AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 [THEME] Just friends ? [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar
Sport et culture

Parchemins : 363
Âge : 30 ans [05-01-1983]
Actuellement : Professeur de danse moderne


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: [THEME] Just friends ? [TERMINE]   Dim 7 Fév 2010 - 10:55

    « Si, on peut. Pourquoi ne pourrait-on pas se promettre d’être toujours ensemble si c’est qu’on veut ? Je n’ai aucune envie de te quitter après Poudlard. On se verra moins puisqu’on ne dormira plus sous le même toit mais même pour ça il y a des solutions. » La colocation ce n’était pas fait pour les chiens après tout ! Surtout qu’il ne voyait pas Anabelle rester chez son frère au manoir Montgomery. Quant à ses sentiments (amicaux hein, elle ne parlait que de ça elle), il trouvait que c’était un manque de confiance en lui de le croire si versatile. Il pensait que l’amour pouvait durer toujours alors on ne vous dit pas pour l’amitié ! C’était une valeur fiable pour lui, quand il donnait son amitié c’était pour la vie. Il ne disait pas, il en avait perdu des amis, mais c’était pour des raisons graves. Par exemple, il avait perdu Olwen quand il avait essayé de forcer Fred’ mais il ne pouvait plus être ami avec un garçon qui ne respectait pas les filles. Aucun risque qu’Anabelle fasse ce genre de choses et en plus de ça, elle était plus qu’une simple amie, elle était sa meilleure amie ! Il n’arrivait même pas à imaginer sa vie sans elle. C’était sûrement possible, ça arrivait à d’autres, mais à quoi bon se faire du mal pour rien ? « D’ailleurs, à quoi bon se soucier de ce qui se passera dans un an et demi ? C’est se faire du mal pour le présent. Carpe Diem, on verra bien de quoi sera fait demain. » Et puis mince hein, si elle continuait à être aussi choupinette, elle allait en avoir des surprises !

    Au moment où cette pensée traversa son esprit, il sourit légèrement pour lui-même et rassura Anabelle qui s’excusait. Elle plongea son regard clair dans le sien noisette et il passa la main sur sa joue. « Ne t’inquiète pas, si ça te travaille, je préfère qu’on en parle plutôt que tu gardes ça pour toi. » Parce que finalement ça pouvait expliquer les sautes d’humeur d’Anabelle depuis le début d’année. Elle avait peur du futur, peur de la séparation. C’était quelque chose qui ne souciait pas Adrien parce que c’était évident pour lui qu’après Poudlard il continuerait à voir Anabelle ! Mais dans le fond, ça restait une peur compréhensible qui expliquait aussi peut-être pourquoi tout à coup elle était devenu possessive, ce qu’elle n’avait jamais été (même pas juste une chouille) avant. Et voilà comment Adrien comprend tout mal et passe à côté du vrai problème. Ils ne sont pas sortis de leurs ennuis ces deux là.

    Il rougit légèrement quand elle chuchota à son oreille et vit un élève de leur classe mais pas de leur maison passer à côté d’eux. Ils étaient dans les bras l’un de l’autre… ça puait le potin à 100 kilomètres. Il faudrait qu’il ait une petite conversation avec Bérénice ce soir avant que ça ne vienne à ses oreilles. Elle aimait tellement mettre tout le monde en couple dans le journal que… voilà quoi !

    Ehehe, d’ailleurs, c’était peut-être le moment de la lâcher ? Il en eut presque des regrets mais il desserra son étreinte, ne gardant qu’une seule main sur la taille d’Anabelle, posé si légèrement qu’elle devait à peine la sentir. « Oui, on va y aller, on va commencer par aller essayer nos costumes ok ? Après on ira chercher la commande pour le buffet puis les citrouilles. On va pas avoir le temps de prendre un truc chaud aux Trois Balais mais tant pis ! » Il glissa son bras de façon à ce qu’il soit à côté d’elle, mais il ne la lâcha pas. Ils marchèrent ainsi jusqu’au magasin de Myrielle où Megan leur donna leurs tenues qu’ils essayèrent. « Tu es superbe. » Dit-il en souriant (tout en essayant de ne pas regarder Megan, il ne voulait pas voir le regard qu’elle lui lançait), une fois tout empaqueté, ils passèrent aux boutiques suivantes et arrivèrent aux citrouilles. Adrien prit les plus grosses et dit à Ana’ en montrant la plus grosse « Alors, qui va la creuser celle-ci ? » L’ambiance semblait être redevenue normale mais Adrien avait l’étrange impression que tout de même quelque chose n’était pas comme d’habitude. Son imagination sans doute ! Quand ils seraient rentrés ça irait peut-être mieux !

    C’est beau tant de naïveté, vous ne trouvez pas ?


{745}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commerce

Parchemins : 585
Âge : 30 ans (27 août 1983)
Actuellement : Apprentie d'Ollivander.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Susan

MessageSujet: Re: [THEME] Just friends ? [TERMINE]   Dim 7 Fév 2010 - 19:14

Manque de bol pour Adrien – mais il devait bien s’en douter, tout de même – Anabelle ne croyait pas plus en les serments d’amitié éternelle qu’en l’éternité elle-même. Bien entendu, c’était facile – et au fond, ça ne coûtait rien – de dire « non mais si, promis, juré, craché dans la rue principale tel le délinquant que je suis, on sera toujours ensemble ! » mais bien souvent, la vie s’échinait à vous démontrer qu’elle se moquait éperdument de vos grandes promesses et que, d’ailleurs, vous-même n’y pensiez même plus passé quelques années (et encore, quand vous aviez la chance qu’elles tiennent aussi longtemps), ou alors seulement pour ricaner bêtement parce que « Hinhinhin, quand même, j’étais un sacré petit naïf sentimental, à l’époque ! ». Bref, toutes réconfortantes que fussent les paroles du Poufsouffle, elles n’empêchèrent pas pour autant la brunette de hausser les épaules d’un air fataliste en reniflant pitoyablement. Mince, et en plus, elle avait oublié ses mouchoirs ! Quelle sortie, Merlin, quelle sortie !

Toutefois bien décidée à reprendre le dessus sur cette crise de larmes impromptue, Anabelle redressa bravement la tête et pinça les lèvres d’un air déterminé. Bon, ce n’était pas tout ça, les d’jeun’s, mais ils étaient en mission spéciale pour Sterne, là, quand même ! Alors assez rigolé (vachement) ! D’un geste machinal, la jeune fille se passa le poignet sous les yeux, pour sécher ses dernières larmes, tout en songeant qu’elle devait méchamment ressembler à un lapin albinos, détail qui n’échapperait probablement à personne. Hum… Il allait falloir qu’elle s’arrange pour laisser Adrien parler, chez les commerçants, et qu’elle garde le nez pointé en direction de ses souliers. Une pose, certes, pas très avenante, mais qui aurait peut-être (c’était à espérer !), le mérite de lui épargner les questions du genre « Excuse-moi, chérie, mais tu as un problème avec tes yeux ? Une allergie, peut-être ? Tu dors assez, au moins ? » car, pour le moment, Ana se sentait encore trop fragile pour soutenir un mensonge éhonté sans se remettre à pleurer comme une madeleine. Or, il fallait bien admettre que le pouvoir de conviction d’un « Oui, c’est exactement cela, j’ai des allergies… Bouhouhouh, snif ! » était nul.

Fort heureusement pour l’équilibre de la Poufsouffle, la séance d’essayage – qui se tint dans une ambiance joyeuse et somme toute bon enfant – acheva de la remettre d’aplomb et, lorsque les deux compères quittèrent Megan, Anabelle semblait avoir retrouvé toute sa gaité. Elle s’y sentait d’ailleurs obligée : après le début de promenade qu’elle avait infligé à Adrien, elle aurait été bien ingrate de se montrer taciturne et renfermée pour le reste de la journée ! En réalité, elle avait à présent à cœur de faire oublier à son ami la désastreuse scène qu’elle lui avait imposée : opération délicate, elle le savait, puisqu’une crise de larmes massive n’était certainement pas le genre d’événement qu’on zappait de sitôt, a fortiori lorsqu’elle se tenait dans la rue principale d’un village particulièrement fréquenté, mais elle pouvait toujours essayer… C’était probablement de là que venait en partie le sentiment d’étrangeté de la situation qu’éprouvait Adrien. Anabelle elle-même ne pouvait s’empêcher de penser que quelque chose sonnait faux, dans l’ambiance festive apparente, un peu comme si certains non-dits avaient dressé un mur entre son ami et elle.

*Ridicule*, jugea-t-elle toutefois en secouant la tête avec conviction, *c’est juste que j’ai encore les idées à l’envers ! Tout a été dit !* songea-t-elle avec une conviction qui n’avait rien de sincère.

De toute évidence, elle était en train de se leurrer elle-même, mais elle n’avait aucune envie de s’appesantir sur cette délicate question, craignant trop les conclusions qu’elle pourrait tirer de son introspection. Aussi préféra-t-elle s’intéresser uniquement au sujet – autrement moins dangereux – des citrouilles d’Halloween, en décrétant avec un sourire entendu :

- On va dire que ce sera toi, hein ! Parce que si je m’en charge, non seulement je risque de m’amputer de deux ou trois doigts, mais en plus je vais me retrouver couverte de jus de citrouille des pieds à la tête et empester tout le reste de la journée… On ne dirait pas, comme ça, mais c’est super tenace, l’odeur de la citrouille ! Je crois que j’ai encore de sacrés progrès à faire…

Parce que même si ses « œuvres d’art » n’avaient plus rien à voir avec le massacre général des premières années, les citrouilles que la jeune fille creusait avaient toujours l’air vaguement asymétrique et franchement brouillon à côté de celles d’Adrien. Dieu merci, personne ne s’attendait à ce qu’une citrouille d’Halloween soit une belle réalisation. Elle pouvait toujours justifier ses erreurs par une pirouette du genre « Non, mais tu vois, c’est un monstre, elle est censée faire peur ! Halloween, quoi ! »

- On a des bougies pour mettre à l’intérieur ? On peut en voler dans la Grande Salle ou dans les couloirs, sinon. Tu fais le guet pour surveiller Rusard et pendant ce temps, paf, je prends les chandelles… Ils éclairent des parties du château où personne ne va jamais, c’est franchement du gâchis ! Comment cela, je suis préfète ?

(854 mots)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sport et culture

Parchemins : 363
Âge : 30 ans [05-01-1983]
Actuellement : Professeur de danse moderne


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: [THEME] Just friends ? [TERMINE]   Lun 8 Fév 2010 - 12:44

    Adrien rit et paya les citrouilles qu’il admirait toujours d’un œil d’expert qui creuse des citrouilles depuis des années. C’était devenu leur tradition avec Anabelle parce que c’était ce qui les avait rapproché, un de leur nombreux délires qui ne faisaient rires qu’eux et qui faisaient que dans les couloirs on se demandait qui étaient ces deux timbrés. Chose qui ne les avait jamais perturbé, Adrien avait tendance à occulter ce que les autres disaient de lui et d’ailleurs, tant que eux ils s’amusaient, qu’est-ce qu’il en avait à faire hein ?

    Passant derrière sa meilleure amie et attrapant une mèche de cheveux bruns qu’il enroula autour de son index et qui, pour le moment, sentait le shampoing et non la citrouille, il sourit et dit à l’oreille de la jeune fille « Moi je trouve ça mignon quand tu te couvres de citrouille, et ça ne sent pas mauvais du tout. » Laissant la mèche de cheveux tranquille, il s’éloigna pour emballer les citrouilles dans du tissu pour qu’il soit plus facile de les porter. Tant qu’ils n’auraient pas 17 ans, ils n’avaient pas le droit d’utiliser la magie en dehors de l’école ce qui faisait qu’ils étaient obligés de bien faire attention que sur le chemin du retour il n’y en ait pas une qui décide de se faire la malle.

    Il ne regardait pas Anabelle et se faisait la morale car de toute évidence, une fois prononcée, sa phrase n’avait pas du tout eut l’intonation qu’il avait imaginé dans sa tête. C’était à cause de cette ambiance bizarre ! Heureusement qu’après les citrouilles ils rentraient tiens ! Surtout qu’il n’était pas tout à fait le dupe de sa camarade. Elle n’était (quand même) pas assez lunatique de caractère pour passer ainsi du rire aux larmes et inversement. Elle se forçait à être joyeuse mais il ne savait pas si c’était seulement parce qu’elle se remettait lentement ou si c’était que le problème était encore là. Après tout, elle avait haussé les épaules, signe qu’elle ne l’avait pas cru. Rien d’étonnant à ça, mais du coup, ses craintes étaient-elles dissipés ? Tout en mettant la dernière citrouille dans le filet qu’il avait fabriqué avec de la toile, il se dit que les mots n’avaient aucune valeur pour Anabelle alors il ne pourrait que lui prouver que c’était lui qui avait raison avec des actes.

    Prenant ce parti, il rit à la suggestion sur les bougies et se releva avec les citrouilles sur le dos, il avait confié les choses moins lourdes comme les vêtements ou les sucreries à Anabelle. « Tu sais qu’on est pas pauvre au point de voler Rusard ? J’suis sûr qu’on va réussir à acheter des chandelles pour nos supers citrouilles. On va encore faire un tabac avec elle ! » Et il fit un pas en direction de la sortie avant de se retourner vers sa meilleure amie en souriant « Tu viens ? On va rentrer et boire un bon chocolat chaud dans la salle commune. » Oui, après tout, ambiance étrange ou non, mieux valait faire comme elle, c'est-à-dire comme si de rien n’était.

    C’est ainsi que se terminait pour Adrien cette étrange sortie à Pré-au-lard.


{Terminé pour Adrien}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commerce

Parchemins : 585
Âge : 30 ans (27 août 1983)
Actuellement : Apprentie d'Ollivander.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Susan

MessageSujet: Re: [THEME] Just friends ? [TERMINE]   Dim 14 Fév 2010 - 19:32

Anabelle esquissa une grimace aussi comique que significative : il était drôle, Adrien, à dire que la citrouille ne puait pas tant que cela, mais on voyait bien que 1) ce n'était pas lui qui se promenait avec les cheveux fleurant bon (aha) la tarte au potiron pendant une semaine (même Ophélia n'avait pas encore trouvé de shampooing capable de rivaliser avec l'odeur tenace de la citrouille d'Halloween), la citrouille étant au monde végétal ce que le putois était à l'univers animal et que 2) ce n'était pas lui qui poissait de partout jusqu'à la douche libératrice. Du coup, la jeune fille ne songea pas à prêter attention à l'intonation de son ami. Coup de chance pour lui... Enfin... Tout dépendait du point de vue ! Car si les sous-entendus - même involontaires - d'Adrien continuaient à passer au-dessus de la tête de la petite brune, ils n'étaient pas sortis de l'auberge amoureuse, laquelle tenait d'ailleurs plus du labyrinthe que de la sympathique goguette. Merci la vie, a-t-on envie de dire.

La jeune fille étouffa un bâillement discret derrière le dos de sa main. De toute évidence, sa petite crise des heures précédentes, suivies du baguenaudage néologisme honteux, chuuuut ! dans Pré-au-Lard et d'un effort permanent pour faire oublier son épanchement malheureux à son ami l'avaient fatiguée : elle n'aspirait plus qu'à retrouver le confort de sa salle commune. D'ailleurs, c'était certainement l'heure du thé. Ou, en tout cas, elle serait venue le temps qu'ils rentrent à Poudlard. Fort heureusement, Adrien semblait être dans le même état d'esprit qu'elle (pour une fois : Adrien/Anabelle : One point). Notez, il aurait été difficile de continuer à se promener dans le village en trimballant les citrouilles : c'est qu'elles pesaient leur poids, les bouzines ! Quelle délicate attention de la part d'Adrien de ne pas lui faire porter sa part de cucurbitacées ! Tout en emboîtant le pas au Poufsouffle sur le chemin qui conduisait au château, Ana renchérit joyeusement :

- Héhé, oui, mais avoue que ça a un petit côté aventurier d'aller voler les chandelles de Rusard ! Comment cela, je ne suis pas une Gryffondor ? D'ailleurs, je suis certaine qu'il ne s'en apercevrait pas... En fait, tu es vachement sage, Adrien ! rajouta-t-elle avec un sourire malicieux.

La brunette s'arrêta une minute pour rajuster sa besace sur son épaule (han ! En fait, les friandises pesaient hyper lourd aussi ! Finalement, Ady avait peut-être eu raison de prendre les citrouilles ! Le mufle ! ) et lança un coup d'oeil à la rue principale qu'ils laissaient derrière eux. L'idée qu'elle ait pu y éclater en sanglots plus tôt dans la journée lui semblait à la fois honteuse et incroyable. Elle plissa le nez d'un air ennuyé et secoua vigoureusement la tête. Bah ! La semaine avait été longue et riche en devoirs, elle avait probablement craqué sous la pression scolaire... Mieux valait-il ne plus y penser... Et prier pour que rien de tout cela ne parvienne aux oreilles de Bérénice !
Forte de cette décision, Ana se détourna du village et s'empressa de rattraper Adrien, pressée, désormais, d'être rentrée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [THEME] Just friends ? [TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[THEME] Just friends ? [TERMINE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 9-
Sauter vers: