AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 Et si tu devenais mon juré officiel ? [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité
Anonymous




Et si tu devenais mon juré officiel ? [PV] Empty
MessageSujet: Et si tu devenais mon juré officiel ? [PV]   Et si tu devenais mon juré officiel ? [PV] EmptyLun 5 Juil - 0:14

Et si tu devenais mon juré officiel ? [PV] Wmbeqg Et si tu devenais mon juré officiel ? [PV] Sans_t28

Comme on le savait, Roman allait passer à la fin de l'année scolaire ses BUSES, ah oui, tiens, ça aussi... son examen de pâtissier. Honeydukes avait beau le préparer chaque vacances de l'année, Roman, lui s'exerçait un maximum depuis qu'il avait appris la nouvelle. Si chez lui, à Londres, Roman n'était doté que de moyens moldus pour cuisiner – confectionant ainsi de magnifiques macarons, magnifiques, mais moldus – à Poudlard, il avait les cuisines à proximité pour s'entraîner.

Inutile de dire donc, que depuis la rentrée, Roman s'était entrainé maintes fois, prenant à chaque fois des photos de ses oeuvres, dans le but d'en faire un book. Il gardait quelques unes de ses créations dans une partie gardée des elfes de maisons, qui avaient eut la gentillesse d'accepter de laisser travailler Roman et occuper une partie de la place. Ce qui était bien avec les elfes, c'était qu'en dehors du fait qu'ils étaient soumis, ils étaient incroyablement gentils. Les sorciers devraient prendre exemple sur eux, en fait. Et pas être méchants, vils, manipulateurs et calculateurs.

Bref, nous nous égarions.

Roman avait voulu trouver une bouche vierge au sein de la maison Poufsouffle qui ferait office de goûteur durant les essais de Roman. Il devrait critiquer ses desserts, autant au niveau des alliances de couleurs, de goûts, que de textures et de matières premières. En gros, il deviendrait jury pâtissier. Et qui mieux qu'un Poufsouffle pouvait jouer ce rôle ? Personne, nous en conviendrons !

Roman avait eut envie de réserver cet honneur à un 7ème année, puisqu'ils étaient là dans leurs dernières années et Roman voulait au moins faire plaisir à un d'entre eux avant son départ. Les préfètes étant assez occupées avec leurs missions de préfètes, Roman avait donc choisit Alban, Alban qu'il connaissait depuis son entrée dans le dortoir des garçons. Pour faire simple, Roman connaissait tous les Poufsouffle, et en particulier quand ils étaient plus grands que lui, et masculins. Puis Alban était un parent de Susan, un Poufsouffle, un garçon intelligent, un beau gosse, donc Roman ne pouvait que l'aimer.

Après avoir reçu son accord ne manquerait plus qu'il refuse, encore!, Roman était partit chercher Alban le premier lundi qui suivait la rentrée des classes, soit 7 jours précisément après la rentrée des élèves. Roman avait eut tout le week-end pour faire pâtisseries sur pâtisserie et il était plutôt content de lui. Il avait vraiment hate de montrer tout ça à un oeil neuf, encore naïf des expériences de roman, et d'avoir un avis (avis que Roman voulait bon, de préférence). Il avait surtout envie de savoir ce qu'il avait besoin d'améliorer, pour être parfait le jour de l'examen. C'était au fond ça le principal, pas avoir l'examen, mais être le meilleur dans son domaine. C'était tellement plus gratifiant !

Roman n'était pas écraser les autres, mais il aimait se donner à fond, en particulier dans ses passions, et celle-ci en était une ! Sa passion principale en fait, demandez à Ophélia pour voir ! Inutile de dire qu'il en ferait son métier futur, ça coule de source !

(513)
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Et si tu devenais mon juré officiel ? [PV] Empty
MessageSujet: Re: Et si tu devenais mon juré officiel ? [PV]   Et si tu devenais mon juré officiel ? [PV] EmptyLun 5 Juil - 3:10

Si Alban s’était promis que pour sa septième et dernière année à Poudlard, il travaillerait sans relâche, fournirait un travail exemplaire, et ferait preuve d’une assiduité transcendante, il ne lui avait fallu qu’une seule semaine pour manquer ne serait-ce qu’un peu à ses engagements. Pourtant, cette transgression, en plus d’être brève et ponctuelle, il n’avait pas pu y échapper. Et pour cause, le petit Jones (qui, certes, n’était plus si petit du haut de ses quinze piges) l’avait contraint sous la torture de lui servir de cobaye jury –Alban trouvait ce terme surfait, mais Roman lui avait maintenu que c’était approprié- pour gouter quelques une de ses propres pâtisseries, dans l’optique d’obtenir son CAP (mince, il l’a pas déjà obtenu ?) son examen de pâtisserie en fin d’année.

Qu’on se le dise, Alban n’avait pas eu le courage de refuser. D’une part, c’était un Poufsouffle sans défense (esprit de solidarité oblige) et d’autre part, il connaissait trop bien Roman pour ne pas lui accorder cette faveur. Sans oublier que c’était de deux ans son aîné et qu’il devait lui montrer l’exemple : « Sache, cher Padawan Roman, qu’il faudra parfois dans ta vie te sacrifier au nom de l’amitié, quelles que soient les obligations auxquelles tu t’es engagé… » *paf*. C’est pour ces raisons entre autres que le jeune homme ne culpabilisait qu’un peu à l’idée de passer une soirée à d’empiffrer dans les cuisines plutôt qu’à faire ce devoir de Métamorphose qui n’avait ni queue ni tête !

Une fois ses devoirs bâclés en deux temps trois mouvements achevés au mieux (il n’y avait qu’à prier Merlin pour ce devoir de Métamorphose ne soit pas ramassé), le jeune Follet, avachi sur l’une des tables de la salle commune prévues à cet effet, poussa un soupir en guise de soulagement et se leva pour se diriger vers la sortie. Sa démarche était plutôt lente et posée, car les cuisines n’étaient qu’à quelques mètres, et il ne souhaitait pas interrompre Roman avant que le dîner soit servi tout soit fin prêt. Une fois devant le (désormais incontournable) tableau qui représentait un coupe de fruit débordante, il étouffa un rire discret en repensant à ce que lui avait dit avec insistance Roman : « Chatouille la poire, hein, pas le grain de raisin » alors qu’Alban lui avait assuré à plusieurs reprises : « Mais bon sang, Roman, je sais, je sais ». Et lorsque la poignée verte apparut, le jeune Follet jeta un bref coup d’œil aux alentours avant de s’introduire dans les cuisines.

C’était un endroit immense, qu’Alban admirait à chaque fois qu’il avait l’occasion d’y entrer. Cette fois-ci pourtant, il fut interrompu par un elfe de maison qui courrait vers lui avec une mine réjouie, expression que les elfes affichaient à chacune de ses visites. « Bonsoir, Monsieur » engagea l’elfe, à qui Alban répondit par un sourire amical : « Bonsoir. Pouvez-vous m’indiquer où se trouve le jeune Roman ?» Ce à quoi l’elfe s’empressa de répondre « si Monsieur veut bien me suivre ». Alban acquiesça, et le suivit. Sur les traces du petit bonhomme (il trouvait que ce sobriquet leur allait comme un gant), Alban avança jusqu’à se retrouver face à un Roman qui semblait ravi. « Je n’arrive pas trop en avance, j’espère » s’enquit Alban, un large sourire sur la figure. Il poursuivit « Hum, ça sent super bon dis-moi, c’est pour moi tout ça ? ». Par côté, les elfes semblaient béats que les deux garçons leur tiennent compagnie.

| 586 mots |
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Et si tu devenais mon juré officiel ? [PV] Empty
MessageSujet: Re: Et si tu devenais mon juré officiel ? [PV]   Et si tu devenais mon juré officiel ? [PV] EmptyLun 5 Juil - 11:26

Alors qu'Alban n'allait pas tarder à arriver dans les cuisines, Roman lui, finissait de tout préparer. Présenter avec soin était dans ses habitudes et il aimait bien en mettre plein la vue quand il s'agissait de pâtisserie. Autant que de chocolat et de confiseries, en fait ! Roman adorait faire ça et vu qu'il avait à présent tout terminé pour Alban, il avait le temps de tout bien mettre en place que tout soit parfait. Ça le serait, Alban devait le croire du moins. Une fois que tous ses desserts étaient cachés par des cloches de métal, posés sur une nappe blanche sur un grande table, Roman fila enlever sa cape de sorcier pour rester en pantalon noir et chemise.

Une fois que Roman fut bien habillé, il attendit patiemment que le 7ème année qu'il avait convié quel veinard celui-là ! Il y'en avait un seul dans le château, et c'était lui qu'il avait choisit, il pouvait jouer au loto-sorcier le Alban ! daigne arriver. Fort heureusement, Alban n'avait pas été long il n'aurait plus manquait que ça, tiens !, et les elfes de maisons le conduirent vers le petit Jones une fois que ce fut fait. Ah ! Enfin, on pouvait commencer les choses sérieuses, à présent ! Pas que Roman n'avait pas fait grand chose de sérieux, mais là ça se concrétisait enfin.

« Alban !! Tu es là ! Non tu es pile à l'heure ! Et oui, entre autres ! »

Oui parce qu'Alban n'allait pas se farcir les 8 desserts qui se trouvaient devant lui, il ne fallait pas rêver ! Tout ce qui resterait servirait bien entendu à un énième goûter de Poufsouffle, ça allait de soit... Roman avait prévu large et avec un sortilège de multiplications, tout serait parfait. Enfin, c'était déjà parfait, mais là au moins il y'en aurait pour tout le monde ! Ce qui au fond était bien le principal...

« Allez, assis toi ! »

Roman força Alban à s'asseoir sur une chaise, juste devant la première cloche en métal et sans attendre, se dirigea vers un buffet des cuisines. Il en sortit une grande serviette qu'il mit sans attendre autour du cou de son ami parce que tout le monde savait qu'Alban ne mangeait pas proprement, c'était presque s'il ne fallait pas lui donner un bavoir, avec. Hop, ça fait, ne restait plus qu'à commencer l'introduction, et la dégustation !

« Bon, tu le sais, dans très exactement 9 mois et 20 jours, je vais passer mon examen de pâtissier-chocolatier-confiseur et glacier. L'épreuve va durer plus de trois jours alors je n'ai PAS le droit à l'erreur ! »

Pour commencer Roman sortit de sa poche une petite pochette contenant des photos, qu'il s'empressa de montrer à Alban.

« Ca c'est un macaron bi-goût de chez Honeydukes, caramel – fraise des bois. Fait avec des moyens magiques, dans une pâtisserie magique. Ça, c'est un macaron à la pralinoise, fait avec des moyens moldus, par un moldu. »

Enfin, fait par Roman, mais Roman chez lui redevenait un moldu, puisqu'il n'avait pas le droit d'utiliser sa baguette magique. Roman voulait qu'Alban puisse comparer des deux. Honeydukes lui avait montré comment faire à sa pâtisserie, mais Roman n'avait jamais essayé et il avait fait un test chez lui. Un très bon test en fait, puisque ses macarons étaient réguliers, bien formés, et la ganache bien brillante. Alban aurait donc un moyen de repère pour comparer les deux. Et pour ce qui était du goût, des saveurs et du croquant, Roman n'avait plus d'échantillon sur lui mais il savait comment faire.

« C'est ceux que tu as mangé la semaine dernière, le soir de la rentrée, dans notre salle commune. Ceux que je faisais passer, c'étaient ceux-là... »

Roman regardait Alban, attendant qu'il annonce son premier verdict.

(636)
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Et si tu devenais mon juré officiel ? [PV] Empty
MessageSujet: Re: Et si tu devenais mon juré officiel ? [PV]   Et si tu devenais mon juré officiel ? [PV] EmptyLun 5 Juil - 15:13

Face à l’aura enthousiasmée que dégageait son camarade, Alban ne put qu’afficher une mine réjouie qui trahissait son impatience (estomac ambulant, sors de ce corps !). Pour tout dire, le jeune homme, la semaine passée, n’avait fait qu’une bouchée des gourmandises (il faut dire ce qui est !) confectionnées par Roman à l’occasion de la rentrée. Il savait donc à l’avance, en venant ici, qu’il serait de nouveau gâté par son ami qui était, ça ne faisait aucun doute, un pâtissier déjà hors pair. L’ennui c’était qu’Alban n’était (officiellement, du moins) pas venu pour manger avec excès. Non ! Il était venu pour émettre une appréciation sur les pâtisseries de son ami et se devait donc d’être le plus intransigeant possible *mouhaha*. Il se passerait donc de tout commentaire du genre « Anh, celui-ci, je veux goûter celui-ciii ! » et laisserait faire à Roman son travail comme bon lui semblerait.

Pourtant, Alban ne parvint pas à rester neutre lorsque Roman lui attacha une serviette autour du coup après lui avoir tiré la chaise. « Arrête, c’est trop, là » dit-il, d’un ton euphorique tandis que Roman s’installait en face de lui d’un air de dire « Laisse-moi faire, je gère, t’inquiète ». Ce dernier lui fit un bref rappel sur l’épreuve qu’il comptait passer (mais surtout réussir !) en fin d’année, ce à quoi Alban acquiesça d’un hochement de tête. Entre temps, l’odeur de pâtisserie avait atteint ses narines et ses papilles criaient famine (un comble quand on savait comment il s’était empiffré au repas du soir), ce qui fit décupler chez lui la tentation de se jeter sur les plats en face. Mais le jeune garçon se contint et parvint même à répondre sans que son ventre affamé n’émette le moindre gazouillis.

« Je te préviens, je ne suis pas un expert des pâtisseries. Je te promets juste un avis de futur consommateur ! »

Pendant ce temps, Roman avait disposé en face de lui un étrange album, où les photos représentaient ses créations (gourmandise pour les yeux…), dont il parla rapidement à Alban. Ce dernier, déstabilisé par les noms ultra sophistiqués que son camarade prononçait, se contenta d’un sourire accompagné d’une mine hébétée en guise de réponse. Après tout, le nom, ça n’était pas le plus important dans l’histoire, si ?
Quoiqu’il en soit, Alban se retrouva en face de deux macarons qu’il engloutit en apparence similaires (il devait malgré tout y avoir quelques variantes mais l’aspect était le même). Avant d’oser toucher quoi que ce soit, il leva le regard vers Roman qu’il lui fit signe de goûter sans qu’il puisse dire « heu, je peux ? ». Des elfes de maison s’étaient rassemblés autour, et lorsqu’Alban le remarqua, il rougit un peu : il n’aimait pas être le centre d’attention. Comme il n’aimait pas non plus se faire attendre, il saisit l’un des macarons et le croqua délicatement pour pouvoir le savourer un maximum.

« Hum, fit-il lorsque il eut avalé sa première bouché, ils sont encore meilleurs que la semaine passée. Ca croque à l’extérieur et ça fond à l’intérieur… sans parler du goût. Il sont vraiment excellents »

Le jeune homme ne prononça pas toutes les louanges qui lui vinrent à l’esprit car il souhaitait en garder quelques-unes pour la suite de la dégustation. Comme aucune contestation ne se fit entendre (encore heureux !), Alban poursuivit avec le second macaron, fait avec des moyens magiques cette fois-ci. En bouche, le mélange des goûts se démarquait davantage de précédemment, mais la saveur était aussi exquise. Il rendit son verdict après avoir tout avalé : « Très bon celui-ci aussi. J’ai un léger penchant pour la simplicité du premier, mais la texture du second est la meilleure… Je dois trancher ? »

*Argh, ils sont superbes tous les deux. Merlin, aide-moi dans ce cruel dilemme que voilà !*


| 643 mots |
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Et si tu devenais mon juré officiel ? [PV] Empty
MessageSujet: Re: Et si tu devenais mon juré officiel ? [PV]   Et si tu devenais mon juré officiel ? [PV] EmptyLun 5 Juil - 22:26

Roman restait de marbre, écoutant que ce pensait Alban avec attention. A vrai dire, comment il regardait le produit, les expressions de son visage quand il le dégustait, tout ça intéressait Roman. Bien évidemment, le jaune et noir avait envie de se perfectionner encore et encore, pour être le plus bon possible. Il avait tellement d'idées en tête pour son métier futur, qu'il devait impérativement apprendre le maximum de choses en un minimum de temps.

Roman n'avait cependant la prétention d'arriver à égaler Honeydukes dans ses macarons, en particulier pour un premier essai, et un premier essai fait à la maison, surtout. Roman écouta donc les critiques d'Alban et une fois fait, le jeune homme qu'on appellait aussi la tornade jaune lui répondit, d'un ton sérieux.

« Bien. Tu penses que tu pourrais trouver des macarons comme ça chez Paul dans le commerce ? Autant le commerce moldu que le commerce sorcier, hein ! »

Maintenant qu'Alban avait critiqué le goût, Roman voulait qu'il critique l'apparence ! Après tout, c'était ce qu'on voyait en premier et qui donnait ou pas envie de manger. Roman était satisfait de lui pour un premier essaie mais voulait vraiment un avis extérieur, ne serait que parce que lui ne pouvait pas avoir de recul sur ce qu'il faisait, puisque justement... il l'avait fait.

« Bon ça, c'est fait. Maintenant passons aux choses sérieuses. Pratiquer la pâtisserie sans magie, loin de tous les équipements de base d'où les macarons ratés que tu as mangé, c'est dur. Tout le reste a donc été fait à Poudlard avec de la magie, et une bonne dose de préparation. »

Roman quitta la place levée à côté d'Alban et fit le tour de sa chaise, agitant sa baguette pour faire défiler les desserts devant le 7ème année. Une fois le premier arrivée à sa hauteur, tous cessèrent de bouger et Roman attrapa le couvercle de la premier cloche, prêt à l'ouvrir.

« Voici le premier dessert. »

Soulevant la cloche d'un geste impérial, Roman put enfin contempler, son gâteau numéro 1.

Celui-ci devait faire une bonne vingtaine de centimètres de diamètre et son glaçage vert corps professoral pâle et lisse brillait parfaitement aux lumières des cuisines. Sans attendre, Roman laissa regarder son ami quelques secondes, puis coupa une part du gâteau avec une pelle à tarte. Il plaça la part de gâteau couchée sur le côté, dans une petite assiette et laissa Alban goûter. On pouvait très nettement voir dans l'entremets une fine génoise moelleuse, une mousse blanche à base de crème, et une mousse vert pâle - à base de citron vert, qui constituait presque toute la partie du gâteau. Le gâteau était très fin, très léger et Roman avait fait esprès de ne faire aucune association pour laisser s'exprimer le goût du citron vert frais.

Maintenant, c'était à Alban de juger juste avant Roman, qui n'attendait que ça pour goûter son entremets et Roman comptait bien le laisser s'exprimer sur tout, autant l'apparence, que le goût que la texture, il avait quand même était embauché pour ça, il ne fallait pas oublier ! Et puis, l'un dans l'autre, Alban se faisait un palet ce qu'au final peu de personne n'avait vraiment.

(531)
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Et si tu devenais mon juré officiel ? [PV] Empty
MessageSujet: Re: Et si tu devenais mon juré officiel ? [PV]   Et si tu devenais mon juré officiel ? [PV] EmptyJeu 8 Juil - 0:43

Le jeune Follet, toujours assis à table, regardait fixement Roman, comme par pressentiment. En effet, lui qui n’était qu’un novice en matière culinaire, lui qui ne connaissait rien au métier de critique, il s’était hâté de donner son avis sur les créations de son amis. Où était le problème ? Alban n’aimait pas heurter les gens, encore moins ses proches. Et s’il avait dit les mauvaises choses ? Et s’il ne s’était pas montré assez satisfait après sa première dégustation ? Qu’en penserait Roman ? Se vexerait-il ? *Aïe, caramba. Si jamais je ruine tous ses rêves d’avenir à cause d’une chose aussi stupide, je ne m’en remettrai jamais* #paf#. Heureusement, Roman semblait plutôt satisfait, ce qui atténua considérablement le doute soudain de ce cher Alban, soucieux des conséquences de ses paroles. Roman (« bon sang de bonsoir, si on m’avait dit que c’était si éprouvant de critiquer des pâtisseries...») questionna simplement Alban sur l’aspect purement extérieur des macarons. De suite, Alban se sentait plus apte à émettre un jugement qui ne remettrait pas en cause l’avenir de son ami car, après tout, c’était avant tout son regard qui le guiderait dans sa critique. Après un rapide temps de réflexion (oui, car il prit toutefois le soin de bien préparer avant de répondre à Roman), il répondit d’un air confiant :

« Pour côtoyer assez souvent le monde moldu (Mama mia, tous les étés chez Gran Bones – un vrai calvaire *bim*), je suis presque sûr qu’ils connaîtraient un grand succès, autant l’un que l’autre. Tu sais, les moldus connaissent une vie moins animée et… plus monocorde que celle des sorciers, du moins c’est mon avis. Ils apprécient beaucoup les choses originales, et ces macarons, aussi colorés et appétissants, pourraient très bien en faire partie. Et, en toute franchise, je doute que les jeunes moldus ne les admirent pas à travers la vitrine comme on le fait tous, faut pas se leurrer ! avec le désir d’en croquer rien qu’un morceau ».

Alban parlait cette fois-ci avec plus d’appui, plus de conviction. Il savait que Roman voyait de quoi il parlait, et d’ailleurs les garçons échangèrent un regard complice d’un air de dire « allez, jure que tu ne l’as jamais fait, haha ». Il en avait presque oublié qu’une dizaine d’elfes de maison l’écoutaient avec attention. Et lorsqu’il y repensa, un bref instant, il poursuivit : « … chez les sorciers, je pense que ça pourrait aussi connaître un succès. Mais ils auraient, j’imagine, plus de mal à se démarquer du reste du marché. Il n’y a qu’à voir les nouveautés proposées régulièrement chez Honeydukes. On distingue d’ailleurs du premier coup d’œil lequel vient de là-bas. M’enfin, ils restent très agréables à regarder et je suis persuadé qu’en tant que consommateur, je me laisserais volontiers tenter ». Alban s’arrêta car il jugeait avoir fait le tour de son opinion sur l’aspect extérieur. Roman apporta quelque précisions sur la suite de la dégustation : il était difficile de confectionner des desserts avec seulement des moyens moldus et c’est pour cela que Roman avait élu domicile (en quelques sortes) dans les cuisines avec pour seule compagnie celle des elfes de maison, sans oublier son sac de couchage.

« Je comprends très bien, répondit Alban. D’ailleurs, pour un macaron fait avec des moyens moldus uniquement, c’est vraiment remarquable ». En ce sens Roman était très méritoire et Alban ne pouvait que le complimenter pour les efforts évidents dont il avait dû faire preuve.
Pour la suite de la dégustation (tiens, manger des macarons avant l’entrée, original) Roman fit défiler des plats recouverts de cloches, si bien qu’il se serait presque cru dans le dîner presque parfait. Le premier plat vint se placer (« Ma parole, mais Roman, y’a quoi dans ce truc… pour que ça avance tout seul ? *paff*) juste sous son nez, et Roman retira la cloche d’un geste élégant. « Wow », laissa-t-il échapper lorsqu’il vit ce qui s’y trouvait. Sous ses yeux, un gâteau, un immense et merveilleux gâteau qui arracha une mine ébahie au jeune Follet. Roman lui servit un part (*Mince, je n’ai pas droit au gâteau entier ?*) , qu’il disposa avec une certaine aisance sans massacrer la pauvre part de gâteau en dix milles morceaux – ça sent le vécu dans une assiette qu’il servit à Alban. Ce dernier, en vain, tenta d’analyser l’intérieur qui avait l’air varié et très apetissant. Mais il n’émis aucun commentaire et se résigna à goûter sa part (après tout, c’est le goût qui comptait, non ?). Et dès qu’il eut avalé sa première bouchée, car trop bien élevé pour parler la bouche plain, naméo, il rendit son verdict.

« Tu vas surement trouver que ça manque cruellement d’originalité mais… je kiffe, mon pote j’a-do-reuh. Ce mélange de couches moelleuses et des ces couleurs si… atypiques, me plait vraiment. En revanche, je n’ai jamais été un fervent adepte du citron. Et si je te dis que ça me plaît, c’est que vraiment il y a quelque chose d’exceptionnel. Vraiment. La suite, dear ? »

Alban regarda d’un air satisfait Roman. Il espérait que son avis le toucherait, même rien qu’un peu.

| 860 mots |
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Et si tu devenais mon juré officiel ? [PV] Empty
MessageSujet: Re: Et si tu devenais mon juré officiel ? [PV]   Et si tu devenais mon juré officiel ? [PV] EmptyJeu 8 Juil - 10:30

Roman écouta patiemment Alban parler. Il écouta tout jusqu'au boût, se gardant bien de faire le moindre commentaire (il ne voulait quoiqu'il arrive, PAS influencer les réponses et les goûts d'Alban qui d'ailleurs, était pointé par une caméra et enregistré par un micro. Oui on vous a mentit, les appareils électriques marchent à Poudlard). Bon, pour faire bref, Alban était satisfait. Roman écrivit rapidemment des mots clés des impressions d'Alban sur un calepin qu'il venait de sortir de sa poche, et s'empressa – une fois la partie sur les macarons terminée – de tourner la page pour afficher le grand 1, symbole du premier dessert à déguster.

*Pourvu qu'il ne voit pas que j'ai un peu raté le glaçage sur l'arrière du gâteau !*

Après que Roman eut servit le jeune Alban pas si jeune que ça tout de même, la preuve, il allait bientôt quitter Poudlard !, le jeune homme se lança dans la dégustation et Roman ne s'arrêta pas d'écrire, pour que toutes les impressions soient notées et qu'il ne puisse ainsi rien oublier (oui car avec 8 desserts plus des macarons, il était clair que Roman ne pourrait pas se rappeler de tout. Il n'était pas une machine, merci bien ! Surtout vu comment Alban parlait ! A ce rythme là, il allait bientôt se lancer dans la description des couverts et de l'assiette, alors ! Mais au fond c'était tant mieux, Roman préférait quelqu'un qui disait tout ce qu'il pensait, plutôt qu'un crétin qui se contenterait d'un "ça va" ou tout autre "c'est bon" qui n'aide vraiment pas à avancer.

Roman ne put s'empêcher de laisser échapper un mince sourire quand Alban lui annonça qu'il trouvait ça bon. En plus de ça, d'ordinaire il n'aimait pas le citron (autrement dit il était le jury révé, puisque réussir à faire aimer un dessert à quelqu'un sans que d'habitude il l'aimait, ça c'était un vrai challenge !), ce qui constituait un pari gagner pour le jeune Jones. En effet réussir à réaliser sa mousse d'entremet avec du citron vert, sans faire ressortir ni 'l'acidité, ni l'amertume et tout ça sans trop mettre de sucre, c'était un bel exploit, dont Roman était fier (on rappelle que toute les recettes qu'il a fait son de lui, il a tout inventé et n'a rien piqué à personne).

« Bon, l'entremets 1 : Mousses de citron vert, c'est fait. Au suivant ! »

F'un coup rapide de baguette, les entremets défilèrent doucement devant Alban pour que le second finisse par se poser devant lui. Sans attendre, Roman ouvrit la cloche d'un geste sec de baguette, qui fit voler la cloche en l'air, puis retomba lourdement sur la tête d'Alban avec sa main droite, laissant apparaitre devant les yeux d'Alban un entremets tout chocolat.

Bon, on savait que l'entremets chocolats était un des préférées de Roman, ainsi donc parfaitement le réaliser avait été un vrai challenge.
L'entremet était circulaire et le dessus n'était pas plat, mais plutôt comme un canapé l'aurait fait. Des espèces de gros cousins similaires se tenaient dessus, donnant au gâteau un aspect gonflé et bombé assez original. Niveau texture il était au chocolat noir et on aurait à si méprendre, dit du velour. L'effet velour sur les entremets chocolat était généralement très apprécié.

« Entremets numéro 2 : Passion noire ! »

Oui, pour celui-là, mieux vallait aimer le chocolat noir. Il n'était pas spécialement fort puisque Roman n'était pas fan du noir amer, mais on ne lui trouvait que très peu un gout sucré caractéristique du chocolat au lait ou chocolat blanc. Roman en coupa une part et servit une nouvelle fois Alban. Cette fois ci l'entremets était plus simple : Un biscuit blanc tenait le fond du gâteau, c'était de la meringue italienne. Un autre biscuit se tenait approximativement au milieu, toujours aussi fin, et tout le reste, était composé d'une mousse légère mais fine (soit pas trop aérée, sinon on vous vend de l'air !) au chocolat noir. Le gâteau n'était en soit pas transcendant, mais pour les fans de chocolat noir, ce devait être un regal. La meringue contrastait radicalement avec le chocolat noir, donnant une bonne touche sucrée, et c'était après tout bien le but. On ne faisait pas ressortir le goût du chocolat noir avec du chocolat noir, mais bel et bien avec un produit radicalement différent.

« Tu peux y aller ! »

(731)
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Et si tu devenais mon juré officiel ? [PV] Empty
MessageSujet: Re: Et si tu devenais mon juré officiel ? [PV]   Et si tu devenais mon juré officiel ? [PV] EmptySam 10 Juil - 0:32

Avant d’avaler un dernier morceau du premier gâteau ( « tiens, je m’étais peut-être trompé au sujet du citron finalement ! THE révélation »), Alban s’imagina la situation présente telle que vue de l’extérieur. Lui, assis à table, cuillère à la main et serviette autour du coup attachée méticuleusement avec une épingle à linge pour éviter toute chute ! mangeait, pendant qu’un troupeau rassemblement d’elfes de maison le contemplait sans dire un mot ( « Arrêtez, arrêtez, c’est trop » *mode Lockart off*) et qu’un jeune blondinet prenait des notes sur ses moindres faits et gestes. C’était franchement comique (car avouez que sans connaître les circonstances, on aurait pu s’imaginer bien des choses) et le jeune Follet manqua de s’étouffer en y pensant ( « Non, Roman, je te promets, je n’ai pas essayé de recracher quoi que ce soit… »). Il termina sa petite part et posa aussitôt ses yeux sur le prochain dessert. Ou du moins, sur la cloche qui le recouvrait (la fourbe !), et il s’imagina toutes les mauvaises choses gourmandises qui pouvaient s’y cacher tandis que Roman terminait de prendre des notes. Avec celui-ci en face, Alban était plutôt à son aise, car Merlin savait à quel point le jeune homme se sentait gêné habituellement lorsqu’on l’épiait de la sorte. ( « Allez, avoue, tu essaies de dessiner ma tronche, c’est ça ? »)

« D’ailleurs, pour le premier, le nom est vraiment parfait. Concis, explicite, j’aime vraiment. Ça me fait marrer quelque fois que les noms qu’un pâtissier donne à ses créations soient, comment dire, confus, ou paraissent un peu fantasques. Tu sais, quand ça ressemble plus au titre d’une toile abstraite qu’au nom d’un simple gâteau ? Or là, ça n’est pas le cas. Et c’est mieux, je trouve ». Alban souleva ce point car un client qui n’y connaissait rien en pâtisserie (en l’occurrence, lui) éprouvait sans doute plus de réticence à goûter quelque chose qui lui paraissait trop sophistiqué à cause d’un nom recherché plutôt qu’une pâtisserie au nom net et précis. Mais bien sûr, il n’exprimait que son avis personnel là encore, qu’il avait jugé bon de faire partager à son ami. Comme auparavant, ce dernier ne montra aucun signe de désapprobation (ni d’approbation d’ailleurs) et se contenta de prendre d’autres notes. L’espace d’un instant, Alban était tellement intrigué qu’il s’interrogea : *mais bon sang, qu’est-ce qu’il fabrique ?*. Puis enfin Roman montra signe de vie (nota : penser à offrir une plume à papote à Roman. Pourquoi ? Parce qu’il paraît presque sérieux lorsqu’il écrit – ce qui, nous sommes tous d’accord, manque de crédibilité lorsqu’on connaît l’énergumène *sort*) pour passer à la suite.

« Oulah, mais tu as prévu pour tout un régiment, dis-moi. Je doute déjà de mes compétences à gouter un morceau de chacune de ces merveilles, alors imagine si je devais les manger entièrement ! » Dit-il d’un air taquin qu’il employait souvent pour titiller ses amis – surtout les filles, car elles étaient toutes très susceptibles lorsqu’il s’amuser à les agacer. De toute manière Alban savait que Roman n’y prêterait pas attention et décèlerait l’ironie de ses paroles. Celui-ci lui présenta d’ailleurs le gâteau suivant, qu’il avait décloché d’un coup sec de baguette (et vlan ! Dans la figure d’un elfe). Cette fois-ci, Alban laissa échapper un « hum » enthousiaste à la vision de la pâtisserie, dont l’odeur avait rapidement atteint –et envoûté- ses narines. Le titre de celui-ci, plus abstrait que le précédent, correspondait pourtant à merveille à ce qu’il avait sous les yeux. Si bien qu’Alban, avant d’y goûter, revint quelque peu sur ses propos : « Oh, finalement, oublie ce que j’ai dit. Ce gâteau porte son nom à merveille. En fait… je crois que j’ai plutôt du mal avec les noms à rallonge ». Il rigola quelques secondes puis se concentra de nouveau sur la fameuse ‘passion noire’ en face de lui (« Allez, viens voir papa, graouh »), et avala un morceau de la part que Roman venait de lui servir.

Si Alban aimait plutôt le chocolat, le noir n’était pas son favori. Pourtant, en bouche, le chocolat paraissait tout à fait mangeable, moins amer et plus doux que ce qu’il avait eu l’habitude de goûter. Il en reprit d’ailleurs une seconde bouchée avant de donner son verdict à son ami qui continuait de l’admirer l’observer. Puis il finit par cracher le morceau (au sens figuré, hein) : « C’est fabuleux. Moi qui n’aime pas vraiment le chocolat noir (qui a dit difficile ?), je dois dire que ça se laisse volontiers manger. C’est fondant, moelleux, léger en bouche, le goût est étonnement agréable. Bref, j’adhère complètement. Et, pour le coup, je songe à laisser leur chance aux autres gâteaux goût chocolat noir que je boycotte habituellement ! ». Le jeune homme venait à peine de commencer à déguster les créations de Roman est était déjà comblé. « Dis, tu crois que tu peux me faire une carte de fidélité pour des réductions sur tes créations quand elles se vendrons très, très, chères ? ».

|845|


Dernière édition par Alban Follet le Lun 12 Juil - 18:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Et si tu devenais mon juré officiel ? [PV] Empty
MessageSujet: Re: Et si tu devenais mon juré officiel ? [PV]   Et si tu devenais mon juré officiel ? [PV] EmptySam 10 Juil - 14:05

Pour ce qui était du nom, Alban était conquis, visiblement. Du moins ça lui plaisait quoi, et Roman était content. D'ailleurs à ce propos Roman avait beaucoup hésité sur le nom du second entremets, puisque le mot "passion" pouvait renvoyer au fruit de la passion, justement, hors Roman avait aussi réalisé un entremets à base de fruit de la passion. Il avait finalement finit par juger que le côté puissant du chocolat noir devait être souligné et qu'il ne convenait pas qu'aux fans du chocolat noir, so, passion noire allait bien. Ça plaisait à Roman du moins, puisqu'il était très connu dans le métier que le nom devait aller au client et pas forcément plaire au pâtisserie. Le client était roi, rapellez-vous mais toi Alban tu n'es pas client donc tu avales et tu te dépêches !.

« Bien. »

Roman ne voulait toujours pas influencer Alban dans ses choix, il se conterait de lui faire un vrai topo à la fin, pour parler de ses gâteaux un à un. Le faire avant, pour lui, c'était duper le consommateur, hors, Roman voulait vraiment qu'on foûte son gâteau sans passer à tout ce que la pâtissier avait dit dessus.

« Ça servira toujours, t'inquiètes pas pour ça ! On a une bonne maison de gourmands, ça aide ! »

De toute façon, Roman savait qu'il pouvait tout laisser là, et venir chercher au compte-goutte, ça n'allait pas moisir. Ô ça non, c'était sûr ! Connaissant, Alban, Ophy, Anna, Ana, Eli, Adydy, lui, et les autres, il n'ayait juste aucun soucis ! Puis Roman avait aussi Ana, Damon et Anh, qui ne dirait pas non à goûter ou à emporter un gâteau ! Tiens, d'ailleurs, c'était une idée ça ! Roman pouvait vendre des gâteaux aux élèves de Poudlard ! Ça lui ferait un peu d'argent et avec ça il pourrait acheter une boutique à Traverse pour plus tard. Comment ça c'est pas tout à fait le même prix ?, il pourrait acheter un cadeaux aux 4 7èmes années qui partaient ! Et à Vivi aussi, il lui enverrait, vu qu'elle était partie !

« Je suis comme toi, le chocolat noir est celui que j'aime le moins, mais je l'aime quand même, hein ! Sinon tu rigoles ou quoi ? Une carte de fidélié ? Pas besoin, c'est toi qui a droit au tarif le plus réduit de mes tarifs. Mes gâteaux sont gratuits pour toi ! »

Manquerait plus que ça encore, il avait le statut officiel de jury quand même, ça comptait ! Et pour preuve, Roman ne le faisait pas payer ! Même les amis proches paieraient en fait, bon bien moins que les autres d'accord, mais tout de même un petit peu, après tout, c'était du travail ! Dire qu'il allait passer ses BUSEs cette année, il avait en avoir à faire des choses !

Vint ensuite le tour du troisième entremets ! Hop, hop, d'un coup de baguette Roman fit défiler tout ça, et ouvrit sans attendre la cloche. Hop, pour continuer sur le style des entremets, et de la passion voici l'Exotique !

« Entremets numéro 3 : L'exotique ! Mousse passion, mousse melon et coulis de mûre-goyage ! »

Roman ne serait pas en principe pas fan du celui-là, puisqu'il n'aimait pas le melon. En coupant l'entremets (joliment décoré de mûre et d'un demi-fruit de la passion confits, on voyait nettement trois couches de couleurs. Celle du bas était orange clair, était au melon et prenait envion 45% de la hauteur. Tout dessus se tenait une mousse fine orange franc, à la passsion. Et entre les deux, le coulis rouge-rose foncé s'éparait les deux mousses. Le tout était rectangulaire, pas très grand, est parraissait très léger et fin. Le principe de ce genre d'entremets aux mousses, en fait.

(634)
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Et si tu devenais mon juré officiel ? [PV] Empty
MessageSujet: Re: Et si tu devenais mon juré officiel ? [PV]   Et si tu devenais mon juré officiel ? [PV] EmptyDim 11 Juil - 3:53

Alban était légèrement déstabilisé face à un Roman qui ne laissait pas percevoir le moindre signe d’approbation ni de désapprobation. Toutefois, il comprenait pourquoi le jeune cinquième année adoptait un tel comportement : il ne voulait pas influencer le jugement d’Alban, ni infléchir son avis de quelque manière que ce soit. Mais c’était tout de même très inquiétant, surtout lorsqu’on connaissait l’individu aussi bien qu’Alban. D’ailleurs lorsque Roman brisa son mutisme pour parler brièvement au jeune Follet, ce dernier ne put retenir un sourire rassuré : *Ouf, c’est bien lui, je croyais presque qu’on l’avait perdu, par Merlin !* Il répondit à la remarque d’Alban à propos de la quantité excessive de pâtisseries qu’il avait confectionnée en expliquant qu’il n’avait pas besoin de chercher bien loin pour trouver demandeur (en l’occurrence, il n’avait qu’à faire un tour en salle commune). Alban, hochant la tête, acquiesça : « Là tu as bien raison. Vu la vitesse à laquelle tes gâteaux ont été dévorés le soir de la rentrée, je ne donne pas cher à ceux-là ». Les deux garçons échangèrent un sourire complice.

Il est vrai que certains Poufsouffle s’étaient littéralement jeté dessus la semaine passée, mais Alban ne fit pas la remarque, pour la simple et bonne raison qu’il en faisait partie. *Après tout, ça n’était pas ma faute, c’est Elizabeth qui a insisté pour que j’y goûte. Et puis, Roman m’a proposé une seconde part –que je n’aurais jamais pu lui refuser- et de fils en aiguilles, j’ai mangé pour un régiment* Mais c’était peut-être ça qui lui avait permis d’être ici, à jouer le critique gastronomique pour son ami. Alors après tout, il n’y avait pas de quoi culpabiliser. Surtout que les Poufsouffle tenaient une ligne impeccable (tous beaux et forts, les cocos), et qu’ils savaient très bien compenser les calories ingurgités dans les pâtisseries. Alban avait la chance de ne pas prendre le moindre gramme même en mangeant à outrance. Pourquoi donc ne pas en profiter ?

« En fait, c’est plutôt bizarre, mais je trouve que le chocolat n’a pas la même saveur selon la forme où on le trouve. Je n’aime pas les sorbets goût chocolat ni les crèmes desserts, en revanche, j’aime beaucoup les gâteaux goût chocolat –sauf au chocolat noir généralement- ou les biscuits type cookies ou autres. Tu n’as pas la même impression ? » Sur ce point-là, Roman pouvait parler librement car ça n’avait pas de rapport très étroit avec la dégustation. Et Alban était curieux de savoir s’il était le seul à n’aimer le chocolat que sous certains de ses aspects.
« Arrête, c’est trop d’honneur que tu me fais là. Quand tu me verras plus tard, je serais tellement fier de pouvoir manger des pâtisseries qui coûteront les yeux de la tête ! En échange, tu me laisseras présenter la marchandise et te faire de la pub un peu partout ? » Alban parlait sérieusement. Il savait que Roman réussirait plus tard, et d’une manière ou d’une autre, il tenait à l’aider.

Le troisième gâteau était désormais sous les yeux admiratifs du jeune Follet : cette fois-ci il avait affaire à un gâteau fruité et exotique. Aimant particulièrement les fruits (et leur mélange surtout), il s’empressa d’en gouter un morceau, après avoir brièvement décrit ses impressions face à l’aspect extérieur du gâteau : « Celui-ci est très coloré, très original. Je le trouve plus attirant que les précédents, même s’il plaira avant tout aux personnes adeptes des fruits exotiques. C’est mon cas, alors voyons voir ça ! » Et miam, il n’en fit qu’une bouchée. Une bouchée qu’il prit le temps de savourer car elle lui procura un plaisir largement supérieur à ce qu’il avait ressenti avec les entremets précédents. Il ne se fit pas attendre et prononça son verdict une fois la bouche libre : « C'est incontestablement mon préféré des trois. Il est frais, il est doux, il mélange plusieurs saveurs. Ce mélange de coulis et de mousses, c’est vraiment le genre de chose que j’aime. J’adhère ». Il s’arrêta car il aurait pu déballer bien des éloges mais il estima que c’était suffisant et que ça tenait bien compte de son avis. Il attendit la suite, espérant bien des surprises comme celle-ci !

|707|
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Et si tu devenais mon juré officiel ? [PV] Empty
MessageSujet: Re: Et si tu devenais mon juré officiel ? [PV]   Et si tu devenais mon juré officiel ? [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Et si tu devenais mon juré officiel ? [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujet Clos année 10-
Sauter vers: