AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 La liberté appartient à ceux qui l'ont conquise [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Anonymous




La liberté appartient à ceux qui l'ont conquise [PV] Empty
MessageSujet: La liberté appartient à ceux qui l'ont conquise [PV]   La liberté appartient à ceux qui l'ont conquise [PV] EmptyMar 6 Juil - 2:18

La liberté appartient à ceux qui l'ont conquise [PV] Sans_t29 La liberté appartient à ceux qui l'ont conquise [PV] Icone_23

La première semaine de cours se terminait juste et à peine Elizabeth avait terminé ses devoirs, qu'elle n'avait pu résister à l'envie de monter sur un balai. Il fallait la comprendre, le premier match de l'année était pour Poufsouffle (et Serpentard) et elle aimait autant être prête. Bon, il fallait aussi reconnaitre que l'excuse du match n'était pas la seule en vigueur, puisque le match contre Serpentard n'avait pas lieu avant le mois prochain. Le fait est qu'Elizabeth adorait le Quidditch, c'était une vraie passion, et il lui était impossible de passer plus d'une semaine sans monter son balai.

C'était un besoin, plus qu'une envie en fait. S'évader dans les airs était une sensation qu'Elizabeth n'avait encore jamais ressentit ailleurs et elle était sûre de ne jamais pouvoir s'en passer. D'ailleurs, elle ne s'en passait pas de puis plus de 10 ans et en était très contente. En même temps quand on naissait dans une famille comme la sienne, il était d'éviter le Quidditch. Impossible même, puisque régulièrement la famille entière s'adonnait à de petits matchs. La jeune fille ne s'était d'ailleurs jamais posée la question de savoir ce qui se serait passé si un de ses frères et soeurs n'avaient pas aimé le Quidditch. Ça ne s'était jamais produit, mais au fond Eli était sûre qu'il n'y aurait eut aucun problème, ce n'était pas vraiment le genre de son papa que d'ordonner à ses enfants de jouer coûte que coûte sinon tu manges pas à midi!.

Elizabeth se rendit donc au terrain de Quidditch, seule, bien décidée à s'entrainer quelques heures. Elle avait naturellement la clé des vestiaires et une fois changée (non, on ne jouait jamais en robe de sorcière, ça n'était pas adapté), Elizabeth attrapa son Nimbus 2000 et fila sur le stade. D'un coup de pied sur le sol, Elizabeth décolla, le souaffle posé au sol. Une fois dans les airs, la jeune fille effectua trois tours rapides de terrain et une fois qu'elle se sentit prête, monta en hauteur pour avoir une meilleure vue du château. Il fallait reconnaitre qu'elle était unique, cette vue, et ceux qui ne jouaient jamais au Quidditch n'avaient jamais eut la chance de la découvrir. Dommage pour eux ! Eli, elle, en profitait bien !

Bref. D'un Accio silencieux de sa baguette, Elizabeth appella le souaffle qui arriva directement sur elle. Après l'avoir attrapé, joué avec un moment, marqué plusieurs buts en essayant de rattraper à chaque fois la balle de l'autre côté des anneaux, Elizabeth jugea (après tout de même, 2h30 d'efforts, de contorsions, d'acrobaties toujours aussi agréables à éxécuter) qu'elle allait arrêter. Descendant doucement de son balai, Elizabeth alla ranger le souaffle dans un coffret prévu à cet effet, dans les vestiaires, et attrapa son nécessaire à balai, pour ressortir avec. Balai en main, Accessoire dans l'autre, Elizabeth monta doucement dans les gradins, à la recherche d'une place pour entretenir son balai.

C'est alors qu'elle vit une jeune fille. De dos, il était impossible de la reconnaitre. Elizabeth était vraiment le genre de fille à venir tout taper la causette sans vous connaitre, et son côté préfète en avait bien rajouté une couche, pour être honnête. Sans hésiter, Elizabeth s'approcha donc de la jeune fille, curieuse de savoir ce qu'elle faisait et si elle allait bien Elizabeth était experte en chagrin d'amour et en voyait donc naturellement parout. Même là où il n'y en avait pas.

Arrivée à sa hauteur, Elizabeth la reconnut aussitôt. Madyson une Serdaigle qu'elle connaissait surtout sur un balai. Excellente – mais surtout ex – joueuse de Quidditch.

« Bonjour, tu vas bien ? Je peux m'asseoir ? »

Genre bien sûr, les tribunes ne sont pas assez grandes, il faut que je vienne me poser là, juste à côté de toi. Quel pot de colle celle-là ! Elizabeth voyait rapidemment si elle gênait ou pas, et si tel était le cas, il était bien clair qu'elle n'allait pas rester. Après tout la jeune fille avait envie de solitude, ce qu'Eli pouvait tout à fait comprendre, du haut de ses 17 ans.

(678)

[ 676 mots ]
CHOIXPEAU

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




La liberté appartient à ceux qui l'ont conquise [PV] Empty
MessageSujet: Re: La liberté appartient à ceux qui l'ont conquise [PV]   La liberté appartient à ceux qui l'ont conquise [PV] EmptyMer 28 Juil - 1:42



Nouvelle rentrée et dernière année pour la jeune Saintclerc, malheureusement pour elle, son statut de septième année l’obligeait à quitter l’école en fin d’année et ne lui permettait pas de revenir lors de la prochaine rentrée. M’enfin il lui restait encore un an à profiter entièrement de Poudlard, donc elle avait de quoi s’occuper, surtout que d’ici la fin de l’année elle passerait comme de nombreux élèves les examens finaux qui n’étaient autres que les fameuses ASPICs. Une chose qui sans doute prendrait la plupart du temps de la demoiselle, car cette année encore la blonde était bien décidée à montrer à tout le monde de quoi elle était capable, mais si elle faisait cela c’était principalement pour obtenir de bons résultats pour la fin de l’année. Ainsi donc cette année rimerait révisionS, avec un grand « s » à la fin bien sûr … Evidemment étudier n’était pas vraiment un problème chez la bleue et bronze bien au contraire puisqu’elle adorait faire ça, contrairement à d’autre comme par exemple une petite Gryffondor de septième année du nom de Winston. Autant le dire Mégane et les études ça fait deux, mais bon pour obtenir ses examens la jolie rousse n'aurait pas trop le choix que de réviser un minimum. Auparavant, Madie aurait généreusement accepté de l'aider, mais aujourd'hui c'était moins sûr, en fait depuis l'année dernière la relation entre les deux amies c'était un peu beaucoup dégrader, et tout ça à cause d'un garçon, si c'est pas moche quand même ...

Et pourtant malgré toutes ces histoires, la première semaine venait de s'achever tranquillement. Pas vraiment en fait puisqu'un accident était arrivé à la petite blonde lors du premier jour de la rentrée, en effet à la descente du Poudlard Express la jeune Saintclerc a malencontreusement ratée une marche invisible soit en passant, et malheureusement pour la jeune aigle c'est son épaule gauche qui avait récolté.

Résultat : une épaule cassée pour Madyson.

Ce qui voulait donc aussi dire : pas de quidditch pour l’instant, ce qui embêtait énormément la jeune Serdaigle puisqu’elle adorait particulièrement ce sport. Mais ce qui la mettait vraiment hors d’elle c’est le fait qu’elle ne pourrait pas participer à la saison de quidditch cette année, qui étant en plus la dernière pour elle. Ainsi donc au lieu d’être sur le terrain, elle resterait bien sagement dans les gradins à encourager son équipe, si elle ne pouvait pas jouer c’était surtout sous la stricte interdiction du jeune infirmier : Julien Montgomery. Evidemment sa décision semblait compréhensible, mais apparemment seule Madyson ne semblait pas vouloir comprendre, m’enfin ça finirait sans doute par lui passer … ou pas en fait. Elle aimait trop le quidditch pour se permettre de se dire qu’elle comprenait la position du médecin. Certes elle savait qu’il avait raison, mais elle n’avait pas envie de se retrancher de son côté.

Cela faisait environs un quart d'heure que la septième année venait d'arriver sur le terrain de quidditch, mais pour changer des autres années la jeune adolescente avait trouvé refuge dans les gradins, ce qui ne lui plaisait pas de trop mais bon là elle n'avait pas vraiment le choix. A première vue quelqu'un semblait s'entraîner, aux premières analyses de la bleue et bronze, il s'agissait d'une excellente joueuse : une bonne assise, un excellent équilibre, une maîtrise complète du souaffle et un contrôle minutieux du balai. Soit toute la panoplie pour un futur joueur professionnel, enfin du moins c'est ce que pensait la fine Sherlock Saintclerc . Elémentaire ma chère Harris, vous finirez pro !! (*paf*) Les minutes s'écoulèrent, ainsi que les buts de la poursuiveuse des blaireaux, mais après un entraînement épuisant elle posa pied-à-terre. Madyson ne la quitta pas du regard, mais lorsque l'autre blonde s'échappa dans les vestiaires, la demoiselle lança son regard dans une autre direction, voilà pourquoi elle ne vit pas la joueuse s'approchait d'elle dans les gradins. D'ailleurs lorsque la jeune préfète adressa la parole à la jeune Serdaigle celle-ci se réveilla enfin et ses dernières pensées s'envolèrent avec la légère brise de vent. Lui souriant la petite aigle lui répondit : « Heyyy Elizabeth !! Oh je serais ravie si toi et ton balai vous me teniez compagnie, alors vas-y assieds-toi !! Ca ne te dérange pas si je t'appelle par ton prénom au moins ?! ». Son sourire restait le même, toujours aussi sincère et représentant la joie de vivre de la demoiselle, bien que ces derniers temps il avait tendance à s'assombrir et il finissait même par devenir terne à certains moments. Mais bon que voulez-vous ce sont les aléas de la vie, et de toute façon on a tous des problèmes arrivés à un moment de sa vie, et en ce moment c'était le cas pour Madyson bien qu'elle n'osait se l'admettre sur certains points.

Elizabeth lui demandait alors si elle allait bien, excellente question puisque Madie ne se posait même pas la question mais dans les évènements actuels on pouvait se le demander. Entre le froid qu'il y avait entre elle et Johan, mais aussi avec Mégane, et maintenant son interdiction de jouer au quidditch à cause de son épaule, on pouvait alors se dire que non la jeune Saintclerc n'allait pas si bien que ça surtout que sa meilleure amie allait bientôt la quitter pour rejoindre son cousin Riley. Enfin bon c'est vrai que la septième année avait vécue des meilleurs moments, et autant avouer qu'en ce moment c'était un peu l'hécatombe de la blonde, mais bon elle finirait par se ressaisir à un certain moment, ses amis n'étant pas très loin pour certain. Etant assez méfiante mais très ouverte, la blonde fit preuve de franchise avec Elizabeth mais resta quand même assez soft : « Si je te dis que ça pourrait aller mieux tu me crois ?! En tout cas toi tu as l'air en forme, j'ai eu droit à une véritable démonstration de quidditch ! Tu as une très bonne technique, tu t'entraînes pour ton prochain match ? ». Certes la bleue et bronze n'était pas une très grande bavarde mais par contre elle faisait preuve d'une grande curiosité, et encore là l'adolescente était piquée au vif ...

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




La liberté appartient à ceux qui l'ont conquise [PV] Empty
MessageSujet: Re: La liberté appartient à ceux qui l'ont conquise [PV]   La liberté appartient à ceux qui l'ont conquise [PV] EmptyVen 13 Aoû - 17:49

La réflexion de Madyson fit rire Elizabeth, elle et son balai, ouiiii ! Bien sûr ! Son balai était réellement pationnant, en plus, quand il se mettait à parler, croyez-le ! Pourquoi croyez-vous que la célèbre Elizabeth Harris était forte en Quidditch ? Elle n'y était pour rien, c'était son balai qui faisait tout, éhé ! Non sérieusement, la phrase de Mady fit énormément rire Elizabeth, qui ne put s'empêcher d'afficher un sourire radieux sur son visage. Ça commençait bien, au moins pour une Serdaigle !

« Surtout mon balai, en fait, il est tellement génial celui-là... Non, non, tu en as l'obligation même ! Pas qu'on m'ait souvent appelée "truc" ou "la chose" mais je préfère quand même mon prénom, en fait ! »

Madyson n'avait certainement pas fait attention à comment elle avait posé sa question mais c'était tout aussi tordant que sa première phrase. Eli voyait bien la Serdaigle la taxer de "Hey toi là bas, la grande blonde en tenue de Quidditch !", ça aurait été très drôle, dans le fond. Peut être pas sur le coup, mais après cette réflexion là, si.

Elizabeth demanda ensuite à belle Serdaigle comment elle allait, et si elle pouvait s'asseoir à côté d'elle. La seconde réponse était positive, la première un peu moins, ce qui stoppa net Eli dans son fou-rire et lui fit froncer les sourcils. Généralement on disait toujours "Oui ça va" à quelqu'un qui vous posait la question, et ce même si ça n'allait pas (Eli faisait ça, du moins), mais le fait que la bleu et bronze ne lui dise pas franchement que ça allait, c'était qu'il devait y avoir un gros problème !

« Oh, qu'est-ce qui ne va pas ?»

Et Madyson lui avoua qu'elle venait de la voir jouer (Alors qu'Eli, elle, n'avait pas du tout remarqué que quelqu'un se tenait dans les gradins, en même temps c'était un peu toujours pareil, quand elle jouait, elle remarquait rarement les non-joueurs) et lui demanda si elle s'entraînait pour le prochain match. Toujours ! Il fallait toujours s'entraîner et d'ailleurs même si Eli n'avait pas de matchs, elle s'entrainerait quand même. Le Quidditch c'était toute sa vie et elle ne se voyait pas passer une semaine sans monter sur un balai. Ça lui serait insupportable et il fallait bien reconnaitre que depuis qu'elle était gosse, très rares étaient les fois où Eli avait passé plusieurs semaines sans monter sur un balai. Pour dire, elle était née avec un balai entre les mans, alors !

« Oui, mais pas que... La capitaine des Harpies de Holyhead va venir me voir jouer pour une possible sélection dans son équipe, donc j'essaye de m'entraîner un maximum ! »

Et rien que d'y penser, Elizabeth était toute folle de joie ! Dire qu'elle allait enfin pouvoir peut être intégrer une équipe de Quidditch professionelle ! Si seulement elle pouvait intégrer l'équipe des Harpies, ça serait le bonheur absolu, croyez-le bien ! Beth était fan des Harpies de Holyhead depuis son tout jeune âge et entrer dans l'équipe était pour elle un rêve de petite fille. Un rêve qui aujourd'hui pouvait se concrétiser, d'ailleurs. Et Eli ferait tout pour aller jusqu'au boût, tout !

(535)

VAMPIRE
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





La liberté appartient à ceux qui l'ont conquise [PV] Empty
MessageSujet: Re: La liberté appartient à ceux qui l'ont conquise [PV]   La liberté appartient à ceux qui l'ont conquise [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La liberté appartient à ceux qui l'ont conquise [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La liberté appartient à ceux qui l'ont conquise [PV]
» La liberté appartient à ceux qui l'ont conquise
» Esteban Ibañez. « Le futur appartient à ceux qui croient à la beauté de leurs rêves. »
» L'avenir appartient à ceux qui s'lèvent à l'heure où j'me couche ♦
» Fort-Liberté, une potentialité touristique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujet Clos année 10-
Sauter vers: