AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Sans repère {Frédérique}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Sans repère {Frédérique}   Ven 26 Fév - 20:37

    L'âme de Frédérique était sombre, très sombre, pourtant Maureen ne pouvait s'empêcher d'être attirée par la personnalité de son amie, par sa façon d'être. Y avait-il quelque chose de sombre chez Maureen, elle n'en savait absolument rien. Mais ce dont elle était certaine, c'est que jamais elle n'aurait levé la main (ou plutôt la baguette) sur quelqu'un. Déjà qu'elle n'était pas très douée avec une baguette en main. La blondinette ne niait pas que les derniers propos de son interlocutrice avait laissé un frisson parcourir son dos. Elle était surprise, mais pas tant que ça. Beaucoup de sorcier n'aimait pas les moldus, si c'était physique, elle ne le savait pas. La petite Maureen n'avait jamais voulu parler sur le sujet, parce qu'elle n'avait jamais eu d'avis fixe. Mais ce qui l'avait rassuré, c'est que la belle brune venait de lui dire qu'elle n'avait rien de négatif à dire sur elle. Une belle preuve que son interlocutrice l'appréciait beaucoup. Si de son coté, elle aurait aimé être à Serpentard ? Elle ne savait pas trop comment le prendre, comment réfléchir sur le sujet. Après tout, elle s'était retrouvée chez les Poufsouffles, et elle avait toujours été satisfaite par le choix du Choixpeau. Que pouvait-elle contester de toute façon ? Elle n'aurait jamais eu sa place chez les serpents, elle était apparemment trop gentille pour faire partie de leur rang, et pas assez ambitieuse aussi. Elle était le total contraire de la belle brune qui le faisait face, mais cela ne l'empêchait pas de l'apprécier autant qu'elle l'enviait.

    « Je n'ai jamais eu l'occasion de poser cette question mais... Pourquoi n'aimes-tu pas les moldus ? Ou alors, c'est seulement ta famille d'accueil ? »

    Maureen était peut être un peut trop curieuse, et elle n'était même pas sur que la verte et argent voudrait bien répondre à cette question. Mais ce n'était qu'un point de vu, elle ne voulait pas non plus que son amie s'étende sur des choses qu'elle ne voulait pas dire. Elle écoutait la suite des propos de son amie, elle ne voulait pas changer ses goûts. Maureen ne savait plus quoi ajouter, elle était piégée dans son propre esprit. Mais l'idée qu'elle avait eu de l'inviter au bal la surprenait tout autant, son coeur avait parlé avant. Et elle acceptait, elle n'avait pas l'intention de revenir en arrière, parce qu'elle savait que la seule personne avec qui elle voulait vraiment aller, c'était bien Frédérique. Les garçons ? Personne ne venait jamais vers Maureen, et ces derniers lui faisaient peur ces derniers temps, elle ne faisait plus confiance en ces garçons.

    Tout ça à cause d'un garçon. Erwan. La demoiselle secoua intérieurement la tête, hors de question qu'elle y pense. Elle ne voulait pas se plonger dans les souvenirs, elle était vraiment très à l'aise dans la conversation actuelle. À l'aise ? Euh. Ouais, c'était un grand mot, maintenant qu'elle avait dit le fond de ses pensées à la demoiselle, elle se sentait plus mal à l'aise qu'autre chose. Parce qu'elle n'était pas certaine que Frédérique souhaite aller au bal avec une... fille. Etrange ? Pas tant que ça, des amies y allaient parfois ensemble lorsqu'aucun garçon n'avait eu l'idée de les inviter. Alors, franchement, ce ne serait pas si mal vue. Peut être par contre que le fait qu'une serpentard y aille avec une Poufsouffle soit quand même étrange. Mais pour Maureen, ce n'était pas le cas. La magie était étrange, alors bon, si deux maisons complètement opposés se rejoignaient au bal, où était le problème ? Surtout qu'il y avait quand même beaucoup de cas dans l'école. Il y avait de tous les couples. Des Gryffondors étaient sortis avec des Serpentards, il y en avait pour toutes les sauces !

    « Tu n'es pas une roue de secours ! Jamais je ne t'inviterais seulement pour ne pas être toute seule ! Et puis, de toute façon, les garçons ne s'intéressent pas à moi. Et pour être honnête... euh... Ben il n'y a qu'avec toi que j'ai envi d'y aller... Même si tu ne danseras pas. Le fait que tu m'accompagnes me fait déjà... très plaisir ! »

    Frédérique avait accepté ! Si cela la gênait de ne pas pouvoir danser ? Elle essayerait d'entraîner son amie sur la piste ; elle ferait tout pour lui faire passer une superbe soirée. Le coeur de la petite Maureen était sur le point d'exploser tellement elle était heureuse que son amie ait accepté. C'était ... Vraiment super. Tellement super que la demoiselle ne se rendait même plus compte qu'un air béat (donc complètement idiot) avait étiré son joli visage pâle. Oui, elle avait l'air con, mais franchement, dans une telle situation de joie, c'était normal. Puis, Maureen ne put s'empêcher de... prendre Frédérique dans ses bras pour la remercier encore mille fois. Elle allait se trouver une superbe robe de bal, et se ferait le plus belle possible pour que Frédérique n'ait pas honte d'elle ! Dommage qu'elles ne soient pas de la même maison, elles auraient pu se préparer ensemble pour le bal. Oui, maintenant... elle était impatiente d'y être !

    « J'étais persuadée que tu allais refusé ! Après tout... Tu as tes principes, je n'ai pas envi que tu es honte de moi. À Serpentard, on ne m'aime pas beaucoup. Alors... Merci. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Sans repère {Frédérique}   Ven 26 Fév - 22:45

    Frédérique reçut la question de Maureen, mais ne put en sortir aucune réponse. Elle avait détesté les Moldus depuis sa naissance, contrairement à ses parents qui les appréciaient, et elle ne savait pas pourquoi. Elle avait beau se retourner tous les mots dans sa tête aucun ne parvinrent à sa bouche. Elle n’arrivait pas à y répondre. Peut-être parce qu’il n’y avait pas de réponse. Elle les maudissait, c’est tout. Mais elle ne pouvait pas se permettre de rester là comme ça devant son amie sans pouvoir rien dire. Elle était fière et forte alors elle devait le rester devant n’importe qu’elle situation et surtout elle se devait de réponse sinon tout son fondement allait être remis en question.
    Elle dévisagea toujours son amie et se concentra sur ce qu’il y avait de plus plausible à dire. Mais elles étaient le contraire l’une de l’autre. L’une pure l’autre sombre, l’une aimante l’autre si sournoise. Mais pourtant, elles se parlaient depuis le début sans animosité et sans penser à la maison de l’autre. On ne pouvait pas savoir pourquoi, mais il en était ainsi. Et pourtant ce jour là, pour la première fois, elles confrontaient leur avis et idées. Frédérique ne parlait jamais sans réfléchir et elle ne pouvait pas nier qu’elle savait ce que pouvait impliquer ses paroles. Mais elle était sincère et franche. Elle ne se cachait que si elle se sentait prise au piège, ce dont elle n’était plus très loin. Mais elle ne s’en rendait pas vraiment compte.
    Pour l’heure, elle avait toujours les interrogations de Maureen à répondre, ce qui n’était déjà pas une mince affaire. Mais elle pensait en avoir trouvé la solution.


    « Pour la simple raison que si mes parents ne s’étaient pas entichés de cette espèce, ils ne se seraient pas battus du mauvais côté et n’en serait pas mort…
    Je déteste tous les Moldus, pour moi ils n’ont pas de raison d’être… Nous sommes bien supérieurs à eux et bien plus intelligents… J'ai eu deux mois pour constater qu'ils ne savent utiliser même pas 1% de leur cerveaux... »


    Pour la seconde fois en moins de cinq minutes, Frédérique ne savait pas vraiment quoi répondre à son amie. Elle ne voulait aller au bal que avec elle. Que avec elle, elle, Frédérique LeeRoy de Serpentard. Pourquoi ? Pourquoi elle ? Elle trouvait stupide et insensé qu’aucun garçon ne puisse s’intéresser à Maureen. Elle était jolie elle, si jolie. Et si gentille aussi. N’importe quel garçon devrait vouloir s’intéresser à elle, devrait vouloir l’avoir à son bras durant le bal. Mais c’était elle, une simple intello qu’elle avait choisi. Comme elle l’avait dit plus tôt, pour elle, tout lui aurait été plus simple si elles avaient été de la même maison. Elle ne serait peut-être pas aussi perdue si ça aurait été le cas. Mais pourquoi était-elle aussi troublée par la situation ? Jusque là, rien ne pouvait la perturber sauf un mauvais résultat scolaire. Elle semblait imperturbable, sans expression, sans cœur peut-être.
    Tout se mélangeait dans sa tête, s’était peut-être à cause de ça qu’elle n’arrivait plus à trouver ses réponses, qu’elle n’arrivait pas à mettre un mot sur ce qu’on lui demandait. Il fallait dire qu’elle voulait à tout prix parler avec sa tête et non pas avec son cœur ni son être. Et tout s’embrouillait en elle.


    « Je te crois… Merci pour ton invitation alors… Si j’avais écouté ma tête j’aurais refusé en effet… Je n'y suis jamais allée les autres années... Mais là je ne sais pas... Et puis finalement tu auras eu peut-être une bonne idée... ça risque d'être simpa de s'y rendre... ensemble... »

    ça lui faisait plaisir à elle aussi mais elle n'en dit rien. Maintenant qu’elle avait répondu oui à son invitation elle ne pouvait pas faire marche arrière. Mais le voulait-elle vraiment ? En fait non. Elle était même contente que Maureen lui ai fait cette invitation, car elle, ne l’aurait ni osé ni pensé. Arrivé à l’époque des bal, elle ne se posait jamais la question de qui inviter et encore moins si elle y irait. Mais cette année là, tout semblait si différent, si particulier, si étrange et si inattendu !
    Et là s’était sur, Frédérique irait au bal avec Maureen et qu’importe ce qu’en penseront les autres et elle les mettait au défi de dire quoi que ce soir. Elle était de loin la meilleure en Sortilèges et en Défense contre les forces du mal, il ne valait mieux pas la provoquer. Elle avait beau être calme et posée, elle n’en était pas moins susceptible et irritable. Et puis elle l’avait rassuré sur le fait qu’elle ne se moquait pas d’elle, et la petite vert et argent lui faisait confiance.
    Alors que Frédérique gardait son air neutre ayant perdu depuis longtemps son précédent étonnement, Maureen affichait elle un air béat. Elle aurait pu trouver ça amusant et en rire, mais elle ne le fit pas se contentant juste de le penser, comme toujours. Et justement, comme elle était repartie dans ses pensées, elle fut encore plus que surprise quand la jeune Poufsouffle la prit sans ses bras. Surprise, et ne bougeant pas pourtant permettant à son amie de la prendre dans ses bras, Frédérique ouvrit la bouche et au lieu de dire quoi que se soit, elle prit une forte inspiration. Ce qui eut pour effet d’emballer les battements de son cœur et d’avoir mal à la tête. En temps normal, son cœur ne s’emballait jamais, elle faisait attention pour qu’il n’ait que son rôle classique.
    Elle se sentait stupide. Elle ne savait ni quoi dire ni si elle devait répondre à cette étreinte. Le parfum de Maureen, qu’elle avait perçu un peu plus tôt grâce à la brise venant de la fenêtre ouverte, parvint encore plus fortement jusqu'à ses narines. Elle appréciait et ce fut comme si ça l’apaisait. Elle posa inconsciemment ses mains autour de la taille de son amie.


    « Moi je t’aime bien… »

    Ses derniers mots furent si bas, un simple murmures, presque comme à elle-même.
    Mais ça ne dura pas et, revenant à la réalité suite à ses dernières paroles, Frédérique se dégagea vivement et recula le cœur toujours battant. Elle fit mine d’arranger ses vêtements et ses cheveux afin qu’elle ne vit pas son trouble. Elle se racla la gorge. Zen, zen…
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Sans repère {Frédérique}   Dim 14 Mar - 11:33

    L'état d'esprit que son amie avait vis-à-vis des moldus étaient d'une noirceur si bien connue chez les serpentards. Si ses propos la choquaient ? Maureen ne savait vraiment pas du tout comment réagir, si elle devait donner son avis sur la question ou risquait de voir Frédérique s'emporter. Mais... jamais elle n'avait vraiment vu son amie s'énerver, elle n'avait pas envi que cela se passe ici. Surtout qu'une discussion de cette ampleur dans les toilettes, c'était déjà assez bizarre comme ça. Alors Maureen tenterait de contenir au maximum ce qu'elle pensait réellement. Certes, elle ouvrirait tout de même la bouche pour dire une petite partie de ce qu'elle pensait réellement des moldus. Elle ne les avait jamais vraiment détester, pour ne pas dire pas du tout, parce qu'elle, elle n'avait jamais eu de gros problème avec eux. D'accord, les enfants dans son quartier la pointaient du doigt en la traitant d'idiote.
    Mais il fallait avouer qu'à Poudlard, c'était un peu pareil. Sauf que les gamins étaient remplacés par les gens de son âge. Ça effrayait quand même. On se rendait compte parfois que certains ne grandissaient pas.
    En bref, la jeune blonde n'avait jamais eu à se plaindre des moldus. Parce qu'elle vivait sa vie avec ses parents, sans que personne ne viennent les enquiquiner, et que les moldus de sa rue faisaient pareil. Et parfois, sa famille allait même manger chez les voisins. Tout se passait bien en somme.
    Par contre, Frédérique n'avait pas l'air d'avoir passer de bon moment avec ceux qui ne possédaient pas de magie. Mais, tous les moldus n'étaient pas obligatoirement mauvais. Pour les sorciers, c'était pareil. Il y avait les âmes noirs, et les âmes sombres. Le monde avait toujours tourné comme ça.

    « Nous sommes la version évolué des moldus. Nous sommes en partis comme eux. Nous avons juste une vision différente du monde, une vision plus évolué. Mais cela ne fait pas de nous les meilleurs pour autant. Regarde ce qu'ont fait les mangemorts... Ils sont pareils que les humains pendant la guerre. » Pour Maureen, ils ne valaient pas mieux. Certes, les moldus étaient complètement décalés par rapport à eux, mais de là à dire que c'était de la vermine. Fallait aussi se regarder dans le miroir non ? Mais la jeune blonde n'était pas assez douée pour changer les opinions des gens, elle n'était qu'une "petite fille" parmi tant d'autre. Qui l'écouterait hein ? C'était peine perdu d'avance. C'était comme demander à un lion de manger de l'herbe !

    « Mais bon, ce n'est que mon avis ! N'y fait pas attention ! » Avait-elle dit en souriant. Puis, lorsque Frédérique lui avoua qu'elle n'y avait pas été les autres années, Maureen aurait bien aimé lui dire qu'elle n'y avait été que par contrainte. Toute seule quoi. Ses amies n'avaient pas forcément de cavalier, mais finissait par en trouver sur le terrain.
    Alors qu'elle restait toute seule. Cette année, ça allait changer, parce que la belle brune aux yeux émeraudes avaient accepté d'y aller avec elle ! Si seulement elle pouvait crier, hurler, chanter et danser dans les toilettes ! Quel grâce tiens... Puis, Frédérique avait aussi dit que si elle avait écouté sa tête, elle aurait refusé... Argh. Alors, elle avait écouté son coeur ? Boum boum. Pourquoi le siens battait de plus belle ? Hm... Maureen secoua intérieurement la tête, et fit comme si elle n'avait pas remarqué ce sous-entendu.

    « Ça risque d'être sympa ? Tu plaisantes ? Ça sera sympa ! Je ferais tout pour que tu passes une superbe soirée ! Je ferais de mon mieux, je ferais mon maximum pour que tu te sentes à l'aise ! » Quoi ? Miss gaffeuse sur patte ? Elle allait faire tout tomber, et Frédérique aurait la honte de sa vie oui ! Calme. Tout allait bien se passer et...
    Blocage psychologique. Que venait-elle de dire ? Elle l'aimait ... bien... ? Non, c'était plutôt la manière dont elle l'avait dit. La façon... Elle était honnête. Très honnête. Et voilà que regarder son amie dans les yeux redevenaient très difficile pour la jolie blonde qui baissa les yeux, confuses. Elle passa ses mains dans ses cheveux, comme si elle essayait de les lisser avec ses mains. Argh. Son coeur allait exploser. Pourtant... Elle réussit presque à murmurer :

    « Moi aussi... Je... Je trouve que tu es la plus merveilleuse. » La discussion devenait de plus en plus étrange, tout devenait incontrôlable, tout échappait à son contrôle. Ses jambes allaient céder, elle allait se retrouver les fesses par terre. Il fallait... Il fallait qu'elle retourne dans sa chambre commune au plus vite, pour faire le point... Pour réfléchir sur ce qui avait provoqué le chaos en elle... C'était si... Compliqué.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Sans repère {Frédérique}   Dim 14 Mar - 14:44

    « Nous sommes bien plus qu’une version évoluer des Moldus… Ils sont d’une autre espèce, c’est indéfinissable… Ne blâme pas les Mangemorts… »

    C’était plus fort qu’elle. Elle aimait la Magie Noire et elle admirait les Mangemorts pour l’avoir côtoyé et la connaitre en profondeur. Elle aurait tant aimé les rencontrer, discuter avec eux et en apprendre plus. Mais tout avait changé et alors qu’elle avait été tentée de les rejoindre, elle devait revoir ses ambitions. Elle ne lâchait pas l’envie de revenir à Poudlard et de devenir professeur. Mais ça lui paraissait encore loin et elle n’y pensait pas vraiment. Elle avait bien autre chose à penser, comme à ce bal qui s’annonçait plus proche et plus préoccupant.

    « Est-ce que tu m’apprécierais différemment si j’avais pu un jour devenir comme eux… ? »

    Oui s’était LA question et elle voulait savoir si elle l’appréciait vraiment elle en tant que Frédérique LeeRoy ou pour seulement ses convictions et ce qu’elle pouvait lui apporter.
    Maureen lui demandait de ne pas tenir compte de son avis mais pour elle, ça avait son importance. Elle aimait savoir ce que pensaient ceux qui l’entouraient. Les avis avaient toujours leur utilité car cela permettait de voir différemment d’autres analyses. Elle analysait toujours tout avant d’agir.
    Son sourire lui permettait de ne pas lui en vouloir de parler à nouveau du bal. Elle affirma que ça sera forcement sympa. Elle attendait de voir pour donner son avis sur la question. Elle appréhendait vraiment le moment. Et ça ne faisait que quelques minutes qu’elle en avait parlées. Qu’est-ce que ça sera d’ici quelques jours et la veille de ce bal ?


    « Je ferais aussi de mon côté mon maximum pour être de bonne compagnie… Je ne voudrais pas gâcher ta soirée… »

    Pour une personne comme Maureen, elle comprenait qu’elle pouvait être de mauvaise compagnie à ne jamais rire. Mais elle n’était pas associable et savait discuter sans soucis.
    Elle avait continué à discuter jusqu’à arriver à un moment où tout leur échappait à toutes les deux. Elles le voyaient bien aussi bien l’une que l’autre mais ne s’en rendront compte que plus tard, au calme. Pour le moment, Frédérique sentait bien qu’elle allait perdre tout contrôler et elle devait soit passer sa tête sous l’eau, soit aller s’enfermer dans le noir. Elle allait du mal à suivre au mieux le cours d’Histoire de la Magie.
    La plus merveilleuse ? La jeune Serpentard fut prise de cours. Déjà que ce qu’elle lui avait elle-même dite ne lui ressemblait pas, alors sa réponse la travaillerait encore plus de l’intérieur.


    « Je vais te laisser… Nous avons encore un cours avant de finir la journée… »

    Oui elle se défilait, oui elle s’enfuyait. Elle n’assumait pas tout ce qui se passait et préférait s’éloigner pour retrouver ses esprits avant de perdre pied. La situation lui échappait et n’aimait pas quand elle ne gérait plus rien, elle préférait fuir et avait attrapé vivement son sac sans pour autant sortir immédiatement des lieux. Elle ne voulait pas non plus partir comme une sauvage. Elle ne voulait pas qu’elle croit qu’au final elle se désistait pour le bal, ce qui n’était pas le cas ! C’était juste la situation qui devenait incontrôlable pour elle.

    « On se reverra dans la semaine… »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Sans repère {Frédérique}   Sam 20 Mar - 10:21

    « J'avoue ne pas savoir comment je réagirais... » Finit par dire Maureen en baissant la tête. Elle ne savait vraiment plus trop quoi penser, toutes ses pensées s'embrouillaient. Elle était contre les pratiques des mangemorts qui s'étaient presque éteint à ce jour. Et elle n'était jamais parvenue à les comprendre et à voir comme eux. Certes, les humains n'étaient pas bon non plus, mais les sorciers avaient aussi des choses à se reprocher. Maureen ne s'était jamais sentie supérieur au moldu, après tout ça était suivant nos idées. La blondinette garda donc le silence, tête penché. La conversation avait un goût tout à coup amère dans sa bouche, parce qu'elle ne savait plus quoi penser. Par contre... « Mais jamais... jamais je te renierais. Parce que je t'apprécie pour ce que tu es... »

    Puis, le bal rendit le sourire la demoiselle.
    Elle essaya d'oublier la conversation qui avait rendu l'ambiance tendu. Il ne fallait plus qu'elle y pense, il fallait surtout qu'elle songe au bal. À la belle soirée qu'elles allaient vivre. Toujours est-il qu'elle avait peur que Frédérique soit mal à l'aise en compagnie d'une Poufsouffle. Peu de serpentard apprécié cette maison même si leur éternel ennemi restait les gryffondor. C'était d'un compliqué ces histoires de maison. Si seulement il y avait un moyen de ne plus avoir de maison, que tout le monde soit ensemble ! Superbe idée Maureen ! Comme ça tout le monde s'entre-tue !

    L'anglaise finit par sourire de toutes ses dents avant d'hocher la tête de la remercier encore et encore d'avoir accepter sa demande. Pour elle, c'était la première fois qu'elle avait envi d'aller au bal avec impatience.

    La première fois.
    « Oui ! On se verra sûrement dans la semaine ! Je... Je suis vraiment très heureuse que tu ai accepté ! Ça va être... GEANT ! » Et c'est toute enjouée qu'elle quitta à son tour les toilettes. Elle avait complètement oublié pourquoi elle était venue ici. Et maintenant, bah... Lorsqu'elle serait en cours à se dandiner sur sa chaise, elle se souviendrait qu'elle avait oublié quelque chose.

    Aie.


    { Terminé pour Maureen }
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Sans repère {Frédérique}   Mer 24 Mar - 21:34

    Frédérique avait écouté avec attention la réponse que lui donnait la jeune fille. Elle disait, pour commencer, qu’elle ignorait comment elle pouvait réagir si elle avait rejoint les Mangemorts si le règne du Seigneur des Ténèbres avait continué. Cette réponses la commença à la blesser. Si elle ignorait sa réaction, elle doutait de ce qu’elle ressentait et ça ne l’enchantait pas. Car on ne pouvait pas nier que si ils avaient quasiment disparu, un jour, un autre groupe pouvait apparaître, et vu comment elle était au fond d’elle, elle sera parmi ceux qui les rejoindrait sans hésitation si on leur en donnait l’occasion. Il suffisait pas de passer sa scolarité à martyriser les premières années ou à défier les règles pour être foncièrement mauvais, la preuve avec Tom Jedusor qui avait été irréprochable.
    Mais Maureen, après un silence, reconnut qu’elle ne la renierait pas malgré ses choix et si la petite avait pu sourire, elle l’aurait fait. Elle était soulagée de sa réponse finale car de son côté, même si cette guerre n’avait pas été achevée et qu’au contraire la jeune Poufsouffle avait rejoint la résistance, elle non plus ne l’aurait pas renié même si elle n’aurait pas mis publiquement l’importance qu’elle avait pour elle.
    Mais même si les temps avaient su changer, les mentalités restaient. Il suffisait de voir les guerres qu’il y avait encore entre les maisons à Poudlard. Toutes les batailles n’étaient pas gagnées.

    LeeRoy avait donc annoncé qu’elle partait. Elle s’était sentit mal et elle ne pouvait pas rester plus. Elle n’avait toujours pas confiance en elle et quand la situation lui échappait, elle fuyait toujours pour s’isoler.
    Quand elle affirma qu’elle se reverrait dans la semaine, déjà de par leur cours en commun, McEngel y répondit avec autant d’enthousiasme dont elle était capable. Elle était véritablement ravie qu’elle ait accepté d’aller au bal et elle, elle était enchantée qu’elle ai osé l’inviter.

    Elles quittèrent les lieux où personne d’autre qu’elles n’étaient entrées entre temps. Partant chacun de leur coté.
    Les mains dans les poches, Frédérique se retint jusqu’au bout du couloir à ne pas se retourner pour regarder la blonde s’éloigner dans le sens opposé. Quand elle tournait à l’angle du couloir, elle osa un regard mais elle avait déjà disparu. Elle soupira. Elle allait devoir parler à quelqu’un sinon elle allait exploser, ce qui ne présumait rien de bon dans ces cas là…



{ Terminé pour Frédérique LeeRoy }
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sans repère {Frédérique}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sans repère {Frédérique}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Indiens d'Amérique
» Le palais Sans-souci en Danger
» Il n'y pas de vie sans agriculture...
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri
» Elèves sans frontières, malades sans frontières

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 9-
Sauter vers: