AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 FINI - | - Etre misérable ou ne pas l'être... - | -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité
Anonymous




FINI - | - Etre misérable ou ne pas l'être...  - | - Empty
MessageSujet: FINI - | - Etre misérable ou ne pas l'être... - | -   FINI - | - Etre misérable ou ne pas l'être...  - | - EmptyMar 19 Jan - 23:45

FINI - | - Etre misérable ou ne pas l'être...  - | - 090903110602150 FINI - | - Etre misérable ou ne pas l'être...  - | - 27yskyu


Les vacances venues, Keira était retournée vivre chez Lexy, comme d’habitude (si on peut dire…). Le suédois continuait en effet à abriter la rouquine (qui avait fugué depuis plus d’un an déjà de chez ses parents… et c’était un refus catégorique qu’elle opposait à la simple proposition de retourner les voir). Pourtant, la jeune femme comptait bien parvenir à vivre seule, une fois ses études achevées. Etre dépendante était la pire chose qu’il soit pour Keira. Elle ne le supportait pas, pire… elle ne se supportait pas dans de pareilles conditions. Vivant en parasite, empoisonnant son entourage, elle se sentait toujours de trop… Malvenue, poids lourd, intruse (et tout autre synonyme du même genre...) et ce malgré l’accueil chaleureux de la personne. C'était un fait, c'était indéniable, Keira ne pouvait que se sentir éternellement redevable, souhaitant mettre fin à cette situation aussi tôt que possible… Malgré tout ce qu’avait pu lui affirmer l'ancien Serpentard, elle restait on ne peut plus ferme en ce qui concernait cette décision, ne quittant pour rien au monde sa position. Elle le lui avait (plus ou moins) fait comprendre. Elle se chercherait un appartement dès qu'elle aurait fini ses études. Son travail de mannequin étant de plus en plus attractif (et surtout efficace) elle ne se faisait pas (trop) de soucis pour travailler une fois ses études terminées. Des défilés, elle devrait en trouver… Elle avait encore gardé contact avec des stylistes, photographes… bref, Keira n’avait pas oublié ses leçons, douloureusement apprises avec sa mère il y a quelques années de cela. Elle restait très ‘pro’. Et plutôt ambitieuse de surcroît, un truc de top model qui avait fini par s'imprimer dans son crâne à force de cotoyer tout ce 'beau' monde.

Ce jour là, la rouquine avait fait une petite sortie en ville avec sa meilleure amie moldue. Mayuko était mannequin elle aussi. Malgré ses origines japonaises, la jeune femme de cinq ans son aînée était presque aussi grande que le jeune mannequin aux cheveux de feu, faisant un joli mètre soixante quatorze. Elle avait un joli visage, harmonieux, mais ce que les photographes aimaient le plus chez elle, c’étaient ses jambes ainsi que ses yeux bridés puis, naturellement, ses longs cheveux noirs et parfaitement lisses. Keira aussi adorait tout cela chez son amie. Admirative, elle avait toujours voulu suivre son exemple. Mayuko était une ‘grande’. Un mannequin, un vrai. Elle avait une carrière internationale et avait d’ailleurs travaillé à diverses reprises avec Lexy (trop la classe, d’après Keira ^_^). Bref, Mayuko avait une belle carrière derrière elle, mais aussi devant elle. C’est en allant voir son jeune frère (l’ex petit ami de Keira, soit di en passant celui qui l’a tabassée l’année passée…) que Mayuko avait fait un détour pour voir Keira qui posait ce matin là pour des maillots de bains. La rouquine avait du attendre que le shooting se termine pour sauter dans les bras de son aînée, folle de joie.

« Mayu-chan !!!!! Je suis trop heureuse !!!! Ça faisait tellement longtemps !!!!! Raaah tu m’as troooop manqué !!!! Tu restes combien de temps. ??? On pourra se voir ??? Au moins une sortie ???Une toute petite, toute minuscule sortie de trente minutes au pire !!!! Dis, dis ???? Aller quoi !!!! Steu plait !!!!! »

La japonaise serra doucement sa cadette dans ses bras et lui sourit avec beaucoup de tendresse :

« J’ai tout mon après-midi pour toi… Ce soir j’ai un dîner mais… on a tout le reste de la journée si tu veux. »
« J’achète !!!!! Eu… Je vais juste me changer, je ne crois pas que le styliste soit super heureux que je parte avec son maillot de bain sur le dos… Puis ça caille un peu en ce moment pour rester comme ça dehors quand même… tu m’accompagnes ??? »


C’est donc dans les vestiaires que les deux jeunes femmes conversèrent avec joie. Si Mayuko était bien plus mature que Keira, elle appréciait beaucoup la joie constante de sa cadette et aimait ainsi l’écouter parler avec ce dynamisme qui la caractérisait tant… Bien qu’elle ignora bon nombres des récents (et moins récents d'ailleurs) problèmes de la rouquine, elle était au courrant pour son frère et elle… Lexy avait expliqué la situation à Mayuko et pas forcément avec le sourire… la japonaise avait été très surprise d’apprendre que Shiro, son frère cadet avait pu malmener Keira de la sorte. Evidemment, qu’elle ne s’en était jamais doutée… Et c’était un sujet qu’elle préférait éviter avec sa cadette qui était à présent si souriante… Comme avant… Comme s’il ne s’était rien passé…

…………

FINI - | - Etre misérable ou ne pas l'être...  - | - Kaan_810

…………

Quelques heures plus tard, les deux amies conversaient joyeusement, tout en marchant dans la rue, le long des boutiques londoniennes. L’heure du départ de la japonaise approchait et la rouquine observait avec tristesse son aînée avant de la serrer dans ses bras avec force :

« Tu vas me manquer Mayu-chan… mais c’était super de passer l’après midi avec toi !!!!! je t’adore !!!! On se reverra bientôt j’espère… »
« Fais confiance au destin ma belle… Et si ça se trouve on travaillera bientôt ensemble…. »
« Oh ce serait tellement génial !!!! Mais je suis loin d’être aussi douée que toi Mayu-chan… »
« Pour des débuts je te trouve plutôt sacrément douée, moi… tu avanceras vite une fois tes études achevées, j’ai confiance en ton don Keira… je sais que tu iras loin. Accroches toi et réalises ton rêve. »


La jeune femme embrassa sa cadette sur le front avant de monter dans sa voiture. Keira la regarda partir, mélancolique. La sorcière marcha un instant encore, avant de s’arrêter vers un skate parc où semblait s’amuser des jeunes de son âge. N’ayant rien de mieux à faire, la sorcière les observa, assise sur la barrière métallique délimitant le parc. Malgré quelques chutes, ils se débrouillaient bien sur leur planche… La jeune fille les observait, un sourire amusé se dessinant sur ses lèvres. C’est alors qu’un d’eux s’approcha d’elle, visiblement confiant.

« Salut beauté ! »

La rouquine observa le garçon avec un sourire amusé. Il était plutôt grand, bien foutu (comprenons par là plutôt musclé), une peau légèrement hâlée, des cheveux châtain et de grands yeux bruns pétillants de malice.

« C’est moi que tu mattes comme ça ? »
« Possible… »


Le jeune homme s’accouda à la barre sur laquelle était assise la jeune sorcière qui l’observait avec curiosité. Les autres jeunes (qui étaient au nombre de trois) regardaient leur pote et la rouquine à présent.

« Tu accepterais qu’on se voit ce soir ? »
« Qui t’a di que c’était toi qui m’intéressait ? »
« Ben c’est évident… Les autres ne m’arrivent pas à la cheville, poupée. »

Le mannequin haussa un sourcil, observant les trois autres skateurs, puis descendit de son perchoir avant de sourire au garçon qui l’avait abordée. S'avançant alors vers lui, l'observant avec défi, elle chuchotta à son égard, l'oeil amusé :

« Prouves le moi. »
« Attends… Si je fais un meilleur enchaînement que les autres, ce soir, tu sors avec moi ? »
« Ouai. »
« Ca marche ma belle… prépares toi. »

La rouquine eut un sourire amusé et l’observa rejoindre son groupe. Finalement, une dizaine de minutes plus tard, les quatre garçons la rejoignirent, le bel inconnu en tête.

« Pas mal… Moi c’est Keira. »
« Jake… »


La rouquine lui donna le lieu où il pouvait passer la chercher, tandis qu’il lui donnait l’horaire. Avant de partir, elle lui adressa un léger sourire, déposant un baiser en bordure de ses lèvres.

« A ce soir alors… »

Elle effleura la joue de Jake du bout des doigts, amusée, puis quitta le groupe, un sourire accroché aux lèvres. Finalement, sa soirée allait être bien plus amusant qu’elle ne le pensait initialement… Avant, néanmoins, il valait mieux qu’elle prenne quelque chose pour tenir la soirée… Une petite dose, mais quelque chose de correct quand même…
…………

FINI - | - Etre misérable ou ne pas l'être...  - | - 000g2ysa

…………

C’est un peu avant 21 heures que Keira quitta l’appartement désert de Lexy (qui était au même dîner que Mayuko…). La sorcière n’eut pas à attendre, son compagnon du soir était déjà là, en voiture. Parfait, un ponctuel (étrangement, elle s'attendait plutôt à ce qu'il soit en retard...) Il lui adressa un sourire tandis qu’elle montait côté passager. Il ne fit pas de commentaire sur la tenue de Keira, mais son regard (admiratif et plutôt intéressé, faut le dire) suffit à parler pour lui. La rouquine avait mit une robe bleue électrique, assortie à ses yeux. Le haut de la robe était fermé en un corset qui donnait l’impression qu’elle avait plus de poitrine que ce qu’elle n’avait en réalité *ou tout le charme du corset*, la robe s’arrêtait à mi-cuisse, elle portait des bas rouges sang ainsi que des bottines bleues, parfaitement assorties à sa robe. Une veste de cuir noir lui tenait chaud et donnait un look 'rock' à son style coloré... Elle pouvait presque être considérée comme étant sexy (malgré l’assortiment de couleurs qui faisait toute sa personnalité *niveau vestimentaire en tout cas*).

Jake démarra et ils arrivèrent en moins de vingt minutes à l’appartement où avait lieu la fameuse soirée. Keira sortit de la voiture, observant le lieu. Normalement, elle n’était pas censée sortir avec un parfait inconnu… Encore moins allez chez un parfait inconnu pour une soirée avec des gens on ne peut plus inconnus, mais elle avait perdu bon nombres de principes l’été passé. Les désillusions amoureuses avaient le don de faire faire n’importe quoi à n’importe qui… Keira n’échappait nullement à la règle. Déjà inconsciente et immature par définition, elle frôlait la folie pure et simple à présent, n’hésitant plus à flirter avec l’inconnue et donc, parfois, avec le danger.

Le ‘couple’ passa la porte et la rouquine pu reconnaître quelques garçons présents au skate parc… Elle les salua, faisant quelques bises, apprenant (ou pas) leurs prénoms, et elle finit par LE voir… C’était une hallucination, non ??? Ca ne pouvait qu’être ça… Qu’est ce que cet imbécile pouvait bien faire à une fête de moldus bon sang ??? La rouquine l’observa en silence, alors que Jake lui présentait ‘Kain’…

« Oh mon Chéri !!!! Ça faisait tellement longtemps… aller, je t’ai manqué, avoues ! »

Et un sourire sarcastique à l'intention de la vipère qu'elle aimait tant, avant de faire la bise au sorcier… Ok, elle allait devoir boire beaucoup ce soir pour oublier sa présence à ce guignol… Pourquoi fallait-il qu’elle tombe sur la seule fête de Londres où se planquait ce rapace ? (Pardon, vipère… mes excuses aux serdaigles…). Jake proposa gentilment un verre à la rouquine qui le prit volontiers (comment ça il peut avoir mis de la drogue dedans ??? Elle s’en tapait totalement là !). Fallait qu'elle se bourre un minimum pour s'amuser avec l'autre nul dans les parages... Pffff...


Dernière édition par Keira Williams le Mer 16 Juin - 0:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




FINI - | - Etre misérable ou ne pas l'être...  - | - Empty
MessageSujet: Re: FINI - | - Etre misérable ou ne pas l'être... - | -   FINI - | - Etre misérable ou ne pas l'être...  - | - EmptyMer 20 Jan - 20:38

Reveil du mauvais pied. Un mouvement dans le lit. Un juron. Pas la bonne chambre, faut bouger. Pendant les vacances, pour Kaïn, c'était souvent comme ça. Ce n'était pas toujours parfait, ce n'était jamais vraiment bien. Ce n'était ni romantique, ni ce dont les filles auraient pu rêver. Mais il prenait son pied et il savait qu'elles aussi. C'était vil, cruel et perfide d'agir comme il le faisait mais il ne promettait rien et ce n'était pas de sa faute si les filles tombaient dans ses bras... Et ils n'allaient jamais chez lui. Ce n'était pas que les filles ne voulaient pas hein ! Mais il ne voulait pas infliger la décadence de son fils à une mère qui pensait déjà qu'il avait un paquet de défauts. Si en plus, elle venait à découvrir qu'il était manipulateur... Et puis il lui avait fait la promesse comme quoi, il lui présenterait ses petites amis après tout. Et jusqu'à maintenant, il n'en avait jamais eu. Ce n'était que des coups d'un soir, à la rigueur, d'une semaine. Alors aucune d'elle n'était suffisamment digne pour faire face à une femme comme sa mère. Voilà.

Il avait un peu bu la veille et voilà qu'il se retrouvait dans les bras d'une fille. Bien sûr que souvent, il n'avait pas du tout besoin de boire, il le savait mais disons qu'il aurait bien aimé essayé de freiner les filles ? Non n'importe quoi, disons plus tôt qu'il avait promis à sa mère qu'il ferait moins de conneries. Et vu qu'il avait une soirée de prévu le lendemain, il avait également promis de rentrer cette nuit. Que de promesses débiles qu'il avait été bien incapable de tenir. C'était à se demander comment est-ce que sa mère pouvait bien faire pour le supporter mais il n'allait pas l'en blâmer bien sûr. Il aimait sa mère. Tout comme son père même s'il le voyait moins. Son père qui l'aurait probablement insulté de tous les noms s'il savait ce que son fils faisait avec les filles.... Un père digne de son nom, fier et aimant, fidèle et tout ça. Dont le père avait passé son temps à tromper sa mère... Alors oui il lui en voudrait. Parce qu'il n'avait pas hérité des bons gênes mais il n'en pouvait rien après tout non ? On ne devenait pas toujours ce que l'on voulait. Et puis bon... Il n'y avait pas tant de mal que ça de fait n'est-ce pas ?

Il tenta de rentrer de la manière la plus discrète que ça. Rien, pas un mot pour cette fille dont il ne se souvenait déjà plus du nom, et il s'en foutait de toute façon, il ne la reverrait plus. Mais c'est en croisant le regard empli de déception d'une mère qui n'avait pas fermé l'œil de la nuit qu'il se sentit le plus mal. Un regard qu'il détestait voir posé sur lui, un regard lourd, froid et déçu, le plus douloureux qui soit d'ailleurs. Esquissant un faible sourire, il voulut prendre la parole, tenter de se défendre avec des mots stupides, et surtout, inutiles. Bien sûr qu'il savait que ça ne servait à rien de tenter de se chercher des excuses mais... Il ne voulait pas voir ce regard chez elle... « Maman je... ». Elle leva aussitôt la main pour le faire taire, pour qu'il ne prononce plus un mot. Baissant les yeux, elle inspira un grand coup et se leva doucement de son siège pour venir devant lui et pouvoir mieux lui faire face. Bon dieu, ce qu'il avait honte.... Mais il était un peu tard maintenant. « Ne cherche même pas d'excuse. Et ne cherche pas à te justifier d'une quelconque façon. Je ne te demande pas grand chose Kaïn et ne viens jamais dire que tu as des parents exigeants, on te demande juste un peu de respect, et on te demande de bien vouloir respecter les promesses que tu es tant capable de faire. Je ne te demande pas la lune bordel ! Juste de rentrer lorsque je te le demande ! J'ai l'air d'être une femme qui dort trop pour que tu me prives de sommeil par ton inconscience ? ».

Si sa mère avait à ce point peur, c'était parce qu'une fois, une nuit, il y avait deux ans de ça, il n'était pas rentré une nuit. Et il n'avait pas donné de nouvelle le lendemain non plus. Elle n'avait pas paniqué puisqu'elle connaissait son fils et elle n'avait eu aucun problème à dormir cette nuit là. Mais le lendemain avait été tout autre. Elle n'avait pas eu bien longtemps à paniquer parce que oui oui, il était rentré... Couvert de sang. Pas le sien mais celui d'un autre. Et voir son fils rentré couvert de sang, je vous pris de croire que ce n'est pas la vision que l'on préfère ! Que se soit son sang ou celui d'un autre. Il avait ouvert la porte, avait plongé son regard dans celui de sa mère... Et avait fondu en larmes. Totalement. Il avait explosé, craqué. Il n'avait pas pu retenir ce lourd flot d'émotion. Sa mère avait ensuite appris que le sang appartenait à un ami de Kaïn, un gars de sa bande oui. Décédé des suites d'un des paris stupides qu'ils s'amusaient à se lancer entre eux. Et il portait le même nom que son fils. Ce dernier n'avait jamais plus voulu en parler, traumatisé, choqué par tant de sang. Et sa mère ne put plus trouver le sommeil lorsqu'il se mettait à disparaître la nuit. La peur au ventre qu'un jour, ça soit son fils qui disparaisse...

« Tu as dormi ? ». Il hocha la tête pour lui dire oui, bien sûr. Et n'ajouta rien. Elle soupira, lassait, et lui fit signe de partir. Elle ne pouvait même pas le priver de sortie puisque de toute façon, elle n'en avait pas le coeur. Elle n'avait jamais été capable de le priver de quoi que se soit. Elle le savait réglo, elle savait qu'elle pouvait lui faire confiance. Bien sûr qu'elle avait peur dès qu'il franchissait cette porte. Mais... C'était le dur labeur de n'importe quelle mère n'est-ce pas ? Il s'avança doucement vers elle et déposa un tendre et doux baiser sur son front, lui murmurant ses mots doux qu'il ne destinait à aucune autre femme. Elle sourit, doucement, baissant le regard parce que la peur était encore là, murmurant un « je sais ». Elle l'aimait aussi mais ils ne le disaient jamais ensemble, pas le même jour ou ce genre de chose, comme une manière de se prouver qu'ils s'aimaient chaque jour... « Je sors ce soir ». Un nouveau sourire. « Et je ne rentrerais pas cette nuit maman ». Un hochement de la tête, elle préférait être prévenue.... Et elle ne disait jamais rien. « Tu feras attention ? ». Elle prit doucement son fils dans ses bras. « Toujours ». « Je veux que tu rentres. Vivant, entier et sain et sauf demain. Tu me le promets ? ». Un nouveau baiser sur le front de cette femme qu'il chérissait tant « Toujours maman. Je reviendrais toujours vers toi ».

Plus un mot, il monta dans sa chambre se coucher, histoire de dormir encore un peu et il ne réapparut que vers 14h, lorsque son téléphone se mit à sonner. C'était l'heure, déjà, pour lui de partir et de requitter le cocon familial. Bon, après, c'était sa mère qui allait probablement encore mal le prendre mais bon, il s'en moquait dans un sens. Même s'il l'aimait, ce n'était pas ça qui allait le faire rester à la maison quoi. Et puis sa mère savait de toute façon que son fils était fait pour vivre dehors, il détestait rester enfermé, c'était plus qu'insoutenable pour lui, il aimait prendre l'air, planche sous le bras. Par moment, sa mère en venait même à imaginer qu'il aimait plus sa planche que ses parents. Mais ce n'était qu'une impression puisqu'avant de franchir la porte, il ne put s'empêcher de tourner la tête vers sa mère, et de lui sourire doucement. Il ne se décida à partir que lorsqu'elle se mit à lui sourire aussi, lui souhaitant doucement une bonne journée, et de passer une bonne soirée chez... Matt ?

QUELQUES MINUTES PLUS TARD

« Mec, t'es un blaireau ! ». Oups, désolé pour les Pouffsouffles mais après tout, Matt n'y connaissait rien hein ! Alors bon ! Et puis ce n'était pas comme si c'était si méchant que ça quoi ! Et oh, puis zut ! Ce n'était pas de sa faute ! Au moins, personne ne pouvait vraiment se plaindre puisque ce n'était pas tellement une méchante insulte hein ! Donc en gros, voilà l'histoire ! Matt avait prévu de faire une fête chez lui, une fête pas bien méchante quoi ! Gentil et tout, juste la bande et quelques bières ! Un bon film et le tour était joué quoi ! Mais non, le mec, c'était tellement une tâche qu'il avait oublié qu'il avait été invité chez ses parents pour bouffer et que donc, il ne serait probablement pas rentré avant des heures ! Non mais bordel, c'était quand même un comble là hein ! Comment il avait fait pour se débrouiller, ça, ils se le demandaient hein ! Non mais franchement, comment on pouvait oublier qu'on était invité chez ses propres parents hein ? Et il avait invité tous ses potes pour la soirée ! Heureusement que là, ils avaient tous dormi chez Kaïn, sinon, ça aurait été la catastrophe pour prévenir tout le monde ! Bordel, quel abruti ! En plus, ils avaient eu dans l'idée de faire une fête plus grande... Bah heureusement que ça ne s'était pas fait ! Déjà qu'ils étaient huit alors vous imaginez ? « J'ai dit que ce n'était pas de ma faute ! J'y peux rien moi si mes vieux ont décidé qu'on se verrait ce soir ! Et puis ça arrive à tout le monde d'oublier le repas de famille non ? ». Roulant des yeux, Kaïn s'installa sur une des chaises de son pote, soupirant doucement, à l'idée que la soirée tombait à l'eau. « Mec, si ça continue comme ça, on va quand même la faire ici ta soirée, mais sans toi ! Fais toi passer pour quelqu'un de malade ! ». Bah quoi ? On ne pouvait pas lui en vouloir quand même non ? Et puis l'idée était pas mal en plus ! « Elle me croira jamais ». Jake prit doucement la parole à son tour « Gros, si tu lui téléphones pas, je le fais ! ». Aussitôt, Matt fusilla son pote du regard. Ahah, c'te comique, il était en plein rêve ! Marmonnant, il se leva et alla prendre le combiné.

Tout fut réglé en une dizaine de minutes. Parce qu'en disant qu'il était malade, bah il avait failli ramener ses parents chez lui quoi. La totale ! Mais il avait réussi à tout bien organiser. La soirée allait se faire donc, comme prévu et heureusement d'ailleurs ! Parce qu'au moins, c'était un endroit qu'il connaissait quoi. Il n'avait pas envie de se prendre la tête pour ça alors que tout avait été prévu depuis un bon moment maintenant quoi ! Il lui aurait déglingué la tête ! C'était même une grosse certitude quoi ! Non mais oh ! « D'façon mec, je t'aurais détruit les parties génitales, je te promets, si ça c'était pas arrangé ! Tu crois que je viens jusque ici pour rien ? » Oui bon, il avait transplaner et alors ? C'est qui qui le savait ça ? Bah oui, ils ne savaient pas tout de son monde après tout, et ils ne posaient jamais de questions. Ils savaient et c'était tout ce qui semblait importer pour eux. Et pour lui aussi, parce que ce n'était pas dans ce monde qu'il allait rester de toute façon.

Toute l'après-midi, ils passèrent leurs temps à skater, dans le jardin. Sauf Jake qui sembla avoir un truc à faire ou allez savoir quoi fin bref, ce n'était pas comme s'ils allaient rester leur cul ensemble toute la journée non plus, puisqu'ils allaient passer la soirée ensemble et ça, c'était l'idéal ! Juste trop bien, avec de l'alcool, de quoi fumer. Tout ça tout ça quoi. En clair, la soirée s'annonçait vraiment, mais alors vraiment bien ! Sauf que... Lorsque la soirée vînt, et que Jake se pointa... Kaïn devait bien dire qu'il ne s'attendait pas à le voir se ramener avec quelqu'un ! Surtout pas... Elle ! Si elle lui avait manqué ? Ahah... Elle était défoncée surtout. Si elle était venue pour profiter et s'amuser alors qu'elle était déjà déchirée et qu'en plus elle n'avait rien à foutre ici... Fusillant Jake du regard, il ne chercha même pas à comprendre quoi que se soit. « Qu'est-ce que tu fous là ? Tu connais personne, dégage te shooter ailleurs Williams ». Lui qui pensait passer une bonne soirée...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




FINI - | - Etre misérable ou ne pas l'être...  - | - Empty
MessageSujet: Re: FINI - | - Etre misérable ou ne pas l'être... - | -   FINI - | - Etre misérable ou ne pas l'être...  - | - EmptyJeu 21 Jan - 18:47

La rouquine n’en attendait pas moins de la part de son seul et unique ennemi sur Terre (et oui, elle a UN ennemi !!! Un comble pour une boule d’énergie comme elle, n’est-ce pas ???) Quoique… beaucoup de personnes de l’aiment pas en réalité, mais faisant toujours comme si de rien n’était, elle n'a jamais vraiment été blessée par cette forme de 'haine', puisqu’au fond, ça ne la touchait pas plus que ça…’on ne peut pas plaire à tout le monde’, tel est le dicton… ben c’est vrai, et puis lutter reviendrait à dépenser beaucoup d’énergie pour si peu de choses au final… mieux valait faire comme si de rien n’était, c’était plus paisible…reposant… Oui, sauf que voilà, avec Kaïn Haner, Keira avait rapidement perdu sa philosophie, sa cool-attitude et tout autre synonyme de son état d’esprit précédent… Lui, il la faisait tourner en bourrique !! Il la rendait folle et elle ne savait même pas expliquer le pourquoi du comment tant ça la dépassait… c’était d’un ridicule ! Mais c’était ainsi, et il était bien trop tard à présent pour faire machine arrière… la rouquine détestait la facilité qu'il avait, la façon plus que surprenante dont il arrivait à lire en elle. Il semblait tout comprendre, comme s’il parvenait à voir tout ce qu’elle cachait depuis des années rien qu’en l’observant pendant cinq secondes. Elle ne se l’expliquait pas… Même Lexy et Erwan (qui étaient ses plus proches amis masculins –comprendre par là dénués de tout ce qui ressemble de près ou de loin à de l’instinct-) ne savaient pas autant de choses gênantes sur elle, que Kaïn… Elle en était persuadée et ça, ça la rendait malade. Devenait-elle si prévisible que ça ??? Ses expressions étaient devenues si… lisible, aisées à déchiffrer ? Elle qui cachait continuellement ses émotions depuis des années déjà avait peine à croire qu’on puisse aussi aisément la décrypter (et sans décodeur s’il vous plait !)… c’est qu’elle en avait fait tout un mode de vie ! C’en était devenue tout un art, le mensonge à soi-même et (surtout) à autrui… Et lui, il arrivait avec ses grosses baskets et en trois secondes, chrono en main, il lui balançait tous ses défauts, tous ses vices qu’elle tentait (en vain de toute évidence) de cacher à autrui. Ca la démolissait. Evidemment, l’allusion à la drogue fâcha (quelque peu) la rouquine qui s’assit face au sorcier de Serpentard, posant son regard azur dans celui de Kaïn, bien décidée à lui montrer qu’elle aussi, elle pouvait être ch*ante si on la cherchait un peu trop…

« Ben si, tu voies… Jake et moi on est trèèès intimes… Je ne me serais pas invitée comme ça tout de même, c’est bien mal me connaître, une fois encore, Kaïn… »

Elle continua à lui sourire avec sarcasme, finissant le verre que lui avait gentilement offert Jake (elle a une bonne descente la ‘petite’ à force de traîner n’importe où et (surtout) avec n’importe qui…). Posant le verre sur la table, elle observa Kaïn, puis se tourna vers Jake qui les regardait avec étonnement (comme les autres amis de Kaïn ici présents, d’ailleurs…), lui adressant un léger sourire accompagné d'un haussement d'épaules *genre : je sais pas ce qu'il nous fait là...* :

« B*rdel Kaïn, tu la connais ??? Vous vous êtes rencontrés où ? »

Puis, plus discrètement (même si Keira entendit très bien la question)

« Me dis pas que tu te l’aies faîte ! »

La rouquine ne prit pas la parole (ciel elle connaît le mot ‘silence’ champagne !!!), après tout les questions étaient posés à sa vipère préférée, et elle avait (surtout) très envie d’écouter les réponses qu’allait fournir le jeune homme. Ainsi, même si les mots lui brûlaient la langue tant ils voulaient sortir, tant elle avait besoin de s’exprimer, elle demeura silencieuse. Croisant les jambes, sûre d’elle, elle détailla l’ensemble plutôt hétérogène (mais bien soudé malgré tout) que formaient les garçons de la bande. Ils étaient tous plutôt différents dans leur apparence physique, bien que de toute évidence sportifs (ça, ça ne faisait aucun doute !). Ils étaient de tailles différentes, avec une moyenne frôlant le mètre quatre vingt trois sans doute (oui oui elle a l’œil pour ce genre de détails, déformation professionnelle !). De toute évidence, ils n’étaient pas tous aussi lourds *à prendre au sens figuré* que Kaïn (de ce qu’elle croyait !). Tant mieux, elle n’avait pas envie de se faire un mec lourdingue ce soir (généralement elle essayait d’avoir un minimum de critères quand même, même si souvent elle sortait avec de parfaits inconnus, comme ce soir-là –par exemple-…)

Jake avait passé un bras autour de la taille de la sorcière qui ne pu réprimer un sourire. Il lui plaisait bien ce gars là… Plutôt mignon, il pouvait en plus, lui permettre d’énerver plus que de raison son grand ami de toujours (bouh ironie !), mister Haner. Et ça, ça valait bien le détour quand même !

Avant de retourner vers la rouquine, le skateur avait murmuré à l’intention de son ami sorcier (ce que Keira n’avait pas pu entendre cette fois-ci…)

« Ecoutes mec, même si tu l’aimes pas, ce serait bien que tu fasses un effort, ce soir j’dois me la faire. »

Bon au fond ça n’aurait pas plus dérangé que cela Keira d’entendre ces propos (elle n’était plus la petite fille innocente et prude qu’elle avait été par le passé… ce genre de soirées –et plus généralement d’invitations- elle savait très bien ce que ça sous-entendait.). Elle savait parfaitement à quoi elle s’était engagée en acceptant la proposition de sortie… Elle y avait réfléchi très calmement et longuement en plus (oh ouai au moins trente deux secondes !!!) et c’était déjà tout calculé, tout décidé. Elle ne comptait plus jamais avoir un petit ami, alors pourquoi se priver de soirées comme celle qui devait l’attendre ? Franchement ? Elle est jeune, autant en profiter !

Ce n’est qu’après avoir di ça à Kaïn que Jake s’était avancé vers Keira qui lui avait sourit avec amusement. Glissant son bras autour de la taille de la sorcière. Cette dernière n'avait nullement faire preuve de sarcasme *à l'égard du moldu*, juste un certain plaisir… (Elle réservait toute forme d’humour noir à Kaïn, le veinard !!!). Puis honnêtement, si elle se sentait bien, là, tout de suite, c’était surtout parce que visiblement, aucun des garçons (ou jeune hommes, à leur âge on peut bien leur accorder cette promotion après tout… -sauf pour Kaïn qui reste l’éternel gamin aux yeux de Keira niark -) ne l’avait reconnue. Elle, Keira Williams, fille de Stuart Williams, acteur de renommée internationale (qu’ils devaient sans doute tous connaître d’ailleurs *s’il leur arrive de regarder des films FINI - | - Etre misérable ou ne pas l'être...  - | - Icon_rolleyes*, une chance que ‘Williams’ soit un nom courrant en Angleterre !) et de Patience Williams, ex mannequin et directrice d’une agence à présent (donc bien moins connue que son époux, si on n'est aps du milieu ou si l'on ne s'intéresse pas au milieu de la mode un minimum)… Keira avait été dans les journaux moldus il y a deux ans de cela. Les médias se délectaient de tous les malheurs des stars, et ses parents, à elle, pourtant mondialement connus (pour son père en tout cas), n’ayant jamais créés de scandales, alors ce coup-ci, les médias tenaient l’occasion rêvée de mettre le feu à cette famille *si de famille on pouvait qualifier le trio qu’ils formaient…* ne l’épargnaient pas, évidemment… Produits illicites, anorexie… Ils s’étaient régalés. C’est à partir de ce moment que le lien (déjà bien faible) qui unissait mère et fille Williams se brisa définitivement. Patience était profondément dégoûtée par sa propre fille. Elle ne lui en voulait même pas pour ses actes, mais parce que ça avait été découvert. C’est là que Keira s’était enfin rendu compte de l’opinion qu’avait eu sa mère d’elle… Elle n’était qu’une image. Une personne qui permettait à sa mère de ‘bien paraître’. Mais voilà, la fille avait brûlé l’illusion, rompant tout le charme que tentait de projeter sa ‘pauvre’ mère… Patience ne pouvait plus la voir, ne voulait plus la voir… pas même en entendre parler. Keira avait eu mal. Vraiment mal suite à cet abandon… Elle qui avait toujours adoré sa mère plus que de raison, avait découvert une facette de sa personnalité qu’elle n’avait jamais ne serait-ce qu’envisager d’exister… Stuart quant à lui, s’était contenté de payer les frais d’hospitalisation de sa fille. Il était tellement absent, que la rouquine avait beaucoup de peine à le considérer comme étant véritablement son père. Les premiers mois furent durs, sombres… jusqu’à ce qu’elle adopte une nouvelle façon de penser, une toute nouvelle philosophie. Elle avait alors oublié ses douleurs en continuant à prendre des substances (tout en faisant attention avec sa cure, histoire qu’ils ne se rendent compte de rien…) l’anorexie, il suffisait qu’elle prenne trois kilos et qu’elle les garde un mois pour qu’on la laisse partir. Alors elle l’avait fait. Elle voulait quitter cet hospice aussi tôt que possible ! Elle voulait fuir, ne plus jamais voir ses parents… Et elle l’avait fait. Un an après, la cure et les soins terminés, elle s’était fâchée une toute dernière fois avec la femme qui lui avait donné la vie, et elle avait fugué. Ca, les journaux n’en n’avaient pas parlé, sans doute karen avait-elle trouvait une excuse pour expliquer l’absence de sa fille et son emménagement chez Shiro… cela n’intéressait plus Keira. Qu’elle fasse comme bon lui semble après tout !

Rassurée, la rouquine attira Jake vers elle (elle voyait bien qu'il en avait envie mais que Kaïn semblait plus ou moins le freiner), déposant ses lèvres sur celle du moldu, sachant très bien qu’ainsi, elle allait pouvoir énerver Kaïn tout en se faisant plaisir (puisque le jeune homme embrassait fort bien… haha !). Oui, ce soir, elle avait des chances de bien s’amuser… Du moins si Jake ne la laissait pas tomber pour Kaïn, quoi… Et elle n’avait pas encore sorti toutes ses armes… Elle avait quelques petites choses encore dans son sac, histoire d’assurer ses arrières.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




FINI - | - Etre misérable ou ne pas l'être...  - | - Empty
MessageSujet: Re: FINI - | - Etre misérable ou ne pas l'être... - | -   FINI - | - Etre misérable ou ne pas l'être...  - | - EmptyLun 1 Fév - 16:59

N'empêche que Kaïn ne pourrait probablement jamais comprendre comment est-ce qu'elle faisait pour toujours se trouver dans ses pattes ! Mine de rien, c'était quand même de pire en pire là ! Et qu'on ne vienne surtout pas lui dire qu'il faisait exprès ou quelque chose comme ça parce qu'alors là, il était certain qu'il aurait déjà péter un câble ! Non mais c'était vrai quoi, on n'avait tout bonnement pas le droit de venir à dire que c'était lui qui cherchait la bagarre parce que là, c'était elle qui se pointait à une de ses fêtes ! Qu'on ne vienne surtout pas l'accuser de quoi que se soit parce qu'elle aurait vraiment été la dernière personne qu'il aurait bien pu inviter ! Non mais sérieux, avait-il une tête à faire la charité ? Si elle voulait tant s'amuser, qu'elle aille à ses soirées mondaine de miss mannequin et qu'elle ne vienne donc pas lui pourrir la vie quoi ! Bordel, si là, elle n'avait toujours pas compris qu'il ne pouvait pas la voir, elle se demandait vraiment si elle allait finir par le comprendre un jour hein !

Bordel, mais qu'elle se casse ! Rien que de par sa présence, elle allait tout foutre en l'air ! Déjà, sa bonne humeur, d'un seul coup, hop, elle s'était toute envolé hein ! Non mais bon, fallait s'y attendre à ça mine de rien. On ne pouvait même pas s'étonner quoi parce que bah ouais, elle lui pourrissait la vie rien qu'en se pointant là, alors direct, sa soirée allait forcément se passer clairement moins bien ! Et puis bon, il n'y avait pas que ça bien sûr ! Ce n'était pas comme s'il avait uniquement des problèmes quant à sa présence ! Elle l'insupportait ! Bordel, qu'elle s'en aille ! Après, il pourrait parfaitement faire comme si elle n'avait jamais été là quoi ! Alors là, y aurait vraiment absolument aucun problème ! Mais pour ça, encore fallait-il qu'elle veuille bien s'en aller !

Très intimes avec Jake ? Ah bah oui forcément, puisque de toute façon, tout le monde était très intime avec Jake. Enfin non, pas avec tout le monde quand même, là, ça serait quand même un peu poussé, mais disons en tout cas que bah... Toutes les filles étaient intimes avec lui ! Non mais c'était vrai quoi, surtout, il ne fallait pas qu'on en vienne à oublier les nombreux concours qui avaient souvent eu lieu entre Jake et Kaïn. Et mine de rien, c'était quelque chose qu'il ne fallait surtout pas oublier ! Mais bon, après, bien sûr qu'elle pouvait faire ce qu'elle voulait, mais qu'elle ne vienne pas pleurer après. Et puis, elle était déchirée quoi. Au moins, lui, il avait le mérite de faire ce genre de chose avec des filles qui étaient totalement sobres quoi. Et elle, elle venait à une soirée complètement défoncée ! Où se trouvait l'intérêt d'aller à une soirée pour ne pas y boire mais pour s'y rendre déchirée ! C'était complètement n'importe quoi ! « Oui oui, je te connais bien mal hein, en même temps, je ne vois pas ce qui te choque, parce que je n'ai vraiment pas envie de te connaître tu vois. T'es complètement déchirée et tu te pointes à une soirée où tu ne connais personne. Tu te crois maligne ? Franchement, tu me fais pitié ! ». Il était dur oui, peut être mais il s'en foutait totalement d'être dur parce qu'il était franc et il le pensait très sérieusement. « Bah mec qu'est ce que t'as ? ». Fusillant Jake du regard, il préféra ne rien ajouter, c'était mieux comme ça de toute façon oui. C'était évident.

Il n'avait plus du tout envie de s'éclater mais mine de rien, peut être qu'il pourrait oublier la présence de cette idiote s'il se mettait à boire quoi ! Ouais voilà, c'était peut être bien ça la meilleure solution, boire pour oublier sa présence ! Enfin non, ce n'était peut être pas tant la meilleure solution à prendre bien sûr, mais bon, il fallait bien qu'il fasse quelque chose malgré tout quoi. Ben oui, s'il ne se remuait pas un minimum, il n'arriverait jamais à faire comme si elle n'était pas là, et c'était ça oui, c'était de ça qu'il avait vraiment besoin mine de rien. Il avait besoin d'oublier oui voilà. Elle n'allait quand même pas lui foutre en l'air la soirée. Il se servit un verre de vodka qu'il avala en cul sec, oui voilà, c'était mieux comme ça de toute façon, il fallait qu'il se déchire la gueule ce soir pour qu'il puisse réellement faire la fête ! Et c'était ce qu'il avait prévu ! « Et mec, bois pas trop vite ou tu vas être déchiré trop tôt ! ». Le regardant, en lui lançant un regard de tueur ( oui oui, presque ! ), il se servit un autre verre « c'est le but en faite mec ».

Et il avala d'une traite son deuxième verre quand quelqu'un lui demanda s'il se l'était faite. « Ahah, la bonne vanne, je vous déconseille de vous la faire hein, même moi je lui passerais pas dessus ». Mouarf, on ressentait de plus en plus le fait qu'il ne l'aime pas là, mine de rien, mais bon, il ne pouvait vraiment pas s'en empêcher quoi, ce n'était pas comme si on pouvait le comprendre ici, et puis c'était la première fois qu'il montrait une haine aussi puissante envers quelqu'un quoi ! Et quant à ce que Jake lui dit, il eut un sourire en coin, et ne prit même pas la peine de le regarder « qu'on soit bien clair ensemble mec, si tu te la fais, je ne t'adresse plus jamais la parole ! ». Ah non mais sérieux, il ne fallait pas non plus qu'on mélange les torchons et les serviettes merde ! Et lorsqu'elle vit Jake embrasser Keira ahah, il en détourna les yeux tellement il fut écoeuré quoi.

1oo1
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




FINI - | - Etre misérable ou ne pas l'être...  - | - Empty
MessageSujet: Re: FINI - | - Etre misérable ou ne pas l'être... - | -   FINI - | - Etre misérable ou ne pas l'être...  - | - EmptyLun 1 Fév - 22:10

Rolala quel grincheux lui alors !! Honnêtement, savait-il faire autre chose que râler ??? Non, mais sérieusement ??? C’était quand même impressionnant ça ! La sorcière esquissa un sourire, bien que légèrement (beaucoup en fait mais elle tenta de ne pas le montrer, l’opération échouant un tantinet néanmoins) blessée par ses propos. Pourquoi se sentait-il toujours obligé de tout rapporter à la drogue, bo*del ? Et voilà qu’en plus il la rendait vulgaire !!! (Même si l’injure n’était pas (encore) formulée à voix haute elle était quand même pensée ce qui est plutôt… inhabituel et vraiment pas ‘elle’ quoi !). La rouquine posa son regard bleu ciel dans celui (trooop beauuu !!!*mais elle ne le lui avouera jamais, plutôt crever !!! HAHA !*) du jeune homme. Elle lui aurait bien répondu « vas te faire f**tre ! » mais ç’aurait été déplacé et bien qu’il ait le don de la faire (trop aisément) sortir de ses gonds, elle se contrôlait quand même un minimum encore…

« Faudrait que tu saches ce que tu veux gueule d’ange… Un coup tu veux me connaître un autre coup tu t’en fous… faudrait songer à faire quelque chose, fixes-toi, vas voir un psy… Ah moins que tu adores te plaindre au point que tu te cherches toujours une excuse pour te la ramener ? »

Elle le fusilla du regard, tandis qu’un nuage noir semblait à présent flotter autour des deux sorciers *attention explosion imminente, pour la sécurité des passagers, nous vous demandons de vous accrocher à votre verre !*. Quant à sa remarque sur le fait qu’elle était déchirée, c’était faux !!! Archi faux !!! Déjà 1/ il ne l’avait pas vu faire donc n'en savait strictement rien !! (Comment ça c’est pas une preuve ?) 2/elle ne s’était pas injectée une grande dose, et restait encore en pleine possession de ses moyens (bien que désinhibée et euphorique –mais ça c’était aussi son état normal, ‘normalement' -) et puis 3/ elle l’emm**dait !!! (pan, dans les dents !). C’est avec une certaine lassitude, qu’elle lui répondit (pour la première fois à ce sujet, puisque généralement elle esquivait !) :

« Puis t’es lourd avec tes histoires de drogues… C'est quoi ton problème ? T'arrêtes pas de tout ramener à ça... Tu supportes pas le bonheur d’autrui ? T'es frustré ? Ca t’ennuie de voir des personnes qui ont une personnalité ? Ou c’est le fait que tu sois totalement coincé et frigide qui te pose vraiment un problème ? En fait tu fais le dur mais t’es un gros complexé, c’est ça ? »

On peut même enlever le ‘plexé’ dans le dernier adjectif, de l’avis de la rouquine, mais ce serait une insulte et insulter c’est mal ! +paaf+. Jake sembla étonné, par l'échange... Observant le ‘couple’ d’adversaires en pleine joute orale dans le salon. Allant même jusqu’à questionner Kaïn. Tiens, alors d’habitude il était pas aussi c*n ? Intéressant à savoir !!! Ben ses potes allaient découvrir son véritable visage (et Keira sait à quel point il est moche à voir +sort+). La sorcière observa Kaïn boire son verre cul sec sans ciller. Il savait boire ? Cool, ils allaient pouvoir jouer mouahah… la sorcière sourit en écoutant les potes de son amant du soir tenter de calmer les ardeurs de la vipère… Elle ne fit aucune remarque. Il la critiquait alors qu’il essayait de se bourrer la gu**le en trente secondes chrono… cherchez l’erreur ! Lorsqu’elle attira Jake vers elle (faisant comme si elle n’avait pas entendu la remarque de Kaïn sur ce qui allait forcément se passer ce soir là), elle eut un sourire satisfait, tandis que ses lèvres se liaient à celles du moldu qui, de toute évidence, aimait bien la compagnie de Keira. Tant mieux, elle ne comptait pas partir alors qu’elle devait s’amuser ce soir !!! Kaïn ou pas Kaïn ! Elle se colla un peu plus contre le jeune homme, constatant que ç’avait dissuadé la vipère de rester le regard fixé sur eux. Bien, elle notait ça dans un coin de sa tête, ça pouvait être très utile à l’avenir ! Visiblement Jake n’avait pas pris son pote au sérieux, et ça arrangeait vraiment les affaires du mannequin qui comptait bien se faire ce garçon, ce soir et pas demain. Peut-être pas maintenant (quoique…) mais dans un futur très proche. Se détachant finalement du moldu, elle plongea son regard azur dans le sien. Il avait de charmants yeux d’un vert vif qui était plutôt ‘inhabituel' pour la rouquine. Keira avait en effet surtout des ‘amis’ aux yeux bruns ou bleus… C’était sa première conquête aux yeux verts d’ailleurs ! (De ce qu’elle se rappelait, sachant qu’elle n’avait pas toujours l’esprit bien clair lors de ses (trop ?) nombreuses soirées de débauche…). Un sourire colgate du jeune homme, avant qu’il ne lui propose un autre verre. Keira ne se fit pas priée, l’acceptant avec le sourire. C’est là qu’un AGNI (Autre Gars Non Identifié) défia la rouquine :

« Bon, et t’as une bonne descente toi au moins ? Parce que les nanas qui savent pas boire son trop lourdes... »

La sorcière lui adressa un sourire natquois dans lequel était perceptible une 'odeur' de défit, et elle plongea son regard dans celui de l’inconnu (qu’elle ne comptait pas draguer ce soir, puisque là, elle voulait Jake, et personne d’autre).

« Je te retourne la question. J'ai cotoyé de vraies loques qui se prétendaient être des hommes. T'en es ? »

Ils s’observèrent un moment et burent leur verre cul sec à leur tour, Keira riant alors qu’elle reposait son verre. Jake sortit son paquet de cigarette, en allumant une, tout en observant d'un oeil amusé 'sa copine' du soir et ses potes. Fiou, c’était qu’il allait la faire craquer, là !!! Elle qui se disait qu’il fallait qu’elle se calme avec ça (pour garder une bonne voix quoi…). Jake avait naturellement glissé son bras à la taille de Keira qui parlait à présent avec un des garçons de la soirée (visiblement il n’y avait qu’un déséquilibré parmi ces jeunes hommes, besoin de citer un nom ou ça ira comme ça ? +paaf+). La rouquine ne pu s’empêcher de tourner son regard vers Kaïn qui buvait comme un trou… Se tournant vers Jake, elle se redressa légèrement, posant sa main sur les pectoraux (huhu +paaf+) du jeune homme, chuchotant à son intention :

« Dis moi… Kaïn il est toujours aussi joyeux ? »

Jake observa son pote et sourit :

« Bon aller mec, tu vas pas faire la gueule toute la soirée !! Surtout que parti comme ça, tu vas gerber d’ici deux verres… Tu résistes tellement mal… »

Bon là Jake avait fait exprès de taquiner Kaïn comme ça. Histoire de le piquer un peu pour qu’il relève le défi, parce que Kaïn était marrant que lorsqu’il s’amusait et là il s’amusait vraiment pas…



[1 151]

Tous Comptés
CHOCO
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




FINI - | - Etre misérable ou ne pas l'être...  - | - Empty
MessageSujet: Re: FINI - | - Etre misérable ou ne pas l'être... - | -   FINI - | - Etre misérable ou ne pas l'être...  - | - EmptyLun 22 Fév - 16:33

Kaïn ne pouvait pas supporter sa présence, c’était bien plus fort que lui, il ne pouvait pas supporter de se retrouver avec elle, là juste devant lui juste parce que madame avait décidé de venir squatter, ce n’était nullement à elle de décider ce qui était bon ou non, ce n’était pas à elle de s’immiscer dans sa vie alors qu’il ne la voulait pas dans son entourage, il ne la supportait pas et pour tout dire, il n’était même pas franchement sûr de pouvoir, ne serait-ce qu’un jour supporter sa présence, elle était imbuvable et pour tout dire, il ne voulait même pas avoir à supporter sa présence. Le jeune Serpent ne l’aimait pas et en faite, il y avait de forte chance pour qu’il ne l’aime jamais. Mais là dessus, on ne lui avait jamais demandé son avis bien sûr, ce n’était pas comme si ses pensées pouvaient se lire partout. Et ses amis, les premiers, avaient été véritablement incapable de lire en lui. Comment diable avaient-ils fait pour ne pas se rendre compte qu’il ne voulait pas la voir hein ? D’accord, il ne le criait pas partout et ils ne pensaient, eux, qu’au côté où elle paraissait canon. Mais en faite, il fallait quand même un peu penser à ce qu’il pouvait bien se passer en elle non ? Qu’on se le dise, elle était détestable et sans qu’il ne sache vraiment pourquoi, elle représentait tout ce qu’il détestait lui même. Et ce n’était vraiment pas prêt de changer. Il ne pourrait jamais la porter dans son cœur.

Qu’il sache ce qu’il voulait ? Pas de problème avec ça parce que si les choses pouvaient être bien clair, et bien voilà, tout ce qu’il voulait, c’était qu’elle se casse, qu’elle disparaisse de sa vie et qu’elle arrête d’intervenir dedans ! Elle n’avait rien à faire là, elle ne connaissait personne et la seule chose qu’elle avait fait, c’était que... Bah ouais, elle s’était incrustée comme ça, et si ça se trouvait, elle avait senti que Jake était un de ses amis et elle avait senti qu’en s’incrustant, elle allait le mettre à bout. Elle était vile et tellement cruelle qu’en faite, ça ne l’aurait même pas étonné ! Oh par pitié, mais qu’elle s’en aille ! « Une excuse pour te la ramener ? Moi je connais toutes les personnes qui sont ici, et c’est pour ça que j’ai été invité, toi t’es là parce que mon pote n’a en tête qu’une seule idée, c’est de te sauter. T’es fière de passer pour une véritable p*te c’est ça en faite hein ?! »

Il n’arrêtait pas de tout ramener à ça et alors ? Hein ? Aux dernières nouvelles, il pouvait encore parler de ce qu’il voulait grâce à une certaine liberté d’expression, un droit n’est-ce pas ? Et puis merde quoi, qu’on se le dise, il n’était quand même pas obligé de supporter tout ça non ? Il n’était quand même pas obligé d’endurer sa présence bordel ! Pourquoi est-ce qu’il était obligé d’être bloqué, ici avec elle hein ? Et non, il ne serait jamais celui qui partirait non ! Hors de question qu’il puisse partir. Ce n’était même pas quelque chose d’imaginable d’ailleurs, il en était hors de question. C’était à elle, et à elle seule de foutre le camp, et c’était ce qu’elle ferait oui, il était évident que c’était elle qui allait dégager ! « Mon problème c’est toi, c’est toi qui pige pas, tu vois pas que la soirée se passait super bien avant que tu pointes ta sale gueule ?! Se droguer, je n’appelle pas ça avoir de la personnalité, justement, je trouve que c’est la personne qui n’ont absolument plus la moindre personnalité qui font ça, c’est les paumés, et rien d’autre. Moi un gros complexé ? Ahah, tu me connais bien mal, tu ne sais rien de moi, tandis que toi, tu es si bidon à cerner... ».

Quand Jake lui posa des questions franchement, ce n’était pas le moment et il était préférable qu’il aille voir plus loin parce que là, Kaïn n’était pas vraiment apte à lui faire un brin de causette vous voyez ? Il était bien trop à cran pour pouvoir supporter de bavarder avec lui. Juste impossible quoi. Et les autres là, qui venaient vers lui pour tenter de le calmer, franchement, que les choses soient bien clairs, tant qu’elle serait là et tant qu’il ne serait pas défoncé, franchement, il ne se passerait rien de bien. Alors qu’on arrête un peu de tenter d’avoir de la pitié ou des trucs de ce genre parce que y en avait marre là ! Qu’elle se casse bordel, qu’elle dégage ! « Foutez moi donc la paix ».

Il se tourna alors et vit les bouches de Keira et Jake collées l’une à l’autre. Super, ce n’était pas le genre de spectacle qui allait l’aider à aller mieux hein ! Comment il pouvait bien faire pour se coller à une fille comme elle hein ? Beurk, rien que d’y penser... En tout cas, ce n’était pas demain la veille que Kaïn allait lui reparler ! Et puis voilà que d’autres de ses amis se mettaient à faire copain copain avec elle. Et bah, si ça continuait comme ça, il allait réellement se foutre dans un coin et picoler comme un trou vous allez voir comme ça va être rapide ! Ou alors si vraiment il s’emmerdait, il partirait, oui voilà. Et là en faite, il n’était pas loin de partir hein.

D’une oreille distraite, il entendit Jake répondre à Keira, « Kaïn ? C’est pas du tout dans son genre tu vois ? Il déteste se prendre la tête avec les gens et c’est un bonne pâte en faite tu vois, c’est vraiment un gars bien mais faut croire qu’il a vraiment une dent contre toi ». Par contre après, il aurait pu se passer de sa super réplique de la mort. Le fusillant du regard, il refusa franchement de lui répondre. Alors là, même pas en rêve tiens. « Je tiens déjà plus que toi, et aux dernières nouvelles, je fais encore ce que je veux ». De sa poche, il sortit un petit sachet et alla se mettre assis à une table pour se faire un joint. Ouais voilà, il allait s’amuser dans son coin et ne viendrait vers les autres que lorsqu’il serait fin raide. Et qu’on n’espère même pas une seconde qu’il ferait tourner ! Pour peu que l’autre là, elle pose ses lèvres là dessus...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




FINI - | - Etre misérable ou ne pas l'être...  - | - Empty
MessageSujet: Re: FINI - | - Etre misérable ou ne pas l'être... - | -   FINI - | - Etre misérable ou ne pas l'être...  - | - EmptyVen 26 Fév - 21:13



Keira ne voyait plus rose. Non, il y avait eu une fuite au niveau du blanc et il ne restait à présent plus que le rouge. Ah mais il était ch**nt ce mec b*rdel !!!! Il se sentait obligé d’être c*n, non ? Sérieusement, c’était possible d’être naturellement aussi grave ? Il avait vraiment besoin de quelque chose… Quoi ? Bonne question, mais il fallait qu’il apprenne un truc tout c*n qui change bien la vie l’air de rien… sourire !!! Même Keira qui avait le QI d’une moule (à quelques neurones près) y arrivait, alors il ne devrait pas avoir trop de difficulté dans cet exercice des plus basiques… Il était coincé du c*l comme ce n’était pas permis (si si, c’est Keira qui le dit, non mais oh >___<). Et puis bon elle n’était pas co**e au point de croire qu’elle était ici parce que Jake l’avait trouvé sympa ! (Pour ce qu’ils avaient parlé, en bonus !). Elle savait très bien pourquoi elle était ici et ça ne l’ennuyait pas du tout, elle ! Et depuis quand une fille ouverte est une p**e ? Hein ? Parce que dans ce cas, Kaïn était un gigolo bo**el >___<. La rousse allait lui répondre, d’ailleurs (puisqu’il l’avait énervée, oui ! Et ce malgré ce qu’elle avait pris avant de venir –comme quoi il n’avait pas fait semblant de la rendre chèvre -___--). Elle ouvrit la bouche et commença même à parler :

« Non mais tu… »

Elle fut néanmoins interrompu par Jake qui visiblement en avait assez de cette guerre entre gosses puérils (qu’il pensait, puisqu’il était évident pour les ‘gosses’ en question qu’ils étaient tout sauf puérils non mais ). Il s’interposa, se plaçant entre la vipère et la lionne (et légèrement énervé par son pote qui venait de le griller complet *au cas où Keira n’ait pas encore compris pourquoi elle était là :roll :*).

« Bon c’est bon les mecs, on arrête… Eu enfin je voulais pas dire ça, m puce… t’es pas un mec… mais le message est passé. »
Keira leva les yeux au ciel, exaspérée. Pffff vraiment… Bon le fait qu’il l’ait appelée ‘mec’ n’était pas gênant en soit (il avait bien vu qu’elle n’était pas un homme, hein ?) mais l’attitude de Kaïn exaspérait la rouquine. Il était énervant comme pas permis ce sale gosse (ouai d’abord, ce n’était qu’un sale gosse complexé, et en manque, na ! –geeenre-). Elle n’y pouvait rien, elle, si elle était attirante ! (re-genre XD). Il n’avait qu’à changer son caractère de cochon contre un petit sourire et un visage (beaucoup) plus engageant et peut-être qu’il arriverait à avoir des nanas pour une nuit (qu’elle pensait, loin de se douter qu’il était un Don Juan –ouai parce qu’il n’avait rien d’un homme séduisant pour la jeune chanteuse (à peine s’il était considérable comme étant ‘un homme’ à part entière –tout juste un pauvre gamin…-). Bref, elle ne le portait vraiment pas haut dans son estime (pour ne pas dire qu’il avait décroché la plus mauvaise place en quelques minutes à peine, et qu’avec le temps, il n’avait eu de cesse de chuter royalement –étonnant d’ailleurs, Keira avait jadis cru que c’était impossible… perdu !-).

La rouquine avait vraiment mal. Ce qu’il disait la brisait de l’intérieur. Elle avait appris à lutter contre ses (trop ?) nombreuses faiblesses, elle avait appris à mentir comme personne. Elle savait sourire et faire croire que tout allait bien quand tout au contraire semblait s’écrouler alentour, mais là, honnêtement, elle se sentait faible, terriblement faible. Toutes ces accusations (vraies, au fond, mais inacceptables pour la sorcière) la fragilisaient d’avantage encore. Les mâchoires crispées, elle sentait qu’elle était en train de perdre tout contrôle quand Jake répondit (avant elle) :

« Bon c’est bon mec, reste zen, c’est pas la mort, b*rdel. Et puis t’es pas cool là, gros… Tu devrais en fumer une ça te détendrait, sérieux… »

Evidemment, c’était Jake qui avait la mauvaise place dans l’histoire, puisqu’il voulait vraiment avoir la rousse ce soir là, et qu’en même temps, se prendre la tête avec son pote ne faisait pas partie de ses projets (ni immédiats, ni à venir…). La jeune femme observa du coin de l’œil Kaïn, qui visiblement avait décidé de se la jouer solo (enfin accompagné de minimum 3 bouteilles…). Soit… Elle crevait d’envie de se venger, qu’on soit franc… Elle était folle de colère, et lui en voulait à mort. Aussi se creusait-elle la cervelle (oui on ne peut pas vraiment parler de cerveau à ce niveau là… hélas) pour trouver un moyen de lui faire regretter ses paroles, sans passer pour une cinglée ou une fille dégueulasse aux yeux de tous (oui parce que c’était bien ça, au fond, le problème de Keira. Elle accordait énormément d’attention (même beaucoup trop d’importance) au regard que portaient les autres sur sa personne.). Aussi finit-elle par avoir une petite idée, en tête… de toute évidence, Kaïn adorait ses amis, et il était tout aussi évident qu’il ne supportait pas le fait qu’elle soit avec l’un d’eux… Donc si elle s’en mettait plus d’un dans la poche, sans doute le prendrait-il très mal, non ? Evidemment, elle ne comptait pas tous se les faire (pas ce soir en tout cas *paaf*) mais elle avait un tout autre projet qui demeurait bien sympathique…

Keira était charismatique, c’était un fait, depuis qu’elle était petite elle attirait aisément l’attention d’autrui et captivé sans grande difficulté son ‘public’. Elle tenait cela de ses parents, c’était évident… l’éducation qu’elle avait reçue devait aussi y jouer un rôle certain… Puis elle avait appris que c’était bien plus que ce qu’elle croyait. Plus qu’un caractère génétique, c’était un véritable don… Et si elle ne s’en était jamais servie encore (volontairement) sur un groupe de personne, elle jugea que le moment était venu de faire cette expérience. Ca ne pouvait qu’être amusant, au fond ! Elle avait développé ce don en cours, et bien qu’elle ne soit pas au point pour les parties qui touchaient à la ‘manipulation d’autrui’, elle se savait fascinante quand elle utilisait son don. C’était testé et vérifié. Recouvrant finalement sa bonne humeur, puisqu’elle tenait là sa vengeance personnelle, elle usa de son pouvoir sans se forcer, le faisant lentement monter en elle, changeant doucement la vision d’autrui sur sa personne. Elle devint attirante, séduisante, voire étonnante, mais ne laissait assurément pas indifférent. Elle sentait quelques regards, attitudes changer dans le groupe de garçons, mais resta concentrée, le temps de stabiliser le niveau de magie employé. Partie qu’elle maîtrisait plus ou moins (certes elle avait parfois quelques ratés, mais c’étaient une base qu’elle maîtrisait malgré tout un minimum…). Oui, d’accord ce n’était pas très honnête, mais Kaïn était avantagé, il était dans son environnement, lui ! Elle, elle devait faire ses preuves et au fond, elle ne faisait qu’utiliser ce qu’elle possédait, non ?

Quand Keira questionna son compagnon du soir sur son ‘ami’ (comprendre la chose désagréable qu’elle tentait, en vain d’éliminer –paaaaf-), il lui répondit un truc genre trop invraisemblable (et pourtant, il avait l’air sérieux ! parce que niveau blague, c’était mortel ce qu’il venait de sortir… Kaïn, pas prise de tête ??? N’importe quoi !!!). Kaïn râla un coup avant de bouder dans un coin avec son sachet…
NON MAIS IL SE FOUTAIT DE QUI LA ???? Et après, c’était Keira la droguée ??? (Ok ce n’était pas faux mais il n’avait pas de preuve !!! –bon, ok, si on regardait bien les bras de la rouquine on pouvait en effet avoir quelques doutes, et encore, fallait être super doué, puisqu’elle se maquillait pour cacher les marques (elle avait pris cette habitude après son été passé à récolter des bleus et contusions avec Shiro… comme quoi ç’avait eu des avantages cette relation *oui, positive, toujours !*)). Keira leva les yeux au ciels, ne pouvant se retenir :

« Non mais t’es gonflé de me critiquer, toi ! T’as pas la moindre preuve que je me drogue, alors que toi, en revanche mon chéri… »

Jake la fit taire à nouveau et Keira fut passablement énervée… Quelle bande de c*n sérieux !!! Et que Jake fasse gaffe, elle pouvait facilement trouver un autre mec pour cette nuit, qu’il ne se fasse pas d’illusions, il n’était pas le seul mâle disponible sur Terre ! La rouquine sentait la colère monter, de plus en plus et ce n’était pas bon… mais vraiment pas bon, du tout. Elle prit la cigarette de Jake des mains (qui ne lutta pas pour le coup, si ça pouvait éviter une nouvelle guerre entre son pote et cette nana…) et la rouquine en prit une grande bouffé pour se calmer, puis une autre –plus petite- (pour être sûre qu’elle n’allait pas se péter ses si précieuses métacarpes sur un des nombreux zouaves de la soirée *genre le brun aux yeux bleus, là-bas (au pif, comme ça !)*). Rendant à son ‘amant’ sa clope, ayant retrouvé son calme (et son pouvoir refaisant effet par la même occasion… Encore un peu plus et elle perdait le contrôle -__-).

Rapidement cependant, les verres s’enchaînèrent tandis que Kaïn se shootait à sa dobe (ouai Keira était sûre qu’elle était de mauvaise qualité, coupée avec genre du 95% de caoutchouc ! –paf-), il semblait se détendre, tandis qu’elle en oubliait (à force de verres avalés) qu’elle le détestait. Ouai, elle en oubliait presque son allergie (quasi métaphysique) à sa personne… La soirée allait peut-être finir par devenir sympa ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




FINI - | - Etre misérable ou ne pas l'être...  - | - Empty
MessageSujet: Re: FINI - | - Etre misérable ou ne pas l'être... - | -   FINI - | - Etre misérable ou ne pas l'être...  - | - EmptySam 13 Mar - 19:18

Heureusement que maintenant, il avait une nouvelle activité. Oui, voilà, c'était à ça que penser Kaïn. Maintenant que ses mains étaient occupée, il devait se concentrer pour ne pas en mettre partout en plus. Il avait tout sorti, il faisait quelque peu son petit business dans son coin. Y avait sa poche, toute petite oui bon, il avait plus beaucoup d'argent en ce moment hein, ses feuilles, ses cartons, ses cigarettes aussi parce que bon, ça aussi ça allait être utile. Et puis il se mit à faire ses affaires. Il fit même deux bon petits joints, au lieu d'un, parce qu'il avait fait l'erreur suprême de se tourner vers l'autre rousse là. Mais si, vous savez bien de qui on parle ou sinon, c'est que vous n'avez pas suivi cette histoire depuis longtemps. Et ça, oui bon, c'est un peu la faute de la joueuse qui... Mais ça, on s'en tape, sisi, je le sais, j'en suis sûre.

Et puis bon, c'était toujours préférable de s'amuser à une soirée non ? Et bien Kaïn, ce qu'il savait, c'était qu'il ne pourrait jamais être bien et à l'aise avec une fille comme elle dans le coin. Oh oui, c'était tellement impossible en fin de compte. Mais il avait très bien vu que ce n'était que son point de vue à lui. Et oui, il était évident et même certain de voir qu'il était le seul qui semblait ne pas l'apprécier. Ah ! Non, alors qu'il était occupé tranquille dans son coin, quelqu'un se posa à côté de lui. Matt. Bon, après, c'était peut être uniquement parce qu'il voulait lui dire qu'il ferait mieux de se bouger et patati nah ? Mais... « Cette fille, c'est une vipère. Son action, c'est de se mettre tous les mecs dans sa poche ou quoi ? ». Très franchement, Kaïn l'aurait bien pris dans ses bras !

Bah oui quoi, il était le seul qui ait vraiment manifesté une quelconque volonté à le prendre avec ses bras ! Il avait au moins un véritable ami ! Oui bon, il ne pouvait pas parler sur ce point et tout ça quand même et il le savait. Ses amis resteraient ses amis. Mis bon, il ne pourrait jamais supporter tout ça là hein ! C'était quoi ce délire ? C'était juste trop insupportable, le bordel et tout ça quoi ! Par pitié, qu'on arrête un peu de penser que cette fille, c'était un ange ! « Mec, je te préviens que si tu sis pour tirer sur mon joint... »

Il se mit à rire et lui tapa dans le dos, heureux de voir qu'il n'était pas le seul à penser que c'était une fille insupportable et tout ça. Mais bon, après bien sûr, ce n'était pas la personne la plus adorable du monde, c'était impossible. Enfin bon, elle n'allait pas se prendre la tête avec tout ça. « Déconnes pas hein ! Tu me connais. En plus, tu sais que je fume pas ». Oui bon, il ne fallait pas non plus pousser ! Depuis quand il ne fumait pas hein ? « C'est ça ouais ! ». Ils se mirent à rire, ensemble. L'atmosphère se détendait doucement et ça, c'était franchement cool mine de rien.

L'un à côté de l'autre, ils se mirent à rouler un joint chacun. L'avantage, c'était qu'ils ne fumaient pas souvent. Et ça faisait que ça montait vite. Bon, là, ils avaient quand même un joint chacun donc bon, et c'était de la bonne hein, donc bon. Il ne fallait pas non plus s'imaginer qu'ils prenaient n'importe quoi. De l'amnésia, de la pure et là, il était évident que ça vous emporte direct. Dos aux autres, Kaïn ne faisait vraiment plus attention à eux. Oui, c'était probablement le mieux ça d'ailleurs.

Cinq minutes plus tard, le joint avait disparu, et il était déjà en train de s'en rouler un autre. Il n'avait plus les esprits clairs, c'était évident. Les yeux petits, et bien rouges. Mais bon, en même temps, normal. Avec Matt, ils se mettaient à dire n'importe quoi, à rigoler de tout et de rien. Keira ? Oh bah c'était une rousse canon. La partie qu'il n'aimait pas ( et donc, tout ce qui ne touchait pas au physique ahah ). On leurs apporta des verres, qu'ils avalèrent.

Oh oui, le monde autour avait particulièrement disparu. Et Kaïn avait un poil trop chaud d'un coup. Il avait totalement oublié Keira en faite. Oui voilà, absolument totalement, c'était un peu comme si elle n'existait pas. Abusé hein ? Quoique bon, mine de rien, si on voulait que la soirée se passe mieux, il ne fallait pas s'en plaindre. D'un mouvement de bras, il retira son haut, sous les rires de Matt. Et des autres qui se rendaient compte qu'il allait bien mieux maintenant hein. « Que la fête commence, Kaïn est jeté ». Oublié la mauvaise partie de la journée.

Torse nu, il s'approcha de la chaîne hifi, d'un pas... Qui n'était pas franchement très droit en faite mais bon, il était quand même arrivé à destination alors nous n'allions quand même pas nous plaindre, parce que bon, ça aurait été quelque peu la totale là sur ce coup. N'est-ce pas ? Et puis, bon, il n'était pas tombé en plus, alors bon, il fallait en profiter. Une fois le son au maximum. Il se tourna, et son regard se posa sur la fille. Et ouais, d'un pas décidé, plus ou moins en faite, il avait attrapé sa main et l'avait forcé à se lever. La collant contre lui, il lui sourit « Tu danses rouquine ? »

Comment ça il la haïssait ? Déjà, il faudrait qu'il soit capable de ne pas oublier son prénom les gars hein ! Bon, il n'était pas non plus sûr de pouvoir danser mais on n'allait pas non plus se mettre à dire qu'il était si manchot que ça hein ! Ce qui n'était pas le cas ! Bon, par contre, là, si on venait à lui demander de skater, il pourrait parfaitement risqué de se tuer. Pas folle la guêpe ! Se tuer sur un skate après deux ridicules joints, ça serait la totale. Et quelque chose qu'on ne lui pardonnerait jamais en plus. Et oui, parce que bon, il savait ce qu'il faisait en général. Quand il était déchiré, il savait juste un peu moins quoi. « Fais pas ta timide... »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




FINI - | - Etre misérable ou ne pas l'être...  - | - Empty
MessageSujet: Re: FINI - | - Etre misérable ou ne pas l'être... - | -   FINI - | - Etre misérable ou ne pas l'être...  - | - EmptyMer 17 Mar - 20:00

Laissant le looseur bouder dans son coin (ouai parfaitement, t’as bien lu, looooseur !!! Mouhaha –paaf-), la rouquine s’emparait de ses chers amis, qui étaient plutôt cool en fait (c’est à se demander ce qu’ils pouvaient bien trouver à cet espèce de petit c*n qui faisait la gue*le tout seul dans son coin, là-bas…). Elle vit bien Matt s’éloigner pour rejoindre le coin des dépressifs mais elle ne s’en formalisa pas… Elle ne pouvait pas, non plus, manipuler tout le monde… Surtout qu’elle était loin d’être experte encore dans le contrôle de son don, donc elle se permettait un certain pourcentage d’erreur… Sans y faire plus attention que cela, elle reporta son attention sur les autres membres du groupe… Si Jake était séduisant, d’autres n’avaient rien à lui envier, bien que dans l’ensemble, ils semblent tous être un peu ‘limités au niveau du langage’. Bon, au fond ça n’était pas un problème pour Keira qui était loin d’être une lumière (même si elle, en revanche, elle avait un très bon anglais et parlait couramment plusieurs langues étrangères, c’était bien là ces seules capacités intellectuelles –non la musique ne compte pas, c’est de l’art !-)… Et si elle n’était pas trop branchée ‘langage jeune’ pardon, je ne parle que l’anglais du XVIIème, môa… elle comprenait le sens des phrases quoi…

Oubliant petit à petit la présence de l’indésirable, la rouquine entra dans les conversations et participa aux jeux à boire… Rapidement, elle eut une bonne dose d’alcool dans le sang. Et c’était une bonne chose, parce qu’elle n’avait rien emmené pour se shooter un coup de toute façon, donc on faisait avec les moyens du bord ! La jeune fille riait pour tout et n’importe quoi (comme toute les autres personnes présentes, d’ailleurs…), puis elle posa les yeux sur les deux garçons, plus loin… le brun (plutôt mignon, d’ailleurs !) venait de se lever, et retira son T-shirt rapidement… Bon, corrigeons immédiatement. Il n’était pas mignon, il était juste torride… En toute objectivité ! Bon, franchement, Keira savait bien qu’elle ne l’aimait pas, mais vraiment, elle ne voyait pas pour quelle raison elle ne pouvait pas l’aimer… pfff, elle avait déraille, voilà l’explication ! Il avait l’air très bien ce garçon ! Ce dernier s’avançait d’ailleurs vers la chaîne hifi pour monter le son (de quoi exploser les tympans de tout le voisinage ! –ceux des personnes présentes dans l’appartement c’est déjà fait…-), son pas n’était pas forcément très assuré, mais il parvint à la dite chaîne sans encombre. Puis ses prunelles d’un très joli bleu, objectivement, encore !) se posèrent sur la rouquine qui l’observait depuis qu’il avait retiré son T-shirt (Haaaa de suite, on voit à quoi elle peut s’intéresser !).

Il la rejoignit en quelques pas et avant qu’elle ne puisse vraiment comprendre ce qu’il se passait, il la tira par la main (sans vraiment lui laisser le choix, étant donnée la force qu’il y mettait) et voilà, une épaule de déboîtée, une ! et elle se trouva plaquée contre lui en moins de temps qu’il n’en faut pour dire ‘Cannabis’. Ceci étant, ça ne la dérangeait pas le moins du monde. D’humeur très joyeuse (on se demande bien pourquoi, hein FINI - | - Etre misérable ou ne pas l'être...  - | - Icon_rolleyes), elle se mit à rire, elle aussi. Oui, mince, elle ne l’aimait pas… Elle s’en souvenait bien, mais elle ne voyait pas du tout pourquoi, elle ne l’aimait pas… Mystère ! Ce n’était sans doute pas très important au fond. Et puis il n’avait vraiment pas l’air méchant, là (de toute façon, même le pire des conn**ds a des allures d’ange pour la rouquine, alors qu’elle est dans son état normal, alors bourrée… Nous n’en parlerons même pas !). Passant un bras autour du cou du sorcier (autant pour leur éviter la chute à tous les deux que pour ‘danser’ avec lui), elle lui adressa un sourire plus qu’amusé :

« Oh mais je ne suis pas timide, beau gosse. »

Elle ri de nouveau (il en faut peu pour rire à ce stade là…) et de toute façon, tout le monde souriait ou riait à présent… ouai, l’ambiance s’était bien réchauffée… Tout était devenu bien plus cool depuis peu… c’était plus qu’agréable. Sûre d’elle, souriante et plus qu’euphorique, elle bougeait doucement, son corps collé à celui du jeune homme dont elle avait oublié le nom (d’ailleurs). Elle savait qu’elle était venue avec le beau blond qu’elle avait quitté à l’instant, mais après, le reste était bien flou… Puis au fond elle s’en fichait pas mal. Elle ne comptait pas faire sa vie avec ces mecs. Une soirée, un tour par là et on s’en va. Voilà. Pas plus. Portée par la musique, mais aussi (et surtout) par l’alcool, elle se laissait aller dans une bulle annexe, un petit monde parallèle où il faisait bon vivre. Elle ignorait une chose : c’est que le changement d’attitude du brun avait su décoincer tout le monde dans la salle (puisque les potes du monsieur étaient pas forcément super contents de le voir bouder comme ça, quoi…)

« Tu fais souvent des soirées comme ça ? »

Elle avait du porter ses lèvres jusqu’à l’oreille du sorcier pour ne pas hurler (encore que…) la musique étant plus que forte (les voisins pouvaient toujours gueuler, personne ne les entendrait !). Ho, non, elle ne comptait pas revenir… c’était sympa, ouai… mais elle préférait les soirées où elle pouvait se shooter tranquillement sans qu’on la regarde de travers (soit avec ses chers amis mannequins pour la plupart…). Bon, elle n’était plus accro. Non, mais disons qu’elle sortait rarement avec un sang ‘propre’. Elle ne pouvait pas s’en empêcher, c’était plus fort qu’elle.

La rouquine lâcha, finalement, son ‘partenaire’ pour se laisser tomber sur le canapé, riant sans raison. Bon, la bonne nouvelle c’est que tout le monde riait, donc au moins ça ne faisait pas tâche du tout… Jake passa un bras autour de son cou et elle posa son regard sur lui… Hum, ouai, c’était Jake son prénom (elle ne l’avait pas oublié, héhé !), il se pencha vers elle et, si elle en aurait été capable, sans doute aurait-elle viré au rouge pivoine… mais ce n’était pas le cas. Kaïn était à présent occupé avec Matt, à parler d’un truc qui ne touchait pas du tout la sorcière (de toute façon, elle n’avait pas la capacité de suivre deux conversations à al fois en étant bourrée !). Se levant, elle suivit Jake à l’étage où ils restèrent un moment (pas besoin de photo, non plus, hein…).

Puis Jake descendit avant la rouquine, tandis qu’elle restait un moment dans la salle de bain, le regard perdu, elle semblait contempler le vide, voyant à peine son reflet. Elle avait passé un bon moment, oui… mais c’était comme d’habitude… Ce n’était pas ce qu’elle voulait. Quant à savoir ce qu’elle voulait… ce n’était pas bien compliqué. Elle voulait Lexy. C’était lui qu’elle voulait, aucun autre. Sentant les larmes monter, elle se fit violence, pour se recomposer une expression potable, son maquillage avait coulé, elle ne pouvait pas y faire grand-chose, mais elle arrangeât la chose un minimum, se démêlant rapidement les cheveux, elle redescendit dans le salon pour retrouver la troupe au complet… Il était tard (ou tôt, au choix) et tous étaient fatigués sans l’être… les effets (formidable, ou pas) de l’alcool… Elle n’était pas tombée dans les marches (un exploit ! Avec ses talons et son taux élevé d’alcool dans le sang). Jake était avec une grande partie du groupe, et Keira se contenta de lui adresser un sourire avant de se laisser tomber à côté de Kaïn (ça alors, vous ici ?). La rouquine ouvrit son sac pour en sortir un paquet de cigarettes (oui, elle était censée arrêter mais là, vraiment, elle n’était plus à ça près…), elle prit son briquet et alluma le poison dont elle ne pouvait se passer.

« Alors, tu t’éclates, mec ? »

Elle jeta un regard sur le CD posé devant lui… Musique moldue, évidemment… La sorcière ne connaissait pas le groupe cependant (ils étaient dans le hard rock ce qui n’était pas du tout son domaine). Finalement, elle reposa son regard sur le brun et sourit :

« Tu arrêtes ton striptease là ? »

Souriante, elle désigna d’un mouvement de menton le torse nu du sorcier (et optionnellement le pantalon qu’il avait gardé). Ben quoi ? Ca ne l’aurait pas dérangeait, elle, qu’il enlève le reste ! (Comment ça, elle exagère ? Du tout, elle aime les hommes séduisants, voilà tout ! +et optionnellement les séducteurs+).
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




FINI - | - Etre misérable ou ne pas l'être...  - | - Empty
MessageSujet: Re: FINI - | - Etre misérable ou ne pas l'être... - | -   FINI - | - Etre misérable ou ne pas l'être...  - | - EmptySam 27 Mar - 17:41

Kaïn n'était pas vraiment un garçon chiant. A la base, il était plutôt facile à vivre, il était plutôt sympa, il était plutôt accueillant et chaleureux. En faite, c'était le fait qu'il soit à Serpentard que la plupart des gens avaient du mal à comprendre en temps normal. Du moins, pas tout le monde. Oui parce qu'il ne fallait pas non plus se mettre à s'imaginer qu'il était adorable tout le temps, qu'il était gentil et tout ça hein. Le jeune Haner avait un caractère plutôt fort oui, parce qu'il ne supportait pas de vivre de manière gentillette. C'était débile quoi, de se laisser se faire marcher sur les pieds. On avait une certaine tendance à se sentir seule, on avait une certaine tendance à se trouver débile et tout ça. En clair, il était loin d'être ainsi, et il n'était pas près d'être comme ça. Lui, il était plutôt le genre de chieur bien sympathique mais qui peut s'énerver bien vite de manière plutôt rapide en faite. Mais bon, il lui fallait un peu de temps en faite. Ca dépendait de la situation quoi. Parce que bon avec une personne qu'il apprécie, il était vraiment difficile pour lui de s'énerver et ce, même si la personne le cherchait vraiment beaucoup beaucoup. Mais genre, prenez Keira Williams, avec elle, il suffisait d'un regard et c'était bon, il était parti !

Mais pourtant, là, il était collé contre elle, elle avait un bras autour de son cou, et le monde semblait s'être arrêté de tourner. En même temps, disons que ce qu'il venait de fumer, ça l'avait plutôt bien achevé pour la journée quoi. Lui, ce n'était même pas la peine, il était parti pour être déchaîné toute la soirée, et ce, tranquille quoi ! Mais après tout, ce n'était pas lui qui allait se plaindre, ça lui permettait doucement d'en oublier la haine qu'il était capable de ressentir pour elle, remplaçant ce sentiment haineux par un sentiment purement superficiel. Qu'on se le dise, il n'était plus du tout capable de voir sa part de bêtise à elle, il ne voyait plus son côté dépravé et défoncé, il ne savait même plus pourquoi il était là. La seule chose qu'il savait, c'était qu'il était en présence d'une rousse, plutôt sexy, assez agréable à regarder. Enfin bref, il n'était plus du tout en mesure de se souvenir qu'il la détestait quoi. C'était ça qui était peut être le point le plus grave de la situation. Mais après tout, ça avait permi de détendre l'atmosphère, ça avait permi de calmer les choses et tout ça. Et puis vu son sourire, elle ne semblait pas particulièrement se souvenir, elle non plus, du fait qu'ils se détestaient. Mais bon, c'était probablement demain que ça allait être le plus drôle mine de rien. Parce que pour ce qu'il en était de ce soir, c'était cuit, l'un comme l'autre, ils n'étaient probablement plus du tout capable de réfléchir comme il le fallait !

Avec un sourire amusé, elle lui dit qu'elle n'était pas timide et cela le fit sourire à son tour, encore plus lorsqu'elle continua en lui disant qu'il était beau gosse. Oh... Ca, même s'il était déchiré, il le savait, ce n'était après tout pas quelque chose qu'il étazit bien facile d'oublier n'est-ce pas ? Alors bah oui, même lorsqu'il était bourré, il n'était pas capable d'oublier ça. Et même qu'il continuait souvent à frimer, même défoncé. En meêm temps, c'était une part entière de lui ça. Alors que la haine, non. Et oui, il n'était pas un garçon à détester tout le monde. Il était même plutôt difficile de provoquer sa haine. Mais pas impossible bien sûr, il ne fallait quand même pas pousser après tout. En même temps, il n'était pas un garçon si difficile que ça à supporter dans l'ensemble. Alors bon. « Tant mieux que tu ne sois pas timide alors, la timidité nuit à toutes les relations ». Sexuelles bien sûr. Parce que d'après les dires de certaines pauvres filles, la timidité chez quelqu'un, c'était mignon. Ridicule n'est-ce pas ? Oh oui que ça l'était. Et même plus que ça encore. C'était juste trop hallucinant. Les filles pouvaient vraiment se montrer débile par moment. Enfin bon, tout être humain capable de tomber amoureux était digne d'être un parfait crétin à ses yeux, donc en même temps, cela ne jouait pas en leurs causes.

S'il faisait souvent des soirées comme ça ? Et bien en faite, oui, il en faisait vraiment souvent des fêtes de ce genre. C'était abusé, il semblait avoir une survie niveau foie à toute épreuve. Il était incroyable. Il s'amusait, il était capable de s'éclater comme ça tous les soirs. Il était capable de faire la fête tout le temps, sans ressentir la moindre gueule de bois. C'était un peu comme une sorte de talent chez lui, c'était plutôt particulier. Et ce n'était pas nous qui allions nous en plaindre bien sûr. Il était comme ça, oui, il était comme ça vraiment. Et ce n'était pas vraiment prêt de changer. Il n'était pas vraiment capable de changer et de toute façon, pour ça, il fallait en avoir un peu l'envie. Chose qu'il n'avait pas. Et c'était en ça que les choses devenaient difficiles. Enfin bon, il n'était pas non plus un alcoolique hein, et il n'était pas non plus un dépendant de la fumette. Disons tout simplement qu'il se faisait plaisir quoi. Et c'était ça oui, c'était uniquement ça, le plus important. Alors bon. « Ouais, c'est assez courant ici. Bon, au château, on ne peut pas vraiment alors on se rattrape comme on peut quoi. ». Il sourit, tapant dans la main de Jake, juste derrière. Signe d'une réconciliation. Ouais enfin, vite fait quoi. N'oublions quand même pas qu'il n'était pas non plus en état de penser alors bon, de là à pardonner quelqu'un, il y avait un bon gros monde. Si vous voyez.

Puis Keira le lâcha, se fit tomber sur le canapé pour finir par disparaître Ah tiens, Jake aussi ! Quel hasard !. Il s'installa à son tour su le canapé, bien à l'aise, à moitié couché, rien à foutre. Il parlait avec Matt, et puis avec les autres. Se moquait un peu de Jake, fumait encore. En clair, c'était un peu ce que l'on pouvait appeler un carnage, mais c'était un carnage sympa. Et puis bon, il était difficile de die si tous les gens qui étaient là étaient capable de marcher tiens. Bah ouais, c'était qu'ils avaient tous de bons gros grammes dans le sang ! Jake descendit le premier, et il fut presque applaudi par tout le monde. Kaïn, dans les vapes, lâcha tout de même un « T'es content alors, t'as baisé ta traînée. ». Il se fit tué du regard mais ça, on ne pouvait pas vraiment dire qu'il le remarqua. D'ailleurs, l'instant d'après, il en avait été au point d'oublier totalement ce qu'il avait bien pu dire. Donc bon... Allez, un autre joint, c'était ce qu'il y avait de mieux à faire probablement. Elle ne tarda pas, se laissant tomber à côté de lui et sortant une cigarette. Lui demandant s'il s'éclatait ! Bah la vanne ! Tirant sur son joint, sur lequel il s'était bien lâché et qui déchirait peut être un peu trop sur les bords, il se mit à rire « Non mais franchement, t'en as d'autres des questions à 5 mornilles ? Je veux dire, pourquoi est-ce que je ne m'éclaterais pas ? Je suis avec mes potes. Bon toi, t'es pas un pote mais bon, on t'oublie vite quoi! ». S'il calculait ses mots ? Il n'était probablement même plus capable de compter jusque deux alors à vos avis ?

Se grattant l'estomac de manière très sexy ou pas, il lui sourit doucement « Sous le pantalon, c'est à l'étage tu sais rouquine ? ». Mais même défoncé, il avait des limites. Et là, nah. Jamais il ne coucherait avec une fille sur qui Jake était déjà passé, c'était humainement pas possible ! C'était lui qui passait en premier, pas le contraire alos hein ! « Et puis c'est bon, à l'aise quoi ».
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





FINI - | - Etre misérable ou ne pas l'être...  - | - Empty
MessageSujet: Re: FINI - | - Etre misérable ou ne pas l'être... - | -   FINI - | - Etre misérable ou ne pas l'être...  - | - Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
FINI - | - Etre misérable ou ne pas l'être... - | -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» FINI - | - Etre misérable ou ne pas l'être... - | -
» Le Misérable
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Je deteste etre malade
» [fini]Baptème d'Azurely

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujet Clos année 10-
Sauter vers: