AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 [THEME] Au secours de la mode [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: [THEME] Au secours de la mode [PV]   Lun 29 Mar - 0:20



    Le 14 février était un jour comme les autres – au fond –, du moins de l’avis des professeurs qui ne laissaient pas filer leurs petits élèves juste parce que c’était la fête des amoureux franchement, on les retient ces profs, tous des bourreaux. Du coup, Fredericke patientait en cours de divination que la journée finisse « enfin ». Elle n’avait pas vu Vincent encore, ils n’avaient rendez-vous que le soir dans la salle sur demande. C’était leur première St Valentin et elle comptait bien en profiter pour passer quelques heures avec son amoureux en tête à tête. C’était ça le problème de ne pas être dans la même année ni la même maison que son amoureux, ça compliquait vachement les emplois du temps. En plus, Vincent était du genre très jaloux et hyper possessif donc elle devait toujours faire super attention à ce que si elle n’était pas avec lui, elle ne soit pas non plus avec juste une seule personne de sexe masculin. Enfin, elle avait des années de pratique en la matière, elle devenait forte à ce petit jeu. Puis au moins, maintenant elle comprenait mieux pourquoi il était jaloux, enfin, pas qu’il ait une raison de l’être mais au moins c’était un peu plus logique que lorsqu’il sortait avec Marie mais que c’était les garçons l’approchant elle qu’il frappait.

    En parlant de Marie, dès que le cours fût terminé, ce fut elle que Fredericke se mit à chercher activement. Il fallait absolument qu’elle se prépare pour être la plus jolie possible hors Ophélia n’avait pas le temps de l’aider, Serena était introuvable (réviserait-elle ses Aspics en cachette ?) ce qui faisait que dans la liste de vraies filles de Fredericke, il ne restait plus que Marie. Pas que Elyna ne soit pas capable de l’aider mais elle n’était pas aussi calée que la préfète des Serpentards.

    Cible en vue « Mariiiiiiiiiiiie ! » Elle arracha Marie à son petit ami Tobias, ce dernier souriant d’un air conciliant, habitué aux excentricités de la Gryffondor. « Toby ! Faut absolument que je t’emprunte Marie 30 minutes, urgence de filles ! » Le sourire du Serpentard s’élargit et il répondit amusé « Parce que tu as des urgences de filles toi maintenant ? » « Oh, je t’em… » Et elle s’arrêta, maîtrisant son agacement. « Bon tu me la laisses oui ou non ? J’en ai pas pour longtemps ! » Puis, se tournant vers Marie « J’ai absolument besoin de tes lumières, je ne vais jamais m’en sortir seule ! » Tobias haussa les épaules et embrassa Marie sur la tempe. « Bon, et bien allez régler cette urgence de fille. Je t’attendrais dans la salle commune ma chérie. » Et plouf, Toby s’éloigna et Fredericke tira Marie dans les toilettes des filles.

    Une fois là-bas, elle lui exposa son épineux problème « Il faut absolument que tu m’aides, je dois impérativement trouver comment me coiffer et me maquiller pour mon rendez-vous mais je n’ai juste aucune idée de comment m’y prendre ! » Bon, ce n’était pas comme si elle ne se maquillait jamais, mais ça se résumait à un peu de mascara noir, elle ne savait pas exemple pas marier les couleurs pastels.

    Sortant sa belle tenue de son sac (une jupe rayée noire et un petit haut bleu pervenche), elle la montra à Marie, attendant son approbation pour la passer. Normalement c’était pas mal. S’habiller ne posait jamais trop de problèmes à Fred’, par contre pour le reste… c’était une autre histoire.


{587}
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministère

Parchemins : 1174
Âge : 26 ans [16 Avril 1985]
Actuellement : Assistante Ministre de la Magie du Liechtenstein


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: [THEME] Au secours de la mode [PV]   Lun 29 Mar - 7:31

Marie volait en ce moment même sur son petit nuage de bonheur… une jolie bulle rose fluo entourée de cœur la protégeait des mauvaises surprises… En théorie ! Sa main dans celle de son petit ami (le plus beau, le plus mignon, le plus gentleman et le plus tendre que la terre n’ait jamais portée –si c’est objectif u___U- !), la blonde sorcière pensait passer une excellente soirée dans les bras de son amoureux, afin de fêter comme il se doit la fête des amoureux (donc leurs fêtes à eux !!! Et ouiiii !). Sauf que tout ceci allait sans compter l’intrusion (oui oui, farpaitement u___U) d’une autre blonde dans la vie du jeune couple… Toby, tu la connais ? Moi pas, on y va ? –paaaf. La sorcière fronça les sourcils, seulement voilà, ce n’était pas n’importe quelle blonde… Il s’agissait de Fredericke ! Et s’il en coûtait à Marie de couper court à son tête à tête avec son âme sœur (qu’elle pense !), elle ne pouvait pas refuser 10 minutes (aller, soyons généreux, une heure !) de son temps libre à son amie… Soupirant, elle dut lâcher la main de son bien aimé, lui chuchotant au passage (tout de même !)

« D’accord, mon cœur… »

Elle reçut avec grand plaisir le baiser de son tendre ami avant de se faire embarquer de force, oui oui ! par Fredericke. Les deux sorcières blondes achevèrent leur course effrénée dans les toilettes de filles tant que ce n’étaient pas celles de Mymy Geignarde, tout allait –plus ou moins- à Marie !. Rapidement, l’allemande exposé son problème à son amie qui l’écouta en silence… Booon, Marie pourrait en effet aider (quelque peu) la belle blonde ! Bon niveau maquillage elle n’était pas forcément la plus callée de Poudlard, puisqu’elle ne se maquillait que rarement et se contentait d’en mettre très peu (sinon elle trouvait toujours que c’était trop voyant, donc vulgaire !). Souriante, la blonde répondit donc à l’allemande, pleine d’assurance :

« D’accord ! J’adore ta tenue, elle va très bien s’accorder avec tes yeux… Bon choix en plus au niveau des tissus… Bref j’aime ! Tu la passes et on regarde la coiffure après ? »

Ben oui, elles n’allaient pas démolir sa coiffure en enfilant sa tenue tout de même ! Et si Marie avait toujours de quoi se coiffer sur elle (question d’éthique, on est obsédée par ses cheveux, ou on ne l’est pas ! Marie, elle, elle l’était et elle l’assumait parfaitement ! Oui !) elle n’avait pas vraiment de maquillage sur elle…

« Eu pour le maquillage, tu en as sur toi, par contre ? »

Alors que la jeune fille de haute lignée allemande se changeait, son amie sortait le stric minimum qu’elle transportait toujours avec elle de son sac. A savoir : un miroir de taille respectable, un peu de produit pour donner de l’éclat aux cheveux blonds (et sur cheveux secs !), un spray fixant d’une très bonne marque sorcière (comme tout ce qu’elle possédait de toute façon…), quelques élastiques et barrettes (comptons environs une dizaine de chaque ! On n’est jamais trop prudent en soit !). Puis elle se retourna pour regarder Fredericke, histoire de voir si elle en avait fini avec ses essayages. D’ailleurs, la blondinette (préfète qui abusait un peu de son titre par moment) avait sortit sa baguette magique et d’un mouvement de poigné, avait verrouillé la porte des toilettes, en formulant avec soin le sort de verrouillage des portes. Pas question d’êtres dérangées toutes les trois secondes !
[592]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [THEME] Au secours de la mode [PV]   Mar 30 Mar - 8:36

    Hop Marie prenait déjà les choses en main. Fredericke savait qu’on pouvait lui faire confiance, elle était la fille de la situation, si, si, exactement !

    Bien sûr, à première vue, ça pouvait sembler étrange que Fredericke aille quémander de l’aide à Marie pour se rendre à un rendez-vous avec Vincent. Pourtant, aussi fort que soit le caractère des deux blondinettes, aucune rancœur n’avait survécu en elle. Elles avaient chacune eu leur part de souffrance mais maintenant tout était pour le mieux, les choses étaient rentrés dans l’ordre et elles étaient sortis grandies de tout ça. Il fallait juste savoir admettre ses erreurs. Marie n’était pas la peste insupportable que Fred’ avait cru à l’époque où celle-ci sortait avec Vincent. En réalité, c’était quelqu’un de très gentil quand on la connaissait. Un peu narcissique, soit, mais Fredericke connaissait pire dans le genre, Tobias à tout hasard. Elle était contente de s’être trompée sur la Serpentard, même si Vincent ne voyait pas toujours ça d’un très bon œil. En avait-il parlé à Marie ? L’avait-elle remarqué ? Pas sûr, mais Vincent détestait tout ce qui pouvait potentiellement occuper plus que lui sa petite amie, et les amis en faisait parti, même les filles. Fredericke pensa que ce serait amusant qu’il pique une crise à cause de Marie comme il en piquait pour Ophélia… ce serait si… ridicule. Cela étant, elle doutait qu’il en soit capable (quand même, c’était trop gros !) parce que ça aurait été déplacé, Marie étant son ex, non ?

    Pensant vaguement à tout ça, elle se changea et se regarda ensuite dans la glace. « J’ai mis du bleu pour ne pas mettre de rouge, mais décidément, je n’adhère pas aux couleurs froides. C’est vraiment parce que lui, c’est ce qu’il préfère. » Même si Vincent la trouvait jolie quand elle portait du vert parce que c’était sa couleur préférée et qu’ensuite c’était le bleu. Elle rêvait de rouge et de rose fushia mais la beauté doit concéder certains sacrifices, surtout pour plaire à son petit ami.

    Elle souleva alors ses cheveux et regarda Marie « Je ne sais vraiment pas quoi en faire. » Bah oui, Fredericke, même lors des bals, se contentait de laisser ses cheveux tomber sur ses épaules librement. Il n’y avait que lors des matchs ou quand elle faisait du sport qu’elle les attachait en queue de cheval. Mais elle avait envie de faire quelque chose d’un peu plus sophistiqué de ses boucles blondes qui lui tombaient jusqu’à la taille.

    La Serpentard lui demanda ensuite si elle avait du maquillage et Fredericke sortit aussitôt sa palette et sa trousse. « Tiens, j’ai tout ça. Ma tante espère encore que je devienne un jour une vraie fille, c’est beau de rêver pas vrai ? » Fredericke était un garçon manqué, sa tante pouvait lui offrir tous les produits de beauté et toutes les robes froufroutantes qu’elle voulait ça n’y changerait rien. Etre amoureuse la poussait à faire des efforts, mais y’a des limites hein ! Fred’ sera toujours Fred’ après tout !


{509}
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministère

Parchemins : 1174
Âge : 26 ans [16 Avril 1985]
Actuellement : Assistante Ministre de la Magie du Liechtenstein


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: [THEME] Au secours de la mode [PV]   Sam 3 Avr - 8:29

Marie ne pu que sourire à la remarque de son amie. Si elles étaient très semblables au niveau physique, elles restaient plus que différentes psychologiquement parlant. Et là encore, la preuve leur sautait (si on veut) à la gorge… Fredericke qui détestait les couleurs froides et ne portaient que des tons plutôt voyants était loin d’avoir le style vestimentaire de son amie originaire du Liechtenstein. Si, au fond, elles pouvaient se vêtir dans les même boutiques, il était certain que si Fredericke courrait vers les rayons plutôt ‘colorés’, marie, elle, n’hésitait pas à prendre des tons froids. Du bleu, du vert… du noir… Mais jamais de jaune. C’était la règle d’or. Le jaune était juste terriblement laid pour la belle blonde. Un peu ‘vulgaire’ comme couleur, en fait… Et pan dans les dents les blaireaux !

Marie se contenta donc d’adresser un sourire à son amie avant de, finallement, s’attarder sur les cheveux de la jeune demoiselle, non pas sans répondre, amusée :

« Moi je préfère le bleu. »

Ben oui, quoi ? Chacun ses goûts après tout ^_^ (sinon elles étaient bonnes pour devenir de parfaits petits clones…). Tout sourire, Marie observa la palette de maquillage de son amie, hochant la tête, d’un signe approbateur.

« Parfait… Tu vas le rendre encore plus fou qu’il ne l’est déjà, tu vas voir ! »

Confiante, la petite vipère s’empressa de s’attaquer aux cheveux de son amie.

« Fredericke, tu devrais faire des soins, tu sais ? Il en existe de très bons dans le marché sorcier… Et ça facilite énormément la coiffure… Tu peux choisir du lissant, du revitalisant de boucle, donner plus d’éclats à tes cheveux… Si tu veux je te ferais une liste des meilleurs produits ! »

Puis, amusée, la blondinette reprit d’une voix joyeuse :

« Hooo, mais tu es en très bonne voie pour devenir une vraie fille, moi je trouve ! Tu te coiffes, tu veux te maquiller et tu choisis de très jolis vêtements… »

Puis, s’attaquant toujours aux cheveux de son amie, elle commença par leur donner en coup de brosse, histoire qu’ils ne fassent aucun noeuds pendant la manœuvre. Relevant un peu les jolis cheveux de son amie, elle la questionna :

« Que désires-tu exactement ? Je peux te les faire friser d’avantage, les lisser comme des baguettes… En glissant quelques pinces de ci, de là… Dans des cheveux frisés, ça afit très ‘angélique’ je trouve… Un petit côté ‘conte de fée’. Après si tu préfères les avoir vraiment attaquer, on met immédiatement la queue de cheval de côté. Si c’est l’idéal pour le stade de Quidditch c’est plus que nul pour une soirée en amoureux… Donc je peux les relever en un chignon laissant quelques mèches filer… Sinon je peux aussi te faire des nattes, ou encore un serre tête avec tes propres cheveux, ce sera une natte… Qu’en penses-tu ? Tu as une préférence, on fait plusieurs tests ? »

Marie avait terminé de démêler les cheveux de son amie et attendait sa réponse pour attaquer la séance ‘coiffure’ au sens propre du terme…

|[ 5 1 7 ]|
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [THEME] Au secours de la mode [PV]   Sam 3 Avr - 22:39

    Fredericke rit quand Marie dit qu’elle allait rendre Vincent encore plus fou qu’il ne l’était. Bah oui, c’était à double sens non ? Il y avait fou amoureux et fou… tout court ! Malheureusement, du point de vu de Fred’, il virait plus souvent dans le second sens que dans le premier. « Fou d’amour alors hein, parce que sinon ça ne m’intéresse pas. » Et elle avait bien dit amour et pas autre chose, on vous voit venir bande de petits chenapans ! Fredericke n’attendait rien de plus qu’un bon rendez-vous avec son petit ami de cette soirée. Tout ce qui comptait pour elle c’était d’être avec lui. Après, et bien, elle savait que cet été il faudrait peut-être qu’ils parlent du reste (mais juste parler déjà hein !) mais ce n’était pas dans ses projets immédiat. Elle n’était pas très douée pour ça justement, parler… c’était compliqué, elle préférait nettement les actes aux mots, mais bon là, en l’occurrence, agir n’était pas de bon ton. Oui, Fredericke était une jeune fille très prude sous ses airs impudique, il ne fallait pas s’y tromper. Elle avait été élevée sous serre après tout !

    « Je sais, Ophélia n’arrête pas de me le dire. » Soupira Fred’ en se regardant dans la glace. Mais elle les aimait bien ses cheveux elle. Bon, elle ne savait jamais quoi en faire, mais à part ça, ils n’étaient pas trop embêtants ni à coiffer, ni à attacher. Bref, elle aimait bien sa coupe pour aussi basique qu’elle soit et pour ce qui était du reste (les soins et autres potions)… « Mais ça prend un temps fou, ça m’énerve » Bah oui, Fredericke ne passait pas vraiment de temps à prendre soin d’elle. Elle faisait plus attention à essayer de retenir son dernier enchaînement dans la nouvelle chorégraphie. Elle trouvait ça plus utile. Elle avait conscience que c’était peut-être ce manque de féminité qui lui portait parfois préjudice mais c’était ainsi, elle n’aimait pas les futilités.

    « Oui, oui, mais ça c’est juste pour Vincent. Si ça ne tenait qu’à moi, jean et basket, c’est parfait. » Elle savait que Vincent ne l’aimait pas que pour son physique mais il n’empêche qu’elle pensait que l’amour ça s’entretient et que pour ça il fallait faire des efforts. Elle n’irait jamais complètement contre sa nature mais elle faisait de son mieux pour trouver un juste milieu entre le garçon manqué et la demoiselle de bonne famille. De son point de vu, sa tenue en était le parfait reflet, la coupe était simple mais raffiné, elle était confortable mais joli, c’était un bon équilibre.

    Restait à trouver la coiffure qui irait avec.

    « Peut-être frisés et un peu relevé, non ? » Elle avait jamais essayé de friser ses cheveux, elle les avait naturellement ondulés et s’en était contenté jusqu’ici mais elle pouvait facilement envisager un changement tant qu’il était temporaire. « Au fait, tu as quelque chose de prévu avec Toby ce soir ? J’suis sûr que si on était plus vieux, il t’aurait sorti le grand jeu avec le restaurant et tout ça… tout à fait son genre. » Qui était à vomir selon Fredericke, rappelons le. Enfin, c’était la manière de toujours être parfait qui agaçait Fredericke chez Tobias, mais sinon, elle l’aimait bien hein ! Surtout qu’en sortant avec Marie, il lui avait enlevé une sacrée épine du pied. Et oui, on voit toujours midi à sa porte.


{576}
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministère

Parchemins : 1174
Âge : 26 ans [16 Avril 1985]
Actuellement : Assistante Ministre de la Magie du Liechtenstein


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: [THEME] Au secours de la mode [PV]   Dim 4 Avr - 8:04

« Oh il y a des soins très rapides ! Bon ce n’est évidemment pas la même qualité que d’autres qui demandent un peu plus de temps, mais ça reste plus que convenable… En tout cas, c’est assurément mieux que rien ! »

Marie sourit quand son amie lui expliqua qu’elle ne faisait ses efforts que pour Vincent… Ah, Fredericke… Riant doucement, la blondinette d’un an sa cadette répondit avec douceur :

« C’est ça le principe justement… Nous, les filles on veut plaire à notre petit ami. D’où les efforts. Après, celles qui n’ont pas de petit ami, et bien elles font des efforts pour se faire remarquer, sortir du lot, de façon ‘classe’ ou en tout cas, un tantinet ‘élégante’… »

Non parce qu’il est rare de se faire belle uniquement pour soit… Sauf dans le cas de Marie, mais ça, c’était uniquement parce qu’elle était terriblement superficielle. Elle adorait se contempler dans un miroir. Son reflet pouvait capter son attention pendant plusieurs heures sans que ça ne lui pose le moindre problème. Joseph (son frère aîné, et sans doute son préféré de sa fratrie ^^) avait depuis longtemps cessé de la critiquer pour ça. De toute évidence, c’était encré plus que profondément dans la nature de la petite préfète. Lutter semblait inutile. Adressant un sourire rayonnant à son amie (seuls ses amis avaient le droit de voir marie telle qu’elle était au fond d’elle, à savoir : fraîche, plus ou moins pleine de vie, des rêves pleins la tête…) En public, elle restait très sûre d’elle (ce qui n’était pas forcément le cas en réalité), plutôt hautaine (c’était plus une attitude qu’autre chose, d’ailleurs…), à tendance sarcastique (excellent moyen d’auto protection, de l’avis de la blondinette…).

« Frisés ? Est-ce ton dernier mot, Fredericke ? Ok ! C’est parti, alors ! »

Tout sourire (car profondément ravie), la vipère prit un petit tube de produit, revitalisant pour les boucles. S’armant de sa baguette, elle lança le sortilège adéquat aux cheveux de Fredericke. Si Marie n’était pas forcément la meilleure élève de sa promotion (à dire vrai, elle était même plutôt au centre à tendance ‘fond’ du classement), elle restait intelligente *ses mauvaises note étaient seulement dues à son incroyable fainéantise…* et surtout très habile quand il s’agissait de ‘beauté’. Après tout, les fers à lisser/friser c’était bon pour les moldus ! [et inutilisable à Poudlard pour une raison plutôt évidente… pas d’électricité !]

L’opération ‘frisage’ pris cinq petites minutes (et encore !). Les boucles étaient souples, et allaient tenir jusqu’au prochain shampoing… marie mis un tout petit peu de produit pour leur donner plus de vitalité (un seul petit ‘pshit’) puis tout était parfait… le sujet Tobias fit légèrement rosir la vipère qui sourit à son aînée, visiblement aux anges :

« Oui, on doit passer la soirée tous les deux… Bon on n’a pas vraiment planifié, mais je sais déjà que ce sera parfait… Tout est forcément parfait avec lui… »

Amoureuse ? Bren oui, quand même ! Marie était vraiment ravie d’avoir Tobias pour petit ami. Si Fredericke ne partageait pas son avis, la blondinette, elle, aimait sincèrement tous les efforts que faisait le jeune garçon. Tout en parlant, elle avait relevait les cheveux de son amie, prenant des pinces pour retenir les mèches, petit à petit. La coiffure n’avait pas encore bien pris forme, mais ça ne saurait tarder !

« Et vous, alors ? Qu’avez-vous de prévu ? »
|[ 5 7 6 ]|
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [THEME] Au secours de la mode [PV]   Dim 4 Avr - 16:25

    « Bweh, sûrement, encore faut-il se soucier de ses choses là. » Bah oui, les cheveux, était-ce si important que ça ? C’est là qu’on voit toute la différence entre Marie et Fredericke alors même que physiquement et au niveau de leur éducation, elles étaient très semblables. D’ailleurs, il y a un an de ça, ça faisait rager Fredericke qu’elles se ressemblent autant, maintenant non. D’ailleurs, elle était maintenant certaine que Marie n’aurait pas supporter bien longtemps Vincent au final, même si elle, Fred’, n’avait jamais existé. Quoique, si elle n’avait jamais existé, ils ne seraient pas sortis ensemble puisque Vincent serait resté hargneux comme en première année. Mais on tombait après dans des considérations nettement plus complexes, Fred’ ne voyait pas si loin. Elle pensait juste que une fille comme Marie avait besoin d’un garçon comme Tobias, qui la brosse dans le sens du poil si l’on puit dire mais on sait que Marie n’est pas un chien heu !.

    « Rappelle moi d’expliquer cette théorie à Vince’ qu’il arrête de croire que je me fais belle pour tout Poudlard. » Bah oui, si c’était un comportement typiquement féminin, il arrêterait peut-être d’être jaloux. Comment ça non ? Eh ! l’espoir fait vivre ! Enfin, pas que ça dérange Fred’ qu’il soit jaloux remarquez, elle avait des années de pratique en vincentologie, elle survivait très bien à ses crises à répétition. En plus, à part ce pauvre Tobias, il n’avait pas trop cassé de nez depuis qu’ils étaient ensemble. Fred’ lui en avait laissé peu l’occasion faut dire. Non qu’elle soit non-violente mais elle n’aimait pas particulièrement que les gens finissent à terre pour rien.

    « Oui, allons y pour frisés c’est mon dernier mot Jean-Pierre, oups, pardon, Marie. » Laissant faire la pro (si, si, au moins tout ça), Fredericke se concentra sur la conversation pour ne pas regarder Marie faire mumuse avec la magie sur ses cheveux. Elle pensa plutôt à Tobias et au rendez-vous de Marie qui suivrait tout en grimaçant légèrement à cette idée. « Parfaitement ennuyeux oui. Mais tant que ça te convient Marie chérie, moi je n’y vois rien à redire. » Selon Fredericke, Tobias était sans surprise, parfaitement lisse. Elle savait aussi pour en avoir fait les frais que ce n’était qu’une apparence. En réalité, Tobias avait une personnalité sombre, mais Marie semblait ne pas le voir et ce n’était pas à Fred’ de lui en parler, d’abord parce que si elle n’avait pas été sa victime, la Gryffondor n’y verrait que du feu elle aussi. Puis dans le fond, elle savait qu’il était gentil. Un peu tordu quand même, mais ça arrivait même aux meilleurs. Fredericke ne se considérait elle-même pas comme parfaitement équilibrée disons le.

    « En tout cas, j’espère que tu passeras une bonne soirée. » Et c’était sincère, Fredericke aimait vraiment beaucoup Marie depuis qu’elles n’étaient plus rivales et ne souhaitait pour elle que le meilleur.

    « Hum… rien de particulier. » Dit-elle en jetant un petit coup d’œil au miroir avant de refixer un point en face d’elle tout en imaginant sa soirée avec son Vincent adoré. « Vincent m’a juste fixé rendez-vous ce soir pour qu’on soit seuls tous les deux. Je n’ai jamais eu aussi hâte d’être aux grandes vacances pour qu’on retourne au château tous les deux, ne pas être dans la même maison c’est l’enfer. » Surtout quand on avait plein de clubs en plus des cours, mais Fredericke avait toujours eu tendance à se surchargé, elle s’ennuyait vite la petite ! « En tout cas, je lui ai préparé des chocolats en forme de cœur, il va adorer. » Surtout le côté chocolat si vous vouliez l’avis de Fredericke.


{617}
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministère

Parchemins : 1174
Âge : 26 ans [16 Avril 1985]
Actuellement : Assistante Ministre de la Magie du Liechtenstein


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: [THEME] Au secours de la mode [PV]   Dim 4 Avr - 17:18

La blonde vipère esquissa derechef un sourire amusé, en réponse aux dires de son aînée… Vincent avait des tendances paranoïaques, c’était comme ça… Pas vraiment nouveau comme information, ça au fond… La vipère avait beau avoir eu du mal avec leur rupture, elle considérait toujours Vincent comme une personne vraiment importante, pour elle. Le jeune garçon avait partagé son secret avec elle, et jamais elle n’oublierait pareille marque de confiance. Elle aimait énormément le garçon, aussi violent et bougon puisse-t-il être.

La remarque de Fredericke agaça Marie, qui, sourcils froncés, répliqua (c’était plus fort qu’elle) :

« Ce n’est pas parce que toi, tu préfères les mecs incapables d’exprimer correctement leurs sentiments qu’il doit en aller de même pour tout le monde. »

Puis, se mordant la langue et soupirant, elle s’excusa immédiatement (ce qu’elle n’aurait jamais fait avec une personne qui ne comptait pas pour elle).

« Excuses moi Fredericke… Mais… je n’aime pas qu’on critique mon couple ou les décisions que nous prenons ensembles, Tobias et moi. »

Ben oui, quoi ? Un couple concernait deux personnes, non ? Alors le public, il pouvait sourire, mais son avis, il se le gardait. Marie ne se mêlait pas des histoires de Fredericke si cette dernière ne le lui demandait pas… Et idem avec Heaven ou n’importe qui d’autre ! Les couples, on les laisse respirer !

Le ton sincère de Fredericke calma instantanément la petite préfète qui ne pu cacher un petit sourire reconnaissant :

« Merci. »

Oui, elle aussi espérait (et elle en était même convaincue) passer une bonne soirée.

« Ohhh très bonne idée les cœurs en chocolat ! »

Elle préférait se taire en revanche pour les vacances d’été. Ce n’était vraiment pas sein de vivre sous le même toit de son compagnon tant qu’on n’était pas fiancés (ou mariés) de l’avis de la jeune princesse blonde.

La vipère acheva de fixer les dernières mèches de son amie à l’aide de petites pinces en forme de papillons. Lorsque que ce fut fin prêt (à une touche de spray fixant près) elle se saisit de son miroir, posé à côté d’elle et montra le résultat à son amie blonde :

« Alors ? Ca te plait ? »

Quelques mèches bouclées encadraient le visage de la lionne, lui donnant ainsi une allure d’ange (de l’avis de Marie). Cette dernière observait d’un œil critique les cheveux de Fredericke. Si marie était fière, elle n’aimait pas le ‘laid’ pour autant. Donc si elle faisait quelque chose de moche, elle s’empressait de l’arranger, mais là, le résultat lui semblait être plutôt probant… Si l’intéressée était satisfaite, la jeune fille pourrait ensuite achever de fixer la coiffure, et passer à l’étape (plus complexe, c’est certain) du maquillage… Marie ne pouvait s’empêchait de penser à sa propre soirée, avec son petit ami… elle était aux anges, rien qu’en pensant à lui ! De quoi écoeurer n’importe qui (à quelques idéalistes près…). La blonde sorcière avait en effet tendance à être très (voire même trop) branchée par tout ce qui touchait (de près comme de loin) aux idéaux sur les princes charmants…
[ 5 2 0 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [THEME] Au secours de la mode [PV]   Dim 4 Avr - 18:38

    Fredericke retint un haussement d’épaule. Marie réagissait au quart de tour mais il n’y avait vraiment pas de quoi. Elle ne songeait pas à mal, elle exprimait seulement son opinion. Puis franchement, en tant qu’ex de Vincent, elle avait beau jeu de critiquer ses goûts ! Elle n’en dit cependant rien, se contentant de répondre doctement « Chacune ses goûts Marie. » Avant d’ajouter en riant pour faire sourire son amie « Puis qui te dit que Vincent n’exprime pas bien ses sentiments d’ailleurs ? » Histoire de détendre l’atmosphère, même si la réponse était évidente. Vincent était tellement violent qu’on avait du mal à l’imaginer doux, tendre, simplement fou amoureux. Pour ce dernier point, c’est clair que ce n’était pas toujours ça, mais… « Tu sais, il est presque plus sentimental que moi ce cher Vince’, limite utopiste coincé comme son pote Seth même je dirais. » c’était étonnant hein ? Et pourtant c’était la vérité. Vincent montrait très bien qu’il était amoureux quand il voulait (même si selon Fred’, il l’aimait beaucoup moins qu’elle ne l’aimait) et il voulait assez souvent pour contenter Fred’ même s’ils étaient loin d’être toujours sur la même longueur d’onde. On ne les referait pas, ce couple là était très particulier et surtout ils étaient trop différents pour qu’être juste amoureux évite les disputes. Ils continuaient à passer du temps à se chamailler. Ils aimaient peut-être ça après tout !

    « Ce n’était pas une critique Marie, détrompe toi. C’est juste que même si j’adore Toby, c’est pas du tout mon genre c’est tout. » Faisant un clin d’œil dans le miroir à son amie, elle ajouta dans un nouveau rire « Pour me séduire, il faut être plus têtu que moi. » Et il n’y avait que Vincent à savoir lui résister. Fredericke était une forte tête mais pas seulement, elle ne craignait rien, pas même la douleur physique. Lui faire ployer l’échine était loin d’être chose facile et c’est parce qu’elle était sur un pied d’égalité avec son petit ami qu’ils s’étaient si bien trouvés.

    « Tu veux que je te donne un peu de mes chocolats pour Tobias ? Je dois avoir même un ruban en rabe. Enfin, je me doute que tu as déjà prévu tout ce qu’il faut mais ce serait pour te remercier de m’aider avec mes cheveux. » Surtout que le résultat était parfait, Fredericke rosit en se voyant dans le miroir, elle était parfaite. Vincent allait beaucoup aimer ! Pourquoi ? Et bien… « Oh, j’ai l’air si… fille ! Et innocente ! Vincent va adorer, il va même regretter que je ne puisse pas toujours avoir l’air aussi angélique. » Tout le monde savait que le petit ami de la lionne rêvait d’une Fred’ pure et innocente. Un peu raté en fait, parce que bon avant lui il y avait eu Axel et Adrien, hors, elle ne s’était pas contentée de regarder les deux garçons dans le blanc des yeux à l’époque. Il faudrait qu’il se contente des apparences mais ce n’était déjà pas mal. Le pauvre ne se faisait pas d’illusion sur le reste, il devait même penser qu’elle avait fait pire que la réalité. Un peu parano effectivement.

    « Au fait Marie… Avant que tu me maquilles, je peux te parler mais plus en tant qu’amie mais d’élève à préfète s’il te plait ? » Autant profiter d’êtres seules pas vrai ?


{565}
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministère

Parchemins : 1174
Âge : 26 ans [16 Avril 1985]
Actuellement : Assistante Ministre de la Magie du Liechtenstein


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charly

MessageSujet: Re: [THEME] Au secours de la mode [PV]   Dim 4 Avr - 19:11

Maire ne souhaitait en aucun cas poursuivre la conversation sur ce terrain-ci. Elle n’avait jamais demandé l’avis de Fredericke en ce qui concernait Tobias, et elle espérait bien que ce dernier ne compta pas charmer la rouge et or ! Il ne manquerait plus que ça, tiens ! Bon, d’accord, la vipère était extrêmement possessive et avait tendance à être un tantinet parano pour ce qui touchait (de près comme de loin) son petit ami… Mais ce n’était tout de même pas sa faute ! Elle était dingue de son petit ami, que pouvait-elle y faire ? Et le pire c’est qu’elle essayait de se contenir, et Tobias aussi faisait des efforts pour qu’elle ne fasse pas trop de crise de jalousie, mais c’était vraiment dur… Au quotidien. Elle avait confiance en Tobias, mais elle n’avait pas autant confiance en ses ‘compagnes’. Méfiance !

La proposition de son amie, au sujet des chocolats étonna légèrement la vipère qui mit, en conséquent, quelques minutes à réagir. S’empourprant légèrement, elle ne pu que refuser poliment :

« Eu… je ne peux pas accepter… c’est vraiment très gentil et ça me touche, mais je n’attends rien de ta part en réponse à la coiffure ou au maquillage. Nous sommes amies, je trouve que c’est parfaitement normal de s’entraider pour ce genre de choses… »

Agitant ses propres mèches blondes autour de son visage, dans un petit mouvement de la tête, elle reprit, posément :

« Ce qui serait moins normal, je pense, ce serait d’offrir à Tobias, donc mon petit ami, des chocolats fait par une autre fille… Amie ou pas, ça reste… étrange, je trouve, comme situation. »

Ben oui… Marie n’était pas du genre à offrir des choses qui ne venaient pas d’elle. Surtout pour la fête des amoureux ! C’était presque… insultant ! Comme si Tobias lui offrait des fleurs que Vincent aurait cueilli à sa place (oui je sais, c’est plus qu’improbable comme situation, mais voilà le topo quand même ^^).

Quand Fredericke s’extasia devant sa coiffure, Marie fut assaillie par un violent excès de fierté. Radieuse, elle adressa un sourire touché à son amie… Oui, Marie était vraiment contente que cette dernière soit séduite par le résultat ! passant ses bras autour du coup de son aînée, elle souffla :

« Oh, je suis ravie que tu aimes !!! Vraiment ! »

Ben oui, ça faisait plaisir de voir qu’elle pouvait ravir son amie avec une simple (façon de parler !) coiffure ! Non, parce que Marie n’avait pas grand-chose pour elle quand même… La beauté (enfin, savoir s’entretenir puisqu’elle n’était pas vraiment la bombe qu’elle croyait être…), un certain don pour la musique… mais sorti de là… Ben elle était plutôt banale, si on mettait son ego surdimensionné de côté…

Quand Fredericke voulu lui parler dans un cadre autre qu’amical, marie marqua un temps d’arrêt –s’étant déjà dirigée vers la mallette de maquillage-. Plus qu’étonnée, elle posa un regard visiblement surpris sur la lionne. Non, vraiment elle ne s’attendait pas du tout à ça !

« Eu… Je… Tu m’as vraiment prise de cours, là ! Mais oui, oui bien sûr ! Qu’est ce qu’il y a ? »

Plutôt inquiète, pour le coup, la blondinette observait son aînée, sans savoir quoi faire (du moins tant que cette dernière ne s’était pas exprimée directement sur les faits qui devaient, de toute évidence, la préoccuper…)
[ 5 6 7 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [THEME] Au secours de la mode [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[THEME] Au secours de la mode [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 9-
Sauter vers: