AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Fair confrontation (PV)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Fair confrontation (PV)   Jeu 22 Avr - 1:52

A Poudlard ou ailleurs, le nombre de personnes que Nina n’aimait pas était très limité. Tout juste s’il se comptait sur les doigts d’une main : outre un ou deux professeurs qui l’avaient vraiment embêtée à cause de ses bavardages incessants, ou qu’elle avait trouvés injustes dans l’une de leurs punitions comme peuvent l’être les instituteurs, qui après tout ne sont que des hommes, il n’y avait que d’autres enfants avec qui elle avait pu avoir une grosse dispute, mais qu’à présent elle ne reverrait plus, puisqu’elle avait Poudlard, et ses deux frères à la maison pendant les deux mois d’été. Bref, autant dire qu’il fallait vraiment le faire pour s’attirer durablement les foudres de la jeune demoiselle, qui en plus n’avait pas la rancune tenace, sauf quand on touchait à des sujets qui lui tenaient vraiment à cœur : sa famille et ses amies notamment.

A Poudlard, par contre, il n’avait pas fallu longtemps à Nina pour trouver l’une de ces personnes si exceptionnelles au point que la jeune lionne s’en souvienne en mal et doive se retenir de leur lancer un sort à chaque fois qu’elle les croisait dans un couloir, ce qui pouvait arriver assez souvent dans le grand château écossais, entre les cours en commun et les escaliers qui n’en faisaient qu’à leur tête.

Le drame s’était produit durant un cours de potions. Slughorn avait choisis de faire lui-même les groupes par une lubie qui lui était arrivée subitement sans que personne ne puisse deviner pourquoi, et Nina s’était retrouvée avec une Serpentard aussi blonde qu’elle, aussi hautaine que les vipères les plus célèbres au château, et surtout qui avait le malheur d’adorer les potions, où notre Gryffondor préférée était loin d’excellée. Malgré sa médiocrité dans cette matière, cette dernière appréciait tout de même de pouvoir participer à la préparation des breuvages, ne serait-ce qu’en suivant les instructions de Camille qui avait toute sa confiance, normal. Mais là, cette Serpentard – dont elle n’avait retenu que le nom de famille, Payne, - avait été si odieuse, si méprisante avec elle, bref, l’avait tant énervée que les deux premières années n’avaient pas cessé de se disputer. Le chaudron avait explosé et les jeunes blondinettes s’étaient couvertes de ridicule, c’est le moins que l’on puisse dire. Evènement sans importance pour Nina, qui n’avait pas grand-chose à faire de l’avis des autres, même si Camille avait un peu râlé, mais apparemment la vipère ne l’avait pas pris de cette façon, et depuis il leur était impossible de se parler sans crier et que leurs mains se crispent sur les baguettes.

Et ce jour là, Nina sortait dans le parc, histoire d’aller faire un petit tour, comme ça, parce qu’elle n’avait rien à faire d’autre, qu’elle avait assez travaillé à son goût, que Maybel avait cours, et qu’Estelle et Camille faisaient leurs devoirs dans la bibliothèque, bref, rien de très réjouissant pour la lionne qui s’était résolue à laisser en paix ceux qui étaient bien plus sérieux qu’elle pour ne pas les pénaliser. Elle avait promis à son frère qu’elle finirait en rentrant, mais celui-ci n’avait pas paru très convaincu. En même temps, ce n’était pas à lui de décider ce qu’elle avait à faire.

A peine sortie, Nina remarqua la chevelure blonde de son ennemie. Elle attrapa sa baguette, tout en gardant les mains dans les poches, histoire de ne pas alerter inutilement la Serpentard : la lionne n’avait pas envie de se battre, juste de se défouler un peu, d’autant qu’elle n’avait rien de mieux à faire :


- Tiens Payne, qu’est-ce que tu fais là ? Tu n’as personne sur qui cracher ton venin dans vos cachots pourrissants de Serpentard ?

Bon, ça restait léger (et d’ailleurs, mais Nina ne le savait pas, digne d’anciens Serpentard qu’elle n’avait pas connus car trop jeunes), mais cela suffirait amplement pour déclencher les hostilités. Et c’était tout ce dont la demoiselle avait envie.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Fair confrontation (PV)   Ven 23 Avr - 19:13

Isadora se trouvait dehors, dans le parc, laissant le soleil encore timide du mois de mars courir sur sa peau pâle.

Et dire que si l'occasion lui en avait été donnée, elle serait restée dans les cachots, dans les canapés moelleux de sa Salle Commune ! Mais non, le hasard -qu'est-ce qu'il pouvait être pénible des fois !- en avait décidé autrement. Grrr. Ne voyait-il donc pas que Miss Isadora Payne désirait rester se pelotonner dans les fauteuils confortables du QG des verts ? L'ingrat !

Des petits malins -sûrement plus âgés qu'Isadora mais bon- avaient raté -alors ça pour être ratée, c'était ratée !- une potion. Tellement bien que le chaudron avait explosé et que l'odeur nauséabonde s'était répandue dans les cachots sombres et lourds de secrets... qui avaient dû se découvrir et prendre leurs jambes à leur cou ! Les volutes pestilentielles avaient même gagné la Salle Commune. Poussant limite Isadora dehors. Mais beurk !

La jolie blonde, ne sachant que faire et totalement déracinée, avait décidé de s'enraciner à nouveau dans l'herbe, cette fois-ci, au pied d'un arbre et profiter de ce moment pour remédier à la couleur de sa peau qu'elle trouvait trop claire. Lunettes de soleil en place -y en avait-il vraiment besoin en cette période de l'année ?-, allongée dans l'herbe, elle laissait le soleil disposer de la chair nue de ses bras et de ses jambes. Un petit sourire satisfait orna ses lèvres pulpeuses. Être la plus jolie fille des premières années -parce que c'était le cas, non ?- n'était pas une mince affaire. Il fallait l'entretenir.

Isadora fredonnait une petite mélodie qui était passée à la radio le matin même quand, soudain, le soleil se voila. Quoi ?! Le soleil ne voulait plus briller pour elle ?! Pour Miss Isadora Payne ?! Outrée, elle ouvrit les yeux. Mais ce n'était pas un nuage qui obscurcissait les doux rayons de l'astre mais une fille... Que dis-je ? C'est bien moins que ça ! C'était... Nina Moreau.

Nina Moreau. Les poings de la jolie blonde se crispèrent. Quelle ineptie de la part de Slughorn de l'avoir mise avec ce boulet en binôme de potions ! Elle qui avait cela dans le sang, on l'avait mise avec une bonne à rien ! A si, pardon, elle était quand même bonne à quelque chose... A faire rater les philtres ! Aucun doute que ceux qui avaient empesté les cachots par cette odeur putride n'étaient guère plus doués que cette fille-là... Et elle, elle avait hérité d'une mauvaise note en potions ! Pour la première et la seule fois ! Cette horreur valait toutes les haines du monde... Elle détestait donc la petite Moreau.

- Bouge de là, Moreau n°2, tu me fais de l'ombre !

Moreau n°2. C'était un charmant surnom qu'Isadora avait trouvé pour la petite rouge. Ce n'était plus une personne, c'était un numéro. Et encore. Moreau n°1 n'était autre que son frère.

Elle rit jaune à l'intervention de la petite -Nina était plus âgée qu'elle et alors ? Cela déterminait-il pour autant l'âge mental ? Sûrement pas !-. Si elle n'avait pas assez de personnes sur qui cracher son venin ?

- Moreau, comment tu as deviné ?

Bzzzz. Une mouche venait l'importuner. D'un mouvement hautain du poignet, elle éloigna la bestiole d'elle. Les Dieux et les petites bébêtes ne conversent pas d'habitude, si ?

- J'étais sûre qu'en venant ici, parmi tous ces... Elle regarda d'un air dégoûté la mouche qui faisait à nouveau une ronde autour d'elle... insectes, je te trouverais.

Elle adressa un sourire éclatant d'hypocrisie à celle qui avait l'honneur de figurer en tête de la liste de ses ennemis. Moreau n°2 ne pouvait que s'en réjouir, non ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Fair confrontation (PV)   Lun 26 Avr - 20:14

Namého ! Pour qui elle se prenait, elle ? Bon d’accord, Nina s’y attendait, aussi, en abordant Payne. Elle savait pertinemment que si elle allait parler à la Serpentard, cela dégénèrerait. D’ailleurs, c’était un peu pour ça qu’elle y avait été, non ? Son but n’était-il pas de se confronter avec la vipère pour tromper son ennui ? Bingo, vous l’avez, la bonne réponse. A présent, le but était de ne pas trop s’énerver pour ne pas laisser de prises que la blonde – non pas Nina, l’autre là, assise sous son arbre – pourrait exploiter si jamais cela tournait vraiment mal. Par exemple dire au premier professeur qui passerait que c’était la Gryffondor qui avait commencé à faire des bêtises avec sa baguette – ce qui signifie lancer un sort sur sa vis-à-vis pour ceux qui n’auraient pas compris. C’était certes plus facile qu’à faire.

- Oh, excusez-moi Votre Sainteté Miss Payne, je suis vraiment contrite de vous cacher le soleil, non, vraiment, répondit-elle dans un premier temps avec une ironie évidente. Nina avait suffisamment d’expérience avec Isadora pour connaître ses façons de penser et de faire, je veux dire autant qu’on le peut avec une personne que l’on déteste et quand ce sentiment et réciproque. Il est donc inutile de préciser que l’objectivité n’était pas au rendez-vous dans les paroles de la petite lionne qui ne rêvait que de mordre toujours plus profond la vipère assise devant elle. D’ailleurs, la Gryffondor ne bougea pas d’un poil, mais elle avait de toute façon du mal à croire que son interlocutrice ait espéré le contraire. Nina ne reconnaîtrait jamais que l’autre blonde était intelligente, mais bon, à ce point, c’était encore pire.

Si Nina avait relevé le numéro duquel Payne avait affublé son nom de famille, elle ne fit aucune remarque là-dessus. La façon dont la Serpentard l’appelait ne lui importait guère, puisqu’elle n’y prenait généralement pas attention. Elle n’allait pas se formaliser à cause d’une petite blonde qui se donnait des airs de princesse qui ne trompaient personne. La lionne n’était pas encore capable de comprendre combien cela serait au contraire utile à sa rivale dans le futur. L’aurait-elle su que ça n’aurait sans doute rien changé à son attitude.

Comment elle avait deviné ? Et bien, tout simplement, pourquoi se traînait-elle seule sous un arbre ? C’était sans doute qu’elle n’avait rien de mieux à faire que de paresser ou d’embêter les autres. Or, comme il n’y avait personne d’autre, Nina était venue lui apporter un peu de distraction, à sa manière bien sûre, puisque la lionne espérait se distraire elle-même.


- C’est bien pour ça que je suis venue, tu sais, quand je peux rendre service, c’est toujours avec un immense plaisir.

Nina lança un sourire mauvais à Payne. Elle faillit éclater de rire devant sa dernière remarque, tant elle était puérile et facile à retourner.

- Sûre de me trouver au milieu des insectes ? Mais pourtant, c’est moi qui viens te chercher ici, au milieu de ceux de ton espèce, il me semble. Rien d’étonnant à ce que tu les attires, qui se ressemble s’assemble.

Les deux filles se souriaient. Quelqu’un d’extérieur aurait presque pu croire à une éclatante scène d’amitié entre deux amies. Presque.

[537 mots]

BAVBOULES
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fair confrontation (PV)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fair confrontation (PV)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Confrontation
» Discussions autour de la Confrontation VI
» Zack Fair.
» Discussions sur la Confrontation V !
» Les figs Confrontation de retour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 9-
Sauter vers: