AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Le retour de Colin Crivey [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Créature de Poudlard

Parchemins : 79


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de:

MessageSujet: Le retour de Colin Crivey [LIBRE]   Dim 21 Fév - 20:50

Colin se retrouva il ne savait trop comment dans le couloir. La minute d'avant, il combattait un Mangemort coriace dans l'escalier. Qu'est-ce qui s'était passé? Colin se rappelait juste avoir évité un jet de lumière verte.
Il se retourna, la baguette à la main, aux aguets. S'était-il évanoui? Avait-il transplané? Mais on ne pouvait pas, à Poudlard... il régnait un silence inquiétant.

Qu'était-il arrivé? Quelque chose de grave, sûrement. Une minute auparavant, le château tout entier résonnait de cris, d'explosions, de coups violents, de choses qu'on jette, et les géants dehors menaçaient de tout faire s'écroûler. Les Mangemorts avaient-ils utilisé une arme plus inquiétante? Tout le monde était-il mort? Ou bien, on avait ordonné une trêve, un cessez-le-feu? Colin espérait du moins qu'il ne s'agissait pas d'une reddition. Lui se battrait jusqu'à la mort.

La baguette toujours levée, Colin avança sans bruit en rasant les murs. Il connaissait bien ce couloir, il l'utilisait souvent. Soudain, Colin vit la plus étrange des choses: un élève en tenue d'école, des livres dans les bras, marchait gaiement dans le couloir en sifflotant. L'élève le toisa rapidement sans lui accorder grand intérêt, et continua sa marche bruyante avec une insouciance incroyable, sans avoir l'air de se rendre compte qu'un Mangemort pouvait à tout moment surgir de m'importe où et lui prendre la vie. *Un fou*, pensa Colin, qui avait été tellement choqué et surpris de cette apparition, qu'il en avait oublié de mettre en garde l'élève.

Trop tard, il était parti. Colin secoua la tête, et s'avança précautionneusement d'un croisement d'où partait un autre couloir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Le retour de Colin Crivey [LIBRE]   Lun 22 Fév - 13:19

C’est un air enjoué sur le visage qu’Eva-Rose descendait les escaliers qui menaient à la volière d’où elle venait d’envoyer une lettre à sa mère et à sa demi-sœur, toujours promptes à s’inquiéter pour elle, alors même qu’elle ne courrait plus aucun risque à Poudlard depuis plus d’un an, puisque cela faisait maintenant un bail que les forces du mal avaient été vaincues devant ce même château et que Celui Dont On Ne Doit Toujours Pas Prononcer Le Nom Au Cas Où Il Pourrait Encore Revenir était apparemment réellement mort, de nouveau abattu par Harry Potter et ses comparses de Gryffondor, alors que la jeune fille était en deuxième année, période vécue sous la terrible domination des Carrow Frère et Sœur, et bien sûr de l’horrible Rogue, même si celui-ci avait été finalement blanchis par Potter, le Survivant ou tout ce que vous voulez d’autre. Il n’en reste pas moins qu’il avait laissé faire les deux Mangemorts et que de nombreux élèves de Poudlard se souvenaient encore des sévices qu’ils avaient subis parce qu’ils n’avaient pas su les contenter.

Mais à présent, tout allait bien, même si de nombreuses familles pleuraient encore leurs disparus et que le monde de la sorcellerie pensait ses plaies. Eva-Rose trouvait donc superflue l’inquiétude de sa famille, qui en plus lui faisait perdre un temps précieux, même si elle appréciait toujours leur écrire, non seulement parce qu’elle aimait gratter, mais aussi parce que donner des nouvelles à ses proches ne faisait jamais de mal. Elle eut cependant espéré que leurs courriers soient moins rapprochés et moins empreints d’inquiétude, d’autant que la rouquine avait à présent quatorze ans, bientôt quinze, et qu’elle était tout à fait capable de se débrouiller toute seule. D’ailleurs, c’est bien ce qu’elle faisait depuis qu’elle était à Poudlard, non ? Si elle avait du compter sur sa demi-sœur et sa mère pour s’en sortir, sans doute la jeune Poufsouffle serait-elle au fond du trou à l’heure actuelle.

Au coin d’un couloir, Eva-Rose évita de justesse un élève qui venait d’en face. Non, pas un élève. Un fantôme, mais qu’elle ne reconnaissait pas (ou pas encore, du moins). Ce fantôme, cependant, avait l’air un peu perdu, comme s’il semblait surpris de se retrouver dans les couloirs de Poudlard ou comme s’il cherchait quelque chose, c’était à déterminer. En tout cas, cette fois-ci, la rouquine n’eut pas besoin de prendre son courage à deux mains pour prendre la parole : non qu’elle eut déjà eu peur des fantômes – une grande surprise mise à part quand elle les avait vus pour la première fois – mais plutôt que la demoiselle se sentait de moins en moins timides, et encore moins pour aborder un fantôme, qui, dans l’absolu, ne pouvait pas lui faire un peu de mal.

- Excuse…excusez-moi (Eva-Rose ne savait pas si elle devait tutoyer ou vouvoyer le fantôme), vous cherchez quelque chose ? Vous allez bien ?

Bah tiens, maintenant c’était elle qui s’inquiétait pour les autres, comme si les fantômes ne pouvaient pas se débrouiller seuls. Mais quand même, il était bien jeune, celui là, par rapport aux autres. Bon, d’accord, Mimi Geignarde n’était pas particulièrement vieille, mais de celle là, qui s’en souciait vraiment, quand elle inondait les toilettes mis à part ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Créature de Poudlard

Parchemins : 79


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de:

MessageSujet: Re: Le retour de Colin Crivey [LIBRE]   Lun 22 Fév - 14:05

Colin ouvrit de grands yeux. Encore une qui était à côté de la plaque et ne réalisait pas le danger. Il trouvait bizarre, tout-de-même, au milieu d'une si violente bataille, de trouver deux élèves au courant de rien et qui n'avaient rien vu ni entendu de ce qui se passait. Son malaise grandissait; il sentait qu'il y avait quelque chose de pas normal du tout...

C'est alors qu'il réalisa que l'élève qu'il avait devant lui - tout comme celui qu'il venait de voir à peine une minute auparavant - n'en était peut-être pas une. Oui, ça devait être ça: un piège des Mangemorts. Ils devaient avoir pris du polynectar et les cheveux des blessés ou morts qui gisaient sur le sol; car ces deux soit-disant élèves avaient un comportement trop suspect pour être honnête.

Colin ne voulait rien leur faire de grave, cependant: il s'agissait peut-être de véritables élèves, mais sous le joug de l'imperium. Il leva sa baguette et cria stupéfix, avant que l'élève suspecte ait eut le temps de dire ouf. Mais le résultat de son geste fit ouvrir de plus grands yeux encore à Colin. Il n'était rien sorti d'autre de sa baguette qu'un petit jet d'eau glacé; et la fille parut à son tour abasourdie d'avoir le haut de sa robe de sorcière mouillé.

Colin ré-essaya. Avec le même résultat: juste un deuxième faible jet d'eau glacée. Sa baguette ne marchait plus !! Qu'est-ce qu'on lui avait fait!! Démuni, il se baissa prestement derrière un banc de pierre pour éviter la riposte de la-fausse-élève ou élève-sous-imperium qui n'allait pas manquer de l'attaquer en le voyant incapable de se défendre. Fichue baguette! Qu'est-ce qui se passait?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Le retour de Colin Crivey [LIBRE]   Mar 23 Fév - 21:09

La polie et naïve Eva-Rose, qui avait déjà fait l’effort de proposer son aide à un fantôme qu’elle ne connaissait pas, s’attendait au minimum à un refus poli, ou au moins à une réponse quelconque. Elle ne pouvait prévoir que ce jeune fantôme sortirait sa baguette tout aussi translucide que lui pour l’asperger d’eau en essayant visiblement de lui lancer un maléfice. Si la Poufsouffle ne savait pas encore utiliser le sortilège de stupéfixion, elle l’avait néanmoins en partie étudié en Défense Contre les Forces du Mal, et surtout les moyens de s’en défendre. Ne s’attendant cependant pas à être attaquée au plein milieu de Poudlard, la jeune fille n’avait même pas esquissé le mouvement de sortir sa baguette. D’ailleurs, à quoi est-ce que cela aurait servit ? La demoiselle ne se souvenait pas avoir appris un sortilège pouvant faire du mal à un fantôme, de la même façon que les revenants pouvaient difficilement atteindre les vivants. Il n’en restait pas moins que la rouquine se trouvait bien ennuyée d’avoir désormais le haut de sa robe de sorcier tout mouillé. En plus, c’est que cette eau était froide ! Mais qu’avait donc ce jeune fantôme…qui ne s’arrêtait pas ! Et pschitt, ça recommence ! Eva-Rose fut ainsi aspergée une deuxième fois avant d’avoir le temps de demander des explications. Quand elle vit le fantôme aller se cacher derrière un banc, elle se dit qu’elle devait avoir des hallucinations….jusqu’à ce qu’elle le reconnaisse.

- Qu’est ce que…au mon Dieu…Colin ! Tu es Colin Crivey n’est-ce pas ? Enfin… « es »…c’est beaucoup dire…

Ce dernier commentaire avait été dit à voix basse. Eva-Rose avait deux bonnes raisons de connaître le jeune homme tué plus d’un an auparavant. D’une part, tout le monde à Poudlard ou presque savait qui il était, et d’autre part la rouquine était une amie de Laura Thinkingen, qui était sortie pendant quelque temps avec le plus grand fan de Harry Potter. Les deux filles ne se connaissaient alors que parce qu’elles étaient ensemble dans certains cours – elles n’étaient devenues amies que l’année d’après – mais la Poufsouffle avait bien vu la douleur de la lionne qui avait perdu son ami dans la guerre contre Celui Dont On Ne Doit Pas Prononcer Le Nom. Et aujourd’hui que la jeune alemano-britannique était partie en Allemagne, Colin Crivey revenait sous une forme fantomatique. Mais apparemment, le jeune homme se croyait encore en plein combat contre les Mangemorts. Quoique…la prendre pour un suppôt du mal, c’était tout de même un peu fort de café. Surtout que la rouquine n’en buvait pas, de café.

- Bon. Vient avec moi. T’inquiètes pas, j’vais rien te faire…mais faut pas rester là…t’vas comprendre t’inquiètes pas, mais pas ici, en plein milieu du couloir. Pas envie de croiser Rusard mouillée comme ça.

Eva-Rose regarda rapidement autours d’elle et repéra une salle de classe, apparemment vide. Elle ouvrit la porte, jeta encore un coup d’œil derrière elle pour vérifier que personne ne venait, puis entra. Elle tint la porte pour attendre que le fantôme de Colin – si c’était bien lui – vienne à sa suite, puis elle verrouillerait la porte. Rusard n’usait pas de magie et ne pourrait donc pas la déloger. Si c’était un professeur, il prendrait au moins le temps d’écouter sa défense avant de la pendre par les pieds dans son bureau, ce qu’aucun des enseignants ne ferait, normalement. Du moins, elle espérait.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Créature de Poudlard

Parchemins : 79


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de:

MessageSujet: Re: Le retour de Colin Crivey [LIBRE]   Ven 2 Avr - 23:50

Bon, elle était dans le bon camps, c'était sûr, puisqu'elle ne l'attaquait pas alors qu'il était désarmé. Toutefois, malgré son ton rassurant, quelque chose dans la voix de la fille l'inquiétait hautement, justement. Pourquoi lui parlait-elle précautionneusement, comme s'il était malade?

Soudain, Colin réalisa qu'il l'avait déjà vue; c'était une amie de Laura. Il n'y avait pas pris garde plus tôt, déjà parce qu'il avait d'autres chats à fouetter avec tous ces Mangemorts dans tous les coins, et puis aussi, quand il allait rejoindre Laura dans les couloirs, il ne faisait pas attention aux autres filles autour, qui d'ailleurs s'éclipsaient dès que les deux amoureux se retrouvaient.


Son cœur manqua un battement. Etait-il arrivé quelque chose à Laura? Ça expliquerait les ménagements qu'elle prenait pour lui annoncer visiblement quelque chose. Il la suivit avec empressement pour savoir plus vite et s'engouffra derrière elle dans la classe. Elle retourna en arrière pour fermer soigneusement la porte pendant qu'il s'asseyait, un petit coin de son cerveau se demandant vaguement comment cette classe avait été épargnée au point d'être si bien rangée.

Cependant, le reste de son cerveau, et la totalité de son coeur, de ses tripes, et de chacun de ses muscles tendus (bon, il les sentait peu en cette minute, la panique devait anesthésier) étaient concentrés sur la fille; essayant de deviner ce qu'elle allait dire.

Tremblant, il demanda:
"... et bien. Quoi?" Pourtant, Laura avait quitté Poudlard avec les autres mineurs, avec Dennis aussi; Colin s'était assuré de les voir partir tous les deux avant de revenir lui-même en arrière pour participer au combat. Ou bien, c'était de Harry qu'elle voulait lui parler? Tout le monde à Poudlard savait comme Colin en était fan, alors la fille prendrait des gants si jamais elle voulait lui annoncer que Vous Savez Qui avait réussit à...

Colin ne su rien faire d'autre que répéter stupidement:
"Quoi?". Il sentait que le monde allait dans une seconde s'écroùler sur lui, quand elle allait lui annoncer la mauvaise nouvelle qu'elle avait à lui dire.

Comme elle cherchait ses mots, il demanda abruptement, espérant la réveiller:
"Qui est mort?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Le retour de Colin Crivey [LIBRE]   Dim 4 Avr - 13:36

Bon, il avait cessé de l’attaquer, voilà déjà un point positif. Peut être avait-il finit par la reconnaître, ou en tout cas il s’était dit qu’elle ne représentait pas de danger pour lui. Tant mieux, Eva-Rose n’avait pas vraiment envie de se battre comme un fantôme, d’autant qu’elle ne savait pas comment faire. Elle devrait penser à demander à son professeur lors de son prochain cours, mais pour le moment ce n’était pas le plus important : la porte de la salle dans laquelle ils étaient installés était fermée et verrouillée, et Colin – ou du moins son fantôme – s’était assis et l’attendait a priori sagement. La Poufsouffle pris son courage à deux mains et s’assit en face de lui. Elle se demandait encore comment lui annoncer la nouvelle qui, à coup sûr n’allait pas lui faire plaisir. La rouquine se souvenait encore de la réaction de Laura quand elle avait apprit le décès de son ami dans la bataille de Poudlard, que chacun essayait pourtant de reléguer dans un coin sombre de sa mémoire, tant la période qui l’avait précédée avait été difficile. En tout cas, Colin commençait à s’impatienter et à comprendre que quelque chose ne tournait pas rond, mais ça ça n’était pas compliqué à deviner.

- Rah Colin ! C’est pas si facile à dire ! Et pourquoi ça tombe sur moi ?

Il n’était pas dans les habitudes d’Eva-Rose de se plaindre, mais là il fallait bien avouer qu’elle avait fort à faire : annoncer sa mort à un fantôme qui se croyait encore un an et demi auparavant, en pleine guerre dans le monde magique de Grande Bretagne, lui dire que finalement tout allait bien – sauf lui – et que sa petite amie de l’époque était chez les moldus en Allemagne, tout cela faisait beaucoup d’un coup, à recevoir sans doute, mais également à dire. La Poufsouffle ne s’était jamais trouvée dans ce rôle et tout lui tombait dessus d’un coup. Elle ne croyait pourtant pas mériter une telle épreuve. Mais enfin, elle releva la tête, fixa les yeux du fantôme d’élève, inspira un grand coup, et dit, avec un juron bien inhabituel dans sa bouche :

- Bordel Colin, c’est toi qui es mort. Tu es un fantôme !

Et voilà, c’était dit, la couleuvre était passée, pour elle du moins. Restait maintenant à voir comment Colin allait réagir. Sans doute pas bien, mais la croirait-il seulement ? Malgré son manque d’expérience, Eva-Rose pensait pouvoir réconforter le fantôme et l’aider s’il le fallait. Elle ne se moquerait pas. Par contre, il risquait, s’il parait, de tomber sur des gens qui ne seraient pas aussi précautionneux – même si sur le coup elle avait été abrupte, il faut bien le reconnaître – et gentils qu’elle. Les autres élèves se moqueraient sans doute de lui. Au moins les garçons et une bonne partie des Serpentard. La Poufsouffle espérait que les filles seraient en majorité assez compatissantes pour ne pas enfoncer le pauvre ex-Gryffondor. Mais pour l’instant, le problème était de le garder avec elle, dans cette salle de classe vide, mais en sécurité, le temps qu’ils parlent un peu. Après, elle l’emmènerait. Où ? Elle ne savait pas encore. Voir les autres fantômes ou Mme McGonagall semblait être la meilleure solution. Mais de toute façon, s’il se sauvait, rien de tout ça ne serait possible donc bon.


[558 mots]

CUPIDON
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Créature de Poudlard

Parchemins : 79


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de:

MessageSujet: Re: Le retour de Colin Crivey [LIBRE]   Dim 4 Avr - 14:32

Toute la tension accumulée pendant la bataille s'envola d'un coup:
"Ah ah ah". Mais Colin vit l'air sérieux d'Eva-Roze qui n'avait manifestement pas envie de rire du tout. Son rire à lui cessa net. La peur s'insinua en lui et son corps translucide prit une teinte bleutée.

"C'est la blague la plus stupide qu'on m'ait jamais faite", dit-il sèchement. Mais il lui revint un flash de lumière verte dans l'escalier. Ensuite, le Mangemort avait disparu, la bataille avait disparu, sa baguette n'avait plus marché... ... ...

Soudain, tout lui revint. Il s'était retrouvé aspiré vers le haut jusque dans un endroit tout blanc, comme un hôpital. Ses deux grands parents étaient là, un air de grande tendresse dans les yeux et lui disaient:
"Nous sommes fiers de toi. Tu as été très courageux." Puis, ils avaient marché vers une immense lumière blanche en lui faisant signe de les suivre. "Viens , dirent-t'ils, n'aies pas peur".

Colin n'avait pas peur de la lumière blanche. Il sentait qu'elle ne lui ferait pas de mal. Il fit un pas vers elle. Puis s'immobilisa, et regarda en arrière. "Laura", dit-il à haute voix. "Dennis". "Harry". "Poudlard". Un sentiment de perte immense l'envahissait.

Colin se rebella.
"Non. Je ne veux pas partir. Laura.Je veux rester en bas." Ses grands-parents essayèrent de lui faire changer d'avis. Il hésita. Fit un deuxième pas en avant. Regarda de nouveau en arrière. "Non, dit-il, je veux redescendre; je veux retourner là-bas".

"Comme tu voudras"
, dirent en un soupir ses grands-parents tristement. Colin se sentit aspiré vers le bas... et voilà, il était revenu à Poudlard. Colin comprit soudain que le temps avait passé plus vite sur Terre que... là où étaient venus le chercher ses grands parents.

Pendant qu'il parlait avec eux là-haut, et qu'il hésitait plusieurs minutes entières, ici il s'était passé un peu plus de temps. La bataille était finie. Gagnée ou perdue, mais ils avaient eu le temps de tout ranger, déjà. On était le lendemain, ou même probablement plusieurs jours après.

Colin demanda à Eva-Roze:
"Qui a gagné?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Le retour de Colin Crivey [LIBRE]   Lun 12 Avr - 18:58

Comme c’était prévu, Colin ne la prit pas au sérieux dans un premier temps. Eva-Rose pouvait le comprendre et resta impassible avec le regard sérieux qu’on lui connaissait. A son avis, elle aurait eu la même réaction si elle avait été dans la situation du jeune fantôme. Comment pouvait-on facilement accepter d’être mort à seize ans, et surtout de revenir en tant que fantôme, de ne pas avoir continué ? La Poufsouffle n’était pas experte en ce qui concernait la transformation des morts en fantômes, puisqu’elle n’osait pas plus aborder les ombres des vivants que ces derniers. Elle n’avait pas peur, elle était juste timide, bref, tout cela était de son point de vue inexplicable. La rouquine ne savait donc pas vraiment comment agir avec Colin Crivey, ou du moins avec ce qu’il en restait. Elle ne sentit pas plus embêtée par la réponse sèche de l’ancien Gryffondor et préféra attendre qu’il se calme et prenne conscience qu’elle disait la vérité. La jeune fille ne comptait pas s’énerver pour une histoire qui, au final, ne la concernait que marginalement. Si Colin ne voulait pas se rendre à l’évidence et persistait dans son obstination, elle le laisserait là et il se débrouillerait tout seul.

Eva-Rose attendit donc et regarda Colin qui semblait perdu dans les souvenirs qui lui revenait, même si la demoiselle ne savait pas ce que le fantôme pouvait bien voir. Si elle était douée pour la divination, ce n’était pas le cas de la légilimencie dont elle n’avait entendu parler que dans les théories de Défense Contre les Forces du Mal. Si jamais elle devait étudier cette matière plus que pointue, ce ne serait pas avant la septième année et les ASPICs. Et encore, la jeune fille n’était pas sûre que cela soit au programme, d’autant que l’on disait que Celui Dont On Ne Doit Pas Prononcer Le Nom était très fort dans cette discipline, comme un peu dans toutes les autres, mais breffons, car là n’est pas le sujet : tout ce que je veux faire comprendre, c’est qu’Eva-Rose ne pouvait pas le moins du monde savoir à quoi pensait le fantôme qui se trouvait devant elle, si jamais les fantômes pensaient comme les humains. Puis, enfin, Colin sembla revenir à la réalité et accepter ce qu’elle lui disait et son état. Bon, c’était déjà un point de gagné. Et puis, à sa nouvelle question elle n’avait pas de mal à répondre.


- Nous. C’est nous qui avons gagné…

Eva-Rose hésita encore un peu. Pouvait-elle vraiment faire subir tant de choc à Colin en un seul coup ? Elle ne le connaissait pas naturellement, mais avait la compassion et la gentillesse dans le sang et ne voulait pas blesser un garçon qui avait été le copain d’une de ses amies et qui, finalement, n’était pas beaucoup plus âgé qu’elle quand il était mort. Finalement, elle se décida à parler, au point où elle en était arrivée, surtout qu’il finirait bien par s’en rendre compte. Et puis elle n’avait aucune raison sérieuse de garder ça pour elle.

- Colin, ça fait presque deux ans depuis que Tu Sais Qui est mort…
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Créature de Poudlard

Parchemins : 79


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de:

MessageSujet: Re: Le retour de Colin Crivey [LIBRE]   Lun 12 Avr - 19:21

Le teint blême, même pour un fantôme, Colin encaissa ce nouveau choc. Non seulement il était mort, mais depuis deux ans. Il devait avoir manqué plein d'évènements. Il cligna des yeux, le coeur serré. Enfin, c'est l'impression qu'il avait, mais bien évidemment, cet organe n'existait plus.

Colin avait quand même du mal à réaliser. Il y avait une tombe, quelque part, qui portait le nom de Colin Crivey. Des gens avaient pleuré. Et il n'avait rien su de tout ça; pour lui, le temps avait passé à la vitesse de l'éclair.

Puis, quand il se moquait avec Dennis de Nick-je-perds-la-boule, ou de Mimi-Ouin-Ouin, Colin n'aurait jamais imaginé qu'étant fantôme on se sentait aussi vivant. Ça rendait encore plus injuste l'idée qu'il ne serait jamais grand. Lui qui avait tant attendu ça, qui voulait tellement devenir un adulte.

"Bon, au moins on a gagné", fit lentement Colin. Il espérait qu'Eva avait d'autres bonnes nouvelles, pour l'aider à accepter les mauvaises. Il demanda:

"Qui est Directeur? Qui est Ministre? Où est Potter? Où est Laura?"

Après une hésitation, il demanda: "qui d'autre est mort? Il n'y a plus de mangemorts, alors?".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Le retour de Colin Crivey [LIBRE]   Jeu 15 Avr - 12:29

Encore des questions. Et bien, si Eva-Rose s’était attendue, en abordant Colin, de devoir parler autant, peut être se serait-elle abstenue. Mais elle devait avouer que ça faisait du bien, pour une fois, même si ça n’était pas forcément facile. Et puis, sur le coup, ça n’était pas trop gênant pour elle, puisque le sujet ne la concernait finalement pas tant que ça. Elle n’avait rien à faire dont elle n’était pas capable, car réconforter les gens, ça, elle savait, quand ils ne lui sautaient pas tout de suite dessus comme c’était déjà arrivé. Il faut dire que la rouquine était également un peu maladroite dans sa façon de parler et d’aborder les gens, et ceci expliquait peut être cela. Mais là, elle devait répondre à Colin, ce qui supposa quelques secondes de réflexion, histoire de tout remettre dans l’ordre et de savoir ce que devenaient les anciens proches du fantôme dont finalement elle ne savait pas grand-chose.

- Alors…euh…c’est McGonagall qui est directrice, et Flitwick est son adjoint. Pour un début, ça n’était pas trop dur. Le Ministre, c’est…Mr Shacklebolt, l’ancien Auror. Enfin aux dernières nouvelles c’était lui.

Voilà, les généralités étaient passées, et il n’y avait là rien qui puisse accabler Colin plus qu’il ne l’était. Aucun professeur de Poudlard n’était mort dans la bataille et on avait enfin quelqu’un de compétent au ministère de la magie, du moins c’était ce qu’Eva-Rose avait pu entendre ces derniers temps. Elle n’était pas encore à l’âge où l’on s’occupe de tout savoir sur les mécanismes politiques de son pays, et d’autant que dans son cas comme dans celui des autres sorciers, le système classique se doublait d’un système magique. Bonne prise de tête en perspective pour qui voulait savoir comment tout ça fonctionnait, et la rouquine avait d’autres sujets de préoccupation, et en l’occurrence informer un jeune fantôme tout juste revenu d’elle ne savait où.


- Potter… l’est vivant. Mais où il est et ce qu’il fait, je ne peux pas franchement t’aider, j’en sais strictement rien. Je ne le connais pas hein. Et puis Laura…

Bon, là, la nouvelle l’était vraiment, mauvaise, pour le coup. Certes, elle n’était pas morte, donc ça aurait pu être pire pour Colin, mais le résultat était sensiblement le même : le fantôme arriverait-il seulement à revoir un jour son ancienne amoureuse ? Laura ne pensait pas revenir à Poudlard, ne pas pouvoir s’entend, avant la fin de sa scolarité chez les moldus. Et après, que viendrait-elle y faire ? Non, c’était sans espoir. Pour le moment du moins.

- Laura…oh Colin, Laura n’est plus à Poudlard. Elle est partie en Allemagne. Et…
ne serait-ce pas trop en ajouter ? Oh et elle ne pense pas pouvoir revenir...

Et voilà, encore une mauvaise nouvelle de plus. Décidemment, elle allait devenir synonyme d’oiseau de tempête pour le fantôme. Eva-Rose comptait faire tout ce qu’elle pouvait pour l’aider, mais ne savait si elle pouvait réconforter un fantôme comme elle voulait le faire avec quelqu’un d’autre, déjà que là ça ne marchait pas toujours…Bref, le problème était loin de se régler.

Et puis encore une autre question. Mais qu’est ce qu’elle en savait, elle, qui était mort ? Elle n’avait pas écumé les pages nécrologie de la gazette !


- Qui est mort ? Euh…les Lupin, c’est les seuls que je connais, et sinon euh…je sais pas. Et les Mangemorts, ben a priori ceux qui n’ont pas été tués sont en prison.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le retour de Colin Crivey [LIBRE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le retour de Colin Crivey [LIBRE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le retour de Colin Crivey [LIBRE]
» Colin Crivey
» Les élèves vacants
» Retour aux origines [Arawen, libre]
» Le retour du Grand Saut ! [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 9-
Sauter vers: