AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 How I Met Her Enemy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Commerce

Parchemins : 215
Âge : 31 ans [05/06/1981]
Actuellement : Propriétaire de La Gamme d'Or


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: How I Met Her Enemy   Sam 27 Fév - 14:12


PV Bérénice Bones

    Quelques jours avant

    Asher était tranquillement à la boutique de son père, en train de bosser derrière son comptoir et d’encaisser un client lorsqu’une tornade rousse débarqua dans le magasin. Plus que familière à Asher, la rousse n’était autre que sa meilleure amie, Luca Winchester. Et il savait parfaitement que ce n’était pas Ruth, vu son accoutrement ! Et en plus, ses genoux l’aurait trahie puisqu’Asher savait que la jumelle garçon manqué avait des cicatrices sur ces derniers. Or ceux de Luca étaient vierges de toute égratignure… Donc il avait bien à faire à sa meilleure amie !


    « Salut Perc’ ça va ? »
    « Tu ne veux pas m’appeler Asher, comme tout le monde ? S’il vous plait Madame, votre ticket ! Merci et à bientôt ! »
    « Oh ça va hein ! Tu sais quoi ? Ton pote le Roumain, il fait dans la pédophilie ! Non mais je te jure, il est tombé super bas quoi ! En même temps, c’était prévisible ! »


    Asher laissa un soupir s’échapper d’entre ses lèvres. Luca était insupportable quand elle se mettait à critiquer ceux à qui elle faisait la gueule… Et ces derniers temps, il n’y en avait que pour Erwan, Erwan et… Bah Erwan ! Enfin, là, elle allait visiblement passer à la copine de ce dernier… Pédophile hein ? Bwah, il faisait ce qu’il voulait hein ! Asher n’irait pas en prison pour autant, donc que monsieur Erwan fasse ce qui lui plaise ! Mais en tout cas, c’est clair qu’il aurait préféré que ces deux là (à savoir Luca et Erwan) ne se fassent pas la tête, parce que c’était lui qui trinquait ! Bon, pas pour Erwan, parce qu’il ne l’avait pas vu depuis longtemps (et il s’était plaind à Faith, enfin, gentiment hein !) Enfin bref…

    « Parait qu’elle s’appelle Bérénice… T’as vu le nom de m***e ?? Non mais je te jure quoi ! Et qu’on l’appelle BB… N’importe quoi, je te jure, c’est du grand n’importe quoi ! »
    « Luca, serais-tu jalouse ? Non parce que bon… Ton comportement laisse à réfléchir… »
    « Quoi ? Moi ? Jalouse ?! Attends, cette meuf à rien pour elle ! De quoi je serais jalouse ?! »
    « Très bien, j’ai rien dit… »


    La discussion sur la jalousie de la vipère s’arrêta là, mais la vipère ne lâcha pas l’affaire… Elle continua à critiquer tous les faits et gestes d’Erwan, ceux de sa petite amie (la pauvre, Asher la plaignait si elle rencontrait la rousse à Poudlard !) et à les enfoncer tous les deux. Asher lui ne répliquait pas, ni n’enchérissait les dires de sa meilleure amie. Lui n’avait rien contre Erwan, et leurs problèmes de cœur, ils n’avaient qu’à les voir ensemble et surtout, sans lui !

    Aujourd’hui

    Le fléau Luca étant passé, Asher pouvait s’avouer tranquille pour le reste des vacances, du moins au magasin de musique. Il verrait la rousse quelques fois chez lui, ou chez elle, mais elle ne passerait plus au magasin. Parce que bon, ses vociférations sur des clients potentiels, ça allait cinq minutes, mais elle savait très bien que cela était peu rentable pour le magasin. Asher consulta une dernière fois son planning et pu voir un nom qui lui sauta aux yeux. « Bérénice Bones »… Bah encore heureux que sa meilleure amie avait débarquée plus tôt, sinon elle n’aurait fait qu’une bouchée de cette pauvre fille ! Asher ne sachant pas à quoi elle ressemblait physiquement, il scrutait toutes les personnes qui défilaient dans la rue, hésitant parfois à entrer dans le magasin, celles qui entraient, faisaient un petit tour et repartait… Comment pourrait-il deviner qui était cette fameuse Bérénice ? Aucune idée ! Mais bon, lui s’en fichait pas mal qu’elle sorte avec Erwan, ce n’était pas ses affaires !

    Puis lorsqu’une jeune fille se rapprocha du comptoir, Asher la regarda sans la dévisager pour autant (ou du moins il essaya) et lui sourit avant de la saluer de sa joie légendaire.


    « Bonjour ! Vous avez besoin d’aide ou d’un renseignement ?! »

    Bah ouais, même s’il cherchait à savoir qui était la pauvre proie de Luca, il ne pouvait pas se douter que cette fille l’était ! Elle semblait tellement sympa ! Après, bien entendu, l’habit ne faisait pas le moine…


so i’m following the map that leads to you. the map that leads to you. ain't nothing i can do. the map that leads to you. following, following, following to you. sweeter life
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Invité
avatar



MessageSujet: Re: How I Met Her Enemy   Dim 7 Mar - 16:29

    La guitare de Bérénice Bones, alias BB, était cassée. C’était un véritable drame dans le monde de la mignonne Poufsouffle qui tenait plus que tout y compris plus qu’Erwan à sa guitare. C’était sa mère qui la lui avait offerte pour ses quinze ans et elle était gravée à ses initiales. Anarchy ne serait plus ce qu’il était sans cette guitare, si, si, puisqu’on vous le dit ! Dans tous les cas, il avait fallu la faire réparer, heureusement ce n’était rien d’impossible quand on savait où trouver les bonnes boutiques. Ce qui semblait impossible aux moldus ne l’était pas pour les sorciers et la guitare préférée de notre jeune fausse blonde était prête. Il avait fallu qu’elle attende les vacances pour aller la chercher. Elle avait profité de ce passage à Londres pour voir Erwan même si ce n’était que quelques minutes puisqu’il bossait là. Bérénice n’était pas une fille compliquée, elle n’était pas exigeante non plus, cela avait suffi à éclairer sa journée.

    Le point culminant de cette journée serait bien sûr de récupérer sa chère guitare et de l’accorder. D’ailleurs le vendeur lui demandait s’il pouvait l’aider, vu qu’elle avait rendez-vous (elle aurait besoin d’aide pour accorder sa guitare etc), il pouvait effectivement lui rendre service. « Bonjour. » Dit-elle avec un petit sourire timide et un regard fuyant. BB ne regardait jamais autrui directement droit dans les yeux, enfin sauf ses proches, elle ne faisait pas tant de chichi avec Tyler et Erwan. Oui, des garçons étrangement, pourtant, le sexe opposé avait toujours été et serait toujours synonyme de danger pour elle, mais en réalité il suffisait de savoir la prendre et de ne pas l’agresser. Avec un peu de doigté, tout se passait toujours bien même si elle avait parfois du mal à communiquer. Elle avait déjà pas mal progressé puisqu’elle ne fuyait plus à toute jambe quand on lui parlait.

    « Je viens chercher ma guitare. Je suis Bérénice Bones. » Des phrases courtes et simples, une aura de timidité qui l’entourait tout entière ainsi qu’un peu d’étrangeté. Car du fait de son trouble du comportement (autisme atténué), on sentait rapidement que Bérénice n’était pas comme les autres filles. Dans le fond, c’était bien pour ça qu’Erwan sortait avec elle, elle avait quelque chose de différent. Pas forcément en bien attention ! Mais au moins, il était difficile de s’ennuyer avec BB car elle prenait toujours les choses d’une manière bien à elle.

    Pour l’heure, elle avait croisé les bras sous sa poitrine et elle regardait un point derrière Asher, ne clignant presque pas des yeux. On aurait pu la croire aveugle tellement son regard était fixe, mais non, ce n’était pas ça. Son seul mouvement consista à repousser une mèche de cheveux blond – elle avait refait sa couleur récemment – derrière son oreille. Elle était en réalité en train de réfléchir à si elle s’achetait une partition en plus des réparations de sa guitare et à combien il lui resterait après pour s’acheter un tee-shirt de son groupe favori avec l’argent de noël. La musique était une passion qui coûtait chère, si elle voulait pouvoir s’y adonner complètement, elle devrait peut-être songer à prendre un petit boulot l’été prochain vu qu’elle aurait presque seize ans.


{541}


SAPIN
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Commerce

Parchemins : 215
Âge : 31 ans [05/06/1981]
Actuellement : Propriétaire de La Gamme d'Or


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: How I Met Her Enemy   Mar 30 Mar - 0:02

    Ainsi se tenait devant Asher la « pire ennemie » (si on enlevait Keira de la liste déjà longue) de Luca, sa meilleure amie, et ancienne petite copine, ou un délire dans ce genre là, d’Erwan, dont Bérénice (la fille en face) était désormais la petite amie… Oui, le tout est un peu compliqué à comprendre, mais une fois la chose comprise, on se rend tout de suite compte qu’en gros, Asher avait plutôt intérêt à ne pas moufter un mot sur la jalousie de sa rouquine de meilleure amie, et de ne pas brusquer la blondinette en face de lui… En gros, en très très gros… Asher ne devait pas faire de bourde… Ce qui n’était pas une mince affaire puisqu’il était plutôt pas mal doué dans cette catégorie… Non pas qu’il s’en plaignait beaucoup, mais les autres… Bah il n’était pas vraiment sûr que les gens qui l’entouraient en fussent bien contents de ses gaffes perpétuelles…

    Respirant tranquillement (autant ne pas montrer que ses lèvres se retenaient de balancer la première débilité qui lui passait par la tête, et dieu sait qu’il y en avait des tonnes à la seconde, haha !!), Asher sourit à la demoiselle, écoutant avec attention ce qu’elle lui disait. Sa guitare, oui c’est vrai ! Asher en avait reçu une en réparation, et la pauvre guitare était dans un sale état… en même temps, une simple corde qui sautait était digne d’une qualification de « sale état » pour une guitare du point de vue de Asher… Non, il n’était pas du tout objectif sur les degrés de dégats sur les instruments… Et n’imaginez même pas lui ramener une guitare avec le manche cassé, parce que la pauvre guitare aurait subit les foudres d’un joueur de rock… C’était Sainte Mangouste assuré pour le blondinet anglais passionné de musique, et le cimetière quelques minutes plus tard ! Enfin, là n’était pas le sujet ! Toujours avec sourire, Asher prit la parole avec entrain :


    « Ah oui !!! Jolie guitare d’ailleurs ! Elle est bien entretenue en plus ! Comment se fait-il que j’ai du la réparer ? Oh, désolé, tu veux peut-être pas en parler ! »


    Et hop là, première gaffe ! Enfin, au moins il n’avait pas encore parlé de Luca et encore moins d’Erwan… Quoi que le sujet Erwan serait peut-être (et sans doute même) moins dangereux que le sujet Luca… Mais rien n’était moins sûr ! Aussi Asher laisserait la conversation se faire un peu plus avant de parler de son poto musicos… Elle pourrait peut-être lui dire, elle, si il était trop occupé à l’hosto pour venir voir son topain blond ! (Ami indiiiiiiigne !!!) Enfin bref ! Le blond se rendit dans l’atelier, et en ressorti les mains pleines de la guitare de la demoiselle, toute belle et flambant neuve ! Lorsqu’il fut de nouveau à la hauteur de la blondinette, il la lui tendit, avec son sourire Colgate X-tra white de la mort qui tue… Aller, elle pouvait être fière de son artisan ! Il avait bossé jour et nuit sur cet instrument, lui donnant beaucoup d’amour (c’est ça d’être passionné !!)

    « Et voilà le résultat ! Ca te va ? »

    En même temps, si elle disait non… Asher irait sans doute s’enfermer dans son atelier, à chercher ce qui avait planté… Et là, Bérénice n’aurait pas revu sa guitare avant… Pouuuh des lustres !! Alors mieux valait pour elle qu’elle dise que ça lui allait si elle voulait récupérer son petit bijou ! Niark !


so i’m following the map that leads to you. the map that leads to you. ain't nothing i can do. the map that leads to you. following, following, following to you. sweeter life
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Invité
avatar



MessageSujet: Re: How I Met Her Enemy   Mar 13 Avr - 8:34

    La fissure sur la guitare – malgré sa profondeur – avait totalement disparu. BB se retint de serrer la guitare contre son cœur, ne voulant pas passer pour une folle dans un lieu publique. Et pourtant, elle était vraiment rassurée. Sa guitare était très importante pour elle, c’était un peu comme un lien concret avec sa nouvelle vie, quelque chose qui la raccrochait à tout ce qu’elle vivait maintenant et qui la faisait évoluer. Changer. Pour beaucoup c’est simple, naturel, avec le fil des années, les gens changent et c’est quelque chose d’admis. Pour les gens comme Bérénice, c’était beaucoup plus compliqué car toute leur existence repose sur des tics et des tocs qui leur permettait de s’adapter – ou d’avoir l’impression de le faire – à la société et aux hommes. Par chance, BB n’était que très peu touché par le syndrome qui la frappait et il avait suffit d’une thérapie par la musique pour guérir la surface même si au fond, elle aurait toujours cette tendance à fuir les gens et à tourner en rond.

    Cependant obnubilée par sa guitare, elle en avait oublié de répondre au vendeur. Elle était tendue vers son instrument, on sentait chez elle une réelle passion pour la musique. Elle n’était pas la plus douée, elle n’avait d’ailleurs aucun don à proprement parlé, mais elle aimait ça, c’était le moyen qu’elle avait choisie pour exprimer ce qui l’oppressait et briser le cercle.

    « Oh hum… » Commença-t-elle d’un air gênée en saisissant sa guitare et en passant les doigts là où il y avait eut la fissure il y a peu « Je m’exerçais dans le parc et tout allait bien… mais une des bestioles de Hagrid a pris la fuite hors de son enclos et m’a chargé. La guitare a tout pris, je n’ai pas eu le temps de la protéger. » Et depuis elle se demandait s’il aurait mieux fallu que ce soit son ventre ou non. Dure question, elle n’avait pas de réponse. L’un dans l’autre, la guitare c’était peut-être mieux puisque maintenant elle était comme neuve, mais tout de même, le doute persistait dans l’esprit de BB.

    « Pour ce qui est du résultat, c’est parfait. Merci. »
    Mais elle avait encore quelque chose à lui demander, pas vraiment un service dans la mesure où de toute façon, elle le payait le magasin pour qu’il s’occupe de la guitare hein ! Mais quand même quelque chose d’important. « Vous pourriez juste m’aider à la réaccorder ? Je ne suis pas encore très douée pour ça. Je ne pratique pas depuis longtemps… » Six mois environ, sa passion et son acharnement lui avait déjà fait faire de grands progrès mais elle n’avait pas encore assez d’oreilles pour accorder seule son instrument, avec un pro, ce serait de toute façon bien plus proche de la perfection.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Commerce

Parchemins : 215
Âge : 31 ans [05/06/1981]
Actuellement : Propriétaire de La Gamme d'Or


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: How I Met Her Enemy   Mar 13 Avr - 12:41

    C’est avec plaisir qu’Asher vit que la demoiselle ne semblait pas le craindre. En même temps, craindre Asher c’était comme avoir peur d’un lapin… Et les lapins, c’était un peu inoffensif quand même ! Et Asher, bah il était totalement inoffensif ! Il n’allait pas se jeter sur la demoiselle parce qu’elle avait cassé sa guitare ! Ca lui était arrivé à lui aussi, et il en avait fait une crise d’angoisse ! Sa pauvre petite, cassée ! Mais heureusement, Papa Peterson avait été là pour la réparer, et elle était redevenue comme neuve ! Pour le plus grand bonheur du mélomane !

    « Oh… Je comprends, enfin, au moins toi tu n’as rien eu ! La réparer m’a donné du fil à retordre, mais je me suis donné à fond ! Et j’ai lancé un sortilège dessus, pour qu’elle ne se raye pas, et qu’elle soit plus résistante aux chocs ! Ca devrait faire l’affaire si elle tombe par un malheureux hasard, mais je ne parierais pas que ça marche contre les bestioles infernales d’Hagrid ! »

    Effectivement, les bêbêtes d’Hagrid étaient de redoutables ennemies ! Encore heureux qu’elle n’avait pas détruit la guitare en entier ! Car là, ça aurait été bien plus compliqué de la remettre en état ! Déjà que là, ça avait été plutôt difficile, imaginez u peu si on lui avait ramené un puzzle ! C’était un coup à se casser la tête pour essayer de tout remettre en ordre ! Pour peu que des tous petits bouts manquent, et c’était la fin de la vie de cette jolie guitare ! Une horreur en soi, car Asher détestait mettre des instruments dans la cheminée… Mais quand on ne pouvait plus rien y faire, ça ne servait à rien de s’acharner…

    « Content que ça te plaise ! L’entaille était assez profonde, mais avec un bon dosage d’huile de coude, on peut arriver à un miracle ! »


    Et là, ça relevait limite du miracle ! Parce que vraiment, c’était pas rien ce qu’elle avait eut cette pauvre petite guitare ! Mais Asher y ayant mis tout son cœur, le résultat ne pouvait être que parfait ! C’était comme cela avec les passionnés ! Ils arrivaient toujours à de meilleurs résultats, et quand on avait un don comme avait Asher, et bien forcément, cela surpassait toutes les attentes ! Pour le reste, il fallait dire merci à la magie, qui l’aidait quand même un peu ! Il pouvait renforcer les choses par un sortilège, et ce n’était pas quelque dont on pouvait facilement se passer, car c’était bien pratique !

    Pour ce qui était de l’accorder, Asher sourit. Pourquoi devrait-il refuser ? Son boulot s’était de s’occuper des instruments ! Aussi bien pour les faire, les réparer ou même les accorder ! Donc forcément, il n’allait pas dire non ! Généralement il laissait cela au propriétaire, chacun avait sa façon de faire, sonnerie de téléphone, diapason, avec les harmoniques, un accordeur, ou tout simplement à l’oreille, comme le faisait Asher.


    « L’accorder ? Bien sûr pas de problème, je suis là pour ça ! T’as un accordeur chez toi ? Pour l’accorder plus simplement ? Sinon, je t’en donne un, cadeau de la maison ! Mais pour l’accorder, j’ai besoin de silence, on v monter, d’accord ? »


    Asher grimpa les escaliers quatre à quatre et ouvrit la porte de la première salle qui lui tombait sous la main. Il n’y avait pas de cours, donc elles étaient toutes libres et inoccupées… Enfin, normalement ! Asher prit place sur le tabouret du piano, désignant le fauteuil en face de lui pour Bérénice. Il tendit ensuite la main vers la précieuse petite guitare, avec un sourire, et s’installant correctement, la prit dans ses mains.

    « Alors, viens là ma belle… »


    Asher prit la guitare avec précaution, et commença à faire vibrer les cordes pour entendre les différents sons qu’elles donnaient. Puis il tendit une à une les cordes jusqu’à ce les sons soient identiques. Ce n’était pas la mort à faire, il fallait tout d’abord avoir le La, et après, tout allait comme sur des roulettes ! Et accorder une guitare était vraiment simple, quand on s’y connaissait un minimum et qu’on avait une bonne oreille, ce qui, dieu merci était le cas de notre blondinet ! C’est avec un petit sourire qu’il rendit la guitare enfin accordée à la demoiselle en fasse de lui.

    « Et voilà ! Tu veux jouer un petit morceau pour essayer ? »

    En fait, Asher aurait énormément aimé l’entendre jouer ! Et généralement, il demandait ce service à tous ses clients, mais certains refusaient… Et Bérénice elle aussi pouvait refuser ! Il n’allait pas la manger si elle lui disait non ! Il serait juste déçu.


so i’m following the map that leads to you. the map that leads to you. ain't nothing i can do. the map that leads to you. following, following, following to you. sweeter life
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Invité
avatar



MessageSujet: Re: How I Met Her Enemy   Mer 21 Avr - 7:58

    Sa guitare avait été renforcée ? C’était plutôt une bonne nouvelle dans la mesure où BB n’en avait qu’une et qu’elle y tenait vraiment beaucoup. Ce n’était pas seulement parce qu’il s’agissait d’un cadeau, c’était surtout parce qu’elle avait besoin de jouer, c’était une forme de thérapie pour elle. De plu, se concentrer sur un accord lui faisait oublier tout le reste, y compris ses difficultés à entretenir une conversation. Elle paraissait plutôt à l’aise, là, comme ça, dans la boutique où Asher était vendeur, mais ce n’était en fait que de la poudre aux yeux. Tous les actes sociaux qui étaient naturels pour le commun des mortels demandaient à la jeune Bérénice un effort incommensurable.

    « Le pire c’est que même si Hagrid était désolé, il n’en démordait pas au sujet de ses bestioles, ce n’était pas leur faute, ses pauvres chéris ont soit disant eu peur de ma guitare. » Elle soupira, aujourd’hui comme hier et sûrement comme demain, Hagrid resterait un cas désespéré. Ce n’était pas que BB n’aimait pas le garde chasse de Poudlard, non, ce n’était pas ça. Mais elle ne le trouvait pas terrible comme professeur et ne saisissait pas ce qu’il pouvait trouver à toutes ces bestioles plus ou moins dangereuses. Elle n’était pas certaine que même Harry le sache remarquez, alors…

    « Oui, c’est un vrai miracle ! Je ne sais pas ce que j’aurais fais sans ça, une guitare d’aussi bonne facture coûte si cher ! » Elle en avait bien une électrique chez elle, mais bien entendu, elle ne fonctionnait pas à Poudlard où on leur apprenait à être des sorciers à part entière, sans aucun élément moldu. Du coup, sans sa guitare sèche, elle se serait vraiment retrouver sans aucun instrument pour s’entraîner. Elle connaissait bien une ou deux personnes dans l’école qui pratiquaient et qui pouvaient lui prêter un moment, mais eux aussi étaient sûrement accro, ça ne suffirait pas.

    « A ce propos, combien vous dois-je ? » On était dans un magasin quand même ! Elle sortit sa bourse avant de continuer. « Non, je l’accorde manuellement. » Puis, elle suivit Asher à l’étage car il avait besoin de silence, il est vrai qu’en bas les clients faisaient un bon brouhaha qui n’aidait pas à se concentrer, ni même à écouter. Dire que c’était un magasin de musique !

    Elle le regarda accorder son précieux bébé sans piper mot, elle ne voulait surtout pas troubler le jeune vendeur dans son travail. Néanmoins, lorsqu’il lui proposa de jouer, elle hésita une micro-seconde. Elle jouait rarement en public, du moins quand le public était aussi restreint qu’une seule personne. Le jugement des autres lui faisait toujours aussi peur, elle craignait désespérément qu’on lui dise laisse tomber, ce n’est pas pour toi, mais c’était demandé gentiment et Asher savait qu’elle était débutante, alors elle prit son instrument… Elle commença par en caresser le bois du bout des doigts avant de commencer à plaquer le premier accord d’une musique qu’elle affectionnait particulièrement. Elle n’était ni compliqué, ni exceptionnelle, mais BB l’aimait bien. Parfois, le simple, c’est le mieux.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: How I Met Her Enemy   

Revenir en haut Aller en bas
 
How I Met Her Enemy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» WOLFENSTEIN ENEMY TERRITORY
» Know your enemy and know yourself and you can fight a hundred battles without disaster. -> Agate&October.
» (M) Julian Morris - the enemy is the inner me (host)
» 03. The enemy inside
» (M) DYLAN O'BRIEN ? my twin brother is meant to be my enemy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 9-
Sauter vers: