AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 A la pêche aux écrevisses , -visses, -visses [PV Damon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité
Anonymous




A  la pêche aux écrevisses , -visses, -visses [PV Damon] Empty
MessageSujet: A la pêche aux écrevisses , -visses, -visses [PV Damon]   A  la pêche aux écrevisses , -visses, -visses [PV Damon] EmptyLun 5 Juil - 0:07


“ A la pêche aux écrevisses , -visses, -visses „
Hainie & Damon ( émissaire n°7 )

A  la pêche aux écrevisses , -visses, -visses [PV Damon] Etdw9k A  la pêche aux écrevisses , -visses, -visses [PV Damon] 2r3gzuq
« Quel… quel livre FANTASTIQUE ! » s’exclama la jeune Hainoa tellement fort que plusieurs personnes sursautèrent, en la fixant, perplexes.

Elle leur jeta un coup d’œil circulaire et hautain, genre « vous me voulez quoi, bas gens du peuple, incultes », puis retourna à sa lecture. Celui-ci s’intitulait cette fois ci : « Le fabuleux destin de l’écrevisse de Louisiane –Procambarus Clarkii- » (comment ça, le stage me monte à la tête ?), et traitait donc de ces fameux crustacés rougeâtres. Ce livre était particulièrement amusant parce que ces petites écrevisses ressemblaient vachement à des Pokemons (un dessin animé que Hainoa regardait sur sa télévision moldue), avec des noms d’attaques et tout ! Si, si, je vous jure ! Bref.
La demoiselle posa un instant sa nouvelle bible, puis regarda rapidement les aliments qui se trouvaient sur la table. Autour d’elle, tous les élèves étaient en train de déjeuner dans un brouhaha qui titillait ses délicates oreilles de future souveraine, maintenant qu’elle était sortie de sa bulle (Parce que oui, plus tard, Hainoa était persuadée qu’elle réussirait à devenir la future reine d’Angleterre –rien que ça-). Elle réfléchit un instant, puis se servit des œufs brouillés avec du bacon, le tout en équilibre précaire sur un toast grillé, et commença à le grignoter, lorsque quelque chose attira son attention.

« Oh ! » fit-elle en tapant sur la table, comme si elle venait d’avoir une idée géniale (« EUREKA ! »)

Car là, sous son nez, se trouvait une magnifique langouste, tellement grosse qu’on aurait pu presque se demander comment elle avait fait pour ne pas la voir avant. (faut pas chercher, des fois)
La petite blonde fixa donc un 2 ème année, assis en face d’elle, et le soumis (certainement contre son gré) à un quizz-de-la-mort-qui-tue.

« Toi là. » dit-elle dans une imitation parfaite du professeur Trelawney.

Le pauvre type qui ne comprenait pas trop ce qu’elle lui voulait moi ? pourquoi moi ? j’ai rien fait, naaaaaan, me tapez paaaas !, ne trouva rien d’autre à répondre que :

« Heu… oui ? »

« Dis-moi si j’dois partir ou pas, à ton avis, qu’est-ce ? » demanda-t-elle en désignant d’un coup de fourchette la fameuse langouste.

« Ben d’la bouffe. Heu… » hésita le jeune homme, parce qu’il ne savait pas exactement s’il s’agissait d’un homard, d’une langoustine (ou autres trucs avec de grosses pinces) et qu’il avait peur de dire une bêtise. Il chercha donc un peu de soutien en jetant des coups d’œil affolés à ses camarades, qui, habitués aux excentricités d’Hainoa, trouvèrent soudainement leurs petits pois très intéressants ( « pitiééé, Stewart, nous fait pas chieeer »). Bande de lâcheurs #SBAF#.

Soudainement, son regard tomba sur le livre qu’était en train de lire la petite Gryffondor. Alors, il trouva bon de répondre, même s’il n’en avait jamais vu en vrai (après tout, il en avait rien à faire) : « Une écrevisse ? »

La 6 ème année ferma les yeux et secoua la tête de haut en bas en murmurant : « une écrevisse, hum, hum… » puis explosa : « QUOI ?! Tu OSES confondre une écrevisse avec une langouste ?! ».

« Oui, j’ose ». Le 2 ème année la regarda d’un air terrifié et secoua vigoureusement la tête de gauche à droite en scandant : « Non, non ! Je me suis trompé ! Langouste, je voulais dire langouste par pitié, me bouffe pas ! ».

Elle acquiesça, et se remit à fermer les yeux, satisfaite, comme si elle avait enfin réussi à faire apprendre sa leçon à un élève particulièrement débile.

« Et toi Stewart, tu sais au moins à quoi ça ressemble une écrevisse ? Ca c’trouve, ce truc en est une, qu’est-ce que t’en sais ? » demanda un 6 ème année qui venait à la rescousse de son cadet. « et arrête de martyriser les petits, veux-tu ? »

« Bien sûr que oui ! C’est tout petit comme ça » répondit-elle en alliant le geste à la parole, et en écartant son pouce et son index d’environ une quinzaine de centimètres.

« AHAHAHA ! Bien sûr que non, c’est hyper gros une écrevisse ! »

« ?! » QUOI ? O__O La blondinette n’en croyait pas ses oreilles. Une écrevisse ? GROS ? Ma foi !

« Ah ouais ? Ben je vais aller t’en chercher de ce pas, et tu verras qui de nous deux a raison ! »

Ce qui était particulièrement stupide, parce que même si elle attrapait la bêbête, comment pourrait-elle lui prouver que c’était bel et bien une écrevisse ? Et en plus, il aurait été plus simple de lui montrer son livre sur les écrevisses, où toutes leurs données y étaient recensées. M’enfin quand Hainoa était lancée, on ne l’arrêtait pas et en plus ça lui donnait une raison d’aller à la pêche à l’écrevisse.

« Va donc Stewart, va donc ! » ricana son camarade.

Et la Gryffondor se leva avec fierté, regarda le type comme s’il n’était qu’un vulgaire ver de pot, puis sortit magistralement de la Grande Salle. Ce défi, elle allait le relever et le réussir haut la main ! C’était Hainoa Stewart, tout de même ! Peuh !

Une écrevisse ? Elle allait lui montrer ce que c’était…

Elle sortit donc du château, et se dirigea, confiante, vers le lac, où elle était sûre que des centaines d’écrevisses de Louisiane avaient élu domicile. Le lac était calme, boueux, moche, sale, et puant. Tout ce qu’il fallait pour le développement en masse de ces beaux crustacés (Procambarus Clarkii, pour les intimes) !
Elle attrapa une branche morte qui traînait par là, puis commença la rude tâche d’y fixer un long bout de fil qu’elle avait toujours sur elle (ouais, le fil dentaire, c’était utile en toutes circonstances !).
Cependant, le fil était très fin, et donc cassant. Mais elle était persuadée que si elle utilisait un fil qui sentait bon la menthe fraîche, les écrevisses mordraient plus vite à l’appât. L’appât ? Mais quel appât d’ailleurs ?

Glups. Elle avait fait une erreur capitale : elle avait oublié l’appât.

[ 1043 mots ]

[ 1026 mots ]
CHOIXPEAU


Dernière édition par Hainoa Stewart le Lun 5 Juil - 22:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




A  la pêche aux écrevisses , -visses, -visses [PV Damon] Empty
MessageSujet: Re: A la pêche aux écrevisses , -visses, -visses [PV Damon]   A  la pêche aux écrevisses , -visses, -visses [PV Damon] EmptyLun 5 Juil - 20:31

La rentrée passée (et tous les évènements si joyeux *ou pas* l’accompagnant achevé, Damon pouvait (enfin, victoooire !!!) se retrouver seul (à quelques araignées près) et donc tranquille (ou en tout cas à l’abri). Souhaitant profiter de son temps libre, il avait rapidement mangé dans la Grande Salle avant de la quitter en silence (il était très doué pour faire l’ombre quand il ne se prenait pas les pieds dans ses lassés et ne frappait personne à grands coups de portes… mais ceci est une toute autre histoire *paf*. Quittant donc la Grande salle sans tuer personne (on fait une croix sur le calendrier et ce jour sera, désormais férié…) il se dirigea discrètement vers le parc et ne se mit à respirer [streike]oui, oui, sinon il faisait de l’apnée…[/strike]qu’une fois bien éloigné de toute foule susceptible de l’assassiner à coup de plumes (et je vous remercie de ne surtout pas rabaisser les plumes, ça peut faire très mal !!!! *ben ouai, la pointe dans l’œil… *testé et approuvé T_T* et ce ,n’est pas pour rien que c’était utilisé comme moyen de torture il n’y a pas si longtemps que ça, non plus !)

Longeant le lac avec joie (le sourire aux lèvres, le regard rêveur, perdu dans les profondeurs abyssales de cette sombre étendue d’eau *assurément glacée –pas besoin de tester, on l’avait déjà balancé dedans et ce à peu près toutes les périodes de l’années (hiver compris…)*) il contempla, d’abord un poissoneau (oui oui poissoneau, farpaitement, alias, bébé Poisson !!! *je sais, j’ai trop de culture… -soupire…-*), mais lorsque ce dernier montra les dents, menaçant de le boufer tout crudisparu sous l’eau enfin, c’est en tout cas ce que cela semble être… le jeune homme poursuivit sa marche, avant de suivre le vol d’un hibou du regard… l’ombre du rapace étant, en effet, passée sur l’étendue sombre d’eau glacée, le sorcier ne pu s’empêcher d’observer l’animal avec admiration et envie… Il aurait tant aimé savoir voler… (Autrement qu’avec un balais, évidemment…) ce devait être sympa d’être un oiseau, non ? Baissant les yeux vers un clapotis innatendu, il vit une sirène échouéeune de ses amies (oui oui on peut le dire comme ça) au bord du lac. Se rapprochant, donc, de la jeune Hainoa Stewwart (enfin, jeune… Tout est relatif … Elle avait quand même un an de plus que lui la vielle toute ridée de 16 piges, bouh !. Baissant le regard vers sa jeune camarade, il l’observa, avec incrédulité :

« Ben, tu essaies de pêcher quoi Hainie ? »

Oui parce que bon… le lac n’était pas spécialement réputé pour être un lieu de pêche (d’ailleurs, en 4 looooooooongues années, Damon n’avait jamais ouïe dire qu’on ait pu pêcher (véritablement) quelque chose de concret dans le lac de l’école…). Le sorcier s’agenouilla tout naturellement à côté de son aînée, intrigué (et motivé pour l’aider, si jamais elle avait besoin de ses humbles services). Se faisant, il aperçut un éclat rougeâtre aux pieds de la sorcière et s’exclama, ravi :

« Oh un Papaver Rhoeas chacune son truc après tout, ai-je envie de dire… *dit la fille qui fait pas beaucoup de BA ^_^* »

Cueillant délicatement la fleur (qui d’ici peu, perdrait donc ses pétales rouges sang), il tendit la fleur à la sorcière :

« Touche ses pétales, on dirait de la soie… »

Radieux (car il était là, dans son élément) le sorcier en avait (presque) oublié que la sorcière était ici pour pêcher (quoi ? Mystère !!!) et que la Botanique n’était donc sûrement pas sa préoccupation principale… (Pauvre enfant, elle n’avait aucune idée des valeurs des choses… *paf*).
[ 6 0 7 ]


CHOIXPEAU
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




A  la pêche aux écrevisses , -visses, -visses [PV Damon] Empty
MessageSujet: Re: A la pêche aux écrevisses , -visses, -visses [PV Damon]   A  la pêche aux écrevisses , -visses, -visses [PV Damon] EmptyLun 5 Juil - 23:41


Assise sur l’herbe fraîche, sa canne à pêche de fortune entre les mains, la petite se demandait ce qu’elle pourrait bien utiliser comme appât pour attirer les écrevisses, bien peu convaincue que l’odeur de menthe uniquement suffise. Elle hésitait à retourner dans la Grande Salle pour y chercher un quelconque bout de viande car ces bestioles en raffolaient, étant carnivores de nature. Ou bien des rondelles de carottes, ce qui faisait partie, si on en croyait le livre, des mets favoris des Procambarus Clarkii (d’où leur jolie couleur orangée comment ça je raconte des bêtises ?). Cependant, la fillette avait bien trop la flemme de lever son humble postérieur, et resta donc près du lac, à réfléchir sur la façon la plus pratique de pêcher des écrevisses sans viande. Une épuisette ? Ouais, mais comment allait elle la construire ? Hum…

Pendant ce temps, Damon, un de ses émissaires l’avait rejointe, et lui avait demandé ce qu’elle essayait de pêcher. D’un geste extrêmement lent, la fillette se retourna vers son cadet, et son visage s’illumina, comme à chaque fois qu’elle croisait l’un de ses émissaires. Cette fois ci il s’agissait de Peterson. Ou bien, comme elle l’appelait (c’était son pseudonyme d’émissaire), Daemon, en référence à une trilogie de livres connue qu’elle avait lue juste avant de rencontrer le brun. Le surnom en avait donc tout naturellement découlé, ce qui ne semblait pas incommoder le 5 ème année de toute façon, c’était pas comme s’il avait trop eut le choix, avec quelqu’un comme Hainie.
Elle lui adressa donc un sourire signal (ben ouais, pourquoi toujours colgate ? #SBAF#), et déclara de la voix majestueuse qu’elle utilisait lorsqu’elle s’adressait à ses émissaires :

« Daemon !! Tu tombes à pic, veux-tu bien m’aider dans ma Quête ? »

Et c’était reparti, avec cette histoire de Quête. Hainoa ne doutait pas un seul instant du fait que son camarade allait accepter avec enthousiasme de se jeter corps et âme dans cette nouvelle aventure qu’elle lui proposait. Après tout, Damon avait toujours été très serviable, et semblait s’intéresser à tout ce que la petite blonde faisait. Aussi décida-t-elle de lui confier la tâche qu’on lui avait assignée (enfin qu’elle s’était assigné toute seule).

« Je suis en train de pêcher des écrevisses ! Je suis sûre qu’il y en a dans ce lac. »

Les yeux brillants, la fillette fut légèrement détournée de sa Quête par un papillon un coquelicot que Damon lui tendit en lui demandant de le caresser. Il lui sortit même un nom qu’elle ne connaissait pas du tout, mais la Gryffondor supposa qu’il s’agissait d’un nom latin du végétal, ayant déjà entendu bon nombre de noms avec cette configuration-là. Décidemment, Daemon était un émissaire parfait ! Non seulement il apparaissait de nulle part sans qu’Hainie n’ait eu besoin de le solliciter (physiquement ou mentalement –par la communication télépathique, forcément-), mais en plus, il avait presque autant de culture générale que sa majesté (pas autant, parce que c’était pas possible Cool).
La demoiselle toucha donc pleine d’entrain les pétales du coquelicot, en déclarant de sa voix solennelle :

« En effet, c’est vraiment très doux » même si je le savais déjà. après tout, je suis la figure même de la culture générale.

Décrochant de ce petit interlude, Hainoa remis donc sa Quête en position « prioritaire » dans son esprit, et demanda à son cadet :

« Dis-moi, Daemon, tu n’aurais pas un appât sur toi ? J’ai oublié d’en prendre un lors du repas, alors je suis bien embêtée… »

Puis elle tira une mine boudeuse, regardant tristement sa petite canne à pêche au fil dentaire à la menthe. Si seulement une idée lumineuse pouvait tomber du ciel, juste comme ça. Mais après tout, elle ne se faisait pas trop de bile. Elle était une élue, alors le St Esprit allait sûrement faire tomber sur elle sa lumière divine. Comme il le faisait à chaque fois ou pas.
Et puis même, cette fois, Daemon l’avait rejointe. Donc elle comptait bien sur les solutions de son camarade, persuadée qu’il allait lui permettre de pêcher une bonne centaine d’écrevisse de Louisiane -ouais, on était en Angleterre, mais c'était pas trop grave- (en supposant qu’il y en avait dans le lac de Poudlard.)

[ 715 mots ]

[ 711 mots ]
CHOIXPEAU
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




A  la pêche aux écrevisses , -visses, -visses [PV Damon] Empty
MessageSujet: Re: A la pêche aux écrevisses , -visses, -visses [PV Damon]   A  la pêche aux écrevisses , -visses, -visses [PV Damon] EmptyDim 11 Juil - 11:14

Habitué au surnom dont il avait été affublé par la jeune (plus vieille que lui, quand même *niark, tu sens le poids des années sur tes minces épaules, Hainoa ??? –paf-*), il ne tiquait même plus lorsqu’il entendait le mot ‘Daemon’ au lieu de ‘Damon’… Ca faisait même plus de deux ans qu’il ne tiquait même plus (en fait ça lui aurait même carrément fait trop bizarre si elle s’était mise à l’appeler par son ‘vrai’ prénom tout d’un coup ! *c’est pour dire A  la pêche aux écrevisses , -visses, -visses [PV Damon] Icon_razz*. Souriant, le sorcier s’agenouilla aux côtés de la sorcière, prêt à l’aider…

« Evidemment, Hainie ! »

Ceci étant, il ne fallait quand même pas oublier qu’il avait (plus ou moins) l’habitude des plans (généralement foireux, mais chuuuut, faut pas le dire !!!) de la belle Rouge et Or, aussi enchaîna-t-il rapidement (avant de se faire coincé !) :

« Je ferais tout ce que je peux pour t’aider, tant que ça reste à ma portée, que je ne perds aucune partie de mon corps (je sais, il est forcément canon, ni même grand, mais j’aimerais le garder en entier, quand même…), que je ne me retrouve pas forcé de partir à l’autre bout du monde (on me laisse pas quitter Poudlard comme ça…) et que c’est humainement possible… »

Il eut un sourire amusé. Au moins ne pouvait-elle plus lui demander d’aller sur la lune pour lui ramener un échantillon à analyser ! Quand elle lui expliqua ce qu’elle faisait il fut quelque peu… désemparé… Elle pêchait ??? Avec cette canne de misère ? Même la canne basique pour attraper les Pokemon est plus évoluée que celle-ci ! Honnêtement, le sorcier était plus qu’un petit peu sceptique (oui, il était même sceptique tout court). Ceci étant, Damon n’était pas un garçon médisant, aussi se contenta-t-il de regarder son amie en répondant tout simplement :

« D’accord, si tu le dis... ça ne vit pas dans la forêt amazonienne, les écrevisses ? –paf mais tu crois qu’une canne à pèche eu… Comment dire… Une canne à pèche est pas forcément super pratique pour attraper des écrevisses, si ? »

Il se gratta la tête, pensif. Il n’était pas scout, pêcheur ni aventurier… mais bon… Il ne pensait pas qu’on puisse attraper une écrevisse avec une cane à pêche (surtout que là, la canne était sacrément primaire !).

L’interlude douceu des coquelicots passé (oui c’est beau, n’est-ce pas ?) le sorcier écouta la requête de son amie et secoua la tête, négativement :

« Je n’ai rien de tel sur moi, mais peut-être mangent-elles des fleurs ? »

Il observa l’eau calme du lac et poursuivit :

« Peut-être devrait-t-on plutôt essayer de fabriquer une épuisette, qu’en penses-tu ? je n’ai jamais pécher de ma vie, mais dans les magasins moldus qui vendent des animaux, ils attrapent les animaux aquatiques avec des épuisettes, peut-être qu’on y arriverai mieux comme ça, qu’en penses-tu ? »

Tout en parlant, il prit des feuilles et branchettes aux alentours et sourit :

« On pourrait attacher ça de façon à faire une épuisette ! Si tu as d’autre fil dentaire sur toi ça servirait à tout bien tenir ensemble ! »

Il poursuivit, visiblement ravi :

« Après il faudrait trouver leur nid ! »

[ 5 4 5]

CHOIXPEAU
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




A  la pêche aux écrevisses , -visses, -visses [PV Damon] Empty
MessageSujet: Re: A la pêche aux écrevisses , -visses, -visses [PV Damon]   A  la pêche aux écrevisses , -visses, -visses [PV Damon] EmptyDim 11 Juil - 13:38


Comme Hainoa s’y était attendue, son émissaire Damon avait accepté de se lancer corps et âme enfin plus âme que corps dans la Quête qu’elle lui proposait. Parfait ! La chasse à l’écrevisse pouvait désormais commencer. Le jeune garçon s’empressa d’ailleurs d’ajouter qu’il ne ferait que ce qui était dans la mesure du possible et de ses moyens, ce à quoi la lionne sourit. A chaque fois qu’elle lui demandait de l’aide, il répétait toujours ces mêmes mots. Froussard qu’il était ! Enfin il ne le faisait que depuis le jour où elle l’avait incité à jouer à la chatapulte depuis la tour d’Astronomie. comment ça qu’est-ce que c’est ? catapulte + chat, je crois que vous réussissez à deviner assez bien, non ? #PAF#. Malheureusement, les deux lions n’étaient pas parvenus à propulser le moindre animal, puisqu’une Hermione Granger visiblement très en pétard était arrivée –pour récupérer Pattenrond. Les autres, elle s’en foutait un peu-, et les avait renvoyé dans la Salle Commune aussi sec et avec coup de pied au fesse en prime. Le plan avait donc échoué, et l’opération n’avait pas été renouvelée. Mais Hainoa ne s’inquiétait pas du coup de pied aux fesses, puisque c’était pour le bien de sa Quête ! enfin là c’était pas vraiment une Quête, plutôt une façon de bien s’amuser. Néanmoins, Granger avait dû taper Daemon tellement fort, qu’il en avait été complètement choqué, pauvre garçon. en fait, c’était plutôt la chatapulte qui l’avait profondément traumatisé, mais bon xD.

Quoiqu’il en soit, Hainoa remercia son émissaire d’une tape amicale –mais solennelle- sur l’épaule, à la façon d’un grand Seigneur qui adouberait son Chevalier. Incroyablement patiente avec Daemon, la blonde ne leva même pas les yeux au ciel lorsqu’il lui demanda si la canne à pêche était réellement efficace. Ah là là. Daemon, Daemon… Forcément, il n’avait pas la science infuse comme elle, ni sa culture générale, mais quand même !
Comme pour lui enseigner que les écrevisses ça s’attrapait en masse à la canne à pêche et rien d’autre, elle lui montra une page de son bouquin qui mentionnait la fameuse pêche miraculeuse.

« Si, si, tu vois ? Ils disent juste qu’il faut un morceau de viande, puisque les écrevisses en raffolent. L’odeur est tellement forte qu’ils vont rappliquer à toute vitesse ! »

Puis il lui proposa des fleurs, étant donné qu’il n’avait pas de viande sur lui. c’est pas grave, on te jette dans le lac et ça fera office d’appât. Hainoa secoua sa tête, fouettant au passage le pauvre Damon avec ses longs cheveux blonds : « L’odeur des végétaux ne sera pas assez forte. Et puis ils en ont tout plein à disponibilité, dans le lac. Ils préfèrent ce qui est rare, tu vois ? Genre le Corned-Beef. Je suis pas sûre qu’ils en aient souvent. » A moins qu’un crétin d’élève ne s’amuse à balancer du Corned-Beef dans l’eau. ce qui n’était pas un paramètre à négliger, vu les sacrés cas que se payait Poudlard

L’idée de l’épuisette l’intéressa déjà un petit peu plus. En même temps, ça venait de l’un de ses émissaires. Il était donc normal que ça éveille sa curiosité je leur ait tout appris, à ces petits…#SBAF#. « Ooooh ! Mais tu as une idée brillante, là ! » le félicita-t-elle, tout en sortant de son sac, son rouleau de 4 mètres de fil dentaire à la menthe -ça va, elle risquait pas d'en manquer-. Elle en déroula un long bout, puis donna une extrémité au jeune Peterson, tout en lui demandant « Mais au fait, tu sais comment ils les font, leurs épuisettes ? ». Et ce n’était certainement pas avec du banal fil dentaire…

Puis, elle ajouta en réponse à la dernière réplique de son ami, les yeux brillants « Ouais. Je t’assure Daemon que cette Quête là, ce sera une véritable réussite ! ».
Heureux, les simples d’esprit.


[ 650 mots ]

CHOIXPEAU
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




A  la pêche aux écrevisses , -visses, -visses [PV Damon] Empty
MessageSujet: Re: A la pêche aux écrevisses , -visses, -visses [PV Damon]   A  la pêche aux écrevisses , -visses, -visses [PV Damon] EmptyMar 10 Aoû - 11:37

Non, Hainoa n’était pas tarée. Les gens avaient beau le dire, le répéter, Damon n’en démordait pas et pourtant, un jour il faudra bien qu’il ouvre les yeux sur les nombreux méfaits et complots qu’avait réalisé la si charmante (ou pas, c’est à voir, selon ses jours et ses humeurs…) damoiselle de Gryffondor…. Mais à l’heure actuelle, le sorcier était toujours aussi intimement convaincu qu’au premier jour de leur rencontre (qui commence à dater, soit dit en passant *ou comment prendre un coup de vieux en une leçon*) que la blondinette était au moins aussi saine d’esprit que Peeves (comment ça, Peeves est tout sauf sain d’esprit ? u__U ??? On m’aurait… menti ??? *choc*).

Visiblement, hainoa ne partageait pas le point de vue du jeune lionnceau, quant à balancer des végétaux… Pourtant, il ne comptait pas en démordre (et c’est le cas de le dire) puisqu’il enchaîna quand même (oui oui, il osait tenir tête à sa grande gourou, attention o___O) :

« Ha mais je ne parlais pas d’une plante poussant à proximité du lac, Hainy… »

Il se mit à sourire et désigna les serres (situées en arrière plan avec un soleil couchant, couvrant l’horizon d’éclats mordorés) d’un signe de tête :

« Je pensais plutôt à une plante plus rare, tu voies ? »

Oui oui, Damon enfreignait les règles (en même temps ce n’est pas comme s’il avait vraiment le choix, en signant une reconnaissance de dette (ou d’acolytisme si si ça se dit, voyons !!! c’est tiré du nom commun acolyte, bande d’incultes !, à voir). Bref, tout ça pour dire qu’on ne comptait plus le nombre d’infractions au règlement qu’avait (impunément, ou pas…) commis le lionceau…

« Une plante carnivore doit sans doute être plus appétissante qu’une plante herbivore ayant… hum, comment dire… Un mode de nutrition plus classique… Tu ne crois pas ? »

Puis, histoire d’éviter tout problème de communication, il enchaîna :

« Mais il faudrait s’arranger pour qu’elle soit morte quand même avant de la jeter à l’eau, si elle mange nos écrevisses on est mal partis, quand même… »

Quant à l’idée de l’épuisette, ils pouvaient cumuler les deux courants de pensé (ben oui, plus on a d’idées, plus ça doit fonctionner au final, non ?), aussi le jeune garçon répondit-il, les yeux brillants soudainement d’excitation (oui cette fois c’était la bonne, ils allaient parvenir à leurs fins !!!) :

« Pour faire une épuisette, il nous faut une branche de base… Et des branchettes, plus fines et plutôt souples… tiens, ta baguette est souple, non ? File la moi ! –paaaf- »

Sitôt dit, sitôt fait… Damon commença par prendre une branche de deux centimètres de rayons (soit 4 de diamètres pour les petits matheux (oui parce que c’est quand même pas donner à tout le monde de multiplier par deux, quoi…)). Puis il choisit des branchette de 0.5 centimètres de diamètre… (Combien de rayon ??? Haha, ça se complique, là, hein ? Il y a des virgules et faut diviser… *paaf*). S’assurant qu’elles étaient assez souples et solides à la fois (ce serait embêtant qu’elles se brisent une fois l’écrevisse attrapée).Restait, ensuite plus qu’à tout relier avec le fil dentaire… se tournant vers hainoa, Damon l’interrogea :

« Que faisons-nous ? On se sépare, l’un en quête dans les serres l’autre finissant l’épuisette ou on va dans les serres ensembles ? »

Question primordiale, quant à l’organisation de la quête (qui allait être la seule réussie jusqu’à présent… mais c’était normal, après tout, Damon était un fidèle émissaire et l’esclave numéro un de l’autocrate Charisma, connue pour traiter ses larbins sans la moindre pitié, ne l’oublions pas…. Levant ses sombres prunelles vers son aînée, le fidèle émissaire attendait les ordres pour la suite de l’opération écrevisse 3.3…



[ 6 3 1 ]

VAMPIRE
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




A  la pêche aux écrevisses , -visses, -visses [PV Damon] Empty
MessageSujet: Re: A la pêche aux écrevisses , -visses, -visses [PV Damon]   A  la pêche aux écrevisses , -visses, -visses [PV Damon] EmptyMar 10 Aoû - 17:21


La petite Hainie fronça un de ses sourcils blonds lorsque Daemon insista pour utiliser des plantes. D’aussi loin qu’elle s’en souvienne, son émissaire n°7 ne l’avait jamais contredite oui, oui, même lorsqu’elle avait tort. Elle écouta donc religieusement ce qu’il avait à dire pour justifier sa conduite horripilante et réfléchit longuement. Pas des plantes normales ? Mais alors… quoi ? La lionne s’était toujours beaucoup plus intéressée aux animaux et aux créatures magiques qu’aux végétaux. Certes, elle en connaissait aussi un rayon là-dessus –notamment sur les mousses, qu’elle avait eu l’occasion d’étudier en direct des Cachots de Poudlard-. Mais elle trouvait bien plus amusant de lire des ouvrages traitant des Terribles moutons carnivores et cannibales d’Isserteaux, plutôt que d’une quelconque flore. Aussi restait-elle profondément sceptique.
Damon continua sa dissertation, en lui montrant du doigt les serres de Botanique du Professeur Chourave –remplacée cette année par le bellâtre qui avait un nom de pain de mie, et devant lequel Marine faisait fonctionner ses glandes salivaires à plein régime-. Oh ! Des plantes rares ! Oui, comme la Mandragore, le Filet du Diable, la Tentacula Vénéneuse ou autre…

« Tu penses à… une Tentacula Vénéneuse qui attraperait les écrevisses à notre place ? » demanda la blondinette, perplexe.

Elle imaginait très bien la grosse plante verte enrouler ses perfides tentacules autour d’une pauvre écrevisse, et la capturer fermement. Cependant, Damon avait une tout autre idée. Comprenant enfin où il voulait en venir, Hainoa frappa la paume de sa main avec son petit poing menu. Ooooh ! Peut-être bien que son larbin émissaire avait raison, après tout ! Elle n’était pas bien certaine de l'efficacité de l’appât, mais ils pouvaient tout de même essayer. Ca ne coûtait rien, après tout.

« Hum, en effet. Mais dans ce cas, il faudra aller chiper une plante en enfreignant le règlement ? » couina la lionne, en battant des cils.

Ce n’était pas la première fois qu’elle faisait des entorses au règlement –qu’elle n’avait, au passage, jamais lu en entier… elle était d’ailleurs sceptique sur le fait qu’il existe un article stipulant qu’il était interdit de se servir des plantes de la serre comme appât pour les écrevisses-. Mais il fallait avouer qu’elle avait une flemme folle de se traîner jusqu’au potager de Chourave. Si elle avait eu le courage de marcher oui mais non, trop d’effort, elle aurait certainement pu retourner dans la Grande Salle prélever du Corned-Beef sur la table des Gryffondor. Et au moins, ça, elle était certaine que c’était efficace. Elle tentait donc d’amadouer un peu le jeune Peterson pour qu’il s’y colle à sa place qui a dit sournoise, perfide et flemmarde ?

« Oui bien sûr, ce serait embêtant si elle grignotait entre temps. On fait comment pour tuer une plante, on l’assomme avec le Manuel de Botanique ? »

Pour accompagner le geste à la parole, la 6 ème année sortit de son sac bandoulière un gros livre de Biologie Végétale, qui devait peser le poids d’au moins une cinquantaine d’écrevisses. Soupesant l’ouvrage, la demoiselle sifflota de contentement, tout en ajoutant :

« Ouep, si elle se prend ça sur la tête, je crois pas qu’elle y survivra. »

Voilà déjà un problème de réglé. Venons-en ensuite à cette fameuse épuisette. Daemon, en émissaire talentueux qu’il était, commençait déjà à bricoler le matériel de pêche, en utilisant les nombreuses brindilles qu’il y avait à disposition autour du lac. Hainoa le regarda admirative monter branches sur branches, sans s’empêcher de penser à un célèbre moldu du nom de MacGyver. d'ailleurs, était-il moldu ? mystère et ballongomme. Elle sifflota sans cesser de suivre les mouvements de Damon, et son sourire s’effaça lorsqu’il lui parla des serres.

Elle avait terriblement, mais terriblement la flemme d’y aller, mais bon. Après tout, elle ne pouvait pas laisser Daemon tout faire à sa place. Il fallait bien qu’elle ait sa part de gloire dans toute l’aventure, non mais oh ! Elle se hâta donc de relier l’épuisette avec son fil dentaire à la menthe, et regarda d’un œil satisfait, son instrument de fortune.

« Il est beau ! Il est beau ! » s’exclama-t-elle, aux anges. Puis, soupirant, elle poursuivit : « Bon, on a qu’à aller jusqu’aux serres tous les deux même si j’ai trop la flemme. Et tu me montreras quelle plante on doit aller chercher. Tu crois qu’on doit demander l’autorisation au Professeur Chourave, avant ? » Puis elle attendit sagement la réponse.

[ 741 mots ]

VAMPIRE

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




A  la pêche aux écrevisses , -visses, -visses [PV Damon] Empty
MessageSujet: Re: A la pêche aux écrevisses , -visses, -visses [PV Damon]   A  la pêche aux écrevisses , -visses, -visses [PV Damon] EmptyVen 13 Aoû - 18:27

Damon adressa un laaaaarge sourire (et sans la moindre feuille de salade entre les dents, attention !) à son aînée lorsqu’il lui exposa son plan (infaillible, cela va de soit !). Il savait que Hainoa (alias Haini –ou Nini- pour les intimes) allait aimer ce plan (en me^me temps il n’était pas un de ses fidèles si ce n‘est le plus fidèle, d’ailleurs ! émissaire pour rien, n’est-ce pas ??? Non mais c’est vrai quoi… Faut pas croire que ce soit un rôle super facile à obtenir. Entrer dans le cercle soooo select et trèèèès fermé de la belle blonde Stewart, ben ce n’était pas donné à tout le monde…. Et toc ! Le jeune homme écouta la demoiselle lui parler de Tentacula Veineneuse avec des yeux grands comme des souaffles (oui rien que ça o_O) :

« Ha non !!!! Je pense qu’elle nous grillerait nos proie en deux temps trois mouvements… Puis mieux vaut une plante fraîchement morte… Ca évitera qu’elle nous tue notre pèche, tout en restant assez attirante pour les écrevisses… »

La partie concernant le règlement à enfreindre ne fit ni chaud ni froid au jeune Damon Peterson (qui honnêtement, ne comptait plus le nombre de soir où il avait du faire des pieds et des mains pour détourner l’attention des préfets et des membres de l’équipe professorale pour les beaux yeux de ses deux chefs alias : la tortionnaire *sifflote* Charisma et l’originale Hainoa…). Il répondit à son aînée :

« Tu crois que quelque chose dit qu’on n’a pas le droit de prendre des plantes pour notre culture personnelle dans les serres ? »

Il haussa les épaules, avant de poursuivre :

« Je crois qu’à partir du moment où personne ne nous voit, on ne peut rien nous dire, de toute façon… »

Ben oui… Ni vu, ni pris ! Et hop là, méfait accompli ! Pour l’étape suivante : alias le meurtre de la pauuuuvre plante carnivore (innocente ou pas innocente ? Faut voir ce qu’elle a pris au déjeuner…), Damon observa le manuel de Biologie Végétale de sa maîtresse chef :

« Eu… Assommer me semble être un peu trop violent et pas très efficace… Puisqu’elle sera toujours en vie, si elle n’est qu’assommée… »

Oui, il y avait deux ou trois monde entre l’état d’être assommé et d’être décédé… (exemple : quand on va en cours d’Histoire de la Magie, on ne meurt pas, on comate…). Damon se creusa donc les ménages, et se mit à réfléchir à haute voix (de toute façon ça ne risquait rien, ils étaient uniquement deux pommés au bord du lac à la recherche d’écrevisse, alooors…) :

« Bien, on ne peut pas la faire griller, elle risquerait de perdre de sa saveur… Après si on la laisse sécher, idem, elle va pas être génialissime… Mais le professeur Chourave a peut-être des trucs à mettre dans l’eau des plantes pour les tuer, non ? »

Et voilà comment une gentille péchounette aux écrevisses se transforme en meurtre collectif de plantes carnivores… Se tordant les méninges en tout sens, puis qu’après tout, les plantes c’était le rayon de Damon qui, lui n’avait en aucun cas lu ce fameux livre sur les moutons d’Issertaux, qui ont été, je tiens à te le dire, ô chère narratrice qui se trouve devant ton ordinateur à quelques centaines de kilomètres de moi, tués la semaine avant que vous n’arriviez à la campagne Auvergnate –en revanche j’ai croisé un bouc hier en faisant mon jogging *paf*- (fin de la parenthèse qui n’avait rien à voir et revenons-en à notre problème de meurtre de plante…).

« Ah attends !!!! Je crois qu’en la coupant, en laissant ses racines dans la terre, elle mourra… Ca lui coupe son GPS –appelé aussi Tour de Contrôle-radar carnivore… mais elle reste appétissante pour les écrevisses jusqu’à ce qu’elle se dessèche… »

Bon après, s’ils manquaient de temps, ils pouvaient toujours assommer… Evidemment, mais c’était bien ennuyeux, si la plante se réveillait dans l’eau et avaler tout le butin si durement récolter (ou comment se voir avec tout un tas d’écrevisses avant même de savoir s’il y en a vraiment dans le coin…)

« Ok, pour les serres, c’est parti ! »

Il laissa l’instrument de pèche à sa cheftaine et tous deux prirent le chemin des serres… Arrivés à une dizaine de mètres du terrain miné, le jeune Damon se tourna vers son aînée :

« Je ne voie personne de mon côté, et toi ? »

Une fois la voix libérée, ils coururent jusqu’aux serres (quatrième serre, d’après les souvenirs du passionné de Botanique qu’était ce cher et tendre Damon…). Poussant la porte heureusement pas verrouillée, ils n’avaient sûrement pas l’habitude de se faire voler des plantes… Haha, bande d’ignorants ! ils se dirigea vers une grande plan,te qui mangeait des lézards (d’après Charisma…) :

« Celle là devrait faire l’affaire… Je crois qu’on ferait mieux de l’assommer avec ton livre, quand même… j’ai pas envie qu’elle me mange un doigts ! et on la coupe après comme ça on pourra manger de la salade ce soir… -avec de la levure de bière et des épices à salade !*… T’es prête ? »


[ 8 6 9 ]

VAMPIRE
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




A  la pêche aux écrevisses , -visses, -visses [PV Damon] Empty
MessageSujet: Re: A la pêche aux écrevisses , -visses, -visses [PV Damon]   A  la pêche aux écrevisses , -visses, -visses [PV Damon] EmptySam 14 Aoû - 0:16


Hainoa hocha vigoureusement la tête de haut en bas, la bouche légèrement entrouverte, épatée par le génie de son émissaire Peterson. C’était… c’était… tout à fait ça ! Ils se seraient retrouvés comme deux pauvres idiots comment ça, c’était déjà le cas ? s’ils avaient pêché des écrevisses foudroyées par les terribles plantes carnivores. Encore que, ce n’était pas réellement un problème ils auraient pu manger des écrevisses à la mayo, après, puisque le but de la petite blondinette était surtout de prouver à son grand dadais d’aîné qu’une Procambarus Clarkii, c’était plutôt rikiki. Encore une fois, on pouvait se demander comment elle espérait faire gober à l’autre Gryffondor, que ce qu’elle avait pêché était bien une écrevisse, et pas une langoustine ou une crevette. Mais pour le moment, elle était tellement à fond dans son truc, qu’elle ne faisait pas trop attention au reste. Et puis il fallait avouer que la pêche à l’écrevisse, c’était super drôle !


« Ouais t’as raison Daemon ! Dis donc, tu t’y connais drôlement bien, en plantes ! Si je m’attendais à ce que tu si bon un botaniste en herbe wow, comment c’est trop bien trouvé lorsque je t’ai accepté dans mes émissaires… » Elle essaya de siffloter d’admiration, mais comme elle ne savait pas le faire, émit plutôt un bruit qui ressemblait à celui que faisait un savon lorsqu’il vous échappait des mains. oui, c’est possible. Je le fais d’ailleurs très bien en claquant des doigts, mais ça, c’est une autre histoire

Puis, lorsqu’ils revinrent sur le sujet du règlement, elle se pencha vers lui et le regarda droit dans les yeux, l’air brusquement très sérieux. Elle réfléchit un instant, comme si elle analysait chaque phrase des lois imposées par l’école –qu’elle n’avait pas lues- et finit par déclarer entre deux rictus machiavéliques.


« Non, c’est vrai. Mais soyons discrets, très discrets, ok ? punaise Daemon, si cette fois ci tu trébuches dans tes pieds, je te fais bouffer Gerbille »

Elle haussa néanmoins un sourcil lorsque le 4 ème année contesta sa façon de s’y prendre avec les plantes. Roooh, quel rabat-joie il pouvait faire, des fois ! Elle savait bien qu’elle n’avait pas la main verte, mais quand même ! D’ailleurs, elle avait une fois essayé de s’occuper d’une petite plante en pot. Une carnivore toute mignonne offerte par son père, au passage. Eh bien allez savoir pourquoi, mais Rex oui, ce fut son nom, à cette pauvre petite chose était mort au bout de deux semaines. Pourtant, elle lui avait souvent parlé, comme le recommandaient tous les Botanistes qui passaient à la télévision dans des documentaires sur la 5 eh ! pas de pub dans un RP !. Ben quoi, elle puait de la bouche ? C’était sa mauvaise haleine qui avait achevé la pauvre Dionée ? Ah, quel triste souvenir, quand on y repensait.

La jeune fille reposa donc tristement son Manuel de Botanique, et décida de suivre docilement les instructions de son émissaire. Après tout, c’était lui l’expert ! Elle n’avait pas son talent pour s’y prendre avec les végétaux oh et puis zut, après tout, à quoi ça pouvait bien servir, hein ? Si elle n’avait pas été assez stupide pour oublier le Corned-Beef dans la Grande Salle, ils n’auraient pas eu besoin de chiper des plantes en cachette


« D’accord, je te suis. »

L’excursion vers les serres pouvait donc commencer ! Hainoa remit son sac bandoulière sur son épaule, et les deux lions entamèrent le rude trajet jusqu’à l’objet de leur convoitise. A pas feutrés, et jetant des coups d’œil furtifs et suspects autour d’eux, Damon et Hainie parvinrent à quelques mètres de la serre, en se la jouant agents secrets. Hainoa, qui était toujours à fond dans tout ce qu’elle faisait, leva sa main au niveau de sa bouche comme si elle tenait un talkie-walkie et répondit à Daemon :


« Personne de ce côté-là ! Chef ! mais-euh ! C’est pas juste ! Normalement, c’est moi le chef ! »

Ils entrèrent ensuite prudemment dans la serre n°4, et Damon s’approcha bravement d’une grosse plante –la plus laide, d’après Hainoa-. Avec une certaine appréhension, la lionne lui emboîta le pas, et l’énorme arbuste se mit à s’agiter comme une vieille pieuvre qu’on aurait sortie de l’eau. Damon commençait à donner des instructions à Hainie, mais son cerveau se brouillait, comme si elle n’écoutait qu’à moitié. Et au moment où il lui demanda si elle était prête, la blonde leva son gros Manuel de Botanique, et, prise de panique, l’abattit d’un coup sec sur la caboche - ? – de la plante. Celle-ci émit un petit cri étouffé, puis tomba raide morte pile devant les orteils du 4 ème année.

Hainoa sauta en arrière lorsqu’elle sentit une des tentacules de la plante passer à proximité de son pied, et leva de nouveau sa Bible, prête à donner un nouveau coup si besoin s’en faisait sentir. Puis, d’une voix haletante, elle répondit à son émissaire :


« Heu… oui, prête. Aaaaah! Et maintenant, on fait quoi du corps?! »

[ 845 mots ]

VAMPIRE
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




A  la pêche aux écrevisses , -visses, -visses [PV Damon] Empty
MessageSujet: Re: A la pêche aux écrevisses , -visses, -visses [PV Damon]   A  la pêche aux écrevisses , -visses, -visses [PV Damon] EmptySam 14 Aoû - 10:59

Damon accepta les compliments de sa cheftaine des émissaires avec plaisir. Il fallait avouer que la botanique c’était son balais, quand même oui, tiré de l’expression moldue ‘c’est mon dada’, quand on est sorcier, on doit s’adapter… *sort loin*. Il adorait la Biologie Végétale… Vraiment, c’était trop captivant tout ce qu’on pouvait faire avec des plantes !!! Les propriétés thérapeutiques, les attaques qu’elles peuvent lancer oui, regardez le fouet-liane, c’est imparable !!!. Non, vraiment les gens sous-estimer souvent les végétaux… à tord ! C’était de vrais requins parfois… Non mais ! Le jeune homme ne pu, néanmoins, s’empêcher de rougir aux propos de son aînée… c’était plus fort que lui, il n’y pouvait rien s’il rougissait toujours pour un oui ou un nond’ailleurs c’était souvent plus pour un ‘non’ que pour un oui, mais bon… Au final ça revient bien au même *plus ou moins…*. Quant au sifflet d’admiration façon ‘glissade de savon’ en plus ça rime, si c’est aps beau ça, quand même…, le Rouge et Or n’en tint pas compte à la jolie blonde (après tout, on ne demande pas aux filles de savoir siffler, hein comment ça c’est macho de dire que c’est un truc de mec, ça ? o_O).

Quand la lionne se pencha vers Damon, abordant un air super sérieux catastrophe, elle est sous impero !!!, Damon déglutit doucereusement, quelque peu… effrayé par le regard appuyé que lui lançait la sorcière ça y est, elle va le tuer, il le savait, il n’aurait jamais dû se lever ce matin !!!! o__O. Les yeux plissés, attendant sagement son châtiment (il est bien ce garçon, il ne tente même plus de fuir, à force…), il eut un soupire de soulagement quand la belle demoiselle prit (enfin !) la parole un peu plus et il faisait dans son slip quoi… >_<. Tout sourire, le brun répondit avec joie :

« Pas de soucis Hainy !!! Mais faudrait arrêter de faire des généralités, si j’ai poussé un soit disant ‘hurlement de gonzesse’, la dernière fois, c’était uniquement parce que le papillon m’avait attaqué… Si, je te jure ! »

Le 5ème année oui, je tiens à le préciser, puisque tu t’es plantée dans le post précédent, rajeunissant ainsi mon pauvre choupinet d’une année (déjà qu’il n’est pas spécialement aidé, faudrait pas, en plus, le faire plus bébé qu’il ne l’est déjà, voyons o_O *paf*) et la 6ème année (alias la vielle toute ridée mais qui se fait des injections de botox régulièrement pour cacher les dégâts *paf*) se dirigèrent vers les serres où ils allaient oeuvraient discrètement (comment ça, le contexte –et surtout, les protagonistes- ne vont pas avec ce mot ? o_O). Dans le jeu, lui aussi, Daùon porta sa main à sa bouche à son tour :

« Personne de mon côté non plus, commandant ! Oui, tu restes ma suppérieure, Hainoa chan *paf* »

La 6ème année assomma avec une habilité effarante la plante (pourtant super coriace) sous le regard admiratif du 5ème année (je le re-précise, hein ? –paf-). Applaudissant (pas trop fort, faudrait pas réveiller toute la serre non plus) sa camarade, il souffla :

« Ouaou… Comme t’es forte… »

Il observa le cadavre corps de la pauvre plantounette qui allait servir d’appât pour les écrevisses… Et doucement, vérifia que ses réflexes étaient bien au point mort le tout en évitant les coups de Manuel de Biologie Végétale de son aînée… Quand elle est partie, on ne l’arrête plus la miss !. Puis, il la coupa avec des cisailles (qui se promenaient dans le coin *paf*) et uen fois les racines biens séparées du macabé, les deux complices quittèrent les serres, traînant avec eux la plante. Heure du décès ? 13h13…. Arrivés au lac (le tout sans se faire repérer, héhé), les sorciers purent lancer la phase B de leur plan… A savoir… Mise à l’eau de l’appât…

« A ton avis faut la découper ou la mettre en entier ? »


Ca, il n’en savait rien, mais alors rien du tout… :s


[ 6 7 0 ]


VAMPIRE
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





A  la pêche aux écrevisses , -visses, -visses [PV Damon] Empty
MessageSujet: Re: A la pêche aux écrevisses , -visses, -visses [PV Damon]   A  la pêche aux écrevisses , -visses, -visses [PV Damon] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
A la pêche aux écrevisses , -visses, -visses [PV Damon]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Poulet aux écrevisses
» 123456789... Déclaration !
» Les Sabres
» what a beautiful sentiment ► damon
» I`m just a girl looking for a partner in crime ■ damon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujet Clos année 10-
Sauter vers: