AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 Subis mon ire ou ma jalousie [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Anonymous




Subis mon ire ou ma jalousie [PV] Empty
MessageSujet: Subis mon ire ou ma jalousie [PV]   Subis mon ire ou ma jalousie [PV] EmptyMer 9 Fév - 7:31


    Camille n’avait pas parlé à Alix depuis des jours. Il n’avait toujours pas digéré qu’elle puisse sortir avec Haven… vous me direz, ce n’était pas ses affaires, et en plus de ça, le type en question était en septième année, même avec beaucoup de bonne volonté, il ne parviendrait pas à lui faire la peau ! Dommage, l’envie ne manquait pas. Plus sombre de jour en jour, il se montrait aussi froid et distant avec Nina, comme si au final c’était sa faute si ça s’était passé comme ça. Au fond, il ne savait même pas pourquoi il était aussi énervé, Alix pouvait bien faire ce qu’elle voulait, ce n’était pas ses affaires à lui, c’était celles de Martin à la limite, mais voilà quoi, lui Camille Moreau n’avait pas son mot à dire, et pourtant, ça l’agaçait énormément, ça le mettait même dans un état de nerf tel qu’il préférait ne parler à personne sous peine d’exploser de colère. Hors, voyez-vous, Camille n’explose pas, ce n’est normalement pas dans son caractère, il avait plutôt la colère froide pour tout dire… Il n’aimait pas se sentir sur le point de déborder, pas plus qu’il n’aimait les ragots du moment sur le nouveau couple de Gryffondor. Un jour il allait en attraper un et lui fracasser la tête contre le mur… mais non, il devait rester zen. Parce qu’il ne pouvait pas expliquer de manière rationnel son geste. Peut-être qu’il était simplement possessif vu qu’il n’avait pas beaucoup d’amis… explication facile qui ne le contentait qu’à moitié, mais à moitié c’est toujours mieux que rien du tout.

    Cependant, ce jour là, à Taliesin, Camille fit une erreur tactique impardonnable… à savoir qu’il s’était rendu seul dehors, complètement seul même, et que du coup n’importe qui pouvait venir le voir sans risquer de regards indiscrets… et c’était justement le genre de moment qu’il passait d’habitude avec Alix… aussi ne fût-il pas vraiment surpris lorsqu’il la vit arriver vers lui, les cheveux au vent et l’air aussi belle que d’habitude. Belle oui, mais agaçante aussi, parce que sa simple vue ranima la flamme dans le cœur de Camille. Son regard se fit plus dur et il jaugea la fille qui s’approchait d’un air mauvais.

    « Qu’est-ce que tu viens foutre là Alix ? Je pensais que tu préférerais la compagnie de Clarks, il est à Taliesin aussi, non ? »
    En fait de bonjour, il l’avait déjà vu le matin. Ils étaient assis l’un à côté de l’autre en cours, au début de l’année c’était un jeu entre eux, une complicité, personne ne savait vraiment qu’ils étaient amis, alors se mettre à côté c’était un peu se moquer du monde – même si Martin était lui aussi à côté d’Alix mais de l’autre côté – mais ce matin là, à part bonjour, il n’avait pas décroché un mot à son amie. Il n’était pas bavard d’habitude mais là il avait carrément était aussi silencieux et immobile qu’un mort pouvait l’être. C’est ça, il faisait le mort, après tout leur amitié comptait bien peu pour qu’elle sorte avec un autre garçon sans le lui dire préalablement ! Faux prétexte, là encore, mais il était tellement froid et mauvais qu’il fallait bien qu’il se justifie à lui-même son comportement.

    « Désolé. » S’excusa-t-il tout de même la minute d’après, parce qu’il était peut-être en colère mais pas de mauvaise foi. « Je ne voulais pas être méchant mais je ne veux pas te voir aujourd’hui. » La franchise était la grande qualité de Camille, néanmoins, le prendrait-elle mieux si c’était dit plus gentiment ? Pas sûr !


{600}
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Subis mon ire ou ma jalousie [PV] Empty
MessageSujet: Re: Subis mon ire ou ma jalousie [PV]   Subis mon ire ou ma jalousie [PV] EmptySam 12 Fév - 12:31

Vraiment, Alix n’y comprenait rien ! Depuis quelques temps et étrangement, elle n’avait pas fait le rapport avec la durée depuis laquelle elle sortait avec Haven Clarks *paf*, Camille, qui était son seul et unique meilleur ami (oui oui, elle le pensait vraiment !!!! C’était son confident, son ami de plus longue date de l’école –une fois son frère mis de côté pour des raisons évidente (ça compte pas, elle le connaît depuis qu’elle est née !)- donc, par conséquent, il était censé être son meilleur ami… Non ?) lui faisait la tête… Et pas du genre ‘normalement’ quoi… Il n’était pas méchant, pas violent, juste terriblement distant… Donc forcément, pour Alix qui ne comprenait rien quand on n’était pas un peu franc à son égard, il y avait forcément de quoi être paumé >_<.

Ce matin, comme tous les matins, il avait donc été distant… La Lionne avait bien essayé de lui parler mais il avait sorti l’excuse bidon qu’ils étaient en cours et qu’il voulait suivre le fameux cours… >_<. Aussi s’était-elle promis de se rattraper après, puis, sortant de la salle, elle avait voulu le poursuivre, pour lui parler, mais Haven était passé par là et elle s’était donc arrêtée pour lui dire bonjour, voyant son meilleur ami lui filer sous les yeux… Un sourire attristé avait quitté ses lèvres et elle avait doucement pris la main d’Haven, lui confiant son soucis avec Camille (sauf que voilà, son petit ami n’avait pas su quoi lui dire d’autre que : ‘ça lui passera’, et elle avait hoché la tête, tristement…).

A Taliesin, la sorcière passait dans le couloir quand elle aperçut derechef la silhouette de son meilleur ami, seul, dehors. Sautant sur l’occasion, la Lionne quitta à toute vitesse l’établissement, pour courir vers Camille (des fois qu’il s’envole, on ne sait jamais !!!). Sauf qu’arrivée à son hauteur (légèrement essoufflée) elle se fit très joliment jetée… Les lèvres tremblantes (aussi bien à cause de son souffle coupé par sa course, que par la douleur liée au comportement de Camille), elle souffla, plus agacée qu’autre chose :

« Non mais t’as quoi au juste Camille là ??? Pourquoi tu es aussi méchant ? Qu’est ce que je t’ai fait ? »

Sauf qu’elle eut à peine le temps de dire ça qu’il s’était excusé, aussi se reprit-elle aussi, honteuse :

« Eu… Désolée aussi… Mais je garde ma dernière question… Pourquoi tu ne veux pas me voir ? »

Elle soupira, donnant un léger coup de pied dans une pierre qui alla se perdre dans les touffes d’herbe plus loin. Levant les yeux vers Camille (puisqu’il était encore et toujours plus grand qu’elle, elle ne grandissait presque plus, et lui n’en finissait plus *ya pas de justice !*

« J’ai fait quelque chose ? Je t’ai di quelque chose ? Franchement, si c’est le cas, je te jure que ce n’était pas volontaire, je n’ai jamais voulu t’embêter… mais… ben je comprends pas, franchement… Qu’est ce que je t’ai fait ou di ??? Je… je n’arrive vraiment pas à voir… »

Doucement, elle tira sur la manche du sorcier pour qu’il la regarde dans les yeux, et elle demanda, d’une petite voix :

« Camille… parle moi… S’il te plait… »




[ 5 4 2 ]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Subis mon ire ou ma jalousie [PV] Empty
MessageSujet: Re: Subis mon ire ou ma jalousie [PV]   Subis mon ire ou ma jalousie [PV] EmptySam 12 Fév - 14:48

    Il pesta intérieurement, ce n’était pas possible d’être aussi malchanceux non ? Sa sœur ne comprenait rien à rien, sa meilleure amie le laissait tomber pour un bellâtre de septième année (promis juré, s’il avait été plus vieux ne serait-ce que de deux ans, il lui aurait refait le portrait au Clarks, mais Camille n’était pas fan des missions suicides) et en plus cette dernière venait l’embêtait quand il avait besoin d’être tout seul ! Non mais vraiment ! Elle ne pourrait pas dire qu’il n’avait pas essayé de ne pas lui exploser à la figure sous le coup de la colère, mais elle cherchait là tout de même ! Néanmoins, Camille était quelqu’un de très calme par nature, c’est pourquoi il réussit malgré tout à se reprendre très vite et à s’excuser. Toutefois, il n’en démordrait pas, il n’avait pas envie de la voir et il n’avait aucune explication à lui fournir. Etait-ce qu’il ne voulait pas le faire ou qu’il ne pouvait pas ? Un peu des deux, c’est qu’il aurait bien du mal à expliquer lui-même le pourquoi de son comportement ! Pourtant, la voir ainsi perturbée par son attitude lui pinça le cœur… Il faillit revenir sur sa décision, avant de se souvenir de Haven et elle main dans la main et de se remettre en colère. Une flamme passa dans ses yeux alors qu’il jaugeait froidement son amie. Elle était bien cruelle de venir lui demander des explications…

    Froidement c’était toujours mieux que méchamment, en effet, il avait tout de même un ton moins violent que précédemment, mais c’était loin d’être la panacée encore.

    « Je n’ai pas envie de te le dire, tu n’as qu’à chercher toute seule. Moi, je croyais qu’on était pareil… que je pouvais te faire confiance, que… » Les mots moururent dans sa gorge et son regard clair comme le ciel semblèrent s’embuer derrière des nuages gris plein d’eau. Mais non, il n’allait pas pleurer, surtout pas sans savoir pourquoi il avait envie de le faire ! Camille était habituellement très perspicace et très mature, mais au fond, il n’avait quand même que treize ans et il n’arrivait pas à s’analyser correctement, pas assez pour en tirer les bonnes conclusions.

    Elle le tint par la manche et l’obligea à la regarder dans les yeux, il essuya ses larmes du revers de son autre bras avant d’en revenir vers elle. Finalement, il la serra contre lui, la tirant dans ses bras. Elle était si petite… pourtant, elle avait bel et bien deux ans de plus que lui, c’était presque un monde qui les séparait. Cela lui faisait mal, aussi mal que le jour où il avait réalisé que les frères et sœurs ne peuvent pas rester ensemble pour toujours. Sauf qu’il avait compris cette fois là, et que là il ne pouvait pas, ce n’était pas un manque d’intelligence, juste que la vérité était inacceptable : son subconscient de treize ans ne pouvait pas l’accepter. C’était trop douloureux de passer d’un amour impossible à un autre vous comprenez, c’est aussi pourquoi la rancœur et la haine qu’il ressentait le rongeait lentement. Il avait mal de ne plus voir Alix, de ne plus lui parler, mais comment lui expliquer sa colère quand lui ne pouvait le faire ?

    « Je ne peux pas te le dire… je ne sais pas ce qu’il y a. Mais j’ai mal, mal de te voir partir loin de moi. Je croyais que toi tu resterais avec moi… » Ce n’était pas tout à fait une réponse franche et honnête, mais c’était toujours moins éloigné de la vérité que tout ce qu’il aurait pu dire s’il s’était mis en colère…


{613}
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Subis mon ire ou ma jalousie [PV] Empty
MessageSujet: Re: Subis mon ire ou ma jalousie [PV]   Subis mon ire ou ma jalousie [PV] EmptyDim 13 Fév - 10:34

Alix ne comprenait rien…. ET le dire n’était rien à côté de l’ampleur de la situation… Camille était déjà bizarre, par définition, mais ce n’était pas pour autant qu’elle le regardait de travers, quoi… Puisqu’elle était comme lui (donc au moins aussi bizarre aux yeux d’autrui !). Non, ils s’étaient vite liés, parce qu’ils avaient la même ‘bizarreté de vie’ *ok ça ne se dit pas, mais c’était très exactement comme ça qu’Alix voyait les choses…* Aussi monta-t-elle sur ses grands chevaux, quand Camille se mit à mettre en doute la base même de leur relation (parce que flûte à pan quand même là !).

« Mais… Évidemment que tu peux me faire confiance !!!! Je n’ai jamais rien fait contre toi, et je n’ai pas la moindre raison de le faire qui plus est ! Je t’aime beaucoup, tu le sais bien ça quand même, Camille, non ? T’es… T’es mon meilleur ami ! Tu es le seul qui me comprenne si bien, alors oui, je crois qu’on peut dire qu’on est pareils… je ne comprends pas pourquoi tu m’en veux… Et je ne voie vraiment pas ce que j’ai pu faire de mal… »

Sauf que voilà… Les yeux de Camille se remplissaient de larmes et ça crevait le cœur de la sorcière. Elle avait tellement mal pour lui ! Pourtant, elle n’avait jamais été très empathe (excepté avec son frère…), mais voire la peine dans le regard de ce garçon qui comptait tant pour elle… Et bien oui, ça lui faisait de la peine à elle aussi…

Quand Alix retint Camille par la manche pour qu’il la regarde, elle fut assez étonnée par le geste qu’il eut à son égard : à savoir : il la prenait dans ses bras… Elle ne su même pas comment réagir sur le coup… Etonnée, elle se mordilla la lèvre, le temps de comprendre (plus ou moins) ce qu’il se passait et, chuchotant, sous l’effet de la surprise :

« Camille… ? »

Puis, finalement, elle glissa à son tour, ses bras autour de Camille, l’écoutant expliquer le trouble dans lequel il nageait actuellement. Elle fronça les sourcils, et répondit, plus sûre d’elle que jamais :

« Mais je ne me suis jamais éloignée ! Je suis toujours ton amie ! Personne ne te remplacera jamais, Camille, et ça tu devrais le savoir… Tu es trop unique et tu comptes beaucoup trop pour ça ! »

D’ailleurs, elle ne voyait toujours pas ce qui faisait croire à son meilleur ami (puisqu’à partir de maintenant, elle venait de réaliser qu’il tenait cette place-ci dans son cœur, et dans sa vie) qu’elle pouvait, décemment, s’éloigner de lui… Elle ne voyait pas comment il avait pu tirer ce genre de conclusions… C’était tellement… inattendu et inexplicable (du point de vue de la sorcière Rouge et Or qui manque cruellement de subtilité et de tact, en soit ^^’. Doucement, elle s’éloigna un peu de lui, juste pour le regarder dans les yeux (ceux d’Alix commençaient eux aussi à être embués par les larmes), et doucement, elle lui adressa un petit sourire chaleureux :

« Tu es irremplaçable. »



[ 5 2 3 ]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Subis mon ire ou ma jalousie [PV] Empty
MessageSujet: Re: Subis mon ire ou ma jalousie [PV]   Subis mon ire ou ma jalousie [PV] EmptyDim 13 Fév - 12:50

    Camille balbutia quelques mots incompréhensibles tandis qu’Alix parlait et que ses propres yeux s’embuaient. Cette conversation était tout simplement horrible, c’est pourquoi il n’avait pas voulu l’avoir, il savait que ça tournerait soit comme ça, soit par une colère noire… Mais finalement, il était absolument incapable de se fâcher contre sa meilleure amie (sa seule amie presque en fait – Lorenzo étant un garçon hein - !), du moins était-il incapable de le faire méchamment parce qu’à côté de ça, il n’en démordait pas, elle l’avait trahi… et il souffrait affreusement. Il ne se pensait pas aussi possessif en amitié et avec raison, il croyait qu’il n’y avait que Nina qui pouvait lui inspirer cette haine dévorante, cette jalousie brûlante, et pourtant…

    En cet instant… comme il aurait aimé pouvoir lui faire lire son cœur. Au début, il ne voulait pas, et jusqu’à cette minute, il s’était toujours montré satisfait que son esprit fût impénétrable, mais là il aurait aimé qu’elle voit à quel point il avait mal de la voir avec un autre que Martin ou lui. Parce que oui, qu’elle aime beaucoup plus son frère que lui ne l’avait jamais dérangé, justement parce qu’il pensait que de ce côté-là ils seraient toujours identiques, qu’il n’y aurait que leur famille qui compterait plus que leur amitié cette bonne blague.

    « Non… non… moi… pour moi… tu es la plus importante après Nina, la seule à qui j’ai ouvert mon cœur… et toi tu m’as remplacé par un autre, je ne suis plus le deuxième ! » Voilà, c’était dit, peut-être pas très bien, peut-être pas aussi sincèrement qu’il l’aurait fallu (mais en même temps, Alix n’était pas plus prête que lui pour ce sentiment qui brûlait Camille de l’intérieur au travers de leur relation), mais c’était déjà plus clair.

    Cela n’empêcha pas qu’il la prit dans ses bras, qu’il l’y garda plusieurs secondes qui semblèrent presque être une éternité. Il aurait aimé que cela dure toujours, que les sentiments restent toujours les mêmes, mais les gens changeaient et comme avec Nina, il avait l’impression d’être le seul à rester sur le bord de la route, solitaire et misérable, abandonné pour d’autres personnes, d’autres centres d’intérêts, pour la mort aussi… Il avait beau se débattre, il finissait toujours tout seul.

    « Ce n’est pas vrai, tu le préfères lui. » Dit-il en la relâchant assez pour que maintenant ils soient plus ou moins face à face, mais encore assez proche pour qu’ils se frôlent. « Tu m’as remplacé par un autre comme le fera forcément Nina un jour, alors que moi je t’aime toujours pareil, toi tu m’aimes forcément moins puisqu’il est là ! Bientôt tu me laisseras parce que tu préféreras être avec lui ! C’est comme ça que ça se passe toujours ! » Il faillit ajouter que c’était comme ça que se comportaient toujours les filles, au final c’était le petit copain qui passait avant le meilleur ami, le frère, avant tout le monde, et comme lui il n’était le petit ami de personne, il n’était le premier pour personne non plus ! Idée qui ne fit que renforcer son idée comme quoi il fallait qu’il se trouve une copine, peut-être que comme ça il se sentirait mieux.

    Bien sûr, c’était une réaction de gamin, une réaction absolument illogique (si elle s’en fichait, pourquoi serait-elle là ?), sauf que c’était aussi une réaction de jeune garçon qui n’a pas l’habitude de se laisser déborder par ses sentiments. Les larmes brillaient d’ailleurs toujours dans ses yeux, même si ce qu’elle lui disait le consolait un peu… sans qu’il réussisse à l’accepter.

    « Pour moi tu l’es vraiment tu sais… irremplaçable… et ça m’effraie… je crois. » Parce que peut-être que sa jalousie n’était aussi que le fruit d’une peur de la voir vraiment partir loin de lui à cause de la différence d’âge, elle avait bien choisi un garçon plus vieux et mature après tout…


{656}

NEIGE
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Subis mon ire ou ma jalousie [PV] Empty
MessageSujet: Re: Subis mon ire ou ma jalousie [PV]   Subis mon ire ou ma jalousie [PV] EmptyLun 14 Fév - 18:37

Alix écoutait Camille sans rien dire. L’incompréhension régnait en maître, dans les expressions faciales de la Rouge et or qui était très clairement prise de court par les dires de son cadet… Pour de l’inattendu, c’était vraiment de l’inattendu, là ! Elle avait du mal à croire ce qu’elle venait d’entendre et pourtant, elle n’inventait rien sans nul doute… (Comment son esprit pouvait-il inventer pareilles choses de toute façon ??? C’était tellement improbable qu’elle n’aurait jamais été capable de se l’inventer toute cette conversation… !)

« Mais de qui tu parles ? »

Fut la première question d’Alix, qui, franchement, ne voyait pas bien qui était ce fameux ‘il’. Qui diable était ‘genre’ censé remplacé son meilleur ami dans cette histoire au juste ? Evidemment, elle aurait pu/dû comprendre toute seule, sauf que voilà, ce genre de situations n’arrivaient, normalement, que dans les pièces/romans (bref fictions) dîtes ‘à l’eau de rose’ ce qui ne correspondait absolument pas au ‘genre’ de la sorcière… Donc, non, elle n’était pas du tout dans son élément avec ce sujet de conversation-là…

Puis, tout doucement, la lumière se fit dans l’esprit de la sorcière… Camille était donc jaloux… d’Haven ? C’était tellement ‘gros’ qu’Alix avait du mal à s’en persuader (et pis : de le comprendre), aussi reprit-elle, vraiment perdue et stupéfaite :

« Non, attends… Tu… Tu parles d’Haven ??? C’est bien ça, je ne me trompe pas ? »

Mieux valait vérifier avant de débattre sur un sujet qui, en réalité n’aurait pas eu lieu d’être, hein ! Doucement, la sorcière sourit avec joie à son ami (une joie sincère) :

« Tu te trompes complètement Camille. Tu es irremplaçable. Tu es tellement plus important qu’Haven, à mes yeux ! Et dans mon cœur, tous les êtres que j’aime ont leur place et je ne la diminuerais pour personne. Si je fais entrer d’autres personnes, alors c’est à mon cœur de s’adapter et de grandir pour leur donner une place… Parce qu’aucune parcelle prise ne peut être remplacée… Toi, tu ne seras jamais remplacé par un petit ami, tu peux me croire ! »

Plus sûre d’elle, maintenant qu’elle semblait un peu mieux saisir l’ampleur de la situation, elle poursuivit :

« Et puis, ce n’est pas parce que je passe du temps avec Haven qu’on ne peut pas en passer ensemble, nous deux… d’ailleurs il faudra que tu fasses sa connaissance, un jour, il est très gentil. »

Quant à la fin de leur conversation… Elle se mordilla la lèvre, devant l’aveu de son ami, avant de répondre, finalement :

« Je ne sais pas quoi te dire… Je ne suis pas toi, mais je sais que tu es unique pour moi et que jamais, mais alors, jamais, personne ne pourra te remplacer dans mon cœur, parce que sans toi, et bien je ne serais sans doute pas devenue celle que je suis maintenant, et je t’en suis très reconnaissante. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Subis mon ire ou ma jalousie [PV] Empty
MessageSujet: Re: Subis mon ire ou ma jalousie [PV]   Subis mon ire ou ma jalousie [PV] EmptyLun 7 Mar - 6:10

    L’exaspération de Camille revint en force lorsqu’elle lui demanda de qui il parlait. Franchement qui pouvait se mettre entre eux à part ce petit ami bien trop vieux pour elle qu’était Haven. Bon, d’accord, mauvaise foi mise à part, il était très vieux par rapport à Camille, beaucoup moins par rapport à Alix, mais si vous pensez encore que la jalousie est quelque chose de raisonner, vous êtes très loin du compte. Heureusement, la lumière se fit enfin dans l’esprit d’Alix, et c’est sèchement, comme pour retenir d’autres larmes, qu’il répondit : « Evidemment, qui d’autre ? »

    Camille n’avait pas l’habitude de gérer des sentiments complexes. Ce n’était pas qu’il n’en était pas capable (il n’était pas comme BB quoi XD), c’était simplement que sa façon de gérer la vie ne l’avait jamais entraîné à ce point sur ses retranchements. Il était à la fois très triste, il se sentait abandonné, et son cœur était en millions de petits morceaux, du moins la partie appartenant à Alix, et puis en même temps, il était très en colère. Cela s’était atténué, c’était finalement la douleur qui l’avait emporté, sûrement parce qu’il ne pouvait pas se montrer méchant avec sa meilleure amie, pas assez en tout cas… Mais elle était toujours là, quelque part, et elle s’alimentait du fait qu’il ne pouvait rien faire. Il était complètement impuissant. Il aurait beau se débattre, il aurait toujours seulement treize ans, pas dix-sept comme Haven, et Alix préférait les garçons plus vieux…

    Malgré ces pensées qui auraient du mener à une conclusion aussi logique que limpide, Camille pensait toujours en terme d’amitié. Il n’était pas capable de voir plus loin que le bout de son nez, et en plus de ça, après la claque qu’il venait de se prendre (figuré la claque hein) ce n’était pas prêt d’arriver.

    « Tu dis ça mais j’ai su par les autres que tu étais avec lui et tu n’es pas venue me voir depuis. » Marmonna-t-il sur un ton tellement geignard qu’il se faisait honte. Mais au point où il en était, il n’était plus vraiment à une défaite de plus ou de moins face à lui-même. Il la reprit dans ses bras mais dans un geste un peu gamin qui marquait juste qu’il était toujours ronchon. Il savait que ce qu’elle disait aurait du lui faire plaisir, le rassurer, mais alors ce n’était pas du tout le cas, ça l’avait seulement suffisamment calmé pour qu’il se reprenne un peu. Il la lâcha pour de bon quelques secondes plus tard, lorsqu’elle lui proposa de rencontrer Haven. Heu… comment lui dire ?

    « Alors ça non hein ! » Il mit les mains dans ses poches, toujours l’air aussi grognon, il aurait ce jour là fait un parfait Grincheux (mais si, vous savez, le nain dans Blanche Neige !). Il lui fallut une seconde de plus pour ajouter « Ou en tout cas pas tout de suite. Tu peux dire ce que tu veux, j’ai eu très mal, d’une certaine façon, je ne suis pas prêt. Et puis, qu’est-ce que tu veux qu’il ait à faire de moi, c’est un grand, moi je suis seulement en troisième année. Il ne sait sûrement même pas que j’existe. » Et comme la jalousie brosse toujours un portrait très noir des gens, Camille était intimement persuadé que Haven l’éclabousserait de sa supériorité et de son mépris s’ils devaient être mis face à face. C’était hors de question ! Mais il n’irait pas l’exprimer aussi clairement.

    Néanmoins, il se détendit un peu et haussa les épaules, souriant brièvement à Alix. Même s’il restait toujours hanté par des sentiments néfastes, il était quand même un peu rassuré, et puis, il n’arrivait pas à lui en vouloir à elle ! « Je te crois… et je sais que mon comportement te paraît sûrement… immature. » Dans le fond, son âge c’était bien son plus gros soucis ces derniers jours, donc immature était le terme le plus approprié qu’il puisse trouver. « Mais j’ai vraiment crû que tu m’avais oublié… » Et une partie de lui le croyait toujours plus ou moins, mais bon, il pouvait toujours lui donner une chance. Après tout, ils étaient amis.


{702}
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




Subis mon ire ou ma jalousie [PV] Empty
MessageSujet: Re: Subis mon ire ou ma jalousie [PV]   Subis mon ire ou ma jalousie [PV] EmptyLun 7 Mar - 19:05

Camille était donc jaloux de Haven… Franchement, Alix ne s’était pas du tout attendu à ça ! Tout simplement parce que, pour elle, il n’y avait pas lieu d’être jaloux… Camille et Haven étaient très clairement distincts dans l’esprit de la sorcière… Ils n’étaient pas comparables l’un à l’autre et c’était plutôt… illogique (du point de vue de la Lionne) de vouloir les comparer tous deux. Ils étaient tellement différents et les liens qu’elle avait avec les deux divergeaient totalement ! Certes, elle était en couple avec son aîné, mais elle se savait, malgré tout, bien plus proche de Camille. Parce que tous deux partageaient les mêmes sentiments pour leurs frère et sœur respectifs depuis des années, et ça, et bien c’était un lien qui ne pouvait être négligé, tout simplement. Ils étaient, certes, très différents, d’un point de vue caractère, et pourtant, Camille était l’élève auquel elle se sentait la plus proche de tout Poudlard (après Martin… Et encore, il lui arrivait d’en douter parfois !). Tandis qu’avec Haven, elle avait quelques atomes crochus, mais c’était tellement différent !

« Tu n’as pas à te sentir exclu, tu sais… Toi et moi on restera toujours amis, malgré nos petits amis respectifs. Parce qu’on a quand même vécu tout plein de choses, tous les deux ! »

Quant au fait qu’elle ne lui ai pas di elle-même qu’elle sortait avec Haven… Elle répondit d’un haussement d’épaule, étonnée par la remarque de son cadet :

« Si je ne t’ai pas di que je sortais avec Haven, ce n’était pas contre toi non plus… je ne pensais pas que c’était une information capitale… Dans le sens où pour l’instant, on est en couple depuis très peu de temps… Alors j’estimais que l’information avait vraiment raison d’être qu’au bout d’un petit mois, par exemple… Si ça ne dure que trois jours, c’est un peu bête d’en parler tout de suite… Non ? »

Elle ajouta, perplexe :

« Enfin je pensais comme ça, mais après, moi c’est mon premier petit ami, alors je ne sais pas trop ce qu’on a coutume de faire dans ces cas là, par rapport à nos amis… s’il faut le dire tout de suite, et bien je suis désolée de ne pas l’avoir fait… Mais ce n’était certainement pas contre toi. Et si on ne s’est pas beaucoup parlé depuis, c’était parce que j’avais l’impression que tu m’évitais, et du coup, je m’interrogeais, dans mon coin… J’aurais dû venir tout de suite… C’est sûr… »

La réaction de Camille ne se fit pas attendre, quand Alix proposa à son ami de lui présenter son petit ami… Etonnée par la réponse (plutôt virulente, pour le coup !). Alix battit des cils, une seconde, étonnée, avant de répondre, hésitante :

« Ben, dans ce sens, je suis aussi une gamine à côté de lui… Il me l’a d’ailleurs plus ou moins fait remarqué, même si ce n’était pas di comme ça… mais il ne vit plutôt bien maintenant, finalement… Donc je ne voie pas pourquoi ça n’irait pas avec toi, surtout que tu es bien plus mature que moi. »

En règle générale… Alix n’avait jamais prétendu le contraire ! Ceci étant, elle se nuança, donnant une accolade amicale à son jeune ami :

« Mais on fait comme tu veux, évidemment ! Tu sais quand même qu’il n’y a aucun souci, je suis sûre qu’il sera content de faire ta connaissance. »

Ou pas… hein, mais bon, on s’en fiche ! Et toc !

« Non, je t’oublierais jamais ! »




{ 5 9 3 }


NEW YEAR
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Subis mon ire ou ma jalousie [PV] Empty
MessageSujet: Re: Subis mon ire ou ma jalousie [PV]   Subis mon ire ou ma jalousie [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Subis mon ire ou ma jalousie [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'amour fait naître la jalousie, mais la jalousie fait mourir l'amour... | AMETHYSTE
» Mise au point ? Non... une simple affaire de jalousie. { Gailis - Merriadeck }
» Quand la jalousie ... Prends le pas sûr l'envie ! | [Pv Dwight - Rp Hot ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 11-
Sauter vers: