AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 I See U, U See Me [James]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: I See U, U See Me [James]   Ven 22 Jan - 23:06

Depuis que la vie de Louis avait totalement changé, plus rien n'était comme avant. Il avait quitté le moindre de ses repères, comme si en sortant de Poudlard, il avait tout laissé là bas ! Sa sœur, il ne la voyait plus aussi souvent. Lui qui avait promis qu'il serait toujours là pour elle, il l'avait comme perdu, il s'était éloigné du jour au lendemain, en prenant place dans la bande de Jekill Hide en clair. Mais il ne le regrettait pas tant que ça après tout, c'était un moyen de la protéger d'un monde qui n'était, de toute façon, pas pour elle hein ! Il ne voulait pas la mettre en danger quoi ! Et puis de toute façon, il se voyait mal la prendre dans la bande pour qu'il soit ensuite obligé de veiller sur elle hein ! Et puis il avait aussi le droit à un peu de liberté, il n'allait pas se briser les ailes pour elle ! Il voulait montrer au monde entier qu'il était capable de faire de grande chose ! Qu'il était capable de devenir riche, de devenir puissant. Il n'avait aucun réel but dans la vie et tout le monde le lui avait bien dit. Entre deux insultes le qualifiant de monstre du fait qu'il soit trop proche de sa sœur. Il voulait montrer au monde entier qu'il n'était pas seulement le jumeau que l'on accusait faussement d'incestieux ! Bien sûr qu'il aimait sa sœur, plus que n'importe qui, et bien sûr, oui, il avouait avoir des gestes étranges envers elle, lorsqu'ils étaient réunis... Mais quand même !

Bien malgré lui, c'était aussi pour ça qu'il avait décidé de prendre ses distances, afin de s'éloigner du cocon familial et de s'éloigner d'elle pour subir comme une cure de désintox. Il voulait s'éloigner pour ne puis dépendre d'elle, pour rencontrer de nouvelles filles, des femmes puisqu'il était aujourd'hui devenu un homme. Et puis il lui fallait de la liberté pour pouvoir agir comme il le voulait. C'était probablement pour cette raison qu'il était parti de la maison et qu'il s'était pris un appartement. Le lieu était miteux, et sa mère n'avait même pas été capable de se résoudre à entrer pour dire, tellement le lieu la rebutait ! Mais ce n'était parce que ça ne lui plaisait pas à elle qu'il n'allait pas emménager là ! Au contraire puisque ça voudrait dire que ses visites se feraient rares ! Une liberté dont il pourrait d'autant plus profiter ! Il avait un appartement petit, dont il n'avait pas vraiment beaucoup à demander. Il lui était suffisant d'avoir la place pour un lit et un bureau. Une petite bibliothèque aussi pour pouvoir lire lorsque le temps libre le lui permettait.

Mine de rien, il n'aimait pas flâner, il n'aimait pas rester enfermer dans son appartement, ça l'étouffait quoi ! Alors puisqu'il passait le plus clair de son temps hors de son appartement, il avait toujours dit qu'il n'aurait pas besoin d'un appartement immense. Et le sien ne faisait que 18m² et ne contenait qu'une seule pièce. C'était tellement suffisant ! Il se moquait bien de devoir partager une salle de bain miteuse avec les autres gens de son étage, de toute façon, un vulgaire sort lui permettait de se laver en trente secondes donc bon ! Il n'allait pas se plaindre, la vie d'un sorcier était tellement plus simple que celle d'un moldu qu'il n'avait pas besoin de grand chose, sa baguette lui suffisait amplement ! Il n'avait qu'à lancer un quelconque sort pour avoir ce qu'il voulait, du feu, de l'eau. Bon, il ne pouvait pas non plus TOUT avoir grâce à un mouvement de poignet, mais le principal, il l'avait !

Et puis Louis avait toujours été un garçon qui savait ce contentait de peu lorsqu'il ne pouvait pas avoir tout ce qu'il désirait. Alors bon, et puis il n'était pas un garçon à plaindre ! Disons juste qu'en grandissant, il avait été attiré par de nouvelles choses, par de nouvelles envies. Maintenant, il désirait la richesse, les filles et le pouvoir ! Tant de choses qu'il pourrait trouver grâce à sa nouvelle fonction de soleil. Et puis chaque jour, il en apprenait tellement sur les Aurors que bientôt, ils n'auraient peut être bien plus de secret pour lui ? Après tout, c'était en s'infiltrant dans le camps ennemi qu'on en apprenait le plus non ? N'oublions pas qu'il fallait être proche de ses amis mais encore plus de ses ennemis après tout ! Et c'était une phrase qu'il n'oublierait sans doute jamais !

Le ministère. Comment, lorsqu'il était à Poudlard, ce garçon aurait bien pu imaginer qu'il y passerait tant de temps hein ? Vagabondant dans un couloir, il ne savait pas vraiment où aller, il voulait juste attendre un peu avant la reprise des cours. Mais c'est alors que son regard se posa sur une silhouette, sur un homme, un vieil homme, qu'il connaissait déjà pour l'avoir rencontrer. James Caldwell ! Avec un sourire en coin détestable, Louis s'avança vers lui et alors qu'il se trouvait à son côté, il murmura, par défi « Et bien et bien, nous en avons de la chance aujourd'hui, un grand et fier soleil à l'horizon. Un temps idéal pour jouer les bouffons n'est-ce pas ? ». Il le taquinait, et seul James serait à même de comprendre. Après tout, le soleil, c'était lui, Louis. Et devant lui se tenait l'arcane du bateleur. Et cela, personne ne le savait puisque ça serait soupçonné un brillant Auror et un apprenti. Comment imaginez qu'ils puisse fricoter ensemble après tout ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: I See U, U See Me [James]   Sam 23 Jan - 11:41

Encore une journée au ministère ! Cela faisait un moment que James n’avait pas bougé de cet endroit. Depuis quelques semaines sa vie était devenue routinière, hormis le fait qu’il faisait partit des Sombrarcanes en la personne du Bateleur. Il partait de chez lui pour se rendre au ministère puis il quittait le ministère pour rentrer chez lui. Les informations se faisaient de plus en plus rare, la chasse aux mangemorts et autres mages noirs devenait plus difficile. Du moins pour le moment. Il savait parfaitement que cela allait bientôt changer, mais il fallait laisser du temps pour que les choses puissent se mettre en place. Mais pour le moment, il devait se rendre à son bureau et patienter, comme beaucoup d’autres aurors.

Il déambulait lentement dans les couloirs. Non, cela ne venait pas de son âge, mais simplement d’une envie, il n’était pas pressé de s’asseoir sur une chaise pour le restant de la journée. Oui, il était vieux, il avait derrière lui soixante-dix-huit années de vie et cela ne changeait rien au fait qu’il était un auror de talent encore pleins de ressources. Après tout, il était un sorcier et non pas un simple moldu. Les avantages ? Enormes ! Un sorcier pouvait vivre plus longtemps tout en gardant une certaine forme. Certes, il n’était plus aussi rapide qu’avant, mais il n’était encore une simple loque à mettre sur un fauteuil roulant. La mort était d’ailleurs préférable.

Alors qu’il continuait sa marche, la silhouette de Louis Sanders fit son apparition au détour d’un couloir. Le jeune homme était un apprenti auror arrogant. Son utilité ? James la connaissait parfaitement ainsi que celle des autres membres de l’organisation, après tout ils avaient tous été réunis dans un but commun et ils avaient tous des atouts intéressants. Mais en plus de cela, Louis était un être arrogant et il semblait trop fier de lui. D’ailleurs, il n’hésita pas à le prouver une nouvelle fois en murmurant quelques mots au vieil homme. Ce dernier finit par s’arrêter après avoir entendu la remarque du jeune homme. En plus de manquer de respect, il était un inculte doublé d’un idiot. Jim finit par laisser un soupir s’échapper.


« J’ai vu des soleils disparaître aussi vite qu’ils étaient apparus. »

James finit par se tourner vers le jeune homme avec un air las, il avait eu le même lors de leur première rencontre. A croire qu’il avait toujours la même tête. Il se tenait droit et fièrement face à cet être qui n’était rien d’autre qu’un simple microbe pour lui. Qu’est-ce qui lui empêchait de lui apprendre les bonnes manières à sa façon ? Voir de le pulvériser. Après tout, il y avait d’autres apprentis aurors, certains étaient même plus malléables que celui là.

« Est-ce parce que vos parents n’ont jamais eut assez d’argent pour vous payer des cours de culture générale ou bien votre inculture vient du fait que vous rêvassiez trop sur le corps de votre sœur ? »

Oui, il connaissait le bonhomme et ses problèmes, après tout on ne rentrait pas chez les aurors sans passer de nombreux tests et examens sans oublier le dossier venant tout droit de l’école précédente. En clair, des hommes et femmes avaient pour travail de connaître votre vie dans les moindres détails, ou presque.

« Un bateleur était une personne qui faisait des tours de passe-passe et d’escamotage. Vous savez ce que cela veut dire ? J’en doute fortement. Sachez simplement que c’est moi qui fais danser les gens et c’est vous qui passez pour un bouffon. »

Sa voix était grave, son ton lent, il n’était pas en colère, ou du moins il n’en montrait aucun signe. Mais cela ne l’empêchait pas d’être franc et direct. Il fit d’ailleurs un pas en direction de Louis afin de se retrouver près de lui.

« Un tour d’escamotage consiste à faire disparaître quelque chose sans que quiconque s’en aperçoive. Ose me manquer encore une fois de respect, petit con, et je te promets d’escamoter ce qui te sert d’objet de reproduction. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: I See U, U See Me [James]   Mer 3 Fév - 11:16

Louis avait changé. Il avait changé de manière si rapide que beaucoup de personnes ne s'en étaient même pas encore rendu compte. Peut être que c'était le fait de quitter Poudlard, le fait de devenir adulte ou allez savoir. Mine de rien, avant, il avait toujours été un garçon calme, doux et gentil quoi. Et voilà que d'un seul coup, il avait totalement changé de comportement. Mais alors totalement hein ! Il était devenu hautain, méchant, bizarre. Et on aurait beau dire ce qu'on voudrait, on ne pourrait jamais dire qu'il était normal. En tout cas, il se sentait bien. Plus il était méchant, plus il avait l'impression de vivre, et plus ça le rendait heureux. Réaction bizarre de sa part n'est-ce pas ? Oui, on pouvait même le qualifier d'arrogant d'ailleurs. Mais ce n'était pas lui ! Ce n'était pas le garçon qu'on avait connu, ce n'était pas du tout celui que l'on avait eu l'occasion de voir à Poudlard et tout. Mais il avait changé, en bien ? Alors là, il y avait de gros doute. En mal, oui, voilà, c'était même évident.

Et voilà qu'il ralliait la cause des Sombrarcanes, le genre de chose qu'on aurait jamais cru de lui ! En le voyant intégrer les Aurors, normal, on aurait pu penser qu'il allait se mettre à tout faire pour le bien ! Et voilà qu'il devenait, un... Infiltré ? C'était tellement dur à croire mais de toute façon, qui pourrait bien se mettre à le soupçonner hein ? Personne, absolument personne puisqu'il était blanc comme neige. Et puis de toute façon, ils n'avaient encore rien fait, ils n'étaient encore connu de personne. Parfait dans ce cas n'est-ce pas ? Bordel, ce que cela pouvait donner mal à la tête parfois de devoir faire attention à toutes ces choses ! Mais bon, même si d'un seul coup, il se mettait à crier sur tous les toits qu'il était un méchant, cela ne changerait absolument rien en faite. Parce qu'il ne passerait que pour un fou, il ne paraîtrait nullement méchant, puisqu'aujourd'hui, personne ne savait ce que c'était. S'il venait à dire qu'il était Soleil, il ne passerait que pour quelqu'un de vaniteux vous voyez ?

Des soleils disparaître aussi vite qu'ils étaient apparus. Louis ne put s'empêcher de rire devant cette menace détournée. Décideraient, ce papi ne lui revenait absolument pas. Et il était assez déçu de voir qu'il faisait parti de la bande. Ce bouffon... Quoi que l'on dise, il resterait toujours un bouffon pour lui. On aurait beau dire ce que l'on voulait quoi, il était bien trop vieux pour intervenir dans ce genre de chose, aussi doué en magie qu'il ne puisse l'être ! Mais bon, c'était là que toute la magie intervenait en faite. Parce que mine de rien, grâce à la magie, même un homme de 90 années pouvaient devenir le pire des méchants ! Il lui suffisait de savoir lancer des sorts complexes et d'être capable de transplaner et voilà, le tour était joué ! « Mais dis voir donc papi, serait-ce des menaces ? Penses-tu à ce point m'effrayer ? Si tel est le cas, j'espère que tu comprendras que tu ne me fais nullement peur ».

Et de quoi se mêlait-il donc en parlant de sa sœur hein ? En quoi est-ce qu'elle intervenait dans tout ça ? « De quoi je me mêle vieux fou ? ». Oui il était malade, de penser et de rêver à sa sœur comme il le faisait et alors, chacun avait ses faiblesses, ses problèmes ! Il s'en foutait royalement, qu'on puisse le juger, qu'on puisse penser ce que l'on voulait de lui, il n'en avait cure. Qu'on le juge allez, qu'on le prenne pour un fou, mais surtout, qu'on ne vienne pas lui faire la moindre remarque là dessus. Personne ne savait non, personne ne savait rien sur ce sujet là ! Alors qu'on lui foute donc la paix par pitié ! « Pourquoi parler de choses que tu ne connais pas grand père hein ? ».

Des tours de passe passes. Mais c'était bien là ce que faisait le bouffon non ! Lorsqu'il était le bouffon du roi, il faisait des tours, il racontait des blagues, tout ça tout ça ! Alors où pouvait bien se trouver la différence ? A ses yeux, James Caldwell n'était qu'un bouffon, que les choses soient bien claires. « C'est moi qui passe pour un bouffon alors ? Et pourtant, c'est vous le bouffon, il semblerait que vous cachiez bien votre jeu voilà tout. Ne cherchez donc pas à vous montrer si fort cher monsieur Caldwell. Un être aussi jeune que moi est capable d'apprendre vite, oh oui très vite. Et qu'est-ce qui vous dit que je ne serais pas plus fort que vous bientôt ? Sans votre magie, vous n'êtes rien. Voilà que vous vous mettez à menacer mes parties génitale, cela vous rend-il plus fort ? Ou bien est-ce que vous me jalousez puisque chez vous, cela fait bien longtemps que ça ne marche plus vraiment, dans le pantalon? ».
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: I See U, U See Me [James]   Mar 9 Fév - 22:24

Un sourire finit par naître sur le visage de James Caldwell. Il était loin de chercher à se montrer le plus fort, non il n’en avait pas besoin. Il connaissait parfaitement ses capacités et ses talents. Il était supérieur à ce jeune imbécile. Ce dernier était d’ailleurs plutôt drôle. Voilà qu’il tentait de se défendre vainement, il avait creusé une faille et le vieil homme n’allait pas hésiter à pénétrer dedans avec force afin de tout chambouler sur son passage. Il avait trouvé le point faible de Louis Sanders, désormais il n’était plus rien d’autre que sa marionnette.

« Tu t’énerves rapidement, tu deviens agressif et impulsif. Ton jugement s’obscurcit, tu agis désormais à l’instinct et tente de frapper au hasard. Tu essayes de te défendre tant bien que mal, mais au fond tu te rends compte que cela n’est qu’un mince écran de fumée pour dissimuler ton incompétence à faire face à cette situation dans laquelle tu te trouves. Tu parles pour ne rien dire et prouve par la même occasion à quel point j’ai raison. Tu viens de me faire ce que j’appellerais un numéro de claquettes ! »

La voix de James était légère, quelque peu sournoise. Il donnait l’impression de réciter un plan qu’il aurait confectionné depuis bien longtemps et en ayant prit soin de combler tous les détails.

« Tu es jeune, tu possèdes certaines aptitudes physique que je n’ai plus, cela est indéniable. Mais malgré cela, tu es inexpérimenté. Ta vision est bien trop restreinte et tu n’essayes pas de comprendre la chose dans son ensemble. Tu as une foi aveugle en tes capacités et tu ne cherches pas à connaître ton adversaire. Sache que la magie n’est pas la chose la plus importante de notre monde. Tu veux voir un tour de passe-passe ? Huuum, trop tard, il a déjà eu lieu. »

Sans plus de cérémonie, le vieil homme leva sa main gauche afin de tendre face à lui une baguette. Celle de Louis plus précisément. Ce dernier ne s’était pas rendu compte que l’auror en face de lui avait dérobé son bien le plus précieux alors qu’il s’était approché de lui. De son autre main, il pointa sa propre baguette vers le jeune homme.

« Tu apprends vite ? Peut-être bien, mais il y a beaucoup de choses que l’enseignement des aurors ne t’apprendra pas, des choses bien utiles. Et si tu veux un jour rivaliser avec moi, il te faudra les connaître. Mais déjà tu pourrais apprendre à changer de comportement, cela t’aidera sûrement à survivre dans le métier. »

Certaines personnes auraient appelés cela une chasse au pigeon, mais James n’aimait pas trop ce terme. Ce qu’il venait de faire ? Un tour de passe-passe sans pour autant en montrer les moindres subtilités, du moins pas directement. Cela lui permettait également de jauger ce jeune imbécile un peu trop impétueux à son goût. Finalement, ce fut en le regardant dans les yeux que James tendit la baguette de Louis à son propriétaire légitime.

« Alors, cela t’intéresse t-il de me montrer ce que tu vaux ou bien préfères-tu continuer dans une voie plus solitaire ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: I See U, U See Me [James]   Lun 22 Fév - 16:49

A le voir sourire, Louis n’avait qu’une seule et unique envie et elle n’était pas très catholique en faite, il n’avait qu’une seule envie et c’était de lui casser les dents. Oh oui bordel, vous ne pouvez même pas imaginer ce que cela pourrait lui faire du bien mais bon, comment casser les dents d’un vieillard hein ? N’oublions pas qu’il devait porter un dentier, ses dents n’étaient donc déjà plus là ! Bah... Rien que d’y penser, beurk, il n’avait pas hâte de vieillir pour que ce genre de chose lui arrive à lui aussi hein. Parce que là, ça aurait vraiment été on ne peut plus crade. Bordel, il disait n’importe quoi, c’était l’effet du vieux moche qui se trouvait devant lui en plus. Mais bon, on ne pouvait pas lui en vouloir c’était à cause de ce vieux moche là. Trop moche même... Oui bon, peut être qu’il était grand temps qu’elle se calme en faite. Parce que là, ça devenait grave au final.

Bien sûr que Louis savait que depuis quelque temps, il avait une certaine tendance à s’énerver vite. Ce n’était pas de sa faute, disons juste qu’il était comme ça en faite. Il ne savait pas pourquoi et bien sûr, il ne faisait pas exprès, mais disons qu’il s’en voulait beaucoup d’être comme ça. Parce que lui, il était le genre de garçon qui avait vraiment beaucoup de mal à se prendre la tête d’habitude, vraiment beaucoup de mal. Il était même plutôt incapable de rester calme maintenant. Avant... Avant il en fallait beaucoup pour le mettre en colère. Il avait toujours été d’un naturel calme mais maintenant, c’était tout le contraire, comme si on pouvait changer autant de manière aussi rapide C’était bizarre n’est-ce pas parce qu’on ne pouvait pas vraiment dire que se soit si simple à comprendre en faite. Enfin bref, oui il savait ce qu’il était en train de dire, qu’il ne vienne pas à penser qu’il l’avait cerné de manière simple hein parce que c’était loin d’être le cas. « Ah mais c’est que monsieur sait parler dis donc, il n’est pas ici pour du vent dis donc. Et je suis persuadée que tu fais le fort et le beau et tout ça. Ne viens surtout pas me voir en me disant toutes ces balivernes, tu me fais bien trop rire avec toute ces choses que tu viens me dire vieux ».

Mais une chose était sûr, c’était qu’il était très fort oui, vraiment très fort et là, il ne pouvait pas le nier, tout simplement, il ne pourrait jamais le nier non parce que tout simplement, il était bien trop fort pour lui, mais lui, il avait l’expérience après tout. Louis débutait juste. Alors il ne fallait quand même pas lui en vouloir si ? Quoiqu... Peut être bien que si ? En tout cas, une chose était sûr, il allait tout faire pour arranger les choses avec tout ça. Et le vieux l’affirmait lui-même après tout, oui il était jeune et inexpérimenté, mais il espérait se lancer dans tout ça bien assez tôt pour pouvoir devenir un bon par la suite. Et quand il disait que c’était un bouffon, il ne se trompait pas tant que ça puisqu’il venait de lui faire un petit tour en lui volant sa baguette et en la pointant vers lui. Lançant un regard coléreux contre le vieil homme, il ne pouvait pas pour autant s’empêcher d’être quelque peu éblouis pour cet homme. Il avait du talent, ça se voyait et c’était pour ça qu’il était à ce point éblouis. « Tu te sens fort papi ? ».

« Je n’ai point de raison de changer de comportement, tu sembles posséder le même caractère que moi et pour autant, tu ne sembles pas avoir pris la peine de changer de caractère toi même. Donc... Ça ne va pas changer vous voyez ». Et puis zut, si on lui enlevait du caractère, il n’était pas franchement sûr de pouvoir continuer sur la route qu’il avait lui même décidé de prendre n’est-ce pas ? On ne pouvait pas être quelqu’un d’effacer et être Auror ou membre des Sombrarcanes, cela était évident bien sûr. Récupérant sa baguette il se mit à penser qu’une cigarette s’imposait mais l’idée s’envola quand James lui proposa de lui montrer ce qu’il valait « En quoi devrais-je vous montrer ce que je vaux ? Qu’est-ce que cela pourrait bien m’apporter dans l’avenir ? Vous comptez me prendre sous votre aile ? Vous me détestez... ». Louis était lucide après tout.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I See U, U See Me [James]   

Revenir en haut Aller en bas
 
I See U, U See Me [James]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 9-
Sauter vers: