AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 On s'attache.. [pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité
Anonymous




On s'attache.. [pv] Empty
MessageSujet: On s'attache.. [pv]   On s'attache.. [pv] EmptySam 07 Mai 2011, 10:04

Ne pas dormir chez soi avait bon nombre de désavantage. Déjà, pour commencer, on pouvait se rendre compte d'une première chose, le fait de ne pas dormir chez soi était inconsidérable chiant. Dans notre chez soi, on avait choisi le matelas, l'oreiller ainsi que tout ce qu'il y avait autour de ça. Bon, après, lorsque cela s'avérait nécessaire, on pouvait parfaitement faire abstraction de tout ça. Surtout lorsque l'on se retrouve poursuivi par un monstre sanguinaire qui ne semblait pas vouloir vous lâcher la grappe. Que l'on soit bien d'accord, c'était vraiment l'impression qu'il donnait, il ne semblait pas vraiment d'accord. Et c'était assez chiant en faite, assez énervant même. Un soupir s'échappa doucement des lèvres de Corann. Non pas que sa présence dans la maison de Dmitri soit si désagréable que ça bien sûr, mais pour ce qu'il en était du reste, et bien on ne pouvait pas vraiment dire que les choses pouvaient réellement aller mieux que ça.

En soit, il était de bonne compagnie, il était sympa, agréable et on en passait. Et au final, Corann devait bien avouer qu'outre le fait qu'elle ne supporte absolument pas sa fille ( qui soit dit en passant ne l'aidait pas à l'aimer, puisqu'elle ne l'aimait pas non plus ), elle s'était doucement mise à s'attacher à Dmitri. Bon, okay, oui, ce n'était pas vraiment intelligent et elle en avait parfaitement conscience, mais on ne pouvait absolument pas lui en vouloir. Il était sympa, beau garçon et il se montrait prince charmant, il y avait toutes les raisons pour qu'elle s'attache à lui et elle était totalement incapable de ne pas le faire. Enfin bref, dans tous les cas, il ne fallait surtout pas que l'on s'emballe, bien sûr, parce qu'il fallait à tout prix se mettre d'accord sur un point, c'était bien sur le fait qu'elle ne comptait pas le dire ! Ca aurait probablement plomber l'ambiance et c'était bien là la toute dernière chose qu'elle voulait. Donc il était réellement hors de question qu'elle se prenne la tête avec tout ça, c'était même parfaitement impossible. Oui, voilà, d'une certaine manière en tout cas. Enfin bref, de toute façon, tant qu'elle ne dirait rien à propos de tout ça, les choses devraient aller pour le mieux et c'était ainsi qu'elle devait à tout prix voir les choses et non pas autrement, il n'y avait pas de doute à avoir.

Un soupir s'échappa doucement de ses lèvres alors qu'elle regardait le plafond de sa chambre temporaire. Comment allaient être les choses lorsqu'il faudrait qu'elle rentre ? Le mieux était probablement de ne pas y penser oui mais elle n'y pouvait rien, elle ne pouvait pas s'en empêcher et c'était bien pour ça que les choses étaient loin d'être facile. Elle ne pourrait pas rester éternellement chez lui, elle retournerait bientôt chez Keira mais mine de rien, en un mois, elle avait fini par se plaire ici. A côtoyer quelqu'un pendant tout un mois et cela chaque jour, elle s'était attachée à lui... Peut être que c'était juste parce qu'elle avait besoin de compagnie ? Oui peut être, mais elle ne pouvait pas s'empêcher pour autant d'avoir un certain doute à ce sujet et il ne fallait surtout pas lui en vouloir pour ça, il était hors de question de la prendre pour responsable ou encore, de la prendre pour une faible, pour une pauvre fille qui aimait s'enticher à tout le monde. Parce que oui, c'était loin d'être le cas. Très loin. Enfin bref.

Elle finit par sortir de son lit, fouilla dans ses affaires et en sortit un jean et un top gris, plutôt long. Elle se vêtit, coiffa ses cheveux un tant soit peu et elle finit par bouger. Ce n'était que des habits d'intérieur, un haut sans la moindre forme et un short. Si elle était amené à sortir, elle irait avant tout prendre une douche, elle refusait de sortir sans ça. Il n'y avait absolument rien d'autre à faire de toute manière, que de sortir du lit... Elle n'allait pas continuellement rester dans son lit, et elle trouva son hôte dans le salon.  « Bonjour Dmitri.. Bien dormi ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




On s'attache.. [pv] Empty
MessageSujet: Re: On s'attache.. [pv]   On s'attache.. [pv] EmptySam 07 Mai 2011, 11:39

Cela faisait un mois que Corann vivait chez lui à présent… Pendant ce mois-ci, Joy était rentrée à la maison, pour les vacances et la rencontre entre les deux demoiselles avait été des plus explosives… Dmitri avait di à sa fille que c’était juste une dame qu’il devait protéger et qu’elle ne lui piquerait jamais sa place (ni celle de sa mère), mais Joy n’avait en rien écouté son père (sans doute était-ce dû au fait qu’il lui avait trop céder de choses dans son enfance… Puis Dmitri était un père gateux… Bon, il savait aussi être sévère quand il le fallait, mais en règle générale, Joy avait eu une très belle vie *malgré la mort de sa maman*.) Le Bulgare avait fini par se fâcher, devant les caprices de sa fille, et ils s’en étaient tenus à un accord ; Joye n’insultait pas Corann, et cette dernière ne toucherait pas à sa chambre, ni à sa salle de jeu, dont l’accès lui seraient défendu… Il avait fallu batailler faible et ça avait hurlé dans la maisonnée, mais les choses s’étaient plus ou moins calmées par la suite… Joy restait furieuse (et Corann devait être fâchée aussi –bien que cela inquiète moins le jeune homme-), puis finalement, la demoiselle était repartie pour Poudlard, laissant derrière elle une maisonnée renversée, comme si un ouragan avait ravagé l’intérieur… Si Joy était timide naturellement, il fallait restait méfiant, quand elle s’énervait, elle ne le faisait pas qu’à moitié !

Ce matin là (alias une autre matinée sans la Lionne dans la maisonnée), Dmitri était installé dans le salon, entretenant une arme à feu. S’il était souvent en costard (pour son travail officiel), il l’avait laissé tomber ce jour là pour un jean troué et un T-shirt des plus banal. Quand Corann arriva dans la pièce, Dmitri se tourna vers elle, lui adressant un léger sourire :

« Bonjour, très bien, je te remercie, et toi ? »

Laissant l’arme de côté, il lui fit signe de venir s’asseoir, il avait plusieurs choses à lui dire :

« Tu sais que ce soit, c’est la pleine lune ? »

Question rhétorique, après tout, il l’informait, si jamais elle l’avait oublié… Désignant alors l’arme d’un signe de la tête, il poursuivit :

« J’aimerais qu’on retourne vers l’hôtel où il t’a trouvée la dernière fois… Rien ne dit qu’il sera dans le coin, encore, mais c’est la seule piste que nous ayons pour l’instant… Si jamais il est dans les parages, ton odeur devrait l’attirer… J’ai prévu tout ce qu’il fallait pour en finir, normalement, demain matin, tout devrait être normal. Tu pourras retourner chez toi, après m’avoir promis que tu ne parleras jamais de ce qui s’est passé ici… »

Dmitri plongea ses prunelles dans celles de la jeune femme, on ne peut plus sérieux. Son anonymat était particulièrement important. Il ajouta ensuite :

« En tout cas, ce fut agréable d’avoir un peu de compagnie pendant ce mois-ci… Ca change. »

Parce que depuis que Joy était partie dans le pensionnat anglais, le Bulgare se sentait souvent seul… Il avait l’habitude, évidemment… Avec son travail, il ne cessait de se déplacer, laissant souvent sa fille à ses parents… Mais là, il avait eu de la compagnie, et ça lui avait donné un autre aperçu de la vie…

Depuis son ‘hébergement’ chez Dmitri, Corann avait dû abandonner sa vie sociale (pour sa sécurité et celle de ses amis), elle avait abandonné son travail, sa vie d’avant, et Dmitri se doutait bien qu’elle en avait souffert… Lui n’avait que Joy comme attache et être séparé d’elle lui coûtait beaucoup, alors avoir autant d’attaches qu’une personne ‘normale’ et tout perdre d’un coup… ce devait être pire, bien pire, oui… Corann avait ‘gagné’ sa pitence en travaillant avec (et surtout pour) Dmitri. Ce n’était pas qu’il préférait qu’elle fasse quelque chose (il avait plus que les moyens de l’entretenir sans rien demander en échange), mais elle s’ennuyait ferme, enfermée dans la maison… Inutile d’être legilimence, pour le savoir. Rapidement, Dmitri lui avait donc proposé un poste comme assistante personnelle. Au moins, elle était au courrant de toutes ses activités (genre la chasse pour n’en citer qu’une au hasard), et ce serait bien plus simple pour lui de s’expliquer avec elle plutôt qu’avec une personne qui ne savait rien de sa vie… Elle avait surtout travailler dans la maison, sur son emploi du temps, réglant quelques histoires de conférences et de réunions… Et de temps à autres, elle l’avait accompagné à ces dernières, afin de prendre des notes… Si ce soir, tout se terminait comme prévu… Il allait sans doute devoir abandonner son assistante, et bien qu’il s’en soit sorti avant, à présent, il trouvait que ça lui avait bien facilité l’existence pendant ce dernier mois… mais il ne pouvait pas la forcer à rester avec lui… Elle aurait sans doute envie d’oublier toute cette histoire, et il le comprenait parfaitement.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




On s'attache.. [pv] Empty
MessageSujet: Re: On s'attache.. [pv]   On s'attache.. [pv] EmptySam 07 Mai 2011, 17:54

Un sourire se dessina doucement sur les lèvres de Corann lorsqu'il lui demanda à son tour si elle avait bien dormi. Elle aurait tout donné pour retrouver son matelas et tout ça, mais elle était parfaitement consciente que ce genre de chose était tout bonnement impossible et elle ne comptait absolument pas se bouger avec tout ça, il en était tout bonnement hors de question, cela lui aurait fait probablement bien trop de mal en faite. Enfin bref. Cessons le blabla larmoyant, elle devait rester ici et en soit, elle n'y était pas tant obligée que ça. Parce qu'elle était contente d'être avec lui. Même s'il s'agissait d'une chose qu'elle ne pouvait tout simplement pas lui dire, de peur de passer pour une folle ou ce genre de chose, elle ne s'en serait jamais remise en faite.  « J'ai bien dormi oui ». Elle le regarda poser l'arme de côté, c'était probablement mieux comme ça en faite oui, il n'y avait même pas le moindre doute à avoir à ce sujet. La situation était bien trop bizarre en réalité. Et le regarder manipuler une arme était bien là la toute dernière chose qu'elle voulait.

Ce soir avait lieu la pleine lune. La première depuis qu'elle était ici et les choses promettaient. Le simple fait de repenser au loup qui se cachait quelque part lui faisait mal mais bon, c'était ainsi que les choses étaient et il ne pouvait pas y avoir le moindre doute sur le sujet, non, aucun doute.  « Ah. Oui, c'est vrai que y en a une tous les mois. Pendant un instant, je m'étais prise à croire qu'il n'y en aurait pas d'autre.. ». Mais non, il y en avait bien une tous les mois. Croisant doucement les bras, elle en venait à croire que les choses n'allaient pas être simple. Il se mit alors à lui révéler le plan qu'il avait. Et en faite, ce n'est pas le plan en lui même qui lui traversa l'esprit mais plutôt ce qu'il pouvait y avoir autour de ça. Il lui disait qu'elle pourrait partir, quitter la maison. Et ça, bien qu'elle ne puisse pas vraiment en dire grand chose, c'était ce qu'il y avait de pire. Bon, okay oui, elle savait pertinemment qu'il n'y avait rien de mieux à faire, elle en avait parfaitement conscience. Mais que l'on soit bien d'accord, pour autant, les choses étaient loin d'être aussi simples. Bien sûr, elle aurait voulu lui crier qu'il était un imbécile, qu'elle n'était pas seulement là à cause de ce stupide loup. Mais bon... Que pouvait-on bien dire à propos de tout ça... En définitif, il n'y avait rien de possible à ce sujet, absolument rien. Et oui, elle ne parlerait de tout ça à personne, elle ferait tout son possible pour oublier cet homme. Bien que la chose s'avérerait probablement impossible.  « Et je ne parlerais de tout ça à personne non, lorsque je... Quand je retournerais chez moi, je ne parlerais de tout ceci à personne et je ne dirais absolument rien sur toi et à personne ». Elle lui fit un léger sourire. Et bien voilà. Au moins, elle était fixée, d'une certaine manière, s'il lui demandait aussi aisément d'oublier tout ça, c'était que cela n'avait rien été pour lui et que cela n'avait pas du tout été important.

Dans ce cas, et bien elle serait heureuse de retrouver Keira. Au moins, elle savait parfaitement qu'elle comptait pour la jeune rousse. En faite, peut être que le mieux aurait été que la jeune blonde platine laisse tomber absolument tous les homes. Au moins, il n'y aurait plus eu la moindre souffrance, tout ceci aurait été fini, terminé également. Et c'était probablement ça la chose la plus importante au milieu de tout ça !  « Oui, ce fut un plaisir c'est vrai. Je suis sûre que Keira sera ravie de me revoir.. Elle doit en avoir assez d'être obligé de faire à manger ! »

664
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




On s'attache.. [pv] Empty
MessageSujet: Re: On s'attache.. [pv]   On s'attache.. [pv] EmptySam 07 Mai 2011, 21:26

« Ce serait tellement reposant si on n’en n’avait qu’une par an… »

Oui, moins de loups à chasser, puisque moins de morsure faîtes par ces sal*peries de bestioles… Mais non, il y avait une pleine lune par mois, c’était comme ça et pas autrement, et le jour ou quelqu’un saurait influer sur le calendrier lunaire, alors là, on serait réellement dans le progrès (mise à part que c’est totalement impossible, on peut continuer à rêver…).

« L’avantage, en revanche, c’est que ça nous permet de régler le problème assez rapidement quand même… Je n’aurais pas aimé devoir te retenir ici plus longtemps, tu dois en avoir assez, sans oublier ta vie, tes amis, ils doivent te manquer… »

Quand il lui parla du secret (et donc de ce que cela impliquait), elle lui assura qu’elle n’en soufflerait mot à personne, et il savait qu’il pouvait la croire. Il avait confiance en elle, ils avaient passé un mois ensemble, presque 24h sur 24 et il la connaissait assez, maintenant, pour savoir que c’était vraiment une fille bien. Gentille, amusante, pleine de bonne volonté, intelligente, et le petit bonus non négligeable : carrément charmante (sinon il ne se serait sans doute pas attarder sur elle le fameux soir où tout avait déraillé !).

« Merci, Corann. »

C’était toue ce qu’il trouvait à dire, et au fond, que pouvait-il y ajouter ? Il n’y avait pas de longs discours à faire pour ce genre de chose, une parole directe et franche valait bien une centaine de minutes à déblatérer pour en revenir au même (on l’aura compris, Dmitri n’était pas vraiment fait pour la parlotte, bien qu’avec son travail, il ait souvent des annonces officielles (et donc des discours) à formuler devant une foule de journalistes, commerciaux, clients potentiels…).

Quand la blonde platine parla de sa colocataire forcée de cuisiner, Dmitri se mit à rire avec amusement :

« Donc ta colocataire n’aime pas cuisiner ? »

Ils n’avaient pas beaucoup parlé de leurs connaissances, pas même de la colocataire de Corann. Dmitri connaissait son nom il l’avait vue la fois où Corann avait di à Keira qu’elle devait partir, mais il n’était absolument pas sûr qu’il saurait la reconnaître dans la rue (et ce, malgré sa couleur de cheveux plutôt voyante !). Finalement, Dmitri interrogea Corann sur ses projets :

« Tu sais déjà ce que tu comptes faire quand tout sera terminé ? Des idées pour le travail ? »

Il lui glissa un regard de côté, accompagné d’un sourire amical, pour enchaîner :

« Si jamais tu ne trouves pas, ou si tu es intéressée, personnellement je serais vraiment ravi que tu restes à ton poste… Ceci étant, je ne compte pas non plus te freiner dans tes projets personnels, si tu as déjà d’autres idées en têtes… »

Oui, parce qu’il avait vraiment du mal à s’imaginer se passer d’elle, à présent… Si au début, cet arrangement avait pu être un fardeau pour eux deux (elle devant tout quitter pour sa cacher, lui devant s’arranger et inviter une parfaite inconnue dans sa propre maison), à présent, il peinait à se voir sans elle, parce qu’elle avait été à la fois une grande aide, et une compagnie des plus sympathiques. Il avait aimé passer son temps avec elle, il avait appris à la connaître et avait su apprécier ce qu’il avait découvert en elle. S’imaginer que tout aller se finir là, ce soir, c’était assez difficile. Et pourtant, c’était la réalité…
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




On s'attache.. [pv] Empty
MessageSujet: Re: On s'attache.. [pv]   On s'attache.. [pv] EmptyDim 08 Mai 2011, 10:34

Corann devait bien avouer que d'ordinaire, elle se souciait bien de savoir qu'il y avait des pleines lunes. Bien sûr oui, qu'il y avait des loups garous partout dans le monde, mais elle n'en avait tout simplement jamais croisé un seul alors non, elle n'y avait jamais porté le moindre intérêt, on ne pouvait tout simplement pas lui en vouloir pour si peu de chose, c'était aussi simple que ça, il n'y avait absolument rien de plus à en dire, oui voilà.  « Avant, je me moquais bien de savoir qu'il y avait des pleines lunes... Mais maintenant, c'est une toute autre histoire ». Et il n'y avait rien de plus à en dire, c'était aussi simple que ça, il était impossible de se prendre la tête avec tout ça, voilà. C'était quand même carrément trop bizarre tout ça, même si pour autant, il était impossible pour elle de se prendre la tête. Tout ça serait bientôt fini.

Devoir te retenir... Ah, s'il savait... Mais que l'on soit bien d'accord, il n'y avait absolument aucune raison à ce qu'il la retienne. Il ne la retenait pas d'ailleurs, c'était aussi simple que ça, il n'y avait absolument rien de plus à en dire. Elle fit un léger sourire pour lui faire croire qu'elle était totalement contente de rentrer chez elle alors que ce n'était absolument pas ce qu'il voulait, pas un seul instant même. Mais il n'avait pas si tort que ça non plus, ses amis lui manquaient, sa vie avait toujours été simple, posée et tranquille, pas prise de tête un seul instant, alors oui, ça ne pourrait que lui faire du bien de retourner dans son ancienne vie.  « Oui, ça me manque. Mais faut dire ce qui est, j'étais bien ici ». Elle aurait voulu ajouter « avec toi » mais n'en fit rien, elle ne voulait pas paraître déplacer ou même lui donner envie d'accélérer les choses. Donc elle se contenta de ne rien ajouter, c'était mieux comme ça.

Elle lui fit un simple clin d'oeil, pour répondre à son merci, pas la peine d'épiloguer sur ce sujet, de toute manière, il n'y avait rien de plus à dire ni à faire, c'était aussi simple que ça. Il la remerciait de ne jamais dire qu'elle avait été ici et qu'elle avait craqué sur un gars plus âgé. Oui bon, la chose était différente, que l'on ne s'emballe pas quoi, ce n'était pas de ça qu'il parlait, là, il s'agissait de la partie de la chose qu'il valait mieux qu'il continue à l'ignorer, c'était vraiment mieux comme ça.

La jeune blonde l'écouta rire, un vraiment beau rire qu'elle suivit alors qu'elle se mettait à imaginer Keira derrière les fourneaux. Ce n'était pas qu'elle n'aimait pas cuisiner, que l'on soit bien d'accord, le soucis, c'était qu'elle était bien incapable de faire à manger. C'était une chose qu'il ne fallait pas oublier quoi ! Et Corann n'était pas mieux en faite, loin de là.  « Ce n'est pas qu'elle n'aime pas, c'est qu'elle en est incapable ! Moi aussi en faite... Mais bon, on fait ce qu'on peut, ça devrait bien finir par rentrer un jour ». Oui, un jour, elles seraient les pros de la cuisine! Mais bon, ça serait lorsqu'elles feraient moins la fête quoi, parce que pour le moment, ça risquait pas d'arriver !

Que faire maintenant ? Ou en tout cas, quand tout serait terminé ? Bonne question en faite, elle n'avait pas la moindre idée à ce sujet, absolument pas la moindre. Vraiment rien. Elle avait pris le boulot à la pâtisserie, parce qu'elle ne savait pas quoi faire d'autre alors il était évident qu'elle ne savait pas ce qu'elle allait faire maintenant. Elle avait toujours été incapable de prendre ses propres décisions mais parfois, c'était malgré tout plus facile comme ça...  « J'ai bossé à la pâtisserie parce que je n'avais pas pris la moindre décision à ma sortie de Poudlard. Et ça n'a pas changé. Je ne sais pas du tout quoi faire. Mais je trouverais bien.. »

Il lui proposa de continuer à travailler pour lui. Elle sourit, légèrement, faiblement, parce qu'après tout, on ne pouvait pas vraiment dire que c'était LE boulot qu'elle aurait voulu garder. Le mieux était de prendre la fuite, de s'éloigner de lui. Lui, il se moquait bien d'elle, la seule chose qui comptait à ses yeux, c'était le fait qu'elle soit douée dans le boulot qu'il lui avait passé. Il avait surement pris l'habitude de dépendre d'elle et maintenant, il ne savait pas trop comment faire. C'était peut être ça ouais... Enfin.. Il était clair qu'il n'allait pas lui dire qu'elle allait lui manquer ou ce genre de chose de toute façon.  « Bah pourquoi pas, je n'ai rien de mieux à faire de toute façon »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




On s'attache.. [pv] Empty
MessageSujet: Re: On s'attache.. [pv]   On s'attache.. [pv] EmptyDim 08 Mai 2011, 12:46

« Vous devez formé un sacré duo toutes les deux… Je paierais cher pour vous observer en pleine lutte avec vos ustensiles de cuisine, on ne doit pas s’ennuyer ! »

La façon dont Corann parlait de sa colocataire prouvait qu’elle y était attachée, et Dmitri trouvait ce lien à la fois touchant et original… Parce que pour pouvoir vivre ensemble, il faut quand même savoir supporter l’autre quotidiennement, et même les meilleurs amis peuvent finir par être agacés par leur pair, passé un moment. Mais ce n’était, apparemment, pas le cas de la blonde, étant donné comme elle parlait de cette fille qui partageait sa vie.

« Au pire, il y a de très bons plats tout faits qui se vendent en grande surface… »

Même si Dmitri n’en achetait pas souvent, ça lui arrivait, souvent, il cuisinait avec la magie, et c’était carrément plus simple ! Après, il avait aussi souvent eu à déjeuner ailleurs que chez lui, donc il était plutôt un habitué des restaurants… Quant à la proposition que Dmitri fit à la jeune femme, elle sembla être partante (pas seulement parce qu’elle acquiesçait, mais son regard le montrait aussi). Le Bulgare répondit donc (passablement soulagé) :

« Tant mieux, alors… Parce que pour être franc avec toi, je ne pense pas que tu sois une personne remplaçable… Enfin, moi je ne pourrais sans doute pas trouver une femme plus parfaite que toi. »

Et pas forcément pour le boulot, si vous voulez le fond de ses pensées, mais bon, il allait éviter de s’emballer, hein, il y avait un loup à buter ce soir, il fallait donc être concentré ! Ceci dit, l’idée que cette ‘rupture’ ne serait pas éternelle (même si elle retournait vivre dans son appartement) plaisait au jeune homme (même si Joy risquait d’être fâchée en apprenant que la blonde qu’elle hait tant voit toujours son paternel Razz).

« Je dois finir de préparer le matériel, tu peux prendre ton petit déjeuner pendant ce temps. Et après, je n’ai rien de prévu pour aujourd’hui, tu veux aller faire un tour cet après midi ? »

C’était une règle : Dmitri ne prévoyait jamais d’affaires les jours de chasse, sinon c’était un peu trop chaud, au niveau du timing… Donc il avait souvent 2 jours pour chasser (histoire de tout avoir bien rangé) et après il pouvait retourner à sa petite vie d’homme d’affaire sans reproche (et optionnellement à ses réunions de Sombacane… Wink –activité que Corann ignorait, par ailleurs…-).

Il termina de nettoyer son arme, la chargea et la rangea dans son sac. Il avait aussi sa baguette sur lui, comme toujours, et un long poignard tranchant à sa ceinture (dont il ne se débarrassait presque jamais). Vivre avec cet homme avait un côté aussi bien rassurant qu’inquiétant… On savait qu’on ne risquait pas grand-chose, mais on était sans arrêt en train de voir une lame briller, une arme dans un coin de la pièce… Et ça, ce n’était pas forcément apaisant, comme décoration.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




On s'attache.. [pv] Empty
MessageSujet: Re: On s'attache.. [pv]   On s'attache.. [pv] EmptyDim 08 Mai 2011, 21:34

Un sacré duo oui, c'était le cas de le dire. Que l'on soit bien d'accord, les choses pouvaient bien être aussi étonnante que possible, et il n'y avait pas le moindre doute à ce sujet, absolument aucun oui. Bon, que l'on soit bien d'accord, il ne fallait pas s'emballer un seul instant, il n'y avait rien de plus à en dire. Corann et Keira étaient semblables sur de nombreux points, différents sur beaucoup d'autres. Elles préféraient faire la fête, plutôt que de s'occuper des vraies choses de la vie, et elles n'avaient jamais eu de chances côté coeur. Même si de ce côté là, Keira ne parlait pas trop, la jeune blonde savait pertinemment qu'elle avait souffert et qu'elle avait sévèrement souffert même, par le passé. Une chose qu'elle ne pouvait que constater.  « Oui c'est vrai. Enfin en général, on achète des plats préparés ou bien chez le traiteur ! ». Que l'on soit parfaitement d'accord, Corann et Keira n'avaient pas le moindre problème d'argent, travail et aide des parents pour Corann, mannequinat et autre pour Keira, c'était aussi simple que ça, il n'y avait absolument rien de plus à en dire, c'était aussi simple que ça, oui voilà. Enfin bon, ce temps là lui manquait mais en faite, pas tant que ça non plus.. Cet homme lui avait métamorphosé l'esprit, c'était aussi simple que ça.  « Et tu sais, les plats préparés, ça va bien cinq minutes, mais en faite... Faut dire ce qui est, ça va bien cinq minutes ! Me faudrait des cours de cuisine je crois »

Parfaite ? Corann se mit à rougir. Personne n'était parfait et en soit, elle était loin de l'être. Ses cheveux bien trop blanc, sa façon trop superficielle d'agir parfois, sa manière de s'attacher à bien trop de monde bien trop souvent et de tomber peut être amoureuse quand il ne le fallait pas. Parfois, c'était justement ça le plus dur. Enfin bref, le mieux était de ne pas trop s'attarder sur ses nombreux défauts, elle avait, après tout, appris assez vite à se faire à tout ça, il était donc hors de question de se concentrer sur tout ça, la chose n'aurait tout simplement pas été intelligente. Oui bon, peut être que dis comme ça, c'était bizarre mais voilà.  « Oh tu sais, je suis bien loin d'être parfaite. En plus de ça, des personnes sont bien plus qualifiées pour ce genre de boulot ». Sauf s'il voulait que cela soit elle et personne d'autre mais dans ce cas, elle voulait l'entendre dire. C'était peut être une simple volonté, c'était peut être une bêtise que de penser ainsi, mais elle ne pouvait pas s'en empêcher.

Faire un tour cet après-midi oui, pourquoi pas. De toute façon, que l'on soit bien d'accord hein, Corann était loin d'avoir un programme chargé depuis qu'elle était ici. Donc bon, il était évident que ça devrait pouvoir le faire. Elle allait donc aller prendre son petit déjeuner.  « Oui ça devrait le faire. Ca ne sera pas dangereux ? Parce que vu que c'est la pleine lune ce soir... Enfin j'en sais rien hein ! Tu veux quelque chose ? Ou peut être que tu as déjà pris ton petit déjeuner toi ?». C'était fou comme parfois, on était en mesure de s'attacher à des gens que l'on ne connaissait pas, et qui nous aurait probablement effrayé dan d'autres situations. En l'occurrence, à le voir toujours se balader avec ses armes, il n'y avait rien de bien étonnant dans tout ça.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




On s'attache.. [pv] Empty
MessageSujet: Re: On s'attache.. [pv]   On s'attache.. [pv] EmptyLun 09 Mai 2011, 12:14

« Et qui t’a di que c’était les qualifications qui m’intéressaient ? »

Dmitri adressa un sourire à la jeune femme, ajoutant par la suite :

« Tu sais, si je n’ai jamais eu d’assistante personnelle avant, c’était parce que je me suis toujours très bien débrouillé sans. Je n’aime pas qu’on mette le nez dans mes affaires, et je suis très bien organisé, tu l’as constaté par toi-même je pense. »

Rangeant son matériel, il ferma son sac d’un geste sec et assuré avant de poursuivre :

« Mais très honnêtement, si tu veux bien rester, moi ça me fait vraiment plaisir, parce que j’aime vraiment passer du temps avec toi, si tu veux tout savoir. »

A présent, mieux valait s’arrêter, sinon elle risquait de prendre la fuite sous peu ! Laissant son sac fermé sur la table basse du salon, il rejoignit la cuisine avec la jolie blonde.

« J’ai déjà pris mon petit déjeuner, mais je vais bien boire un verre avec toi. »

Se servant du jus de fruit, il resta debout, adossé aux meubles, le regard perdu dans le paysage. La campagne voisine était des plus apaisantes. Quant à la question portant sur leur petite sortie, Dmitri répliqua calmement :

« Bien moins dangereux que lorsque tu m’as accompagné dehors pour certaines réunions. Là, je peux agir librement, en réunion, sortir un fusil pour tuer une créature, c’est moins bien vu… »

Il eut un sourire amusé à cette idée avant de poursuivre :

« Et le fait que ce soir, ce soit la pleine lune ne change rien à la journée, c’est la nuit que tout change, seulement la nuit, les journées précédant les pleines lunes sont comme n’importe quelle autre journée. »

Le petit déjeuner pris, la matinée s’écoula tranquillement, puis ils déjeunèrent ensemble, à la maison, et partirent finalement faire une promenade dans la campagne voisine. Tout était calme, les oiseaux gazouillaient, le vent soufflait légèrement, agitant les branches des arbres, tandis que le chant du ruisseau situé à quelques mètres d’eux parvenait à leurs oreilles. Tout était des plus apaisant. C’était pour cette raison, que Dmitri avait emménagé ici… Le calme, la tranquillité, l’air frai. Il trouvait que cet environnement était bien plus sein que celui, pollué et stressé de la ville. S’adressant à Corann, il interrogea cette dernière :

« Tu me disais, ce matin, que tu ne savais pas quoi faire en sortant de Poudlard… Tu n’as donc jamais vraiment su ce que tu voulais faire ? Aucun domaine ne t’a jamais plu d’avantage qu’un autre ? Le sport, les potions, la métamorphose, la botanique… Rien de tout cela ne t’a vraiment attiré ou tu as abandonné tes idées en cours de route ? »

Plongeant ses prunelles dans celles de la jolie blonde, il souffla :

« Parle moi de toi… Tes projets, tes rêves… »

C’était peut-être, leur dernier moment passé comme ça, tranquillement tous les deux, et il voulait gardé une image parfaitement nette d’elle… Après tout, elle finirait sans doute par s’éloigner, ce qu’il trouverait normal… Il n’était pas quelqu’un de stable, de facile à suivre… sa vie était animée… trop animée. Et si sa fille le suivait, il savait qu’un jour, Joy se lasserait de tout ça… c’était un risque qu’il courrait en parfaite connaissance de cause. Sauf que le lien qui l’unissait à sa fille était éternel. Celui qui le reliait à Corann était, en revanche, bien moins consistant et pouvait, n’importe quand, se briser…
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




On s'attache.. [pv] Empty
MessageSujet: Re: On s'attache.. [pv]   On s'attache.. [pv] EmptyLun 09 Mai 2011, 14:19

Lorsqu'il lui dit que ce n'était pas forcément les qualifications qui l'intéressaient, Corann ne put s'empêcher de se figer, sans trop savoir pourquoi ni ce qu'il pouvait bien vouloir dire en parlant ainsi. Que l'on soit bien d'accord après tout, on ne pouvait pas vraiment dire qu'elle avait l'habitude d'être aussi peu certaines des compliments ou de ce genre de chose. Et puis elle avait beau dégager un fort taux de confiance en elle à chacun de ses pas, ce n'était qu'une façon d'être, une façon d'agir, ce genre de chose quoi. Et ce que c'était vraiment si étonnant que ça ? Elle avait un sérieux doute. Enfin bref. Il avait un si beau sourire et ce sourire lui était dédié en cet instant, la chose devenait alors bien plus compliqué. Elle aurait voulu intervenir, mais il enchaîna en lui disant que d'ordinaire, il était parfaitement capable de se débrouiller. C'était évident, elle devait bien avouer qu'il n'y avait rien de bien étonnant dans tout ça, c'était aussi simple que ça, oui voilà.  « Oui, j'ai pu le constater ». Elle parlait d'une petite voix, à la limite de la timidité d'ailleurs. Alors que la timidité, ce n'était pas dans sa façon d'être, même lorsqu'elle était gênée, elle parvenait toujours à faire des phrases normales ou ce genre de chose.

Elle eut une sorte de bug au moment où il se mit à lui dire qu'il aimait passer du temps avec elle. Là, c'était un peu comme le monde à l'envers, d'une certaine façon, il disait ce qu'elle-même aurait aimé lui dire. Mais il l'avait devancé ! D'une certaine manière en tout cas, parce qu'on ne pouvait pas vraiment dire qu'elle se sentait capable de lui dire ce genre de chose. Elle pensait sincèrement qu'il devait la prendre pour une gamine, et pour une personne incapable de prendre des décisions. Ce genre de chose en tout cas... Et là, en tout cas, il la mettait littéralement sur le cul hein ! Elle perdait toute sa contenance, il avait un tel pouvoir sur lui que c'en était vraiment étonnant. Enfin bon, elle n'allait pas pour autant faire son éloge ou ce genre de chose, elle serait probablement un peu trop passer pour une crétine, d'une certaine manière en tout cas. Un sourire se dessina doucement sur ses lèvres, ses paroles lui plaisaient vraiment.  « Et bien tu sauras que j'aime tout autant passer du temps avec toi... ». Elle lui lança un bref regard, mais finit par le baisser pour finir par le concentrer sur autre chose.

Elle fila alors vers la cuisine, pour grignoter un petit peu. Elle ne mangeait jamais vraiment beaucoup de chose au matin mais elle adorait boire un bon chocolat chaud et manger un morceau de pain avec de la pâte à tartiner dessus. Aussi simple que ça. C'était le petit plaisir du matin, c'était important malgré tout ! Enfin bref, elle sourit lorsqu'il se mit à dire qu'il allait boire un petit coup avec elle, histoire de lui tenir compagnie peut être. Elle se prépara ses petites choses et elle finit par se poser à table, alors qu'il restait debout, à l'écart.  « Je me doute ! On te regarderait assez bizarrement et tu passerais pour LE gars à abattre ». Elle se mit à rire légèrement, la situation était cool, elle se sentait vraiment bien d'ailleurs.

Puis la matinée finit par s'écouler doucement, ils mangèrent ensemble et sortirent pour passer l'après-midi qu'ils avaient prévu de passer ensemble, il n'y avait absolument rien de plus à en dire, c'était aussi simple que ça, il n'y avait rien de plus à en dire, oui, voilà, c'était aussi simple que ça. Le décor, du quartier, de là où la maison se trouvait était vraiment beau, un très joli quartier dans lequel elle se serait bien vu s'installer. Bon, bien sûr, il ne fallait pas s'emballer non plus hein, il ne fallait pas croire un seul instant que les choses pouvaient paraître si choquant, d'une certaine manière en tout cas. Enfin bon, il était hors de question de se prendre la tête avec tout ça un seul instant, c'était aussi simple que ça.

Parler de son futur la mettait mal à l'aise. Elle croisa légèrement les bras, en venant à se demander si elle était si pitoyable que ça. Etre incapable de prendre la moindre décision et ce genre de chose, que pouvait-on bien dire à propos de tout ça ? Elle se trouvait minable d'avoir été incapable à ce point de prendre la moindre décision, de voir ce qui pourrait bien être mieux pour elle, ce genre de chose quoi.  « Je n'ai jamais été capable de prendre la moindre décision, j'en étais incapable. Je voyais tout le monde autour de moi décider de ce qu'ils allaient bien pouvoir faire, ce genre de truc en faite... Rien ne m'inspirait. Je n'ai jamais vraiment été doué avec mes dix doigts. Et mon... Mon ex travaillait dans une pâtisserie. Il y avait de la place, je me suis dit pourquoi pas ». C'était bien ça qui se trouvait être le problème. Elle avait abandonné tout rêve et toute chose de ce genre dans le seul et unique but d'être avec Shawn. Tout ça pour quoi ? Pour rien, d'une certaine manière. Elle avait fini seule. Et ce boulot devenait réellement oppressant.  « Que je te parle de moi ? Oh tu sais, y a pas grand chose à savoir à mon propos. J'ai toujours été quelqu'un de simple. J'aime faire la fête et voir mes amis, j'aime peut être un peu trop ça en faite... Et niveau projets, j'en ai absolument aucun. Je ne sais pas quoi faire de ma vie. J'ai l'impression que je ne ferais rien de bien... Quant à mes rêves, je rêve de fonder un jour une famille... C'est une des seules choses qui comptent ». Corann avait beau être une grosse fêtarde aimant faire attention à son apparence, ce n'était rien à côté du fait qu'elle puisse à ce point vouloir une famille, être proche des siens, ce genre de chose quoi. Avoir un mari aimant, avec qui rester éternellement, un ou plusieurs enfants... Le rêve quoi.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous




On s'attache.. [pv] Empty
MessageSujet: Re: On s'attache.. [pv]   On s'attache.. [pv] EmptyLun 09 Mai 2011, 20:09

Sa réponse toucha Dmitri… Parce qu’après tout, elle n’était pas forcée d’apprécier sa compagnie. Déjà parce qu’il savait bien que son mode de vie lui était propre (comprendre donc vraiment particulier), et en plus, et bien il était doté d’une fille qui n’avait pas été particulièrement chaleureuse avec la demoiselle quand cette dernière avait été confrontée au sang du sorcier (comprendre que la rencontre entre les deux damoiselle avait été des plus explosive !). Aussi, oui, ça le touchait sincèrement, qu’elle lui avoue aimer passer du temps avec lui (même si une petite voix lui soufflait que, non, elle n’aimait pas autant en passer avec Joy… haha !).

Parlant alors des hypothétiques réunions passées avec un fusil à la main (histoire de tuer 2-3 monstres en même temps qu’on tente de conserver un super chiffre d’affaire, parler bourse, rendement, et chiffre d’affaire, tout simplement…). Dmitri hésita un instant avant de répondre :

« Hum, pas sûr qu’on cherche à m’abattre justement… Ils risquent surtout de me penser fous, ou de m’envoyer devant la justice… »

Et là, il allait devoir parler sérieusement. Perdant donc son sourire, il reprit, à l’intention de Corann :

« Il faut que tu prennes conscience de quelque chose, Corann. Ce que je fais est puni par la loi. Ce n’est pas ‘bien’ de tuer des loup garous, par exemple… Pour les harpies, personne ne m’en tient rigueur, parce qu’elles ne sont pas considérées comme humaines, mais comme des nuisibles, à l’instar des rats ou des araignées… mais les loups restent des hommes, quand la pleine lune ne les touche pas. »

Serrant la mâchoire, il demeurait extrêmement sérieux, presque froid :

« Mais pour moi, ils restent avant tout des meurtriers, qui se prennent à des innocents. Je les tue, mais ça fait de moi, un meurtrier également, et si j’estime ma cause juste, je sais que si jamais on découvre mes activités de chasseur, je passerais la fin de mes jours à Azkaban, ou je recevrais un baiser de détraqueur. »

Il insistait, afin de montrer en quoi ce secret qu’il lui confiait était si important que ça… pour lui, mais aussi et surtout, pour sa petite Joy. Elle avait déjà perdu sa maman, il était inutile qu’elle perde, en plus, son père.

« C’est pour ça que tout ce que tu sais, tout ce que tu as vu ne doit jamais être confié à personne… Y compris tes amis les plus intimes, y compris ta propre famille. »

Puis ils sortirent. Prendre l’air était particulièrement agréable (surtout avec la tension qui commençait à peser sur eux, compte tenu des évènements à venir pour la soirée…). Corann lui répondit, concernant ses projets passés. Dmitri l’écoutait avec attention, réellement intéressé par ce qu’elle avait vécu, ce qu’elle voulait bien lui confier.

« Tu sais, ce qu’il te faut, avant tout, ce n’est pas une vocation. Tu ne dois pas te lever et te dire ; je vais être Auror, ou vendeuse de balais, ou experte en potion… Ce que je crois, personnellement, c’est que tu dois, avant tout, réfléchir à ce que tu aimes, ce qui te plait, dans la vie… Pas y penser en temps que travail, y penser en temps que passe temps… Et peut-être que ce passe-temps finira pas t’ouvrir des voies jusqu’ici inimaginées pour une possible profession… »

Esquissant un léger sourire, il ajouta :

« C’est ce que je dis tout le temps à ma fille. On doit toujours écouter notre cœur. Par exemple, mon entreprise, je l’ai prise pour faire plaisir à mon père, parce qu’il l’avait bati, et y tenait comme aux prunelles de ses propres yeux… Mais je l’ai aussi reprise, parce que j’aime diriger, j’ai toujours été une personne à la fois stricte et organisée, j’ai toujours su réfléchir avant de prendre une quelconque décision, et me référer plus à la logique qu’aux sentiments. C’est ça, qui fait un bon chef d’entreprise. C’est donc avec tes qualités, que tu dois commencer à réfléchir. »

Dmitri laissa un instant, le silence s’installer avant de reprendre :

« Si j’ai commencé à chasser, tu te doutes bien que ce n’était pas pour l’argent, mais c’est parce que je veux aider les autres, être utile, donner des sourires à ceux qui pourraient tout perdre, comme ça m’est arrivé, par le passé. »

Oui, aider les autres était une vocation pour Dmitri, il passait d’ailleurs souvent plus de temps à chasser qu’à gérer l’entreprise… Bien qu’il s’obligea, parfois à sacrifier du temps d’entraînement pour ne pas tomber en faillite (ce qui épouvanterait son père, et lui-même, par la même occasion !). Quand Corann lui parla d’elle, le Bulgare l’écouta en silence, touché. Il aimait de plus en plus cette fille ! Plus il la connaissait, plus il s’y attachait.

« C’est déjà un très beau rêve de vouloir fonder une famille. Le plus beau de tous les rêves, je pense, d’ailleurs. »

Parce que s’il avait perdu Kelly, il avait conservé leurs souvenirs, et il avait sa petite Joy qu’il voyait grandir de plus en plus vite, et rien au monde ne le rendait plus heureux que d’entendre le rire de sa fille…
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





On s'attache.. [pv] Empty
MessageSujet: Re: On s'attache.. [pv]   On s'attache.. [pv] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
On s'attache.. [pv]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» A vendre Iveco turbo daily 120 cv full équipée motocross
» Catalogue du maître d'arme
» Livin' la vida loca [Apollo] HOT.
» DORIAN&GOLD | You want to come with me? ... Not? Well...
» Système de tension pour waterline 50m

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 11-
Sauter vers: