AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Coup de froid... {pv: Eva-Rose}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Coup de froid... {pv: Eva-Rose}   Jeu 29 Avr - 21:46

    Frédérique constata non pas sans étonnement, qu’elle était parvenue à faire sourire la jeune fille alors que la dernière fois elle était plutôt parvenue à la mettre en colère. Ce genre de situation lui semblait bizarre mais peut-être pas étonnant. Elle faisait tout pour se retenir d’être désagréable et l’affaire lui semblait plus compliquée qu’elle ne l’aurait pensé. Mais elle avait choisi de parler d’un sujet qui se trouvait forcement amusant quand on le prenait comme il faut. Qui n’avait pas ris en voyant Russard se dépêtrer avec ces élèves turbulents. Bon d’accord, elle, elle n’avait pas rit, mais elle n’y avait pas moins pensé. Elle aimait la nuit et quand elle en avait eu assez de ses dortoirs et de sa salle commune, elle avait filé à travers les couloirs. Elle connaissait donc les différentes méthodes pour échapper au concierge. Mais elle pouvait avouer en avoir eu quelques frayeurs. Elle n’était pas courage mais elle avait adoré prendre des risques même si elle le faisait peu souvent pour se permettre d’en être fière.

    « Les 1ère année… on ne peut pas dire que c’est un mérite que de les attraper... C’est aussi simple que d’avoir une guêpe, ils arrivent directement sur soi… ! »

    La Poufsouffle venait de citer des passages secrets que le vieil homme utiliser pour attraper les élèves, ne pouvant user aussi habilement qu’eux de la magie. Personne ne connaissait ses passages secrets, même pas elle, mais tout le monde désirait les connaître. Il fallait dire que tout ce qui était secret, était intéressant. Le château était truffé de passage secret ce qui en était encore plus exaltant. Poudlard était un être en lui même. Vivant, il ne permettait à personne de découvrir ses mystères sans y être invité et elle trouvait ça encore plus intéressant.
    La jeune fille venait de prendre à son tour une part de gâteau et si la Serpentard parvenait à exprimer quoi que ce soit, elle lui aurait sans doute souris afin de lui remercier d’avoir choisi de se joindre à son encas au lieu d’avoir filé. Elle ne mordait, pas tant qu’on ne l’embêtait pas et elle avait déjà vu ce que ça pouvait donner. Et puis, cela faisait un moment qu’elle ne s’était pas disputée avec quelqu’un et s’était un énorme miracle pour elle qui était si solitaire qu’une simple discussion pouvait tourner facilement au vinaigre.

    Eva-Rose avait rougi sous le regard de la jeune brune. Il n’y avait pas de quoi s’empourprer pour si peu même si son regard neutre pouvait être gênant. En tout cas, il donnait envie de s’interroger. Mais elle prit rapidement la parole après elle ce qui empêcha le silence de s’imposer de plus belle.


    « Les Poufsouffle sont des travailleurs alors… ? J’en aurais appris des choses ce soir… En fait pas vraiment… Une Poufsouffle peut être travailleuse, pas forcement les autres… On peut dire la même chose des Serpentard… Une seule peut se dire travailleuse, en l’occurrence moi… Aucune vipère ne peut m’égaler dans ce domaine… Tu ne le crois pas… ?
    Sur quoi travailles-tu en ce moment… ? »


    Bien sur elle n’attendait pas vraiment de réponse de sa part. Quand elle se vantait, ce n’était pas pour se mousser pour rien. Elle savait ce qu’elle valait et elle adorait mettre ses compétences en avant. Elle ne s’en lassait pas. Mais elles parlaient travail et Frédérique était vraiment intéressée. C’était l’un des rares sujets sur lequel elle pouvait parler toute une journée sans s’en rendre compte avec n’importe qui. Mais là, elle était aussi très curieuse à propos de ce qu’elle pouvait faire à la bibliothèque pour y trainer autant qu’elle.


[610 mots]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Coup de froid... {pv: Eva-Rose}   Dim 2 Mai - 11:08

- Certes…

Frédérique avait raison, et de loin. Les premières années, surtout ceux qui n’avaient pas de contacts à l’école, d’ami ou de frère ou sœur s’entend, découvraient à peine le château et tous les pièges qu’il réservait aux élèves imprudents. Il n’y avait jamais tant de retard que chez les nouveaux, ne serait-ce qu’à cause de Peeves ou des escaliers mouvants, que les plus anciens parvenaient toujours à maîtriser ou éviter d’une manière ou d’une autre. Eva-Rose, par exemple, savait parfaitement à qui s’adresser en cas de besoin (mais en même temps elle était prête tellement tôt le matin qu’elle ne risquait vraiment pas d’être en retard à un cours), et dans ce domaine ne ressentait pas de gêne. Les préfets, ils l’avaient précisé, étaient là pour les aider, même s’ils ne cautionnaient évidemment pas (officiellement du moins) les sorties de nuit dans les couloirs. Pour en revenir aux premières années, cible favorite de Rusard, il était certain que ceux d’entre eux qui s’aventuraient seuls dans les couloirs finissaient généralement dans le bureau du concierge, et par la suite dans celui de leur directeur de maison. Cela se voyait alors le lendemain chez ceux qui avaient leur regard fixé sur les sabliers : les escapades nocturnes coutaient un nombre de points non négligeable.

Puis remarque sur les Poufsouffle de Frédérique. Pas très claire sur le coup, ou bien était-ce le fait de l’heure ? Eva-Rose avait peut être du mal à comprendre ce que lui racontait la Serpentard parce qu’elle était fatiguée ? Pourtant elle ne ressentait aucun autre symptôme, en premier lieu desquels se trouvaient les bâillements, qui d’ailleurs auraient pu la mettre dans une situation inconfortable vis-à-vis de son interlocutrice : pour une demoiselle aussi bien élevée que la rouquine, et même si elle avait pour ainsi dire du s’élever toute seule, bailler devant quelqu’un qui en train de lui parler relevait de la plus grande impolitesse. Si ce n’était pas la fatigue, c’était donc qu’elle n’avait pas assez bien écouté et qu’elle devait faire un effort pour tout remettre dans l’ordre, d’autant que finalement, si on faisait un minimum attention au discours de la vipère, ça n’était pas si compliqué, finalement. Juste un problème d’attention, soit, ce qui là aussi n’était pas normal pour la blairelle. Bref, passons.


- Moui, c’est bien possible. Je ne connais pas suffisamment de gens d’autres maisons que la mienne pour le savoir.

Et ça, a priori, elle savait que ce n’était pas le cas de la majorité de ses camarades, ne serait-ce qu’à voir les couples un peu étranges qu’on pouvait voir se former un peu partout dans le collège, même si Eva-Rose était généralement trop gênée pour y prêter plus qu’un regard et détourner ensuite la tête. Mais là encore, ça n’était pas le sujet : Frédérique lui avait posé une question. La blairelle hésita un instant, se demandant ce qu’elle pourrait dire sans se faire railler par son interlocutrice, qui malgré sa gentillesse présente restait une Serpentard. La rouquine avait assez eu l’expérience de sa demi-sœur pour savoir à quoi s’en tenir avec les verts et argents.

- Euh…elle avait choisi d’éluder la divination, matière généralement méprisée par la plupart des élèves de Poudlard, je me documente sur les cours de Binns, je veux dire sur ce qu’il nous apprend Par exemple, là c’est les guerres des Gobelins, et puis en sortilèges sur l’invention des sorts…

Tout ça, évidemment, en plus des devoirs déjà donnés par les professeurs, que se contentaient de faire les autres élèves. Mais eux avaient une autre vie après l’école, ce qui n’était pas le cas d’Eva-Rose, même si ça tendait à s’améliorer.

- Et toi ?

[613 mots]

BAVBOULES
TOUT COMPTE
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Coup de froid... {pv: Eva-Rose}   Ven 7 Mai - 13:30

    La fille confirmait ses dires sans réprimer ni remarque, sans soulever ce qu’elle disait. Elle trouvait ça louche mais elle n’était pas là pour faire un débat ou rappeler ce genre de détail. Frédérique ne se gênait donc pas de quelques piques mais elles n’avaient pas pour but d’être déplacées ni méchantes. C’était juste des remarques qu’elle n’arrivait pas à placer en finesse dans la conversation. Il ne fallait pas lui en vouloir, elle ne parlait jamais guère en temps normal. Donc elle avait encore du mal à réfléchir, puis à parler. Normalement elle ne restait qu’au premier stade qui était la réflexion.

    « Je vous croyais plus sociable vous les Poufsouffle… »

    Elle parlait à la fois pour les jaunes en général, mais aussi pour la fille qui se trouvait en face d’elle et qui semblait avoir décroché de la conversation depuis un moment. Si elle la dérangeait elle n’avait qu’à lui dire et filer dans hésitation au lieu d’avoir accepté de rester et de grignoter avec elle. Parfois elle se demandait si un jour dans cette école, quelqu’un osera à dire le fond de ses pensées qu’importe ce que pouvait en penser les autres. Elle savait qu’elle était la première à en râler mais aussi de celles qui finalement n’en faisait pas plus que les autres. Si elle devait dire le fond de ses pensées, elle en aurait blessé plus d’une personne et serait à l’heure actuelle encore plus seule qu’elle n’avait été toutes les années précédentes réunies.

    « Tu inventes des sorts… ? Tu peux m’en parler, ça ça m’interesse… Par contre excuse moi de n’avoir à faire de créatures aussi répugnantes que les Gobelins. Même si j’ai étudié leur guerre, comme tout le monde, je ne m’attarderais pas plus sur ce qui s’est passé… »

    Enfin Eva-Rose lui avait dit quelqu’un chose d’intéressant même si elle s’était tout simplement contentée de répondre à sa question. Elle travaillait donc sur deux sujets. Elle était ravie de voir qu’enfin une personne dans Poudlard en plus qu’elle s’intéressait à la bibliothèque et aux richesses qu’elle pouvait posséder. Elle avait toujours eu l’impression d’être en décalage avec ces camarades et elle ne parvenait pas à avoir les même envies et attentes qu’eux au même moment. Elle avait un an ou deux de décalage. Et bien qu’elle soit d’une autre maison, elles avaient le mérite d’avoir au moins un point commun. Elle n’aurait jamais pensé être un jour, coté goût bien sur, aussi proche mentalement qu’une Poufsouffle. Finalement, elle découvrait pas mal de chose cette année là. Ça l’aurait mieux arrangé si ça avait été le cas depuis le début, mais il ne fallait pas se plaindre non plus.
    Elle lui retourna la question et elle, elle mit moins de temps à réfléchir à la réponse. Elle savait sur quoi elle bossait et elle ne craignait pas d’en parler, même si d’un coté, ça pouvait relever d’une affaire plutôt personnelle.


    « En ce moment, je fais faire un exposé sur les relations entre corps et esprit dans le monde de la magie… Je voudrais soulever le problème du corps-esprit, la perception des états, des sensations, des émotions afin d’expliquer comment on peut faire naître la magie du fond de soi… »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Coup de froid... {pv: Eva-Rose}   Sam 15 Mai - 17:13

Eva-Rose haussa les épaules à la remarque de Frédérique sur les Poufsouffle. Elle avait raison, la plus grande partie des membres de sa maison étaient très sociables et avaient de nombreux amis, étaient ouverts avec les autres et rarement timides comme elle-même l’était. Timidité qui avait dégénéré à son entrée à Poudlard et qui avait conduit la jeune sorcière qu’elle était alors à s’éloigner des autres, ou en tout cas à ne pas s’en approcher plus qu’elle ne le devait. Dans ces conditions, il n’est donc pas étonnant que ses rares amies soient des filles beaucoup plus ouvertes, qui parvenaient pour ainsi dire à imposer leur présence aux personnes qu’elles voulaient connaître. Laura, par exemple, aimait aller vers les gens et leur dire ce qu’elle pensait, sans se soucier de comment ils allaient le prendre, même si cette tendance s’était calmée l’année précédente, mais passons, ce n’est pas d’elle que je veux vous parler, mais d’Eva-Rose, qui n’en était largement pas là.

- Il y a des exceptions, comme partout. Je suis sûre que tu pourrais trouver à Serpentard des gens qui n’ont pas exactement tous les traits de caractère qu’on attribue à leur maison. Est-ce seulement possible, d’ailleurs ?

La réponse de Frédérique a propos de ses activités à la bibliothèque aurait fait éclater de rire Eva-Rose si elle ne s’était pas trouvée face à une Serpentard, qu’elle craignait donc de blesser, d’autant qu’elle était assez contente de parvenir à parler avec la cinquième année, et qu’elles se comprennent ! Bref, mieux valait donc réprimer ce rire et ce ne fut qu’un léger sourire qui apparut sur le visage d’Eva-Rose, sourire d’autodérision, autant que de manque de confiance. Frédérique lui prêtait de bien grandes capacités, ainsi qu’une volonté qu’elle n’avait pas. Bref, la demoiselle aux cheveux roux préféra dissiper le malentendu.

- Inventer des sorts ? Non, je n’en suis pas encore là, mais un jour, pourquoi pas. En tout cas, pour le moment j’aurais plus de chance de faire exploser le château en essayant, et à vrai dire, non merci. Il y a déjà bien assez de danger en cours de potions, quand on en voit certains…

Il n’était pas dans les habitudes d’Eva-Rose de parler ainsi de quelqu’un, mais il n’y avait là que pure vérité. Et puis, de toute façon, elle n’avait nommé personne. Il faut croire qu’elle non plus n’échappait pas à l’espèce de hauteur que prennent toujours les meilleurs élèves d’une classe sur leurs camarades. Estime de soi qui se transforme insidieusement en hauteur, parfois en mépris pour certains. La rouquine, bien heureusement pour elle, n’en était pas encore là.

Eva-Rose ne releva pas ce qu’ajouta Frédérique sur les Gobelins. Elle n’était pas d’accord, mais ce n’était ni le lieu, ni le moment de soulever un débat sur ce qui était bon ou non chez ces êtres. Par contre, ce que racontait la Serpentard sur ce qu’elle-même travaillait à la bibliothèque l’intéressait davantage, même si elle dû s’y prendre à deux fois pour être bien sûre de saisir ce que lui racontait la vipère. Elle s’avança en terrain glissant, afin de savoir si elle comprenait bien ce que l’autre voulait lui dire.


- Ce serait…par exemple pour savoir comment ça se fait qu’on puisse faire de la magie enfant sans la contrôler ?*ou bien je me plante totalement* se retint-elle d’ajouter.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Coup de froid... {pv: Eva-Rose}   Mar 18 Mai - 19:25

« Je n’ai pas forcement envie de trouver à Serpentard qui n’ont pas exactement tous les traits de caractère qu’on leur attribue… car j’aime justement tous les traits de caractère que l’on attribue à ma maison… »

Eva-Rose avait esquissé un sourire. La jeune Serpentard souleva un sourcil quand elle lui affirma qu’elle ne savait pas encore inventer des sorts. Elle avait donc mal compris quand elle lui avait parlé du pourquoi elle était venue étudier à la bibliothèque. Ça arrivait. En tout cas, elle trouva étonnant qu’un instant, la Poufsouffle se trouve supérieur à d’autres élèves. Eux de nature si humble, si fade, si effacé et si peu talentueux, elle se retrouvait face à une jeune fille qui semblait bien plus intéressant dans le fond qu’elle n’aurait pu le penser quelques temps plus tôt. Comme quoi, l’habit ne faisait pas le moine et dans le cas présent, elle allait d’étonnement en étonnement.

Elle lui répondait donc avec la même ironie qu’elle avait fait preuve. Oui, il arrivait à Frédérique de faire de petites blagues même si elle ne savait toujours pas rire ni même sourire. Son visage impassible pouvait à la fois attirer comme il pouvait faire peur. Pas une crainte comme on pouvait avoir peur d’un ennemi, mais quelque chose de plus profond, de plus mystérieux. Et le pire, s’était qu’elle se complaisait dans cet air impassible et parfois froid.


« Il est vrai que les cours de Potions sont les cours les plus dangereux de Poudlard… Il est dommage quand on voit certains que ces cours soient obligatoires…
Tu disais pourtant te documenter sur l’invention des sorts… A quel but alors si ce n’est pas pour tester… ? »


LeeRoy n’avait pas réellement posé une question, elle n’avait émis qu’une affirmation. Affirmation révélée pour elle seulement, elle devinait que ça pouvait ne pas être le cas de la jeune fille.

Puis soudain, elle se rendit compte qu’en plus de parler de la pluie et du beau temps jusque là, elle semblait avoir enfin attrapé son attention et n’était donc pas prête de laisser cela filer. Pas qu’elle aimait expressément discuter avec elle, mais elle trouvait plaisant ce partage d’idée qu’elle avait ce soir là.

Toujours affalée sur sa chaise, son air nonchalant dénotant avec son coté intellectuel, Frédérique reprit une part de cake avant de continuer, la faisant ainsi patienter un instant avant de lui donner une réponse à ses répliques.


« Tout à fait… cela fait parti d’un des points que je traite dans mon exposé : savoir comment nous pouvons faire de la magie enfant sans la contrôler…
Tu as vite trouvé cela… Le sujet t’inspirerait… ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Coup de froid... {pv: Eva-Rose}   Lun 24 Mai - 11:48

Eva-Rose ne répondit rien à la remarque de Frédérique sur les Serpentard. Chacune avait son point de vue sur la question, et ce n’était pas la peine de s’attarder là-dessus, la cinquième année ayant sans doute parfaitement compris ce qu’elle voulait raconter. Bref, un sujet de plus de clos, et peut être l’un des plus susceptibles d’amener de nouveau discorde et dispute entre les deux collégiennes Leurs positions différentes apparaissaient inconciliable à la Poufsouffle qui se souvenait de ce qui s’était passé la dernière fois qu’elle avait trop insisté avec Frédérique, évènement à l’origine de leur inimitié, même si celle-ci s’était mise en veilleuse autours d’une tasse de thé et d’un morceau de cake.

Ben tient, un accord venait de se dessiner entre Eva-Rose et Frédérique, à propos des potions, et surtout de la dangerosité de la matière du fait de l’attitude de certains autres élèves, soit inattentifs, soit trop peu doués pour réussir leurs potions malgré les consignes apparemment simples données par le professeur, ce qui expliquait les nombreux bruits d’explosions audibles dans les cachots quand ils étaient investis par Slughorn et ses classes, particulièrement en début d’année où avec les nouveaux venus, pas encore au fait de ce qu’était vraiment la magie, et ne parlons donc pas des potions.

- Bah, c’est pour donner sa chance à tout le monde dans les premières années. Et puis tu en seras débarrassée l’année prochaine, des mauvais, non ?

Eva-Rose savait que Frédérique avait un an de plus, et donc qu’elle passait ses buses à la fin de l’année, ce qui impliquait une sélection lourde à l’issue des épreuves pour ceux qui voudraient suivre certains cours. Les professeurs n’acceptaient généralement en classes d’ASPIC que les élèves qui obtenaient la mention Effort Exceptionnel, quand ce n’était pas Optimal, soit la meilleure note possible. Sélection compréhensible, pour ceux qui connaissaient la difficulté la difficulté des ASPICs et la volonté nécessaire pour les réussir. Ainsi, une part non négligeable de jeunes sorciers arrêtaient Poudlard à l’issue de la cinquième année pour se lancer dans le vrai monde magique, hors des murs protecteurs du château.

Retour sur les sorts et leur invention : là, il y avait de nouveau un léger malentendu entre les deux sorcières, preuve qu’elles avaient toujours un peu de mal à se comprendre.


- Pas tester tout de suite, corrigea-t-elle. Je pense connaître assez bien la théorie, mais tout l’aspect vraiment pratique, je ne pense pas être parfaitement au point, et avant de commencer je préfère être sûre de vraiment bien maîtriser toutes mes possibilités, et si possible ne pas être en présence d’autres personnes qui pourraient pâtir d’un éventuel échec.

Manque d’assurance et soucis des autres, deux parties du caractère d’Eva-Rose qui ressortaient bien, à ce moment de la discussion.

Réponse affirmative de Frédérique à sa question, aussitôt suivie d’une en retour, qui mit un peu Eva-Rose mal à l’aise, mais en même temps il ne lui en fallait jamais beaucoup, cela aussi faisait partie de son caractère timide et effacé qui l’avait empêché de se faire de vraies amies à Poudlard, mais passons, ce n’est pas le sujet.


- Moui, ça doit être intéressant, dit-elle simplement, réponse neutre s’il en était, même si ça pouvait marquer un manque d’enthousiasme. En tout cas, Eva-Rose fut sauvée, si l’on peut dire, par le bip de sa montre qui annonçait le passage à une nouvelle heure. Oh mince ! Il est déjà si tard ! Elles m’attendent toujours dans la chambre…

Eva-Rose se redressa, puis alla chercher auprès de l’Elfe encore dans un coin ce dont elle avait besoin, même si elle n’était pas sûre que cela serait encore utile, les autres Poufsouffle s’étant sans doute endormies – d’ailleurs elle en entendrait sûrement parler le lendemain matin. La demoiselle revint auprès de Frédérique.

- Hum, désolée, il faut vraiment que j’y aille…passe une bonne soirée…

Puis Eva-Rose se détourna pour sortir de la cuisine, plus pressée encore qu’elle ne le montrait.


[Terminé pour Eva-Rose]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Coup de froid... {pv: Eva-Rose}   Mar 1 Juin - 19:20

En effet, elle allait retrouver l’année prochaine que les bons élèves dans les matières que je poursuivra. Ce n’était pas plus mal. Elle en avait assez des idiots et des incapables.

Mais elle avait hâte et à la fois elle n’avait pas hâte d’y être déjà. Elle avait pris l’habitude de voir les mêmes personnes dans les différents cours. Elle avait pris un rythme et s’était accommodée à cela. Mais le changement, la nouveauté lui faisait peur. Pour sa part, elle avait toujours été plus qu’une excellente élève et elle prendra toutes les matières qu’elle pourra à l’issue de ses BUSEs. Elle montrait une certaine impatience à tester les nouvelles options qui allaient s’offrir à elle. Plus elle travaillera dur, meilleurs seront ses résultats. Et elle aura ainsi tout le temps et l’occasion de choisir le métier qu’elle voudra au moment venu, à savoir qu’elle ne savait toujours pas ce qu’elle voulait faire en quittant Poudlard. Elle avait encore le temps mais les choix de l’année suivante seront décisifs pour son avenir.

Elle acquiesça d’un signe de tête sur ce qu’Eva-Rose venait de lui dire sur la théorie et la pratique, ainsi que la création de sort. Frédérique n’était pas une créatrice. Elle reproduisait tout ce qu’elle apprenait et n’allait guère plus loin. Elle se promettait de tenter de voir autre chose, d’aller plus loin que la limite de son esprit à partir de l’année suivante. Elle ne pouvait qu’en apprendre d’avantage et peut-être que ça la libèrera de ses derniers démons qui continuaient à la hanté.

La jeune Poufsouffle s’était montrée peu enthousiaste sur l’exposé qu’elle avait souligné. Un peu plus tôt, cela l’avait interpellé, à présent, elle coupait court à la conversation. Elle ne comprenait pas un tel comportement. Peut-être se rendait-elle compte qu’elle parlait avec une Serpentard, celle qu’elle n’avait jamais réellement apprécié suite à une altercation dans la volière une année plus tôt. Elle ne le saura pas. Elle ne tenta pas de lui en poser la question.

Subitement, elle se redressa quand elle lui annonça qu’il se faisait tard. Sans doute, elle, elle ne s’en rendait pas compte. Elle avait toujours eu tendance à veiller tard, même si ce n’était que pour lire ou s’isoler devant le feu de cheminé de sa salle commune. Elle se leva en même temps que la 4ème année. Elle haussa les épaules. Elle ne savait pas quoi en penser. LeeRoy la regarda quitter la salle d’un air absent. Elle ordonna ensuite à un Elfe de rassembler le reste du cake afin qu’elle puisse l’apporter dans sa chambre. Une fois fait, elle quitta à son tour la salle, toujours interrogative sur la conversation, bien que courte, qu’elles venaient d’avoir. Elle ne savait pas si elle devait considérer cela comme une bonne chose ou pas. Elles étaient restées distantes et sur la défensive. Mais pour une fois, elle ne s’était pas disputée !


[ TERMINE POUR FREDERIQUE LEEROY ]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Coup de froid... {pv: Eva-Rose}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Coup de froid... {pv: Eva-Rose}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Et si on prenait un coup de froid tous ensemble ?
» Un naga qui a pris un coup de vieux (et un coup de froid)
» Le coup marketing de Leslie Voltaire ; un coq comme symbole électoral
» Coup raté, coup réussi, — “coup d’Etat” sans Etat
» Coup d’État en Haïti « revisité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 9-
Sauter vers: