AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 [THEME] Poufsouffles à la puissance deux [PV] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar
Commerce

Parchemins : 1483
Âge : [12/11/1984] 26 ans
Actuellement : Gérant pâtisserie-chocolaterie MacJones


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: esclave de Sam :p

MessageSujet: [THEME] Poufsouffles à la puissance deux [PV] [Terminé]   Lun 4 Jan - 0:03

Une nouvelle année, et pour Roman, c'était la déjà la 4ème. Et oui difficile à croire que je le joue depuis 2 ans que le petit Roman Jones était devenu un jeune homme de 14 ans, dont les centres d'intérêts avaient changés, et qui n'avait du petit garçon de 11 ans que l'extraordinaire (disons-le) répartie.

Après avoir embrassé ses parents et les avoir laissé sur le bord de la gare Londonienne quelle idée, d'être moldus, Roman emprunta la voie 9 ¾ et se dirigea sans attendre vers le Poudlard Express. Après avoir salué, embrassé, bons nombres de ses amis et camarades, Roman sauta instinctivement dans le train à la recherche du premier compartiment presque vide qu'il trouverait. C'était que chaque année, c'était la guerre pour avoir une vraie place c'est là que tu vois la crédibilité des films avec le trio qui se prend toujours – au moins - un wagon entier assise !

Après avoir arpenté les couloirs avec sa valise qui avait son pesant de vêtements, Roman trouva chaussure à son pied. Enfin, façon de parler, il avait trouvé Anabelle Montgomery ce qui était sensiblement la même chose, la préfète de sa maison Gloire éternelle et Pompom Power.

« Hello ! Je peux venir avec toi ? Ça ne te dérange pas Anabelle ? »

Alors que la jeune fille acquiessait ben oui sinon y'a plus de topic, Roman entra sans plus tarder et porta sa valise dans le filet qui se tenait aux dessus du grand siège. La valise bien calée, deux Gallions retirés de la poche intérieur d'un petit sac de cuir marron (On ne peut décemment pas rater la marchande ambulante de bonbons du Poudlard Express!), Roman s'assit sans ménagement sur la banquette, côté fenêtre, en face Anabelle.

« Ah ! Voilà ! »

Roman regarda par la fenêtre à la recherche d'éventuelles connaissances, et demanda le plus naturellement du monde à Anabelle :

« Mes parents sont moldus, ils n'ont pas pu emprunter le passage... Comme à chaque fois en fait... Tes parents ne sont pas là ? »

Roman connaissait en réalité relativement peu Anabelle. Il savait qu'elle avait une floppée de frères et soeurs, qu'un de ses grands frères était le tirex ancien préfet de Serpentard (grand ami de Roman), qu'un autre avait été le préfet de Gryffondor, et qu'elle était la cousine de Shawn. Il savait qu'elle était amie avec Adrien et Elizabeth, ainsi que tous les élèves de son année (que Roman connaissait naturellement). Après, pas plus. Il ne savait pas quels étaient ses passes-temps, si elle était aussi bonne qu'Elizaza en classe, si elle aurait été une aussi bonne poursuiveuse qu'elle était batteuse, et il ne savait pas non plus grand chose sur ses parents. Et pour cause...

Le regard candide, Roman attendait qu'Anabelle lui réponde, avec pourquoi pas l'idée de saluer les parents de la préfète de par la grande vitre qu'il avait à sa gauche. C'était toujours marrant de faire coucou à des gens morts que l'on ne connaissait pas... Pour Roman du moins mais Roman a un humour bien spécial aussi...

[ 515 mots ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commerce

Parchemins : 585
Âge : 30 ans (27 août 1983)
Actuellement : Apprentie d'Ollivander.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Susan

MessageSujet: Re: [THEME] Poufsouffles à la puissance deux [PV] [Terminé]   Mar 5 Jan - 19:58

Une fois n'est pas coutume, Anabelle était arrivée à l'heure - et même très en avance - à King's Cross. Il fallait dire que la jeune fille n'avait plus à traîner ses boulets de frères, plus lambins que ça, tu meurs était très pressée de quitter le Manoir Montgomery pour s'envoler de nouveau à Poudlard pour une nouvelle année palpitante oui, parce qu'en début d'année, on part toujours empli d'optimisme avant de vite déchanter. Dès le deux septembre, en fait. En plus, maintenant qu'elle était en sixième année - autrement dit carrément dans la cour des grands - Ana allait pouvoir choisir ses cours, ce qui l'enthousiasmait au plus haut point ! Adieu métamorphose, bonjour sortilèges à gogo ! La Poufsouffle était d'ailleurs très fière de ses résultats aux BUSE. En réalité, elle avait obtenu de bonnes notes partout, sauf en étude des moldus, une épreuve qu'elle s'était fait un plaisir de rater uniquement par esprit de contrariété. Comme si elle allait laisser Edward penser un seul instant que sa soeur pouvait avoir réussi quelque chose grâce à lui ! Peuh !

*Note, je ne sais toujours pas ce que je vais faire après Poudlard... Ils sont marrants, les profs, avec leur rendez-vous d'orientation en cinquième année, mais c'est plutôt après qu'on en aurait besoin, oui !* songea-t-elle en franchissant la barrière qui menait au Poudlard-Express.

Tout en avance qu'elle fût, le quai était déjà bondé d'élèves qui cavalaient en tout sens, traînaient leurs lourdes valises derrière eux, embrassaient leurs parents, retrouvaient des amis, sur fond de symphonie pour locomotive enrhumée. Car le Poudlard-Express, bien que plus rutilant que jamais, crachait à intervalles réguliers, dans un bruit qui n'était pas sans rappeler celui que produit du fumeur asthmatique atteint d'une bronchite lorsqu'il crache ses poumons tousse, de gros panaches de fumée qui s'évaporaient lentement dans l'air doux de cette fin d'été. Anabelle plissa le nez et esquissa un sourire satisfait. Dans quelques heures, elle serait en Ecosse, loin de sa famille nonobstant ce pot de colle d'Edward ! et bavasseraient avec les Poufsouffle, autour du festin de rentrée. Joyeuse perspective ! Sa malle lui en parut d'ailleurs moins lourde et elle la tira presque sans peine jusqu'au wagon le plus proche. Inutile, en effet, de s'attarder trop longtemps que le quai ! Avec le monde qu'il y avait, elle n'avait quasiment aucune chance de trouver un visage connu et surtout, apprécié ! Et puis, de toute façon, il valait mieux grimper maintenant à bord afin de trouver tranquillement un compartiment libre ! Il serait toujours temps de chercher ses amis une fois à l'intérieur. Au pire on s'envoie un texto.

La stratégie n'était pas mauvaise : à quelques rares exceptions près, tous les élèves étaient encore sur le quai, aussi Anabelle remonta-t-elle le couloir de son wagon sans avoir à louvoyer à travers une foule de petits massés devant les vitres et surtout sans écraser trop d'orteils, contrairement à son habitude. Elle ne fut d'ailleurs pas longue à trouver un compartiment libre où elle s'installa sans plus attendre. Puis, une fois que sa malle eut été casée dans le porte-bagages (ce qui n'alla pas sans quelques jurons fort peu adaptés aux manières d'une jeune fille bien élevée), Ana se cala sur la banquette et posa sa main au creux de son menton avant de se perdre rêveusement dans la contemplation d'un des piliers de la gare fascinant, tout à fait fascinant qu'elle apercevait depuis la fenêtre.
Sa quiétude fut toutefois de courte durée. En effet, à peine ses joues, rougies par l'effort qu'elle avait fait à traîner sa valise, avaient-elle repris une teinte plus naturelle que Roman Jones oh non, pas lui débarquait dans son compartiment comme un petit malappris. Anabelle se tourna vivement vers le nouveau venu, espérant presque, un instant, qu'Adrien le talonnait. Malheureusement, le jeune garçon était seul. Vaguement déçue, Ana reporta son attention sur son cadet qu'elle salua avec entrain (aha) :

- Oh salut Roman, tu as besoin d'aide pour ta...

La brunette n'eut pas le temps d'achever sa proposition indécente : plus doué qu'elle lorsqu'il s'agissait de coincer une valise au-dessus de sa tête, Roman se laissait déjà tomber sur la banquette opposée à la sienne. Médaille d'or. Bien, au moins, elle ne se déboiterait pas l'épaule une seconde fois aujourd'hui ! Mais à peine avait-elle eu le temps de formuler cette pensée que Roman - très en forme en cette rentrée - embrayait sur un nouveau sujet de conversation (autre que "salut ça va", j'entends. Notez, ce n'était pas le plus difficile !) :

- Mes parents ? répéta-t-elle, étonnée, Ils sont morts.

Cette dernière affirmation avait été posée le plus naturellement du monde, sans la moindre gêne. D'ailleurs, elle était en partie fausse, puisqu'Ana ne savait tout bonnement pas qui était son père ni, par conséquent, où il se trouvait. Ce qui revenait à dire, pour elle, qu'il était mort.

(818 mots)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commerce

Parchemins : 1483
Âge : [12/11/1984] 26 ans
Actuellement : Gérant pâtisserie-chocolaterie MacJones


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: esclave de Sam :p

MessageSujet: Re: [THEME] Poufsouffles à la puissance deux [PV] [Terminé]   Mer 6 Jan - 11:39

Non, non, et non, Roman n'avait pas besoin d'aide. Il était un garçon, après tout ! Un garçon fort qui n'avait peur de rien et autonome qui plus est, ainsi l'aide d'une fille – toute préfète qu'elle soit – était une profonde atteinte à sa virilité. Le Poufsouffle ne prit d'ailleurs pas la peine de répondre à la jeune fille puisqu'il porta sa valise dans le garde-bagage tellement rapidemment que la jeune fille n'eut le temps de dire "ouf". Voilà, ça c'était fait, au moins !

Roman s'assit sur la banquette, en face d'Anabelle, et lui posa donc la question de trop. Oui, de trop. C'était toujours comme ça avec Roman en fait. S'il y'avait une question à ne pas poser, vous pouviez être sûr que quelqu'un – et ce quelqu'un est bien connu du lecteur – la poserait. Pas le pied dans le plat, mais [/i]les[/i] pieds dans le plat, comme on dit.

* Ah bon. Tiens, je savais pas ça... La pauvre, c'est pour ça qu'elle est aussi proche de ses frères et soeurs, alors. *

Roman, garçon observateur Voyant qu'il avait fait une demi-gaffe (oui demi, parce qu'Anabelle ne semblait pas trop touchée en disant celà, comme si pour elle était une réalité acquise depuis bien longtemps), Roman porta son regard vers l'extérieur du compartiment Genre : "Oh ! Un Cocatris, là bas, regarde !", sans piper mot, puis reporta ses yeux verts sur la belle préfète. Il voulait un peu rattraper la situation, dans la mesure du possible, toujours.

« Morts ? Tu veux dire... morts alors que tu les avaient connus, ou pas ? Je suis vraiment désolé en tout cas... »

Roman ne l'était pas vraiment en tout cas, puisqu'il ne savait pas ce qu'Anabelle avait ressentit à ces moments là, et de toute façon il était de coutume de dire ce genre de phrase quand on annonçait un décès. Si ça se trouvait Anabelle n'avait même pas connu son père, car il était mort avant qu'elle naisse. Peut être même qu'il s'agissait d'un homme pas du tout recommandable, alcoolique, qui battait sa femme. Peut être même qu'il avait été à Serpentard, on ne savait pas ! Non, Anabelle ne devrait pas trop se tirailler sur ça (qui a dit qu'elle se tiraillait, au fait ?), ni se tracasser. Sa famille c'était Poufsouffle et celle-là, on la choisissait, et on l'avait à vie (bien mieux que la famille biologique qu'on ne choisissait pas et qu'on se coltinait aussi à vie sympa pour Megan et Jennifer)....

C'était sûrement ça la morale de la grande histoire d'Anabelle Montgomery, en fait, puisqu'elle n'avait plus de famille véritablement unie, il fallait qu'elle se tourne vers sa famille jaune et noire, qui se pliairait à coup sûr en 4 pour elle. Roman en tout cas, était prêt à se plier en 4 pour un Poufsouffle sauf Ernie, là il pourrait se plier en 5, et il était sûr que beaucoup était prêts à le faire pour la préfète de Poufsouffle et en tout cas, pour Anabelle Montgomery. Vous voulez parier ?

(512)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commerce

Parchemins : 585
Âge : 30 ans (27 août 1983)
Actuellement : Apprentie d'Ollivander.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Susan

MessageSujet: Re: [THEME] Poufsouffles à la puissance deux [PV] [Terminé]   Mer 6 Jan - 13:30

Anabelle avait haussé un sourcil, de plus en plus perplexe. Pourquoi diable Roman se sentait-il désolé ? Ce n'était tout de même pas exactement comme s'il était responsable de la mort de ses parents, n'est-ce pas ? Vraiment, ce garçon était over strange ! Mais à bien y réfléchir, il était à Poufsouffle or, l'étrangeté semblait être une denrée appréciée, à Poufsouffle, ces dernières années. Entre Shawnie qui essayait de mettre le feu à la salle commune ("Mais non, je te jure, ce n'était pas intentionnel !"), Elizabeth qui croyait dur comme fer que l'amour est éternel et Antigone qui élevait des plantes sauvages dans les dortoirs, ils formaient une sacrée équipe ! D'ici peu, le Choixpeau allait devoir revoir ses classiques pour transformer "loyauté" en "décalé" et "amitié" en "déjanté". Au moins, sa maison cultive la différence ! Et puis il fallait bien admettre qu'ils s'amusaient bien, surtout quand Shawnie... Ooooh mon Dieu, mais attendez... Shawnie ! Il était en septième année l'an passé, n'est-ce pas ? Et un élève aussi brillant beau, émail diamant, talentueux, sympathique que lui ne pouvait décemment pas rater ses examens, non ? Mais alors... Alors... Shawnie n'était plus à Poudlard cette année ? Enfer, damnation et saperlipotte ! Il faudrait qu'elle demande une minute de silence en l'honneur de Shawnie, ce soir, au banquet !

*Peut-être même que je pourrais agrandir sa photo, dans le vieux trombinoscope, et l'afficher dans la salle commune, pour que les autres s'en souviennent ?* songea-t-elle d'un air tristounet. Quelle horreur, enfin, de penser que les petits nouveaux ne connaîtraient jamais Shawnie le Magnifique ! Créeons un fan club officiel pour que sa mémoire reste toujours vivace à Poudlard !

- Tu penses que si j'agrandis une photo de Shawnie je ne risque pas de lui déformer le nez ? demanda-t-elle, visiblement partie sur sa lancée, à Roman. Parce que tu vois, expliqua-t-elle, je sais que normalement les dimensions s'adaptent à l'agrandissement mais l'an dernier, quand Heaven a fait agrandir une photo de Malefoy, il avait un nez é-nor-me... En même temps, Malefoy a un nez très moche au naturel. De toute façon, faut être un peu malade pour vouloir sa photo, à lui !

Alors que Shawnie, lui, avait la classe totale ! Mais revenons à nos moutons... Quelle était la question, déjà ? Ah oui ! Les parents ! Anabelle coula un oeil perplexe en direction de son camarade. Il était totalement à la ramasse, lui, non ? Peu importait ! Au contraire, c'était plutôt agréable, pour une fois, de tomber sur quelqu'un qui ne connaissait pas la très pesante famille Montgomery. Aussi Ana répondit-elle avec bon coeur, de nouveau sans aucune gêne :

- Alors en fait mon père, je ne le connais pas, et ma mère, ben elle est morte il y a deux ans. Voilà.

C'était simple, en fait, non ? Toutefois, avec une forme de précaution inattendue pour une jeune fille aussi détachée qu’elle, Anabelle eut la courtoisie de rajouter, des fois que Roman se sentirait mal à l’aise (ce dont elle doutait fortement, à voir l’animal !) :

- Mais bon, ce n’est pas très grave, hein ! Ce n’est pas la peine d’être désolé ! Surtout qu’au final, je passe plus de temps à Poudlard qu’à la maison, alors tu penses bien que je ne la vois pas beaucoup, ma famille ! Et c’est tant mieux, j’veux dire !

Ouais, parce qu'il fallait se les farcir, tout de même, les Montgomery !

(581 mots)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commerce

Parchemins : 1483
Âge : [12/11/1984] 26 ans
Actuellement : Gérant pâtisserie-chocolaterie MacJones


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: esclave de Sam :p

MessageSujet: Re: [THEME] Poufsouffles à la puissance deux [PV] [Terminé]   Mer 6 Jan - 16:10

Pour le coup, Anabelle disait vrai. Agrandir la photo d'un Serpentard était en soit terriblement crétin, mais alors celle de cette crèpe de Malefoy - qui valait autant en intelligence qu'un bulot cuit – était encore pire. Alors qu'agrandit la photo de Shawnie, ça, c'était l'idée du siècle et rien que pour ça, Anabelle pouvait déposer un brevet.

«Oh Shawnie ! Non, non, je ne pense pas ! J'en ai une grandeur nature d'Ernie dans mon placard et ça a plutôt bien réussit franchement ! Même moi j'y suis arrivé, alors toi qui est en 6ème année tu dois pouvoir facilement le faire ! Et pourtant je suis pas si excellent que ça en sortilèges ! »

Juste un peu hein... Disons que Roman excellait encore plus en métamorphose qu'en sortilèges, mais il fallait dire que les deux matières étaient ses deux préférées, avec la botanique, ceci expliquant celà. Question sort, Roman s'en sortait assez bien, mais ça ne voulait pas dire qu'il pouvait et savait tout faire, rappelons qu'il ne peut pas connaitre les sortilèges non appris en classe même s'il en connait plusieurs qu'il ne devrait même pas avoir entendu de sa vie...

« Ta mère devait vraiment être très jolie... »

C'est tout ce que Roman réussit à articuler. Oui parce que pour lui, si le père d'Ana l'avait quitté avec tous ses frères et soeurs, c'était qu'il était forcément moche. Une espèce de sale type qui ne valait même pas la peine qu'on parle de lui en réalité, Ana avait raison. S'il fallait plaindre la Poufsouffle sur quelque chose, c'était sur la perte de sa (magnifique, logiquement, si on regardait Anabelle) mère. Assurément, ça avait du être un choc pour elle... Comme ça l'aurait été pour n'importe qui, en réalité. Et vu que Roman savait peu de choses (rien en fait) sur la mère à Ana, il ne pouvait que déduire, et franchement, il était obligé que sa mère soit vraiment belle (ça existe les mères moches hein, vous imaginez, vous, la mère de Malefoy ? Ou même Ombrage, tiens! Mais elle elle a pas du être mère de quelque chose...) vu comment sa fille avait hérité du gène beauté. Et puis Ana lui avait dit de ne pas être désolé, il n'allait pas le ressortir une seconde fois, quand même !

« Non mais puis, tu as raison, c'est Poufsoufle, ta famille ! Nous sommes tous une grande famille, et franchement, je vois pas ce qu'on pourrait demander de plus. »

A part tout un tas de choses superficielles qui aident à la vie : L'argent, l'argent et l'argent aussi ! Parce qu'avec l'argent on pouvait acheter une boutique de bonbons, ou même en faire une ! Avec de l'argent on peut gâter pourrir tous ses amis sans éprouver la moindre difficulté ! Et avec de l'argent on peut aussi construire un second Poudlard qui ferait office de gîte, là où tous les Poufsouffle pourraient se retrouver plus tard. Et oui, la classe tout ça ! Faut il encore avoir de l'argent. Et l'argent, c'était bien la seule chose qui manquait à Roman Jones...

(519)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commerce

Parchemins : 585
Âge : 30 ans (27 août 1983)
Actuellement : Apprentie d'Ollivander.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Susan

MessageSujet: Re: [THEME] Poufsouffles à la puissance deux [PV] [Terminé]   Jeu 7 Jan - 16:33

Anabelle écarquilla les yeux un peu plus encore qu'ils ne l'étaient déjà. Pardon ? Une photo d'Ernie dans le placard ? Ernie ? Pas Ophélia ? Mais attendez, il fréquentait lequel des deux MacMillan, au final, Roman ? Il était tout de même étonnant que le jeune garçon ait affiché la photo du frère de sa petite amie dans son placard. S'il avait été logique et sensé mais en même temps, on parle de Roman, là, il aurait dû accrocher la photo d'Ophélia, non ? L'idée que son camarade voyait, chaque fois qu'il ouvrait son placard, une représentation agrandie d'Ernie MacMillan paraissait profondément perturbante - et un tantinet effrayante - à Anabelle. Dans le même temps, elle était bien obligé d'admettre que Roman était un spécimen tout à fait fascinant : sa façon d'agir était tellement... Décalée ! Et pourtant, il parlait avec Anabelle qui n'était elle-même pas un modèle de normalité. Cependant, comparée à Roman, la jeune fille était étonnamment banale. Ahurie par ce qu'elle venait d'entendre, elle ne put s'empêcher de demander d'un ton faussement dégagé, genre "Non, je ne vois pas où est le problème. Il y a un problème ? Aaaah, ce problème là, vous voulez dire ?" :

- Oh ! Une photo d'Ernie ? Hum... Et... Ophélia le vit bien ?

*Ouh, Merlin ! Si ça se trouve, elle ignore tout de cette histoire de photo et alors, d'une certaine manière, on pourrait dire que Roman trompe Ophélia avec Ernie. Pouah, les relations amoureuses, c'est hyper compliqué ! En tout cas, ça ne va pas du tout avec les fans clubs en tout genre !* songea-t-elle en coinçant machinalement une mèche de cheveux derrière son oreille. La droite pour ceux que ça intéresse. La mèche rebelle fait douze centimètres. Elle a des reflets auburn. Un jour, Quentin a coincé cette même mèche dans une porte. Soit disant que ce n'était pas fait exprès. Menteur !

Oui, parce que si c'était elle, qui sortait avec quelqu'un (ce qui, Dieu merci, lui était épargné ! On ne pouvait pas déverser tous les maux de la terre sur une seule personne, tout de même !) et que cette personne était fan à en mourir, mettons, une chanteuse célèbre, au point d'afficher sa photo dans son placard à chaussettes, hé bien elle serait drôlement jalouse ! Mais alors si la personne dont son copain était fan se révélait être un de ses frères, Christian, par exemple, ou, pire, Edward, elle romprait tout de suite et s'arrangerait pour que son copain soit interné à vie ! Roman risquait très gros, là, en fait. Notez, de la part de quelqu'un qui n'hésitait pas à empoisonner les plats du bal de Noël uniquement parce qu'il trouvait que c'était une idée vachement drôle, il fallait s'attendre à toutes les excentricités et surtout, à toutes les prises de risque : Poufsouffle, succursale de Gryffondor.

La brunette fut tirée de ses pensées par une nouvelle intervention de Roman, visiblement parti sur un tout autre sujet. D'ailleurs, le précédent sujet avait tant donné matière à réfléchir à la jeune Anabelle qu'il lui fallut un petit moment pour raccrocher les wagons : qu'est-ce que sa mère avait à voir avec Ernie ? Elle était quasiment persuadée qu'ils n'étaient pas de la même famille. A moins qu'Ernie ne fût son frère caché ? Un quadruplé abandonné à la maternité ? Mais bon, il était un peu blond quand même ! Pas comme les autres Montgomery, quoi ! Peut-être que c'était pour cela que Claire l'avait abandonné ? Ne comprenant pas trop où son étrange cadet voulait en venir, Anabelle opta pour un prudent :

- Ma mère ? Ben oui, elle était jolie...

*Pourquoi est-ce qu'il a dit ça ? Il essaie de me réconforter ? C'est bizarre comme consolation ! Ou alors il a un plan diabolique en tête et c'est une manière de me mettre en confiance... Hum... Il faut que je me souvienne de ne rien manger de ce qu'il me propose !* se conseilla-t-elle, dans le doute.

Sixième année, Anabelle avait connu, peu de temps, certes, mais suffisamment tout de même pour apprendre à garder l'oeil ouvert, la folle époque durant laquelle les Jumeaux Weasley se livraient à leur petit trafic sous cape et surtout, durant laquelle ils expérimentaient leurs inventions sur des élèves pas nécessairement consentants. Cette période avait laissé quelques réflexes aux élèves qui l'avaient connue comme, par exemple, celui d'hésiter un moment avant d'accepter une pâtisserie offerte, apparemment, en toute innocence.
La jeune fille fut de nouveau ramenée à la réalité par Roman, qui avait la langue bien pendue praline longue langue ?. Poufsouffle ? Grande famille ? Houlàlà, Roman avait dû se sentir bien seul, durant ses vacances ! Ana avait presque l'impression de discuter avec Elizabeth et sa vision un tantinet bisounours du monde !

- Poufsouffle ? reprit-elle toutefois en esquissant un sourire, oui, c'est vrai que c'est une maison très chouette ! Je suis bien contente d'y être ! Au moins, il y a de l'animation, chez nous !

Et l'année qui commençait ne ferait certainement pas exception à la règle.

(855 mots)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commerce

Parchemins : 1483
Âge : [12/11/1984] 26 ans
Actuellement : Gérant pâtisserie-chocolaterie MacJones


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: esclave de Sam :p

MessageSujet: Re: [THEME] Poufsouffles à la puissance deux [PV] [Terminé]   Jeu 7 Jan - 18:45

Ophélia le vivait bien ? Mais quelle question ! Bien sûr qu'elle le vivait bien, pourquoi ne le vivrait-elle pas bien, d'ailleurs ?! Ophy était elle aussi fan d'Ernie, peut être même plus que Roman (si c'était toutefois possible), et en ça il n'y avait tout à fait rien d'anormal à afficher, cartes postales, posters, affiches grandeur nature, et posters panoramiques dans son dortoir ! Anabelle manquait cruellement de repères, c'était certains. Ça ne lui ferait pas de mal de s'identifier à quelqu'un (de bien, parce qu'on peut viser plus haut que Shawnie, tout de même ! Ernie McMillan par exemple !), pas du tout !

« Ophélia le vit bien ? Ben bien sûr ! Pourquoi ne le vivrait-elle pas bien ? C'est sa soeur ! Tout le monde aime Ernie, en particulier Ophélia ! »

Roman trouvait la question d'Ana profondément bête, en fait. Et elle était préfète ? Mais pourquoi diable était elle si peu dotée de bon sens ? C'était à se demander s'ils vivaient tous deux sur la même planète (bingo Roman!). Franchement désespéré par tant d'incompréhension, Roman écouta plutôt la réponse à la question d'Ana.

Et oui, sa mère était jolie ! Assurément, sinon celà voudrait dire qu'elle avait été adoptée ce qui n'aurait rien eut de surprenant vu la simplicité de la famille Montgomery. Bien, maintenant Roman rassuré, il pouvait clore le sujet des parents morts très joyeux, le sujet et passer à autre chose de plus réjouissant.

« Je suis tout à fait d'accord avec toi, Anabelle ! Je pense qu'il n'existe pas de maisons aussi sympathique que la notre. En particulier dans les autres écoles ! Tu vois, toi, une classe sympathique à Durmstrang ? Mouarf ! Même à Beauxbâtons, note, ceux-là avec leur manche à balai coincés là où tu sais, ils peuvent se rhabiller pour la palme de la maison la plus cool ! Non, la seule maison qui pourrrait presque faire concurrence à Poufsouffle en terme de coolerie j'vous en pose moi des questions, sur votre orthographe ? c'est Gryffondor... Un peu tête brulée, certes, mais ils sont vraiment trop cools des fois ! Serdaigle aussi, sauf que y'en a quelques un un peu constipés coincés, c'est ce qui donne une image de leur maison assez froide. Anh, en tout cas, il est pas froid du tout ! »

Ça non, on le saurait, que le meilleur ami à Roman il était parfait dans tous les domaines, pas de soucis ! Le jeune homme conclut sa phrase par un sourire radieux à Anabelle donné dans le but de la séduire. C'est le moment que choisit la dame au bonbons (quel métier fabuleux elle faisait, elle !) pour arriver dans leur cabine. Il était normal qu'elle arrive si tôt, dans la mesure où ils étaint dans le premier compartiment et qu'elle commençait par l'arrière du train. Roman lui, avait dégainé ses pièces plus vite que son ombre et s'était, d'un bond levé vers la vieille dame.

« Bonjour Madame ! Vous allez bien ?! Alors moi je vais vous prendre deux paquets de ça. Puis ça aussi... Et donnez moi 5 Chocogrenouilles s'il vous plait. Et un paquet de Suçacides aussi, s'il vous plait... Alors, j'ai pris ça, ça, ça et ça, donc il me reste assez pour... Allez, je vais vous prendre 10 souris en sucres et 5 gnomes au poivre, pour épater les nouveaux au banquet de début d'année ! »

Roman prit tout ce qu'il avait choisit, le posa sur la banquette, et paya la vieille dame qui lui rendit, en échange, quelques mornilles. Voilà ! Roman avait fait le plein pour la première semaine de cours, et ça lui suffisait ! Il se prévoyait une petite excursion aux cuisines dès la semaine prochaine pour tenir jusqu'à la prochaine sortie à Pré-au-Lard, comme ça il pourrait tenir le coup.

« Merci Madame !»

Une fois assis, Roman regarda ses trésors ses achats et se décida à proposer (après mure réfléxion) une Chocogrenouille à Anabelle. Tout le monde aimait ça, et il avait déjà vu Ana en manger. Et avec un peu de bol, elle aurait une carte rare qu'il n'avait pas encore. Il en prit donc une au hasard, et la tendit à Ana.

« Tiens, prends ça, ça te fera du bien tu es tellement maigre. »

Roman aimait guerrir les maux par la nourriture, mais la nourriture vallait aussi quand on n'avait pas de maux ! Pourquoi se contenter de bien manger quelques rares fois par an quand on pouvait le faire tout le temps ?

(762)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commerce

Parchemins : 585
Âge : 30 ans (27 août 1983)
Actuellement : Apprentie d'Ollivander.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Susan

MessageSujet: Re: [THEME] Poufsouffles à la puissance deux [PV] [Terminé]   Ven 8 Jan - 21:53

Ah ben oui, tiens, logique, qu'Ophélia le vivait bien ! Tss, tss, tss, quelle question ridicule, voyons, Anabelle !
Face à une réponse aussi catégorique de son cadet, la jeune fille ne put s'empêcher d'esquisser un sourire amusé : tout paraissait si simple, dans le petit monde de Roman Jones et d'Ophelia MacMillan ! Le Poufsouffle avait une photo d'Ernie dans son placard ? Et alors ? C'était parfaitement normal, non ? De toute évidence, les deux quatrièmes années avaient une logique bien à eux et Anabelle sentait confusément qu'il fallait mieux éviter de s'aventurer sur ce terrain. D'ailleurs, elle partait très certainement battue d'avance. Un peu comme quand il s'agissait de convaincre Elizabeth que l'amour éternel n'existait pas, en somme ! Un jour, peut-être (mais, pour être honnête, Ana en doutait fortement), Ophélia (voire Roman, on peut toujours rêver !) verrait le côté incongru de la situation, sinon... Hé bien, sinon, tant pis ! Ou plutôt, tant mieux pour eux ! A bien y réfléchir, le couple qu'Ophy et Roman formaient tous les deux devait passer bien plus de temps à pouffer en complotant qu'à se prendre la tête pour un rien. Ce qui changeait des situations mélodramatiques et franchement ennuyeuses pour l'entourage à la Adrien/Heaven (non, Anabelle ne s'en était toujours pas remise). Jugeant donc plus prudent de ne pas se lancer dans le débat "Mais siiii, voyons, Roman, avoir une photo d'Ernie dans son placard, c'est juste trop bizarre !", Ana renchérit, sur un sujet totalement différent :

- Beeeen, je ne sais pas trop si on peut juger sans les connaître. Je veux dire, d'accord, Durmstrang a l'air d'être une école un peu étrange et super traditionnelle, mais ceux qui sont venus pour le Tournoi des Trois Sorciers, quand j'étais en première année, hé bien ils n'étaient pas tous méchants ! Bon, je te l'accorde, au début, ils faisaient un peu peur, et ils se déplaçaient tout le temps en troupeau sans parler à personne, mais après, la situation s'est améliorée et je t'assure qu'il y avait des gens charmants, chez les Durmstrang ! En fait, le vrai problème, c'était surtout leur directeur...

*Ouais, parce que lui, pour le coup, il faisait vraiment méchant ! En plus il nous lançait toujours des coups d'oeil de tueur, dès qu'il nous croisait dans les couloirs ! Je ne l'aimais pas du tout, moi ! Mais de toute façon, je ne suis pas sûre qu'il était très apprécié de ses élèves non plus !* se souvint-elle, en réprimant un frisson effrayé, tandis que l'image d'un Karkaroff grimaçant lui traversait l'esprit. Brrr ! Oui, ce type était réellement antipathique !

- Enfin, de toute façon, même si les autres écoles n'ont pas que des élèves totalement névrosés, c'est vrai que c'est nous les meilleurs de tous ! Je veux dire, on rigole bien, quand même, à Poufsouffle, non ? En plus, ce que j'aime bien dans cette maison, c'est qu'on est tous très, très différents, alors que dans les autres maisons, hé ben on a un petit peu l'impression qu'ils sortent tous du même moule, des fois ! Et ça doit être terriblement ennuyeux, de passer ses journées avec des gens qui se ressemblent tous. Je caricature, bien entendu, tu auras compris l'idée, hein ! J'aime beaucoup les élèves des autres maisons aussi... Pas tous, d'accord, mais il y a des gens vraiment bananes ! BREF, ce que je veux dire, c'est que le côté "tolérance, ouverture, les autres iront à Poufsouffle" de notre maison nous donne une véritable richesse, tu vois, parce que du coup, on se retrouve avec des élèves de divers horizons et des caractères parfois assez différents, ce qui fait notre force ! s'exclama-t-elle avec entrain.

Waouh ! Elle n'aurait jamais pensé qu'elle pût se montrer aussi loquace sur sa maison. Non pas qu'elle ne l'aimât pas, bien au contraire, seulement le côté un peu sectaire de ce système l'avait toujours profondément ennuyé et, pendant longtemps, elle avait plus frayé avec les Serdaigles et les Gryffondors qu'avec sa propre maison. Néanmoins, sa nomination au poste de préfète l'erreur du siècle l'avait amenée à se poser tout un tas de questions sur Poufsouffle et c'était une infime partie des conclusions liées à ces réflexions que la jeune fille venait d'exposer à Roman qui gisait sur le sol, assommé par une telle verve.
Anabelle, qui avait repris son souffle, s'apprêtait à poursuivre, lorsque la silhouette, désormais bien connue, de la "dame au charriot de bonbons" apparut à la porte de leur compartiment pour leur refourguer sa marchandise telle la dealeuse de base. Comme de coutume, Ana, qui, en-dehors des bonnes grosses tablettes de chocolat Cadbury, n'était pas très friandises, ne pris rien... Contrairement à son camarade qui, lui, s'en donna à coeur joie.

*Héhé ! Il ne va plus rien rester pour les wagons qui suivent, s'il continue à la dévaliser comme ça !* pensa-t-elle avec amusement.

La vieille femme repartit pourtant avec un charriot encore bien plein et Roman proposa un chocogrenouille à Ana, l'air de dire qu'elle en avait bien besoin, la malheureuse. Cette dernière écarquilla les yeux, surprise. Non que le geste de Roman lui parût étonnant en soi (il était à Poufsouffle, il était relativement bien élevé enfin faut le dire vite... La logique voulait qu'il lui offrît quelque chose ou, du moins, le proposât), mais le petit "ça te fera du bien" qui accompagnait le chocolat lui semblait une véritable énigme ! Elle accepta toutefois la confiserie de bon coeur :

- Merci beaucoup, mais euh... Je n'ai pas besoin d'être réconfortée, hein ! Je vais très bien, précisa-t-elle avec un sourire.

(940 mots)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commerce

Parchemins : 1483
Âge : [12/11/1984] 26 ans
Actuellement : Gérant pâtisserie-chocolaterie MacJones


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: esclave de Sam :p

MessageSujet: Re: [THEME] Poufsouffles à la puissance deux [PV] [Terminé]   Sam 9 Jan - 1:40

Un long blabla pour pas grand chose, au final. C'était bien les filles ça. Toujours tourner 107 ans autour du pot pour en fait vous pondre la conclusion mille ans plus tard. Tout ça pour se faire remarquer, et attirer l'attention, en fait. C'était fou ça, de toujours devoir se prouver qu'on peut être écouté attentivement par son interlocuteur. Toujours être le centre de l'attention, et se prouver à soi qu'on vallait quelque chose au final... que c'était usant, au fond, les filles ! Fiouu !

Roman synthétisa donc le pavé monologue d'Anabelle en une seule idée clé, et simple : La Poufsouffle était d'accord avec lui : sur toutes les écoles possibles et inimaginables, Poufsouffle demeurait quand même l'institution (oui l'institution, au moins tout ça) la plus cool. Il en avait fallut, de la patience, à Roman, pour écouter tout ça ! Mais au moins Ana avait un discours intelligent, ce qui changeait de la plupart des personnes à Poudlard, et c'était vraiment très agréable de voir qu'on pouvait parler à quelqu'un de cohérent. Même si Roman, lui, n'était pas vraiment un garçon cohérent. Ça ne l'empêchait pas de trouver bien des gens qui le sont !

« Oui, mais il ne faut tout de même pas trop faire de généralités. A Serdaigle par exemple, il existe des gens qui n'aiment pas travailler, et qui sont aussi sages que Peeves. A Gryffondor, il doit aussi en exister qui ne sont pas courageux ! Pas fort même, qui sait ? Et enfin à Serpentard il doit y en avoir quelques un – quand même – qui ne sont pas trop crétins et qui peuvent finir par faire quelque chose de leur vie... »

Loin de Roman toute forme de racisme, mais disons qu'entre Serpentard et lui, c'était une grande histoire d'amour dont les sentiments était radicalement inversés à ceux prodigués par Cupidon. Mais dans le fond, il avait raison, et Anabelle aussi. Elle généralisait peut être un peu trop en parlant des moules desquels sortaient les Gryffondor, les Serdaigle, et les Serpentard, mais globalement et dans le général, elle avait raison. Beaucoup de Gryffondor, de Serdaigle et de Serpentard étaient similaires (dans une même maison) et à quelques rares exceptions, ils offraient tous de merveilleux clichés. Poufsouffle, elle, avait au moins le mérite d'avoir tellement de qualités d'être tellement ouverte, qu'elle recueillait en son sein, des tas de personnalités différentes.

« Mais tu as raison, c'est ce qui fait notre force... Notre diversité. »

Conclut Roman. Avant qu'Anabelle insinue qu'il avait insinué qu'elle allait mal (vous avez suivi ?). Il avait jamais dit ça, oh ! Non, le chocolat est ton ami, et tu dois l'aimer aussi, tout le monde sait ça ! Alors pourquoi devait il y avoir une raison à manger du chocolat ? Anabelle était définitivement bizzare ça y'est, elle devient son amie...

« Ana, laisse moi te dire qu'il n'y a pas besoin d'être mal pour manger de chocolat c'est, une religion ! Saint Cacao, priez pour lui. ! Et puis je n'ai pas dit que tu avais besoin d'être réconfortée, je dis juste que le chocolat fait du bien à tout le monde ! »

Mais c'était louche, et Roman savait repérer une vipère anguille, quand il en voyait une !

« Mais si tu dis ça c'est que justement tu as quelque chose à cacher ! Pourquoi aurais-tu besoin d'être réconfortée, Ana ? Quelqu'un t'as fait de la peine ? Tes grands frères ? Elizaza, elle t'a posé un lapin ? Adydy, il voit trop Fred ? Allez dis ! »

Oui Roman savait tout. Il savait du moins tout ce qui touchait Poufsouffle, et en particulier quand ça touchait ses amis (ce qui revenait au même). Le jeune homme croisa les mains, et avança légèrement en avant pour scruter des ses yeux verts ceux d'Anabelle. Il voulait savoir ce qu'elle avait !

(649)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commerce

Parchemins : 585
Âge : 30 ans (27 août 1983)
Actuellement : Apprentie d'Ollivander.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Susan

MessageSujet: Re: [THEME] Poufsouffles à la puissance deux [PV] [Terminé]   Dim 10 Jan - 12:39

Hochant la tête au petit discours de Roman, même si elle n'était pas totalement convaincue, en ce qui la concernait, pas la diversité des autres maisons, Anabelle renchérit d'un ton distrait, tandis qu'elle s'efforçait d'ouvrir sa chocogrenouille avec mille précautions :

- Oui, prends mon frère Edward, par exemple. Moi je le trouve drôlement raté, pour un Gryffondor... Je veux dire, il est ennuyeux au possible et pas du tout courageux. Sauf, bien entendu, si tu estimes qu'épouser Agapanthe relève de la pure bravoure, auquel cas j'approuve... Mais bon, à mon avis, Godric Gryffondor avait une vision un peu plus élevé du courage, et... Ouuuups !

La petite grenouille en chocolat, plus vive que la Poufsouffle ne s'y était attendue, avait prestement bondi de son sachet pour atterrir sur la tablette, près de la fenêtre. Dans un mouvement réflexe malheureux, Anabelle se jetta en avant pour plaquer la friandise la situation est sous contrôle, taxi, suivez ce bonbon ! sur la table. Splaaaaaacth ! Anabelle, qui s'était montrée trop brusque dans son opération "capture de chocogrenouille rebelle", venait d'écraser la "bestiole" dans un affreux bruit de succion. Conclusion ? Elle avait du chocolat partout sur les doigts. Seconde conclusion ? Roman aurait mieux fait de lui refourguer une dragée surprise de Bertie Crochue. Quitte à tomber sur le goût poubelle, elle se serait probablement moins ridiculisée à recracher son menthos bonbon - chose courante avec les Bertie Crochue, au fond - qu'à maltraiter un malheureux chocolat innocent qu'elle avait été incapable de maîtriser.
Avec une grimace dépitée, Anabelle écarta légèrement les doigts et contempla longuement sa main maculée de chocolat. Holàlà ? Qu'est-ce que Roman allait penser d'elle ? Qu'elle était une petite dégoûtant incapable ? Il lui offrait gentiment une chocogrenouille et elle, elle la réduisait en bouillie en moins de temps qu'il n'en fallait pour dire "Plan" Emma ? Toi ici ? ! Quelle cruche, vraiment !

- Beeeeeeeen, commença-t-elle, toute contrite, visiblement, moi, je ne fais pas de bien au chocolat...

La jeune fille gratifia Roman d'un sourire désolée avant d'entreprendre de nettoyer le plus gros des dégâts avec un mouchoir en tissu qu'elle avait tiré de sa poche. Certes, elle aurait aussi très bien pu (et certainement mieux fait) tout régler en une minute grâce à un petit "tergeo" bien placé mais, Anabelle, contrairement aux apparences, pouvaient se montrer très à cheval sur le règlement : la magie était interdite aux mineurs hors de l'enceinte de Poudlard or, elle était mineure, et le Poudlard-Express n'était pas exactement situé dans l'enceinte de Poudlard. Sinon, vous croyez sérieusement qu'elle se serait enquiquinée à porter sa valise, a fortiori à la hisser dans le porte-bagages, sans l'aide de sa baguette ?
Tout en réparant les dégâts qu'elle venait de causer (c'est fou, tout ce qu'on peut faire, avec une petite grenouille en chocolat !) Anabelle coula un oeil prudent en direction de son camarade. Houlàlà ! Elle avait oublié à quel point Roman pouvait être une fouine ! Pas étonnant qu'il s'entende comme larron de foire avec Ophélia ! Ils devaient, en échanger, du potin et du complot, tous les deux !

*Mais je n'ai rien à caché, moi ! J'ai l'air de quelqu'un qui a quelque chose à cacher ? Pourquoi est-ce qu'il me demande ça ? Il trouve que j'ai l'air fourbe ? Ou malheureux ? Ou les deux ? Pourquoi il me demande ça ?* songea-t-elle, plus troublée qu'elle ne voulait bien l'admettre par la question du jeune garçon. Ce fut néanmoins avec tout l'aplomb et toute la dignité que sa situation présente lui permettait d'avoir qu'elle répondit :

- Attends, restons sérieux, tu imagines Elizabeth poser un lapin à qui que ce soit ? Avec son sens des responsabilités et sa loyauté infaillible ? Il y a peu de chance, tout de même ! Quant à Adrien...

Elle se tut un instant et fronça les sourcils, soudain pensive. Ah Adrien ! Qu'est-ce qu'il pouvait bien faire en cet instant même ? Il n'était pas venu lui dire bonjour... A tous les coups, il devait ricaner bêtement avec cette écervelée de Fred ! Ana esquissa une moue qui en disait long sur ce qu'elle pensait de cette situation mais, secouant la tête, elle se repris bravement pour déclarer avec une désinvolture presque convaincante :

- Bah, lui, je suppose que je le verrais au banquet.

Si Ana avait été un peu plus au fait des relations amoureuses, elle n'aurait certainement pas hésité à rajouter, du tact au tact : "Et Ophélia, où est-elle, je ne la vois pas ?" Malheureusement pour elle, cette réplique ne lui traversa même pas l'esprit.

(775 mots)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [THEME] Poufsouffles à la puissance deux [PV] [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[THEME] Poufsouffles à la puissance deux [PV] [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 9-
Sauter vers: