AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 D'une humeur de cognard.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Marcus
avatar



MessageSujet: D'une humeur de cognard.   Sam 15 Juil - 22:11

En ce premier septembre, Marcus ne voyais aucune raison de se réjouir. D'abord, le temps était maussade, et les récentes pluies avaient rendu le sol humide, impropre à un bon départ de match de quidditch...

Il secoua la tête, l'ai grognon, et souleva sans difficulté sa valise aux couleurs des Rapaces de Perth, son équipe favorite. L'Ecosse n'avait pas fait un score très bon au dernier tournoi, et cela ajoutait à sa mauvaise humeur naturelle. Pfeu. Dire que c'était ces sales petites brindilles d'Irlandais qui les avaient battus...

Merlin! C'était quoi tout ce monde? Se renfrognant un peu plus encore, Marcus traversa la petite foule de sorciers qu'i s'amassai sur le quai. Partout, des effusions, des marques de tendresse et de familiarité. Beurk.

*C'est bon, tu vas le revoir ton demi gnome, pousse toi de là!* pensa-t-il en contournant une sorcière replète qui serrait dans ses bras un futur première année (vu la taille).

Il ralentit légèrement en jetant un coup d'oeil discret au sac d'une petite fille blonde, où trônait une petite licorne à la crinière dorée qui galopait dans le vent... Humpf, il l'avait déjà.

Il se fraya un chemin jusqu'à l'intérieur du Poudlard Express à grand renforts de coups de valise, puis se mit à la recherche d'un compartiment libre, ou à libérer. A libérer serait aussi bien. Ca faisait un bon moment qu'il n'avait pas fracassé un ou deux élèves...

Sur sa droite, un compartiment vide. Presque déçu, le grand brun de 6 ème année s’avança à l’intérieur de la cabine, posa sa valise en haut dans l’emplacement prévu à cet effet et s’installa lourdement sur la banquette. Il n’avait même pas envie de sortir le dernier ballais-magazine de sa poche. Si c’était pour voir encore la une avec le but de Mac Mahon en gros plan…

Il s’enfonça dans son siège en ruminant ses pensées, broyant méthodiquement un morceau de chocogrenouille qui avait eu le malheur de rester dans sa poche.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: D'une humeur de cognard.   Lun 31 Juil - 13:21

Sur le quai, Samara attendait que le train entre en gare. Elle était arrivée en avance. Elle était venue sans ses parents qui étaient, de toute manière trop occuper à organiser le banquet de ce soir. Ce banquet annuel était pour fêter la fin de l’été. Une saison détestable, trop ensoleillée. Samara aurait aimé faire la fête elle aussi, mais elle devait se rendre à Poudlard, l’école qui enseignait la magie. Mais elle ne pouvait se permettre de manquer le premier jour, le jour de la rentrée, qui était également un jour de fête à Poudlard.

Lorsque le train arriva enfin, Samara attendit que les élèves les plus exciter passe, pour ne pas être bousculer, voir même piétiner.

Une fois entrer dans le train, Samara se mit à chercher un compartiment dans lequel elle pourrait avoir de la compagnie, afin de s’amuser. Elle en trouva un avec un élève solitaire. Il avait l’air d’être beaucoup plus âgé qu’elle. Samara entra et sans demander aucune permission au jeune homme, elle rangea ses valises à l’endroit prévu à cet effet, puis elle s’assit en face du garçon aux cheveux brun. Elle le dévisagea un instant, puis elle remarqua qu’il était également dans la même maison qu’elle, Serpentard. Samara était déçu, elle ne pourrait donc pas s’amuser avec lui, ou alors pas tout de suite. La venu d’une tierce personne pourrait être des plus intéressant.


*Il a une drôle de tête!*
Revenir en haut Aller en bas

Marcus
avatar



MessageSujet: Re: D'une humeur de cognard.   Mar 1 Aoû - 20:52

Marcus leva à peine les yeux pour regarder une morveuse, probablement une première année vu le gabarit de la chose, entrait dans le compartiment comme si la place était libre.

Bon... OK la place était libre, mais ce n’était pas une raison... un peu de respect pour les aînés.

Ah! Une illumination subite le traversa, lui faisant totalement oublier la petite rainette qui venait envahir SON espace vital :

Là... sur le haut de son sac... Il y avait "Les merveilleuses aventures de Kiki la Licorne", prêtes à être lues, et admirablement camouflée à l'aide d'un des rares sorts qu'il maîtrisait parfaitement, a savoir celui qui consistait à ne rendre un livre lisible que par soi même. Quiconque y aurait posé les yeux par dessus son épaule aurait lu quelques pages d'un manuel ennuyeux au possible, traitant de l'apogée des Vampires, ou quelque chose dans ce goût là.

Se retenant d’afficher un sourire niais, il fronça au contraire un peu plus les sourcils, et attrapa l’ouvrage en question…
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: D'une humeur de cognard.   Mar 1 Aoû - 21:14

Samara observa son camarade de Serpentard. Il ne prêtait pas attention à elle. Samara s’en fichait quelque peu, mais ils étaient tout de même camarade. Et il devait, en tant que gentleman, saluer Samara. C’est ainsi que les choses se faisaient dans la haute société. Son père s’était t-il tromper en affirmant qu’il allait tous à Serpentard. Mais il y avait toujours des tares partout. Même dans la haute société. Samara ne dit rien, elle attendrait de voir ce qui allait se passer, et elle réagirait en conséquence.

Le jeune homme, qui avait de toute amabilité, pris un livre dans ses affaires. Samara se demandait ce que pouvait bien lire un être comme lui. Il n’avait pas l’air d’être quelqu’un de bien cultivé, de quelqu’un qui ne lisait donc pas; sauf peut être des histoires avec plus d’images que de textes, des livres pour enfant. Samara voulu lire le titre mais elle n’eu pas le temps de le lire. Voulant taquiner un peu son camarade Samara lui demanda alors, avec un ton faussement enfantin:


"Que lis tu?"

Ce n’était même pas sur qu’il allait répondre, ou même prendre en compte le fait que la jeune fille venait de lui parler. Mais qu’importe, Samara le saurait tôt ou tard.
Revenir en haut Aller en bas

Marcus
avatar



MessageSujet: Re: D'une humeur de cognard.   Mer 2 Aoû - 13:03

<Et Kiki, La jolie licorne au crin argenté, s'avança vers la Princesse Licorne, ses sabots légers n'effleurant qu'à peine le...>

"Que lis tu?"

Marcus lui jetais un regard noir par dessus son livre. Sale petit crapaud... Pile au moment Kiki va rencontrer PL (Princesse Licorne)...

Avec un grognement de mauvaise augure, il fit claquer les pages du livre en le refermant, et remarqua pour la première fois le blason de Serpentard qui ornait la robe de la gamine.

"Rien qui te concerne. Tu n’as pas quelque chose à faire... Des amis gnomes à aller voir?"

Puis, après une légère hésitation, il se pencha vers elle d'un air menaçant, et lâcha distinctement:

"Tais toi, ou dégage."

Et il repris son livre avec un nouveau froncement de sourcil… Dans son effort pour effrayer la première année, il avait claqué le livre sans garder la page…
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: D'une humeur de cognard.   Mer 2 Aoû - 16:07

Le jeune homme n’était pas très sympathique. Samara le regarda, intriguer de son comportement. Ils étaient camarade donc, en toute logique, du même côté; mais lui n’avait pas l’air de voir les choses de cette manière. Samara se leva et s’installa juste à côté du jeune garçon, elle lui attrapa le bras avec ses deux mains et lui répondit en le regardant droit dans les yeux:

"Comment peux tu savoir que cela ne me concerne pas puisque tu ne me connais pas?! Et étant donné que je suis nouvelle, je ne connais personne ici; je n’ai donc pas d’amis gnomes. Je ne savais pas que les gnomes étaient admit à Poudlard. Et toi, as tu des amis gnomes?"

*Ce garçon est très amusant!*

Samara était collé contre lui, et attendait sa réponse. Elle était curieuse de connaître la réaction de son camarade Serpentien.
Revenir en haut Aller en bas

Marcus
avatar



MessageSujet: Re: D'une humeur de cognard.   Jeu 3 Aoû - 20:45

"Rahh! Dégage!"
Flint eut un subit mouvement de recul, agitant le bras tant bien que mal pour faire lâcher prise à "l'adorable enfant" qu'il avait, présentement, bien envie de trucider à grands coups de batte de Quidditch.

La poigne de cette petite harpie semblait fort solide, et il avait beau s'éloigner d'elle au maximum, il ne faisait que traîner son fardeau avec lui. Et puis, c'était quoi cette histoire de gnomes?

"Lâche mon bras, petite sangsue! "

Et qu'est-ce qu'elle avait à le fixer comme ça, hein? Il cligna farouchement des paupières, et lui jeta un regard mauvais.

"Je me FOUT de ce qui te concerne ou non, et je me contrefiche de ce qui peut arriver aux gnomes au moins autant que des scores de Flaquemare. Lâche moi, où tu le regrettera très longtemps..." fit il d'un ton qui se voulait calme et froid, mais que la colère et la panique rendait légèrement hystérique.

La présence de cette gamine collée à lui comme un Murlap à sa coquille le mettait affreusement mal à l'aise, et il se demanda ce qu'elle voulait, songeant intérieurement qu'il n'allait pas se questionner trop longtemps... un petit coup sec derrière la nuque et il aurait la paix.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: D'une humeur de cognard.   Ven 4 Aoû - 0:37

Samara rigolait intérieurement du comportement du jeune homme. Il avait l’air embarrasser d’être ainsi collé par Samara. Ou alors il avait peur des Sangsue. Et il était énervé. Apparemment Samara était la cause de cet énervement. Samara pris un air triste et désolé, tout en se rapprochant du garçon. Elle le regardait toujours droit dans les yeux. Et elle lui dit:

"Tu pourrais être un peu plus gentil avec moi…"

Elle s’arrêta un instant, resserrant son emprise sur le jeune homme. Elle continuait de le fixer, tentant de garder son air triste et de ne pas rigoler. Elle espérait amadouer le jeune homme, pour obtenir ce qu’elle désirait. Mais elle se doutait bien que la tâche ne serait pas d’une très grande facilité. Car ce garçon est le genre de personne à se faire passer pour un dur, désirant cacher ses réels sentiments. Et en général c’était afin de se protéger contre toutes souffrances qu’ils jugeaient inutile. Bien que la méthode employer pour leur protection, amènent d’autres souffrances. Elle regardait encore ses yeux d’un noir intense et profond, tout en reprenant la parole:

"Puisque tout les deux on pourrait être ami, étant déjà camarade Serpentien."

Samara se contentait de le regarder, avec un semblant de regard de chien batu. Elle voulu tenter un faible sourire, mais elle risquait de perdre le contrôle de son fou rire. Elle pouvait lire dans le regard du jeune homme qu’il était totalement déboussolé, il ne savait comment réagir. C'était, en tout cas, l'impression reçu par Samara.

*Pauvre garçon! Je suis vraiment vilaine…*


[H.J.: Désolé si la couleur des yeux de Flint n’est pas la même que dans le livre, je ne me rappelais plus de la couleur de ces yeux.]
Revenir en haut Aller en bas

Marcus
avatar



MessageSujet: Re: D'une humeur de cognard.   Ven 4 Aoû - 10:35

[hj: aucun problème, je considère moi même qu'il a les yeux noirs.]

C'est quoi cette tronche? On dirait qu'elle va se mettre à chialer... J'ai rien fait moi! C'est elle qui est venue me coller, je l'ai même pas frappé!

Elle lui demanda d'un ton pitoyable d'être plus gentil avec elle, et il considéra un instant cette proposition comme une solution au problème "murlap collant"... S'il essayait de pas trop la jeter, elle allait peut être arrêter de le coller comme ça, c'était répugnant...

La petite fille continua à lui demander d'être son ami, en le regardant dans les yeux d'un air triste, chose face à laquelle Flint ne savait absolument pas comment réagir... Il aimait bien voir, la peur, la douleur, ou au moins un semblant de haine dans les yeux des gens, mais là, ce petit regard larmoyant était absolument effroyable...

C'est environs à ce moment là qu'il commença à réaliser... Serpentard? Mais ouaiiiiiis! Une autre solution s'offrait à lui!

Reprenant son attitude initiale, il fronça les sourcils et lui jeta un regard glacial, avant de répondre d'un ton polaire:

"T'es à Serpentard, hein? Alors tu vas vite piger... Je me tape complètement qu'on soit camarades, on n'est pas des poufsouffle à s'entraider mutuellement dans une immonde niaiserie, compris? Je ne suis pas là pour être gentil, ni pour être ton ami."

Il sortit sa baguette, en se demandant pourquoi il n'y avait pas songé plus tôt (cela était peut être du à une légère lacune au niveau neurones, dû à un trop grand nombre de cognards reçus en pleine tête) et lança d'un "Lashlabask" décidé, qui eut l'effet escompté et éjecta les petits doigts roses qui s'étaient incrustés dans son bras droit.

*Ahhhh par Merlin, ça fait du bien de plus l'avoir collée là...*

Il repris d'un ton péremptoire:

"Ne me colles plus jamais comme ça, sinon, je te frappe. Et c'est pas parce que t'es une fille que je frapperai moins fort."

Merrrveilleux! Superrrbe... Ah, il l'aurait bien tapé, en fait... juste pour le plaisir... Mais commencer l'année avec des dizaines d'heures de retenues, ça donnerait tout le temps à ce sale... bref, à ce crétin de Wood, pour réserver le terrain de quidditch tous les soirs de la semaine... Et c'était hors de question de lui laisser un tel avantage.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: D'une humeur de cognard.   Ven 4 Aoû - 11:26

Samara regardait toujours le garçon. Et elle remarqua que soudain, il changea totalement d’attitude. Il débita quelques paroles inutiles, puis sortit sa baguette. Il utilisa un sort, qui enleva les mains de Samara de son bras. Même si Samara voulu résister, il lui aurait été impossible de faire face à un sort d’un élève d’un niveau plus grand que le sien. Samara se laissa donc faire. Mais elle était toujours assise près de lui. Puis il parla de la taper.

*Pff quel gamin!*

Mais il n’en ferrait sûrement rien. Ce n’était que des menaces. Il pensait sûrement qu’il pouvait effrayer les gamins avec cette technique, mais Samara ne sentait aucune menace peser sur elle. Elle se rapprocha de nouveau du garçon, puisqu’il avait tenté de fuir. Mais cette fois, au lieu de lui prendre le bras amicalement, Samara posa sa tête sur l’épaule du garçon. Qui était, soit dit en passant, à la bonne auteur. Samara lui dit alors:

"Tu es vraiment quelqu’un de marrant et sympathique. Je t’aime bien."

Le plan A n’ayant pas fonctionné, Samara passa donc au plan B. Et de la où elle était elle pouvait voir le livre. Elle pu donc lire le titre, afin de savoir ce qu’il lisait. Les vampires et les licornes. Mais qu’est ce que c’était que ce livre! Il n’y avait même pas de nom d’auteur. Samara continuait de se questionner sur ce livre, toujours appuyer contre le Serpentard.


Dernière édition par le Dim 6 Aoû - 22:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: D'une humeur de cognard.   

Revenir en haut Aller en bas
 
D'une humeur de cognard.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» De fort mauvaise humeur
» Humeur massacrante & élève bagarreur [William]
» Humeur en smiley
» Votre humeur en smileys
» ? Humeur en smiley

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 2-
Sauter vers: