AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 - | - Superficial World - | - - | PV | -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Sport et culture

Parchemins : 1913
Âge : 28 ans [21 mars 1982]
Actuellement : Chanteuse et Bassiste de CS


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: charly

MessageSujet: - | - Superficial World - | - - | PV | -   Lun 22 Mar - 19:19

Le ciel d’un bleu limpide était vierge de tout nuage. Le vent soufflait à faible amplitude, mais demeurait glacé. L’hiver était tombé sur l’Angleterre depuis plusieurs mois déjà, et si la neige s’en était allée (pour l’instant), le temps restait impitoyable. Keira avait quitté la maison de Lexy depuis trois jours, déjà. Elle n’avait nulle part où aller (ne voulant pas demander la charité à ses amis… Bien que Raphaël l’aurait sans nul doute hébergée (Roze aussi certainement…). Quant à Erwan, elle ne voulait surtout pas le voir. Depuis sa ‘rencontre’ avec l’amante acharnée du Roumain, elle préférait ne pas le revoir. A dire vrai, l’idée qu’il ait pu ressentir des sentiments pour elle l’effrayait… Elle n’avait rien vu venir… vraiment. Et elle ne voulait pas lui créer de problèmes, aussi restait-elle à l’écart. C’était mieux pour eux deux (en tout cas, elle voyait les choses ainsi !). Les trois dernières nuits, elle les avait passé avec des hommes… Une fois, ce fut un ami de longue date et les deux autres fois de parfaits inconnus. Elle s’en moquait à présent. De toute façon, elle n’aimait qu’un seul homme et lui ne partageait pas ses sentiments alors… Elle pouvait bien faire ce qu’elle voulait de son cœur et de son corps, non ? Elle était la seule concernée après tout ! Sauf qu’une chose à laquelle elle ne s’attendait pas du tout vint s’incruster dans le formidable ‘bor**l’ qu’était devenu sa vie…

Alors qu’elle s’entraînait avec son groupe, elle reçu un appel qui fut automatiquement envoyé sur sa messagerie… ce n’est qu’en fin de soirée, alors qu’elle finissait de ranger le matériel qu’elle écouta le fameux message… Elle n’en croyait pas ses oreilles… c’était… invraisemblable. Comment avait-elle fait pour être aussi stupide ??? Elle ne faisait pas que vivre chez Lexy, il avait sa tutelle !!! Et maintenant… Elle avait de gros problèmes avec son agent…

« Et me*de !!! »

Elle donna un coup de pied rageur dans le mur (manquant de se faire bien mal au passage) et, sans répondre aux questions de ses amis, elle quitta le studio après les avoir (très vaguement) salué. La sorcière marcha un moment, d’un pas vif et rageur… Elle s’était faîte avoir !!! Elle était vraiment stupide… c’était officiel… Finalement, elle respira profondément et composa le dernier numéro qu’il lui restait… La mort dans l’âme. Quand elle raccrocha, elle tremblait encore… Un coup d’œil à sa montre, une grimace et elle transplana.

………

Lorsqu’elle entra dans le café, ils étaient déjà là… Assis à la table sur sa droite… La rouquine rejoignit ses parents, sans savoir ce qu’elle était censée faire… Elle ne les embrassa aps, se contentant de les saluer avec froideur :

« Bonsoir. »
« C’est tout ? Après tout ce temps… »
« Tu veux que je te dise quoi, maman ? »
« Qu’on t’a manqué. »
« Si ça te fait plaisir… »
« Un autre ton, je te prie ! »


Un regard noir, puis Keira se tu. Elle n’était pas en position dominante sur ce coup là… Une serveuse vint prendre les commandes du couple. Comme toujours sa mère passa toute la carte en revue. Keira se contenta de demander un paquet de cigarettes, tout en adressant un regard noir à sa mère qui allait râler… Finalement, elle ne dit rien, et passa commande après avoir hésité entre sept plats différents. La soirée allait être longue… Vraiment très longue… mais Keira n’avait plus le choix… Elle était coincée.



 Will you still love me ?

Will you still love me when I'm no longer young and beautiful ?
Will you still love me when I got nothing but my aching soul ?
I know you will... I know you will...
Will you still love me when I'm no longer beautiful ? @Lana Del Ray
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x4qnuh_keira_blog

avatar
Sport et culture

Parchemins : 1913
Âge : 28 ans [21 mars 1982]
Actuellement : Chanteuse et Bassiste de CS


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: charly

MessageSujet: Re: - | - Superficial World - | - - | PV | -   Lun 22 Mar - 21:19

Keira n’avala rien de la soirée. Elle ne comptait pas changer ses habitudes pour les beaux yeux de sa mère et le regard peiné de son père. Qu’ils aillent tous deux se faire fo**re ! Non mais… ce fut essentiellement Patience, la mère de la rouquine qui parla durant le repas. Comme toujours, Stuart suivait sa femme, de toute façon… Keira avait fini par s’y habituer. A la maison, c’était toujours sa mère qui décidait de tout. Les menus, al décoration les grands évènements… Elle planifiait tout et mari et fille se devaient de suivre en silence. Visiblement, la situation convenait plutôt bien au père de Keira, qui, de toute façon, n’était que très rarement chez eux… Il passait son temps à voyager, entre les rendez-vous, les interviews et les tournages… Il avait d’autres chats à fouetter comme le dit si bien l’expression…

« Tu sais, j’ai beaucoup suivi tes progrès depuis que tu es partie, Keira… Et honnêtement, je suis plutôt impressionnée. Franchement, je ne pensais pas que tu pourrais tenir plus de trois moi,s surtout avec tes études dans cette école bizarre… mais tu as su tenir et rester dans les normes… Dernièrement tu as fait de très bon shooting et des défilés intéressants… Tu peux aller loi, encore… et ce malgré tes nombreux écarts de conduite… »
« Oh maman, je t’en prie. Tout le monde s’en tape que je me sois droguée ou que j’ai été anorexique ! Ils s’en balancent complètement. Tu le sais très bien. »
« Keira… »
« Quoi ? Le vocabulaire te choque ? Tu appelles ça comment, toi ? Des 'vacances', 'prendre du recul' ? Je t’en prie, ça fait longtemps que je ne suis plus une gamine, tu peux utiliser un vocabulaire plus cru avec moi. Ni toi, ni moi n’avons envie de perdre notre temps. »


Les deux femmes s’affrontèrent du regard, un instant, puis, soupirant, Patience reprit :

« Tu vas rentrer avec nous. »
« Ca je m'en doutais, merci ! Pourquoi ? »
« On doit se montrer unis, Keira… Ca ne fait vraiment pas bonne figure d’avoir une fille qui se promène dans la rue comme tu le fais en ce moment… Et puis ne démens pas, on est au courrant pour l’histoire avec Lexy Terence. Il a été trop aimable de t’accueillir… vraiment. Un mannequin de sa renommée, il risquait gros en te récupérant… »
« En me récupérant ? Mais vas-y maman, fais toi plaisir ! Je suis un sale clebs abandonné ? »
« Keira, ça suffit. »
« Papa… Non mais je rêve ! Vous croyez encore que vous avez un brin d’autorité sur moi ?? Tu n’es plus ma mère depuis que j’ai six ans, maman ! Et toi, franchement tu n’as jamais été un père… »
« Comment oses-tu ? »

Patience avait manqué de gifler sa fille, mais son mari l’avait arrêtée à temps. Furibondes, les deux rousses se toisaient avec froideur. Finalement, la fille esquissa un sourire, pour le plus grand agacement de sa génitrice. Allumant une cigarette, Keira reprit la parole, avec assurance :

« Ca suffit, passons aux choses sérieuses. Que me proposes-tu en échange de ta grande illusion, maman ? »
« Un toit. Du linge, à manger… Même si tu ne manges toujours rien apparemment… »
« Et de l’argent, comme avant… tu restes notre fille, Keira. »
« Sympa de vous en rappeler. Et en échange, je fais quoi exactement ? »


Patience dut serrer la mâchoire avant de répondre, agacée :

« Comme toujours. Tu viens avec nous pour les premières des films de ton père. Tu m’accompagnes à certains défilés. Tu viens aussi avec nous pour quelques soirées de charité. »
« Combien ? Combien de sortie en moyenne dans l’année ? »
« Non mais... Je rêve… »
« Je tiens de toi, maman. J’ai bien appris tes leçons, je trouve… »
« Très drôle… »
« Pas plus de quinze. Quinze sorties maximum dans l'année... »


Keira observa en silence ses parents avant d’écraser son mégot dans le cendrier, soufflant un dernier nuage de fumée.

« Très bien, ça me va. Mais je vous préviens, ça reste un CDD. Je partirais quand je le voudrais. je ne compte pas m'éterniser. Mais je ne ferais pas de bruit, si vous préférez… »
« Très bien. »
« Tu commences demain. On va assister à la première du dernier film de ton père. »
« Quelle heure ? »
« Vingt heures. Mais tu te prépares à dix sept heures à la maison. Je choisirais tes premières tenues… »
« Hors de question ! »
« Disons que j’ai le droit d’émettre mon avis tout de même ! »
« Ca me va. »
« Rentrons maintenant alors… »
« C’est cela… »



 Will you still love me ?

Will you still love me when I'm no longer young and beautiful ?
Will you still love me when I got nothing but my aching soul ?
I know you will... I know you will...
Will you still love me when I'm no longer beautiful ? @Lana Del Ray
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x4qnuh_keira_blog

avatar
Sport et culture

Parchemins : 1913
Âge : 28 ans [21 mars 1982]
Actuellement : Chanteuse et Bassiste de CS


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: charly

MessageSujet: Re: - | - Superficial World - | - - | PV | -   Ven 26 Mar - 19:30

Ces grands murs colorés elle ne les reconnaissait plus. Ce n’était plus elle toutes ces couleurs, ces peluches, ces poupées exposées sur son immense étagère… Ce n’était même pas une histoire d’avoir grandi. Simplement avait-elle cessé de rêver. Si cela n’avait plus le moindre sens, c’était uniquement parce que ses rêves s’étaient soudainement brisés. Elle n’avait plus trouvé la force de les alimenter, alors ils s’étaient doucement consumés… Anéantissant ses dernières espérances avec leur désertion. Ses prunelles couleur océan observaient l’espace qui, jadis, avait été son chez elle… Et elle se sentait terriblement mal à l’aise dans ce décor tout droit sorti d’un conte de fée. Elle n’avait plus de chez elle. Où qu’elle aille, elle ne se sentait pas ‘à sa place’. Mise à part ces soirs, peut-être… Où loin de tout, elle s’évadait dans un club, accompagnée d’illusions et de sentiments tout droit sorti d’une consommation excessive de produits plus ou moins illégaux.

Se laissant tomber sur son lit, elle laissa son regard balayer le haut plafond rose qui dominait l’immense pièce. Elle avait envie de tout repeindre. Du noir… partout ! Mais elle ne comptait pas s’attarder. Revenir chez ses parents n’était qu’une transition. Elle comptait se servir d’eux comme ils s’étaient jadis servis d’elle. Si elle ne se méfiait pas de son père, la rouquine savait qu’en revanche, elle allait devoir jouer serrer pour affronter sa génitrice. Patience était sans doute pire que sa fille. Plus manipulatrice, plus douée pour le mensonge aussi… Et pourtant, Keira ne manquait pas d’entraînement ! La jeune femme décida de ne pas sortir. Enfermée dans cette pièce qui avait, jadis, été son repère, elle resta à jouer de la guitare toute la journée… Chantant, passant parfois quelques coups de téléphone.

Puis l’heure fatidique arriva… Soupirant, la rouquine ouvrit la porte à la styliste (amie et employée de sa mère) qui était chargée de l’habiller pour la soirée… Keira savait que le débat allait être dur, mais elle ne devait en aucun cas abandonner. La première victoire était particulièrement importante. Et elle comptait bien la compter à son actif. Le premier combat fut la couleur. Keira resta intransigeante, ce serait du noir. N’écoutant en rien l’argumentation de sa mère, elle finit par gagner pour porter une robe noire. La coupe fit débat plus longtemps. Si patience préférait que sa fille enfila une robe plus ou moins longue, cette dernière refusait de l’écouter. Ce serait court, point, à la ligne !

« Maman, tu me les brises, à la fin ! On a spécifiait que tu ‘donnerais ton avis’ mais jamais que tu influencerais mon choix ! Je dis court, c’est court ! »
« Non mais il y a court et court, bon sang !!!! Tu… on dirait une prostituée là !! »
« Quoi ? T’es sérieuse ? T’as déjà vu une prostituée maman ? Non parce que généralement elles ne portent pas une robe à 10 000… »
« On s’est parfaitement comprises. »
« Oui… t’as raison, tu sais quoi ? Je vais y aller à poil ! »


Et hop, en deux secondes, la sorcière avait retiré sa robe et commençait à se diriger vers la porte, les seins à ‘lair… Ce fut le geste en trop pour sa mère qui hurla dans la pièce :

« NON MAIS TU AS QUEL AGE ? »
« Ben bravo, tu ne te souviens pas du jour où t’as accouché ? J’ai honte pour toi, tu sais… »
« Keira, tu reviens ici, et tu mets cette foutue robe. Et je te préviens, ce soir… »
« Oui oui, je sais, je vous adore, tu es la meilleure mère au monde et bla bla bla… »
« Keira… »


Un instant elles s’affrontèrent du regard, puis, finalement, la bataille s’acheva. La rouquine observa avec une satisfaction prononcé sa génitrice quitter sa chambre, puis, le sourire aux lèvres, elle se dirigea vers sa salle de bain, une seringue à la main. Ce soir, elle devait être performante (c’était un genre de test pour avoir une promotion si on veut…) mais rien ne l’empêchait de se détendre un peu au préalable !



 Will you still love me ?

Will you still love me when I'm no longer young and beautiful ?
Will you still love me when I got nothing but my aching soul ?
I know you will... I know you will...
Will you still love me when I'm no longer beautiful ? @Lana Del Ray
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x4qnuh_keira_blog

avatar
Sport et culture

Parchemins : 1913
Âge : 28 ans [21 mars 1982]
Actuellement : Chanteuse et Bassiste de CS


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: charly

MessageSujet: Re: - | - Superficial World - | - - | PV | -   Mer 31 Mar - 22:35

*ne compte pas pour les 500 mots // rédigé par Heaven & moi-même ^^*


Keira venait tout juste de rentrer de la première de son père. Ce fut long, très long, mais heureusement, il y avait sur place pas mal de connaissances à elle. Dont des mannequins. Comme d’habitude, ses parents durent s’envoler dès la cérémonie terminée, et la belle rousse se retrouva seule avec ses amis… pas de soucis, elle savait commencer passer le temps ! La sorcière ne s’était pas changée, restant en tenue de soirée. Une tenue plutôt sexy, noire mais mettant bien ses jambes longues et fines (pour ne pas dire maigre à ce stade) en valeur. Ses longs cheveux roux, attachés en chignon en début de soirée avaient enfin retrouvé leur liberté. Et ce n’était pas désagréable !

Les mannequins se dirigèrent vers une boîte connue de Londres, située dans les quartiers riches. Les lieux n’étaient fréquentés que par des fils et filles de. Des personnes plus ou célèbres et toutes assurément très riches. Bref, ils restaient entre eux, dans leur monde, et vive la jeunesse dorée (ou pas…).

Lexy, de son côté avait assisté à la première du film aussi. Il avait rendez-vous avec Dawn dans une boîte de la ville. La russe était sur Londres et il comptait bien en profiter pour passer du temps avec elle. C’est en avance qu’il arriva sur place et s’installa donc dans un fauteuil, un peu à l’écart de la piste, pour attendre la brune qu’il n’avait pas l’intention de tromper (puisqu’en réalité ça faisait un petit moment déjà qu’il n’était pas allé voir ailleurs…, donc aucune fille ici ne le séduirait… *telle était sa vision des choses ^^*)

Quand Lexy entra, Keira ne pu que le remarquer, mais elle n’alla pas le voir immédiatement. Le Suédois avait lui aussi rapidement remarquer la rouquine, mais, sachant qu’elle était partie de chez lui visiblement bien remontée, il jugea plus sage de ne pas aller la voir (après tout il semblerait qu’elle ait une dent contre lui… Et il n’aimait pas chercher querelle… pas pour ce genre de choses, en tout cas !). Ceci étant, il fut finalement rejoint, quelques temps plus tard par le mannequin anglais. La jeune femme avait déjà bu un bon nombre de verres et avait peut-être plus de cocaïne que de globules rouges dans ses veines, mais elle faisait toujours l’illusion. Ses pupilles étaient pourtant bien dilatées, mais son rire (quasi hystérique) était tellement ‘vrai’ –en tout cas proche de son rire habituel- que ce n’était pas plus choquant que ça… Lorsqu’il la vit arriver, il demeura naturel, adressant un sourire à la rouquine (un peu surpris, quand même puisqu’à la base elle lui faisait la tête…)

"Salut, ça fait un moment, tu vas bien ?"
"Salut Keira, ça va et toi ? J'ai vu que tu étais retournée avec tes parents..."

Toujours souriante, la rouquine répondit dans un haussement d’épaules :

"Et bien oui, comme quoi tout peut arriver... Mais on s'en fout de tout ça au fond "

Keira avait bien vu qu’il n’était pas avec Dawn et elle espèrait en profiter. (héhé !), tandis que le suédois acquiesçait d’un simple mouvement de la tête, content que la situation de sa ‘protégée’ se soit améliorée (en tout cas niveau parental…). Jetant un coup d’œil à sa montre, il s’aperçut qu’il était arrivé vraiment trop en avance… Dawn n’était pas encore arrivée et elle avait du temps devant elle. La rouquine reprit joyeusement :

"Tu tombes bien, il fallait à tout prix que je te montre un truc !"

Leurs regards se croisèrent et Lexy, apercevant les pupilles dilatées et les veines qui ressortaient, songea que c’était sûrement dû à la fatigue, tandis que la rouquine le sortait de son fauteuil, toujours ravie… Le jeune homme était un tantinet méfiant néanmoins, la suivant lentement.

"Keira, qu'est-ce que tu fais ? On ne pouvait pas rester dans la salle ?"


Cette dernière eu un sourire amusé, répliquant avec la même joie dans la voix :

"Ha ben je te savais très libéré, mais pas à ce point. Tu veux qu'on y retourne ? Moi je m'en fous, tant que je t'ai, toi..."

Elle lâcha alors sa main pour récupérer la nuque du jeune homme et l'embrasser tout en retirant son propre haut de sa main libre. C’était une opération un tantinet technique, mais la rouquine commençait à savoir s’y prendre avec le déshabillage express –sbaaf- *. Lexy, quant à lui était complètement perdu, jusqu’à ce que les lèvres de sa cadette ne viennent (encore contre sa volonté !) se poser sur les siennes…


"Oh, tu fais quoi là ? Ca va pas la tête ?"

Lexy repoussa immédiatement sa cadette, la regardant avec froideur, son regard étant à la fois dur et presque ‘effrayé’. Pas dans le sens où il avait peur d’elle, mais plutôt dans le sens où elle lui apparaissait comme étant complètement cinglée… il n’y avait pas d’autres mots ! La rouquine quant à elle commençait à voir rouge… Sifflant entre ces dents, elle répliqua froidement :


"Non mais depuis quand faut qu'on t'explique ce genre de choses, Lex ?"

Têtue, elle fit un nouveau pas vers lui, bien décidée à reprendre là ils s'étaient arrêtés. Ses yeux plongés dans ceux du Suédois, elle souffla à son oreille :

"Je te veux."

Enervé à son tour, Lexy la repoussa à nouveau et tint son bras tendu entre eux, tout en répliquant (de plus en plus froidement, et agacé) :

"Mais b*rdel Keira c'est toi qui à un problème de compréhension ! Me*de, qu'est-ce qui t'arrive ? Elle est où la Keira que j'ai connu ?"
"Elle est avec toi... Et elle en a marre..."

Hochant la tête négativement, Lexy répond doucereusement :

"T'es pas la Keira que j'ai connu, je te reconnais plus..."

La porte s'ouvrit à cet instant précis sur Dawn qui vit Keira en premier. Cette dernière avait déjà retiré son haut, et se trouvait donc en soutien gorge, face à… Lexy. Elle resta immobile un moment, sans rien dire avant de reculer et de refermer la porte derrière elle. Instinctivement, Keira voulu retenir le Suédois, posant sa main sur son torse. Mais ce dernier avait posé son regard sur la nouvelle arrivante et soudain, son cœur s'érait serré…

"M*rde, Dawn !"

Repoussant d’un simple geste la main de la rouquine, il s’énerva après cette dernière, rageur :

"T'es contente ? Tu fais tout foiré, m'approche plus, tu veux ? Tant que tu seras comme ça, je veux plus te voir, et si Dawn fait la gueule, crois moi que tu vas me le payer, femme ou pas..."

Lexy quitta immédiatement la pièce, tandis que la rouquine grimaçait, répliquant avec colère :

"C'est ça, va retrouver ta sal*pe ! Tu te fais bai**r comme un bleu, mon pauvre... Elle se fout de toi..."

Il n’entendit pas tout ce qu’elle dit, mais la première insulte, il ne la manqua pas… Ceci étant, il devait retrouver la Russe. Laissant derrière lui le jeune mannequin, qui se laissait tomber au fond de son gouffre, terrassée par son échec. Amère, blessée dans son orgueil, mais aussi dans ses sentiments, elle resta là, à pleurer, tandis que Dawn faisait son chemin, d’un pas assuré tout en conservant une allure mesurée. Rattrapant finalement la Russe, Lexy lui attrapa le bras, afin qu’elle cesse d’avancer. Ce qu’elle fit, l’observant avec indifférence. La voix de Lexy était presque tremblante, quand il prit la parole

"Dawn... Pars pas s'il te plait..."
"Ben faudrait savoir, t'avais l'air d'être en bonne compagnie, là non ? Vas la rejoindre. Elle va s'ennuyer toute seule."

Le ton était froid, le sourire sarcastique. Fronçant les sourcils, elle reprit cependant, avant qu’il n’ait le temps de lui répondre :

"Mais Lexy... Tu es vraiment... non je n'ai pas de mots. Je veux dire... Tu peux coucher avec qui tu veux, t'es complètement libre, hein ? Mais les soirs où on doit se voir je trouve que c'est légèrement déplacé, voies-tu... C'est même plus que 'légèrement'."

Etrangement, les propos de Dawn blessèrent énormément le Suédois qui ne comprenait pas vraiment ce qui lui arrivait, sur le coup. Plongeant alors son regard (presque) noir dans les prunelles glacées de la Russe, il reprit :

"Dawn, fais pas ça, tu sais très bien que c'était pas ce qui se passait..."

Passant sa main libre dans ses cheveux et déglutissant difficilement il reprit la parole :

"Sérieux Dawn, tu crois que je te ferais ça ? Si c'était le cas, tu crois vraiment que je t'aurais couru après ? Si je pensais qu'une de plus ou de moins, c'était pas important ?"


Lexy avait du mal à parler, il n’avait vraiment pas l'habitude de dire ce genre de choses là. Après tout, en règle générale il se fichait complètement des nanas... Dawn quant à elle n’avait pas eu le temps d’en placer une ! Elle se rattrapa néanmoins, répondant avec calme :


"Pas faire quoi ? Si tu t'inquiètes pour mon équilibre mental, ne t'en fais pas. Je me porte comme un charme. Pas de tentative de suicide de prévu pour l’instant si c'est ce qui t'inquiètes."

Puis elle fronça les sourcils avant de poursuivre :

"Que veux tu que je te dise ? Les faits sont là... et puis faut rester réaliste. Tu aimes séduire, tu adores plaire... alors... Ce ne devrait pas m'étonner. Tout ça... Mais il y a vraiment une chose qui me surprend en revanche. C'est que ce soit avec elle que tu aies envisagé de le faire... Je croyais que vous n'aviez pas de relation ambiguë... Ah et je ne comprends pas pourquoi tu es parti non plus. Tu te la joues indécis ce soir ? A moins que je ne sois un meilleur coup qu'elle au lit ?"

Lexy ne pu s’empêcher de soupirer, las et blasé par cette histoire :

"Dawn... C'est elle qui veut que je couche avec elle... Mais je sais pas ce qu'elle a, elle doit être bien pétée, je sais pas, elle est pas normale..."

Et là, c’était au tour de la Russe de hurler de rire (intérieurement). Ben il en avait mis du temps à réaliser que Keira Williams était complètement siphonnée du bocal *pour ceux et celles qui ont la culture Nemo =D* ! Relevant les yeux afin de faire passer sa sincérité, Lexy observa attentivement sa cadette (et pas question de lui faire une déclaration non plus, haha ! Elle pouvait toujours courir la miss pour ça…)

"J'ai pas envie de coucher avec elle... Je voulais qu'on passe une bonne soirée, tous les deux..."

Dawn resta silencieuse un moment (qui pu sembler durer trois décennies pour le coup) et finit par répondre :

"En fait il y a un truc avec les rousses... A chaque fois, je me fais avoir... Katiya, la siphonnée Keira... Je te crois... Encore une fois, mais... c'est de plus en plus dur."

Normal, elle commençait à vraiment douter, et en même temps, elle s'en voulait. Ce n'était pas normal qu'elle puisse jalouser les filles que côtoyer son amant (puisqu'ils n'étaient que des amants, justement...). Esquissant un sourire malgré tout, elle reprit :


"Et si tu me dis que tu t'es rapproché de moi pour te jeter sur Myrielle, là, je vais très mal le prendre. Je te préviens !"

Le ton était cependant à la blague. Elle ne le pensait pas (enfin s'il allait voir Myrielle, ça l'aurait dérangée en tantinet, si !!! Mais elle savait que Myrielle ne pouvait pas tromper Alexis... Comme quoi, elle était une bien meilleure petite amie qu'elle !). Le jeune homme attendit que la brune ait finit pour prendre la parole à son tour, rassuré quelque peut par le sourire qu’elle avait commençait à esquisser.

"Je n'ai pas envie de mourir avec un poignard dans le coeur..."

Lexy, avant que Dawn ne puisse ajouter quoi que se soit, déposa ses lèvres sur celles de la Russe.

"C'est pas ma faute si les rousses sont toutes folles de moi... Mais c'est toi que je préfère..."

Et paf, encore un baiser ! Mieux vaut éviter que Dawn ne le gifle =P. Il était cependant bien rassuré… Visiblement elle n’allait pas le tuer (ou le jeter –voire les deux u_U-) ce soir ! La Russe ne pu que sourire d’avantage, frissonnant quand les lèvres de son amant vinrent se coller contre les siennes. Elle aurait bien aimé poursuivre cet échange mais le lieu était tout sauf ‘intime’ et ‘discret’… Et ce, en toute objectivité !!! Aussi s’éloigna-t-elle un tout petit peu du Suédois avant de murmurer, avec amusement :

"Bon je vais devoir faire le ménage dans les rousses alors..."

Conservant le sourire, elle lui proposa de quitter les lieux. Honnêtement, elle se sentait capable de s’exploser les métacarpes sur les petites quenottes de la lionne déglinguée si jamais leurs chemins venaient à se croiser de nouveau… Donc autant changer d’air… Vite fait bien fait !




 Will you still love me ?

Will you still love me when I'm no longer young and beautiful ?
Will you still love me when I got nothing but my aching soul ?
I know you will... I know you will...
Will you still love me when I'm no longer beautiful ? @Lana Del Ray
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x4qnuh_keira_blog

avatar
Sport et culture

Parchemins : 1913
Âge : 28 ans [21 mars 1982]
Actuellement : Chanteuse et Bassiste de CS


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: charly

MessageSujet: Re: - | - Superficial World - | - - | PV | -   Dim 4 Avr - 11:39

Douleur. Telle un poignard entamant la chair avant de la pénétrer plus profondément dans un quelconque organe, elle s’insufflait le long de ses méridiens, ne laissant aucun répit au cœur affolé de la rouquine. Désillusionnée, elle avait tout perdu. Sa confiance, ses rêves, ses espoirs, aussi infimes eussent-ils pu être. Blessée en son fort intérieur, elle se sentait couler, plus profondément que jamais. Qu’avait-elle gagné ? Qu’avait-elle fait ? La souffrance lui lacérait les entrailles, tandis qu’elle cherchait de l’air avec difficulté. Plus rien n’avait de sens, la vie elle-même ne valait plus rien. Pourquoi vivre ? Pourquoi aimer ? A chaque fois, c’était la même chose, elle souffrait. Et ce, de plus en plus… Et elle était fatiguée. Profondément fatiguée… Tout cela devait cesser. Rapidement. Tremblant, elle avait quitté le club. Elle ne voulait plus jamais le revoir.

Haineuse, perdue, dans un monde où elle n’avait plus sa place, elle divaguait. La dose de drogue dans ses veines était trop élevée. Beaucoup trop élevée. Mais elle n’avait su s’arrêter. Elle souffrait trop, elle avait besoin de s’évader. Fuir, s’envoler loin de toute cette douleur… Arrivée chez ses parents (lieu qu’elle ne jugeait plus comme étant son ‘chez-elle’) elle grimaça. Sa tête était lourde, sa peau moite, ses yeux la brûlaient et sa gorge semblait être en feu. Elle finit par tomber sur son lit, seule dans l’immense demeure de ses parents, le cœur battant en désordre, des palpitations la secouant de part et d’autres.

Elle s’endormit dans cet état. Entrant dans un état quasi secondaire, oscillant entre le sommeil et la douleur. Puis, elle rouvrit les yeux quelques plus heures plus tard… pas reposée, mais lucide. Une bouffée de colère l’envahit, alors qu’elle se levait. Elle ouvrit sa commode, pour y prendre une cigarette et son regard se posa sur le dossier. Elle l’avait eu par le plus grand des hasards au mois de décembre, alors qu’elle voyait sa psychomage. La rouquine eut à peine un temps de réflexion. Siegfried Lethe consultait un psy, lui aussi… le même que la rouquine (en plus !) mais elle ignorait les raisons de ses visites. Plus pour longtemps, cependant… La sorcière ouvrit avec colère le dossier et ce qu’elle lu la captiva… réellement. Elle en oublia sa colère, sa douleur… Tout venait de s’éclaircir. Son monde semblait s’animer derechef… tremblant d’excitation, elle relu les écrits, pendant plusieurs heures durant. Elle sentait son cœur s’animait. Elle sentait qu’enfin, elle allait s’amuser… Peu lui importait de faire souffrir les autres. Elle ne pendait plus qu’à sa propre personne à présent. Et elle voulait un nouveau jouet. Il s’appelait Siegfried et il était au moins aussi désillusionné qu’elle. Il était le compagnon parfait pour oublier le monde actuel et évoluer en toute liberté. Elle en était à présent intimement convaincue.

La rouquine saisit un bout de parchemin et commença à écrire… Elle fixait un rendez-vous pour Siegfried. Leur premier rendez-vous. Elle comptait faire les choses proprement et le pousser à al suivre. Quelque chose lui soufflait que tous deux aillaient pouvoir bien s’amuser s’il la suivait dans sa folie destructrice. Oui, parce que Keira n’était plus réellement sur Terre. Elle entrait dans une dimension de rage qui la poussait dans ses retranchements. Une folle lueur d’amusement perçait son regard. Le processus d’autodestruction qui avait mis tant de temps à se mettre en place était finalement enclenché.
|[ 5 6 1 ]|



 Will you still love me ?

Will you still love me when I'm no longer young and beautiful ?
Will you still love me when I got nothing but my aching soul ?
I know you will... I know you will...
Will you still love me when I'm no longer beautiful ? @Lana Del Ray
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dailymotion.com/s-o-r-a-y-a/video/x4qnuh_keira_blog

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: - | - Superficial World - | - - | PV | -   

Revenir en haut Aller en bas
 
- | - Superficial World - | - - | PV | -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CNN: Food prices rising across the world
» Vente Elysien Forge World (GI)
» Rock My World
» Forge World
» Nouveauté Forge World

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 9-
Sauter vers: