, mais il suffirait de demander à son père et elle tiendra au courant la gryffonne si celle-ci était intéressée. Concernant la politesse, la par contre, c’était un autre problème. Elyna avait toujours eu des remarques quand elle oubliait les mots magiques, pourtant, des fois elle pensait les avoir dit, mais c’était juste un oubli… L’éducation, c’est bizarre comment ça peut-être différent par moment, pourtant les principes sont les mêmes, il y a juste différentes façon de s’excuser ou de se faire pardonner… Pour l’aiglonne, les yeux doux, c’est ce qu’il y avait de mieux, surtout avec son père qui ne pouvait jamais lui en vouloir très longtemps ^^

Le film continuait son histoire, histoire plus que bizarre d’ailleurs, c’est hallucinant de voir de tel idées ressorties en image, il en fallait quand même une de ces imaginations pour sortir un film pareil. Mais c’était en même temps différents de ce qu’elle regardait d’habitude, les films de vampires par exemple, mais bon, elle els avait tellement vu que pour ce soir, on y ferait abstraction.


« Tu verras, on aura le temps de regarder le film ce soir de toute façon, et il est vraiment superbe, je t’en fais la promesse que tu vas adorer ! C’est obligé et puis, tu es à Sterne ! La danse, tu aimes ça, donc le film te plaira forcément ! »

Bah oui, elle en était certaine, qu’il s’agisse de Moulin rouge, comme Dirty Dancing, c’est impossible que son amie n’aime pas ces films ! Bref, concernant le compte rendu, pas de soucis, elle le ferait le plus rapidement possible, mais elle ne pouvait pas prendre des notes devant Seth, ça le ferait vraiment très moyennement donc bon… Fred devra être patiente le temps de recevoir le message, mais il faudra aussi attendre qu’Ely l’écrive, puis qu’il fasse le trajet, bref, patience, patience… Mais ça ne l’empêcher pas de sourire à son amie.

« Je t’enverrais le message aussi vite que possible ! Mais après faut que l’oiseau te le ramène, et s’il se perd en route, je ne serais pas responsable d’accord ? Je ne veux pas que tu m’en veuilles parce que ma chouette à perdu la route pour se rendre jusque chez toi. »

Les garçons, décidément, on revenait toujours au même sujet ^^ Ainsi Fred prévoyait de flirter avec les garçons à la rentrée, rien que pour embêter Vincent ! Et bah au moins, ça lui ferait vraiment les pieds, et puis, il l’avait cherchait, à toujours surveiller Fred, tanpis pour lui ! Et ce n’est surement pas l’aiglonne qui irait dire à son amie que ce n’était pas bien.

« Tu as raison ! Venge-toi ! Et puis, tant que tu ne touches pas à Seth, tu fais ce que tu veux. De toute façon, on sait toute les deux que le seul qui te fais battre le cœur, c’est le serpentard qui passe en ce moment la soirée avec mon petit copain. »

Toutefois, lorsque son amie lui annonça qu’il serait peut-être préférable de ne rien savoir, et bien, bizarrement, ça attirée d’avantage la curiosité de la fillette. Bah oui, les soirées entre garçon, elle ne connaissait pas, et ces cousins seraient difficiles à convaincre de raconter leurs soirées ! Bref, il n’y avait que Fred qui pouvait lui dire ce qu’il se passait, et c’est avec un regard des plus irrésistibles qu’elle demanda à son amie de tout lui dire.

« Fredericke, tu dois forcement savoir quelque chose, allez ! Raconte-moi ce que tu sais… au pire, je serais traumatisée et choquée mais au moins, je serais au courant !! Allez, s’il te plait, s’il te plait, s’il te plait …. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Pyjama's Party {chez Elyna} [Elyna/Fredericke]   Mar 12 Jan - 13:43

    Fred’ arqua un sourcil perplexe avant de tomber dans une songerie qui n’avait rien de folichonne. Quand elle reprit la parole, sa voix habituellement pleine d’entrain était lourde d’amertume rendant son accent plus traînant encore que d’ordinaire. « Les gens qui s’occupaient de moi étaient payés pour. Quant à mon frère, nous ne nous parlions pas. A chaque dispute de nos parents le fossé se creusait entre nous… » Et maintenant qu’elle essayait de le combler (et qu’elle ramait pour), elle sentait que tout aurait été plus facile si elle avait fait front commun avec son grand frère au lieu de se cacher dans les bois et lui dans sa salle de musique. « Je ne m’ennuyais pas mais je n’ai pas beaucoup de souvenirs heureux. Il doit y en avoir pourtant mais c’est comme s’ils avaient été enfouis en dessous des mauvais. A côté, la vie que je mène aujourd’hui est un rêve éveillé. » Oui, oui, même avec un chagrin d’amour et une mère violente, Fredericke se sentait bien mieux maintenant que dans son enfance. Car même si tout n’était pas rose, au moins elle était elle-même et surtout elle avait des amis.

    « Psychologue. C’est psychologue le mot. Elle en voit déjà un, ma cousine aussi. En fait toute ma famille aurait besoin d’une thérapie, moi y compris. J’suis sûre que j’ai un problème pour être toujours attiré par les mauvais garçons. » Si Fredericke connaissait le mot alors qu’elle était une sang pure c’était tout simplement parce qu’elle avait une cousine (Roze) qui souffrait de schyzophrénie donc qui était suivie depuis plusieurs années médicalement. Fred’ aussi se faisait soigner à la moldu pour sa maladie du sommeil. L’ego des sorciers les empêchait de chercher à soigner magiquement les maladies rares ou orphelines, comme si c’était une tare que seuls les moldus pouvaient avoir. C’était stupide mais peu importait du moment qu’elle trouvait quelqu’un pour lui fournir ses cachets.

    « J’espère que ça va l’aider mais bon… en même temps je la comprend. On l’a marié de force à 17 ans avec un homme beau, riche, intelligent et drôle mais elle n’a jamais réussi à s’en faire aimer. Il la trompe ouvertement et quand elle lui rend la pareil il lui fait des scènes. A force, elle a un peu perdu les pédales. » Soupirant, elle se mordit à nouveau la lèvre inférieure (ce qui était un de tics) et ajouta « Tu as de la chance d’avoir une bonne famille… et d’avoir Seth… Je dois vraiment avoir un karma pourri. » Toute sa famille avait un peu un karma pourri de toute façon mais Roze et Serena avaient fini par s’en sortir plutôt bien alors Fred’ se disait qu’avec un peu de temps, ça finirait par s’arranger.

    Elles revinrent ensuite aux films. Fredericke sourit et dit à son amie « Hum oui sûrement, de toute façon un film c’est toujours une découverte pour moi alors tout me va ! Et pour Sterne, il faut absolument que tu viennes nous voir un de ces quatre ! Enfin, j’espère qu’on pourra faire notre spectacle en tout cas. On a pris un peu de retard avec les répétitions mais j’pense qu’on peut y arriver quand même… » Elle avait envie de proposer à son amie de s’inscrire au club mais en même temps, Elyna ne semblait pas aimer la danse ou alors elle ne lui en avait jamais parlé, du coup, elle retint son envie et regarda le film un moment avant qu’elles n’en arrivent à leur sujet favori… les garçons !

    « Ne t’inquiète pas, je ne t’en voudrais pas. Même si je veux vraiment savoir ce que Vincent va dire à Seth… mais ça se trouve, Seth n’en tirera rien. » Avec Vince’, rien n’était impossible. « Le problème de ce type de vengeance auquel tu n’as pas réfléchi c’est que ça va forcément finir en bagarre. Et puis, j’dois t’avouer que depuis qu’il n’est plus avec Marie, je n’est plus vraiment envie des autres garçons… » Parce que maintenant qu’il était célibataire, elle avait de nouveau une chance, une lueur d’espoir, et ça étouffait tout ce qui avait pu éveiller son intérêt chez les autres garçons de Poudlard.

    Pour ce qui était des sujets de conversations des garçons entre eux… « Et bien, ça dépend des garçons. Souvent ils parlent filles donc déjà on peut décompresser, notre cas n’est pas unique. Ils parlent beaucoup de sexe et de sport aussi, d’ailleurs étrangement, chez certains garçons les choses sont liées dans leur esprit… Mais si ça peut te rassurer, Vincent et Seth sont bien trop coincés pour parler de sexe, ils s’en tiendront au quidditch et à nos qualités indéniables toi comme copine et moi comme meilleure amie, le tout avec les termes les plus pudiques. » Heu encore qu’en fait de qualité, elle imaginait bien Vincent pester contre elle et surtout contre Adrien. Enfin les deux quoi. Haussant les épaules, elle conclut doctement « J’me demande ce qu’on leur trouve, ils sont vraiment ennuyeux en fait. » c’est sûr que comparé à Axel, Vincent et Seth n’étaient pas très rock and roll.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pyjama's Party {chez Elyna} [Elyna/Fredericke]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pyjama's Party {chez Elyna} [Elyna/Fredericke]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pyjama party /!\ no boys
» kat & tiana ? pyjama party ?
» Pyjama party! [ALL GRYFFONDOR]
» visite chez le gynéco
» Jean-Bertrand Aristide doit rentrer chez lui !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 9-
Sauter vers: