AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Can you keep a secret ? [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar
Directeur Serpentard

Parchemins : 2499
Âge : 14.02.84 ;; 29 ans
Actuellement : Professeur de potions & styliste aux 1001 Symphonies


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: Can you keep a secret ? [TERMINE]   Mer 17 Fév - 12:48

Quand Heaven était entrée en première année, elle n’aurait jamais cru qu’une telle conversation aurait été possible. Après tout, même si Frédérique était une Sang-Pur, que son nom était un peu connu quand même dans la haute sphère sorcière, la vipère était tellement basée sur l’apparence qu’elle ne lui aurait probablement pas parlée. Et d’ailleurs, elle ne lui avait pas adressé la parole lors de sa première année… Mais un petit moment dans la cuisine en compagnie de la brunette avait fait changer d’avis la vipère. Frédérique était une personne très intéressante, et Heaven l’aimait beaucoup. Elle la comptait d’ailleurs dans ses amis, même si cela pouvait en choquer certains. En effet, si la vipère se rapprochait des gens uniquement pour leurs aptitudes, elle avait trouvé en Frédérique une amie sincère… Et cela faisait grandement du bien ! Plus que l’on ne pouvait se l’imaginer !

« Oui, mais imagine qu’il me repousse… Je n’ai jamais été habituée à cela, je ne sais pas comment je réagirais… Très mal, sans aucun doute… »

Ouais… Si elle perdait Raphaël et Siegfried (parce que quand même, elle comprenait tout à fait qu’elle ne pouvait mentir aussi délibérément à l’orphelin, il fallait qu’ils parlent, et que les choses se fassent, ils n’avaient pas le choix) Heaven serait probablement anéanti. Elle les aimait tous les deux, mais rien n’y faisait. Siegfried passait après Raphaël… Toujours, et à chaque foi qu’elle y pensait, elle était exécrable avec son petit ami… Alors oui, les choses devaient évoluer. Heaven devait parler à Raphaël, avant de parler à Siegfried, pour savoir ce qui advenait de leur relation. S’il désirait l’évincer de sa vie, ou s’il voulait la garder auprès de lui… Et suite à cela, peut-être qu’elle pourrait revoir les choses sous un autre angle… Après tout, si Raphaël décidait de la rayer de sa vie, il n’était plus un danger pour le couple que formaient Heaven et Siegfried… Aussi ils pourraient remonter la pente… Oui, peut-être, seulement, qui pouvait affirmer que la jeune fille serait encore en état d’aimer si il ne voulait plus d’elle ? Personne, et sûrement pas la belle écossaise ! Elle en était folle, ça elle le savait, elle l’aimait plus que Siegfried… Alors se faire ainsi jeter… Cela serait sans aucun doute mortel pour elle…


« Peut-être que tu as raison… Mais je parle, je parle… T m’as dis que tu vivais chez des moldus à cause du testament de tes parents… Tu veux qu’on en parle ? Ma mère est au courant, mais je ne sais pas si elle a déjà fait quelque chose ou pas… Aurais-tu reçu une lettre du Ministère par hasard ? »

Oui, elles avaient commencé à se livrer un peu l’une à l’autre lors de leur rencontre sur le chemin de Traverse… Mais cela ne voulait peut-être pas dire que Frédérique avait envie de parler de sa condition sociale nouvelle… Enfin, nouvelle, Heaven n’en savait rien, quoi que, Freddy lui avait dit que ses parents étaient morts dans la bataille finale, mais… De là à vouloir que leur fille réside chez des moldus ! Heaven en avait de suite parlé à sa mère, car elle la savait capable de faire quelque chose, et Ella s’était montrée très compréhensible… Mais Heaven n’avait pas eu d’échos par la suite… Peut-être que sa mère avait laissé tombé… Il faudrait qu’elle remette le sujet sur le tapis quand elle reverrait sa chère mère… En essayant de faire l’impasse sur son ventre qui serait sûrement aussi gros qu’une pastèque…


She says that she's never afraid, just picture everybody naked. She really doesn't like to wait. Not really into hesitation. guess who's back
 

Meilleure Serpentard 2017

Heaven Gibson

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Can you keep a secret ? [TERMINE]   Lun 22 Fév - 19:18

    Frédérique était contente. Si elle avait l’habitude et le plaisir de sourire, elle aurait pris la peine de le faire. Mais elle n’en laissa rien apparaître sur ses lèvres. Pas de l’état de son amie, mais d’avoir fini par se faire accepter par les plus redoutables Serpentard et surtout la plus convoitée. Elle n’avait jamais cherché à se faire amie avec elle pour ces raisons là. Elle lui trouvait quelque chose d’intéressant, d’assez intéressant pour être amie avec. Elle n’avait pas beaucoup d’amie, se comptant tout juste sur une main et la plupart ne prenait pas toujours le temps de lui parler. Circonstance de la vie. Elle avait mis 5 ans pour leur montrer qu’elle valait autant qu’eux et elle n’était pas déçue du résultat, et eux non plus sans doute. Elle n’avait pas besoin de changer de tenter de leur ressembler. Le temps avait suivi son cour et on la prenait comme elle était tout en la considérant comme l’une des leurs. Elle en était très contente.

    « Tu sais, je ne veux rien imaginer… Et tu devrais faire pareil… Tu sais, si on devait agir seulement par rapport à ce qu’on croit qu’il pourrait arriver, on n’agirait jamais… car au final ça ne se passe jamais comme on l’imagine justement… Fais ce que tu as à faire et tu verras bien… Mais comme je t’ai dis, ce n’est pas en cogitant que ça avancera et bougera pour toi… Je cogite tout le temps donc je sais ce que je dis de ce coté là… »

    Frédérique leva le regard et dévisagea sa camarade à travers les verres de ses lunettes. Elle semblait moins désespérée qu’un peu plus tôt et ça lui faisait toujours aussi bizarre que de se dire qu’elle n’était pas aussi forte que l’image qu’elle avait pu se faire d’elle. Elle avait toujours voulu lui ressembler de par cette force qu’elle dégageait d’elle. Pas que ça aille tant changer, mais elle se disait qu’elle était plus proche d’elle, de lui ressembler, qu’elle ne le pensait. Elles s’étaient parlées après un hasard, une rencontre même bien étrange. La petite n’avait pas cherché à être différente face à elle. Au contraire, elle était restée totalement naturelle et simple. Mais ce qui arrivait à Heaven lui échappait. Pour ça, elle ne risquait pas de lui ressembler vu qu’elle ne risquait pas de vivre de telles choses avant un bon moment. Elle avait encore du mal avec ses propres sentiments, pensant toujours avant de laisser sortir son ressenti.

    « Mais tu sais que j’ai toujours raison… ça ne me dérange pas que tu parles… Je suis contente d’avoir pu t’aider, même implicitement… »

    Elle se contenta seulement de hocher la tête pour montrer son contentement, il ne fallait pas lui en demander beaucoup non plus.
    Elles en vinrent à parler de Frédérique. Sujet difficile surtout qu’elle ne parlait absolument jamais d’elle. Alors elle allait sûrement avoir du mal. A moins de parler d’elle à la 3ème personne, mais ce n’était pas non plus une solution. Elle prit le temps de réfléchir, de travailler ses mots avant de se lancer dans une réponse qu’elle pouvait juger convenable. Quand elle reprit la parole, ses mots furent toujours aussi posée, réfléchie et calme. Ses yeux ne parvinrent pas à se poser sur quelque chose. Le regard pouvait trahir, et si elle arrêtait son regard, elle se concentrerait dessus et ne réfléchirait plus aussi bien. Elle agissait presque comme une automate même si ça ne se ressentait pas au niveau de sa voix.


    « Vivre, c’est un grand mot… Comme tu le sais, je suis obligée de passer tous mes grandes vacances dans une famille Moldu jusqu’à ma majorité où je pourrais réemmenager dans la maison de mes parents que j’ai hérité… Pour les autres vacances, je suis autorisée à rester à Poudlard…
    J’ai attendu tout l’été une réponse de ta mère… Donc non, je n’ai rien reçu…
    Alors en parlez… Qu’aimerais-tu que je te dise… ? »


    Sa question n’était ni de l’agacement, ni de la colère, mais plutôt du dépit. Frédérique se leva. Elle fit quelques pas lents dans la pièce et comme elle ne savait pas quoi faire de ses mains, elle les fourra sans ses poches de pantalon. Son regard se portait à présent sur la pointe de ses pieds. Un pas, un second pas, un troisième. Ses talons plats claquaient portant sur le sol. Elle se sentait nerveuse, stressée, perdue. Parler d’elle n’était pas une chose facile pour elle. Elle n’avait aucune difficulté de parler de magie, de son histoire, de ses sorts. Tout ça elle le connaissait par cœur et pouvait le tourner dans tous les sens. Mais elle, elle ne se connaissait même pas, alors elle ne savait pas vraiment quoi faire...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Directeur Serpentard

Parchemins : 2499
Âge : 14.02.84 ;; 29 ans
Actuellement : Professeur de potions & styliste aux 1001 Symphonies


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: Can you keep a secret ? [TERMINE]   Mer 24 Fév - 23:11

Heaven était contente d’avoir pu livrer ainsi ce qu’elle avait sur le cœur. Frédérique savait parfaitement se comporter. Elle faisait des commentaires pleins de sagesse et ne cherchait pas à rabaisser la jeune femme. Aussi, elle la trouvait terriblement apte à l’écouter. Bon, d’accord elle n’avait pas sorti tout ce qu’il y avait de collector sur elle, mais peut-être était-ce parce qu’elles n’étaient pas assez liées encore… Peut-être qu’avec le temps, et d’autres conversations à cœur ouverts, elle finirait par tout lui dire. Se confesser sans pour autant aller à la messe, bien que Marie se porterait sûrement (et cela ne faisait même aucun doute) volontaire pour l’accompagner…

Mais voilà qu’elles avaient assez parlé de la vipère de cinquième année super désirée et tout le blabla. Il fallait maintenant parler de la vipère de cinquième année timide et renfermée… Et si Heaven lui parlait, ce n’était pas parce qu’elle voulait se rapprocher de Freddy pour ce qu’elle valait, mais bel et bien pour ce qu’elle était. Si tout le monde la pensait uniquement axée sur l’apparence et la richesse, les gens se trompaient (Siegfried, tu me lis ?! C’est pour toi ! #ZBAFF#). Frédérique était une fille bourrée de talent, certes, mais elle était également une fille qui avait besoin d’être écoutée, et qui savait écouter…. Ce qui était une aptitude sublime !

« Je ne comprend pas… Je lui en ai parlé pourtant, à croire qu’elle a la tête ailleurs ! Je lui en reparlerais, pas question de te laisser dans cette situation… Tu sais si une famille serait prête à t’accueillir ? Peut-être que cela peux aider… »

Heaven était inquiète pour son amie. Si elle continuait à être dans cette famille, elle allait être conditionnée moldus ! Beurk quoi ! Bon, okay Heaven avait passé une semaine chez des moldus, mais son petit-copain était sorcier ! Né-moldu, mais sorcier ! Et puis elle avait trouvé comment passer le temps ! Pas de la meilleure façon, certes, mais bon… Sur le coup, voilà quoi !

« Explique-moi ce… Ce qu’ils te font endurer… Pourquoi ne peuvent-ils pas te laisser habiter une chambre du Chaudron Baveur ? Ca pourrait-être possible… Et puis, tu serais sous la surveillance du barman… Mais peut-être cela est-il trop dangereux ? Le ministère rôde partout… Mais Dumbledore aurait été contre un tel bridage… Tu ne peux même pas t’exercer correctement ! »

Oui, Heaven ne comprenait pas. Peut-être parce qu’elle vivait une chose totalement différente, parce que sa mère à elle était toujours en vie, et qu’elle avait retrouvé l’amour en la personne de Raphaël… (C’est dans les gênes je vous, dans les gênes !) Mais pourquoi une si bonne élève ne pouvait-elle pas être confiée à sa famille ou à une autre famille de sorciers ? Elle avait tellement de capacités ! Il était horrible de la brimer ainsi ! De la contenir de la sorte alors qu’elle avait un potentiel phénoménal qui se devait d’être exploité, travaillé et amélioré !

Heaven rageait intérieurement. Elle ne comprenait pas pourquoi sa mère n’avait pas contacté son amie… Heaven lui avait pourtant bien dit que sa situation précaire (si si, vivre chez des moldus c’est être dans une situation précaire ! Surtout pour un Sang-Pur !!!) et qu’il était urgent de la faire sortir de là ! Ce n’était pourtant pas bien compliqué à comprendre ! Il fallait qu’elle fasse quelque chose et vite ! Mais à croire que sa teinture blonde avait affecté ses neurones… Et bien sa mère allait vite avoir des nouvelles de sa fille par courrier ! Dommage qu’elle ne pouvait pas envoyer de beuglantes elle ! Sinon Ella se prendrait un bon savon digne de la vipère qu’était sa fille !


She says that she's never afraid, just picture everybody naked. She really doesn't like to wait. Not really into hesitation. guess who's back
 

Meilleure Serpentard 2017

Heaven Gibson

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Can you keep a secret ? [TERMINE]   Jeu 25 Fév - 19:39

    « Oui… je ne doute pas que tu en ai parlé à ta mère… Mais mon cas ne doit pas répondre à une priorité… Ils ont suivi un stupide testament… Cela doit demander quelques manigances pour casser cela… »

    La jeune Serpentard venait de s’arrêter de déambuler dans la pièce afin de réfléchir à la question que venait de lui poser son amie. Elle ne croisa toujours pas son regard, l’évitant même afin de ne pas craquer. Elle était à bout avec cette histoire et elle avait toujours sur se montrer forte malgré son allure frêle et fragile.

    « Une famille prête à m’accueillir… ? Pas à ma connaissance…
    Dumbledore ne se serait pas occupé de mon cas… Je n’ai pas une importance digne qu’on s’y occupe…
    Le pire c’est que j’ai une maison, mais il faut à tout pris qu’on me surveille… comme si moi j’avais besoin de surveillance… je dois être cent fois plus mature que les trois quart des gens ici… ! »


    Frédérique savait que si elle était plus ouverte aux autres, elle aurait tellement d’amis que justement elle ne saurait chez qui aller. Mais là c’était tout le contraire. Elle en avait si peu qu’elle n’osait demander à aucun d’entre eux si ils étaient disposés à l’héberger durant au moins les vacances d’été afin qu’elle ne soit plus obligée d’aller chez des Moldus jusqu’à sa majorité. Encore deux ans à vivre dans cette situation. La prochaine fois, plus ça allait, plus elle avait du mal à ne pas utiliser sa magie et parler de magie en leur présence. C’était dur, très dur pour une personne comme elle qui était passionnée par la magie et qui n’arrivait pas à passer un seul instant à penser magie. Alors ne pas pouvoir ouvrir un seul livre de magie durant deux longs mois l’avait rendu malade. Si malade qu’elle avait fugué tous les soirs durant les deux dernières semaines. Elle n’en pouvait plus, elle suffoquait, elle étouffait, elle en avait eu la nausée. Comme lors d’un état de manque.

    « Ce qu’ils m’ont fait endurer… ? Leur vie de Moldu tout simplement…
    Dans notre monde, je suis l’élite de notre école… On n’a rien à en redire de mes compétences et de mes connaissances… Je suis Frédérique LeeRoy et j’ai été interdit de magie durant deux longs mois… ! Je ne pouvais même pas lire un seul de nos livres… Tout tout m’était refusé… Ils ne connaissent rien de notre monde… On me regarde comme si j’étais un monstre comme si s’était moi qui était malade… Je ne leur parle pas, je n’ai rien à leur dire et ils n’ont rien à m’apporter sauf du mépris et du dégoût… Si encore j’avais atterri dans une famille Craquemolle, ça irait car ils seraient dans la confidence… mais là j’ai cru atterrir dans un autre univers… !
    J’ai passé mes journées devant leur télévision… j’en avais mal à la tête… Je vais finir parfaitement abruti à force… Ils passent leur temps sur l’ordinateur même pour faire une simple pâte à Pancake… ! A croire qu’ils ont perdu toute notion d’imaginaire, de fantaisie… Ils ne croient pas en la magie et considère les sorciers comme des charlatans tout droit sorti des livres… Ils ne savent plus réfléchir… Tout est conditionné… Leurs métiers et leurs études sont d’un ennui… Ils sont stressés, vite agacés, toujours malades… Il n’y a pas d’ambition, pas de discutions… Je suis passée pour une sauvage car je ne savais pas répondre à ce qu’on me demandait… Je ne sais pas ce que sont des cinémas… je ne connais pas les règles du football… J’angoisse quand on me dit de prendre leur métro…
    Le pire c’est que mes parents ne me manquent pas, c’est ma vie de sorciers qui m’a manqué… »


    Frédérique se mit à pleurer. A Poudlard, elle était dans les élites. Elle savait tout, elle était brillante. On ne doutait pas de ses capacités et peu oser se confronter à elle au niveau de l’intellectuel. Elle avait été une sportive compétente, stratégique. Mais trop de chose lui arrivait d’un coup ses derniers temps. Elle qui n’aimait pas vraiment à se mêler aux ennuis et aux autres, elle commençait à en être entourer. Elle changeait et ça aussi la désorientait. Et là, elle était perdue et quand on était de nature pessimiste, ça n’aidait pas…
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Directeur Serpentard

Parchemins : 2499
Âge : 14.02.84 ;; 29 ans
Actuellement : Professeur de potions & styliste aux 1001 Symphonies


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: Can you keep a secret ? [TERMINE]   Lun 1 Mar - 13:00

Heaven était relativement choquée de la façon dont la petite vipère à ses côtés était traitée. Vivre dans une famille de moldus durant les deux mois d’été, sans qu’elle ne puisse dire quoi que se soit et bosser ses cours était tout simplement impensable pour la vipère écossaise. Et quand Frédérique la contra pour Dumbledore, Heaven eut soudain une vague de colère. Dumbledore était un grand homme et se souciait énormément de ses élèves ! Aussi elle prit la parole :

« Freddy… Quoi qu’on ai pu dire de Dumbledore, et je ne le portais pas spécialement dans mon cœur hein, il a toujours été là pour les personnes qui en valait le détour… Regarde Potter et ses deux compères, il était toujours là pour eux. Tu-sais-qui… Quand il était élève avant nous aussi était sous son aile… Je veux dire… Tu n’as pas à te sentir inférieure aux autres… Ni même à moi… Et ne me ment pas, je sais que tu le pense… »

Oh oui ! Ce n’était un secret pour personne que Frédérique (ou n’importe quelle autre fille) enviait Heaven. Elle était jolie, le savait, elle avait de l’assurance à revendre, et tout ce qu’elle avait beau mettre lui allait… Même si c’était des haillons ou des sacs poubelles… Et indéniablement, elle était une des filles les plus désirées des Serpentard… Peut-être pas de tout Poudlard, ceux extérieurs aux Serpents ayant des goûts à remettre en question, mais dans le nid de Serpent, c’était bien l’une (voire la) des filles les plus désirée et voulue.

Cependant, Heaven ne reprochait rien à la brune, enfin, quand même, elle aurait préférée qu’elle soit plus sûre d’elle-même et qu’elle n’ait pas de quoi se morfondre à ne pas ressembler à la vipère insupportable (c'est-à-dire Heaven). Et quand son amie lui compta son histoire, ce qu’elle avait vécu pendant les vacances d’été, Heaven était totalement choquée. Elle connaissait certaines choses citées par sa camarade, mais c’était uniquement à cause de son père, qui les avaient emmenés, Heaven et son frère jumeau pour leur apprendre un peu la vie des moldus.


« Ils ne savaient rien de rien ? Je pense que c’est possible qu’on te transfert dans une famille de Craquemols, crois moi, ma mère va te contacter d’ici peu, d’accord ? »

Et là, il se produisit la chose dont Heaven se méfiait et s’attendait le moins. Frédérique LeeRoy, connue pour être dans l’élite des Serpentard (et de Poudlard en général), celle qui ne montrait rien de ses émotions (et qui n’en n’avait peut-être pas, à ce qu’elle laissait comprendre), s’était mise à pleurer au centre du dortoir qu’occupait Heaven… La vipère écossaise n’attendit pas cent ans pour se lever de son lit et aller prendre la petite brune aux cheveux bouclés dans ses bras. Elle avait besoin de pleurer, c’était normal, avec ce qu’elle vivait durant les grandes vacances, cela ne pouvait pas être autrement. Et la jeune fille se contenait sûrement depuis bien longtemps. Alors forcément, il fallait que cela sorte un jour.. Et comme les deux jeunes filles venaient de se confier l’une à l’autre, Frédérique n’avait pas à avoir peur. Heaven n’allait pas se moquer d’elle, loin de là. Heaven elle aussi avait pleuré des heures durant suite à la mort de son père… Et devant Raphaël, elle avait craqué, elle avait laissé ce sentiment horrible de vide dans son cœur se voir…

[568]


She says that she's never afraid, just picture everybody naked. She really doesn't like to wait. Not really into hesitation. guess who's back
 

Meilleure Serpentard 2017

Heaven Gibson

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Can you keep a secret ? [TERMINE]   Mar 2 Mar - 18:19

    Ce fut comme instantané. Elle s’était mise à pleurer et Heaven n’avait pas tardé pour venir la prendre dans ses bras ce qui eut pour effet de provoquer un sursaut chez la petite. C’était la seconde fois dans la semaine qu’on lui exprimait ainsi de l’affection et cette marque de tendresse. Mais elle ne supportait pas qu’on la touche. Même si elle avait admis une personne en tant qu’ami, elle n’arrivait pas à laisser quiconque entrer dans son espace. Ses larmes se calmèrent instantanément et elle se dégagea vivement pour reculer comme paniquer. Elle venait se rendre compte qu’elle avait laissé exploser une émotion et qu’en plus on en avait peine.
    Son amie allait sans doute la regarder bizarrement mais qu’importe. Elle ressentait à chaque fois plus qu’un gêne, comme un étouffement. Elle n’avait jamais su faire de câlins à ses parents, elle n’y était jamais parvenue sincèrement. Alors là s’était pire avec les autres. Même si elle avait eu une sensation d’agréable allégresse dans les bras de Maureen, elle ressentait comme une pointe quand les deux jeunes filles l’avaient fait. En tant normal, elle ne montrait jamais ses sentiments ni ses états, comme si elle n’avait pas de cœur, pas d’âme. Elle enfouissait tout au fond d’elle et s’était forgée comme une forteresse impénétrable tout autour d’elle. Et voilà que cette année en plus qu’on la prenait dans ses bras, on s’intéressait à son petit cas et en pire elle s’était mise à pleurer. Son orgueil en avait pris un coup et elle ne supportait pas être prise en pitié ni qu’on lui fasse des gentillesses. Elle voulait qu’on la prenne aussi fortement et durement qu’elle voulait l’être. Siegfried était l’un des rares à le faire et ce qui la renforçait de plus en plus.
    Elle ne voulait pas Heaven le prenne mal, mais elle se sentait toujours aussi atteinte quand on la touchait.


    « Non non ils ne savent rien des sorciers… Ils pensent que je vais dans un orphelinat… Le testament de mes parents a bien été suivi… Il y a écrit qu’il fallait que je sois confiée à des familles Moldu et non pas des familles Craquemols… Ils ont suivi les consignes à la lettre… Je te fais confiance, ta mère doit être en train de s’assurer que je sois dans une famille comme il faut avant de me le dire et me donner de faux espoir… »

    Les traces des précédentes larmes de Frédérique étaient toujours visibles sur ses joues. Son visage qui d’ordinaire n’exprimait que neutralité et détachement, ces marques lui donnaient un peu air attendrissant et humain. Et derrière ses lunettes, ses yeux continuaient à briller. Elle savait que ses larmes n’avaient rien avoir avec de la tristesse. Elle avait eu des larmes de rage. Une rage contre ses parents qui l’avaient abandonné. De la rage contre cette famille d’idiots dans laquelle on l’avait placé. De la rage contre elle même de ne pas apprécier les choses simples de la vie comme l’amitié ou des câlins affectueux.
    De sa main droite, elle se frottait le bras gauche comme si elle voulait chasser toute ses impressions. N’importe quel psy aurait interprété cela comme une enfant battue ou violée. Mais elle n’avait subi rien de ça, au contraire, elle avait toujours eu beaucoup d’affection. Peut-être trop. Mais son comportement n’était pas explicable.
    Si Frédérique n’avait pas été prise de crise de larmes, elle lui aurait dit le fond de ses pensées sur Dumbledore. Elle ne pouvait pas expliquer pourquoi, mais elle ne l’aimait pas. Et ce Potter lui sortait par les trous du nez, ce qui n’était pas mieux. Mais au lieu de ça, elle haussa juste les épaules tout calmant ses larmes. Mais tout ça n’arriva pas.


    « Je ne me sens pas inférieure à quiconque quand il s’agit de connaissance… Mais j’ai mis tant de vertu à développer cela que j’ai trop longtemps négligé le reste et je ne sais pas comment m’y prendre pour rattraper tout ça… ! »

    Elle voulait se dégager de tout ça, elle voulait continuer à être cette élite, mais elle voulait changer de comportement. Elle était restée trop longtemps solitaire que ça l’avait affecté psychiquement. Elle ne savait pas se confier, mais elle savait écouter, rassurer et aider. Elle ne savait pas ressentir, et pourtant elle le faisait inconsciemment. Et pire, elle ne savait toujours pas aimer. Elle trouvait que l’amour était comme du poison qui consumait les gens au point de leur faire des erreurs qui auraient pu être évitée si elles avaient été réfléchi. Et pourtant, l’autre jour, toujours dans cette étrange semaine, elle avait tenu tête Siegfried au sujet d’amour.
    Alors qu’elle avait gardé son regard clos, fixé vers le sol des dortoirs de Heaven, Frédérique releva les yeux et les plongea dans ceux de son amie.


    « Tu m’aiderais… ? »






808 mots
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Directeur Serpentard

Parchemins : 2499
Âge : 14.02.84 ;; 29 ans
Actuellement : Professeur de potions & styliste aux 1001 Symphonies


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: Can you keep a secret ? [TERMINE]   Mer 3 Mar - 15:24

Frédérique avait rapidement repoussé Heaven, se libérant facilement de son étreinte. En même temps, avec la force de moineau qu’Heaven avait, ce n’était pas bien difficile de se débarrasser d’elle… Elle ne pouvait donc forcer personne à faire quelque chose qu’il nedésirait pas, et encore moins agressé les gens avec ses petits bras (hein Raph ?!). Cependant, la réaction de sa camarade ne vexa pas la brunette. Elle en avait tellement l’habitude avec Siegfried qu’elle ne s’en formalisait même plus, mais Frédérique allait elle aussi devoir faire un gros travail sur les contacts humains, car qu’elle le veuille ou non, ils étaient omniprésents dans le monde dans lequel elle vivait.

« Ne t’inquiète pas, je vais suivre ça de très près ! »

Un clin d’œil, et hop, l’affaire était close. Car parler de sa mère n’enchantait pas Heaven, même si elle l’adorait plus que tout au monde. Mais cela lui passerait un jour, elle faisait juste la tête parce qu’elle était sûre qu’on lui cachait quelque chose, et cela ne lui plaisait pas particulièrement. Et tandis que Frédérique répliquait quand au fait qu’elle ne sentait inférieure à personne sur le plan des connaissances, Heaven la laissa parler. Elle n’avait jamais dit que la demoiselle était inférieure à elle, ou même qu’elle la trouvait inférieur aux autres, loin de là, mais elle savait que sur le plan physique, Frédérique le pensait. C’était comme ça, elle le savait voilà tout, mais elle était là pour l’aider !

Puis vint le moment super important. Frédérique sollicita l’aide de la vipère anglo-américano-écossaise (ouah le truc à rallonge…) et le visage de cette dernière s’éclairçi en un rien de temps. Haha, Frédérique savait donc qu’elle ne pourrait pallier à ce qui lui manquait toute seule ! C’était une bonne chose, car Heaven se voyait mal la laissé se débrouiller toute seule, comme une grande, alors qu’elle n’avait aucune base… Elle avait besoin d’aide, c’était clair comme de l’eau de roche !


« Freddy, les amis sont fait pour ça non ? »

La vipère avait repris place sur son lit, lançant un « Réparo » sur le miroir (il était temps) et laissa les morceaux se recoller tous seuls. En quelques secondes, le miroir était tel quel, comme si rien ne l’avait jamais atteint. Heaven avait été tenté de lancer le petit poignard que Myrielle lui avait offert lors de l’été, mais Myrielle lui avait assuré que sans entrainement, il ne pourrait toucher sa cible… Tant pis, enfin, quoi qu’un miroir n’était pas une cible vivante, ça aurait peut-être marché. Puis plantant son regard vairon sur sa camarade de Serpentard debout au milieu de la salle, les yeux encore rougis par la crise de larmes qu’elle avait eue, Heaven prit la parole, d’une voix calme, mais presque enjouée… Elle allait sans aucun doute se livrer à ce qu’elle aimait le plus, des essayages et tout le tralala qui suivait !

« Alors, dis moi, par quoi tu veux commencer ? Tu me dois toujours une soirée en boite je te rappelle… »

La vipère esquissa un sourire malicieux à sa camarade. Et oui, elle lui avait dit la dernière fois qu’elles s’étaient rencontrées sur le Chemin de Traverse qu’un jour elle l’emmènerait dans une soirée, toutes les deux, rien que toutes les deux, et elles s’éclateraient comme des folles ! Et Heaven tenait toujours sa parole (ou presque) et elle allait forcer Frédérique à l’accompagner, même si elle n’en n’avait aucunement l’envie, elle allait la relooker, en faire une bombe atomique (mais moins qu’elle quand même, respectons le maître un peu !) et Freddy ne voudrait jamais plus rechausser les fringues de garçon qu’il lui arrivait de porter, parole de Clarks !


[618]


She says that she's never afraid, just picture everybody naked. She really doesn't like to wait. Not really into hesitation. guess who's back
 

Meilleure Serpentard 2017

Heaven Gibson

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Can you keep a secret ? [TERMINE]   Jeu 4 Mar - 18:07

    Frédérique n’ajouta rien au sujet de ses vacances d’été, de sa mère et la possibilité de changer de famille. Elles avaient fait le tour du sujet et il n’y avait rien à y redire. Elle faisait tout simplement confiance en son amie pour la suite des démarches. Et puis elle finissait par aimer bien qu’on l’appelle Freddy. Personne jusque là n’avait osé lui donner un diminutif, trop flagrant, ou un surnom. Et le fait qu’elle le fasse la conforter sur le fait qu’elles étaient de vraies amies.

    « Jusque là, je n’apportais pas d’importance en l’amitié… Donc je ne sais pas encore comment doivent agir des amis… Je me suis toujours dis que je n’étais pas faite pour les rapports humains mais plutôt pour les activités cérébrales et qui ne demandaient aucune démarche personnelle…Mais je suis en bonne voie non… ? »

    Elle voulait se rassurer. Elle n’était pas si pessimiste que ça. Elle était juste défaitiste. On pouvait être brillante et ne pas croire en soi. Elle savait qu’avec les livres, elle ne pouvait pas être déçue. Alors qu’on ne pouvait pas se fier en l’être humain. Mais qu’en savait-elle au final ? Elle ne laissait exprimer que son esprit avec ce qu’elle en avait lu dans des livres toujours. Mais elle n’avait jamais été assez confronté aux autres pour en être sur. En fait ce dont elle avait le plus peur s’était d’avoir mal à cause de quelqu’un. Elle, qui s’était tout sentiment et émotion jusque là, ne voulait à présent pas être confronté à eux. Ce qui s’était passé un peu plus tôt l’avait travaillé de l’intérieur et elle n’aimait pas vraiment ça. Mais à force de rester neutre à tout, elle en était devenue fragile et elle ne se sentait pas prête au monde extérieur qu’elle devait à présent affronter plus tôt que prévu. Elle devait se dire que ressentir lui permettrait d’être plus forte. Et elle aimait à se savoir la meilleure, ce qui la motivait.
    Heaven revint à parler de la sortie en boite qu’elle lui avait quasiment imposé quand elle s’était croisée sur le Chemin de Traverse courant Aout. La petite LeeRoy n’en était toujours pas motivée mais elle sentit dans les paroles de son amie qu’elle n’allait pas vraiment avoir le choix.


    « En boite… ? Oui oui nous en avions parlé… Peut-être pour le Nouvel An… ça me permettra de sortir de Poudlard durant les vacances… Mais il faut déjà que je survive au Bal de Noël… C’est la première année que je m’y rends… Il faut dire qu’avant, on ne m’y avait pas invité… »

    Une heure qu’elle n’avait pas pensé à Maureen. C’était déjà pas mal pour ses derniers jours, surtout depuis qu’elle lui avait parlé. Et parler du bal la fit revenir dans ses pensées. Et bien sur, comme d’habitude, elle ne laissa rien paraître sur son visage.
    Alors que sa camarade Serpentard venait de reprendre place sur son lit, Frédérique fourra ses mains dans les poches de son pantalon d’uniforme. Sa chemise n’était pas embrayée et sa cravate était largement desserré. Elle n’avait pourtant rien d’un garçon manqué. Elle ne savait pas monter aux arbres ni se battre sans sa baguette. Mais elle adorait le Quidditch. Elle n’était juste pas coquette et ne faisait pas attention à elle. Et elle se n’était pas sa faute si elle se sentait bien plus à l’aise dans un pantalon, même en été, et qu’elle trouvait plus class de porter une chemise. Mais dans le regard qu’avait plongé Heaven dans le sien, elle put lire qu’elle n’allait pas rester longtemps dans cette tenue…




602 mots
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Directeur Serpentard

Parchemins : 2499
Âge : 14.02.84 ;; 29 ans
Actuellement : Professeur de potions & styliste aux 1001 Symphonies


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: Can you keep a secret ? [TERMINE]   Ven 5 Mar - 11:29

Si Heaven n’avait pas été vexée par la réaction de Frédérique lorsqu’elle l’avait prise dans ses bras, il n’empêchait pas que cela pouvait être grandement mal pris par d’autres personnes. Qui, Heaven n’en savait rien, elle ne savait pas vraiment qui étaient ou non les amis de la couleuvre en face d’elle, même si elle savait qu’elle bossait ses potions avec son mec à elle, mais bon…

« Hum, oui, enfin, il va te falloir faire des montagnes d’efforts, mais si un asociale comme Siegfried a réussit, je pense que tu le peux aussi, et plus rapidement… »

Bon, okay, pour le coup Heaven n’était pas très sympa avec son petit copain (bientôt ex petit copain, vu qu’ils s’évitaient plus qu’ils ne s’embrassaient ces derniers temps) mais elle avait tout de même raison ! Siegfried détestait les contacts physiques lorsqu’il avait été possédé ou un truc du genre par Evan Hardlex, un vilain mangemort qui avait voulu la vie de la jolie brune rien que pour éviter de se faire choper. Résultat il s’était fait bouffer par un détraqueur, et hop, Heaven était donc tranquille… Ou presque, parce que les deux jeunes ados, même s’ils s’étaient plus que rapprochés (après tout, ils sortaient ensemble par Salazar !) il restait tout de même plutôt distant… Ce qui n’était pas pour être positif pour leur couple.

Mais bon, là n’était pas le sujet. Quand Heaven parla de la petite virée en boite, Frédérique proposa le nouvel an. Alors, là, il y avait deux problèmes. De un, le nouvel an, c’était dans deux mois, même un peu plus, et de deux, Heaven avait toujours toutes ces réunions de famille de Sang-Pur, et elle ne pouvait pas les larguer pour une sortie en boite… Sa mère l’aurait tout simplement trucidée sur place si elle avait osé faire cela. Mais elles pourraient très bien sortir lors des vacances d’hiver, ça ce n’était pas impossible du tout ! Et s’il le fallait, Heaven la trainerait par la peau des fesses dans le club le plus branché de Londres, après l’avoir entièrement relookée !


« Je suis obligée de rester avec ma famille pour Nouvel An… On se réunit tous, je ne peux pas les laisser comme ça… Mais moi je n’ai pas besoin d’un jour spécial pour aller en boite, si j’en ai envie, je sors… »


Elle adressa un regard tout désolé à la jeune fille en face d’elle, et laissa la chose se passer. Mais bon, il fallait la comprendre la demoiselle, elle ne pouvait pas larguer sa famille le jour du Nouvel An… Et même si Frédérique n’avait plus ses parents, Heaven était sûre qu’elle pourrait comprendre. En plus, c’était l’occasion pour Heaven de voir ses cousins italiens qui venaient en Angleterre tout spécialement pour l’occasion ! Et comme elle ne voyait que très peu Vivien et Nathan, il était tout simplement impossible pour elle de laisser tomber cette fête… Et avec un peu de chance, elle verrait peut-même ses petits cousins, Candys et Noé ! Une chance à ne pas louper !

« Freddy, le bal est dans deux mois, ne me dis pas que tu y penses déjà ? Moi je n’irais pas de toute manière, mais bon, ça ne sers à rien d’y penser deux mois plus tôt… Et il y a encore les vacances de la Toussaint, tu pourrais très bien changer d’avis lors de ces vacances… »


Le ton de la vipère sonnait comme un léger reproche, mais la vipère elle-même ne pensait pas au bal de Noël. Simplement, quand sa camarade en avait parlé, Heaven avait décrété qu’elle n’irait pas. Elle allait sans aucun doute se séparer de Siegfried, et si cela lui donnait la quelconque occasion de voir Raphaël, pour peu qu’il accepte toujours de voir la petite vipère, elle préférait le voir plutôt que de voir des manchots serrés dans des robes et des smoking…

« On va faire comme ça : je te surveille une ou deux semaines, je regarde tout. Tes fringues, comment tu te portes, comment tu te comportes… Et je te fais un bilan, et après on commence la torture ! Mais pour aujourd’hui, je te laisse souffler, je vais aller envoyer une lettre à ma chère mère… A plus Freddy ! »


Sur ces derniers mots, dont Heaven ne savait aucunement l’impact qu’ils auraient sur Frédérique, elle quitta la pièce, non sans lui avoir adressé un petit signe de la main. En descendant, elle espérait ne pas croiser Marie, qui allait lui poser un milliard de question si ce n’est plus, et elle se rendit immédiatement dans la volière, après bien entendu, s’être assurée qu’elle avait de quoi écrire. Elle espérait également que ses paroles auraient un certain impact sur la brune aux lunettes, mais il ne fallait peut-être pas trop en demander hein…

[804]
[Terminé pour Heaven]


She says that she's never afraid, just picture everybody naked. She really doesn't like to wait. Not really into hesitation. guess who's back
 

Meilleure Serpentard 2017

Heaven Gibson

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Can you keep a secret ? [TERMINE]   Dim 7 Mar - 22:55

    « Oui c’est sur que je vais devoir faire des efforts… Le pire sera par où commencer… »

    Non en fait le pire pour elle était de ne plus autant agir que par son esprit mais par ses impulsions, par ses sentiments et ses émotions. Et pour arriver à cela, elle devait déjà laisser ses émotions sortir. Pas d’un point de vu démesuré mais juste un peu. Un léger sourire, une mine triste, une voix un peu plus haute que la normale pour exprimer de la colère. Elle pouvait faire ça… en théorie oui. La pratique allait se montrer bien plus compliquée. Déjà elle se devait de remonter à la source de ses problèmes et savoir pourquoi elle était ainsi et comment le vaincre. Un peu comme on luttait contre ses maux.

    « Je comprends que tu dois rester avec ta famille durant les fêtes… Je vais rester à Poudlard, c’est mieux qu’une autre, ou la même famille Moldu… »

    Non en fait elle ne lui en voulait pas. Pourquoi lui en voudrait-elle de devoir rester avec sa famille ? Si elle en avait encore une, c’était aussi ce qu’elle aurait fait. Ou pas. Ce qui était sur, s’était qu’elle allait avoir Poudlard pour elle toute seule, ou presque, et qu’elle allait pouvoir profiter de certains privilèges. On disait que rester au château durant les vacances permettaient de se rapprocher des professeurs. Elle était déjà la chouchou de certains, elle pourrait peut-être obtenir des réponses dans certains domaines. Réponses qu’on n’avait pas en temps normal.

    « Quand tu veux alors pour aller en boite… »

    Plus tard sera le mieux alors hein ?
    Car bien que ça l’arrange qu’elles ne puissent y aller pour les fêtes de fin d’année, ça ne l’accommodait pas qu’elles puissent y aller n’importe quand dans l’année, comme ça, presque sans prévenir. Elle aimait bien savoir les choses à l’avance, surtout quand il s’agissait de ce genre de chose !


    « Oui je sais que c’est dans deux mois mais justement… il y a que… »

    Mais elle ne put finir sa phrase au sujet du bal de Noel. Heaven venait de se lever de son lit protestant qu’elle devait envoyer une lettre à sa mère et Frédérique choisit de s’interrompre. La prochaine fois, elle lui en parlerait. Oui voila et elle lui demanderait son avis sur… sur ça. Elle devait changer, oui, mais elle devait avoir aussi des réponses à ses interrogations. Elle allait déjà penser à tout ça et après elles reparleront. Et puis son amie lui promettait de lui faire un rapport de tout ce qui n’allait pas et ça risquait de faire une très longue liste et elle allait en avoir pour un moment. ça ne la dérangeait donc pas et n'en eut aucune réaction. Pas plus que d'habitude en fait.
    Elle sortit à la suite de son amie qui avait retrouvé le sourire. Elle dévalait déjà les escaliers des dortoirs alors que elle, elle les descendait de son air nonchalant. Elle eut à peine le temps de la saluer qu’elle avait déjà disparu. Elle fourra ses mains dans ses poches. Elle allait avoir du boulot, ça s’était sur. Mais pour l’instant, qu’on ne touche pas à sa façon de s’habiller !


540 mots
[Terminé pour Frédérique]
SAPIN
TOUT COMPTE
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Can you keep a secret ? [TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Can you keep a secret ? [TERMINE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 9-
Sauter vers: