AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Dis, pour la quatrième fois, tu irais au bal avec moi ? [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Sport et culture

Parchemins : 363
Âge : 30 ans [05-01-1983]
Actuellement : Professeur de danse moderne


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Dis, pour la quatrième fois, tu irais au bal avec moi ? [PV]   Ven 12 Fév - 23:28


    Ils approchaient de la fin novembre et Adrien se disait en regardant son reflet dans le miroir qu’il serait grand temps qu’il invite Anabelle au bal avant que quelqu’un d’autre ne lui grille la politesse. C’était une très jolie fille, il savait bien que ça n’avait échappé à personne, plus les années passaient et plus il devait être sur ses gardes. En y pensant bien, c’était beaucoup de fatigue pour peu de compensation et de nombreux tracas : non seulement il devait passer la soirée à faire attention à tout ce qu’il disait et faisait pour ne pas se laisser emporter par l’ambiance mais en plus, malgré trois ans à Sterne, Belle était toujours incapable de danser une valse sans lui écraser les pieds. Notez, pour ce dernier point, il existait des chaussures à bouts renforcés, merlin merci !

    Se recoiffant (ou essayant de), il se dit qu’il devrait couper un peu tout ça, certaines mèches commençaient à être trop longues à son goût. Mettant une potion pour que celles-ci tiennent et n’aillent pas sur son front (il détestait ça), il ferma deux boutons de sa chemise sur le tee-shirt qu’il portait en dessous. Ce n’était pas pour cacher le tee-shirt mais pour cacher la chaîne. Non pas qu’Anabelle ne sache pas qu’elle était là, planquée sous le tissu, mais il faisait au moins l’effort quand il avait quelque chose à lui demander ou qu’ils avaient rendez-vous en tête à tête de la dissimuler. C’était la seule concession qu’il acceptait de lui faire au sujet de son look de bad boy et c’était déjà beaucoup, lui il adorait sa chaîne !

    Il descendit ensuite jusqu’à la salle commune et ne tarda pas à repérer sa meilleure amie assise sur un fauteuil en train de réviser (ou de faire semblant de, ce qui revenait au même, non ?). Elle était seule, ce qui rendait l’occasion idéale.

    « Salut ma jolie Belle. » dit-il du ton cajoleur de celui qui a forcément quelque chose à demander tout en s’asseyant à côté d’elle et en passant un bras autour de ses épaules. « Tu révises quoi ? » commença-t-il, une partie de lui étant sincèrement intéressé par ce qu’elle était en train de faire tandis que l’autre lui hurlait que c’était pas le moment. « Nan, attends avant de répondre, j’ai une question encore plus importante à te poser. » Adrien se demandait pourquoi cette tension dramatique cette année quand ça faisait la quatrième fois qu’il allait poser cette question qui, jusque là, avait toujours obtenu une réponse positive.

    « Tu veux bien être ma cavalière pour le bal de Noël ? » Oui, décidément, ça sonnait plus solennel que d’habitude. Peut-être parce qu’il était venu la voir exprès pour lui demander au lieu de poser la question au détour d’un sujet de conversation sur les citrouilles ou les elfes de maison ? Allez savoir… En tout cas, Adrien attendait la réponse non sans une certaine impatience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commerce

Parchemins : 585
Âge : 30 ans (27 août 1983)
Actuellement : Apprentie d'Ollivander.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Susan

MessageSujet: Re: Dis, pour la quatrième fois, tu irais au bal avec moi ? [PV]   Dim 14 Fév - 19:11

Avachie plus qu'assise dans un des vieux fauteuils défoncés de la salle commune, Anabelle feuilletait sans vraiment y prêter attention un manuel de Défense Contre les Forces du Mal. Genre on a encore besoin de cette matière depuis ma Chute de Vous-Savez-Qui.
Depuis quelques temps, la jeune fille avait bien du mal à se concentrer efficacement sur ses cours et il lui fallait bien plus de temps que de coutume pour retenir quoi que ce fût. Elle avait le sentiment que sa tête était soudain devenue trop pleine ou, pour être plus exacte, que la vie était devenue tellement compliquée qu’il lui fallait perdre un temps précieux à décortiquer le moindre événement survenu dans la journée ce qui, bien entendu, empiétait considérablement sur son temps de travail. La vie était devenue compliquée ? Pas réellement. Pas totalement. En réalité, c’était plus ses relations avec Adrien qui s’étaient complexifiées or, Ana passant la plupart de son temps en compagnie d’Adrien, à ses yeux, c’était tout son petit univers qui, d’un coup, avait pris une teinte inquiétante et déstabilisante. Leurs rapports n’étaient plus qu’un éternel yoyo, depuis le mois de septembre. Ils cheminaient de malentendu en réconciliation et Ana avait de plus en plus l’impression qu’un énorme non-dit dressait un mur entre eux sans parvenir pour autant à mettre le doigt dessus.

Bref, la subite dégradation de ses relations, jusqu’alors sereines, avec Adrien, était un sujet de préoccupation bien plus grave que les différentes manières de se débarrasser d’un Inferus, ne serait-ce que parce qu’Anabelle avait dix fois moins de chance de croiser un Inferus au cours de sa semaine que de croiser Adrien. Merci pour elle. Avec un profond soupir découragé, Anabelle étouffa un bâillement et s’efforça de revenir à son paragraphe. Où en était-elle, déjà ? Elle avait déjà lu ce passage, ou pas ? Pffff, de toute façon, il n’était pas passionnant, ce bouquin ! A choisir, elle aurait préféré être en cours avec Binns (car oui, Ana, un brin masochiste sur les bords, continuait l’Histoire de la Magie cette année encore).

*Non mais en plus, objectivement, on s’en fiche de connaître l’état des ongles de pieds d’un Inferus. Je veux dire, quand on se retrouve face à une de ces bestioles, on ne commence pas par lui regarder les pieds. Déjà on ne doit pas avoir le temps… « Excusez-moi, m’sieur, on peut faire une petite pause là… Vous pouvez lever la jambe une minute ? Huuum, oui très, très intéressant… » Rhâlala, des fois, les cours, c’est n’importe quoi !* pesta-t-elle en son for intérieur.

Elle s’apprêtait à refermer l’ouvrage d’un geste sec et à se lever pour aller prendre l’air lorsqu’Adrien déboula dans la salle commune pour venir squatter le petit outrecuidant son fauteuil. Enchantée d’avoir une bonne excuse pour abandonner ses révisions, Anabelle se redressa et adressa un sourire réjoui au jeune garçon : bavasser avec lui était une perspective autrement plus amusante que d’aller gambader sous la pluie, dans le parc boueux. La brunette lança sans aucun respect son livre sur la table la plus proche (si Madame Pince l’avait vue faire, elle lui aurait probablement passé un savon magistral) et reporta toute son attention sur son ami, plus troublée qu’elle ne voulait bien l’admettre par le bras qu’il avait passé par-dessus son épaule. Pfff ! Ridicule ! Il fallait absolument qu’elle se reprenne : Adrien avait toujours été très tactile et jusqu’à présent, ce trait de sa personnalité n’avait nullement gêné la jeune fille.

*Ana, tu n’es qu’une dinde !* se morigéna-t-elle.

- Hé bien j’essaie de… Pardon ?!

Elle avait pensé expliquer à Ady à quel point l’étude des orteils d’Inferi était un sujet passionnant mais n’en eu pas le temps car, sautant du coq à l’âne sans vergogne pas bien, ça. Très mauvais pour le Concours ! celui-ci avait embrayé sur le bal de Noël. Bien malgré elle, Anabelle piqua un fard monumental. Non qu’elle ne s’attendît pas à ce qu’Adrien lui proposât d’être son cavalier (ceci étant, un petit coin de son cerveau n’avait cessé de lui souffler, au cours de la semaine passée, que peut-être, cette année, le Poufsouffle irait avec une autre) mais sa demande était si conventionnelle par rapport à celles des années passées qu’elle ne savait trop comment réagir.

*Pourquoi est-ce qu’il me le demande comme ça ? Je veux dire, on dirait limite que c’est une raison d’Etat ou je ne sais pas quoi… ça fait presque peur !*

Pour tenter de cacher son trouble, Ana piqua maladroitement du nez en direction de son gilet et parut se plonger dans la contemplation d’un bouton qui n’était plus raccroché au vêtement que par deux ou trois fils… Les elfes allaient avoir du travail de couture…

- Ben euuuh… Oui, balbutia-t-elle d’une voix émue, avec le sentiment d’être une parfaite petite idiote, enfin, je veux dire, reprit-elle bravement en redressant la tête, si ça ne te dérange pas. Je veux dire, il ne faut pas que tu te sentes obligé d’y aller avec moi, hein !

Parce qu’il était d’un naturel gentil, Ady ! Peut-être qu’il avait envie d’inviter une autre fille mais que par souci de la « tradition » et de la sensibilité à fleur de peau, ces derniers temps, de la brunette, il renonçait à ses ambitions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sport et culture

Parchemins : 363
Âge : 30 ans [05-01-1983]
Actuellement : Professeur de danse moderne


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Dis, pour la quatrième fois, tu irais au bal avec moi ? [PV]   Lun 15 Fév - 12:58

    Adrien regarda Anabelle devenir rouge pivoine sans comprendre. Elle n’allait pas se remettre à pleurer, hein ? Parce que là, il lui semblait qu’il avait tout fait bien, non ? Quoique la dernière fois aussi au fond ! Perplexe, Adrien resta néanmoins le plus calme possible malgré une montée d’angoisse. Il fallait l’avouer, il était du genre impressionnable et la crise à Pré-au-lard il y a un mois de ça de sa meilleure amie l’avait laissé un peu… bizarre ? Oui, voilà, depuis il avait la sensation qu’entre Anabelle et lui, c’était devenu bizarre, comme s’il y avait encore des non-dits alors que pourtant, ils avaient crevés l’abcès. Ce ne pouvait pas être la faute de ses sentiments puisqu’il les cachait depuis plus longtemps que le début de toute cette étrangeté !

    Ou alors (et là, l’angoisse monte, moooonte !) c’était justement qu’il se cachait moins bien qu’avant de ce qu’il ressentait et que ça influençait sa meilleure amie ? Aïe, s’il continuait comme ça, c’était la migraine assurée ! Et ce n’était pas le moment car Anabelle avait encore l’air de douter de lui, de son amitié, d’être la première quoi…

    Lui caressant furtivement la joue du pouce avant de remettre sa main correctement sur son épaule, il sourit, essayant de paraître plus amusé que désappointé par une telle réaction. Peut-être que c’était elle qui ne tenait pas tant que ça à y aller avec lui, finalement…

    « Obligé ? Voyons Belle, je n’ai aucune envie d’y aller avec quelqu’un d’autre que toi. Tu es ma cavalière. » Termina-t-il avec plus de sérénité qu’il n’en ressentait en réalité. Il avait l’impression de devoir ajouter quelque chose mais il ne savait pas trop quoi. Il n’osait pas dire qu’elle était sa meilleure amie donc que tant qu’il resterait célibataire il n’y aurait pas de raison qu’il invite quelqu’un d’autre parce qu’il avait peur qu’elle n’interpréte ça comme s’il lui disait qu’elle était un bouche-trou, comme quand il lui avait dit qu’il ne pouvait pas aller à Pré-au-lard avec Fred’ puisqu’elle était avec Vincent quoi. Bref, il avait la sensation qu’il manquait quelque chose dans ce qu’il venait de dire mais il n’arrivait pas à mettre le doigt dessus.

    Alors, nous, nous avons quelques suggestions pour lui : Anabelle, tu es la seule qui compte pour moi puisque je t’aime ou Comment pourrais-je seulement imaginer y aller avec quelqu’un d’autre quand tu es la plus jolie de toute l’école !. Mais après, ce ne sont que des idées en l’air comme ça. La sincérité, il n’y a que ça de vrai mais c’était quelque chose qu’Adrien avait encore du mal à se dire en matière de sentiment. Faut dire que se prendre le râteau du siècle n’avait rien de bien folichon comme projet.

    « Heu… Enfin après… c’est pareil pour toi… je veux dire.. j’veux pas te forcer à y aller avec moi juste parce que moi j’ai envie d’y aller avec toi… heu.. enfin… tu comprends… C’est juste que moi bah… j’aime bien quand on y va ensemble. Tu vois ? » Jolie tentative, on apprécie l’effort, mais ça ne comble pas le manque d’honnêteté de toute cette conversation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commerce

Parchemins : 585
Âge : 30 ans (27 août 1983)
Actuellement : Apprentie d'Ollivander.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Susan

MessageSujet: Re: Dis, pour la quatrième fois, tu irais au bal avec moi ? [PV]   Mer 17 Fév - 13:42

L'espace d'un court instant, Anabelle songea à abuser de la fameuse tactique du "je m'évente un bon coup tout en m'exclamant d'un ton super crédible : 'Houlàlà, il fait vachement chaud, ici, vous ne trouvez pas ?'" afin de justifier le fard qui lui cuisait les joues. Malheureusement, Adrien accaparait pour l'instant un de ses bras (et, même si l'assommer malencontreusement aurait effectivement été un moyen de se tirer de ce mauvais pas, il ne s'agissait pas nécessairement là de la meilleure des solutions) et l'autre... Hé bien, disons simplement que sa main droite avait eu une sorte de contraction étrange, lorsque le Poufsouffle lui avait demandé de l'accompagner au bal, si bien qu'elle était pour l'heure solidement agrippée au rebord du fauteuil et n'avait visiblement pas l'intention de lâcher prise de si tôt. Il restait le coup du crocodile volant qu'on voyait passer par la fenêtre, sauf que la salle commune de Poufsouffle n'avait pas de fenêtre. Rhâ ! C'était bien sa veine, tiens, d'être tombée dans une maison souterraine !

*Essayons au moins d'avoir l'air détaché... Y'a pas moyen d'avoir un broc d'eau froide, ici ? Parce que dans trois secondes, de la vapeur va me sortir des oreilles...*, songea-t-elle, en lançant des coups d'oeil désespérés autour d'elle.

Il y avait bien un fer à friser abandonné sur une table, une tablette de chocolat à moitié entamée et une paire de chaussettes à orteils occupée à valser, dans la pièce (franchement, cette salle commune, c'était n'importe quoi, quand on y réfléchissait !), mais pas le moindre pichet d'eau froide. Flûte ! Qu'à cela ne tienne ! Anabelle leva bravement les yeux vers son ami et s'efforça de le gratifier d'un sourire qui ne tenait pas de la grimace tétanisée. Marrant, tout de même, comme ses zygomatiques avaient l'air coincés... Il allait falloir qu'elle s'inscrive à la chorale de Flitwick pour les dénouer...

- Euh... D'accord... Euuuuh... répondit-elle, avec le sentiment d'être une parfaite petite sotte, mais bon, tu vois, si tu voulais y aller avec quelqu'un d'autre Fredericke par exemple, je ne veux pas que tu te sentes coincé euh... Je l'ai déjà dit, ça, non ?

Rhâ ! Et en plus elle se mettait à radoter. Charmant, vraiment ! Une dinde rougeaude, bredouillante et rébarbative, voilà ce qu'elle était ! Il ne faudrait pas s'étonner si Adrien décidait de revenir sur sa proposition ("En fait laisse tomber, Ana, je vais trouver une fille un peu moins euh... Gourde..."), mais ce n'était pas de sa faute, aussi ! Personne ne l'avait jamais préparée à une invitation présentée de manière officielle ! Tsss, encore un truc à ajouter à la longue liste des défaillances éducatives de Christian, tiens !
Ana inspira un grand coup et ferma les yeux quelques secondes, dans l'espoir de retrouver le contrôle de la situation ("Sinon, tu peux me pincer, trente secondes... Juste pour voir..."). Lorsqu'elle les rouvrit, elle fixa ses prunelles noisette blablabla adjectifs de couleur sur son ami et reprit d'une voix claire :

- Bref. Oui. Oui, bien entendu que j'irai avec toi. Avec plaisir, même. Merci de m'avoir invitée.

Bon, voilà qui était dit. Elle se sentait étrangement soulagée, à présent. A tel point, d'ailleurs, qu'elle donna un léger coup de coude taquin au Poufsouffle et s'esclaffa avec amusement :

- Mais alors l'an prochain, demande-le autrement, un ! Là, on avait presque l'impression que tu allais m'annoncer un décès... C'est... Un peu effrayant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sport et culture

Parchemins : 363
Âge : 30 ans [05-01-1983]
Actuellement : Professeur de danse moderne


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Dis, pour la quatrième fois, tu irais au bal avec moi ? [PV]   Lun 22 Fév - 10:50

    Adrien se sentait au moins aussi imbécile qu’Anabelle mais c’était surtout parce qu’il ne comprenait pas ce qu’il avait bien pu encore faire pour qu’elle réagisse de cette façon. Il n’avait eut aucun geste malheureux non ? C’est vrai qu’ils étaient proches l’un de l’autre mais cette proximité était habituel, d’ailleurs, il la gérait bien. Et du côté d’Anabelle, ça n’avait jamais posé de problèmes, sinon ça fait des années qu’elle le lui aurait dit, non ?

    « Heu ouai… tu l’as déjà dit. » répondit-elle en ne sachant juste pas quoi dire d’autre. Il aurait bien dit un truc du style t’es ma meilleure amie alors si une fille m’intéressait, tu le saurais mais quand il sortait des trucs de ce genre, il avait toujours l’impression que son nez s’allongeait sous l’effet de son mensonge éhonté. Pinocchio ne pouvait pas faire de pires mensonges que celui-ci, parce qu’il y avait bien une fille qui plaisait à Adrien, et c’était la dernière qui devait le savoir aussi… donc Anabelle n’était pas au courant. Equation fort simple au demeurant si on réfléchit un instant.

    « De rien. » Vraiment, fallait qu’il trouve quelque chose de plus intelligent à dire que ça quoi ! C’était juste catastrophique de pas réussir à tenir une conversation avec sa meilleure amie ces derniers temps. Il avait l’impression d’être comme Vincent dernièrement, alors qu’il n’y avait pas de raisons, mais quand même… il devait sûrement louper une évidence pour que ça aille aussi ‘mal’ entre Belle et lui sans raison. Il pensa avec horreur qu’elle avait peut-être des vues sur un autre garçon mais chasse très vite cette pensée parasite absolument affreuse. Belle rejetait en bloc toute forme d’amour (l’amitié c’était déjà limite par moment alors hein), elle lui aurait fait part de ses états d’âme si elle s’était frotté à des problèmes amoureux. Après tout, à côté d’elle, il faisait figure d’expert. Sortir avec Heaven Clarks ça vous apprenez la vie, si, si, on vous jure !

    « Mais… non… Enfin, j’veux dire, c’est juste qu’en fait comme je m’y prends plus tard que d’habitude, j’avais peur qu’on t’ait déjà invité alors ça me stressait un peu. Enfin… ouai… je ferais mieux l’an prochain. »
    Il avait failli ajouté quelque chose comme si tu veux je t’offrirais des fleurs pour que tu songes pas à des choses macabres mais les mots étaient restés bloqués dans sa gorge. Maintenant c’était lui qui se sentait un peu mal à l’aise. Viiiiteheu, un échappatoire, viiiiiteheu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commerce

Parchemins : 585
Âge : 30 ans (27 août 1983)
Actuellement : Apprentie d'Ollivander.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Susan

MessageSujet: Re: Dis, pour la quatrième fois, tu irais au bal avec moi ? [PV]   Jeu 4 Mar - 12:07

Les joues d'Anabelle la cuisaient un peu moins, à présent, et la jeune fille nota avec soulagement qu'elle ne respirait plus à la manière d'un cochon d'Inde qui viendrait de frôler la crise cardiaque. Plutôt satisfaite de ce retour à la normale, et ce bien qu'elle se sentît particulièrement irritée d'avoir fait preuve d'une telle sottise, la Poufsouffle laissa son regard s'égarer dans la contemplation du feu. Il lui fallait bien reconnaître qu'une petite partie d'elle-même était franchement flattée qu'Adrien lui ait fait une demande aussi "officielle" cette année ! Certes, le duo qu'ils formaient était devenu habituel - et même attendu - au moment du bal de Noël, mais c'était la première fois qu'Adrien y mettait les formes et elle ne pouvait qu'apprécier l'effort. En effet, s'il se montrait aussi "traditionnel", c'était bien qu'il avait réellement envie d'y aller avec elle, n'est-ce pas ? Que cette invitation avait de l'importance à ses yeux ? Pas un simple "Ah ouais, attends, avec qui je vais au bal cette année ? Ah oui, Anabelle..." suivi d'un minable "Hé ! Ana, on va au bal ensemble ? Tu m'gardes ta soirée ! Cool, on se voit en cours, alors...". C'était d'autant plus flatteur qu'après trois bals passés avec Anabelle à son bras, on aurait pu, justement, croire que le jeune garçon aurait renoncé aux formes. Au lieu de cela, il les mettait ! Un Poufsouffle en or, en somme !

Anabelle secoua brusquement la tête, comme pour en chasser des pensées trop encombrantes car révélatrices de sentiments qu'elle n'aimait pas, et reporta son attention sur son camarade. Elle se fendit d'un large sourire goguenard en l'entendant exprimer ses craintes concernant un autre cavalier potentiel. Warf ! Excellente blague, Ady ! Halàlà, quel petit comique, ce garçon ! Comme si quelqu'un allait l'inviter au bal ! Il fallait être soit cruellement désespéré soit totalement barré pour en arriver à une telle extrémité... Sans vouloir offenser ce brave Adrien, bien entendu ! Totalement décomplexée par cette remarque, Ana ne put s'empêcher de coller un méchant coup de coude dans les côtes de son pauvre cavalier et de s'esclaffer, visiblement au comble de l'hilarité :

- Ahahaha ! Aucune chance que ça arrive Adrien, tu avais encore largement le temps pour me demander !

Elle se tut un instant et fronça imperceptiblement les sourcils. Oui, il y avait aucune chance pour qu'un autre qu'Adrien l'invite, mais dans l'hypothèse où cela se serait produit, qu'aurait-elle fait ? Aurait-elle accepté ? Se serait-elle sentie coupable vis-à-vis d'Adrien ? Anabelle plissa le nez et loucha avec application. Une chose était sûre : la situation aurait été rudement compliquée, et elle était bien contente qu'elle ne se soit pas présentée !

- En tout cas, finit-elle par décréter prudemment, si quelqu'un d'autre m'avait demandé... Beeen... Je crois que je t'aurais demandé ce que tu en pensais... Pour être certaine que ça ne te gênait pas, tu vois... Parce qu'à choisir... Beeen... Je préfère y aller avec toi...

Oh, Merlin ! Voilà qu'elle s'embrouillait à nouveau ! Adrien allait peut-être pensé que si quelqu'un d'autre avait demandé avec lui, elle aurait nécessairement dit oui, ce qui signifiait que la personne qui l'invitait ne comptait pas tant que cela... Ce n'était pas du tout le cas ! Elle n'aurait pas dit oui automatiquement... Elle aurait peut-être dit oui... Mais d'abord, elle aurait voulu être certaine qu'Adrien ne comptait pas l'inviter, lui. Rhâ ! Pourquoi est-ce que tout était soudain devenu si compliqué ? Et surtout, pourquoi s'inquiétait-elle pour quelque chose qui ne s'était, de toute façon, pas produit ?

(598 mots)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sport et culture

Parchemins : 363
Âge : 30 ans [05-01-1983]
Actuellement : Professeur de danse moderne


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Dis, pour la quatrième fois, tu irais au bal avec moi ? [PV]   Ven 5 Mar - 12:11

    Aucune chance, aucune chance, c’était quand même vite dit ! Anabelle avait hérité de la beauté de sa mère, elle ne laissait pas les garçons indifférents… Après, il est vrai que son caractère parfois un peu décalé en refroidissait plus d’un (et c’était pas Adrien qui allait les encourager ahah !) mais simplement pour un bal, certains ne se posaient pas tant de questions. En plus de ça, Anabelle était préfète, ça lui apportait un certain prestige que n’avaient pas toutes les filles.

    Cependant, il ne voyait pas comment formuler ça de manière intelligible. Reprenant une mèche des cheveux d’Anabelle entre ses doigts, il la lissa sans y réfléchir. Adrien ne faisait pas ce genre de geste qu’avec sa meilleure amie, il aimait bien toucher les cheveux des filles une mauvaise habitude de dragueur en herbe, mais comme elle était celle avec qui il était le plus, c’était quand même souvent avec les siens qu’il s’amusait, sans y passer, un geste si furtif qu’on ne le remarquait souvent pas.

    « On ne sait jamais, tu es une jolie fille, on aurait pu vouloir me faire de la concurrence pour cette seule raison. » Ce qui l’aurait sacrément embêté parce que Anabelle semblait douter de lui en ce moment alors si elle avait été au bal avec quelqu’un d’autre et que lui il avait été obligé de se trouver une autre cavalière, il était persuadé que ça aurait posé problème. Genre, il s’était trouvé une remplaçante, une autre meilleure amie, enfin, n’importe quelle sottise auquel pouvait penser Anabelle. Elle n’en était plus à une près depuis la rentrée. Il avait encore du mal à bien saisir tous les tenants et les aboutissants de tout ceci mais il savait une chose, Anabelle était prompte à s’imaginer qu’il allait l’abandonner. Peut-être à cause de sa situation familiale, après tout, ce n’était pas très rose chez elle. Elle n’avait pas de père (ou plutôt, il était dans la nature) et sa mère était morte. Ses frères et sœurs ne la comprenait pas, voire ne cherchait pas à la comprendre. Peut-être qu’elle se sentait seule alors elle se raccrochait à son amitié avec Adrien. C’était une explication qui se tenait. Mais si c’était ça, il ne voulait pas lui faire plus de peine alors il était bien content d’éviter une situation gênante comme celle qui aurait eut lieu si Anabelle avait déjà eut un cavalier. En plus, en toute honnêteté, il ne voyait pas du tout avec qui il aurait pu y aller.

    « Tout est pour le mieux alors, je préfère y aller avec toi aussi. En plus, j’ai déjà mon costume, un vrai truc de pingouin, tu vas adorer. » Wah l’esquive ! Bah ouai, mieux valait ne plus s’appesantir sur le sujet, ils n’étaient à l’aise ni l’un ni l’autre visiblement. D’ailleurs, Adrien cherchait déjà comment partir pour se calmer un peu. Il ne savait pas pourquoi exactement mais il avait l’impression que sa tension venait d’augmenter de façon exponentielle et dangereuse. Un peu plus et ils étaient si proches qu’elle entendrait son cœur affolé battre la chamade… Chose qu’il ne fallait absolument pas, elle serait capable de le croire malade.


{529}


Dernière édition par Adrien Sallers le Mar 30 Mar - 10:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commerce

Parchemins : 585
Âge : 30 ans (27 août 1983)
Actuellement : Apprentie d'Ollivander.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Susan

MessageSujet: Re: Dis, pour la quatrième fois, tu irais au bal avec moi ? [PV]   Dim 7 Mar - 13:57

Anabelle étouffa un bâillement et se pelotonna un peu plus confortablement au fond de son vieux fauteuil. Adrien était un sacré petit flatteur et, de toute évidence, l'amitié qu'il éprouvait à son égard l'aveuglait : personne d'autre que lui n'aurait eu l'idée saugrenue de l'inviter au bal et, d'ailleurs, personne ne l'avait fait. Si ce n'était pas une preuve, cela ! Pourtant, Anabelle se moquait bien de ne pas crouler sous les invitations. D'une part parce qu'il aurait été affreusement ennuyeux d'avoir à toutes les écarter sauf une, d'autre part parce qu'elle préférait, de toute façon, y aller avec Adrien plutôt qu'avec n'importe quel autre gus endimanché.

- Aha, vil flagorneur, décréta-t-elle doucement, apparemment peu contrariée qu'Adrien la voit comme une jolie fille et sans s'apercevoir le moins du monde, dans sa grande naïveté, qu'il pouvait s'agir d'un terrain glissant.

A son tour, la jeune fille attrapa une mèche de cheveux et entreprit de la tortiller machinalement entre ses doigts, perdue dans ses pensées. Il allait falloir qu'elle s'occupe de trouver une robe de soirée rapidement, à présent. Celle de l'an passé était devenue trop petite pour elle tant elle avait poussé au cours de l'été et Ana, qui n'était pas fille à se préoccuper de détails aussi frivoles qu'une tenue de bal, n'avait pas encore entrepris de la remplacer. Bref, comme tous les ans, elle était en retard sur ce point et allait devoir trouver le moyen de se procurer une robe au plus vite si elle ne voulait pas se retrouver en petite culotte le jour venu.

- Plains-toi, plains-toi ! Vous, vous ressemblerez à des pingouins et nous à de grosses meringues avec, en plus, la peur permanente que notre jupon remonte trop haut ! Toi, au moins, tu es tranquille, tu as un pantalon qui restera à sa place... reprit-elle finalement, à mi-chemin entre l'amusement et l'envie.

C'était vrai, à la fin ! Adrien ne semblait pas se rendre compte de sa chance. Certes, il ressemblerait à un pingouin (mais les pingouins étaient des petites créatures très mignonnes), mais il ne passerait pas sa soirée à vérifier que sa jupe restait à sa place et ne remontait pas vicieusement le long de ses cuisses. Car si les jupes d'uniforme étaient conçues dans une optique pratique et restaient toujours scrupuleusement là où elles devaient être, les robes de bal, elles, étaient de véritables petites effrontées qui n'en faisaient qu'à leur tête et paraissaient toujours ravies de se faire la malle, comme les premières dévergondées venues. En fait, la tenue de soirée, c'est un peu la Heaven de la garde-robe.

- Il faudrait penser à mettre au point un système de gaine ou je ne sais pas trop quoi pour tenir les jupes en place, poursuivit-elle, visiblement partie sur sa lancée et sans s'apercevoir qu'Adrien ne devait probablement pas se soucier le moins du monde de ce genre de souci, ou un sort qui déclencherait une alarme chaque fois que la jupe remonterait ! Ce serait probablement très bruyant mais au moins, on s'amuserait un peu !

Mouais... Hé bien ce n'était pas demain la veille qu'Anabelle allait se lancer dans la mode !

(526 mots)

SAPIN
TOUT COMPTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Sport et culture

Parchemins : 363
Âge : 30 ans [05-01-1983]
Actuellement : Professeur de danse moderne


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Dis, pour la quatrième fois, tu irais au bal avec moi ? [PV]   Mar 30 Mar - 10:48

    Adrien regarda son pantalon un moment, un fin sourire sur les lèvres aux paroles de sa meilleure qui recommençait à partir dans un de ses délires, au moins la gêne semblait passée pour elle. Tant mieux, c’était une bonne chose. Il n’aimait pas trop quand ça devenait tendu entre eux, c’était comme si il était… il ne savait pas trop, pris entre deux feux peut-être. Sa raison et son cœur avaient bien du mal à se mettre d’accord. Quant à Anabelle, il ne savait toujours pas ce qui lui trottait dans la tête mais vu comme ça l’avait fait pleurer il y a quelques temps de ça, il préférait éviter de s’appesantir sur le sujet.

    « Comme tu sais, je ne suis pas très fan des pantalons qui tiennent à leur place. » Dit-il avec un petit rire en désignant son jean baggy qui tombait si bas sur ses hanches que sans sa chemise (trois fois trop large elle aussi), on verrait l’élastique de son boxer parce que les caleçons c’est moche. Oui, Adrien ne portait pas l’uniforme de Poudlard comme il fallait. Déjà il ne mettait qu’une à deux fois par semaine le pantalon d’uniforme (les jours où il n’avait pas Sterne), quand il pouvait, il ne fermait pas sa chemise, la cravate il ne l’attachait pas… par contre il mettait bien sa veste (pas fermée, mais il la mettait quoi) et sa cape. On avait arrêté de lui faire des réflexions au bout de six mois quand il avait commencé à s’habiller comme ça l’année passée. De toute façon, ça ne servait à rien, il ne pouvait pas faire ses acrobaties avec l’uniforme tel quel, et la danse acrobatique était bien plus importante à ses yeux que le port de la tenue obligatoire. Au moins, on ne pouvait pas lui reprocher de vivre sa passion à fond !

    « Puis en fait de meringues, je suis sûr que tu en feras une très bien. » Mais non, il ne la mangerait pas qu’il dit.

    Adrien écouta ensuite l’idée saugrenue suivante et rit. « Han oui, et puis faudrait que les garçons aient une cravate qui chante aussi quand la jupe se soulève, histoire de prévenir le garçon pour qu’il regarde. Sinon, ça n’a aucun intérêt. » Il s’éloigna ensuite de quelques centimètres au cas où Anabelle vengerait l’honneur féminin avec un coup de coude dans les côtes Adrien a seize ans, va falloir qu’elle s’y fasse puis, il allait ajouter quelque chose quand un camarade de dortoir arriva vers lui.

    « Eyh, Sallers, y’a un première année qui s’est coincé le pantalon dans les toilettes cassés ! Tu viens nous aider à le dégager ? » Adrien n’était pas préfet et vu comme il respecte le règlement, ça valait mieux mais l’équipe de Poufsouffle étant uniquement composé de filles, quand les garçons avaient des problèmes de garçons, c’était souvent lui qu’on venait chercher. Sûrement parce qu’il était particulièrement proche d’Elizabeth et d’Anabelle. De fait, Ady se pencha sur sa meilleure amie et y déposa une bise avant de se relever et de lui sourire. « Le devoir m’appelle. Pense bien à ta robe, je veux qu'on soit les plus classe le soir du bal ! » Et il fuit, content d’avoir eut le prétexte idéal pour s’en aller, même si dans l’absolu, la situation s’était plutôt arrangé au fil de la conversation.


{562}
{Terminé pour Adrien}
CUPIDON
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dis, pour la quatrième fois, tu irais au bal avec moi ? [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dis, pour la quatrième fois, tu irais au bal avec moi ? [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 9-
Sauter vers: