AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Bal de Noël 1999

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage

avatar
Ministère

Parchemins : 311
Âge : 27 ans
Actuellement : Employé administratif au MagenMagot


MessageSujet: Re: Bal de Noël 1999   Jeu 11 Mar - 15:20

Tyler - Berenice

La salle commençait à se remplir peu à peu et les différents couples avaient rejoins leur cavalière pour ensuite faire de petit groupe avec leurs amis. Tyler repéra quelques serdaigles qui étaient déjà sur la piste de danse, d’autres semblaient très attirés par le buffet et en même temps, le garçon ne leurs en aurait pas voulu puisqu’il était lui-même près des boissons. Sa cavalière était de charmante compagnie et il faut reconnaître qu’elle avait un coté jeune fille très amusant. D’ailleurs, lorsqu’elle lui dit qu’il avait bien de la chance d’avoir un aussi bon résultat en étant aussi hasardeux dans le choix de ses vêtements, il ne put s’empêcher de rire. Tout simplement parce que oui, il n’avait pas besoin de se prendre la tête pour choisir une tenue, un rien lui allait, enfin, il ne fallait pas exagérer non plus. Il faut reconnaître qu’être un garçon ça aidait quand même pas mal, surtout dans le choix de ses vêtements, il avait déjà vu Ana passer des heures dans ses armoires, prétendants qu’elle n’avait rien à ce mettre alors que ses placards débordés de jolies choses. Ah les filles ! Jamais satisfaites de ce qu’elles ont.

« En même temps, on ne peut pas comparer puisque tu es une fille et moi un garçon, nos temps de préparations sont loin d’être les mêmes, et puis un garçon ne sera aussi élégant qu’une jeune femme… »

Tyler, un vil flatteur ? Mais non, juste qu’il a tellement peur de mal faire en tant que cavalier qu’il y va parfois un peu trop dans le compliment, mais c’est mignon non ? Faudrait quand même qu’il apprenne à être plus confiant, parce que à toujours penser aux autres et à ce qu’il donne comme image, et bien, il n’a pas vraiment le temps de se forger lui-même une sorte de caractère digne de se nom. En tout cas, faudrait qu’il essaye de ne pas trop dire de compliment puisque sa cavalière ne semblait pas très réceptive, en même temps, elle était en couple, et comme le garçon en faisait un peu trop, elle ne voulait peut-être pas le blesser en l’envoyant sur les roses.

Trinquant avec la jeune femme, il prit une gorgée de jus d’orange avant de la regarder, étonnant qu’elle ne sache pas danser, mais bon, il réussirait bien à lui faire faire quelques pas de danse, et en plus, comme il était bon danseur, on ne verrait même pas qu’elle en a pas l’habitude. Avec un peu de chance, les autres penseraient qu’ils ont répété des mois précédents le bal. Il ria à nouveau en entendant la réflexion de BB, un serpentard aurait surement dit qu’elle avait raison, elle était blonde, et en plus elle était une fille, donc le cerveau serait vraiment en option. Cependant, comme Tyl’ était quelqu’un de très agréable, il ne put s’empêcher de lui répondre avec un clin d’œil.

« Tu sais, si tu n’avais pas la possibilité de réfléchir, je ne t’aurais pas invité pour le bal, parce qu’une fille qui n’a pas de réflexion, ni de conversation, c’est un peu ennuyant… aussi jolie soit elle, la beauté ne fait pas tout. »

Et voila qui pouvait donc donner une idée sur le type de filles que recherchait le garçon, une jeune fille simple et jolie, avec un caractère bien à elle, pas du genre à rire pour rien, ni à être trop chiante ou possessive. Une fille qui lui ressemble, qu’il apprécie, bref, une fille qu’il n’a pas encore trouvé… Enfin pas dans le sens qu’il n’en a pas vu, juste qu’elles sont déjà en couple, et chasser sur les terres des autres, très peu pour lui. Donc pour répondre à la blondinette, autant rester dans le vague puisque lui-même ne savait pas trop quoi lui répondre.

« Et bien, oui et non, disons que je ne suis pas pressé, ça arrivera quand ça devra arriver, c’est tout. »

Par contre, il entendit aussitôt à la voix de la jeune femme que quelque chose n’allait pas comme elle le voudrait. Avoir un oncle vampire, ça a surement aidé à avoir l’ouïe aussi fine, mais lorsque sa mère ou Ana lui cachait quelque chose, il le voyait aussitôt, donc Bérénice ne ferait pas exception à cette règle. Aussi, essayant de rester aussi neutre que possible, il lui demanda quand même ce qui n’allait pas.

« Qu’est ce que tu me caches miss Bones ? Quelque chose ne va pas avec ton roumain ? »

Bah oui, il avait entendu parler d’Erwan quand même, il avait été à Poudlard avant, donc les garçons s’étaient déjà croisé, de la à dire qu’ils s’entendaient bien, fallait pas exagérer non plus, mais si le garçon n’était pas agréable avec son amie, la par contre, ça pourrait barder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Ministère

Parchemins : 1174
Âge : 26 ans [16 Avril 1985]
Actuellement : Assistante Ministre de la Magie du Liechtenstein


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: Bal de Noël 1999   Jeu 11 Mar - 18:39

Tobias n’était apparemment pas très pressé de recevoir le cadeau que lui avait choisi sa petite amie, d’avantage pressé d’offrir le sien à cette dernière. Bon, en soit marie adorait les cadeaux… ben oui, nous ne la changeront pas, elle adorait qu’on la surprenne (dans le bon sens, hein ???) et aimait bien ‘posséder’ de nouvelles choses… Mais ça, tout le monde (ou presque) le savait… il suffisait de voir sa garde robe, ou bien sa vie au château… Elle avait toujours de nouvelles tenues (qu’elle ne mettait pas forcément, soit dit en passant…) de nouveaux chevaux, des plantes, des bijoux ou objets de toute sorte… Enfant elle avait eu toute une salle pour ses jouets, et ce n’était pas une petite pièce, hein ? Elle avait conservé quelques poupées, d’ailleurs, toutes blondes aux yeux bleus, incarnant la perfection au regard de la jeune fille… Deux seulement l’avaient accompagnée à Poudlard, toutes deux reposant sur sa table de nuit.

La blonde esquissa un sourire, à l’intention du garçon qu’elle aimait tant. Son cœur battait plus vite, alors qu’il sortait son cadeau de sa poche. Sans cesser de danser, il prit la petite boîte destinée à la préfète. Cette dernière posa ses prunelles emplies de curiosité sur le fameux cadeau… Elle se demandait ce qu’il avait pu lui prendre, mais savait déjà une chose… ca lui plairait. 1/ parce que ça venait de son petit ami qu’elle aimait plus que tout… 2/ Tobias avait un don incroyable (et un feeling plus que certain) pour ce genre de choses… La jeune fille remercia Tobias d’une voix tremblante (l’émotion !!!) et ouvrit la boîte (ils ne dansaient plus vraiment à présent, se contentant de ‘se déplacer’ puisqu’elle était concentrée sur l’objet reposant dans ses mains… Ses yeux s’écarquillèrent de plaisir quand elle vit l’objet qu’avait trouvé son petit ami… les boucles d’oreille étaient magnifiques ! Battant des cils, elle demeura muette un instant encore avant de chuchotter d’une voix chevrottante :

« Ho, elles sont… Oh merci Tobias !! »

Elle le serra dans ses bras avec ‘force’ avant de se rappeler que ‘ça ne se faisait pas’ *surtout devant tout ce monde !*. Aussi le relâchait-elle aussitôt, bredouillant :

« Hum, désolée mais… Elles sont tellement parfaites ! »

Elle serra sa main avec ‘force’ *comprendre pas si fort que ça, puisque Marie n’avait pas vraiment une poigne de fer :p*, et déposa un baiser dans le cou du sorcier, après lui avoir murmuré un nouveau merci, à l’oreille.

« J’aimerais d’abord les mettre ! Elles vont très bien aller avec ma tenue ! »

Un nouveau sourire et ils s’éloignèrent de la piste de danse, allant s’assoire un peu à l’écart, pouvant ainsi converser sans devoir hurler… La princesse mit ses nouvelles boucles d’oreille et observa son petit ami, les yeux brillants de plaisir :

« Alors ? Qu’en penses-tu ? »

Oui parce que s’il la voyait, lui, elle, et bien elle ne voyait pas le résultat ! Ceci étant, même si elle était la plus laide avec, elle les porterait quand même… Comme quoi, une Marie amoureuse était très différente d’une Marie ‘ordinaire’…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Bal de Noël 1999   Jeu 11 Mar - 22:35

    Finalement, est-ce que c’était mal de flirter dans les couloirs ? Fred’ se posa cette question juste l’espace d’une seconde. De toute façon, si elle y pensait bien, rien que le simple fait de flirter était mal selon son éducation, alors peu lui importait. Mais c’était peut-être pour ça qu’on l’embêtait ces derniers temps ? Peut-être que certains en avaient marre de la voir tout le temps avec Vincent. Si c’était ça, c’était ennuyeux parce qu’elle trouvait qu’elle ne le voyait pas encore assez à son goût alors… Bah oui, même si Fred’ consacrait un maximum de son temps à Vincent, le maximum ne représentait pas une portion d’heures si énormes que ça par jour car elle avait ses cours et puis ses clubs. Si à la limite, Vincent était toujours le bienvenu à Sterne (du moins pour elle), en revanche au Quidditch ou au FCCS, c’était une toute autre histoire…

    « Je sais qu’on ne fait rien de mal, de toute façon tu sais bien qu’ils inventeraient n’importe quoi pour nous embêter. » Et encore Vincent ne savait pas tout ce que de mystérieux élèves faisaient pour embêter encore plus Fred’. D’ailleurs, si là elle se sentait parfaitement bien, c’était seulement parce qu’elle était avec Vincent. Le reste du temps, elle avait tendance à ruminer de sombres pensées, se sentant de plus en plus persécutée, les actes malveillants allant crescendo.

    A la mention d’Adrien, elle sourit. C’était idiot mais elle finissait par trouver la haine irrationnelle que se vouait les deux garçons très drôle. Plus que celle avec Tobias en tout cas, parce que au moins Ady et Vincent ne se tapaient pas, enfin pas depuis l’été dernier toujours. Faut dire que le Poufsouffle n’était pas spécialement agressif par nature et depuis que Fred’ était avec Vince’, il n’avait plus de raison de le provoquer non plus. « Allons mon amour, Ady n’a aucune envie de danser avec moi, et même s’il le voulait je refuserais. » Et pas seulement parce que ça rendrait dingue Vincent. Fredericke n’avait juste pas envie que Anabelle essaie de lui arracher les yeux. Si, si, une danse peut provoquer bien des calamités, croyez-moi ! Il faut être prudent ! Souvenez-vous du tango !

    Enchaînant sur la nuit à venir, elle répondit « Dans la salle sur demande, non ? De toute façon, je ne supporte plus d’être dans mon dortoir… » Il faudrait bien qu’elle y retourne le lendemain cela dit, mais à chaque jour suffit sa peine et elle voulait un noël qui soit dénué de la crainte de se faire étouffer dans son sommeil par son persécuteur inconnu.

    Attrapant deux verres de jus de fruit, elle en tendit un à Vincent et fit tinter le sien sur celui de son petit ami. C’était difficile encore pour elle de le voir comme tel, ou plutôt, elle avait du mal à réaliser que c’était vrai et même si elle n’en disait rien, elle craignait perpétuellement qu’il l’abandonne. C’est pour ça qu’elle avait mis une robe verte, alors qu’elle détestait cette couleur, parce qu’elle espérait lui plaire. Malheureusement, il ne l’avait pas complimenté et elle regrettait de ne pas avoir mis la rouge, un « va te rhabiller » aurait au moins été une réaction. Mais bon, la galanterie et Vincent de toute façon… Elle avait l’habitude. « A nous. » dit-elle en continuant à sourire comme si rien ne la rongeait de l’intérieur. C’était à la fois sa grande qualité et son gros défaut, elle n’était pas capable de dire franchement quand elle n’allait pas bien, elle cachait ses mal êtres pour ne pas provoquer de remous… jusqu’à ce qu’elle craque. Ce qui n’arriverait pas ce soir là si on lui laissait voix au chapitre, d’ailleurs, c’était justement pour ne pas craquer qu’elle avait eut envie de dormir avec Vincent. S’il était avec elle, elle savait qu’elle n’aurait pas peur.

    Elle termina son jus d’orange tandis qu’un slow commençait. Même pour Vincent, ce devait être faisable. Elle lui tendit la main et déposa un baiser sur sa joue. « Juste une, promis. » dit-elle en s’accrochant à son cou, le regard rempli d’un amour inconditionnel. Il ne lui fallait pas grand-chose pour être heureuse, juste lui en réalité. « Je t’aime » lui murmura-t-elle tout doucement à l’oreille avant de poser la tête contre son épaule pour commencer à tourner lentement. Il fallait qu’elle ne pense qu’à lui, c’était ainsi qu’elle arrêterait de craindre même son ombre…
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Bal de Noël 1999   Ven 12 Mar - 15:19

    « C’est certain, les garçons ont la belle vie finalement si on y réfléchit. » pas de maquillage, pas de robes inconfortables, pas de chaussures à talons… et beaucoup d’autres choses pas forcément très agréables. Oui, les garçons avaient plus de chance que les filles rien que pour tous ces trucs en moins, même si de l’avis de BB, une fille était naturellement plus belle qu’un homme, peut-être pour ce côté « maternelle », elle ne savait pas. « Mais tu as raison, nous sommes plus élégantes. » termina-t-elle dans un sourire amusé.

    Pour ce qui concernait la danse, il fallait dire qu’à part pour courir à toute vitesse (BB était une super sprinteuse), elle avait un peu deux pieds gauches, elle s’emmêlait les pinceaux très facilement et surtout, elle avait un mal fou à être en rythme. Pourtant, elle n’avait aucun problème à la guitare, mais se mouvoir elle en suivant un rythme, c’était mission impossible. « Tu t’es trompé de fille Tyler alors, j’ai pas de conversation, je ne suis pas jolie et je ne sais pas si je suis vraiment réfléchie. » Elle souriait tout en prononçant ces paroles mais en vérité, c’était assez proche de ce qu’elle pensait d’elle. Elle n’avait pas une très haute opinion de sa propre personne, c’est pour ça qu’elle doutait facilement quand on prétendait être son ami ou qu’on lui faisait un compliment. Hors Tyler était le genre de garçon à en faire pas mal, chose qui la perturbait un peu bien qu’elle fasse de son mieux pour rien n’en montrer. Elle ne savait pas comment elle était supposée réagir. « Mais c’est trop tard pour changer d’avis, j’y suis, j’y reste ! » dit-elle d’un air faussement décidé en lui faisant pour finir un clin d’œil.

    Elle ne remarqua pas que Tyler restait vague et se contenta de sa réponse en ce qui concernait la fille de ses rêves. Bah, il avait raison, chaque chose en son temps, pourquoi se prendre la tête après tout ? Elle, elle n’y avait jamais pensé sérieusement avant de rencontrer Erwan (enfin, rencontrer n’est pas le terme en réalité). De fait, elle approuva d’un petit signe de tête mais ne dit rien de particulier, termina de siroter son verre. Ensuite, elle tendit la main à son cavalier pour qu’ils aillent danser. Rien ne servait de reculer cette fatalité. A un bal, il fallait danser, c’était comme ça.

    Ils commencèrent quelques pas quand elle se décida à répondre à la question de Tyler. « Ce n’est pas que quelque chose ne va pas avec Erwan… » Elle ne savait pas comment expliquer ce qu’elle ressentait. « Il y a toutes ces rumeurs et puis… moi je m’attache, petit à petit, inéluctablement… et je ne sais pas si j’ai assez confiance en moi pour ça. » Car s’attacher c’était bien si c’était réciproque mais elle n’oserait jamais en parler à Erwan de peur de déranger, et aussi elle commençait à craindre de le perdre. Il avait une longueur d’avance sur elle (voire deux ou trois longueurs) et elle ne savait si elle pouvait lui suffire de fait non, mais chut ce qui la perturbait un peu, même si encore une fois, elle en parlait à Tyler, mais jamais elle n’en parlerait à Erwan de peur de passer pour une fille trop collante ou suspicieuse !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Bal de Noël 1999   Ven 12 Mar - 18:48

Bon, il ne la rejetait pas d’un refus dédaigneux, du genre de ceux qui regardaient les plus jeunes de tous leurs centimètres de hauteur supplémentaire, voyant dans ces derniers des gamins à peine sortis du landau pas capables de faire autre chose que dire des bêtises, jouer comme des idiots et bavarder pendant les cours. Bon, pour ce qui concernait Nina, il faut avouer que cette description se rapprochait assez bien de ce qu’aimait faire la première année à longueur de journées, mais elle avait aussi quantité d’autres activités et savait vraiment être sérieuse quand il le fallait. Et puis bon, comme il était seul, il n’avait pas non plus le choix, et la demoiselle comptait tout faire pour qu’il n’y perde pas au change. En premier lieu, d’ailleurs, parce que ça lui permettrait à elle de vraiment s’amuser, et c’était bel et bien pour cette raison que la Gryffondor était descendue dans la grande salle pour le mythique bal de Noël.

- Evidemment que je te connais, t’es le capitaine de l’équipe de Quidditch. D’ailleurs, c’était un beau match. Mais on va pas parler de ça ce soir, allez, viens !

Et sans attendre de réponse, Nina attrapa le bras de Mike pour le conduire à la piste de danse, sur laquelle les autres couples arrivaient peu à peu également. J’ai déjà suffisamment dit qu’elle était là pour s’amuser, et elle n’allait donc pas patienter jusqu’à ce qu’il se soit décidé à réellement l’inviter. Elle n’avait que jusqu’à minuit, et ce pour la seule fois de l’année, donc autant ne pas perdre de temps à attendre un garçon qui n’avait même pas prit sur lui pour inviter une fille, alors qu’il y en avait quand même suffisamment à Poudlard, surtout pour un capitaine de Quidditch tout récemment nommé et qui avait gagné son premier match. Bref, tout un tas de raison qui faisaient prendre l’initiative à la Gryffondor impatiente et pleine d’énergie. Et tant pis s’il voulait faire plus ample connaissance assis, ils parleraient en dansant.

Il ne fallut pas longtemps aux deux Gryffondor pour se retrouver sur la piste de danse, qui s’était finalement rapidement remplie, et il valait mieux, à presque neuf heures. Même s’il était vrai que beaucoup d’adolescents trouvaient ça un peu débile, les plus jeunes et les plus vieux ne faisaient généralement pas de difficultés. Et puis, passer la soirée de Noël à table, on avait quand même vu mieux pour s’amuser, y compris à Poudlard. L’entrain des premiers finissait donc généralement par emmener la majorité des élèves au milieu de la grande salle, à l’endroit prévu pour la danse. Alors qu’une nouvelle chanson commençait, et donc que Nina entrainait cette fois-ci réellement Mike dans la danse, elle reprit la conversation où elle l’avait interrompue :


- Bon, tu voulais faire connaissance. Alors je commence avec les questions. Tu es Mike Con’Rad, en troisième année à Gryffondor, dont tu es capitaine de Quidditch. Que dois-je savoir d’autre ?

Nina s’était faîte malicieuse, alors qu’elle dansait encore maladroitement : à son âge, elle n’avait pas vraiment apprit à bien être avec un partenaire. Camille s’en sortait sans doute mieux, mais il avait quelque chose que la demoiselle n’avait pas, même si cette dernière n’aurait pas su dire quoi.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministère

Parchemins : 311
Âge : 27 ans
Actuellement : Employé administratif au MagenMagot


MessageSujet: Re: Bal de Noël 1999   Ven 12 Mar - 23:09

Tyler - Berenice


« On a la belle vie, je le reconnais, mais on n’aura jamais certains avantages que vous, vous avez… »

Il avait l’impression de discuter avec sa sœur, elle qui se plaignait toujours du temps qu’elle mettait à se préparer, du temps qu’elle perdait à choisir ses affaires, de même qu’elle devait s’épiler, faire attention à son poids, bref, elle oubliait un point essentiel que Tyler enviait intérieurement aux femmes de sa famille et à toute les autres. Après tout, c’était elles qui donnaient la vie, sans les femmes, pas d’enfants, donc forcement, il les enviait. Après tout, oui les garçons étaient important pour faire un enfant, mais voila… il ne pourrait pas sentir l’enfant grandir en lui, un coté que même si il voulait se faire opérer et changer de sexe, ça serait bien une chose impossible à réaliser. Pas qu’il voulait changer de sexe, ou qu’il avait des idées un peu bizarre, mais juste que voila, il aurait vraiment voulu que se soit possible, rien que pour savoir ce que ça faisait… Il garda ses pensées pour lui, parce que de la manière dont il l’expliquerait, ça serait loin d’être évident, mais si un jour il s’en sentait le courage, il en parlerait peut-être à son amie. Pour le moment, il se contenta simplement de sourire et d’acquiescer d’un signe de tête quand elle rejoignit son opinons.

Seulement voila, la jeune femme était assez têtue, vraiment difficile de lui faire comprendre que c’était une fille comme il l’avait décrit quelques minutes plus tôt. Il la laissa quand même donner son avis sur ce qu’il venait de lui dire, même si dans sa tête il ne comptait pas changer d’avis à son sujet, ni même de cavalière pour le bal. Dans un sens, ça tombait bien, il était trop tard pour changer de toute façon, et de son coté, BB ne voulait pas le lâcher, une chance d’ailleurs, il aurait eu l’air fin sans cavalière alors qu’il en avait une quelques minutes plus tôt. Le garçon termina son verre avant de le reposer sur le buffet, puis il eut le temps de glisser quelques mots avant d’être entrainer sur la piste de danse.

« Si vraiment tu étais comme tu te décris, je passerais vraiment une mauvaise soirée, hors, c’est loin d’être le cas, donc maintenant, on arrête de dire des bêtises et on danse d’accord ? »

Repensant à son style de fille, c’est vrai que c’était vague, et en même temps, c’était vraiment l’idée qu’il avait, peut-être pour cela qu’il était encore seul non ? Enfin, il avait confiance en l’avenir, et il savait qu’il ne finirait pas seul… au pire, il verrait avec son oncle pour être changer en vampire, et ça lui donnerait quelques années supplémentaires pour trouver la fille idéale… Après il la change à son tour, et voila un couple tout beau et surtout immortel ! C’était une idée à creuser en faite…

Tyler se plaça donc pour danser avec sa cavalière, lui donnant quelques indications pour ne pas avoir leurs pieds au même endroit, sinon ça serait des écrasements assurés. Puis, petit à petit, la poufsouffle sembla retrouver la parole au sujet d’Erwan. Effectivement, pas que ça n’allait pas avec son petit ami, mais elle semblait douté un peu, déjà une histoire de rumeurs ? Tyler ne prêtait pas attention aux bruits de couloirs, mais il les entendait quand même… Le garçon essaya tant bien que mal de rassurer son amie, même si il ne portait pas spécialement le garçon dans son cœur, de même qu’il savait un peu le genre de comportement qu’il avait avec les filles…

« Tu sais, les rumeurs, c’est souvent de la jalousie des autres… Elles racontent quoi ? Et tu penses que c’est vrai ? Il est capable de t’être infidèle ? Parce que, je ne veux pas que tu sois malheureuse de sa faute… Et puis, si tu t’attaches, il ne faut pas t’empoissonner la vie avec un garçon qui se fout de toi. »

Bah oui, c’est du temps perdu, et la chute est violente après. D’ailleurs, il termina sa phrase en manquant d’écraser le pied de sa partenaire. De toute évidence, certains sujets lui faisaient perdre sa concentration. Sa ne faisait pas très sérieux surtout si il était censée la guider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Bal de Noël 1999   Sam 13 Mar - 12:22

Mike Con'Rad – Nina Moreau

    En venant ici, au bal de noël, Mike n'avait absolument pas en tête de se trouver une cavalière. Il s'y était rendu dans le seul but de s'amuser, d'observer les gens et plus particulièrement ses amis. La jeune fille, Nina Moreau, il ne la connaissait pas vraiment, on peut dire qu'il la connaissait du regard. Elle était petite, à peu près comme lui, lorsqu'il était en première année, voire un peu plus petite. Mais bon, il n'était pas la pour la juger physiquement. Elle avait l'air très sympathique, et joyeuse. Ce que Mike trouvait bizarre, c'était qu'une première année se rende au bal, alors qu'il était normalement destiné au troisième année et plus. Peut-être qu'elle avait prévu de se trouver un cavalier illico-presto en se rendant dans la Grande Salle, aménagé en conséquence pour l'évènement. En tous cas, son plan avait marché. Bien sur Mike aurait pu refuser sa proposition, mais sa ne serai pas très sympathique pour elle, et puis le jeune Poursuiveur n'était pas très méchant, et ne voulait absolument pas que la jeune Nina se sente triste à cause de lui. «  Ah, vraiment? Suis-je si célèbre que sa, depuis que je suis capitaine? » dit Mike, en haussant les épaules.

    Mais elle ne l'avait pas vraiment écouter, puisqu'elle l'entraina immédiatement vers la piste de danse, qui se remplissait rapidement à présent. Sans attendre, ils entamèrent un pas de danse. Sa partenaire dansait assez maladroitement, mais ce n'était pas grave, c'était normal à son âge. De plus Mike n'était pas non plus un professionnel en danse. «  Tu dois savoir que j'ai 13 ans, et.. c'est tout je crois. Et moi, qu'est-ce que je dois savoir de toi?  » répondit Mike en souriant. Il regarda sa montre, il restait 3 heures avant la fin du bal.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Bal de Noël 1999   Sam 13 Mar - 22:43

    Maureen avait beaucoup de mal à dissimuler sa joie, d'ailleurs, ce ne serait pas étonnant que le hall entier la prenne pour une folle ; si ce n'était pas déjà fait depuis longtemps. Certains la prenait même pour une hyperactive agaçante, mensonge ! Elle était juste joyeuse de nature, même si à l'intérieur, ce n'était pas toujours ça. Bah oui, quand on grandit, on se rend vite compte que le soleil ne brille pas toujours au dessus de nos têtes. Pourtant, lorsque la petite blonde se retrouvait en compagnie de Fred', toutes ses peines s'envolaient en fumée. Elle oubliait qu'elle n'était pas toujours apprécier dans l'école, parce que tout ce qui comptait réellement aux yeux de la belle, c'était bien de plaire à son amie la vipère. Maureen s'était toujours fichée des blasons, pour elle, tout le monde appartenait à la même école et aux même mondes, pourquoi avait-il fallu qu'il y ait une cérémonie de répartition? Si seulement tout le monde pouvait grandir dans le même univers. Ce serait tellement plus agréable non ? Hm, pas sur que cela soit très intelligent de mettre ensemble tout le monde, certains avaient vraiment des caractères tellement opposés qu'ils n'arrivaient pas à s'entendre. Mais cela ne voulait rien dire, il fallait juste s'ouvrir un peu ! Maureen n'avait pas hésité lors de sa première année à se rapprocher d'une verte et argent ; parce qu'elle était ouverte aussi. Un peu trop ? Non, c'était de la naïveté, on lui avait souvent reprocher cela, même ses parents. " Si tu ne veux pas qu'on te piétine, il faut être plus dur avec ceux qui te veulent du mal. " La plupart des élèves qui l'embêtait, c'était bien des serpentards. Mais des serpentards immatures ! Voilà tout !

    Frédérique était belle, intelligente, et très mature pour son âge. peut être un peu trop ? Grande question. Mais la jeune adolescente s'en fichait, elle secouait intérieurement la tête pour se concentrer exclusivement sur la soirée actuelle. Elle aimait la compagnie de son amie, et plus elle passait de temps avec elle, plus elle oubliait ses défauts. Oui parce que quand même... il fallait avouer que la magie noire, ce n'était pas trop le dada à notre petite Pouffy. Mais après, aller jusqu'à considérer ça comme un défaut, c'était peut être une grosse erreur de sa part ? Rah ! Fallait pas qu'elle s'embrouille maintenant avec de telles questions ! Ça allait gâcher sa belle soirée ! Elle était en compagnie de celle qu'elle appréciait le plus dans cette école, fallait pas qu'elle se mette des idées négatives dans la tête !

    « Oui, je suis désolée. J'aurais dû venir te voir... Enfin, avec tout le monde dans les couloirs, j'aurais pas été certaine de te trouver ! Ah, tu étais peut être passer à la bibliothèque ? J'y suis passée ce matin... » Juste pour voir si tu étais là hein ? Mais bon, ça elle le gardait pour elle. Pourtant, Frédérique savait bien que Maureen n'était pas du genre à aller "s'instruire" à la bibliothèque, elle n'aimait pas spécialement les livres. Surtout les livres sur la magie, parce qu'elle n'y comprenait pas grand chose. « Mais bon, c'est pas important ! Le principal, c'est que mes craintes se sont envolées ! Bye Bye ! Elles ne reviendront plus m'attaquer ! Ça non ! Je me défendrais, je me débattrais, je... oui, d'accord, je me tais. » Maureen et l'excitation, la joie et tout le tralala, ça donnait ça : un moulin à parole. Elle n'arrivait plus à s'arrêter, pourtant... Fallait bien qu'elle se contienne. Sinon, elle allait finir par ennuyer son amie.

    Et puis, la petite Maureen avait encore eu une mauvaise idée ! Oui, prendre son amie par le bras risquait de la gêner. Elle avait une réputation, et rien qu'être avec une Poufsouffle allait peut être éveiller des questions dans les têtes des verts et argent, non ? Maureen plissa les yeux, puis la réflexion passée, elle esquissa l'un de ses plus beaux sourires lorsque son amie usa de galanterie. C'était amusant. Et les propos de sa belle cavalière lui faisaient chaud au coeur, parce que cela voulait dire qu'elle allait au moins essayer de passer une bonne soirée, elle allait faire des efforts. Pour elle, rien que pour elle. Non... Maureen se faisait des idées, elle avait beau être nulle en cours, elle débordait d'imagination. Et son imagination lui jouait de sale tour. Frédérique n'était pas venue juste pour elle ! Son amie espérait peut être rencontrer le regard d'un garçon ! Non de non... Pas possible parce que... Elle lui avait assuré qu'elles resteraient ensemble pour la soirée...

    « Merci à vous Mademoiselle. » Finit par dire Maureen en s'inclinant et en prenant les devants. Attendant patiemment que sa cavalière vienne à ses cotés. L'idée de prendre un peu de bon temps au buffet lui plaisait bien. Pourquoi ? Bah, elle avait faim et après, il n'y aurait plus autant de choix pardi ! Elle accepta volontiers le verre que lui tendait Frédérique, tandis qu'elle répondait : « Jalousie ? Pourquoi tu parles de jalousie ? » Elle avait dit ça en souriant, et en étouffant un petit rire. Non, elle ne serait pas jalouse, parce que Frédérique était à elle pour la soirée.

    {845 mots}
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Bal de Noël 1999   Dim 14 Mar - 0:12

Frédérique LeeRoy / Maureen McEngel
(suite)


    Frédérique acquiesçait d’un signe de la tête à la réponse de la jeune Poufsouffle indiquant tout simplement qu’elle comprenait. Elle clignait plusieurs fois des yeux pour humidifier un peu ses lentilles, qu’elle n’avait plus l’habitude de porter, avant de lui répondre à son tour.

    « En fait, je suis restée toute la journée dans ma chambre… Je ne suis sortie que pour prendre une douche avant de me préparer pour ce soir… J’en ai même oublié de manger à midi… Si une amie ne m’avait pas secoué pour me conseiller dans mes préparatifs, je serais encore allongée sur mon lit à jouer avec une balle de Cognard en mousse… »

    Elle lui avait dit tout cela, très naturellement et sans vraiment réfléchir. Mais là au moins, elle s’en voulut pas. Il n’y avait aucun mal. Maureen lui avait expliqué pourquoi elle n’avait pas pu venir la voir pour s’assurer si elle viendrait bien ce soir. Et elle n’avait fait que lui répondre à sa question si elle avait été à la bibliothèque ou pas. Donc aucun mal à tout cela. Ce qui la rassurait, c’était qu’elle connaissait bien ses habitudes. En effet, elle passait presque autant de temps à la bibliothèque qu’en cours. Elle avait lu plus de livre que n’importe qui dans cette école. Elle était une véritable bibliothèque ambulante.

    « Tu ne vas peut-être pas me croire… mais ça doit faire une semaine que je ne suis pas allée à la bibliothèque… »

    Et bien sur il y en avait plusieurs excuses, et la première s’était qu’elle avait trop pensé à ce bal. Trop oui parce que la première fois depuis qu’elle était à Poudlard, elle n’y avait pas mis les pieds une seule seconde depuis 7 jours ! De plus, elle s’était surprise à ne pas suivre avec autant d’assiduité ses différents cours depuis une semaine aussi. Bien sur, qu’absolument personne ne s’en était rendu compte. Mais elle, elle le savait. Et bien qu’elle le savait, elle n’arrivait pas à se concentrer. Il suffisait qu’elle pensait à une chose, pour de suite oublier de penser à une autre. Mais même si elle pensait à son cours, dès qu’elle avait un instant de relâchement, elle se déconnectait de ce que pouvait dire ses professeurs et son esprit s’évadait.
    Elle était donc à la fois contente de se retrouver enfin à ce bal, mais elle se disait aussi que dans quelques heures tout serait déjà fini. Elle comprenait mieux ce que pouvait bien penser Cendrillon qui avait du faire attention à cette maudite horloge. Le temps, toujours le temps. Quelle angoisse ! Et ce qu’elle ne voulait pas dire non plus à son amie, s’était qu’elle avait tout fait pour s’isoler et donc ne pas la croiser. Ne pas la croiser de peur d’annuler sa venue au bal sur un coup de tête à cause de sa peur. Comme durant leur cours en commun, elle s’était débrouillée d’arriver en retard afin de qu’une personne ait prise sa place à coté de Maureen l’obligeant de se mettre ailleurs, en l’occurrence ce jour là, pile derrière elle, la déconcentrant encore plus.
    Elle écoutait donc Maureen tout en faisant tourner doucement sa boisson dans son verre comme pour capter son attention sur autre jour, l’espace d’un instant.

    *Jalouse car j’imagine qu’un beau garçon doit te regarder en ce moment avec envie voyant que c’est avec moi que tu vas passer la soirée et pas avec lui. Ce qui ne risque pas d’être mon cas car il faut dire que je n’ai pas envie qu’un garçon me regarde.*

    Bien sur, tout ceci, elle l’avait pensé, fortement, mais elle n’en dit rien, préférant prononcer autre chose de plus simple.


    « Je ne faisais qu’appuyer tes propos sur le fait qu’ils seront tous jaloux que je suis exclusivement avec toi ce soir… »

    Maureen continuait à déborder de joie. Frédérique continuait à rester impassible. Ce soir là, elle avait quelques difficultés à rester ainsi sans bouger, sans hurler, sans avoir envie de déborder de joie elle aussi. Mais elle restait là, une main sur sa taille et l’autre tenant son verre. Elle ne lâchait pas la jeune fille du regard, le regard et l’expression des plus neutres, et se concentrer sur ses yeux pour ne pas dévier sur ses lèvres et arborer le même sourire qu’elle. Sa joie se passait à l’intérieur d’elle et son cœur continuait à battre plus rapidement que d’habitude.
    La petite inspira subitement et s’interrompit soudainement quand elle vit un peu plus loin Sigefried alors qu’elle avait détourné son regard. Elle se souvint de leur discussion il y avait un petit peu plus d’une semaine alors qu’ils étaient sensés tester une nouvelle potion. Il lui avait fait révéler ce qu’elle se cachait et elle se souvint de toutes ses paroles sur les cœurs et les trèfles. Il l’avait fait finalement réfléchir d’où son manque d’attention et son isolement flagrant durant toute la semaine. Elle continuait à ne pas se préoccuper des paroles ou regards des gens. Elle était Serpentard et saurait les remettre à leur place. Sa seule peur du regard des autres, s’était sur sa tenue de ce soir. Frédérique LeeRoy était quand même en robe, avec une jolie coiffure et maquillée ! De quoi croire à une hallucination !
    Elle expira doucement tout en buvant une gorgée de sa boisson. Elle prit bien le temps d’avaler sa gorge avant de retirer son verre de ses lèvres et s’adresser à nouveau à son amie.


    « Sinon, ça a été ta semaine… ? Nous n’avons pas vraiment eu l’occasion de se parler ses derniers jours…
    Tu as des projets pour les fêtes... ? Tu vas sans douter aller dans ta famille... »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Bal de Noël 1999   Dim 14 Mar - 11:03

    Ainsi, Maureen n'était pas la seule à être stressé et impatiente durant toute la semaine. Et surtout durant cette journée en particulier. Okay, pas sur que Frédérique ait été réellement impatiente de se retrouver ici ; si seulement la salle de bal pouvait se vider d'un seul coup pour qu'elles restent ensemble rien que toutes les deux ! Enfin, c'était juste pour que son amie soit à l'aise, car Maureen n'apprécierait pas de se retrouver dans une salle vide. Après tout, un bal vide, ça voulait aussi dire un bal pourris. Même si on aimait pas trop la compagnie des autres (ce n'était pas le cas de la petite blondinette) on se posait des questions si on remarquait que la salle de bal était vide. Maureen souriait toujours à Frédérique, ne perdant pas un seul détail du visage de son interlocutrice. La jeune sorcière plongeait son regard dans les prunelles émeraudes de sa cavalière, tant qu'elle aimait la contempler. Mais bon... Si Maureen regardait la brune de la tête au pied durant toute la soirée, les gens auraient tôt fait de la pointer du doigt. Il fallait qu'elle se concentre exclusivement sur ses yeux pénétrant, sombre et vert. Elle aimait le regard de Frédérique, elle l'admirait aussi pour ce regard neutre qui cachait chacune de ses émotions. Comment pouvait-on à ce point dissimuler ses émotions ? C'était impressionnant. Frédérique avait une force de caractère époustouflante. Que de compliment, encore, sur lesquels Maureen aimait s'attarder, mais elle n'osait pas les prononcer à voix haute, pour ne pas gêner son amie.

    « Tu étais si préoccuper que ça ? Au faite... Tu voulais vraiment venir au bal avec moi ? Si tu t'es forcé, je peux comprendre... J'ai tendance à un peu trop imposer les choses aux personnes que j'aime. » Oui parce qu'elle tenait à être accompagné par Frédérique ! Elle n'avait eu envi d'aller au bal avec personne d'autres. Durant des jours et des jours, elle avait réfléchit à qui pourrait bien l'accompagner. Mais déjà, aucun nom de garçon lui venait en tête, et chaque fois que le visage d'Erwan lui revenait à l'esprit elle frissonnait d'horreur. Ouais, elle était dégoûtée des garçons durant encore longtemps. Alors, autant aller au bal avec une amie, et s'amuser pendant la soirée au lieu de s'ennuyer non ?

    « Nooon ? Une semaine !? Tu dois être en manque ! Promis, après le bal, on fait une petite virée à la bibliothèque en cachette ! Sinon tu vas t'évanouir ! » Maureen souriait tout à en prononçant ces mots, oui parce qu'elle était impressionnée une fois de plus. Son amie aimait tellement lire qu'elle ne comprenait pas comment elle avait pu "oublier" la bibliothèque pendant une semaine. C'était une passion pour son amie, et le bal l'aurait fait oublié sa passion ? Etrange quand même non ? Maureen plaisantait, d'accord, mais elle était très sérieuse en parlant d'aller à la bibliothèque après. Elle tenait à y aller, pour faire plaisir à son amie qui lui avait fait plaisir en acceptant d'aller au bal avec elle.
    Fallait bien faire des efforts des deux cotés non ?
    Maureen esquissa un nouveau sourire en étouffant un rire avec sa main, alors qu'elle s'amusait à entendre les propos de son amie. Oui, les garçons auraient beau venir les voir, dans les deux cas, les filles ne céderont pas. Frédérique n'avait pas l'air intéresser hein ? Mais pourquoi elle regardait vers la droite. Maureen tourna discrètement la tête (tu parles de discrétion) Bah, c'était un serpentard... Peut être qu'elle l'appréciait beaucoup et... euh... Pourquoi elle avait l'impression que les larmes lui montaient aux yeux ? Encore son imagination débordante qui lui jouait des tours... Fallait franchement pas qu'elle pense à des choses pareils, c'était peut être JUSTE un ami !? Il y avait intérêt ! Parce que sinon... sinon... Maureen allait s'énerver ! (rire nerveux)

    « Mais non. Je t'ai dit que personne ne s'intéresse à moi. Je les énerve tous apparemment. Et ces temps mieux... parce que ça veut aussi dire qu'on serra tranquille pendant toute la soirée ! Moi je trouve que c'est même mieux ! Si je t'ai invité, c'est pas pour aller avec d'autres personnes ! »

    Nouveau sourire. À la fin de la soirée, elle aurait des crampes. Ah, mais elle n'avait pas vraiment pas envi d'être déjà à la fin, elle voulait que ce bal dure encore longtemps.
    Pourtant, on savait très bien que lorsqu'on s'amusait, le temps passait toujours trop vite. Maureen plissa les yeux lorsque son amie tandis un verre de jus de citrouille qu'elle prit rapidement en remerciant la belle vipère. Elle aurait aimé faire la révérence, mais bon... ça risquait de devenir soûlant à force. Elle se contiendrait.

    « Ah oui ! Je compte rentrer, parce que sinon, ma maman n'apprécierait pas. Déjà qu'on ne se voit pas beaucoup, elle m'interdit de rester ici quand j'ai l'occasion de sortir de l'école. Mais bon... J'ai beau aimé ma maison, j'aime aussi beaucoup Poudlard. Je suppose que toi tu restes ici ? Hm... Je vais essayer de voir si je peux éviter de rentrer à la maison cette fois... » Encore et toujours pour rester avec Fred. Mais son amie n'allait pas forcément rester avec elle pendant Noël.
    Surtout qu'elles recevaient les cadeaux dans leurs salles communes respectives. Argh. Maureen trouverait bien un truc pour s'introduire chez les serpents ?
    Avec son talent en magie ?
    « On pourra peut être passer Noël ensemble ? Bon d'accord, c'est demain, et prévenir ma mère à la dernière minute c'est un peu... risquer mais... » Au fond, elle savait que sa mère ne voudrait pas. « Mais si je n'y arrive pas... » Maureen venait d'avaler deux gorgées avant de poursuivre « L'année prochaine, je pourrais certainement. J'aurais 16 ans. Alors bon... Ils pourront bien me laisser un Noël à Poudlard non ? »
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bal de Noël 1999   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bal de Noël 1999
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le 20 juin... Remember Cosmos 1999...
» PPV ECW : Barely Legal 1999
» WWE Best Of Smackdown (1999-2009)
» Dératisation express [Pv Mégane] 1999-2000
» Filière Générale - Année 1999/2000

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 9-
Sauter vers: