AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 TERMINE -[ Amie du soir ? ]-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar
Indépendant

Parchemins : 2146
Âge : 31 ans [21 Décembre 1979]
Actuellement : Organisatrice de mariage


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: TERMINE -[ Amie du soir ? ]-   Dim 31 Jan - 21:29

« Ca dépend des gens… En ce qui me concerne, je ne rentre presque jamais chez moi... A force de voyager, on n’a plus vraiment de ‘chez soit’ d’ailleurs… Ca ne te fait pas ça, toi avec Poudlard ? Tu ne te sens pas d’avantage ‘chez toi’ à Poufsouffle qu’ici, dans cette chambre ? »

Il était vrai que la vipère n’avait connu de stabilité que dans sa maison, à Poudlard. Serpentard, ainsi que chacun des membres formant cette maison aux couleurs froides avait été sa seule véritable famille, dans son cœur…Elle avait trop changé de foyers pour se trouver à un moment dans une position qui pouvait être qualifiée de ‘stable’. D’abord chez des moldus pendant douze ans. Elle était restée avec la grande famille Vladovski durant sept longues années… Ils habitaient aux alentours de Mouscou, à l’époque. Elle avait ensuite déménagé, quittant la Russie pour Paris, étant sous la tutelle de son frère adoptif le plus âgé… Ivan, étudiant en art. Ensuite elle avait retrouvé sa famille de sang alors qu’elle fêtait ses douze hivers et qu’Ivan rendait son dernier souffle. Elle n’avait alors eu de cesse de voyager entre la Russie et l’Angleterre pour voir ses amis, aller à Poudlard et, plus tard, côtoyer son petit ami, devenu son fiancé à présent, puisque ce dernier n’aimait pas la Russie. Ensuite, il y avait eu les voyages avec la France afin de rester en contact avec son frère, Damian… Lui-même n’aimant pas la Russie (oui, tout ces gens qui n’aiment pas le plus beau pays du monde, c’est un comble !).

La vipère ne pu que rire face aux propos que tint sa cadette sur ses propres cheveux… Il était difficile (à présent) de l’imaginer blonde, effectivement…

« Oui, je crois que je ne peux plus t’imaginer blonde à présent… »

La brune accepta de jouer pour la vipère qui lui adressa un sourire reconnaissant. Si Dawn n’était pas très douée en musique (à part les bases elle ne s’était jamais vraiment plongée avec passion dans cette forme d’art), elle n’en admiré pas moins ceux qui savaient jouer avec un instrument (et peu importe l’instrument d’ailleurs ! On peut passer de l’harmonica à l’orgue, sans oublier le triangle et la flûte…). Haussant les épaules, la russe répondit avec sincérité :

« Disons qu’il est très mal vu qu’une jeune fille de mon statut ne joue pas de piano… ceci étant, la danse a su compenser cette lacune dans mon éducation, aux yeux de ma tante, ce qui m’a bien arrangé, je dois bien te l’avouer… »

La jeune femme poursuivit :

« Pour ce qui est des moldus, j’apprécie leur littérature et plus généralement leurs qualités artistiques, même si j’ai encore quelques petites choses à connaître d’eux de ce côté-ci… Et pour te répondre, j’ai d’abord appris la danse classique, depuis que je sais marcher en réalité… Je ne me suis mise dans la danse moderne que depuis peu… un peu plus d’un an je dirais à présent… »

Oui, Dawn restait avant tout une danseuse de ballet. Elle ne s’était diversifiée qu’une fois son compagnon de danse déniché, elle avait été un peu ‘forcée’ de changer de voie… et bien que très sceptique, elle avait fini par admettre que la danse moderne était intéressante, elle aussi… A sa manière.

Lorsque le violon entama sa mélodie, la brune ferma les yeux, se laissant porter par la douceur et la délicatesse des premiers accords avant d’être touchée par le rythme de la mélopée… C’était là un très bel air que la russe n’avait jamais entendu mais qui valait le détour, d’après elle. Lorsque l’instrument se tu, la sorcière resta silencieuse un instant, laissant les derniers accords résonnaient encore dans sa tête… Elle aimait vraiment cette musique. Cette composition… mais aussi le cœur de la personne qui venait de l’interpréter. C’était pur, vivant… magnifiquement interprété.

« Très beau… vraiment. »

La brune ouvrit les paupières, posant son regard de glace sur la violoniste et poursuivit après un bref instant de silence :

« Tu as un don pour la musique, je pense… Sincèrement. J’aimerais beaucoup vous entendre jouer ensemble, Erwran et toi. Je suis persuadée que vous formerez un très bon duo. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x59sxo_dawn_webcam

avatar
Sport et culture

Parchemins : 577
Âge : 30 ans [27/01/1982]
Actuellement : Gérante d'une salle de concert à Londres


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Re: TERMINE -[ Amie du soir ? ]-   Ven 5 Fév - 18:10

La remarque que fit Dawn sur la notion de chez soi amena Faith à réfléchir. Se sentait-elle vraiment chez elle à la villa ? Pas sûr, c'était sa maison, certes, mais elle était bien mieux à Poudlard c'était juste évident. Mais elle n'irait pas jusqu'à dire que l'école de sorcellerie était vraiment son foyer, et elle était heureuse de la quitter pour les vacances. Rentrer à l'école ne la dérangeait pas tellement tant qu'elle y retrouvait ses amis, et après sept ans bien sûr qu'elle avait un fort attachement pour le vieux château, mais de là à dire qu'elle y était "chez elle" ? De toute façon, si ça n'était pas Poudlard, ça n'était pas non plus la villa donc ... Elle était un peu une sans abri quoi, conclusion sympathique. Disons que ça va être la septième année que je vais passer à Poudlard, alors c'est sûr qu'après tout ce temps ma vie y est très liée, et je n'arrive pas franchement à m'imaginer en dehors de l'école. Mais chez moi, je crois que ça reste quand même ici, malgré le peu de temps que j'y passe. Poufsouffle c'est comme une grande famille recomposée ... Franchement, je sais pas. Ici ce n'est pas plus chez moi qu'ailleurs je crois, répondit-elle avec hésitation. Joyeux. Peut-être que lorsqu'elle aurait son propre appartement ce serait différent ? Elle n'aurait su le dire. Mais elle espérait que ça serait le cas, de toute façon elle ne comptait pas s'éterniser à la villa, une fois sa dernière année terminée -qui sait ça pourrait même prendre une année supplémentaire- elle quitterait le cocon familial sans un regard derrière elle.

Je vois, c'est dommage quand même. Mais j'imagine que ce que je trouve dans la pratique de l'instrument tu le retrouves dans la danse, chacun sa passion quoi, commenta-t-elle en souriant. Elle adorait jouer du violon, même avant de rencontrer Erwan, mais lorsqu'elle avait découvert que lui aussi en jouait, et aussi bien, elle en avait été plus qu'enchantée. Un point commun, une même passion, et une raison de plus pour essayer de connaître son demi-frère. Je ne sais presque rien du monde moldu, avoua-t-elle ensuite suite aux paroles de Dawn. Enfin, je connais certains de leurs compositeurs, et quelques grands écrivains mais mon savoir s'arrête là. J'aimerais bien en apprendre plus sur le mode de vie ou leurs coutumes ceci dit, mais je n'ai même pas pris l'étude des moldus en option en fait ... Oui, elle était curieuse d'en savoir plus sur eux, c'était la vérité, mais de là à se rajouter des heures de cours potentiellement rébarbatives sur eux ... Non merci ! Non, pas du tout, elle n'était pas une dégonflée, ni une flemmarde ! Elle verrait plus tard c'est tout ... Traduction: probablement jamais.

Waouh, depuis toute petite alors ? Donc c'est vraiment comme une vocation pour toi, non ? Je ne me verrais pas travailler dans la musique personnellement, ça se limite quand même à un loisir ...
Et pourtant ces temps-ci elle commençait à désespérer de trouver un métier qui lui convienne, mais jouer du violon pour gagner sa vie, non, ce n'était vraiment pas envisageable. Mais si elle n'arrivait pas à choisir, elle se retrouvait peut-être à ne plus avoir d'autres options ...

Lorsqu'elle finit de jouer son morceau, Faith scruta le visage de Dawn. Elle aimait sincèrement cette mélodie, et elle espérait qu'il en serait de même pour l'amie de son demi-frère. Et si ce n'était pas le cas, eh bien tant pis ! Hors de ma vue Dawn, espèce d'hérétique ! Celle-ci resta quelques instants immobile, vraisemblablement toujours concentrée sur la musique, avant de recommencer à parler. Merci, répondit la Jaune et Noire avec sincérité. Elle était touchée par le commentaire de la jeune femme. Bon bah tu peux rester alors ! Elle était heureuse de voir qu'elle était sensible à sa musique, c'était sans doute le plus beau compliment qu'on puisse faire à un musicien. J'aimerais tellement jouer en duo avec lui ! s'exclama-t-elle avec enthousiasme tandis qu'elle rangeait précautionneusement son violon dans son étui. On n'en a jamais eu l'occasion pour l'instant, mais un jour il faudra vraiment qu'on le fasse. Ça serait génial ! continua-t-elle en adressant un sourire lumineux à sa nouvelle copine son invitée. Et merci pour le compliment. Quant à moi, j'aimerais bien te voir danser un jour, ajouta-t-elle en songeant que la jeune femme devait vraiment être douée, après tout la danse n'était plus seulement sa passion, c'était aussi son métier !

[753]

CHOCO
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 2146
Âge : 31 ans [21 Décembre 1979]
Actuellement : Organisatrice de mariage


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: TERMINE -[ Amie du soir ? ]-   Sam 20 Fév - 12:13

Dawn ne pouvait comprendre le point de vue de sa cadette. Elle avait trop changé de foyer pour en avoir un de fixé dans son cœur. Son ‘chez elle’ c’était là où se trouvaient les gens qu’elle aimait. C’était Serpentard, puisqu’ils avaient presque tous été dans cette maison. Poudlard, de façon plus générale. Mais maintenant, ils avaient grandi, et l’école de magie était de l’histoire ancienne… Elle n’avait en conséquent plus de ‘chez elle’. Elle vivait partout et nulle part à la fois. Elle vivait à Londres, avec Damian. Elle vivait aux côtés de Myrielle, en Angleterre, encore. Elle vivait à contre courant, à la recherche d’un fiancé qui ne restait que très rarement à une place donnée. Elle vivait à New York dans els bras de Lexy… Elle n’avait pas de maison à elle, exceptée le manoir de ses parents, en Russie. Elle ‘lavait hérité à sa majorité, avec son frère. Ce dernier refusait par ailleurs de s’y rendre, mais la sorcière ne désespérait pas. Un jour, elle comptait bien passer au moins une semaine avec lui dans la demeure familiale ! L’anglaise et la russe s’entendaient néanmoins sur le ‘chez soit’ qui finalement n’était peut-être nulle part…

Oui, chacune sa passion… Et ça marchait bien comme ça ! Après on pouvait toujours refiler un violon à Dawn et des ballerines à Faith, mais ce n’était pas di que ça donne quelque chose de fabuleux… Du moins du côté de Dawn. Elle se sentait capable de casser le violon au bout de trois canards de suite, alors… Comment ça c’était violent ??? Ben oui, Dawn avait tendance à être violente parfois… Quoiqu’elle s’était étrangement calmée avec le temps… Elle qui avait toujours eu le point lest avait appris à se mesurer. Et depuis qu’elle côtoyait Lexy elle n’avait pas le souvenir d’avoir frapper qui que ce soit (ce qui relève du miracle !!).

Un sourire naquit sur les lippes de la brune quand la jaune et bronze parla des moldus… Et de l’étude des moldus… Dawn non plus n’avait pas pris cette matière en option et ce pour diverses raisons. La première était une haine intense à l’égard des moldus quand elle était âgée de 13 ans encore… Une année à peine s’était écoulée alors depuis le décès de son frère adoptif, Ivan. Un moldu qu’elle avait aimait comme un père. C’est à cette époque que la haine qui n’avait eu de cesse de croître entre Katya (la sœur cadette d’Ivan et d’un an l’aînée de Dawn) avait atteint son paroxysme. Jamais les deux fillettes ne s’étaient autant haies qu’à cet instant précis… rejetée par l’intégralité de sa famille adoptive, Dawn avait eu la chance d’être récupérée par sa tante, sorcière de sang pur, sœur de Bela Kostovak, la mère alors décédée de la petite vipère. A cette époque, la brune haïssait alors tous les moldus, faisant une généralité d’un cas particulier. Avec le temps, Isaac lui avait montré les beautés littéraires des moldus, et Erwan la musique… Puis elle s’était petit à petit ouverte à un monde qu’elle avait rapidement su détester.

« Je n’ai pas pris cette option non plus, ceci étant, on m’a un peu parlé des cours, et si tu veux mon avis, les visions des sorciers sur les moldus sont souvent erronées voire ‘naïves’. Ils ont tendance à considérer les moldus comme une espèce inférieure… Je les comprends dans le sens om vivre sans magie semble être impossible pour bon nombre d’entre nous. Ceci étant, les moldus ont fait de très belles choses… Si tu veux je te montrerais certaines d’entre elles une autre fois. »

Pourquoi pas après tout ? Quand Faith lui parla de la musique et de la danse, Dawn lui adressa un nouveau sourire.

« Honnêtement je ne pensais pas vraiment 'faire carrière' dans le milieu. Et on ne peut même pas encore dire que j’ai fait carrière. Une école c’est une chose, une compagnie c’est bien différent… je reste bien lucide, je sais que ce n’est pas parce que je suis dans une école prestigieuse que je vais forcément réussir dans le milieu. Surtout qu’il suffit de peu de choses pour mettre fin à une carrière dans la danse… Une blessure, un bébé… Et tout s’achève. »

C’était là la dure réalité de la vie… On ne pouvait danser et avoir des enfants en même temps… Et c’était le plus grand regret de la brune que d’avoir à choisir entre ces deux rêves là… Et si elle avait fait le mauvais choix ? Quant au duo avec Erwan, la brune ne savait pas qu’ils n’en n’avait encore jamais fait, aussi fut-elle légèrement étonnée :

« A bon ? Je suis sûre qu’il adorerait aussi… ce n’est pas qu’il te voue un culte, mais on n’en n’est pas bien loin… »

Adressant un clin d’œil complice à sa cadette elle ajouta en murmurant :

« Mais ça reste entre nous ça, hein ? Je n’ai rien di ! Pour ce qui est de me voir danser ça doit rester dans le domaine du possible… Tu demanderas à ton frère, il est censé passer parfois sur Julliard… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x59sxo_dawn_webcam

avatar
Sport et culture

Parchemins : 577
Âge : 30 ans [27/01/1982]
Actuellement : Gérante d'une salle de concert à Londres


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Re: TERMINE -[ Amie du soir ? ]-   Lun 22 Fév - 23:51

Faith n'avait aucun préjugé envers les moldus, malgré le fait qu'elle soit issue de deux parents sorciers. Et elle ne connaissait pas suffisamment Dawn pour savoir si elle était dans le même cas, même si d'après ses paroles précédents, elle ne semblait rien avoir contre eux. La Poufsouffle ne connaissait pas bien leur monde, mais elle ne se jugeait pas pour autant supérieure à eux, elle ne se le permettrait pas. Elle ne prenait pas part aux conflits entre pro-Sang purs et pro-moldus, elle restait en dehors de tout cela, mais elle ne laisserait en aucun cas un né-moldu se faire agresser à cause de ses "origines" pour autant. Pour elle, ces idées qu'on inculquait aux enfants nés dans des familles de sang pur alors qu'il n'étaient pourtant que tous petits n'avaient pas lieu d'être, et même si tout cela avait un peu cessé à la fin de la guerre, les conflits existaient toujours. Lorsque Dawn lui proposa de lui montrer certaines réalisations moldus, elle acquiesça d'un mouvement de tête. Il était peut-être temps qu'elle s'informe un peu, non ? J'admets que je ne vois vraiment pas comment ils font pour se débrouiller sans magie ... Mais c'est une question d'habitude j'imagine. Ils ont vraiment dû faire preuve d'ingéniosité pour vivre sans pouvoirs, sortilèges ou potions, remarqua-t-elle avec une pointe d'admiration. Le professeur d'étude des moldus a changé l'année dernière je crois, je me demande s'il a effectivement en tête la vision des moldus que tu viens de me décrire ... En tout cas, je veux bien oui, je serais curieuse de voir certaines de leurs œuvres. Et là, on venait de passer dans une dimension parallèle où Faith et Dawn étaient les meilleures amies du monde (MAM pour les initiés) ! "Alors là tu vois Faith, ça c'est un téléphone. Té-lé-phone, et ça c'est une radio. ... Mais non ! Qu'est-ce que tu fais avec cette antenne ! ... Pas mon œil ! Arrête ça tout d- Aaaaargh..." Ou pas. En tout cas, même si leurs rapports n'étaient pas encore amicaux, ils étaient au moins courtois.

Faith ne pensait pas que travailler dans le domaine de la danse signifiait tant de complications et tant de sacrifices à faire. L'avantage avec la musique, c'est que ça représentait quand même moins de problèmes. Elle se mordilla la lèvre tandis qu'elle contemplait le ciel par la fenêtre. Finalement, elle ramena son regard sur la jeune femme. Alors, tu veux dire qu'en choisissant de faire de la danse, tu as renoncé à fonder une famille ? Pas d'enfants, de relation stable ? Ça doit être compliqué ... Enfin, en tout cas, j'espère pour toi que tu arriveras à percer. Mais tu n'as jamais regretté ton choix ? Enfin "jamais", elle n'avait peut-être pas assez de recul pour vraiment évaluer son choix en fait. Mais Faith espérait juste que Dawn n'allait pas mal prendre sa remarque ou quoi, alors qu'elle venait tout juste de se décrisper un peu. Parce que franchement, au début la rencontre semblait bien mal engagée, et c'est peu de le dire ! Pas un sourire, rien, juste une proposition de se faire refaire le portrait ... On pouvait déjà dire qu'elles avaient pas mal progressé entre temps.

La jeune femme parut surprise que les deux Poufsouffle n'aient jamais joué en duo, à vrai dire, Faith elle-même le regrettait. Elle attendait ça depuis si longtemps ! Depuis la première fois qu'elle avait entendu Erwan jouer du violon pour être exact, et autant dire que ça faisait déjà un bout de temps à présent. Quand Dawn lui dit qu'Erwan lui vouait un culte, la Jaune et Noire laissa échapper un rire, amusée. Ah ouais ? Il a quand même une façon spéciale de le faire alors, mais je suis quand même touchée ! Elle adorait son demi-frère, tout simplement, et même s'il pouvait se comporter comme le dernier des abrutis avec les filles, il n'était jamais comme ça avec elle, et peut-être que ce n'était pas sympa de voir les choses comme ça, mais tant pis. Elle ne pouvait pas changer Erwan, elle l'acceptait comme il était. Mais ce n'est pas qu'il ne veut pas, c'est surtout qu'on n'a jamais vraiment abordé l'idée en fait, ajouta-t-elle en songeant qu'elle avait déjà une idée du sujet de la prochaine discussion qu'elle aurait avec Erwan. Bouche cousue ! garantit-elle en mimant même le geste. Censé seulement ? Bon bah je viendrai avec lui alors, il n'aura pas le choix comme ça ! Hoplà, voilà de quoi remplir un week-end d'Erwan, et oui pas de soirée ou de rendez-vous avec une fille ce jour-là mon coco, on va à Julliard !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 2146
Âge : 31 ans [21 Décembre 1979]
Actuellement : Organisatrice de mariage


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: TERMINE -[ Amie du soir ? ]-   Sam 27 Fév - 14:14

Ha ces moldus… de sacrés specimens tout de même... Bien que certains sorciers se plaisent à les rabaisser, ils n’en restaient pas moins tous béas d’admiration devant leur aptitude à vivre sans magie… Dawn faisait partie de ceux qui, sans doute (avec les nés moldus) s’en émerveillaient le moins, ayant passé trop de temps avec des moldus, et bien trop peu avec des sorciers (Poudlard et la Russie exceptés). Elle savait (à peu près) comment fonctionnait l’électricité, usait régulièrement de la technologie qu’ils appelaient ‘téléphone’ (Lexy lui avait même montré son portable et il lui avait expliqué à quoi ça servait ! Ca, ç’avait vraiment intriguée la russe qui n’en n’avait pas vu avant son arrivée à Julliard où elle avait eu l’air d’une extra terrestre, à ne pas posséder ce genre d’appareil dit de ‘haute technologie’… ). La brune avait cependant rapidement du s’adapter aux diverses choses qui avaient fait leur apparition chez les moldus. Puisque depuis son départ (soit la mort d’Ivan) pour sa famille de sang, elle n’avait eu que peu de contacts moldus… Heureusement, elle était un minimum initiée à toutes ces petites choses.

« Ha, je l’ignorais… Enfin en même temps c’est assez logique, maintenant que les Carrow sont loin de Poudlard… Complètement cinglés ceux là. »

Oui, Dawn avait beau être à Serpentard et être issue d’une famille qui jouissait d’une excellente réputation dans le monde sorcier, elle restait allergique (et ce n’était pas une petite allergie, hein ? C’était du lourd !) à ce duo de cinglés… Elle els avait détesté dès leur arrivée et si elle jouait sur deux tableaux, elle avait toujours su que sa place était dans l’AD, et ce malgré les regards étonnés et inquisiteurs qu’avaient pu lui lancer certains de ses ‘camarades’.

Souriant doucement, la brune acquiesça. Très bien, un jour elle lui ferait faire un petit tour version ‘étudions les moldus pour de vrai et pas que sur papier’. Bref, une sortie de folie en perspective donc ! un peu comme les fameuses sorties au zoo pour les gosses qui affichent 6 vif d’or au compteur, en gros….

La brune écouta avec étonnement sa cadette lui parler de son choix de carrière… Eu… Sorry ? Les sourcils froncés, la russe sentit une légère vaguelette de colère l’envahir… elle exagérait les faits la petite lady là tout de même ! Aussi la Russe répondit-elle d’un ton devenu neutre :

« Je ne renonce pas du tout à ma famille. J’en aurais une, simplement pas dans l’immédiat. A trente ans je pourrais toujours avoir des enfants. Quant à une relation stable, je ne voie pas pourquoi je ne pourrais pas en avoir une ? Aux dernières nouvelles, je suis fiancée depuis plus de deux ans et ça marche très bien. »

Ou pas. Oui parce qu’elle avait comme qui dirait oublié de dire qu’elle trompait son fiancé avec un mannequin reconnu mondialement (handicapant ce côté ‘je ne peux pas sortir tranquillement avec lui sans me faire calculer par environ la moitié de la planète’). La brune reprit ensuite :

« Je te remercie. Et je ne regrette pas, non. Je ne suis pas le genre de personne qui se complait à vivre dans les regrets. Un choix est fait, on ne peut plus rien y faire, il est donc inutile de le regretter. On fait avec et on avance. C’est trop facile de vivre dans le passé. Et je ne suis pas quelqu’un qui choisit la facilité. Je prends ce que je veux et je l’adapte à mes pensées. Pas toi ? »

Quand le sujet Erwan passa, la Russe ne pu que retrouver le sourire. Ba elles allaient pas changer le petit Roumain quand même, hein ?

« Ha, ben c’est tout lui ça… Et ça marche pour Julliard, je compte sur toi, Faith ! Idem pour le violon d’ailleurs… je veux vous écouter en duo. »

La brune sourit une dernière fois et se leva. Ce n’était pas tout, mais elle avait un amant à voir ce soir (puisque le fiancé était encore à perpette les oilles…).

« Bon, je dois te laisser, je suis attendue… je suis ravie d’avoir enfin pu faire ta connaissance tout de même. Et je compte sur toi pour ne rien oublier de nos divers projets à venir. »

La danseuse ne fit pas la bise à la brunette, se contentant de lui serrer la main, confiante. Puis elle quitta la pièce d’un pas silencieux. Elle transplanerait depuis l’extérieur, puisqu’elle savait qu’il y avait une barrière magique dans la maison (normalement). Elle pu quitter la villa sans se faire voir par le père d’Erwan et quitta le parc d’un pas souple et rapide. A peine eut-elle franchit la barrière invisible qu’elle s’évapora, un petit ‘plop’ résonnant dans le calme nocturne. Elle avait rencontré Faith… la fameuse Faith. Demain, elle réfléchirait à tout cela… préférant avoir du recul pour formuler une opinion claire.
~ Topic Terminé ~
<<3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x59sxo_dawn_webcam

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: TERMINE -[ Amie du soir ? ]-   

Revenir en haut Aller en bas
 
TERMINE -[ Amie du soir ? ]-
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» recherche amie
» Hier soir sur ARTE... un téléfilm anglais super intelligent
» La patagonie sur Thalassa ce vendredi soir 26 nov
» Un soir de pleine lune
» Ce soir, tous les musées sont gratuits !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 9-
Sauter vers: