AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 - [ Comme un léger contre temps ] - PV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Anonymous




- [ Comme un léger contre temps ] - PV Empty
MessageSujet: - [ Comme un léger contre temps ] - PV   - [ Comme un léger contre temps ] - PV EmptyVen 24 Déc - 16:31

- [ Comme un léger contre temps ] - PV Ac2b - [ Comme un léger contre temps ] - PV Anna_arendshorst21


La fin de l’été approchait à grand pas, et Ruth travaillait toujours à la gazette. Elle avait eu de longues discussions avec Luca au sujet de ce travail. Et une chose était sûre pour la deuxième née des jumelles Winchester : La gazette n’était pas faîte pour elle. Le journalisme l’avait lassé bien plus vite que prévu. Evidemment, elle ne s’était pas attendue à être dévorée par une passion sans failles pour cet emploi qui, jusqu’à sa sortie de Poudlard, ne l’avait pas plus attirée que ça. Mais à présent, c’était presque du dégoût qu’elle éprouvait pour les petits papiers. Elle n’en pouvait plus. Tout lui pesait et elle n’avait plus qu’une envie : partir. Ceci étant, la rouquine n’était pas non plus complètement folle. Elle savait bien qu’elle ne resterait pas ici, mais elle n’était pas du genre à claquer la porte sans préavis. Elle devait trouver autre chose avant de quitter cet emploi. Parce que si elle se retrouvait sans emploi alors qu’elle n’avait même pas 20 ans, c’était clair et net qu’elle retournerait vivre chez ses parents. Et ça, ‘c’était la pire des choses qu’elle pouvait envisager. Elle n’avait rien, en soit, contre ses parents, ils étaient en très bons termes, même… mais Ruth était une fille indépendante. Elle avait toujours vécu avec Luca et c’était d’elle et seulement d’elle dont elle dépendait vraiment. Ne plus voir sa sœur tous les jours lui pesait, d’ailleurs… Mais cette dernière était allée vivre avec son petit ami que Ruth ne pouvait pas voir en photo, animée ou non, mais ceci est une toute autre histoire…. Aussi, si la rouquine retournait vivre chez ses parents, ce serait la toute première fois qu’elle s’y trouverait sans Luca et ça, c’était inenvisageable… Même si elle voyait moins sa sœur, depuis qu’elles avaient déménagé, ce n’était pas pareil de vivre avec un colocataire (même si ce dernier nous laisse de marbre et qu’on vit un peu comme s’il n’existait pas…) que de retourner dans la demeure familiale. Ruth avait besoin de se sentir libre, besoin d’évoluer loin de ce cocon… Et c’était pour ça qu’elle devait s’arranger pour avoir un autre travail avant de vraiment quitter la gazette.

Nous étions le dernier lundi du mois d’août. Le soleil était levé depuis trois bonnes heures déjà, et l’air commençait à se réchauffer. On sentait à peine la légère brise qui soufflait ce matin là… Ruth, sur son skate, filait à vive allure dans les rues de Londres. Elle était, à elle seule, un portrait plutôt ‘comique’. Puisqu’elle devait travailler en tailleurs, mais qu’à part son balai, elle était limitée au niveau locomotion, elle faisait souvent les trajets à pied, et, les jours où elle avait pris trop de retard le matin, elle filait en skate. Aussi Ruth mettait-elle son Tailleurs, comme tous les jours : jupe droite (dont elle ne raffolait pas le moins du monde) qui descendait sur ses genoux, chemisier blanc, veste assortie à la jupe : verte. Puis elle enfilait ses baskets, mettait ses talons dans son sac à main extensible et filait à vive allure vers son lieu de travail. A quelques mètres de là, elle descendait de son skate, le rentrait dans son sac à main, tout en changeant de paire de chaussures, et le tour était ainsi joué.

Ruth passa les portes de la gazette, comme tous les jours, elle avançait prudemment, donc avec une certaine lenteur, parce que les talons et elle n’étaient pas vraiment les meilleurs amis du monde et puis elle les enlevait quand elle était seule mouhaha *paaf*. Mais ce matin, quelque chose d’imprévu se produisit. Alors que la rouquine passait dans le hall, elle fut interpellée à l’accueil. Il y avait bien plus de monde que d’ordinaire, mais cela ne l’avait pas plus étonnée que cela… Etonnée, elle cessa d’avancer et se tourna vers les sorciers qui venaient de l’interpeller.

« Ruth Winchester ? Inspection du ministère. Merci de laisser baguette et affaires personnelles ici-même, vous les récupérerez dans deux heures tout au plus. »

C’était la deuxième inspection qu’elle ‘subissait’ aussi fut-elle moins étonnée que la première fois (bien qu’en soit, ça fasse toujours un choc, sur le coup, quoi ^_^). La jeune femme laissa ses affaires (sac à main et baguette) à l’accueil et rejoignit son bureau (enfin, son bureau c’est là un bien grand mot, on av plutôt dire la salle regroupant les tables de tous les stagiaires et assistants, plutôt :p). Rejoignant un des nombreux ascenseur magique utilisé par le personnel de la Gazette, Ruth appuya sur le bouton du sixième étage quand une voix l’interpella, demandant qu’elle attende pour faire partir l’ascenseur. Coopérant, la rouquine appuya sur le bouton ‘ouverture des protes’ et laissa passer une jeune fille qu’elle ne tarda pas à reconnaître :

« Morgane !!! Ça alors, qu’est-ce que tu fais ici ? »


Ruth n’en revenait pas, ça faisait super longtemps qu’elles ne s’étaient pas vues toutes les deux ! Oui, depuis leur sortie de Poudlard, en fait… Elles étaient à Serpentard toutes les deux, avant… Et puis elles avaient fait une soirée ensemble, chez Edward of Curty…

« Quel étage ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




- [ Comme un léger contre temps ] - PV Empty
MessageSujet: Re: - [ Comme un léger contre temps ] - PV   - [ Comme un léger contre temps ] - PV EmptyMer 16 Fév - 21:05


Le premier jour de travail de Morgane était quelque peut original. En effet, elle venait tout juste d'entrer dans la Gazette lorsqu'elle remarqua qu'il y avait plus d'agitation que d'habitude. Elle n'y fit pas vraiment attention jusqu'au moment où elle remarqua que les personnes qui entraient étaient contraintes de déposer leurs baguettes. Pourquoi ne pouvaient-ils pas les garder ? Elle fit quelques pas jusqu'aux bureau de l'entrée, et on expliqua à la jeune femme que c'était obligatoire, et que ce n'était, en réalité, qu'un simple contrôle de routine. Elle déposa la baguette comme on le demandait et elle avança jusqu'aux ascenseurs. Elle ne pouvait pas perdre trop de temps, c'était son premier jour et elle était déjà en retard.

La jeune femme marcha le plus vite possible jusqu'aux ascenseurs, de peur d'être vraiment en retard cette fois, et elle vit que les portes se refermaient. Elle cria presque un « attendez-moi ! » et la personne qui se trouvait à l'intérieur bloqua la fermeture. Les portes se rouvrir légèrement, et cela permit à Morgane d'entrer.

- Merci beaucoup ! Dit-elle à la personne qui venait d'ouvrir les portes de l'ascenseur.

Morgane ne remarqua pas tout de suite qui était à côté d'elle, du fait qu'elle était bien trop contente de ne pas devoir patienter encore un long moment pour arriver au bureau, et qu'elle était contente de ne pas être trop en retard. Au moment où elle s'en rendit compte, elle était vraiment surprise. La personne qui était à côté d'elle n'était autre que Ruth Winchester, une élève de la maison Serpentard qui avait l'âge de Morgane. La jeune fille ne l'avait, par ailleurs, plus vue depuis qu'elle avait quitté Poudlard à la fin de l'année scolaire. Elles ne se connaissaient pas beaucoup, il fallait le reconnaître, cependant Morgane appréciait beaucoup Ruth et la revoir était une excellente surprise.

- Ruth ? Je n'en reviens pas ! Tu travailles à la Gazette ? Je suis contente de te revoir ! Comment vas-tu ?

Morgane n'avait plus vraiment eut de nouvelles de son amie depuis qu'elle avait quitté Poudlard, et elle était très heureuse de la revoir. Lorsque cette dernière demanda à Morgane ce qu'elle faisait à la Gazette, l'ancienne élève de Poudlard lui dit.

- Je travaille ici ! Enfin, je commence à travailler aujourd'hui, en fait. Encore merci de m'avoir attendue, dans le cas contraire j'aurais été en retard et pour un premier jour je doute que ça aurait été génial..., dit-elle en rigolant.

En réalité, elle n'appréciait pas du tout le fait d'entre en retard, et cinq minutes c'était déjà trop.

- Et pour l'étage... c'est bon ! Dit-elle en regardant.

Morgane patienta et après tout juste quelques secondes l'ascenseur partit. Cependant, il n'avança pas beaucoup car il était immobilisé une minute après qu'il ait démarré, bloquant Ruth et Morgane entre deux étages. Morgane pâlit, et son visage se décomposa en à peine quelques secondes.

- Quoi ?! Ce n'est pas possible ! Dit-elle en appuyant plusieurs fois sur le bouton pour l'ouverture des portes. On est bloquées ? Pourquoi c'est bloqué ? Non, ce n'est pas le moment ! Je tiens à ce job ! Je ne peux pas me faire virer !

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




- [ Comme un léger contre temps ] - PV Empty
MessageSujet: Re: - [ Comme un léger contre temps ] - PV   - [ Comme un léger contre temps ] - PV EmptyDim 20 Fév - 20:55


Ruth et Morganne étaient sans nul doute toutes deux aussi étonnées l’une que l’autre. Se dévisageant comme si elles ne s’étaient plus vues depuis des siècles (ce qui n’était pas faux, à quelques années prêt –paf-), elles étaient toutes deux aussi contentes l’une que l’autre. A Poudlard, elles s’entendaient bien (même si elles n’étaient pas les meilleures amies du monde, elles pouvaient se confier un minimum l’une à l’autre *pas forcément sur tout, mais sur des choses basiques, en tout cas !*

« Et bien oui, je travaille ici… »

Elle se garda bien de dire que c’était pour peu de temps encore parce qu’elle envisageait de se casser (pas qu’elle ne fasse pas confiance à son amie, mais plutôt que les murs *ici les murs d’ascenseur* avaient peut-être des oreilles… Et elle n’avait pas envie de foutre toute sa vie en l’air pour l’instant, quoi !

« Ca va bien, écoute et toi, alors ??? »

Elle apprit, ainsi que la rouquine travaillait elle aussi ici (dommage qu’elles ne fassent que se croiser quelques temps avant que Ruth ne parte… mais peut-être allaient-elles renouer un peu d’ici le départ de Ruth ? Ce serait sympa, du point de vue de cette dernière en tout cas… Avoir des amies filles, ça lui manquait de temps en temps (surtout que Luca était de moins en moins accessible depuis qu’elle vivait avec son copain >__<.

A peine l’ascenseur commença-t-il à monter qu’il cessa sa course entre deux étages sous le regard déconfit (et stupéfait) des deux sorcières… c’était quoi, ça. ??? Une blague ??? >___<. Ruth voulut prendre sa baguette pour tenter de réparer ça (et si jamais elle échouait, contacter un service technique plus compétant)… Sauf qu’elle n’avait plus sa baguette (merci, service de contrôle du ministère !!!)

« Oh, m*rde ! Tu as ta baguette, toi ? »

On ne sait jamais, hein ??? On a le droit de rêver ! *paf*. Ruth ne pouvait pas croire qu’elle était bloquée dans un ascenseur qui se débloquait si facilement avec la magie, quoi !!!!

« Boh, tu sais, tu te feras pas virée pour ça, ils vont vite voir que l’ascenseur est en panne et ils vont intervenir ! »

Sauf si tout le monde prenait l’autre ascenseur parce que celui-ci mettait trop de temps à venir… haha, évidemment… o___O. Mais ça, Ruth n’y avait pas pensé (pas pour le moment en tout cas, attendez qu’elle calcule… Razz)
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




- [ Comme un léger contre temps ] - PV Empty
MessageSujet: Re: - [ Comme un léger contre temps ] - PV   - [ Comme un léger contre temps ] - PV EmptyLun 16 Mai - 22:03



« On va être collègues de travail, donc ! C'est génial ! Je me demandais ce que tu étais devenue, d'ailleurs ! ». Morgane était très contente de revoir Ruth, qui était une personne qu'elle avait beaucoup apprécié, à Poudlard. Elle ne la connaissait pas aussi bien que d'autres personnes comme Emily, pourtant elle l'appréciait beaucoup. « Je vais très bien moi aussi ! Je suis contente d'avoir une collègue de travaille aussi sympa que toi ! J'avais un peu peur de me perdre en fait, au début, et puis finalement je pense que je m'inquiétais trop ». Morgane avait été impatiente de commencer à travailler à la Gazette du sorcier, et d'un autre côté, faire ses débuts dans le monde du travail, on ne pouvait pas dire que c'était quelque chose dont elle n'avait pas peur. Morgane était tout mis à part une travailleuse et elle n'était pas sûre de supporter de travailler toute une journée enfermée dans un bureau non plus. C'est pourquoi elle avait décidé de travailler à mis temps ! Ou tout du moins, c'était l'une des raisons.

« Zut ! », dit-elle en voyant que l'ascensseur ne repartait pas. Elle vit les portes se refermer, et une légère secousse qui marquait l'arrêt inquiéta Morgane. Le teint de la jeune fille se décomposa, livide, tandis qu'elle était presque entrain de paniquer, tout sourire ayant laissé place à un air affolé. « Ma baguette magique ? Heu... » elle réalisa immédiatement qu'elle avait du la laisser à l'entrée, ce qui l'avait un peu amusée du fait que c'était le jour où elle commençait à travailler qu'un contrôle avait lieu. Là, par contre, elle ne rigolait plus du tout. « Je l'ai laissé à l'entrée, comme il y a une inspection.. » Elle déglutit difficilement. « On est bloquées.. », conclu-t-elle, le visage plus déconfit encore.

Morgane essaya de se calmer, et de se dire que tout ça ce n'était pas si grave que cela en avait l'air. Ruth devait avoir raison, ils ne pouvaient pas les virer pour si peu de choses. « Tu penses ? Après tout c'est vrai, ils n'auraient aucune raison de nous virer, ce n'est pas de notre faute... ». Et de toute façon, elle verrait bien ce que cela donnerait une fois que l'ascenceur repartirait. « On risque d'être bloquées là pour un moment par contre. Et dire qu'on aurait pu passer la journée à faire les boutiques ! Au moins, même si on n'aurait pas travaillé, le shopping nous aurait servit », dit-elle, plein d'étoiles dans les yeux en pensant à toutes ces belles vitrines de magasins, avec les nouvelles collections de l'automne ! Morgane ne pensa même pas au fait que Ruth pouvait ne pas aimer beaucoup aimer le shopping. C'était une chose qui était tout simplement impossible pour Morgane qui ne comprenait pas comment on pourrait ne pas aimer les magasins.

« Comme on est bloquées ici pour un bon moment... Et si on discutait ? ». Bien que toujours un peu inquiète en ce qui concernait le travail qu'elle avait peur de ne pas pouvoir garder, elle pensa qu'il valait mieux discuter d'autre chose. « On doit rattraper le temps perdu, en plus ! » Et ce n'était pas peu dire. Elle n'avait plus de nouvelles de Ruth depuis qu'elle avait quitté Poudlard. « Qu'as-tu fais de beau en plus de ton travail à la Gazette ? ».
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




- [ Comme un léger contre temps ] - PV Empty
MessageSujet: Re: - [ Comme un léger contre temps ] - PV   - [ Comme un léger contre temps ] - PV EmptyLun 30 Mai - 18:27

« Et ben plus besoin de chercher bien loin, je suis là ! »[/b][/color]

La rouquine adressa un sourire amusé à son amie, tout en secouant ses mains, comme pour bien montrer qu’elle faisait acte de présence. Après pour ce qui était d’être collègue, ça risquait d’être plutôt court, mais Ruth n’ayant rien décidé encore, elle jugea préférable de ne rien dire à ce sujet à sa jeune amie… Surtout que là, elles étaient dans les locaux de l’entreprise, quoi, donc niveau discrétion, on peut faire mieux !

« Ouai, moi aussi ça me stressait un peu avant… La seule chose que je ne peux toujours pas digéré, c’est le code vestimentaire… J’ai l’impression que je risque ma vie, à chaque fois que je change de place, avec ces échasses… Je ne comprendrais jamais le ‘truc’ pour bien marcher comme ça… Je n’ai pas la fibre talons, je crois… »

Bon, elle n’avait, surtout, pas la fibre féminine du tout (comme ça au moins, hein… :p). L’ascenseur bloquait allait causer bien des soucis, puisque Morgane non plus n’avait pas échappé à l’inspection, elle n’avait, bien sûr, pas sa baguette sur elle non plus…

« Ils ont bien choisi leur journée pour faire leur Inspection, eux, il n’y a pas à dire… »

Marmonna la vipère avec agacement. Voilà que leurs retrouvailles allaient jouer les prolongations, à présent !!!! Elles étaient condamnées à se supporter ou s’entretuer, si jamais elles perdaient patience à rester toutes les deux dans cet ascenseur, en attendant qu’on vienne les ‘sauver’.

La rouquin s’esclaffa quand son amie parla de faire les boutiques. Ruth répliqua alors :

« Ouai, enfin, pas sûr qu’on fasse les mêmes boutiques nous… »

Morgane était sans doute du genre à fréquenter les mêmes boutiques que Luca, à savoir celles de mode… Ruth, elle, passait son temps dans les magasins de sport ! Se laissant tomber par terre, Ruth s’assit à même le sol, son dos collé contre un des murs de l’ascenseur. Quitte à poireauter, autant se mettre à son aise, non ?

« Ben, ouai, on ne va pas tirer la tronche en attendant qu’ils se souviennent qu’on existe quand même ! »

Hochant la tête avec bonne humeur, Ruth sourit à la jeune femme :

« Mais grave ! Moi, à part le taffe, je sors toujours sur les parks de skate avec Kaïn… Même si il devient pro, et qu’il a donc moins de temps pour juste s’éclater, quoi… Et j’ai rencontré quelqu’un dernièrement ! Même si c’est plutôt bizarre, j’espère que je vais le revoir… Et toi… Quoi de nouveau dans ta vie ??? »

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




- [ Comme un léger contre temps ] - PV Empty
MessageSujet: Re: - [ Comme un léger contre temps ] - PV   - [ Comme un léger contre temps ] - PV EmptyJeu 2 Juin - 17:04



« Que tu risques ta vie tous les jours ? » Morgane ne comprit pas tout de suite pour quelle raison Ruth semblait si déprimé à l'idée, voire même exaspérée à cause du code vestimentaire que les employés de la Gazette avaient adopté. Ruth expliqua la situation à Morgane, et cette dernière n'eut pas besoin de réfléchir plus longtemps, elle réalisa tout de suite ce que les tenues pouvaient avoir comme caractéristique principale, et celle-ci n'était autre que les chaussures ! En effet, toutes les chaussures que les filles portaient, du peu que Morgane en avait vu, c'était toutes des chaussures à talons, toutes sans exception ! Et ce qu'elle n'avait pas encore remarqué, c'était que Ruth n'était vraiment pas à l'aise avec ce qu'elle portait aux pieds. C'est vrai que, maintenant qu'elle le disait, Morgane remarqua que Ruth n'était pas du tout à l'aise, même si elle ne marchait pas et qu'elle restait immobile. « Oui... Ca ne doit pas être évident.. Tu n'y arrives même pas avec l'habitude ? A ta place, j'aurais demandé une dérogation pour pouvoir rester au moins en ballerine », dit-elle à son amie. Morgane avait l'habitude des chaussures à talons et elle comprenait tout à fait que cela ne soit pas la tasse de thé de tout le monde. Et si cela était une corvée pour Ruth, elle ne devait même pas être heureuse de ce travail. « Et puis ce n'est pas grave, les talons... Le pire c'est si tu n'es pas à l'aise... je suppose que ce doit être très pesant, non ? », continua-t-elle avec un sourire compréhensif.

« Je ne te le fais pas dire ! Moi qui était impatiente de commencer... Après tout, les choses pourraient être bien pires... On aurait pu se retrouver coincer avec des personnes que l'on déteste plus que tout ! Comme... heu.. Jerôme.. », marmona-t-elle tandis que ce prénom sortit de sa bouche, un peu amère et n'ayant toujours pas digéré ce qu'il lui avait dit ni la dispute qu'ils eurent quelques minutes ensuite. « Comme de méchants collègues de travail », se reprit-elle bien vite. Morgane s'installa à côté de Ruth. « Ah ? Que fréquente-tu comme boutique ? Tu sais, moi, du moment que je peux faire un peu de shopping... ». Quoi que, en réalité, elle ne se doutait pas que Ruth pouvait préférer les boutiques de sport aux boutiques de mode. « Oui, je comprends pour Kaïn. Au moins, vous pouvez vous voir de temps à autres, c'est le principal ! » Le tout, c'était qu'elle réussisse toujours à le voir. Mais Morgane comprenait que ce soit beaucoup moins bien qu'il ait moins de temps libre. « Oh ! Tu as rencontré quelqu'un ? Qui est-ce ? Je le connais ? » Demanda-t-elle. « De toute façon, si il te plait, tu dois tout faire pour le revoir ! Besoin d'un coup de main ? », proposa-t-elle. Morgane n'était peut-être pas une référence en matière de relation de coeur, quand on voyait le carnage qu'était sa vie amoureuse ces derniers temps, rien qu'avec Jerôme qu'elle ne parvenait pas à oublier, cependant, elle était toujours là pour aider ses amis ! « Et moi.. Heu... Et bien rien de nouveau... Rien de bien important, en tout cas. J'aimerais bien voyager cette année... Ca me changerais les idées.. ».

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




- [ Comme un léger contre temps ] - PV Empty
MessageSujet: Re: - [ Comme un léger contre temps ] - PV   - [ Comme un léger contre temps ] - PV EmptySam 18 Juin - 21:21

Par habitude ??Faisant une grimace très représentative, la rouquine expliqua à sa jeune amie dans un soupir résigné :

« Non, mais je ne m’y habituerais jamais, je crois… Ces choses sont des instruments de torture, de mon point de vue !!!!!! Ils veulent nous tester… »

Elle avait ajouté cette dernière phase en se penchant vers Morgane, murmurant, comme si cela ne devait pas être entendu par n’importe qui d’autre, adoptant un air de conspiration. La jeune femme sourit avec bonne humeur, histoire de montrer qu’elle rigolait.

« J’ai toujours été très basket… En fait,je n’ai que des baskets, je crois… Et cette paire à talons ! Ça tue ma sœur, mais bon, on fait comme on peut, hein… De ce point de vue là, on n’a rien en commun elle et moi, c’est clair et net ! »

D’un côté nous avions la Winchester première née, plus connue sous le pseudonyme de Luca Winchester… féminine comme pas deux, aimant se pomponner et collectionnant les fringues et paires de chaussures… De l’autre côté, la deuxième née (ou Ruth, donc)… Vipère garçon manqué qui collectionne les affaires de sport et les jeans troués.

Elles parlèrent de leur manque de veine (pas au sens propre mais bien au sens figuré, évidemment, personne n’avait pris soin de leur retirer leurs conduits sanguins !). Etonnée, Ruth dévisagea Morgane :

« Jérôme ? »

Elle attendait quelques explications, là, quand même… Elle ne savait pas que la miss avait un souci avec lui ! Ceci étant, Ruth ne suivait jamais les histoires relationnelles d’autrui… déjà, rien que sa sœur, c’était assez compliqué à comprendre, alors les autres…

Puis le sujet dévia sur le shopping, domaine dans lequel Ruth pouvait excellait, mais pas dans les disciplines qui plaisaient à sa sœur (généralement, elle avait d’avantage tendance à y aller avec Kaïn, en fait…). Avec lui, au moins, elle pouvait parlé des articles qui l’intéressaient sans avoir un bâillement las pour toute réponse (et il ne la bassinait pas avec des histoires de string ou de talons aiguilles !).

« Je suis plutôt axée boutiques de sport, en fait… Et niveau mode, je ne suis pas vraiment la mode, quoi… Toi tu dois être plutôt à la page comme Luca, non ? »

En fait, pour Ruth, toutes les filles étaient plus comme sa sœur que comme elles… Quant à Kaïn, la rouquine répondit avec un large sourire :

« Grave ! Ça m’aurait bien fait chier qu’il se casse comme Nate l’a fait ! »

Puis, quand elle parla du mec qui lui plaisait, Ruth fut harcelée de questions… Rougissant d’embarras, elle répondit timidement (ce qui est rare en temps normal !) :

« Eu je ne pense pas que tu le connaisses… C’est un moldu… Il… Je l’ai rencontrée sur le Terrain de Sport… On a fait quelques paniers ensemble, et ben je l’ai trouvé vraiment sympa, tu voies…Et puis physiquement, je ne te cache pas qu’il me plait bien… Mais je t’avoue que je ne sais pas du tout ce que je suis censée faire ! Je lui ai donné mon numéro… J’espère qu’il va me rappeler, et en même temps je préférerais qu’il évite. Qu’est ce qu’on est censées dire dans ces cas là ?? »

Écoutant Morgane, Ruth eut un mouvement de surprise :

« Voyager ??? Genre où ? Tourisme ou travail, ou les deux ?? »

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





- [ Comme un léger contre temps ] - PV Empty
MessageSujet: Re: - [ Comme un léger contre temps ] - PV   - [ Comme un léger contre temps ] - PV Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
- [ Comme un léger contre temps ] - PV
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» - [ Comme un léger contre temps ] - PV
» Comment ça, apprend-moi à me battre ?! [PV Raph]
» L'éphéméride de notre vie...
» Contre temps aux grottes du temps [Konjo]
» Les temps, comme les oeufs, sont durs.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 12-
Sauter vers: