AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Prendre furtivement sa main, Oublier un peu les copains...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Prendre furtivement sa main, Oublier un peu les copains...   Jeu 20 Mai - 0:49

Wade Jarvinen & Billie Ziegler

Année terminée, bon ou mauvais présage ? Après tout, Wade tournait enfin une page de sa vie qui l’avait bien amoché mais grâce à sa cousine et à certains camarades il avait pu s’en remettre. La 5ème année fut donc éprouvante, en espérant que la 6ème le soit moins et peut-être qu’elle réservera des surprises agréables à Wade, lui qui en a tellement besoin. La B.U.S.E. était passée, les notes étaient tombées comme des cadeaux comme pour encourager Wade à redevenir ce qu’il était et ça avait marché, il avait définitivement retrouvé ses formes athlétiques, son goût prononcé pour le flirt et son maniement de baguette et de balais même si la réaction fut un peu tard en dépit du match perdu face à Serpentard. Mais il ne faut pas désespérer, des si bonnes notes méritent d’offrir la joie, dommage qu’il ait finalement eu Troll en Divination alors qu’il espérait Piètre mais il ne s’était jamais vraiment entendu avec cette Prof, en plus elle lui avait prédit cette année catastrophique ce qui l’énervait encore plus, comment cette folle avait pu se douter une seule seconde de ça et surtout pourquoi n’avait elle rien empêché ? Avec un peu de chance elle aurait pu aussi partager sa douleur, histoire de la faire souffrir… Oui oui, parfois Wade est sadique mais ça reste rare, il s’était assez défoulé de ce coté là dans le courant de l’année.

Aujourd’hui était une belle journée, vêtu d’un T-shirt et d’un Short presque pantacourt, tout ça dans des teintes estivales, il était fin prêt pour l’été qui commençait avec un si beau soleil. Les épaules droites, le regard déterminait, il marchait d’un pas vague au Chemin de Traverse qui s’étalait devant lui. Il avait décidé de se reposer un peu, même si c’est ce qu’il s’apprêtait à faire durant toute les vacances, la particularité de cette journée était qu’il était seul, pas de famille, pas d’amis, rien à part lui et la route piétonne remplie de sorciers qui ne se souciaient pas de lui, sauf quelques demoiselles auxquelles il répondait d’un sourire léger sans pour autant vouloir s’en rapprocher, cette journée il la vivrait seul, qu’importe la personne qui croiserait son chemin. Il croisa alors un de ses meilleurs amis, il le regarda d’un air embêté et avant qu’il ne put prononcer le moindre mot…

    ‹‹ Je… je peux pas parler aujourd’hui, je dois y aller désolé, tu m‘en veux pas ? On se voit la semaine prochaine… ››

Son camarade un peu surpris, pensant provoquer une bonne réaction de la part de son ami se contenta d’acquiescer d’un hochement de tête avant de rejoindre la boutique Fortarôme pour s’y goinfrer de glaces ce qu’aurait sûrement fait Wade si celui n’y était pas allé. Au final, il continua sa route pour au final s’asseoir à la terrasse d’un café déjà installée pour cette saison qui débutait tôt où il attendit qu’on vienne le servir…

Un serveur, enfin une serveuse, blonde plutôt sexy, à peu près 16 ans à vu d’expert, portant l’immonde tablier du restaurant par-dessus un très joli ensemble, il la toisa pendant un petit instant tout affichant son plus grand sourire qui fit presque rougir la demoiselle. Elle n’avait même pas oser demander ce qu’il souhaitait. Wade s’apprêtait justement à lui dire quand son regard s’arrêta sur quelqu’un qui passait sur le Chemin. C’était une jeune fille au cheveux noirs qu’il avait déjà croisé à plusieurs reprises dans le courant de l’année. Il se leva de sa chaise sans passer commande ce qui provoqua l’embarras le plus total pour la serveuse qui finit par repartir vers d’autres tables. Wade intrigué s’approcha et posa sa main sur l’épaule de la jeune fille en espérant provoquer le même sursaut qu’elle avait eu une autre fois. Il ne passerait peut-être pas sa journée seul finalement.

( J’espère que ça convient x‘( Si je dois changer quoique ce soit, n’hésite pas (: )


Dernière édition par Wade Jarvinen le Lun 24 Mai - 0:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Prendre furtivement sa main, Oublier un peu les copains...   Ven 21 Mai - 18:47

Une nouvelle année venait de s'écouler et au final, Billie en était bien contente. Cette année n'avait pas été la plus difficile qu'elle avait bien pu vivre et c'était tant mieux après tout parce qu'elle devait bien avouer que bah... Ce n'était pas toujours facile. Quoi que, le retour à la maison n'était pas forcément le mieux qui soit, lorsque l'on se souvenait de manière clairement attentive de ce qu'elle pouvait bien vivre lorsqu'elle se trouver chez elle, c'était encore plus difficile. Ses parents lui faisaient clairement comprendre qu'ils ne pouvaient pas la voir et au final, avec le temps, elle avait commencé à bien le leurs rendre. Mais est-ce que c'était véritablement facile ? Pas du tout, parce qu'ils étaient ses parents et alors que les coups durs semblaient s'enchaîner, elle aurait bien aimé avoir un peu de soutien quoi.

Mais au jour d'aujourd'hui, les choses avaient bien changé, elle en avait assez de devoir se battre, de devoir subir encore et encore et elle avait décidé de faire les choses plus facilement, de ne plus avoir à endurer. Oui voilà, le monde n'était pas forcément fait pour nous faciliter la vie mais allons bon, on n'était pas toujours obligé de faire comme si tout nous était si difficile, oui voilà, alors elle avait décidé d'arrêter. Arrêter de toujours prendre au premier degré, arrêter de subir sans réagir. Elle et sa franchise allaient se promener main dans la main. Et elle n'allait plus faire que ce qui lui plairait. C'était ainsi que son frère avait toujours vécu et au final, elle ne l'avait pas tant suivi que ça, même si elle aurait probablement dû. Mais maintenant, tout cela changé. Et puis bon, qu'on se le dise, elle avait bientôt la majorité en plus ! Et oui, c'était un petit détail qu'il ne fallait pas oublier. Et à ce moment là, qu'elle ait ou non fini son année scolaire, elle ne comptait pas rester dans cette maison non. Elle ferait ce que son frère n'avait pas pu faire à cause d'elle même. Elle partirait, le plus loin possible et afin qu'on ne la dérange pas, elle ne dirait même pas où. Du moins, à ses parents puisqu'ils n'étaient, de toute façon, probablement pas intéressé de toute façon. Et elle s'en moquait.

Sortant de son lit, où elle était restée le nez plongé dans ses pensées pendant une bonne heure, elle finit par néanmoins quitter ses draps pour se diriger vers sa penderie et en sortir des habits. Qu'elle enfila après une bonne douche. Une chemise, à carreaux rouge et noirs, avec un short noir, assez court ferait l'affaire. Des ballerines et c'était bon. Glissant une main dans ses cheveux, se maquillant par la suite, elle finit par sortir. Elle ne se souciait plus de rien, mis à part d'elle et des personnes suffisamment proches d'elle. Elle ne faisait que difficilement confiance et elle était bien décidé à s'amuser. Oui voilà, elle allait mordre dans la vie à pleine dent, tout faire pour qu'on ne lui marche plus sur les pieds, elle avait déjà bien assez subi, et c'était terminé.

Marchant doucement sur le chemin de traverse, elle ne savait même pas où est-ce qu'elle se rendait. C'était juste histoire de faire un tour, de voir si elle ne croisait pas des gens qu'elle conaissait histoire de passer un bon moment. Et pourquoi pas tomber sur Jasper ? Ne serait-ce pas une bonne idée que de le convaincre de la mordre. Un vampire, une personne éternelle. Billie se voyait déjà mordre les gens pour se nourrir. Mais non, de toute manière, il n'aurait jamais accepté une quelconque transformation, ce n'était pas son genre et puis, il y avait bien longtemps qu'il n'avait pas donné la moindre nouvelle alors ce n'était pas la jeune fille qui allait lui courir après quand même, c'était un peu n'importe quoi et puis, c'était loin d'être son genre, de toute façon.

Lorsqu'une main se posa sur son épaule, elle était tellement plongée dans ses pensées qu'en faite, elle ne s'en rendit pas compte tout de suite mais cela ne tarda pas et elle tourna un regard bien rond vers la personne. Tiens, Wade, il semblait toujours tout faire pour la surprendre. Un sourire en coin sur le visage, elle était assez contente de le voir, et pour tout dire, elle ne s'y était pas vraiment attendue.

•• Tiens, Wade, ça fait plaisir de te voir, comment te portes-tu ? Content d'être en vacances ? ••

Ce garçon avait du charme, c'était une chose à laquelle Billie n'avait jamais réellement fait attention mais maintenant qu'elle regardait la chose de manière plus attentive, ça la frappait. Enfin bon, voilà quoi, c'était de la pure attirance physique et elle ne voyait pas où se trouvait le problème de toute manière. On avait totalement le droit de trouver les gens beau, cela ne la condamnait à rien, c'était évident. Donc voilà !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Prendre furtivement sa main, Oublier un peu les copains...   Sam 22 Mai - 0:36

La réaction fut lente, voir même très lente, le temps entre le moment où Wade posa sa main sur son épaule et celui où elle se retourna sans même sursauter à la grande déception du jeune homme, passa en quelques secondes, visiblement, elle était pensive avant que Wade ne vint l’embêter. Wade la regarda d’un œil assez déplacé tout en restant discret, quand son regard croisa le sien, et surtout le reste de son cœur, il ressentit une attirance pour elle qu’il ne pouvait contrôler, non pas que cela ne lui arrive jamais mais le fait d’être si proche et d’un autre côté que ce soit Billie, une fille qu’il a vu grandir en même temps que lui… Ses cheveux longs venaient se poser sur ses épaules, ses yeux doux le regardait étrangement, ses lèvres pulpeuses étaient étirées en un sourire agréable. Le regard de Wade descendit du long de son corps, de sa chemise à ses ballerines, chemise légèrement ouverte par la chaleur ambiante et avec un motif que Wade appréciait, Short particulièrement court en comparaison du sien particulièrement long, en apothéose, ses petites ballerines venaient lover ses pieds. Wade afficha alors un sourire large tout en posant son regard dans ses yeux une fois l’analyse terminée. Wade était quelqu’un de très tactile, il profitait du fait que sa main soit restée sur son épaule pour ne plus la lâcher et faire glisser son pouce de manière circulaire sur son épaule. Ses jolies lèvres se mirent à se mouvoir pour prononcer des paroles simples d’une voix si … belle ?

    ‹‹ Moi aussi ça me fait plaisir de te voir… ça faisait un sacré baille en fin de compte ! J’ai eu une année assez difficile… Mais à part ça je me porte bien comme tu peux le voir, je pète la forme ! ››

Il prononça ces derniers mots sur un ton un peu humoristique, Wade n’était pas spécialement arrogant mais il aimait bien faire mine de l’être en se complimentant tout seul comme ça même s’il pensait rarement ce qu’il disait, dans ce cas là il le pensait, mais comme c’était le résultat de beaucoup d’efforts il se le permettait.

    ‹‹ Comment ne pas être heureux d’être en vacances ? La vie me sourit, je vais voir ma famille, revoir des amis, ne plus avoir à travailler, bientôt je profiterai des plaisirs de la majorité, j’ai le plaisir de rencontrer une charmante demoiselle par hasard, que demander de plus ? ››

Il continuait d’afficher son sourire convaincue tout en plongeant son regard vert émeraude dans le sien, il se sentait visiblement bien en sa compagnie et il est vrai que Wade avait en général du mal à se sentir bien avec d’autres gens outre sa famille, même certains de ses amis… il ne les blairait pas, y a pourtant eu Chelsea à un moment avec qui il eut une relation de plusieurs mois, chose très rare, mais ça avait fini par se détériorer alors… Espérons que cela ne se détériore pas avec Billie, peut-être que c’était du au fait qu’il ne la voyait pas souvent, ne la connaissait pas vraiment sauf physiquement mais à ses yeux, elle gagnait en ce domaine un très bon point…

( C’est assez petit mais je me remets petit à petit au RP x’) *se cherche des excuses ^.^* )


Dernière édition par Wade Jarvinen le Lun 24 Mai - 0:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Prendre furtivement sa main, Oublier un peu les copains...   Sam 22 Mai - 11:23

A l'entendre qui lui disait qu'il pétait la forme, la jeune fille ne put empêcher un léger sourire de se faufiler sur ses lèvres, glissant une de ses mèches rebelles derrière son oreille. Sa main toujours sur son épaule ne la dérangeait absolument pas et les petits mouvements qu'il faisait avec son pouce non plus, ça la calmait, la détendait alors elle ne l'invita pas un seul instant à retirer sa main, se rapprochant un peu plus d'ailleurs pour en ressentir le doux contact. C'était assez drôle de se voir là, après tout, les deux jeunes s'étaient vus grandir et aujourd'hui et bien, ils avaient vraiment grandi. Et il y avait cette pointe d'attirance qui s'installait doucement entre eux maintenant, une preuve, à nouveau, qu'ils avaient grandi. Après tout, lorsque l'on est jeune tout cela, ça n'existe pas et maintenant, et bien c'était le cas, tout avait changé et aujourd'hui, tout allait probablement bien mieux. Pour l'un comme pour l'autre, l'avenir s'annonçait plus simple. L'heure était venue d'agir comme on le désirait, de ne plus passer son temps à réfléchir mais bel et bien d'agir. Fini les reflexion, en avant les actions.

•• Et bien je suis bien contente que tu pètes la forme, moi aussi ça va, je m'en sors plutôt pas mal c'est bien non ? ••

Il était clair qu'en général, on passait plus de temps à être heureux d'être en vacances qu'autre chose. Non mais c'était vrai quoi, à bien y réfléchir, il ne fallait pas non plus s'imaginer que l'on n'aimait pas les vacances, que l'on aimait passer tout son temps à l'école. Loin de là d'ailleurs, mais le soucis, pour Billie, ce n'était pas le fait d'être en vacances, ça, c'était un point qui lui plaisait vraiment beaucoup. Non le principal problème, en faite, c'était qu'elle était obligée de rentrer chez elle, et là, tout de suite, ça lui plaisait quand même carrément moins mais elle s'en moquait au final, elle s'en moquait totalement, cela ne la dérangeait plus, et l'oublie de ce genre de chose n'était pas bien difficile. De toute manière, elle n'allait plus rester bien longtemps, c'étaient les dernières vacances qu'elle passait ici, elle se l'était promis et elle ne reviendrait certainement pas là dessus, c'était une évidence. Enfin bon, il ne fallait pas non plus se poser trop de question, c'était un grand pas qu'elle se décidait à franchir là, un très grand pas, quitter le cocon familial. Quoique de toute façon, elle pourrait bien dire ce qu'elle voulait, ses parents l'aideraient à partir. Non pas parce qu'elle est leur fille, mais uniquement pour la voir partir. C'était bizarre de penser ainsi oui, mais à force elle avait l'habitude. Et puis ça serait bien mieux comme ça.

•• Han ouais, les joies de la majorité, de la liberté et de l'indépendance, j'ai tellement hâte et en plus, c'est tout près là, ça devient bon. Et puis après la belle vie d'adulte quoi ! Charmante demoiselle ? Ah elle est où ? ••

Un nouveau sourire sur les lèvres pour lui faire comprendre qu'il savait de quoi il pouvait bien lui parler, et un regard insistant pour lui faire également comprendre que c'était quelque chose de réciproque. Elle aussi elle le trouvait, très charmant.

[ Parce que tu trouves que c'est mieux mon post ? XD ]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Prendre furtivement sa main, Oublier un peu les copains...   Sam 22 Mai - 23:22

Le soleil grimpait de plus haut en plus haut dans le ciel, étapes par étapes, de plus en plus proche de son ultime pic. Wade n'aurait su définir si la chaleur abusive qu'il ressentait dans son état actuel était du à cette journée particulièrement ensoleillée ou bien au fait qu'il se trouvait accompagné de Billie. Finalement elle n'avait pas beaucoup changé depuis toutes ces années, toujours ce même désir de liberté, ses cheveux si obscurs, son visage raffiné, le fait est que comme toute les femmes elle avait gagné... en « attributs »... Elle n'en était que plus belle ! Lorsqu'elle lui demanda de manière habile si elle aussi elle pétait la forme, toujours muni de son large sourire, Wade hocha la tête vers le bas pour acquiescer. Elle pétait carrément la forme ! Même mieux que Wade, d'ailleurs il regrettait le fait qu'elle ne joue pas au Quidditch, sport qu'il pratiquait, ça leur aurait offert un point en commun et ils auraient sûrement eu l'occasion de se voir plus souvent, même s'ils ne serait jamais dans la même équipe. Elle avait beaucoup de connaissances à Serdaigle, beaucoup qu'il connaissait ou non d'ailleurs.

Cela n'avait pas l'air de la gêner le fait que Wade laisse glisser son pouce sur son épaule, tant mieux pour lui, ça lui faisait du bien. C'était inconsciemment que les deux jeunes se rapprochaient même si au finale, Wade s'en rendait bien compte, il appréciait beaucoup le fait que Billie n'éprouve pas de réticences même s'il avait rarement l'habitude que cela se produise, de plus en plus lui venait l'envie d'être encore plus proche voir de la serrer contre lui. Billie avait vraiment l'air impatiente de la majorité, de sa vie d'adulte comme elle disait, peut-être sa vie actuelle ne lui plaisait pas, en tout cas ce n'est pas l'impression qu'elle donnait, mais par expérience Wade savait que les gens pouvaient totalement cacher leurs émotions, il espérait vraiment que cela ne soit pas le cas pour Billie... Si elle était malheureuse il aurait pu la consoler... Enfin, peut-être avait-elle simplement un projet d'avenir spécifique qu'il lui tardait d'accomplir... Il ne connaissait pas assez la lionne pour savoir quel métier elle souhaiterait accomplir... Il y en a un grand nombre, déjà dans le monder sorcier sans ajouter ceux des moldus, peut-être voulait elle vivre auprès des moldus et la vie avec les sorciers la saoulait... Wade lui aimait trop la magie pour s'en séparer un jour, les duels, le Quidditch et tout un tas de truc lui manquerait trop ! Il ne pouvait pas imaginer sa vie sans chercher le vif d'or, voir ses vêtements se coudre seuls, avoir une maison remplie de magie et agir seule.... Ayant de la famille moldus, il mesurait vraiment sa chance de vivre dans ce milieu et voyait en ça un vrai cadeau, déjà que la vie en est un, la vie magique c'est le must ! Une chose auquel il n'avait pas pensé premièrement est le fait d'avoir une famille oppressante, pour expliquer son désir de majorité pressant, Wade lui avait toujours partagé de si bons moments avec sa famille qu'il ne pouvait imaginer que cela puisse mal se passer, c'est Ann qui le lui avait fait comprendre lors des départs à Noël, cette conversation avait réellement affecté le jeune homme et il en voudrait réellement aux parents de Billie s'ils ne mesuraient pas la chance incroyable qu'ils ont d'avoir une fille comme elle. C'est vrai Billie était une fille exceptionnelle, elle dégageait quelque chose de réconfortant et en l'occurrence pour Wade, quelque chose d'affolement attirant. Peut-être cela provenait de ses yeux bleus gris dont Wade n'arrivait pas à détacher le regard... De manière très délicate, il fit glisser sa main auparavant posée sur son épaule, tout le long de son bras jusqu'à ses doigts pour enfin lui prendre la main.

    ‹‹ Ça te dirait qu'on aille prendre un verre ? Y a déjà toute les terrasses de sortie ça peut être pas mal ? ››

Il tourna le visage vers la terrasse où il s'était installé tout à l'heure pour preuve. Il espérait qu'elle acquiescerait, Wade aurait bien voulu passer un bon moment avec Billie le temps de cette après-midi qu'il avait prévu de passer seul, il y a tant de chose à faire sur ce chemin, aussi intime soit elle après tout, Wade en ressentait d'ailleurs une grande envie mais ça le gênait vis à vis de sa camarade, ses joues rougirent légèrement, c'était à peine visible, il avait senti que la belle demoiselle comme il l'avait appelé il y a quelques secondes n'en pensait pas moins que lui mais peut-être pas à ce point... c'était un peu rapide il faut dire mais Wade se laissait souvent guider par ses pensées sans vraiment réfléchir, il agissait sous les impulsions et ça lui réussissait de temps en temps, d'ailleurs en vue de conduire la jeune fille à une table, il passa son bras autour de ses hanches fines histoire d'être un peu plus proche d'elle. Il avait définitivement résolu l'énigme de la chaleur et ça l'arrangeait plus qu'autre chose...

( Ah bah oui carrément ^.^ Je suis allé voir ta fiche pour la couleur des yeux de Billie x') )
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Prendre furtivement sa main, Oublier un peu les copains...   Mer 26 Mai - 22:52

Il faisait chaud, ça, Billie l'avait tout de suite compris mais au final, le plus bizarre était de ce dire que cette chaleur venait d'aller savoir où en faite. Et c'était là que ça coinçait. Il y avait deux solutions, donc soit, la chaleur venait du soleil, ce qui était logique étant donné qu'il se montrait bien haut, soit la chaleur venait d'elle même mais là, la situation aurait vraiment été bizarre quoi ! Il n'empêchait que vraiment, là, tout paraissait bizarre, comme s'ils n'étaient plus au milieu de la foule en faite. C'était comme s'ils se voyaient pour la première fois. Ils s'étaient connus enfants, tout petits en première année, et ils avaient grandi. Au final, ils ne s'étaient pas vraiment vu grandir, à force de se fréquenter, tout c'était fait de soi même et tout ça. Enfin bref, tout ça pour dire qu'aujourd'hui, ils se voyaient d'un tout autre oeil et ce, même s'ils ne savaient pas vraiment pourquoi.

Cet inconscient qui les rapprochait, c'était assez bizarre mais pour autant, aucun d'eux ne parvenaient à comprendre ce qu'il était en train de se passer. Non mais c'était vrai quoi, lorsque l'on regardait tout ça de manière attentives, ils étaient en pleine rue principale du Chemin de Traverse, ils n'étaient pas seuls et pourtant, on ne pouvait pas vraiment savoir s'ils s'en rendaient vraiment compte de ce petit détail. Peut être que pour eux, ils étaient seuls mais pour ce qui concernait le reste, aucune idée.

Billie ne put s'empêcher de sourire en sentant la main de Wade glisser le long de son bras pour finir par s'arrêter à sa main. Un sourire sur les lèvres, elle serra donc sa main dans la sienne, pour lui montrer que ce contact ne la dérangeait absolument pas, vraiment pas d'ailleurs. Elle était attirée, totalement d'ailleurs par ce garçon. Il n'y avait rien de plus d'ailleurs, juste ce désir brûlant qui s'emparait doucement de son corps. C'était la toute première fois qu'elle ressentait ça d'ailleurs. Enfin non mais disons que c'était la première fois qu'elle ne ressentait QUE ça, à l'égard de quelqu'un ! Oui voilà, c'était là que les choses en devenaient assez particulières mais ça lui plaisait comme ça en réalité, oui voilà.

En tout cas, l'idée de prendre un verre avec lui, c'était une idée qui lui plaisait plutôt pas mal en réalité. Mais ça, il ne le savait pas forcément alors bien sûr, il demandait, ce qui, mine de rien, était quand même la moindre des choses bien sûr, c'était évident. Et puis comme il faisait plutôt bon, la terrasse s'imposait de toute manière. Donc ils n'allaient pas aller jusqu'à s'installer à l'intérieur, pour mourir de chaud et tout ça bien sûr. Ce n'était pas vraiment le moment.

•• Bien sûr que cela me dirait, allons y donc ! ••

Sentant le bras du garçon se glisser autour de ses hanches, Billie ne put s'empêcher de se serrer un peu plus contre lui, histoire qu'il ne retire pas sa main bien sûr. Au final, elle se sentait vraiment bien là, et elle n'avait pas la moindre envie de bouger. Il n'y avait pas de sentiments ou du moins, pas vraiment, c'était autre chose oui, carrément autre chose et en faite, c'était quelque chose de beaucoup plus fort donc voilà.

Oh bien sûr, si son frère la voyait aujourd'hui, il ne la reconnaîtrait pas, s'il la croisait, il lui dirait de vite rentré, de ne pas s'amuser comme ça et tout ça. Mais elle prenait doucement conscience du fait qu'il n'était plus là et elle ne voulait plus se bloquer. Bien sûr qu'elle pensait encore à lui et de toute manière, elle n'avait pas de raison de ne pas le faire. Il était toujours aussi présent dans ses pensées mais pour autant, il ne fallait plus qu'elle agisse uniquement par rapport à ce qu'il aurait pensé. Elle voulait tout simplement et bien... Agir comme elle le voulait. Et là, aujourd'hui, elle avait décidé de ne plus se soucier de rien. Et.. Elle désirait Wade, c'était aussi simple que ça.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Prendre furtivement sa main, Oublier un peu les copains...   Mer 26 Mai - 23:36


Elle acquiesça rapidement à son invitation, elle paraissait très enjouée à la tournure que cette rencontre prenait, elle serra sa main alors que la sienne était éprise de la sienne, lorsqu'il passa son bras autour d'elle elle se rapprocha de lui d'autant plus, ils étaient collés ainsi, au milieu du foule énorme qu'ils ne paraissaient pas voir, au milieu de tout ces regards parfois tournés vers eux qu'ils ignoraient, Wade se contenta alors de marcher jusqu'à la terrasse où il avait prédit de s'installer. Il était encore crispé sans pour autant comprendre pourquoi, la réciprocité de ce qu'il ressentait était plus qu'évidente, elle le serrait au moins aussi fort que lui la serrait et ne paraissait plus vouloir s'en détacher... Alors pourquoi cette hésitation, pourquoi n'arrivait-il pas tout simplement à lui parler comme il parlerait à une fille qu'il apprécie. Peut-être était-ce l'assurance de Billie qui le bloquait...? Certainement pas il avait vécu bien pire... En réalité il était tout simplement déranger par une telle attirance si brutale, si directe, tellement partagée, à laquelle aucun obstacle ne paraissait vouloir détruire. C'était si intense et à la fois troublant pour Wade qui n'était pas bien sur de lui ce qui n'était pas dans ses habitudes... Il comprit finalement que ce qui le dérangeait c'est le fait que cette attirance soit juste physique, il la voulait elle, son corps, le verre n'était qu'un prétexte pour se rapprocher de son but et le pire c'est que Billie en avait conscience mais que il était bloqué. Il analysa alors la situation et après mûre réflexion il se décontracta alors d'un coup, peu avant le moment de s'asseoir à la table à laquelle ils se seraient éventuellement assis. Il comprit que ces détours seraient inutiles dans ce cas, que de toute manière, cela se terminerait d'une seule façon. Il resserra son étreinte autour de sa taille tout en la caressant légèrement du hait jusqu'au bas des hanches, il détacha sa main de celle de Billie avant de la passer sous son T-Shirt de manière délicate, l'arrête au milieu de son dos, il se pencha en suite légèrement pour lui susurrer à l'oreille.

    ‹‹ Ca te dirait si on allait plutôt se poser dans un endroit plus... discret ? ››

Il continuait de faire glisser sa main le long de ses hanches, son visage était si près de son coup qu'il aurait voulu y poser les lèvres, la tentation était forte mais il renfrogna ses ardeurs, la brunette n'avait pas encore dit oui, après il s'agissait peut-être d'un mal-entendu énorme... Il n'avait jamais été si proche d'elle, il en était si près que chacune de ses respirations envoyaient un souffle d'air frais dans son cou. Il n'avait maintenant plus qu'à attendre, il ressentait ce désir et s'était convaincu que s'il était si fort c'est parce qu'il était partagé.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Prendre furtivement sa main, Oublier un peu les copains...   Mer 9 Juin - 22:59

Lorsqu'il se pencha doucement vers elle, Billie stoppa sa respiration. Même si elle ne savait pas trop pourquoi elle venait de faire ça, elle n'y porta pas tant d'importance que ça, préférant se concentrer sur ce qu'il pouvait bien lui dire. C'était déjà bien plus intéressant et puis disons que les mots qu'il se mit à lui sortir, c'était un peu ce qu'elle avait attendu. C'était bizarre de se dire que l'on n'attend qu'une seule chose et que c'est que l'autre vous propose d'aller dans un endroit plus discret. Mais bon, on ne peut pas toujours se contrôler et elle avait doucement pris part à ça. Enfin bon, ce n'était pas non plus comme s'il y avait mort d'homme et il n'y avait rien de si extraordinaire dans tout ça non. De toute façon, Billie Ziegler avait fini, avec le temps, par ne plus se soucier de ce que les gens pouvaient bien penser d'elle. C'était fini le temps là. Même s'il n'avait pas durer bien longtemps. Oh oui, la petite Billie n'était pas bien épaisse, oh oui, elle ne souriait pas si souvent que ça. Mais elle s'en moquait, et au final, elle était très bien comme ça, alors il n'y avait absolument aucune raison pour qu'on se mette à la juger. Oui, c'était fini le temps où elle faisait trop attention à elle et tout ça. Elle allait s'amuser, et c'était la seule chose qui comptait pour elle maintenant. Fini les ennuies, place aux éclats de rire, à la fête et tout ça. Elle se moquait bien de savoir si cela allait plaire aux autres. Tout ce qui comptait pour elle, c'était de s'amuser, justement.

Elle posa doucement une main sur la joue de Wade, glissant son regard dans le sien et remarquant alors qu'ils étaient vraiment plus proche qu'elle n'aurait pu le penser. Serrée contre lui, elle posa son autre main dans son dos oui, sous son Tshirt elle aussi, au creux des reins, et doucement, elle se mit à poser ses lèvres sur les siennes, pour lui montrer que oui, c'était justement ce qu'elle voulait, elle voulait qu'ils aillent quelque part, tous les deux, oui, rien que tous les deux.

•• Oui cela me dirait... Ca me dirait beaucoup même... ••

Posant à nouveau ses lèvres sur les siennes, elle enflamma un peu plus le baiser et ne se sépara que lorsqu'elle commença à manquer d'air. Glissant sa main dans la sienne, elle le tira dans un coin où il y avait bien moins de monde. Oui, bien sûr qu'il fallait qu'il trouve un endroit pour être seul. Mais encore fallait-il qu'ils se concertent. Et en faite, rien ne laissait paraître qu'ils étaient vraiment en phase de réfléchir. Elle posa alors à nouveau ses lèvres sur les siennes, le tirant vers elle, elle se plaquant contre le mur. C'était brûlant, elle n'avait probablement jamais ressenti tout ça non. C'était physique oui, uniquement physique, et c'était pour ça que tout était si bizarre en faite. Mais elle aimait ça oui. Elle aimait ça.

•• Une idée de lieu... ? ••
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Prendre furtivement sa main, Oublier un peu les copains...   Lun 14 Juin - 19:20

L'espace d'un instant, la jeune femme qu'il tenait dans ses bras coupa sa respiration, Wade restait penché sur elle tandis qu'elle paraissait à la fois soucieuse et déterminée, comme si elle était en pleine discussion en elle même et que ça n'avait aucun lien avec Wade mais juste avec la décision qu'elle allait prendre même si cette décision le concernait, Wade commençait à penser qu'il y aurait pu avoir n'importe quel type à sa place... Qu'importe, il était trop bien à user de ses charmes dans de tels moments et à lui faire tourner la tête, et la sienne aussi. On aurait pu considérer ça comme un passe-temps pour Wade même s'il n'aimait pas que les autres le voit comme ça, il préférait faire croire que pour lui, charmer les filles jusqu'au moment où elles en coupent leur respiration était une marque de respect pour la femme, même si pour Billie ça lui paraissait un peu au dessus de ce qu'il avait fait auparavant, c'était en général surtout histoire de le faire rire d'en venir là. D'un certains côté, tout ses amis connaissaient son manège, dans sa petite bande il n'était pas vraiment le seul à pratiquer ce genre de récréation, ça en devenait carrément dégradant pour les filles en question, ils en parlaient toujours, ils se donnaient même parfois des objectifs ciblés, les pauvres filles soumises à ces pratiques ne s'en rendaient pas vraiment compte, elles oubliaient parfois le lendemain même, d'autres prenaient carrément ça pour des avances et cela flattait leur ego déjà démesuré, les plus intelligentes comprenaient au bout de quelques jours, souvent après s'être faite avoir par plusieurs garçons, il arrivait parfois que des tournées de claques se produisent dans les couloirs, heureux les absents à cet instant, certains du groupes étaient carrément exciter par la baffe et en venaient à harceler la demoiselle jusqu'à en avoir pris tellement qu'il devait se rendre à l'infirmerie, ce n'était pas vraiment le cas de Wade. Pour Billie, il ferait une exception et éviterait de l'ébruiter, surtout après avoir croisé un de ses camarades et de l'avoir jeté juste avant.

Elle sortit de ses réflexions et posa sa main sur la joue échauffée de Wade avec ses mains si délicates de femme, aussi tôt, les deux jeunes tournèrent leur regard l'un vers l'autre, Wade s'était plongé dans ses yeux si beau pour lui. Il aurait voulu ne plus fermer les yeux mais c'est un peu contre son gré qu'il finit par le faire, Billie faisait glisser sa main dans son dos, au creux de ses reins ce qui provoqua en lui un frissonnement de plaisir et lui fit fermer ses yeux, lorsqu'il les rouvrit, les lèvres de Billie n'étaient qu'à quelques millimètres des siennes, elles finirent par se toucher et malgré la rapidité du baiser, Wade en soutira beaucoup de plaisir. Il fut un peu surpris par cette manoeuvre, il s'attendait à être le premier à plonger sur sur sa camarade pour l'embrasser même si plonger n'était pas l'expression la mieux choisie pour Billie qui s'était sûrement mise sur la pointe des pieds pour le surprendre. Finalement elle confirma ce qu'elle venait d'exprimer par ses gestes à l'oral. Wade quant à lui se contenta de sourire bêtement, son sourire s'élargit lorsqu'il vit les lèvres de Billie se rapprocher de nouveau des siennes. Cette fois-ci ce fut bien plus intense, Wade serrait si fort Billie contre lui qu'à la fin du baiser il craignait de lui avoir fait mal. Il reprit son souffle à la fin et se fit prendre la main puis poussé dans un coin tranquille par la jeune fille. Il s'attendait à ce qu'elle lui parle, elle aussi apparemment mais elle finit par renoncer à toutes réflexion au plus grand plaisir de Wade pour l'embrasser de nouveau. Elle le tira vers lui de manière passionnée et ainsi il la bloquait contre un mur, lui l'embrassait si fort que le mur aurait pu s'écrouler derrière s'il avait continué plus longtemps. Encore une fois il avait peur de l'avoir blessé, dans le feu de l'action Wade ne faisait pas bien attention à ses poussées d'adrénaline. Elle lui demanda quel lieu mais lui ne voulait pas y penser il était juste bien, c'était si physique et brûlant... Il ne voulait pas interrompre ça, ce serait un crime. Il souleva ses jambes pour ainsi la porter face à lui, il les éloigna encore un peu là où seuls les rats passaient, il sortit sa baguette, il ne réfléchit pas vraiment aux conséquences, malgré qu'ils soient dans une zone magique ils étaient à Londres et utiliser la magie en tant que mineur était fortement réprimandé, mais il n'y pensait pas, il fit apparaître un mur de briques sales qui venait se fondre dans le décor, ils étaient ainsi bloqués entre deux murs sans issues, il rendit en suite le mur insonorisé, qui sait, autant prendre toutes les précautions. Il rangea sa baguette et la plaqua contre le mur pour l'embrasser avec puissance tout en retirant sa chemise.

Il en était rendu à l'état d'homme préhistorique, comme s'il avait perdu le sens de la parole et toutes réflexions, il ne pensait qu'à elle, ça en devenait bestiale en plus de la chaleur pesante entre les murs.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Prendre furtivement sa main, Oublier un peu les copains...   Mar 15 Juin - 0:29

Ce désir était si ardent qu'il en était incontrôlable, il semblait guider leurs pas à tous les deux sans qu'ils ne puissent comprendre vraiment pourquoi, c'était plutôt bizarre quoi. Mais bon, c'était ainsi et ce n'était certainement pas elle qui allait s'en plaindre bien sûr. Elle connaissait Wade depuis le tout début de l'aventure Poudlard, mais pour autant, elle devait bien dire que maintenant, les choses étaient quelques peu différentes. L'attirance physique qui était doucement née entre eux, elle n'existait pas avant, elle était apparue d'un seul coup, alors que leurs deux corps grandissait, alors qu'ils prenaient tous les deux de l'âge. Et aujourd'hui et bien oui, ils avaient vieilli, ils étaient plus vieux et il y avait ce désir, qu'ils avaient besoin de combler. Aucune envie de se compliquer les choses, pas d'envie de se mettre en couple puisque de toute manière, il ne semblait pas y avoir le moindre sentiment entre eux, c'était assez flagrant quoi. Mais bon, il ne fallait pas non plus qu'ils se mettent à se faire des films, c'était également une bien belle évidence. Oui voilà.

Enfin bon, cette envie les empêchait de penser aussi, ils étaient dans le feu de l'action, ils en avaient oublié les conséquences, et tout ça. Le lieux dans lequel ils se trouvait n'avait plus le moindre intérêt non plus. Ils étaient bien, et là, ils étaient pris dans la folie de la chair, rien ne pourrait, semblait-il, les séparer. Même pas l'idée de se faire surprendre puisqu'alors que leurs deux corps étaient l'un contre l'autre, aucun d'eux ne semblait vouloir se séparer. Il était trop tard pour penser un seul instant à se calmer, pour s'imaginer être capable de s'arrêter. C'était impossible. Lorsqu'il se mit à la soulever pour la serrer un peu plus contre lui, elle enroula doucement ses jambes autour de sa taille histoire de ne pas glisser, ses bras autour de son cou, et ses lèvres accrochées au siennes. Il la porta alors, histoire de s'isoler un peu plus et lorsqu'il sortit sa baguette, il lui fallut un bon moment pour tenter de comprendre où est-ce qu'il voulait en venir en se comportant de la sorte, mais elle finit par le comprendre lorsqu'il fit doucement apparaître un mur et qu'il insonorisa l'endroit. En réalité, elle n'aurait jamais vraiment cru que c'était possible de faire ça ! Et puis bon elle ne voulait pas non plus qu'il ait trop de problème, étant donné qu'il était... Et bien mineur quoi ! Il rangea sa baguette et la plaqua contre le mur. Bien sûr qu'il n'était pas la personne la plus délicate au monde, et il lui faisait un peu mal, par moment. Mais ça ne la dérangeait pas et dans le feu de l'action, la douleur rajoutait un petit quelque chose... D'assez plaisant, mine de rien.

Elle l'aida, pour qu'il puisse retirer son T-shirt, s'occupant du sien, tout en l'embrassant à en perdre haleine, d'ailleurs, dans la fougue du geste, elle ne put vraiment ressentir la douleur au final. Non la seule chose qu'elle ressentait, c'était ce désir qui enflait de plus en plus en elle. Elle jeta le T-shirt déchiré, un peu plus loin, de toute façon, ce n'était pas comme si allait s'en soucier. Et ses lèvres capturèrent une nouvelles fois les siennes avec une folie fiévreuse. Elle s'attaque ensuite à son pantalon, devenu un vêtement de trop et se mit à le déboutonner, bien que cela n'était pas bien facile tout en étant en appui dans ses bras, et contre le mur.

•• Et bien... J'ai très envie de toi... Je suppose que tu es pareil que moi hein ? Enfin... Les paroles sont de trop je crois. ••

Il aurait fallu un lit, histoire de pouvoir s'allonger probablement mais leur bestialités les en empêchaient totalement. Il n'y avait aucune volonté de se coucher, ils n'en seraient peut être même absolument pas capable à moins de tomber dessus alors. Mais non, leur envie ne pouvait que se faire violente, presque douloureuse. C'était comme plus fort qu'eux, oui voilà.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prendre furtivement sa main, Oublier un peu les copains...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Prendre furtivement sa main, Oublier un peu les copains...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Prendre furtivement sa main, Oublier un peu les copains...
» Viens prendre ta claque !!!
» Haiti : Se défouler pour oublier la misère...noire
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» La main invisible

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujet Clos année 10-
Sauter vers: