AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 TERMINE - Il n'est jamais trop tard - PV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Sport et culture

Parchemins : 1913
Âge : 28 ans [21 mars 1982]
Actuellement : Chanteuse et Bassiste de CS


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: charly

MessageSujet: TERMINE - Il n'est jamais trop tard - PV   Jeu 7 Jan - 23:23



Les vacances d’été touchaient à leur fin. Et si c’était un magnifique été qu’avait attendu Keira, elle devait bien avouer qu’elle était plus que déçue par la tournure qu’avaient finalement prises ses vacances. Pour commencer, à la base, elle n’avait même pas voulu rompre avec Enry. Et finalement, et bien elle avait fait cette première bêtise. C’était sans nul doute là que se trouvait la toute première erreur de ses vacances. Erreur qui avait ensuite engendrée toute une colonie de mini catastrophes autour d’elle. Pourquoi diable avait-elle cassé avec lui ??? Officiellement, elle avait prétendu qu’il lui préférait Ethele (genre, elle sait mieux que lui qui il aime ), officieusement, elle bouillait de jalousie. Oui c’est moche, et elle en avait parfaitement conscience. C’était bien la raison pour laquelle elle avait préféré rompre d’ailleurs. Elle sentait qu’elle perdait à nouveau le contrôle. Comme avec Liam quelques années plus tôt. Elle aimait trop, elle voulait trop et elle devenait nuisible à force de trop espérer et de trop demander. Et puis il y avait Lexy. Ah, son Lexy… Lui aussi elle l’aimait (ben oui, qui a di qu’on n’avait le droit de n’aimer qu’une seule personne à la fois ???). Elle l’aimait gentiment… Puis, une fois le couple qu’elle formait avec Enry dissout, ses sentiments pour le suédois avaient comme… explosés. Elle avait sentit la chaleur d’un amour encore une fois bien trop puissante croître dangereusement en elle. Chaque jour passant, elle le voulait plus encore que la veille et moins que le lendemain. Puis, elle avait fini par craquer. Elle avait opté pour un baiser. Elle avait hésité une fraction de seconde, mais la parlotte, ça n’avait jamais été son point fort. Alors pour se déclarer, ce n’était pas du tout le bon plan. Dès qu’elle parlait, elle disait n’importe quoi et finissait toujours par s’embrouiller… Keira était hyperactive, elle avait besoin d’action, besoin de gestes, de concrets. Parler au fond c’était assez… chiant non ? Bon ok, elle était une grande bavarde mais c’était là sa façon de tuer le temps, avant de repartir courir à tout va. Et elle qui était tout sauf ordonnée ne pouvait assurément pas défendre ses intérêts par un discours décousu. Le concis était la solution, et concis il fallait faire, alors parler était sans nul doute la chose à éviter pour elle…

La sorcière ne s’était pas attendue à des miracles (c’est certain) ceci étant, elle fut plus que blessée par l’attitude de son aîné. Elle aurait aimait qu’il cesse de réfléchir (d’ailleurs depuis quand ça utilisait sa tête pour penser, un mec ? >__<). Elle aurait préféré qu’il la traite comme une femme… de la même façon que toutes les autres filles qui l’approchaient. Elle voulait qu’il la regarde. Vraiment. Et pas avec ce mensonge en plein milieu de son champ de vision. Mais de toute évidence, il ne voyait en elle qu’une gamine à chaperonner. Elle avait beau avoir l’âge de certaines de ses conquêtes, il s’entêtait à la voir comme une gosse. Ok, lui il avait préféré dire ‘sœur’ mais c’était du pareil au même pour la rouquine ! Elle sentait bien qu’il ne la voyait pas en tant que femme au sens propre du terme.

La rousse avait encaissé avec difficulté, chaque syllabe, chaque parole de son bien aimé (si je puis dire) résonnant avec violence dans sa tête. Ses tympans, agressés par ce rejet en souffraient encore aujourd’hui. Elle avait eu mal. Vraiment mal. Il n’avait pas voulu la blesser, mais la rejeter équivalait à un abandon pour elle. Elle ne pouvait rien lui donner. Il ne voulait rien d’elle, il ne a voulait même pas, elle ! Alors elle avait fuit. Comme toujours. C’en devenait une habitude. Quand tout s’emballait, elle préférait la fuite à la réflexion. Elle avait peur des affrontements. Elle se faisait peur. Elle n’aimait pas son caractère, la façon qu’elle avait de se raccrocher avec désespoir aux bras qu’on lui tendait avec générosité. Elle avait le sentiment d’être un parasite, puant, répugnant que l’on accueillait par gentillesse et qu’on finissait par repousser, las, accablés par tant de hargne… Alors elle préférait partir, oui, elle s’enfuyait avant qu’on ne souhaite la repousser. Histoire de se sentir aimée malgré tout.

C’était chez Erwan, son meilleur ami, qu’elle avait trouvé refuge. Il l’avait récupérée sans poser de question. Il ne voulait pas la braquer, et elle lui en était reconnaissante. Elle n’avait rien di pendant plus d’une semaine, se contentant de pleurer régulièrement, tandis qu’il la serrait doucement dans ses bras. Il avait bien une idée de ce qui s’était passé, mais… il voulait attendre qu’elle se sente prête. Quand elle l’avait été, elle lui avait expliqué. Elle ne lui avait pas di à quel point elle était rongée par les ténèbres, ça non, elle ne l’avouerait jamais à personne, de peur qu’on ne la fuit, qu’on ne l’évite. Elle continuerait à feindre à sourire, parce que c’était bien plus simple comme ça que d’affronter ses propres démons. Elle lui raconta qu’elle aimait un homme qui ne l’aimait pas comme elle l’aurait aimé. Elle lui raconta son début d’été passé ave Lexy. Elle lui expliqua qu’elle l’aimait. Elle l’aimait vraiment. Il la serrait dans ses bras, la berçant en douceur alors qu’elle continuait à pleurer. Elle ignorait à quel point lui-même souffrait de la situation. Elle ignorait qu’il l’aimait peut-être autant qu’elle-même pouvait aimer Lexy.

Le temps avait passé, les larmes s’étaient petit à petit effacées. Erwan avait été un compagnon idéal. Il accompagnait la sorcière à certaines répétitions du groupe de rock qu’elle avait, allait la voir quand elle défilait. Sans être trop présent, il était devenu essentiel. C’est ainsi que Keira pu, petit à petit, oublier sa douleur, passer l’éponge.

Elle finit par se décider alors que la fin des vacances approchait. Deux semaines avant la rentrée, la rouquine partit. Elle allait voir Lexy. Elle devait lui parler. Elle serait froide, cruelle. Elle voulait qu’il comprenne qu’elle se moquait complètement de lui à présent. Qu’il regrette amèrement de l’avoir rejetée. Elle voulait le détester et le faire souffrir même si elle le pouvait. Elle allait être impitoyable, parce qu’elle était toujours furieuse après lui. Le déclic s’était fait alors qu’elle regardé (d’un œil distrait) la télé. Et… il passait dans une publicité. Son regard s’était voilé alors qu’elle observait le jeune homme. Inspirant profondément, elle se leva brusquement, sous le regard surpris d’Erwan.

« Je sors. »

Il l’observa en silence, et finit par lui sourire avec tendresse. Elle se dirigea vers la salle de bain, se changea et se maquilla rapidement. Elle portait une robe verte, courte. Ses chaussures (à talons) étaient du même vert que sa tenue. Elle enfila une veste de cuir noir par-dessus, les nuis étant fraîche, et quitta la demeure d’un pas décidé. Elle prit un taxi. Elle savait où il allait ce soir, et elle comptait bien l’attendre.

La rouquine descendit du taxi devant la boîte où était sans aucun doute Lexy (elle avait demandé à des amis mannequins, par sms *c’est beau la technologie !*). S’adossant au mur, face à la fameuse boîte de nuit, elle glissa sa main droite dans ses longues mèches de feu qui léchaient avec douceur son visage, soulevées par la faible brise nocturne. Elle resta ainsi, un moment, attendant la venue de l’être tant détesté. Il était deux heures du matin quand elle était arrivé sur les lieux. A trois heures moins le quart, elle était toujours là, assise sur le rebord d’une fenêtre, une cigarette à la main, observant d’un œil rêveur les mille et unes étoiles étincelant ce soir là. Elle avait bien fait de mettre sa veste finalement ! Ses prunelles azur descendirent sur les silhouettes qui franchissaient la porte en face d’elle. En réalité, il s’agissait de quatre jeunes hommes. Tous mannequins, comme par hasard. La rousse avait d’ailleurs déjà posé à plusieurs reprises avec l’un d’eux durant l’été. Se redressant, elle fixa l’homme qui l’intéressait, le plus grand du groupe. Ils riaient. Keira traversa la rue avec assurance, son regard fixant Lexy.

« Salut beau gosse. »

Elle fit la bise aux trois autres mannequins qui observèrent avec étonnement la rouquine qui fusillait son aîné su regard.

« Tu t’es bien amusé, j’espère. »

Sa voix était froide, sarcastique. C’était tout sauf normal pour Keira Williams renommée pour sa constante joie de vivre et son enthousiasme à tout épreuve. Finalement, Andrew (le mannequin qui avait posé avec Keira), annonça la couleur. Ils allaient faire l’after dans un bar pas loin. Puis ils quittèrent le ‘couple’. Keira fixait toujours Lexy, elle n’avait pas regardé les trois autres hommes. Un seul l’intéressait dans ce groupe. Et il était face à elle. Elle avait tant de choses à dire, tant de choses sur le cœur qu’elle devait lui crier, elle devait hurler, vider son âme de ses bien trop nombreux tourments… Elle voulait qu’il la déteste autant qu’elle-même le haïssait.

« Lex… »

Sa voix se brisa malgré elle et, toutes ses paroles, chacun des propos qu’elle avait imaginé se mélangèrent dans sa tête alors qu’elle s’effondrait elle-même dans les bras du sorcier, les larmes glissant sur ses pommettes rosies par le froid. Elle n’avait plus de force. Elle avait besoin de lui, besoin de le voir. Il était trop important pour elle pour qu’elle puisse rester encore une seconde de plus loin de lui.

« Excuse moi… »

[1 569]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x4qnuh_keira_blog

avatar
Ministère

Parchemins : 287
Âge : 35 ans [01/01/1978]
Actuellement : Représentant du Ministère de la Magie Suédois, Coopération Magique Internationale.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: TERMINE - Il n'est jamais trop tard - PV   Ven 8 Jan - 22:08

L’été de Lexy n’avait pas été sans de grandes péripéties. Keira lui avait dévoilé son amour, elle l’avait ensuite fuit durant tout le reste des vacances sans lui donner signe de vie suite au fait qu’il l’ai repoussé. Bien qu’il faisait cela uniquement dans le but de la protéger de lui-même, parce qu’il savait pertinemment qu’il lui ferait bien plus de mal à être avec elle qu’à la laisser aller voir d’autres hommes, Lexy s’était douté de cette réaction. Même s’il la trouvait un peu trop poussée –peut-être parce qu’au final il n’avait jamais vu la réaction des filles qu’il laissait seule dans un lit au petit matin. De plus, il avait quitté Emily avant qu’elle ne réagisse à leur rupture… Ceci engendrant cela, Lexy ne pouvait pas réellement se douter que la rousse lui en voudrait tellement. Un peu, oui, il s’en serait douté, mais alors là… Mais ne dit-on pas, plus de nouvelles, bonnes nouvelles ? Si, mais étrangement Lexy n’y croyait pas…

Puis il y avait u Dawn. Il l’avait fréquenté de plus en plus souvent, jusqu’à lui être presque totalement fidèle. Il sortait certes avec quelques jolies filles, mais sans jamais aller plus loin. Il lui était donc fidèle, sans pour autant l’aimer comme si elle était sa petite amie. Mais il aimait le temps qu’il passait avec la jolie russe. Cependant, elle lui avait fait l’honneur de lui faire une sorte de crise de jalousie. Elle en aurait tué plus d’un suite à un article stupide dans un journal stupide. Et il y avait cru, tout cela parce qu’il mettait en scène son (magnifique) amant et sa demie-sœur tant détestée. Il avait fallu à Lexy lui assurer que rien ne s’était passé pour que la belle brune arrête sa crise. Tout avait fini impeccablement.

Peu avant la rentrée, il avait reçu la visite d’Erwan Snedlditetikasi, le meilleur ami de sa petite rousse, qui l’avait prié de pardonner le comportement de Keira, et qui l’avait mit en garde s’il venait à lui faire de nouveau du mal. Lexy lui avait alors assuré qu’il n’allait sûrement as pouvoir lui faire de nouveau du mal, puisqu’elle ne le voyait même plus, et qu’elle ne lui donnait aucune nouvelles. Erwan n’avait rien ajouté à cela, mais il était sérieux. Il fit d’ailleurs presque jurer à Lexy qu’il s’occuperait correctement de la rousse… Oui, enfin, d’ici à ce qu’elle revienne le voir, il avait le temps hein ! Ou du moins c’était ce qu’il croyait.

Ce soir là, Lexy avait décidé de sortir avec des amis mannequins. Ou plutôt, des amis mannequins lui avait demandé s’il désirait se faire une petite soirée entre mannequins, histoire de. Bien évidemment, Lexy était pour. Une sortie entre « potes » ne lui ferait as de mal. Ils s’étaient donc rendus à quatre mannequins dans une boite de Londres, dans laquelle ils rentrèrent sans aucun problème, les quatre models étant sur la liste VIP de l’établissement. Ce qui était plutôt pratique, puisque l’on était sûr d’entrer et de ne pas rester sur le trottoir.

La soirée se déroula sans aucun souci. Les filles se remplaçaient aux bras des quatre jeunes hommes, et toutes les danses connurent une fille différente. Lexy ne pensait pas à Keira, puisqu’elle ne voulait pas le voir de toute manière, ni à Dawn, quoi qu’il aurait apprécié sa présence, puisqu’elle savait dansait comme pas deux. C’était peut-être pour cela qu’elle était danseuse (peut-être hein, on n’est pas sûr non plus XD). Puis vient enfin la fin de la soirée. Les jeunes mannequins décidèrent rapidement d’un after non loin de là, et Lexy allait s’y prêter avec plaisir. De toute manière, personne ne l’attendait chez lui, que ça soit à Stockholm, New York ou Londres.

Mais quelle surprise eut-il lorsqu’à sa sortie de la boit de nuit, il trouva la jolie rousse qui ne voulait plus le voir ! Elle n’était pas présente à la soirée, et elle venait de traverser la route pour venir le voir, lui et sa bande de copains… Mais vu le ton qu’elle avait pour lui parler, il se demandait si elle avait vraiment envie de le voir ce soir là. Si elle voulait se faire Andrew, Max ou Esteban, libre à elle, mais visiblement, Lexy n’était pas le bienvenu… Pourtant il était présent ici bien avant elle. Andrew annonça leur départ pour l’after, et qu’ils attendraient le Suédois là-bas. Lexy acquiesça d’un hochement de tête, avant de poser son regard sur la rouquine en face de lui.

Et alors que Keira prononça le surnom de Lexy, lui se contenta de prononcer le prénom de la jeune femme, d’une voix totalement neutre. Si elle le détestait tant, pourquoi était-elle venue ? Puis elle s’effondra dans ses bras, en larmes. Instinctivement, le Suédois referma ses bras sur la jeune femme. Il détestait quand elle pleurait, il détestait la voir mal en point, même s’il savait qu’il en était pour beaucoup en ce moment même.

« Arrêtes de pleurer idiote... Tu sais que ça m’attriste… »


Il la serra un peu plus contre lui, pour la réconforter. C’était instinctif, ses gestes de grand frère, ceux qu’elle détestait, certes, mais bon…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

avatar
Sport et culture

Parchemins : 1913
Âge : 28 ans [21 mars 1982]
Actuellement : Chanteuse et Bassiste de CS


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: charly

MessageSujet: Re: TERMINE - Il n'est jamais trop tard - PV   Ven 8 Jan - 23:49

C’était bien plus qu’une réalité, c’était un fait. Keira Williams n’avait aucune volonté. Elle se serait détestée pour cela, si elle ne s’était sentie aussi rassurée d’être à nouveau dans les bras de son aîné qui, mine de rien, lui avait tant manqué durant cette courte période estivale. Etrangement, les semaines lui avaient semblaient être des années. Elle aurait aimé lui dire à quel point elle le haïssait… Sauf qu’elle l’aimait plus qu’elle ne le détestait, c’était plus que certain… l’air qu’elle inspirait était bien moins pur en son absence. Elle savait qu’il ne voulait pas d’elle, elle l’avait très bien compris. Inutile de lui faire un dessin, c’était plus que clair dans sa tête. Mais c’était tout de même plus fort qu’elle, elle avait besoin de le savoir à ses côtés. Elle avait besoin d’écouter sa voix pour se sentir rassurée. Elle était complètement dépendante de lui. C’était simple, sans lui, elle avait le sentiment qu’une part d’elle-même s’en était allée et c’était on ne peut plus insupportable. Elle avait autant besoin de sa présence qu’elle avait besoin d’air pour respirer ou de nutriments pour continuer à vivre. Il lui était vital. Au sens propre du terme. C’était là toute la ‘beauté’ de son incroyable capacité à être dépendante d’autrui. C’était loin de jouer en son avantage, c’était certain… mais c’était plus fort qu’elle. Quoiqu’elle fasse, quoiqu’elle choisisse, elle restait faible, terriblement faible, face à l’être aimé.

Depuis son enfance Keira avait développé cette facette-là dans sa personnalité (qui était elle-même assez particulière, c’est un fait). Elle aimait toujours trop, et s’attachait avec beaucoup trop de facilité à autrui. Quant à prendre des distances avec les êtres aimés… cela revenait à vouloir retirer le plus têtu des parasites de son milieu de développement favori… c’était mission impossible. Elle continuait toujours à s’accrocher, coûte que coûte, comme si sa vie en dépendait. Et au fond, c’était bien un peu le cas, son équilibre psychologique en dépendant fortement (déjà qu’il est loin d’être qualifiable de ‘stable’). En résumé, Keira était de nature dépendante, et ça lui pourrissait terriblement l’existence. Oui, sauf que voilà, elle ne pouvait rien faire contre cet état à présent… c’était bien trop poussé, et à part étouffer son désir, elle ne pouvait guère s’empêcher de ‘ressentir’ ce besoin d’être entourée, encore et toujours…

Les bras de Lexy se refermèrent avec tendresse autour d’elle, et elle pu ainsi laisser libre cours à ses larmes (comment ça elle ne s’était déjà pas gênée avant ??? u_U). Elle se sentait tellement bien, à présent. Il fallait juste évacuer toute sa rancœur, toutes ses peurs, s’enivrait du parfum de Lexy, encore et encore… ne pas perdre une seule seconde du court laps de temps qu’il lui restait à passer avec lui à présent… La voix du jeune homme vint chatouiller les sens en effervescence de la jeune sorcière qui ferma les yeux, ravie de retrouver son aîné.

« Je… Pardon… »

Elle voulait bien s’arrêter de pleurer elle aussi, hein ??? C’était énervant d’être une fontaine ambulante en plus l’eau des larmes n’est même pas potable, alors ce n’est même pas pratique en été !! La loose quoi… paf . La rouquine glissa doucement ses bras autour de la taille du mannequin, le serrant avec force (donc pas bien fort pour lui quoi…) contre elle *ou plutôt se serrant avec force contre lui, bref, on comprend le sens quoi…*. Inspirant profondément, elle leva des yeux rouges de larmes vers lui, esquissant un faible sourire :

« Je suis tellement bête… je suis tellement… désolée… »

Oui bon, le disque était de toute évidence rayé… mais là, elle n’arrivait pas à trouver d’autres mots. Elle s’en voulait bien plus que Lexy ne devait se l’imaginer. Keira, dans son habituelle aptitude à ressentir ‘trop’, n’aimait pas seulement trop. Elle s’en voulait aussi trop. Elle avait pour habitude de ne jamais détester autrui. Très indulgente avec son entourage (y compris avec les inconnus) elle était pourtant intransigeante avec elle-même. Elle ne comptait plus le nombre de fois où elle s’était trouvée stupide, ridicule, sans intérêt ou tout simplement en trop. Se mordant la lèvre, elle fronça les sourcils. C’était parti, elle était en train de se détester…

« Rooo et en plus je ne sais pas quoi te dire d’autres… je suis vraiment trop nulle. »

Puis, écarquillant grand les yeux, elle passa sa main devant sa bouche (lâchant ainsi son aîné). C’était pas vrai… non… Elle ne l’avait quand même pas di à voix haute là ??? Si ?

« Aies pitié de moi… Dis moi que je n’ai pas di ça à haute voix… »

[771]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x4qnuh_keira_blog

avatar
Ministère

Parchemins : 287
Âge : 35 ans [01/01/1978]
Actuellement : Représentant du Ministère de la Magie Suédois, Coopération Magique Internationale.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: TERMINE - Il n'est jamais trop tard - PV   Sam 9 Jan - 15:52

Lexy n’avait jamais pu supporter de voir Keira aussi mal. Il ne supportait pas la voir pleurer, et même s’il savait qu’il en était pour beaucoup dans son malheur actuel, il ne pouvait pas s’empêcher de la serrer encore plus fort dans ses bras. Elle avait besoin de lui, il le savait, ou du moins, il le sentait. Elle pouvait tout à fait se débrouiller seule, il le savait bien, mais voilà, elle avait aussi besoin de lui, c’était indéniable. Sans lui, elle serait peut-être encore avec Shiro, à se faire battre tous les jours, tout simplement parce qu’il ne supportait pas qu’elle soit un tant soit peu heureuse. Lexy ne pouvait pas approuver cette attitude, et il avait rapidement sauvé la rousse des griffes de l’asiatique complètement taré, en n’oubliant pas de faire un rapport détaillé sur son comportement à cette chère Mayuko, la grande sœur de Shiro. Juste histoire de.

Lexy sentit (mais alors très doucement hein !) les bras de Keira tenter de la rapprocher encore un peu de lui, et il l’accompagna dans cette tentative. Si quelqu’un arrivait à ce moment à et les voyaient ainsi enlacé, il ne faisait aucun doute que la personne en question aurait mit sa main à coupé en affirmant que les deux jeunes gens étaient en couple. Keira avait certes les larmes qui coulaient comme une fontaine, mais Lexy semblait tellement calme qu’on ne pouvait pas se douter une seule seconde qu’il était bel et bien le coupable de ces vilaines larmes.

Et Keira, comme à son habitude continuait, sans avoir visiblement l’envie de s’arrêter, à s’excuser, encore et toujours envers Lexy. Cela était un peu contradictoire… N’était-ce pas Lexy qui lui avait fait du mal ? Aux dernières nouvelles, si, c’était bien lui et non elle qui avait fait souffrir l’autre… Mais Keira ne semblait pas prendre les choses de la même façon… En même temps, Lexy était habitué à cela. La jolie rousse s’en voulait toujours beaucoup trop, et même quand ce n’était pas sa faute, elle trouvait toujours le moyen de s’excuser elle, pour une chose qu’elle n’avait sûrement pas fait.

« Keira, arrêtes, ce n’est pas ta faute… Et tu le sais très bien… »

Et voilà qu’elle continuait. Elle se trouvait maintenant bête, nulle et tout ce qu’il y avait de plus nul en ce monde. Lexy n’était pas d’accord, ça non. Keira avait une capacité hors du commun, un charisme surhumain, mais ce qui lui manquait, bien trop souvent, c’était de l’assurance. Elle était certes très sûre d’elle lorsqu’elle faisait un défilé, mais une fois sortie de son cadre de mannequin, la jeune femme redevenait aussi peu sûre d’elle que d’habitude. A aimer trop et à s’en vouloir trop, la jeune femme se dévaluait bien trop, et bien trop souvent.

Le Suédois déposa un léger baiser sur le front de la demoiselle, tandis qu’elle réalisait ce qu’elle venait de dire. Hum, oui, il pourrait bien lui dire que non, elle n’avait pas dit ça à haute voix mais… Cela serait lui mentir, et apparemment elle n’aimait pas quand le brun lui mente… Alors aux grands maux, les grands remèdes, il ne dit tout simplement rien. Ce n’était as à lui de faire des reproches à la jeune mannequin. Lui, il était là pour la protéger, lui faire aimer la vie (sans qu’elle soit dans son lit pour autant) pas pour lui faire la morale.

« Tu repars à Taliesin dans peu de temps hein… Mes portes te sont ouvertes pour les vacances, ou dès que tu le souhaites… Ne l’oublie pas… »

Au moins, Keira savait qu’elle avait un pied-à-terre dans trois pays différents, selon ses envies… Et que Lexy ne la rejetait pas autant qu’elle devait sans aucun doute le penser. Il voulait qu’elle comprenne qu’il l’aimait tout de même, même si ce n’était pas de la même manière que la jolie rousse, il ne voulait pas qu’elle en soit réduite, au pire bien entendu, dormir dehors, ou à devenir une personne qui ferait qu’elle se haïrait elle-même… Et puis elle avait trouvé des personnes pour recommencer son groupe de Rock… Elle ne pouvait pas abandonner… Lexy serait ravi d’aller la voir chanter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

avatar
Sport et culture

Parchemins : 1913
Âge : 28 ans [21 mars 1982]
Actuellement : Chanteuse et Bassiste de CS


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: charly

MessageSujet: Re: TERMINE - Il n'est jamais trop tard - PV   Sam 9 Jan - 21:56

Malgré les paroles de Lexy, Keira ne pouvait que se sentir terriblement ‘responsable’. Elle avait agi comme la plus idiote des idiotes. Une imbécile, voilà ce qu’elle était, une véritable imbécile… Elle s’en voulait tellement d’avoir fait subir ça… A Lexy… A Erwan. Le premier, elle l’avait trop… trop titillé, elle lui en avait demandé beaucoup trop, elle aurait dû se tenir, se retenir… Pourquoi avait-elle craqué ainsi ? Elle s’en voulait à présent. Elle qui détestait tant les prises de becs, les disputes… Elle en avait elle-même provoqué une ! Quant au second, il était clair qu’elle l’avait enquiquinée avec des enfantillages. Même s’il avait été patient, doux et rieur, elle se doutait qu’elle ‘lavait embêté. Après tout, elle n’était pas censée être de son programme pour l’été !!! Qu’elle était minable alors… La rouquine frissonna avant de répondre d’une petite voix :

« Arrête d’être trop gentil avec moi Lex… je ne l'ai pas du tout méritté... Ni ta gentillesse, ni ton étreinte, d'ailleurs... C’est ma faute, et tu le sais très bien… Tu es beaucoup trop indulgent »

Ben oui, là c’était plus qu’évident ! C’était elle qui l’avait ouvert et créé la discorde. Si seulement elle avait pu fermer sa grande bouche (pour rester polie…). Mais non, il fallait qu’elle l’ouvre !!!! C’était pas possible ça quand même… >_<. En même temps, c’était un truc typiquement féminin… Ce genre d’aptitude à attirer les emm**des, il n’y avait que les femmes pour le faire aussi bien ! Il fallait bien l’avouer , ce devait être lié à l’absence de chromosome Y sans doute ! Mais dans le cas de Keira c’était tellement poussé que ça semblait presque être un art… Un mode de vie. Bref, ça ne changeait en rien les faits tout cela…

Le baiser de Lexy (sur le front, hein…) lui donna la chair de poule, tandis qu’elle fermait les yeux. Elle esquissa un faible sourire, sentant son cœur s’apaiser, tandis que l’odeur de Lexy lui chatouillait les narines, retrouvant ainsi l’être qui lui était vital.

« Par contre, je dois avouer que c’est aussi un peu ta faute pour certaines choses… Par exemple, à force d’être trop gentil avec n’importe qui, et à te montrer aussi… affectueux tu vas forcément attirer des tas de filles stupides… »

Elle eut un faible sourire, avant de continuer :

« Tu sais… si je te dis ça, c’est pour ton bien uniquement… »

Puis vint le sujet (craint) de la rentrée… Oui… Dire qu’elle avait été triste de quitter son école en juin dernier. A présent, elle regrettait d’y retourner… Elle s’en voulait d’avoir perdu son été dans des enfantillages, plutôt que de profiter des quelques instants qu’elle aurait pu passer en compagnie de Lexy… Elle hésita un moment avant de murmurer d’une toute petite voix :

« Je… peux revenir maintenant ? »

Pas qu’Erwan l’ait mis dehors, pas le moins du monde !!! Il devait penser qu’elle rentrerait d’ailleurs… Puisqu’elle était censée sortir, mais pas partir comme une voleuse. Si Lexy acceptait, elle lui téléphonerait pour le rassurer et le remercier… Enfin, le remercier en face serait préférable, c’était certain… Mais en attendant, le téléphone restait le bon plan.

« Ah mais eu… je veux pas t’embêter hein ??? Je sais transplaner maintenant, tu sais… Donc enfin, je veux dire que si tu veux bien de moi ce soir, puisque rien ne t’y oblige, hein ??? Et puis je ne suis pas à la rue, rassures toi, il y a Erwan…… Mais bon, si tu veux bien… Ben, je rentrerais comme une grande, et je te laisserais faire ton after avec les gars… »

Oui, elle ne voulait pas l’embêter d’avantage, elle en avait assez fait comme ça quand même… Se reculant légèrement, récupérant une de ses mains, elle glissa ses doigts noueux dans ses cheveux roux, ses yeux bleus avaient rougis, les larmes ayant néanmoins cessé de couler, seuls restaient quelques résidus au coin de ses yeux.

[663]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x4qnuh_keira_blog

avatar
Ministère

Parchemins : 287
Âge : 35 ans [01/01/1978]
Actuellement : Représentant du Ministère de la Magie Suédois, Coopération Magique Internationale.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: TERMINE - Il n'est jamais trop tard - PV   Sam 9 Jan - 23:41

Lexy n’était pas du genre émotif, mais il fallait l’avouer, il savait s’avouer sensible ! Aussi était-il parfois un peu trop sensible aux pleurs des demoiselles en détresse, comme Keira par exemple. Il avait toujours détesté l’entendre et la voir pleurer. Mais ce n’était pas pour cela qu’il n’était pas un sans cœur avec d’autres femmes ! Il pouvait se moquer complètement de certaines filles, pour un peu qu’elles ne lui sortent trop par les trous de nez ! Genre la camarade de classe et colocataire de Dawn, la black Kristen, ou Kristin, il ne se rappelait plus très bien de son nom, comme quoi il s’en foutait pas mal d’elle… Donc oui, si elle n’était pas en forme, il s’en moquerait pas mal ! Mais si le malaise touchait Dawn ou Keira, là, il serait mal en point lui aussi, tout simplement parce qu’elles étaient des femmes qu’il adorait, plus que tout.

Donc oui, il pouvait être trop gentil, mais ce n’était sûrement pas à Keira de le lui faire remarquer ! Il était gentil avec elle parce qu’il l’aimait ! S’il l’avait dans le collimateur, cela serait sûrement une autre paire de manches ! Et là, elle ne dirait plus qu’il était trop gentil, mais plutôt qu’il était le pire des hommes vivants sur terre ! Soupirant doucement, Lexy laissa son regard se perdre dans la nuit environnante.

« Keira, tu sais très bien que je suis loin d’être gentil et indulgent avec tout le monde. Tu me connais, tu connais ma réputation. Alors tais-toi avec ces sottises, et réjouis-toi de ta situation, par pitié… »

Mais si la rousse se trouvait indigne de cette étreinte, elle ne tentait quand même pas de s’en défaire. Et Lexy savait pourquoi. Non, pour ce coup là il ne serait pas vantard, mais il savait que la rousse aimait le sentir près d’elle. Il lui avait sauvé la vie lorsqu’elle était avec Shiro, et elle avait vécu avec lui durant un an (même si techniquement ça faisait plutôt quatre mois et demi, puisque la rousse était la plupart de l’année au Pays de Galles pour apprendre à maitriser son don à Taliesin, la nouvelle école de magie !). Donc il savait que sa présence l’apaisait tout autant qu’elle l’énervait. Enfin, il l’énervait surtout depuis qu’il lui avait mis un râteau au début de l’été… Mais elle oublierait avec le temps, et elle passerait à un autre garçon, foi de Terence !

« Je sais, tu ne veux que mon bien, tout autant que je souhaite le tien, mais ne t’en fais pas, je sais m’occuper de ma petite personne, je fais a à merveille depuis près de vingt et un ans… »


Puis le sujet douloureux de la rentrée fit son come-back. Dans moins d’une semaine, la jeune fille allait devoir repartir au Pays de Galles, dans l’école de tarés (selon les rumeurs hein !) où Poudlard l’avait envoyée. Elle y peaufinerait son pouvoir de charisme surhumain, et obtiendrait un diplôme équivalent aux ASPICs… Ce qui validerait ses sept ans d’apprentissage de la magie. Et après, elle serait libre de faire ce qu’elle désirait, quand elle le désirait, et où elle le désirait…


« Maintenant ? Si tu veux, ta chambre est prête et t’attends comme le messie… Mais pour tes affaires, comment vas-tu faire ? »

Si les affaires de la rousse étaient toutes chez Erwan, et vu comment le Roumain semblait détester le Suédois parce qu’il avait l’amour de Keira à disposition, alors que lui non, Lexy doutait qu’allait faire un petit tour chez ce dernier serait une bien bonne idée… Mais bon, il ne doutait pas. Keira avait laissé quelques affaires au manoir de Stockholm, elle pourrait bien attendre que le jour se lève avant d’aller chercher le reste de ses affaires chez le blondinet ! Quand à l’after avec ses trois compères… Et bien il le remettrai à plus tard ! Un SMS et cela serait réglé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

avatar
Sport et culture

Parchemins : 1913
Âge : 28 ans [21 mars 1982]
Actuellement : Chanteuse et Bassiste de CS


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: charly

MessageSujet: Re: TERMINE - Il n'est jamais trop tard - PV   Dim 10 Jan - 14:44

La rouquine accueillit en silence la réponse de son aîné. Que lui répondre ? Elle se foutait de sa réputation comme de sa première culotte Chanel ! Un peu agacée (bien qu’elle ne puisse franchement s’énerver ce soir, tant elle était heureuse d’avoir retrouvé celui qu’elle aimait tant), elle répondit dans un haussement d’épaules :

« J’ai pas envie de me taire, et puis ta réputation, je m’en balance complètement. Moi, celui que je connais c’est un Lex adorable et gentil. Je n’y suis pour rien si je me fis à ce que je voie plutôt qu’aux rumeurs ! Tu ne vas pas m’en vouloir pour ça quand même ! »

Elle leva un regard inquisiteur vers lui. Depuis quand était-elle censée écouter les rumeurs et divers bruits de couloir au juste ? La suite des propos du jeune homme fit doucement rire la demoiselle, bien qu’elle soit aussi blessée par ses paroles.

« Pfff, 21 ans… t’es un vieux maintenant… »

Oui… Bon il n’avait que trois ans de plus qu’elle mais bon… Elle disait ça pour le taquiner… ceci étant, ça lui rappelait aussi le fait qu’il n’ait pas voulu d’elle… Elle était toujours persuadée qu’il ne voyait pas une femme en elle mais seulement une enfant. Elle aurait aimé qu’il la voie autrement… Vraiment. Peut-être n’était-elle pas une femme accomplie, mais elle n’était plus une gamine non plus. Elle était une jeune femme, que cela lui plaise… ou non. Puis, sérieuse et mélancolique, elle murmura doucement, à l’intention du beau brun :

« C’est pas juste ce que tu dis… Je te sers à rien… »

Ben oui, c’était bien ce qu’elle comprenait de sa petite phrase anodine genre ‘je sais me gérer tout seul, tu peux partir devant’. Et ça, ben ça faisait mal. S’il refusait rien qu’une pensée, comment pouvait-elle lui rendre la monnaie de sa pièce ? Elle n’était qu’un poids si lui seul pouvait faire quelque chose pour elle. Et ce, quoiqu’il en dise !

Keira fut étonnée par la question de Lexy… Ses affaires ?? Depuis quand était-elle censée se poser des questions matérielle ? En effet, la rouquine était du genre tête en l’air (sauf pour le mannequinât et la musique, qui lui tenaient tous deux très à cœur et où, bizarrement, elle n’oubliait *presque* jamais rien…) Bref, elle ne s’était pas du tout interrogée à ce sujet, quoi…

« Eu… Mes affaires ? »

Oui, quand elle était allée chez Erwan, c’était lui qui avait récupéré des trucs à elle chez Lexy… Etant donné la façon dont elle avait quitté son bel ami suédois, il était plutôt logique qu’elle n’ait pas songé à prendre quoique ce soit avec elle… Finalement, elle haussa donc les épaules :

« Ben… il reste encore des trucs à moi chez toi, et puis je repasserais chez Erwan demain de toute façon… »

Ben ouai, déjà elle allait lui donner un coup de fil quand Lexy partirait avec ses copains faire son after (puisqu’elle pensait bien qu’il allait la faire, son after !), et puis ben… fallait qu’elle lui dise au revoir et merci en face quand même… sans compter qu’elle espérait aussi voir Faith qu’elle adorait juste énormément <3. Keira se mordit la lèvre, posant son regard bleu azur dans celui brun de son ami, chuchotant à son attention :

« Tu sais, au sujet de ce que je t’ai di… j’étais sincère. Je t’ai vraiment aimé, Lexy. Je regrette… »

Sentant les larmes pointer leur nez (si je puis dire) derechef, elle déposa un baiser sur le coin des lèvres du sorcier, bien consciente que ce serait là, son tout dernier baiser. Elle continua dans un murmure :

«… Oui, je regrette que tu ne m’aies jamais vraiment vue. »

Serrant les mâchoires, elle abandonna ses sentiments sur le trottoir en même temps qu’elle se détachait de l’étreinte du sorcier. Ils ne devaient plus la suivre, ses sentiments devaient disparaître. C’était bien mieux ainsi. Elle lui avait tout avouer, de façon à ne plus jamais regretter. Elle avait aussi pris sa décision. Elle n’aimerait plus. Jamais plus. C’était trop difficile. Elle en souffrait trop aisément. Et ça, elle en était fatiguée. La douleur des amours, elle en était lassée. Elle préférait finalement ce qu’elle avait toujours détester. Les garçons d’un soir. Avec eux, il n’y avait pas de surprise, elle savait bien à quoi s’attendre.

[732]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x4qnuh_keira_blog

avatar
Ministère

Parchemins : 287
Âge : 35 ans [01/01/1978]
Actuellement : Représentant du Ministère de la Magie Suédois, Coopération Magique Internationale.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: TERMINE - Il n'est jamais trop tard - PV   Jeu 14 Jan - 2:17

Keira croyait bien trop en la gentillesse de Lexy. Qui lui disait qu’il ne faisait pas ça uniquement pour la mettre dans son lit ?! Bon, d’accord, peut-être que le fait qu’il repousse les avances de la jolie mannequin y était pour beaucoup, mais quand même ! Il était comme cela avait qu’elle, mais qui lui disait qu’il était comme ça avec tout le monde ? Aux dernières nouvelles, il charmait pour arriver à ses fins, et à part Dawn peut-être, il ne restait pas longtemps avec ses conquêtes… Une nuit voire peut-être deux, mais pas beaucoup plus… Alors était-il vraiment gentil ? Il en doutait fortement !

« Tu connais un Lexy que très peu de gens connaissent… Et que tu le veuille ou non, ma réputation me colle bien plus à la peau que ce que tu daignes bien penser, princesse… »


Comme Lexy s’y attendait, Keira n’avait sans doute pas dit à Erwan qu’elle quittait sa demeure pour retourner dans les bras du loup. Et pour cause, ce dernier l’aurait probablement engueulée, lui disant qu’elle était complètement barge de se jeter dans la gueule du loup ; et que c’était uniquement ce que voulait Lexy. Faux. Tout ce que désirait Lexy pour la jeune femme, s’était son bonheur. Et si cette dernière lui avait avoué que son bonheur serait d’être dans son lit, il avait refusé, uniquement pour la préserver de lui. Non pas qu’il soit comme une drogue, du genre « essayer c’est l’adopter », mais il connaissait Keira et ses fâcheuses tendances de « trop ». Elle prenait tout avec ce « trop », faisait out avec ce « trop ». Et si un jour peut-être ils se retrouvaient à être ensemble (ou plus ou moins), il redoutait ce « trop » plus qu’autre chose. Il ne s’était jamais engagé bien longtemps. Et si Keira se voyait déjà mariée avec lui au bout d’un mois, cela serait trop pour lui. Il ne supporterait pas, et il le savait. Et il la blesserait plus que maintenant, en la repoussant avant que tout ne flanche complètement.

Cependant, Keira cru bon de rappeler à Lexy toute la douleur qu’elle ressentait suite au refus du Suédois. Lexy le savait, il n’était pas idiot, et de toute manière, Erwan n’y avait pas été par quatre chemins pour lui dire que si la rousse lui revenait encore une fois dans cet état il lui refaisait le portrait complètement… Et encore que, il fallait qu’il arrive au niveau du brun ! Sportif et ayant une excellente hygiène de vie, Lex aurait sûrement peu de mal à venir à bout du blond… Sauf s’il était un super-héros avec une force cachée…


« Je sais. Aller, viens, on rentre à la maison, on verra demain pour tes affaires… Et t’en fais pas pour l’after, ils ne diront rien. »

Passant un bras autour des épaules de la rousse, Lexy marcha tranquillement vers une petite ruelle où ils transplanèrent (ou plutôt, Lexy embarqua Keira dans son transplanage) jusqu’à la demeure de Stockholm du Suédois. Keira, comme à son habitude montra son mal du transplanage, et le Suédois la soutint jusqu’à ce qu’ils arrivent devant la chambre de la demoiselle. Lexy ouvrit la porte, et Keira pu contempler que la pièce était restée telle qu’elle l’avait laissée. Mis à part les draps, que les elfes de maison avaient pris soin de changer (bah ouais, les draps en soie ce n’est pas un truc qu’on laisse mille ans sa laver hein !).


« Bonne nuit princesse, fais de beaux rêves. »

Le mannequin laissa un baiser s’évader sur le front de la rousse, avant de faire demi-tour et de repartir vers sa propre chambre. Il sortit par la même occasion son portable, histoire d’envoyer un texto à ses trois compères qui faisaient l’after dans un bat. Il ne viendrait pas, pas cette nuit. Et cette nuit, il ne serait ni en compagnie de Dawn, la jolie russe qui lui tenait compagnie pratiquement toutes les nuits depuis le début de l’été, ni en compagnie de n’importe quelle autre femme. Il serait seul et archi seul.


[Terminé pour Lexy]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: TERMINE - Il n'est jamais trop tard - PV   

Revenir en haut Aller en bas
 
TERMINE - Il n'est jamais trop tard - PV
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 9-
Sauter vers: