AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Bal de Noël 1999

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Bal de Noël 1999   Dim 28 Fév - 20:10

Le bal de Noël 1999 est ouvert.


Dans les RP
24 décembre au soir. Comme d’habitude la salle est décorée d’argent et de délicieux mets vous attendent au buffet. Il est 19h et vous avez jusqu’à minuit, passez ce délai tous les élèves retournent dans leur dortoir. Toutes les boissons sont non alcoolisés et les préfets sont là autant pour profiter de la fête que pour vous surveiller (enfin certains plus que d’autres peut-être ?).

Hors RP
Le bal est le thème du mois. Tout se passe dans ce topic et uniquement dans celui-ci !
Exceptionnellement le thème durera trois semaines (au lieu de deux). Pour nous signaler avec qui vous faites votre thème (principalement) vous posterez en début de poste le nom de votre cavalier/cavalière (ce peut être un personnage du même sexe que le votre s'il n'a pas d'amoureux/se) et c’est avec cette personne que vous devrez partir du bal pour que nous considérions votre thème comme réussi. Attention ! N’oubliez pas d’écrire [Terminé pour xxx] quand vous avez fini ! Ceux qui comptent ne lisent pas forcément tous les postes !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Bal de Noël 1999   Lun 1 Mar - 15:02


[Camille Moreau – Corann Stanley]

    Au bal, Camille avait invité une jeune fille bien plus âgée que lui, Corann Stanley. Tout était parti d’un défi de ses camarades froussards et mesquins, mais Camille s’en félicitait. Il trouvait tous ces premières années qui flirtaient totalement débiles on sent déjà Camille très romantique de base, y aller avec une fille quasiment adulte et déjà prise était le meilleur moyen d’éviter les regards énamourés de certaines petites greluches qui n’arrivaient même pas à la cheville de sa sœur. Parce que bien évidemment, Camille ne tomberait jamais amoureux d’une fille qui ne soit pas aussi bien que Nina – même mieux tant qu’à faire -. Sûrement pensait-il ainsi car pour aussi mûre qu’il soit, il n’avait jamais que onze ans, il n’était encore qu’un enfant et trouvait les choses de l’amour terriblement idiotes. Son frère Hugh n’était pas de cet avis, il fantasmait sur la préfète Ziegler. Il était d’ailleurs très impressionné par la cavalière de son benjamin, ne comprenant pas comment un aussi petit bout avait pu avoir comme compagne d’un soir une aussi jolie fille.

    « Mais… comment t’as fait ça ? » Oui, vraiment, Hugh n’en revenait pas. Un fin sourire moqueur naquit sur les lèvres pâles de Camille qui jaugea son aîné. « Je lui ai demandé. Tu devrais essayer un jour, c’est le meilleur moyen pour trouver une cavalière. » Et sur ces sages paroles, il abandonna son frère pour aller attendre sa cavalière dans le hall. Il faisait plusieurs centimètres de moins et il savait parfaitement qu’il servait surtout de peluche à toutes ces demoiselles à qui il plaisait tant… mais ça en jetait quand même. En plus, il aimait bien qu’on se serve de lui comme mascotte, ce n’était pas trop fatiguant et ça valait mieux que de se faire traiter de glaçon. Merci aux joues bien pleines, au teint de porcelaine et aux yeux bleus craquants, ça marchait à peu près 50% des fois et compensait avantageusement son manque de grand sourire idiot. Parce que Hugh – sauf son respect – ressemblait à un idiot à rire niaisement. Heureusement qu’il était son frère hein… les mystères de la génétique, on vous jure !

    Une fois dans le hall, en bas des escaliers où il avait rendez-vous avec Corann, Camille observa les gens qui entraient dans la salle par les deux grandes portes déjà ouvertes. C’était beau toutes ces belles robes, sans compter les décorations qu’il pouvait déjà entr’apercevoir de là où il était. Triturant légèrement sa cravate tradition barbare, il vérifia qu’il avait bien la fleur que sa mère lui avait envoyé par hibou express pour le poignet de sa cavalière. Il ne savait pas comment elle serait habillée (décontractée peut-être vu le style de fille que c’était ?) mais une fleur ça fait toujours bon effet. Surtout qu’en plus quelque chose le chagrinait ces dernières semaines : il ne savait pas danser. C’était embêtant quand même dans un milieu où il y avait des festivités dansantes régulières à défaut de nombreuses.

    Songeant qu’il serait de toute façon ridicule de danser la valse avec Corann, il se dit que sous un certain angle, c’était peut-être ce qu’on attendait de lui quand même… parce que ça faisait peluche ça aussi. Mais il aurait été peiné de lui marcher sur les pieds, il faudrait qu’il avoue ce défaut de sa personne au plus tôt. En attendant, il n’avait d’autres choix que de patienter pour que sa cavalière un peu particulière arrive…

{574}
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Bal de Noël 1999   Lun 1 Mar - 15:10


[Fredericke Maiden - Vincent Fayr]
[ Tenue de Fredericke ]

    Le bal de noël, voilà un évènement attendu par tous et toutes chaque année avec impatience. Du côté de Fredericke, c’était même carrément du trépignement tellement elle avait hâte de pouvoir aller à ce bal ! C’était le premier où elle irait avec Vincent depuis qu’elle le connaissait, pourtant, maintenant, cela faisait longtemps qu’ils se côtoyaient, mais il y avait toujours eut quelque chose pour les empêcher d’y aller tous les deux. L’année d’avant, il sortait avec Marie qui était donc de droit sa cavalière. Fredericke avait choisi de s’y rendre avec Axel, son presque-copain d’alors. L’année d’avant, le bal de noël avait été annulé et si Vincent lui avait bien servi de cavalier au bal de Sterne, ça n’avait pas la même portée aux yeux de notre mondaine. Et enfin, la première année de leur rencontre, il avait invité Marie au lieu d’elle, du coup, elle avait été au bal avec Roman. De là était né (entre autre) la haine farouche de Vincent envers les Poufsouffles en général, Roman en particulier, depuis supplanté par Adrien.

    Mais depuis octobre, elle sortait avec Vincent donc ils allaient au bal ensemble (elle lui avait demandé confirmation quand même parce que la confiance règne XD) et pour Fredericke c’était un véritable évènement. Bien sûr, tout Poudlard savait déjà qu’ils étaient ensemble, d’ailleurs elle avait été un peu vexée du manque de réaction de leur entourage alors que pour en arriver à ce résultat, elle avait trimé comme une folle ! C’est vrai quoi, ça ne coulait pas de source… Ou peut-être que si, mais elle avait tellement attendu que elle, ça lui avait semblé juste très long.

    En tout cas, l’objectif de la soirée était de faire un peu tourner la tête à son petit ami. Pas trop non plus, mais au moins assez pour qu’il ne voit qu’elle… bon, elle avait aussi eut comme objectif à un moment donné de provoquer des envies un peu plus inavouables à Vincent mais elle n’avait pas réussi à trouver comment faire. Elle était douée dans son genre pour provoquer, mais elle était bien incapable de le faire de manière réfléchie. Elle avait donc tout miser sur sa beauté (modeste, modeste) et sur ce qu’elle savait des goûts de Vincent.

    Déjà, finalement, elle avait choisi la robe verte. C’était une robe bustier qui n’était ni trop décolletée, ni trop courte tout en la mettant quand même en valeur. Elle était ajustée par une ceinture noire et, point positif, elle allait plutôt bien avec la gourmette. L’an dernier le bijou n’allait pas avec la robe et ça avait fait tout un scandale qu’elle l’enlève… bon, elle avait été au bal avec Axel aussi, ça n’avait pas aidé, surtout quand elle l’avait embrassé. Heureusement, aucun cataclysme de ce genre ne devrait avoir lieu cette année !

    Une fois la robe mise, Fredericke passa au maquillage et à la coiffure. Elle fit de son mieux pour être renversante et, elle qui normalement regardait seulement son miroir pour faire sa raie le matin, avait passé un temps fou à se pomponner devant cette fois là. Elle s’y était prise à l’avance quand même pour ne pas être en retard, elle voulait que la soirée soit parfaite alors inutile d’énerver Vincent direct.

    Se passant un dernier coup de peigne dans ses cheveux d’or, elle admira le résultat et en conclut qu’elle ne pouvait pas faire mieux. Elle espérait que ça suffirait, elle voulait vraiment provoquer une étincelle chez son petit ami. C’était peut-être idiot, mais elle avait encore toujours cette peur qu’il ne la rejette alors elle cherchait à se faire désirer, pour se rassurer. Mais Billie avait trouvé que le décolleté de la robe rouge, c’était vraiment trop, il faudrait donc qu’elle se contente de soft. Mieux valait ne pas réussir dans son entreprise que d’être privée de bal pour indécence pas vrai ?

    Sortant de la salle commune après avoir vérifier que le cadeau de Vincent était bien emballé, elle descendit les marches et rejoignit son petit ami qui l’attendait. En le voyant, elle lui fit un immense sourire. Elle était tellement heureuse depuis qu’ils étaient ensemble… même si Vincent n’avait pas grand-chose à voir avec le prince charmant, elle se sentait aussi bien que si elle avait vécu son conte de fée personnel.

    « Vince’ ! » Dit-elle joyeusement en franchissant les dernières marches qui la séparaient de son grand amour. Elle fit bien attention à ne pas froisser sa robe et à ne pas tomber du haut de ses talons, le ridicule peut tuer une soirée, si, si.

    Une fois à ses côtés, elle prit sa main et entrelaça leurs doigts, puis, doucement, elle déposa un baiser sur ses lèvres. Elle l’avait vu le matin même mais il lui avait manqué… Et elle était parfaitement consciente du ridicule de la chose et malgré ça, elle ne pût s’empêcher de dire d’une petite voix « Tu m’as manqué. » Elle était folle amoureuse de lui, c’est tout. Il fallait qu’elle fasse le deuil de sa raison car elle n’en avait plus quand ça le concernait et, ce soir là, c’était encore pire… car Fred’ adorait les bals.


{859}
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Sport et culture

Parchemins : 361
Âge : 30 ans [05-01-1983]
Actuellement : Professeur de danse moderne


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Bal de Noël 1999   Lun 1 Mar - 15:24


[Adrien Sallers - Anabelle Montgomery]

    Adrien adorait noël, on le dit chaque année et ce n’était pas d’autant moins vrai pour celui-ci. Néanmoins, il y avait un truc qui le gênait cette fois. Non, ce n’était pas les guirlandes, et il savait depuis longtemps que ce n’était pas parce qu’il le voulait que tout le monde se mettrait à s’aimer pendant la trêve de noël parce que vous pariez combien qu’il se fait défoncer par Vincent s’il approche Fred’ ce soir ? DONC non, en résumé, ce n’était pas son côté gentil naïf qui aime (presque) tout le monde qui posait problème cette année là. C’était sa cavalière le souci. Si, si, il l’adore, c’est avec elle qu’il voulait y aller, là n’est pas ce qui le préoccupe non plus… En fait, ce qui le chagrine un peu c’est que ces derniers temps, entre Anabelle et lui, c’était loin d’être comme au bon vieux temps. Sans même évoquer sa crise à Pré-au-lard comment ça c’est justement une évocation de dire que je ne vais pas l’évoquer ?, il y avait eut son accueil plus que froid à la rentrée, sa crise de parano à Sterne (il n’était pas en sucre et Heaven n’allait pas le manger voyons ! Pas la peine de s’accrocher comme ça !) et, bien sûr, ses balbutiements incompréhensibles quand il l’avait invité… ce qui lui avait donné des sueurs froides d’ailleurs. Bref, il n’arrivait plus à la suivre ! Pourtant, en général, il était celui qui la comprenait le mieux, ils étaient plutôt en phase si on exceptait ses sentiments à lui… Qu’elle ne voyait pas (parce qu’elle ne voulait pas les voir, entendons nous bien là-dessus).

    Seulement là, c’était le flou total, il restait comme deux ronds de flan à chacune de ses crises. Qu’est-ce qu’elle devenait lunatique ! Et puis c’était quoi son problème avec Fred’ ? Ce serait Marissa encore, il ne dirait pas… mais en fait, Anabelle ne savait même pas qui était Marissa, elle n’en connaissait même pas l’existence. Ceci explique peut-être cela.

    Mettant son nœud papillon (‘essayant de’ serait plus juste), il observa son reflet. Comme chaque année, il avait fait des efforts pour faire le moins branleur possible. Anabelle n’aimait pas son look de bad boy, alors une ou deux fois dans l’année, il faisait un effort. Il avait enlevé son clou d’oreille et la plupart de ses chaînes, il n’en avait laissé qu’une seule mais elle était cachée sous sa chemise. Bref, tout était nickel, du moins pour Anabelle. Adrien lui, il se trouvait moche en smocking. Il n’aimait pas être serré comme ça, c’était désagréable. Mais on n’allait pas un bal en tee-shirt et baggy, ça ne se faisait pas, donc tant qu’à jouer les pingouins, autant y aller franchement. Il passa la main dans ses cheveux qu’il avait fait l’effort de coiffer (même s’il les avait court de toute façon, donc disons qu’il avait juste éviter les épis) et vérifia qu’il avait bien le cadeau d’Anabelle dans sa poche.

    Ensuite, il descendit dans la salle commune pour attendre sagement sa cavalière. Courage, courage, la soirée n’avait pas encore commencé… et elle promettait d’être très intéressante ! Mais on ne vous dira pas pourquoi donc suite aux prochains épisodes


{537}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Bal de Noël 1999   Lun 1 Mar - 15:36


[Bérénice Bones - Tyler Miller]

Bérénice regarda son reflet dans la glace avec un certain contentement. Elle n’avait pas trouvé l’argent pour s’acheter une robe de soirée et elle avait trop grandi pour mettre celle de l’année précédente, alors elle s’en était fabriquée une. Elle ne ressemblait pas du tout à une robe de soirée en réalité mais elle l’aimait bien, et puis de toute façon, elle n’y allait pas spécialement pour danser, juste pour passer un bon moment avec un copain. Erwan lui manquait pourtant ils s’étaient vu lors du week-end à Pré-au-lard des achats de noël. Elle s’attachait et une petite voix dans sa tête lui disait que ce n’était pas une bonne idée. En tant que rédactrice en chef du journal, il y en avait encore des rumeurs qui couraient sur son petit ami. Elle ne les écoutait pas bien sûr, mais ça l’attristait, surtout qu’elle savait qu’elles étaient en parti vrai. Au moins au passé, elle ne voulait pas savoir au présent. Megan avait été limite horrifiée quand elle avait appris la nouvelle, à peu près comme le reste de ses amis. Tant pis pour eux, après tout, elle était une grande fille, elle savait ce qu’elle faisait. Elle était tombée amoureuse… pas tout de suite, pas au premier baiser, ni même au second, mais peu à peu. Finalement, les lettres l’avaient presque plus charmé que la personne. Erwan avait une grande sensibilité d’artiste et il était très intelligent. Elle ne s’en était pas vraiment aperçue quand ils s’étaient cherchés puis trouvés à Pré-au-lard la première fois mais maintenant elle en avait pleinement conscience.

Fermant la main sur son pendentif en forme de B, son initial mais aussi son identité, elle prit un regard ferme et sortit de la chambre. La robe était dans un dégradé de bleu charmant, mais dans une découpe singulière qui dévoilait presque entièrement ses jambes. Elle avait mis des mitaines pour aller avec et si quelqu’un doutait encore qu’elle se dirigeait vers le hard rock comme style musicale, elle le prouverait ce soir.

Se dirigeant vers le hall, elle rejoignit son cavalier : Tyler Miller. Les deux compères étaient amis depuis septembre et comme ils étaient tous les deux seuls pour le bal, c’était assez naturellement qu’ils avaient décidés d’y aller ensemble autour d’un cornet de frittes bien chaudes et de morceaux de guitares en fond sonore.

« Salut jeune homme, vous êtes tout seul ? » Dit-elle en se penchant légèrement de côté en riant. BB n’était plus du tout la jeune fille effacée d’autrefois. Elle paniquait toujours, était toujours timide, mais elle arrivait maintenant à se faire des amis avec qui elle était plus naturelle.

Se tournant devant son cavalier, elle observa sa réaction avec des yeux pétillants de malice derrière son dégradé blond qui lui tombait un peu sur le visage « Alors, qu’est-ce que tu en dis ? Je sais, je sais, ce n’est pas exactement une robe de bal, mais c’est classe tu trouves pas ? Au moins celle-ci, personne ne l’aura ! » Enfin, tendant la main à Tyler pour qu’il la prenne (se donner le bras, c’était juste total ringard), elle poursuivit « Y allons nous ? J’ai hâte de voir qui va se taper dessus cette année. » Bah quoi ? Journaliste avant tout !

Une fois la main de Tyler dans la sienne (de toute façon, elle ne lui laissait pas le choix ahah !), elle fit une petite manœuvre qui fit qu’en fait maintenant il avait le bras autour de ses épaules, leurs doigts très légèrement croisés. Ça faisait plus « potes » que de simplement se tenir la main. Elle n’aimerait pas qu’on l’accuse de tromper Erwan, surtout que ce n’était pas du tout son genre ! Mais elle ne mentionna pas son petit ami et elle comptait éviter de le faire un maximum car pour le peu de fois où elle en avait discuté avec son ami, il n’avait pas eut l’air d’apprécier son petit ami plus que ça…

{665}
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Bal de Noël 1999   Lun 1 Mar - 18:07

[ Jack Chandlers - Billie Ziegler ]


Jack se tenait droit face au miroir qui se trouvait dans son dortoir, il examinait son reflet un certain mélange de perplexité d’anxiété. Il avait l’impression d’être un pingouin dans sa tenue. Cela faisait longtemps qu’il ne s’était pas mis sur son trente et un. Oh ! N’allez pas croire que le jeune garçon ne savait pas s’habiller convenablement, loin de là ! Disons simplement que ce n’est pas tous les jours qu’on pouvait l’apercevoir en smoking avec un joli nœud papillon. Non, cela lui faisait bizarre. Au fond, ce n’était pas le fait de se voir ainsi qui le rendait si bizarre. Après tout il se trouvait plutôt bien dans sa tenue. Non, le plus bizarre était le fait qu’il retournait au bal de Noël. Son premier bal n’avait pas été fameux, néanmoins il avait passé une bonne soirée en plus d’avoir fait une rencontre particulière en la personne d’Halloween Strue. Qu’était-elle devenue ? Malheureusement, il ne le savait pas. Son deuxième avait été plus orthodoxe, il avait pu inviter Wendy Scotts, fille dont il avait été amoureux…et dont il était toujours amoureux, il ne fallait pas se le cacher. Les moments où il ne pensait pas à elle étaient rares. Dire que cela faisait un moment qu’il ne lui avait pas adressé la parole, d’ailleurs il n’avait pas adressé la parole à grand monde ces derniers temps. Les deux années suivantes, il n’était pas allé au bal. Durant sa troisième année ce fut pour la simple et bonne raison qu’il était à Beauxbâtons, puis pour sa quatrième année…il n’avait tout simplement voulu y aller malgré les invitations et acharnements de certains camarades.

Et voilà qu’après deux années d’absences au fameux bal de Noël de Poudlard, Jack Chandlers faisait son grand retour. Il fallait bien admettre qu’il n’était pas plus enchanté que cela, il aurait même bien voulu rester dans son dortoir bien tranquillement. Mais cela ne serait pas le cas cette année. Après tout, ce n’était qu’une simple soirée dans sa vie de tous les jours, cela ne lui ferait pas de mal. Et quand il s’agissait de faire plaisir à une amie, il n’allait quand même pas refuser. Oui, tout cela était dû à une fille. Billie Ziegler. Elle avait fini par se retrouver sans cavalier et elle semblait tenir à assister à ce bal. Même si notre jeune ami sembla difficile à convaincre pour la jeune demoiselle, sa décision était prise depuis bien longtemps. En vérité, à peine lui avait-elle exposé la situation qu’il avait déjà accepté. Mais bon…Jack était du genre à faire croire qu’il était difficile à convaincre alors qu’il lui aurait proposé si elle ne l’avait pas fait. Et voilà qu’il était déjà l’heure du rendez-vous.


« Monsieur Chandlers est-il prêt ? »

Un des camarades du dortoir de Jack vint à sa rencontre. Il l’aida à remettre son nœud papillon de façon correcte avant de se regarder avec son ami dans le miroir.

« Je sens que ce soir tu vas emballer, mon p’tit Jack !
-Il ne s’agit que d’une amie.
-Raison de plus ! Ça sera du gâteau ! »


Ce fut après une tape amicale sur l’épaule de Jack que les deux garçons prirent la direction de salle de bal. Notre héros tentant vainement de convaincre son camarade de la teneur de sa relation avec Billie. Relation qui était bien évidemment amical.

Les deux garçons se séparèrent en haut des marches menant à la grande salle. C’était ici que Jack devait attendre Billie étant donné qu’il ne pouvait pas accéder à la salle commune de Gryffondor. De là où il se trouvait, il pouvait voir les nombreux couples qui se dirigeaient vers la salle de bal. Ils semblaient tous apprécier cet évènement. Il ne fallut pas attendre longtemps pour le jeune Poufsouffle avant de voir venir sa cavalière, la jeune fille descendit les marches sous le regard chaleureux de Jack. Ce dernier tendit sa main vers Billie avec un grand sourire afin de réceptionner la sienne et lui fait le salut réglementaire pour un vrai gentleman, c’est-à-dire une légère courbette afin de pouvoir faire un baisemain.


« Vous êtes véritablement charmante, mademoiselle Ziegler. Si vous voulez bien vous donner la peine. »

Jack tendit son bras vers cavalière comme l’exigeait la coutume afin de pouvoir l’amener dans la salle de bal même et ainsi profiter de la soirée.

729
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Bal de Noël 1999   Lun 1 Mar - 19:02

[Rory Monroe– Siegfried Léthé]

C’était le même rituel chaque année. Aller ou ne pas aller au bal, y être vu, ou ne pas y être vu, s’y faire remarquer, ou ne pas s’y faire remarquer…
Siegfried se souvenait que la première fois qu’il s’était rendu à ce bal, il y avait été accompagné d’une serdaigle de 2 ans son ainée. Une soirée assez réussit. Et puis après, Heaven avait toujours pris à place de sa cavalière. Bien qu’il n’aimait pas la stabilité des choses, il s’était habitué à cette tradition et puis… Les choses étant ce qu’elles avaient été… Heaven ne serait pas à son bras cette année.
Le jeune serpentard avait donc proposé à Rory d’y aller avec lui et, la malheureuse avait accepté. Pourquoi malheureuse ? Rien à voir avec le fait que soit une serdaigle bien sur ! Non, seulement, toute personne qui fréquentait Siegfried de trop près semblait condamné à passer de la joie intense au désespoir absolu à plus ou moins court terme, mais en plus lui-même le supportait assez bien, et il estimait que même s’il provoquait inconsciemment cet état des choses, ça ne pouvait être que bénéfique pour son entourage au final.
Chemise boutonnée, veste repassée, cheveux coiffés, Siegfried s’estimait prêt et c’est avec un calme inébranlable qu’il traversa la salle des serpentard toujours en effervescence à quelques minutes de l’ouverture du bal.
Il repéra quelques très jeunes élèves qui répétaient fébrilement leur danse, ou leurs discours, fous amoureux qu’ils étaient de leur cavalière, et il songeât qu’il était décidément beaucoup plus facile de séduire quelqu’un lorsque l’amour n’entrait pas en ligne de compte.

Dans les couloirs qu’il traversa pour se rendre devant la salle commune des serdaigles, il croisa Jack. Les deux jeunes hommes se stoppèrent net en se faisant face, se dévisagèrent de la tête aux pieds, et puis ils s’exclamèrent comme un seul homme « Par merlin, t’as la classe ! »
Ils rirent en même temps tandis qu’ils échangeaient des plaisanteries sur les cavalières qu’ils allaient chercher.

« -Je parie que tu as invité une gryffondor. Tu idéalises trop ces filles j’te dis, il n’y a rien de plus décevante qu’une gryffondor. A part une poufsoufle évidement », dis Siegfried tout en ajoutant « je parle pas de toi bien sur, toi tu rehausse la moyenne des poufsoufles. »
« -Et toi tu y vas avec une serdaigle je parie. Tu n’es pas avec Heaven… Donc tu ne pouvais pas prendre le risque d’y aller avec une serpentard et de créer une guerre civile au sein même de ta maison… Et il n’y a qu’une serdaigle pour flatter ton ego autant qu’une serpentard », lui répondit son ami.

Siegfried sourit, souhaita bonne chance à Jack, et chacun poursuivit son chemin de son coter.

Une fois arrivé devant la salle commune des serdaigle, Siegfried s’arrangeât un peu, et fit apparaître une rose. Voila encore une habitude comme chaque année… Son ami avait en parti raison à son égard, mais il n’était pas question d’être un mauvais garçon avec Rory. Siegfried n’avait jamais été un mufle lors du bal, et il espérait juste lui rendre la soirée des plus agréables.

[526]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Bal de Noël 1999   Lun 1 Mar - 21:44

[Siegfried Léthé - Rory Monroe]
*~ Tenue de Rory ~*


Rory avait été très surprise d’être invitée par Siegried, non pas parce qu’il était chez Serpentard, mais bien parce qu’il lui avait demandé à elle. Qui pouvait bien l’avoir remarqué dans ce château? Maintenant que Laura était partie, il ne restait pas grand monde pour l’interpeller dans un couloir par son prénom. Trop timide pour aller toute seule vers les autres, et n’étant pas la meilleure des membres de l’équipe de Quidditch de sa maison, elle n’avait pas beaucoup d’occasion pour se mettre en avant. Mais cela lui allait très bien de toute façon. Tout ça pour dire qu’elle n’allait pas dire non à ce jeune homme, d’autant plus que sinon elle n’y serait peut-être pas allée. Durant toutes ses années passées à Poudlard, la jeune fille n’était allée qu’une fois au Bal de Noël avant aujourd’hui, et c’était sans cavalier…

Le dortoir des filles était en pleine ébullition, et la salle commune ne devait pas être mieux. On avait l’impression d’une énorme ruche! Toutes les demoiselles s’agitaient en tous sens à la recherche d’une paire de boucle d’oreille, ou d’une chaussure égarée… les plus jeunes cherchaient l’aide des plus grandes pour fixer une coiffure et les aider dans leur maquillage.

Une jeune demoiselle, de première année, vint justement trouvé notre Serdaigle qui était en plein « fermage de robe ». La petite voulait que Rory l’aide dans le maintient de sa coiffure. Evidemment, elle se fit une joie de l’aider, et elle papotèrent le temps de la mise en plis. C’est ainsi que notre sorcière appris que la toute jeune demoiselle en pinçait pour un Pouffsouffle et que c’était ce même jeune sorcier qui l’avait invité. Elle avait beaucoup de chance! Rory ne se laissait pas aller à ce genre de papillonage, c’était faire confiance à une autre personne, s’abandonner un peu soi-même… non, elle avait besoin de tout contrôler.

Le temps passe vite lorsque l’on discute tout en se préparant, et déjà il était temps de rejoindre Siegdried. Rory ne voulait pas le laisser attendre trop longtemps. Alors une fois que sa robe fut attaché, grâce à l’aide de sa jeune amie, elle traversa la salle commune qui était bondée de garçons et de filles tous plus stresser les uns que les autres, mais en même temps très heureux. Le Bal de Noël était un évènement toujours très joyeux.

Une fois sortie, elle retrouva son cavalier, qui était particulièrement en beauté, et lui sourit timidement. En plus d’avoir la bonté de cœur de penser à l’inviter, il avait une rose pour elle. C’était vraiment très gentil, elle ne pensait déjà pas être accompagnée, mais de là à recevoir en plus une fleur…


- Salut! Je te remercie encore de m’avoir invité, et puis pour la fleur maintenant. C’est très gentil.

Oui elle n’avait pas franchement l’habitude, mais pour le moment elle n’avait pas fait de faux pas dramatiquement dramatique… si?! Une petite pensée pour sa meilleure amie, à qui elle ne manquerait pas de raconter toute la soirée dans ses moindres détails, et ils pouvaient rejoindre la Grande Salle où avait lieu toute la fête.



[515 mots]
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministère

Parchemins : 311
Âge : 27 ans
Actuellement : Employé administratif au MagenMagot


MessageSujet: Re: Bal de Noël 1999   Lun 1 Mar - 22:19

[Tyler Miller - Berenice Bones]
Tenue Tyler

Pour un garçon, aller à un bal n’était pas particulièrement réjouissant, surtout quand on y allait seul, pas de petite amie, sauf que pour Tyler, il avait réussi à trouver un arrangement. D’une part, il pourrait garder un œil sur sa sœur, parce qu’Oliver l’avait certes convaincu ça n’empêchait pas que ça restait sa petite sœur et qu’il fallait qu’il veille sur elle. De plus, Bérénice, une amie dans la même année que le jeune homme était également seule pour cette soirée, donc autant y aller à deux non ? En plus, comme ça, il était certain de s’amuser, de passer une bonne soirée tout en surveillant Ana.

Bon, qui dit bal dit costume, et pour Tyler ce n’était pas vraiment son style de vêtement…. Il fallait donc trouver quelque chose qui y ressemblait une chemise, un jean, une cravate ? Bon dans ce cas, un coté décontracté alors pour la cravate, pas serré jusqu’au bout, juste un peu, pour faire négligé mais contrôlé en faite. Il enfila donc sa chemise la laissant sortie du pantalon, passa sa cravate en lui laissant le coté distendu, puis le temps de passer un jean et de mettre de bel chaussure vernis. On a la classe ou on ne l’a pas hein ! Il ne fallait pas être complètement débraillée non plus, la petite touche stylée quoi. Bref, ça serait une soirée non prise de tête, la coiffure, un passage de la main pour continuer le coté négligé, et un peu de gel pour fixé le tout et il était prêt, maintenant, il fallait qu’il arrive le premier dans le hall pour attendre sa cavalière.

Une fois dans le hall, il regarda un peu autour de lui en attendant son amie. Tout le monde semblait emballé par la soirée, certains avaient même de très jolies cavalières, mais lorsqu’il entendit la voix de BB, le garçon put constater qu’il faisait parti des chanceux de la soirée. Une belle et jolie demoiselle rien que pour lui et pour toute la soirée. Elle portait une robe qui sortait de l’ordinaire, mais qui lui allait très bien, en tout cas, il la trouvait vraiment belle et était très fier d’être son cavalier pour cette soirée.

« Et bien, j’étais seul, mais il me semble que ce n’est plus le cas ! » annonça-t-il avec un large sourire. Il faut reconnaître qu’il ne regrettait pas d’avoir dit oui pour l’accompagner, et puis, il fallait simplement se dire que c’était une soirée entre ami, avec des décorations de noël en plus. De quoi bien s’amuser finalement… Il regarda sa cavalière avant de lui répondre à ses multiples questions, un truc d’ailleurs qui le faisait sourire, c’est que la jeune poufsouffle était normalement discrète, mais elle pouvait aussi se montrer bavarde, pour lui qui était discret, ce n’était pas très grave, elle parlerait pour les deux.

« J’aime beaucoup ta robe, elle n’est pas ordinaire, mais je pense qu’une fille particulière doit avoir une robe particulière non ? Tu n’es pas n’importe qui BB, tu es ma cavalière, et sinon je n’ai pas trouvé de costume qui m’allait à proprement parler, je me sentais un peu à l’étroit, j’espère que ça ne te dérange pas ? »

Si c’était le cas, il pourrait courir se changer, mais ça ferait un peu juste quand même. La jeune femme se contenta de passer son bras autour de ses épaules avant d’avancer vers la salle. De toute évidence, ça ne semblait donc pas la déranger. En tout cas, il n’avait toujours pas compris comment en un instant elle était passé de face à lui à son bras autour d’elle, un mystère de filles ça encore. Avançant donc vers la grande salle, le garçon chercha brièvement du regard sa sœur, mais pour le moment, elle ne semblait pas encore arrivée. De toute façon, elle était la pour s’amuser aussi, mais c’est surtout Oliver qu’il voulait surveiller, et gare à lui si ces mains allaient trop loin. En entrant dans la salle, il respira un grand coup avant d’ajouter :

« Et bien, c’est parti, en route demoiselle ! »

[685 Mots]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Bal de Noël 1999   Lun 1 Mar - 23:11


Elizabeth Harris - Enry Stanley
[ Tenue d'Elizabeth ]


Le bal de Noël avait toujours sur Elizabeth un effet particulier. Le genre d'effet qui vous donne des sueurs sans qu'on sache vraiment pourquoi. Il fallait penser au cavalier, aux danses, à sa tenue, à l'arrivée des préfets sur la piste... autant de choses qui avaient vite fait de chambouler la jeune Elizabeth Harris, en ce 24 décembre.

Cloîtrée dans la salle de bain depuis bien trois quart d'heure, Elizabeth essayait robe sur robe et multipliait les va et vient devant son miroir pour voir laquelle lui allait le mieux. En fin de compte, c'était un vrai problème d'avoir des soeurs stylistes, en particulier quand on était du genre indécis et jamais satisfait. Les triplés avaient donné à Eli une quantité incroyable (pour elle, astronomique) de robes pour le bal de Noël, et Eli ne savait décidémment pas laquelle choisir. Elles étaient toutes magnifiques, et chacune dans un style radicalement différent. Il y avait la robe de princesse, rouge, celle qu'on aurait porté si on voulait être la reine du bal. Il y'avait aussi la jaune, près du corps, incroyablement satinée et vraiment belle. Sans parler de la verte, arrivant à mi-mollet, l'argenté, un peu trop courte pour un tel événement, mais radieuse aussi, sans parler de la rose pâle, échancrée dans le dos... Beaucoup trop de choix, donc, pour la jeune Elizabeth, qui ne pouvait en plus décidemment pas compter sur l'avis d'Anabelle.

La préfète trancha finalement pour une robe bleue, en l'honneur de son cavalier, Enry, Serdaigle de son état. La robe était magnifique... L'effet plissé de la robe faisait ressortir l'aspect satiné et mettait élégamment le bleu acier en valeur. La robe s'arrêtait au dessus des genoux et se terminait par un tulle noir des plus original. Sans la moindre manche, Eli avait néanmoins peur d'avoir froid si elle devait se rendre en extérieur, elle décida donc d'accompagner la robe d'un petit gilet noir (histoire de faire ressortir la couleur de sa tenue). Des chaussures à talons noirs (pas les plus pratiques pour danser, mais Eli s'y était faite) et ses cheveux blonds coiffés et brushés avec élégance.

Après s'être légèrement pschittée aspergée le cou de parfum, Eli jugea qu'elle était prête et libéra la salle d'eau pour la laisser à sa meilleure amie (Anabelle, qui aurait nécessairement plus vite fait qu'elle pour se préparer question d'habitude).

Elizabeth savait qu'Ana allait au bal avec Adrien et était curieuse de savoir comment allait se terminer cette énième – mais ô combien différente – soirée entre eux. Il fallait dire qu'Eli était dans les petites affaires d'Anabelle ET d'Adrien, et connaissait donc (sans pour autant dire à l'un ce que l'autre pensait) les avis des deux parties. Il était intéressant de voir Ana si aveugle, et dans un certains sens, Adrien si aveugle aussi. Bien que du 'côté' des deux parties, Eli ne pouvait que se sentir plus proche de l'avis d'Anabelle, qu'elle partageait également (et ce, souvent). Normal me direz-vous, c'est sa meilleure amie. Adrien était lui aussi son meilleur ami, et ça n'empêchait pas.

En parlant de meilleurs amis, Eli ne savait toujours pas avec qui Juliet allait au bal, idem pour Daniel. Il fallait dire que le FCCS lui avait prit pas mal de temps dernière, et voir ses deux amis (étranger à Poufsouffle) c'était révélé plus dur que prévu. Mais entre les cours, le Fan Club, l'assistanat au professeur Chourave, son rôle de préfète, et le Quidditch, Elizabeth était en ce moment une demi-Eli pour ses amis. Et encore.

Décidant de ne pas attendre Anabelle qui avait rendez-vous plus tard qu'elle, avec Adrien (mais ce n'était pas l'envie qui manquait à Eli d'arriver dans le hall avec Ana!), Elizabeth fila vers la grande salle en s'étant arrêtée quelques minutes dans la salle commune. Impossible pour elle de laisser des premières années - soit disant sans cavalier - dans la salle commune durant toute la durée du bal de Noël. Elle leur avait promis une danse s'ils venaient dans la grande salle, finissant de les convaincre avec la description du fabuleux buffet qui avait lieu chaque année quand celui-ci n'était bien évidemment pas truffé de potions variées par des petits malins.

Une fois les marches montées avec difficulté, c'que c'est douloureux les talons! gravies, Eli se dirigea d'un pas assuré mais calme vers la grande salle. Elle entendait qu'il y avait peu de monde, tant mieux, elle n'était pas en retard. Lui revenait comme chaque année la lourde mission d'ouvrir le bal, avec ses collègues préfets et par chance cette année, ils seraient deux préfets ensemble. Non pas que ça aidait vraiment, mais ça rassurait toujours de savoir qu'Eli avait trouvé un cavalier, plutôt que d'avoir à trouver un volontaire de dernière minute pour ouvrir le bal avec elle. Il y avait d'ailleurs fort à parier qu'elle n'en aurait pas trouvé...

Eli avait toutefois eut le courage – et ça s'applaudit – de demander à Enry de l'accompagner. Grande première pour elle, qui s'était toujours faite invitée depuis sa première année (ou presque). Elle s'était dit cette fois là que ce n'était pas toujours au garçon d'avoir à faire le premier pas, et que les filles étaient tout à fait capables d'en faire autant. La preuve ! Eli avait cependant plus invité Enry pour ne pas que les deux préfets se retrouvent seuls, plus parce qu'elle avait flashé sur lui et le voulait à tout prix pour cavalier. Le Serdaigle lui convenait toutefois très bien, puisqu'ils avaient de nombreuses fois discuté ensemble et s'appréciaient relativement bien. Elle était certaine de passer une bonne soirée.

(928)
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bal de Noël 1999   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bal de Noël 1999
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 10Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le 20 juin... Remember Cosmos 1999...
» PPV ECW : Barely Legal 1999
» WWE Best Of Smackdown (1999-2009)
» Dératisation express [Pv Mégane] 1999-2000
» Filière Générale - Année 1999/2000

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 9-
Sauter vers: