AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Une rencontre parmi les volatiles [PV. Eva-Rose]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Une rencontre parmi les volatiles [PV. Eva-Rose]   Dim 10 Jan - 18:18




    Aujourd’hui Zeno était monté à la volière, il avait promis à sa mère de lui rédiger une lettre lorsqu’il serait revenus à Poudlard, il avait oublié de la rédiger lors de ses premiers jours de cours, il saisissait donc sa chance ce jour-là puisqu’il venait tout juste de se souvenir de sa promesse, de toute façon sa Môman le connaissait par cœur, elle avait surement deviné qu’il avait oublié sa promesse. La veille, dans la soirée, il avait prit sa patience à deux mains et avait rédigé la fameuse lettre dans la salle commune des Gryffondors avec l’aide de sa sœur, elle avait corrigé ses fautes et lui avait dit quoi marquait lorsqu’il n’avait plus d’imagination, que ferait-il sans elle ? Surement pas grand-chose pour les lettres à rédiger pour leur mère en tout cas !

    Là-haut, sur un perchoir un petit hibou gris semblait totalement éveillé et prêt pour envoyer la lettre assez rapidement, attrapant le bestiau par les pattes Zeno essaya d’accrocher son message sans trop se blesser car l’animal remuait dans tout les sens, et ce qui lui avait semblait un jeu d’enfant jusqu’ici lui paraissait maintenant comme un vrai calvaire, il essayait de bouger en même temps que l’animal pour accrocher sa lettre et cela se résumer maintenant à un carnaval de plumes et de coups de becs dans tout les sens .

    « Espèce de salle bestiole ! Tu va arrêter de bouger dans tout les sens oui … ce n’est pas vrai. Je vais te tuer si tu continue. Mais arrête de bouger ! »

    Zeno commençait à pester contre le hibou qui continuait de se débattre dans les sens, le Gryffondor continuait de se battre lorsqu’enfin il vit avec joie qu’il avait réussis à accrocher sa lettre à une des deux pattes de l’animal, il regarda le pauvre perdant avec un grand sourire. L’oiseau semblait totalement contrarié et déçu de sa performance, si il pouvait se suicider il l’aurait peut être fait.

    « Alors c’est qui le plus fort ? Hein... Tu fais moins le malin maintenant, pas vrai ? Et maintenant tu as intérêt à transporter cette lettre correctement pour qu’elle puisse arriver en bon état sinon … couic … à ton retour. »

    Zeno mima d’un doigt qu’on lui tranchait la gorge, il parlait à l’oiseau, il le menaçait carrément. On aurait dit un malade mental, heureusement pour lui qu’il était seul, en fait non, il l’était pour le moment, car sans prévenir la porte de la Volière s’ouvrit et une jeune fille pénétra à l’intérieur du bâtiment, Zeno regarda le volatil s’envoler et se retourna pour faire face à l’inconnue qui venait perturber son rendez-vous avec l’oiseau qu’il venait de faire partir et qu’il avait traumatisé. Il jeta un coup d’œil vers la porte et aperçut la nouvelle arrivée, il se dirigea vers elle et décida d’entamer la conversation en espérant qu’elle n’avait pas remarqué les menaces qu’il avait faite à l’oiseau, il ne voulait pas être tombé sur une de ces folles défendant les soi-disant droits des animaux.

    « Salut, tu viens envoyer une lettre je suppose, non ? »

    Sans déconner ! Zeno venait de poser une question des plus stupides. Que pouvait-elle bien faire d’autre à la Volière, sérieusement, il ferrait mieux de réfléchir quelque fois avant de parler.






[Mots: 552]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Une rencontre parmi les volatiles [PV. Eva-Rose]   Ven 22 Jan - 19:48

C’était devenu rituel : en quatre années à Poudlard, Eva-Rose n’avait jamais oublié d’envoyer la lettre de rentrée à sa mère pour lui dire que, oui elle était bien arrivée, oui les nouveaux Poufsouffle semblaient prometteurs, non elle ne jouerait toujours pas au Quidditch, et non, elle n’avait rien oublié dans la précipitation du départ. Pour peu, elle aurait même pu l’écrire avant de partir, ça lui aurait épargné bien de la peine, même si elle appréciait prendre quelques minutes, une demi-heure parfois, pour écrire à sa mère Cracmole qui n’avait pas eu la chance de voir le château quand elle avait son âge, et qui malheureusement ne le verrait jamais Aussi, elle exigeait toujours plus de détails de la part de la jeune rouquine, comme pour se faire en plus pardonner de ne pas avoir toujours été disponible pour s’occuper d’elle quand elle était plus jeune.

Seulement, cette année, il y avait eu du changement : quelle avait été la surprise d’Eva-Rose quand le hibou auquel elle avait donné sa lettre s’était posé devant elle le matin suivant. La Poufsouffle avait cru dans un premier temps qu’il n’avait pas trouvé la destination, mais ce n’était pas le cas. Sa mère lui avait répondu, et tellement vite que ça n’en devenait pas humain, ou en tout cas pas Watters. La jeune fille avait donc eu un peu peur qu’il ne soit arrivé quelque chose à sa génitrice, mais non, ce n’était même pas le cas. Mme Watters s’était juste prise à vouloir écrire à sa fille et à lui poser encore des questions sur ce qu’il y avait de nouveau à Poudlard. Comme si ça l’intéressait vraiment ! Enfin, râler n’étant pas de son genre, la rouquine s’était mise à la réponse dès qu’elle avait eu dix minutes de libres et devait maintenant amener le courrier soigneusement rédigé et plié à une chouette pour qu’il arrive à destination.

Quand elle ouvrit la porte, elle regretta cependant sa promptitude à répondre : il y avait déjà quelqu’un. Certes pas Frederique LeeRoy comme la dernière fois, mais un Gryffondor plus âgé qu’elle qui venait visiblement d’envoyer une lettre, à en croire les plumes qui étaient encore sur sa robe et sa cravate rouge et or. D’ailleurs, plutôt que de partir, celui-ci lui adressa la parole avec une question un peu…disons bête. Une autre personne que la Poufsouffle aurait sans aucun doute répondu quelque chose du genre « Non, je viens m’exercer à la grillade de Hiboux », mais il n’était pas dans le caractère d’Eva-Rose d’être méchante ou même simplement sarcastique, aussi passa-t-elle et préféra donner une réponse intelligente à cette question pour le moins stupide. Mais après tout, c’était une ouverture comme une autre, et moins artificielle.


- Salut. Bien vu, en effet, je viens envoyer une lettre. Mais je vais essayer de mieux m’y prendre que toi.

Cette pique ne se voulait bien entendu pas méchante, d’autant qu’Eva-Rose était loin d’imaginer quel combat avait dû livrer le Gryffondor contre le hibou qu’il avait choisi. La jaune et noire fit le tour de la salle du regard afin de trouver l’oiseau qu’elle chargeait habituellement de transporter son courrier et qu’elle savait fiable. D’ailleurs, elle n’oubliait jamais de donner un petit quelque chose à la bestiole qui lui en était souvent reconnaissante, même si la blairelle ignorait son nom. Qu’elle importance, de toute façon.

- Eva-Rose Watters, enchantée.

La susnommée avait reposé son regard brun sur le Gryffondor. Bah, elle avait le temps de toute façon alors autant ne pas faire l’asociale et tenter, pour une fois, de ne pas finir frustrée de ne pas avoir tenté de se faire un ami de la personne qu’elle rencontrait. Il commençait sérieusement à lui en peser, d’être seule, et même si le lion était apparemment bien plus âgé qu’elle, au moins elle aurait essayé.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Une rencontre parmi les volatiles [PV. Eva-Rose]   Ven 2 Avr - 8:25




    Zeno se sentit rougir lorsque la jeune fille lui répondit, sur le coup il pensa qu’il passait pour un être totalement ridicule, ce qui ne serait d’ailleurs pas très étonnant au vus de la situation et de la scène qui venait de se dérouler quelques secondes auparavant. Mais lorsque le Gryffondor réfléchit un peu plus à ce que la Poufsouffle venait de dire, et plus il se rendit compte qu’il n’y avait pas réellement de preuves et de conviction dans sa voie, il préférait pourtant être sur de ce qu’elle avançait et qu’il ne passait pas pour un idiot. Rapidement il posa la question qui lui trottait dans la tête :

    « Pour … Pourquoi tu dit ça ? Je me suis très bien débrouillé je trouve. »

    Ce fût sur un ton du genre « J’espère surtout que tu n’a pas vus ce qu’il s’est passé » que Zeno avait parlé. La peur du ridicule n’était pas réellement un problème pour lui mais tant qu’à garder une bonne image de lui au sein du château, il préférait le faire le plus possible et avec soin. Le jeune adolescent retira les quelques plumes de l’hibou sauvage, maintenant partit, de ses vêtements, il porta ensuite ses mains au niveau de sa cravate et desserra le nœud beaucoup trop parfait à son goût et ainsi lui donner un air plus rebelle qu’il avait déjà. Passant ensuite sa main dans ses cheveux coiffés en bataille tel un geste automatique et machinal, il adressa un sourire lorsque la jeune fille se présenta à lui, apparemment sa réputation n’était pas encore arrivée jusqu’aux oreilles de la Poufsouffle en face de lui.

    « J’aime beaucoup ton prénom, franchement ça te va bien. »

    Compliment sur compliment, ça c’est de la classe à l’Italienne !

    « Moi c’est Zeno Rowle, je suis aussi enchanté que toi je pense. »

    Surpris tout de même par le changement soudain de conversation, Zeno en fût tout de même ravis, cela allait l’empêcher de devoir dévoiler le dur combat qu’il avait dût livrer peu de temps auparavant et par la même occasion connaître une nouvelle personne et même étendre sa réputation jusque dans les rangs des Jaunes et Noirs du château de Poudlard. Le brun, ces derniers temps, ne pensait qu’à son image, cela ne lui correspondait pas tellement mais se rapprochant de plus en plus de la fin de l’année et donc de sa dernière année scolaire en sein de ces murs, il préférait partir avec l’idée d’avoir été bien perçus par les différents élèves étant scolarisé en même temps que lui.

    « Alors Eva-Rose, tu es en quelle année ? Personnellement, moi je suis déjà en sixième année et c’est chaud chaud les cours. De vue, comme ça là de suite, tu me parais plus jeune que moi, je me trompe ? »

    Ben quoi ? Maintenant qu’il était là, autant faire la causette ! Il n’y avait pas de mal là-dedans, c’est de la socialisation envers autrui. Trop philosophique comme terme ? Ah oui possible aussi mais je vous assure que ça résume très bien les actes du jeune Zeno Rowle.







[Mots: 523]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Une rencontre parmi les volatiles [PV. Eva-Rose]   Dim 4 Avr - 14:04

Quelle ne fut pas la surprise d’Eva-Rose quand elle vit le garçon qu’elle venait de rencontrer rougir comme elle aurait pu le faire ! Non mais, la timide, ici, c’était-elle ! Et pourtant, c’était l’autre qui se transformait en tomate, et qu’on ne vienne pas lui dire que c’était parce qu’il était à Gryffondor. Bon, de toute façon la Poufsouffle n’allait pas se plaindre que pour une fois les rôles soient échangés, parce que ça allait bien un moment que ce soit toujours elle qui passe pour une idiote, même si en l’occurrence elle ne pensait pas ça de son interlocuteur, que par ailleurs elle ne connaissait pas encore, et qu’elle n’allait donc pas se mettre à juger, au risque de tomber aussi bas que nombre d’élèves à Poudlard, surtout chez les premières ou deuxièmes années. La demoiselle aimait se croire plus mature que la moyenne des adolescents, ce qui n’était certes pas totalement faux, et reflétait même assez bien la vérité. En tout cas, la question du garçon la fit rire. Étrangement, elle se sentait bien plus à l’aise avec lui qu’avec ceux de son âge. Peut être parce qu’elle ne passait pas ses journées dans la même classe, et même pas dans la même maison ? Mais passons :

- Et bien, il y a autant de plumes sur ton uniforme que par terre, à croire que tu t’es roulé sur le sol. J’espère quand même être un peu plus propre quand j’envoie mes lettres.

Preuve qu’elle se sentait bien et pas en état de crise de nerf ou de timidité, Eva-Rose ne sentit pas la chaleur caractéristique de la rougeur venir en elle quand le garçon lui fit un compliment sur son prénom. Son « merci » resta néanmoins discret et sans doute qu’il aurait pu être inaudible si d’un coup les hiboux de la volière s’étaient mis à s’exciter et à faire du bruit comme seuls eux savent en faire. Pour l’instant ils semblaient calme et la demoiselle espérait que le Gryffondor l’avait entendue, il ne devait quand même pas être sourd. Ce fut en tout cas à son tour de se présenter, Zeno Rowle donc, tel était sn nom. Cela confirma bien l’idée de la Poufsouffle qui pensait ne pas le connaître. Ils s’étaient sans doute déjà croisés dans les couloirs de Poudlard, mais ça ne suffisait généralement pas à remarquer quelqu’un, alors que maintenant elle le distinguerait dans la foule, même s’ils ne se parlaient plus jamais. Le dénommé Zeno embraya ensuite pour continuer les présentations. En sixième année donc, il avait deux ans de plus qu’elle et passait son avant dernière année au château, les ASPICs, bien lointains pour la rouquine qui n’avait pas encore passé ses BUSEs, ce serait pour l’année prochaine, devaient en tout cas se rapprocher dangereusement pour le Gryffondor. En tout cas, au point où elle en était, Eva-Rose se prêta au jeu :

- Oui, j’imagine que tu dois en avoir, du travail, ça doit pas être évident, surtout que l’année prochaine…enfin bref. Moi je suis en quatrième, donc oui, plus jeune que toi, tu es très perspicace, je trouve.

Et hop, encore un petit coup, mais c’est bon pour le moral, après tout. Et puis, cela arrivait si peu souvent à Eva-Rose d’être aussi relâchée qu’elle pouvait bien se permettre de piquer son interlocuteur, qui de toute façon n’en prendrait sans doute pas ombrage venait d’une fille bien plus jeune que lui, si ?

[577 mots]

TOUT COMPTE
CUPIDON
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une rencontre parmi les volatiles [PV. Eva-Rose]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une rencontre parmi les volatiles [PV. Eva-Rose]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti parmi les 22 pays les plus menaces par la securite alimentaire
» Oscar et la dame Rose
» La fête de la rose à Chaalis
» Rose gage d'amour éternelle et des lys gage de tendresse [Viktor]
» Haiti, 4éme parmi les 10 plus dangereuses destinations du monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 9-
Sauter vers: