AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 This is the end ( Tomas )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Re: This is the end ( Tomas )   Ven 14 Mai - 22:36

Le pire sentiment qu'il était réellement possible de ressentir, c'était le manque, c'était la sensation que l'on nous avait retiré quelque chose et que l'on refusait tout simplement de nous le rendre. Oh bien sûr que dit de cette manière, cela semblait être surfait, et réellement bizarre mais pour autant, cela ne l'était pas tant que ça non. Parce que la jeune blonde le ressentait oui, au plus profond de son âme, à l'intérieur de ses entrailles. Cette douleur était si affreuse qu'elle la brûlait, à l'intérieur. Au final, c'était le genre de sensation que l'on éprouvait peut être lorsque l'on perdait quelqu'un et c'était ce genre de chose qui était totalement insupportable aussi. Elle ne parvenait même pas à comprendre pourquoi est-ce que les choses pouvaient être aussi difficile que ça. Enfin bon, on ne pouvait pas toujours comprendre de quoi pouvait bien être fait un sentiment humain mais d'une certaine manière, il n'y avait pas vraiment d'être si intelligent que ça pour le comprendre. Les peines de coeur, c'était peut être la pire des sensations, le pire des sentiments. Oui, voilà.

Essayer de ne pas y penser, c'était probablement une chose un peu trop difficile au final. C'était assez incroyable de se dire que ce genre de chose pouvait bien être possible. Non mais c'était vrai quoi, lorsque l'on y réfléchissait, c'était assez impossible de se dire que l'on pouvait un jour ou l'autre parvenir à cesser de penser aux choses qui pouvaient hanter nos esprits. Enfin voilà, tout ça pour dire que la jeune Helena était pour le moment bien incapable de ne pas y penser, c'était comme si on venait de lui demander la lune, d'une certaine manière, totalement impossible. Comment est-ce qu'elle aurait pu de toute manière ? Non mais c'était vrai quoi, lorsque l'on y réfléchissait attentivement, jusqu'à présent, elle avait presque été incapable de penser à autre chose qu'à lui, qu'à ce garçon dont elle ne supportait plus le nom. Dont elle n'osait plus dire, ni penser le nom, dont elle n'osait plus parler non plus... Enfin... Tout ça pour au final dire qu'elle ne se supportait plus pour sa vulgaire vulnérabilité, mais pour autant quoi qu'elle puisse faire, il ne fallait pas oublier qu'elle n'avait pas tant le choix que ça, elle était comme ça, elle était très sentimentale et maintenant, elle avait vraiment très mal.

•• Il est si facile de dire cela. J'ai beau me le répéter sans cesse, je n'y parviens pas, je suis incapable de ne pas y penser, c'est tellement dur vraiment... J'en ai mal au coeur, à la tête, à toutes les parties qui sont en moi, j'ai mal partout et au final, j'aimerais que cette douleur cesse... Tu crois que si je pars me noyer dans le lac, la douleur cessera ? ••

Quelqu'un de fantastique, le fait qu'il le lui dise, cela ne pouvait que la faire sourire mais pour autant son sourire avait beau être le plus fort qu'elle puisse sortir, il n'en semblait pas moins faux. Et oui, elle en était tout bonnement devenue incapable. Ce n'était pas tant de sa faute, c'était juste qu'elle n'était pas vraiment sûre de vraiment pouvoir sourire à nouveau un jour, c'était tout bonnement impossible mais ce n'était pas faute d'essayer. Enfin... C'était surtout aujourd'hui qu'elle essayait si l'on regardait tout cela très attentivement. C'était surtout la présence du garçon qui l'aidait. Et elle en venait à se demander s'il n'avait pas un certain effet positif sur elle au final.

•• Ce n'est pas tant que l'on essaie de me faire penser que je ne suis pas quelqu'un de bien, c'est moi qui me donne cette impression, et je ne peux probablement rien faire contre mon propre avis, qu'en penses-tu ? ••

Passant une main dans ses cheveux, Helena respira un instant l'air frais qui l'entourait. Il ne faisait pas vraiment très chaud mais elle ne semblait s'en rendre compte que maintenant, c'était assez bizarre d'ailleurs. Au final, c'était comme si elle était réellement détachée du monde, de la température, des choses qui pouvaient bien l'entourer et il n'y avait que la douleur qui semblait vraiment lui faire réaliser qu'elle vivait encore. C'était assez spéciale comme sensation, et c'était d'ailleurs réellement désagréable. Mais on ne pouvait pas toujours ressentir du bon n'est-ce pas ? Si c'était comme ça, les choses auraient réellement étaient plus simple. Mais non, bien sûr que non...

Le fait qu'il soit venu vers elle alors qu'il ne la connaissait pas du tout la touchait, après tout, il aurait très bien pu tracer son chemin sans rien faire et elle ne lui en aurait pas tenu rigueur bien sûr. Mais non, à la place, il était venu se placer juste à côté d'elle, il lui avait doucement tenu compagnie et au final, il était la meilleure compagnie qu'elle n'ait pu avoir dernièrement. C'était bizarre hein ? Mais on ne pouvait pas toujours se comporter comme on pouvait le vouloir et tout ça. Et là, en l'occurrence, elle aurait peut être bien tout donné pour être un peu plus heureuse. Mais elle n'y arrivait pas.

Pas bien difficile d'être gentil avec elle ? Pourtant, c'était bien de la douleur qu'on lui avait apporté là non ? Alors il fallait bien croire que ce n'était pas si facile que cela de lui apporter du bonheur, d'être gentil et tout ça. Enfin bon... Lui il était là, et c'était ça qui comptait oui. Se serrant un peu plus contre lui, elle aimait sentir sa chaleur contre elle, sans pouvoir pour autant vraiment s'expliquer pourquoi, c'était comme si sa présence la rassurait, l'apaiser. C'était certes, bizarre, mais ce n'était pas désagréable pour autant.

•• Et bien continue à être gentil avec moi, tu me fais du bien. ••

Bizarrement, cette phrase était probablement LA phrase la plus empli de sentiments qu'elle ait pu dire. La phrase qui se rapprochait le plus de sa voix. A croire qu'il avait vraiment de sacrés vertus sur elle. Mais c'était tant mieux après tout non ? C'était peut être un miracle qui se mettait doucement à se produire, mais il ne fallait pas crier victoire trop vite bien sûr. Il n'était peut être à côté d'elle qu'un très court temps, et ce n'était pas elle qui allait le retenir, elle n'était pas comme ça de toute manière.

•• Je te souhaite d'en faire l'expérience de la meilleure manière qui soit, ne prends pas exemple sur moi... Je suis persuadée que la fille que tu finiras par embrasser sera parfaite pour toi. Il te faut vraiment une fille exceptionnelle. ••
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: This is the end ( Tomas )   Sam 15 Mai - 23:43

Oui, c'était facile à dire, bien sûr que ça l'était. Il en était bien conscient, mais il ne pouvait pas faire autrement. Il faisait du mieux qu'il pouvait. Il aurait préféré pouvoir simplement l'écouter parler, ça aurait été tellement plus simple. Alors que là, il se retrouvait à essayer d'entretenir le dialogue, et à parler de sentiments, ce qui était finalement assez difficile pour lui. Il avait du mal, ça n'avait rien d'évident à ses yeux, parler d'amour et essayer de la réconforter alors qu'elle avait l'air aussi résignée. C'était comme si elle ne laissait plus aucune place à l'espoir, et c'était rageant parce qu'il ne savait pas quoi faire pour changer les choses, comment faire pour qu'elle aille mieux. Tout ce qu'il pouvait lui dire, la seule chose qui était toujours vraie et qu'elle ne pourrait jamais remettre en question, c'est que ça irait mieux avec le temps. C'était forcé, au bout d'un moment, la peine finissait forcément par s'amoindrir, sinon comment continuer à vivre ? Il n'avait jamais eu à traverser de pareille situation, ou à faire face à de tels sentiments, alors forcément, il avait dû mal à imaginer à quel point elle pouvait se sentir mal. Mais il fallait qu'elle arrête de se lamenter, qu'elle arrête de se focaliser sur cette histoire, et qu'elle essaye de guérir, même si ça lui paraissait pour l'instant impossible. Il n'y avait pas d'autre choix. Lorsqu'elle parla de se noyer dans le lac, il fronça les sourcils avec contrariété. Etait-ce encore de l'ironie, ou bien était-elle sérieuse ? Il n'était jamais trop sûr. « Ne dis pas de sottises. Comme si te jeter dans le lac allait t'aider en quoi que ce soit. Et puis, tu crois sérieusement que je te laisserais te noyer ? Ce serait de la non assistance à personne en danger ça ! » Il marqua un temps d'arrêt, tâchant de détendre un peu l'atmosphère même s'il n'était pas spécialement doué pour ça. Puis il reprit sur un ton un peu plus doux. « Ecoute, je sais que je ne peux pas comprendre ce que tu vis et tout ça mais... Il faut que tu t'accroches et que tu arrêtes de tout voir en noir. Je te promets que tout finira par s'arranger. » Il avait fait en sorte de parler avec conviction, il voulait vraiment que ça s'arrange pour elle, même si à la base il ne la connaissait pas, même s'ils n'avaient finalement peut-être rien en commun. Comme pour marquer ses paroles, il exerça une légère pression sur sa main. Tout finirait par rentrer dans l'ordre, il le fallait.

Elle esquissa un sourire, ou en tout cas, quelque chose qui s'y apparentait, même si ce n'était pas très convaincu, ni très naturel. Il aurait vraiment aimé voir à quoi ressemblaient ses vrais sourires, pas cette moue factice là, mais un sourire sincère. Tant pis, ça ne semblait pas être pour aujourd'hui. Mais au moins, elle n'avait plus l'air aussi impassible qu'au début, il y avait un peu de progrès. « Eh bien tu as tort de penser ça alors. Et tu devrais lutter contre ton propre avis, puisqu'il est faux. Je sais pas moi, demande aux gens de ton entourage, je suis sûr qu'eux savent parfaitement que tu es quelqu'un de bien. Il te reste à t'en convaincre toi-même... » C'était peut-être ça le plus dur au final ? Reprendre courage, confiance en soi ? Lui, il était bien conscient qu'elle ne pouvait qu'être une personne géniale, le contraire était impossible de toute manière. Alors pourquoi ne s'en apercevait-elle pas ? Il aurait souhaité qu'elle puisse se voir à travers ses yeux, qui lui paraissaient bien plus objectifs que les siens, mais malheureusement c'était bien entendu impossible. Il détestait être dans une telle situation, ne pas pouvoir faire autre chose que parler. Il préférait largement agir, au lieu de gaspiller sa salive, mais en l'occurrence il ne voyait pas vraiment ce qu'il aurait pu faire d'autre. Aller dire à son ex ce qu'il pensait de son comportement ? Où était l'intérêt ? Il ne cognait pas sur les gens sans raison, et même s'il avait pu se montrer infect avec elle, ça ne justifierait rien du tout. Il ne la connaissait ni elle, ni Maiden !

Il n'aurait jamais cru se retrouver dans une telle situation un jour. A la base, être là, ça n'aurait même pas dû être son rôle à lui, alors non, il ne savait pas ce qu'il faisait là, ni ce qui l'avait poussé à venir. Et puis elle, pourquoi était-elle toute seule mis à part le fait qu'elle broyait gravement du noir ? Quoiqu'elle en dise, il fallait qu'il y ait quelqu'un avec elle de temps en temps au moins, pour éviter de la laisser sombrer dans ses malheurs. Et si cette personne devait être lui, eh bien ce serait lui. Ce n'était pas comme s'il avait d'autres choses ultra importantes à faire dans l'instant de toute façon. A part courir peut-être, mais bon voilà, s'il devenait gros et ramollo, elle ne pourrait s'en prendre qu'à elle-même ! La Rouge et Or était toujours serrée contre lui, et il était clair que ça ne le dérangeait pas. Même s'il avait du mal à nouer des liens avec les autres, et à établir des contacts, dans le cas présent, il était à peu près à l'aise. Il lui faisait du bien ? Il ne voyait pas vraiment comment, il n'avait pas l'impression d'avoir fait quoi que ce soit, mais si c'était le cas, alors tant mieux non ? Il ne pouvait que s'en féliciter au final. Quant à être gentil, ce n'était pas prêt de changer pour l'instant. Ses 'bonnes vieilles habitudes' commençaient à différer ces derniers temps de toute manière, il n'était plus aussi distant et dédaigneux qu'il avait pu l'être par le passé. Surtout lorsqu'il était en compagnie de filles on remarquera, chez les garçons, c'était surtout Tobias qui avait connu grâce à ses yeux pour l'instant.

« Ben... Merci.» Mais je ne pense pas que ce genre de fille existe. « J'espère que je la trouverai alors. » Et en même temps, il n'était même pas sûr que si jamais ça arrivait, il s'en rendrait compte. Il était vraiment trop aveugle parfois. Et puis, si ça se trouvait passer de copine en copine, c'était plus pour les mecs comme Tobias. Lui il avait plutôt tendance à penser qu'une petite amie risquerait fortement d'être encombrante, qu'en plus ses parents auraient tendance à ne pas approuver n'importe qui et qu'en plus, si c'était pour mettre un jour quelqu'un dans le même état qu'Helena, non merci. Enfin bon, heureusement que l'amour fait des miracles chez certains !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: This is the end ( Tomas )   Mer 26 Mai - 18:34

Si se jeter dans le lac allait aider ? C'était clair oui. Cela pouvait paraître stupide mais du fait qu'elle saute, il était clair qu'elle n'aurait plus aucune raison de souffrir et tout ça. Tout ce genre de chose aurait été terminé oui, il n'y aurait plus aucune raison d'aller contre ça. La tristesse ne pourrait que disparaître de son visage et tout serait alors terminé, il n'y avait aucune raison de se prendre la tête avec tout ça, il n'y en avait vraiment aucune. La tristesse et la peine que beaucoup de choses et de personnes pouvaient nous faire ressentir était complètement incompréhensible. On ne pouvait réellement pas faire comme si ce genre de douleur pouvait ne pas toucher les gens, c'était évident oui. Mais par contre, elle avait malgré tout un certain doute quant au fait qu'il pourrait bien être dans la capacité de la sauver, mais disons qu'être sauver, cela ne faisait pas encore vraiment parti de ses priorités. Quoique, si l'on y réfléchissait de manière un peu plus attentive, on ne pourrait que se rendre compte que mourir n'en faisait pas partie non plus. Au final, être sauver, ce n'était pas tant un mal que ça. Oui, voilà, peut être que c'était de cela qu'Helena avait le plus besoin, d'être sauver, et de pouvoir compter sur quelqu'un. Bien sûr qu'elle avait ses amis mais cela ne l'aidait pas vraiment, elle avait besoin de quelqu'un d'extérieur, c'était peut être ça qui était le plus important.

Et c'était là que ce garçon entrait en jeu, il avait beau être un inconnu dont la jeune blonde ne savait rien, il n'en était pas moins efficace. Il était comme un sauveur, il l'aidait, oui vraiment. Et cela, il ne s'en rendait peut être même pas compte et c'était là qu'il en était tellement bien. Enfin... Après, elle ne le connaissait pas vraiment et elle se contentait de le juger sur l'instant, ce qui, au final, était déjà pas mal non ? Alors oui, il l'aidait énormément et cela, sans même s'en rendre compte. Il ne cherchait pas particulièrement à l'aider et c'était ça qui le différenciait de ses amis à elle. Eux, ils cherchaient vraiment à l'aider, ça avait beau être totalement insupportable, ils y tenaient vraiment mais alors, vraiment quoi. Et c'était d'un fatiguant... Parce qu'elle avait l'impression qu'ils voulaient juste avoir une certaine bonne conscience et rien de plus, et c'était là que tout devenait pitoyable en faite. Alors elle les fuyait, tout simplement mais ce n'était peut être pas la meilleure solution non plus. Au final, ce n'était jamais facile tout ça. Vraiment pas.

•• De toute façon, tu n'as pas à t'en faire, je n'ai pas du tout envie de mourir. J'en suis à un stade vraiment pitoyable, mais je n'en suis quand même pas au point de vouloir me donner la mort. Mais il est vrai que la mort et le moyen le plus efficace pour oublier les problèmes non ? Enfin bon, ça serait stupide, tu vois, je suis triste mais pas encore suicidaire ! ••

Il fallait qu'elle s'accroche et sur ce point aussi, elle avait totalement raison oui. Elle n'avait pas d'autre solution de toute manière, puisque si elle continuait de cette manière, elle n'allait pas aller bien loin, c'était une autre évidence pourtant bien égale. Helena ne parvenait pas à savoir pourquoi elle ne pouvait pas aller mieux, peut être que quitter le château un moment lui ferait du bien, donc il faudrait peut être attendre d'avoir quitté l'école pour vraiment pouvoir savoir si c'était ça qui était le seul problème dans tout ce qu'elle pouvait bien ressentir, au final, elle n'en savait véritablement rien, oui voilà. Elle devait s'accrocher, tout faire pour que l'on ne lui fasse pas de mal, et tout ça, oui. Elle ne voulait pas qu'on lui fasse plus de mal encore mais si elle voulait pouvoir conserver cet espoir, il fallait à tout prix qu'elle se dépêche d'agir, ne serait-ce qu'un peu, oui voilà. Elle devait oublier tout ça, c'était probablement la meilleure chose à faire de toute manière mais malgré tout, ce n'était pas toujours facile, il ne fallait pas non plus croire que tirer un trait sur tout ça, c'était si facile que ça. Mais elle voulait essayer oui, elle voulait y parvenir parce que mine de rien, c'était assez grisant tout ça, oui voilà.

•• Oui j'espère que tout finira par s'arranger parce que je dois bien dire que cela me tracasse tout ça, ça me prends vraiment beaucoup la tête... Mais on ne peut pas se guérir du jour au lendemain, c'est évident. Enfin.. J'aimerais bien ! Je pense que les vacances me feront le plus grand bien en faite. ••

Quelqu'un de bien ? Ca, mine de rien, elle l'avait toujours penser, elle n'en avait réellement jamais douté. Mais bon, on ne pouvait pas non plus dire que c'était le genre de chose qui nous apparaît de manière éblouissante en faite. Enfin... Bon, ce n'était qu'un ridicule petit détail. Oui voilà. Mais bon, elle n'était pas une personne si détestable que ça en règle général non ? Elle était sympa, elle souriait tout le temps et elle était heureuse, tout ça, tout ça. Mais pour l'heure et bien... Elle n'était pas quelqu'un de bien, elle n'était qu'une seule et unique chose, et c'était pitoyable.

•• Oui disons que pour le moment, je n'ai rien d'une personne bien hein, vraiment rien. Mais bon, tu me verrais euh... En temps normal, c'est clairement mieux ! ••

Et Helena aussi, elle espérait qu'il allait trouver parce que l'amour, c'était malgré tout un chouette sentiment non ? C'était beau et tout ça, c'était adorable. Enfin bon, là tout de suite, elle avait plutôt l'impression que l'amour, c'était plus que détestable, mais bon, on ne pouvait pas vraiment dire que c'était si affreux que ça non ? Ca, c'était évident en tout cas. L'amour c'était beau, mais les peines de coeur, c'était ce qu'il y avait de plus détestable au monde et ça, c'était vraiment le pire de tout.

Helena se leva doucement, passant une main dans ses cheveux doucement, elle décida qu'elle s'était bien assez apitoyée sur son sort pour aujourd'hui. C'était bien suffisant. Enfin bon, le soucis était autre, mine de rien, elle se mettait à l'apprécier ce garçon et elle n'avait pas spécialement envie de partir. Mais il le fallait, se donner en spectacle ne servait à rien, voilà tout.

•• Je vais y aller je pense que c'est mieux. Je n'aime pas particulièrement me donner en spectacle. Ce fut un plaisir Tomas, malgré les circonstances ••

TERMINE
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: This is the end ( Tomas )   

Revenir en haut Aller en bas
 
This is the end ( Tomas )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Tomas Kaberle signe au Minnesota
» Pub
» Le tant attendu quizz 37 : niaiseries
» Mais qui est-ce ? [1 PPM]
» Première image de NHL 14

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 9-
Sauter vers: