AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Et si on se faisait un défilé ? [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Et si on se faisait un défilé ? [PV]   Ven 2 Avr - 8:35

Fredericke réfléchit à ce que disait sa meilleure amie, ce n’était pas une mauvaise idée d’essayer de se confier pour que Vincent le fasse à son tour mais dans l’absolu, depuis quatre ans qu’ils se connaissaient, elle s’était souvent confiée à lui et elle n’en avait pas appris beaucoup plus. Enfin, avec le temps, elle avait bien fini par comprendre que le fond du problème chez son actuel petit ami et anciennement meilleur ami c’était que le jeune homme était depuis toujours malheureux chez ses parents, qui, à l’évidence, ne l’aimaient pas. Mais pour la cicatrice qu’il avait dans le dos et qui avait failli le tuer en première année, mystère et boule de gomme, il n’avait jamais lâché un mot. Un jour au cours d’une discussion, elle avait vaguement deviné qu’il en avait parlé à Marie et elle avait failli en crever de jalousie, mais il avait sûrement une bonne raison de ne pas lui en parler. En fait, peut-être qu’il n’y pensait même pas, peut-être qu’un jour elle devrait lui poser la question en lui précisant qu’il n’était pas obligé de répondre. Oui, pourquoi pas ! Enfin, ce serait comme rompre la promesse qu’elle s’était faites à elle-même à l’époque du drame mais elle se sentait un peu lésée, lui savait tout d’elle après tout.

« Ce n’est pas pareil. Moi mon problème, si je le dis à Vincent, il voudra le régler. Alors que moi je ne veux pas régler ses problèmes, je veux seulement les connaître. Enfin, tu me diras, on ne joue pas au même niveau. Même en additionnant tous mes soucis, je ne dois pas avoir souffert un dixième de ce que Vincent a enduré dans sa vie. » Et ça la rendait triste d’y penser, d’ailleurs on pouvait lire ce sentiment affreux d’impuissance dans ses prunelles azurs. Elle se faisait sincèrement du souci pour son petit ami. Elle l’aimait de tout son cœur et elle voulait son bien-être mais ça restait plus difficile à atteindre sans connaître les détails. Bien sûr, elle l’entourait de son amour, de sa tendresse en permanence depuis qu’il la connaissait. Elle n’avait jamais cessé d’être sa joyeuse petite Fred’, même quand il lui avait brisé le cœur l’année précédente. Elle l’avait emmené dans sa famille à elle, fait tout ce qui était en son pouvoir, et elle supposait que maintenant il allait mieux. Mais il y avait peut-être encore des choses à faire, elle n’en savait rien, et elle ne pouvait pas le savoir dans cette situation !

« Laisse tomber Ely’, je t’expliquerais quand tu seras plus grande. » Répliqua-t-elle en souriant avant de poursuivre « Et te stresse pas comme ça. Que veux-tu qu’on fasse ici à Poudlard de toute façon ? Et puis Vincent est trop immature pour le moment. Néanmoins, il ne me reste plus que deux ans avant mon mariage avec Franz, ça sert à rien de jouer à l’autruche, que ce soit avec Vince’ ou Franz, dans deux ans ce sera une affaire réglée dans mon cas. » Et elle préférait nettement que ce soit avec Vincent que ça se règle bien entendu, mais ils avaient encore largement le temps de voir venir et que son petit ami mûrisse, puis qu’elle soit prête aussi, parce qu’elle se la jouait brave mais en réalité, elle n’en menait pas si large que ça quand elle y songeait sérieusement.

« Le muscle prend plus de place que la graisse ma puce, et là je dis pas que tu as trop de graisse, juste que tu n’es pas assez musclée, même pour la danse. » Elle montra ses propres abdos et les tapota avant de loucher sur ceux de son amie. Bon, Fredericke était aussi plus grande de plusieurs centimètres mais bon… « Et pour la robe t’en fais pas, c’est pas celle que j’ai prévu de mettre pour le bal. Mais elle est troooop sexy tu trouves pas ? J’adore ! » Fredericke aimait bien ce genre de vêtements un peu provoquant, mais elle aimait surtout le fait que ça lui donne plus de poitrine vu qu’elle complexait vachement d’en avoir moins que les autres filles Maiden. Après, c’était clair que faire baver les mecs de Poudlard était un très mauvais plan, elle en avait parfaitement conscience.

« J’espère qu’il y aura plein d’orages l’été prochain ! » Dit Fredericke en riant. Elle avait une peur panique des orages mais depuis que Vincent vivait chez elle, elle dormait avec lui les nuits d’orage, sa peluche lapin entre eux (ou pas, mais la peluche suivait en tout cas). Quand elle était dans ses bras, elle n’avait plus peur de rien.

« Ouaip, on verra ça, va bien falloir s’occuper de toute façon puis pour l’anniversaire, faut déjà que je vois ce que souhaite Vincent. Il préfère peut-être qu’on fasse comme d’habitude. » Il faudrait qu’elle pense à lui poser la question !

{816}


Dernière édition par Fredericke Maiden le Dim 4 Avr - 8:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 1067
Âge : 25 ans [10 mai]
Actuellement : Adulte


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Lilly

MessageSujet: Re: Et si on se faisait un défilé ? [PV]   Sam 3 Avr - 12:41

Il fallait quand même reconnaître que Vincent n’était pas quelqu’un de très bavard, il ne devait pas se confier facilement, et Fredericke avait quand même un avantage aux yeux d’Elyna, c’est que avant de sortir ensemble, ils étaient les meilleurs amis qui soient. Dans un sens, cette position d’amitié avant l’amour, c’est quand même un petit plus qui pouvait faire pencher la balance en faveur de Fred, dans la mesure où parfois, on aime garder un coté secret qu’on partage seulement avec ses amis, pour pas embêter son compagnon avec ses problèmes, hors la, Fredericke était l’amie et la compagne, donc pas d’excuse pour le serpentard. Bon d’accord, pour Vincent, ça ne serait pas une véritable raison de se confier soudainement, mais avec la détermination de la griffonne, ça ne devait pas être un problème de le persuader de se lâcher un peu plus. Tout en écoutant son amie, elle cherchait un moyen de les aider, parce que ce n’était jamais évident de proposer des idées alors qu’on n’était pas dans le couple même, et puis niveau couple, ce n’était pas le plus simple non plus celui de Fred’ et Vince’. La rouge et or annonça qu’elle ne voulait pas régler les problèmes de Vincent, simplement les connaître, et c’était d’ailleurs tout à fait normal, comment comprendre son compagnon si on ne sait même pas ce qui le travaille... d’ailleurs, maintenant qu’elle y pensait, elle se confiait beaucoup à Seth, mais la réciproque n’était pas forcément vrai… sujet à réfléchir en faite… mais la, on parlait de Vincent, pas de Seth.

« Et tu as déjà essayé de lui faire comprendre que tu voulais en savoir un peu plus à son sujet ? Après tout, comment tu peux l’aider quand il ne va pas bien si tu ne sais même pas ce qui le tracasse… Tu le coince dans un coin, et tu le forces à t’expliquer, ou alors une grève de bisous tant qu’il ne te dit rien… des fois le chantage, il n’y a que ça qui marche vraiment… »

Bon après, il fallait si ça allait vraiment gêner Vincent ou non, parce que faire du chantage sur un truc qui le touche moyennement, ça ne ferait pas vraiment l’effet voulu. Voyant son amie attristée par la situation, Elyna ne voulut pas trop insister sur le sujet, parce qu’il fallait reconnaître que Fredericke avait fait beaucoup pour Vincent, d’ailleurs Elyna n’avait pas toujours compris pourquoi, mais le cœur à ses raisons que la raison ignore comme dirait le proverbe. Maintenant, c’est Fred qui avait les cartes en main, elle pouvait faire ce qu’elle voulait, Vincent restait Vincent, et tant qu’il ne retirait pas le cran de sécurité qu’il avait en lui, bah son amie ne serait pas pleinement heureuse dans son couple. D’ailleurs, faudrait que Ely pense à en parler avec Seth, qui sait, il en sait peut-être plus, et pourrait donner des informations importes que l’aiglonne pourrait répéter à sa meilleure amie.

Si il y avait une phrase qu’Elyna n’aimait pas entendre, et elle ne devait pas être la seule si vous voulez mon avis, c’était bien ‘Je t’expliquerais quand tu seras plus grande’. Elle était déjà grande non ? Bon pas vraiment en faite, mais c’est quand le bon âge pour arrêter d’entendre cette stupide phrase ? Jetant donc un regard noir à la blondinette, Elyna croisa les bras et fit semblant de bouder, genre calimero, mais sans sa coquille… Ceux à quoi elle continua quand même d’écouter les soucis de mariage de son amie, parce que ça réglerais en même temps le souci de la chose avec Franz ou Vincent. Et même pas besoin de faire un dessin pour savoir avec qui Fredericke voulait faire ça.


« Deux ans, mais c’est super court ! Moi je pense que tu devrais faire ça quand tu seras prête, c’est tout… et me dit pas que tu es prête déjà maintenant, ou je te lance cette chaussure ! »

La chaussure à talon dans la main, Elyna était très menaçante, sauf qu’elle avait un grand sourire, de toute évidence la bouderie était terminée et la bonne humeur avait retrouvé sa place sur le visage de la jolie brune. Vint alors l’explication du muscle, évidemment, Elyna ne l’avait pas compris comme ça, et en voyant les abdos de son amie, elle reconnut alors qu’elle était loin d’avoir ce qu’il fallait… Bon elle venait juste de commencer aussi, et puis, avec le Quidditch et la danse cette année, le corps de la fillette devrait vite changer. Au pire, elle irait faire du sport avec le préfet de sa maison, il parait qu’il court tout les matins dans le parc, ça ferait un petit échauffement en même temps et ça développerait ses muscles discrets. Quand à la robe, Elyna fut ravie de savoir que ce n’était pas celle qui était prévue pour le bal de Noel, Vincent en serait mort d’un arrêt cardiaque en voyant sa petite amie descendre les escaliers dans cette tenue. Bon d’accord, il fallait reconnaître qu’elle était très jolie, mais pas pour Poudlard quoi.

« C’est vrai qu’elle est trèèèèèès sexy ! Bien que je ne sois pas fan de ce genre de robe, mais bon, quand c’est beau, il faut le dire. Un jour qui sait, j’en mettrais peut-être une pareille, peut-être pas rouge quand même, mais pourquoi pas… mais avant, je vais me muscler, j’ai lu quelque part que de bon abdos aidaient au maintien, comme pour tenir sur les pointes etc… Ce qui expliquerait pourquoi tu te tiens si bien, et moi non… »

Tout était une question d’abdos en faite, bon il fallait dire aussi que Fredericke avait eu une éducation derrière qui faisait qu’elle se tenait déjà bien droite en temps normal, alors que l’aiglonne se relâchait un peu par moment. Quand à la remarque sur les orages, et bien, Elyna n’était pas particulièrement trouillarde, et tant que la pluie était la nuit et que le soleil était présent la journée, elle ne demandait pas mieux. Après tout, la journée elle serait avec Seth, et la nuit, toute seule chez elle… En plus, elle aimait bien l’odeur de la pluie la nuit, alors ce n’est surement pas elle qui irait râler si il y avait des orages.

« J’en connais une qui va souvent être dans un autre lit que le sien si il y a des orages cet été… Blottie contre son ours taille géante, rien de tel que pour être rassurée n’est ce pas ? »

Elle lui fit un grand sourire, toujours en se regardant dans le miroir, la robe qu’elle avait choisie lui allait vraiment bien, mais Fred n’avait toujours pas donnée son avis… Prise dans ses pensées au niveau de l’organisation de l’anniversaire de son petit ami, elle s’était peut-être pas encore aperçue de la robe de sa voisine. Haussant donc les épaules, Elyna la laissait réfléchir à la meilleure idée qu’elle voulait pour l’occasion.

« Bah, tu verras avec Vincent, et tu nous tiens au courant d’accord ? »

[1173 Mots]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Et si on se faisait un défilé ? [PV]   Dim 4 Avr - 8:42

    Fredericke croisa les bras derrière la tête, l’air songeur. Elle connaissait Vincent presque par cœur, elle avait passé des heures à étudier le moindre de ses faits et gestes, mais si elle savait parfaitement comment il allait réagir à chaque fois bien avant qu’il ne le fasse (ce garçon était très prévisible), elle ignorait en revanche plusieurs choses sur les causes, sur ce qui l’avait fait devenir comme ça. Elle savait pour ses parents car elle avait été plusieurs fois chez lui (enfin, deux fois quoi) et elle avait pu voir combien ils étaient indifférent au sort de leur fils, combien ils ne l’aimaient pas. Et ça, Vincent lui en avait déjà un peu parlé, suite à quoi Fredericke l’avait invité à vivre avec elle et depuis il n’avait vu ses parents qu’une fois, ce qui ne devrait pas se reproduire normalement de si tôt. Bien sûr, elle aimait Vincent comme il était, elle ne souhaitait pas qu’il change (pour aussi chiant qu’elle puisse le trouver parfois), mais elle se disait que quand il était bébé, il devait être vraiment mignon, et quand il était tout petit aussi, et que c’était dommage que personne n’ait pu en profiter. Vincent était capable d’aimer à l’extrème, pour Fredericke (qui était un peu pareil de ce point de vu) c’était une grande qualité, trop méconnue par sa famille. Elle se souvenait combien ça l’avait mise en colère quand elle en avait discuté avec Oliver l’an passé. Non, la famille de Vincent n’était rien du tout, juste une bande d’imbécile, mais celui qui réussirait dans la vie, c’était Vince’… et ils s’en mordrait tous les doigts, foi de Maiden !

    « Pas de chantage, je n’aime pas ça. Ou alors quand c’est juste pour rire, mais là c’est un sujet très sérieux. Tu sais… tu n’étais pas encore là à l’époque mais… Vincent a failli en mourir. Ce jour là, j’ai cru que j’allais disparaître moi aussi. » C’était un souvenir douloureux et amer que de repenser à ce jour où Vincent s’était effondré avec une plaie béante dans le dos, sous la pluie, et que lorsqu’elle l’avait sauvé il lui avait dit qu’il aurait préféré mourir, que le monde était mieux sans lui. Elle avait tellement souffert à ce moment là… Heureusement, c’était derrière eux.

    Pour ce qui était de la perte de sa virginité, Fred’ hésita à répondre. Deux ans, ce n’était pas si court que ça. Enfin, Fredericke avait déjà deux ans de plus qu’Elyna à la base quoi. « Je ne suis pas prête… toutefois, je crois que c’est aussi parce que j’ai envie que ça se passe d’une certaine manière et que ça ne peut pas être le cas actuellement. » Dans la mesure où Vincent se la jouait à la Seth, c’était normal quoi. Fredericke avait envie que ce soit son petit ami qui prenne les devants, elle pouvait être très midinette quand elle s’y mettait.

    « Mais il faut bien que t’enfonces dans le crâne que je ne suis pas comme toi, je n’ai pas le choix. Franz n’aura aucun scrupule à me forcer à aller à l’autel puis à me violer avec le consentement de ma mère si je joue à la fille normale. Je ne suis pas normale, je suis l’héritière du duché Maiden et même en oubliant Franz, les vautours tournent autour de mon domaine avec le rêve de le voler. » Elle tapa alors du pied dans le mur, grimaçant sous le choc mais reprenant sa position initiale l’air de rien. « Mais je vais garder le domaine et garder Vincent, crois moi, je ne serais jamais comme ma mère. » Et elle porta la main à son bras, là où l’on voyait encore la légère cicatrice de la fois où elle l’avait brûlé au tisonnier l’été passé.

    Enfin, heureusement, Ely’ semblait avoir renoncé à ce que Fredericke lui explique les choses de la vie (en même temps, Fred’ n’était pas la mieux placer pour ça) et en plus elle avait cessé de bouder même si l’accès de rage contenu de Fred’ avait en soit un peu cassé l’ambiance. Mais Fred’ se tourna à nouveau vers son amie et lui sourit, rassurante. Puis, elle baissa les yeux sur sa robe, un petit sourire au coin des lèvres.

    « J’adore ce genre de robe moi, on est trop bien dedans en plus. Mais bon… » Avant de répondre à son amie sur le reste. « Ce n’est pas tellement les abdos, c’est que tu ne te tiens pas droite, du coup ton équilibre est trop instable pour tenir correctement sur tes pointes. Mais si tu te muscles, te tenir droite te paraîtra moins contraignant, c’est certain. » On sentait la pro, c’est un peu pour ça que Fred’ aurait bien aimer danser après Poudlard mais bon, il fallait mieux être raisonnable et renoncer. Vincent ne le supporterait pas.

    « Hummmm oui, j’adore être dans ses bras… » Dit-elle d’abord, rêveuse. « Mais tu connais ça non ? Encore que Seth ne montre pas un très grand instinct de protection. Tu vois moi mon côté fille ce doit être ça, j’aime me sentir protégée, et Vincent est parfait dans ce domaine. » Parce qu’il ne laisserait jamais personne faire du mal à Fred’, elle le savait. C’était pour ça qu’elle ne pouvait pas lui parler de ce qui se passait en ce moment et des brimades qu’elle subissait.

    « Ouai t’inquiète. » répondit-elle pour l’anniversaire avant de remarquer la robe « Celle-ci est pas mal, tu devrais la mettre pour le bal. » Enfin, elle était bien sur Elyna quoi, parce que Fred’ ne mettrait jamais une robe pareil, beurk ! Trop long !


{949}
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 1067
Âge : 25 ans [10 mai]
Actuellement : Adulte


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Lilly

MessageSujet: Re: Et si on se faisait un défilé ? [PV]   Dim 4 Avr - 23:52

Depuis le temps que Fredericke et Vincent se connaissaient, Elyna ne comprenait pas qu’il pouvait y avoir des zones d’ombre entre eux. Fred semblait être au courant de certaine chose, mais pas bien dans le détail, Elyna qui était curieuse et pas qu’un peu en plus, se demandait bien comment son amie pouvait tenir face à de tel mystère. En même temps, quand on est amoureux, on fait beaucoup d’effort pour l’autre, pour qu’il se confie de lui-même, sans le harceler de questions. Bon il y avait bien les crises de jalousie, mais ce n’était pas la même chose non plus. Elyna n’était pas au courant de tout, et heureusement d’ailleurs, parce qu’elle était curieuse oui, mais respecter aussi la vie des autres, fallait pas la lancer sur des pistes diverses, comme pour l’appâter et ne rien dire après, rien ne pouvait l’énerver d’avantage en faite. Néanmoins, Fredericke lui donnait des informations, et quand l’aiglonne demandait des explications, bien souvent elle les avait, elle ne posait peut-être pas les bonnes questions alors, histoire d’en savoir plus, mais chut ! Ely devait apprendre à se contenter de ce que les gens lui disaient et arrêter de creuser pour en savoir d’avantage. Surtout que la, c’était un peu la vie de Vincent qu’elle voulait savoir, et bon, ce n’était ni son petit copain et encore moins un ami proche, disons l’ami de son petit ami, et le petit ami de sa meilleure amie… Compliqué tout ça, mais on s’y retrouve pas de soucis. La griffonne refusa l’idée du chantage, c’est vrai que quand c’est des choses importantes, on ne peut pas vraiment plaisanter avec ces choses la, en même temps, Ely ne pouvait pas savoir, tout comme elle fut surprise d’apprendre que Vincent avait failli mourir. Bon d’accord, elle n’était pas à Poudlard à l’époque, mais quand même depuis le temps qu’elle fréquentait Seth ou Fredericke, ils auraient pu lui en toucher deux mots rapidement non ? Fin, c’était chose faite à présent.

« A bon ! Mais qu’est ce qui s’est passé ? Enfin, si tu peux en parler parce que Poudlard c’est sécurisé normalement non ? Ou ça ne s’est pas passé durant le temps ou il était à Poudlard ? »

La, franchement, elle n’en revenait pas, surtout si il y avait des soucis de sécurité à Poudlard, enfin quoi qu’il en soit, elle ne s’attarda pas sur le sujet, surtout que ça avait touché sa meilleure amie, donc autant de ne pas remuer trop de mauvais souvenirs. En parlant de mauvais souvenirs, celui du mariage de la jeune fille devait surement en faire parti, beaucoup de chose était lié à ce mariage, et représentait beaucoup de chose aux yeux de l’héritière Maiden. Seulement, Elyna avait toujours du mal à se le rentrer dans le crane, c’était pas une obligation, mais un peu quand même, Ely avait beau en parler avec son amie, pour elle, c’était quand même incroyable à croire, mais Fred avait une éducation qui allait avec cela, il était donc relativement compliqué d’aller en arrière pour la raisonner etc… Et puis, dans le genre têtu, Ely et Fred n’étaient pas amies pour rien, l’une défendait l’idée que de nos jours on est plus obliger de suivre ce genre de tradition pour conserver ses propriétés, et de l’autre, l’héritière qui voulait ce qu’il y a de mieux pour les terrains de sa famille.

« Je sais bien que tu veux faire attention au domaine Maiden, c’est juste qu’on n’a pas eu la même éducation, donc j’ai du mal à accepter l’idée. De la manière dont tu l’as présenté, c’est vraiment comme ça que je le perçoit, avec ou sans ton accord, tu te retrouveras mariée et violé si tu restes avec Franz, donc, si tu peux faire ça avec Vincent avant, histoire de déjouer un peu, bah, je devrais m’y faire j’imagine. Tu resteras quand même ma meilleure amie hein ! »

Elle ne voulait qu’a cause de ses idées, les deux filles s’éloignent l’une de l’autre, mais elle n’était pas du genre à garder ses idées pour elle, donc elle préférait dire franchement ce qu’elle ressentait, au moins, c’était clair. Et puis, pas de secrets entre amies, c’était une règle d’or, enfin tant que ça ne nuit à personne bien sur. Quand elle la rassura en disant qu’elle ne ressemblerait pas à sa mère, Elyna fut rassurée parce qu’elle se rappelait de la brulure au bras de la jeune fille que Fred lui avait montré lors de la soirée pyjama. Quand à la robe de la rouge et or, et bien, elle fut ravie de voir qu’elle était du même avis dans la mesure où les abdos aidaient pour le maintien, mais le plus gros du travail, c’était surtout de se tenir droite en faite… Bon, bah elle ferait comme ces mannequins moldus qui se mettent un livre sur la tête pour rester droite le plus longtemps possible, de manière à être complètement droite et avoir une tenue irréprochable.

« Faudra que tu me donnes quelques conseils alors, je suis certaine que ma mère sera très heureuse si je me tiens droite, depuis le temps qu’elle me bassine avec ça… Je l’entends encore me dire des tas de remarques quand on est en famille… mais je sais que c’est pour mon bien. »

La jeune fille ne put que sourire lorsqu’elle entendit son amie confirmer que la robe lui allait bien et que c’était celle qu’elle devrait porter pour le bal. Quand au coté protecteur de Seth, disons que ça lui suffisait, pas besoin que se soit une brute épaisse pour se sentir rassurée et protégée non ?

« Tu serais surprise de savoir combien je me sens en sécurité dans les bras de mon aigle. Je ne peux pas rêver meilleur endroit, et dans un sens, heureusement qu’on apprécie les bras de nos petit copain respectif, sinon, ça serait un peu gênant tu ne crois pas ? »

Puis, tout en éclatant de rire, la jeune fille enleva la robe pour voir si il n’y avait pas d’autre chose à essayer avant de remettre ses vêtement aux combien ordinaires.

[1024 Mots]
TOUT COMPTE
CUPIDON
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Et si on se faisait un défilé ? [PV]   Lun 12 Avr - 20:18

    « Non… » Dit Fredericke d’un air très triste qu’Elyna ne lui avait sûrement jamais vu. Et pourtant, Fred’ avait souvent été triste l’an passé quand l’amour de sa vie était avec une autre, mais ce n’était pas pareil. Elle avait pu surmonter le fait de croire que Vincent ne l’aimait pas, qu’il ne serait jamais à elle, en revanche, les mots qu’il lui avait dit le jour où il avait voulu mourir lui résonnait encore dans les oreilles. C’était un traumatisme qui la poursuivait et qui expliquait peut-être son laxisme avec son petit ami. Depuis ce jour, elle s’était fixé comme objectif de rendre Vincent heureux mais ça impliquait de ne pas trop le remettre à sa place, enfin dans les bornes du limites (comment ça c’est pas français ?).

    « Il a une cicatrice dans le dos, une grosse, elle date d’avant Poudlard puisque je la lui ai toujours connu. Lors de sa première année ici, elle s’est mise à saigner… beaucoup. Et il avait de la fièvre, mais il refusait mon aide… je la lui ai imposé. Quand il s’est réveillé, il m’a dit que j’aurais du le laisser sous la pluie, avec sa blessure, qu’il aurait préféré mourir… que… » Les mots ne sortirent pas et des larmes emplirent les yeux de Fred’ qui se cacha le visage dans ses mains. Elle était incapable de répéter ce qu’il avait dit ce jour là, même si elle pensait bien que maintenant les choses avaient un peu changé. Il avait une raison de vivre maintenant, il l’avait elle, tout simplement…

    Elle resta dans cet état de détresse quelques minutes durant lesquels elle ne parla pas, le temps de se reprendre. Puis, doucement, elle releva la tête et essuya ses larmes. Elle ne répondit pas sur le sujet de sa virginité, de toute façon, ça ne regardait qu’elle et à la limite Vincent (z’avez bien lu, seulement à la limite oui, oui !), mais c’était tout. C’était son corps et sa vie après tout, non ? Puis, elle avait presque seize ans mine de rien, chez les sorciers on était majeurs à dix-sept.

    « Il faut… » Commença-t-elle, reprenant le contrôle de ses émotions « Il faut que tu te corriges de toi-même, et que tu te cales bien au fond de ta chaise quand tu es en cours, ce sera un début… » On sentait moins d’entrain chez Fredericke qu’auparavant. Elles avaient remués de très mauvais souvenirs. Si seulement Vincent s’ouvrait un peu plus…

    « Oui, ce serait gênant, effectivement, mais la question que je me pose c’est… eux ils nous protègent, chacun à leur façon, mais nous, est-ce que nous sommes capables de les protéger aussi ? » Attention, vague à l’âme violent et inhabituel se profile à l’horizon dans l’univers Maiden !


[Désolé pour ce poste minuscule X_x' ]
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 1067
Âge : 25 ans [10 mai]
Actuellement : Adulte


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Lilly

MessageSujet: Re: Et si on se faisait un défilé ? [PV]   Ven 16 Avr - 23:31

Elyna était parfois un peu trop curieuse, il était évident qu’elle aurait du se mêler de ses fesses pour une fois, mais bon, trop tard, la question avait été posé, et son amie lui répondait à présent. Ainsi, Vincent avait une grande cicatrice dans son dos, et elle lui avait causé pas mal de soucis alors qu’Elyna n’était même pas encore à Poudlard. Ainsi, l’aiglonne écouta l’histoire du petit ami de Fredericke, et elle fut vraiment choquée par les paroles du serpentard à l’époque. Ce à quoi, Fred se mit à pleurer, et la, Elyna aurait voulu remonter le temps pour éviter de rendre son amie triste, ce n’était vraiment pas ce qu’elle cherchait à faire quand elle avait lancé le sujet, simplement elle voulait en savoir un peu plus sur Vincent, et puis, peut-être qu’elle aurait pu aider Fredericke avec un peu d’informations supplémentaires.

« Hé, pleure pas Fredericke, je suis désolée d’avoir ramené tous ces mauvais souvenirs à la surface. Excuse-moi, tiens, viens prendre l’air un peu… »

Elyna se dépêcha de courir une fenêtre, un peu d’air frais ferait du bien à son amie, et puis, elle sortit de son sac un paquet de mouchoir qu’elle tendit à la griffonne. La jeune fille attendit que la blondinette reprenne un peu ses esprits, pendant ce temps, elle plia les quelques vêtements sortit du sac qui pouvait être plié bien sur. De toute façon, elle essayait d’occuper ses mains, pendant ce temps là, elle ne serait pas tentée de dire d’autres bêtises qui feraient remonter d’autres souvenirs à son amie. Lorsque son amie retrouva la parole, elle encore un peu les yeux rouges, mais il ne semblait plus y avoir de larmes. Profitant de parler de son maintien, Elyna essaya déjà le temps qu’elle était assise de se remettre droite, suivant les conseils de la jeune fille.

« Comme ça, mais je vais jamais réussir… Si je me relâche, tu as autorisation de me donner une tape sur la tête, pour pas que je me tasse à nouveau. Et ma mère ne te remerciera que d’avantage si tu réussis à me faire tenir droite une bonne fois pour toute. »

Les parents d’Elyna aimaient bien la gryffondor, elle avait fait bonne impression quand elle était venue dormir chez la jeune fille, d’ailleurs, elle pouvait revenir quand elle voulait, ses parents seraient ravis de la revoir. Par contre, concernant la question de la jeune fille, Elyna était bien embêter, elle ne savait vraiment pas quoi répondre à son amie… Elle réfléchit donc un instant, s’appuyant sur ses bras posés derrière elle, avant de se décider à reprendre la parole.

« Je pense qu’on les protège aussi, pas comme eux, avec leur bras et leur muscle, mais disons qu’on prend soin d’eux, on s’inquiète pour eux, donc c’est notre manière à nous de faire attention. Bon bien sur, certaines peuvent aussi y aller avec leur poing pour résoudre les problèmes, mais je ne me vois pas vraiment dans ce genre de catégorie en faite, je suis plutôt la fille qui s’inquiète un peu trop… alors que toi, je te vois bien dans la catégorie bagarreuse… je ne sais pas pourquoi. »

Elle haussa les épaules, de manière à faire comprendre à son amie qu’elle ne trouverait pas de raison valable à lui dire, elle devrait faire avec, parce que Elyna était à court d’idée…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Et si on se faisait un défilé ? [PV]   Lun 26 Avr - 8:25

    « Ce n’est pas grave… » Murmura Fredericke pour elle-même. Ce n’était pas la faute d’Elyna si Vincent, l’homme de sa vie (pour disons le garçon, il est encore un peu jeune pour être un homme), avait eu des pulsion suicidaires à une époque. Ça avait été très dure pour Fredericke, d’autant qu’il l’avait ensuite évité pendant quelques temps, puis, il était revenu, comme si de rien n’était. Elle se souvenait que ce jour là, elle portait seulement une brassière parce qu’elle voulait bronzer. A l’époque, elle n’avait que douze ans, elle n’était pas plate, mais pas loin non plus ! Il s’était approché uniquement parce que ça l’avait mis en colère, et finalement, ils s’étaient réconciliés comme ça. Elle lui avait ensuite donné son cadeau d’anniversaire, avec un peu de retard, et elle s’était sentie tellement soulagée qu’il soit de nouveau près d’elle, comme avant, qu’elle lui avait promis de ne jamais poser de questions. Depuis, trois ans s’étaient écoulés, et elle tenait toujours cette promesse. Fredericke ne posait jamais de questions personnelles à Vincent, sur ses parents ou sur ses sentiments en dehors de ceux qu’il éprouvait pour elle. Il n’y avait pas de petite amie moins curieuse qu’elle dans tout l’univers ! Comme elle venait de le prouver avec Elyna, ce n’était pas qu’elle ne se posait jamais de questions, c’est seulement qu’elle préférait la plupart du temps ne pas y penser.

    Quand Elyna se retourna vers elle, elle avait de nouveau les yeux à peu près sec. Elle n’aimait pas repenser à la période où Vincent avait voulu mourir, ça avait été le moment le plus difficile de toute sa vie, bien plus que quand il l’avait laissé pour Marie. La mort était un abandon définitif, et c’était pire lorsqu’on savait que la personne voulait justement vous abandonner.

    « Oui, je t’aiderais à te tenir droite, promis. » dit-elle d’un air las. Elle ressentait maintenant le besoin irrépressible de voir son petit ami, de s’assurer qu’il allait bien. Elle se changea donc pour repasser des vêtements plus conforme à la vie à Poudlard tout en écoutant son amie poursuivre sur le sujet de l’art et la manière de protéger l’être aimé.

    « Oui, moi je me battrais, j’étais une vrai loubarde en dentelle quand j’étais petite… puis ça s’est calmé. » Parce qu’il y avait quelqu’un qui se battait pour elle, elle n’avait plus besoin d’être tout le temps sur la défensive. « Tu sais Ely’… je crois que je vais écourter nos essayages. » Elle allait quand même laisser les fringues à son amie, de toute façon hormis le petit sac de Fred’, tout le reste était pour elle ! « Je me sens… un peu angoissée. Je crois que j’ai besoin de voir Vincent. C’est ridicule je sais mais… » Elle se pencha sur son amie, lui prenant les mains, l’ai sincèrement désolée. « Tu ne m’en veux pas hein ? » Fredericke lui fit un petit sourire et lui promit « On se refera ça plus tranquillement une autre fois… Et tu sais, tu devrais venir au château un jour, mes armoires sont pleines à craquer de trucs que je ne mets pas. » Elle fit ensuite un clin d’œil faussement enjouée à son amie et s’éclipsa pour se rendre à la salle commune des Serpentards d’où elle fit sortir son petit ami pour se blottir dans ses bras et reprendre son calme… et ce sans que Vincent comprenne quoi que ce soit !


{581}
{Terminé pour Fredericke}
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 1067
Âge : 25 ans [10 mai]
Actuellement : Adulte


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Lilly

MessageSujet: Re: Et si on se faisait un défilé ? [PV]   Lun 26 Avr - 10:31

Elyna s’en voulait, elle avait en quelque sorte gâchée le défilé, les filles étaient sensée s’amuser, rire, essayer des tas de choses plus jolies les unes que les autres –de l’avis d’Elyna en tout cas-. En tout cas, maintenant, il y avait une ambiance un peu bizarre dans la pièce, et rien que pour cela, la jeune fille ne savait pas trop quoi dire pour essayer de rétablir un climat plus agréable et chaleureux. Elle attendit donc que son amie aille mieux, qu’elle ait pris un peu d’air puis elle referma la fenêtre avant de se rhabiller tout doucement. En tout cas, l’objectif de ce défilé était rempli, elle avait sa robe pour le bal, et il fallait espérer qu’elle plairait à Seth, parce que de toute façon, même si ça ne lui plaisait pas, bah il devrait faire avec vu que l’aiglonne avait complètement flashée dessus. Depuis le temps qu’elle recherchait une robe comme celle-ci, elle l’avait enfin trouvée, merci Fredericke !

Ne voulant pas retourner sur le sujet sensible de Vincent, la jeune fille n’ayant plus rien à plier devait bien admettre qu’elle ne savait plus vraiment quoi faire pour s’occuper réellement les mains. Elle se concentra donc sur les paroles de son amie qui lui avait dit qu’elle devait toujours se maintenir droite. Aussitôt, elle se redressa d’un coup, histoire de mettre tout de suite en application les conseils de son amie. En tout cas, le travail serait long avant que la jeune fille ne parvienne à se tenir correctement, bah ça lui ferait une bonne résolution à tenir pour l’année suivante. De toute façon, de manière générale, elle tenait toujours les paroles qu’elle disait, donc, ça serait un défi de plus à relever, et elle en était largement capable, ce n’était pas la mer à boire après tout…


« Allez, je ferais un peu d’abdos en plus le soir avant de dormir, comme ça, ça aidera peut-être, et dans le pire, bah j’aurai un joli ventre pour cet été ! »

Fredericke sembla retrouver le sourire sur la fin, et pour cause, elle s’était rhabillée normalement, et elles avaient finis toutes les deux leur essayage, les demoiselles pourraient donc rejoindre leurs hommes respectifs et avec un peu de chance, Elyna pourrait aller sortir Seth de son lit. Lorsqu’elle imagina son amie en culotte courte en train de taper ceux qui l’embêtait, elle ne put s’empêcher de sourire, c’était assez drôle à imaginer, heureusement qu’elle s’était calmée, dans le pire des cas, elle aurait fait concurrence à Vincent.

« Qui sait, tu ne te serais pas calmée, Vincent aurait peut-être eu du soucis à se faire… Fredericke Maiden, la terreur de Poudlard… et en plus, tu es à Gryffondor, il y a vraiment des trucs que je ne dois pas comprendre ! »

Elle éclata de rire tout en rangeant les affaires dans le sac, son amie faisait de même et remarquant bien que la blondinette était un peu angoissée, le doute ne fut que confirmer quand elle prit les mains de son amie pour s’excuser d’écouter l’essayage. Elyna ne pouvait pas lui en vouloir, après tout, elle avait ramené des souvenirs douloureux, et Fredericke voulait surement être rassurée de voir son petit ami en pleine forme, et surtout sain et sauf ! L’aiglonne comprenait complètement la situation, et elle sourit à la jeune fille avant de se relever et d’ensorceler les sacs pour les faire léviter… Bah oui, elle n’allait pas les porter jusqu’à son dortoir, c’était lourd ces trucs là. Fred l’invita ensuite à renouveler les essayages, mais pourquoi pas au château Maiden ? Ca ferait une occasion pour voir l’endroit ou vivait son amie, depuis le temps qu’elle en parlait, elle verrait enfin le domaine familial.

« On verra pour cet été alors ! Cette année, c’est moi qui viendrais chez toi. En tout cas, j’ai passé un bon moment, et merci encore pour les vêtements, je crois que je vais devoir me racheter une armoire pour tout ranger chez moi ! »

Bah oui, elle avait pas mal de vêtements aussi chez elle, et donc, avec tout ce que son amie lui donnait, surtout des robe en faite, qui ne pouvait pas être plié tout simplement, il fallait rallonger le coté penderie en faite, Nikolas serait ravie de bricoler un peu d’ailleurs. Ne voulant pas retenir son amie plus longtemps, la jeune fille la laissa donc filer, et elle la suivit jusqu’aux escaliers ou leur chemin se séparèrent. Suivie de ses sacs, elle monta les escaliers et rentra dans sa salle commune. Elle déposa ses sacs en dessous de son lit, puis se dirigea vers le dortoir des garçons ou Seth était encore endormi. Ely l’embrassa sur la joue pour le sortir de son sommeil et attendit que son prince ouvre les yeux. Il n’y a pas à dire, elle était vraiment heureuse de le voir.

[813 Mots]
[Terminé pour Elyna]
BAVBOULES
TOUT COMPTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et si on se faisait un défilé ? [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et si on se faisait un défilé ? [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» 9 jours sous un défilé stellaire (Lizi)
» Appel aux dons pour couvrir les frais de vétérinaire - Filém
» Défilé militaire du 14 juillet
» [Job Annexe] Une robe pour le défilé
» II,2. Défilé au Grand Cirque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 9-
Sauter vers: