AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Console myself that i didn't [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Console myself that i didn't [PV]   Lun 19 Avr - 16:03

    « Peut-être qu’il n’avait jamais goûté de fraise alors qu’il a eu simplement envie d’essayer… et n’a pas été convaincu ? » Demanda-t-elle tout doucement en reprenant la métaphore de son ami. Elle savait qu’il n’était pas objectif, d’une part il était aveuglé par son amitié pour elle, d’autre part, à défaut de la trouver canon, il ne lui avait jamais caché qu’il la trouvait mignonne (mais il semblait ne pas s’apercevoir que cette opinion ne faisait pas majorité !), et pour couronner le tout, il avait bien trop de principe pour se mettre à la place d’Erwan et éclairer son comportement.

    « Tu es tellement loyal Tyler… tu aurais dû être à Poufsouffle. » Elle soupira et bougea légèrement pour se caler confortablement contre le Serdaigle, elle se sentait encore triste mais aussi un peu endormie, comme si on l’avait anesthésié pour qu’elle ne sente plus la douleur. Il faisait encore frais en ce mois de mars et elle appréciait la chaleur de son ami. Elle supposait que c’est ce qui était en train de l’endormir, d’ailleurs, elle avait attrapé un morceau de la cape du préfet et l’avait passé autour d’elle. Elle s’en fichait bien maintenant de ce que ça pouvait donner comme impression vu de l’extérieur. Au bal elle avait fait bien attention à ne prendre que des postures qui ne pouvaient absolument pas porter à confusion pour ne pas être accusée de tromper Erwan mais maintenant, elle s’en foutait, à l’évidence. Comme c’était elle qui faisait courir les ragots, elle savait aussi comment les déjouer de toute façon.

    Elle rit aux paroles suivantes de Tyler et ferma les yeux un instant avant de les rouvrir « Honnêtement, je ne sais même pas qui est Ethan. » Et pour ce qui était de ses cheveux, ils redevenaient de plus en bruns mais c’était parce qu’elle n’avait pas le courage de refaire sa couleur magique. Pour le moment, ils tiraient sur le blond foncé, presque châtain mais ils ne tarderaient pas à redevenir complètement brun, d’ici quelques jours. « Je vais peut-être redevenir brune alors… de toute façon de temps en temps il faut arrêter les couleurs, ça abîme les cheveux. Je me referais blonde l’an prochain. »

    Le sujet suivant était délicat, elle aurait préféré rester sur sa couleur de cheveux. C’était simple, pragmatique, elle était capable d’y répondre. Elle tenta une première réponse « C’… C’… c’est qu… qu…qu… qu… » Et voilà, elle recommençait à bégayer, elle mit la main devant sa bouche d’un air surpris, ça faisait tellement longtemps que ça ne lui était pas arrivé qu’elle ne l’avait pas vu venir. Elle tournait à nouveau en boucle, elle serra le tissu de la veste d’uniforme de Tyler entre ses doigts et serra fort les paupières pour garder les yeux clos. Elle savait ce qu’elle voulait dire, pourquoi ça ne sortait pas ? A cause du sujet ? Elle n’avait pas honte ! Non, c’était peut-être juste qu’elle était plus touchée par la séparation presque consommée qu’elle ne le croyait au début. « Je crois que je vais pas arriver à le dire. » Elle reprit sa baguette et traça de toutes petites lettres sur le sol qui s’effaçait au fur et à mesure que les mots se formaient, s’évaporant dans les airs. Elle songea un instant que normalement la magie était interdite en dehors des cours et que Tyler était préfet mais elle se dit aussi que tant pis. Elle avait fini d’écrire « Je l’ai fait. » Court et clair espérait-elle. Bon, Tyler allait probablement la trucider mais qu’est-ce qu’elle y pouvait hein ? Elle ne pouvait pas remonter le temps après tout !

    « Mais je préfère ne pas en parler. » car après tout, elle n’était pas certaine de regretter. Ça avait été une expérience agréable et intéressante, quand elle serait moins triste, elle serait sûrement contente que sa première fois se soit passée aussi bien, toutes les filles ne pouvaient pas en dire autant, elle en avait conscience.

    Elle se concentra donc sur Tyler pour changer de sujet. « Bah, tu es beau et populaire, tu finiras bien par trouver chaussure à ton pied, mais l’amour… fait souffrir. Même quand il dure, parce qu’on obtient rien sans rien. Pour être avec quelqu’un, il faudra que tu acceptes cette réalité. » Elle écouta ensuite l’histoire de la princesse qui portait le même nom qu’elle. Selon BB c’était une tentative pour lui mettre un peu de plomb dans la cervelle mais bon, c’était une histoire amusante. Toutefois, la réponse semblait évidente.

    « A la place de la princesse, je prendrais le premier. Tout ce qui brille n’est pas d’or après tout. Ceci étant, ton histoire est très matérialiste. » Et elle se demandait si Tyler pensait vraiment qu’elle était sorti avec Erwan pour son clinquant ou si c’était juste un exemple. Toutefois, elle ne posa pas la question car elle se fichait de la réponse. Les raisons pour lesquels elle aimait Erwan étaient aussi nombreuses que ses raisons de rompre avec lui mais y pensait n’en serait que plus douloureux, mieux valait oublier ses bons côtés et ne voir que les mauvais, au moins dans un premier temps, pour pouvoir faire le deuil de son premier amour…
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministère

Parchemins : 310
Âge : 27 ans
Actuellement : Employé administratif au MagenMagot


MessageSujet: Re: Console myself that i didn't [PV]   Ven 23 Avr - 10:20

« Ah BB, tu as décidément une réponse à tout ce que je te propose… pourquoi tu ne te laisses pas convaincre tout simplement ? Et puis d’abord, les fraises c’est super bon, faut être complètement bête et stupide pour passer à coté. »

Bah oui, si elle voulait jouer à trouver des excuses, Tyler pouvait jouer aussi avec cela. Ce n’est pas très compliqué en plus, donc comme il adorait embêter sa sœur, il avait de l’expérience sur la demoiselle. C’est vrai, il fallait le reconnaître, il n’était pas objectif du tout, c’était son amie et il n’allait pas la descendre, mais ce n’était pas une raison pour lui dire des choses qu’elle voulait entendre et que de son coté, il ne pensait pas. C’était un peu trop facile, et si elle ne cédait pas à ses paroles, il ne laisserait pas tomber aussi facilement, ce n’était pas dans son caractère de lâcher comme ça.

Quand au fait que la demoiselle pensait qu’il aurait du être à Poufsouffle, le garçon pensait également qu’il irait, de toute façon, c’était serdaigle ou poufsouffle, mais il ne se voyait pas du tout à Serpentard ou Gryffondor, un pressentiment on va dire, ou alors, il savait simplement qu’il n’avait pas le caractère des deux maisons. Plus calme et plus posé, voila ce qui avait fait pencher la balance, de même qu’il était avide d’apprendre, de toucher à tout, de tout faire, bref, cela aussi pouvait l’aider dans la maison de Rowena, le choixpeau avait fait son choix, et maintenant, ça faisait sept ans qu’il était parmi les bleu et bronze, pour son plus grand plaisir, d’ailleurs, sa sœur l’avait rejoint l’année suivante, en faite, les serdaigle, c’était une histoire de famille.

« On ne sait pas comment serait le présent si un élément comme cela changé le passé… Si ça tombe, on ne se serait pas rencontré et on ne serait pas ami maintenant… qui sait ? Et puis, cette situation me déplait pas, je suis à Serdaigle, mais on est amis, c’est le plus important pour moi tu sais. »

Bah oui, avec des si, on pouvait refaire le monde, bon d’accord, elle n’avait pas mis de si dans sa phrase, mais le principe était là. Oui il était loyal, mais c’était normal entre ami non ? Si c’est pour se planter des que l’autre à le dos tourner, autant rester seul dans son coin et ne faire de mal à personne, ce n’était pas dans ses habitudes de cracher sur le dos des autres, donc valait mieux être seul dans ces cas la. En tout cas, il sentait la jeune femme se blottir un peu plus contre lui, et il ne pouvait pas lui en vouloir, il faisait frais, et elle n’était pas en forme non plus, deux bonnes raisons pour venir dans les bras d’un ami. En plus, de son coté, Tyler était célibataire, alors il en avait carrément rien à faire des rumeurs à son sujet, et puis, c’était Bérénice la responsable de la rubrique potin, donc il n’avait pas trop de soucis à se faire de son coté. Revenant donc sur Ethan, ça montrait bien que la jeune fille ne se rendait pas compte des garçons qui la regardaient, sinon, elle l’aurait vu depuis le temps qu’il la regardait.

« Je te ferais des signes la prochaine fois que je te croise et qu’il est à coté de moi, il n’est pas moche, mais moi je suis plutôt ciblé sur les filles, je ne peux pas vraiment être objectif quand je parle de mes amis, tu comprends ? » Il lui sourit avant d’ajouter concernant sa couleur de cheveux « Tu es bien plus jolie en brune, enfin ça c’est que mon avis, après c’est ta tête, tu fais ce que tu veux avec… »

Bah oui, c’est comme quand il avait dit à sa mère que pour fêter ses diplômes à la fin de sa septième année, il irait se faire tatouer, et bien, elle lui avait répondu qu’il serait majeur et que c’était son corps, il pouvait en faire ce qu’il en voulait, elle ne serait pas la pour souffrir, ou même pour le regarder faire, tout ce qu’elle lui demandait, c’était de choisir quelque chose qu’il serait certain de vouloir pour la vie, et à ce niveau là, le garçon n’était pas encore tout à fait décider. Il avait encore quelques mois devant lui de toute manière.

Par contre, il fut surpris de voir Bérénice se mettre à bégayer, depuis le temps qu’il la connaissait, ça ne lui était jamais arrivé, ou pas quand il était la en tout cas. Le sujet était peut-être délicat alors si elle ne parvenait pas à sortir ce qu’elle voulait dire, ce n’était pas très grave, il passerait au dessus, voila tout. Seulement voila, de la manière dont il avait présenté la chose, il semblait être déterminé et donc la jeune fille trouva la solution pour lui expliquer ce qu’elle avait fait. Lisant donc ce qu’elle écrivait sur le sol, le garçon n’en revenait pas de ce qu’elle avait écrit, certes avec de la magie, mais ça, c’était un autre souci qu’elle désobéisse aux règles de l’école. Ainsi, la jeune femme l’avait fait avec Erwan, ça faisait combien de temps qu’ils étaient ensemble ? Pas assez au gout de Tyler, d’ailleurs, il ne devait pas être bien logique d’ailleurs, pas une vrai mentalité de garçon, c’était peut-être ça le fait d’avoir perdu son père trop tôt, il n’avait pas eu de présence masculine autour de lui, et du coup, il ne se comportait pas comme un profiteur et un obsédé avec les filles… Quoi qu’il en soit, il resserra son amie dans ses bras, comme pour la réconforter, avant de lui dire gentiment ce qu’il pensait de la situation.

« Pourquoi tu as fait ça BB ? Tu t’es senti obliger pour le retenir ? » Ceux à quoi la jeune fille ajouta qu’elle ne voulait pas en parler, le garçon embrassa son front avant de rajouter. « Dans ce cas, on en parle pas, c’est toi le chef, et vos désirs sont des ordres princesse. »

Il sourit, il aimait bien la jeune fille, et passer du temps avec elle également. Bérénice rebondit donc sur un autre sujet, à savoir les relations amoureuses du garçon, et comme toujours, il n’aimait pas vraiment qu’on parle de lui. Il l’écouta lui annoncer que l’amour fait souffrir, mais ça, il en avait déjà fait les frais avec d’autres filles un peu superficielles. En même temps, il fallait bien avoir des tentatives avant de faire le grand saut, ça évite des surprises, mais à coté de ça, il n’avait pas toujours eu de relations sérieuses, et de toute façon, il fallait qu’il s’occupe de sa famille, c’est tout, et c’était pas la peine qu’il se cherche des excuses…

« Populaire, seulement parce que ça fait sept ans que je suis là, c’est tout. Tu peux dire que je ne suis pas très objectif, mais tu n’es pas mieux que moi mademoiselle Bones. Et pour la fille qu’il me faut, j’ai le temps de voir venir, d’abord les examens, et on verra ensuite hein… Un souci à la fois, c’est tout ce que je demande.»(/b]

Pour en revenir sur l’histoire, Tyler l’inventait au fur et à mesure, et il s’emmêler un peu les pinceaux, c’est vrai que ça faisait un peu matérialiste, mais l’idée était là quand même, il voulait montrer à la jeune femme que ce n’est pas parce qu’un homme te promet monts et merveilles qu’il compte les tenir, parfois, c’est simplement un caprice, un désir sur le moment, mais il n’est pas sincère avec toi, et comme l’avait dit la jeune fille, tout ce qui brille n’est pas d’or. En faite, il ne comparait pas Erwan à un prince charmant tout brillant, mais disons que la jeune fille devait se méfier de ceux qui parle beaucoup et qui n’apporte rien en réalité. Enfin, c’était l’avis de Tyler, il avait lu qu’il fallait se méfier des beaux parleurs, et à coté de ça, il ne voulait pas non plus que la jeune femme croit qu’il était comme les autres garçons, à beaucoup parler pour ne rien faire ensuite.

[b]« Désolé pour l’histoire, je fais ce que je peux, en général, quand j’en raconte une, j’ai un livre sous les yeux, donc je fais avec mon imagination… Mais en tout cas, tu as compris l’idée, oublie les beaux parleurs, ceux dont on parle un peu trop, et méfie toi un peu plus… Si tu veux, je serais ton petit écureuil, histoire de te donner des conseils. »


Le garçon lui raconta donc la suite de l’histoire, comme quoi la princesse décida de se mettre avec le prince clinquant avant de se rendre compte qu’elle était exposée comme une sorte de trophée, simplement parce que grâce à elle, il avait obtenu un plus grand territoire, et donc, elle était triste, elle n’était pas heureuse non plus… Un soir, elle rencontra le garçon de la porte en bronze, qui était toujours seul, parce que personne ne voulait d’un homme qui n’avait pas d’argent. Ils discutèrent un peu, et découvrirent qu’ils avaient beaucoup de point commun. Ils décidèrent de s’échapper tout les deux loin du royaume du prince, et ensemble, ils vécurent dans une petite maison que la princesse avait achetée avant de renoncer à sa fortune, puis ils eurent beaucoup d’enfants et furent également très heureux.

« Tu sais, c’est un conte, faut pas tout prendre au pied de la lettre, mais chaque histoire à sa moral, et ici, on l’a déjà dit en disant que tout ce qui brille n’est pas d’or, donc attention, parce que pour protégé son cœur, il ne faut pas céder aux beaux parleurs. »

Il sourit à nouveau, vérifiant également qu’elle ne s’était pas endormie, puis il regarda sa veste qu’elle tortillait depuis un moment, ce soir, il pourrait faire un sortilège pour que le tissu reprenne une allure un peu plus correcte, parce que la, c’était vraiment un carnage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Console myself that i didn't [PV]   Mer 19 Mai - 7:56

    Bérénice haussa les épaules. Elle était déjà convaincue, convaincue qu’il n’y aurait pas de porte de sorti pour elle. Erwan n’avait pas aimé la fraise, ou du moins, pas suffisamment. C’était un fait indéniable auquel elle ne pouvait rien. Cela l’attristait bien sûr, mais elle était totalement résignée à son sort, ne pouvant – ma foi – rien faire d’autre. Qu’Erwan soit bête ou stupide, voire les deux, pour elle c’était une question complètement différente. Peut-être que c’était le cas, peut-être qu’il était si superficiel qu’il passait à côté de quelque chose, mais du moment que ça ne la consolait pas, elle mettait ces questions de côté. Offrir son cœur était quelque chose qu’elle ne faisait pas facilement, le retour en arrière était semé d’embûches, on lui entaillait l’âme à grands coups de couteau et elle se sentait peu à peu sombrer…

    « Oui, c’est bien d’avoir des amis. »
    dit-elle d’une toute petite voix. Elle se sentait en sécurité avec Tyler et elle se sentait mieux tout de même maintenant qu’il était là. Elle ne pleurait toujours pas mais son air était moins emprunt d’une résignation douloureuse, maintenant elle était seulement triste, comme n’importe quelle fille découvrant que son premier amour l’a trompée sans vergogne.

    « Moche ou pas, les garçons pour le moment je crois que j’en ai eu ma dose, alors pas la peine de te ridiculiser en dansant la gigue pour rien. » Même si des garçons commençaient (oui, oui, seulement commençaient selon elle) à la trouver jolie, de son côté, BB était un peu blasée. Normal, elle n’avait pris la décision de rompre avec Erwan qu’il y a seulement quelques heures, elle ne pouvait pas dans un claquement de doigt passer à autre chose. Lissant une mèche de cheveux puisque c’était un peu le sujet du moment, elle soupira et rétorqua « Je ne sais pas Tyler, peut-être que la Bérénice brune est une looseuse à mes yeux. » Ce qui n’empêchait pas qu’elle ne comptait pas du tout reprendre une couleur blonde avant un petit moment.

    « Non, non, je n’avais pas de doute sur lui à ce moment là. Je ne dis pas que j’imaginais que ça fût le grand amour, mais je pensais que… ça fonctionnait. Il était tellement gentil avec moi, il a toujours compris ma différence sans se moquer… je n’arrive pas à accepter que ça se finisse comme ça. » Et là, contre toute attente, des larmes perlèrent au bord des yeux de Bérénice. Elle ne les avait même pas vu venir, elle sentit un sillon salé se tracer sur ses joues et elle posa son front contre l’épaule de son ami. « J’aurais voulu que ça se passe autrement. » murmura-t-elle avant d’éclater en sanglot.

    Quand les larmes se calmèrent, elle répondit à la suite. Elle n’avait pas pleuré longtemps, avec elle, point trop n’en fallait. « Je suis journaliste donc parfaitement objective. » na d’abord ! Et quant aux beaux parleurs, elle sourit tristement et leva les yeux vers Tyler. Ils étaient un peu rouges maintenant mais rien que le fait qu’elle regarde le visage de son ami était bon signe car ce n’était pas un geste anodin pour elle. « Sois mon petit écureuil alors Tyler… » dit-elle d’une toute petite voix, de celles qu’on a quand on a enfin pleuré.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministère

Parchemins : 310
Âge : 27 ans
Actuellement : Employé administratif au MagenMagot


MessageSujet: Re: Console myself that i didn't [PV]   Jeu 20 Mai - 22:15

L’amour fait mal, c’est bien connu, mais voir son amie ainsi ne lui donnait vraiment pas envie d’éprouver des sentiments pour quelqu’un. D’une certaine manière, on se met à nue devant l’autre, on est vulnérable, et donc plus fragile. Déjà en temps normale, la jeune fille était fragile, mais parvenait quand même à ne pas se montrer trop faible, alors maintenant qu’elle avait livré son cœur sur un plateau doré à un sale hypocrite qui ne faisait que se moquer d’elle, du point de vue de Tyler bien sur, et bien, il ne fallait pas qu’il soit étonnée de la voir si triste. Les larmes ne coulaient pas, mais c’était vraiment bizarre, les filles sont bien connues pour être des pleurnichardes non ? En même temps, il ne savait pas trop comment il aurait réagi si les larmes étaient tombées… Tant que ce n’était pas pour tout de suite, ça lui allait très bien ceci dit.

« Avoir beaucoup d’amis ne sert à rien, les vrais amis, on les compte sur une seule mains, et c’est toujours ceux sur qui tu peux compter. Après tout, si on est la seulement pour les bons moments, ce n’est pas bien utile… Je ne dis pas que tu dois être triste tout le temps non plus, mais au moins, tu sais sur qui tu peux compter ma belle. »

Un nouveau baiser sur son front, le garçon ayant toujours son bras autour d’elle frotta de sa mains ses bars, comme pour la réchauffer sans vraiment qu’elle en ait besoin. Il ne faisait pas particulièrement frais, mais c’était une manière de lui montrer qu’il était là pour elle, qu’elle n’avait pas à s’en faire. En tout cas, il comprenait Bérénice quand celle-ci disait qu’elle en avait marre des garçons pour le moment, c’était compréhensif et il ne pouvait pas lui en vouloir non plus. Néanmoins, il ne fallait pas qu’elle reste sur une fausse idée de l’amour, avec les garçons qui trompent leurs copines et que c’est normal aux yeux de tous. En plus, elle en avait assez pour le moment, elle avait eu sa dose, mais Tyler ne désespérait pas de la faire retrouver le sourire, même si pour cela il devait avoir l’air bête en montrant les mecs mignons. Il fallait peut-être qu’il arrête de fréquenter Faith, avec ses idées de rencontres à Poudlard, le voila qui reproduisait la même chose avec BB, non mais franchement…

« On ne va quand même pas te faire entrer dans un pensionnat pour filles, ou alors dans un couvent, j’ai du mal à t’imaginer en bonne sœur. Le don de soi à Dieu, ça doit pas être ton truc je pense… Non, je reste certain qu’il y a un garçon sur cette planète qui te convient, alors même si on doit y mettre du temps, on le trouvera t’inquiète pas »

Il était certain de ce qu’il disait, il savait qu’il trouverait chaussure à son pied tout comme BB trouverait son prince charmant. De toute façon, on a bien le temps de faire sa vie, ils étaient jeune, BB encore plus que lui d’ailleurs, alors il ne fallait pas se prendre la tête pour autant. Elle avait déjà fait une bêtise en lui confiant une chose précieuse et rien qu’à elle, alors maintenant, il espérait bien qu’elle prendrait son temps avant de replonger dans les bras d’un beau parleur. La jeune fille essaya à nouveau d’expliquer ce qu’elle avait ressentie pour Erwan, il pouvait la comprendre, mais seulement voila, le résultat était la, le roumain avait fait souffrir son amie et c’était tout ce qui comptait, il avait abusé d’elle, voila tout… De toute façon, on ne peut pas être certain de ce qu’il pensait, s’il a réussit à lui faire croire qu’il l’aimait, pourquoi n’a-t-il pas continué dans son mensonge… C’était triste à dire, et il ne le dirait pas franchement de toute façon, pas la peine de remettre une couche à la tristesse déjà présente de la demoiselle. En plus, les larmes venaient de sortir, elles s’écoulaient sur les joues de la fillette, et Tyler ne savait plus trop quoi faire ou quoi dire. Cela ne dura pas longtemps, mais se fut suffisant pour qu’il prenne sa tête et la mette dans son cou avant de murmurer un petit chut comme pour la rassurer et lui dire qu’elle n’avait pas à pleurer comme ça.

« C’est tout ma belle, arrête de pleurer… »

Les larmes se stoppèrent rapidement et tout naturellement, elle reprit le court de la conversation comme ci de rien n’était. Tyler fut un peu perturbé de ce changement soudain, mais il décida de ne pas reprendre sur les larmes, pas besoin de la revoir à nouveau pleurer, il avait été assez perturbé comme ça pour le moment. Par contre, sur le fait que les journalistes étaient toujours objectifs, il toussota légèrement pour annoncer qu’il n’était pas tout à fait d’accord avec ce qu’elle lui disait.

« Euh... Permets-moi de douter de ce que tu dis, les journalistes se doivent d’être objectifs, mais ce n’est pas pour autant que c’est ce qui se passe… Tout le monde sait bien que contre de l’argent, n’importe qui devient objectif… Et dans le cas présent, tu es mon amie, tu ne peux pas être objective, c’est tout… »

Le garçon sortit un mouchoir de sa poche, il avait toujours ce qu’il fallait sur lui, qu’il était bien ce garçon quand même non ? Il donna donc le mouchoir à son amie qui put frotter ses yeux et tout naturellement, il lui confirma qu’il serait son écureuil, en référence à l’histoire qu’il venait de lui raconter un peu plus tôt.

« Mais ne suis-je pas déjà ton petit écureuil ? Tu sais que je serais toujours là pour toi ma belle, même en dehors de Poudlard, tu pourras toujours me joindre d’accord ? »

Bien qu’elle avait pleuré, avec cette toute petite voix, elle restait toute mignonne, d’accord Tyler n’était toujours pas objectif, mais bon, à moitié quand même… M’enfin, c’est comme ça lorsque l’on est amis non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Console myself that i didn't [PV]   Ven 11 Juin - 8:57

    « Oui… je le sais… je peux compter sur toi… » Murmura notre jeune amie avec un sourire si pâle qu’on pourrait croire qu’elle allait tourner de l’œil. Il faut dire que pour le moment, notre BB espérait surtout dormir, elle se sentait excessivement fatiguée. Ce n’était pas comme si elle manquait de sommeil mais elle était émotionnellement épuisée. Son lit lui semblait soudain l’objet le plus attirant du monde mais la salle commune de Poufsouffle était loin et elle était aussi prise de flemme quant au fait de marcher. Du coup, elle resta encore quelques instants avec Tyler.

    « On a le temps pour trouver hein… » Ajouta-t-elle toujours aussi bas lorsque son ami lui dit qu’ils finiraient par lui trouver quelqu’un. Vraiment, fallait pas se sentir pressé parce qu’elle ne l’était pas du tout dans son cas. Avant de rencontrer Erwan, elle se moquait bien des relations amoureuses et elle se disait qu’elle devrait sûrement revenir à cet état d’esprit… son cœur brisé pensait ainsi en tout cas, mais sa raison lui disait que ce qui lui faudrait ce serait un garçon comme Tyler. Son ami était vraiment gentil, pas comme Erwan… encore qu’elle puisse encore se tromper, elle n’était pas à ça près.

    Elle pleura un peu. Pour un premier échec amoureux, on pouvait dire que c’était même vraiment peu, mais pour BB c’était déjà beaucoup, trop même, car la partie la plus raisonnable de son être lui soufflait que son désormais ex-petit ami ne méritait même pas qu’elle verse une larme pour lui. Après, c’était quand même réconfortant de se vider de tous ces sentiments négatifs au travers des larmes.

    Même lorsqu’elle reprit son calme, elle ne parla pas tout de suite. Sa petite voix légèrement rauque ne résonna à nouveau dans le parc désert que lorsqu’il en revint à parler de son « job » ou tout au moins de son hobby. « N’est-ce pas mon argument à moi que l’amitié rend subjectif ? » Elle n’épilogua cependant pas parce qu’elle commençait à être vraiment fatiguée et puis sur ce thème ils pouvaient y passer la nuit. D’un caractère doux, BB pouvait aussi se montrer très têtue quand elle s’y mettait et là ce n’était pas le jour de s’entêter bêtement.

    « T’as intérêt à rester joignable tiens ! il ne manquerait plus que ça ! » Suite à cette exclamation prononcée d’un ton faussement outré, elle se leva, se dégageant doucement de l’étreinte de son ami, et lui fit un nouveau tout petit sourire. « Je vais aller me coucher, tu pourras me faire porter pâle s’il te plaît ? » Après tout, il était préfet. Elle se baissa et déposa une bise sur la joue de son ami ô le joli décolleté avant de s’éloigner lentement vers la salle commune des Poufsouffles, un peu rassérénée mais globalement encore attristée par sa très récente prise de décision.


{Terminé pour BB}
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ministère

Parchemins : 310
Âge : 27 ans
Actuellement : Employé administratif au MagenMagot


MessageSujet: Re: Console myself that i didn't [PV]   Ven 11 Juin - 11:01

« Toujours là pour mes amies, tu le sais ma belle ! »

Elle avait toujours sa petite voix, celle depuis le début de leur discussion, une voix tristounette, mais à la fois toute mignonne, de toute façon Tyler ne lui ferait pas remarquer qu’elle ne parlait pas bien fort. Ils n’étaient que tout les deux, donc pas la peine de devoir élever la voix pour se faire entendre. Le garçon la laissa donc parler, il ne savait plus quoi ajouter et sentait bien que son amie commençait à être fatiguée, sa voix la trahissait un peu en faite, mais bref, il savait bien que pleurer fatiguait les yeux, alors faire comme elle le faisait, à savoir tout garder pour elle, puis enfin lorsqu’elle laissa couler quelques larmes, et bien, il n’y avait plus grand-chose à faire si ce n’est d’attendre que ça se termine et que ça aille mieux.

Concernant les futurs couples, et bien, oui, ils avaient le temps, pas la peine de se prendre la tête maintenant, après tout, certains couples ne se forment que bien après Poudlard, vers la trentaine même, alors que oui, certains sont ensemble depuis leur quatrième ou cinquième année à Poudlard, c’est comme ça, le hasard fait bien les choses par moment, d’autres non, mais c’est la vie non ? Tyler avait eu aussi des histoires, mais pas au point d’être allé aussi loin que Bérénice, il voulait prendre son temps, il faut dire qu’il avait été élevé par une femme quand même, donc le coté un peu direct des garçons, il ne l’avait pas vraiment affirmé… Certes il savait dire les choses, mais avec plus de douceur qu’un garçon ordinaire, bref, il était unique en son genre, peut-être pour cela qu’il s’entendait aussi bien avec les filles de son entourage.

La jeune fille pleura une nouvelle fois, le garçon lui tendit un nouveau mouchoir, ça ne pouvait que lui faire du bien de verser ces quelques larmes. La tristesse partait en même temps que les larmes coulaient sur ses joues, et accessoirement sur la chemise de Tyler, mais il la mettrait à laver en rentrant, ce n’était pas bien grave. Il sifflota un air de musique auquel il pensait sur le moment, peut-être que cette mésaventure l’avait inspiré, il faudrait qu’il voit ça une fois dans son dortoir, mais en attendant, il resta silencieux à coté de la jolie brune, attendant que celle-ci cesse ses larmes pour rediscuter à nouveau avec. BB retrouva son calme quelques instants après, et lui annonça qu’il avait intérêt à rester joignable, ça tombait bien, il avait prévu de le faire, les hiboux de Poudlard sont bien connus, et même en dehors de l’école ses amis auraient de ses nouvelles, parole de Miller !

"T'inquiète pas, je vais te harceler de courrier, tu en auras marre à force !"

BB se releva, et annonça qu’elle allait rentrer au château pour aller dormir un peu, c’était surement la meilleure chose à faire, ça lui permettrait de réfléchir encore un peu, mais au moins, elle pourrait surtout se reposer. La jeune fille embrassa le garçon sur sa joue, sans voir le décolleté de la jeune fille, il n’était pas obsédé voyons ! puis repartie le long du chemin. Tyler lui adressa un signe de la main, puis se releva pour faire le tour du lac, lui aussi avait besoin de réfléchir, mais c’était plutôt concernant son avenir.

[SUJET TERMINE]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Console myself that i didn't [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Console myself that i didn't [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Bricolage matos console
» NHL (tout console récente ou pas XD)
» Inscriptions au premier tournoi console !
» [Console] Aide et Avis pour mon équipe stratégique
» [Console] Équipe soleil 6ème génération - Intermédiaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 9-
Sauter vers: