AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Pour un bout de tarte [PV Emma]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Pour un bout de tarte [PV Emma]   Lun 11 Jan - 11:31

Comment dit-on déjà? Le temps passe, les gens changent. C'est inévitable. Inéluctable. On ne nous donne pas le choix. On évolue, c'est dans nos gènes. C'est la continuité des choses qui veut ça. Et Ethele Val n'échappait pas à la règle. Bien au contraire même. Ce qui avait tendance à lui plaire d'ailleurs. Elle avait l'impression d'être en perpétuelle mouvement, d'aller de l'avant. D'aller mieux. Car il fallait l'avouer les derniers mois n'avaient pas était très simples pour elle... -"Non ma chérie, nous n'allons pas divorcer, ne t'inquiète pas, mais ta mère et moi... il faut que nous prenions du recul."- Elle avait eu peur. Tellement peur. Glacée d'horreur durant tellement longtemps que cela avait fini par lui paraître normal. -"Miss, il faut tout de même avouer que vos capacités à manier la baguette deviennent inquiétantes à ce niveau d'étude"- Et c'était coupée du monde à cause de tout cela. Si bien que certains l'avaient même presque cru disparue. Enfermée dans un coquille, dans un œuf protecteur, là où plus rien ne pouvait l'atteindre. Même ceux là même qui aurait pu l'aider.

"Enry"

Marmonna Ethele en mettant les pieds dans la grande salle. Elle cherchait des yeux sont camarades. Une fois de plus les deux amis ne s'étaient pas adressés la parole durant plusieurs mois. Enfin... les deux amis. Des amis à mi-temps dirons-nous. Car on ne pouvait pas dire que ces deux là vivaient collés l'un à l'autre. Mais... quand ils étaient ensemble... il y avait quelque chose de fort entre eux. Et si Ethele l'avait écarté quand les choses étaient sombres -si je peux éviter de lui hurler dessus par frustration- maintenant que la coquille avait disparue elle ne pensait qu'à une chose : lui sautait dessus en hurlant son prénom.
Coquille n'était peut-être pas le meilleur mot pour définir ce qui l'avait enveloppé durant tous ce temps. Pouvait-on plutôt parler de "chrysalide". Car quand elle avait enfin rouvert les yeux elle ne s'était pas reconnue. Non pas que physiquement elle avait changeait. Non son visage de gamine était toujours là et les changements corporelles que lui avait promis sa mère n'étaient qu'un vaste mensonge. Aucunes formes volumineuses n'étaient venues poindre à l'horizon. Et elle restait... petite, désespérément petite. "Tu verras un jour tu verras. Du jour au lendemain, pfou, comme une fleur qui viendrait d'éclore.". Mais voilà elle avait déjà éclos. Dans le sens où...

Elle se laissa tomber sur le banc des Serdaigles sans avoir remarqué les cheveux corbeaux du garçon dans les parages. Dommage. Les retrouvailles seraient pour une autres fois. Elle jeta un regard alentours voir si des visages connus sortaient du lot mais personne n'attira son regard. Elle se frotta les yeux avec le revers de la main pour les rendre un peu moins lourd. "Doooomiiiir". Elle se versa un verre de jus d'orange et se l'enfila d'une traite sans reprendre sa respiration. Poussa un -ha- de contentement elle empila quelques crêpes dans son assiette et se mit à les découper vigoureusement.

Oui Ethele Val avait changée... peut-être pas physiquement, ce n'était pas non plus une question d'appétit... mais moralement... les choses avaient évoluées. En bien ou en mal... que sais-je. L'avenir nous le dira.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ste Mangouste

Parchemins : 1842
Âge : 26 ans {02/05/1987}
Actuellement : Médicomage


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Estefania Kostas, Dahlia Lloyd, Tempérance Biel, Ted Lupin, Maximilien Bowman, Roy Bradley

MessageSujet: Re: Pour un bout de tarte [PV Emma]   Mer 13 Jan - 20:53

En cette matinée de septembre, Emma Carter, élève de deuxième année à Serdaigle célibataire, toutes ses dents se leva de très mauvais pied. Après des premiers jours de classe passés dans l'euphorie de la rentrée, la mauvaise humeur était venue s'emparer d'elle insidieusement, comme ça, sans prévenir, lâchement oui la mauvaise humeur est une Serpentard. La fillette s'était réveillée à huit heures tapantes, sans aucune aide de la part de son réveil, paniquée à l'idée d'être en retard pour le petit-déjeuner et donc pour son premier cours de la journée. Elle avait alors plongé hors de son lit, glissé sur ses propres draps et était tombée sur le calendrier qui était posé sur sa table de chevet. Ce n'est qu'affalée par terre, le nez sur la page du mois de septembre et les jambes complètement tordues qu'elle s'aperçut qu'on était samedi. Elle s'était rarement autant maudite en douze petites années d'existence. Après avoir pesté et grogné pendant quelques minutes (toujours étendue par terre) la Bleu et Bronze se décida à se relever. Tant bien que mal, elle rejoignit son lit et tâcha de se rendormir. Chose étonnante, ça fonctionna, c'est-à-dire que pour une fois, elle parvint à se rendormir malgré son réveil si énergique. Ce qu'elle n'avait pas prévu, c'était que l'une de ses camarades avait prévu d'aller réviser tout le programme de botanique et ce le plus tôt possible. Une demi-heure plus tard, elle fut réveillée par un réveil strident suivi d'un bruit de cavalcade. Jamais elle n'avait autant maudit l'une de ses camarades.

Finalement, la petite Serdaigle dut se rendre à l'évidence, elle ne pourrait pas dormir davantage. Apparemment, quelqu'un tenait absolument à ce qu'elle se lève tôt un samedi matin et ce quoi qu'il en coûte. Après que sa chère camarade ait enfin évacué la salle de bain, Emma attrapa ses affaires et prit sa douche. Coiffée, habillée, et d'une humeur épouvantable, la deuxième année descendit dans sa salle commune quasi déserte. Même les autres Serdaigle qui étaient pourtant réputés pour leur assiduité n'étaient pas encore levés, elle était juste maudite en somme. Elle poussa un grognement à peine humain avant de sortir de la salle commune des Aigles. Peu de choses au monde mettaient Emma de mauvais poil, mais malheureusement les réveils trop matinaux en faisaient partie, ainsi que les chutes inopinées. Elle descendit les escaliers de la Tour de Serdaigle d'un air absent et traversa plusieurs couloirs. Dans l'un d'entre eux elle croisa même Peeves qui était visiblement occupé à démonter une armure. Elle ne chercha même pas à comprendre pourquoi et n'accorda aucune attention à ses quolibets. Qu'on se le dise, tant qu'elle n'aurait pas pris un bon petit-déjeuner, il était inutile d'essayer de communiquer avec elle. Elle était mal réveillée et fatiguée, un duo explosif donc.

Lorsqu'elle arriva dans la Grande Salle, Emma s'aperçut qu'elle était déjà assez remplie, pourtant il était encore relativement tôt pour un samedi matin. Sauf que les autres, eux ils l'avaient choisi, pas elle. Elle jeta un rapide coup d'œil aux élèves de sa maison présents et repéra bien vite une chevelure rouge qui lui était familière. Comment rater Ethele Val ? Ça paraissait presque impossible, ne serait-ce qu'en raison de sa couleur de cheveux très aisément repérable, mais si elle la connaissait c'était surtout à cause du fait qu'elle n'avait jamais vu quelqu'un répondre aussi rapidement aux questions d'un professeur. Aux yeux de la fillette, Ethele était tout simplement un dictionnaire sur pattes, et le pire c'était sans aucun doute les cours de Potions. Elle se souvenait avoir angoissé pendant des jours après avoir assisté à son premier cours de Potions en se disant qu'elle ne serait jamais à la hauteur de sa camarade d'un an son aînée. Elle avait été convaincue que tous les Aigles étaient comme elle, ce qui était bien entendu faux, certains l'étaient, d'autres pas du tout, Ethele était un peu un cas particulier voilà tout.

Emma se dirigea donc d'un pas traînant vers sa camarade et alla s'asseoir en face d'elle. Elle paraissait tout aussi réveillée qu'elle, c'était en quelque sorte rassurant, elle n'était pas seule. Bonjour, lança-t-elle d'une voix pâteuse. La Bleu et Bronze partit ensuite en quête de ce dont elle pourrait se nourrir. Hm, les elfes n'étaient pas en forme ce matin ou quoi ? Pas grand-chose ne l'intéressait, elle aperçut néanmoins un peu plus loin une pauvre part de tarte abandonnée, seule. C'était quoi ? De la tarte à la mélasse ? La fillette afficha une moue dubitative, elle n'avait jamais goûté à ça. Il faut dire que le nom de la tarte ne l'inspirait pas tellement. Finalement, elle haussa les épaules, de toute façon ça ne pouvait pas la tuer, si ? Elle tendit le bras mais interrompit son geste lorsque son regard croisa celui d'Ethele, est-ce qu'elle en voulait ? Parce que si c'était le cas, c'était bel et bien trop tard. Maintenant qu'elle avait choisi ce qu'elle allait manger, elle ne comptait pas revenir sur sa décision. Qu'on se le dise, une Emma affamée est une Emma non conciliante !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Pour un bout de tarte [PV Emma]   Ven 15 Jan - 11:42

"Pourquoi me suis-je encore une fois levée aux aurores un week-end?"

Ethele s'étira de tout son long, baillant la bouche grande ouverte alors qu'un de ses camarades la regardait en levant un sourcil. "Hé bah quoi... tu as jamais vu une élève fatiguée et de mauvais poil ou quoi?" grogna t-elle en lui assénant un regard noir. Aussitôt le garçon détourna les yeux et se mit à fixer ses oeufs brouillés avec un intérêt grandissant. Et il faisait bien d'ailleurs. Car le matin, surtout ces matins où Ethele n'avait strictement rien à faire -j'entends rien à faire d'autre que de continuer à dormir- la Serdaigle était aussi aimable qu'une porte de prison. Le moindre petit mot de travers, un simple regard un peu plus éloquent qu'à l'habitude et on libérait le dragon.
C'était comme si la fatigue primait sur ses bonnes manières qui, en temps normal, l'empêchait de dire ce qu'elle pensait tout haut. D'ailleurs depuis quelques temps Ethele avait tendance à laisser les mondanités aux placards, fatiguée de l'image de petite fille modèle qu'elle s'efforçait de donner. Oui, elle était loin des petites frappes de l'école. Et d'ailleurs jamais elle n'atteindrait leur niveau, mais les courbettes et autres joyeusetés lui portaient maintenant assez sur les nerfs pour ne plus être systématiquement de rigueur. Et puis de toute façon ses camarades de classe de s'offusquaient pas lorsqu'elle ne les saluait pas dans les règles de l'art.

Elle planta ensuite son couteau dans l'un de ses pancakes, pancakes qu'elle avait noyé dans le beurre fondu, puis s'appliqua à avaler une part aussi grosse que son poing en prenant grand soin de ne pas mâcher. Bien sur elle faillit mourir étouffée par l'énorme morceau chose qui, certes la réveilla, mais augmenta sa mauvaise humeur d'un cran. Le matin c'était nul, les pancakes étaient traitres et la rentrée s'était aussi mal passée qu'elle l'avait imaginée. Elle regrettait presque de ne pas s'être fait renvoyer l'année passée par le professeur Flitwick. Et encore plus de lui avoir promis de se dépasser cette année en sortilège. Car il fallait être réaliste : elle resterait au point mort cette promotion encore. "Avec un peu de chance je tuerai Bones en ratant un exercice pratique... ce serait toujours ça de gagner.". Et comme le démon du matin foireux la possédait actuellement elle ne rougit même pas de cette pensée.

Alors qu'elle terminait son assiette quelqu'un s'installa en face d'elle. Ethele leva un œil endormi vers sa camarade. La pancarte "J'ai juste envi de frapper quelqu'un au visage avec le tranchant de ma petite cuillère" flottant au dessus de sa tête avec des lumières rouges qui clignotaient ne devait pas être assez voyante puisque d'autres se risquaient encore à venir lui tenir compagnie. Sa voisine était... heu... comment s'appelait t-elle déjà? Anna peut-être? Non ce n'était pas ça. Elle l'avait déjà croisée plusieurs fois en cours et dans la tour... le professeur Flitwick avait prononcé son nom en classe... C'était... "Comme le nom du beau docteur dans Urgence." Carter passez moi la sonde!! C'est ça, Emma Carter. "En même temps pour ce que je m'en fou. Ca pourrait être Clothilde-Rose du petit pont de la margelle du puits que ça m'empêcherait pas de dormir. Haaa doooormiiiir.".
La demoiselle semblait manquer autant de sommeil qu'Ethele et ne lui adressa aucun signe signifiant "Bonjour" ou encore "Bien dormi?". Bah au moins elle allait lui foutre la paix et la laisser maudire le monde sans la déranger.

Son ventre se manifestant par le biais de chant liturgique traditionnel moldave -brrrllllgggrrr mais en plus mouillé- Ethele sonda la table à la recherche d'un truc bien gras et lourd qui calerait sa faim pour au moins 10 minutes 16 secondes et 3 centièmes jusqu'à celle -de fin- de la matinée. Son dévolu sur jeta sur la dernière part de tarte à la mélasse qui trainait entre elle et Emma. D'ailleurs. La jeune fille aux cheveux rouges leva les yeux vers Emma qui elle même la fixait avec un regard de moule morte. "Quoi j'ai un truc sur le nez?". Non... non ne me dites pas que... Et si... Elles étaient deux à vouloir la dernière part de tarte.

"Ha non pas question. J'ai déjà une vie assez pourrie comme ça pour qu'en plus on ne me pique pas ma nourriture sous le nez."

"Le protocole ma chérie!" Hurla aussitôt sa mère dans un coin de sa tête. Au diable le protocole, à 8h32 du matin, le protocole il faisait un p'tit tour par les chio...

"Ethele! Ton langage!" La réprimanda aussitôt son père.

Par les toilettes donc. Mais cela ne changeait rien aux faits. Elle allait manger cette part de tarte que cela plaise ou non à ses parents. Elle était grande maintenant, elle avait 14 ans quand même! C'était presque une adolescente maintenant!

"Miss, je ne voudrais pas paraître impoli mais... vous parents ont raison. Une fois n'est pas coutume. Ce n'est pas ainsi que l'on vous a élevée." Ha non, voilà que Paul s'y mettait lui aussi. Elle agita une main devant son visage pour chasser les voix de la raison de son crâne. Non! Pas ce matin! Ce matin elle était malpolie et mal élevée! Pourquoi ne pourrait t-elle pas manger sans soucier de l'autre hein? Mince à la fin!
Là-dessus elle tendit la main vers le plat en regardant Emma qui ne la lâchait pas des yeux. Mais alors qu'elle venait de poser sa main sur la croute un sentiment étrange lui prit le ventre. "Non non... pas du remord.". Ha foutu conscience!


"Tu la veux?"

Marmonna t-elle en serrant les dents... et en resserrant son étreinte sur le bout de pâte qu'elle tenait entre ses doigts. Elle planta ses yeux dans les ceux de sa camarade et s'efforça de lui faire comprendre en un regard que dire "oui" n'était pas... mais pas du tout... dans son intérêt.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ste Mangouste

Parchemins : 1842
Âge : 26 ans {02/05/1987}
Actuellement : Médicomage


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Estefania Kostas, Dahlia Lloyd, Tempérance Biel, Ted Lupin, Maximilien Bowman, Roy Bradley

MessageSujet: Re: Pour un bout de tarte [PV Emma]   Ven 22 Jan - 21:27

Les yeux vert émeraude de la deuxième année étaient toujours braqués sur ceux presque noirs de sa camarade, attendant un signe, un geste quelconque indiquant qu'elle voulait également de la tarte. Pour une fillette complètement assommée quelques instants plus tôt, elle était brusquement devenue bien alerte, comme quoi la faim avait largement suffi à la sortir de sa torpeur. Et si elle s'attendait à une manifestation plutôt discrète genre geste imperceptible vers l'assiette, eh bien la réaction d'Ethele eut de quoi la surprendre. Elle agita brusquement la main devant son visage, comme si elle avait voulu écarter une mouche imaginaire, qu'est-ce qui lui prenait tout d'un coup ? Profitant ainsi du moment d'inattention d'Emma qui cherchait à comprendre ce que ce mouvement pouvait signifier, l'Aigle tendit soudainement la main vers la part de tarte, s'apprêtant à s'en emparer. La main sur le met tes mains sont propres au moins ?, elle se ravisa et leva toutefois la tête vers la Serdaigle qui l'observait d'un air à moitié choqué. Mais mais mais ! Elle lui faisait quoi là ? Emma avait vu cette part la première, c'était clair et net. Elle l'avait eu par traitrise, la détournant de la tarte grâce à ses gestes aériens étranges, c'était injuste !

Les dents serrées, la voix grinçante, Ethele lui demanda presque douloureusement si elle voulait la dernière part de tarte à la mélasse. Nan nan, je t'en prie, sers-toi ! L'expression qu'elle avait affiché en prononçant ces simples mots semblait lui dire "Pas touche ou jte bouffe". Une brève hésitation se saisit de la petite deuxième année, que se passerait-il si elle disait oui ? Parce que si elle disait non, il était évident qu'Ethele fourrerait d'une seule bouchée la part de tarte dans l'énorme goitre qui lui servait de bouche sa bouche. Et si elle répondait oui ... Oh, eh bien tant pis, elle prenait le risque. Cette année, Emma était bel et bien décidée à ne plus se laisser faire par qui que ce soit, pas même Ethele et ses yeux démoniaques. Adressant donc un petit sourire contraint à sa camarade, elle lui répondit. Oh, ben ... Si tu insistes Oui, j'en voudrais bien. Un petit air gêné, un ton intimidé, n'était-elle pas adorable ? Mouais, malheureusement il n'était pas sûr que ça suffise à convaincre l'Aigle à la chevelure de feu. Je voulais en prendre en fait, je n'avais pas vu que tu en voulais aussi, ajouta-t-elle quelque peu embêtée.

Très bien, d'accord, elle n'était pas si gênée que ça. En vérité, elle était surtout affamée, et l'horrible monstre nommé Faim semblait définitivement avoir pris le dessus sur la petite Serdaigle. Non, elle n'avait pas d'attrait particulier pour la tarte à la mélasse, elle n'en avait même jamais mangé. Mais elle avait choisi cette part, elle avait même tendu la main pour la saisir. Il était donc logique qu'elle lui revienne ! Et si Ethele était raisonnable, elle lui laisserait tout simplement la tarte. Mais bon, si tu tiens vraiment à manger de la tarte à la mélasse ... Elle jeta un œil suspicieux à l'assiette d'Ethele où on pouvait encore distinguer quelques restes de crêpes, sous-entendu, "tu crois pas que t'en as déjà assez ingurgité ?" Non, c'était clair et net, la part de tarte lui revenait, après tout, elle n'avait encore rien mangé, elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Pour un bout de tarte [PV Emma]   Lun 1 Fév - 9:00

"Ho."

L'onomatopée sortit de la bouche d'Ethele, avec toute la simplicité du monde, alors qu'elle continuait à fixer son interlocutrice. L'espace d'un instant son regard se troubla, la mine féroce laissant place, l'espace d'un instant, à une mine déconcertée.

"Ho."

Répéta t-elle, plus gravement, baissant légèrement les yeux, la main toujours sur la part de tarte. "Encore un, et on dirait le père noël." Elle s'efforçait de ne pas serrer les doigts trop forts pour éviter de casser la croute, chose qui n'était pas simple d'ailleurs. Car là, pour le moment, elle ne voyait pas trop comment faire un compromis. D'autant plus qu'Emma s'évertuait à lui montrer son erreur, pointant l'évidence comme le nez au milieu de la figure. "Tu as déjà mangé -et pas qu'un peu... continue comme ça tu vas finir obèse-. Moi je viens d'arriver, j'ai faim et -tel Attila rasant les villages- tu t'es déjà enfilée tout le reste de la table. ". Hé bien cocote, qu'est-ce que tu veux que je te dise. Tu n'avais qu'à te lever plus tôt. Première arrivée, première servie. C'est comme ça, pas autrement. La loi de la jungle Poudlardienne est impitoyable, et tu sais quoi, toi... bah t'es la pauvre gazelle et moi j'suis le lion. Alors si tu baisses pas très vite les yeux, j'vais te bouffer le nez au lieu de manger, comme il se doit, cette tarte à la mélasse.

Les yeux d'Ethele quittèrent enfin ses genoux, passèrent sur Emma qui continuait à la fixer. -Elle attendait quoi au juste? Qu'Ethele lui lance un joyeux "Mais va y, sers toi camarade. Je te laisse la part avec tout le plaisir du monde. Et maintenant formons tous une grande ronde de l'amitié inter Serdaigle et chantant notre hymne à la gloire de Flitwick.". Elle fouilla la table des yeux. Bien... une chose était maintenant sure : l'Aigle n'allait pas mourir de faim. La pile de pancakes -qui pourtant devait contenir 300 crêpes- avait été pillée, le bacon et les œufs n'étaient plus qu'un souvenir et ne parlons même pas des diverses tartes aux fruits qui avaient été réduites en miette. Dans un coin, perdue au milieu de restes de confitures, deux gaufres -dont l'une à moitié dévorée- se battaient en duel et...

Un sourire furtif passa sur le visage de la fille aux cheveux rouges. Non pas un sourire du genre "chouette, voilà qui règle ce petit dilemme" mais plus un truc du genre "Ha bah voilà, elle va arrêter de me les briser prendre la tête maintenant.". Posée au milieu de la table, vestige de la défaite cuisante des aliments face aux gloutons, un bout de tarte à la fraise -dont la couche de gélatine aromatisée brillait et bloblotait dans une invitation à l'exquis- attendait qu'on vienne l'achever. Une deuxième part de tarte signifiait qu'il n'y avait plus de problème. Ethele mangerait celle à la mélasse -qu'elle avait choisi. C'était donc à elle de la manger- et l'autre, là, elle, enfin Emma quoi, grignoterait la tarte à la fraise avec plaisir...

Et d'ailleurs que ce soit avec plaisir ou non elle n'avait pas choix.


"Tu sais la tarte à la mélasse ce n'est pas très bon. Tu ferais mieux de manger la tarte aux fraises qui se trouve là bas... ce serait bien meilleur."

La dessus elle retourna fixer sa camarade sans le moindre sourire aimable -de grande soeur Serdaiglienne- l'invitant à marcher avec elle main dans la main sur le chemin des délices.

[580 mots]
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ste Mangouste

Parchemins : 1842
Âge : 26 ans {02/05/1987}
Actuellement : Médicomage


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Estefania Kostas, Dahlia Lloyd, Tempérance Biel, Ted Lupin, Maximilien Bowman, Roy Bradley

MessageSujet: Re: Pour un bout de tarte [PV Emma]   Mar 2 Fév - 21:42

Le regard éloquent d'Emma en direction de l'assiette d'Ethele parut déstabiliser celle-ci. Un regard un peu perdu et deux "Ho", c'est tout ce à quoi elle eut droit dans un premier temps. La petite Serdaigle attendit, pendue aux lèvres de sa camarade et attendant que la culpabilité fasse effet. Après tout, ce n'était pas un monstre, elle n'allait pas lui arracher cette part de tarte à la mélasse tout de même, si ? Ethele avait la tête baissée, elle ne pouvait donc pas voir ses yeux, et elle commençait à se demander si elle ne s'était pas endormie. Après tout, l'Aigle n'avait pas l'air particulièrement réveillée lorsqu'elle était arrivée, et si ... ? En attendant, ses deux onomatopées ne l'aidaient pas et le ventre de la fillette commençait à sérieusement gargouiller. Le monde était vraiment injuste parfois, elle était affamée, c'était son plus grand droit que de se nourrir non ? Son droit fondamental même. Son instinct de survie lui conseillait d'assommer Ethele vite fait bien fait et de s'emparer du gâteau mais étrangement elle n'était pas sure que ce genre de comportement soit cautionné, surtout si le professeur Flitwick venait à passer par là et la voyait en plein forfait. Le plus simple restait la diplomatie, mais pour l'instant c'était loin d'être gagné.

Finalement, Ethele releva la tête, et malheureusement ses yeux n'exprimaient aucunement le regret ou le désir de lui rendre son dû, la partie n'était pas encore terminée, mais Emma comptait se battre jusqu'au bout ! Elle nota que la main de la quatrième année était toujours posée bien en évidence sur la part de tarte, à quoi elle jouait ? Elles étaient en plein conflit d'intérêt, et c'était déjà comme si c'était elle qui l'emportait ! Non, Emma n'était pas d'accord, et elle le lui aurait bien fait remarquer, sauf qu'un brusque changement dans le comportement d'Ethele la ramena à la situation présente. Elle ... Souriait ? Ça ça sentait vraiment le coup fourré, qu'allait-elle faire ? Se jeter comme une bête sauvage sur la part de tarte avant que la pauvre Emma n'ait le temps de réagir ? En cet instant, elle remarquait à quel point le sourire de sa camarade pouvait être machiavélique, et ses yeux n'étaient-ils pas étrangement obscurs ? Ou bien c'était le fruit de son imagination, la faim combinée à la fatigue peut-être. Ce n'était pas évident en tout cas.

D'abord, Emma crut à une blague. Mais le ton d'Ethele n'était en aucun cas celui de la plaisanterie, loin de là, elle ne feignait même plus la politesse, elle ne souriait pas, c'était limite si elle attendait qu'elle exécute ses ordres comme ça, sans broncher. Bonjour la bienveillance des Aigles plus âgés hein ! Bande de tyrans ! Mais la petite Serdaigle ne l'entendait pas de cette oreille. Elle était la première à avoir voulu de la tarte, elle était celle qui n'avait pas encore mangé, et elle ne lâcherait l'affaire à aucun prix, pas question de laisser Ethele gagner juste parce qu'elle était la plus âgée. Marre d'être soumise ! Oh, mais je suis sure que cette tarte à la mélasse est délicieuse. Bon c'était un peu faux ça, surtout vue la tête du vieux morceau de tarte quoi, il était le tout dernier, celui qui avait vu tous les autres morceaux s'envoler et le laisser là, et la poigne d'acier d'Ethele avait presque fini de l'achever. Hé vas-y doucement avec ma tarte, toi là ! Mais ... Je dois avouer que je n'aime pas la tarte aux fraises, la gélatine et tout là ... C'est un peu artificiel je trouve. Enfin, si tu aimes ça, tant mieux ! Pourquoi tu ne prends pas celle-là si tu aimes autant ça ? Je me contenterai de la tarte à la mélasse, assura-t-elle avec une politesse forcée. Plus de sourires, fini, là on passait dans la phase d'attaque, et il était temps de se battre ! D'ailleurs, si la tarte à la mélasse n'est pas bonne et que tu as faim, ce n'est pas la peine de te forcer, prends l'autre je t'en prie, ajouta-t-elle encore, approchant un peu sa main préalablement posée sur la table, de l'assiette où était posée la tarte. Elle approchait du but ...

[704]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Pour un bout de tarte [PV Emma]   Mar 16 Fév - 11:47

Ethele roula des yeux en soupirant bruyamment. Alors là, c'était trop fort! Non mais sérieusement... qui -je vous le demande!- pouvait être assez stupide pour mentir honteusement dans le simple but de gagner une bataille stupide pour un bout de tarte... Non mais sérieusement son adversaire était bien une gamine. -Bon ok... dans quelques secondes elle allait mentir aussi mais elle c'était un acte très adulte!- Et puis, quitte à mentir, autant sortir quelque chose de crédible dedieu. La tarte à la mélasse? Délicieux? Autant dire que l'on adore l'odeur de Rusard revenant d'un récurage des toilettes des garçons au petit matin. La tarte à la fraise? Un peu trop industrielle? Non mais sérieusement, ici tout était fait main par les petits elfes de maison. -qui méritent respect et amour. Adulons les, chantons leurs louanges!-. Il fallait bien être dans les premières années pour ne pas le savoir et accuser l'industrie de tout ses maux. Sur ces pensés Ethele secoua la tête de droite à gauche, fixant sa camarade. "Non mais... petite joueuse. Venant d'une Serdaigle, je me serais quand même attendu à mieux" disait son regard, le tout avec une petite once de mépris et de déception le tout assaisonné d'agacement. Ca en fait des choses en un regard!

Il était temps de lui montrer ce qu'était un vrai mensonge. Enfin non, au fond un vrai mensonge on ne savait pas que s'en était un. Alors que là, il était tout à fait clair que c'était du baratin. Mais plutôt de lui montrer les ficelles du métier. "Il faut bien leur donner quelques petites leçons pour survivre dans ce monde cruel. Et puis si c'est pas moi qui le fait, ce sera quelqu'un d'autre alors... Je le fais pour son bien après tout.". Ethele se racla la gorge, prenant un air embête -autant feindre la chose jusqu'au bout- et déclara :


"Je... enfin l'embêtant c'est que... tu vois... je suis allergique aux fraises."

Et vlan! Va tuer une de tes camarades pour un bout de tarte. Ca au moins c'était de l'argumentaire. Il n'y avait aucun moyen pour elle de reculer. C'était comme lui infliger le coup de grâce. L'espace d'un instant un sourire de triomphe flotta sur les lèvres d'Ethele. Son torse se bomba légèrement et elle fixa Emma attendant sa réponse. "Ho... bien... je... mange donc la tarte à la mélasse alors.". Voilà ce qu'elle allait surement répondre après un long temps de réflexion qui ne l'a mènerait à rien. Parce qu'il n'y avait plus rien à faire!
"Je connais quelqu'un d'un peu trop sure d'elle..." Marmonna Holmes dans un coin de ça tête. "J'ai comme le sentiment que tu sous-estimes cette jeune fille.". Pardon?! Pourquoi donc la sous-estimerais-je? Que pouvait-elle faire maintenant? Hein... il n'y a aucun échappatoire... aucun... N'est-ce pas?... Le sourire qu'arborait la jeune fille aux cheveux rouges s'effaça lentement mais surement alors que son cerveau lui soufflait toutes les possibilités qui s'offraient maintenant à Emma. S'il n'y avait pas d'autres tartes sur la table, les mets culinaires encore intacts s'étalaient à droite comme à gauche au milieu des restes. "Après tout le goret que tu es peut bien se contenter d'autre chose qu'une tarte. Tu engouffres tout dans ta bouche sans mâcher, tu n"y verras aucune différence". Elle pouvait aussi invoquer le fait que manger de la geler la rendez malade. "Et je suppose que me voir vomir au petit matin ne fait pas partit de tes plans.". Ou encore -et ce plan était bien plus machiavélique que les autres!!!- se mettre à chouiner, voir pire! Allez tout rapporter à une professeur! "-*Hoc* *hoc*- Eth... Eth... Ethele elle -*hoc*- elle est mé... mé... méchante -*hoc*-". Bon d'accord à voir Emma comme ça cette dernière éventualité n'était pas crédible mais il fallait TOUT envisager. Même celle d'un streap tease de Flitwick et Slughorn pour détourner son attention.

Ho et puis zut! Elles n'allaient pas tourner en rond pendant 5 heures et se renvoyant la balle sur des mensonges et excuses vaseuses. Il fallait trancher, maintenant, tout de suite. Et d'un seul coup les doigts d'Ethele lâchèrent enfin la part de tarte qu'ils tenaient depuis une bon quart d'heure maintenant. Et si Emma eut l'espace d'un instant l'espoir d'avoir remporté la guerre ces dit espoirs s'effondrèrent quand les doigts d'Ethele s'enfoncèrent dans la mélasse. Elle arracha le plus de crème possible et -aussi salement que possible, avec un peu de chance cela dégouterait Emma qui partirait vomir en courant- enfourna le tout dans son antre sans fond sa bouche, s'étalant au passage la moitié de la part autours de celle-ci. Aussitôt un goût infect envahit ses papilles gustatives et elle s'empressa d'avaler en faisant la grimace. Ayant amputé la tarte d'1/3 de sa crème son adversaire n'en voudrait très certainement plus.

Et nous avons un vainqueur. DING DING DING!!!
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ste Mangouste

Parchemins : 1842
Âge : 26 ans {02/05/1987}
Actuellement : Médicomage


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Estefania Kostas, Dahlia Lloyd, Tempérance Biel, Ted Lupin, Maximilien Bowman, Roy Bradley

MessageSujet: Re: Pour un bout de tarte [PV Emma]   Sam 20 Fév - 14:47

D'accord, si elle avait cru que son excuse bidon suffirait à décourager Ethele, alors Emma s'était plantée lourdement. Non seulement l'Aigle d'un an son aînée ne sembla pas convaincue du tout -son soupir très peu esthétique en attestait- mais de plus, elle ne se fit pas prier pour lui balancer une histoire d'allergie nettement plus crédible à la figure. Là, elle l'avait mauvaise, tout simplement parce qu'elle ne voyait pas quelle issue trouver cette fois-ci. "Bah c'est pas grave, je t'accompagnerai à l'infirmerie pour faire éclater tes pustules après !" Ouais ouais ouais, pas sûr que ça conviendrait à Ethele. L'air navré qu'affichait celle-ci était des plus convaincants, si bien qu'Emma aurait presque pu se laisser duper, mais j'ai bien dit presque, car elle n'était pas complètement sotte non plus. Elles étaient en guerre actuellement, et tous les coups étaient permis, même les pires mensonges. Oui, c'était puérile, stupide et tout ce qu'on voudra, mais il ne fallait en aucun cas toucher aux proies d'Emma, voilà tout. Elle voulait cette part de tarte, et elle l'aurait, parce qu'elle l'avait décidé, et tant pis si on devait penser qu'elle était immature à cause de ça, dans l'instant c'était bien le cadet de ses soucis !

Brusquement, alors qu'elle se triturait les méninges, une image s'imposa dans la tête de la petite Serdaigle. Haha ! Le tour était joué ! Elle fronça les sourcils, faisant mine de réfléchir. Oh c'est vrai que c'est embêtant ça ... Mais, c'est bizarre, moi qui étais certaine de t'avoir vu en prendre au banquet de début d'année ... Je dois sans doute confondre avec une autre fille qui a les cheveux rouges à Serdaigle ... Mon œil oui ! Des Ethele Val il n'y en avait pas cinquante à Poudlard, il n'en existait même qu'un seul spécimen et il était actuellement assis juste en face d'elle. Elle lui adressa un semblant de sourire gêné genre "Nan nan je ne t'accuse nullement de mentir ! ... A peine." Bon aller, à présent, le coup de grâce ! Enfin bon, il faudra que je pense à prévenir le professeur Flitwick alors, il ne faudrait pas qu'il t'en refile au prochain goûter, il se montre parfois un peu trop persuasif, ajouta-t-elle en se mordillant légèrement la lèvre, mine de rien, elle jouait bien la fille prévenante et soucieuse des autres pour le coup. Alors que ce n'était absolument pas le cas. Ethele pouvait bien gonfler comme une barrique si elle le voulait, elle, tout ce qu'elle souhaitait c'était engloutir sa part de tarte et ne plus jamais en reparler ! Et l'excuse du professeur lui paraissait idéale dans le cas présent, Ethele ne mentirait jamais à celui-ci, elle était trop respectueuse de l'autorité pour ça -du moins à ses yeux-, et puis il n'aurait d'ailleurs aucun mal à déjouer ses ruses diaboliques. Alors si elle voulait éviter les ennuis, il valait mieux qu'elle se défile dès maintenant !

Désormais, la partie lui semblait gagnée. Après tout, elle venait de mettre au jour l'abominable mensonge de sa camarade, tout en prenant soin de s'adresser à elle sur un ton mielleux montrant toute sa bonne foi. Et déjà, Ethele semblait plus déconfite, tandis que les secondes défilaient. D'ailleurs, à peine songeait-elle que c'en était fini, que la troisième année relâchait son emprise sur le morceau de tarte. Haha ! La victoire est si douce mes amis, dans un instant d'espoir, Emma commença à tendre la main ... Jusqu'à ce qu'Ethele arrache une bonne moitié du met, envoyant de la crème un peu partout et même jusque dans l'œil de la petite Serdaigle. A moitié borgne, elle vit sa camarade enfoncer le tout dans sa bouche, et même sans doute dans son nez, le tout en arborant un air victorieux qui avait de quoi lui donner la nausée. Révoltée et dégoûtée, Emma eut un instant d'hésitation, son regard passa à nouveau sur la part de tarte aux fraises. Puis, lorsqu'elle contempla une fois de plus la jeune fille assise en face d'elle, elle prit sa décision. Sans hésiter, elle tendit sa main vers la part de tarte mutilée, en saisit une bonne couche de crème et, l'envoya droit dans la figure d'Ethele. Heum, oups ? Ça lui avait échappé ... C'était juste trop injuste ! En quoi pouvait-elle se permettre de faire ça ? De lui prendre ce qu'elle voulait sous le prétexte fallacieux qu'elle était un ogre affamé et sanguinaire ? Emma en avait marre de se laisser marcher sur les pieds, et la vision de la jeune fille aux cheveux rouges et au visage couvert de crème -notez qu'une grande partie de cette crème, Ethele l'avait déjà étalée d'elle-même quelques secondes plus tôt- la contenta. Là, elle allait comprendre qu'Emma Carter n'était pas une simple bestiole qu'on peut dégager d'un bon coup de pied dans les tibias. 1-1, Emma remonte au score !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Pour un bout de tarte [PV Emma]   Mar 2 Mar - 11:39

Dans un -splotch- mou, visqueux et mouillé à la fois, un son et une sensation que l'on ne connait -du moins Ethele l'espérait- qu'une fois dans sa vie, la crème s'étala sur son visage aidé par la vitesse et quelques lois mystérieuses de la physique. L'espace d'un instant, il ne se passa rien. Ethele se contenta d'ouvrir la bouche -un pur réflexe- aspirant l'air à pleins poumon dans un "haaaaa" étouffé. "Qu'est-ce que... elle n'a quand même pas? Si? Nom d'un... nom d'une... Je... J'en perds mon latin". Les yeux grands ouverts d'Ethele qui jusque là fixaient la table d'un air foutrement étonné montèrent d'un cran sur Emma qui tenait toujours en l'air l'arme de crime : sa main pleine de crème. Le silence était tombé l'espace d'un instant sur la grande salle, puis -venant bien sur de la table des Serpentards- un rire s'éleva, rire qui fut bien vite suivit par d'autres. Rouge pivoine -aussi bien honteuse qu'en colère- la Serdaigle jeta un coup d'œil vers la porte, affolée, l'idée de s'enfuir lui traversant l'esprit. Mais alors qu'elle s'apprêtait à bondir vers la sortie pour aller mourir roulée en boule dans son armoire *Programme tentant s'il en est* Autre chose la poussa à rester.

"Ha non, merde, j'en ai marre. Tu vas te redresser et faire face! Nom d'une pastèque sans pépin!". Hurla soudain quelque chose en elle. Sans réfléchir, elle s'empara de la dernière portion de crème, vint compléter ses munitions avec les restes présent sur son visage et -toute collante et toute tremblante- elle lança le projectile sur Emma. Celui-ci atteint sa cible en plein sur le décolté, maculant la robe de sorcier d'un jolie couleur crème – orangée. Elle se leva ensuite, plaquant ses mains sales sur la table, un mauvais sourire sur le visage. "vengeance, vengeance!". La salle était redevenue silencieuse, qu'entendaient t-ils au juste? Qu'elle se jette sur Emma pour lui tirer les cheveux en hurlant comme un bête?! Voyons! Ethele n'était pas une Gryffondor, mais une Serdaigle. Les combats qui opposaient les membres de cette maison étaient bien moins violent, plus raffinés. Même si, il faut l'avouer, Ethele s'était vu en film dans son crane se jeter sauvagement sur sa camarade pour lui griffer le visage. Mais elle rejeta l'idée barbare dans un recoin de sa tête -pourquoi pas plus tard.- pour avancer le long de la table où il ne restait plus que quelques pleupleus de passage, subjugués par la scène. Elle entendit quelqu'un détaler derrière elle, surement un petit fayot de première année partit cafter à l'un ou l'autre des professeurs -et pourquoi pas à Rusard.-. L'idée de voir arriver son cauchemars vivant figea quelques secondes Ethele sur place. Mais il était de toute manière trop tard pour faire demi-tour. Assumons jusqu'au bout mes amis!

Elle s'arrêta quelques centimètre plus loin, en face de la part de tarte aux fraises qu'Emma avait dédaignée quelques minutes avant -ou bien était-ce quelques secondes? Elle ne le savait plus vraiment... le temps semblaient s'être suspendu...-. Là, elle s'en empara, levant ses yeux noirs vers la dite jeune fille -et si Emma cauchemardait déjà au sujet de sa camarade... l'aura maléfique qui entourait actuellement Ethele n'allait pas l'aider à passer des nuits plus sereines- avant de lancer un :


"Je t'invite tout de même à gouter cette succulente tarte à la fraise, non sincèrement, je suis sure que tu vas a-do-rer."

sur le ton le plus aimable du monde. "Et vous voulez un café avec ça?". Le tout avant de prendre appui sur le banc, de se jeter à quatre pattes sur la table -maculant ainsi son pantalon de sirop d'érable et en renversant deux ou trois verres de jus de citrouille au passage. Ethele ne fait jamais les choses à moitié!- et de plaquer la part sur le visage d'Emma avant de lui octroyer un léger mouvement rotatif histoire de bien tout étaler.

"Délicieux, n'est-ce pas!"

652 mots.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ste Mangouste

Parchemins : 1842
Âge : 26 ans {02/05/1987}
Actuellement : Médicomage


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Estefania Kostas, Dahlia Lloyd, Tempérance Biel, Ted Lupin, Maximilien Bowman, Roy Bradley

MessageSujet: Re: Pour un bout de tarte [PV Emma]   Mar 2 Mar - 13:52

Un geste d'Emma, un splash -ou quelque chose du genre, le bruit est assez difficile à définir !- et le temps s'arrêta dans la Grande Salle. La petite Bleue et Bronze tâcha de ne pas sourire, même si la vision d'Ethele qu'elle avait en cet instant était tout simplement hilarante, surtout qu'elle était juste en face, donc à la meilleure place pour admirer son chef d'œuvre. Il n'y eut plus aucun bruit pendant une fraction de seconde, et Emma jeta un vague regard vers la table des professeurs, histoire de s'assurer qu'aucun d'eux n'arrivait par ici. Et puis, un éclat de rire, un deuxième et des dizaines d'autres qui se succédèrent venant des tables alentour et semblant s'amplifier à mesure que les secondes défilaient. La deuxième année vit se camarade rougir sous le coup de la honte, et tourner la tête vers les portes de la Grande, prête à fuir ... Et elle se sentit coupable. Jusqu'alors, tout allait bien, enfin pas super bien certes, mais elle se sentait vengée, et là, voir Ethele aussi mal, elle avait honte. Ce n'était pas ce qu'elle voulait, elle ne cherchait pas à l'humilier, elle voulait juste qu'elle sache ... Que c'était injuste ... Je ... D-désolée Ethele ... balbutia-t-elle, sentant ses joues chauffer à leur tour, signe qu'elles ne tarderaient pas à rosir.

Elle en était à là, s'apprêtant à tendre une serviette à Ethele pour qu'elle puisse s'essuyer le visage, lorsqu'elle la vit se saisir d'une part de tarte. STOP ! Qu'est-ce qu'elle faisait ? Enfin non, la question est mal posée, on se doute bien qu'elle ne va pas se goinfrer de tarte écœurante à un instant aussi tragique mais ... Elle avait l'air dévastée un instant plus tôt et là elle ... ? Oui, elle le fit. Nouveau splash, et une sensation de froid au niveau de cou, où la tarte avait giclé. Elle baissa brièvement la tête vers sa robe couverte de crème et entendit quelques ricanements retentir au loin. Son visage perdit aussitôt toute trace de rougeur, au contraire, il devînt blanc, tout blanc comme un linge. Elle resta quelques instants ainsi, hésitant à considérer que la bataille était terminée puisqu'Ethele s'était vengée. Le silence était revenu dans la Grande Salle, plus un bruit, simplement le souffle des respirations de dizaines d'élèves qui attendaient la suite des opérations. Que faire ? Emma releva la tête, bien qu'évitant soigneusement le regard de ses petits camarades. Elle vit que le jeune fille n'était plus en face d'elle, mais qu'elle s'était éloignée vers l'autre bout de la table, sans chercher néanmoins à quitter la pièce.

Elle se demandait encore ce qu'elle pouvait bien faire après ça -quitter la Grande Salle en emportant le peu de dignité qui lui restait ? Balancer des gaufres à la figure d'Ethele ? Reprendre son petit-déjeuner comme si rien ne s'était passé ?- lorsque sa camarade se jeta tout en grâce sur la table, faisant voltiger pichets de jus d'orange et restes de crêpes, une part de tarte aux fraises à la main. Cette fois-ci, Emma sentit le coup arriver, de toute façon, le regard vengeur qu'affichait la Serdaigle en disait long sur ses projets, mais elle fut déstabilisée par la phrase qu'elle lui lança avant d'écraser la part sur sa figure. Dégoûtant, c'était le seul mot qui lui venait à l'esprit en cet instant. La part de tarte à la fraises gélatineuse lui dégoulinait du visage et allait s'écraser mollement sur le reste de ses habits. Elle entendit à nouveau les rires, et écarta d'un geste sec les morceaux de fraises qui lui obstruaient la vue. Là, c'en était trop. Mamaaaaaaaaaaan ! La méchante Ethele, elle m'a salie ! Sur un fond musical type Eye of the Tiger dans la tête, Emma se leva du banc, sans adresser un seul regard à Ethele, pas la peine, c'était même mieux comme ça. Elle cherchait clairement les ennuis, le ton mielleux, l'étalement de la tarte, elle était perfectionniste dans l'accomplissement de son crime -oui oui son crime ! Vous savez combien c'est difficile d'enlever les tâches de gélatine, hein ?- mais elle allait le payer. Emma aurait pu partir, considérant que le combat n'en valait pas la peine, mais là, Ethele la provoquait clairement, et elle n'était pas femme -ou disons petite fille à la rigueur- à se laisser faire sans rien dire. Son regard passa rapidement sur ses voisins de table les plus proches -qui avaient aussitôt déguerpi de plusieurs places lors du début du combat- et en aperçut un qui tenait un beignet bien gras à la main. En quelques enjambées, Emma était à sa hauteur et lui arrachait le met des mains. Tu permets ? J'en ai besoin pour une dégustation gratuite. Le ton était sans appel, et la lueur brillant dans les yeux habituellement innocents de la Bleue et Bronze ne laissa aucun espoir de revoir son beignet au jeune Aigle.

Sur ce, Emma revînt sur ses pas, et arriva à hauteur d'Ethele, qui était toujours à son poste, perchée sur la table des Bleu et Bronze. Si elle croyait qu'Emma allait partir en courant appeler sa mère ou qui que ce soit d'autre, elle s'était mis le doigt dans l'œil, jusqu'au coude. Dans un geste empli de grâce et après une légère courbette, la fillette aplatit le beignet -visiblement à la fraise d'après la couleur rosâtre de ce qui coulait désormais de la tête de la jeune fille- en plein sur son crâne. Tiens ! Elle lui adressa un petit sourire plein de bonnes intentions, et tourna les talons non sans avoir ajouté un dernier: Tu avais raison, la tarte aux fraises est succulente. Mais je suis convaincue que tu aimeras encore davantage ce beignet, ma chère. Ni une ni deux, elle s'éloigna de sa camarade et prit la direction des portes, sans lui adresser un seul dernier regard, satisfaite de s'en aller avec le peu de dignité qui lui restait sauf.

[991]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pour un bout de tarte [PV Emma]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pour un bout de tarte [PV Emma]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Tous le monde peut faire des erreurs, c'est pour ça qu'il y a des gommes au bout des crayons. •• Élyse & Sasha ••
» Une nacelle pour mieux regarder les étoiles [pv Emma Swan]
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» SOS POUR NOUNOURS Border Collié (57) Sarrebourg
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 9-
Sauter vers: