AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Tactique et Subtilité [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Tactique et Subtilité [PV]   Lun 26 Avr - 0:03


La vengeance n'est pas un mobile ignoble lorsqu'elle sert à des fins utiles.

    « Tu veux pas me ré expliquer ce que tu lui trouves ? Juste une fois… » Tobias et Fredericke se faisaient dorer au soleil, leurs cheveux blonds prenant des reflets lumineux couleur or. Si Tobias n’avait pas été le pire ennemi de son petit ami, Fredericke aurait remontée sa chemise pour faire prendre le soleil à son petit ventre, mais en l’occurrence, les choses étant ce qu’elles sont, ça aurait été plutôt risqué.

    « T’es lourd Toby’, je fais ce que je veux de toute façon. » Fredericke gardait les yeux fermés mais elle avait pris un air buté que Tobias connaissait bien. Ils attendaient Marie qui avait une option et qui finissait une heure plus tard qu’eux. Vincent avait la même option, donc ils se sépareraient à ce moment là, même si marie avait encore l’espoir que son petit ami et son ex arrivent à rester au même endroit sans se sauter à la gorge. Fredericke avait pour sa part laissé tomber depuis longtemps.

    « Allez Fred’… Je veux bien faire un effort d’objectivité. Je t’assure que je cherche vraiment à comprendre mais… ça me dépasse un peu en fait. » Fredericke ouvrit un œil et regarda sur le côté pour voir si son ami était sincère, visiblement c’était le cas. Elle se demanda vaguement pourquoi, mais elle remit cette question à plus tard parce qu’elle ne voulait pas jouer la rabat joie.

    « Hum…. Le truc c’est que je ne vois pas quoi te dire de plus que les fois précédentes… » Parce qu’ils avaient déjà eu cette conversation, plein de fois en quelques années, et les raisons n’avaient pas changés, en fait Vincent ayant fait de gros efforts sur lui dernièrement – pas avec les autres ceci dit, juste avec elle -, elle était même encore plus amoureuse qu’avant. Tripotant sa gourmette, elle pinça les lèvres, cherchant THE réponse, celle qui ferait que Tobias arrêterait de critiquer son petit ami qu’elle aimait tant.

    « Oui mais les fois précédentes je n’avais pas… l’esprit ouvert. Là, je vais vraiment essayer. » On pouvait se demander pourquoi tant de résolution, et la question commençait vraiment à tarauder Fred’. Il faut dire que ce n’était pas dans les habitudes de Tobias de changer d’avis, en fait, elle le trouvait même assez têtu, un peu comme tous les Serpentards qu’elle appréciait un tant soit peu d’ailleurs. C’était peut-être une caractéristique de la maison, on ne pouvait pas être ambitieux si on relâchait ses efforts à la moindre difficulté.

    « Tu ne pourrais pas juste te contenter de te dire que j’aime Vincent ? Qu’il m’aime aussi et puis… voilà ! » Elle tourna la tête vers Tobias pour voir l’expression de son visage, comme elle s’y attendait, la seule chose qui apparut dessus fut une grimace à peine voilée. Bon, d’accord, il allait falloir qu’elle trouve mieux…

    « Je sais que tu l’aimes, et je sais que c’est réciproque – même si ça m’ennuie, je ne te le cache pas -, ce qui m’intéresse, c’est le pourquoi ! » Bien, il y avait quand même une amélioration, il y a six mois de ça, il lui affirmait que Vincent ne l’aimait pas, qu’il l’utilisait, qu’il allait de nouveau lui briser le cœur. Cet effort de la part du blondinet la poussa à enfin répondre sérieusement à sa question.

    « Il y a tellement de raisons… je ne sais même pas par laquelle commencer. Il est gentil, doux, attentionné, protecteur… il est toujours là pour moi, il comprend mes failles – même lorsqu’elles l’énervent -, il se met tout le temps en colère mais il n’essaie pas de me changer, il accepte le fait que je ne sois pas comme lui et j’aime qu’on soit différent parce que c’est ce qui… passionnant. J’aime quand il me sourit, parce qu’il ne sourit qu’à moi, et qu’il me voit comme une petite chose fragile alors qu’on m’a toujours demandé d’être forte… Tu vois, la liste est longue, parce que je pourrais encore continuer ! » Tandis qu’elle parlait, elle revoyait des images, des souvenirs… Elle se disputait souvent avec Vincent, mais elle se réconciliait toujours avec lui. Elle adorait faire exprès de le provoquer pour voir jusqu’à quel point il allait tomber dans le piège. Il se moquait d’elle, mais ce n’était jamais méchant, et puis c’était son premier ami. Ils s’étaient ouverts leur cœur et l’ouverture n’avait fait que grandir. Fredericke ne se serait jamais si bien intégrée dans Poudlard si elle n’avait pas rencontré Vincent. C’était dommage que la réciproque ne soit pas vrai, mais elle savait qu’elle avait aussi de l’influence sur lui parce qu’il n’était plus suicidaire, ni aussi malheureux qu’à son entrée à Poudlard. Elle l’avait adouci, il l’avait rendue meilleure. Elle n’était plus une petite bourgeoise égoïste, parce qu’en voulant rendre Vincent heureux, elle avait appris à penser aux autres.

{810}
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Commerce

Parchemins : 292
Âge : 26 ans [7 avril 1985]
Actuellement : Gérant et propriétaire du Black & Red


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Tactique et Subtilité [PV]   Lun 26 Avr - 0:08

    « Admettons pour le côté protecteur, attentionné, je veux même bien croire qu’en couple il ne soit pas une brute épaisse mais… gentil ? Vous vous disputez tout le temps pour des broutilles ! Et puis il ne sourit pas qu’à toi, sans vouloir casser ton trip. » Tobias faisait un réel effort, mais il ne fallait pas trop lui en demander non plus, il avait ses limites le petit ! D’ailleurs, il avait beau essayé de garder l’esprit ouvert, sa haine envers Vincent Fayr était des plus tenaces. Ceci étant, Tobias était un garçon intelligent, qui avait le sens des priorités, et en ce moment battre Vincent n’en était plus une.

    « Il n’y a pas qu’une forme de gentillesse, d’ailleurs je déteste la gentillesse mielleuse avec laquelle tu te comportes quand tu es en couple. » Tobias serra les dents parce qu’il savait déjà tout ça, mais il avait failli lui rétorquer que la plupart des filles préféraient ça à une brute épaisse incapable d’exprimer ses sentiments !

    « Si te hurler dessus quand tu mets une mini-jupe tu trouves que c’est gentil… je n’ai plus rien à dire. » Il eut un haussement d’épaule imperceptible puisqu’ils étaient couchés, le nouveau chat de Tobias entre eux. L’animal ronronnait, heureux d’être au soleil. Fredericke l’avait mis là, Toby le savait bien, pour faire une séparation nette et visible. Elle pourrait dire tout ce qu’elle voulait, Vincent restait un garçon violent et jaloux.

    « Il ne faut pas tout confondre, la jalousie est son défaut principal, mais ça ne l’empêche pas d’être gentil quand personne ne s’amuse à le provoquer. D’ailleurs, moi, j’aime le fait qu’il soit jaloux. Un moldu a écrit un jour qu’on est sûr d’aimer quand on est jaloux comme on est sûr de vivre quand on se fait mal. Ça prouve juste qu’il m’aime, et à propos, si, il me sourit à moi et rien qu’à moi. Fais gaffe, moi aussi je suis jalouse ! » Là, c’était presque lui tendre une perche, Tobias avait très très envie de balancer l’histoire de Marie et Vincent à la figure de Fred’ mais ça n’était pas gentil, ni délicat de sa part e qualité d’actuel petit ami de l’ex’ du sale type en question. Ok, ok, il était en train de ruiner ses efforts… il fallait qu’il se reprenne. Il posa la main sur son chat et le caressa machinalement.

    « Bien, et quoi d’autre ? Parce que si c’est tout, il y a d’autres garçons avec ces qualités là, et avec des défauts moins encombrants. » Là, il vit Fredericke soupirer, elle devait penser qu’il était impossible, ce qui n’était pas faux, il avait beau tenter de rationaliser cette relation, il n’arrivait pas à comprendre ce qui liait Vincent à Fredericke, et vice-versa. Ça l’intriguait depuis sa première année, c’était même pour ça qu’il avait essayé de les séparer, mais il avait lamentablement perdu à l’époque… Ce qui n’avait pas été très grave, en revanche, il ne pouvait pas perdre cette fois-ci, pas contre eux.

    « C’est difficile à expliquer avec des mots… il m’a toujours attiré même si au début je n’en avais pas conscience. Peut-être que ça ne s’explique pas, tout simplement ? Même ses défauts je les trouve mignon alors… » Ergh, Fredericke suintait l’amour de tous les pores, ça donnait la nausée à Tobias rien que de penser qu’une gentille fille comme elle était à ce point accro à un mec comme Fayr.

    « Peut-être que tu es juste complètement maso alors tu as pris le cas le plus désespéré de toute l’école… » C’était selon lui l’explication la plus plausible. Fredericke était un peu niaise comme fille, une vraie bonne poire, Vincent lui était un cas social. Il avait des parents détestables et un caractère merdique (bon, ceci dit, les deux allaient ensemble), et surtout, il était très malheureux, de quoi attirer les bonnes âmes charitables comme Fredericke. Ouai, ça se tenait !


{661}



Difficile d'appeler au secours quand tant de drames nous oppressent
Et les larmes nouées de stress étouffent un peu plus les cris d'amour...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Tactique et Subtilité [PV]   Lun 26 Avr - 0:11

    « Il n’est pas si désespéré, et puis, je ne suis pas aidée dans mon genre non plus. Je te parlais de nos différences tout à l’heure mais c’est peut-être nos points communs qui nous ont rapprochés au début. On n’avait jamais eu d’amis avant de se rencontrer, on était seul et triste, rejetés par nos parents – même si les raisons diffèrent -, notre rencontre… a changé ma vie. Ça l’a rendu spécial à mes yeux dès le début, le reste s’est fait ensuite naturellement. » Pour le coup, Fredericke était très contente d’elle. Même si elle n’aimait pas rationaliser ses sentiments, elle tenait là une explication des plus acceptables. Pour elle, elle était amoureuse de Vincent parce qu’il était lui, tout bêtement, elle ne savait pas l’expliquer, mais elle se souvenait que dès le début, leurs solitudes communes les avaient rapprochés… puis ensuite tous ces petits évènements de leurs vies… Même l’intervention de Tobias… tout avait joué en leur faveur pour qu’ils se retrouvent, pour qu’ils s’aiment…

    « Je crois que c’est la première chose sensée que tu dis depuis tout à l’heure. » Tobias sourit à son amie qui fut heureuse de le voir pencher en sa faveur pour une fois, enfin sur ce sujet du moins. Elle se souvenait si bien du moment où Vincent était apparu dans sa vie. C’était fin septembre, elle jouait seule à la marelle dans le parc, c’était le début de sa deuxième année à Poudlard et à part sa cousine, elle ne parlait à personne, sauf pour dire des platitudes. Elle parlait mal l’anglais à l’époque, elle avait du mal à s’intégrer. L’Allemagne lui manquait, sa prison dorée moins, c’était certain, mais la liberté que le parc lui offrait ne compensait pas son immense solitude. Puis, il était arrivé, il l’avait trouvé bizarre de jouer toute seule, elle avait trouvé désagréable qu’il la trouve bizarre… Mais le tarot lui avait dit qu’il pourrait exister un lien entre eux, ça les avait intrigué tous deux… et ils s’étaient revus, plusieurs fois, ils étaient devenus amis très vite, puis Fredericke avait appris à mieux parler anglais à son contact, elle avait pu commencé à discuter avec ses camarades… Ils avaient été jaloux pour la première fois au bal de noël, il avait invité Marie plutôt qu’elle, alors elle avait choisi Roman, et il l’avait regretté… et ça avait continué comme ça, jusqu’à ce qu’elle découvre à quel point leur amitié était précieuse quand elle l’avait sauvé et qu’il lui avait dit qu’il aurait préféré mourir. Elle ne savait pas encore combien elle l’aimait à ce moment là, mais en y repensant, elle était sûrement tomber amoureuse dès le début, mais était trop jeune pour que ça ait la moindre incidence. Leur histoire ne s’était pas faites comme tant de couples dans Poudlard, sur un coup de tête, une envie du moment. C’était plein de petits évènements qui mit bout à bout avaient une logique, une raison d’être les conduisant à ce qu’ils étaient maintenant.

    « Si tu retenais juste que je suis bien avec lui, peut-être que tu serais moins énervé par notre relation. » Quelque part, elle comprenait les réticences de certains de ses amis, Tobias, Adrien ou encore Axel… ce n’était pas facile pour eux de confier Fredericke à Vincent alors qu’il y avait maintenant un peu plus d’un an, elle était complètement effondrée à cause de lui. Elle savait aussi qu’ils voulaient seulement être gentils, mais Vincent ne lui avait pas fait du mal intentionnellement, d’ailleurs, elle ne pensait pas qu’il puisse vraiment lui vouloir du mal. Si c’était le cas, il ne la protégerait pas autant !

    « C’est pas dit ça ma belle, parce que tu vois, tu sors avec mon pire ennemi… mais je crois que je suis un peu las de me faire battre à chaque fois, je vais peut-être arrêté de lui chercher des noises. » Elle nota mentalement le peut-être, c’était pas encore gagné. Surtout que Vincent, lui, ne changerait sûrement pas aussi facilement d’avis sur Tobias. Il avait trop souvent cherché les ennuis.

    « Hum… et qu’est-ce qui motive tant de magnanimité de ta part au fait ? » Bah oui, elle était quand même un peu curieuse de savoir ce que Tobias tramait. D’expérience, elle savait que ce garçon ne faisait jamais rien sans une bonne raison…


{725}
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Commerce

Parchemins : 292
Âge : 26 ans [7 avril 1985]
Actuellement : Gérant et propriétaire du Black & Red


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Tactique et Subtilité [PV]   Lun 26 Avr - 0:13

    « Disons que les choses ont changés. » Il n’avait pas envie de développer le pourquoi du comment, ça ne l’intéressait pas du tout. De toute façon, malgré tout ce qu’avait pu lui dire Fredericke, il restait peu convaincu, en tout cas pas assez pour fumer le calumet de la paix avec Vincent.

    « Changés en quoi ? » Tobias fronça les sourcils, Fredericke n’était pas curieuse de nature mais dès que Vincent était concernée, elle devenait teigne, du coup, ça pouvait mal tourner pour lui si elle en parlait à Marie, mieux valait peut-être se mettre à table tout de suite… Mais il savait que Fredericke n’allait pas franchement adorer ce qui allait suivre, cependant, Tobias avait pris sa décision. Il ne lui restait plus qu’à en parler avec Marie… et Vincent. Mais dans le cas de Vincent, le problème était que leur haine mutuelle était tellement bien ancrée que Tobias n’arrivait pas à savoir comment s’allier avec lui. Pourtant, il était concerné, de toute évidence, alors en même temps il n’imaginait pas ce genre de choses sans lui.

    « Les ennemis de mes ennemis sont mes amis. Enfin, temporairement, il ne faut pas rêver. » Parce qu’il était au courant que Marie et Fred’ voulait réconcilier les deux garçons. Facile à dire les filles, pas facile à faire !

    « Les ennemis de…. Oh ! Non ! Tu ne vas pas faire ça ??? » Fredericke était peut-être cruche, mais elle comprenait vite quand il le fallait.

    « Je vais me gêner tiens… Si tu crois que je vais laisser à Vincent le privilège de la vengeance, alors là ma chère amie, tu te fourres le doigt dans l’œil ! Et je pense que Marie sera d’accord avec moi. » Enfin là, il extrapolait peut-être un peu dans la mesure où il n’en avait pas encore parler à sa petite amie. Mais elle lui avait un peu parlé de ce qu’elle pensait de la vendetta contre Fred’ et visiblement leur point de vu convergeait : non seulement c’était inadmissible, mais en plus ça se paierait.

    « Tobias… Toby… Vous ne devez pas vous mêler de tout ça, même Vincent d’ailleurs, ce ne sont pas… vos affaires ! Oui, voilà, ce ne sont pas vos affaires ! » Fredericke s’était fait attaquée la veille, elle en était sortie en un seul morceau mais pour Tobias c’était allé trop loin, et puisque Fred’ connaissait maintenant le visage de ses agresseurs, il était temps d’y mettre un point final. Il savait la Gryffondor trop gentille pour se venger sérieusement, elle se contenterait de mettre fin aux agissements, de veiller à ce qu’ils ne recommencent pas. Pour Tobias, il fallait plus que ça parce que s’en prendre à une fille en restant comme ça, caché dans l’ombre, était la pire des bassesses pour un homme. Il ne pouvait le tolérer.

    « Vincent s’en mêlera que tu le veuilles ou non, donc on fera pareil. Tu es peut-être à Gryffondor, ton petit ami est – c’est certain – un crétin imbuvable, mais rien n’excuse ce que ces trois là t’ont fait. » Et sachez-le, Tobias pouvait se montrer buté lui aussi quand il s’y mettait. En plus de ça, il trouvait que Serpentard avait assez mauvaise réputation comme ça sans en rajouter. Ils devaient déjà se démener avec la mauvaise réputation des ex-mangemorts presque tous issus de la maison des verts et argents, alors où allait-on s’ils s’en prenaient à une fille d’une autre maison ? Bon, sur les trois, il y avait aussi une Gryffondor, mais d’après ce que Tobias avait pu deviné une fois les noms en main, c’était une petite année impressionnable et jalouse du succès de Fredericke. Puis bon, par principe, Tobias ne s’en prenait pas aux filles, lui, en tout cas, il n’en démordrait pas, quoi qu’en dise Fredericke.


{639}



Difficile d'appeler au secours quand tant de drames nous oppressent
Et les larmes nouées de stress étouffent un peu plus les cris d'amour...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Tactique et Subtilité [PV]   Lun 26 Avr - 0:17

    « Oh c’est bon hein… j’ai connu pire. Franchement, ils me font presque pitié. Vincent va refaire le portrait des deux garçons et la fille va être persona non grata chez les Gryffondors un bon moment. Pas la peine d’en rajouter tu ne penses pas ? » Elle trouvait vraiment que Tobias était mélodramatique sur ce coup là, elle n’avait rien eu de grave au final après tout. Les coups, elle les avait pris il est vrai, mais elle en donné aussi. Qui plus est, ça ne l’avait pas perturbé beaucoup qu’on la frappe, en fait, elle avait été soulagée. Elle avait trouvé la période où ils lui volaient ses affaires et taguaient son sac beaucoup plus traumatisante. Un affrontement en face à face, voilà qui était plus sain ! Elle approuvait bien plus que toutes ces magouilles de Serpentard. Hors, des magouilles, c’était justement ce qui devait être en train de germer dans la tête de Tobias.

    « On se remet vite de s’être fait cassé la figure par ton homme, et je suis bien placé pour le savoir. Non, il faut quelque chose de plus… marquant. » Bien entendu, il ne savait pas encore exactement quoi, sinon il le lui aurait déjà dit. Visiblement, il n’en était pour le moment qu’à échafauder son plan, rien de plus. Cela rassura Fredericke, peut-être que d’ici à l’exécution de son plan – quel qu’il soit – il se serait calmé et se rendrait compte que ce n’était pas nécessaire.

    « Comme si je n’avais pas assez de Vincent à surveiller, je vais devoir veiller aussi sur mes amis. Non mais vraiment… » Pourtant, elle avait été la première à crier vengeance quand elle ne savait pas de qui il s’agissait mais sa colère était retombé depuis la veille. En voyant leur visage, elle avait compris que face à la colère de Vincent, ils ne feraient pas le poids, du coup maintenant elle avait pitié d’eux. Quoi qu’en dise Tobias, Vincent cognait fort, surtout lorsque c’était parce qu’on lui avait fait du mal à elle. Elle se souvenait très bien que la première fois qu’elle lui avait parlé de ceux qui la harcelait, elle avait lu une colère noire dans le regard si bleu de son petit ami. Elle avait parfaitement confiance en lui, il la vengerait suffisamment pour leur passer l’envie de recommencer. En fait, elle avait même peur que Vincent aille trop loin et les défigure, c’est dire… Elle ne tenait pas à ce que Tobias s’y mette, surtout qu’elle savait que le Serpentard aurait la vengeance bien plus subtile.

    « Tu ne comprends pas la gravité de ce qu’ils ont fait Fredericke… bien sûr, c’est fini et tu t’en es bien sorti, mais ils ont essayé de t’éloigner de nous, alors on est aussi concerné. »
    Un éclair de panique passa dans le regard de Fredericke. Elle n’avait pas parlé à Vincent des raisons réelles de ce qui s’était passé, elle n’y tenait pas surtout qu’elle trouvait ça ridicule… mais Tobias était au courant !

    « Comment… » Elle n’eut pas le temps de terminé sa phrase.

    « C’est facile à deviner, ta présence à la table des Serpentards, ton amitié avec Marie et moi, ta relation avec Vincent – qui risque de rendre impur ta lignée -, tout ça n’est pas bien vu. Il ne faut pas être un devin pour le comprendre. » Fredericke, elle, avait mis des lustres à comprendre, elle supposait donc que Tobias était plus intelligent qu’elle, ce qui ne la vexait pas. On ne pouvait pas tout avoir dans la vie, et elle avait déjà plein de qualités !

    « Rendre impur ma lignée… tu parles comme eux. » Elle se mordit l’ongle du pouce tandis que Tobias secouait la tête, résigné.

    « C’est digne d’un mangemort de parler ainsi n’est-ce pas ? C’est pour ça qu’on doit leur faire comprendre que c’est mal. Et la méthode de Vincent n’est pas la bonne pour ça, tout simplement. » Fredericke se releva et regarda derrière elle, au loin de profilait justement la silhouette de leurs petits amis.

    « Parles-en à Marie et si elle trouve ton plan raisonnable, alors d’accord, mais ne fait rien sans son consentement, elle est préfète après tout. » Suite à quoi, elle se leva pour rejoindre Vincent et se blottir dans ses bras. Ils s’éloignèrent, Vincent ne tenant pas à passer du temps avec Tobias, et c’est inquiète que Fredericke jeta un regard en arrière. La vengeance… et bien… finalement, peut-être qu’elle ne trouvait pas si bien que ça une fois qu’on lui parlait de la réaliser.


{764}
{Topic Terminé}

[ 768 mots ]

# TOUS COMPTES # BAVBOULES
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tactique et Subtilité [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tactique et Subtilité [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tactique gobelins contre nains
» Aide Tactique Rohan
» conseil tactique pour table de jeu .
» tactique contre demon du chaos
» Ma tactique avec la compagnie grise.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 9-
Sauter vers: