AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Bal de Noël 1999

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Bal de Noël 1999   Mar 16 Mar - 15:56

[Mike Con'Rad- Nina Moreau]

    Assez amusante cette soirée, finalement. C'était une première expérience pour Mike, de se rendre au bal avec une fille qui avait trois tête de moins que lui, et deux ans de moins que lui...
    En première année, il ne s'était pas rendu au bal, pourquoi? Première raison, il était trop jeune pour y aller, et seconde raison, il n'avait pas été invité par une élève de 3ème année, et plus...
    Bien évidemment, qui aurait envie d'aller au bal de noël avec un petit gamin, qui ne connaissait pas encore grand chose de la vie, et des filles... Heureusement qu'il n'y était pas allez en tous cas, car il aurait marché sur les pieds de sa cavalière, pendant toute la soirée, comme le faisait à présent sa cavalière, Nina Moreau. En deuxième année, il s'y était rendu en ami, avec Laura Thinkingen. C'était une soirée que Mike n'oublierait sans doute pas, elle avait vraiment été géniale. Sa cavalière et lui s'était vraiment amusé, comme des petits fous. Malheureusement, elle n'était plus là cette année (il ne cessait de penser à elle, elle lui manquait beaucoup à Mike, c'était l'une des personnes qu'il préférait ici, au château) sinon, il l'aurait peut-être invité qui sait.. A moins qu'elle n'avait reçu une autre demande, et dans ce cas la, il aurait du se cherché une autre compagne.

    La jeune Nina semblait trouver Mike un peu idiot. Bah quoi, il ne pensait pas être aussi populaire ici, à Poudlard, du moins, chez les Gryffondor. Elle lui expliqua alors qu'elle le connaissait, car son nom était affiché dans la salle commune, et de plus qu'elle assistait au match des Gryffondor, et que donc, elle l'avait déjà vu le jeune capitaine en pleine action. Il comprenait mieux, à présent. «  Ah, d'accord ! Bon bah très bien, tu me connais déjà, alors. Comme tu le dit si bien, les Serpentard veulent surement qu'il m'arrive malheur, je m'en suis douté, vu que je ne suis pas bête  » dit Mike, avec un grand sourire. Les jeunes avait parfois une de ses franchise, mais il ne fallait pas s'énerver et prendre sa au premier degré, non. Il fallait la jouer cool ! Sur la piste, Nina lui raconta un peu sa vie en plus détailler, ses frères et sœurs à Poudlard, ect.

    «  Ah oui, tu parles surement de Camille Moreau, je l'ai déjà vu. Par contre le second, Hugh, je ne l'ai surement pas aperçu.. Enfin si, mais je n'ai pas pu placer un nom sur sa tête, tout simplement.  » dit Mike. Deux heures s'était écoulés à présent, il était 23h00. Dans une heure, le bal serait terminée. Mike avait rejoint quelques un de ses amis, après avoir longuement dansé avec Nina. A présent, elle semblait vouloir quitter le bal, pour aller autre part. Mike n'allait tout de même pas laisser une 1ère année se promener toute seul dans le château, il décida donc de l'accompagné, pour de nouvelles aventures...

    [Fini pour Mike]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Bal de Noël 1999   Ven 19 Mar - 11:35

    Bérénice haussa à nouveau les épaules, comme si elle se fichait de tout ceci. C’était faux bien sûr mais comment réagir autrement ? Elle se contenta donc de répondre un tout petit « Merci » pour la fin de la phrase de Tyler et zappa volontairement tout le reste. Cela ne servait à rien de débattre sur la chose, ils n’étaient pas d’accord de toute façon. Ce que BB aurait aimé c’est que son ami lui dise que les rumeurs étaient fausses, qu’elle devait avoir confiance en Erwan, mais il avait l’air de penser lui aussi qu’elles étaient fondés alors ça ne servait plus à rien d’y penser ou d’en parler, cela ne ferait que gâcher leur bal pourtant si bien commencer.

    Les compliments en revanche, elle les prit avec plaisir bien qu’elle ait toujours du mal à y croire. Que voulez-vous, c’était plus fort qu’elle ! Elle n’arrivait pas à croire qu’elle puisse avoir changé à ce point aux yeux des autres, simplement en s’ouvrant un peu au monde. Pourtant, elle était la même Bérénice n’est-ce pas ? Surtout physiquement ! Une coupe de cheveux ça aide peut-être mais ça ne faisait pas d’elle une autre fille ! Et pourtant, depuis, on lui disait qu’elle était jolie, mignonne, autant de mots qui résonnaient étrangement à ses oreilles et auxquels elle avait du mal à réagir. « Bon et bien puisque je n’ai pas le droit de riposter, je vais me taire alors. Mais tu es un parfait gentlemen tu sais. » Lui dit-elle pour lui faire un compliment. Elle ne pouvait pas le complimenter sur son physique, elle le trouvait mignon mais il n’était pas son genre et pourtant le cœur a ses raisons que la raison ignore, l’auteur en sait quelque chose, elle préférait les blonds aux yeux clairs, c’était un peu raté quoi pour Tyler. Si elle avait pris la peine d’y penser, elle aurait peut-être ce soir là trouver ça dommage de s’arrêter à ce genre de détail car finalement, Tyler était le garçon parfait, bien sous tout rapport et surtout, il ne s’offusquait jamais de l’originalité de son amie. Mais bon, BB ne réfléchissait jamais aussi loin, encore moins en ce moment.

    « Du jus d’orange s’il te plaît. » Elle sirota ensuite son verre en regardant les couples, enregistrant tout pour le prochain HB, quand elle eut soudain envie d’un peu d’action et là je vous vois venir mais non « Et si on changeait d’activité ? J’ai envie de sortir du bal ! » Et là, elle posa son verre, tapa sur l’épaule de Tyler en riant et fit trois pas en arrière. « C’est toi le chat, essaie de m’attraper pour voir ! » et elle se faufila gracieusement jusqu’à la porte de la grande salle, le sourire aux lèvres, et une fois dehors elle courut jusque dans le parc. Un peu d’exercice et de rire, c’était ce qu’il lui fallait pour oublier ce qui parasitait sa soirée.

    [Terminé pour Bérénice]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Bal de Noël 1999   Ven 19 Mar - 14:10

[Siegfried - Rory]

Rory trouva légèrement étrange d’assimiler « admiration » à « exploiter ». C’était assez contradictoire comme termes, mais elle n’eut pas le temps de philosopher longtemps desus puisque la danse venait de prendre fin. Tout en se dirigeant vers l’une des tables qui portaient de nombreuses boissons et autres mets de jour de fête, elle ne put s’empécher de commenter un tout petit peu, si si un tout petit peu.. Bah il fallait bien qu’elle explique le fond de sa pensée, car en effet vu comme elle s’était elle-même exprimer ça n’était pas forcément super explicite sur sa façon de penser et ressentir la chose.

- Tu as du remarquer que j’étais pas mal timide quand même, alors ok je me suis fais belle… ou plutôt j’ai essayé d’arranger le tout, mais c’est plus pour rentrer dans le moule qu’on fait les autres. Regardez les, regarde toi, tout le monde est sur son 31. Je ne suis pas forcément particulièrement à l’aise dans ma robe, mais au moins je suis comme tout le monde. Alors me faire un compliment c’est me voir plus que les autres… toi tu as plus le droit, puisque nous sommes venus ensemble, il est normal que tu m’es regardé.

Mais là, elle comprit qu’elle n’avait pas fini de se perdre toute seule dans ses réflections, alors elle préféra prendre le verre que lui tendait son gentil cavalier, tout en le remerciant. La musique l’avait coupé lui, maintenant c’est lui qui la coupait elle. Et en fait, elle n’était pas mécontente de cette diversion.

Sa boisson était blanche et rouge, façon sucre d’orge. C’était vraiment très joli, mais ça n’avait pas du tout le goût de ce à quoi ça ressemblait: lait et sirop de fraise. Mais pas le temps de se rafraichir davantage, car Laura revenait dans la conversation. Evidemment Rory ne pouvait pas oublier sa meilleure amie pendant un moment pareil, mais là c’était Siegfried qui en reparlait. Il analysait décidement tout ce qu’elle pouvait dire ou faire. Mais la façon dont il en parla manqua de faire s’étrangler la jeune sorcière. D’où lui venait de telles rumeurs?! Elle choisit de ne pas relever ces ragots, de toute façon on ne peut jamais faire taire les mauvaises langues, alors vraies ou pas, autant ne pas y consacrer trop d’importance, car sinon on n’en finit jamais de vouloir démentir. De toute façon, elle connaissait la réalité, c’était l’essentiel.

Mais heureusement, Siegfried lui fournit lui-même de quoi rebondir en changeant de sujet, ou tout du moins en le déplaçant. Le sujet n’étant plus sa meilleure amie, mais l’école moldue. Ca l’étonnait d’ailleurs qu’il connaisse cet enseignement, mais après tout, elle ne savait pas qui était né moldu ou non, qui était de sang mélé, etc… chacun est comme il est, et ça n’est certainement pas la naissance qui va changer les choses.


- Je ne savais pas que tu avais été à l’école moldu! Je suis moi-même née moldue, alors cette école je la connais aussi, et en fait je m’en fiche un peu. Ca n’est pas un mauvais souvenir. Poudlard est bien sûr plus intéressente dans un certain sens, mais c’est tellement différent, qu’à comparer c’est quasiment impossible je trouve.

Mais cela ne suffit apparement pas à éclipser le sujet de Laura qui revint au triple galop… Tanpis! Il fallait bien clore le sujet d’une façon où d’une autre, alors Rory posa son verre et l’entraina de nouveau vers les autres qui avaient repris leur trémoussements au rythme de la musique qui battait de nouveau à plein régime.

- Tu as peut-être raison, mais dans ce cas on ne parlera pas que de moi!

Il fallait que Siegfried aime danser, parce que les musiques se succédèrent, changeant les rythmes et les thèmes, mais cela restait de la danse. Ils firent tout de même quelques pauses, allant parler chacun de leur côté avec les personnes qu’ils connaissaient, avant de se retrouver, comme tous ceux qui étaient resté jusqu’à la fin pour la dernière danse.

C’était une musique lente et douce, un peu comme la première sur laquelle ils avaient partagé une danse. Rory regarda la fleur qu’elle avait au poignet, cette dernière commençait déjà à se faner, inévitablement elle était le symbole de la fin de ce joli moment. La jeune fille était très heureuse de cette soirée, ses pieds la faisaient terriblement souffrir, mais cette dernière danse lui faisait oublier tout les petits problèmes.

Toues les bonnes choses ont une fin, et celle-ci trouvait la sienne avec les dernières notes de la mélodie qui venaient de retentir dans la Grande Salle, qui commença aussitôt à se vider doucement mais surement des tous ses occupants. Siegfried ramena Rory à la Tour des Aigles. La sorcière le remercia encore une énième fois de l’avoir invité, et surtout pour la soirée. Puis ils se séparèrent, chacun reprenant sa petite vie, peut-être n‘allaient-ils plus jamais se retrouver ainsi, mais Rory n‘oublierait pas ce bal de Noël, qui était le plus beau qu‘elle est passé.


[ 830 mots]

[Terminé pour Rory]
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministère

Parchemins : 311
Âge : 27 ans
Actuellement : Employé administratif au MagenMagot


MessageSujet: Re: Bal de Noël 1999   Ven 19 Mar - 19:10

Tyler savait bien qu’il était plus en train de donner des conseils sans vraiment être objectifs, mais bon, c’était toujours ça qui pouvait aider la blondinette à savoir quoi faire pour son couple. Elle ne devait pas faire l’autruche mais affronter les choses en face avec Erwan. Il connaissait quand même la jeune femme et savait qu’elle avait beaucoup changé, seulement tenir tête à son petit ami, ça n’était peut-être pas encore la chose qu’elle parviendrait à faire. Fallait quand même le reconnaître, Erwan parviendrait à lui retourner la tête sans problème, sortant des excuses les plus improbables, ou alors jouant la sincérité mais BB ne le croirait pas. Autant dire que le roumain était tranquille avec la jeune femme, il pourrait faire ce qu’il veut, mais il ne faut jamais sous estimer une femme, surtout une femme en colère… Bref, BB le remercia, ces conseils porteraient peut-être leur fruit, ou en tout cas, elle les avait entendus.

Tyler perçu un sourire quand il la complimenta, finalement, il avait peut-être réussi à la toucher et à lui faire comprendre ce qu’il pensait d’elle. Ainsi, elle aurait un peu plus confiance en elle, et de cette manière, elle pourrait envoyer Erwan sur les roses… Comment ça il rêvait ? Mais non, il avait bon espoir que la poufsouffle ait un éclair de génie et se rende compte qu’elle n’était pas avec le bon garçon. Tyl’ serait bien sur présent pour lui remonter le moral, mais ne voyait pas la une façon de tenter sa chance. C’était une amie, c’est tout, les filles, il ne se voyait pas en couple maintenant… Un jour peut-être mais pas maintenant voila tout. Elle lui fit alors un compliment, ainsi Tyler était un gentleman, c’était agréable à entendre, lui qui faisait toujours attention à ce qu’il faisait, ce qu’il disait, ça portait leur fruit finalement, et si son amie le voyait, les autres élèves de Poudlard aussi alors.

« Un gentleman n’est rien si il n’a pas une charmante cavalière pour l’accompagner. Merci encore d’être là ce soir. »

Un dernier baiser sur son front, et ils sortirent de la piste de danse pour boire un verre, histoire de se rafraichir un peu. Il servit un jus d’orange pour sa cavalière et il prit un jus multi fruit pour lui. La blondinette annonça qu’elle voulait changer un peu le style de la soirée. Sortir du coté danse et romantique pour passer à quelque chose d’un peu plus vivant et mouvementé. Tyler eut à peine le temps de terminer son verre et de le reposer sur le buffet que la jeune femme le recula avant de lui toucher l’épaule et de lui annoncer qu’une partie de chat commençait. Flânant vers la sortie, Tyler lui laissa une petite marge avant de filer l’air de rien vers la porte qu’elle venait de franchir. Une fois hors de la salle, il lui lança sans crier trop fort non plus :

« Attends que je t’attrape ! Tu vas voir c’est qui le chat ! »

Elle avait eu une très bonne idée, Tyler avait envie de se défouler un peu, et quoi de mieux que jouer à s’attraper mutuellement dans le parc. En plus, le soleil disparaissait peu à peu, laissant la nuit devant eux.

[Terminé pour Tyler]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Ministère

Parchemins : 1174
Âge : 26 ans [16 Avril 1985]
Actuellement : Assistante Ministre de la Magie du Liechtenstein


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: Bal de Noël 1999   Ven 19 Mar - 19:40

La sorcière adressa un sourire rayonnant à son jeune ami, les boucles d’oreilles brillant à la lueur des bougies et chandelles allumées pour l’occasion. Tout était plus que parfait ce soir là. Vraiment… Marie avait le sentiment qu’elle passait certainement la plus belle soirée qu’elle n’ait jamais passé ! Evidemment, elle avait déjà passé d’excellentes soirées (surtout en compagnie de Joseph, son aîné !) mais ce n’était pas comparable avec ce bal, en compagnie de son cher et tendre Tobias… Marie frétillait sur place, mais montrer ses sentiments en public, comme elle venait de le faire sous le coup de l’émotion n’était pas dans ses habitudes. Et pourtant, il lui en coûtait énormément de rester à une distance respectable de son Prince Charmant…

Le compliment que formula ce dernier à l’intention de la sorcière la fit rosir de plaisir. Esquissant cette fois ci un petit sourire gêné, elle ne pu que prendre le compliment avec joie et bonne humeur. Tobias savait de toute évidence fort bien s’y prendre avec la damoiselle… Il fallait avouer qu’il avait l’art et la manière de plaire. Et c’était typiquement le genre de choses qui plaisaient à la blondinette… l’attention, la galanterie, les flatteries… Bref, Tobias avait trouvé une fille capable de prendre chacun de ses compliments à la lettre sans jamais rechigner !

Tobias lui demanda ensuite si elle voulait retourner danser, ce à quoi elle répondit d’un signe négatif. Pas pour l’instant… Elle voulait parler un peu avec lui, et danser à nouveau quand ce serait un slow ou une valse (l’idéal étant, pour elle, de faire les deux !). Ils s’assirent donc à l’écart de la foule, avec de quoi manger et boire (ben oui, faut bien s’alimenter aussi !) et Marie questionna son bien aimé, au sujet des fameuses fêtes de Noël :

« Tu fêtes Noël chez toi d’habitude ? »

Ben oui, tout le monde ne le fêtait pas forcément, elle le savait bien… Et si elle, elle l’avait toujours fêter (religieusement, cela s’entend), elle savait que ce n’était pas le cas de toutes les familles (bien qu’elle désapprouve totalement… La naissance du Christ !). Ce soir, d’ailleurs, avant de s’endormir, il lui faudrait chanter un chant de Noël, et si cela s’avérait être impossible, elle se contenterait d’une prière silencieuse… Comme tous les soirs, bien que là il s’agisse d’une occasion particulière…

Puis, un slow arriva et elle n’eut pas besoin de réclamer une danse, Tobias qui était attentif l’avait déjà invitée à rejoindre la piste (ce n’était pas comme si elle avait sursauté et que son regard s’était remis à briller dès que la musique avait changé non plus, hein ? –paaf-). Ils évoluèrent avec plus ou moins de grâce sur la piste (l’essentiel étant qu’ils étaient heureux –Marie en tout cas l’était -). Puis, quand la musique prit fin, la blonde demoiselle leva ses prunelles azur sur son cavalier :

« On rentre ? Je voudrais t’offrir ton cadeau et puis… je ne suis pas celle qui doit rester en toute fin pour surveiller le bal… »

Puis, approchant son visage de son petit ami, elle ajouta dans un murmure, ses lèvres à quelques centimètres de celles de son partenaire :

« En plus, j’aimerais être seule avec toi… »

Elle avait envie de le prendre dans ses bras, de l’embrasser et qu’il la câline aussi ! Mais bon, devant tout le monde, là, comme ça… Ca ne se faisait pas ! Elle adressa un sourire joyeux à Tobias et, ensemble, ils quittèrent la salle de bal…
[TERMINE POUR MARIE]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Bal de Noël 1999   Sam 20 Mar - 10:11

    Maureen était ravis d'entendre de la bouche de son amie qu'elle ne l'avait pas forcé, parce qu'au fond du coeur de la petite blonde, elle était persuadée de l'avoir forcée à quelque chose. Alors c'était d'un soulagement de pouvoir attendre cela ! La demoiselle esquissa encore un sourire, à la fin de la soirée, elle allait finir toutes ridées. Quoique, le visage de Maureen souriait tellement souvent qu'il avait l'habitude. Peut être que lorsqu'elle serait plus vieille, on verrait trop ses rides. Ah ! Fallait peut être qu'elle arrête de sourire ? mais comment ? Quand elle était heureuse comme maintenant, c'était impossible de ne pas sourire comme une débile ! Enfin débile... Maureen n'avait pas non plus l'air d'une débile, c'était juste que lorsqu'elle souriait, cela se voyait comme le nez au milieu de la figure qu'elle était naïve. La jeune anglaise finit par répondre : « Tu me rassures ! Vraiment. Je suis vraiment bête de penser des choses pareil ! » Maureen n'était jamais assez sur d'elle, mais y remédier était plus que difficile. Même si elle avait confiance que son amie l'aidait beaucoup à remonter la pente. Sa simple présence lui faisait énormément plaisir. Il ne fallait donc pas gâcher la fête en posant de tel question.

    Pourtant, dans sa tête, l'idée d'un petit passage nocturne à la bibliothèque pour faire plaisir à son amie, et rester un peu plus avec elle était plus qu'excellente. Surtout que Frédérique n'hésita pas à accepter ! C'était vraiment la plus belle soirée de sa vie, qui plus est, son coeur s'emballa de nouveau. Battant la chamade, suivant le rythme de la musique entraînante de la fête. Maureen pencha énergiquement la tête en rétorquant d'une voix toujours aussi enjoué, elle ne perdait pas le sourire : « Ça sera super amusant, je n'ai jamais... tenter d'enfreindre les lois de l'école, et aller dans la bibliothèque la nuit risque d'être super pour une fin de soirée... J'imagine déjà ce qu'on pourrait y trouver... ! Mais je suis persuadée que tu sais déjà plus de chose que moi sur la... réserve ! » Tout sourire, Maureen hocha de nouveau la tête lorsque son amie parla d'aller chez Natacha.

    Il fallait avoué que... notre jeune Pouffy ne la connaissait pas. Son nom lui disait quelque chose, mais sûrement par l'intermédiaire de l'hibou bavard. Sinon, elle ne se souvenait pas de son visage. Mais si Fred allait dormir chez elle, c'est qu'elles étaient meilleures amies ou quelque chose dans le genre. Certes, Maureen ne niait pas qu'elle était un peu jalouse, mais jamais elle n'irait privée une amie d'une autre. Elle était loin d'être comme ça. Et puis, elle était déjà très contente de bien s'entendre avec Frédérique. Et que surtout... Son amie lui ait proposé de faire ça l'année prochaine ! C'est qu'elles auraient des vacances pour elle deux.

    Par contre, elle ressentit une pointe de tristesse lorsque Frédérique lui avait dit rester avec sa mère, parce qu'il était important de rester auprès des êtres chers tant qu'il en était... encore temps ? Oui, Maureen était au courant que Frédérique avait perdu ses parents. La petite blonde devint tout à coup muette, elle ne savait vraiment pas quoi dire. Mais elle hocha tout de même la tête en guise de réponse. La conversation était rentrée sur un terrain miné, il fallait à tout prit détourner ça. Sa vie scolaire n'était pas un désastre, mais on ne pouvait pas dire que les gens avaient envi de lui parler.

    Mais en parler ? Non, ça lui avait pourris toute son année précédente. Enfermé, à sourire à quiconque la voyait, à se cacher quand elle voulait se renfermée. Ah, c'était presque du passé ! Cette année, elle était parvenue à faire un bout de chemin, et tout ça grâce à la compagnie de Fred, alors si il fallait discuter de ce sujet, c'était un autre jour. Pourquoi avait-elle laissé échappé cette information ? Surtout que ceux qui l'agaçait, et qui n'hésitait pas à se moquer, d'elle, c'était souvent des serpentards. Et si Frédérique hurlait sur toutes les personnes de la salle commune ? Non, elle ne la voyait pas faire ça. Pas du tout.

    « Non ce n'est rien ! C'est sûrement de ma faute ! Je ne fais jamais attention à ce que je fais, et la plupart de mes actes, se sont des bêtises. Alors, je peux comprendre ! Hm. » Elle avait bu rapidement son verre avant de prendre la main de Frédérique et de l'entraîner sur la piste qui était bondée. Comme ça, si Frédérique se sentait gênée bah... avec la foule, on les remarquerait pas. Et bientôt, Maureen comptait bien aller à la bibliothèque. Pas à la fin de soirée, quand le bal serait terminé... Parce que tout le monde monterait en même temps, et cela risquait d'être extrêmement difficile de feinté. « Puisque tu n'es pas super à l'aise, on pourra y aller dans une heure et demi environ. Ça te dit ? avant que tout le monde monte dans leur dortoir, ça sera plus facile de ne pas se faire chopper. » La petite blonde lui adressa un petit clin d'oeil malicieux.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Bal de Noël 1999   Sam 20 Mar - 13:51

Il était clair qu'ils seraient capable d'inventer n'importe quoi pour les inventer. Le hic en faite, dans tout ça, c'était que la plupart des choses qui étaient dite le concernant n'était pas toujours fausses. Et il savait qu'il n'avait pas vraiment le caractère le plus facile du monde. Mais il aimait être comme ça et de toute façon, ce n'était pas non plus comme s'il avait vraiment le choix n'est-ce pas ? Vincent n'avait jamais été un garçon simple, et si Fredericke avait malgré tout réussi à trouver du bon en lui, il était clair qu'elle ne parvenait pas toujours à le comprendre. En même temps, avec un garçon comme lui, c'était évident que ça ne devait pas être facile tous les jours. Mais il n'y pouvait, en soit, rien en faite. Il était comme ça, et il aurait beau tout faire pour changer, ça ne ferait rien. Chasser donc le naturel et oui, il revient au galop. « Oh non, rien, absolument rien de mal, mais tu connais les gens, ils pourraient croire que je t'ai retourné le cerveau, que je t'ai fait un lavage de cerveau et que tu n'es pas avec moi selon ta propre volonté. ». Et oui, Vincent était très fort hein ! Etre capable de faire tout ça franchement, il était doué hein ouais ! Ridicule ? Ahaha, tout le monde sait qu'il est le mal absolu non ?

Encore heureux qu'elle refuserait de danser avec Sallers tiens. Parce que là, ça aurait été le coup idéal pour qu'il lui fasse la tête et qu'il rentre dans sa maison ! Oui oui ! Non mais quoi ? Il détestait Adrien, alors bon, elle n'avait pas à danser avec lui ! Oui d'accord, son jugement était irrationnel puisqu'il était basé sur une jalousie maladive, mais bon, il était comme ça, c'était comme ça que Fredericke avait doucement appris à l'aimer alors non, il n'allait de un, pas changer, et de deux, pas la laisser danser avec lui hein ! « Ouais voilà, ne danse pas avec lui parce que bon, ça n'en vaut pas le coup hein ! Pis je suis sûr qu'il danse comme un pied ». Oui Vincent, et c'est pour ça qu'il est dans Sterne et qu'il dirige la troupe oui oui, tout à fait ouais. Enfin bon, de toute façon, il était clair que le jeune Fayr ne pourrait jamais faire le moindre compliment à Adrien Sallers hein, qu'on se le tienne pour dit. « Et puis bon, ça sert à rien de danser non ? ». Oui parce qu'en faite, il n'y avait pas vraiment envie de danser lui même.

C'est alors qu'il remarqua un petit détail fort intéressant. La couleur de la robe de sa chérie. Et oui, mine de rien, il n'avait même pas calculé qu'elle était en vert ! Pour dire à quel point il pouvait être minable par moment n'empêche ! En tout cas et bien, qu'elle soit en vert, c'était une marque d'amour aussi ! Même si aux yeux de beaucoup, ça pouvait très bien ne rien être, il ne fallait pas oublier que les couleurs préférés de Fred, c'était le rouge et le noir. Le vert, c'était sa couleur préféré à lui ! Donc vous comprenez un peu ? « Oh faite, très joli la robe. Je vois qu'en plus tu as mis du vert, ça te va très bien au teint ma puce ». Et oui, parce qu'en plus, le vert, c'était la couleur qu'elle détestait le plus alors oui, voilà, elle avait fait de gros effort ! « Tu es adorable ».

Dormir dans la salle sur demande ? Après tout pourquoi pas, et puis bon, ce n'était pas non plus comme s'ils n'avaient jamais dormi ensemble de toute façon. Quoi que là, les choses étaient plutôt différentes, puisqu'il ne la voyait plus du tout de la même manière et de ce fait, ça aurait alors pu changer bien des choses. Enfin bon, il n'allait, de toute évidence, pas lui dire non. Il se pencha, déposa un doux baiser sur son front et lui sourit doucement « Et bien d'accord. Dormons ensemble cette nuit chérie ».

Une danse... Au final, il devait bien dire qu'elle l'avait bien eu hein. Mais bon, bien sûr qu'il ne pouvait pas dire non. Enfin bon, quand elle aurait l'occasion de voir à quel point il pouvait être nul dans la danse, elle changerait tout simplement d'avis tiens ! Et puis bon, ce n'était après tout pas ça qui risquait de le tuer. Il la suivit donc sur la piste, la serrant contre lui, posant son front sur le sien. Souriant lorsqu'elle lui dit qu'elle l'aimait. Se penchant à son tour vers son oreille, il lui murmura à son tour « Je t'aime aussi ».
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Bal de Noël 1999   Dim 21 Mar - 19:24

    La jolie lionne sourit à ce que dit Vincent sur le lavage de cerveau et se serra un peu contre son petit ami, malicieuse. « Si tu pouvais faire une telle chose, je suis sûre que tu t’arrangerais pour que je ne parle plus à Adrien et aux autres. » Bah quoi ? Il ne prétendrait sûrement pas que c’était faux ! Toutefois, elle ne disait pas non plus que ça la dérangeait. En fait, elle aimait bien que Vincent soit un peu jaloux, elle trouvait ça tellement… mignon. C’était sa façon à lui de lui montrer qu’il l’aimait, c’était un peu maladroit mais ça faisait plaisir à Fredericke. Puis, si ça l’avait ennuyée, elle ne serait pas tombée amoureuse de lui vu qu’il avait toujours été ainsi d’aussi loin qu’elle s’en souvienne.

    « Mais oui Vince’, mais oui… » Dit-elle, toujours amusée, un sourire un peu ironique étirant le coin de ses lèvres tandis que ses yeux étaient plein de tendresse. Elle lui passait toujours tout, de ce côté-là, ses amis avaient raison, elle était vraiment trop faible avec Vincent. Mais il l’était aussi avec elle alors c’était de bonne guerre. Puis bon, ils n’étaient pas là pour déblatérer sur Adrien alors elle préférait ne pas en parler et un point c’est tout. Le Poufsouffle était un sujet de dispute et ce soir elle n’y tenait pas plus que ça, les disputes n’avaient pas lieu d’être lors des fêtes de noël. Ce n’est pas pour rien qu’on parlait de trêve à cette occasion n’est-ce pas ?

    Vincent devait s’être souvenu qu’on était à un bal et qu’elle était sa cavalière (et pas juste la potiche) parce qu’il remarqua enfin sa robe ce qui fit rosir de plaisir la petite Fred (moins cynique que son auteur). Elle était de nouveau toute guillerette, heureuse qu’il ait remarqué ses efforts, tout simplement. Pas que mettre une robe qui ne soit pas à ses couleurs soit très difficile en soit mais c’était tout de même une petite attention et dans ces cas là on aimait toujours qu’elles fussent appréciées, pas vrai ? « Je voulais que tu me trouves belle ce soir. » répondit-elle seulement, le regard maintenant pétillant.

    Ensuite, lorsqu’il lui dit qu’ils allaient dormir ensemble, elle se retint de sautiller sur place et de taper dans ses mains comme elle le faisait quand elle était excitée parce qu’avec ses chaussures et sa robe de soirée ça ne le faisait pas trop. Elle se contenta de joindre les deux mains, un grand sourire niais aux lèvres « Hiii merci mon cœur ! » Et non, elle ne lui sauta pas non plus au cou. Comme Marie, Fredericke avait été élevé trop strictement pour s’adonner à ce genre de choses lors d’un bal. Sauf qu’elle, le reste du temps, dans la grande salle au petit déjeuner par exemple, ça ne la dérangeait pas plus que ça.

    Ils dansèrent ensuite et Vincent répondit à sa déclaration. Elle l’embrassa tendrement tandis que la musique marquait ses dernières notes. Elle glissa alors sa main jusqu’à celle de Vincent. « Viens Vince’, on va profiter de la première vague de départ pour se défiler sans que les préfets nous remarque ! » Et elle entraîna son petit ami jusqu’à la sortie joyeusement en riant, satisfaite de ce bal qui s’était passé exactement comme elle le voulait. Bien entendu, il n’était pas encore très tard, il restait encore deux heures avant minuit, mais peu importait pour Fredericke puisque tout ce qui comptait pour elle c’était d’être avec celui qu’elle préférait au monde.


{Terminé}
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Commerce

Parchemins : 292
Âge : 26 ans [7 avril 1985]
Actuellement : Gérant et propriétaire du Black & Red


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Bal de Noël 1999   Dim 21 Mar - 19:28

    A la question de sa bien aimée, Tobias répondit par l’affirmatif « Oui, on fête noël avec mes parents, les deux premières années, je rentrais pour le faire avec eux mais depuis l’année dernière je ne rentre que le 25 chez moi pour assister au bal. » Même si c’était plus le côté cavalière que le côté bal mondain qui l’intéressait. Seulement se montrer était aussi très important et donc il se devait d’être là s’il voulait se faire un nom dans le monde de la magie. En effet, Toby était très ambitieux et il ne comptait pas rester seulement le ptit gars mignon. En fait, il comptait bien montrer que même un fils de moldu peut être puissant dans cet univers, en étant de plus passé dans la maison des Serpentards. Il ne savait pas encore exactement vers quelle carrière il se dirigerait mais il verrait ça plus tard l’année prochaine quand on lui poserait la question par exemple.

    Son esprit flânait un peu pendant le slow quand, ensuite, Marie lui demanda de rentrer ce qui ne le dérangeait pas. Il avait suffisamment prouvé qu’ils étaient le meilleur couple. Et puis, voir ses amies flirter dans tous les coins commençait à lui filer la nausée. Est-ce qu’ils se conduisaient ainsi eux ? Tss…

    « Bien sûr ma belle princesse, rentrons. De toute façon, nous nous sommes assez montrés. » Dit-il en lui souriant et en passant un bras autour des épaules de la jolie blonde et en se dirigeant vers la sortie. Comme elle ajoutait qu’elle voulait être seule avec lui, il répondit à son murmure par un autre « S’il n’y a que ça pour te faire plaisir ma chérie, tu m’auras pour toi seule. » L’inverse serait vrai aussi mais malgré un côté très gentlemen et très plaisant pour toutes les filles fleur bleu, Tobias était un peu plus froid que sa petite amie. Cela ne l’empêcherait pas de répondre au moindre désir de sa douce jusqu’à ce que tous les autres serpentards soient rentrés eux aussi.


[Terminé]



Difficile d'appeler au secours quand tant de drames nous oppressent
Et les larmes nouées de stress étouffent un peu plus les cris d'amour...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Bal de Noël 1999   Dim 21 Mar - 20:17

Rory-Siegfried

Siegfried regagnait sa salle commune alors que tous les élèves s’étaient dispersés une fois l’orchestre arrêté. Tout s’était passé pour le mieux, Rory avait su lui rendre cette soirée suffisamment agréable pour que tout se passe bien, et en fait, tout en marchant dans les couloirs obscurs, il se questionnait sur sa propre attitude lors de cette soirée. Rory était un peu le reflet de ce qu’il aurait pu être si le destin ne l’avait pas enchainé à l’épuisant passé qu’il portait en lui. Longtemps il avait pensé que tous les enfants qui avaient passé leurs premières années chez les moldus étaient contraints à vivre une vie morose comme la sienne. Mais Rory n’était pas morose. Elle avait juste la nostalgie se son amie éloignée, mais elle était parfaitement heureuse.
Il croisa un autre serpentard qui bavarda ave lui avant d’arriver à la salle commune.

-Je t’ai vu passer la soirée avec Rory, tu ne fais jamais rien comme on s’y attend pour le bal toi, lui dit il.
-Pour une fois j’aurais préféré que tout se passe comme… Comme tout le monde l’avait prévu, lui répondit Siegfried.
-Pourquoi ? Rory n’est pas une cavalière à la hauteur ?
-Si si bien sur si… Ca n’est pas vraiment le problème…
-Tiens, d’ailleurs, j’ai eu l’impression qu’elle avait quitté la piste de danse avec l’air plutôt heureuse, tu ne l’as pas choyé pour mieux la briser ? En fait, en te voyant arrivé avec elle j’ai tout de suite cru que tu avais seulement choisi cette petite mignonne pour t’amuser avec elle et puis la dévorer… Comme… Une mante religieuse qui dévore le male après avoir…
-Oui oui oui, merci, pas la peine de m’imposer cette image, merci… en fait, c’était bien mon idée au départ.
-Ah bon ?! Et… Qu’est ce qui t’a retenu ?
-Les mantes religieuses ne mangent pas le male quand elles sont rassasiées en fait
.

En arrivant dans la salle commune, les deux jeunes hommes péchèrent des sucreries dans un grand pot qui avait été déposé en libre service. Et puis le camarade de Siegfried lui lança un regard interrogateur. Visiblement, la dernière phrase de Siegfried l’avait laissé perplexe.
Tout en marchant, le jeune serpentard réfléchit à ce qui l’avait retenu. Rory était innocente et sans prétention. Elle avait su passer du monde des moldus à celui des sorciers et rester innocente encore. Elle avait cette manière attendrissante de regretter l’absence de son amie alors que lui-même avait un mal fou à manifester de l’affection pour ses amis.
Siegfried avala la chocogrenouille qu’il avait enfourné, et puis lança à son camarade :

-Je crois que j’ai admiré le fait qu’elle soit… Exactement tout ce que je ne suis pas.

Et puis regagnant son dortoir, il eut une pensée pour Heaven. La perte était consommée finalement. Peut être aurait il du aller contre le courant et l’inviter tant bien que mal à aller avec lui à ce bal ? Mais non, en invitant Rory, il avait définitivement entériné leur séparation, et sans vraiment l’approuver, il accepta mentalement ce nouvel état des choses.

Fini pour Siegfried aussi
[515]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bal de Noël 1999   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bal de Noël 1999
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 9 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le 20 juin... Remember Cosmos 1999...
» Dératisation express [Pv Mégane] 1999-2000
» Filière Générale - Année 1999/2000
» Floqui x caniche noir 10 ans ADOPTE
» Flash! Flash! Dissolution du Conseil Electoral Provisoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 9-
Sauter vers: