AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Souffrances [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Souffrances [PV]   Jeu 29 Avr - 20:38

    « Peut-être parce qu’un Serpentard n’a pas la réputation d’être magnanime. » On se souvenait encore jusqu’où Drago Malefoy avait failli aller pour s’opposer à son ennemi juré Harry Potter. Finalement, rien de mauvais pour le jeune Malefoy n’en était ressorti, d’après les rumeurs, il s’était arrêté avant d’aller trop loin, mais il n’empêchait que la haine entre ces deux là était un bon exemple de ce que les Serpentards pouvaient faire quand ils n’aimaient pas quelqu’un. Et Fredericke était à peu près certaine que les trois personnes qui l’avaient mise dans cet état allait passer en tête de liste des gens à abattre chez au moins trois personnes. Même plus, mais les autres amis de Fredericke étaient peut-être un peu plus… comment dire ? Gentil n’était pas le mot car dans le fond, Marie était gentille – avec ses amis du moins –, peut-être charitable.

    Pendant qu’elle pensait ainsi, la jeune Gryffondor avait encore les yeux fermés. Si elle n’avait donné aucune explication à Elyna, c’était parce qu’elle ne voyait pas quoi dire. Ely’ avait toujours connu Fred’ au fait de sa gloire, belle (au moins de l’avis de certains), bonne en Quidditch, reine du dancefloor, riche à millions… en un mot, populaire. D’ailleurs, Fredericke pensait bien que comme Ophélia, Elyna était un peu aveuglée par son amitié et qu’elle la voyait peut-être meilleure qu’elle ne l’était. Pourtant, en première année, avant l’arrivée de Vincent dans sa vie, Fredericke était très différente d’aujourd’hui. Elle était égoïste, colérique… elle allait même jusqu’à exiger des autres qu’ils l’appellent par son prénom entier. Qu’on la nomme « Fred » la mettait alors dans tous ses états. Maintenant, elle octroyait tout de même ce privilège à ses proches même si elle ne le permettrait pas d’un simple camarade de classe. On la trouvait froide et arrogante, en réalité, elle était juste très seule. Le jour où elle avait rencontré Vincent, elle lui avait affirmé qu’elle jouait toute seule par choix mais ce n’était pas tout à fait exact avec du recul. Certes, elle avait toujours été seule alors ça ne la dérangeait pas, pour elle c’était normal alors, mais elle se rendait compte qu’elle n’était pas heureuse à cette époque. Cette angoisse d’un retour en arrière, elle ne pouvait ni l’expliquer, ni l’exprimer, elle était irrationnelle… Comme la peur de perdre Vincent alors qu’il était bien là, chaque matin, à se chamailler avec elle, à lui sourire ou à l’embrasser.

    « Si bien sûr, j’aimerais… si je pouvais dormir avec lui là, ce soir, je ne dirais pas non. » Non qu’elle éprouve le besoin de se faire consoler ou rassurer, si elle se sentait angoissée, elle rationalisait parfaitement la situation et la maîtrisait, pas comme lors d’un orage. « C’est juste que je ne pense pas que ce soit possible sans me faire attraper par Billie, c’est ma voisine de dortoir. Et puis, en ce moment, Vincent est un peu… troublant. Mieux vaut attendre cet été. » Elle aurait préféré rester sur ce sujet-ci mais Elyna semblait réellement en colère ce qui rendit la chose impossible.

    Fredericke soupira aux paroles de son amie et tenta de lui expliquer sa théorie. « Tu as mal compris ce que je voulais dire. Je pense qu’ils se sont trompés dans le dosage de leur sortilège. A l’origine ils étaient pacifistes, ils n’avaient aucune raison à ce moment là de me faire du mal, ils ne le faisaient pas d’ailleurs… ils essayaient plutôt de me faire peur ou de me faire gronder par les profs en volant mes affaires, et c’est ce dernier but qu’ils cherchaient sûrement à atteindre avec la bouteille. Sauf qu’au lieu de se briser au sol proprement, elle a littéralement explosée. Tu vois ce que je veux dire ? Après, peut-être que je me trompe, mais c’est la petiote qui a mis la bouteille sur mon pupitre… » Puisque pour approcher les affaires de la Gryffondor, mieux valait être de sa maison, c’était moins suspect.

    De toute façon, Elyna était énervée alors forcément, elle voyait tout en noir. C’est du moins l’impression que ça donnait à Fredericke qui n’en restait pas moins apathique, chose assez rare chez elle, du moins lorsqu’elle était avec Elyna.

    « Si je n’étais pas tombée amoureuse de Vincent, je n’aurais pas changé tu sais… Surtout que la façon de penser de chez moi est un peu différente d’ici quand même… par exemple pour les amis ça n’a aucune importance, on ne croit pas que les fréquentations de sangs impurs puissent nous contaminer et on ne les rabaisse pas, ce ne serait pas honorable… Mais par contre, on ne se marie pas avec. En théorie. » Même si elle avait du mal à imaginer Vincent dans ce rôle (sûrement parce qu’ils n’avaient respectivement que 14 et 15 ans), elle n’envisageait pas non plus se marier avec un autre que lui, que ça salisse son sang ou non. De toute façon, des maladies commençaient à apparaître et ça ne pouvait pas durer, il fallait bien ouvrir les yeux sur le sujet !

    « Hummm… non, ce serait le rêve… » Soupira Fred’ en fermant les yeux s’imaginant l’espace d’un court instant toute une semaine enfermée avec Vincent. Plus le temps passait, plus elle le trouvait long, elle avait vraiment hâte que l’été arrive.


{883}
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 1067
Âge : 25 ans [10 mai]
Actuellement : Adulte


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Lilly

MessageSujet: Re: Souffrances [PV]   Dim 2 Mai - 22:54

Un serpentard qui avait l’esprit généreux et bienveillant, ça devait bien exister non ? Bah quoi, on avait bien le droit d’être optimiste, tout le monde n’est pas blanc ou noir, il y a aussi des nuances de gris entre les deux, donc ça devait bien se trouver, si cet élève n’était pas enfermé quelque part dans les couloirs, histoire de ne pas ruiner la réputation des autres serpents bien sur. Certains élèves s’étaient plus démarqués que d’autre, le trio Malefoy, Crabbe et Goyle déjà, opposé le plus souvent à Potter, Granger et Weasley… En tout cas, dans le cas présent, c’était deux serpentards et une gryffondor contre une autre élève de gryffondor… Mais une fois que l’histoire serait ébruité, disons que les serpents se réveilleraient et se mettraient du coté de la gryffondor seule au départ. En tout cas, Elyna éviterait les couloirs ce jour là, parce que les bagarres ce n’était pas son truc. A la limite, elle était du genre à réfléchir à la méthode à adopter pour pas se faire prendre, mais de là a frapper, non vraiment, très peu pour elle.

Elyna, qui avait fini de s’occuper des blessures de son amie, s’installa alors à coté d’elle, appuyée sur le mur, histoire d’attendre avec elle les adultes qui la soigneraient. Elle se demandait aussi comment elle aurait réagi à la place de Fredericke, parce que bien sur, elle n’était pas aussi combative qu’elle. Elle se serait plutôt roulée en boule, attendant qu’on arrête de la frapper, après, avec sa chance, personne ne serait passé dans le couloir, elle aurait baigné dans son sang, bref, très sympa comme image… Elle secoua la tête pour enlever ses mauvaises images, puis elle regarda son amie, silencieuse. Vraiment, elle avait beaucoup de courage pour tenir tête à des élèves, supérieurs en nombre. Maintenant, c’est vrai qu’elle avait l’esprit bagarreur, donc elle ne s’était pas laissé faire… Peut-être qu’Elyna devrait prendre des cours pour se défendre contre les autres si jamais ça lui arrivé. Elle était douée en sortilèges, mais pour peu que les attaquants soient plus vieux qu’elle, ils auraient aussi beaucoup plus d’expérience, donc pas sur qu’elle se débrouille très bien.

La lionne reprit la parole, répondant aux doutes de son amie concernant Vincent, mais heureusement, elle avait mal compris son amie. En faite, ce n’est pas qu’elle ne voulait pas, mais juste que c’était plus compliqué qu’il n’y parait. En plus, elle avait des élèves qui gardaient un œil sur elle, surtout Billie, la préfète des griffons, sans compter que Vincent était un peu bizarre. En faite, c’était rassurant pour l’aiglonne, parce que sur l’instant, elle ne comprenait pas bien le raisonnement de la jolie blonde.


« Bah quand on veut on peut, et puis, Billie ne va pas te dénoncer non plus, elle ferait perdre des points à sa maison. Elle peut comprendre que tu veuilles passer la nuit avec ton petit ami de temps en temps non ? Pour Vincent, et bien, j’espère que ça passera alors, comme ça, il sera plus amoureux encore cet été, et tu pourras en profiter vu que vous ne serez que tout les deux. »

Devant l’expiration de son amie, Elyna devina qu’elles ne seraient pas du même avis concernant l’histoire de la bouteille. Parce que Fred pourrait chercher toutes les excuses du monde, pour Elyna ce qu’ils avaient fait été très dangereux, c’est tout. Bon d’accord, après l’explication de la jeune fille, c’était peut-être possible qu’ils n’aient pas voulu le faire exprès, mais quand même, ça restait quelque chose de risqué, car il aurait pu arriver n’importe quoi.

« Ils auraient du s’en tenir à te faire disputer, c’était beaucoup moins risqué que de faire exploser une bouteille, surtout quand on ne sait pas doser un sortilège. Après tout, ils auraient pu cacher des choses dans ton dortoir, t’accuser de vol et d’autre chose… la bouteille, c’était bien qu’ils voulaient passer à l’étape supérieur, c’est tout… Et puis, la petite, ils en avaient peut-être rien à faire, c’était juste un pion pour te blesser, alors si elle était blessée en même temps que toi, ils en avaient peut-être rien à faire… On n’est pas dans leur esprit tordu. »

Elyna était toujours en colère, et en même temps, Fred serait surement pareille si les rôles étaient inversés. Elle aurait pu perdre sa meilleure amie à cause d’une stupide histoire de vengeance, donc c’était peut-être la raison pour laquelle elle était autant remontée. Par contre, elle se calma un peu lorsqu’elle l’écouta lui expliquer que si elle n’avait pas rencontrée Vincent, elle n’aurait peut-être jamais changée. Finalement, c’était peut-être bien qu’elle ait croisé l’ours sur son chemin, elle était devenue bien plus agréable alors, si on l’écoutait parlé de comment elle était avant. C’était bizarre sans l’être, maintenant qu’elle connaissait un peu l’histoire de sang dans la famille Maiden, le raisonnement était compréhensif en faite, mais bizarre, voila tout.

« Faudra que je pense à remercier Vincent d’avoir croisé ton chemin alors, et puis, de cette manière, vous aurez de très beaux enfants, sans problème liés à votre sang. En plus, à ta façon, tu marqueras les esprits, tu seras celle qui a changé pour sa famille, même si, comme on en a déjà parlé, ça ne sera pas aussi bien vu dans ta famille. »

Certes, au début, Elyna avait un peu du mal avec Vincent, surtout à cause de ses cotés bagarreur, mais étant le meilleur ami de Seth, et le petit ami de Fredericke, bah elle le voyait un peu beaucoup, et il fallait donc qu’elle lui laisse sa chance. Pour le moment, elle commençait à l’apprécier peu à peu, c’était plutôt bien non ? Bon, elle n’aimerait pas non plus se retrouver enfermée avec lui pendant trop longtemps, mais en revanche pour Fredericke, ça serait le rêve à ce qu’elle lui avait dit. Elle la comprenait bien, qu’est ce qu’elle ne donnerait pas pour passer du temps seul à seul avec son aigle.

« J’imagine ma belle, encore quelques mois à patienter, et tu pourras profiter d’être tranquille avec lui, et seulement lui. »

Les vacances arrivées doucement mais surement, il fallait juste se montrer un peu patient, comme maintenant avec Tyler qui ne montrait pas de signe de vie…

[1045 Mots]
BAVBOULES
TOUT COMPTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Souffrances [PV]   Ven 14 Mai - 13:18

    « Hum… Je ne sais pas si Vincent peut être plus amoureux que maintenant. » Rêvassa Fredericke tout en éludant le reste du sujet. Son esprit fatigué et embrumé commençait à voguer vers des horizons nettement plus agréables qu’un couloir froid. A noël, Vincent lui avait dit qu’il était heureux avec elle, et qu’il avait confiance, c’était la première fois qu’il lui disait ce genre de choses, bien qu’elle ait toujours su qu’avec elle il se sentait bien, sinon ça ferait longtemps qu’il l’aurait laissé tomber. Avec Vincent, il n’y avait pas de demi-mesure après tout. En tout cas, même si elle était toujours dans la séduction avec lui, elle se disait que si elle était parvenue à ce petit miracle, il devait être impossible de faire mieux. Sentimentalement parlant du moins… « Il a changé. » Elle pensait tout fort, sûrement parce qu’elle n’oubliait pas qu’Elyna était présente, mais elle réfléchissait à voix haute pour elle-même en réalité. Fredericke n’avait rien contre le changement, encore moins de ce genre, en revanche elle devait bien admettre qu’elle avait parfois du mal à s’adapter. Vincent devenait moins ombrageux, enfin quand il n’était qu’avec elle mais c’était déjà bien, et elle était toujours surprise qu’il l’aime. Peut-être que le fait qu’elle avait simplement encore du mal à y croire… Elle craignait le jour où tout s’arrêterait, car Fredericke ne croit pas qu’amour rime avec toujours, au contraire… c’était cette angoisse qui l’étreignait quand elle réfléchissait au futur, fort heureusement, avec son QI d’huître, Fred’ réfléchissait assez peu souvent.

    « Mmm… » dit-elle simplement en ce qui concernait ses agresseurs, toujours rêveuse et plongée dans ses pensées, elle n’avait pas envie de parler de ça. D’ailleurs, elle commençait à se sentir fatiguée, selon toute probabilité, elle n’allait pas tarder à s’évanouir maintenant que l’adrénaline était retombée.

    « Oui, des beaux enfants en bonne santé et avec un caractère merdique. Tout nous quoi ! » Elle eut un petit rire, fatigué certes, mais un rire. Quand elle essayait de s’imaginer très fort ce futur qui lui faisait peur, un futur avec Vincent, et qu’elle pensait à ses enfants (elle en voulait c’était certain), elle imaginait des petits tout mignons avec de grands yeux bleus et, effectivement, un caractère difficile, un peu comme leur papa. Oui, en fait, ses enfants elle les imaginait plus comme des minis Vincent que comme des minis elle, puis, elle avait du mal à imaginer le mélange, peut-être parce qu’ils étaient à la fois très semblables mais aussi très différents. Une chose était certaine, leurs enfants ne se laisseraient pas marcher sur les pieds, impossible avec des parents comme eux. Mais bon, tout ça c’était flou, mais elle se disait que ce serait sûrement bien. Surtout pour Vincent, le jour où il fonderait une famille (avec elle de préférence), il se sentirait sûrement apaisé, parce qu’il ne serait plus seul, plus jamais. Rien que pour, Fredericke se disait que c’était sûrement une vie d’adulte chouette qui les attendait tous les deux.

    « Moui… » Commença-t-elle en étouffant un bâillement « On pourra même commencé à s’entraîner pour le mode d’emploi des… » Elle allait dire bébés mais elle se sentit tomber sur Elyna. « J’crois qu’en fait je vais pioncer. Bonne nuit… » Et elle s’évanouit, ou plutôt s’endormit aussi sec, normal vu qu’elle était atteinte d’une maladie du sommeil qui se déclenchait après de fortes périodes de stress. Et quoi de plus stressant que de se faire attaquer au détour d’un couloir ?

    Quand elle se réveilla le lendemain matin, Elyna n’était plus là, et elle était à l’infirmerie… mais ceci est une autre histoire.


{Terminé pour Fredericke}
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Indépendant

Parchemins : 1067
Âge : 25 ans [10 mai]
Actuellement : Adulte


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Lilly

MessageSujet: Re: Souffrances [PV]   Mar 18 Mai - 23:02

« Tu sais quand on regarde Vincent, comme ça au premier coup d’œil, jamais on n’imaginerait qu’il peut aimer, et pourtant tu es la preuve vivante qu’il peut être amoureux, alors je suis certaine qu’il peut t’aimer encore bien plus que maintenant… Ne t’inquiète pas pour ça. »

C’est vrai après tout, quand on voit le visage plutôt froid du garçon, jamais on ne se douterait qu’il y a un cœur en dessous. Surtout quand on connait le garçon et son tempérament, bien que depuis qu’il sort avec Fredericke en tant que petit ami de la jeune fille, et bien, il semble être devenu un peu plus calme. Bon après ce qu’il s’était passé aujourd’hui, ce n’était pas sur qu’il reste bien calme, mais bon, les coupables avaient cherché ce qui allait se produire ensuite. Tant pis pour eux après tout, fallait réfléchir avant de s’en prendre à la petite amie de Vincent Fayr. Et puis, ils ne pourront même pas faire croire qu’ils n’étaient pas au courant, après tout, c’était un peu l’une des raisons pour lesquelles ils s’en étaient pris à Fredericke, le fait qu’une lionne soit un peu trop entourée de vert… Vraiment des idiots, mais bref…

Elyna ne voulait pas rajouter une couche, son amie n’était pas complètement en forme et elle ne voulait pas la re-stresser d’avantage. Elle préféra donc rester silencieuse et écouter son amie lui parler un peu de tout et de rien, au moins, le temps qu’elle parle, c’est qu’elle était consciente et qu’elle n’avait pas d’ecchymose à la tête. On n’est jamais complètement certain que rien n’est touché quand tout semble normal… Les blessures internes sont bien souvent les plus dangereuses. Elle savait bien que Vincent avait changé, elle n’en doutait pas, elle l’avait remarqué quand même, et puis, elle commençait même à l’appréciait, pour dire quand même. S’il était resté la brute épaisse, ou l’ours, comme Ely le surnommait bien souvent, elle serait surement restée avec ses idées bien arrêtées, mais là, il avait changé, il était plus agréable, peut-être pas souriant hein, ça restait Vincent, mais c’était agréable de voir le changement. Et en plus, bah le fait qu’il soit heureux avec Fred ne pouvait être que positif, et voir le couple heureux ne pouvait que rendre l’aiglonne joyeuse pour eux.

Quand la jeune fille reprit un peu plus de voix, celle ci semblait s’endormir un peu, c’était pour parler de ses magnifiques enfants qu’elle ferait avec Vince’ Elyna n’en doutait pas, il fallait quand même avouer que Vincent était mignon, pas autant que Seth, mais vraiment pas moche à regarder. Fredericke de son coté était très mignonne aussi, avec les formes qu’il fallait où il le fallait, bref, ça ferait vraiment de très beau bébé, mais le plus tard possible hein ! Pas pour maintenant les enfants, et puis, ils auraient un caractère d’enfer, donc le monde n’était peut-être pas encore prêt pour un tel choc… Pour peut que la demoiselle Maiden fasse des jumeaux, et ça serait la fin du monde…


« C’est vrai qu’ils seront très beaux vos enfants, je n’en doute pas une seule seconde, mais par contre, niveau caractère, c’est vrai que je n’avais pas pensé à cela… sa va être un cocktail explosif. »

Elyna espérait simplement qu’ils resteraient en contact d’ici là, pour voir les enfants grandir, et qui sait, peut-être qu’ils iront à Poudlard ensemble, ça serait amusant… Enfin, il avait bien le temps, donc pas la peine d’y penser tout de suite. De toute façon, Fredericke commençait à avoir un coup de fatigue, et comme elle avait déjà parlé de sa maladie à Elyna, sans entrer dans les détails, elle devina que l’assommage soudain était causé par le stress provoqué un peu plus tôt, et elle la laissa s’endormir tranquillement. Posant ses mains dans ses cheveux pour la bercer, Ely n’allait pas partir maintenant que son amie dormait, les renforts arrivèrent quelques minutes plus tard. Tyler était là, avec Madame Pomfresh et la directrice de Poudlard qui firent déplacer la lionne jusque sur un lit de l’infirmerie. L’infirmière annonça qu’en quelques heures, tout serait comme si de rien ne s’était passé, et qu’elle pouvait remonter dans son dortoir. Tyler l’accompagna jusqu’à leur salle commune puis se dirigea dans son escalier pour aller se coucher. Il conseilla à Elyna de faire la même chose, la jeune fille s’exécuta donc et avait hâte d’être au lendemain pour retourner prendre des nouvelles de la blondinette.

[Terminé pour Elyna]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Souffrances [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Souffrances [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 9-
Sauter vers: