AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Dans le monde de l'extrème beauté seule compte la célébrité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Dans le monde de l'extrème beauté seule compte la célébrité   Mar 29 Déc - 1:16


PV Dawn Kostovak


    Les deux mois d’été étaient passés à une vitesse folle. Ou du moins, Lexy ne les avaient pas vu passer. Entre son flirte longue durée avec la belle Dawn Kostovak et les aveux de sa petite protégée Keira Williams, on pouvait dire que Lexy avait vécu un été chaud et plus que mouvementé… Il n’avait manqué à ce dernier qu’une jolie blonde qu’il avait longtemps bien trop aimé, et là, ça aurait été la totale ! La goutte d’eau faisant déborder le vase ! Lexy se serait sûrement terré au fin fond de l’Alaska pour être sûr qu’on ne le retrouve jamais, mais alors jamais de la vie ! Quoi que, son flirte longue durée (c’est un Contrat à Durée Indéterminée en fait !!!) avec la russe ne le dérangeait pas, bien au contraire ! Il fallait cependant qu’ils fassent très attention à ne pas être vus… Après tout, Dawn était fiancée ! Cela serait une honte pour elle de se faire prendre en plein adultère ! Vous imaginez un peu ?! Cela ferait la une de la presse à scandales et pendant quelques temps sûrement !

    Aussi, il n’était pas mécontent de voir Septembre pointer le bout de son nez. Il se retrouverait à New York, dans un des hôtels Hilton (rien que ça !) avec toute une clique de mannequins pour un shooting des plus payants ! On le verrait partout, dans toutes les rues, sur tous les magasines et dans toutes les villes du monde entier ! Si ce n’était pas la classe ça ! Mais de toue façon, Lexy avait la classe, c’était un fait ! Cependant, le Suédois ne s’attendait pas à ce qu’un simple shooting fasse se lever la foule et se presser les journaux à scandales. Mais laissez moi vous expliquez plutôt.

    Le shooting dont il était question en ce jour de Septembre, regroupait des mannequins mondialement connus, notamment Lexy Terence, notre bellâtre Suédois, et une certaine Katya Vladoskaia, une russe au sang certainement bien chaud, mais dont Lexy, n’avait, pour une fois, rien à faire ! Elle était magnifique, bien entendu, mais voilà, il y avait un truc en elle qui faisait que ça ne passait pas… Peut-être parce qu’elle était bien trop moldu, et qu’il n’avait fait que de côtoyer les sorciers durant l’été… Il fallait un certain temps pour se réhabituer au monde des Moldus, croyez moi ! Mais bon, il n’était pas contre passer son temps avec elle ! De toute manière, il n’avait pas vraiment le choix, ils bossaient ensemble, alors pour une fois, il pouvait bien faire un effort.

    C’est ainsi que le Suédois se retrouva à descendre les marches de l’hôtel Hilton en compagnie de cette mannequin. Il n’y avait rien entre eux, mais visiblement, le fait qu’ils soient très rapprochés l’un de l’autre n’échappa pas aux yeux aiguisés des paparazzis ! Et en deux temps, trois mouvements, et alors que Lexy n’avait rien demandé, la presse a scandale criait déjà qu’il y avait quelque chose de plus qu’un simple job entre la Russe et le Suédois… Les pays de l’Est en étroit rapprochement qu’ils disaient… Tu parles ! Un tissu de mensonges oui ! Mais le problème, ce n’était pas tant la presse qui disait tout et n’importe quoi (et surtout n’importe quoi en fait), c’était plus ce qui arrivait maintenant…

    Comme à leur habitude, Lexy devait retrouver Dawn dans un café New Yorkais, sorcier, pour plus de prudence, et là où aucun paparazzo ne pourrait prendre de photos compromettantes. Chez les sorciers cela était plus simple. Ils étaient deux anciens camarades de classe qui se retrouvaient pour parler du bon vieux temps… Oui, mais aujourd’hui, leur rendez-vous au café n’allait sûrement pas s’éterniser… Mais là, ce n’est plus de mon ressort !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 2146
Âge : 31 ans [21 Décembre 1979]
Actuellement : Organisatrice de mariage


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: Dans le monde de l'extrème beauté seule compte la célébrité   Mer 30 Déc - 18:42

« Hé, Dawn… Ca fait quoi quand on te trompe ? Dur, non ? »
« Qu’est ce que t’as encore, Kristen ? »


La russe posa un regard glacé sur sa camarade de chambrée, pseudo comédienne, qui n’avait pour elle, que son physique. Plutôt grande, bien foutue, une peau métis, et de grands yeux verts (la fierté de la miss, au cas où ça intéresse quelqu’un), elle avait des cheveux qui passaient par toutes les coupes et toutes les couleurs. Et son passe temps, outre se faire complimenter et se la ramener, c’était d’em*erder sa chère colocataire, alias Dawn Kostovak. Les deux jeunes filles suivaient les cours de la célèbre école d’art américaine, connue sous le nom de Julliard. Si Kristen travaillait (genre) la comédie, Dawn, elle, était spécialisée dans la danse. Classique, essentiellement, elle commençait à se développer correctement en danse moderne. Ses professeurs admiraient généralement sa persévérance, jamais ils ne l’avaient vu abandonner, ce mot n’entrant pas dans le registre de la vipère. Elle avait toujours été élevée dans un milieu rigoureux où seule l’ambition comptait. Et si elle était ici à présent, c’était grâce à sa volonté de fer. Elle savait oublier la douleur pour avancer. Quitte à saigner, trop tirer, elle n’avait aucune pitié à son propre égard, ce qui pouvait expliqué pourquoi elle était aussi dure avec autrui.

« Ben on dirait qu’il s’est fait une autre russe… Vladovskaia… Elle serait mignonne, mais ça ne reste qu’un pauvre mannequin et le roux est une couleur on ne peut plus démodée... Je commence à croire que Terence a des goûts de chio**e entre elle et toi… vraiment… A croire qu'il ne s'intéresse qu'aux russes... »

Au début, bêtement, la russe avait songé à son fiancé (oui oui, vous savez, Isaac Irving. Ben oui quoi ? Elle était toujours fiancée à son bel anglais et quand on lui parlait de son ‘homme’ c’était Isaac, pas Lexy Terence (bien qu’elle ait régulièrement vu ce dernier depuis cet été)…). Aussi quand le nom ‘Terence’ franchit les lippes de sa chère compagne de chambré, la brune aurait du se sentir rassurée… mais il n’en fut rien. Pourquoi ? Parce qu’il s’agissait de la seule fille avec qui son amant n’avait tout simplement pas le droit de coucher. Autant elle était très ouverte (après tout, elle ne lui avait pas promis fidélité (logique, il était son amant)) il n’avait lui-même fait aucun serment (tant mieux, ça arrangeait Dawn), mais de là à aller voire la pire ennemie de la brune… La sorcière resta impassible, observant la photo qui était agréablement pendue sous nez (gentille Kristen de porter le magasine). Il s’agissait bien de sa demi sœur et de son amant… faisant comme si elle s’en moquait, la brune adressa un sourire sarcastique à sa pseudo comédienne préférée et retourna travailler. Au programme, du moderne.

Dawn prit une douche glacée après ses quatre heures de travail acharné (elle avait fait du travail supplémentaire). La belle brune se coiffa rapidement, séchant simplement ses longs cheveux noirs et enfila une robe vert d’eau avant de quitter l’école. Elle rejoignit le café où elle avait rendez-vous avec son amant et ne tarda guère à remarquer le dit jeune homme, assis à une table. Inspirant profondément, elle le rejoignit d’un aps souple mais rapide. Le regard fermé (comme toujours), elle prit place face à l’ex vipère et le salua plutôt froidement :

« Terence… »

Ouai, de suite, on pouvait sentir l’hostilité émaner de la russe. Depuis qu’ils avaient eu leur première aventure ensemble, elle ne l’avait plus appelée Terence (ou rarement) et jamais avec pareille froideur. Bien qu’elle demeura toujours froide de prime abord, elle était encore plus dure que d’ordinaire. Son regard de glace fixait avec une légère pincée de mépris le sorcier qui lui faisait face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x59sxo_dawn_webcam

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Dans le monde de l'extrème beauté seule compte la célébrité   Mer 30 Déc - 21:50

    Lexy avait, comme à son habitude, soigné son apparence pour retrouver Dawn. Non pas que d’habitude il apparaissait fringué comme un clochard, bien loin de là, mais de beaux habits, ça faisait tout de suite plus classe qu’un T-shirt et un jean ! Cela ne faisait aucun doute ! Et puis le Suédois avait un dressing plutôt bien rempli, et des pièces de dizaines de collections de grands couturiers venant des quatre coins du monde, alors autant en faire profiter tout le monde ! Et surtout Dawn ! Après tout, elle était un peu devenue son amante officielle… Et lui… Hé bien il ne doutait pas sur le fait qu’il était le seul et l’unique avec lequel Dawn trompait son fiancé… Et cela était d’ailleurs une belle petite fierté personnelle… Bref.

    Il avait donc tout fait pour que sa belle soit complètement ravie lorsqu’elle le retrouverait. Et comme il se refusait à la faire attendre pour le moment (si leur relation clandestine durait, il se le permettra !) car il savait que ces dames s’avouaient très susceptibles certains temps… Alors mieux valait pour le Suédois que sa belle amante ne soit point en colère en le voyant arriver avec quinze à vingt minutes de retard… Mieux valait pour le mannequin qu’elle arbore son magnifique sourire ! Quoi qu’elle était toujours très neutre les deux premières minutes… Mais Lexy avait un don pour la dérider !

    Cependant, lorsqu’il la vit arriver de par la vitrine, il put remarquer qu’elle semblait plutôt en colère… Avait-elle était remballée par une de ses camarades de l’école Julliard ? Ou alors s’était-elle plantée sur une chorégraphie qu’elle avait à présenter ? A vrai dire, le Suédois ne supposait aucunement que la photo qui n’avait franchement rien d’exubérant (descendre les marches d’un hôtel, voilà une chose tout à fait banale, vous m’excuserez !) ni de quoi faire parler les gens avait pu mettre sa jolie russe dans un tel état… En plus de cela, il ne connaissait sa partenaire que depuis peut lorsque cette photo avait été prise… Alors bon, il n’y avait rien d’extraordinaire ! Mais Lexy était loin de se douter que cette photo rendait sa belle folle de rage…

    Aussi, Lexy fut grandement étonné par le ton qu’elle employa. Elle était si froide qu’il se demandait s’il avait fait quelque chose de mal, et il se mit à repasser sa journée et les deux ou trois précédentes dans sa tête en un rien de temps mais ne trouva rien de spécial… Et il ne pensa évidement pas à la fameuse photo… Il voulut alors réchauffer un peu tout cela en mettant un peu d’humour dans ses paroles… Humour qui ne passerait peut-être pas…

    « Hé bien, quel salut chaleureux… T’as avalé un ice-berg ou quoi ? »

    Et oui, Lexy pensait réellement que le malaise qui venait de se faire allait disparaitre avec un peu d’humour… Il avait de l’espoir le petit ! Mais ce qu’il ne savait pas, c’est qu’il allait se faire engueuler pour rien ! Mais vraiment, les filles étaient trop susceptibles !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 2146
Âge : 31 ans [21 Décembre 1979]
Actuellement : Organisatrice de mariage


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: Dans le monde de l'extrème beauté seule compte la célébrité   Mer 30 Déc - 23:28

La russe leva un regard toujours aussi froid vers le jeune homme. Ha ha ha… Oulala, elle allait crever étouffée si elle continuait à rire comme ça là… Elle inspira profondément, se tenant bien droite, elle ne lâchait pas les prunelles brunes de son amant, son propre regard translucide étant encré dans celui du jeune homme. Ok… Il voulait être défiguré là ou quoi ?? Non… pas de violence, on reste calme, zen, cool… Tout va bien. Et puis… c’était elle ou il ne s’était même aps rendu compte de la faiblesse de sa blague à (même pas !) 2 mornilles ? Agacée, elle ne se dérida pas (bien au contraire). Ses muscles contractés, elle cherchait ses mots. Dawn n’était en effet pas du genre à parler sans réfléchir (bien qu’elle soit malgré tout un brin impulsive sur les bords). Lorsqu’elle reprit la parole, elle avait un ton très dur, acide.

« Je n’ai touché à rien, moi. Toi en revanche tu t’es pas vraiment gêné d’après ce que j’ai cru comprendre… »

La mâchoire serrée, elle fixait son amant (ou ex amant, puisque là, il était évidant pour elle qu’elle ne passerait jamais après sa foutue demi sœur) avec colère. Comment il avait fait pour tomber sur cette rouquine là, franchement ??? Des mannequins roux, ça courrait les rues, même sa petite cruche qui habitait chez lui passait mieux que Katya aux yeux de la soviétique… Comment elle s’appelait déjà l’autre ? Hum... Keira, ouai… Dawn aurait largement préféré qu’il se fasse ce mannequin là plutôt que la personne qu’elle haïssait le plus sur Terre. Et le pire, c’est qu’il faisait comme s’il ne comprenait pas. Bon, d’accord, pendant leurs rendez-vous, ils n’avaient pas vraiment eu le temps de parler famille, aussi ne savait-il pas que Katya avait un quelconque lien avec la russe Kostovak (ni même que la brune détestait cette fille, bien qu'elle ait fait une remarque à son sujet, un jour), mais ça ne changeait pas la personnalité de la rousse pour autant. Katya Vladovskaia avait le diable au corps. Non, pis ! Elle était le diable réincarné… Un monstre, une chose qu’il fallait éradiquer, éliminer coûte que coûte. *non non, elle n'exagère pas du tout !*

Elle se doutait bien que ce qu’elle disait là, en cet instant précis ne devait guère l’éclairer… Elle du se calmer, inspirant de nouveau, essayant de ne surtout pas trembler face à lui. Ce serait stupide de lui accorder pareil plaisir (songeait-elle).

« Je ne continuerais pas d’en parler ici. »

Oui parce que si ce n’était pas elle qui s’énervait, ça risquait d’être lui, et elle ne comptait pas se faire remarquer maintenant, alors qu’elle avait la ferme intention de mettre fin à sa relation avec Lexy Terence. C’était trop bête. Se levant donc, toujours aussi froide, elle abandonna le jeune homme du regard. S’il voulait la suivre, elle ne l’en empêchait pas, mais s’il préférait rester là, et bien soit ! Qu’il y reste donc, dans son fichu café !

La brune quitta le commerce d’un pas toujours aussi léger, malgré le poids de ses ressentiments. Elle sentit la présence du jeune homme derrière elle, puis il passa à ses côtés, elle continua de marcher, sans le regarder et le saisit par le bras alors qu’ils tournaient dans une ruelle déserte. Posant un regard dur dans celui du jeune homme, elle transplana avec lui. Ils arrivèrent dans une plaine plus que familière pour la brune, et sans nul doute inconnue au Suédois. Elle les avait emmené sur ses terres natales, la Russie. C’était ici même qu’elle s’était transformée en louve pour la première fois devant Quentin… Elle aurait sourit à cette idée si elle n’avait été aussi énervée.

Aucune demeure n’était visible alentour, le manoir de sa tante étant à trois kilomètres d’ici, les bois le cachant. Quant au village le plus proche… Nous n’en parlerons même pas. S’installant sur un rocher, elle ferma les yeux, inspirant l’air de sa plaine préférée avant de reprendre, on ne peut plus sérieuse.

« Franchement, je ne t’ai jamais demandé de m’être fidèle, j’en suis bien consciente… Et c’est une bonne chose d’ailleurs. Tu peux même voir qui tu veux, je n’en n’ai vraiment rien à foutre, mais elle quoi… Il a fallut que tu la prennes elle… ça me sidère, c’est vraiment ton genre ça ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x59sxo_dawn_webcam

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Dans le monde de l'extrème beauté seule compte la célébrité   Ven 1 Jan - 20:59

    Hum… Loupé ! Le peu d’humour que Lexy voulait faire avec tété accueilli par tellement de rire que le Suédois compris directement qu’il y avait un truc qui clochait, et que c’était précisément ce truc qui faisait que sa beauté russe était aussi glaciale qu’un ice-berg avec lui… Ne sachant pas ce qui contrariait ainsi la belle Dawn Kostovak, Lexy essaya de comprendre ses paroles… Lui ne s’était pas gêné de toucher quelque chose… Hum… Elle n’allait quand même pas lui reprocher de se satisfaire tout seul ?! *la joueuse sort* Parce que là, ça serait du gros n’importe quoi… Non, Lexy avait du faire un autre truc… Mais quoi ? Il avait beau y réfléchir rien de lui venait à l’esprit… Et faire encore de l’humour allait sûrement lui faire signer son arrêt de mort… Mieux valait donc qu’il se taise plutôt que de l’ouvrir pour une bêtise.

    Le regard de la russe aurait pu le tuer s’il en était justement capable, et Lexy fut ravit que ça ne soit pas le cas… Okay, alors il y avait un bug avec lui et… Quelque chose, ou quelqu’un, et ça ne plaisait pas à la belle russe… D’accord, mais encore ? Car c’est bien beau de parler par énigme, mais c’est le meilleur moyen de ne pas être compris des autres… Dawn ne voulait donc pas d’explication ? Ne voulait-elle pas que Lexy s’explique sur un truc dont il ne savait rien ? Certes cela serait dur dans le cas où il ne voyait pas de quoi elle parlait mais bon, autant essayer de sauver les meubles.

    Lorsque la brune décida de couper cours à la conversation en ce lieu et qu’elle se leva, Lexy poussa un soupir et leva les yeux au ciel. Les femmes souhaitaient le rendre fou avant la fin de ses jours, c’était cela, pas vrai ? Et elles finiraient sûrement par y arriver… Déjà que Keira ne voulait plus le voir parce qu’il avait refusé ses avances, voilà que Dawn avait un truc bizarre dans le crâne… Ah les femmes, qu’est-ce qu’elles pouvaient être compliquées !!!

    « Mais Dawn attends ! »

    En deux temps, trois mouvements, Lexy se leva à son tour et partit aux trousses de la brune. Il arriva juste derrière elle puis se retrouva à sa hauteur. Et en un rien de temps, ils disparurent de New York pour se retrouver là où ça caillait pour de bon… La russe s’assit non loin de lui et tenta de l’éclairer… Manque de bol, Lexy ne voyait pas de quoi elle parlait. Hé, Dawn, si t’arrêtais de parler en Canal+ et que faisait décodeur en même temps, ça ne serait pas mieux ?!

    « Pardon ? Mais de qui tu me parles ? Sérieux, il se passe quoi là ? J’comprends que dalle, alors sois tu m’expliques correctement, sois ça sers à rien qu’on parle… »

    Et ouais… Parce que ce n’était pas que Lexy ne pensait vraiment pas à la photo mais… Bah il n’y pensait pas du tout ! C’était tellement clair pour lui, qui connaissait l’histoire par cœur et qui savait pertinemment qu’il n’avait couché avec aucune fille autre que Dawn depuis que leur petite histoire avait commencé (mais c’est qu’il devient sérieux !!) qu’il ne ressentait pas le besoin de faire connaître la vérité… Il espérait que Dawn avait compris que tout cela n’était que foutaise, mais visiblement ça ne passait pas comme ça… Juste que le brun bossait avec tellement de nanas différentes qu’il ne se focalisait pas sur Vladov-truc-chouette…


Dernière édition par Lexy Terence le Ven 1 Jan - 22:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 2146
Âge : 31 ans [21 Décembre 1979]
Actuellement : Organisatrice de mariage


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: Dans le monde de l'extrème beauté seule compte la célébrité   Ven 1 Jan - 21:58

La brune observait avec la même froideur qu’initialement son amant. Ce dernier était de toute évidence plus qu’étonné des accusations portées contre sa personne. La russe, quant à elle, se demandait s’il le faisait exprès ou s’il était vraiment aussi stupide qu’il tentait de le lui faire croire. Bon, d’accord, dans l’histoire, c’était plutôt Dawn qui devait être blâmée, à s’emporter ainsi sans aucune preuve réellement tangible. Oui, sauf que voilà, elle était écoeurée. Vraiment écoeurée. Amère, elle ne comptait pas passer l’éponge avec facilité (puisqu’elle ne comptait tout simplement pas la passer). Si Dawn pouvait être très ouverte sur certains domaines (et Lexy avait pu en constater un certain aperçu, soit dit en passant) elle se montrait intraitable sur d’autres petites choses. Et le domaine Katya Vladovskaia était sans nul doute celui où elle ne permettait nul écart. Aussi à la question (naïve, c’était un fait !) que lui posa son aîné, la brune répliqua avec sécheresse :

« De qui je parle… »

Son ton était égal. On ne sentait nulle colère, nulle méchanceté, simplement de l’indifférence, agrémentée d’une grosse part de lassitude. Oui, Dawn était lasse, fatiguée même. Elle en avait assez d’évoluer dans un univers où, quoiqu’elle fasse, qui qu’elle rencontre, toujours, sans discernement, sa demi-sœur arrivait, les pieds dans le plat, pour venir lui pourrir son atmosphère.

« Mais de toi et de Katya. »

La brune croisa les bras, sans lâcher du regard le jeune homme, elle l’observait avec froideur. Bien que les traits de Lexy ne soient pas aussi clair pour elle que l’étaient ceux de son frère (ou même de ses amis) elle savait décrypter certaines de ses expressions *bien qu’il arriva encore régulièrement qu’elle se fasse rouler par son art de la comédie (il savait manier ses traits pour tromper son entourage quand cela s’avérait être nécessaire… il était mannequin après tout *hélas, pour la sorcière russe*)*. Aussi la sorcière cherchait-elle à lire en lui autant que faire ce peu, et ce qu’elle lisait l’agaçait plus encore. Incrédulité, étonnement étaient les seuls expression qu’il daignait lui montrer (avec, peut-être, une très légère once de colère, sans doute due au fait qu’il ne comprenne pas la raison de la colère de la soviétique). La brune poursuivit donc (prévoyant fort bien la question qui risquait de suivre).

« J’ai vu… l’article. Ne t’en fais pas je ne suis pas du genre à lire ce genre de presse, mais tu penses bien que Kristen ne pouvait pas rater cette opportunité… »

Elle repoussa une mèche noire qui avait barré sa vision, le temps d’un souffle de vent. Se mordillant la lèvre inférieure, elle ferma les yeux un instant, avant de reprendre, ses prunelles cherchant à nouveau celles de Lexy (Dawn étant le genre de personne qui ne parlait qu’en fixant intensément son interlocuteur *et ce sans distinction sur sa nature, supérieur hiérarchique ou non, tous avaient droit au même traitement. Et étrangement, de sa part, ce geste n’était jamais pris comme un défit, ou on affront. C’était tellement encré dans sa nature, qu’elle ne pouvait qu’agir de la sorte.)

« Tu sais aussi quel genre de relation nous avions. C’était très clair, en ce qui me concerne. Tu étais libre de fréquenter qui tu voulais, moi je n’avais aucun soucis avec ça. Tu le sais. Et même si tu avais choisi Kristen, je ne l’aurais pas trop mal pris. Même si j’aurais eu la confirmation, que j’ai eu aujourd’hui de toute façon, comme quoi tu peux vraiment choisir n’importe qui quand tu en as besoin. »

Elle soupira. C’était dommage, elle avait vraiment aimé la compagnie de Lexy. Il avait su être l’homme qu’elle voulait, celui dont elle avait besoin. Mais là, le pardon ne pouvait exister dans cette situation présente.

« Mais Katya, était l’unique personne avec qui je ne peux pas passer l’éponge. Cette fille… ou femme maintenant plutôt étant la pire de toutes celles que je n’ai jamais côtoyé… Et toi, qu’est ce que tu fais ? Ben tu vas partagé ton lit avec elle… mon adorable demi-sœur. Bonne idée. Mais maintenant, tu passeras tes nuits loin de moi, en ce qui me concerne, je ne passe pas après ce démon. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x59sxo_dawn_webcam

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Dans le monde de l'extrème beauté seule compte la célébrité   Ven 1 Jan - 22:39

    Debout dans le froid glacial (parce que la Russie, elle ne connaît pas le réchauffement climatique), Lexy laissait le vent froid mettre ses cheveux en désordre, et faisant voler les pans de sa veste. Il écoutait la brune assise sur son rocher, qui le fixait comme elle en avait si bien l’habitude. Lexy avait eu du mal au début avec cela, mais il s’y était vite fait… En fait, Dawn le trouvait tellement sexy qu’elle ne pouvait détourner son regard ! Bien évidement ! Ou peut-être pas, mais bon, Lexy aimait penser cela… Alors autant ne garder que le positif !

    Cependant, la brune ne mit pas très longtemps à dire ce qui la tracassait. Elle voulait parler d’une Katya… Hum, ouais, wait a minute, le temps que Lexy voit un peu c’était qui cette nana là… La blonde avec qui il avait dîné l’autre soir ? Non, elle avait un prénom allemand, pas celui que lui disait la soviétique… Hum… Katya… Bon, généralement Lexy n’oubliait pas les filles avec qui il fricottait, mais par contre, celles avec qui il bossait, pas moyen de se souvenir de leurs noms… Donc il n’avait rien fait avec cette dénommée Katya… CQFD !

    Cependant, la suite des explications de Dawn fit retrouver la mémoire au Suédois. L’article… Bah la photo… Ah ouaiiiis donc Katya c’était la rousse qui avait descendu les escaliers avec lui !! Hé bien non, Lexy était formel là-dessus, il ne l’avait même pas touchée et ni même embrassée ! C’était elle qui était venue lui taper la discussion quand il descendait tranquille les marches de l’hôtel… Elle avait du capter les paparazzis avant lui… Hé bah bravo nenette, tu viens de foutre la merde dans une relation (extra-conjugale, certes, mais existante tout de même !)

    Alors que Dawn finit sa belle tirade sur le fait que Lexy avait touché à un point sensible (et qu’en fait il n’en était rien, mais il fallait encore le lui faire comprendre !), elle lui annonça quelque choe de plutôt… déroutant, déconcertant même… Ainsi, la rouquine pot de colle était la demi-sœur de Dawn ? Sérieux ? Non parce que question ressemblance, zéro quoi ! D’accord, c’était la demi-sœur mais bon… En plus elles n’avaient pas le même nom de famille… Un truc clochait… Mais soulagé d’avoir (enfin !) tout compris, Lexy sourit à la belle brune, avant de rire sans retenue. Il se reprit rapidement, sous le regard colérique de Dawn, et prit la parole.

    « Alors tu es aussi froide parce que tu as lu un article débile, dans une presse débile, que tu t’empresse de croire ? Dis moi, n’as-tu pas pensé un seul instant que tout cela aurait pu être calculé ? Fait exprès ? Hé bien je vais t’annoncer un truc ma belle. Ta demie-sœur là, Katya comme tu l’appelles, je ne l’ai pas approchée… Certes j’ai bossé avec elle, et ça s’est arrêté là. Maintenant, si tu préfère croire une presse idiote, ou si jamais tu veux me faire passer sous Véritaserum, libre à toi. Cependant, sache que je ne te mens pas sur cela, et que je ne l’ai même pas embrassée, si cela t’inquiète. »

    Alors mademoiselle, une réaction peut-être ? Non parce que là, Lexy avait quand même balancé tout ce qu’il avait sur le cœur… Si Dawn était assez idiote pour croire la presse à scandale, et bien elle n’était finalement pas aussi bien que ce que le pensait le Slave… Chacun son kiff après tout.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 2146
Âge : 31 ans [21 Décembre 1979]
Actuellement : Organisatrice de mariage


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: Dans le monde de l'extrème beauté seule compte la célébrité   Dim 3 Jan - 14:43

Le rire du jeune homme ne fit pas (mais alors pas du tout) plaisir à la russe qui le fusilla du regard. Ca l’amusait ? Très bien, qu’il aille donc se faire voir (pour restée polie) cet imbécile à la noix… Sérieusement, la russe se rendait compte à quel point elle avait pu se tromper à son égard. Qu’était-il ? Rein. Voilà, après tout un magnifique résumé sur sa personne, n’est-ce pas ? La jeune femme fronça les sourcils, agacée par le comportement plus qu’infantile de son ex amant (oui elle ne comptait pas le regarder de nouveau, merci bien, elle n’avait plus besoin de se faire d’illusions à présent !). Heureusement (pour lui) Lexy cessa rapidement de rire, ce qui n’était pas une mauvaise chose, la brune sorcière ayant le sang légèrement chauffé par la colère et la rancœur.

La jeune femme n’avait pas quitté du regard le jeune homme qui lui expliqua que tout ceci était faux… haha ! Genre elle allait le croire… ceci étant, elle savait aussi que les journaux ne racontaient pas toujours la vérité (elle avait bien vu comment la mort de ses parents avait été transformée… Ridicule, tout simplement !). Ceci étant, il était assez difficile d’accorder sa confiance à un homme de l’envergure de Lexy Terence. Ce n’était pas comme s’il avait sa fichue réputation de Don Juan qui lui courrait derrière quoi (limite étiquetée sur son front, la réputation !). Soupirant, elle se détendit (il était après tout inutile de s’agacer…) et elle quitta (enfin) du regard la silhouette du jeune homme, laissant ses prunelles se promener dans le paysage qu’elle aimait tant.

La verdure alentour respirait la pureté et la fraîcheur. Le vent jouait avec les arbres, se glissant à travers leur feuillage, les faisant chanter avec mélodie, pliant certaines cimes avec audace. Il portait avec lui la douce odeur des pins et épicéa, caressant les visages des deux sorciers présents dans ce lieu de paix et d’harmonie, tout en soulevant leurs cheveux, les emmêlant sans distinction aucune. Le soleil, levé depuis peu, caressait les visages d’une douce tiédeur. Ses rayons ocres traversant les rares nuages qui tâchaient le ciel d’ombre blanches et délicates, semblables à du coton.

Les seuls bruits alentours étaient ceux de la nature. Le murmure du vent dans les feuillages, le chant des oiseaux du haut des cimes, les bruissements des insectes, glissant au sol. Quelques tires d’ailes de rapaces, situés haut dans le ciel, observant avec stupéfaction les deux intrus sur leur terrain de chasse. Dawn laissa un instant la nature revendiquait ses droits, silencieuse, elle écoutait le vent, les oiseaux, l’environnement qu’elle savait tant apprécier. Elle ne comptait plus le nombre d’heures qu’elle avait pu passer ici. Sous forme de femme ou lupine… Presque toujours avec son faucon… sa chère et tendre Perséphone, que sa meilleure amie lui avait donné du temps où toutes deux étudiaient encore à Poudlard. La sorcière russe avait passé des heures à contempler le rapace filer dans le ciel russe. Elle l’avait aussi regardé chasser avec plaisir, les rayons du soleil caressant parfois son plumage sauvage pour lui donner de doux éclats mordorés. Ici, elle était chez elle. Quoiqu’elle fasse, quoiqu’il arrive, elle savait qu’elle pourrait toujours trouver du réconfort dans la Russie sauvage. C’est donc de nouveau sûre d’elle qu’elle leva son regard, afin de le fixer derechef dans les prunelles de son amant.

« Tu m’excuseras, mais il est aisé de douter de toi quand même… je ne prétends pas que tu m’aies souvent menti, je n’en n’ai par ailleurs jamais eu le sentiment, je veux bien te l’avouer. Ceci étant, tu gardes une sale réputation, tu m’excuseras des mots employés, mais je ne peux guère le formuler autrement, j’ose espérer que nous sommes d’accord à ce sujet… ce serait un comble que tu oses le nier. »

Elle arqua un sourcil, le fixant avec défi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x59sxo_dawn_webcam

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Dans le monde de l'extrème beauté seule compte la célébrité   Dim 3 Jan - 18:29

    Le silence de la Russie était beau, Lexy ne pouvait pas le nier. On entendant le moindre souffle de vents dans les feuilles des arbres, les cris des animaux au loin, les pas des animaux sur le sol… C’était un paysage magnifique, cela ne faisait aucun doute, bien différent du paysage que Lexy avait l’habitude de voir en Suède… Quoi qu’en hiver ces deux pays étaient sans aucun doute bien plus semblables qu’en plein été.

    Le Suédois restait immobile tandis que Dawn détournait le regard pour admirer le paysage. Où se trouvaient-ils exactement ? Car si il avait plus ou moins deviné qu’il s’était retrouvé en moins de deux secondes en Russie, à des milliers de kilomètres de New York, il ne savait où ils se trouvaient précisément. Près de chez Dawn ? Peut-être, mais aucun manoir ni aucune demeure n’était visible alentours… Donc à moins qu’il existe un désert en Russie (et à part la Sibérie, Lexy ne voyait pas quel désert il pouvait avoir), ils étaient forcément dans un endroit que la jolie brune chérissait particulièrement… Elle le lui dirait peut-être si elle changeait finalement…

    Ce qui n’était visiblement pas près d’arriver ! Dawn avait de nouveau posé ses yeux bleu glace dans les yeux noirs du Suédois. Elle semblait cependant plus calme, où cela n’était peut-être qu’une apparence, mais elle rassura Lexy. Elle ne le tuerait pas sans qu’il n’ait pu lui faire comprendre la vérité vraie… Et même si il avait déjà tout avoué (quoi qu’il n’y avait rien à avouer), Dawn ne le croyait pas tout à fait… Oh, elle avait le droit, bien entendu, elle venait elle-même de donner les raisons pour lesquelles elle se devrait d’être sceptique sur la véractié des propos du beau slave… Soupirant, Lexy plongea ses mains dans les poches de sa veste.

    « Je ne nie pas ma réputation, mais j’affirme n’avoir aucunement touché à cette dénommée Katya. Et comme tu le dis si bien toute seule, je ne t’ai jamais mentie Dawn. Alors serais-tu prête à briser cette relation juste à cause d’un article de presse tout purement mensonger ? Ou me feras-tu confiance encore une fois ? Moi qui ne t’ai jamais menti ? »

    Il doutait que la réponse de la jolie soviétique soit positive, mais au moins il essayait. Il avait tourné l’argument de sa camarade à son avantage. Il ne lu avait jamais menti, c’était vrai, elle l’avait dit elle-même… Alors pourquoi lui mentirait-il cette fois ci ? Après tout, s’il se moquait d’elle, il n’aurait sûrement pas cherché à la suivre coûte que coûte. Il pouvait avoir les femmes qu’il voulait, alors il aurait très bien pu décréter que Dawn était passé de mode… Et pourtant il l’avait suivit, pour qu’elle le comprenne, qu’elle lui fasse toujours confiance… Pour que, d’une manière ou d’une autre, elle soit toujours un peu à lui... Non, il ne tombait pas amoureux de la Kostovak, mais il aimait sa présence à ses côtés, et elle semblait tellement s’épanouir dans les bras du slave que Lexy en était presque en admiration devant tant de beauté.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 2146
Âge : 31 ans [21 Décembre 1979]
Actuellement : Organisatrice de mariage


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: Dans le monde de l'extrème beauté seule compte la célébrité   Dim 3 Jan - 22:31

La brune restait pensive. Elle vivait dans le pêcher depuis le début de l’été. C’était mal. Elle savait bien qu’elle n’agissait pas correctement vis-à-vis d’Isaac. Elle savait qu’elle aurait du mettre les choses au plat avant de partir voir ailleurs. Comment avait-elle pu finir dans les bras du jeune homme qui était avec elle à présent ? Elle ne pouvait oublier cette première nuit qu’ils avaient passée ensemble. Elle avait eu le sentiment de renaître. Elle avait vraiment eu l’impression de revivre, après tant de temps passé derrière les barrières de l’oubli. C’avait été une délivrance pour elle de sentir le souffle de Lexy contre sa peau, ses baisers, ses murmures… Elle avait eu l’impression de changer. En bien. Mais cela, elle l’avait fait en agissant mal. Toutes ces pensées contradictoires entre ce qui était bien et mal la tiraillait de part et d’autre. Son cœur s’affolait alors qu’elle sentait qu’elle perdait son amant. C’était ridicule, mais c’était ainsi. Bien qu’elle ne le lui ait pas toujours vraiment montré, Lexy Terence lui faisait de l’effet. Beaucoup d’effet. Elle ne pouvait renier l’irrésistible attirance qu’elle éprouvait à son égard.

Battant des cils, elle détourna le regard, pensive. Quand elle retourna voir les sombres prunelles du jeune homme, il lui répondit avec son habituelle assurance. En temps normal, ce ton l’aurait amusé, ou simplement fait sourire. Là, pourtant, il n’en n’était rien. Soupirant, elle glissa ses doigts blancs comme neige dans ses cheveux noirs, réfléchissant. Et il y avait vraiment de quoi réfléchir.

Lexy ne lui avait jamais menti, oui, c’était un fait. Mais il y avait toujours une première fois à tout, non ? Ensuite, elle n’avait jamais aimé les informations, toujours détournées, trafiquer pour les beaux yeux du public. Elle ne les avais jamais vraiment suivies ou écouter. Pourquoi commencerait-elle maintenant alors que justement, elles n’avaient sur elle qu’un effet négatif ? Finalement, elle ne pu retenir un rire, se moquant d’elle-même.

« C’est tellement ridicule… »

Un sourire amusé, bien que quelque peu peiner glissa sur ses lèvres rouge sang. Elle avait cru être une femme, être capable de s’assumer seule et voilà qu’elle retomber dans des enfantillages, de stupides disputes digne de jardins d’enfants (à la nuance près du sujet même de la dispute…) Levant se prunelles de glace sur son amant, elle poursuivit, aussi bien pour lui que pour elle-même :

« On croit grandir, évoluer, et on finit toujours par retomber dans des enfantillages qu’on croyait oubliés à jamais… »

Elle se leva, faisant face au Suédois. Ses prunelles étaient froideur et ne quittaient plus celles (qui semblaient sincères) du jeune homme. Elle s’avança d’un pas, dans sa direction, sans le perdre des yeux. Sa main glissa sur le pan de veste du sorcier, ses doigts se refermant avec légèreté sur ce dernier, le tirant à peine.

« J’avais oublié… Les disputes… »

Il fallait avouer qu’elle n’avait guère l’occasion de se disputer avec son fiancé puisqu’il n’était jamais là (aussi quand il était là, pensait-elle à bien d’autres choses qu’à râler, hein…). La sorcière baissa un instant son regard, quittant alors les prunelles chaudes de son amant, se contentant alors de regarder la chemise de ce dernier, pensive.

« Halala, ce n’est pas facile d’avoir un don juan comme amant, finalement… »

Pas qu’elle soit jalouse, mais elle doutait sans doute trop facilement de sa parole… Et elle n’aimait pas ça. Elle n’avait pas pour habitude de remettre en cause les paroles de ses amis alors… Elle devait essayer de faire de même avec Lexy Terence, bien qu’il soit plus qu’un ami, sa parole se devait d’avoir une réelle valeur…

Relevant la tête, elle encra de nouveau ses yeux dans ceux du suédois, souriant doucement :

« Je n’aurais pas dû mettre ta parole en doute. C’est un fait. Et je veux donc bien te croire… Et j’ose espérer que j’ai raison d’agir ainsi. »

Oui, parce que la sorcière russe avait beau être indulgente (là en l’occurrence, il y avait intérêt, puisqu’il n’avait rien fait) elle était très rancunière dans son genre. Et si jamais elle apprenait (de quelque manière qu’il soit) qu’il lui avait menti. Alors là, elle saurait se venger coûte que coûte. Elle n’était pas une vipère pour rien après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x59sxo_dawn_webcam

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans le monde de l'extrème beauté seule compte la célébrité   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans le monde de l'extrème beauté seule compte la célébrité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La place d'Haïti dans le monde
» Les multinationales dans le monde
» Elliot Carver ?? Y’a déjà assez de conneries dans le monde pour que j’en rajoute
» Solution pour lutter contre la faim dans le monde.
» C'est bien la pire folie que de vouloir être sage dans un monde de fous. [ ABANDON ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 9-
Sauter vers: