AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 One of those who can hide... {pv: Bérénice}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: One of those who can hide... {pv: Bérénice}   Sam 13 Mar - 22:34

    Frédérique venait de finir son cours de Botanique, dernier cours de ce jour là. Elle avait pris tout son temps pour ranger ses affaires dans son sac et au dernier moment, elle se rendit compte qu’un de ses parchemins avait roulé sous son bureau pour finir deux rangés plus loin. Elle fila donc sous les bureaux pour le récupérer, elle ne pouvait pas le laisser ici. Et une fois qu’elle se redressa, tout le monde avait disparu, même la professeur était déjà partie. Elle n’avait quand même pas mis une heure pour récupérer son parchemin qui s’était échappé.

    Quand elle se releva, elle en fut d’abord étonnée de la situation et au fur à mesure qu’elle revenait vers son sac, elle trouva cela plutôt bien. Il était rare qu’on pouvait se retrouver facilement seule dans une salle de cours. Les autres salles étaient moins simpa. Là elle allait prendre plaisir à y trainer.
    Elle aimait bien la serre. Ce coté calme et assurant, mais aussi à la fois mouvement et inquiétant. Elle rangea son parchemin et prit un instant pour regarder la salle qui l’entourait. Elle la connaissait par cœur, mais elle n’avait jamais pris le temps de la voir vraiment. Elle n’avait vu jusque là que son coté pédagogique. Mais il s’agissait d’une serre, d’un lieu bien particulier. A la fois extérieur et intérieur. Un lieu magique et si réel à la fois.

    Ces derniers temps, la jeune Serpentard avait ressenti le besoin de vouloir se ressourcer, de s’évader, de s’isoler à la fois. Tous les cours de Poudlard étaient finis. On n’allait pas la chasser. Elle laissa ses affaires en plan, et s’approcha doucement d’une des plantes qui avait l’impression de l’appeler. Une des plantes peu dangereuse. Elle en était sur, elle les connaissait tellement. Elle en approcha sa main et du bout du doigt, elle caressa chaque pétale, chaque feuille. Elle ressentait comme une impression de se détendre. Elle se sentait si nerveuse en ce moment qu’elle avait bien besoin de ça.

    Elle venait de fermer les yeux. Sa migraine de ses derniers jours semblait passer. Elle allait revenir. Elle devait mieux dormir, plus dormir en tout cas. Elle devait moins se prendre la tête, moins réfléchir. Elle avait besoin de temps de repos mais elle ne s’en rendait pas compte.
    Elle inspirait, expirait dans un mouvement mécanique.
    Elle se détendait tellement qu’elle n’entendit pas la personne qui venait d’entrer dans les lieux…
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: One of those who can hide... {pv: Bérénice}   Mar 16 Mar - 11:08


    Bérénice était un peu tête en l’air, elle devait bientôt partir à Londres pour passer une partie des vacances de février avec Erwan. Elle n’avait pas oublié l’inquiétude qui avait enserré son cœur à noël mais à force d’auto persuasion, elle avait réussi à dépasser le cap des doutes. Si elle devait se prendre une claque, ça arriverait et puis c’est tout. Elle ne voulait pas être une de ces filles suspicieuses et jalouses, elle voulait être au-dessus de ça, être une fille « bien » qui n’ait rien à se reprocher quoi qu’il advienne dans le futur.

    Mais comme elle pensait sans cesse à ses vacances, elle oubliait souvent ses affaires. De fait, elle avait laissé son bouquin de botanique dans la serre. Rejoignant cette salle un peu particulière en courant, elle s’aperçut dès qu’elle eut fait un pas dans la pièce que quelqu’un était encore là. C’était une fille que BB connaissait déjà, une Serpentard de cinquième année qui n’était pas étrangère aux grands changements que Bérénice avait opérés chez elle.

    « Eyh, Frederique ! » L’interpella la jeune Poufsouffle tout en s’approchant en souriant. La jeune rédactrice en chef du Hibou Bavard avait vraiment changé, avant elle n’aurait jamais abordé quelqu’un comme ça. Et puis, de brune, elle était devenue blonde, elle ne portait plus l’uniforme de manière aussi stricte, elle avait même tout un tas de badges de groupes de rock sur sa cravate de Poufsouffle.

    « Qu’est-ce que tu fais là toute seule ? » Demanda-t-elle de sa voix un peu rauque tout en adressant un sourire à la Serpentard. Le truc c’est qu’elle avait oublié ce qu’elle, elle était venue faire là et son livre traînait toujours sur une table à côté des plants de mandragores – fort heureusement endormis et bien en terre -. Elle traînait, et pourtant, elle n’avait pas que ça à faire, elle devait aller faire le tri pour la parution du prochain numéro du HB ! Mais les filles comme l’ex-brunette étaient de toute façon beaucoup trop gentilles pour passer à côté de quelqu’un qu’elles connaissent sans lui adresser la parole. Elle ne savait même pas si Fred’ allait la reconnaître mais peu importait, elle était bien éduquée donc elle disait bonjour et prenait des nouvelles, en plus ce n’était pas si souvent que les deux filles se croisaient seules comme ça.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: One of those who can hide... {pv: Bérénice}   Mer 17 Mar - 11:49

    « Bonjour Bérénice… »

    La jeune fille venait de l’interpeler. Sortant de son moment de quiétude, elle s’était retournée surprise vers elle, croyant à l’arrivée d’un professeur ou d’un Préfet et fut soulager en voyant de qui il s’agissait. Elle la connaissait et avait eu l’occasion de lui parler. Elle l’avait trouvé étrange et ne pouvait pas dire si elle avait de la sympathie pour elle. Elle avait déjà assez de mal à exprimer ce qu’elle ressentait en temps normal alors elle ne savait pas pour l’instant ce qu’elle devait penser de cette fille là. Mais ce qui était sur, la dernière fois, elle avait éveillé de la curiosité et de l’intérêt. Et puis elle n’allait pas l’envoyer promener. Elle n’en avait aucun besoin et elle était Poufsouffle et sans doute amie avec Maureen, et rien que pour ça, elle s’accordait à faire un peu plus d’effort envers la maison qu’elle détestait profondément en temps normal à cause de leur attachement pour les Moldus.

    « Je pourrais te retourner la question… »

    En effet, la jeune Poufsouffle venait de lui demander ce qu’elle faisait ici. Elle ne lui avait pas répondu sur un ton agressif. Elle restait aussi neutre et posée qu’à l’ordinaire. Sa réponse avait plus une pointe d’humour, si on voulait.
    Frédérique la dévisageait à présent et se rendit compte de son changement de couleur de cheveux. Elle ne put s’empêcher d’avoir un haussement de sourcil. Elle, elle était loin de changer de couleur. Elle avait déjà pensé à se faire couper les cheveux courts mais n’était jamais allée au bout de cette idée. Ses cheveux châtains continuaient donc à retomber en cascade sur ses épaules d’une manière désordonnée. Elle remarqua les badges sur sa cravate. Celle de la Serpentard était desserrée et sa chemise dépassée de son pantalon. Elle n’était toujours pas décidée de changer son style de vêtement mais s’accordait à continuer à faire des efforts sur son comportement.


    « Comment te portes-tu depuis tes mésaventures de l’autre fois… ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: One of those who can hide... {pv: Bérénice}   Mer 24 Mar - 7:29

    Bérénice haussa les épaules lorsque la Serpentard lui dit qu’elle pouvait tout à fait lui retourner la question. C’était vrai mais BB n’était pas en pleine contemplation non plus elle, elle venait seulement chercher ce qu’elle avait oublié. Toutefois, ce n’était pas spécialement son genre d’insister. Même une BB avec un peu plus d’assurance et une nouvelle couleur de cheveux reste Bérénice Bones la très très grande timide et réservée. Du coup, elle se contenta de ce petit haussement d’épaule et finit par expliquer la raison de sa présence ici.

    « J’ai oublié mon livre alors je suis venue le rechercher. » Joignant l’acte à la parole (histoire de le faire tant qu’elle y pensait, BB est une petite tête), elle se dirigea vers son pupitre et récupéra son livre, Sali par un peu de terre. Elle l’épousseta et le rangea dans son sac (une besace noire) avant de retourner ses yeux bleus vers Frederique. Attention, elle ne la regardait pas dans les yeux, sauf exception, BB ne regardait jamais dans les yeux ! Mais elle levait les yeux vers elle quand même, ce qui était, à l’échelle de la Poufsouffle, un grand changement dans sa manière d’aborder les autres.

    « Hum… ça va. J’ai fait ce que je t’avais dit, j’ai…. Changé. » Elle montra ses cheveux et son uniforme retouché. « J’ai commencé la musique et je soigne mon autisme avec des médicomages spécialisés. » parce que finalement, ce qu’elle avait ne ressemblait pas juste à de l’autisme, ça en était, mais dans une forme très diminuée puisque ça ne touchait pas la fonction du langage, c’est pourquoi on l’avait décelé très tard. Elle était une inadaptée sociale, tout simplement. Son trouble du comportement avait une raison médicale, quelque part, ça l’avait rassuré. Toutefois, c’était vraiment la musique qui lui avait permis de se libérer car pour le reste, elle n’était encore pas très douée. Le seul vrai progrès c’est qu’elle ne fuyait plus.

    « Et toi ? ça va depuis l’an dernier ? » BB avait entendu dire qu’elle était devenue très copine avec Maureen. En tant que miss potin du HB, Bérénice adorait les rumeurs (celles qui ne la concernaient pas du moins) mais elle savait aussi que le mieux c’est de prendre des nouvelles à la source, surtout que finalement, sans le vouloir vraiment, Frederique l’avait beaucoup aidé en lui ouvrant les yeux, elle avait été le facteur déclencheur de tout ceci… et c’était assez important pour la jeune Poufsouffle pour dépasser le côté rumeurs et s’inquiéter réellement de la serpentard.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: One of those who can hide... {pv: Bérénice}   Jeu 25 Mar - 19:13

    Bérénice n’insista pas sur la question qu’elle lui avait posé la première. Elle répondit tout simplement sans réprimande quand Frédérique lui retourna la question. On avait beau lui demandé de changer, elle n’aimait toujours pas parler d’elle. Et puis on ne pouvait pas changer aussi radicalement du jour au lendemain. Elle avait déjà fait plus d’effort qu’on n’aurait pu espéré en si peu de temps.
    Elle lui avait répondu donc qu’elle avait oublié son livre et en y pensant, il était vrai qu’un de ses camarades avait aperçu un peu plus tôt le livre oublié sur le bureau. Elle la regarda donc le récupérer sans rien dire la laissant donc faire avant qu’elle ne la dévisage. Aucune des deux ne chercha à capter le regard de l’autre.
    Elle lui annonça qu’elle allait bien, qu’elle changeait. Frédérique fourra ses mains dans ses poches. Elle aurait du sourire à son annonce mais elle n’y arrivait toujours pas à exprimer un état. S’était encore un peu difficile pour elle. On lui demandait de s’extérioriser mais elle avait encore besoin de s’isoler.
    Elle acquiesça d’un signe de la tête quand elle lui montra ses cheveux blonds et son uniforme personnalisé.


    « Oui pour changer… tu sembles avoir changé physiquement déjà… Sympa le coté blond… je ne pourrais pas dire par contre que je partage tes gouts pour tes bricks brocs, mais ça change oui…
    Quel style de musique écoutes-tu… ? »


    Frédérique aimait bien la musique, en particulier tout ce qui touchait le rock et vu l’allure de la jeune fille, elle se doutait que s’était son cas aussi.
    Elle parlait des médicomages qu’elle prenait pour sa maladie. Elle ne savait toujours pas plus au sujet de l’autisme, pas dans le fond. Mais elle n’allait pas commencer de suite par l’envahir de question qui pouvait la vexer.


    « Je vais bien… Je suis moi aussi en mode… changement… ! Même si visuellement, c’est moins flagrant que toi… »

    Elle avait commencé sa phrase d’un ton lent et calme mais prononça son dernier mot plus rapidement et d’une voix plus poussée comme pour accentuer un effet. Malgré sa réponse qui demanderait forcement précision, elle avait toujours du mal à se livrer de but en blanc. Elle répondait juste aux questions et ne cherchait pas plus loin. Mais Bérénice en journaliste qui se respectait avait l’air et la manière d’être curieuse même si elle avait tendance à fuir les gens. Si elle désirait en savoir plus, elle ne manquerait pas de le lui demander...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: One of those who can hide... {pv: Bérénice}   Dim 11 Avr - 20:03

    Tout le monde aimait la nouvelle coupe de cheveux de Bérénice, un dégradé blond. Pourtant, elle devait bien avouer que parfois sa longue chevelure brune si romantique lui manquait un peu. Maintenant qu’elle n’avait plus peur de montrer son visage (en tout cas, plus H24), elle se disait qu’avec son ancienne coiffure, elle aurait pu faire des trucs pas mal avec des jolies barrettes ou des élastiques. Enfin, les cheveux ça repousse de toute façon. « Merci. » dit-elle simplement même si elle porta instinctivement la main à sa cravate lorsque Frederique lui dit qu’elle n’aimait pas les accessoires. La nouvelle Bérénice ne choisissait pas en fonction de l’opinion d’autrui, non, enfin malgré tout, les vieilles habitudes ont la vie dure.

    « Du hard-rock. » Finit-elle par répondre tout simplement en haussant les épaules. « Mais j’écoute un peu de tout en fait, j’ai juste des préférences. » Nouvelles en réalité, avant elle écoutait plutôt des trucs assez mièvres, puis elle avait découvert que crier ses sentiments dans une musique beaucoup plus violente lui rendait la tâche plus facile et elle s’était mise à en écouter en boucle. Quand les gens changent, leurs goûts aussi.

    « Ah oui ? » dit-elle ensuite en toute simplicité au sujet des changements de Frederique. Elle ne voulait pas que la Serpentard se sente obligée de lui parler, toutefois, le flair de détective de la jeune Bérénice Bones lui disait qu’il y avait du scoop dans l’air. Comme Bérénice avait de l’éthique, elle se promit quand même à elle-même que si Fred’ lui confiait quelque chose d’intime, elle ne le répéterait pas dans le journal, ce ne serait pas correct et puis ça nuirait à son semblant d’amitié avec la Serpentard. Elles n’étaient pas encore amies en fait, mais si BB commençait à tout mélanger, le journal et les confidences, il était certain qu’elles ne pourraient jamais l’être et ce n’était pas ce que souhaitait la rédactrice en chef du Hibou Bavard, plutôt honnête sous ses airs de fouineuses pro.

    « Changer, c’est bien. » Finit-elle par dire. « On ne peut pas faire constamment du sur-place, après tout, nous sommes des ados donc on change, par définition. » Après, ça dépendait quand même de la nature du changement mais elle souhaitait à Fred’ que cela soit aussi positif pour elle que ça l’avait été dans son propre cas.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: One of those who can hide... {pv: Bérénice}   Mar 13 Avr - 19:08

    « Hard-rock… ? C’est une appellation Moldue ça non… ? »

    Frédérique avait beau changé et faisait de son mieux pour comprendre les autres malgré leur différences, elle avait encore du mal à accepter la culture Moldue qui prenait de plus en plus de place dans leur monde magique. Eux, elle n’arrivait toujours pas à les apprécier. C’est comme si on lui demandait du jour au lendemain de se prendre d’affection pour les Elfes de Maison : impossible !
    Mais déjà il y avait eu un grand changement évident. Elle prenait la peine de parler à des personnes autres que sa propre maison, et pire, elle prenait la peine de discuter avec leur propre rivale : les Poufsouffles. Mais la jeune fille avait des intérêts tout autre que ses camarades de leur parler et ses intérêts étaient eux d’ordre personnels.


    « Et bien heu oui… ça ne se voit pas, je sais… Je sors un peu plus souvent mon nez de mes livres… Je suis allée enfin au Bal par exemple… »

    En parlant de Bal, elle n’avait même pas fait attention si elle y avait vu Bérénice ou pas. Il fallait dire qu’elle était tellement préoccupée à ce qu’elle devait faire elle ou pas que, sauf si on passait tout près d’elle, elle n’avait pas fait attention aux autres. Il fallait dire aussi qu’elle avait toute son attention sur une seule et unique personne ce soir là…
    Le visage de la jeune fille semblait plus dégagé que à leur dernière rencontre et elle eut l’occasion de mieux l’observer, surtout ses yeux. Elle prenait toujours une attention particulière à regarder les gens dans les yeux quand elle leur parlait. Ainsi elle n’en avait pas de surprise, le regard ne mentait pas. Elle l’observait donc, sans non plus en faire une fixation qu’à la fois elle n’en soit pas gênée mais aussi qu’elle ne le remarque pas trop. Elle la regarda donc porter sa main sur sa cravatte, alors que la sienne avait le tour du cou assez largement dénouée. Elle était dans sa période débraillée alors que jusque là elle était d’allure stricte, comme une petite fille de bonne famille.


    « Ado… il était tant que je me mettes en phase adolescence… C’était comme si je ne voulais à la fois pas grandir mais aussi grandir trop vite… mais au final ça me faisait plus de mal intérieurement qu’autre chose car je ne savais pas vraiment où j’allais… Tiens par exemple, avant l’année dernière, tu savais qui j’étais… ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: One of those who can hide... {pv: Bérénice}   Jeu 27 Mai - 8:47

    « Oui, enfin ça vient des moldus mais on l’utilise nous aussi les sorciers. » Après tout, chez les sorciers, il n’y avait que les moyens de faire marcher les instruments et leurs formes qui changeaient, pas vraiment les styles de musique. Quoi qu’il en soit, Bérénice avait grandi dans une classe spécialisée moldue et elle ne s’en était pas plus mal portée, elle ne devait quand même pas oubliée qu’elle était face à une vipère de chez Serpentard, ceci expliquant peut-être cette question que BB avait jugé déplacée bien qu’elle n’en montrât rien.

    « Hum… oui, je t’ai aperçu, tu étais avec Maureen. Elle est dans ma maison. » Elle se doutait bien que Frédérique le savait déjà mais elle s’était sentie obligée de l’ajouter, comme pour justifier sa remarque. Elle connaissait Frédérique, elle connaissait Maureen, elle n’avait pu que remarquer qu’elles étaient ensemble au bal. Ce que Bérénice trouvait bien en ce sens qu’au moins les solitudes des deux filles devaient être atténués, elle n’allait pas chercher beaucoup plus loin pour le moment, il faut dire que BB était un peu simpliste par moment.

    Cependant, Bérénice évitait soigneusement le regard de Frédérique qui pourtant la scrutait. Il est vrai que depuis leur dernière rencontre, BB montrait son visage et que ça avait par ailleurs surpris certaines personnes dans Poudlard. En effet, Bérénice pouvait être mignonne ! Pas top canon cela dit, mais elle avait un visage doux et une peau lisse et pâle comme une poupée de porcelaine. Maintenant, certains garçons pas trop dérangés par le comportement général de la rédactrice en chef du HB venaient lui parler voire la draguer… même si elle était prise depuis maintenant plusieurs mois par Erwan.

    « Bah… heu… oui. Pas personnellement mais je savais que tu existais, je suis journaliste quand même. » Et puis, BB était de toute façon une jeune fille très observatrice par nature. Même si elle ne parlait avec les autres que depuis récemment, elle les avait longtemps observé. D’ailleurs, ça l’avait bien aidé le moment venu à savoir qui l’accepterait comme elle était et qui ne le ferait pas. Tyler par exemple était devenu comme son meilleur ami alors qu’à la base il était un inconnu, mais elle savait déjà à ce moment là qu’il était gentil. D’ailleurs, elle regrettait qu’il s’en aille bientôt de l’école, il allait lui manquer… mais comme elle l’avait fait remarquer, les changements font partis de la vie, même les mauvais c’est dire !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: One of those who can hide... {pv: Bérénice}   Ven 28 Mai - 23:18

« Je n’y connais rien en musique… Mais je trouve que ça a pas mal de class que de voir quelqu’un jouer à la guitare… »

Frédérique haussa les épaules. Comme elle se fichait pas mal des préoccupations des Moldues, elle s’était rapidement faite une idée sur la question sans forcement penser à chercher ailleurs. Par contre, il était vrai qu’elle avait toujours été fasciné par les guitares et les sons qu’elles pouvaient donner. Elle trouvait aussi que ça donnait une allure, une autre âme à la personne qui en jouait. Elle se demandait si on pouvait se mettre dans une sorte de transe, un mélange d’évasion quand on jouait. Elle aurait voulu le savoir un jour…

« Heu oui… avec Maureen… Oui oui je sais que vous êtes de la même maison… A croire que je ne parle qu’à des Poufsouffle ses derniers temps… Tu parles à beaucoup de Serpentard toi… ? »

Elle avait tenté de changer de sujet. Elle respira doucement et tenta de déglutir avec naturel. Si elle avait eu des tendances à rougir, elle l’aurait sans doute fait. Mais entendre le nom de son amie Poufsouffle de la bouche d’une autre personne lui donna de drôles d’impressions. Une sorte de mélange d’excitation et de jalousie sans pour autant que l’un et l’autre soient véritablement ressentis.
Alors qu’elle évita son regard, elle préféra relever les yeux vers elle ce qu’elle trouva être le mieux pour justement cacher le trouble qui l’envahissait. Bérénice avait dégagé son visage et elle trouvait que s’était une bonne chose pour la fille. Elle trouvait ses efforts et ses changements incroyables et bien plus conséquents que les siens. Elle trouva cela amusant que les deux timides qu’elles pouvaient être toutes deux pouvaient changer en même temps et puissent à présent se parler.


« Une journaliste sait tout… Oui on me l’a souvent dit… Tu dois en savoir des choses sur tout le monde…
Par contre, je n’ai jamais lu le journal de l’école donc je ne connais pas tes articles… Tu es en charge de quel genre de rubrique… ? »


En fait, c’était son père qui lui disait souvent cette expression quand il leur lisait les articles qu’il considérait intéressant sur le journal. Depuis la mort de ses parents, elle n’avait plus ouvert un seul journal. Ce n’était pas intentionnel, mais c’était le cas.
Mais comme elle le disait, elle devait savoir des secrets sur les gens, et même ce qu’ils pouvaient cacher au fond à force d’observation et de discussion. Elle se demandait si elle savait des choses sur certaines personnes…
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: One of those who can hide... {pv: Bérénice}   Ven 11 Juin - 9:11

    C’est clair que la guitare c’était la grande classe. Bon, BB n’avait pas encore un très bon niveau, elle était même plutôt moyenne dans son genre, mais elle aimait ce qu’elle faisait et en un sens c’était tout de même ce qu’il y avait de plus important ! Parce qu’on ne pratiquait pas un loisir de force non plus.

    « Ouai, la classe. » Finit donc par dire Bérénice tout en hochant la tête de manière positive pour appuyer ses paroles. Elle ne resta cependant pas très longtemps là-dessus puisque sa camarade de Serpentard sautait déjà vers un autre sujet, celui des relations entre les maisons, plus particulièrement les relations entre les Poufsouffles et les Serpentards. De l’avis de BB, c’était certes un mélange assez étonnant, mais ce n’était pas du tout la première fois qu’on pouvait le constater. Sûrement que la trop grande tolérance des Blaireaux et l’intolérance maladive des Serpentards se complétait pour trouver un juste équilibre.

    « Hum… j’ai un ami à Serpentard mais on ne se parle plus beaucoup depuis quelques temps, sinon, non. Je parle essentiellement aux gens de ma maison ou à des Serdaigles. » Etonnement, pas du tout de Gryffondor dans la liste de ses connaissances, si ce n’est ceux qui bossaient au journal mais ils étaient peu nombreux, à ce sujet, tout bien compté, elle parlait aussi à des Serpentards dans le cadre du journal, mais elle les évitait soigneusement le reste du temps quand son aura de « chef » ne la protégeait plus.

    Fuyant toujours le regard de sa camarade (et presque bonne copine en fait), Bérénice parlait néanmoins sur un ton très amicale et sans montrer une quelconque curiosité malsaine, se contentant de rebondir sur ce que lui disait la Vipère. Lorsqu’on passait sur ses côtés un brin excentrique, Bérénice était agréable à côtoyer car elle n’attendait rien des autres et n’était pas curieuse en amitié, elle ne l’était que pour le journal.

    « Les potins et les sondages. Mais je suis surtout la rédactrice en chef. » Elle allait poursuivre mais elle fût interrompu par Adrien qui entra en trombe et lui attrapa la main sans ménagement. « Bouge toi BB ! Y’a une urgence ! » Bérénice se demanda vaguement quelle genre d’urgence pouvait demandait sa présence mais Ady étant proche d’Anabelle (encore qu’en ce moment…) c’était sûrement au sujet du prochain numéro du journal. « Bon bah… excuse moi Frédérique. J’espère qu’on aura de nouveau l’occasion de discuter. » Sur quoi, elle prit son livre, fit un petit signe de tête à la Serpentard et suivit son camarade qui s’impatientait. C’est sûr qu’un article sur l’amour c’est nul en 20 points par Anabelle Montgomery n’était pas trop le genre d’article qu’Adrien ou BB voulaient voir paraître en cachette !


{Terminé pour BB}
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: One of those who can hide... {pv: Bérénice}   

Revenir en haut Aller en bas
 
One of those who can hide... {pv: Bérénice}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bonne fête, Hide-hime. [Pv]
» [Mai] Taeyang Hide Doubt Version
» All we do is hide away {Dranna}
» Chimère # I know you suffered But I don't want you to hide It's cold and loveless I won't let you be denied
» Un cadeau pour maman? Menteur! ft.Hide-sama

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 9-
Sauter vers: