AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 [THEME] Le pays des merveilles, c'est pas forcément par là !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Anonymous




[THEME] Le pays des merveilles, c'est pas forcément par là ! Empty
MessageSujet: [THEME] Le pays des merveilles, c'est pas forcément par là !   [THEME] Le pays des merveilles, c'est pas forcément par là ! EmptyMar 10 Aoû - 21:29

PV avec Ethele

Les décorations, les fantômes qui s'animaient toujours plus ce jour là. Ça le lassait déjà. Enry n'aimait pas cette fête, halloween. Elle n'avait plus vraiment de sens aujourd'hui, faire peur aux autres, avoir le meilleur costume, essayer d'attirer l'attention quand on n'en a pas eu le droit durant des années. Pauvres gens. L'aigle parcourait le couloir, tandis que le soleil déclinait doucement à l'horizon, disparaissant progressivement pour plonger cette partie du monde dans le noir. Inspection des lieux, détails à régler, jeunes à sermonner. À sermonner ? Le couvre feu n'était pas encore en route, il était encore loin. Tout le monde avait encore tout son temps, même lui. Il n'avait pas réellement envi d'enfiler son costume, il n'était même pas sur d'aller à la petite fête des aigles. Sa préférence était de s'enfermer dans le dortoir pour se plonger dans un livre, mais les bruits de la salle commune finiraient par lui parvenir pour le déranger. Inutile donc de rester tapis en haut, tandis que des gens faisaient un bouquant pas possible à l'étage du dessous. La meilleure solution, c'était de se fondre dans la masse. Acte simple, en apparence, les serdaigles étaient nombreux. Pourtant, on le solliciterait sans doute. Comme d'habitude, pour des broutilles, des devoirs... Que de questions passionnantes auxquelles il avait envi de répondre avec vivacité.

Son regard détaillait chaque recoin du couloir sans vraiment faire attention, ses jambes le menaient quelque part et nul part à la fois. Cela dit, son esprit était bien déconnecter pour qu'il ne se rende même pas compte de ce qu'il faisait. Monter dans les étages, inspecter. La routine. La fatigue ne l'accablait même plus, c'était devenue une bonne et sale habitude d'inspecter les lieux, de vérifier que les règles du château étaient respectés par chacun de ses résidents. Toutefois, sermonner les gens étaient vraiment ce qu'il aimait le moins faire, rappeler des règles pour qu'un écho lui renvoie ses mots, c'était vraiment fastidieux comme boulot. Parce que tout le monde n'est pas obéissant, évidemment ! Sinon ça serait trop beau ! Pourtant, il serait bien plus tranquille, et dormit mieux sur ses deux oreilles ! Sans oublier qu'il dormait très peu la nuit ces derniers temps.

Le subconscient qui lui rappelait qu'il avait une soeur jumelle à chérir, sans doute. Détail qui tuait, mais qu'il ne remarquait même pas. Et puis, il y avait aussi tous ces gens qu'il appréciait mais à qui il ne voulait pas s'attacher. Contradictoire, nous le savons tous, et nous commençons à en avoir l'habitude. L'année avait très mal démarrer, et elle n'était pas prête de bien se terminer. Qu'en adviendrait-il de la prochaine ? Serait-elle pire ? Paraît-il qu'il faut profiter à fond de ses derniers instants à Poudlard. Lesquels ? Ballade non loin de la forêt interdite, proche du danger ? De ses amis ? Rigoler de ses ex petites amies avec ses potes ? C'était toujours mieux de faire dans la normalité, pour avoir un semblant de troupeau.

« Si seulement le pays des merveilles n'était pas construit sur l'imagination de tout le monde. La mienne par exemple. Un labyrinthe ? »

Et quand on est seul, on se met surtout à parler à soi-même, au moins un qui l'écoutait attentivement et qui le comprenait presque. En apparence. L'aigle poussa un profond soupire avant d'entendre un bruit. Une porte qui venait d'apparaître, et de s'ouvrir. Haussement de sourcil, petit coup d'oeil à l'intérieur. Il n'y apercevait pas grand chose, juste, un mur ? Nouveau hochement de sourcil alors qu'il mettait un pas à l'intérieur. Il connaissait très bien cette salle, tout le monde la connaissait hormis les nouveaux. Et encore, ils étaient au courant bien vite. Discrètement, il jeta de nouveau coup d'oeil. La salle n'était pourtant pas si immense que cela, alors pourquoi il avait l'impression de se retrouver dans une troisième dimension. La magie était toujours à redécouvrir de toute façon. L'aigle entra complètement dans la pièce, et la porte se referma d'elle même, sans violence. Lentement, en grinçant. L'ambiance était aussi glacial qu'étrange. Il recula d'un pas pour y voir quelque chose alors qu'un chemin bifurquait vers la droite, le seul chemin sans doute. Mais il n'eut guère le temps d'examiner ce que la salle sur demande venait de lui inventer alors que la porte s'ouvrait de nouveau, lui coupant le souffle. Evidemment ! Il était juste devant, et il venait de se la prendre dans le dos.

« Aie ! Mais ça va pas ? »

740 mots
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




[THEME] Le pays des merveilles, c'est pas forcément par là ! Empty
MessageSujet: Re: [THEME] Le pays des merveilles, c'est pas forcément par là !   [THEME] Le pays des merveilles, c'est pas forcément par là ! EmptySam 14 Aoû - 12:15

La soirée des Serdaigles ne tarderait pas à commencer. Il restait moins d’une heure avant le début des festivités et pourtant Ethele n’était pas encore prête. Elle n’était même pas dans son dortoir et encore moins proche de la salle commune. Les mains dans le dos, elle avançait aux hasards des couloirs, réfléchissant. Elle n’avait prévu aucun costume et se retrouvait prise par le temps, ce qui ne l’arrangeait absolument pas. Si bien que cette petite promenade digestive –elle s’était rapidement enfilé un paquet de gâteaux assise sur le bureau d’une classe abandonnée- lui servait de temps de réflexion afin de trouver quelque chose d’original et de facile à faire. Autant dire que pour le moment aucune idée valable n’avait germé dans son cerveau et elle séchait durement. Elle avait bien pensé à Jack l’éventreur mais comment figurer ce personnage aussi célèbre que fascinant ? ‘’Je pourrai, bien sur, me promener avec un grand manteau, des habits de gentilhomme et un couteau à la ceinture. Je m’en prendrai à toutes les demoiselles portant un costume un peu trop court à mon gout.’’ Et bien oui… Jack aimait à ouvrir de haut en bas les filles de petites vertus, rappelons le. Mais la demoiselle n’avait ni costume de gentilhomme, ni couteau en plastique à lame rétractable dans son armoire. De plus les dites demoiselles n’apprécieraient surement pas de ce faire insulter –bien que en sous main- de prostituées. Vous me direz : elle est une sorcière, un petit coup de métamorphose sur deux ou trois de ses habits et l’affaire était jouée. Mais vous oubliez que nous parlons d’Ethele dites « catastrophe à la baguette » -surnom qui avait certainement été propagé par la vile et fourbe Bones, très certainement déguisée en fouine ou en rat à l’heure qu’il est afin de laisser paraitre son moi intérieur.-. Puis elle avait pensé à se vêtir entièrement de blanc et d’annoncer qu’elle était un fantôme. Mais après avoir croisé le 62 eme spectres dans le couloir elle abandonna cette option. Elle en était à se demander si elle avait vraiment envi de participer à la soirée quand elle passa devant une porte qui changea de couleur à son approche. Interloquée, elle se stoppa pour repérer les lieux.

La salle sur demande. Que faisait-elle visible à cette heure-ci ? Un groupe d’adolescent avaient-ils décidé de fêter Halloween en cachette des autres élèves et professeurs ? Mais alors pourquoi pouvait-elle voir cette porte ? Elle n’avait pas pensé au QG des détectives depuis presque un an… son inconscient aurait-il parlé pour elle ? ‘’Non, de toute manière, c’est la première fois que je passe dans le couloir, alors je n’y suis pour rien.’’. Elle restait bloquée devant la porte, observant sa couleur rouge, semblable à celle de ses cheveux. De toute évidence, elle lui était adressée… Mais… Devait-elle faire confiance à un objet magique. La réponse était évidement : non. Mais celle-ci, ce n’était pas pareil, après tout c’était Rowena Serdaigle qui en était à l’origine et, on ne pouvait donc en douter, il n’y avait rien de maléfique. Ethele se mit à piétiner devant l’étrange entrée. Quelqu’un avait du la faire apparaitre avant, c’était obligé, mais pourquoi avait-elle été associé à sa demande ? Voulait-on s’entretenir avec elle en privé ? Peut-être Bailee ou Fiora avaient-elles décidé de remonter le club des détectives et il ne manquait alors plus qu’elle. ‘’Hum… c’est une idée bien illusoire.’’. Alors que ses réflexions s’éternisait une petite pancarte apparue sur la porte « Le pays des merveilles » déchiffra Alice… hum… Ethele.

Et sans qu’elle n’ait vraiment son mot à dire la porte s’ouvrit d’elle-même, violement. Elle entendit un cri puis une exclamation. La voix, elle la reconnu de suite : Enry. Que faisait-il là ? Ethele pénétra dans la pièce pour vérifier que son camarade n’avait rien. Elle ne prêta pas attention au décor qui, de toute manière, ne semblait pas vraiment extraordinaire. A peine fut-elle introduite dans l’endroit que la porte claqua derrière elle en un VLAM qui la fit sursauter. Elle porta sa main à son cœur, terrorisée sur l’instant. Elle reporta ensuite son attention sur son camarade Serdaigle. C’était donc lui qui été à l’origine de cette pièce ? Pourquoi ? ‘’Il cherche certainement à fuir la fête… misanthrope qu’il est.’’.


« Hum… désolée. Je… »

Devait-elle lui dire qu’elle n’y était pour rien ? Que la porte c’était ouvert toute seule ? Que de toute évidence c’était lui qui l’avait invité à rentrer dans cette pièce ? Non. Ce n’était pas une bonne idée. A tous les coups cela allait le mettre foutrement mal à l’aise. Et il aurait raison d’ailleurs. Elle avait, en quelque sorte, fait irruption dans son inconscient. Car souvent la salle sur demande reflétait plus que l’on ne le voulait. Elle se souvenait de cette immense bibliothèque qui ornait un mur du QG qui était sortie du plus profond de son cerveau. Elle ne l’avait pas demandée, ni même imaginée. Et pourtant, elle était bien là.

« Je ne voulais pas te faire mal. C’est juste que j’aie vu la porte et que j’aie été un peu trop curieuse… Pour changer. »

[863]

VAMPIRE
Revenir en haut Aller en bas
 
[THEME] Le pays des merveilles, c'est pas forcément par là !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Village Hentaï
» Le Cinquième élément [DVDRiP] uptobox

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujet Clos année 10-
Sauter vers: