AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Mon petit nuage [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Mon petit nuage [PV]   Mer 3 Fév - 13:33

    Fredericke secoua la tête en signe de dénégation. Non, vraiment, dans sa famille on se fichait complètement de ce qui pouvait se passer au niveau génétique tant que le sang restait pur et que le domaine ne tombait pas dans des mains étrangères. D’ailleurs même Fred’ refusait catégoriquement que son château (oui, oui, le sien, après tout son oncle était mort donc elle avait hérité) tombe dans les mains de certains cousins éloignés malveillant parce qu’elle refusait de se marier avec Franz. C’est aussi pour ça qu’elle prenait ses précautions et qu’elle tentait de contourner le problème sans se faire franchement déshérité. Gronder très fort peut-être mais bon… Heureusement que dans cette rude tâche elle avait le soutien de Roze – qui était aussi la tutrice de Vincent – et de sa tante – chez qui elle vivait, au château donc, vous suivez toujours ? -, sinon, elle ne savait pas comment elle ferait. Surtout qu’elle n’était pas très intelligente ou rusée alors…

    « Oui et non. Il y a d’autres familles de sorciers riches mais ils ne sont pas de sang aussi pur que le nôtre. Je sais, tu as l’impression d’entendre un serpentard mais ce n’est pas ça, on n’est pas méchant envers les moldus dans ma famille, on travaille même souvent avec eux, mais la pureté de notre sang – nous sommes la deuxième famille la plus ancienne de mon pays – est très importante. Même pour moi elle l’est en un sens, je consens à le diluer avec l’homme que j’aime… parce que je l’aime. Mais j’ai été élevé ainsi alors je ne peux pas ne pas comprendre leurs objectifs. » Elle passa la main dans ses cheveux en soupirant « Le fait que Vincent soit né moldu est un vrai problème pour mon milieu, heureusement moi à force j’m’y suis habituée et puis de toute façon, on ne peut pas continuer comme ça, on risquerait de devenir une famille pure mais incapable de se reproduire. Cela s’appelle une impasse génétique je crois. »

    Passons, de toute façon, d’après les moldus, tous les êtres humains avaient des problèmes psychologiques. Les Maiden donc mais aussi tous les garçons. C’est vrai quoi, ils étaient bizarres non ? Vincent maintenant il adorait les câlins et puis il était devenu tout mignon… le rêve quoi ! Mais avant, elle en avait bavé ! D’où une certaine perplexité. « Ouai, encore heureux, ça me rendait dingue moi. » Et après, elles parlèrent de sa maladie, Fred’ haussa les épaules. Elle ne se souvenait même plus quel âge elle avait lors de ses premières crises. Deux ans sûrement, avant cela avait dû passer inaperçu.

    « Je ne sais plus, la première fois j’avais deux ans, deux ans et demi. Je me suis subitement évanouie et je ne me suis réveillée qu’une vingtaine d’heures plus tard. En moyenne je dors vingt-six heures pendant les crises. Mais avant je me sens à la fois fatiguée et très énervée, d’où une frénésie quelconque, c’est un des symptômes. C’est une maladie rare, même chez les moldus. » Mais les moldus étaient quand même plus au fait des maladies du sommeil que les sorciers, en tout cas c’était l’impression de Fredericke.

    « Moui, je ne sais pas. Je serais vraiment embêtée de ne plus pouvoir aller dormir avec Vincent lors des orages sous le prétexte bidon qu’on pourrait faire quelque chose. Surtout que je compte bien le faire hors mariage, c’est encore le meilleur moyen de me dépêtrer de mes problèmes de fiançailles. » Elle avait dit ça comme ça, tranquillement, comme si elle parlait de la pluie et du beau temps. Elle crut cependant bon d’ajouter. « Mais toi, sois sage hein ! Tu es trop jeune pour penser à ça. » Une chose était sûre au moins, plus tard Fred’ serait une mère poule XD


{635}
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 1067
Âge : 25 ans [10 mai]
Actuellement : Adulte


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Lilly

MessageSujet: Re: Mon petit nuage [PV]   Ven 5 Fév - 14:16

Les histoires de sang étaient un vrai problème dans le monde des sorciers. Elyna ne comprenait pas vraiment le pourquoi du comment, en même temps, dans sa famille, sa mère était mariée à un moldu, ses tantes à des sorciers, mais les branches n’étaient pas aussi purs que les Maiden, et de toute façon, ce n’était pas un souci pour la famille Ultein. D’un coté, il n’avait pas de problèmes de reproduction au moins, et pas de soucis génétique non plus, mais ça c’est un souci qu’on ne peut jamais prévoir à l’avance. Après tout, la grand-mère de Nikolas, soit l’arrière grand-mère d’Elyna avait du diabète depuis toute petite, donc c’est possible qu’Elyna en ait ou peut-être pas, donc ils restaient vigilants quand même. Toutefois, elle comprenait quand même son amie sur le fait qu’elle ne voulait pas voir toute la richesse de cette famille disparaitre comme si de rien n’était. Fredericke pouvait être rebelle, mais elle avait bien trop de respect pour tout faire valser en s’en foutant des effets derrière. Après tout, elle le montrait déjà beaucoup par rapport à son histoire avec Vincent, et sa rupture avec Franz.

« Je te cache pas que je trouve ça très bizarre, mais en même temps, c’est ton héritage familial, ton éducation aussi te fait réagir comme ça, donc ne t’inquiète pas je ne te considère pas comme ces maudits serpentards. Encore que les serpentards ont quand même bien évolués pour certains depuis la chute de tu sais qui ! Tout ce que j’espère pour toi, c’est que ton amour pour Vincent sera accepter dans ta famille, même si je pense que ce n’est pas ça qui te fera quitter ton ours pour autant. » Elle sourit un moment avant de remettre une mèche qui tombait sur ses yeux derrière son oreille « Je crois que c’est ce que mon père disait, une impasse génétique, je ne pense pas que ça serait mieux pour ta famille de s’éteindre avec leur fortune, sans héritier parce qu’ils sont restés entre eux… Tu es un peu la sauveuse de la famille, tu devrais peut-être le présenter comme ça, vu sous cet angle, il ne pourrait qu’accepter non ? »

L’aiglonne se doutait bien que ça ne serait accepter aussi facilement, mais pourtant c’était inévitable que ça se finisse comme ça un jour. Au moins, il y aurait une porte de secours dans le cas ou ils accepteraient de sortir de leur idée de sang pur. D’autant plus que Roze était la tutrice de Vincent, il faisait un peu parti de la famille non ? Même pas un tout petit peu ? Après tout, il aurait été adopté par la cousine de Fredericke, il en aurait fait parti ? Enfin, en théorie, maintenant, en pratique pas sur que ça soit si logique. Chez les garçons en revanche, il n’y avait rien de logique… le plaisir de contrarier les filles il fallait croire, mais qu’importe, ces demoiselles parvenaient toujours à leur fin et c’était le principal. Fredericke sortait avec Vincent, Ely avec Seth, tout se passait bien entre eux, que vouloir de plus ?

« Au moins, on ne peut pas dire que tu ne mérite pas d’être avec lui, tu as bien galérer à ce qu’il t’avoue ses sentiments, c’est un combat rudement bien menée, et maintenant, tu peux en profiter pour tout le temps que tu le souhaites. »

Elle poussa de son épaule sa voisine, dans le sens, tu t’es bien battue pour l’avoir, alors tu mérites de rester avec lui pour toujours, et puis, elle était folle de lui, alors ça allait au moins durer toute une vie, si ce n’est plusieurs… Elyna l’écouta ensuite lui expliquer que depuis qu’elle était toute petite en faite elle avait ce genre de crise. Dormir vingt six heures, mais c’était énorme, en même temps, ce n’est pas comme si elle le voulait réellement, elle n’avait pas vraiment le choix… Il faut dire qu’Elyna ne connaissait pas vraiment toute les maladies, et que certaines devaient être horribles et bien plus difficiles à supporter, mais le fait que son amie soit touché par une telle chose, ça la perturbée un peu quand même…

« En tout cas, tu as l’air de gérer le problème, donc j’imagine que je n’ai pas à m’inquiéter pour toi, et puis, je sais quoi faire au cas ou ça se produit, un grand seau d’eau glacée et hop direction un bon lit bien chaud… Tu as déjà pensé au baiser d’un prince charmant ? Sa te réveillerait un peu plus tôt peut-être non ? »

Bon d’accord c’était une idée stupide, mais elle aurait eu droit au baiser de son prince Vincent, donc elle ne perdait rien à dormir ou non, il l’aurait embrassé quand même. Enfin, sans vraiment pourquoi, Fredericke lui parla de quelque chose auquel elle n’avait pas penser du tout… d’ailleurs de quoi parlait-elle ? Que ferait-elle en dehors du mariage ?

« De quoi tu parles ? » dit-elle en levant un sourcil, et ce n’est que lorsque son amie lui répondit qu’elle devait absolument ne pas y penser maintenant sous prétexte qu’elle était trop jeune, elle réalisa que sa meilleure amie était en train de lui parler de sexe.

« Oh ! Nan ! Tu es folle, on ne pense pas à ça ! C’est bien trop tôt… D’ici quelques années, je ne dis pas, mais pas maintenant, c’est dégoutant que tu penses que je sois capable de ça ! Et puis d’abord, toi aussi tu es trop jeune pour penser à ça ! Et la, je ne crois pas que ta famille apprécierais que tu ais déjà fait ça avec Vincent ! »

Elle fit une grimace, franchement, elle n’avait que treize ans, c’était bien trop tôt… Et puis, elle avait ses cousins à Poudlard, et surtout Wade qui était à Serdaigle, donc si jamais Seth la forçait à quoi que se soit, bien qu’il n’était pas du tout ce genre de garçon, bah son cousin lui en toucherait deux ou trois mots.

[1008 Mots]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Mon petit nuage [PV]   Ven 5 Fév - 23:19

    Fredericke secoua la tête en montra les veines sur ses bras, en traçant le contour légèrement. Elle prit ensuite le bras d’Elyna tout en souriant presque tristement bien qu’on pouvait sentir qu’elle ne l’était pas. Le bonheur d’être avec Vincent dépassait tout le reste même si elle ne pouvait pas occulter ce qui était important. « Le sang, tout est dans le sang. Crois moi, je ne méprise pas les né-moldus mais il n’empêche que tout est là. C’est notre sang qui fait de nous ce que nous sommes. Je suis l’héritière des Maiden, la toute dernière des héritières… Ma famille acceptera sûrement Vincent mais ça ne changera rien, Vincent est plus important qu’eux mais il n’est pas un Maiden, ma lignée disparaîtra avec moi alors que Franz… Enfin, peu importe. Il faudrait que tu voies tout ce que je dois protéger de la rapacité d’autrui pour comprendre. » Car le domaine Maiden c’était plusieurs entreprises de Hamburg et surtout une grande propriété terrienne au moins aussi grande que Poudlard si on en excluait la forêt interdite.

    « Enfin, comme tu le dis, j’ai tellement bataillé pour pouvoir être avec Vincent que je ne vais pas m’arrêter à quelques problèmes de logistiques. Surtout que pour le moment je suis toujours sous tutelle, j’ai encore un peu plus d’un an avant d’être majeur. » Enfin, elle espérait bien qu’à ce moment là elle serait débarrassé d’au moins une partie de ses soucis actuels. C’était peut-être optimiste mais que voulez-vous, elle était toujours sur son petit nuage après tout ! Du moment qu’elle était avec Vincent, tout lui semblait nettement plus simple. Ne la protégerait-il pas toujours ? Si, bien sûr, elle avait entièrement confiance en lui et elle savait qu’elle pouvait reposer une partie de son fardeau sur ses épaules, il l’aiderait à détruire les obstacles qui se présenteraient devant eux. Vincent était très fort pour expédier les problèmes d’ailleurs ! Si ça ne tenait qu’à lui, les soucis de Fred’ seraient déjà réglés par la force mais puisqu’elle n’y tenait pas, c’était le statu quo.

    En parlant des solutions expéditives de Vincent… « Argh ! Ne m’en parle pas ! L’année dernière Adrien avait provoqué Vincent justement parce que je dormais pour qu’il m’embrasse, histoire de me réveiller. Bien entendu, Vincent l’avait fait ! Du coup on n’a jamais eu de vrai premier baiser puisque le premier c’était celui-ci et qu’à l’époque Vincent sortait avec Marie ! j’te jure ! » Mais le sujet dériva aussitôt à la suite ce qui fit rire Fred’ au vu de la réaction d’Elyna. Elle était tellement… pure. Tellement enfant encore ! Mais pas Fred’ qui avait grandi dans un univers totalement différent. Dès toute petite, on avait exigé qu’elle devienne adulte ou du moins qu’elle en ait l’apparence. Cela avait provoqué chez elle des crises de rage lorsqu’elle ne contrôlait plus ses nerfs juste avant ses crises. Oui, Fred’ ne se sentait plus enfant. Ce qui ne voulait pas dire qu’elle était prête pour ce dont elle parlait mais en tout cas, elle pensait que quand ça arriverait, ce serait une bonne chose.

    « Tu sais Elyna, Franz ne compte pas sur un mariage blanc. Depuis toujours je sais que je serais femme tôt, alors ça ne m’inquiète pas. Enfin plus maintenant que je sais que lorsque ça arrivera ce sera avec Vincent. » Gentiment, elle passa la main dans les cheveux de son amie, les lissant et les remettant en place presque machinalement dans un geste fraternelle, comme une grande sœur. « Tu es encore une enfant ma chérie, mais pas moi. D’ailleurs, on ne m’a jamais laissé l’être et même si j’ai voulu croire que je pouvais revenir en arrière, c’est faux. Je ne dis pas que je ferais ça prochainement, mais ça arrivera et ce sera une bonne chose parce que c’est naturel après tout quand on aime depuis aussi longtemps que moi. » Car non seulement elle avait deux ans de plus qu’Elyna (bien tassé) mais en plus de ça, elle connaissait et aimait Vincent depuis bien plus longtemps qu’elle Seth. En bref, leur situation était trop différente pour que la petite Ely puisse se projeter dans ce que vivait Fred’ mais ça n’avait pas d’importance, l’amitié n’incluait pas une compréhension absolue après tout du moment qu’elles étaient là l’une pour l’autre.


{762}
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 1067
Âge : 25 ans [10 mai]
Actuellement : Adulte


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Lilly

MessageSujet: Re: Mon petit nuage [PV]   Sam 6 Fév - 20:28

La jeune serdaigle devait largement sous estimer les liens de sang dans la famille de Fredericke. Pas qu’elle ne voulait pas comprendre, mais quand on ne vit pas la chose de l’intérieur, c’est beaucoup moins évident de comprendre. Lorsque son amie montra ses veines, elle se demanda bien ce qu’elle allait faire, mais le sang reste du sang, bon il est normalement pareil pour tout le monde, mais il y a tellement de chose qui entre en compte, l’ADN, les gènes, tant de choses qui sont uniques à chaque être et à la fois différents de chaque personne. Lorsque Fred prit le bras d’Elyna, elle eut peur pendant un instant qu’elles fassent un mélange ou je ne sais quoi, mais finalement, elle parcourut le bras de son amie, ce qui la fit sourire car l’air de rien, ça faisait des chatouilles. Trêve de plaisanterie, le fait que Fredericke était la dernière héritière des Maiden, il n’y avait pas un moyen de protéger toute leur richesse ? Une garantie à gringotts, ou une sorte de don à l’état, ils resteraient ainsi les derniers Maiden propriétaires, et par la suite, la descendance hériterait ou pourrait rester responsable des objets familials.

« Et… c’est peut-être une idée stupide, mais en faire un musée ou quelque chose dans le genre, ça serait un moyen de laisser votre nom dans les histoires à travers les siècles. La plus grande famille d’Allemagne fait de son château un immense musée… et pour les entreprises, et bien, il suffit de protéger vos parts, il doit bien y avoir des accords avec Gringotts de possible non ? Ils sont toujours avides d’acquérir de nouveaux trésors. Tant qu’il y aurait des descendants de votre lignée, ils ne pourraient avoir vos objets, mais de cette manière, personne d’autres ne pourrait obtenir votre héritage… Enfin, je n’y connais rien, je devrais peut-être arrêter de dire n’importe quoi mais il doit bien y avoir une solution autre que de se marier avec quelqu’un de ta famille… »

De toute façon, pour cette option, c’était certain que c’était une idée morte… Fredericke ne renoncerait pas à Vincent, et Elyna n’aurait jamais proposé une telle idée. Elle était trop contente que son amie soit enfin avec le garçon pour qui elle bavait tant. De toute façon, d’ici une bonne année, elle serait majeure et elle pourrait sa vie comme elle l’entendait, mais pour le moment, elle devait se plier aux exigences de sa famille. De toute façon, et son amie le reconnaissait déjà, elle avait eu une éducation stricte et elle comprenait pourquoi sa famille réagissait de la sorte avec elle. Pour le moment, elle était à Poudlard, et les soucis, elle pouvait les laisser de coté le temps de sa scolarité, après, il était certain que durant les vacances, elle avait surement des sortes de rattrapages sur ce qu’elle devait faire, les réceptions, les gens importants à connaître, bref, tout un milieu qui semblait si beau d’un point de vue extérieur, mais tellement ennuyeux une fois qu’on était dedans, toutes ces obligations, ces règles de politesse, bref, Elyna n’avait pu vraiment envie de connaître ce monde un jour…

Concernant Vincent, la solution avait déjà été évoquée apparemment… Adrien l’avait devancée en provoquant le petit amie de la demoiselle, finalement ça avait fonctionné mais comme il était en couple, bah ça ne fonctionnait pas vraiment comme premier baiser. Normalement, un premier baiser c’est quand c’est réciproque, que c’est le grand amour, ou le début au moins, bref pas quand on est en couple, ça ne marche pas comme ça !


« Bah non ce n’est pas votre premier baiser, ça compte pas, Adrien avait poussé Vincent à le faire, et en plus, il était en couple, désolée, mais votre premier baiser, c’était au lac et puis c’est tout non mais ! Ou alors, tu l’as embrassé à nouveau entre ces deux périodes ? »

La jeune fille se mit à rougir lorsqu’elles parlèrent de la suite, bah oui, elle était encore trop jeune pour penser à ça. Alors que son amie, au contraire, se sentait déjà plus ou moins, mais quand même plus, femme. Ca n’empêche qu’au moins, si elle devait le faire, ça serait pas avec quelqu’un de sa famille et qu’elle n’aime pas, mais Vincent, à la limite, c’était moins dégoutant. Puis, Fredericke passa sa main dans les cheveux d’Elyna, l’aiglonne ne disait rien, elle adorait qu’on touche à ses cheveux, ça avait un coté calmant et apaisant, mais ça n’empêchait pas qu’elle était toujours très gênée que sa meilleure amie pouvait croire qu’elle y avait songé en dormant avec Seth.

« Je sais bien que c’est une chose normale, mais comme tu l’as dit, ça doit faire longtemps que l’on connait et que l’on aime l’autre. C’est pour ça que même si je suis folle de Seth, je le ferais pas maintenant, et même si de ton coté du aime depuis longtemps Vincent ce n’est pas une raison pour te jeter sur lui à ce moment la. Enfin, tu es grande, et je ne vais pas te dire ce qu’il faut faire, mais fais attention à toi quand même d’accord ? »

Bah oui, Fredericke était grande, elle savait ce qu’elle voulait, mais quand même, il fallait bien quelqu’un qui montre qu’elle s’inquiétait pour elle. C’était un peu la grande sœur qu’elle n’avait jamais eu, des grands frères oui, elle considérait ses cousins Wade et Nolhan comme des grands frères, mais une grande sœur, Fredericke occupée très bien ce rôle.

[918 Mots]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Mon petit nuage [PV]   Dim 7 Fév - 11:52

    Fredericke posa le coude sur son genou d’un air à la fois boudeur et amusé. Puis, elle soupira et entreprit d’expliquer à Elyna la petite histoire qui avait fait d’elle l’héritière de la famille alors qu’elle n’était pas née pour ça. En effet, s’il n’y avait pas eut tout un enchaînement d’évènement, briser les fiançailles avec Franz n’aurait pas été si risqué vis-à-vis du domaine Maiden. Cela aurait peut-être quand même posé problème avec sa mère (sûrement même), mais en revanche elle n’aurait pas eut autant à se soucier des conséquences car il n’y en aurait eu aucune.

    « En fait, normalement je n’aurais jamais dû hériter. Avant moi, il y avait Roze et Friedrich… Mais Roze ne veut pas du château à cause de ses problèmes… mentaux dirons nous… quant à Friedrich, il est parti de la maison en envoyant juste une lettre d’excuse et en disant qu’il resterait en Angleterre pour ne pas avoir à se marier avec Ute. Du coup, je suis la dernière. C’est de la pression tu sais, surtout que j’aime mon domaine, je ne veux le céder à personne qui soit extérieur à ma famille. Mais bon, même si ça me semble surréaliste, admettons que je me marie avec Vincent, j’hériterais quand même bien sûr – en réalité, j’ai besoin d’un mari pour avoir moi-même un héritier, pas pour obtenir moi-même le domaine – mais est-ce qu’il accepterait de gérer mon patrimoine avec moi ? Il ne parle même pas deux mots d’Allemand ! » Rectification, il en parlait trois puisqu’elle lui avait appris à dire je t’aime dans sa langue natale, et ce à sa demande. Trop mignon ! Elle avait crût fondre tellement elle avait trouvé ça adorable de sa part. Ceci d’autant plus qu’elle connaissait la répulsion de son petit ami pour les langues étrangères. « Et je ne te parle pas de mes enfants, ils ne seront jamais accepté par la bonne société Allemande. Ils ne seront pas des Maiden mais des Fayr – toujours dans l’optique où je me marie bien entendu -, je serais donc bien la toute dernière des Maiden à gérer le domaine de mes ancêtres. Parce que je suis née femme alors que j’aurais dû naître homme. Depuis toute petite je trouve ça injuste. »

    Pour ce qui était des potentiels enfants, Fredericke ne se faisait en réalité pas beaucoup de soucis. La seule fois où elle avait imaginé un enfant de Vincent et elle (éduquée pour procréer, c’était une idée qui lui venait naturellement bien qu’elle n’en parlerait jamais à son petit ami !), elle s’était dit qu’il aurait un caractère absolument épouvantable. Par contre, il serait très beau. Après tout, Vincent et elle étaient des gravures de mode alors leur progéniture ne pouvait qu’hériter du gêne de la beauté. Mais ils avaient aussi tous les deux un caractère merdique et violent, elle se plaignait déjà d’être la mère d’un petit démon pareil même si pour ça, il faudrait 1) qu’elle reste avec Vincent hors il serait présomptueux de l’affirmer (même si elle y comptait !), 2) qu’elle accepte l’idée de prendre le nom de Vincent, soit de se marier avec lui et du haut de ses quinze ans, Fred’ ne trouvait pas ça réjouissant. Peut-être parce qu’elle n’aimait pas du tout la famille Fayr en dehors de son Vincent adoré ! 3) que Vincent veuille des enfants. Enfin ça… c’était non négociable de l’avis de Fred’ mais chez les hommes ça venait tard ce genre d’envie.

    Pas comme les envies de bisous ! Parce que oui, maintenant Vincent l’embrassait tout le temps. Comme elle l’avait dit à Elyna, elle trouvait ça trop space, surtout vu comment s’était passé leur premier baiser. A la question de son amie, elle rougit et baissa les yeux un peu gênés « Hum… en fait oui. A son anniversaire j’ai été prise d’une impulsion et je l’ai embrassé. » Un peu de rouge teinta le haut de ses pommettes et elle expliqua « Il était euphorique que je lui souhaite son anniversaire et d’être avec moi alors je me suis laissée entraînée par l’ambiance. Ceci étant, c’était aussi pour rattraper le baiser qu’il m’avait donné quand il était avec Marie, pour qu’il comprenne qu’on embrasse pas sa meilleure amie ! Mais depuis nous en sommes revenus. » Termina-t-elle en riant.

    « J’t’en prie, je ne me jette pas sur lui. C’est plus drôle si je lui donne envie de le faire ! » Bah quoi ? Fredericke n’a jamais eu aucune pudeur, elle n’allait pas commencer maintenant sous prétexte qu’elle sortait avec Vincent ! « Mais ne te fais pas de soucis pour ça, je n’en suis qu’à penser vaguement à la chose parce que ça brisera mes fiançailles, c’est tout. Vince’ n’est pas ami avec Seth pour rien, il a un petit côté très coincé aussi finalement, pas tout à fait de la même manière c’est certain, mais quand même. » Ceci dit, ce n’était pas non plus une surprise. Il n’avait jamais partagé le goût de Fred’ pour la provoc’. Ce qui est con que pour c’est qu’elle compte bien jouer un peu avec lui… le piment fait durer les couples vous savez !


{865}
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 1067
Âge : 25 ans [10 mai]
Actuellement : Adulte


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Lilly

MessageSujet: Re: Mon petit nuage [PV]   Dim 7 Fév - 19:14

Elyna ne voulait pas embêter son amie avec toutes ces histoires d’héritage et tout ce qui s’en suivait. De toute évidence, cela ne semblait pas déranger Fredericke qui essayait de son mieux d’expliquer à l’aiglonne pourquoi ça ne serait pas aussi simple, même si elle le voulait. De ce que compris la jeune fille, c’est que les personnes de sa famille, plus vieilles qu’elle, s’étaient tout simplement défilés pour laisser, involontairement bien sur, tout sur les épaules de la gryffondor. Certes, ce n’était pas fait exprès, mais elle se retrouvait avec un poids sur elle qu’elle n’aurait pas du avoir, et qui la gênait beaucoup maintenant. Elle pouvait quand même compter sur Vincent, parce que même si le garçon ne parlait pas allemand, il serait toujours la pour soutenir Fredericke, c’était une certitude, après tout, il était près à tuer Franz si on forçait sa petite amie à se marier avec, alors gérer des domaines, ça ne devait pas être bien compliqué non ?

« Et si tu expliquais à ton frère que tout te revenais maintenant ? Je veux dire, si tu lui expliques que tu ne comptes pas épouser Franz, que vous révolutionnez le système en quelques sorte, peut-être qu’il accepterait de t’aider ? Après tout, c’est un Maiden, son nom permettrait de rester dans la liste des familles importantes tout en vous permettant d’aimer les gens que vous voulez et sans avoir à épouser d’autres membres de votre famille. Je sais que les rapports avec ton frère sont loin d’être évident, mais quand même, il ne peut pas te laisser comme ça avec tous ces problèmes… »

Ce n’est vraiment pas l’idée que la jeune fille se faisait d’un grand frère ou d’une grande sœur, après tout, ils étaient censées pouvoir compter l’un sur l’autre, un peu comme Nolhan et Tanya ou encore les jumeaux Wade et Lana, ils étaient tellement soudés et se couvraient les uns les autres, même Elyna était protégée lorsqu’ils faisaient des bêtises tous ensemble… Bref, le fait de voir que des frères et sœurs pouvaient se lancer une balle brulante pour ne pas avoir à la porter, c’était vraiment trop facile, en faite, c’est même de la lâcheté. Fredericke était courageuse, mais elle n’avait pas à porter un fardeau qui n’était pas prévu pour elle à la base. Et voila maintenant qu’elle s’en voulait d’être une femme parce que ça faisait d’elle la dernière porteuse du nom, mais ce n’est pas sa faute, on ne choisit pas de naître, ni de faire parti de cette famille.

« Fredericke, tu ne peux pas dire que c’est ta faute voyons, on ne choisit pas sa famille, ni de naître, donc ce n’est pas a toi de t’en vouloir. Et puis, tu as envie de reprendre le domaine et ce qui va avec, pourquoi ta famille ne pourrait pas se contenter de ça ? C’est vraiment stupide la haute société… »

Elle n’avait pas voulu le dire de la sorte, et ne voulait pas blesser son amie, mais il fallait que ça sorte tout simplement. Elle se retenait trop depuis le début, et le fait de voir son amie se reprocher des choses dont elle n’est pas responsable, et bien, ça la faisait sortir de ses limites. Elyna regarda ailleurs, histoire de se calmer un peu, puis lorsqu’elle se trouva un peu plus calme, elle s’excusa, après tout, elle n’avait pas à critiquer les origines de son amie, elle n’était pas responsable, donc il n’y avait pas de raison de lui en vouloir.

Préférant parler d’autre chose, Elyna fit les gros yeux lorsque son amie lui avoua avoir embrassé Vincent lors de l’anniversaire du garçon. Bah elle s’en était pas vanté de celle la… en plus, Vincent était toujours avec Marie, et même si c’était pour se venger, bah ça se faisait pas quand même… ça aurait pu être un jeu qui aurait duré très très longtemps, bon maintenant, ils pouvaient s’embrasser autant qu’ils le voulaient, mais quand même, ce n’était pas très sérieux, ce jeu du chat et de la souris… Elyna aurait bien dit que rien ne pouvait en découler de bon, mais elle se serait trompée puisque les deux jeunes sortent ensemble maintenant, donc bon… que dire…


« Tu peux rougir miss, tu ne t’en étais pas ventée de celle la, mais bon, disons que c’était un prêté pour un rendu… enfin c’est fait maintenant, et puis tu sors avec, donc c’est du passé… mais je maintiens quand même que votre premier baiser, celui plein d’amour, c’était au lac, les autres c’était plus un jeu non ? Vous êtes vraiment trop compliqués ! »

Elle éclata de rire, parce que, d’une part c’était vrai, mais en plus, ils s’étaient tellement cherchés que maintenant c’était une évidence qu’ils devaient être ensemble. Bon, Elyna ne dirait pas à son amie qu’elle avait raison de tenter Vincent comme elle le faisait, mais elle avait déjà eu des conversations avec sa mère, et un peu de piment dans un couple, c’est ce qui fait durer le désir, elle comprenait pourquoi ses parents étaient toujours ensemble, des petites attention, des petites choses qui faisait durer l’amour encore et toujours. Cependant, quand elle entendit Fredericke reconnaitre que Vincent était un peu coincé, elle ne put s’empêcher de sauter sur l’occasion.

« Ah ah ! Tu reconnais que Vincent est coincé lui aussi ! Finalement, Seth et Vincent se ressemble peut-être plus qu’on ne voudrait le reconnaître, Vincent c’est plus ton style, alors que Seth, c’est le mien. Enfin, je sais bien que tu ne sautes pas dessus, mais si demain il te dit oui, je ne pense pas que tu dirais non n’est ce pas ? »

Elle regarda son amie, un large sourire aux lèvres parce qu’elle avait bien une petite idée de la réponse, et en même temps, ce n’était pas très difficile à deviner.

[979 Mots]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Mon petit nuage [PV]   Dim 7 Fév - 20:37

    Fredericke eut un rictus méprisant quand Elyna parla de son frère. Attention, ce n’était pas qu’elle ne l’aimait pas, elle avait compris qu’il ne pouvait correspondre à son idéal de grand frère c’est tout. Compter sur lui c’était suicidaire. Il était trop dans sa relation amoureuse parfaite avec Helena pour se souvenir qu’il avait une sœur et qu’elle était dans les ennuis à cause de lui. C’était triste mais c’était ainsi.

    « Tu ne connais pas Friedrich, c’est un gentil garçon, je ne dis pas… Mais il n’a pas l’âme d’un chef. Il ne me laisse pas dans les ennuis par méchanceté ou inconscience de ce qui se passe mais vraiment parce qu’il est en conflit avec ce que nous sommes. Plus tard, quand il sera plus mûr peut-être… mais en ce moment, il ne peut rien pour moi. Par contre, Roze m’aide comme elle peut pour arranger la situation. C’est difficile pour elle, elle ne voulait pas me laisser toutes ces responsabilités mais le château est un endroit qui la fait tellement souffrir que bien sûr, elle ne pouvait pas y vivre… » Après tout, elle avait vu sa nurse s’y faire tuer (trancher la tête même). Fredericke comprenait que ce souvenir traumatisant révulse sa cousine qui, par ailleurs, l’aidait beaucoup. Par exemple… « Tu vois, rien que quand elle a pris Vincent sous son aile ça m’a beaucoup aidé parce qu’au moins je n’ai plus de soucis à me faire pour lui, là je n’ai qu’à m’occuper de moi. Elle est vraiment gentille et puis elle est très intelligente. Si moi je ne trouve pas de solution, elle en trouvera une. » Comme quand Roze avait brisé son propre mariage arrangé. Oui, cette génération n’était pas vraiment docile, c’était le choc des générations et le fait qu’au lieu d’avoir étudier à Durmstrang avec leurs promis, ils soient à des milliers de kilomètres dans un autre pays. Fredericke sentait bien qu’elle avait changé en changeant d’environnement.

    « Oui, c’est un peu stupide mais on ne les changera pas du jour au lendemain. Mais au final, tout s’arrangera, ne t’inquiète pas… » Elle posa sa main sur celle de son amie tout en lui souriant pour lui montrer qu’au fond ça ne la perturbait pas plus que ça. Elle était heureuse malgré tout et si l’avenir l’inquiétait ça ne pouvait pas gâcher ce bonheur de vivre enfin un bonheur partagé. Il n’y avait pas de noir sur le nuage rose de Fredericke, tout juste un petit bout de gris clair.

    « Eh ! Qu’est-ce que tu vas t’imaginer ! Vincent est du mois de mai, il n’était plus avec Marie ! Si je ne m’en suis pas vantée c’est parce que… bah… c’était un geste un peu stupide en fait. » Qui n’avait par ailleurs servi à rien car les œillères de Vincent étaient bien trop solides pour être perturbé par un simple bisou, il avait fallut tout une conjoncture bien précise pour qu’il ne se trouble… et que ça aille plus loin qu’un baiser. Car Fredericke, au lac, était presque nue et elle avait fait de son mieux (sous l’emprise de la crise) pour chauffer son meilleur ami. Cela n’avait pas été vain mais c’était quelque chose qu’elle n’aurait jamais fait en ayant tous ses esprits.

    « Et ce n’était pas un jeu, je dirais que c’était… l’inconscient qui travaillait. Mais finalement, ce qui compte c’est que j’ai obtenu ma fin heureuse, le reste ne compte plus tant que ça maintenant. » Un premier baiser raté ça arrivait, et ceux qu’ils échangeaient maintenant étaient tellement formidables que ça valait la peine.

    « Je ne nie pas que tout compte fait, ils se ressemblent peut-être un peu mais… Vincent est plus jeune que moi donc je pense que ça joue aussi dans le fait que je le trouve un peu frileux par moment. Alors que Seth a mon âge hein ! » Oui, non, Fred’ n’avait pas envie d’avouer aussi clairement que les deux garçons pouvaient avoir quelque chose en commun parce que : beurk beurk beurk ! Puis, Vince n’était pas timide, il était… respectueux, voilà, c’était le mot. Mais ça semblait étrange à Fred’ alors qu’il n’avait pas toujours eut un comportement correct avec elle dans d’autres domaines. Un des mystères de leur relation sûrement ! Elle avait arrêté de chercher à comprendre.

    Elle rougit un peu à ce que lui dit Ely’ et rit nerveusement « Heu demain ça me prendrait de cours, je crois que je refuserais. Je vois plutôt ça dans quelques mois, ou dans un an, le temps de s’apprivoiser petit à petit et d’avancer à notre rythme. » Entortillant une mèche autour de son index, elle ajouta « En fait, si j’agis comme je le fais là, c’est juste parce que ses réactions sont toujours disproportionnés mais trop mignonnes. Et puis, je le teste un peu aussi je crois, jusqu’ici son seuil de résistance à mon charme était très haut, je veux voir jusqu’à quel point il a baissé parce que je ne voudrais pas qu’un jour il me rejette par surprise et que je ne tombe de mon petit nuage. La chute pourrait faire faire mal. » Et oui, voilà les raisons de son comportement, ça se tenait n’est-ce pas ? Enfin, elle oubliait de dire qu’elle était de toute façon de ces filles qui provoquent sans même y penser la plupart du temps.


{892}
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 1067
Âge : 25 ans [10 mai]
Actuellement : Adulte


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Lilly

MessageSujet: Re: Mon petit nuage [PV]   Lun 8 Fév - 11:56

Elyna ne comprit pas tout de suite pourquoi son amie se mit à sourire, mais l’explication arriva après, et la, c’était comme ci tout devint plus clair. Son frère n’était pas assez mûr pour assumer son nom, donc il préférait faire le mort dans un coin et attendre que ça se passe. Heureusement que Fred pouvait compter sur Roze, parce que ça ne serait vraiment pas simple pour elle. D’ailleurs, à ce que compris Elyna, Roze avait beaucoup souffert dans le château, c’était donc normal qu’elle ne veuille pas en hériter, se rappeler de vieux et mauvais souvenirs, ce n’est peut-être pas ce qu’il y avait de mieux pour se soigner. De plus, Roze semblait tout aussi rebelle que Fredericke, donc ces deux demoiselles pouvaient compter l’une sur l’autre.

« L’air de rien, tes soucis se règlent doucement mais surement. Après tout, Vincent est sous tutelle donc tu n’as plus qu’a gérer tes soucis à toi. Un problème à la fois, et ça va aller, et puis, Roze te donnera un coup de pouce, elle a l’air vraiment gentille… »

Bah oui, elle avait rencontré la cousine de Fredericke lors de la soirée pyjama, mais elle n’avait pas vraiment eu l’occasion de lui dire ce qu’elle pensait de la jeune femme. On pouvait voir tout de suite la gentillesse de la demoiselle, et c’était agréable de savoir que Fredericke pouvait compter sur quelqu’un quand elle n’était pas à Poudlard. Malgré ça, la gryffondor semblait toujours pleine de joie et de bonne humeur, rien ne semblait faire d’ombre au tableau, et en quelques sortes, ce n’était pas plus mal.

« En tout cas, tu as l’air de savoir quoi faire, ou même si tu ne sais pas, tu le caches drôlement bien, donc si tu as besoin d’un coup de main, n’hésites pas. Si jamais tu veux t’échapper pendant les vacances pour éviter les foudres de ta famille, tu seras la bienvenue chez moi, et mes parents seront ravis de te revoir. »

C’est vrai que les parents de l’aiglonne avait beaucoup apprécié Fredericke, et ils ne seraient absolument pas contre l’idée que leur fille reçoit une nouvelle fois son amie chez eux, surtout si il y avait une crise chez les Maiden. Seulement, si Fredericke parvenait à échapper au château, elle laisserait derrière elle son beau Vincent, et la, c’était certain qu’elle refuserait de partir. Enfin, il faudrait trouver une solution plus tard, parce que c’était clair que la blondinette ne le laisserait pas tout seul au château. D’ailleurs, en parlant de Vincent, comment Elyna pouvait elle savoir qu’il était né au mois de mai, et qu’il n’était plus avec Marie. Pour quelqu’un d’extérieur ce n’était pas facile à deviner, donc même si Fred était sur la défensive, comme pour justifier son choix, Elyna lui répondit calmement en souriant.

« Hé doucement miss, me saute pas dessus, je ne savais pas depuis quand il n’était plus avec Marie. Mais même si il était célibataire, bah ce n’est pas une raison pour l’embrasser par vengeance on va dire, bien que tu reconnais que c’était stupide, je t’en veux donc pas de m’avoir rien dit. »

Elle lui sourit, parce que son amie essayait de se justifier comme elle le pouvait, c’était drôle à voir, parce que ce n’était pas Elyna qui était concernée. L’aiglonne aurait été à la place de sa meilleure amie, elle aurait réagi de la même manière, c’était sur et certain. D’ailleurs, quand on touchait à son petit ami, elle se mettait elle aussi sur la défensive. Donc quand Fred trouvait des excuses pour Vincent, et en profitait pour toucher à Seth, Elyna démarra au quart de tour.

« Allez Fred, tu pourrais le reconnaître quand même, Vincent est peut-être plus jeune, il est comme Seth, c’est tout. Et l’âge, ce n’est pas une véritable excuse, tout le monde ne réagi pas pareil, Seth mets plus de temps, il manque de confiance en lui, et ce n’est pas être coincé, c’est tout. »

Pour Elyna, ce coté coincé comme le disait Fredericke, elle l’aimait beaucoup, elle savait que leur couple avançait à leur rythme, et il n’y avait pas de prise de tête à avoir. Au moins, ils profitaient l’un de l’autre et il n’y avait pas de pression derrière tout cela. En tout cas, la brunette fut ravie de voir qu’elle avait touché dans le mille en voyant rougir son ami sur sa dernière question. Elle rit tout en écoutant ce que son amie lui donnait comme explication.

« C’est une méthode comme une autre, tu testes ces limites, et c’est vrai que c’est une bonne idée. Regarde Seth et moi, je ne sais même pas s’il est jaloux, je devrais peut-être fonctionner comme toi, mais à ma façon… tester ses limites sans le provoquer comme tu le fait avec Vincent… Va falloir que je réfléchisse la dessus… des conseils à me proposer ? »

Bah oui, Fredericke était la seule qui pouvait aider Elyna, après tout, c’était un peu beaucoup grâce à elle si la jeune fille était avec Seth. Bon d’accord, c’est Seth qui avait dit ses sentiments et qui l’avait embrassé, mais s’il ne l’avait pas fait, et bien, Elyna aurait peut-être pris les devant. Bon, maintenant, il fallait connaître un peu plus sa moitié, parce que les choses même les plus banales, et bien, Elyna les ignorait au sujet de Seth.

CHOCO
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Mon petit nuage [PV]   Mer 17 Fév - 12:27

    Fredericke sourit et hocha vigoureusement la tête en signe d’assentiment « Oh oui ! Ma cousine est géniale et elle m’aide beaucoup ! Mais parfois je me dis que je ne mérite pas qu’elle s’occupe de moi comme ça, quand j’étais petite, j’ai été très méchante avec elle tu sais. » Oui, vraiment, sa cousine était une personne formidable pour avoir pardonner ainsi les erreurs de Fredericke lorsqu’elle était plus jeune. La lionne réalisait bien maintenant qu’elle avait fait preuve de cruauté, qu’elle n’avait pas cherché à comprendre Roze à l’époque, répétant les paroles dures des adultes sans même réfléchir. Mais c’était derrière elle, depuis qu’elle était à Poudlard, elle n’était plus cette petite marionnette qu’elle avait pût être autrefois.

    « Je crois que je ne pourrais pas m’échapper chez toi, je me vois pas laisser Vincent tout seul chez moi. En plus, si c’est possible, on est encore plus collés qu’avant. » Dit-elle en donnant un petit coup de coude dans le bras d’Elyna en riant. C’était assez difficile d’imaginer Fred’ encore plus avec Vincent qu’avant sachant que la seule chose qui les séparait était qu’à Poudlard ils n’étaient pas dans la même maison ! Mais en dehors de l’école, ils vivaient ensemble et au sein de l’internat, Fred’ essayait d’être avec lui autant que c’était humainement possible sans qu’il n’ait à supporter ses autres amis. Parce que bon, elle laissait des trous dans son emploi du temps pour continuer à voir ceux que Vincent ne supportait pas hein ! Quoique… elle ne voyait plus Axel. Elle avait juste eut le temps de lui dire qu’elle sortait avec Vincent et c’est tout. C’était contrariant mais ça finirait par s’arranger. Un jour Vincent comprendrait qu’il n’avait aucune raison d’être jaloux de tout ce qui bougeait.

    Haussant de nouveau les épaules quand elle lui confirma qu’elle avait été stupide, elle précisa « Il m’avait embrassé le premier. On sait toujours pas pourquoi d’ailleurs. » C’est vrai quoi, avant qu’il n’enfreigne les règles existantes entre meilleurs amis (règle #1 : si tu ne veux pas compliquer la relation, n’embrasse pas ta meilleure amie quand tu as une copine – et même quand tu n’en as pas -), tout était clair pour Fredericke, et elle ne l’aurait jamais embrassé. Mais après c’était devenu un peu confus dans son esprit, surtout quand Marie avait cassé. Enfin, elle n’en avait pas reparlé à Vincent depuis qu’ils étaient ensemble parce qu’ils ne savaient sûrement pas lui-même la réponse.

    « Même en admettant que nos hommes puissent avoir des points communs – et de toute façon, comme ils sont potes, ça semble logique -, je reste persuadée que les raisons de leur comportement diffèrent. Seth est timide de manière général, d’ailleurs c’est aussi quelqu’un de gentil je pense, Vincent n’est un peu timide et gentil qu’avec moi. Tu saisis la nuance ? Franchement, je vois pas Seth se mettre à taper tout ce qui bouge comme Vince’ donc si je veux bien admettre qu’ils ont des points communs sur la forme, tu dois admettre toi qu’ils sont très différents sur le fond. C’est mieux d’ailleurs, on ne pourrait pas être amies en ayant les mêmes goûts ! » Bah oui, Fred’ affichait clairement une préférence pour les mauvais garçons tandis qu’Elyna semblait avoir un faible pour ceux qui étaient plus doux et plus romantiques. Tant mieux, elles ne risquaient pas de se les piquer. L’amitié de Fred’ avec Marie avait failli être étouffé dans l’œuf à cause de Vincent alors elle savait de quoi elle parlait ! Heureusement, ni l’une, ni l’autre n’étaient rancunières mais quand même… Et pour en revenir à Seth et Vincent, la grosse différence c’était aussi que l’un était moins compliqué que l’autre. Vincent avait presque une double personnalité. Il ne se comportait pas du tout pareil quand sa petite amie/meilleure amie était là. Au début, quand ils se connaissaient de peu, elle ne l’avait pas compris. Il lui avait fallu plus de huit mois pour réaliser que le Vincent qui était toujours là pour elle n’avait pas seulement un peu mauvais caractère mais était carrément un danger public… encore qu’il se soit bien arrangé avec les années. Elle avait bien fait de l’inviter à vivre chez elle, ça lui avait fait du bien de voir moins ses affreux parents.

    « Hum… des conseils… je ne sais pas. Tu devrais peut-être essayer de parler à d’autres garçons devant lui pour voir si ça le rend jaloux. C’est quand même important ça comme donnée. Et pour la provocation, sache que Dieu a donné tout ce qu’il faut à la femme pour ça, il faut juste avoir le mode d’emploi et doser selon le garçon. A mon avis, avec Seth tu dois pouvoir mettre le paquet sans prendre trop de risque. Comme moi avec Vincent quoi, on sort pas avec des pervers encore heureux. » Bon, ceci dit, Dieu a aussi dit qu’il ne fallait rien faire avant le mariage et elle ne pourrait pas obéir à ce commandement sans finir par épouser celui qu’elle n’aimait pas… mais elle irait se confesser hein. Elle comptait aller le faire bientôt parce que bon, sa moralité avait pris un coup ces douze derniers mois et avec Vincent pour petit ami, ça ne s’arrangerait pas.

    Sortant un magazine de son sac, elle ouvrit à une page sur une robe superbe mais décolleté jusqu’au nombril. Hyper sexy ! Fredericke hésitait à l’acheter parce que Vincent n’aimait pas trop ce genre de robe (hyper moderne et hyper sexy), du moins il n’aimait pas quand ils étaient meilleurs amis, et en plus… « Tu crois que j’ai assez de poitrine pour porter un truc comme ça ? Je me demande si ça n’irait pas mieux à Serena ou Roze… » Et elle jeta un coup d’œil désappointé à son petit bonnet B (petit dans sa tête surtout), quand est-ce que les bons côtés de ses gènes se réveilleraient ! Mince alors !

    Et oui, Fredericke avait beau être une beauté (selon certains critères, on ne peut pas plaire à tout le monde), il est bien connu qu’on est jamais content de ce qu’on a.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 1067
Âge : 25 ans [10 mai]
Actuellement : Adulte


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Lilly

MessageSujet: Re: Mon petit nuage [PV]   Jeu 18 Fév - 13:04

Sa faisait plaisir à entendre que Fredericke pouvait compter sur quelqu’un, et pourtant, elle n’avait pas l’air d’avoir été très délicate avec sa cousine en étant plus jeune. Roze est aussi plus vieille, le fait qu’elle lui pardonne montre bien qu’elle a pris du recul sur ce qui avait été dit par la jeune fille quelques années plus tôt. D’ailleurs, pour que Fred s’en veuille à ce point, il devait y avoir une histoire plus compliquée derrière, et bien sur la curiosité de la demoiselle ne se fit pas prier.

« Si elle t’aide c’est que ça lui fait plaisir, et puis c’est ta cousine, elle te pardonnera forcement, tu es plus jeune qu’elle, si tu lui a dis des méchancetés, tu les pensais pas si tu étais plus jeune. Tu as vraiment été méchante avec elle ? »

Bah oui, pour Elyna, tu pouvais être méchante avec tes cousins, mais les liens de la famille font que tu es toujours pardonné. Bon, certes, elle n’avait jamais été bien méchante avec Nolhan, Lana, Wade ou Tanya, mais il y avait parfois des disputes, des petites tensions quand deux frangins se disputaient et qu’on avait la bonne idée de rejoindre le mauvais camp, bref, des tensions un peu bête pour rien, peut-être que c’était pareil pour la famille Maiden. Bien que, de ce qu’elle avait pu voir jusqu’à présent, il n’y avait rien de bien normal dans la famille de sa meilleure amie.

La réaction de Fred ne se fit pas attendre, et comme elle s’en doutait, il était hors de questions de laisser Vincent seul au château, donc si elle devait venir se réfugier chez Elyna, bah il faudrait que Vincent vienne avec elle. A la limite, une tente est vite montée, donc ce n’était pas vraiment un problème, mais les parents, pas sur qu’ils apprécient l’idée. Enfin, de toute façon, il était hors de questions de souhaiter des problèmes à son amie, tout irait bien, et c’est ce qu’il fallait se dire.


« Quelqu’un vous à lancer un sortilège si vous êtes encore plus collé qu’avant, ce n’est pas possible autrement. Vous êtes déjà tout le temps à deux, plus encore, je ne sais pas comment vous faites… Vous arrivez à ne pas vous disputer ? Parce que pour voir tes amis avec Vincent, pas sur qu’il apprécie d’être toujours avec toi… »

Vincent n’était pas spécialement connu pour sa gentillesse avec les amis de Fred, surtout les garçons une histoire de jalousie il parait, mais les rares survivants on préféré ne rien dire pour le moment, donc silence radio. N’empêche que leur histoire n’avait rien de ressemblant avec des histoires d’amour ordinaire, c’était super compliqué, mais bon, si ils étaient heureux comme ça, c’était le principal aux yeux de la jeune fille. Et puis, bagarreur ou non, s’il faisait pleurer sa meilleure amie, bah Elyna irait lui en toucher deux mots… avec une armure, un bouclier et tout ce qui va avec… Il ne faudrait pas se prendre un coup bêtement, et en plus sortir de la avec un bras cassé ou quelque chose dans le genre, et puis, Vincent ne taperait pas sur une fille quand même, et pas n’importe quel fille, la petite amie de son ami… elle aurait peut-être pas besoin de protection alors.

« Vous êtes vraiment bizarre… vous vous embrassez, vous savez pas pourquoi, mais ce n’est pas grave, on verra les conséquences après, c’est une vision de l’amour un peu particulière, mais elle fonctionne, donc pourquoi pas hein ! »

Elle fit un clin d’œil à son amie, montrant qu’elle aimait la taquiner sur son histoire avec son serpentard, mais rien de bien méchant, et puis, Fredericke aimait bien taquinait Seth, alors elle lui rendait l’appareil quand elle avait l’occasion. D’ailleurs, la lionne avait raison sur le fond les garçons était complètement différent, mais si on regarde juste comme ça, bah, il y avait pouvait être pareil. Fredericke avait d’ailleurs bien analysé la chose. Elyna ne pouvait pas dire le contraire, Seth était bien analysé, et Vincent, bah normal qu’elle le connaisse, elle le connaissait depuis longtemps quand même. De toute façon, comme l’avait si bien dit son amie, si elles avaient les mêmes gouts pour les garçons, elles n’auraient pas pu être amies. De toute façon, les Bad boys c’était plus pour la gryffonne, Elyna préférait les garçons mignons, câlins, et romantiques tout le temps, les coincés comme aurai dit sa voisine. Chacun ses goûts et puis il faut de tout les genres pour satisfaire tout le monde.

« D’accord, d’accord, je reconnais qu’ils sont différents, mais heureusement que Seth ne frappe pas sur tout le monde, franchement je ne sais pas comment tu fais, parce que je n’aimerais pas avoir les regards des gens sur moi quand je marche dans les couloirs avec un bagarreur, pour ça, Seth est le compagnon idéal. »

Maintenant, niveau conseil pour son compagnon, et bien, c’était moins facile, parler avec d’autres garçons, bah le bal de noël serait surement l’occasion idéale pour le faire. Elle pourrait alors le tester, mais elle ne pensait pas vraiment imaginer un Seth violant, même sous le coup de la jalousie. Après bien sur, on verra, mais Elyna ne prendrait pas trop de risque à ce sujet là, après tout, il était son prince charmant, pas une brute avec seulement des muscles, pas que Vincent était comme ça, mais juste que voila, il n’était pas connu pour ses excellents résultats et puis, il était serpentard et non serdaigle.

« C’est vrai que Vincent comme Seth sont loin d’être des pervers, je dois encore réfléchir à la robe que je vais prendre pour le bal, faudrait qu’on aille faire les boutiques à l’occasion, je suis certaine qu’on va trouver quelque chose pour plaire à nos hommes. Et je te tiendrais au courant des que j’en saurais plus pour la jalousie de Seth, t’inquiète pas. »

Son amie sortie un magasine et le montra à l’aiglonne, un peu surprise, Elyna regarda la robe que lui montrait son amie, et… comment dire… la robe était un peu provocante… elle était très jolie, mais pour des filles un peu plus vieilles, et puis, comme venait de le faire remarquait Fredericke, pour le moment, elle n’avait pas encore les formes adéquates pour une telle tenue. Bon, comparée à Elyna, elle avait bien plus de forme, mais pour la robe en elle-même, c’était déjà autre chose.

« Elle est super belle, mais tu comptes pas la prendre pour le bal quand même ? Parce que bon, elle fait un peu trop décolleté, et la, Vincent va t’arracher la tête si tu portes un truc pareil. Dans quelques années pourquoi pas, mais pas maintenant, et puis, ça ferait encore un peu trop vide coté poitrine. »

Pour Elyna, sa voisine avait déjà une poitrine plutôt correct pour son âge (c’est très bien le B non mais xD) mais avec un peu de patience, elle pourrait mettre une robe de ce genre pour sa dernière année à Poudlard. De son coté, la jeune fille avait une idée bien précise de ce qu’elle voulait pour sa robe cette année.

« Moi je veux une robe avec un dos nu, et avec les épaules dénudées également, et par contre très longue, l’année dernière elle était courte, donc je change cet année, et puis, faut bien voir la réaction de Seth non ? »

Bah oui, il fallait voir les réactions de son homme, et quoi de mieux que de le provoquer un peu pour tester ses limites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mon petit nuage [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon petit nuage [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 9-
Sauter vers: