AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Hum... Hi ? [ PV ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Hum... Hi ? [ PV ]   Sam 27 Mar - 18:28



Ana était une fille sympa, pas énervante, cool, douce. Et tout ça. Au définitif, il était bien difficile de trouver une part de méchanceté en elle. C'était même une chose qui n'en restait pas moins un défaut mine de rien. Il n'était pas toujours bon d'être trop gentille, et ça, elle le savait bien. Et mine de rien, sa gentillesse ne c'était certes, pas éclipsée bien sûr, mais elle devait bien dire qu'avec le temps, elle avait doucement pris conscience qu'on ne pouvait pas toujours être cool avec tout le monde. Et ça, il n'était pas toujours évident de s'en rendre compte quand on y pensait bien. Après tout, la naïveté d'une personne, c'est une chose qu'il est difficile de faire passer. La confiance aveugle que l'on est capable de porter aux gens, c'était quelque chose d'important et ce, même si certaines personnes en donnaient un peu trop.

En faite, il était probable qu'Ana ait réellement commencé à ouvrir les yeux lorsque le père Miller était décédé. Évidemment, ça vous choque. Et lorsqu'à l'enterrement, vous ne voyez pas les personnes qui prétendent toujours être là pour vous, il faut bien dire que l'on commence doucement à se rendre compte de la petite supercherie qui orne doucement vos rêves. Et la jeune brune avait doucement fini par réaliser que ce monde, dans lequel elle s'amusait à se détendre, ce monde dans lequel elle s'amusait à vivre, et bien, c'était loin d'être le monde qu'elle avait toujours connu. Et c'était comme, en quelque sorte, un face à face avec la réalité. Lorsque l'on se réveille d'un réveil merveilleux et qu'on retombe mollement dans notre monotone vie. La douloureuse chute vers le réel. Toujours si triste et ennuyeux.

S'étirant doucement de son lit, elle s'avança vers la fenêtre, alors qu'autour d'elle, tout le monde dormait encore. Elle avait toujours eu une certaine facilité à faire le moindre bruit possible. C'était assez sympa en faite d'être comme ça mine de rien. Mais bon, ce n'était pas toujours facile quand même. Elle était féline, discrète. Et parfois, faire le moins de bruit possible, ce n'était pas toujours évident ! Bah oui, elle ne faisait même pas exprès, c'était tout bonnement ancré en elle en faite. Enfin bref, il était inutile de ressasser ce genre de chose, de parler de ça et blablabla. Levant les bras en l'air pour mieux s'étirer, elle regarda dehors, heureuse de voir un soleil. Cool, elle allait pouvoir s'amuser dehors, si ça ce n'était pas cool ! En plus, aujourd'hui c'était samedi, avec une sortie à Pré Au Lard l'après-midi. Non pas qu'elle avait prévu d'y aller, ce n'était pas le cas. Mais ça voulait dire qu'elle n'allait pas avoir à enfiler son uniforme ahah ! Se dirigeant doucement vers son armoire, elle en sortit un short en jean, plus court que sa robe d'uniforme. Et un débardeur noir. Hop, le tour était joué, et puis le soleil était sympa, signe qu'il faisait bon dehors normalement ! Elle prit tout de même un petit gilet, bien superflu hein, qu'elle mit sur ses épaules. Surtout en cas où elle venait à croiser son frère.

Chose qui était obligé d'arriver vu que ses pas se dirigèrent vers la salle commune en faite. Assez heureuse de la journée devant elle, elle ne se mit pas assise à la table des Serdaigles, alors que certains élèves étaient déjà debouts. Enfin, disons plutôt la plupart ! D'ailleurs, son frère était là. Tout guillerette, elle attrapa un croissant par dessus son épaule, croqua dedans et lui sourit. « Tu pourrais t'asseoir pour manger ». Ah bah non hein ! Sinon, on perd du temps pour se lever après voyons ! Et quand il fait beau, il ne faut pas perdre une seule miette du beau temps, c'est une évidence ! « Mais oui mais oui, je l'aurais fait, si j'étais pas pressée d'aller dehors ! ». Elle n'avait même pas prévu de voir Oliver, non, elle voulait juste prendre l'air, marcher dans le parc, se la couler douce, s'allonger dans l'herbe peut être même ! Son frère leva les yeux au ciel, indigné mais bon, il n'ajouta rien. Elle posa un baiser sur sa joue et fila, un sourire aux lèvres.

Mais alors qu'elle allait franchir le hall d'entrée, elle percuta quelqu'un. Ah bah zut, voilà que ça remettait en cause sa sortie du château ! Au pire, s'il s'énervait, elle le planterait là et sinon, elle le prendrait avec elle tiens ! Ah lui de jouer ! « Pardon ! »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Hum... Hi ? [ PV ]   Sam 27 Mar - 22:29

« Scheiße ! »
Quelques gouttes de sang perlèrent doucement le long de sa blessure avant d'aller s'écraser par terre. Encore une fois, ça n'était pas son jour, et ça commençait à devenir une habitude. Ce n'était jamais son jour de toute manière. Et s'il en venait à jurer en allemand, c'est qu'il n'avait pas vraiment l'habitude de le faire en anglais, ça lui paraissait plus naturel dans sa langue maternelle en quelque sorte. Plus atténué. Il poussa un soupir avant d'observer plus attentivement la coupure qu'il venait de se faire. S'il mettait la main sur l'imbécile qui s'amusait à lancer des sortilèges de découpe là où bon lui semblait, il pouvait être sûr qu'il allait souffrir. Mais pour l'instant, c'est lui qui avait mal. Un instant, il hésita sur la démarche à adopter, après tout, la douleur était supportable et il ne comptait pas jouer les chochottes en se rendant à l'infirmerie pour trois fois rien. D'ailleurs, l'entaille n'était pas si profonde alors au fond, il avait bien le temps de finir son devoir de sortilèges, au moins. Ce n'est pas un inconscient qui s'entraînait à jouer les apprentis sorciers qui allait lui faire revoir ses plans. Il faisait beau, le jeune Aigle s'était donc décidé à quitter sa tanière pour aller étudier dans le parc, même s'il devait avouer que l'idée de travailler ne l'enchantait pas plus que ça. Il se serait bien passé de faire son devoir en fait, mais il n'était pas certain qu'un énième retard soit très apprécié par ses professeurs. Tomas n'était pas un garçon compliqué en général, et même s'il était intelligent, il se contentait de bosser réellement ce qui l'intéressait, le reste, comment dire ... Tant pis.

Mais le jeune homme dut bien finir par se rendre à l'évidence lorsque des tâches couleur carmin vinrent s'écraser sur les pages de son manuel de sortilèges ah bah bravo voilà comment on respecte le matériel scolaire de nos jours !, continuer à travailler dans ces conditions n'était pas très jouable. Surtout que s'il avait cru que la douleur finirait par s'atténuer, eh bien il s'était planté en beauté. Loin de cicatriser, la blessure continuait à le lancer, et l'herbe près de lui commençait à prendre une légère couleur rougeâtre. Du coup, ce n'était pas comme s'il avait d'autre choix. Il ne comptait pas aller à l'infirmerie, c'était clair et net, mais il pouvait au moins monter dans son dortoir pour prendre quelque chose afin d'envelopper son bras. Il fit signe à ses camarades –faute de dire amis, ce qu'ils n'étaient pas– qu'il partait et rassembla rapidement ses affaires qu'il balança négligemment dans son sac. Devoir remonter dans la tour des Serdaigle était suffisamment ennuyant comme ça, même si l'effort ne le dérangeait pas, se vider de son sang sur le chemin ne l'enchantait pas vraiment, alors pas question qu'en plus il prenne trois heures.

Le jeune Habsbourg prit donc la direction du château, quittant le coin ensoleillé dans lequel il s'était installé auparavant, sans vraiment prêter attention à ce qui pouvait se passer aux alentours. Il n'était pas soucieux, pas énervé ou irrité non plus, pour une fois, il était juste impassible. Au moment où il arrivait à hauteur des marches, un cri suivi d'un juron le firent tourner la tête vers le côté, tandis qu'il continuait à avancer. Le lanceur de sort fou venait sans doute de faire une nouvelle victime, qui sait ? Distrait, il ne regarda à nouveau devant lui qu'au moment où une jeune fille arrivait dans sa direction. Le résultat en fut un choc relativement violent –oui parce qu'Ana n'est pas non plus une armoire à glace–, auquel le jeune homme ne s'était pas préparé et des excuses de la part de la demoiselle en question. Non c'est moi, désolé, je ne regardais pas devant moi. Tout en parlant, son regard noisette scrutait le visage de la jeune fille qui était face à lui. Ils faisaient à peu près la même taille, Tomas était plutôt grand pour son âge, mais il devinait qu'elle devait être un peu plus âgée. D'après son écusson, elle était à Serdaigle, ceci dit il n'avait pas l'impression de l'avoir déjà rencontrée. Il ne prêtait pas vraiment attention aux autres Aigles de toute manière. Mais une chose était certaine, elle était jolie. Je ne t'ai pas fait mal ? demanda-t-il d'un ton neutre. Il n'était pas un rustre, mais pas un nounours non plus, on ne pouvait pas s'attendre à le voir changer de caractère du jour au lendemain. Il était comme ça, c'est tout. Baissant le regard, il s'aperçut que son sang avait tâché le débardeur heureusement noir de la jeune fille. Manquait plus que ça, vraiment. Encore heureux, ça ne se voyait pas spécialement, le sang brillait légèrement à cause des rayons du soleil qui le traversaient, voilà tout. Heum ... Ton débardeur ... tenta-t-il en désignant le vêtement de la jeune fille de sa main droite, révélant brièvement la coupure qui était un peu plus bas, avant de ramener son bras le long de son corps. Son expédition vite fait bien fait jusqu'à la salle commune des Aigles semblait belle et bien compromise ...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Hum... Hi ? [ PV ]   Dim 28 Mar - 18:09

En général attention, Ana était loin d'être du genre à ne pas regarder devant son nez. Non parce que bon, elle ne manquait pas de maladresse et il n'y avait pas un moment où elle ne chutait pas. Pourtant, elle n'était pas la personne la plus maladroite du monde hein. Mais bon, elle était toujours dans la lune, et elle ne regardait pas bien souvent où elle marchait, alors c'était le genre ce chose qui jouait et à cause de ça bah ouais, elle tombait souvent. Et puis maintenant qu'elle était entrée en collision avec un autre élève, ça se voyait non ? Donc bah voilà quoi. En même temps, elle n'aurait jamais cru qu'au moment pile où elle voudrait sortir, bah un autre élève voudrait entrer ! C'était quand même un curieux hasard de la mort qui tue hein ! Mais bon, elle n'allait pas non plus se mettre à crier parce que le pauvre, il avait voulu entrer. Surtout que crier, ce n'était pas particulièrement dans sa nature donc bon. Se mettre en colère ? C'était une chose qu'elle ne faisait pas bien souvent non plus d'ailleurs.

Bon, au moins, elle était certaine de ne pas lui avoir fait mal. Ce qui aurait été difficile quand même avec son gabarit. Il était plus jeune qu'elle certes, mais il faisait à peu près sa taille, pour ne pas dire qu'il était un peu plus grand. Bouh, la naine quoi ! Enfin bon, il n'était pas encore temps de philosopher sur la taille et tout ça. Au moins, elle ne lui avait pas fait mal. Et le choc n'avait pas été si violent que ça. Bon, si ça se trouvait, elle aurait mal, mais pas maintenant. C'était toujours ça si on pouvait dire.

En tout cas, c'était un garçon plutôt sympa puisqu'il se mit lui aussi à s'excuser, en lui disant que c'était de sa faute à lui parce qu'il ne l'avait pas vu, qu'il ne regardait pas devant lui. En faite ouais, bon, il était le fautif, mais bon, si elle aussi, elle avait regardé devant elle, il n'y aurait pas eu le moindre problème, si l'on prend en compte le fait qu'elle aurait vu qu'il ne regardait pas devant lui et que donc, elle aurait pu l'éviter. Mais bon, pour ça, peut être qu'il fallait un esprit Serdaigle. Un esprit qu'il était censé avoir puisqu'il appartenait à sa maison, elle n'en doutait pas un seul instant ! « Oh bah pas grave, je ne regardais pas devant moi non plus, c'est évident, sinon, y aurait pas eu de collision voyons ! ».

En tout cas, elle ne s'était pas faite mal, elle ne s'était pas blessée rien. Du moins, elle en avait l'impression quoi. Elle ne semblait avoir mal nul part et tou. Bon, après elle n'était pas une chochotte hein ! Et elle ne se faisait pas mal facilement. Mais après tout, c'était un peu tant mieux quoi. « Je n'ai pas à me plaindre, je ne suis pas en train de hurler à la mort, c'est que tout va bien ! ». Bah oui quoi ? Elle n'était pas en train de pleurer en même temps, c'est pas une pleurnicheuse ni en train de mourir tant mieux !. Donc c'était que tout allait bien ! « Et toi ? Tu t'es fait mal ? Si ça se trouve, j'ai pas une force de mouche en faite ! ». Mouais, c'est beau de rêver !

Quand il lui fit une remarque sur son T-shirt, elle se demanda de quoi il parlait avant de voir une tâche. Sombre. Comme... Du sang ? Elle souleva aussitôt son débardeur, de quoi pouvoir voir la tâche et non pas exhiber son soutien-gorge rouge aux yeux de tous hein ! Puis, elle passa une main sur son ventre Ca, il le voyait et n'y vit rien « Ouf, c'est pas moi ! ». Idiote, si c'est pas toi... Elle lança alors un regard vers lui. Si ce n'était pas lui, c'était obligatoirement lui hein ! Et elle vit son bras, qu'elle prit délicatement entre ses mains « Eh mais faut soigner ça ! T'es fou de te balader comme ça ! En plus maintenant, si tu viens à te vider de ton sang, on va dire que c'est de ma faute ! » Et puis comment il s'était fait ça ? Il ne pouvait pas s'être ouvert de la sorte dans une collision comme ça hein ! « Tu t'es fait quoi ? Hein ? Parce que ça, c'est pas moi. Si tu veux, je peux te soigner ? ».
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Hum... Hi ? [ PV ]   Dim 28 Mar - 23:01

A la base, ça devait être une journée comme une autre. Un samedi comme un autre même, pas qu'il était un garçon qui aimait vivre dans une petite routine tranquille, mais disons qu'il ne s'attendait absolument pas à ça. Il aimait l'action, certes, mais se faire entailler le bras par un total inconnu et accessoirement psychopathe à faire enfermer au plus vite n'avait jamais été dans ses projets. En même temps, ça ne devait pas être l'occupation favorite d'un grand nombre de personnes. Passons, le vrai problème avec cette histoire c'est qu'il se retrouvait dans une position de faiblesse. Et il détestait ça. Il avait l'habitude de protéger les autres, or actuellement ça aurait été plutôt été aux autres de le protéger lui. Mais ses camarades n'avaient même pas dû remarquer, ce n'était pas comme s'il s'était beaucoup manifesté en fait, il n'avait pas besoin de se plaindre auprès d'eux après tout. Un passage dans son dortoir et c'était plus ou moins réglé. Normalement. Sauf que voilà, il avait un peu été interrompu en chemin.

Lorsqu'elle lui fit remarquer qu'elle ne regardait pas non plus devant elle, sur le ton de l'évidence, il ne put qu'esquisser un demi sourire, amusé. Il s'excusait –pour une fois– et au lieu de prendre la perche qu'il lui tendait, elle insistait sur le fait qu'elle était aussi responsable et qu'en plus, il aurait dû le comprendre tout seul ? Ça lui apprendrait, à s'excuser devant de parfaites inconnues tiens ! Ah bah évidemment. Mais quelle idée de ne pas regarder devant toi aussi, c'est pas possible d'être aussi inconsciente ... répliqua-t-il en toute mauvaise foi, levant les yeux au ciel. Bon, il n'était pas sérieux bien entendu, pour une fois, il devait reconnaître qu'il était en partie en tort. Mais si elle mettait en doute ses capacités de réflexion, il pouvait bien la considérer comme un danger public, non ? Il n'allait pas s'en priver en tout cas. Et Tomas se comportant ainsi, c'était un évènement assez rare pour être souligné. La perte de sang peut-être, ça devait affecter sa personnalité. Ou bien Ana n'était pas le genre de personne avec qui on pouvait se montrer désagréable, même pas lui.

Tant mieux si ça va alors, tu n'as pas l'air bien solide, je ne voudrais pas t'abîmer. Je m'en voudrais sinon, commenta-t-il en scrutant son visage, voulant s'assurer qu'elle disait vrai. Tomas était peut-être renfermé, ronchon et solitaire, il n'était pas pour autant un monstre, et il ne s'amusait pas à blesser les gens au hasard, lui. Et puis elle avait l'air tellement frêle, fragile, comparé à lui qui était plutôt musclé pour son âge. Il avait presque l'impression qu'un rien aurait pu la casser. Ouais en fait Ana est une assiette porcelaine. Il ne put retenir un ricanement lorsqu'elle lui demanda si elle ne lui avait pas fait mal. Elle, le blesser, lui ? Comment une idée pareille avait pu lui traverser l'esprit ? Elle s'inquiétait pour lui, alors que d'eux deux, c'était elle qui aurait eu le plus de risque de se faire mal ? Absurde. Et en même temps amusant. Hm, comment te dire. Je doute fortement que tu puisses faire du mal à la moindre personne, physiquement s'entend. Moralement, j'en sais rien, tu brises des coeurs peut-être ? Tomas n'avait jamais eu de mal à dire ce qu'il pensait, ce n'était pas ça qui lui posait problème. Mais s'il n'avait pas envie de parler, il ne se forçait pas c'est tout. En l'occurrence, les mots lui venaient tout seuls.

Lorsqu'il vit la Serdaigle inspecter son t-shirt se mettre à poil oui, encore une exhibitionniste !, il se sentit un brin gêné. D'abord il la cognait et maintenant il salissait ses fringues, sympa la rencontre. Par contre, il n'avait pas pensé un seul instant qu'elle pouvait se croire blessée, aussi, il ne le réalisa que quand elle poussa une exclamation de soulagement. Il pencha la tête sur le côté, attendant qu'elle réalise, ce qui ne se fit pas attendre. Avec surprise, il la vit s'emparer de son bras. Ça, il ne s'y était pas attendu. Il tressaillit légèrement avant de dégager doucement son bras. Elle partait d'une bonne intention, mais il n'avait pas besoin d'être protégé, fierté masculine mal placée ? Certainement. Figure-toi que je pensais faire le tour de Poudlard en déversant mon sang un peu partout, c'est ma tradition du week-end en fait, répondit-il en levant les yeux au ciel, mais sur un ton amusé. Disons qu'avant de ... Faire ta rencontre, je partais m'occuper de ça. Il pouvait toujours lui faire signer une décharge si elle y tenait. Et puis pourquoi elle faisait tant de cas d'une simple coupure ? Au moins, elle ne s'était pas évanouie en voyant le sang, c'était déjà ça, parce que si en plus, il avait dû la traîner jusqu'à l'infirmerie dans son état ... Ce n'était juste pas envisageable. Un désastre à la fois s'il vous plait ! En parlant de désastre, il lui lança un regard sceptique. T'as déjà fait ça ? Ben quoi ? Il n'avait pas envie de finir avec un bras en moins parce qu'elle s'était loupée ! Enfin, remarque, si elle le soignait, il n'aurait ni à monter dans son dortoir, ni à aller à l'infirmerie si ça s'aggravait ... Pourquoi pas après tout, convînt-il en haussant les épaules. Il y a une espèce d'ahuri qui lance des sorts à tout va dehors, j'imagine que je suis une victime collatérale de ses essais, conclut-il d'un ton indifférent. Non il n'était pas une chochotte, non il n'avait pas mal, et non il ne craignait pas le fou furieux qui s'amusait dehors. Bon, le deuxième n'était pas tout à fait vrai, mais ça elle n'avait pas besoin de le savoir !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Hum... Hi ? [ PV ]   Mer 31 Mar - 18:19

Inconsciente ? Blablabla ! Non mais oh, il pouvait bien parler parce que bon, ils étaient tout aussi coupable l'un de l'autre, il n'y en avait pas un seul qui le soit plus que l'autre hein ! Doucement, la jeune brune lui tira la langue, plutôt que de commenter, c'était une manière de lui dire de se taire, de lui dire « blablabla » d'une certaine manière, parce que bon, c'était évident ça non ? « Ah mais je ne te permets pas de lever les yeux ! Eh oh ! T'es pas cool là ! Moi qui m'étais dit que j'étais tombée sur un mec bien, tu me déçois mon poulet ! ». Mon poulet... Voilà qu'elle déraillait. Mais bon, ce n'était pas bien méchant, alors elle espérait qu'il ne le prendrait pas trop mal non plus. C'était la fille la plus gentille du monde alors ce n'était certainement pas lui qui allait mal le prendre hein ! Bon, après, s'il le prenait mal, c'était uniquement parce qu'il avait un sale caractère ! C'était mignon un poulet en plus !

Oh attention hein, elle était probablement plus solide qu'elle n'en avait l'air ! Du moins, l'espérait-elle parce que bon elle savait qu'elle n'avait pas vraiment un physique très épais. Elle était mince, mignonne, légère et tout ça. Alors avec un coup de vent, elle aurait parfaitement pu s'envoler la pauvre. Mais bon, elle était plus forte que ça quand même. Et d'ailleurs, c'était à cause de sa faible carrure qu'elle faisait su sport avec son frère. Mais bon, elle ne prenait pas une trace de muscle, et son frère n'arrêtait pas de prendre du muscle, s'en était réellement sidérant d'ailleurs. Mais bon, elle ne pouvait bien sûr pas lui en vouloir cette petite hein. « Bien sûr que je t'en voudrais si je venais à être abîmer hein ! Non mais oh, tu crois que j'ai envie de me laisser me faire abîmer ? J'ai pas envie d'avoir mal ! Et t'es pas une armoire à glace alors bon, j'ai de bonnes raisons de ne pas avoir mal ». Elle plaisantait, il semblait plutôt bien fait, rien qu'à regarder comme ça, donc bon.

Il doutait de sa force de frappe ? Ah bah ça alors ! Okay, si elle venait à cogner, elle ne pourrait pas faire de mal avec une quelconque force de point. Mais elle n'avait presque que de la peau sur les os hein, donc bon, elle pouvait très bien lui faire mal avec un de ses os vous en pensez quoi ? « J'ai beau ne pas être très épaisse, faut bien dire que je pourrais te faire mal si tu entrais en contact avec mes os ! Avoue que ça te ferais tout drôle mon pauvre petit ! ». Oui bon, il n'était pas petit, mais bon. Après tout, il faisait sa taille mais il avait probablement l'âge d'Oliver donc bon.

Si elle brisait des coeurs ? Alors là, pas du tout. Loin de là. La preuve non ? Elle avait son tout premier petit ami, donc ce n'était certainement pas elle qui allait se mettre à briser des coeurs. Peut être même que si on venait à lui demander comment on faisait, elle serait probablement incapable de l'expliquer mine de rien. Vraiment incapable. Parce que bah, briser un coeur, ce n'était pas vraiment facile, c'était marqué quelqu'un avec une souffrance profonde, le genre de chose dont elle était vraiment incapable « Je ne sais même pas comment on brise un coeur alors... ».

Elle le sentit tressaillir entre ses doigts lorsqu'elle attrapa son bras. Cela la fit doucement sourire d'ailleurs, comme réaction. C'était plutôt drôle. Mais bon, il n'était pas question pour elle que de se moquer de lui bien entendu, alors elle n'avais absolument rien à dire bien sûr. Traverser le château en mettant du sang partout exprès ? Ah ben tiens. Elle était bonne celle-là tiens. « T'es trop un comique en faite ! Non mais sérieux, c'est pas malin hein ! Si tu te vides de ton sang, bah on va retrouver ton cadavre et ça sera plutôt violent ça comme découverte ! ». Ah mais carrément même. C'était juste trop abominable. Mine de rien. Mais bon il ne se vidait pas de son sang. Bien sûr qu'il était sacrément bien blessé hein ! Bon, au moins, il se rattrapait. Bah oui, probablement que s'ils n'étaient pas entrés en collision, cette plaie aurait déjà été toute guérie ! « Ah oui, donc c'est ma faute si tu saignes encore ! ».

Si elle avait déjà fait ça ? Bah voyons ! Bien sûr ! Enfin... Une fois quoi. Mais bon, elle avait réussi du premier coup ! Et en plus, c'était sûr elle même donc on ne pouvait pas vraiment dire n'importe quoi. « Bien sûr ! Et sur moi en plus ! ». Donc comme ça, il ne pourrait rien dire, d'une certaine manière. Enfin bon, elle n'allait rien dire quoi. Et puis bon, elle était sûre d'y arriver. De toute façon. Donc bon. Ce n'était pas comme si elle n'allait pas y arriver. En tout cas, il n'était pas super enchanté mais bon ça lui évitait un passage à l'infirmerie ! Julien était peut être sympa et tout ça, mais on ne tombait pas forcément sur lui. Quand on y réfléchissait, on se rendait tout simplement compte que bah... L'infirmière était une folle ! Mais bon, on tombait plus souvent sur Julien donc bon. « Bon, après Julien est sympa, mais faut aller jusqu'à l'infirmerie ».

Y avait vraiment des gens bizarre à Poudlard tiens. « Ah ouais quand même, c'est du lourd là ! Y avait des gens bizarres partout ! Heureusement que tu n'as pas eu de choses qui soit vraiment trop trop grave ! ».

970
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Hum... Hi ? [ PV ]   Mer 31 Mar - 23:10

Les deux Aigles parlaient tranquillement, et même normalement dans le Hall, comme le feraient n'importe quels élèves en fait, jusqu'à ce que ... « Mon poulet » ? Ok, arrêt sur image. Bon, qu'elle le prenne pour un mec bien, d'accord, après tout, Tomas n'était pas un grand méchant, juste un gars solitaire, plutôt renfermé et pas très chaleureux. Mais un poulet ? Quel rapport au juste pouvait-il bien avoir un gallinacée ? Un truc plutôt ridicule avec pleins de plumes et qui, comme si ce n'était pas assez, adore chanter à pas d'heure oui j'ai un problème avec les volatils. Mais je me soigne. Il haussa un sourcil, perplexe. Et moi je ne croyais pas me trouver dans une basse-cour, comme quoi on s'est tous les deux plantés ma vieille ! Ben quoi ? Si elle lui donnait un surnom ridicule, eh ben, il ne pouvait que faire de même. Certes, ça n'avait rien d'original, mais pour le coup, il se voyait mal l'appeler "mon petit gorille" ou "mon poussin", ils n'ont pas non plus élevé les hippogriffes ensemble hein, qu'on ne s'y trompe pas ! Quand elle lui tira la langue, et même si le geste pouvait avoir quelque chose de plutôt infantile, il eut un sourire amusé, cette fille était clairement unique en son genre ! Navré de t'avoir déçue en tout cas. Remarque, je trouve tes règles plutôt injustes. Moi je n'ai pas le droit de lever les yeux au ciel, mais toi t'as le droit de me tirer la langue ? Tu t'avantages là ... commenta-t-il sur un faux ton ennuyé.

Comment ça il n'était pas musclé ? Bon, ça n'était pas ce qu'elle avait dit, mais c'était bien ce que ça signifiait ! Genre, elle avec son physique de crevette elle remettait en cause ses capacités physiques. Enfin, au fond, c'était pas plus mal qu'il ne soit pas semblable pas à une armoire à glace, il n'avait pas franchement envie de ressembler à un gros tas de muscles tout moche lui. Il était bien comme il était actuellement. Et puis il sentait bien qu'elle plaisantait de toute manière quoique ? il n'était pas susceptible au point de tout prendre au premier degré non plus. Et je me sentirais atrocement coupable si je devais être responsable de tes souffrances. T'es vraiment sure que ça va ? Même si je ne faisais aucun sport, je resterais quand même plus costaud que toi, je te ferais remarquer. Et si tu ne veux pas te faire abîmer, protège-toi ! Ou bien prends un garde du corps ... Comment ça pas pratique ? Au moins ça lui éviterait les chocs de ce genre. Il lui jeta un regard mi sceptique mi amusé lorsqu'elle prétendit qu'elle pouvait lui faire mal. Pas qu'il avait envie de tester, il se doutait bien qu'il ne fallait pas se fier aux apparences -même s'il doutait qu'elle fut pleinement capable de se défendre- et il n'avait pas envie de faire les frais de sa colère. Mouais, j'en suis pas convaincu, ceci dit l'espoir fait vivre, n'est-ce pas ? Evite quand même de me frapper s'il te plait, je ne voudrais pas que tu te fasses mal, répliqua-t-il sur un ton moqueur. S'il s'était vraiment lâché, il lui aurait tiré la langue, mais faut pas non plus rêver, il restait quand même fidèle à lui-même. Mais il était clairement plus enclin à plaisanter que d'habitude, presque comme lorsqu'il était en compagnie de sa cousine ... Bizarre non ?

Elle ne savait pas comment briser un cœur. En même temps, ce n'était pas vraiment comme s'il y avait un mode d'emploi prédéfini et tout ça, c'était le genre de chose qui pouvait arriver à tout moment et pour un simple geste, un simple mot de trop, une action stupide en fait. Enfin bon, il ne se spécialisait pas vraiment là dedans. Il n'était pas un coureur, il n'avait jamais vraiment eu de relation stable, tout simplement parce que ça ne l'intéressait pas. A ses yeux, ça représentait plus d'inconvénients que d'avantages ... C'était clairement plus simple de rester libre comme l'air. Bah c'est pas plus mal écoute, ça montre que t'es vraiment une fille bien ... Alors fais plutôt gaffe qu'on ne brise pas le tien. Parce qu'au fond, ça marchait dans les deux sens. Et si elle était trop gentille pour faire du mal à qui que ce soit, ça n'était pas le cas de tout le monde, et sûrement pas le cas de tous les mecs, il le savait, il en était un après tout. Bien sûr, c'était sa vie, ça ne le concernait pas mais ça ne l'empêchait pas de la mettre en garde, non ?

Il ne put qu'éclater de rire lorsqu'elle commença à parler de sa mort et de découverte sanglante. Non, il n'était pas un psychopathe ou quoi, mais c'était juste sa façon de le dire ! Entendre sa mort annoncée sur un ton aussi léger aurait pu avoir quelque chose d'effrayant venant de quelqu'un d'autre qu'elle, mais là son expression, son ton, c'était juste drôle quoi. Ha, tu révèles la part macabre de ta personnalité à ce que je vois. Bah écoute, je crois qu'on en est pas encore là alors pas besoin de me déballer toutes les scènes sanglantes concernant moi, et accessoirement mon cadavre, que tu pourrais avoir en tête. Pas besoin d'exagérer non plus, il n'était pas en train de se vider de tout son sang, qu'on se calme ! C'est quoi cette flaque rouge par terre alors ? Clairement, il n'était pas nécessaire d'en faire toute une montagne, entre l'instant actuel et sa mort, il restait encore un bon bout de temps. Mais nan, c'est pas ce que je voulais dire, et puis de toute façon, je ne sens plus aucune douleur, répondit-il bravement. Bon en fait, il avait toujours aussi mal qu'avant, mais d'un, parler l'avait détourné de la douleur, et de deux, il ne comptait pas se rouler par terre en la suppliant de l'achever.

Ainsi, elle avait déjà lancé le sortilège de soin sur elle-même. Ce qui explique certaines choses. Si elle ne s'était pas fait pousser un troisième bras, il ne courait pas non plus de risque n'est-ce pas ? Et puis elle marquait un point en parlant de l'infirmerie, il n'avait aucune envie de s'y rendre, et d'ailleurs, il n'avait jamais parlé d'y aller ! Quelque chose lui disait que s'il repoussait les deux options, elle allait encore lui ressortir tout un discours sur la culpabilité qu'elle ressentirait s'il venait à succomber à sa terriiible blessure. Du coup ... Bon bah, va pour le sort alors. Mais le loupe pas hein ! Je veux pas te mettre la pression, mais je mets ma vie entre tes mains là, alors concentration ! Et il y tenait à sa vie ! Ses parents aussi d'ailleurs, alors si elle se plantait, elle risquait d'entendre parler d'eux, vu comment ils pouvaient se montrer protecteurs. Il était leur unique héritier après tout.

Quant à sa mésaventure, il ne pouvait qu'être en accord avec elle. Ouais c'est sûr, le pire c'est que quand je suis parti, il était encore là je crois. Donc si tu comptes sortir, fais gaffe ... Comment ça il n'avait pas à se montrer protecteur envers une fille qu'il connaissait à peine ? Mais le truc c'est qu'elle était sensiblement différente de la plupart des autres, elle était peut-être plus âgée que lui, mais elle restait bien plus frêle et fragile que lui, et puis il n'y avait pas de raison pour qu'elle se fasse attaquer inutilement après tout, au moins il l'aurait prévenue.

[1271]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Hum... Hi ? [ PV ]   Lun 12 Avr - 22:29

Une basse cour.. Elle espérait vraiment qu'il ne s'était pas imaginé des choses bien sûr. Parce que bon celui à qui Ana s'adresserait méchamment, il n'était pas né non. La jeune Serdaigle était incapable de la moindre insulte, de la moindre méchanceté, elle n'était pas faite pour ce genre de chose. C'était peut être mieux ? La preuve, elle se faisait doucement laissée sur le côté par son petit ami, et elle ne prenait pas la peine de l'insulter. Oui, elle ne se faisait pas la moindre illusion bien sûr, elle était loin d'être de ce genre, quand on y pense. Elle avait les pieds sur terre. Il ne l'avait pas invité au bar, elle n'y était pas allée donc. Elle était passée à côté de ça, et elle en venait à se dire qu'elle n'avait pas à se faire d'illusion... A la rigueur, ce n'était qu'en surface qu'elle était avec lui, mais elle n'avait pas besoin de se prendre la tête oui. Enfin bref, inutile de penser à ça maintenant. « Eh ! Je suis loin d'être une vieille ! Je suis toute jeune, je ne suis même pas majeure ! ». Mais il était évident bien sûr qu'il était plus jeune qu'elle, elle n'en doutait pas un seul instant.

Ah mais il ne s'agissait pas du tout de règles injustes, il était plutôt question de règles qu'elle avait elle-même inventé et c'était là que se faisait toute la différence évidemment. On ne pouvait alors pas se tromper un seul instant. « Bah normal que les règles soient injustes si c'est moi qui les inventent. Et tirer la langue ne montre absolument aucune preuve d'ennui, ce que pourrait illustrer le coup des yeux vers le ciel tu vois ? ». Souriante, elle posa une main sur son épaule « Ne sais-tu donc pas encore que les filles trichent ? Il faut bien puisqu'on a toutes fini par savoir que nous ne sommes pas assez fortes physiquement pour vous faire face, vous les mâles. Alors bah ouais, on triche, faut bien ruser ! ».

Plus costaud qu'elle... Le monde entier était plus costaud qu'elle ! Mais bon, elle aimait se montrer forte vous voyez ? Ce n'était pas de sa faute ça quand même non ? Il ne fallait pas lui en vouloir pour ça, elle était comme ça, c'était dans ses habitudes. Un caractère fort dans un physique de crevette oui, elle était comme ça. Mais bon, on l'aimait comme ça non ? Son frère oui en tout cas, ainsi, elle ne pouvait pas se rebeller conte lui, au moins. Mais bon, elle devait bien dire que personne ne pouvait se rebeller contre lui. Ah non mais vous l'avez bien vu ? Il était carré le morceau ! Totalement carré, alors non, on n'avait pas envie de l'affronter l'engin ! « Un garde du corps... Tu te proposes ? T'as pas l'air trop gringalet et t'es plutôt sympa, c'est parfait quoi. T'es ok ? ».

Eviter de le frapper pour ne pas se faire mal à soi-même ? Quel comique ! Et puis elle n'était pas quelqu'un de douillet non plus hein ! Elle n'avait pas peur de se faire mal d'ailleurs, mais en général, lorsque l'on peut éviter, bah ouais, on évite. Ce qui coule de source évidemment. Enfin bref, tout ça pour dire que non, elle n'hésiterait pas à le frapper et ce, à aucun moment, c'était évident même. D'ailleurs, elle lui donna une gentil tape dans les côtes. Tiens, mange donc ça. C'était un coup faible bien sûr, mais ça restait un coup, quand même ! « Non mais oh, arrête de dire que je n'ai pas la moindre force ou je vais finir par me vexer sérieusement ! ». Oui oui, c'est ça, on y croit tous tiens. Comme si c'était possible. En aucun cas ! Elle était difficilement vexable, il en fallait vraiment beaucoup et encore.

Une fille bien... Oui, on lui avait déjà dit ça, mais bon, est-ce que c'était vrai, rien ne le garantissait vraiment mine de rien. Mais bon, après, est-ce que c'était vraiment une si bonne chose que ça d'être une fille bien ? Elle en venait à en douter. Et puis oui, voilà, si être une fille bien faisait obligatoirement d'elle quelqu'un en proie d'un coeur brisée, elle en venait à se demander si c'était une si bonne chose... « Ouais mais bon, si c'est pour finir avec le coeur brisé, j'en viens à me poser des questions quoi. Je vais finir par tourner vilaine fille pour me protéger ! Etre une fille bien n'attire pas que des gars bien malheureusement ».

La part macabre de sa personnalité ? Genre elle avait quelque chose de macabre tiens ! Elle était où cette part d'elle-même ? C'était sa part comique ouais ! Non mais oh ! « Bah en même temps, tu ne te trimballerais pas partout avec tout ce sang sur toi, je n'aurais pas à m'imaginer les pires des scénarios ! ». Bah ouais, ça serait vraiment bête ce genre de chose, tellement bête, elle s'en passait totalement. Bordel, qu'on arrête un peu de lui prendre la tête hein. Enfin... Là, disons qu'elle se prenait un peu la tête toute seule surtout mais bon, il ne s'agissait là que d'un vulgaire détail bien sûr. En tout cas, tant mieux qu'il ne ressente plus la douleur, mais l'un n'empêchait pas l'autre, et l'on voyait parfaitement bien le sang couler malgré tout. « Ouais bah y a peut être plus aucune douleur, mais tu saignes quand même tu vois ! »

Sortant sa baguette de sa poche, elle se mit silencieusement à prier en espérant qu'elle ne ferait pas la moindre erreur. Ce qui pourrait avoir de graves répercussion. C'était quoi le sort déjà ? Non elle plaisantait hein ! Tenant serrée sa baguette, elle la dirigea donc vers la plaie et murmura légèrement le sort nécessaire. Elle put alors voir la plaie arrêtait de saigner et se refermer doucement. Et bien voilà, à la merveille ! « Bah alors ! Tu vois que je ne suis pas si nulle que ça ! ».

Ouais bah non, elle se passerait de sortir pour le moment parce qu'elle tenait à vivre quand même. Non mais oh, c'était quoi ce cinglé là ! « Y a vraiment de sacrés dingues ici. ».
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Hum... Hi ? [ PV ]   Mer 14 Avr - 15:33

Jeune, oui c'est sûr qu'elle l'était, c'était une élève alors normal quoi. Les profs eux par contre, ils n'étaient plus tous jeunes, non, loin de là même ! Certains étaient si âgés qu'ils ne semblaient jamais avoir été jeunes (qui a osé pensé à Fifi ?). Enfin bon, certes elle était jeune, mais elle restait quand même plus vieille que lui, même s'il ne connaissait pas son âge, c'était visible. En revanche, niveau taille, c'était beaucoup moins évident, déjà elle n'était pas super grande, mais surtout lui était plus grand que la plupart de ses camarades. Du coup il ne faisait pas tellement ses quatorze ans, et ça n'était pas pour le déranger au fond. Enfin quoiqu'il en soit, il ne voyait pas l'intérêt d'essayer de lui démontrer par a + b que si, elle était vieille, vu comment elle semblait têtue. Il eut donc un haussement d'épaules pouvant être interprété comme une approbation. D'ailleurs, elle pouvait bien être âgée, il s'en fichait après tout, il n'allait pas en faire tout un fromage, quelques années de différence, ça n'était pas trois siècles !

Oh je vois, alors tu as cru que je m'ennuyais ? C'est faux, c'était un geste purement ironique, tu l'as mal interprété c'est tout ! Je vois difficilement comment je pourrais m'ennuyer en ta compagnie, nota-t-il sur un ton léger. Non non, il ne sous entendait pas qu'elle parlait trop ou qu'elle était un phénomène de spectacle, pas du tout. Il était sincère pour le coup, impossible de s'ennuyer avec elle. Et pourtant, il ne lui parlait que depuis quelques minutes. Ou bien c'était pour ça justement ? Lorsqu'on connaît quelqu'un depuis trop longtemps la routine finit forcément par s'installer alors bon ... Lorsqu'elle admit la supériorité des hommes sur les femmes (comment ça c'est pas tout à fait ce qu'elle a dit ? C'est ce que Tomas a capté en tout cas !) il ne put que lui adresser un sourire victorieux. C'est bien de l'admettre tu sais, plutôt que de se bercer d'illusions. Et puis si c'est pour de bonnes raisons, alors je ne puis que m'incliner, triche donc ma chère ! capitula-t-il en lui adressant un sourire amusé, avant de lui faire une légère courbette. Pas besoin d'en faire trop non plus ! Oui, à ses yeux, les mecs étaient meilleurs que les filles, parce qu'il avait un côté macho, c'était certain, et évident. Mais il était aussi assez égocentrique, alors ce qui était surtout évident, c'est qu'Il était meilleur que les autres, filles et garçons confondus. Après, il savait parfaitement que certaines filles étaient plus intelligentes, plus astucieuses, plus douées que les mecs, difficile d'en douter d'ailleurs ! Mais lui, en tant que représentant du sexe masculin faisait largement remonter la moyenne. Oui oui, les chevilles vont bien, merci !

Jouer les gardes du corps ... Haha sur le coup, on ne pouvait pas dire qu'il n'avait pas pensé qu'elle lui proposerait le poste, c'était lui qui avait lancé l'idée après tout. Ceci dit ... Beeen si je deviens ton garde du corps, il faudra que je te suive partout vingt-quatre heures sur vingt-quatre c'est ça ? Je sais pas si je pourrais le supporter, énonça-t-il d'un air soucieux. Pas sûr qu'elle le prenne bien par contre, et il n'avait pas spécialement envie qu'elle s'excite toute seule encore une fois. Enfin pour être honnête, si, il avait bien envie de l'embêter, parce que la voir s'énerver (pour peu qu'on puisse vraiment parler d'énervement) était juste trop drôle. Remarque, tu ne m'as pas l'air très douée et je ne voudrais pas qu'il t'arrive quelque chose, alors je peux toujours garder un œil sur toi. Evite juste de t'attirer trop d'ennuis ! Oui parce que si elle n'avait pas de problèmes, il n'y avait pas besoin d'intervenir et c'était quand même bien plus simple. Enfin bon, bien sûr, ils plaisantaient, mais sérieusement, s'il la voyait mal en point un de ces quatre, il ne comptait pas l'abandonner.

Le coup, il ne l'avait absolument pas vu venir. Bon, pas de quoi se fêler une côte, loin de là, mais au moins elle avait quand même un minimum de force ! Hey t'es une violente en fait ! Très bien, je reconnais que tu as de la force, mais ramène ton bras à sa place, pitié. Prends mon portefeuille mais ne me frappes plus, j'ai la peau qui marque facilement ! lâcha-t-il en levant tendant les bras vers le haut comme on le ferait lors d'un braquage. Haha, ça c'était un coup à se voir infliger une nouvelle attaque et/ou un regard vexé, mais peu importe, c'était juste trop plaisant de la charrier. Et puis en plus, s'il pensait que ça la blesserait vraiment, il ne dirait rien, comme il le faisait d'habitude en fait. Mais pour une fois, il avait envie d'être vraiment lui-même, celui qu'il n'était jamais. Toujours solitaire, toujours renfermé, c'était plus un masque qu'autre chose en fin de compte. Il fallait juste bien le connaître pour le savoir.

Ça c'est parce que tu ne dois pas bien les choisir si ça se trouve. Mais c'est pas la peine de changer pour autant, enfin il faut pas que tu te laisses faire non plus quoi ! Mais si un gars te pose des problèmes, j'peux m'en occuper moi si tu veux ? Enfin bon, t'es bien comme tu es, je trouve en tout cas. Il faut juste que tu fasses attention à toi ... Et que tu trouves la bonne personne. C'était difficile à expliquer, mais le simple fait de penser que quelqu'un pouvait lui avoir fait du mal ou lui en faire le mettait en rogne. Elle ne méritait pas ça, elle était trop gentille pour qu'on la fasse souffrir. Alors clairement, s'il tombait sur le gars qui l'avait faite souffrir, ça risquait de mal se passer. Tomas n'était pas quelqu'un de violent, mais si on venait à faire du mal à ceux qui comptaient pour lui, là il ne se maîtrisait plus vraiment. Enfin, on ne pouvait pas dire que la Serdaigle comptait vraiment, dans le sens où il la connaissait à peine, mais même, elle n'avait pas à être triste comme ça.

Ouais enfin, c'est pas l'hémorragie non plus cocotte. Il jeta un coup d'œil à la blessure qui, non contente de le lancer continuait à saigner assez abondamment. Vraiment génial, le comble, il y en avait même sur son T-shirt blanc. S'il mettait la main sur le crétin là-bas, il le lui ferait laver à la main son T-shirt là, et le débardeur d'Ana avec, tant qu'il y était. Parce que c'était bien gentil cette affaire, mais c'était un peu ambiance boucherie là pour le coup.

Lorsque la Bleu et Bronze (dont il ne connaissait toujours pas le nom d'ailleurs !) sortit sa baguette de sa poche, il se raidit légèrement. Il n'avait pas l'habitude de faire confiance aux autres, surtout lorsqu'il s'agissait de sa santé, mais bon, il avait bien laissé Tobias lui jeter un sort l'année précédente, alors il ne courait pas spécialement de risque là non plus ... Et puis au pire quoi, il passerait à l'infirmerie si ça foirait, voilà tout. Mais fort heureusement, il n'eut pas à en arriver à de telles extrémités, puisque le sort fonctionna, et parfaitement même. En un instant, la plaie avait disparu, ne laissant plus que des traces de sang sur son bras. Il frotta un instant l'endroit où se trouvait précédemment la blessure, effaçant les dernières marques rouges et adressa un sourire reconnaissant à la Serdaigle. Merci, tu m'as rendu un sacré service là ! Et pas d'effets secondaires, donc visiblement, elle ne s'était pas plantée du tout.

Il hocha la tête à la dernière remarque de la jeune fille. Si elle ne sortait pas tout de suite, ça le rassurait quand même un peu, parce qu'il n'avait pas spécialement envie qu'elle prenne un sort malencontreux, même si elle était capable de se soigner. Au fait, je ne me suis même pas présenté. Donc, moi c'est Tomas, indiqua-t-il pour la forme. C'était quand même sacrément plus facile de s'adresser à quelqu'un lorsqu'on connaissait son prénom, et puis comme ça, ça lui éviterait peut-être de le qualifier d'un sobriquet comme mon poulet ! Parce qu'elle elle trouvait peut-être ça mignon, mais c'était surtout pas crédible du tout ...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Hum... Hi ? [ PV ]   Lun 19 Avr - 1:05

Bien sûr, on ne pouvait jamais s'ennuyer en compagnie d'Ana. Elle ne fit aucun commentaire mais elle le savait. En règle général, elle faisait souvent rire la galerie. Elle ne faisait pas exprès hein, jamais. Mais c'était comme ça. Elle était maladroite, elle disait toujours ce qu'elle pensait, même si ce qu'elle pensait été d'un débile profond. Donc, bah oui ça faisait rire la galerie. M'enfin bon, elle n'allait pas non plus se mettre à lui dire ça, c'était tellement pitoyable que bon, elle ne voulait pas passer pour une débile face à lui. En tout cas, elle ne commenta pas, pas du tout. D'ailleurs elle trouvait ça préférable, de ne pas commenter. Et puis bon, ce n'était pas comme s'il se montrait méchant avec elle bien sûr. Il était adorable. Du moins, elle ne lui parlait peut être que depuis quelques minutes mais elle avait l'impression là. Enfin bref.

Ainsi donc, il lui conseillait de tricher ? Et bien soit oui, elle allait tricher. Et lorsqu'il lui fit une courbette, elle ne put s'empêcher de rire, voilà qui était bien joué. Ana aimait qu'on la fasse rire. Vraiment. Alors il avait tout gagné, évidemment. Lui souriant, elle s'approcha de lui, se collant contre et glissa ses bras autour de son cou, lui caressant doucement le bas de la nuque. S'approchant doucement de son oreille, elle se mit doucement à lui murmurer :

•• Tu sais une fille, ça triche avec ses charmes, ça fait capituler le garçon, et ça gagne... Tu veux vraiment... Jouer ? ••

Se décollant totalement de lui, elle lui fit doucement un sourire des plus innocents, et lui tira la langue. Alors, gagné ou non ? C'était ça la question oui. Mais y avait des chances bien sûr. N'est-ce pas ? Enfin bon, Ana n'avait jamais fait ça, qu'on soit bien d'accord hein. Elle ne savait d'ailleurs pas vraiment faire, même si elle trouvait que sur ce coup, elle avait plutôt bien gérer. M'enfin, restait à voir ce qu'en pensait le garçon, c'était évident. Si ça se trouvait, il avait un avis bien négatif, ça n'avait peut être pas marché ? Aucune idée. Mais bon, elle avait déjà vu bien des regards se retourner vers elle, c'était bon signe ça non ? Quoique... Aucune idée, elle n'avait pas assez d'expérience pour ça probablement.

Ainsi donc, il avait peur de la supporter ? Bah... Il n'aurait pas à la supporter tout le temps ! Dans son dortoir, elle ne devait pas non plus craindre tant de chose que ça non ? Enfin... C'était un avis. Mais en règle général, les filles qui étaient dans son dortoir étaient plutôt sympa après tout. Donc bon. Et puis bah, il n'aurait pas à la suivre dans les douches, aux toilette. Ca éliminait bien des moments non ? Et il fallait retirer les moments où son frère prenait son rôle de frère et que donc, elle était en totale sécurité ! En faite, à bien y réfléchir, il n'avait pas grand chose à faire ! Garder un oeil sur elle parce qu'elle ne semblait pas très douée ? Ah mais c'était qu'il était comique celui là dis donc ! Non mais oh, il allait se prendre une pépite dans les dents qu'il n'allait rien être capable de comprendre ! Et ce, même si elle n'avait pas vraiment la force de lui faire si mal que ça, évidemment.

•• Je suis quelqu'un d'adorable moi tu vois ! Tu vas surtout me trouver indispensable, quand tu vas me fréquenter tu vas t'ennuyer quand je ne serais pas dans le coin tu vois ! Hum... Je plaisante bien sûr, c'est loin d'être le cas. Mais bon, je ne suis pas si insupportable que ça non plus hein ! ••

Une violente ? Non, elle avait un frère, c'était aussi banale que ça. Et lorsque l'on a un grand frère, il faut tout simplement apprendre à se défendre contre les répliques qui tuent. D'ailleurs, la dernière fois, il s'était permis de critiquer ses hanches ! Non mais oh ! Depuis quand on dit ça à une fille hein ? Ca ne se fait absolument pas ! Et puis s'il lui provoquait une envie de régime, il se ferait enguirlander par sa mère en plus ! Bah oui, elle la trouvait trop mince. Alors bon.

•• D'accord mais y a quoi dans ton portefeuille ? Si ça ne vaut pas le coup j'en veux pas hein ! ••

Pas bien les choisir ? Malheureusement, elle devait dire que les sentiments, ils ne permettaient pas de choisir, c'était eux qui choisissaient et ce, sans connaître la personne, rien. Ca vient tout seul, sans rien, et pour cette raison, c'est vraiment incompréhensible. Mais bon, après, on finit par être déçue oui, comme si l'on y pouvait quelque chose, parce que la personne qu'on aimait n'était pas du tout tel que l'on pouvait bien l'imaginer. Il était bien gentil, vraiment. De vouloir la défendre contre le garçon et tout ça. Mais Ana l'avait déjà vu avec Oliver. Alors ils étaient amis non ? Il n'allait pas s'en prendre à son ami pour elle, ça serait tellement stupide d'une certaine manière non ? Enfin bon... Après, disons que l'Oliver qu'elle avait connu était bien vite parti. Ce n'était pas la chose la plus idéale qui soit. Mais bon.. C'était ainsi. Mais en tout cas, il restait gentil, touchant... Et tout ça quoi.

•• Oui mais bon... Tu ne vas quand même pas aller taper un ami à toi non ? Il me semble que tu connais Oliver non ? Ce n'est pas qu'il m'a fait du mal... C'est que je crois qu'il ne veut plus de moi mais il ne me le dit pas... Il ne m'a même pas invité au bal... Enfin bon, je ne me fais plus d'illusion et tout va bien mieux. ••

Enfin bon, ce n'était pas vraiment le moment de penser à ça, cela faisait vraiment trop mal en faite. Et c'était stupide parce qu'elle s'était jurée de ne plus aller mal depuis la mort de son père. Donc oui, c'était on ne peut plus stupide. Mais elle n'y pouvait rien, c'était comme ça, et puis bon, ce n'était pas non plus comme si elle avait fait quelque chose. S'il ne voulait plus d'elle et si en plus, il ne voulait pas lui dire et bien soit. De toute façon, elle se considérait seule maintenant. Et elle n'avait plus la moindre preuve du contraire. Donc voilà. Enfin bref, pas la peine d'épiloguer sur le sujet n'est-ce pas ?

En tout cas, elle fut assez contente de voir qu'elle avait réussi à lancer le sort. Elle était plutôt fière d'elle oui. M'enfin elle n'allait pas non plus se mettre à lui mettre toute sa fierté sous le nez, déjà qu'elle n'en avait pas beaucoup alors vous imaginez ! Enfin bon, elle était assez contente d'elle. Elle lui fit un clin d'oeil, n'ajouta rien, un sourire aux lèvres.

Quand il se présenta, elle ne put s'empêcher de rire. Voilà qu'ils parlaient depuis un petit moment maintenant et ils n'avaient même pas pris la peine de se présenter ! Non mais vous imaginez un peu ? C'était quoi ce délire ? Se calmant elle lui sourit doucement.

•• Moi c'est Ana, Ana Miller. ••
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Hum... Hi ? [ PV ]   Mer 21 Avr - 23:04

Il y eut un moment où la situation échappa totalement à son contrôle. Enfin pas dans le sens course poursuite, meurtre, assassinat, catastrophe climatique, non, quelque chose de complètement inattendu, à quoi il ne s'était tout simplement pas préparé. Ils parlaient, à peu près normalement on va dire, étant donné la situation, mais il ne pensait pas qu'elle allait carrément lui faire une démonstration de ses capacités de tricherie. Et effectivement, c'était complètement injuste ! Incapable de réagir, il la vit se rapprocher de lui, et finalement, lui adresser un sourire tout ce qu'il y a de plus innocent, comme se rien ne s'était passé, comme si c'était une situation des plus banales. Mais lui, eh bien il était un peu déstabilisé quoi, oui c'était le mot exact, déstabilisé. Tomas Habsbourg était déstabilisé, chose qui n'arrivait pour ainsi dire jamais. Mais une chose était certaine, il n'était pas décidé à perdre, non, il n'était pas aussi facile d'avoir le dessus sur lui. Oui, il avait eu un petit temps de réaction, mais non, il ne comptait pas se ratatiner sur place. Il se rapprocha à son tour d'elle, faisant en sorte que son visage ne soit qu'à quelques centimètres du sien, ses lèvres tout près des siennes, pratiquement prêt à l'embrasser, avant de finalement s'en détourner et s'approcher de son oreille. Bien sûr, chuchota-t-il avant de s'écarter de la jeune fille, reprenant à nouveau sa place initiale, dans la même posture qu'avant mais plus perturbé qu'il ne voulait l'admettre. Il n'était qu'un homme après tout !

Elle, insupportable ? Elle plaisantait ? Elle était loin d'être quelqu'un d'insupportable, et pourtant il en connaissait des gens comme ça ! Mais elle n'avait aucun rapport avec eux, elle n'était tout simplement pas comparable en fait. Mais non, tu n'es pas insupportable. Je dirais que tu es plutôt maladroite, que tu parles beaucoup, et que tu es peut-être un peu cinglée, mais insupportable, ça non ! Moi je peux l'être par contre, mais là ça va, non ? Qu'en penses-tu ? s'enquit-il sur un ton faussement inquiet. Pour être honnête, il se fichait pas mal de l'avis des autres. Ils pouvaient le trouver arrogant, suffisant, désagréable, il n'en avait rien à faire tant qu'ils n'étaient que des inconnus, d'obscures personnes perdues dans la masse. Mais si sa cousine venait à lui dire une chose pareille, ou un ami proche, là il risquerait d'en être affecté, mais pas en apparence en tout cas. En apparence, il était toujours imperturbable, une caractéristique de sa personnalité qui faisait que les gens le trouvaient souvent froid.

Son portefeuille ? Non mais elle était sérieuse ? Pas question qu'il lui donne de toute manière, son portefeuille, il était sacré non mais ! J'arrive pas à croire que tu sois aussi intéressée, tu ne veux que mon argent c'est ça ? C'est tout ce qui t'intéresse en fait, avoue ! s'indigna-t-il d'un air vexé. Quant à ce qu'il y avait vraiment dans son portefeuille, elle ne le saurait jamais haha ! Elle n'avait qu'à pas jouer les filles cupides d'abord. Tomas, immature ? Jamais ... Enfin, sous ses faux airs supérieurs, il fallait bien qu'il le soit de temps en temps, non ? Sinon il n'aurait plus rien d'un garçon de quatorze ans !

Il fronça les sourcils lorsqu'elle évoqua le prénom d'Oliver. Oliver ... Oliver Vallo ? Sérieusement ? C'était ce crétin Vallo qui l'avait faite souffrir ? Quant à son amitié avec lui, tout ça restait très relatif. Ils nageaient en plein délire là ! Déjà ils n'étaient pas potes, non, ils se connaissaient, point barre. Et ensuite ... Qu'est-ce qu'une fille comme elle était allée faire avec un mec comme lui ? Il ne put s'empêcher de lui jeter un regard incrédule. Rectification, ce n'est pas mon ami, non. Nos parents le sont en revanche, en quelque sorte. Du coup, il arrive souvent qu'on se rencontre à leurs soirées et comme nous sommes les seuls jeunes ... Passons. Tu sortais vraiment avec lui ? Enfin, tu sors ? Il ne vaut pas la peine que je le frappe, et s'il n'est pas capable de te dire les choses en face, alors tu devrais plutôt prendre les devants. Tant pis s'il ne sait pas reconnaître la chance qu'il a, affirma-t-il catégoriquement. En tout cas, il n'arrivait tout bonnement pas à le croire. Elle était plus âgée que lui, elle était aussi plus âgée qu'Oliver, par extension, et il ne le trouvait pas particulièrement mature pour ses quatorze ans. Oui, il pouvait être sympa, et sa compagnie n'était pas désagréable, mais elle valait largement mieux que lui ! Et s'il n'avait pas dit tout ce qu'il pensait explicitement, son opinion était très claire, tant pis si elle n'était pas d'accord.

Il était bien soulagé qu'elle n'ait pas loupé son sort n'empêche, maintenant que c'était passé, il se devait bien de l'admettre. Oui, il lui avait en quelque sorte fait confiance, ce qui n'était pas habituel pour lui, mais il avait quand même eu peur de se retrouver à l'infirmerie. Sous ses airs sûr de lui et détaché, il restait quand même quelqu'un de plutôt douillet lorsqu'il s'agissait de sa propre personne, et finir chez Madame Pomfresh était loin d'être dans ses projets. Ça aurait été tellement ridicule !

Lorsqu'elle commença à rire comme ça, spontanément, alors qu'il lui indiquait juste son nom, il lui lança un regard surpris, peu sûr de la réaction à adopter. Il avait bien envie de lui demander ce qu'il y avait de si drôle à s'appeler Tomas, mais il n'avait pas non plus envie de passer pour une quiche. Et puis à tous les coups, elle rigolait pour rien, ce qui ne l'aurait nullement surpris venant de sa part. Il attendit donc qu'elle reprenne son sérieux, histoire de lui donner à son tour son nom, avant de lui adresser un mince sourire. Eh bien, Ana, je suis enchanté d'avoir fait ta connaissance. Il avait cet espèce de ton convenu qu'il employait lorsqu'on le présentait à quelque fréquentation importante de ses amis. C'était tout simplement plus fort que lui, il n'arrivait pas à se détacher de ses habitudes, ça faisait partie de son éducation, on l'avait élevé comme ça. Il n'en avait pas honte pour autant, il était comme ça, c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hum... Hi ? [ PV ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hum... Hi ? [ PV ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 9-
Sauter vers: