AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 Les derniers rayons du soleil [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Nicolas Jones
Professeur

Parchemins : 541
Âge : 26 ans
Actuellement : Professeur d'étude des runes


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy


Les derniers rayons du soleil [PV] Empty
MessageSujet: Les derniers rayons du soleil [PV]   Les derniers rayons du soleil [PV] EmptyLun 3 Jan - 17:16

    Nicolas était couché dans le par cet il regardait le ciel du parc qui avait encore des couleurs estivales quand une jupette attira son regard. En fait, il matait assez pour même reconnaître les jambes à qui appartenaient la jupette, à savoir Tosca. Il lui suffit de bouger juste un tout petit peu la tête pour vérifier son hypothèse et se rendre compte qu’il avait raison, c’était bien la rouquine de chez Gryffondor qui venait d’arriver pour leur rendez-vous. Nicolas avait été désigné vers la fin de l’année passée comme le professeur particulier de Tosca pour certains cours qui étaient trop différents de ceux qu’elle avait autrefois à Salem et donc dans lesquels elle était parfois un peu juste. Il devait donc lui faire apprendre les programmes des années précédentes…. Ce qui tombait bien puisqu’il était un peu plus jeune qu’elle.

    Nick’ avait hérité de cette charge en guise de punition parce que même s’il était plutôt bon élève, il faisait souvent des bêtises. Les professeurs s’étaient peut-être dits que deux fauteurs de troubles s’entendraient bien… en tout cas, ce fut le cas. Quant à savoir s’ils travaillaient beaucoup, c’était encore autre chose.

    « Tu devrais raccourcir ta jupe d’uniforme, je la trouve vraiment trop longue. » Sourit-il tout en se recouchant de tout son long sur l’herbe. Malgré cette attitude désinvolte, il ne fallait pas croire, Nicolas avait bien emmené ses livres et il avait corrigé les exercices que Tosca avait faits la dernière fois qu’ils avaient travaillés ensemble le jour même de la rentrée. Elle était pas mauvaise, ça venait vite, en fait il avait l’impression parfois que s’il lui prêtait son livre ça suffirait, mais bon, après tout, c’était un peu supposé être une punition. Une espèce d’étude dirigée à deux, quelque chose comme ça. S’ils savaient qu’en réalité ils avaient réunies deux futurs complices du crime ! Parce que Nicolas avait l’impression d’avoir trouvé son pendant féminin avec Tosca ! Encore qu’elle fût un peu moins bavarde que lui (ce n’était pas dur!).

    « Il fait trop beau pour travailler. Les profs t’ont dit ce qu’on devait faire aujourd’hui ? » Il attrapa sa cravate (qu’il avait enlevé depuis longtemps) et s’amusa à faire différentes sortes de nœuds avec. Pendant les vacances, ça avait été son jeu avec sa mère, ils avaient fait des nœuds de toute sorte avec l’aide d’un livre parce qu’elle auditionnait pour un rôle dans une pièce qui se passait sur un bateau. C’était débile de juste s’entraîner à faire des nœuds pour ça, mais au moins Nick s’était bien amusé. Enfin, à dire vrai, il ne s’ennuyait jamais chez lui, entre ses frères et sœurs, ses parents et le fait qu’au fond il n’avait besoin de personne pour s’amuser, il ne se sentait jamais si bien que dans le loft Jones délabré qu’il habitait depuis sa naissance.

    « A ton avis, si je sèche les cours demain pour passer l’après-midi au soleil, ça va être mal vu, après moins d’une semaine du début de l’année ? » Il se doutait bien de la réponse, mais c’était toujours amusant de poser la question tout en s’imaginant passer l’après midi comme ça à profiter des derniers rayons du soleil avant que l’automne ne tombe et après l’hiver et la neige, brrr.


{548}

RENTREE


That's what I do : I read and I know things.


   

Le plus tourmenté 2018

Nicolas Jones

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Anonymous




Les derniers rayons du soleil [PV] Empty
MessageSujet: Re: Les derniers rayons du soleil [PV]   Les derniers rayons du soleil [PV] EmptyDim 13 Fév - 13:51

Se balader dans le parc, se promener sans se poser trop de question, marcher tranquillement et ne pas se poser la moindre question. Ca pouvait paraître stupide mais oui, ça lui faisait du bien en faite, et ce n'était certainement pas lui qui allait se plaindre non. Les choses auraient été tellement ridicule que ouais, ça aurait été compliqué. Bref, là tout de suite, elle parlait surtout pour ne rien dire et elle en était parfaitement consciente hein ! Mais disons que ouais, la situation était plutôt compliquée. Tosca était de ces gens là, ou elle était incapable de se satisfaire des choses qu'elle avait. Ca pouvait être stupide ? Et bien ouais, mais elle s'en foutait totalement. Là tout de suite, déjà, elle aurait fortement apprécié que le soleil soit plus haut dans le ciel, un ciel qui serait plus bleu, également. Et puis bon, s'il avait aussi fait un peu plus chaud, les choses auraient été encore plus parfaites ! Mais non, ce n'était pas le cas, et c'était bien dommage même. Mais c'était ainsi, on pouvait bien faire ce que l'on voulait, on ne pouvait tout simplement pas aller contre ça !

Le regard de la jeune rousse se posa doucement sur le jeune Serdaigle qui venait de lui adresser la parole. Son professeur particulier, tiens, son … Disons nouvel ami, même si la situation n'en restait pas moins particulière. Il passait son temps à flirter avec elle, elle aussi tiens, mais pourtant, il n'y avait rien d'autres, en dehors de ce léger flirt, entre eux, et c'était bien pour ça que c'était si bizarre... Oui bon, d'une certaine manière seulement hein, parce que la situation n'était pas non plus si étrange que ça. Par moment oui, la situation pouvait paraître... Déplacé et ne semblait pas avoir sa place. Mais elle s'en moquait plutôt pas mal et au final, la situation ne bougeait pas, uniquement parce qu'elle le voulait bien. Sinon, lorsqu'on la connaissait ne serait-ce qu'un peu, on pouvait facilement s'apercevoir que ça pouvait quand même être un peu différent, oui, un peu seulement. Dans un sens en tout cas, après, on ne pouvait pas toujours être certain de certaines choses. Peut être qu'elle se comportait mal, mais dans ce cas, il fallait lui donner un quelconque mode d'emploi mais lui, il n'en avait pas un seul.

Raccourcir sa jupe d'uniforme hein ?  « Tu es peut être le seul à la trouver trop longue, qu'en penses-tu ? ». Un sourire en coin sur les lèvres, elle le regarda doucement se recoucher dans l'herbe. Quel flemmard... Et dire qu'il était son professeur particulier. On ne pouvait pas vraiment dire qu'elle avait toutes les chances de trouver qu'il en était un. Mais bon, elle n'allait pas s'en plaindre, au moins, elle ne se retrouvait pas devant un parfait imbécile qui était incapable de se débrouiller. Ce qui aurait, alors, été un plus gros problème. Parce qu'on ne pouvait pas vraiment dire qu'elle était du genre à se faire obéir, elle détestait les ordres, en plus de ça. Elle les détestait totalement. Et c'était bien ça qui se trouvait être le problème. Donc voilà.  « Et selon toi, elle devrait avoir quel longueur pour être parfaite ? ».

Trop beau pour travailler ? Oh que oui ! De toute manière, elle était plutôt douée pour trouver des excuses afin de ne pas travailler. Ce n'était pas de sa faute non, c'était vraiment plus fort qu'elle. Mais ça lui faisait du bien en faite, ça lui faisait vraiment du bien. Et ça la faisait rire aussi. Enfin bon, là, c'était autre chose. Bref, tout ça pour dire que oui, si son pseudo professeur n'était pas d'accord pour travailler, et bien tant mieux, parce qu'elle ne l'était pas non plus.  « Euh bah en faite, aucune idée ! Et toi, on t'en a parlé ? »

646

NEIGE
Revenir en haut Aller en bas

Nicolas Jones
Professeur

Parchemins : 541
Âge : 26 ans
Actuellement : Professeur d'étude des runes


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy


Les derniers rayons du soleil [PV] Empty
MessageSujet: Re: Les derniers rayons du soleil [PV]   Les derniers rayons du soleil [PV] EmptyLun 7 Mar - 6:53

    « Non, non, je suis absolument certain que tous les garçons de l’école pensent comme moi, tu as de très jolies jambes après tout, c’est dommage de les cacher, surtout que je suis sûr que ce qu’il y a au bout est très bien aussi. » Nicolas était un petit pervers, certes il éprouvait quelque chose pour Emma, mais au moment du topic ce n’était pas encore concrétisé, et puis dans ses amies filles, Tosca était celle qui avait le plus de sens de l’humour, du coup, il n’hésitait pas à y aller franchement. D’ailleurs, il ne disait que la vérité, il trouvait vraiment Tosca jolie, il se disait même que ce devrait être d’elle dont il devrait tomber amoureux, sauf qu’elle lui ressemblait peut-être trop pour ça, allez savoir… c’était une question des plus épineuses et Nick’ n’aimait pas trop se prendre la tête, il avait assez de choses à gérer dans sa vie sans ça, du coup il préférait laisser les choses suivrent leurs cours… et il était sûr que c’était aussi l’avis de Tosca qui était une chouette fille, vraiment pas prise de tête, c’est ça qu’il appréciait d’ailleurs.

    Elle lui prouva rapidement à la suite qu’elle avait de l’humour en lui rétorqua quelque chose qui fit rire Nicolas. « Très très courte. En fait tu pourrais te passer d’en porter si tu voulais faire de moi un homme comblé ! » Et elle avait parfaitement raison de penser que Nick’ était un flemmard. Il était intelligent et cultivé, ça personne ne pouvait prétendre le contraire, pas même Emma, mais par contre il n’en fichait pas une ! Certes, pour ce qui était des cours de rattrapage à Tosca, il n’avait pas le choix, c’était une punition de l’école après tout, mais il faisait tellement beau, tellement doux, ça lui crevait le cœur (rien que ça !) de ne pas pouvoir se contenter de faire bronzette dans le parc en bonne compagnie.

    Il continua à faire des nœuds tandis que Tosca lui demandait si à lui on avait donné des instructions. « Ouai, je dois te faire réviser les sorts défensifs. C’est pour le cours de défense contre les forces du mal, avec la nouvelle prof’ ça ne rigole pas ! » Il laissa enfin sa cravate tranquille et il sortit sa baguette tout en restant couché. Un bras sous sa tête, il ferma les yeux, soupirant d’aise sous ce beau soleil, décidément c’était criminel de les obliger à bosser par une si belle journée. « Poudlard est la seule école où il y a cette matière comme tu as pu le remarquer l’année dernière, alors ils ont peur que tu n’ais pas le niveau. Comme si je l’avais tiens ! Bref, attaque moi pour voir, je vais te montrer. » Mais il ne bougea pas, il comptait bien qu’elle l’attaque et que lui resterait couché. Il faisait défense contre les forces du mal depuis assez longtemps pour savoir se protéger et il savait que Tosca était son amie, elle ne risquait pas de lui vouloir du mal. Enfin, pas à sa connaissance du moins, parce qu’elle en avait peut-être marre qu’il mate sous sa jupe ?


{530}


That's what I do : I read and I know things.


   

Le plus tourmenté 2018

Nicolas Jones

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Anonymous




Les derniers rayons du soleil [PV] Empty
MessageSujet: Re: Les derniers rayons du soleil [PV]   Les derniers rayons du soleil [PV] EmptyMer 9 Mar - 11:20

De très jolies jambes. Oui bon, s'il le disait. Ce n'était clairement pas le genre de chose dont Tosca était certaine, même si pour être tout à fait honnête, elle devait bien avouer qu'elle était parfaitement conscience que ses jambes n'étaient pas trop mal quoi. La jeune rousse était fine, elle avait de longues jambes. Oui bon, une jupe plus courte aurait probablement tendance à montrer des jambes plus fines, c'était fort possible mais pour autant, il était clair que ce n'était pas elle qui allait se mettre un seul instant à y croire. Enfin bon, d'une certaine manière, elle ne pouvait que le croire hein. Que l'on soit bien d'accord après tout, Nicolas n'était pas du genre menteur et elle aurait vraiment ma compris pourquoi est-ce qu'il se serait mis à dire des choses pareilles si elle ressemblait à un boudin, cela lui aurait totalement échappé pour tout dire. Mais non, en l'occurrence, elle était jolie et tant mieux.  « Ce qu'il y a au bout ? Nicolas Jones vous n'êtes qu'un pervers ! ». Elle se mit à rire et songea que peut être, elle rétrécirait sa jupe en rentrant à son dortoir. De toute manière, ça ne lui coûtait rien d'essayer et sinon, à l'aide d'un sort, elle pourrait la rallonger sans soucis.

Se passer de porter une robe ? Et bah tiens, voilà une réplique qui ne l'étonnait pas non plus. Nicolas était un sacré pervers tiens. Enfin bon, après de là à ce qu'elle l'écoute, il y avait tout un monde hein, il n'était pas du tout dans ses intentions de ne pas porter de robe à l'avenir, il ne fallait pas pousser le bouchon trop loin quoi ! Après tout que l'on soit bien d'accord, il aurait réellement été stupide de se balader dans Poudlard sans le moindre bas. Déjà, elle aurait pu se faire violer dans un couloir, oui bon, il ne fallait pas non plus pousser trop loin comme ça, c'était pathétiquement ridicule. Mais surtout, c'était le meilleur moyen de se faire remarquer par les professeurs alors que c'était bien là, la toute dernière chose qu'elle voulait, il n'y avait pas le moindre doute à avoir là dessus.  « Oh mais si c'est pour faire de toi un homme comblé, il faut que je m'exécute aussitôt ! ». Elle se mit alors à détacher sa robe doucement mais avant de le faire vraiment, elle lui montra son doigt le plus élégant, avec une grimace sur le visage.  « Faut pas rêver non plus ! »

Cours défensifs... En faite, elle n'en avait rien à foutre. Aujourd'hui, elle faisait grève, c'était décidé oui voilà. Et il était hors de question pour elle de changer d'avis ! Okay ouais, c'était peut être stupide vu comme ça et c'était bien loin d'être la chose la plus intelligente qui soit, elle n'en doutait pas un seul instant. Mais ce n'était certainement pas comme ça qu'on allait avancer. Bon, les sors de défense, elle maîtrisait de toute manière. Son frère les lui avait appris pendant les dernières vacances d'été. TOUS LES JOURS. Théoriquement bien sûr, mais c'était déjà pas mal ! Enfin bon, bien sûr, ce n'était pas pour autant qu'il fallait arrêter de bosser, elle n'en doutait pas un seul instant. Mais elle s'en foutait en faite.  « Si tu crois que je vais bosser aujourd'hui, tu te mets le doigt dans l'œil mon cher ». Surtout qu'il ne semblait pas du tout motivé puisqu'il n'avait même pas bougé un poil de cul ! Alors à son tour, elle s'allongea à côté de lui, glissant ses bras sous sa tête et regardant le ciel.  « J'ai la flemme tu vois. Alors aujourd'hui, je ne bosse pas, c'est aussi simple que ça. Que tu sois d'accord ou non ». Au moins, il était au courant comme ça, alors qu'il n'essaie pas un seul instant de faire comme si ce n'était pas le cas, comme si les choses étaient différentes pour lui. Il n'en avait pas envie non plus. Et en plus de ça, que l'on soit parfaitement d'accord tiens, elle n'allait pas bosser alors que lui rester là, allongé.  « On travaillera demain. Pour aujourd'hui, si tu es d'accord, on va se contenter de rester là, allongé. Je préfère batifoler que bosser, monsieur le pervers ». Elle plaisantait hein, que l'on soit bien d'accord.


731
Tous Comptes
NEW YEAR
Revenir en haut Aller en bas

Nicolas Jones
Professeur

Parchemins : 541
Âge : 26 ans
Actuellement : Professeur d'étude des runes


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy


Les derniers rayons du soleil [PV] Empty
MessageSujet: Re: Les derniers rayons du soleil [PV]   Les derniers rayons du soleil [PV] EmptyVen 8 Avr - 10:25

    « Si tu ne t’en rends compte que maintenant, c’est que je ne le suis probablement pas tant que ça. » Contra Nick avec un grand sourire radieux. C’était vrai, il ne l’était pas tant que ça, il l’était, un peu, tout comme il était un grand bavard en fait, ça faisait parti de sa fausse personnalité, sauf qu’il s’intéressait vraiment aux filles tout comme parler était devenu naturel. Le truc marrant chez l’être humain c’est qu’il a une capacité d’adaptation telle qu’il s’habitue à tout ! Du coup Nick s’était habitué à être un autre et il était absolument certain qu’il ne serait désormais plus jamais capable de redevenir juste Nicolas Jones, le garçon introverti qu’il avait été les dix premières années de sa vie. Ce changement n’avait pas que des aspects négatifs, il se marrait bien plus maintenant, au moins quand il ne pensait pas à pourquoi il avait changé, et là il n’y pensait pas du tout, ses cicatrices ne le démangeaient même pas sous son brassard !

    « Roh dommage, je voudrais tellement voir ce que cache le tissu. » Il se mit à rire tout en faisant mine de soulever la jupe de Tosca, mais bien sûr il arrêta son geste bien avant de faire ne serait-ce que frôler le tissu, il avait été élevé correctement tout de même, il ne faut pas se fier aux apparences. Vu de l’extérieur, Nicolas passait pour un garçon sans aucune limite mais c’était réellement très loin d’être le cas, il avait même de très nombreuses limites toutes plus ridicules les unes que les autres et toutes créés de toutes pièces par la mort de sa voisine autrefois… mais ne nous éloignons pas du sujet, cette limite là n’était que morale et bonne éducation. Un gentil garçon ne soulève pas les jupes des filles c’est tout !

    « Han sérieux Tosca… on va se faire trucider si on bosse pas ! » Même s’il devait bien admettre qu’il n’avait pas plus envie de travailler qu’elle (pourquoi c’est toujours mes persos qui bossent et les tiens qui veulent rien faire d’ailleurs ?), il n’avait pas envie de transformer ses heures de cours particulier en heure de colle non plus.

    « C’est pas vraiment moi qui ne suis pas d’accord tu vois, je trouve le soleil trop engourdissant pour avoir une réelle envie de bosser. En fait, je n’ai jamais envie de travailler pour être honnête, et Emma n’est pas là pour m’y forcer non plus, alors forcément… » Parce que si Nick restait dans les vingt meilleurs élèves de son année, c’était surtout parce que Emma était elle dans les trois premiers et qu’elle le faisait trimer tant qu’elle pouvait. Le mieux qu’il ait fait c’était neuvième… mais sur ses contrôles il y avait toujours écrit qu’il pourrait beaucoup mieux s’il s’en donnait la peine. Mais à quoi bon ? Puisqu’il pouvait réussir sans se fatiguer, pourquoi se prendre la tête ? Mentalité à la noix, certes, mais il n’a que quatorze ans et il n’est pas aussi stressé par nature que sa binôme.

    « Batifoler ? C’est que tu commences à m’intéresser mademoiselle la tentatrice. » Bah quoi, batifoler c’est pas juste dormir au soleil normalement quoi !


{539}

SPRING


That's what I do : I read and I know things.


   

Le plus tourmenté 2018

Nicolas Jones

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Anonymous




Les derniers rayons du soleil [PV] Empty
MessageSujet: Re: Les derniers rayons du soleil [PV]   Les derniers rayons du soleil [PV] EmptyJeu 5 Mai - 23:32

Ah ouais, il voulait voir ce qui se cachait sous ses vêtements hein ? Et bien si Tosca avait été un peu moins prude et si, aussi, elle avait été un peu plus âgée et se serait trouvée un peu plus jolie, il y avait fort à parier qu'elle n'aurais pas hésité un seul instant. Mais non, pour autant, elle n'avait que quinze petites année et pour cette raison, il était tout bonnement hors de question qu'elle se bouge les fesses. Ni qu'elle les montre, parce qu'en faite, c'était principalement ça qu'il voulait en faite. Un soupir s'échappant doucement de ses lèvres, la jeune fille en vînt à se demander comment elle avait pu être l'amie d'un pervers... Oui, bon, il n'était pas non plus si pervers que ça mais bon, rares étaient les personnes qui voulaient voir sous sa jupe hein, donc ce n'était pas rien pour autant, même s'il était hors de question pour elle de lui montrer ce qu'il pouvait bien se passer en dessous. Donc voilà, il n'y verrait rien et elle ne lui montrerait rien, tout comme elle ne le laisserait pas regarder.  « Je sais bien que tu adorerais regarder en dessous, mais tu peux toujours rêver, c'est MA jupe et ce qu'il y a en dessous n'appartient qu'à moi ! ». Bah oui, en plus de ça, elle n'avait pas le moindre petit ami, donc tout lui appartenait réellement et absolument personne ne pouvait en dire le contraire. Et il était tout bonnement hors de question que quelqu'un s'en accapare le moindre droit, c'était tout bonnement hors de question, oui voilà. Et il n'y avait rien de plus à en dire, rien de plus à évoquer. Oui voilà.

Se faire trucider si on ne bossait pas. Oui, c'était fort possible. Mais d'une certaine manière, elle se moquait bien de tout ça, du moindre détail et tout ça. Il était tout bonnement hors de question que les choses se montrent à ce point chiante ou ce genre de chose quoi. Elle était au niveau et cela, bien qu'elle n'ait pas été dans cette école pour les premières années. On pouvait donc lui foutre la paix là non ? On pouvait parfaitement la laisser tranquille bordel !  « Oh allez, s'il te plait, on peut bien ne rien faire pour une fois ! Arrête donc de faire ton élève modèle alors que tu n'en es pas un ! ». Et puis bon, au pire, elle travaillerait un peu plus à la bibliothèque! Là, elle voulait uniquement profiter du beau temps et il était hors de question qu'on la force à plus. Elle ne l'aurait tout simplement pas supporté ! Oui, bon, elle y aurait été contrainte, malgré tout mais bon !  « Et bien vu que tu ne consens pas non plus à travailler, pourquoi nous forcer ? ». Elle sourit doucement et s'allongea doucement à côté de lui, savourant doucement le soleil qui se trouvait au dessus d'eux et qui la forçait à plisser les yeux.

Batifoler ? Oui bon, c'était peut être le mauvais mot en faite, et elle aurait probablement dû en utiliser un bien différent. Parce que ça semblait sincèrement rendre les choses plus que compliquées. Bon, de toute manière, il ne fallait pas qu'il s'enflamme. Parce qu'il aurait alors été bien déçu par tout ça. Non pas que Tosca ne soit pas belle hein, parce qu'elle l'était ou en tout cas, elle était loin de se trouver immonde. Pour ce qu'il en était du reste, il n'y avait pas le moindre doute à avoir et il n'y avait rien de plus à en dire.  « J'étais sûre que tu relèverais ! Là d'un coup, tu ne veux plus travailler je paris ! ». Elle lui donna un léger coup sur l'épaule. Il était vraiment un peu trop pervers pour elle ! Elle plaignait la copine qu'il aurait.

651
[647]
Revenir en haut Aller en bas

Nicolas Jones
Professeur

Parchemins : 541
Âge : 26 ans
Actuellement : Professeur d'étude des runes


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy


Les derniers rayons du soleil [PV] Empty
MessageSujet: Re: Les derniers rayons du soleil [PV]   Les derniers rayons du soleil [PV] EmptySam 7 Mai - 9:58

    « Tss, t’es pas copine avec la Princesse des Glaces pour rien toi ! T’es aussi pas drôle qu’elle ! » Il ne se souvenait plus ce qu’il lui avait dit (la princesse des glaces étant le surnom pas très affectueux que donnait Nick à Carry parce qu’il trouvait qu’elle se comportait comme un glaçon) mais Charisma l’avait envoyé bouler une fois parce qu’il avait parlé de quelque chose en rapport avec le soutien-gorge de la demoiselle, sûrement qu’on en voyait un morceau ce jour là, même si en quelle occasion ça, c’était la grande question certainement.

    « Regarder n’est pas toucher après tout, pas plus que voler, vous êtes pas drôle les filles, surtout qu’on sait tous que vous nous matez lorsqu’on se met torse nu. » Ce qui, à Poudlard, arrivait rarement et plutôt aux beaux jours, lorsqu’il faisait très chaud et qu’ils devaient faire du sport ou des activités un peu difficile pour Hagrid. Enfin, même si c’était relativement rare, il n’empêchait pas que c’était pas drôle que les filles puissent voir plus de peau impunément que les garçons, na !

    « Moi ? Pas un élève modèle ? Je suis outré ! » Ou pas. C’était vrai qu’il n’était pas franchement un modèle, mais il était très intelligent et bon élève, le second cas étant principalement du au fait qu’il se laissait mener à la baguette par sa binôme, Emma, qui l’obligeait à bosser tout le temps (mais ne voir aucune exagération là-dedans voyons !). « J’ai des supers notes mademoiselle, pouvez-vous en dire autant ? » Bien sûr, il riait, il s’en fichait des notes de Tosca (même si depuis peu il était devenu un peu responsable de ces notes, mais bon, il était plus jeune, c’était injuste quand même qu’on l’oblige à aider une aîné juste parce qu’il était capable de faire mieux que ce qu’il faisait effectivement, non ?).

    « Pff… bonne question, mais les profs vont finir par s’en rendre compte alors prépare toi à être collée. » Il ferma les yeux et profita aussi du soleil tout en se disant que tactiquement, être collé était mieux pour l’instant, parce que là ils pouvait profiter du soleil, hors les heures de colle était le soir après les cours, donc quand de toute façon ils ne pouvaient pas avoir ce privilège. Puis lui, il avait pris l’habitude d’être puni, ça ne lui faisait plus grand-chose de passer du temps avec Rusard, et puis il frottait tellement souvent les trophées qu’ils étaient tout le temps propre au final !

    « Quelle idée aussi de dire des choses pareilles à un garçon de mon âge, ba-ti-fo-ler… c’est magique comme mot voyons ! Et c’est clair que ça ne donne pas envie de travailler… mais je suis sûr que tu essaies juste de me manipuler, méchante. »
    Il ne s’attendait bien sûr pas à vraiment batifoler avec Tosca, il n’était pas assez naïf pour ça, ceci dit, il commençait à se dire qu’elle ne savait sûrement pas assez bien joué pour être à son niveau, elle n’avait pas encore assez l’habitude, contrairement à Emma (qui finirait par être la pauvre petite amie en question qui devrait le supporter ! mais au final, c’était comme si au moment du topic elle le supportait déjà !). Enfin, la chose de sûr, c’est qu’ils étaient très mal parti pour bosser !


{562}


That's what I do : I read and I know things.


   

Le plus tourmenté 2018

Nicolas Jones

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Anonymous




Les derniers rayons du soleil [PV] Empty
MessageSujet: Re: Les derniers rayons du soleil [PV]   Les derniers rayons du soleil [PV] EmptySam 7 Mai - 19:20

Tosca plissa doucement les yeux, se demandant un bref instant de qui il parlait. Mais bon, elle n'eut pas à réfléchir bien longtemps pour la simple et bonne raison que la jeune Gryffondor n'avait pas vraiment beaucoup d'amis et à bien y faire le tour, elle devait bien dire qu'elle n'avait qu'une seule véritable amie. Charisma. Donc, c'était d'elle qu'il parlait, il n'y avait pas de doute à avoir à ce sujet. Mais bon, par contre, savoir pourquoi est-ce qu'il parlait de ça, les choses devenaient bien étrange en faite. Haussant des épaules, elle se dit simplement qu'elle n'avait pas besoin de se questionner trop longtemps, il suffisait de poser la question au principal intéressé avec qui elle avait justement une conversation en ce moment même !  « Et tu penses pouvoir me dire pourquoi tu appelles Charisma ainsi ? Parce qu'elle aussi elle a refusé tes avances ? »

Regarder n'était peut être pas toucher, mais pour autant, Tosca devait bien avouer qu'il n'y avait pas tant de différence à ses yeux. Si c'était pour sentir le regard brûlant d'un garçon sur ses courbes, elle préférait encore être touchée à ces endroits par des personnes que cela n'intéressait absolument pas. Un sourire se dessina sur les lèvres de la jeune fille tandis qu'elle se mettait à le défier du regard.  « Et bien... Dis voir, et toi alors ? Tu aurais le droit de te rincer l'œil et moi non ? Je trouve juste cela injuste ». Menteuse, mais de ce côté là, en faite, elle ne se débrouillait pas si mal que ça. Enfin bon, elle n'avait pas spécialement envie de voir ce qui se passait sous le pantalon du garçon hein ! Mais que l'on soit bien d'accord, parfois, défier quelqu'un était réellement le meilleur moyen de l'entraîner à ne plus poser la question ! Sauf, par contre, s'il était suffisamment cinglé pour se mettre à se dévêtir devant elle ! Dans ce cas, et bien d'une part, il serait encore plus taré qu'il ne semblait l'être, et d'autre part, elle aurait vu à quoi un homme ressemblait ! Oui bon, elle n'avait pas vraiment envie de faire cette découverte pour le moment !

S'il avait des super notes et bien oui, probablement et elle ne pouvait absolument pas en dire autant. Ses notes n'étaient pas catastrophiques non, il ne fallait pas croire ce genre de chose un seul instant. Pour ce qu'il en était du reste, par contre, les choses étaient bien plus compliquées. Enfin bon, que l'on ne vienne pas non plus à croire qu'elle était une imbécile, il n'y avait rien de plus à en dire. Absolument rien. Un soupir s'échappant à nouveau de ses lèvres, elle se demanda un bref instant si ses notes moyennes ne pourraient pas éternellement convenir.  « Mes notes ne sont pas non plus si désastreuses que ça ! Ne te fourvoies pas ! »

Et bien si elle devait se résoudre à être collée, et bien soit. Ce n'était certainement pas elle qui allait se prendre la tête avec tout ça de toute manière. Et ce ne serait absolument pas la première fois qu'elle se ferait collée quoi. C'était une chose qu'il ne fallait pas oublier, tout simplement.  « Oh tu sais, ce ne sera pas ma première heure de colle ». Ni la dernière d'ailleurs. C'était là que se trouvait principalement le truc. Elle était habituée à se faire coller. Alors une fois de plus ou une fois de moins, du moment qu'elle ne se faisait plus renvoyer, ça lui allait parfaitement !  « Te manipuler ? Ne dis donc pas n'importe quoi ! »

613
[608]
Revenir en haut Aller en bas

Nicolas Jones
Professeur

Parchemins : 541
Âge : 26 ans
Actuellement : Professeur d'étude des runes


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy


Les derniers rayons du soleil [PV] Empty
MessageSujet: Re: Les derniers rayons du soleil [PV]   Les derniers rayons du soleil [PV] EmptyDim 8 Mai - 17:13

    Pourquoi il appelait Charisma ainsi ? Cela ne semblait donc pas évident ? Pour lui en tout cas, ça l’était, parce qu’il trouvait qu’elle ferait une parfaite princesse des neiges, comme dans les contes japonais, avec un temps neigeux, des gros nuages blancs, de gros loups noirs et un paysage hivernale presque irréel. Il n’y avait pas que le caractère, physiquement aussi elle avait un petit air de ce personnage avec ses cheveux longs, foncés et ses grands yeux bleus, sans même parler de son air presque maladif perpétuel. Mais bon, lui après, ce qu’il en disait… et pour ce qu’il s’en souvenait, il n’avait pas été le premier à l’appeler comme ça puisqu’il avait un an de moins et qu’on la surnommait ainsi avant son arrivée dans l’école.

    « Tu ne savais pas qu’on l’appelait comme ça à Serdaigle ? C’est à cause de son air hautain et du fait qu’elle ne sourit jamais. Et ça ne vient pas de moi, même si je suis peut-être le seul à ne pas le faire par derrière. » Tous les serdaigles n’étaient pas très courageux, c’était un fait, ils étaient même plutôt lâches sur ce coup, mais pour Nick c’était plus une grosse blague qu’autre chose alors il ne s’en cachait pas, et par ailleurs, Carry ne semblait pas s’en offusquer outre mesure.

    « Ahah… mais si y’a que ça. » Il se leva momentanément et enleva sa chemise avant de la balancer à Tosca et de se rasseoir. Heureusement que ce jour de septembre était chaud, sinon il se serait caillé, c’était sûr !

    « Et voilà, maintenant seras-tu capable d’en enlever autant ma belle ? Je suis sûr que non ! » Et les gryffondors se disent courageux ! Tss, il en avait plus qu’eux, ou en tout cas il ne complexait pas assez pour ne pas répondre à la provocation. Bon, il avait garder son pantalon, mais c’était parce qu’il ne tenait pas non plus à être arrêté pour attentat à la pudeur. De la provoc’ tout ça, rien que de la provoc’ !

    « Peut-être mais je suis plus proche de l’élève modèle que toi. » Et toc ! Après là, il parlait des notes, parce qu’il savait que côté comportement, tous les deux, ils se valaient parce qu’ils n’étaient pas de ceux qu’on collait le moins dans l’école. Pourtant ils ne faisaient presque rien, des broutilles, sans plus, mais voilà, on leur cassait toujours les pieds pour trois fois rien, ce n’était pas croyable hein ? Tant d’injustice franchement ! (Et il croit vraiment qu’on va le plaindre en plus !)

    « Ni la dernière, j’en ai peur pour toi comme pour moi. » Remarqua-t-il parce que maintenant il savait que c’était impossible d’y couper, ils allaient être collés, mais avec un peu de chance, ce serait en même temps ! Une heure de colle en bonne compagnie, ce n’est plus si terrible que ça en a l’air.

    « Qui sait, tu m’as bien fait enlever ma chemise. Perverse. » C’est un peu l’hôpital qui se fout de la charité, mais peu importait. Il se dora la pilule encore un bon moment à parler de tout et de rien avant de remarquer que c’était presque l’heure de manger, hors un Jones qui se respecte met un point d’honneur à respecter les horaires des repas ! « Eh ! Ça va être l’heure de dîner. Tu me rends ma chemise et on y va ? » Il y a une fin à tout, même aux bonnes choses.


{590}

EXAMS
- TOUS COMPTES -


That's what I do : I read and I know things.


   

Le plus tourmenté 2018

Nicolas Jones

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Anonymous




Les derniers rayons du soleil [PV] Empty
MessageSujet: Re: Les derniers rayons du soleil [PV]   Les derniers rayons du soleil [PV] EmptyLun 9 Mai - 15:08

Tous les Serdaigles l'appelaient ainsi ? Alors là, c'était bien un truc qu'elle n'avait pas entendu. Tosca ne parvenait vraiment pas à s'intégrer dans cette stupide école, et elle était réellement incapable de parler avec les gens et ce genre de chose, c'était trop prise de tête, il n'y avait rien de bien étonnant dans tout ça en faite, mais bon... Enfin bref, elle n'avait pas du tout envie de se prendre la tête. C'était juste une nouvelle manière qu'avait le monde pour lui montrer qu'elle n'avait pas beaucoup d'amis et qu'elle ne parlait pas à grand monde. Heureusement qu'elle avait Charisma et Nicolas, sinon, elle ne voyait pas vraiment ce qu'elle aurait pu faire, le reste du temps. Enfin non pas qu'ils ne soient jamais occupés hein, il ne fallait pas trop s'emballer à ce propos, mais bon. Et puis bon, d'une certaine manière, elle se moquait bien des choses méchantes que l'on pouvait dire à propos de Charisma, elle adorait son amie, c'était aussi simple que ça.  « S'en prendre à une fille et l'attaque par des mots dans son dos, c'est d'un gamin... ». Elle leva les yeux au ciel, elle était peut être un peu trop mature pour eux ? Enfin bon, elle gardait néanmoins un certain doute à propos de tout ça. Bref.

Elle ne put s'empêcher de rire alors qu'il retirait sa chemise. C'était trop pathétique tiens, c'était vraiment trop drôle aussi ! Bon, que l'on ne s'emballe pas trop non plus, il ne fallait pas se faire tout un drame ou ce genre de chose, il ne fallait pas s'emballer non plus c'était aussi simple que ça, il n'y avait même absolument rien de plus à en dire.  « Me connais-tu donc si peu ? Très cher Nicolas, je pensais que nous étions amis, j'ai été viré de mon ancienne école pour mes bêtises, crois-tu toujours que je n'en suis pas capable ? ». Avec un regard plein de défi, elle déboutonna sa chemise et l'ouvrit en grand devant lui, puis finit par la lui jeter. Que l'on ne se leurre pas, elle avait un joli débardeur en dessous. Un haut bien collé au corps certes, mais qui lui allait tout aussi bien et qui ne laissait absolument rien voir.  « Après, je m'habille juste un peu plus que toi. Tu devrais faire un peu de sport d'ailleurs !  ».

Plus proche qu'elle de l'enfant modèle ? Elle n'avait absolument aucun doute à ce sujet et c'était peut être même mieux comme ça. Qu'on ne se leurre pas pour autant, elle aurait plutôt bien aimé être douée dans les études ou ce genre de chose, mais elle ne l'était tout simplement pas, c'était aussi simple que ça.  « Soit, mais que l'on soit bien d'accord, je préfère ne pas en être un ». Et toc ! Après tout, il ne fallait pas trop s'emballer, c'était aussi simple que ça, il n'y avait pas la moindre doute à avoir à ce sujet, c'était aussi simple que ça, oui, voilà. Enfin bref, il ne fallait pas s'emballer un seul instant, il ne fallait pas se prendre la tête, c'était aussi simple que ça.  « Oh je n'ia pas peur des heures de colle, il en faut plus pour me faire trembler ! ». Genre un frère en colère parce que sa sœur s'était faite collée encore et encore ! Le mieux était donc d'éviter, il n'y avait pas le moindre doute à avoir à ce sujet, c'était aussi simple que ça, il n'y avait absolument rien de plus à en dire.

ELLE ? Que l'on soit bien d'accord, Tosca n'avait enlever que sa propre chemise, il était hors de question qu'on l'accuse de perversion alors qu'elle n'avait strictement rien faite, elle était parfaitement innocente et elle n'en restait pas moins persuadée qu'elle devait à tout prix faire attention à tout ça. C'était aussi simple que ça et il n'y avait absolument rien d'autre à dire de tout ça, c'était aussi simple que ça, et voilà quoi !  « TU as retiré ta chemise alors que moi, j'ai retiré la mienne, que l'on soit bien d'accord ! ». Hors de question de se faire accuser à tord et à travers par une personne coupable, non mais oh ! Un sourire se dessina doucement sur ses lèvres, alors qu'il lui demandait sa chemise pour qu'ils puissent rentrer. Le temps avait filé, c'était vrai, et bien plus vite que l'on aurait pu le croire !  « Echange de bon procédé alors, rends moi la mienne »
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Les derniers rayons du soleil [PV] Empty
MessageSujet: Re: Les derniers rayons du soleil [PV]   Les derniers rayons du soleil [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les derniers rayons du soleil [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aux premiers rayons de soleil , le monde s'éveil.
» Mille et un rayons de soleil ; Ewan Marsden | Terminé
» Un stade de Football à cité Soleil...
» Il n'y a rien de nouveau sous le soleil Lavalas
» LE SOLEIL D'AUSTERLITZ - 1805

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 11-
Sauter vers: