AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 Malentendu après une promenade [ pv ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Anonymous




Malentendu après une promenade [ pv ] Empty
MessageSujet: Malentendu après une promenade [ pv ]   Malentendu après une promenade [ pv ] EmptyJeu 8 Juil - 20:03





La nuit avait été nulle, vraiment très nulle. Plus que ça : Elle avait été horrible ! Une chose était certaine, si Giada se souviendrait toujours du lac de Poudlard, elle n'oublierait pas non plus la forêt interdite. Son escapade avec Tomas s'était en effet soldée par une jambe cassée, et ils avaient été obligés de retourner le plus vite possible dans le château. Ils étaient finalement arrivés à l'infirmerie, où l'on s'était immédiatement occupé de Giada. Sa jambe avait été plâtrée, et on l'avait obligée à rester là pour le reste de la nuit, et même de la journée à venir. Au fond, ça n'embêtait pas vraiment notre jeune Gryffondor, qui n'avait pas vraiment la force d'aller où que ce soit d'autre.

Cela faisait déjà plusieurs heures qu'elle était là, allongée sur ce lit, sans rien faire. Elle était quand même soulagée d'être revenue, et elle était également heureuse que Tomas n'ait rien. Après tout, peut-être avaient-ils échappés de peu à la catastrophe ? C'était la forêt interdite et, malgré le fait que Giada pensait, au départ, que le danger était au coeur de la forêt, elle se demandait si elle avait vraiment raison...

Elle releva un peu sa tête, avant d'observer sa jambe plâtrée, d'un air désespéré et déprimé. Elle soupira, résignée, avant de s'allonger de nouveau. Combien de temps elle devrait garder ça ? Pas longtemps, heureusement, mais c'était bien suffisant pour l'embêter et l'énerver. En fait, elle avait même envie de pleurer tellement elle se trouvait nulle. Ce n'était pas de sa faute, au fond, puisqu'elle avait glissé, mais qu'est-ce qu'il lui avait pris de s'en aller toute seule, sans lumière ? Elle était énervée contre Tomas à ce moment-là, alors il fallait reconnaître qu'elle n'avait pas beaucoup réfléchis non plus. Elle n'imaginait pas ce qu'elle aurait fait si son ami n'avait pas été avec elle...

Giada s'ennuyait vraiment. Surtout que sa jambe la faisait souffrir, même si elle ne disait rien, et ça l'empêchait de dormir. C'est pourquoi elle avait passé toute la nuit éveillée, en échangeant seulement quelques mots, de temps à autres, avec son ami. Elle regarda un instant la grande horloge présente dans la salle. Sept heure moins le quart. Le temps passait tellement lentement. Et en plus de ça, il pleuvait, dehors. Super... Qu'est-ce qu'elle pouvait bien faire pour s'occuper ? Elle pourrait peut-être essayer de parler un peu avec son ami ? Elle le regarda un instant, puis elle changea d'avis. Tomas avait vraiment l'air fatigué, lui aussi.

- Je crois que je vais dormir un peu... enfin je vais essayer... Tu devrais peut-être faire pareil, non ?

Elle se tourna ensuite, afin d'essayer de trouver un peu le sommeil, mais elle repensait à la nuit qu'elle venait de passer. Après tout, Tomas n'était pas obligé de rester avec elle. Il l'avait aidée à retourner à Poudlard, mais il aurait très bien pu la laisser à l'infirmerie et retourner dans son dortoir. Il n'avait rien, heureusement, alors ce n'était pas la peine de passer la nuit à l'infirmerie lui aussi. Mais il était restée avec Giada, pour voir si elle allait bien, certainement, et Giada lui en était très reconnaissante. Rester seule n'aurait pas été quelque chose d'impossible, mais ça lui avait fait tellement plaisir qu'il reste avec elle. Alors, à peine quelques instants plus tard, elle fit de nouveau face au jeune Serdaigle.

Au fait... Merci, merci beaucoup Tomas. T'es quelqu'un de super.

Elle lui fit un rapide sourire, puis elle se tourna de nouveau, avant d'essayer de trouver le sommeil. Elle réussis à s'endormir, finalement, à cause de la fatigue, et elle n'entendit même pas la porte de l'infirmerie s'ouvrir.

[ 610 mots ]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Malentendu après une promenade [ pv ] Empty
MessageSujet: Re: Malentendu après une promenade [ pv ]   Malentendu après une promenade [ pv ] EmptyVen 9 Juil - 22:42

Ô surprise, ça avait mal tourné. Mais il n'était même pas en état de se moquer de la maladresse de Giada ou de se plaindre de son inconscience. Il ne pouvait tout simplement pas la blâmer dans une situation pareille. Et puis il l'avait déjà suffisamment fait lorsqu'ils étaient dans la forêt, elle en avait sans doute assez entendu comme ça. Nul doute que son frère allait se lâcher lui aussi, à moins que l'inquiétude ne prenne le dessus dans un premier temps ? Ou bien qu'il décide de rejeter toute sa colère sur Tomas. Ce serait franchement embêtant et même un poil dangereux pour le Serdaigle, mais comment lui en vouloir ? Il se sentait tellement coupable et tellement mal ! Il n'aurait jamais dû la laisser venir connaissant son aptitude à se fourrer dans des situations plus qu'improbables. Il était totalement responsable, et désormais il ne pouvait que constater les conséquences de leur imprudence.

Têtue comme elle était, il avait fallu qu'elle décide de partir seule. Alors qu'ils étaient en plein milieu de la forêt, et surtout qu'ils n'avaient pas leurs baguettes. En parlant d'erreur, là aussi il avait géré comme un pro. Mais quel crétin ! Comment pouvait-on perdre –ou oublier peu importe– sa baguette lorsqu'on se lançait dans une expédition pareille ? La forêt interdite rien que ça, et ils s'étaient plantés comme des bleus. Il avait mis la vie de Giada en danger, sa propre vie... Et tout ça pour quoi ? Pour rentrer à Poudlard en catastrophe, au beau milieu de la nuit, en servant une excuse totalement bidon à l'infirmière. Un désastre sur toute la ligne, et il ne pouvait s'en prendre qu'à lui-même.

Il n'avait pas pu se résoudre à laisser Giada seule, il se sentait trop responsable de ce qui était arrivé pour ça. Il voulait rester jusqu'à être sûr que tout irait bien, que ça n'allait pas encore empirer, qu'elle allait se remettre. Enfin, bien sûr qu'elle allait se remettre, elle s'était cassée la jambe, ce n'était pas une blessure mortelle, et ce ne serait pas la première fois que l'infirmière soignait ce genre de cas. Mais même, quelle que soit la façon dont il tournait la situation, il était coupable, et maintenant il devait assumer. Et ça commençait par veiller Giada jusqu'à être sûr et certain qu'elle était en sécurité. Il aurait pu comprendre qu'elle lui en veuille cette fois, ça n'aurait été que légitime. Il aurait dû savoir que ce n'était pas jouable bon sang ! Et en même temps, en même temps quand il y repensait... Hormis tout ce qui avait eu lieu après qu'elle soit tombée, le reste de la soirée avait été plutôt sympa et même amusant. Ça aurait pu être une superbe aventure si elle ne s'était pas achevée un brin dramatiquement. Une chose était certaine, ils n'étaient pas prêts d'oublier cette soirée.

Un instant il crut qu'il allait s'assoupir, assis sur la chaise juste à côté du lit de Giada, mais sa voix le ramena au présent. Elle allait dormir ? Oui ça semblait être dans l'ordre des choses, il était temps qu'elle dorme même, elle en avait besoin. Il lui sourit faiblement, l'observant d'un regard fatigué. « Oui t'as raison, ça a été une longue nuit. T'en fais pas pour moi, ça va, j'ai pas trop sommeil... » Il mentait à peine... Ses paupières étaient bien lourdes, mais sincèrement, il ne se sentait pas le courage de s'endormir. Peut-être un quart d'heure, pour se reposer, mais il avait trop de choses en tête pour l'instant... Il la regarda d'un air surpris. Elle le remerciait ? C'était donc qu'elle était encore plus inconsciente qu'il ne le pensait. Le mythe concernant les Gryffondor est donc vrai ! Elle le remerciait de quoi d'ailleurs, de l'avoir ramenée à Poudlard ? C'était la moindre des choses, non ? Il n'allait pas la laisser croupir dans la forêt interdite avec sa jambe cassée... Mais il ne voyait pas d'intérêt à la contrarier maintenant. « Je t'en prie. »
Il se leva un instant, laissant Giada dormir en paix, lorsque la porte de l'infirmerie s'ouvrit. A une heure pareille, il était juste aberrant de voir quelqu'un débarquer ici... Mais alors cette personne là !

[706]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Malentendu après une promenade [ pv ] Empty
MessageSujet: Re: Malentendu après une promenade [ pv ]   Malentendu après une promenade [ pv ] EmptyDim 11 Juil - 16:33


Il était tôt, très tôt, troooooooooop tôt même … Alors que Cristal dormait profondément dans les bras de Morphée à des années lumières de toute conscience humaine. La petite blonde se laissa alors bercer par les paroles de la petite fraise rouge qui lui parlait actuellement, sans cela le fruit entama alors son chemin en direction de son ami le petit œuf. Ensemble, ils partirent main dans la main chez le voisin de l’œuf blanc (pourquoi pas vert vu qu’elle rêve xD) bref … Le petit n’oeunoeuf blanc et la petite fraise traversèrent alors le chemin pour atterrir chez le voisin de l’œuf qui lui aussi était un « œuf », l’œuf le regarde et lui balance : « Tu es poilu toi dis donc !! », le deuxième soit disant « œuf » lui lança alors un regard mauvais et déclara enfin : « Normal je suis un kiwi c**nard ! ». Et là, l’image du kiwi se troubla et rapidement elle commença à prendre la tête d’une petite blonde qui n’était autre qu’Amber.

Un vif grognement s'évada de la bouche de la jeune héritière, bah cous ne saviez pas que réveiller une préfète en pleine nuit ça peut vous causer plein, plein de soucis surtout avec Cristal xD. M'enfin là, il s'agissait de sa meilleure donc ce n'était pas vraiment pareil, quoi que un peu car la jeune James devait quand même savoir que depuis tout ce temps il n'était pas conseillé de la déranger à n'importe quelle heure sous risque de représailles ... Ou alors si elle le faisait c'est qu'il c'était passer quelque chose, ce que confirma la cinquième année à la jeune préfète lorsqu'elle lança son grognement. A la suite des dires de son amie, Cristal se releva alors et dégagea sa couette de son lit, non mais quand vous apprenez ce genre de truc d'une traite il y a de quoi paniquer. Ce qu'elle lui avait dit ? Ah pardon sur le coup j'allais oublier de l'écrire. Bref ... apparemment en descendant dans la salle commune pour récupérer un bouquin (enfin peut-être xD), Amber aurait surpris une discussion entre deux quatrième années revenant d'une petite promenade en pleine nuit qui avait pour principal sujet un certain accident concernant un Serdaigle du nom de Habsbourg et d'une petite lionne. Connaissant parfaitement la famille de Cristal, normal puisqu'elle va bientôt en faire partie xD Amber accrocha directement au nom germanique. Elle en savait suffisamment assez pour avoir le devoir de réveiller et de prévenir sa meilleure amie ...

D'ailleurs lorsqu'elle exposa la situation à la jeune préfète celle-ci se leva à la va vite, et attrapant une robe de sorcier au passage qu'elle enfila rapidement, elle quitta la salle commune sans rien lui demander d'autre. Allez zioup, direction l'infirmerie, en même temps si il y avait eu un accident ils seraient forcément là et pas ailleurs. Sortant à toute vitesse du repère des vipères, la blonde monta les escaliers à une allure des plus déchaînées. Arrivant dans le hall d'entrée, elle emprunta l'un des couloirs amenant au premier étage sans pour autant relâcher son allure qu'elle augmenta une fois dans les couloirs. Une chose qui était bien c'est qu'elle n'aura pas besoin d'aller faire son footing matinal habituel (*paf*), ouhhh la feignasse xD. Arrivant enfin devant l'infirmerie, Cristal s'arrêta et poussa les portes délicatement quand même, ça se trouve il y avait eu un mort alors paix à son âme quand même *paf*. En entrant dans l'infirmerie, la vipère vit enfin son cousin, fiou là de suite un soulagement l'envahit, marchant dans sa direction elle le prit dans ses bras, et relâchant son étreinte elle lui demanda : « Est-ce que ça va ?? Je me suis inquiété tu sais ! ». Dans le genre elle c'était inquiéter c'était quand même un peu plus que ça m'enfin passons puisque ça personne n'est censé le savoir alors chuuuuuuuuut ...

[ 652 mots ]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Malentendu après une promenade [ pv ] Empty
MessageSujet: Re: Malentendu après une promenade [ pv ]   Malentendu après une promenade [ pv ] EmptyDim 11 Juil - 20:38

Il était tard, non tôt plutôt... Il ne voyait plus vraiment le temps passer, à force de rester assis sans bouger dans cette infirmerie. Pas qu'il s'en plaignait, il l'avait cherché au final. Bon bien sûr, à lui il n'était arrivé rien de spécial. Des bleus, des égratignures, en particulier au visage –essayer de quitter la forêt interdite en catastrophe au beau milieu de la nuit et avec un cachalot Giada dans ses bras avait ses inconvénients– mais rien de grave. Ce qui n'était pas exactement le cas de la Rouge et Or, même si c'était en partie de sa faute. Quelle idée de commencer à s'éloigner toute seule aussi... En étant aussi pas douée de surcroît. Mais pour l'instant, il rejetait exclusivement la faute sur lui-même, alors elle n'avait pas de soucis à se faire niveau reproches. Impossible de prendre du recul actuellement de toute façon.

Quoiqu'il en soit, vue l'heure qu'il était, il n'était pas surprenant que l'infirmerie soit pratiquement déserte. On n'était encore qu'au début de l'année après tout, qui irait se blesser aussi rapidement ? Il avait bien une idée sur la question là tout de suite... Et vu à quel point il était tôt, même Julien devait être en train de se reposer à présent. Et Giada finit par s'endormir à son tour, du moins c'était ce qu'il lui semblait. Il s'était levé, fourrant les mains dans ses poches avec lassitude lorsque la porte s'ouvrit soudainement. Curieux, il fit volte-face, juste à temps pour voir Cristal arriver droit sur lui. Cristal qui était devenue blonde. Il n'appréciait pas vraiment, mais il n'avait plus exactement son mot à dire depuis qu'ils étaient en froid. Il lui fallut quelques secondes pour réaliser qu'elle l'avait pris dans ses bras, et une autre fraction de seconde pour comprendre la raison de sa présence. Il n'avait pas dormi et il était assez crevé, pas étonnant qu'il soit un peu lent à la détente.

Mais l'étreinte était agréable, aussi il esquissa doucement un sourire, elle lui avait tellement manqué ! Ça c'était indéniable, quoiqu'il arrive, quoiqu'il se passe, elle lui manquerait forcément. Elle était sa cousine après tout ! Il fut touché de savoir qu'elle s'était inquiétée, même s'il n'y avait pas de raison. Lui allait bien après tout. Brusquement, c'était comme s'ils n'avaient jamais été en froid, elle était là et ça lui faisait énormément plaisir. Il se doutait que ce ne serait pas forcément évident pour que tout revienne comme avant –déjà il fallait qu'il s'habitue à cette nouvelle couleur de cheveux– mais il voulait croire que ça ne pouvait que s'améliorer. Comment, ça il ne le savait pas exactement, il lui manquait dix bonnes heures de sommeil, alors il ne fallait pas non plus trop lui en demander à l'Allemand ! Il écarta ses inquiétudes d'un geste de la main, nonchalamment. « Oui, oui, ça va, il fallait vraiment pas t'inquiéter... Je n'ai rien comme tu peux le voir. C'est Giada qui s'est blessée... » Ce disant, il désigna le lit de la jeune fille d'un mouvement du menton. Puis il ramena le regard sur sa cousine. « Et toi ? Comment ça va Cris' ? » Il aurait bien ajouté "depuis le temps" mais il trouvait que ça faisait un peu trop dramatique. Mais il voulait vraiment savoir si tout allait bien pour elle. Il n'avait pas été présent pour la jeune fille ces derniers temps, et s'il s'était passé quoi que ce soit il s'en voudrait énormément, c'était clair et net. Elle n'avait pas l'air d'aller trop mal à première vue, un peu fatiguée peut-être. C'est vrai qu'il la voyait rarement levée aussi tôt en temps normal...

[610]

CHOIXPEAU
TOUS COMPTES
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Malentendu après une promenade [ pv ] Empty
MessageSujet: Re: Malentendu après une promenade [ pv ]   Malentendu après une promenade [ pv ] EmptyMar 27 Juil - 0:29



L’aube n’avait même pas encore commencé à se lever, il était encore trop tôt pour cela et à vrai dire les élèves de Poudlard l’avaient sans doute compris puisque la plupart d’entre eux étaient actuellement occupés dans les bras de Morphée enfin seulement pour certains. En effet d’autre comme Cristal était levée depuis maintenant quelques minutes, et pourtant pendant ce temps-là elle avait déjà eue l’occasion de se taper un sprint, si ce n’est pas magnifique franchement. C’est quand même vraiment amusant de voir comment réagissant certaines personnes quand on leur annonce une mauvaise nouvelle concernant l’un de leur proche, là bizarrement la fatigue et l’individualisme disparaissent pour faire place à l’inquiétude.

Sans perdre de temps Cristal arriva rapidement au niveau des portes de l'infirmerie, et en entrant elle avait directement pris la direction des bras de son cher cousin. Tellement inquiète pour lui, le contact physique ne l'avait pas dérangé sur ce coup-là car autant le dire la blonde n'est pas du tout tactile. Après quoi la jeune préfète relâcha légèrement son étreinte sur le jeune homme sans pour autant se détacher de son pull qu'elle tenait de son petit poing avec fermeté. Il ne va pas s'envoler non plus ... Et là elle lui posa enfin la question fatidique que l'on pose tout le temps quand on s'inquiète pour quelqu'un, d'ailleurs la jeune héritière avoua même à Tomas qu'elle était inquiète. Ce qu'elle n'aurait sans aucun doute jamais dû faire, erreur de sa part, elle avait osé dévoiler ce qu'elle ressentait ce qu'elle ne faisait jamais et du coup à l'annonce du jeune Habsbourg elle se reprit quelques secondes après.

Il allait bien et c'était le principal, d'ailleurs il lui avait même dit que ça n'avait servi à rien de s'inquiéter, bon et bien à l'avenir elle ne le ferait plus enfin elle essaierait mais sans doute avec beaucoup de difficultés, car mine de rien Cristal tient énormément à ceux qui sont autour d'elle. M'enfin s'il allait bien pourquoi elle était là ?? Jusqu'aux dernières nouvelles ils étaient encore en froid, et Cris' comptait bien le lui faire comprendre d'ailleurs. Nomého, elle, elle s'était inquiéter, et lui il n'avait même pas une égratignure, faut le faire, surtout que la vipère c'était quand même montrer beaucoup plus « chaleureuse » que d'habitude tout ça pour quoi, pour rien. Et lorsque Tomas lui balança innocemment qu'elle pouvait « voir » qu'il n'avait rien à vue d'oeil, la blonde vit brusquement rouge. Mine de rien, il venait de la mettre de mauvaise humeur sans le vouloir vraiment ... Pourquoi ?? Parce qu'à lui seul le jeune allemand avait réussi à faire disparaître le dur caractère de la danseuse pendant quelques minutes en la faisant devenir ce qu'elle n'était pas d'habitude, soit quelqu'un qui est du genre à se soucier des autres à tel point de faire passer sa propre personne en second et le côté tactile en disait encore plus long. Parce que oui pendant ce petit lapse de temps, Cristal était devenue une autre Cristal, et juste cela ça la mettait dans de drôle d'état.

Mine de rien Tomas avait beaucoup d’influence sur sa jeune cousine, et c’est ça qui énervait la vipère, elle était tellement indépendante de lui, et en sa présence elle était tellement différente, c’était d’ailleurs assez troublant parfois. En effet lorsque l’aigle entrait en scène les côtés perfectionniste, froid et tyrannique de la jeune adolescente disparaissaient sur son chemin comme si ils n’avaient jamais existé. Et pour Cristal ça en devenait plus qu’énervant, mais bon faut croire que le jeune Habsbourg peut quand même avoir une bonne influence sur certaines personnes Rolling Eyes ce qui est quand même dur à croire xD.

Devant les paroles de son cousin le regard de Cris' changea d'expression, elle cassa alors les dires du jeune homme d'un ton froid : « Je vois ça ... à l'avenir ça n'arrivera plus ! ». Iceberrrrrrrrrrg droit devant !! (*sors*) Ouai iceberg et encore, bloc de glace moi je dirais, quand je vous dis que Cristal peut changer du tout au tout, en même temps-là l'ancienne brune bouillonnait juste un peu beaucoup intérieurement. Non pis d'abord c'était qui cette fille ?? Sa nouvelle copine ?? Alors comme ça il sortait en douce la nuit pour voir une fille sans même la présenter à Cristal, déjà que lui réagissait mal quand elle était avec un autre garçon alors elle avait quand même le droit de faire pareil non ?! Rahlalalala je vous jure ce genre d'histoire ça part vite à la paranoïa ... « J'étais juste venue pour voir si tu allais bien, je vais donc te laisser avec ta nouvelle petite amie ... » Accompagnant le geste à la parole, Cris' désigna le lit de la Gryffondor du regard, et de là elle se détacha de son cousin. Oh non ne croyez pas que la préfète est jalouse, loin de là, juste qu'elle n'aime pas voir son cousin avec d'autres filles c'est bien différent je vous assure, quoi que du côté de Tomas c'est un peu pareil en fait xD.

Elle avait dit cela avec tellement de froideur que ça aurait pu glacer quelqu'un sur place, enfin peut-être pas autant mais quand même. Mais avant de lui répondre le jeune aigle avait eu le temps de lui demander comment elle allait, oh à part qu'elle était juste fatiguée, surmenée, et énervée la vipère allait très bien. Fatiguée, parce qu'elle n'avait pas finie sa nuit mais bon ça encore ça pouvait passer puisque vu la tête de Tomas, il devait être complètement épuisé, et une bonne nuit de sommeil ne lui ferait pas de mal. Et on parie combien que Morphée s'occuperait très bien de lui si le jeune allemand daignait se réfugier dans l'un des lits de l'infirmerie. Surmenée à cause de son emploi, bah oui c'est toujours dur d'allier les entraînements de quidditch, avec ceux de Sterne et quand elle s'entraînait seule, pis avec cela il y a aussi le footing du matin, sans compter son rôle de préfète, ajouter à cela les devoirs quotidiens et son don assez particulier, et vous obtiendrez un emploi du temps de ministre. Rahalalala autant le dire Cris' est désespérante, certes avoir de l'ambition dans la vie c'est bien pour avancer mais trop ça peut vous ruiner physiquement et psychologiquement.

Seulement au-delà de ces deux états d’âme, la jeune Von Heidfeld était particulièrement énervée, pas contre Tomas, mais contre elle-même. Le fait d’être dépendante de quelqu’un lui tapait un peu quand même sur le système, dans ce cas-là elle ne se reconnaissait même pas. Avec Amber et Kayliah la situation était différente, les deux filles étaient peut-être les meilleures amies de Cristal, mais elles n’avaient pas autant d’emprise que Tomas sur elle. Avec lui elle était différente, aucune barrière de protection, en fait c’est assez marrant mais en compagnie de son cousin la demoiselle se sentait en sécurité. Chose qu’elle ne ressentait jamais avec les autres … C’était quelque chose de bizarre pour la vipère, et pourtant il faut se l’avouer aux côtés du bleu et bronze la jeune adolescente se sentait apaiser, mais cela ne l’empêchait pas de se montrer sous sa réelle apparence en cas de conflit.

Un lourd silence s'interposa entre les deux membres de la famille pendant quelques secondes, Cristal le rompit alors brutalement en adoptant cependant une attitude moins frigide. « Tu devrais peut-être prendre ta journée pour te reposer, tu as une tête de déterré ! J'en aviserais le professeur McGonagall et les autres personnellement, personne ne devrait avoir à redire de cette initiative sauf s'ils veulent que leur préfète adorée se transforme en serial-killeuse ! » Elle avait dit cela d'un ton assez neutre, et pourtant au fil des paroles on pouvait voir que la vipère s'inquiétait pour son cousin. Elle n'avait d'ailleurs pas le courage de lui dire à quel point elle s'était vraiment inquiétée, pratiquement elle lui avait dit mais dans le fond sa réelle inquiétude s'était montrée être beaucoup plus grande. Et pour le moment la blonde restait encore scotchée à cet état malgré le fait que son cousin aille bien.

Laissant son cousin, elle commença à faire demi-tour, et se stoppa net pourtant au bout de quelques pas, elle se retourna à nouveau vers l’aigle, les yeux de la jeune adolescente brillaient d’une lumière mystérieuse et pourtant inconnue à la demoiselle qui semblait venir du fond de l’enfance. Cette lueur qui vous fait comprendre que l’être en question est totalement perdu, et que bientôt les larmes prendraient le dessus … Elle hésita un instant et entrouvrit quand même la bouche assez déstabilisée : « Promets moi une chose … ne me refait plus jamais aussi peur ! ». Elle l’avait dit, et certes elle avait encore du mal à se l’avouer, mais si un jour il arrivait quelque chose à un de ses proches elle ne s’en remettrait sans doute pas. D’apparence la blonde avait beau être ce qu’elle était, à l’intérieur elle avait un cœur, soit comme tout le monde …

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Malentendu après une promenade [ pv ] Empty
MessageSujet: Re: Malentendu après une promenade [ pv ]   Malentendu après une promenade [ pv ] EmptyMar 27 Juil - 20:58

Tomas était agréablement surpris de la venue de sa cousine. C'était en la voyant qu'il réalisait à quel point elle lui avait manqué, et à quel point il n'était plus au courant de sa vie aussi. Qu'était-il advenu du type avec qui il l'avait vu il y a de cela des mois ? Comment gérait-elle son poste de préfète ? L'amnésie était-elle définitivement loin d'elle ? Des tonnes de questions sans réponses, mais ça devait sans doute être pareil de son côté après tout. Pas mal de choses avaient changé depuis l'année précédente. Il était moins taciturne déjà. Grognon et solitaire, oui, mais il évoluait dans le bon sens il faut croire. Et puis il sortait avec Helena aussi et s'était définitivement réconcilié avec Giada, grand bien lui en fasse sinon il encore dû éviter des attaques au pichet de jus de citrouille jusqu'à la fin de ses jours.

Elle était plus jolie en brune. Ce fut une des premières réflexions qu'il se fit. Il le savait pourtant, qu'elle s'était teint les cheveux, mais d'aussi près c'était vraiment saisissant. Pour autant, il ne la trouvait pas laide non plus, elle était toujours jolie à ses yeux. Mais il la préférait en brune. Mouais, ce n'était pas peut-être la première chose à lui faire remarquer après ces semaines, et même ces mois de silence radio. Cristal avait bien vite relâché son étreinte, restant malgré tout accrochée à son pull. Il était tellement étonné de sa présence qu'il en avait oublié son aversion envers les contacts physiques. En fait, très honnêtement, son cerveau fonctionnait un peu à deux à l'heure pour l'instant. Il n'avait pas vraiment les yeux en face des trous... Mais ce n'était vraiment pas le moment de dormir. Il avait tenu jusqu'à maintenant, pas de raison pour qu'il se relâche à présent.

Étouffant un baillement, il lui assura qu'il allait bien. Si la situation avait été inversée, il était incapable de dire ce qu'il aurait fait. Rien que l'idée qu'on puisse lui faire du mal le rendait dingue, alors si jamais elle était blessée... Il s'en serait voulu à vie, c'était clair. Il avait ce besoin de s'assurer de la sécurité de tous ses proches, de les protéger quoiqu'il arrive. Cristal, Giada, Helena, il se sentait responsable de ce qui leur arrivait. C'était peut-être idiot, mais c'était comme ça. Il pouvait se montrer très protecteur s'il le voulait, même trop parfois, ce que la Vert et Argent ne manquait pas de lui reprocher, avant. C'était son petit côté torturé à lui, mais ça s'arrêtait là. Les autres gens... Disons simplement que leurs problèmes n'étaient pas les siens. Il ne fallait pas non plus croire qu'il était une espèce de bon samaritain ou quoi, c'était loin d'être une partie intégrante de sa personnalité. Mais la blonde sembla mal prendre ses paroles, sans qu'il ne comprenne exactement pourquoi. Pourtant, il n'avait rien dit de particulier, si ? Plus qu'à rembobiner. Il se repassa ses propres mots, sans y déceler d'offense particulière envers la Serpentard. Était-il vraiment fatigué ou bien se la jouait-elle susceptible ? Il ne broncha pas, et attendit qu'elle s'exprime pour comprendre où il s'était planté.

Oh oh, y avait comme un gros malentendu là. Et en cas de malentendu, allez savoir pourquoi, il s'en prenait toujours plein la tronche. Okay, rien n'était arrangé, il avait bien saisi. Mais elle, elle avait tout simplement mal interprété ses paroles... Il ne lui reprochait pas de s'être inquiétée, c'est juste que ça n'en valait pas la peine. Il était un grand garçon, il gérait, c'était plutôt à lui de s'inquiéter pour elle, et pas l'inverse. Le ton qu'elle avait employé... Il ne l'aimait pas beaucoup, elle ne s'adressait jamais à lui comme ça d'habitude. Ceci dit, c'était assez semblable à celui qu'il employait lorsqu'il était de mauvaise humeur et tombait sur quelqu'un de gonflant. Traits de famille il faut croire. Il s'apprêtait à l'arrêter tout de suite, pour reformuler sa phrase et lui faire réaliser qu'elle n'avait pas à s'énerver comme ça, mais il bugga au mot petite amie. Lentement, il tourna la tête vers le lit avant de revenir poser son regard chocolat sur le visage de sa cousine, qui s'était un peu éloignée de lui. Heum, pardon ? Réflexe stupide, il fut pris d'un rire. Nerveux le rire, parce que l'idée de sortir avec Giada lui semblait totalement hors de propos. Okay, si jusqu'à maintenant Cristal ne lui en voulait pas encore, maintenant ça devait largement être fait. Il se reprit et l'attrapa par le bras, soucieux de régler tout malentendu avant qu'elle ne se décide vraiment à partir. « Bon, pour commencer, Giada n'est pas ma petite amie, vraiment pas. C'est juste une bonne amie. » Sa meilleure amie même ? Jusque là seule Cristal avait occupé ce rang, aussi n'ajouta-t-il rien concernant la Rouge et Or, pas besoin d'attiser sa colère. Ceci dit, il avait effectivement une petite amie chez les Lions, mais ça il serait toujours temps de l'en informer plus tard non ? Plus urgent pour l'instant. « Et ce que je voulais dire tout à l'heure c'est que... Ça me touche beaucoup que tu te sois inquiétée pour moi. Ça me fait plaisir de te voir Cris', sincèrement. » Voilà, c'était dit. Il ne s'attendait pas nécessairement à ce qu'elle lui en dise de même, mais si elle devait s'éloigner de lui à nouveau, il préférait que tout ait été dit cette fois.

L'idéal, ça aurait été qu'elle ne parte pas. Ils avaient tellement de choses à rattraper... Mais il ne se voyait pas la retenir, il ne fallait pas abuser non plus. Elle faisait toujours ce qu'elle souhaitait de toute façon, quoiqu'il arrive. Il n'allait pas l'obliger à rester contre son plein gré par conséquent. C'était contre sa vision des choses de toute façon. Pour qu'ils se réconcilient il fallait déjà qu'elle le veuille. Pourquoi il lui en voulait ? Il n'aurait même pas su le dire exactement à présent, il lui pardonnait toujours tout de toute façon, elle comptait trop à ses yeux. Il lui trouvait forcément des excuses. Mais pas cette fois là il faut croire. Le silence était revenu. Il avait l'habitude du silence, de la solitude, mais là il trouvait la situation un peu oppressante. Tellement de pensées passaient dans sa tête, et la jeune fille semblait de son côté en proie à un tumulte intérieur tout aussi complexe. Finalement, elle brisa le silence pour lui proposer de prendre une journée de repos. L'idée était assez plaisante. Pas de cours pendant une journée, la tranquillité totale sauf si Giada se réveille et tout le temps de récupérer... « Non. C'est gentil mais je crois que ça va aller. Je n'ai pas une journée trop chargée... Et puis j'aurai toujours le cours d'histoire de la magie pour roupiller. Mais, merci de la proposition. » Pourquoi non ? Parce que la Rouge et Or se trouvait là par sa faute, et même s'il ne regrettait pas l'idée initiale, il trouverait anormal de se reposer tranquillement lui aussi alors qu'il n'avait rien. Il n'y avait pas fait attention, mais il s'était peut-être exprimé un peu trop sèchement... C'était juste... Qu'elle n'avait pas à prendre soin de lui ou quoi. Il esquissa finalement un léger sourire. « T'as pas une super tête toi non plus... » lui fit-il remarquer précautionneusement. Il ne manquerait plus qu'il la vexe de nouveau...

Suite à ce dernier échange, la Vert et Argent sembla décidée à partir. Il remit les mains dans ses poches avec lassitude, plus besoin de feindre quoi que ce soit, elle partait à nouveau. Et il craignait qu'un jour elle ne finisse par sortir définitivement de sa vie... Il releva brusquement la tête et s'aperçut qu'elle était encore là. Et elle avait l'air tellement fragile, et vulnérable. Elle n'était jamais comme ça pourtant, toute une question de façade. « Je sais paaaas, laisse moi réfléchir Je te le promets. » Et ce disant, il combla les quelques mètres qui les séparaient pour la serrer dans ses bras, brièvement. Il se recula ensuite, scrutant son visage avec inquiétude. « Faut pas te mettre dans des états pareils... » dit-il doucement, les sourcils froncés.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Malentendu après une promenade [ pv ] Empty
MessageSujet: Re: Malentendu après une promenade [ pv ]   Malentendu après une promenade [ pv ] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Malentendu après une promenade [ pv ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Malentendu après une promenade [ pv ]
» Après la promenade en fiacre, la promenade en tanko
» promenade après les cours
» Les Américains ne pourront pas changer la donne à Cuba après Castro.
» Le rôle du Canada dans l’Haïti de l’après-Aristide :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujet Clos année 10-
Sauter vers: