AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Que reste - t - il de nos... amours? [ Pv ] [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Que reste - t - il de nos... amours? [ Pv ] [TERMINE]   Jeu 31 Déc 2009 - 1:07


{ Billie / Nate }



Qu'est-ce qui faisait là au juste? C'était con.. Aller là bas c'était ridicule, il ferait mieux de revenir sur ses pas... Mais à la fois, il n'avait pas fais tout ce chemin pour rien et puis il avait besoin de comprendre après tout, il y était presque rendu en plus, c'était idiot de changer d'avis là maintenant, c'était nul aller, autant qu'il aille au fond de son idée qui était d'aller la voir. Respirant un grand coup, Nathanael s'avançait à grand pas dans la rue. C'était sur, il fallait qu'il y aille.. Où ça? Chez Billie... Oui, Billie, Billie Ziegler. En fait, ce qu'il venait chercher en venant ici c'était une explication. Il n'avait pas vraiment compris pourquoi cette dernière était partit si précipitamment l'autre jour, lorsqu'ils s'étaient retrouver. Pourtant tout c'était plutôt bien passer et même encore plus que bien passer... Avait-il fait quelque chose de déplacé? Était-ce de sa faute? C'était possible.. Mais après tout il ne voyait pas vraiment ce qu'il aurait pu faire qui l'aurait fais fuir. L'ancien Serpentard s'était longuement remémorer cette après midi, ce moment passer à la terrasse de ce café.. C'est vrai que ça avait été bizarre, franchement bizarre que lui même s'était étonner en y repenser... En fait, on pouvait même dire que cela l'avait fait beaucoup réfléchir. Ce moment il l'avait apprécier, comme elle l'avait apprécier aussi si ses souvenirs étaient bon. Et puis, ils s'étaient tout de même embrasser, ce n'était pas un accidentel baiser, pas un simple et unique baiser, non... plusieurs baisers, intenses baisers... S'il y avait eu de l'amour? La réponse lui faisait peur en fait, oui.. Nathanael avait aimer l'embrasser car ça n'avaient pas été que répondre à un besoin physique finalement, c'était plus fort... Elle lui avait manqué, Billie avait même réveiller ses sentiments qu'il éprouvait pour elle.. C'était mal, mais il avait aimer.

Ces derniers jours, l'ex-Serpentard avait longuement réfléchis à tout ça... Finalement que voulait-il? Certes... il y avait Roxane, mais cette phrase de Billie lui avait tant résonner dans la tête : « -Oui c'est mal, mais j'aime ça tout autant que toi. C'est très mal pour Joshua et Roxane. Et le fait que l'on soit aussi proche l'un de l'autre...Cela ne signifie pas que nous sommes un peu trop lié tous les deux pour être avec ... D'autres personnes ? », elle n'avait peut-être pas tord... Vis à vis de Roxane, c'était parfaitement dégueulasse de faire ça, d'être comme cela avec Billie, mais c'était « plus fort que lui » et il l'avouait, c'était déjà un bon début. Toujours est-il qu'il restait très pensif. Que voulait-il? Telle était la question à laquelle Nathanael ne parvenait vraiment pas a trouver de réponse. Bordel pourtant se n'était pas si difficile de faire un choix, dans tout les cas il ne pouvait pas continué comme ça plus longtemps... La réponse viendrait peut-être plus facilement quand il la reverrait. S'il se sentait encore irrésistiblement attiré par Billie alors là il devrait vraiment se poser d'énormes questions... Comme s'il ne s'en posait pas déjà assez, tiens. On pouvait supposer que les baisers de l'autre fois c'était « l'effet des retrouvailles », mais là puisqu'ils s'étaient déjà revu... Restait à savoir comment se passerait les choses alors? Tête baissé, il avançait toujours, mais avait ralentis nettement l'allure, il se voyait encore hésité. Aller un peu de courage, de toute façon -il redressa la tête- maintenant c'était trop tard, plus question de faire machine arrière, Nathanael était rendu devant la maison de la brunette, il aurait même jurer croiser le regard de Billie par la fenêtre de sa chambre. Elle savait maintenant qu'il était là, ce serait lâche de partir en courant maintenant...

Maintenant, Nathanael allait affronter son plus grand démon, celui auquel il ne résistait -et ce malgré lui vraiment!- jamais... On peut dire qu'il était faible, vraiment très faible devant ce « démon », devant.. elle. Aller savoir pourquoi, il n'en avait aucune idée, mais... l'effet Ziegler sur lui était assez impressionnant. L'idée de la revoir lui donnait l'air béat, redressant la tête, il s'avançait tout doucement jusqu'à la porte d'entrée... Comme cette maison lui rappelait soudain beaucoup de souvenirs. Il n'était pas venu souvent, mais la première et dernière fois qu'il avait frôler ce perron, restait graver à jamais dans sa mémoire. La première fois, c'était le jour où ils s'étaient mis ensemble, jour assez merveilleux et magique -d'ailleurs, il se souvenait avoir vu Joshua quitter la maison en courant... Plutôt coquasse comme situation maintenant-, c'était aussi la seule fois (ou presque) où il vit Kayne, le défunt frère de Billie. Et la dernière fois... C'était lors de cette fameuse soirée qu'il avait tant aimer. Oui, cette maison lui rappelait de tellement bon souvenir pourtant. Inspirant un bon coup, Nathanael posa enfin son doigt sur la sonnette... La porte ne tarder pas a s'ouvrir pour laisser apparaître Billie et son regard de braise. Un coup d'œil suffit à le lobotomiser littéralement... Merde.... Que venait-il chercher déjà?

« -Salut... Billie... »

Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Que reste - t - il de nos... amours? [ Pv ] [TERMINE]   Jeu 31 Déc 2009 - 2:11

    « Je t'ai dit d'arrêter d'en parler ». Billie était une née moldu. Elle avait toujours eu la chance de vivre dans un environnement sans magie. En faite, lorsqu'elle se trouvait à Poudlard, c'était un autre monde pour elle, comme de partir à l'école sur une autre planète c'était pareil quoi ! Mais de cette manière, elle n'était pas perturbée parce qu'elle ne pouvait pas utiliser sa baguette chez elle, elle n'en avait tout simplement pas besoin puisqu'en grandissant, au sein de sa famille, elle avait doucement appris à s'en passer. Seul hic maintenant, bah elle devait apprendre à se faire à manger vu que ses parents semblaient se mettre dans l'idée qu'ils n'avaient plus d'enfants et donc, plus de bouches à nourrir. Super tiens. C'était une nouvelle lubie ? Nan mais si c'était ça, elle allait se faire adopter par Matt et ça serait vite réglé ! Tout ça pour dire donc qu'à cet instant, Billie était en pleine conversation avec son meilleur ami, Seth Griffins. Non pas qu'il soit venu chez elle bien sûr, ils étaient au téléphone, une chance puisque le jeune Serdaigle lui aussi était un né moldu donc bon, au moins, ils maîtrisaient tous les deux le téléphone tiens ! Ils en connaissaient d'autres qui en étaient totalement incapables par exemple. En tout cas, voilà, c'était la Gryffondor qui l'avait appelé.

    En soit, elle avait appelé le garçon parce qu'elle avait un sérieux problème. Un problème de coeur. Bien sûr, le garçon n'était peut être pas le mieux placé pour qu'elle puisse en parler avec lui mais il avait bien fallu qu'elle en parle non ? Et en soi, il était le garçon le plus proche de la jeune fille. Doucement, sans trop savoir pourquoi, elle s'était mise à lui parler de sa rencontre avec Nate sur le Chemin de Traverse et lui avait tout dit, tout, absolument tout. Même pour l'histoire qu'il s'était passé avec le garçon l'an passé. Bien sûr, il avait réagi comme elle l'avait prédit, et donc très mal au départ. Après tout, il ne fallait pas non plus oublié le point qui disait que Seth détestait totalement le jeune McGowan hein ! Mais il avait su prendre sur lui et en était venu à une seule et même conclusion, elle devait mettre les choses au point avec lui, avant de penser à quitter Joshua ou ce genre de chose. Déjà, elle ne voulait pas le quitter, elle l'aimait non ? Mais tout était si flou dans sa tête qu'elle était elle-même incapable de dire quoi que se soit sur ce sujet. Alors oui, à la première occasion, elle lui écrirait, pour lui dire qu'elle voulait qu'ils parlent. Mais lorsqu'il était là, elle était tout chose, comme incapable de parler, c'était assez compliqué quoi mais elle était totalement incapable de se contrôler donc bon...

    Mais le sujet c'était vite mis à dévier. Parce qu'à la rigueur, ce n'était pas le coeur de Billie qui était le sujet le plus perturbant aux yeux de Seth, c'était, en soi, le problème mental de la jeune fille. Et il lui avait posé la question fatidique en lui demandant si elle LE voyait encore, il parlait de son frère... Alors bien sûr qu'elle s'était aussitôt braquée. Quoi de plus normal ? Elle ne l'appelait pas pour ça bordel ! Elle avait alors doucement jeté un coup d'œil au miroir couvert par une couverture. Non elle ne le voyait plus, plus du tout non ! Même qu'elle avait arrêté de l'appeler la nuit... Et qu'il avait arrêté de crier son nom, ce qui la réveillait à chaque fois d'ailleurs. Mais elle savait que si elle venait à retirer le drap, tout recommencerait. Elle le savait hein, elle n'était pas si idiote que ça, elle était même plutôt lucide d'ailleurs, elle n'avait pas du tout peur, non. Elle était surtout inquiète parce qu'elle avait peur que ça ne change jamais, elle avait peur de toujours le voir, de ne jamais être capable de se débarrasser de son esprit. Coupant en tout cas, Seth dans sa phrase, elle lui avait rappelé lui avoir demandé de ne plus parler de ça et il s'était tût. Et c'est là qu'elle le vit.

    Lui, dehors, devant sa maison à elle. Elle ne savait pas pourquoi il était là mais elle supposait peut être qu'il pouvait vouloir savoir les même choses qu'elle. Et en soit, peut être qu'il était venu le moment de savoir ce qu'ils voulaient, justement, tous les deux. Passant une main sur son visage, elle soupira, qu'est-ce qu'elle allait bien pouvoir faire en sa présence hein ? Le simple fait de croiser son regard l'avait comme bouleversé et elle n'avait pas pu s'empêcher de tourner la tête. S'écartant de la fenêtre elle lâcha hein « Il a été plus rapide que moi je crois. Je te rappelle ». Et elle ne lui laissa même pas le temps de répondre que déjà, elle avait raccroché. Inspirant un grand coup, elle retira le drap de son miroir. Après tout, s'ils devaient parler, ça se passerait dans sa chambre, loin des oreilles indiscrètes. Alors elle ne voulait pas qu'il puisse se poser des questions.

    Mais son regard croisa celui de Kayne dans la glace, et elle posa une main sur le miroir « Ne me laisseras-tu donc jamais ? ». Elle le vit baisser les yeux, et poser sa main là où se trouvait déjà la sienne. Elle retira aussi sa main et descendit, après avoir pris une grande inspiration. Juste lorsqu'elle arrivait devant la porte, Nate sonna. Elle ouvrit donc aussitôt la porte, et lorsqu'il posa son regard sur elle, elle sentit alors aussitôt son coeur se mettre à battre plus vite. Trop vite. « Hum... Salut, entre si tu veux ». Elle le fit donc entrer. Ses parents se trouvaient dans le salon, à coup sûr, ils n'avaient même pas entendu la sonnette, tellement la télé était forte. « Si ça te dérange pas, on va monter, hum... Mes parents n'ont pas besoin d'entendre je pense ». Elle l'invita donc à la suivre et ils passèrent ensemble devant la chambre de Kayne. Comme avec un réflexe, la jeune fille laissa sa main glisser sur l'écriture du prénom de son frère, sur la porte. C'était comme un tic, lorsqu'elle passait là. Surtout depuis que la chambre était si souvent fermée. Avant, sa mère laissait tout le temps la porte ouverte en plus, alors que maintenant...

    Ils pénétrèrent donc ensemble dans sa chambre à elle et elle ferma la porte derrière lui. Mais elle ne savait pas quoi dire, alors elle préféra garder le silence, son regard dans celui du garçon. Qu'il parle, c'était lui qui était venu après tout...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Que reste - t - il de nos... amours? [ Pv ] [TERMINE]   Jeu 31 Déc 2009 - 16:44




Bon finalement il y était parvenu, sur le perron de la maison de Billie, ouais, il avait pris son courage à deux mains et il était arriver, après tout il lui fallait bien une réponse... Et il fallait qu'il reparte de cette maison en sachant, oui sachant ce qu'il voulait. Billie ou Roxane. Si ça le stressait un peu d'avance? Oui, parce qu'il craignait de repartir finalement bredouille? Peut-être qu'elle n'aurait pas envie de parler, mais c'était même pas ça, si ça se trouve elle ne le ferait même pas rentrer. Et puis ce qu'il craignait aussi? C'était de retrouver face à elle, pour peu qu'une nouvelle fois il craque encore, a quoi cela lui avancerait de toute façon. A vrai dire, Nathanael n'eut pas le temps de reflexionner à ce sujet puisque la porte s'ouvrait déjà... Elle était là, face à lui... Il avait du mal à deviner sa réaction, si elle était surprise ou pas de le voir là, on aurait dit que non, mais très franchement il se sentait d'un coup si bizarre, mais il en fit abstraction. Ce qui lui importait c'était d'avoir ses réponses voilà, ça lui revenait petit à petit... Billie l'avait regarder puis inviter à entrer, ne se faisait pas prier l'ex-Serpentard entrait silencieux dans l'entrée de la maison. Rien n'avait jamais changer, tout était exactement pareil, à croire que la maison s'était arrêter de vivre depuis la dernière fois qu'il était venu... La mort de Kayne peut-être. Toujours était-il que c'était froid, on s'entend bien que l'ambiance ici n'était au beau fixe tout les jours. Silencieux toujours, Nathanael écoutait attentivement Billie qui maintenant lui proposait de monter à l'étage... Après tout, tout le monde n'était pas obligé d'écouter leur conversation, encore moins les parents de Billie et puis de toute façon, c'était bien trop bruyant pour pouvoir aisément discuté. Qu'est-ce qui faisait autant de boucan? Se retournant, Nathanael pouvait alors reconnaître le salon et apercevoir un grand écran qu'il avait toujours vu noir, là c'était différent, tous un tas d'image défilait sur celui ci... Qu'il était bête, il oubliait parfois que Billie n'était pas une sang pur elle, c'était une moldue à la base hein...

Discrètement, Nathanael montait à l'étage par l'escalier, là il aperçu la chambre de frère de Billie, une porte fermé avec le prénom « Kayne » d'écrit dessus. Comment Billie vivait sa disparition? C'est vrai qu'il n'avait jamais pu en parler avec elle... Mais si ses souvenirs étaient bons, Billie et Kayne étaient très lier tout les deux, des inséparables. Il n'y avait pas a chercher plus loin, elle devait être anéanti. Billie une fois l'avoir rejoint, lui passa devant pour le conduire à sa chambre. Nathanael remarqua d'ailleurs que d'un geste las, Billie passa sa main sur cette porte, sur le prénom de son frère... Il devait lui manquer, pauvre Billie. Mais il préféra une nouvelle fois ranger sa langue et se passer de commentaire. La suivant, ils entrèrent alors dans la chambre de la Gryffondor, celle ci d'ailleurs referma la porte derrière lui. C'était marrant, mais ici non plus rien n'avait changer, tournant sur lui-même il observait cependant discrètement la chambre... Pour qu'enfin son regard se repose sur Billie, son démon... Elle ne semblait pas ravis de la voir en tout cas, et ne semblait pas vouloir parler la première elle semblait même attendre que lui parle en première. Qu'était-il venu chercher déjà? Et puis surtout comment aborder le sujet... Il fallait qu'ils parlent certes mais comment lancer le sujet sans trop foncer dans le tas.

« -Humm.. Déjà j'aimerais m'excuser d'être venu ici sans te prévenir, j'espère que je ne te dérange pas au moins, je peux toujours venir une autre fois... Ce n'est pas presser... », ça c'est de l'entrée en matière hein... Et puis très franchement si, c'était pressé, il ne comptait pas repartir sans savoir. Inspirant un coup, il osait défier son regard pour la première fois depuis son arrivée.. « -Pourquoi es-tu partis si vite l'autre jour? J'avoue ne pas avoir compris sur le coup... », c'est vrai, elle était partis sans même lui laisser le temps de répondre quoique ce soit, sans lui donner d'explication elle était partit. Le pire c'est que ce n'était pas la première fois qu'elle se barrait ainsi... L'air pensif, Nathanael s'en allait jeter un coup d'œil par la fenêtre de sa chambre : « -Tous ça ne rime à rien, tu le sais autant que moi, tu le penses aussi... N'est-ce pas? ».



Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Que reste - t - il de nos... amours? [ Pv ] [TERMINE]   Jeu 31 Déc 2009 - 17:22

    Billie n'osait pas regarder vers le miroir, de peur d'y voir le regard de son frère. Bien sûr qu'elle savait que lorsqu'elle était avec quelqu'un, il ne semblait pas trouver le besoin d'apparaître, d'une certaine manière, peut être qu'il trouvait qu'elle était un peu trop souvent toute seule ? En tout cas, si c'était ça, elle trouvait surtout qu'il abusait un peu parce qu'on ne pouvait pas vraiment dire qu'elle était du genre à ne pas supporter la solitude quoi. Ca ne l'avait jamais spécialement dérangé, c'était même devenu, avec le temps, comme un besoin, passer du temps toute seule était oui voilà, devenu une drogue si on pouvait dire. Mais bon, malgré tout, on ne pouvait quand même pas non plus dire qu'elle le vivait si bien que ça quoi. La mort de son frère avait vraiment été un très gros choc, une douleur dont on ne pouvait bien entendu pas se remettre du jour au lendemain, c'était long et c'était surtout un périple, une grosse aventure insupportable. Et maintenant il y avait ça, depuis un an, ses parents semblaient avoir décidés de faire comme si elle n'existait plus, comme s'ils n'avaient pas eu d'enfant. Non elle n'était jamais allée sur la tombe de son frère et bien sûr qu'elle le regrettait, bien sûr qu'elle aurait aimé trouver la force certaine d'y aller mais rien n'y faisait, à chaque fois qu'elle avait envie d'y aller, elle n'en avait pas la force et elle savait aussi que toute seule, elle ne pourrait jamais y aller, voilà tout, les choses n'étaient pas si compliquées que ça non plus quoi, elle n'avait tout simplement pas la force de se rendre la bas, voilà, oui, où se trouvait le problème. Elle n'avait pas le courage d'y aller seule et il lui fallait de la compagnie, il lui fallait quelqu'un qui pourrait l'aider, qui pourrait lui venir en aide. Mais à qui pourrait-elle bien demander ce genre de chose hein... ? Comme toute personne, elle aurait sûrement dû avoir le soutien de ses parents non ? Mais vous savez quoi ? Ses parents non plus n'avaient pas été sur sa tombe. En soi, elle en venait même à se demander si quelqu'un y avait déjà été... Matt était comme elle après tout... Y aller tous les deux ? Qui aurait alors été capable de les soutenir tous les deux après...?

    Lorsqu'elle entendit le garçon s'excuser, elle reprit conscience de la situation, de où elle se trouvait, et de face à qui elle se trouvait. En un instant, c'était comme si elle avait oublié la présence de Nate, mais dès qu'elle entendit la voix du garçon, son regard noisette se reposa sur le garçon. Il s'excusait d'être venu et lui disait même que s'il la dérangeait, elle devait lui dire, qu'il était apte à partir et à revenir une autre fois. Mais à quoi bon repousser l'inévitable hein ? La discussion qui s'apprêtait à venir, elle aurait lieu tôt ou tard alors pourquoi se contenter de toujours repousser ce moment hein ? Cela ne servait à rien, c'était évident bien entendu. Alors bien sûr, il ne devait pas partir. Parce que de toute façon, maintenant, il était trop tard pour reculer. Ils étaient tous les deux, il n'y avait absolument personne pour les déranger, c'était tout simplement le moment idéal pour discuter, alors oui, c'était discuter qu'ils allaient faire. Voilà, c'était le moment de choisir. Le moment de parler et de prendre les bonnes décisions parce que les choses ne pouvaient tout simplement pas continuer de la sorte. C'était trop compliqué, et destructeur aussi, pour l'un comme pour l'autre. « Tu ne me déranges pas et de toute façon, nous devons parler... »

    Et elle savait très bien qu'il lui poserait la question qu'il venait justement de lui poser ahah. Il voulait tout simplement qu'elle lui explique son départ précipitée de la dernière fois et dans un sens, c'était normal non ? Disons tout simplement que c'était devenu trop compliqué, ce jour là pour eux deux. A chaque fois qu'ils étaient ensemble, ça finissait par craquer. Ca finissait par exploser... Elle ne savait même pas ce qu'elle pourrait bien répondre à ce qu'il venait de lui demander. Elle était de toute manière, elle-même incapable de dire pourquoi elle était partie. Par peur de blesser Joshua ? Sottise, le blesser, c'était ce qu'elle faisait à chaque fois qu'elle était en présence du garçon, de l'ancien Serpentard, mais c'était une drogue pour elle, elle ne pouvait tout simplement pas s'en empêcher, était-ce réellement quelque chose qui ne se faisait pas et qui n'allait pas ? Parce que bon, on ne pouvait quand même pas dire qu'elle faisait le mal en étant avec lui non ? Ce n'était pas tant Joshua qu'elle détruisait en faisant ça, elle trouvait surtout que c'était elle qui partait en sucette à force de trop souvent être avec lui.

    En tout cas, elle préféra garder le silence, ne sachant de toute manière pas quoi répondre et lorsqu'il reprit la parole, il lui dit que tout ça ne rimait à rien. Mais elle ne parvenait pas à savoir de quoi il parlait. Il était en train de lui dire que ce qu'il se passait entre eux deux ne rimait à rien ? Mais si c'était ça alors pourquoi est-ce qu'ils étaient tout le temps attiré l'un par l'autre alors que ça ne rimait à rien. Pensait-il sincèrement que c'était par jeu que les lèvres de la jeune fille passaient leurs temps à chercher celles du garçon ? Non ce n'était pas un jeu, c'était bien loin d'être un jeu. C'était tellement... Dur de donner un nom à ce qui les liait. Beaucoup trop. Mais il y avait quelque chose oui. De l'amour ? Franchement elle était totalement incapable de le dire. « Qu'est-ce qui ne rime à rien? Si tu étais en train de parler de nous, je te coupe tout de suite, non ça ne rime pas à rien, et si tu trouvais vraiment que la situation n'avait pas d'importance, tu ne serais pas là, devant moi, tu n'aurais pas pris la peine de venir. La dernière fois... Si je suis partie, c'était parce que je ne veux pas faire de la peine à Joshua, et je ne veux pas non plus en faire à ta copine. Mais comprends-moi bien. Il y a un truc entre nous deux. C'est sûr ça que nous devons faire le point. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Que reste - t - il de nos... amours? [ Pv ] [TERMINE]   Ven 1 Jan 2010 - 19:48




Il fallait qu'ils parlent de toute façon... Mais finalement de quoi fallait-il parler? Du fait qu'ils dérapent à chaque fois qu'ils se voyaient. Très franchement, Nathanael aimait se dire que tout ça s'était juste parce que tout les deux étaient attirer physiquement l'un par l'autre. C'était tellement plus simple de se dire ça, et donc pour réglé tout ça, il fallait juste.. qu'ils cessent de se voir tout simplement, ce n'était pas plus compliquer que ça oui, et il savait le faire ça, ils l'avaient déjà fait. Mais... Si seulement... Non parce que c'était se voiler la face d'oser penser que c'était ça. Non ce n'était pas aussi simplement malheureusement, c'était beaucoup plus compliqué.. Et puis les éventuels solutions qui pourrait régler ce « problème » n'était pas plaisante à prendre pour tous les deux, alors jusqu'ici ils avaient préféré ignorer très certainement qu'un beau jour il faudrait en parler un jour ou l'autre... l'autre. En l'occurrence, ce jour était arriver enfin, tout simplement car Nathanael ne supportait plus de continuer de « vivre » comme ça. Bon, ce n'était pas comme si c'était vraiment insoutenable, lorsqu'il était seul ou avec Roxane, tant qu'il était loin d'elle, de Billie tout se passait merveilleusement bien, il n'avait pas cette impression désagréable de faire quelque chose de mal. Par contre, dès qu'il se retrouvait en sa compagnie et bien là les choses se compliquait et se montrait carrément insupportable. Oui, c'était insupportable d'avoir l'impression de tromper Roxane rien qu'à l'idée de passer du temps avec Billie, tout simplement parce qu'il le savait maintenant... il savait que malgré toute sa volonté il allait, craqué... dérapé... Il se sentirait de nouveau attiré par Billie.

Visiblement de toute façon, Billie le savait aussi... Il était temps qu'ils parlent tout les deux. Il était donc inutile de le préciser, après tout il ne serait pas ici pour parler de la pluie et du beau temps. Et puis il ne fallait pas oublier que pour lui, revenir ici était déjà dur, parce que bon c'était de Billie dont il était question, elle lui avait fait beaucoup de mal la petiote, alors revenir jusqu'ici pour surement repartir très mal -ou pas... Tout restait encore à voir-, ne le ravissait pas dès la base. Lorsqu'elle lui répondit qu'elle ne le dérangeait pas et qu'il fallait de toute façon qu'ils parlent tout les deux, Nathanael s'était contenter de hocher de la tête pour répondre. C'était bien déjà, tous les deux étaient conscient qu'il fallait remettre les choses au clair. C'était évident de toute façon, et puis si Joshua ou Roxane apprenait tout cela il était inutile de préciser que cela ira très mal pour tous les deux. Regarder Billie le dérangeait.. car être en sa présence avait beau le réconforter, le consoler, le soulager, avait beau éloigner de ses pensées tous ses éventuels problèmes d'adolescent -car il fallait le dire, tout cela n'était que moindre comparer aux véritables problèmes qu'il pourrait connaître!-... Regarder Billie lui ferait oublier ce pourquoi il était là, lui ferait oublier l'importance qu'était d'avoir cette réponse, lui ferait oublier qu'il était ici pour mettre plus ou moins à terme à tout ça. Nathanael avait donc détourner son regard pour observer le beau temps à l'extérieur. Oui, il faisait très beau en ce jour d'été, c'était agréable... Il fut pour autant déçue de constater qu'elle ne lui donnerait pas de réponse vu qu'elle gardait son silence... Était-ce donc pour Joshua qu'elle l'avait fait, qu'elle l'avait abandonner l'autre jour? De peur de le vexer lui, Billie avait donc préférer ne pas répondre, c'était possible et même c'était surement ça l'explication finalement... Pourquoi ce pincement au cœur alors? Nathanael ne l'aimait plus, ou s'efforçait d'ignorer de l'aimer tout du moins, mais il ne pouvait empêcher cette douleur au cœur... Quelque chose lui disait qu'il quitterait surement cette maison le cœur lourd, triste et peiner de devoir dire Adieu à Billie...

Les seuls solutions pour régler tout ça, en fait il n'y en avait que deux, deux seules solutions qui pourrait soulager leur conscience -et ouais les Serpentard ont une conscience, si si!-. L'une était de ne plus se revoir... Logiquement, s'ils ne se voyaient plus alors il n'était donc plus question de dérapage, c'était très bien ainsi puisqu'ils étaient parvenu à survivre l'un sans l'autre durant près d'un an et demi. Ne se voyant que lors de très rare occasion -qui a chaque fois avait donné lieu à des choses plutôt bizarre certes-, ils s'étaient bien passer l'un de l'autre... ou pas...? Toujours est-il que c'était une bonne solution qui remettrait les choses dans l'ordre. L'autre solution était plus radicale, et difficile a croire que cela puissent mieux leur plaire, mais c'était Billie qui l'avait plus ou moins trouver cette solution... « Trop lier pour être avec d'autre personnes »... Quitter Roxane et Joshua serait donc la deuxième solutions. Très franchement, aucune des deux ne lui plaisait en vérité, enfin... D'un côté oui, mais de l'autre non.. Compliqué tout cela, tellement qu'il s'en arracherait la tête à comprendre pourquoi, pourquoi Billie lui était-elle devenu si indispensable.

Passant sa main sur son visage d'un geste las, Billie lui répondait... Elle semblait vexé, on aurait même pu deviner un petit grain de colère dans sa voix. Il y avait un truc entre eux... Ça ne l'aidait pas plus, il en était bien conscient de ça... Mais cette situation ne pouvait pas s'éterniser, ça ne rimant à rien dans le sens que c'était se faire du mal de continuer ainsi finalement : « -Billie... Regarde nous.... Toi tu as Joshua, moi j'ai Roxane... Mais qu'est-ce qu'on fait là? On est plus ensemble, on ne... s'aime plus *il eut un drôle de sensation dans le ventre*, n'est-ce pas? », il s'était retourner pour lui faire de nouveau face. La fixant un long moment, Nathanael cependant reprit: « -C'est ridicule de continuer ainsi. Il y a quelque chose qui nous lis certes, à nous seulement de savoir si l'on veut que cette chose continue à nous lier éternellement. Si on le voulait vraiment, je ne pense pas que cette chose -faudrait lui trouver un nom je pense... j'ai l'impression que c'est d'une bestiole dont on parle..- aurait résister a près d'un an et demi que l'on est plus ensemble. »... Finalement la question fatidique lui apparut plus clairement maintenant et était-elle pour Billie, Lui ou Joshua? Et pour lui, Elle ou Roxane? Autant dire que c'était de lui briser le cœur que de devoir faire ce choix là. Pourtant c'était nécessaire, et il ne partirait pas sans avoir fais ce choix. Ce n'était pas juste finalement de ne pas faire ce choix avec Roxane finalement... Mais Billie était avant tout comme sa meilleure amie, même du temps où il n'était plus question de lui adresser la parole... Il saurait qu'il aurait pu se tourner vers elle à tout moment... « -Continuer ainsi c'est de faire du mal... Alors dis moi Billie, qu'est-ce que tu veux? ».

Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Que reste - t - il de nos... amours? [ Pv ] [TERMINE]   Sam 2 Jan 2010 - 17:56

    Il regardait par la fenêtre, comme accaparer par le paysage qu'il lui était possible de voir. Et elle, elle ne savait même pas comment se comporter. Elle ne savait pas ce qu'elle était censée faire, ce qu'elle était censée lui dire aussi. Elle ne savait même pas comment réagir devant lui. Il la paralysait totalement. C'était ça le problème dans tout ce qui pouvait bien les rapprocher aussi. C'était que l'un comme l'autre, leurs comportements étaient bien trop bizarre lorsqu'ils étaient ensemble, oui voilà. Il était totalement impossible de dire pourquoi mais aujourd'hui voilà, il était venu le temps pour eux de trouver les réponses aux nombreuses questions qui les reliaient. Parce que de toute façon, on ne pouvait pas réellement dire que c'était une situation qui devait continuer comme ça. Tout ça était allé bien trop loin pour qu'ils ne mettent pas au clair ce qu'il se passait. Alors oui, voilà, ils allaient maintenant voir avec toutes leurs questions, y trouver ensemble des réponses.

    Parler de tout ça n'était pas simple puisque l'un comme l'autre, ils savaient tous les deux qu'ils faisaient le mal autour d'eux. Bon pas tant de mal que ça mais disons que voilà, rien que de penser à Joshua et Roxane, il était tout de suite plus facile de voir où ils étaient capable de faire du mal. Et sur ce point, disons qu'il y avait beaucoup de choses qu'ils avaient fait qui n'aurait probablement jamais dû se passer. Mais on ne pouvait pas toujours contrôler nos faits et gestes, on n'était pas toujours capable de faire ce qui était bien, et de se dire que ce que l'on pouvait faire pouvait être mal. On ne pouvait pas toujours décidé d'un comportement s'il était bien ou mal. Ils savaient bien sûr que ce qu'il se passait lorsqu'ils étaient ensemble était mal, mais on ne pouvait pas toujours se comporter comme on le voulait non ? Et il était tout simplement venu le temps pour eux de s'expliquer, de comprendre. Billie était du genre à toujours vouloir tout contrôler, mais elle avait bien vite perdu le fil lors de la mort de... Jetant un rapide coup d'oeil à la photo sur sa table de chevet, elle détourna aussitôt le regard. Tout ça pour dire que depuis, elle ne comprenait plus vraiment grand chose. Et au niveau de ce qu'il y avait entre Nate et elle, c'était le flou le plus total. Elle était comme perdue quoi. Et bien entendu qu'elle voulait comprendre, c'était bien pour ça qu'il était là lui aussi, donc bon...

    A travers sa question quant à dire qu'ils ne s'aimaient plus, Billie baissa aussitôt les yeux. N'est-ce pas là, une manière pour lui de lui dire qu'il ne l'aimait plus et qu'il voulait voir si elle l'aimait ? Si c'était pour savoir ça qu'il était venu, il pouvait repartir tout de suite par là où il était venu parce qu'elle ne comptait pas du tout lui donner une réponse à ce sujet. Déjà parce qu'elle en était incapable, elle ne parvenait même pas à se répondre à elle-même alors on pouvait bien comprendre qu'elle soit dans l'incapacité totale de lui répondre non ? « Oui c'est vrai, on ne s'aime plus. On fait n'importe quoi ». Elle avait dit ça sur un ton froid, lourd de reproche. S'ils n'y avaient pas des sentiments là dedans, ils ne se comporteraient probablement pas de la sorte n'est-ce pas ? Peut être qu'ils n'étaient pas au stade de l'amour, mais ils n'étaient pas au niveau de l'indifférence ! « Nan mais t'as raison ouais. Si tout est clair, pourquoi t'es là ? ».

    S'ils voulaient que ça continue hein ? En parlant de l'année et demi qui les avait séparé, il la mit face à une vérité, oui, s'ils avaient vraiment été aussi lié qu'ils auraient pu le penser, ils se seraient vu plus souvent et ils n'auraient pas pu voir ailleurs non ? Et elle était heureuse hein ! Oui bien sûr qu'elle était heureuse... Bordel, c'était dur, trop dur. Et elle sentit son regard se brouiller. Peut être que ce n'était pas le bon lieu pour ce genre de prise de tête, pour ce genre de discussion, c'était elle qui aurait dû y aller. Il y avait déjà de la lourdeur dans l'ambiance de cette maison et là, il y en avait de plus en plus ! Alors ça compliquait son jugement, son état. Et elle avait beau essayer de se calmer, ça ne marchait pas. Inspirant un grand coup, elle leva enfin les yeux et plongea son regard dans celui de garçon, s'il était là, il ne pensait pas que ça ne servait à rien. S'il pensait tout ce qu'il disait, il ne serait pas là. Inspirant une nouvelle fois, elle s'approcha un peu plus de lui, jusqu'à ce que ses lèvres ne soient qu'à quelques centimètres de celle du garçon « Un an et demi oui, ce qui nous a lié s'est rompu. Mais tu ne serais pas là, si tu pensais que nous n'étions vraiment plus lié. ». Et elle resta là, sans bouger, aussi proche de lui.

    Mais il n'avait pas terminé, il lui avoua que continuer comme ça leurs faisait du mal. Il lui demanda même ce qu'elle voulait. Elle s'écarta aussitôt de lui, s'approchant de la porte et l'ouvrant en grand. Se tournant à nouveau vers lui, plongeant son regard dans le sien, elle poursuivit « Si c'est une douleur trop forte pour toi, je ne te retiens pas. Et penses donc à la douleur de Roxane hein. ». Elle ne comptait pas lui dire ce qu'elle voulait. Parce que c'était flou et mine de rien, là tout de suite, elle ne voulait pas qu'il parte. Une forme de jalousie ? Et c'était quoi alors cette douleur qu'elle ressentait... « Je ne te retiendrais pas ». Sa voix était comme éteinte sans que elle-même ne comprenne pourquoi. Est-ce que cette envie qu'il reste était une preuve comme quoi, elle voulait que ça continue ? Que ça redevienne comme avant ? Elle était perdue mais une chose était certaine, s'il franchissait cette porte, c'était fini.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Que reste - t - il de nos... amours? [ Pv ] [TERMINE]   Mer 6 Jan 2010 - 20:01



C'était marrant sa réaction, Billie était du genre tout feu, tout flamme, s'emportant à la moindre contrariété -surtout que ce sujet finalement sembler être plutôt sensible pour elle... Ce qu'il n'aurait pas imaginer en venant ici-. Qu'avait-il dit de mal? Seulement la vérité après tout, oui il se s'aimaient plus oui... oui... Et tout cela ne rimait rien. Sans amour, où était l'intérêt dans tout ça? Ce qu'il aurait aimer finalement c'est qu'elle lui réponde en lui donnant son point de vue à elle et non pas qu'elle s'emporte de la sorte. Nathanael ne pu réprimander un rire cependant, un rire jaune, peu sincère et sans aucun doute forcer, c'était marrant finalement comme elle ne semblait pas prendre ses remarques de façon constructive... Logiquement, elle aurait mieux fait d'y méditer plutôt que de se montrer si froide et en colère, parce oui cette fois ci c'était différent, ils n'étaient pas là pour se distraire, se laisser aller à leur envie, leur guise... Il n'était pas question de déraper, seulement de parler, de parler d'eux et de toute ça qui au fond leur portait préjudice après tout, bien que sur le moment tout cela leur plaise bien entendu. Nathanael restait silencieux. Rien n'était clair bien sûr que non, elle le savait.... mais semblait trop têtu pour l'admettre tiens, rien d'étonnant chez Billie finalement. Il ne comptait pas répondre à ce pic, de toute évidence c'était inutile elle semblait en colère... Vexée parce qu'il avait pu dire? Très certainement, mais il aurait préféré qu'elle le lui dise franchement, les choses auraient avancé alors... Trop d'orgueil cependant pour avouer, peut-être trop peur aussi de se l'avouer à elle qu'elle avait sans doute là réponse à sa question.

Nathanael se doutait bien que tout ça n'était pas facile, pour l'un comme pour l'autre, mais il était venu le temps de mettre à terme à ça. Que voulaient-ils tout les deux? Au fond pour lui... plus les minutes passaient, plus les choses étaient clairs, car malgré elle, Billie avait le don de le calmer, oui, et de le reposer... L'esprit donc apaisé il pouvait donc penser... « -Pourquoi suis-je là? Tu sais pourquoi Billie, inutile de le répéter. Au lieu de te braquer, essaies de m'expliquer pourquoi... pourquoi.... et bien je n'arrive pas à supporter de t'avoir loin de moi, alors que... tout est finis... alors que nous nous aimons plus... ». Nathanael baissa les yeux... Pourquoi même continuait-il a se mentir à lui même? Il le savait, revoir Billie lui faisait toujours cette effet de réveillé ses sentiments pour elle. Malgré tout ce temps, il s'étonnait même de constater qu'ils étaient toujours pressant, toujours si fort. Lâchant un long soupire, il marmonnait plus à lui-même qu'à Billie finalement: « -Continuer à se mentir à sois-même n'est pas non plus la solution... ». Relevant la tête, Nathanael n'avait de cesse que de regarder Billie dans ses yeux aux couleurs flamboyantes... Ses réponses, il les voulait, c'était important pour lui, sa réponse à elle engendrait alors sa réponse à lui oui, elle influerait sur son choix c'était évident... Cette année à Taliesin lui avait appris une chose: quand on attends quelque chose de quelqu'un il suffisait de... l'y forcer un peu pour l'obtenir sans soucis. Avec un peu de chance, elle ne s'en rendrait pas compte et peut-être pourrait-il l'y forcer à lui révéler sa pensée sur tout ça, sur eux... Fixant intensément Billie dans les yeux toujours, la magie alors prenait place. Un sourire malin légèrement sadique accroché aux lèvres, il attendait impatient de pouvoir alors entrer dans l'esprit de la Gryffondor... Sans y parvenir. Non, c'était face à un mur qu'il se trouvait là. Retendant l'expérience à nouveau, l'agacement finit vite par l'emporter... Il était stupéfait, rentré dans l'esprit de Billie, il n'y parvenait pas, cela lui était impossible en fait... Pire que cela, il avait sentis comme une douleur au cœur, une sorte de retour à l'envoyeur, comme si le coup lui revenait en pleins fouet. S'en était-elle rendu compte et l'avait-elle rejeter? Visiblement non, elle n'avait surement rien ressentis et même semblait plongé dans ses pensées, Billie venait même à reprendre la parole faisant comme si de rien n'était... Pris de colère contre lui-même et surtout très frustré de voir son pouvoir parfaitement impuissant face à Billie, abasourdie en ne trouvant aucune explication à tout cela, l'ex-Serpentard l'écoutait.... La colère maintenant l'envahissait.

Elle semblait insister vraiment pour qu'il parte... Elle ne le croyait pas capable de partir peut-être? De toute façon, voyez l'intérêt de rester ici plus longtemps, elle prétendait qu'il était temps de parler pourtant jusque là elle n'avait pas fait avancer les choses plus que ça... Réagissant sur la défensive automatiquement, elle n'avait fait que défendre quelque chose qui n'était pas remis en question en l'occurrence, qu'il était juste temps de remettre au clair. « Je ne te retiendrais pas ». « -Puisque t'en meurs d'envie... Très bien. », la fusillant du regard, Nathanael ne s'était donc pas fait prier une nouvelle fois pour revenir sur ses pas... C'était une mauvaise idée finalement d'être revenu ici, tellement mauvaise idée vraiment. Il aurait mieux fait d'écouter son instinct qui lui avait pourtant conseiller de ne pas revenir ici dès que l'idée lui était venu. L'atmosphère était glauque, sinistre dans cette maison... Rien ne jouait en sa faveur finalement, trop de tension, d'histoire dur. Pourquoi donc était-il venu? Il allait pour passer le pas de la porte, sa main pourtant se posa sur le mur comme pour l'empêcher de faire surement une grosse bêtise qu'il risquait fort de regretter plus tard. Nathanael s'immobilisa. S'il quittait la chambre c'en était finis, il partirait sans savoir, il partirait sans avoir même tenter d'obtenir ses réponses... Il partirait aussi sans gouter une dernière fois aux lèvres de la jeune fille. Nathanael la sentait à deux pas de lui, elle ne semblait ne pas avoir bouger, peut-être baisser la tête, mais elle était rester immobilise à le regarder, les yeux toujours froncés braqué sur lui... Nathanael s'était bien douter qu'au fond ce n'était sans doute pas ce qu'elle aurait voulu, qu'il s'en aille... Encore que... C'était tout de même de Billie dont-il était question. Elle n'avait pas bouger du moins, pas d'un centimètre... Il n'avait pas encore oser la regarder, elle devait sans doute au fond d'elle jubiler du fait qu'il était incapable de quitter la pièce peut-être...? Les yeux rivés dans le vide, fixant la porte de la chambre de Kayne, Nathanael brisait le silence qui s'était installé lourdement entre eux. « -Avant de partir... J'aimerais te poser une dernière question... », la main toujours poser sur le mur près de cette porte, Nathanael s'était cependant à moitié tourner maintenant vers la brunette. Plantant son regard glacial dans le sien, Nathanael la fixait un long moment encore... Qu'était-il en train de faire? Une dernière question? Il n'en avait pas d'autre à poser, tout était clair, ils n'étaient peut-être pas venu le temps de parler finalement... Mais maintenant de toute façon, toutes leurs chances étaient grillées, c'était finis.. C'était foutu. En fait, pour tout avouer, il ne voulait pas partir sans y gouter, une dernière fois, à ses lèvres. A l'avenir, Nathanael ne comptait plus voir Billie, pour que le même cinéma se répète sans cesse sans que cela n'est de sens non, il ne voulait pas. Mais dire adieu à Billie, c'était tout de même impensable pour lui qui s'était attaché à Billie de telle sorte qu'elle lui était parfaitement indispensable maintenant. Comme pris d'un élan qui lui surprenait lui même, Nathanael s'était aussitôt avancé vers Billie à grand pas, la fixant encore quelques secondes... Il finit par déposer un long baiser sur les lèvres de la brunette en l'étreignait fort entre ses bras.

Ce qui lui prenait là? En fait, Nathanael avait toujours été un garçon réfléchis, tous ses gestes toutes ses paroles, ils les exécutait en ayant toujours plus ou moins calculer l'impact qu'ils auraient et les réponses qui s'en suivrait. Là en l'occurrence, il était toujours « sous le choc » de voir que son pouvoir sur Billie n'avait aucun effet... Mais finalement, rien n'avait d'effet sur elle, elle était seule maitresse de sa vie, personne ne semblait capable de l'influencer, même lui... Pourtant, il y avait ce lien... Ce lien qui les unissait tout les deux, ce lien qui semblait résister à tout. Cette seule chose qui les unissait tout les deux, dont elle semblait incapable de maitriser contrairement à ce qu'elle aurait voulu. C'était donc en sa faveur tout cela, cette histoire de lien... L'embrasser déclencherait peut-être quelque chose... Mettant fin au baiser, Nathanael la regardait toujours, le visage durci par la colère -qui s'était légèrement dissipé suite au baiser tout de même- « -Resteras-tu éternellement si indifférente à moi comme tu sembles vouloir le montrer depuis tant de temps? ».



1471


Dernière édition par Nathanael McGowan le Dim 10 Jan 2010 - 22:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Que reste - t - il de nos... amours? [ Pv ] [TERMINE]   Jeu 7 Jan 2010 - 17:28

    D'une certaine manière, on avait toujours décrit Billie comme étant une jeune fille avec un caractère bien particulier. Elle n'avait jamais aimé se faire marcher sur les pieds, c'était un fait, mais dans un sens, c'était un peu normal quoi, il lui était impossible de se laisser marcher sur les pieds, voilà tout. Elle ne pouvait pas supporter ce genre de chose, voilà. Que certaines personnes tentent de se montrer plus fortes qu'elle, ça la fatiguait. Et elle, elle était ce genre de fille n'hésitant jamais à se battre, à insulter, à jouer et tout quoi. Elle était plutôt forte pour se comporter comme une garce. Elle était un véritable garçon manqué. Bien sûr qu'elle avait un peu changé, elle le savait bien, qu'elle était bien plus féminine qu'avant. Mais de là à ce que tout son mental ait changé, il y avait tout un monde alors non, elle n'avait que très peu changé, et de toute façon, elle ne voulait pas changé. Elle se trouvait bien comme ça. Elle ne se laissait jamais faire, ne supportait pas qu'on essaie d'avoir un certain contrôle sur elle.

    D'une manière ou d'une autre de toute façon, jamais personne n'avait pu bouleverser vraiment Billie. Si ce n'était dans des moments extrêmes, comme Joshua, lorsqu'il n'allait pas bien, après sa rupture avec Rosa ou comme la mort de Kayne, c'était toujours des moments bien difficiles qui causaient des problèmes au sein de sa vie quoi. Mais mis à part ce genre d'événement, il n'y avait rien qui était capable de vraiment la bouleverser. Mis à part le moment présent, là, à se retrouver devant Nate, là où elle avait toujours craint de se trouver en quelque sorte. Parce que c'était devant lui qu'elle était la plus démunis, à ne jamais savoir comment elle était censée se comporter. Mais non, elle n'avait jamais vraiment su. Et on ne pouvait pas lui en vouloir, c'était juste qu'il la paralysait, oui voilà. Il la paralysait et au final, elle était incapable de parler, de penser et de faire quoi que se soit. Totalement incapable. Faible ? Oui, c'était surtout ça le mot en faite. Faible devant McGowan, et elle n'en était pas du tout fière quoi. Mais bon, on ne pouvait pas toujours contrôler ce qu'on était, hors là, elle était complètement nulle. Voilà tout, mais bon, elle ne pouvait rien dire de plus quoi.

    Il lui demanda de lui expliquer pourquoi il n'arrivait pas à supporter qu'elle soit loin de lui mais elle en fut totalement incapable, il lui était totalement impossible de lui dire pourquoi est-ce que c'était pareil pour elle, parce que oui, c'était le cas oui. Elle ne supportait pas d'être loin de lui, mais alors là, pas du tout. Elle n'en pouvait plus, tout ce qu'elle voulait, c'était d'être dans ses bras. Vous trouvez vraiment ça normal franchement ? Et bien non, ça ne l'était pas ! Mais l'on ne pouvait pas toujours contrôler ce que l'on était, ce qui faisait qu'on était nous. Or, elle, elle n'y parvenait pas du tout avec lui. C'était comme de demander à quelqu'un de toujours fermer les yeux alors qu'il rêve de voir. Bon, l'image était bizarre certes mais malgré tout bah... C'était comme ça quoi. Mais en tout cas, il avait raison, ce n'était pas du tout normal puisqu'entre eux, tout était fini, vraiment tout. Et non, ils ne s'aimaient plus. Pourtant, le fait qu'il dise qu'ils ne s'aimaient plus été bizarre. Très bizarre. Mais pourtant... Un lien les réunissait. « Peut être que y a encore des sentiments... Quelque part ». Elle avait lâché ça comme ça, sur un ton perturbé en faite. Parce que d'une certaine manière, elle ne pouvait pas être sûre d'un retour de sentiments. Mais elle était sûre d'une chose par contre, il y avait quelque chose, qui les attirait l'un vers l'autre.

    Et non, continuer à se mentir n'était pas du tout la solution et ça ne les mènerait nulle part, du fait que de toute façon, ce jeu ne pourrait pas continuer plus longtemps, ça devait cesser maintenant. Le jeu était probablement en train de les bouffer tous les deux et puis même, de toute façon, il ne ressemblait plus du tout à un jeu depuis un moment déjà. Il n'y avait plus rien d'un jeu dans ce qu'il y avait entre eux. C'était justement pour ça que les choses clochaient, pour ça que l'un comme l'autre, ils voulaient que ça cesse... Parce que ça leurs ferait du mal, tant qu'ils ne pourraient pas s'expliquer où était le problème. « Non ce n'est pas une solution, mais tu proposes quoi hein ? ».

    A la base, en lui disant qu'elle ne le retiendrait pas et bien oui, elle avait voulu qu'il parte. Mais dans un sens, elle ne le voulait pas en même temps, disons que c'était compliqué, que c'était bizarre quoi. Il lui était presque impossible de savoir comment régler tout ça quoi. Elle savait qu'elle avait un problème, elle le savait bien. Elle ne savait jamais ce qu'elle voulait lorsqu'elle était avec lui. Et c'était peut être ça le problème d'une certaine manière. En tout cas, voilà, il s'apprêtait à partir et elle ne savait même pas si elle voulait qu'il parte ou si elle voulait qu'il s'en aille. Etre capable de répondre à cette question aurait été un bon début à ses yeux d'ailleurs mais non, impossible. Voilà pourquoi ils avaient un problème, c'était parce qu'ils étaient peut être incapable de savoir ce qu'ils voulaient.

    Mais plus il s'approchait de la porte plus elle avait peur. S'il partait, là, maintenant, elle savait qu'elle ne le reverrait plus et ça lui faisait mal, une douleur qu'elle n'aurait peut être pas ressenti si elle voulait vraiment qu'il parte, cela montrait bien qu'elle voulait qu'il reste non ? Cela montrait bien qu'elle ressentait un petit quelque chose pour lui... En soi, oui voilà, c'était une évidence, il avait toujours un gros effet sur elle, elle pensait souvent à lui. En clair, à force de le fréquenter, les sentiments qu'elles avait pour lui et qui s'étaient peu à peu estompés étaient doucement en train de refaire surface et ce n'était pas bon, mais alors, pas bon du tout vous voyez.

    Mais alors qu'il s'apprêtait à partir, alors qu'elle était en train de chercher les mots pour le retenir, il s'arrêta et lui dit qu'il avait encore une question. Bien sûr, elle était contente que cette question existe, et elle avait vraiment hâte de savoir de quoi est-ce qu'il s'agissait. En clair, elle était même très pressée de savoir, ce qui pouvait bien le retenir. Lorsqu'il posa son regard sur elle, elle ne sut pas où se mettre, mais elle ne quitta pas un seul instant son regard, ce regard qu'elle aimait tant quand il était posé sur elle. Lorsqu'il s'avança vers elle, elle ne comprit pas tout de suite ce qu'il était en train de faire. L'idée qu'il veuille la frapper la traversa, durant un court instant, mais ça s'envola aussi. Heureusement. Parce qu'en faite, elle ne voyait même pas d'où cette idée pouvait bien venir. Parce qu'elle avait confiance en lui. Et franchement, elle savait, elle savait que près de lui, elle se sentait en sécurité et que jamais, il ne lèverait la main sur lui.

    Mais lorsqu'il posa ses lèvres sur les siennes, elle comprit que c'était quelque chose dont elle ne pourrait probablement plus se passer. Non, c'était totalement impossible, elle ne pourrait pas s'en passer non. Elle les aimait ses foutues lèvres. Et lorsqu'il les posait sur les siennes, elle ne pouvait jamais lui résister. Jamais. Se collant contre lui, elle prolongea le baiser, glissant ses bras dans la nuque du garçon pour le rendre un peu plus brûlant.

    Elle ? Insensible à lui ? Jamais elle ne l'avait été. Si elle le montrait, c'était qu'elle était franchement douée pour cacher ce qu'elle ressentait parce qu'en aucun cas, elle ne lui était insensible, et elle ne le serait probablement jamais parce qu'elle en était incapable. Glissant sa main sur la joue du garçon, sans vraiment comprendre ce qu'elle était en train de faire, elle sourit, doucement, tendrement. Et juste avant de poser une nouvelles fois ses lèvres sur celles du garçons, elle lui murmura « Je ne serais jamais insensible à vos charmes, monsieur McGowan. Je craque complètement devant toi, sans parvenir à me l'expliquer ».


14O2
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Que reste - t - il de nos... amours? [ Pv ] [TERMINE]   Dim 10 Jan 2010 - 22:15



S'il y avait encore des sentiments.. quelque part? Fallait être con pour ne pas l'avoir remarquer. Oui!, il y avait encore des sentiments, seulement c'était encore à eux de faire leur choix, les ignorer en les cachant très au fond en espérant qu'avec le temps ils disparaitront -bien qu'après en avoir fait l'expérience, il semblait que cela soit tout bonnement impossible-, ou les laisser les envahir, les laisser vivre et les nourrir en renouant tous les deux... Mais la question était pourquoi cette fois ci cela marcherait mieux que la première fois? Après tout, Nathanael et Billie étaient déjà sortis ensemble... Ils avaient partagé de moment formidable, cependant cela n'avait pas fonctionné... A croire qu'elle ne l'avait pas aimer tant que ça la première fois, elle était partit avec Joshua quoi. Alors lui faire confiance une nouvelle fois en valait-il le coup après tout? Se poser autant de question ne devrait pas être permis... Mais c'était plus fort que lui, Nathanael était forcément obliger de peser le pour et le contre, d'observer la situation sous différent angles, examiner les débouchés ensuite... Comment cela se finirait-il s'il décidait de choisir Roxane? Comment cela se finirait-il s'il décidait de choisis Billie?.. Un tas de question qui au fond le bouffait plutôt que de lui porter de l'aide. Mais à la fois, sa remarque étaient intéressante...

Elle n'était pas sans savoir qu'il y avait des sentiments encore entre eux... Elle le savait très bien que tout les deux s'aimaient encore, pourtant cela ne la fit pas le retenir. Elle le laissait partir, Billie ordonnait même qu'il s'en aille. Peut-être même que c'était ce qu'elle voulait au fond, parce qu'à la fois c'était un moyen de fuir la question, ne pas avoir à répondre, de ne pas a devoir faire un choix. Avait-elle peur elle aussi de faire un choix en fin de conte? De toute façon, et ça Nathanael l'avait bien remarquer depuis toujours, Billie savait éviter le genre de question qui la gênait, auxquelles elle ne voulait pas répondre. Pour ne pas prendre partie, voire ne pas blesser les gens, elle feignait toujours d'un moyen ou d'un autre. Mais c'était bon, il était temps, il fallait qu'elle choisisse. De toute évidence, il semblait avoir craquer le premier.. Nathanael ne voulait pas partir, quitte a insister pour savoir enfin, il le ferait, il repartirait avec sa réponse, ça s'était certain. Lorsqu'il eut poser ses lèvres sur celle de sa précieuse petite Gryffondor, les bras enlaçant sa taille, il fut ravi de constater qu'elle prolongeait avec fougue ce brulant baiser. Le baiser passionné prenant fin, l'ex-Serpantard la regardait toujours. Une fois de plus, il avait craquer.. Quand on dit qu'il était faible. Ceci étant, cela faisait en quelques sorte, partie de son « plan »... C'était la seule chose à laquelle Billie était incapable de s'opposer, ce lien qu'il suffisait de titiller finalement pour peut-être déclenché cette réponse... qui se semblait pas venir visiblement, malgré tout. Soupirant devant tout ses efforts qui en vain ne produisait aucun résultat, il semblait perdu toute chance de connaître la réponse... Billie semblait vouloir garder le secret pour elle et ça le bouffait franchement. Il fallait se faire une raison... il la perdait surement, mais quitte a profiter de l'avoir encore dans ses bras une dernière fois, Nathanael ne comptait pas bouger d'ici.

« -Billie... Je... Humm, je suis perdu. », observant silencieusement Billie dans les yeux, il la regardait le regard cependant inexpressif. Nathanael sentait comme un vide au fond de lui. Toute cette histoire lui brouillait l'esprit c'était évident, il ne savait plus ce qu'il voulait, ni vers qui il devait se tourner en fin de compte. Kaïn n'avait jamais été d'un grand secours lorsqu'il avait aborder le sujet avec lui... Et puis Ruth, il n'avait pas vraiment oser en parler à vrai dire, de peur de sa réaction en réalité. Personne n'était capable de l'aider finalement, il était seul maître de ses choix en fin de compte, c'était plutôt bien, mais il avait peur... Peur de prendre la mauvaise décision et de le regretter ensuite. Mais à la fois, lorsqu'il était avec elle, le choix lui paraissait tout simple, même tellement évident. Pour lui, la réponse était là, il la connaissait depuis un moment, seulement passer à la l'acte serait forcément faire du mal... Il reculait devant la difficulté, chose rare chez lui. Quel con. Replongeant son regard dans celui de Billie, Nathanael se mordit la lèvre, peut-être lui avouer serait-il bon... « -Billie... Je suis désolé, mais j'ai réellement besoin de savoir. Qu'est-ce que tu veux? S'il te plait... dit le moi. », insister semblait le seul moyen de régler tout ça maintenant. Un mot, rien qu'un seul mot et tout cela serait finis, arrangé on en parlerait plus. Un seul mot qui pourrait le soulageait, alléger ce poid qui lui pesait sur le cœur. Dans tout les cas, l'héritier McGowan serait soulager et n'aurait plus de raison de sa brouiller l'esprit par de telles futilités. Après, soulager ne voulait pas forcément dire qu'il serait heureux du choix de Billie... Il serait soulager d'un côté, car cette éternel boucle ne serait plus et que Billie choisirait ce qui l'a rendra la plus heureuse... Il serait pourtant triste si son choix venu à se poser sur Joshua. Embrassant tendrement Billie sur son front, Nathanael posait ensuite l'air las sa tête sur celle de la Gryffondor -voilà l'avantage d'être plus grand!- et observait le ciel par la fenetre. Il aimait l'avoir dans ses bras, sa petite lionne préférée... au caractère de chien qui la rendait absolument irrésistible. Cette petite brunette au grand yeux couleur noisette qui pétillaient toujours d'ordinaire. « -Ma petite Billie... », il était tout simplement attendris par Billie, remettant une de ses mèches de cheveux qui lui était tombé devant les yeux, derrière son oreille, Nathanael reprenant sur un ton parfaitement calme et très doux: « -Mon choix, je l'ai fais... C'est finis tout ça entre nous maintenant... », il reposait son regard sur le visage attendrissant de sa petite lionne. Souriant légèrement, il semblait si calme, si serein désormais..

« -Ce que je veux moi... C'est toi. Toi, et seulement toi... Parce que je me suis rendu compte qu'après tout ce temps, malgré tout ce temps même, je n'ai jamais su t'oublier Billie... Je... Je tiens si fort à toi... que je n'ai plus envie de me battre et de me persuader que t'avoir loin de moi, c'est mieux, parce qu'en réalité cela me fait plus souffrir qu'autre chose. J'avais su ignorer tout ça jusqu'à maintenant grâce à la distance... Mais te revoir à éveiller en moi tellement de chose, de souvenir qu'il est difficile d'ignorer maintenant. La réalité est telle que ce n'est plus de Roxane que j'ai envie d'avoir auprès de moi chaque jour.. C'est de toi. Toi Billie Ziegler, petite moldue au caractère de chien, oh oui toi... Tu m'as tant manqué.. ».

C'était comme de retrouver la paix intérieur de le lui avouer cela... Il était soulager, si détendu, si bien avec elle dans ses bras... Oui, c'était bien cela, ce qu'il voulait c'était elle, personne d'autre qu'elle.




1190
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Que reste - t - il de nos... amours? [ Pv ] [TERMINE]   Dim 10 Jan 2010 - 23:48

    Les sentiments amoureux et Billie ? Ca faisait deux, très franchement, elle ne se trouvait même pas prête pour ça. Parce que déjà, elle n'avait jamais réussi à vraiment rendre heureux quelqu'un. Pour commencer, il y avait eu Christopher Thomas, oh oui hein, un très chouette garçon, gentil et tout hein. Attentionné aussi. Bon, ça avait choqué, lorsqu'elle était en deuxième année. Parce que lui, il était en sixième quoi. Mais bon, ce n'était pas ça qui l'avait choqué hein ( ça avait choqué son frère et ses parents seulement ) et puis bah, ça avait continué entre eux aussi. Mais au final bah... non et puis ça avait pris fin voilà quoi. Billie ne le voyait pas assez de toute façon. Et il y avait eu Zack. Un chouette gars, vraiment. Mais Nate avait vraiment fait son apparition à ce moment là et il avait emporté son coeur. Et puis elle avait réalisé qu'elle aimait Joshua et tout avait explosé. Sa raison oui, tout. Vraiment tout et maintenant, Nate revenait. C'était ça le problème. C'était qu'au final, à bien y regarder son parcours amoureux, il avait toujours été là. Et c'était peut être ça qui bouleversait les choses. C'était parce qu'elle se demandait si, en volant son coeur, il ne l'avait pas tout simplement gardé.

    Bien sûr qu'elle savait que c'était bien stupide de dire ça. Tellement stupide même d'ailleurs. Mais bon, elle n'allait pas non plus dire qu'elle avait d'autre solution, elle ne savait pas. Elle qui avait cru que Joshua était le garçon de ses rêves et tout, bah tout c'était à nouveau bousculé quoi. Au final, c'était peut être lui là, le garçon qui se trouvait devant lui qui avait toujours été là pour elle. Mine de rien, même dans la période où ils se détestaient, il était là pour elle, à croire que les prétendus sentiments qu'ils montraient du mieux qu'il le pouvait pour sauver les apparences étaient crédibles... Elle s'embrouillait dans ses pensées et elle le savait mais de toute façon, lorsqu'il était là, elle était totalement incapable de réfléchir ! Comme s'il envahissait chacune de ses pensées, chacune de ses paroles, chacun de ses gestes aussi... Non, ce n'était pas comme si, c'était le cas oui, il l'envahissait, la possédait. Totalement.

    Lorsqu'il lui dit qu'il était perdu, elle plongea son regard dans le sien. Elle l'était aussi, totalement. Perdu dans ses pensées, se demandant si tout ce qui traversait son esprit était réellement une bonne idée. Elle avait peur oui, de prendre une certaine décision est de réaliser qu'au final, bah elle ait pris la mauvaise. Ou encore non, pire encore, notamment s'ils ne prenaient pas la même et là, ça serait même plus que l'hécatombe pour tout dire... « Je suis perdue aussi Nate... Plus que jamais... ».

    Et elle le vit. Alors qu'elle se trouvait dans ses bras, alors qu'elle était contre lui, elle croisa SON regard dans le miroir. Un regard chaleureux, doux et tendre. Comme s'il avait lu en elle, découvert ce qu'elle voulait. Et ce sourire... Il lui faisait si mal, parce que c'était la première fois qu'il la regardait comme ça. Ca avait toujours été torturé, douloureux et tout ça. Et là... Ce regard la bouleversait totalement quoi. Mais elle ne devait pas y faire attention. Elle était avec Nate bordel, elle ne pouvait pas se trouver toute seule, elle ne pouvait pas le voir, ce n'était pas permis, elle n'avait pas le droit bordel. S'il... Si Nate se rendait compte de quelque chose... Mais après avoir fermé les yeux un instant, elle les rouvrit, et il n'était plus là. Il n'était plus là... Elle inspira un grand coup, comme soulagé. Elle savait bien sûr qu'il reviendrait, il reviendrait toujours après tout.

    Il lui dit alors qu'il avait vraiment besoin de savoir ce qu'elle voulait. Oui ce qu'elle voulait... Dans son esprit, ça commençait à vraiment se montrer, à vraiment se profiler mais elle était encore incapable de dire si c'était vraiment la solution bordel... Elle avait peur, peur de prendre la mauvaise décision et de le voir se mettre à rire devant elle, de son choix. C'était stupide bien sûr, et elle le savait bordel... Mais... « Je crois bien que c'est toi que je veux... »

    Lorsqu'il lui dit que tout ça c'était fini, elle eut peur. Vraiment très peur parce que l'espace d'un instant, elle avait vraiment cru qu'il était en train de lui dire qu'il ne voulait pas d'elle, qu'il voulait retourner auprès de Roxane. Elle avait vraiment la peur au ventre de se rendre compte que bordel, elle s'était faite entubée et totalement là quoi. Mais bon, après tout, il était question aujourd'hui de faire un choix non ? Qu'il plaise à tout le monde ou non et bien... Le résultat resterait le même quoi. M'enfin voilà, s'il voulait que ça se termine et bah ça se terminerait oui voilà. Elle n'allait pas l'en empêcher non ? Il allait prendre les décisions qu'il voudrait.

    Et d'un coup, il lui dit que c'était elle qu'il voulait. Elle et rien qu'elle. Vous connaissez cette sensation dans l'estomac, cette forme qui laisse à croire qu'il y a des papillons à l'intérieur ? Et bah c'était ce qu'il se passait maintenant oui. C'était... Bordel, c'était vraiment... Super plaisant quoi. Elle était d'un seul coup de super humeur, joyeux, pétillante. Cette lueur dans son regard avait refait son apparition et … Kayne ne semblait plus occupé la moindre particule de ses pensées. Elle se trouvait dans les bras de Nathanael McGowan, et la seule chose qu'elle voulait, c'était d'en sortir. Caressant doucement la joue du garçon, le regard plongé dedans, elle sourit. Mais pas un de ces trucs miteux qu'elle affichait pour faire plaisir à tout le monde hein ! Non non, un vrai sourire, un vrai de vrai ! « Et je ne veux que toi, toi et personne d'autre et probablement que ça aurait toujours dû rester comme ça. A partir de maintenant, ça ne changera plus hein, ça restera toujours comme ça Nate je... Bordel je tiens tellement à toi... ». Et elle posa un baiser sur ses lèvres, se serrant contre lui du mieux qu'elle le pouvait, glissant ses doigts dans ses cheveux.

    Et quoiqu'il pourrait se passer, se produire, arriver quoi. Plus rien ne l'effrayerait parce que... Billie Ziegler et Nathanael McGowan étaient de nouveaux ensemble.

1O64
FIN DU TOPIC
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Que reste - t - il de nos... amours? [ Pv ] [TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Que reste - t - il de nos... amours? [ Pv ] [TERMINE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 9-
Sauter vers: