AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Can you keep a secret ? [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar
Directeur Serpentard

Parchemins : 2492
Âge : 14.02.84 ;; 29 ans
Actuellement : Professeur de potions & styliste aux 1001 Symphonies


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Can you keep a secret ? [TERMINE]   Lun 11 Jan - 1:56


PV Frédérique LeeRoy

« Heaven ! Ouvre-moi nom d’un Hyppogriffe ! Laisse-moi entrer enfin ! Heaven ! »

Marie, derrière la porte de la chambre qu’elle partageait avec sa meilleure amie et trois autres filles tentait vainement de ramener la brune à la raison. Cette dernière avait verrouillé la porte, et refusait formellement que quiconque entre dans la pièce. Déjà, elle avait l’assurance de ne pas voir Siegfried débarqué, puisque les représentants de la gente masculine ne pouvaient en aucun cas, et cela grâce à un sortilège spécial, accéder aux dortoirs de ces belles demoiselles. La seule chose qu’elle risquait, c’était donc qu’une fille débarque, et ne la trouve dans l’état de fureur dans lequel elle était… Mais pour cela, la sorcière entrante devrait tout d’abord déverrouiller la porte, et si un simple « Alohomora » suffisait, si Heaven le remarquait, elle verrouillerait de nouveau la porte de la chambre jusqu’à ce que sa camarade ne jette l’éponge. Et cela, Marie ne mit pas bien longtemps à le faire. Une fois qu’elle se fut égosillée pour pouvoir entrer dans la chambre et voir ce qui n’allait pas, ce que sa brune de meilleure amie ne lui laisserait pas faire, elle finit par baisser les bras.


« Très bien, si tu le prends comme ça ! Je descends moi, et débrouille toi avec ton problème ! »


Oh oui, ça Heaven n’avait pas eu besoin de la petite princesse blonde pour savoir qu’elle devait se débrouiller toute seule, comme une grande avec ce foutu problème ! Vous devez sans doute vous demander quel était le problème d’Heaven pour qu’elle se retrouve dans un état pareil, à ne même pas vouloir parler de ce qui clochait à sa meilleure amie ? Gé bien je vais vous le dire ! Et tout d’abord, vous pouvez vous enlevez cette idée qui vous a traversé l’esprit, non, Heaven n’était aucunement enceinte ! Elle aurait pu, c’était vrai, mais alors là, ce n’était pas, mais alors pas du tout le cas ! En même temps, si elle devait tomber enceinte de Siegfried, elle avait le temps de faire au moins cinq fois le tour du monde à la nage ! Non, Heaven n’attendait pas d’enfant… En fait, son problème était bien pire que d’être enceinte à l’âge de quinze ans ! (Et oui, c’est possible)

Ce matin, en se levant, Heaven avait comme d’habitude passé une bonne petite heure devant son miroir. Certes, comme toujours, et comme cela en énervait plus d’une, elle était toujours aussi belle et resplendissante. Sauf que voilà, il y avait un truc qui clochait, et ça elle l’avait remarqué tout de suite ! Y’avait un bug, un truc qui avait changé, et ça ne lui plaisait pas du tout. Elle avait cependant passé l’éponge, s’était lavée et habillée et avait rejoint sa meilleure amie, sans oublier de lui poser la question cruciale qui était la suivante : « Qu’est-ce qui a changé chez moi ? » Marie ne fut cependant pas en mesure de répondre à l’écossaise, et cette dernière se plongea dans une réflexion intense durant toute sa journée de cours. Elle ne pouvait bien évidement pas sécher pour réfléchir devant son miroir, aussi avait-elle décidé d’assister sans vraiment le faire à ses cours. Elle s’était donc rendue à son double cours de potions puis de métamorphoses, toujours en réfléchissant intensément à ce qui n’allait plus chez elle. Car ce n’était pas quelque chose qui soudainement n’allait pas, comme un petit bouton qui venait d’apparaître ou autre, mais plutôt quelque chose en elle qui avait changé, et qui faisait que ça n’allait plus. Elle n’était plus la Heaven d’avant… Et bon dieu ce que ça pouvait l’énerver de ne pas réussir à mettre le doigt sur ce fichu problème !

Une fois les cours terminés, Heaven s’état alors enfermée dans sa chambre, bien décidée à comprendre ce qui avait foiré en une nuit. Bon, d’accord, cela faisait peut-être un peu plus d’une nuit, mais elle ne l’avait remarqué qu’au matin, donc bon, une nuit. Puis elle comprit. Et sur son si joli visage naquit une grimace. Puis cette grimace disparut, laissant place à une colère immense. Heaven en pleurait même. Elle refusait toujours l’entrée de quiconque, et se défoulait comme elle pouvait. Elle avait malheureusement comprit qu’aujourd’hui plus que jamais, elle ressemblait à cette foutue Daphné Greengrass, cette pimbêche complètement débile qu’elle haïssait tant.

Ni une ni deux, un objet vola à travers la pièce et le miroir se brisa en un millier d’éclats. Bien ! Heaven aurait sept ans de malheur à cause de cela ! De toute manière elle avait déjà la malédiction de ressemblait à cette nana informe qu’était la petite amie de Raphaël, son Raphaël, alors bon, sept ans de malheur en plus, qu’est-ce que ça pouvait lui faire ?! En ce moment même, rien, elle s’en fichait complètement, car elle était déjà plus maudite qu’on ne pouvait l’être ! Heaven attrapa son appareil photo non loin, qui par chance développait de suite les clichés, et se prit en photo. Elle l’accrocha au miroir brisé, et par un heureux hasard (ou parce qu’elle avait eut un jour l’envie d’essayer le vaudou sur cette hyène) sortie du plus profond de sa malle une photo plus que froissée de Daphné, qu’elle accrocha à côté de la sienne. Les mêmes, ou presque… Heaven avait la poisse… Mais la poisse de chez poisse, et voilà qu’elle se détestait tout autant qu’elle détestait cette stupide Greengrass…

Ayant baissé sa garde, la vipère se lamentant plus sur son propre sort que sur qui pouvait bien être derrière la porte, elle oublia de relancer le sort de verrouillage de la porte. Manque de bol pour elle, cette dernière fut ouverte bien trop vite pour qu’elle ne puisse contre-attaquée. Et ainsi, sans qu’elle ne l’eut voulu, elle dévoila toute sa haine, sa colère, mais aussi sa tristesse à la nouvelle arrivante… Et oui, Heaven Clarks n’était pas aussi forte qu’elle ne voulait bien le laisser entendre. Elle avait ses faiblesses, et bon dieu, elle en avait trouvé une énorme…


She says that she's never afraid, just picture everybody naked. She really doesn't like to wait. Not really into hesitation. guess who's back
 

Meilleure Serpentard 2017

Heaven Gibson



Dernière édition par Heaven Clarks le Lun 8 Mar - 12:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Can you keep a secret ? [TERMINE]   Lun 11 Jan - 20:35

5ème année… Début d’une grande année risque en savoir et apprentissage. Du moins, c’était ce que pouvait espérer Frédérique en reprenant l’école. Elle pouvait ne plus penser à ses horribles vacances entourée de ces pestiférés de Moldu. Ils étaient pires que la peste et ces idiots lui avaient même dit au revoir les larmes aux yeux lui disaient qu’ils feraient tout pour qu’elle soit à nouveau dans leur famille aux futures vacances. La poisse ! Elle espérait que Heaven tiendrait parole, qu’elle puisse parler à sa mère et fasse quelque chose pour elle. Oui ça elle l’espérait vraiment. Sinon elle finirait par craquer et risquerait de faire un, ou plutôt plusieurs meurtres.
Elle s’était sentie mieux dès qu’elle entra dans le château. Même dans le Poudlard Express, elle s’était mise dans un coin dans le compartiment commun où on ne pouvait être que deux par deux voir par quatre aussi. Elle avait regardé le paysage tout le long du trajet, ne tournant pas une seule fois le regard vers ce qui se passait autour d’elle. Elle ne sortit de sa transe qu’une fois arrivée à Poudlard. Elle avait même haussé un sourire quand le train s’arrêta. Elle était enfin arrivée chez elle.

Elle avait repris le rythme des cours pour son plus grand plaisir, avec pour elle les nouvelles options qu’elle avait pris en plus. Elle se régalait et ne se lassait pas de ses grosses journées. Ses professeurs étaient toujours aussi ravie de la voir participer, ce qui n’enchantaient pas toujours ses camarades. Les mauvaises langues s’étaient données le mot et continuaient à critiquer son appartenance pour Serpentard. Elle faisait comme si elle ne les entendait pas. Elle se disait qu’elle ne pouvait qu’être plus intelligente que eux si elle n’y répondait pas. Elle ne pouvait se tromper.
Ce jour là, elle avait déjà assisté à deux cours, celui de potions puis celui de métamorphoses. Pour elle, la journée commençait vraiment très bien malgré le fait qu’elle était toujours restée toujours seule et silencieuse sauf quand il s’agissait de participer à ses cours. Elle préférait ne porter qu’une faible attention à ses camarades. Mais quand s’en fait exprès, Heaven vint à la bousculer en sortant dans le couloir, elle remarqua une expression étrange dans son regard. Il y avait quelque chose qui n’allait pas pour elle. S’était plus qu’évident. Mais elle était entourée de ses amis et elle n’osa pas de s’avancer vers elle, même pour la saluer.

Avant de retourner en salle commune des Serpentard, elle était passée par la bibliothèque pour prendre un livre pouvant lui donner des connaissances supplémentaires sur les sujets vu en cours ce jour là. Elle arriva donc chez les Serpentard quelques minutes après ses camarades et elle croisa Marie dans les escaliers en train de pester contre quelqu’un. Elle baissa les yeux pour que la fille ne se défoule pas non plus sur elle si jamais elle croisait son regard et une fois en haut des escaliers elle entendit un grand bruit de fracas dans la chambre en face de la sienne. La chambre d’où venait de sortir Marie, vu qu’elle ne l’avait vu que dans les escaliers. La chambre de Heaven aussi, qu’elle avait vu avec une drôle de mine durant la journée.

Elle s’arreta un instant, alors qu’elle allait emboiter la dernière marche. Devait-elle continuer ? Devait-elle au contraire se faire toute petite, chose qu’elle savait très bien faire, et fuir ? Mais si il y avait quelqu’un dans cette chambre et que cette personne avait besoin d’aider ?
Elle était loin d’être courageuse, mais elle se dit que si il s’agissait de Heaven, elle aurait été contente, si le cas s’inversait, que cette dernière lui vient en aide si elle en avait besoin.
Elle avala péniblement sa salive, et respira doucement. Elle ne pouvait pas faire la statue éternellement. Elle devait bien se décider.

Frédérique monta doucement la dernière marche et s’arrêta sur le pas de la porte. Elle entendit un petit clic. Elle se demanda si s’était l’effet d’un sortilège, mais elle les connaissait tous les sortilèges, ainsi que les bruits qu’ils pouvaient faire. Non, ça ne pouvait donc pas être ça. Alors qu’est-ce qui pouvait se passer dans cette chambre ?

Quand elle posa la main sur la poignée, elle entendit une malle qu’on ouvrit. Peut-être qu’on enfermait une créature qu’on venait d’anéantir ? Elle adora cette idée. Elle adorait faire agir son imagination.
Elle baissa rapidement la poignée comme pour surprendre un quelconque monstre, si rapidement qu’elle ne grinça même pas. Elle poussa aussi rapidement la porte sans être brusque pour autant, entra toujours rapidement dans la salle, sa baguette à la main qu’elle avait sorti rapidement de sa poche et vit Heaven qui lui tournait le dos. Elle souffla doucement de soulagement. Elle s’en était fait des films pour rien. Elle n’avait rien. Il n’y avait pas de monstre. Elle avait juste cassé son miroir, sans faire exprès sans doute. Elle baissa sa main et claqua la porte derrière elle. Elle en sursauta elle-même au bruit vu le silence qui régnait autour d’elle.


« Heu… salut Heaven… J’ai entendu de drôle de bruit alors… alors je me suis inquiétée et… je me suis permise d’entrée… ça va… ? »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Directeur Serpentard

Parchemins : 2492
Âge : 14.02.84 ;; 29 ans
Actuellement : Professeur de potions & styliste aux 1001 Symphonies


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: Can you keep a secret ? [TERMINE]   Mar 12 Jan - 23:41

Heaven ne pouvait tout simplement pas y croire. Pas elle ! Pas Heaven Clarks ! Pas comme cette fille là ! Pourquoi pas Dawn ?! Pourquoi fallait-il qu’elle ressemble à Daphné Greengrass ?! Elle la détestait, plus que tout, plus qu’Hell Luminas même ! C’est pour dire ! Heaven refusait de voir la vérité en face, et contemplait ces fichues photos de ses yeux vairons embués et remplis de larmes. Il y avait trop de ressemblances. Le visage, le regard, même le nez et la bouche ! C’était vraiment insupportable pour la vipère d’avoir à l’avouer, mais oui, là, elle ressemblait comme deux gouttes d’eau à la petite amie de Raphaël (son Raphaël) et elle ne pouvait l’accepter. Ses yeux étaient noirs de mascara, à cause d’avoir pleuré, et Heaven se trouvait bien pathétique. Elle était censée être la vipère la plus canon de la maison de Serpentard, et sans aucun doute la fille la plus canon de Poudlard cela ne faisait aucun doute, pas Mimi Geignarde numéro deux !

Heaven était tellement en colère, en train de pleurer et déstabilisée qu’elle n’avait pas vu que la porte de la chambre s’était ouverte à la volée, comme si la personne qui voulait entrer espérait prendre quelqu’un sur le fait. En soit, cette personne devait être profondément déçue de ne pas trouver quelque chose de plus intéressant qu’un miroir brisé, un vase éclaté sur le sol (le vase en question ayant servit à faire voler le miroir en éclats) et une fille visiblement plus que troublée. Heaven comprit que quelqu’un l’avait surprise quand, alors que la pièce était plongée dans un silence de mort, la porte de la chambre claque pour se fermer de nouveau. Puis, alors que la vipère était toujours de dos, une voix douce s’éleva de l’entrée du dortoir. Frédérique… Heaven aurait reconnu sa voix parmi dix milles autres !

La vipère hésita à se tourne vers la brune. Elle lui avait déjà plus ou moins (plutôt moins que plus) parler de ses problèmes. Ou du moins avait-elle évoqué le fait qu’elle en avait, contrairement à ce qu’elle voulait bien laisser penser à tous ceux qui la connaissait, et même à ceux qui ne la connaissait que de vue. Elle était la vipère forte, tête dure, qu’on ne pouvait pas faire flancher… Ou pas. Après tout, elle était humaine elle aussi, donc fragile. Et sûrement même plus que n’importe qui d’autre. Finalement, la brune passa rapidement sa main sous ses yeux, histoire d’enlever le plus possible de noir qui avait coulé. Puis elle se retourna, faisant face à sa camarade de classe.


« Frédérique… Salut… »


Est-ce qu’elle pouvait lui demander ? Frédérique lui affirmerait-elle les pensées de la vipère, ou lui dirait-elle qu’elle débloquait complètement, et qu’elle était bien différente de Daphné ? Passant une main dans ses cheveux noirs (dont quelques mèches s’étaient collées au visage de la vipère à cause des larmes qui avaient coulé), l’écossaise soupira, essayant de se calmer. Marie était insupportable, et certes, elle lui aurait dit ce qu’elle souhaitait entendre, sans vraiment comprendre pourquoi cela gênait sa meilleure amie, mais Frédérique elle, lui dirait peut-être la vérité, sans chercher midi à quatorze heure… Si ça se trouve, elle ne connaissait même pas Daphné ! Alors son avis était en soi bien plus objectif que celui de la meilleure amie de la brunette…

« Si ça va ? Hum… Dis je peux te poser une question ? »

Sans attendre la réponse de sa camarade, Heaven se dirigea près du miroir brisé (auquel s’accrochaient tout de même quelques morceaux) pour en retirer les deux photos qu’elle y avait fixé. Jetant un dernier regard sur les deux photos, elle les tendit rapidement à sa vipère de camarade. Heaven se calmait doucement, peut-être à cause de Frédérique, qui avait un tempérament bien plus calme que celui d’Heaven. Après avoir laissé un temps de réflexion à sa camarade, Heaven reprit la parole :

« Qu’est-ce que t’en pense ? Je lui ressemble ? »

Ses yeux étaient aussi froids que la glace, et ils ne laissaient rien transparaître. Frédérique devait lui dire honnêtement (et cela comptait plus que n’importe quoi) ce qu’elle pensait des deux clichés.


She says that she's never afraid, just picture everybody naked. She really doesn't like to wait. Not really into hesitation. guess who's back
 

Meilleure Serpentard 2017

Heaven Gibson

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Can you keep a secret ? [TERMINE]   Ven 15 Jan - 19:26

    Frédérique dévisagea sa camarade qui l’avait enfin vu et qui avait répondu à son salut. Elles avaient rompu un horrible silence et elle était fière de l’avoir fait la première. Elle sourit doucement alors qu’elle constatait le reste du noir de son mascara qui avait coulé tout autant de ses yeux. Il lui aurait fallu plus que le revers d’une main pour enlever ses dégâts. Mais ça n’importait que peu la petite. Elle avait du pleurer, elle l’avait entendu quand elle était entrée dans la pièce mais elle ignorait encore la raison de ses larmes. Mais elle n’était pas du genre, et dans tous les cas elle ne saurait pas comment s’y prendre, pour réconforter quelqu’un. Elle avança pourtant doucement jusqu’à elle afin de ne pas rester planter comme ça dos à la porte, sa baguette toujours à la main.

    « Je connais de supers sorts pour réparer tout ça si tu veux… »

    Sa camarade s’était retournée vers elle et Frédérique se retient de faire un quelconque commentaire de son état. Elle soupira avant de lui parler vraiment. Elle, elle ne broncha pas, la dévisageant juste. La petite ne se rappelait plus du dernier jour où elle avait pleuré. Il y a un an vous lui diriez, et bien non. Pas une larme s’était échappée de ses yeux. Elle trouva cela donc intéressant de voir la transformation des traits d’un visage ravagé par les larmes et la colère.
    Mais Heaven semblait s’intéresser à autre chose car elle lui demanda rapidement si elle pouvait lui poser une question. Ce qui eut pour effet d’inquiéter Frédérique. D’abord elle se demanda ce qu’elle avait fait. Ensuite, sans savoir pourquoi, elle se dit qu’elle aurait peut-être pas du entrer dans cette pièce ce qui l’aurait évité une fâcheuse situation. Mais son amie semblait troublée par quelque chose, ce qui la poussa encore plus à rester et à savoir ce qui pouvait bien se passer. Elle était décidément trop curieuse mais bien peu courageuse.

    Donc Heaven lui avait demandé si elle pouvait lui poser une question sans répondre au fait si ça allait bien ou pas. Elle s’y était attendue de son manque de réponse. Mais elle ne parvint pas à lui répondre. En fait, sa question première était plus une ouverture sur la question principale qu’elle voulait justement lui poser. Comme à titre d’information. Frédérique n’eut le temps que de faire un oui de la tête.
    Elle lui demanda soudainement si elle ressemblait à la fille sur la photo. Elle se rapprocha de celle ci, à cause de sa vue pitoyable, et redressa ses lunettes sur son nez. Elle regarda un instant la photo où une jeune fille leur souriait. Dans tous les cas, elle ne la connaissait pas. Pendant ce temps, elle sentit que son amie s’était calmée, mais bien sur, elle n’en fit toujours aucune remarque. Elle se contenta de regarder la fille sur la photo et l’autre photo qui représentait Heaven. Elle fit attention aussi par les bouts de verre qui était encore accrochée derrière les photographies. Il aurait été stupide de se blesser maintenant.

    Peut-être qu’elle connaissait trop Heaven pour la voir tous les jours pour affirmer clairement qu’elle ressemblait à cette fille. La ressemblance était bien là. Et pourtant, Frédérique n’arrivait pas à la confirmer. C’était comme un peu trop fort pour elle. On disait pourtant qu’on avait un sosie quelque part dans le monde, qu’il soit sorcier ou moldue, ce dernier cas ne l’accommodant guère. Mais elle espérait que ces dires soient faux.
    Elle regardait encore et encore la photo. Peut-être que ça venait des photos. Selon comment on les prend, avec quel type de maquillage et de luminosité, n’importe qui pouvait ressembler à n’importe qui. Comme on pouvait dire, une photo était facilement trompeur. Mais là, sur ces deux photos qu’elle lui présentait sous le nez, il y avait une ressemblance mais elle ne pouvait pas se contenter d’un simple oui pour réponse. Elle devait lui dire le fond de sa pensée, et la jeune fille pouvait savoir qu’elle serait sincère dans ce cas là avec elle et pas une manière de justifier sa réponse. Elle avait bien compris que c’était cela qui chagrinait son amie.

    *La ressemblance est possible… Il faut vraiment bien se concentrer pour vous confondre… Tout vient de la prise de vue de la photo… Je suis sur qu’elle est loin de te ressembler si on vous voit en vrai cote à cote… Mais on voit quand même parfaitement là que tu n’es pas elle et elle n’est pas toi… Tu es bien plus jolie en tout cas… ! Quelqu’un t’a comparé à elle… ? ça serait stupide… Qui est-ce au juste cette fille… ?*

    Elle baissa les yeux et fourra ses mains dans les poches de son pantalon noir. Elle avait relevé le regard froid de Heaven et elle ne voulait pas l’affronter. Mais au moins, elle pouvait se rassurer, Frédérique n’était pas vraiment directe, mais elle était franche et sincère et ne savait pas mentir. Voilà donc ce qu’elle aurait du dire mais au final, tout se passa dans sa tête, son esprit. Ses pensées ne parvinrent pas jusqu’à sa bouche. Et tout ce qu’elle aurait du penser dans sa tête, sortit du bout de ses lèvres en un seul et simple mot qui résumait tout.


    « Oui… »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Directeur Serpentard

Parchemins : 2492
Âge : 14.02.84 ;; 29 ans
Actuellement : Professeur de potions & styliste aux 1001 Symphonies


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: Can you keep a secret ? [TERMINE]   Dim 17 Jan - 0:36

A la remarque de sa camarade sur les sorts pour réparer le miroir et le pot, Heaven ne répondit rien. Elle aussi les connaissait mais là, ce n’était pas vraiment sa priorité. Sa priorité était de savoir ce que sa camarade pensait de ces deux fichues photos, de ces deux filles qui se battaient pour la même chose… Et qui se haïssait sans aucun doute l’une l’autre… Et quand la réponse de Frédérique franchit ses lèvres, Heaven ne put qu’être déçue, en colère, et totalement désemparée. Pas ça… Pitié, tout, mais pas ça…

« Hé m*rde !! »

Heaven se détourna si rapidement de Frédérique pour se regarder une dernière fois dans ce qu’il restait de ce fichu miroir avant d’aller s’assoir sur son lit, la tête dans les mains. Ses cheveux tombaient devant son visage, et là, elle semblait vraiment être à deux doigts de sauter par la fenêtre pour en finir avec ses jours. Sauf bien entendu que la vipère ne pensait pas que SES jours devaient être stoppés, m ais ceux de cette ancienne Serpentard horriblement stupide. Elle lui ressemblait peut-être physiquement, et même si elle s’était persuadée du contraire, elle ne pouvait plus le nier bien longtemps, suite aux dires de Frédérique, mais elle n’était en aucun cas semblable à cette godiche vivante sur le plan mental ! Elle était nettement plus intelligente, ce n’était pas nouveau ! Entre l’amour et la haine, il n’y avait qu’un pas, mais c’était un gouffre immense qui séparait Heaven Clarks et Daphné Greengrass. Et il ne serait sans doute jamais comblé ni refermé ! Jamais de la vie ! Jamais !

Heaven était complètement abattue par cette horrible nouvelle, et si Marie ne l’aiderait en aucun cas à se remettre sur pied, puisqu’elle affirmerait que Frédérique avait trop de problèmes de vue pour pouvoir affirmer cette ressemblance qui n’existait pas, Frédérique elle serait peut-être la personne à qui Heaven pourrait enfin tout déballer. Le moment où elle avait tout fait capoter avec Enry, comment sa relation avec Raphaël Gibson prenait un tournent vicieux et louche, et comment sa relation avec Siegfried ne lui tenait peut-être pas tellement à cœur… Elle tapota donc doucement le bout du lit d’une main encore plus pâle et fine, invitant sa camarade à venir prendre place sur le lit de la vipère. Sa main s’égara ensuite sur sa table de nuit, cherchant son paquet de mouchoirs. Il trainait toujours là-dessus, alors elle ne mit pas bien longtemps à le trouver. Un des mouchoirs vint estomper doucement les traces noires qui lui entouraient les yeux, et absorber les larmes de rage et de dépit qui avaient coulées suite à l’annonce de la sentence.

Lorsque la brune eut enfin prit place sur le lit de la vipère, la petite écossaise releva la tête, s’attachant les cheveux pour éviter de les trempés encore plus que certains ne l’était déjà… Puis doucement, elle prit son inspiration, expira tout aussi doucement et prit la parole.


« Cette fille là,
dit elle en montrant la photo de Daphné, c’est Daphné Greengrass, ancienne Serpentard… Et c’est la petite amie (ou pas) de Raphaël Gibson, ancien Serpentard également… Mais lui tu le connais à cause du Quidditch hein… »

Et elle la détestait… Oooooh que oui elle la détestait ! Elle ne pouvait pas la voir, ni même en peinture ou en photo ! Et c’était cette sal*pe qui était la source de tout le malheur de la vipère. Bon, certes, Heaven avait fait une ou deux gaffes avant de comprendre ce qu’elle ressentait pour Raphaël, mais là, elle en avait marre. Marre de gaffer, marre de jouer au chat et à la souris… Elle ne voulait pas le perdre, pas lui… Et ça, cela semblait être l’horrible vérité, l’horrible futur de la petite vipère…


She says that she's never afraid, just picture everybody naked. She really doesn't like to wait. Not really into hesitation. guess who's back
 

Meilleure Serpentard 2017

Heaven Gibson

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Can you keep a secret ? [TERMINE]   Mer 20 Jan - 22:41

    « Désolée… »

    Sa camarade avait laissé échapper un juron pour exprimer ce qu’elle pensait de sa faible mais au combien véridique. Elle ne connaissait pas toute l’histoire. Elle ne lui avait pas expliqué ce qui se passait la dernière fois qu’elle s’était parlée vraiment. Un soir durant les grandes vacances. Au chemin de traverse. Elle savait qu’elle avait voulu lui parler, mais elle avait trouvé le lieu inapproprié. Il fallait dire qu’elle avait eu raison. De mauvaises oreilles pouvaient traîner n’importe où. Mais depuis, elles n’étaient pas parvenues à se reparler, Frédérique n’osant pas se mêler au groupe d’amies inaccessible de sa camarade.

    « Mais tu me montres deux photos… Tu sais, une photo est trompeuse… l’angle, la luminosité… Mais on a tous un sosie quelque part… Tu la détestes pour cette ressemble ou bien… »

    Heaven s’était détournée rapidement d’elle. Elle se regarda un instant dans son miroir cassé. La petite se demandait comment elle pouvait encore se voir à travers. Elle la suivit du regard quand elle se leva, les cheveux collants à son visage, pour se diriger vers son lit et s’y asseoir. Elle semblait vraiment ne pas aller bien. Ce n’était pas vraiment que de la couleur qu’elle ressentait mais elle comprenait qu’elle ne veuille pas laisser sortir tout ça devant elle. Elle étaient amies, pas les meilleures amies du monde. Mais assez pour se parler véritablement, sans détour.
    Quand Heaven lui indiqua d’approcher et de s’asseoir à ses cotés, elle avait doucement, comme à son habitude et s’installa sans bruit au bord du lit. Elle attendit qu’elle prenne la première la parole. Elle semblait abattue. Frédérique ne savait pas quoi faire pour elle. Elle aurait voulu l’aider, mais elle n’était pas la bonne personne pour ça. Les histoires de cœur, elle ne les connaissait pas encore. Elle allait finir par se considérer comme une sang cœur. Il fallait dire qu’elle n’avait jamais porté de sentiment amoureux pour qui que ce soit, et elle avait 15 ans quand même !


    « Daphné Greengrass… non je ne la connais pas, même ancienne Serpentard… Rapahël Gibson, oh oui que je le connais… ! »

    Heaven venait de prendre des mouchoirs sur sa table de nuit. Ce que disait Frédérique n’allait sans doute pas faire avancer les choses. Mais elle allait faire de son mieux, ça son amie pouvait en être certaine.
    Ses cheveux noués et son visage essuyait la vipère commençait deux trois détails d’explication, pas assez pour que la petite puisse dire quoi que ce soit d’utile. Elle se sentait si gauche dans ce genre d’affaire et pourtant elle voulait rester.


    « Ah… Aaah… ! D’accord… ! Je vois… Et que pense-t-il lui… ? »

    Elle voulait bien sur parler de cette ressemblance, mais aussi de ses sentiments. Ce qu’elle su bien sur que Heaven allait parfaitement comprendre. Elle avait besoin de parler de tout déballer. Tant qu’elle ne la dépeçait pas sur place ou ne lui hurle dessus, elle resterait le temps qu’il faudra assise sur ce lit à l’écouter. Et peut-être, peut-être, qu’elle allait parvenir à lui donner un conseil utile. Au moins un !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Directeur Serpentard

Parchemins : 2492
Âge : 14.02.84 ;; 29 ans
Actuellement : Professeur de potions & styliste aux 1001 Symphonies


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: Can you keep a secret ? [TERMINE]   Sam 30 Jan - 12:47

Heaven se sentait tellement nulle ! Elle qui avait l’habitude d’être la « Grande Heaven Clarks », la voilà qui était en proie au doute et à la tristesse, aux larmes et à la douleur… Cela était pathétique, et elle était bien contente que son demi-frère ne la voit pas ainsi. Le connaissant, il lui aurait fait une tête grosse comme cind cognards, et elle lui aurait mis une gifle sans regret… Et comme ça n’allait déjà pas fort entre eux, mieux valait éviter ça, hein !

« Ce qu’en pense Raphaël ? Je n’en sais rien, je ne l’ai pas vu depuis mon dernier anniversaire… Ca ne va pas fort entre nous ces derniers temps… »

Voilà près de sept à huit mois que la vipère n’avait pas vu Raphaël. Les ponts semblaient s’être effondré tous seuls, et aucun des deux n’avait tenté de les reconstruire… Et pourtant, Heaven en avait envie. Ce n’était pas parce qu’elle ne le voyait plus, qu’elle n’avait plus aucune nouvelle de lui (et qu’elle ne lui en donnait pas, par la même occasion) que tout ce qui s’était passé, pendant les vacances d’été de l’année précédente ou les vacances d’hiver de cette année s’étaient effacés de sa mémoire. Non, loin de là ! Et bien au contraire même. Elle avait besoin de lui. Si tout foirait ces derniers temps, c’est parce qu’il n’était pas là. Qu’il n’était plus là… Sans lui, elle n’était plus rien, ou du moins était-ce là ce qu’elle pensait. Car non, tout ce qu’elle éprouvait pour l’anglais n’avait en aucun cas disparu, et son absence était plus qu’agonisante… Heaven souffrait, en silence certes, mais là, il y avait eu la goutte de trop, qui avait fait déborder le vase…

« Enfin, ça ne va pas fort partout pour moi… Siegfried et moi, ça flanche, Raphaël et moi, c’est bizarre, et chez moi, c’est le bordel total… »


Ouais… Le couple qu’elle formait avec Siegfried était bancal. Il manquait quelque chose peut-être de l’amour de la part de la jolie écossaise, et peut-être une once de jalousie et de possessivité de la part de Siegfried… Ouais, ils s’étaient trouvé mais se loupaient, cela ne faisait aucun doute. Et si Heaven n’en n’avait touché mot à ses meilleures amies (que se soit Marie ou Keira), elle savait que si elle en parlait à Frédérique, elle ne le regretterait pas. La Couleuvre n’était pas du genre à répéter… Aussi Heaven pouvait être sûre que ses lamentations sont bien gardées… Et puis avec Raphaël… On ne pouvait pas dire qu’ils avaient toujours la relation « protecteur/protégée » qu’ils avaient eu depuis que la vipère était entrée à Poudlard… Oh non, bien loin de là ! D’ailleurs elle avait même plus ou moins trompé Siegfried avec son bel anglais de quatre ans son aîné, à peu près un mois et demi après s’être mise avec l’orphelin… Pas mal n’est-ce pas ?! Elle méritait d’être applaudit ! Elle avait vraiment l’impression d’être une fille complètement anormale…

Et puis au manoir Clarks-McGowan, c’était la fête aussi ! Heaven et Nathanael ne se supportaient pas le moins du monde, ils se tiraient dans les pattes dès qu’ils le pouvaient, et ne se gênaient pas pour humilier l’autre ou le faire crier comme un taré… Et généralement, chacun des essais, que se soit d’Heaven ou de Nathanael se soldait par une parfaite réussite… Et puis Heaven n’aimait pas son beau-père… Enfin, ce n’était pas son père, elle ne pouvait donc pas accepter un autre homme aussi vite ! Il lui fallait du temps pour qu’elle se mette en tête que sa mère ne le lâcherait pas… Et puis il avait fallu qu’il s’appelle Raphaël, lui aussi ! A croire que s’était dans les gênes des Lerant ça !


« Et cette Daphné… Je ne peux pas la voir… Tu sais, c’est compliqué entre Raphaël et moi, mais tout ça, c’est à cause d’elle… Si elle n’était pas là, si elle n’avait jamais existé… Tout serait plus simple et plus facile… Mais bon, elle est là… »

Ouais… Si elle mourrait d’un coup, comme ça, ça serait sûrement plus simple ! Quoi ? Siegfried était aussi un obstacle ?! Pfeuh, n’importe quoi ! Pour Raphaël, Heaven pourrait faire n’importe quoi ! Même dégager Siegfried, alors qu’ils s’étaient cherchés des années durant ! Mais bon, Raphaël était Raphaël, et Heaven en pouvait pas aller contre ses sentiments !


She says that she's never afraid, just picture everybody naked. She really doesn't like to wait. Not really into hesitation. guess who's back
 

Meilleure Serpentard 2017

Heaven Gibson

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Can you keep a secret ? [TERMINE]   Dim 31 Jan - 20:08

    Frédérique écoutait patiemment et avec attention tout ce que lui révélait Heaven. Elle était de nature curieuse. Alors découvrir toute l’histoire mais aussi une partie de la vie, de la personnalité cachée et des attentes et désirs, cela égaillait sa curiosité. Elle ne chercha à aucun moment à l’interrompre. Elle l’écoutait, sans trop la fixer non plus. Elle ne voulait pas que son regard puisse la trahir. Même si elle avait tendance à avoir un regard éternellement neutre et parfois un peu triste et lointain.
    Elle savait sa relation avec Siegfried. Elle avait, depuis sa première année, des rendez-vous de travail avec le garçon. Il se voyait au moins une fois par semaine pour travailler les potions, étant tous les deux les meilleurs élèves de Poudlard dans cette matière. C’était le cas pour elle dans toutes les matières. Mais en potion ils étaient au même niveau et bien que ça pouvait l’ennuyer au début, à présent, elle était contente de pouvoir travailler avec quelqu’un. Il comblait les questions qu’elle pouvait avoir et aurait eu du mal à répondre seule.


    « Je peux te donner un conseil… ? Tu devrais en parlant franchement avec Raphaël… Ce n’est pas à te tuer à petit feu que tout va s’arranger… Il ne doit pas le deviner tout ce qui se passe en toi… Tu n’iras jamais bien si tu ne le fais pas… Ce n’est que mon avis, si tu me le permets… »

    Et au sujet de cette Daphné, elle se doutait que Heaven aurait quelque projet pour elle…
    Pour Frédérique, elle devait aussi parler à Siegfried, même si elle voyait depuis longtemps ce couple bien trop fragile et si peu uni. Les conséquences étaient prévisibles, trop prévisible. Mais elle s’en était gardée de le leur dire ou encore d’en parler à quiconque. Elle ne parlait jamais des autres aux autres. Elle répondait aux questions qu’on lui posait, mais n’irait jamais répéter ce qu’elle savait sur les autres. Elle donnait des conseils, des avis, des suggestions, comme si elle traitait de cela comme elle traiterait un sujet en cours. Elle ne connaissait rien en amour. Elle ne pouvait pas dire qu’elle le regrettait. On ne pouvait pas regretter ce qu’on ignorait et ce qu’on avait jamais connu. Mais elle se demandait comment ça pouvait être quand on aimait et était aimé. Pas comme des amis, mais plus fort. Elle connaissait la haine. Elle se refusait la colère. Elle avait découvert la douleur et la tristesse. Mais elle n’arrivait pas à se lâcher totalement. Peut-être que ça la changerait. En mal, en bien, après tout dépendait de quel coté on se plaçait.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Directeur Serpentard

Parchemins : 2492
Âge : 14.02.84 ;; 29 ans
Actuellement : Professeur de potions & styliste aux 1001 Symphonies


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: Can you keep a secret ? [TERMINE]   Lun 1 Fév - 12:28

Heaven pensait maintenant qu’elle avait bien fait de ne pas envoyer Frédérique paître comme une mal propre. La jeune vipère l’avait laissé parlé, sans rien dire. Elle plaçait quelques petites remarques au bon moment, mais sinon, ne commentait pas le fait qu’Heaven était complètement abattue, et qu’en plus de cela elle ne savait pas sur quel pied danser et comment faire pour parler au garçon dont elle était amoureuse officieusement… Car si officiellement elle était avec Siegfried, il n’empêchait pas qu’elle était amoureuse de l’anglais de quatre ans son aîné…

« En parler à Raphaël ? Tu crois ?! Mais… On ne s’est pas vu depuis mon anniversaire… Peut-être qu’il ne veut plus me voir… Peut-être qu’il m’a… Oubliée… »

Aurait-elle raison ? Dans l’absolu, oui, parce que si Heaven était réellement amoureuse de Raphaël (et c’était le cas, elle ne savait tout simplement pas comment aborder la chose) il fallait quand même penser au fait qu’ils ne s’étaient pas vu depuis février, et qu’ils ne s’étaient même pas écrit ! A croire que ces deux là, quand il s’agissait de s’éviter, ils y arrivaient à merveille !! Déjà à Poudlard, quand la petite vipère voulait éviter le boa, elle y arrivait comme un chef ! Au moins cela était positif pour ceux qu’elle souhaitait vraiment éviter, comme Enry ou Adrien… Sooo practiiiiiise !!!!

Mais comment devrait-elle renouer avec lui ? Après tout, elle avait la clé de son appartement, et il lui avait clairement dit qu’elle avait le droit de débarquer quand elle le souhaitait, enfin, si elle pouvait prévenir avant, c’était tout de même préférable mais bon… Elle trouvait cela étrange si après tout ce temps sans se voir elle se pointait comme ça, sans prévenir… Ca ne plairait peut-être pas à Raphaël…


« Non, tu as raison, je dois lui parler… Mais comment… Je devrais lui écrire d’abord non ? Pour le demander s’il est d’accord pour qu’on se rencontre… Enfin, qu’on se voit… C’est mieux que de débarquer chez lui pendant les vacances, pas vrai ? »


Par mesure de précaution, elle demandait l’avis de Frédérique sur la chose. Oui, lui écrire éait sûrement la meilleure chose à faire… A moins qu’elle ne l’appelle… Mais l’un comme l’autre, il pouvait très bien l’ignorer complètement… Et cela, elle s’y attendait ! Revenir comme ça, comme un cheveu sur la soupe après tant de mois… C’était peut-être osé, mais elle ne tenait plus. Et si elle avait eut besoin de la brunette à ses côtés pour s’en rendre compte, cela montrait que sa fierté était parfois bien trop importante… Il faudrait qu’elle remédie à cela…

« Mais… Tu ne crois pas que… Je devrais parler avec Siegfried aussi ? Je ne sais pas comment on en est arrivé là… On est pourtant bien au début… C’est de ma faute si tout à planter… »


Parler avec son petit ami… Cela serait sûrement bien plus dur que ce qu’elle pouvait bien penser. Siegfried n’avait certes jamais montré une quelconque jalousie, mais comment réagirait-il si la vipère lui annonçait qu’elle en aimait un autre ? Ils s’étaient cherché si longtemps, s’étaient tournés autour durant des années, et alors qu’ils se mettaient enfin ensemble… Voilà que tout capotait !


« Oh Freddy, j’ai l’impression d’être un monstre, dans tous les sens du terme ! »


Une fois de plus, la vipère avait utilisé un sobriquet pour appeler sa camarade. Elle ne l’avait fait qu’une fois, lorsqu’elles s’étaient croisées dans la rue principale du Chemin de Traverse, et ne l’avait plus réutilisé depuis. Mais il était sortit tout seul, encore une fois… Mais Heaven n’avait pas tilté. Elle était bien trop préoccupée par tout ce qui trainait dans sa tête qu’elle n’était plus à un surnom près. De toute manière, elle ne risquait pas de l’appeler par un surnom blessant, vu qu’elle avait toujours apprécié la jeune vipère en face d’elle.

[649 mots]
CHOCO


She says that she's never afraid, just picture everybody naked. She really doesn't like to wait. Not really into hesitation. guess who's back
 

Meilleure Serpentard 2017

Heaven Gibson

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Can you keep a secret ? [TERMINE]   Mer 10 Fév - 22:37

    Frédérique se contenta d’acquiescer d’un signe de tête quand sa camarade lui redemanda si elle était sur qu’elle devait en parler à Raphaël. Ça oui elle en était sur car si elle ne le faisait pas, elle se rongeait les os durant un moment et ça ne fera jamais avancer ses affaires. Elle n’était pas bonne conseillère, mais elle lui disait juste ce qu’elle aurait fait si elle était à sa place. Place qu’en fait elle n’enviait pas même si elle doutait qu’un jour ça puisse l’arriver. Fallait déjà qu’on s’intéresse à elle et après on verra !
    A la suite, cette fois ci, elle fit un mouvement négatif de la tête. Elle était sur qu’il ne l’avait pas oublié. Comment on pouvait oublier Heaven. Elle trouva cela totalement impossible. Elle était unique. Une fois qu’on la connaissait, on ne pouvait pas l’oublier. Et si elle était préoccupée par ce garçon, c’était qu’il avait fait quelque chose pour y contribuer. Alors ça la persuader encore plus sur le fait qu’il ne l’avait pas du tout oublier.


    « Le prévenir est une très bonne idée… Et lui envoyer un hibou est bien sur plus sur… Même si la visite est appréciée, personne n’apprécie les arrivées à l’improviste… Et il est plus que nécessaire de parler à Siegfried avant… Il mériterait que tu lui parles… »

    Frédérique appréciait ce dernier. Il était, tout comme Heaven, la digne figure de Serpentard. Mais tout comme tout être humain, on ne devait pas le traiter à la légère. Il y avait la moindre des politesses à faire. Si elle ne l’avait pas évoqué, elle lui en aurait parlé. Elle dévisagea sa camarade. Elle se posait beaucoup de questions, trop de questions. S’interroger, elle connaissait, mais elle ne faisait de la pire des manières et ça allait finir par la ronger à force. Il était temps pour elle d’agir et de ne plus penser. Le reste viendra avec. Si elle ne faisait rien, ça pouvait devenir pire.
    Elle apprécia d’entendre à nouveau ce surnom qu’elle lui avait déjà donné quelques semaines plutôt. Elle n’en fit aucune remarque. Ça ne la gênait pas. Ça montrait que d’un coté, elle l’appréciait et solliciter son aide personnellement et elle appréciait cela de son coté.


    « Un monstre… ? Tu es plus humaine que les trois quart des gens ici… ! Tu as juste un cœur… il n’y a pas de mal à cela… C’est mieux que de ne rien ressentir… »

    Cette dernière phrase était plus la concernant qu’autre chose. En effet, ces derniers temps, elle se demandait que rester seule ne voulait peut-être pas dire qu’elle n’avait pas de cœur, ou plutôt que celui ci était fait de pierre et de glace. Qu’elle n’était pas capable de ressentir quelconque sentiment pour qui que ce soit en dehors de l’amitié et encore, celui ci n’était jamais aussi fort qu’on aurait voulu qu’il soit. Mais pas qu’elle n’appréciait personne, mais elle se méfiait. Elle n’était ni sur d’elle, ni de personne d’autre...
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Can you keep a secret ? [TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Can you keep a secret ? [TERMINE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Can you keep a secret ? [TERMINE]
» 07.Chuuut !...That's a secret ! [TERMINE]
» Secret War
» Amour secret...
» Le secret de Térabithia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 9-
Sauter vers: