AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Bal de Noël 1999

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Bal de Noël 1999   Dim 14 Mar - 11:50

Frédérique LeeRoy / Maureen McEngel
(suite)

    « C’est la première année que je me rends à ce bal… Ce qui me préoccupait le plus c’était d’être à la hauteur… Tu ne m’as rien imposé… C’est un plaisir que d’être ici, avec toi… Je ne me force à rien… Ne t'inquiète pas, j’ai un esprit de contradiction… et quand je ne veux pas faire quelque chose, je ne le fais pas… »

    Le pire s’était que ses seuls efforts, elle les faisait pour elle seulement tout en suivant les conseils de Heaven. Si ça ne tenait qu’à elle, elle ne serait pas là à ce bal et continuerait à être des plus froides aux airs associables. Elles se regardaient dans les yeux, et comme confuse, Frédérique détourna son regard pour le plonger dans le contenu de son verre. Oui très simpa la couleur de cette boisson, peut-être pas aussi jolie que les yeux de sa belle cavalière, mais on ne pouvait pas tout avoir.
    Elle parlait de la bibliothèque. Et la conversation lui parut drôle même si elle n’arborait toujours pas un seul sourire. Il s’agissait d’un sujet qui lui était si simple d’aborder sans réfléchir à autre chose, ou presque. Il était vrai qu’elle avait oublié la bibliothèque et à part ses manuels durant les heures de cours, elle n’était pas parvenue à se concentrer sur une seule ligne de ses livres une fois le soir venu. Etait-elle malade ?


    « Je trouverais amusant qu’on aille à la bibliothèque ce soir juste après le bal… en cachette justement… »

    Amusant, enfin, elle se comprenait. Mais le plus amusant était de se retrouver dans ses tenues de fête, assise dans le fond de la bibliothèque, à la seule lueur de leur baguette, à feuilleter un livre de leur découverte. Un livre bien sur qu’on avait pas le droit d’avoir en temps normal. Ça lui était arrivé une fois, mais elle était seule à ce moment là. Elle aurait aimé braver l’interdit, mais avec Maureen. Après le bal, le couvre feu serait donné et à ce moment, l’amusement serait total.
    Maureen avait remarqué qu’elle avait dévié son regard vers Siegfried et elle crut que ses yeux s’étaient mis subitement à briller. Elle allait pleurer ou quoi ? Il n’y avait pas de raison. Le garçon était son ami et elle le lui avait dit elle-même, elle se servait de lui pour s’améliorer en potion tout en l’appréciant comme ami. Elle ne pourrait rien ressentir de plus pour lui. Mais pourquoi elle se justifiait comme ça ?
    Par chance, elles enchainaient sur les vacances de Noel.


    « Désolée… Je vais chez Natacha… Natacha Wilson, une ancienne Serpentard… Elle m’a invité pour les fêtes… Je t’aurais bien dis que je voudrais rester ici si tu restes toi aussi… Mais Nath’ est une grande amie, et je sens que ça va me faire du bien de la retrouver un peu, en dehors de Poudlard… »

    Dilemme. Si Maureen restait vraiment à Poudlard pour Noel, déciderait-elle elle aussi de rester et de se désister auprès de Natacha ? Pas sur… C’était compliqué là… ça faisait six bon mois qu’elle n’avait pas revu l’ancienne verte et argent. Mais se dire qu’elle pouvait avoir la jeune Poufsouffle rien que pour elle durant deux grosses semaines, c’était comme l’embrouiller encore plus l’esprit.
    Non, elle avait promis à Nath’ et elle tiendrait ses promesses, comme toujours, au risque de peiner un instant Maureen. Mais elle comprendrait. Et puis, elle se ferait pardonner si il le fallait. Comment, elle ne le savait pas encore, mais elle pouvait être capable de le faire.


    « On se programme ça pour l’année prochaine… C’est le plus simple… Mais reste auprès de ta mère… c’est important de rester auprès de ce qu’on aime tant qu’il est encore temps… »

    Elle disait cela bien sur car elle, elle n’avait plus personne et même si elle n’avait jamais été très proche de ses parents, elle aurait aimé les avoir à ses cotés pour les fêtes.
    Elle savait qu’elle ne pouvait passer qu’une bonne soirée au bal qu’en compagnie de Maureen. Elle se sentait bien, quand son esprit ne pensait pas à divers parasites. Alors qu’elle profite de cette soirée avant de penser à autre chose.
    Elle but une autre gorgée de sa boisson. Le regard brillant de son amie la perturbait toujours. Elle ne pouvait s’empêcher de laisser sortir sa curiosité.


    « Tout va bien… ? Si j’ai accepté ton invitation ce n’est pas non plus pour aller avec d’autres personnes… Alors comment ça tu les énerves tous… ? Qu’est-ce qui se passe pour toi en ce moment pour qu’il en soit ainsi… ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Bal de Noël 1999   Dim 14 Mar - 15:38

Voir qu'Enry n'était pas bien relevait du logique, en fait. Elizabeth n'était pas la seule à pouvoir déchiffer les sentiments des gens, en particulier quand ils étaient si visibles. Puis Eli connaissait suffisament Enry pour savoir qu'il n'était pas un garçon qui sautait partout et qui aimait s'exposer. Ça aussi, notez, tout le monde le savait.

« Non mais, tu n'espérais sincèrement pas que j'allais te laisser parler à quelqu'un, si ? Tu es mon cavalier pour la soirée, je te rappelle... »

Comme si ça lui donnait un droit de propriété... En fait, c'était comme si Enry avait signé un contrat et qu'il apprenait les clauses tout au long de la soirée. Comme quoi un « d'accord » engageait à beaucoup, mine de rien. Eli savait être très persuasive quand elle le voulait, il ne fallait pas croire...

Maintenant qu'Enry était là (autrement dit, maintenant que le plus dur était fait) Eli n'allait pas se laisser décourager par ses maigres réticences et comptait bien s'amuser en présence du beau brun. Elle n'avait passé jusque là que d'excellents bals de Noël, ça n'allait pas changer pour sa 6ème année ! Au moins cet an là, elle avait un défi, faire qu'Enry s'amuse bien, et laisse de côté tous les mauvais souvenirs qu'il avait. Au fond, seule la fin comptait, peu importe si le début de l'histoire n'est pas joyeux. C'est la vie future qui va suivre qui est importante, n'est-ce pas ? Et avec cette optique là, Eli ne voyait que le meilleur pour Enry, comme si son passé l'avait construit, pour avoir un futur meilleur. On apprend de ses erreurs parait-il, alors avec passé pas tout joyeux, on ne peut qu'apprendre. En particulier quand on est à Serdaigle et qu'on s'appelle Enry Stanley. Elizabeth en était convaincue.

« Je pense que tu seras à la hauteur de ce dangereux défi, Enry... Puis même si tu es ridicule, rassure-toi, il y'a eut, y'a et y'aura, bien pire que toi prends Anabelle ! »

Quels talents cachés ? Eli n'avait pas rebondit sur la remarque d'Enry mais elle n'avait pas tellement compris pourquoi il avait dit ça. Eli n'était pas spécialement bonne en danse, et à part une certaine aisance en Quidditch, Eli ne trouvait pas qu'elle avait beaucoup de talents. Pas plus que ses camarades, en tout cas, ça c'était certains.

Le couple (ben oui, ils sont deux) arriva au buffet et vu la taille de celui-ci, Eli ne put s'empêcher d'être ravi pour les élèves de sa maison (qui n'étaient pas des bons vivants pour rien, hein, rappelons-le !), et surtout pour elle-même. Le bal de Noël était en soit incontournable rien que pour son buffet. Sans parler du reste, bien sûr ! Il fallait le voir au moins une fois dans sa vie, ce buffet, c'était clair Pauvre, pauvre, élève de Beauxbâtons et Durmstrang.

« Une kirk royal, je te pris... Un peu de punch, s'il y'en a... »

Et elle le vit juste après prononcé sa phrase. Le punch était bien le seul alcool (si on pouvait appeler ça de l'alcool) qu'Eli pouvait boire, sinon elle n'aimait pas ça. Puis là c'était Noël, la fête, elle pouvait bien se permettre ça !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Commerce

Parchemins : 292
Âge : 26 ans [7 avril 1985]
Actuellement : Gérant et propriétaire du Black & Red


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Bal de Noël 1999   Dim 14 Mar - 17:11

    Tobias caressa la joue de sa petite amie du bout des doigts en souriant, amusé de sa réaction exagérée. Marie était vraiment mignonne, rien que pour cette vision, ça valait le coup d’avoir dû économiser son argent de poche des derniers mois. De toute façon, il n’aurait pas pût offrir moins à la belle Marie qui était quand même habituée à un certain luxe. Il avait fait un peu plus dans le toc l’an passé avec Abby mais ce n’était pas du tout le même genre de fille. Et cela étant dit, Abby avait aussi aimé son cadeau même si ce n’était pas trop le moment de penser à son ex’. D’ailleurs, lui il n’y pense pas, c’est seulement la narratrice qui cherche l’inspiration en écrivant ce qui lui passa par la tête. Passons et revenons en à nos deux blondinets narcissiques préférés. « Je t’en prie ma jolie Marie, je suis ravi qu’elles te plaisent. » Et il aimait bien qu’elle le serre dans ses bras. Surtout que de son point de vu de fils de moldu, ça n’avait rien de très indécent même s’il est vrai que de la part de marie ça avait un petit côté décallé. Peu nombreuses étaient les personnes qui avaient déjà dû la voir ainsi, aussi pleine de joie et naturelle, se laissant un peu aller. Mais c’était tout justement ce contraste (et nous ne le rappellerons jamais assez) qui séduisait Tobias.

    L’embrassant à son tour (sur la tempe, le cou de Marie est un peu bas, vu la situation ça n’aurait pas fait très discret), il la conduisit hors de la piste pour qu’elle puisse mettre ses nouvelles boucles qui allaient effectivement bien avec sa tenue, comme quoi, ils étaient toujours sur la même longueur d’onde. C’était presque magique… normal pour des étudiants de Poudlard non ?

    « Tu es superbe, mais tu l’es toujours de toute façon. La plus belle de toutes les filles de Poudlard. » Et pourtant, y’en avait un paquet de mignonnes dans cette école ! C’était d’ailleurs ce qui l’avait marqué quand il était arrivé ici. Bon, y’en avait quelques unes assez moches, ou alors des filles plutôt banales, mais dans l’ensemble, le niveau était haut ! Et pourtant Marie les surpassait toutes sans difficulté, du moins à ses yeux à lui. Et il se trouvait pourtant objectif.

    « Tu veux que nous retournions danser mon ange ? » lui demanda-t-il avec ce petit sourire qui ne le quittait jamais. Quoi que veuille faire Marie, il la suivrait jusqu’au bout du monde *ou jusqu’à la grille de Poudlard en tout cas*



Difficile d'appeler au secours quand tant de drames nous oppressent
Et les larmes nouées de stress étouffent un peu plus les cris d'amour...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Bal de Noël 1999   Dim 14 Mar - 17:24

Rory - Siegfried

Intéressante petite créature… Ainsi Siegfried commençait-il à considérer sa cavalière dans sa tête de serpentard observateur. Rory aimait se faire belle comme en témoignait l’apparence qu’elle s’était donné ce soir. Rory aimait le « paraître »puisque visiblement elle aimait la danse. Rory aimait aussi les livres bien sur puisqu’elle était une serdaigle, mais ce dernier point n’entrait pas en ligne de copte dans la contradiction qu’il venait de relever. Car Rory voyait les compliments comme un problème. C’était elle-même qui venait de le dire. Comment pouvait ont à ce point aimer la beauté et se dérober face aux louanges ? Rory avait elle seulement conscience de sa propre faculté à briller ? Le jeune serpentard songeât que les innocents étaient décidément toujours aussi inconscients de leur potentiel de séduction. Siegfried aimait justement rendre les innocents un peu moins innocents et leur ouvrir les yeux sur la réalité.

- Je te remercie pour le compliment Rory. Mais tu sais ce qu’on dit, même si le cavalier mène la danse, la cavalière lui donne sa grâce. Oh j’espère que… Ca ne sera pas un compliment de trop pour toi. Les compliments sont rarement des problèmes tu sais, au contraire même. Un compliment est un signe d’admiration, et toute admiration peut être… Exploitée

Comme si le destin avait voulu l’empêcher d’en dire plus, l’orchestre s’arrêta de jouer. Les couples qui dansaient se tournèrent alors vers l’estrade pour applaudir. Rory et Siegfried joignirent leurs applaudissements aux autres tandis que les musiciens annonçaient une pause dans leur répertoire. Profitant de ce répit, Siegfried et Rory se dirigèrent vers le buffet où des boissons rafraichissantes avaient étés servies. Tout en lui proposant un verre, Siegfried interrogeât Rory sur son amie Laura.

-Je crois me souvenir de Laura. En fait, il me semble avoir entendu dire qu’elle s’était retrouvée scolarisée chez les moldus cette année. Enfin, j’ai aussi entendu dire qu’elle avait quitté Poudlard parce qu’elle allait épouser un homme très vieux mais tres riche qui devait l’entretenir, mais je crois que c’était des ragots 100% gratuits… Enfin, si elle est bien chez les moldus, je la plains, je viens moi-même de chez ces gens là, et franchement, l’école chez eux est beaucoup moins drôle qu’ici.

Siegfried n’avait pas précisé que l’école qu’il avait connu était celle rattachée à l’orphelinat. Les souvenirs qu’il avait de son passage chez les moldus lui restaient amers, même s’il s’était senti à l’époque bien plus libre que depuis qu’on l’avait rendu au monde magique.

-Je comprends que ton amie puisse te manquer. Mais enfin, tu ne dois pas penser à elle ce soir. Ce soir, le but du jeu, c’est surtout de paraître le plus beau, et le plus adroit possible, ne crois tu pas ? Tu n’aimerais pas que tout le monde dise dans l’école à partir de demain « ah, mon dieu, que Rory était majestueuse lors du bal » ?

Et là, une fois encore Siegfried cherchait à enfoncer la pureté de la jeune fille. Il n’y avait rien de malsain dans son attitude non, il faisait cela… Par intérêt… Seulement par intérêt !

516
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Bal de Noël 1999   Dim 14 Mar - 19:00

[Nina Moreau & Mike Con'Rad]

Non mais, il était bête où il le faisait exprès ? On n’allait pas faire croire à Nina que les professeurs de Poudlard, et particulièrement MacGonagall, avaient choisis pour capitaine d’une des deux maisons gagnantes de la coupe de Quidditch de l’année précédente un garçon qui n’arrivait pas à réfléchir plus de deux minutes sur ce que lui disait une première année qui avait en plus l’impression de parler plus que clairement. Bon, finalement, cette dernière s’en fichait un peu : répéter ne lui posait pas de problème, même si à la longue ça pouvait devenir chiant. Pour le moment, ça lui donnait une occasion de parler, donc elle n’allait pas se plaindre, d’autant que Mike avait accepté de plus ou moins être son cavalier pour la soirée, alors qu’il ne la connaissait pas. On ne fait pas la difficile, quand on est dans sa situation. Et puis, elle se fichait d’avec qui elle était, tant qu’elle s’amusait.

- Ton nom est affiché dans la salle commune. Et je t’ai vu jouer, aussi. C’est pas compliqué de retenir ton nom et ta tête, après. Et puis y a le commentateur qui a dit plusieurs fois ton nom. Après, célébrité, j’en sais rien. Par contre, à mon avis, les Serpentard connaissent pas ton nom mais aimeraient bien qu’il t’arrive malheur. Enfin, t’as pas besoin de moi pour t’en douter, je suppose. Ou sinon, ben c’est que t’es bête, désolée pour toi.

La franchise de Nina pouvait parfois être franchement dérangeante, mais elle faisait partie du caractère des Moreau et si Mike voulait passer la soirée avec la jeune fille, il devrait s’y habituer. Bon, certes, c’était cette dernière qui l’avait plus ou moins invité, mais bon. Si on commence à s’arrêter sur des détails, on n’en a pas finit. Les détails, c’était quelque chose qui irritait la jeune Gryffondor qui n’y prêtait généralement pas attention, ce qui lui était souvent reproché en cours, surtout en potions d’ailleurs, mais aussi en sortilèges : même si Flitwick semblait apprécier la demoiselle, il lui recommandait assez souvent de prendre garde aux détails qui pouvaient rendre le lancement d’un sort bien plus dangereux que la lionne ne pouvait l’imaginer, y compris pour un sort mineur et totalement inoffensif à la base.

- M’en serait doutée, que t’avais treize ans, mais passons. Moi ? Euh…j’ai deux frères, Camille aussi en première année, et Hugh, en deuxième année. Tous les deux à Gryffondor. Cherche pas de ressemblance avec moi pour les reconnaître, tu trouveras pas. Et sinon, ben le reste tu verras bien tout seul si jamais on se recroise.

Elle lui sourit, puis se reconcentra sur la danse. Il s’agissait de ne pas lui marcher sur le pied. Même si elle n’avait pas de talons comme certaines des filles les plus âgées que l’on pouvait voir ici, ça n’était jamais agréable, ni pour l’un, ni pour l’autre. Pour le reste, elle se fichait de ne pas savoir danser comme une professionnelle : ce n’était pas son ambition et elle n’avait que onze ans.

[Deux heures plus tard]

- Tu veux pas aller autre part ?

Ils avaient beaucoup dansé, un peu parlé aussi, et puis regardé les autres couples. Pendant un moment, Mike était allé parler avec quelques uns de ses amis de son âge, et Nina avait regardé son frère sa cavalière bien plus âgée assis presque en face d’elle, mis à part qu’il y avait la piste de danse entre leurs deux tables. Nina n’arrivait donc à voir son frère que par intermittences, encore toute étonnée et amusée qu’il ait été l’aborder. Enfin bref, deux heures après son arrivée, la demoiselle s’était lassée du bal, comme cela arrivait souvent avec la plupart des activités qu’elle affectionnait. Elle voulait maintenant faire autre chose, et une visite nocturne avec un élève qui devait déjà bien connaître le château l’intéressait tout particulièrement.

- T’embêtes pas hein, si t’as pas envie, c’est pas grave, ça me gêne pas, j’irais toute seule. Mais en tout cas, le bal, c’est finis pour moi.

Une fois assurée que Mike la suivrait, Nina se leva. Les deux lions ne tardèrent pas à sortir de la grande salle bruyante et surchauffée.

[Finis pour Nina]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Bal de Noël 1999   Lun 15 Mar - 16:18

    Puisque visiblement sa cavalière semblait convenir à Tyler, BB passa sur le sujet et elle entreprit de veiller à ne pas marcher sur les pieds du Serdaigle. Ce serait quand même assez ennuyeux si ça arrivait, en plus, elle en mourait de honte. Pourtant, son cerveau essayait aussi de penser à ce que Tyler lui disait à propos d’Erwan. Un sourire amer glissa sur ses lèvres avant de disparaître tandis qu’elle tournait lentement sur la piste.

    « Si tu parles d’infidélité, c’est que tu sais parfaitement la teneur de ces rumeurs. » Elle était la miss potin de l’école, elle savait très bien qu’une rumeur n’avait pas vraiment grande valeur puisqu’elle en lançait elle-même parfois sur rien. Toutefois, elle savait aussi qu’une rumeur part toujours de quelque de vrai… le tout étant de savoir ce qui l’était ou non. Elle ne voulait pas croire qu’Erwan la trompe, s’il en avait marre d’elle, n’était-ce pas plus simple et moins cruel de la quitter ? Oui, elle ne le voulait pas le croire, mais une partie d’elle lui soufflait qu’au fond, elle était si banale que ça semblait normal que ça lui arrive.

    « Honnêtement, je ne sais pas quoi en penser. Erwan est un coureur, c’est évident, je le sais depuis le début… mais il n’a aucun intérêt à me tromper, il serait beaucoup plus simple qu’il me quitte si d’autres filles l’intéressent. Ce que d’ailleurs je comprendrais très bien dans la mesure où je suis bien moins jolie que ses ex-copines. » Il suffisait de regarder, Megan Jones n’était pas la plus canon mais elle était sophistiquée et mignonne, Maureen avait un corps superbe et ne parlons pas de Merryl qui en plus avait un niveau bien supérieur au sien en musique. Bérénice avait l’impression de ne pas pouvoir tenir la comparaison mais ce n’était pas non plus à elle de dire à Erwan qu’il s’était planté, il y avait des limites au masochisme.

    « Donc tu vois, je ne pense pas que ces rumeurs soient vrais mais ça me fait de la peine quand même. » Le problème, là, c’est que les rumeurs étaient parfaitement fondés mais Bérénice était tellement droite, tellement morale, qu’elle ne pouvait pas croire que ce genre de comportement puisse réellement exister. Pour elle, quand on était un séducteur, on enchaînait les filles, on ne les avait pas simultanément. Quelque part, ça avait une certaine logique, mais cela restait une vision naïve de l’amour et des hommes.

    Comme Tyler manqua de peu de lui écraser le pied, elle rit et un slow commençant, elle se blottie contre son cavalier pour cacher que quelques larmes commençaient à perler au bord de ses cils. « Un slow c’est plus simple qu’une valse. » dit-elle en se reprenant mais en gardant la tête légèrement baissé, frôlant la chemise de Tyler jolie chemise. Elle ne voulait pas être triste alors qu’elle avait un ami avec elle, la dernière chose qu’elle pouvait vouloir c’était de faire de la peine à Tyler ou de lui gâcher sa soirée. Bérénice, altruiste, comme toujours.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Bal de Noël 1999   Lun 15 Mar - 21:42

Jack semblait s’attendre à des coups et des insultes en provenance de Billie après une telle bourde. Après tout, c’était légitime, il venait de ressasser des souvenirs assez pénibles alors qu’il s’agissait d’une soirée où tout le monde devait passer un bon moment. La jeune fille sembla pourtant bien le prendre, c’était même elle qui joua le rôle réconfortant en posant une main délicate sur son épaule. Et répondit quelque sorte concernant Kayne, mais à vrai dire le jeune Poufsouffle s’en voulait tellement qu’il n’entendit que la moitié des choses et ne fit qu’un hochement de tête quelque peu hésitant. Elle finit également par lui répondre sur le sujet concernant les amours, cela ne semblait nullement la déranger et le petit qu’elle abordait le prouver. D’ailleurs, elle lui retourna même la question. Lui ? Côté amour ?

« Euuuhhh… »

Sa réponse était éloquente et aussi révélatrice. Que devait-il dire ? La vérité, rien que la vérité et toute la vérité ? Que Wendy Scotts, qui avait reprit son nom d’avant son adoption, hantait toujours ses pensées et que malgré tout il ne lui avait pas reparlé depuis longtemps ? D’ailleurs s’il devait commencer à rentrer dans ce sujet, il allait devoir s’expliquer sur ce point et donner des explications qu’il préférait garder secrètes pour le moment. Après tout, il n’était pas du genre loquace concernant ses petits soucis à lui.

« Bah, il n’y a rien de particulier. Le calme plat de ce côté-là. »

La réponse fut accompagnée d’un petit rire de sa part afin de remettre une bonne ambiance. Au moins le sujet était réglé et ils allaient pouvoir passer à autre chose. D’ailleurs, pour être sûr qu’elle n’allait pas tenter de revenir à la charge, il rentra dans le jeu de son amie concernant les boissons.

« Ah ! Parce que ce n’est pas alcoolisé ? Mince, moi qui pensais pouvoir profiter de cette soirée pour en tirer avantage, voilà que mon plan tombe à l’eau. Concernant la danse, je dois admettre que je ne suis pas un grand danseur non plus. »

Une petite blague, un point commun, les choses redevenaient normales et naturelles. Néanmoins, pour Jack, un bal sans au moins une danse n’existait pas. Billie ne semblait pas trop vouloir danser et il la comprenait, mais il voulait lui passer une bonne soirée et cela allait lui permettre de se racheter d’une certaine manière.

« Je suis désolé, Billie, mais je fais cela pour toi ! »

Sans hésiter un seul instant, il attrapa la jeune Gryffondor par la main et l’entraîna au milieu de la piste de danse, un slow était actuellement joué. Ils avaient dû se frayer un chemin parmi tous les danseurs avant de s’arrêter au milieu de toute cette foule. Avec la même détermination et le même sérieux, Jack prit une des mains de Billie pour la poser sur son épaule avant de poser à son tour sa propre main sur la hanche de la jeune fille. Il tendit légèrement son autre sur le côté tout en jetant un grand sourire à sa cavalière.

« Pour ce genre de danse, c’est ainsi que ça se passe. Tu dois seulement poser ton autre main sur la mienne et te laisse conduire par moi. Comme je te l’ai dit, je ne suis pas le meilleur danseur, mais je me débrouille assez bien pour les slows. »


Le jeune garçon attendait la réaction de Billie tout en faisant un grand sourire charmant, il espérait qu’elle se laisserait aller au jeu. D’ailleurs, Jack, sans s’en rendre compte, avait par maladresse posée sa main un peu plus bas sur la hanche de la jeune fille que le règlement lui permettait. Enfin, par maladresse…Jack était loin d’être aussi maladroit que cela.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministère

Parchemins : 311
Âge : 27 ans
Actuellement : Employé administratif au MagenMagot


MessageSujet: Re: Bal de Noël 1999   Lun 15 Mar - 22:53

Tyler - Berenice

Les musiques se suivent et le duo de la soirée semblait bien se débrouiller sur la piste. Tyler menait la danse et Bérénice était une bonne partenaire. Elle suivait les mouvements sans difficultés, et de plus, elle ne lui marchait pas dessus. Pour quelqu’un qui prétendait ne pas savoir danser, elle s’en sortait particulièrement bien. Toutefois, Tyler voyait bien que la jeune femme était pensive, il faut reconnaître que les rumeurs qui se baladaient dans les couloirs n’étaient pas particulièrement des plus agréables, surtout que BB était coincée à Poudlard alors qu’Erwan, lui, pouvait tranquillement faire ce qu’il voulait sans être surveiller par sa petite amie. En plus, il n’avait pas choisi la plus méfiante, donc que du bonheur pour un garçon aux mœurs un peu volage. Ne voulant pas la démoraliser non plus, il essaya tant bien que mal de bien choisir ses mots.

« Oui, je connais un peu les rumeurs, même sans vouloir les écouter, tu as toujours une ou deux personnes qui se font un plaisir de tenir les autres au courant… Suffit de s’installer dans la grande salle pour manger par exemple… mais toi ? Qu’en penses-tu ? »

Une chose était certaine, c’est que ça la travaillait quand même, donc qu’elle avait peut-être des doute sur la fidélité de son petit ami. Il faut quand même savoir que les rumeurs sont basées sur des faits, ou des semblants d’aperçu à la base. Maintenant, il fallait surtout savoir ce à quoi elle pensait elle, parce que si Tyler se laissait parler, il dirait beaucoup de chose et pas forcément agréable pour la poufsouffle. Il continua donc à valser avec la demoiselle tout en l’écoutant lui raconter son avis sur la question. Il était certain que niveau doute, elle avait atteint des sommets, mais que malgré tout cela, elle restait persuadé que c’était faux. Il en avait de la chance cet idiot, d’avoir une petite amie aussi confiante et aveugle à la fois…

« Si tu sais que Erwan est un coureur, pourquoi tu penses alors qu’il t’est fidèle ? C’est un peu paradoxale tu ne crois pas ? C’est comme si tu demandais à un lion d’être végétarien, tu sais que c’est impossible, il mangera quand même de la viande… Bah Erwan c’est pareil, il aime les filles, et il ne va pas se tenir à une seule… »

Outch, il avait peut-être été un peu trop clair et les mots avait peut-être dépassé sa pensée… ou pas. Après tout, c’est ce qu’il pensait d’Erwan, et que c’était à cause de gars comme lui que des filles géniales devenaient super méfiante et faisait vivre un véritable enfer à leur prochain petit ami. Ensuite, la voila que par la faute de son imbécile de copain, elle se rabaissait en se disant moins belle que les exs du garçon. Il fallait vraiment qu’elle arrête de se dénigrer parce que voila, elle savait fermer les yeux sur les rumeurs sur son roumain, mais en revanche les compliments de Tyler, elle ne les écoutait pas, pas du tout contrariante…

« Hé, c’est fini de dire des bêtises, je pensais qu’on avait clos le sujet sur se qu’on pense de soi ! Sinon je me remets à faire des compliments et comme je pense ce que je dis, tu seras bien obliger de croire que tu es jolie, et aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur, et ce n’est pas donné à tout le monde crois moi… »

Voyant que la jeune femme avait les larmes aux yeux, il la laissa se blottir contre lui, après tout, ils étaient amis, et si elle avait des soucis de cœur, il pouvait l’aider, bien que sur le coté amour, c’était peut-être pas le meilleur sur ce plan là. Il posa son menton sur sa tête (bah oui, il était quand même plus grand qu’elle et ce n’était pas bien compliqué) et lui murmura simplement qu’elle ne devait pas y penser.

« Allez princesse, chasse ses idées noires, et amusons nous un peu d’accord ? J’espère que la prochaine danse bougera un peu plus, sinon tu vas finir en larmes sur ma belle chemise… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Bal de Noël 1999   Mar 16 Mar - 10:30

    C’est sûr qu’Erwan était bien tombé avec une fille aussi naïve et confiante que Bérénice. A la décharge de la jeune Poufsouffle, il fallait bien dire qu’elle n’y connaissait pas grand-chose aux relations humaines. Elle avait d’ailleurs de gros problèmes relationnels du fait de sa forme atténuée d’autisme. Etrangement, les gens la trouvaient bizarre, simplement parce qu’elle ne savait jamais quoi répondre, qu’elle paniquait vite, et qu’elle ne regardait pas dans les yeux… oui, vraiment, c’est étrange comme les gens s’arrête à peu de choses n’est-ce pas ? Mais Erwan lui ne s’était pas arrêté à ça, Tyler non plus bien sûr, mais ce n’était pas pareil. Tyler était son ami, son pote, ils discutaient un peu de temps en temps mais voilà quoi, ça s’arrêtait à ça. Alors qu’Erwan lui… il avait cherché à la séduire, ce qu’aucun autre garçon n’avait fait avant lui, il lui avait trouvé un intérêt, il avait sourit de ses bizarreries. Pour la première fois, Bérénice s’était sentie acceptée exactement comme elle était.

    « Je m’efforce de ne pas en penser grand-chose… » C’était encore ce qu’il y avait de mieux à faire dans la mesure où elle n’aimait pas prêter aux autres des mauvaises actions. Elle voulait vraiment faire confiance à Erwan, alors même si elle ne pouvait pas faire comme si elle n’entendait rien, elle pouvait toujours fermer son esprit à toutes pensées négatives.

    « Tyler… » Commença-t-elle d’une toute petite voix alors qu’il lui disait des choses assez cruelles. Mais elle ne put faire autre chose que prononcer son prénom. Elle secoua la tête d’un air résigné, se contentant de danser quelques secondes sans rien dire. « Peut-être que tu as raison, mais je veux croire qu’il est plus honnête que ça. » Voilà qui résumait tout ce qu’elle pensait et tout ce en quoi elle voulait avoir confiance. Ce n’était pas une ligne de conduite facile mais BB n’avait pas envie que le premier à la regarder l’ait fait simplement pour l’ajouter à son tableau de chasse. Oui, pour le moment, elle préférait être une vraie Poufsouffle même si la chute ne pourrait en être que plus dur.

    « Tu n’es pas objectif. » Dit-elle en riant doucement malgré les larmes qui perlaient sur ses cils « Tu es mon ami, tu ne peux pas me trouver moche et inintéressante. Il y aurait contradiction dans les termes. »

    Elle resta blottie contre lui pendant tout le slow en silence, préférant ne pas répondre à sa blague de peur de laisser s’ouvrir les vannes. Mais une fois celle-ci terminer, elle releva le menton, les yeux à peu près sec (et grâce à son mascara waterproof la chemise de Tyler était sauve) « Je commence à avoir soif, on retourne au buffet ? » Elle lui sourit alors pour lui montrer que ça allait, de toute façon, fallait que ça aille car sans preuve, BB ne se déciderait jamais à rompre avec Erwan et d’ici là, elle a le temps d’en faire des bétises
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministère

Parchemins : 311
Âge : 27 ans
Actuellement : Employé administratif au MagenMagot


MessageSujet: Re: Bal de Noël 1999   Mar 16 Mar - 15:41

Tyler - Berenice

Si seulement Tyler savait tenir sa langue ! Pourquoi avait-il eu besoin de parler d’Erwan ? Même quand il n’était plus à Poudlard, on parlait encore de lui. Pas que Tyler soit jaloux, de toute façon, jamais il ne l’admettrait dans le cas ou ça serait vrai. Seulement il devait passer une bonne soirée avec son amie, et la voila qui avait la tête de BB contre lui, parce que celle-ci était troublée par ce que les rumeurs racontaient sur son petit ami. En plus, il n’était vraiment pas facile pour Tyler de rester le plus neutre possible, simplement parce qu’il avait du mal avec les gens qui profite de la gentillesse des autres, et de toute évidence, Bérénice était une fille plus que gentille, et ça, le roumain l’avait très bien compris. Tout en dansant, l’aigle cherchait à comprendre pourquoi Erwan avait réussi à l’attirer dans ses filets, il avait, du moins à ce qu’on raconte, un palmarès de chasse à en faire pâlir plus d’un et donc, quel besoin d’ajouter une fille comme BB à sa liste au combien déjà longue ? De toute façon, il aurait beau chercher, il ne trouverait aucune réponse, comme si il pouvait le lire sur le front de quelqu’un dans la salle. Sa l’aiderait vachement l’air de rien, mais bon… malheureusement ce n’était pas possible.

Toujours blottie contre lui, BB lui répondit qu’elle préférait ne penser à rien, c’était une solution comme une autre, un peu la politique de l’autruche, mais si ça fonctionnait en attendant qu’elle se sente prête pour parler avec son petit ami. Si bien, aucun petit ami ne viendrait voir sa partenaire pour lui annoncer qu’il se moquait d’elle, qu’il la trompait et que maintenant il la quittait. Les hommes étaient parfois un peu, voir même beaucoup, lâches. Elle ne parvenait pas à faire de longue phrases comme au début, à croire que Tyler parvenait un peu à la résonnait, à lui faire comprendre son point de vue, mais elle était un peu buté, son coté poufsouffle surement ? Elle voulait lui laisser le bénéfice du doute, cela n’empêchait pas que le garçon pouvait la faire douter encore longtemps comme ça…

« Ce n’est pas en faisant comme si de rien n’était que ça ira mieux ma belle, tu devrais essayer de le voir et de parler avec. Je pense que ça reste la meilleure des options, au moins tu seras fixée… que se soit bon comme mauvais d’ailleurs. Puis, si vraiment ça ne va pas, je suis toujours là choupette. »

Toujours présent pour réconforter les cœurs brisés, ou ceux qui sont en cours de rupture, un peu comme c’était le cas avec BB, elle ne savait plus trop ou elle en était, mais il fallait penser à autre chose jusqu’à la fin de la soirée. Frottant légèrement avec son pouce une larme qui coulait le long de la joue de son amie, il lui sourit, parce qu’elle venait une fois encore de dire une bêtise, enfin du point de vue du garçon bien sur.

« Plus objectif que moi, ça n’existe pas ! Et puis, tu devrais savoir que je ne fréquentes que de belles et jolies jeune fille, donc comme tu fais partis de mon cercle d’amis, tu es très belle et intéressante, et non une exception pour confirmer ce que j’ai dit plus tôt… et bien sur, tu n’as pas le droit de riposter. »

A peine eut il fini sa phrase, qu’il posa son doigt sur la bouche de la blondinette, une façon de lui laisser d’autre choix que celui de se taire… Un clin d’œil et hop, il retira sa main pour la remettre dans le dos de la jeune fille. Bérénice stoppa la danse puisque cette demoiselle voulait aller boire quelque chose. Le temps de se frayer un chemin dans la foule pour atteindre le buffet que Tyler lui demanda ce qu’elle voulait boire.

« Je t’apporte quoi princesse ? Je vais me prendre un jus multi-fruit et pour toi ? »

En attendant que la jeune femme lui réponde, il regardait un peu à droite à gauche si sa sœurette n’était pas dans le coin, mais de toute évidence, et vu l’heure, elle ne viendrait pas ce soir. Faudrait qu’il aille la voir un peu plus tard pour lui demander pourquoi elle n’avait pas participé au bal de Noël.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bal de Noël 1999   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bal de Noël 1999
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le 20 juin... Remember Cosmos 1999...
» Dératisation express [Pv Mégane] 1999-2000
» Filière Générale - Année 1999/2000
» Floqui x caniche noir 10 ans ADOPTE
» Flash! Flash! Dissolution du Conseil Electoral Provisoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 9-
Sauter vers: