AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 Fais-moi rire ! [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Emma Carter
Emma Carter
Ste Mangouste

Parchemins : 1960
Âge : 27 ans {02/05/1987}
Actuellement : Médicomage


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Estefania Kostas, Dahlia Lloyd, Tempérance Biel, Ted Lupin, Maximilien Bowman, Roy Bradley, Eustache Foster


Fais-moi rire ! [PV] Empty
MessageSujet: Fais-moi rire ! [PV]   Fais-moi rire ! [PV] EmptyJeu 8 Juil - 0:34

{ PV Alexey Venyamin


D'un geste rageur, Emma froissa le parchemin qu'elle tenait à la main et la balança dans un coin de la salle commune. Simple acte qui lui valut quelques regards courroucés de la part de ses très chers camarades. Là tout de suite, elle avait bien quelques jurons qu'elle aurait à leur adresser pour les gratifier de leur manque total de compassion, mais elle se retînt. Insulter le premier venu n'était pas très bien vu –allez savoir pourquoi– et puis les autres Aigles ne méritaient pas qu'elle passe ses nerfs sur eux. Malheureusement, la personne directement concernée n'était pas disponible, donc pas moyen de se défouler sur elle non plus. Et en attendant, elle ne savait pas quoi faire. Elle se sentait agitée, et frustrée... Et en plus de ça il était tard, alors pas moyen de sortir voler un peu, ou même juste prendre l'air. Quant à lire pour se distraire, elle n'était tout simplement pas d'humeur. Sauf que si elle ne faisait rien, elle finirait par devenir dingue, et ça, ce n'était tout simplement pas envisageable.

Tant pis pour le couvre-feu, elle avait besoin de sortir, c'était plus que vital là, ça lui éviterait de penser. Non, ça, il fallait l'éviter à tout prix. Si elle se permettait de penser à la situation un seul instant, elle allait être triste, et elle se laisserait nécessairement submerger par les émotions. Ça c'était inévitable. Mais elle ne voulait pas pleurer, ou se montrer faible alors qu'elle était à Poudlard. Être au château lui permettait de ne plus penser à rien, ni à l'accident, ni à la situation de son père, ni à ses rapports avec sa mère. C'était comme une zone protégée, une bulle dans laquelle elle était à l'abri des souffrances. Mais voilà que ces souffrances venaient la rattraper à l'endroit même où elle se croyait protégée. Comme si on ne lui accorderait jamais le droit d'être innocente et en paix trois minutes, comme s'il fallait qu'elle se torture l'esprit à longueur de temps...

Sans même qu'elle s'en aperçoive, ses pas la menèrent jusqu'au Grand Hall, totalement désert par cette belle nuit de septembre. Pas un chat dehors... A part une lanterne qui semblait briller au loin. Rusard ? Au pire, elle pourrait toujours prétexter être en train de faire sa ronde, mais de toute façon, elle n'avait même pas la tête à penser à ça. Pour l'instant elle était préoccupée, et elle ne voyait qu'un moyen pour se détendre... Direction les cuisines. Ça pouvait faire cliché comme ça, de passer ses nerfs sur la nourriture, mais ça marchait plus ou moins pour elle. Et puis elle n'avait rien d'autre en stock. Elle aurait bien parlé à quelqu'un, peut-être, pour partager ce qu'elle avait sur le coeur, mais il n'y avait personne en qui elle avait suffisamment confiance pour ça. C'était trop difficile de se confier... Les choses triviales, ça elle pouvait en parler, longtemps même, mais quand il s'agissait de sa propre vie...

Finalement elle arriva dans les sous-sol de Poudlard, bien moins glauques que les cachots. Si les décors en disaient long sur les personnes les habitant, alors ça signifiait clairement que les Serpentard étaient gravement louches... Et peut-être vicieux aussi. Mais c'était faux, à ses yeux du moins, Tobias n'était pas comme ça lui ! Et comme Tobias représente toute la gente masculine des Verts et Argents, le calcul est vite fait ! Elle partit en quête d'une nature morte dont on lui avait parlé. Elle n'était jamais vraiment venue aux cuisines en fait, elle en connaît l'existence, et des élèves plus âgés lui avaient indiqué le moyen d'y accéder, mais l'occasion ne s'était jamais présentée jusqu'alors. Au moins, cette recherche du tableau la divertit quelques secondes, et quand elle le repéra, elle eut quelques réticences à chatouiller la poire comme on le lui avait conseillé. N'était-ce pas un peu... Bizarre de faire ça ? Après on allait croire qu'elle avait des vues sur les fruits ! Boah, elle n'était plus à ça près.

Une fois entrée, la fillette fut submergée par les elfes, dont la taille –elle le constata avec une certaine amertume– n'était pas si différente de la sienne. Enfin, elle restait plus grande, c'était clair et net, mais l'écart aurait pu, et dû, être bien plus important à son goût. Apparemment ils n'étaient pas sensibles au fait que le couvre-feu était dépassé depuis quelques bonnes minutes à présent, et c'était tant mieux. Elle ne comptait pas rebrousser chemin maintenant. Elle se demandait encore ce qu'elle pourrait bien avaler –quelque chose de bien gras et lourd de préférence– lorsque le tableau des cuisines laissa entrer un nouvel invité. Hm, surprise ?

[776]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Fais-moi rire ! [PV] Empty
MessageSujet: Re: Fais-moi rire ! [PV]   Fais-moi rire ! [PV] EmptyVen 9 Juil - 13:55

Allongé sur le canapé, il fut bien évidemment déranger par un imbécile de service qui voulait un peu de place, sa place. Alexey avait lentement levé les yeux vers lui, puis était retourné à son occupation : lecture du cours de potion. Il n'affectionnait pas cette matière, mais il préférait réviser en avance pour être tranquille plus tard. Même si le beau temps n'était jamais au rendez-vous à cette période de l'année, il y avait moyen de trouver un coin tranquille dehors.

« Ecoute, bouge. J'ai pas envi de rester debout. »

C'était pas très malin de la part de notre jeune serpent de tenir tête à un cinquième année qui avait l'air plus dangereux qu'il n'y paraît. Mais tête de mule comme il était, il ne bougea pas d'un millimètre, très concentrer dans ce qu'il était en train de faire. Pourtant, cette minute de silence s'éteignit très rapidement lorsque le garçon s'impatienta et poussa violemment ses jambes, et s'installa sur le canapé. Lui lançant un regard bien significatif, du genre, " toi t'es mord ". Alexey ne dit mot, poursuivant sa lecture. Oh, il aurait très bien pu répliquer sèchement, mais chercher des noises à plus vieux que lui pourrait lui valoir quelques sort dans la figure, et il voulait à tout prix éviter cela. Notre jeune russe était parvenu à rester discret pendant quelques années, il n'allait pas tout faire flamber maintenant pour une place de canapé. Et puis, sa maison lui manquait déjà, ses jeux vidéos, son chez soi.

Certains considéraient Poudlard comme leur maison, mais pas lui. Il n'avait personne à qui se rattacher, tout simplement parce que personne en l'intéresser plus que ça. L'amitié, c'était un peu trop fade pour lui. Et l'amour, c'était pas mieux. Une tasse de thé amer. Quelque chose qu'il pouvait très facilement éviter. Quelques expériences l'avaient poussé à mieux comprendre comment fonctionné les gens.

Ne mettons pas tout le monde dans le même sac ? Quelle blague vulgaire. Tout le monde était pareil, avec des nuances différentes. Des points de caractère différentes, mais cela ne changeait pas qu'on avait tous le même fond. Sauf lui bien entendu. Alexey s'était souvent dit que de toute façon, il ne pouvait pas s'attacher à des gens qui ne pouvaient pas lui ressembler.

« Y aurait moyen que tu laisses mon pote s'asseoir ? »

Ça aurait pu ressembler à une demande amicale, mais le petit sourire en coin que lui adresser le cinquième année ne lui plaisait pas. Le jeune se redressa donc, quittant la salle commune en embarquant son livre avec. Il se retrouva donc bien assez tôt dans le couloir glacial des cachots. Le nez toujours dans le bouquin, s'adossant au mur le plus proche. Lorsqu'une petite lumière dans son esprit lui dit qu'il n'était pas bon de s'installer ici, à découvert. C'était du suicide. Et des points seraient immédiatement retirés à sa maison. Ça lui vaudrait quelques regards foudroyants. À la longue, ça pourrait sans doute l'ennuyer. Hm, on ne peut pas ignorer éternellement les railleries de ses camarades.

Non loin de là, il y avait la cuisine. C'était un de ses camarades qui lui avaient expliqué comment y accéder. Mais franchement, il apprendrait pas grand chose si des elfes de maison se ruaient sur lui pour lui demander ce qu'il voulait manger. S'il avait faim ? Pas tant que ça. Pourtant, notre vipère se mit à chatouiller le fruit, la porte s'ouvrit presque immédiatement sur... La magnifique cuisine. Et apparemment, il put remarquer qu'il n'était pas tout seul. Ouais, en fin de compte, les couloirs c'était sans doute mieux. Alexey était prêt à repartir, faire marche arrière, lorsqu'il aperçut une lumière dans le couloir. Il était coincé, piéger, mais le meilleur choix, s'était sans doute de refermer silencieusement la porte derrière lui.

« Bonsoir, Emma. Les aigles enfreignent le règlement maintenant ? C'est du nouveau... Préfète qui plus est. »

Récemment, il avait appris que la demoiselle avait été promus préfète de sa maison. Le plus logique, aurait été sans aucun doute de la féliciter. Mais, ses camarades et fidèles amis l'avaient sans doute déjà fait. Son avis, n'était que très peu important. En bonne connaissance qu'ils étaient.
Comme si de rien était oui parce qu'il avait quand même essayer de l'éviter, et c'était flagrant hein, il s'avança dans la cuisine, mais fut forcer de s'arrêter lorsque des elfes vinrent également à sa rencontre.

« Pain chaud. »

Puis il s'installa par terre (heureusement que c'était propre hein) pour poursuivre ses fameuses révisions. Comme s'il était bel et bien seul...

[765 mots]
Revenir en haut Aller en bas

Emma Carter
Emma Carter
Ste Mangouste

Parchemins : 1960
Âge : 27 ans {02/05/1987}
Actuellement : Médicomage


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Estefania Kostas, Dahlia Lloyd, Tempérance Biel, Ted Lupin, Maximilien Bowman, Roy Bradley, Eustache Foster


Fais-moi rire ! [PV] Empty
MessageSujet: Re: Fais-moi rire ! [PV]   Fais-moi rire ! [PV] EmptyVen 9 Juil - 16:40

Le couvre-feu était dépassé. De quelques minutes seulement, certes, il n'empêche qu'il n'y aurait par conséquent dû n'y avoir personne en dehors des salles communes, mis à part les préfets dont c'était la soirée de ronde. Or, ce n'était pas son cas, mais au pire elle pouvait toujours trouver un prétexte, ce n'était même pas ça le souci. Si elle avait quitté la tour des Aigles, ça avait été sous une impulsion, un besoin irrépressible, elle n'avait même pas réfléchi. Et elle pensait sincèrement qu'elle serait seule aux cuisines, si on oubliait la compagnie des elfes. Tiens, elle pouvait peut-être leur parler de ses problèmes, à eux ? Ils étaient certainement bien plus à l'écoute et compréhensifs que la plupart de ses camarades... Mais en attendant, ils étaient agglomérés à ses côtés, attendant qu'elle leur commande ce qu'elle voulait manger. Oui mais voilà, le tableau venait de basculer, aussi Emma se figea brusquement.

Une petite musique stressante s'il vous plait ? Genre les dents de la mer ? Elle resta immobile, le regard tourné vers l'entrée des cuisines tandis que le rayon de lumière venant du couloir ne cessait de s'accroître, jusqu'au moment où l'élève pénétra finalement dans la pièce. Il faisait un peu sombre, aussi ne le reconnut-elle pas tout de suite, surtout qu'à peine entré, il faisait déjà volte-face. Élève fraudeur craignant d'être pris sur le fait ? Elle fit un pas en avant, mais la voix du garçon finit par s'élever, lui permettant de l'identifier. Pas de doute cette fois, ce ton, elle le connaissait, ça ne pouvait être que lui. Même si ses paroles ressemblaient à un reproche, elle ne put s'empêcher d'esquisser un très léger sourire. Elle était plutôt contente que ce soit lui plutôt qu'un autre. « C'est un plaisir de te revoir Alexey » Le ton était un brin ironique, mais si peu. Après tout, ça restait seulement des propos de circonstance, non ? Et elle savait à quel point le Vert et Argent pouvait se montrer critique. Elle ricana doucement à sa remarque sur les Aigles. « Tu t'attaches bien trop aux clichés, tu sais ? Et comme tu l'as dit, je suis préfète, alors que toi... Tu n'es vraiment pas censé être là. » lui fit-elle remarquer. Elle n'était pas menaçante ou quoi que ce soit, ce n'était pas comme si elle comptait l'épingler. Et puis lui ne savait pas que ce n'était pas son soir de ronde à la base, si ? Quoiqu'il arrive, ils étaient tous deux dans l'illégalité.

Le garçon fit sa commande, et elle en profita pour faire de même, tandis qu'il l'ignorait somptueusement. Il croyait qu'en se mettant à l'écart elle oublierait qu'il était là ? « Vous n'auriez pas une tablette de chocolat s'il vous plait ? » interrogea-t-elle l'elfe qui se trouvait le plus près d'elle, et qui s'empressa de hocher la tête en signe d'acquiescement. Génial. Tant qu'elle avait un peu de chocolat, tout devrait s'arranger. Du moins elle l'espérait sincèrement, même si rien n'était moins sûr. Elle soupira discrètement, et se demanda ce qu'elle pourrait bien faire en attendant sa commande. Alexey paraissait plutôt occupé avec son bouquin han le copieur, c'était pas une spécialité des Aigles ça ? et elle craignait de le déranger. Mais en même temps... Elle avait besoin d'être occupée. Elle s'approcha doucement de lui, avant de s'asseoir à son tour sur le sol, juste en face. Qu'il le veuille ou non, il était la seule personne qu'elle avait sous la main. Maintenant, il lui fallait un sujet banal, quelque chose sur quoi se concentrer quelques instants. « Tu sais, les chaises c'est bien aussi... Même si le sol est rutilant, je te l'accorde » commenta-t-elle distraitement, désignant du bout des doigts les grandes tables et leurs bancs, situés à quelques mètres d'eux. Les cuisines de Poudlard étaient tout bonnement gigantesques. Niveau sujet trivial, on faisait difficilement mieux, mais elle espérait vraiment qu'il répondrait quelque chose, même si ça devrait être dit avec sarcasme, ça suffirait à la distraire pour l'instant.

[673]

CHOIXPEAU
TOUS COMPTES
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Fais-moi rire ! [PV] Empty
MessageSujet: Re: Fais-moi rire ! [PV]   Fais-moi rire ! [PV] EmptyLun 26 Juil - 18:46

Oh il savait très bien qu'il aurait pu au moins lui sourire, une façon de dire qu'il était quand même content de la revoir. Parce qu'après tout, même pas la rentrée, ils ne s'étaient pas croisés. Il n'était même pas sur qu'il lui aurait dit bonjour. Même s'il ne considérait pas que c'était une honte de parler à un Serdaigle, contrairement à ce que lui avait dit l'un de ses camarades de maison. Il ne faut pas se mélanger et le reste. Alexey ne se mélangeait avec personne, sauf avec ses livres et ses jeux vidéos peut être. Au moins, avec eux, il n'avait pas de problème relationnel. Et franchement, le fait que la jeune fille au long cheveux châtains avait eu la même idée de venir ici pour manger un peu ne le déranger franchement. Disons plutôt qu'il avait été très surpris de la trouver ici. Lui qui pensait qu'il serait tout seul. Cela n'aurait pas été si mal... Sachant qu'il était un peu énervé d'avoir dû laisser sa place à un imbécile qui se croyait tout permis.

Emma finit par lui dire ce que lui pensait vraiment tout bas ; difficile de déchiffrer ce qu'il pensait vraiment. Alexey aurait pu être décontenancer par les propos de la jeune fille mais au lieu de ça, préféra répondre : Mince, à force de traîner avec des vipères, je commence à m'imprégner de leurs avis... Dois-je m'excuser ? Après cela, il avait été envahis par les elfes et avait rapidement fait sa commande. En faites, il n'avait même pas réfléchit à quoi commander. Il avait dit ce qu'il lui passait par la tête sans vraiment réfléchir. Mais le pain chaud était très satisfaisant quand même.

En s'installant sur le sol avec son bouquin, le serpent savait qu'il ne serait pas tranquille. Même en essayant de se concentrer, il répondrait aux questions de la jeune fille. Et, c'était étrange, mais il avait l'impression qu'un peu de tristesse pointé le bout de son nez dans les phrases de la demoiselle. Cela devait être qu'une sale impression, il devait lourdement se tromper. Lorsqu'elle fit sa commande, il leva un court instant les yeux de son livre, avant de se replonger dedans, évitant de croiser le regard d'Emma. Comportement complètement idiot certes, mais c'était un peu une façon de rester distant. Et pourtant, Emma vint brûler les quelques mètres de distance entre eux en s'installant à coté de lui. Lorsqu'elle lui posa la question, il referma son livre, un peu brusquement...

Ça, ce n'était pas fait exprès par contre. Sur le coup, il l'avait peut être surpris. Mais il n'en tint pas réellement compte. Il tourna la tête vers elle avant de répondre : Si tu veux t'installer sur des chaises, vas y. Tu peux, je ne t'en empêcherais pas. La question était plutôt, pourquoi lui parlait-il comme ça ? Il savait que son ton avait été agressif. C'était peut être le malaise. Mais quel malaise au juste ? Juste une impression, comme si la brune pensait qu'ils étaient... quoi... Amis ? Quelle vulgaire blague ?

Mais son coeur s'arrêta de battre lorsqu'il entendit des pas de l'autre coté de la porte. Alors soit c'était Rusard qui l'avait entendu parler, un peu trop fort ? Vu qu'il connaissait la plupart des passages secrets, soit c'était juste un autre élève. Dans tous les cas, ce n'était pas très intelligent de rester comme ça, exposer. Et non cacher. Sur les chaises, ce ne serait certainement pas mieux. Alexey attrapa le poignet de la jeune fille avant de la tirer de l'autre coté du comptoir de cuisine, et se cacher derrière sans un bruit. Mais après cinq minutes rien ne semblait se passer.

Fausse alerte.

Il vaut mieux se cacher ici, on serait trop exposer sur les chaises... Son ton était tout à coup devenu un peu moins glacial alors qu'il baissait les yeux vers la couverture de son livre. Comment se sont passés tes vacances Emma ? Si seulement il savait qu'il n'avait pas mis le doigt sur le bon sujet... Sans oublier qu'il n'avait toujours pas lâcher le poignet fin de la demoiselle...
Revenir en haut Aller en bas

Emma Carter
Emma Carter
Ste Mangouste

Parchemins : 1960
Âge : 27 ans {02/05/1987}
Actuellement : Médicomage


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Estefania Kostas, Dahlia Lloyd, Tempérance Biel, Ted Lupin, Maximilien Bowman, Roy Bradley, Eustache Foster


Fais-moi rire ! [PV] Empty
MessageSujet: Re: Fais-moi rire ! [PV]   Fais-moi rire ! [PV] EmptyLun 26 Juil - 21:51

Alexey n'était pas vraiment du genre gentil nounours affectueux. Au contraire. Ça, elle en était consciente. Une seule rencontre avec lui avait suffi à le lui faire comprendre. Aussi ne s'attendait-elle pas à ce qu'il hurle de joie en se précipitant pour la serrer dans ses bras. Ce genre de démonstrations d'affection, il les laissait à d'autres. Et elle aussi d'ailleurs. Elle était peut-être plus expressive que lui, ceci dit elle restait quand même très souvent indifférente à ce qui l'entourait. Tout ça pour dire que de toute façon, ils n'étaient même pas amis. Elle ne savait pas exactement ce qu'ils étaient en fait. De simples connaissances ? N'empêche que la dernière –et unique– fois qu'ils s'étaient vus, ils avaient pas mal parlé, et pas que de choses triviales. Mais bon, cette époque semblait révolue désormais.

Il était plaisant de voir que certaines choses étaient immuables. Comme l'ironie toujours sous-jacente dans les paroles du Vert et Argent, ou son impassibilité. Rien ne semblait avoir changé, psychologiquement parlant s'entend. Physiquement... Il avait peut-être un peu grandi. Elle en tout cas avait conservé la même taille, ce qui ne l'enchantait guère. Mais là n'était pas le sujet pour l'instant. Elle esquissa un léger sourire, amusée par son comportement. Tout ne paraissait être que façade, cherchait-il à se donner un genre ? Ce n'était pas vraiment comme si sa question nécessitait une réponse, elle était purement rhétorique après tout. Mais bon, pour la forme... « Non. J'imagine que c'était inévitable de toute manière, au bout du compte il fallait bien que ça arrive. Toi qui étais si neutre auparavant. » ironisa-t-elle avec fatalisme. Une petite pique par ci, une petite pique par là, c'était chose commune après tout.

Elle aurait pu tomber sur quelqu'un de compagnie plus agréable, elle le savait. Quelqu'un au tempérament plus chaleureux, plus gentil, plus à l'écoute des autres même. Mais elle s'en fichait en vérité. Le Serpentard était particulier, c'est le cas de le dire, mais ça ne la dérangeait pas vraiment. C'était peut-être même mieux comme ça ? Elle ne voulait pas de quelqu'un qui ait pitié d'elle, ou qui soit empli de compassion à rendre malade. Elle détestait ça même. Au moins, elle était sûre que ce ne serait pas le cas d'Alexey. Intransigeant jusqu'au bout des ongles. Mais en vérité, il ne lui accordait même plus la moindre attention. Il ne la regardait même pas. L'indifférence était pire que tout. Vraiment. Quand on détestait quelqu'un, on était au moins conscient de son existence. Mais quand on l'ignorait... C'était d'autant plus douloureux. La fillette ne le prit pas pour elle cependant, et surtout, elle ne se laissa pas déstabiliser. Il était comme ça avec tout le monde, se convainquit-elle.
Elle s'installa en face de lui, décidée à ce qu'il lui adresse la parole, qu'il le veuille ou non. Elle avait besoin de parler. Même si elle existait à peine à ses yeux, il fallait qu'il fasse un effort... Il fit claquer son livre, la faisant brusquement sursauter. Elle l'avait énervé ? Il semblait irrité en tout cas, et employa un ton particulièrement sec. Ton avec lequel elle n'avait pas l'habitude qu'il s'adresse à elle. C'était idiot d'avoir voulu compter sur lui. Mais en même temps, elle n'avait pas trop le choix. Elle se divertissait comme elle pouvait il faut croire. Elle haussa les épaules avec insouciance, ne voyant pas d'intérêt à répondre. Pourquoi irait-elle s'asseoir toute seule puisqu'il était là ?

La Bleue et Bronze observait les elfes qui s'agitaient à quelques mètres d'elle, pas mal à l'aise pour un sou. Il ne voulait pas parler ? Soit. Il préférait l'ignorer royalement ? Soit. Même s'il ne lui répondait pas, peu importait. Au moins elle avait le sentiment qu'il l'écoutait un minimum, qu'il était là. C'était suffisant. Des bruits de pas. Elle eut à peine le temps de les remarquer avant de se faire embarquer par Alexey. Devenu soudainement réactif, il l'attrapa par le poignet avant de l'entraîner avec lui. Il jouait à quoi ? Cache-cache ? Évidemment, ils n'étaient pas censés être là, mais elle était en l'occurrence tellement blasée qu'elle ne se souciait que de manière très relative du risque qu'ils pouvaient encourir en restant à découvert. Pourquoi Rusard s'aventurerait-il dans les cuisines de toute façon ? D'ailleurs personne ne vint. Ils s'étaient agités pour rien.

Elle acquiesça à la proposition du garçon d'un hochement de tête tout à fait neutre. A ses yeux ça ne changeait pas grand chose, mais bon, elle ne voyait pas d'intérêt à le contredire. « Si tu le dis. » Non, elle n'avait pas été vexée par la façon dont il s'était précédemment adressé à elle. C'était ce dont elle essayait de se convaincre. N'empêche qu'elle s'exprimait encore plus indifféremment qu'avant. Ah, la traditionnelle question concernant les vacances. Immanquable à la rentrée. Une vraie malédiction pour elle. Mais puisqu'il voulait savoir... « Nulles, vraiment. Mais ça, ça ne changeait pas vraiment de d'habitude. Cette fois-ci c'était juste pire. » répondit-elle avec détachement. Ne pas céder au flot d'émotions, ne pas se laisser submerger. Il ne fallait pas qu'elle pleure, ou que sa voix tremble. Elle ne voulait pas que ça arrive, ce serait céder à la pression, alors que ce n'était même pas elle qui souffrait. Distraite, elle remarqua enfin qu'Alexey tenait toujours son poignet. Elle leva son regard émeraude vers le visage du Serpentard, laissant, contre toute-attente, un mince sourire apparaître sur son visage d'enfant. « Tu sais, je crois qu'on est en sécurité là. Ce serait bien si tu me rendais mon bras... » lui fit-elle remarquer avec amusement. Deux fois qu'il réussissait à la faire sourire, c'était pas un signe ça ?
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Fais-moi rire ! [PV] Empty
MessageSujet: Re: Fais-moi rire ! [PV]   Fais-moi rire ! [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Fais-moi rire ! [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujet Clos année 10-
Sauter vers: