AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Le temps des réponses... [pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Indépendant

Parchemins : 594
Âge : 28 ans
Actuellement : Gérante de 4Dreams


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Lydie

MessageSujet: Le temps des réponses... [pv]   Dim 29 Mai - 18:03


    Cela faisait maintenant quelques mois que l’agression, qu’avait subie Léna, était passée. Elle en avait parlé avec Erwan qui lui en avait d’ailleurs voulu de ne pas l’avoir informé plus tôt, mais bref… Elle lui avait expliqué que c’était inutile et qu’à part des maux de tête, et quelques cicatrices à droite à gauche qui avaient disparut depuis, la jeune femme allait bien. Il n’y avait que ces flashs qui revenaient, mais d’après Erwan, ce n’était que le choc de l’agression qui les provoquait rien de plus. Son esprit cherchait à combler les vides qu’elle avait, seulement pourquoi cela semblait tellement incohérent ? Et ce mystérieux sauveur, pourquoi avait-il était si mystérieux, à moins que ça ne soit les anesthésiant qui lui avait fait cet effet… Non, pas de mémoire, elle était persuadée que le jeune homme avait volontairement oublié de lui dire certaine chose. Seulement voila, elle ne pouvait pas le voir pour lui demander de nouvelles explications, ni même lui parler des flashs qu’elle avait voir si il avait une explication à cela…

    Ce matin là, Léna était tranquillement chez elle, Léo était parti en voyage pour quelques jours, et Léna devait bosser au restaurant, elle ne pouvait donc pas se permettre de le suivre parce qu’elle n’aurait jamais été d’attaque pour le boulot ensuite, de toute façon, ça n’avait pas semblé déranger le jeune Armani de laisser sa petite amie en Floride le temps qu’il parte en Europe. Léo n’était pas vraiment du genre mec collant, et parfois ça perturbait la demoiselle, d’autre fois, elle ne demandait pas mieux. Elle quitta donc sa nuisette pour prendre une bonne douche puis elle enfila une robe rouge, laissant ses cheveux tomber sur ses épaules, un brin de maquillage une touche de parfum et elle pouvait aller prendre son petit déjeuner à l’extérieur avec une amie.

    Les deux femmes étaient censées se rejoindre à un café non loin de chez Léna, et forcément, celle-ci fut la première à arriver, elle passa sa commande, un chocolat viennois et un croissant puis le journal afin d’en voir les nouvelles du jour. Bon franchement, c’était surtout pour savoir si Léo n’avait pas fait de nouveau scandale dans la presse et d’après une lecture rapide, pas de problèmes pour la famille Armani pour l’instant. Son téléphone sonna, son amie ne pouvait pas venir, pas de soucis, elles se verraient plus tard, c’est du moins ce qui était prévue jusqu’à ce que Léna ne manque de s’étouffer avec son chocolat.

    « Je te rappelle plus tard Melly, je dois faire un truc urgent la… »

    En effet, la jeune femme venait de tomber sur un article dans le journal, parlant d’un jeune chef d’entreprise, enfin l’entreprise était très connue mais le PDG discret et pour cause, il s’agissait du sauveur de la jolie brune. Il s’appelait bien Dmitri comme il lui avait dit, il avait juste oublié de préciser son nom de famille… Léna parcourut donc l’article, et un grand merci à l’auteur de ces lignes parce que grâce à lui, elle pouvait à présent aller le voir directement afin qu’il l’aide à répondre à ces questions. Elle devait donc se rendre directement en Bulgarie, avec un peu de chance il serait dans son bureau. La jeune femme termina donc son repas, puis rentra chez elle prendre sa baguette qu’elle avait encore laissé dans son sac –Erwan en pleine journée on ne se fait pas attaquer xD- puis elle transplana à l’endroit de la photo.

    Bon, il ne faisait pas spécialement froid contrairement à ce qu’elle aurait pu penser et de toute façon, elle n’eut pas longtemps à chercher pour trouver l’entreprise. Léna ne se fit pas prier et entra pour demander à voir le directeur.

    « Bonjour, pouvez annoncer à Monsieur Vodianovski que Mlle Marks Léna souhaiterait le voir s’il vous plait »
    « Vous avez rendez vous avec lui ? »
    « Non, mais je ne serais pas longue, c’est très important et je… »
    « Si vous n’avez pas rendez vous, je ne vais pas déranger Monsieur pour vos beaux yeux Mademoiselle »

    Léna commençait légèrement à perdre son sang froid, elle arqua un sourcil, stupéfaite de voir comment on pouvait lui parler… Elle n’appréciait pas vraiment de se voir refuser l’accès à l’endroit ou elle voulait se rendre. Elle jeta un coup d’œil autour d’elle et remarqua le bureau du directeur. Elle ne se gêna pas et se dirigea toute seule vers la porte de ce dernier, la secrétaire hurlant derrière elle qu’elle n’avait pas le droit de s’y rendre sans avoir rendez-vous. Léna la regarda d’un air hautain, et frappa à la porte. La secrétaire arrivait dans le couloir comme une furie et Léna ouvrit la porte à ce moment la, ayant eu l’autorisation d’entrée.

    « Monsieur Vodianovski, je suis désolée mais je n’ai pas pu la retenir, je lui ai dit de prendre rendez vous… »

    Léna restait la, sur le seuil de la porte, observant le jeune homme, espérant surtout être reconnue pour ne pas être mise à la porte comme une mal propre. Bon, normalement quand on sauve la vie de quelqu’un on se rappelle un minimum de cette dernière non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commerce

Parchemins : 211
Âge : 37 ans (16/12/1973)
Actuellement : PDG d'une firme multinationale sorcière // Chasseur


MessageSujet: Re: Le temps des réponses... [pv]   Dim 29 Mai - 22:58

Dmitri était dans son bureau, aujourd’hui. Chose assez rare pour être signalée, puisqu’en règle générale, il s’arrangeait pour traiter ses affaires à distance. Pas qu’il n’apprécia pas le cadre que représentait le siège social de son entreprise, mais plutôt qu’il n’était pas le genre d’homme à apprécier porter le costard à longueur de journée. Il était bien mieux chez lui, avec ses vieux jeans usés, en T shirt (ou pull, selon l’époque *ben non, il n’est pas en T shirt en hiver !*). Ce jour là, néanmoins, il avait eu quelques affaires à régler sur place, aussi avait-il dû rejoindre le siège social de son entreprise, situé en Bulgarie (là où tout avait commencé, pour son père…). L’entreprise avait, à présent, une dizaine de bureaux délocalisés, mais c’était là que se trouvait le principal.

Assis à son bureau, il s’entretenait avec son assistante personnelle, tandis qu’il préparait, pour la dernière fois de la journée, sa prochaine réunion. Corann, assise en face de lui, lui exposer les derniers points qu’ils n’avaient pas eu le temps d’aborder ensemble et qui le seraient pendant la réunion. Elle lui récapitulait les personnes présentes, ainsi que ses obligations à venir, quand la porte s’ouvrit d’un coup, la voix, exaspérée d’une secrétaire (celle chargée de l’accueil, logiquement…) suivant cette irruption des plus inattendue. Agacé, Dmitri se redressa, et eut l’air étonné, quand il reconnu la brune qui se trouvait devant lui… tout cela ne disait rien de bon, hélas… Se tournant vers Corann, il la pria de prendre en note ces quelques paroles :

« Rappelle moi de faire virer les vigiles qui étaient censés surveiller les entrées de l’immeuble, aujourd’hui. Et si je ne t’ai pas rappelé dans vingt minutes, vas à la réunion à ma place. »

Evidemment, il ne comptait pas trop faire traîner les choses avec la beauté fatale qui le fusillait du regard (du moins était-ce son impression), mais quelque chose lui disait qu’ils allaient passer du temps à mettre les choses au clair. Dmitri demanda, ensuite, à la jolie blonde de le laisser seul avec la brune, et congédia aussi la secrétaire d’un geste de la main (on notera qu’elle, elle ne serait pas renvoyée, ce n’était pas son travail à elle de stupéfixer les intrus…).

« Je suis entouré d’incapables… »

Corann exceptée, mais elle n’était pas considérée comme une simple employée par le jeune PDG (même si ça, il ne le lui avait pas di…). Se tournant vers la belle brune, il laissa la porte se refermer derrière elle, d’un mouvement de baguette.

« Et bien, vous avez visiblement fait beaucoup de trajet pour arriver jusqu’ici, je vous en prie, asseyez-vous. »

Il désigna la chaise occupée précédemment par Corann, juste devant lui, du bout de sa baguette qu’il tenait toujours à la main.

« Qu’est-ce qui vous amène ici, mademoiselle ? »

Il souhaitait, sincèrement, que tout serait rapide et se déroulerait sans problème aucun… malgré tout, il se permettait d’éprouver une certaine réserve à ce sujet… Il sentait que les embrouilles allaient bientôt commencer… Et il avait mal à la tête rien que d’y penser… cette journée était censée être tranquille (la réunion mise à part), mais la tornade brune venait tout bouleverser sans y être invitée, et dire que cela irritait Dmitri était exagéré… Il était vraiment agacé, même s’il n’y laissait rien paraître, pour l’instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 594
Âge : 28 ans
Actuellement : Gérante de 4Dreams


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Lydie

MessageSujet: Re: Le temps des réponses... [pv]   Mar 31 Mai - 22:40

    Pour une journée tranquille, ou normalement Léna faisait les boutiques, essayait les dernières tendances, rendait visite à des amies, bah le programme ne serait pas vraiment ce qui était prévu à la base. En effet, voir la photo dans le journal de son sauveur allait remettre les choses à leur place si elle parvenait à en obtenir les réponses. Et comme elle n’était pas vraiment du genre à se laisser berner deux fois de suite par la même personne, la jeune femme décida de se rendre directement sur place afin d’en savoir d’avantage le plus rapidement. Bon, elle allait peut-être débarquer dans un bureau vide, ou encore le jeune homme serait en réunion et elle avait beau être une furie quand elle voulait des réponses, elle n’aurait pas débarqué à ce point… Mais bref, elle verrait sur place, pour l’instant il fallait se rendre en Bulgarie et le plus tôt serait le mieux.

    La jeune femme arriva donc devant le bâtiment et y entra. Poliment et agréablement, elle demanda à rencontrer le directeur, mais devant la gentillesse de la secrétaire, elle fut rapidement obligé de changer de ton et de s’imposer. Non seulement on l’avait jamais interdit d’aller ou que se soit, mais en plus, la c’était une femme qui était sur sa route. Bon, on oublie la technique du beau sourire pour aller plus loin, on fait la méthode forcing. La jeune femme arriva ainsi au bureau de Dmitri et ne se fit pas attendre pour frapper et entrer, au pire, ça aurait été fermé voila tout.

    La secrétaire s’excusa aussitôt du dérangement, Dmitri était en pleine discussion avec une blondinette, surement sa secrétaire puisqu’elle avait un bloc note dans les mains, le jeune homme sembla un poil en colère contre les vigils et lui annonça également, à Corann, de se rendre à la réunion s’il n’était pas sortit d’ici vingt minutes. Une chose était certaine à cet instant, c’est que tant qu’il ne lui aurait pas tout dit, elle ne le laisserait pas sortir de ce bureau, foi de Marks. Le jeune homme demanda donc à ses secrétaires de sortir, afin qu’ils puissent discuter avec la brune qui était un poil encore en colère. Les bras croisés, elle attendait tranquillement que les filles sortent afin d’y entrer vraiment. Dmitri fit une remarque sur les employés qu’il avait, faisant sourire la demoiselle.

    « Vos employés ne sont pas responsables, j’ai rarement l’habitude qu’on me dise non… Et puis, pour la sécurité, un sourire et voila… Ca reste des hommes quand même. »

    Elle savait que ce genre de remarque n’allait pas aider les gardiens, mais dans le fond, elle s’en fichait pas mal, le plus important pour elle, c’était ses réponses et la tout de suite, elle voulait entrer dans le vif du sujet. Dmitri l’invita donc à s’asseoir et lui demanda ce qui pouvait l’amener ici, en Bulgarie. Pourquoi faire autant de route, surement pas une visite de courtoisie, c’était certain.


    « Effectivement j’ai fait pas mal de route bien que le transplanage aide pas mal… Le temps de prendre l’avion, je ne serais pas arrivée tout de suite… Pour faire bref, j’ai quelques questions à vous poser au sujet de mon agression, et pas la peine d’être vague… »

    La jeune femme s’arrêta volontairement, elle voulait bien appuyer sur ses mots, lui faire comprendre qu’elle avait retrouvé la mémoire, la même mémoire que celle qu’il avait tenté de lui effacer. Enfin, ça avait marché mais ça n’était pas resté permanent.

    « Vous vous êtes bien amusé à effacer ma mémoire et à me prendre pour une idiote ? »

    Bon, bah c’était fait, et Léna n’était pas à prendre avec des pincettes la tout de suite…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commerce

Parchemins : 211
Âge : 37 ans (16/12/1973)
Actuellement : PDG d'une firme multinationale sorcière // Chasseur


MessageSujet: Re: Le temps des réponses... [pv]   Mer 1 Juin - 11:53

Dmitri n’aimait vraiment pas les manières de cette femme. Elle l’agaçait. Elle se croyait peut-être tout permis, mais il était temps de lui rappeler où était sa place. Le bulgare l’observait avec froideur, répliquant d’un ton parfaitement neutre et implacable :

« Peu m’importe vos sourires et votre caractère de chien. Quand on emploi des personnes pour s’assurer que personne ne peut entrer, alors personne ne doit rentrer… Ce me semble être plutôt logique. »

De plus, c’était son entreprise, ses locaux, ses employés et son argent, donc il estimait qu’il était seul responsable de ses actes et qu’une parfaite inconnue n’avait pas son mot à dire (aussi beau soit son minois !). L’homme la laissa s’emporter, et répliqua sans hausser le ton, d’une voix toujours égale, l’air las :

« Evidemment, ça m’éclate, je ne peux vraiment rien vous cacher… En fait j’adore risquer ma vie pour des petites connes qui n’ont pas un gramme de jugeote… C’est tellement logique ! On ne s’ennuie pas comme ça… On perd un ou deux organes, si on n’a pas de chance, la vie avec, cela s’entend… Et avec un peu plus de chance, on peut juste se retrouver avec une folle hystérique sur le dos, quelques temps plus tard… Bref, c’est bien connu j’adore me faire harceler… »

Sa baguette en main, il se permit de verrouiller la porte de son bureau, histoire d’être sûr qu’ils ne seraient pas dérangés, tout en lançant un sortilège de sourdine, pour que personne ne puisse épier leur conversation, non plus.

« Que voulez-vous, exactement ? Des excuses ? Si c’est le cas, vous allez être congédié sur le champ, je n’ai rien à me faire pardonner. »

La toisant avec froideur, il gardait sa baguette à la main, des fois qu’elle décide de faire quelque chose de stupide. Il entendait les battements de cœur de la jeune femme et savait prévoir, grâce à ces derniers, les prochaines actions inconsidérées de la demoiselle… Il s’était longuement entraîné, avec son ouie… Et c’était, sans nul doute, le sens qu’il maîtrisait le plus à l’heure actuelle… Il savait, dès que le cœur accélérait, que sa cible allait passer à l’acte. Il ignorait, alors, ce qu’elle comptait faire, mais savait la stupéfixer ou la désarmer avant qu’elle n’agisse. C’était ce qui lui avait sauvé la vie à plusieurs reprises.

« Vous devez savoir, mademoiselle, que je n’ai pas de temps à perdre avec une enfant pourrie gâtée de votre espèce. Donc au choix : vous me dîtes de but en blanc ce que vous voulez, histoire qu’on arrange ça au plus vite, parce que j’ai un emploi du temps chargé, figurez-vous. Ou vous partez et vous me laisser respirer. »

Toujours distant et froid, il cachait sa colère, pour l’instant, car intérieurement, il bouillait. On n’a pas idée d’être aussi gonflée qu’elle, quand même ! »[/b][/color]

« Vous auriez préféré que je vous laisse mourir ? Pas de soucis, je connais encore pas mal de monstres en tout genre actifs, ça se trouve plutôt facilement, en cherchant bien. Donc si ça vous agace tellement de respirer encore, je vous envoie voir un vampire complètement taré, et il se fera un réel plaisir de vous vider de son énergie vitale. »

Arquant un sourcil, sa baguette en main, toujours, il termina :

« C’est ce que vous désirez ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 594
Âge : 28 ans
Actuellement : Gérante de 4Dreams


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Lydie

MessageSujet: Re: Le temps des réponses... [pv]   Lun 6 Juin - 20:56

    Bon, le ton était monté un peu trop haut avec Dmitri, elle n’était pas venue là pour l’agresser mais surtout pour avoir des réponses. Il fallait la comprendre, d’un coté, elle avait l’impression qu’il s’était moqué d’elle, elle s’était remise en question en pensant qu’elle avait des hallucinations, des impressions de déjà vu qui était vraiment étrange. Elle en avait parlé à Erwan qui pensait surtout à des effets du traumatisme subis, mais en faite, la réponse était tout autre, elle avait été sous sortilège d’oubli, mal effectué puisqu’elle s’en rappelait à présent, mais il l’avait visé quand même et ça, la jolie brune ne l’appréciait vraiment pas.

    « Euh… Je suis désolée de vous avoir sauté à la gorge de la sorte… Je vais essayer de m’exprimer un peu plus calmement, mais mettez vous aussi à ma place, c’est loin d’être le genre de chose qu’on digère facilement… »

    Bah oui, primo, elle avait quand même été agressé, que se soit par un voyou ou un vampire, dans l’immédiat, elle s’en fichait un peu. Ensuite, on avait manipulé ses souvenirs pour lui faire croire autre chose, et maintenant qu’elle voulait des explications, elle se faisait engueuler par son sauveur parce qu’elle lui en demander un peu trop à son gout. Bon, maintenant qu’elle avait mis Dmitri en colère, elle ferait bien de se calmer un peu parce que même si son timbre de voix restait calme et neutre, ses mots au contraire en disaient long.

    « Je ne vous permets pas de me traiter de petites connes… Attendez, c’est facile de vous faire passer pour un sauveur, j’ai quand même le droit d’être en colère parce que vous avez changés mes souvenirs… Imaginez un peu ce qu’il se serait passé si vous m’aviez effacé la mémoire ! Regardez comment vous êtes doué pour lancer un sortilège d’amnésie, la mémoire me reviens… »

    Oui, bah il n’avait qu’à pas la traiter de conne non mais ! Elle n’était pas du genre à se laisser faire, et même si elle voulait rester calme et douce, le plus possible en tout cas, ça serait difficile avec ce genre de dialogue. Elle essaya de contrôler les rythme de son cœur, battant trop vite à son gout surtout lorsqu’elle était en colère. Dmitri lança un sortilège pour fermer la porte afin de ne pas être dérangé. Et à sa grande surprise, il pensait qu’elle était la pour demander des excuses, sincèrement, non elle n’avait pas fait tout ce chemin pour si peu… Limite elle s’en fichait en faites, Léna ne faisait pas d’excuse alors les autres…

    « Non je n’attends pas d’excuse de votre part, je veux juste des explications, je ne pense pas vous demander la mer à boire non plus… »

    Léna n’attendit pas d’être invité à s’asseoir, elle se posa sur la chaise juste en face de Dmitri, puis elle respira plus lentement pour calmer les battements de son cœur. Ca ne servait à rien de s’énerver, elle avait trouvé quelqu’un qui lui tiendrait tête tout en restant calme, c’était le genre de chose qui la ferait sortir de ses gonds, et elle ne tenait pas à gaspiller un jour de repos à se prendre la tête avec le beau jeune homme, ça serait dommage quand même.

    « Il est certain que je suis pourrie et gâtée, mais ça n’empêche pas que je vais vous poser mes questions, et une fois que j’aurais les réponses que je veux entendre, je vous laisserais à vos occupations. Croyez le ou non, mais moi aussi je n’ai pas que ça à faire. Vous m’auriez dit dès le début ce qui m’était arrivé, ça nous éviterait cette discussion à l’heure actuelle. »

    Elle croisa alors ses jambes et ses bras, elle était très contrariée, ça c’était même certain, mais elle le fut encore plus lorsqu’elle entendit lui dire que si sa condition d’être encore en vie la déranger, il pouvait très bien lui envoyer de nouveaux vampires pour rectifier les choses. Léna en eut froid dans le dos, elle s’était bien douté par les flashs que les dents pointues faisaient vampires, mais de la à savoir qu’il y en avait autant qui pouvait vouloir du mal aux autres, non elle n’en revenait pas.

    « Je ne me souviens pas vous avoir demandé une chose pareille, et je crois me souvenir vaguement vous avoir déjà remercié. Maintenant, si les reproches sont terminés, on pourrait peut-être passer à ce qui m’amène ici. J’ai des flashs de mon agression, et je pensais que vous pourriez peut-être m’aider à remettre les choses dans l’ordre… »

    Elle s’appuya sur le bureau, elle s’était calmée à présent, et la seule chose qu’elle voulait, c’était vraiment savoir ce qu’il s’était passé, les maux de crane ne pouvait plus durer, elle voulait tout savoir, et surtout oublier après, ne plus avoir peur de voir quelqu’un surgir dans l’ombre, pouvoir simplement oublier…

    « Est-ce que vous pouvez me dire ce qu’il s’est réellement passé ? S’il vous plait ? »

    Léna n’avait plus rien de la petite fille pourrie gâtée, au contraire, elle voulait des réponses à présent, comme une jeune fille à qui on aurait menti depuis des années et qui voudrait rétablir la vérité. Enfin, dans le cas présent, on parle juste de quelques mois, et puis, ce n’est pas comme si elle avait vraiment été traumatisée au point de ne plus vouloir sortir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commerce

Parchemins : 211
Âge : 37 ans (16/12/1973)
Actuellement : PDG d'une firme multinationale sorcière // Chasseur


MessageSujet: Re: Le temps des réponses... [pv]   Lun 13 Juin - 11:53

Qu’est ce qu’elle était casse burne celle là quand même (pardonnez ce langage si peu approprié…). Dmitri la toisait avec agacement… Elle était quand même super gonflée cette nana, quoi ! Il haussa les épaules, guerre intimidée et répliqua d’un ton implacable :

« Sachez que je ne suis pas du genre à ‘me faire passer pour un sauveur’. Ca m’arrange bien qu’on ne me voit pas et vous n’auriez pas dû me voir à l’hôpital non plus… ce n’était pas prévu, voilà tout. Sauf qu’étrangement, je ne suis pas encore capable de savoir avec exactitude ce qui va se produire dans le futur… De toute évidence, je n’ai pas le troisième œil, aussi ne pouvais-je pas deviner que vous me tiendriez la jambe comme ça à la clinique. Vous n’étiez même pas censée vous réveiller tout de suite ! Si tout s’était passé comme prévu, vous ne m’auriez jamais aperçu. »

Sauf que, de toute évidence, c’était plutôt foutu ! Puis, plein de philosophie (et là, il pouvait être certain que ça allait plaire à la petite brune !!!) il répliqua avec un sourire sarcastique, adoptant le même ton qu’un adulte expliquant quelque chose à un enfant (juste pour énerver la brunette, parce que après tout, il n’y avait pas de raison !!!! Si elle venait le saouler, il lui rendrait la monnaie de sa pièce, et toc !!! comment ça c’est puéril ??? XD :

« Et permettez-moi de vous corriger… je n’ai pas ‘changé vos souvenirs, je me suis contenté de les ‘effacer’… Bon, je n’ai jamais été super doué en enchantement, et là ça me retombe sur le dos… mais quand même… Ya un monde entre le changement et la suppression ! »

Nouveau sourire sarcastique :

« Vous ne pensez pas ? »

Quant à sa remarque sur ses capacités en enchantements… Il ne lui permettait pas !

« Peut-être que l’oubliette n’est pas faîte pour moi, mais je maîtrise très bien l’endoloris, si vous voulez tester… »

Le sourire avait disparu, laissant place à une extrême froideur, ainsi qu’un regard plein de menace… Attention à ne aps trop le chercher, Dmitri restait un mage noir, et il avait, certes, une certaine patience, mais comme chez tout le monde, elle avait des limites ! (sa patience…).

Elle lui demandait des explications, ce qui fit doucement rire (intérieurement, hein !!!) le Bulgare…

« Et vous ne vous êtes jamais di, justement… Que si je n’avais donné aucune explication, c’était parce que j’avais mes raisons ? »

Il lui parlait de nouveau comme on parle à une enfant. Il fallait avouer qu’il al trouvait un peu cruche, quand même… Elle croyait quoi ??? Qu’il jouissait à chaque fois qu’il jetait un sortilège d’oubliettes (raté de préférence, sinon ce n’est pas drôle !) sur une nana qui s’était faite agressée ????

« Je vais vous faire un petit topo… Une nana, sans baguette magique, donc supposée moldue, voit des sortilèges… En temps normal, que fait-on ? Ben on lui efface la mémoire… Après on ne peut pas deviner qu’en réalité il s’agit d’une sorcière sans cervelle qui sort sans sa baguette magique ! Parce que contrairement à ce que vous semblez croire,les idiotes comme ça, ça ne court pas les rues ! »

Soupirant, il reprit :

« Quels sont ces flashs exactement ? que jte les efface poupée, mouhahaha »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 594
Âge : 28 ans
Actuellement : Gérante de 4Dreams


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Lydie

MessageSujet: Re: Le temps des réponses... [pv]   Mar 5 Juil - 15:11

    Léna savait bien qu’elle avait dépassé les limites en entrant comme ça dans l’entreprise du jeune homme, seulement voila, elle ne pouvait pas rester à patienter, et attendre qu’il veuille bien la recevoir, en plus, elle avait des questions et était proche du but, elle ne voulait pas qu’il s’échappe comme il l’avait déjà fait la dernière fois, la seule fois d’ailleurs ou elle l’avait vu, mais bref Léna était bien décidé à obtenir ce qu’elle voulait, même si pour cela elle devait forcer les portes. Bon, maintenant que c’était fait et que le jeune homme était relativement en colère, elle pouvait baisser le ton parce que la colère ne servait à rien dans l’immédiat et encore moins pour tenir une vraie conversation comme elle le souhaitait au départ. Bon, il lui expliqua que ce qu’elle pensait était complètement faussé, qu’il ne voulait pas jouer au super héros –dommage Dmitri en collant moulant, ça peut le faire xD- et qu’en plus, tout ne s’était pas déroulé comme il l’aurait voulu, mais ça elle l’avait remarqué…

    « Si on pouvait voir le futur, vous n’auriez pu à intervenir pour éviter des problèmes à de simples personnes comme moi. Et juste au passage, je suis désolée si je vous ai tenue la jambe, mais j’avais un peu de quoi être perturbé, et je voulais vous remercier aussi, car même si je ne savais pas ce que vous m’aviez fait, une chose était certaine, c’est que vous m’aviez sauvé. »

    Elle croisa ses jambes, parce qu’elle était un brin contrarié, devoir lui dire merci une fois encore alors qu’elle savait que les visions qu’elle avait été un peu du à sa faute, du moins, c’est ce qu’elle pensait, après tout, elle n’avait pas de preuve non plus, Erwan avait peut-être raison en disant qu’il s’agit d’un traumatisme ni plus ni moins… Quoi qu’il en soit, Léna avait vraiment réussi à mettre en colère le PDG de la boîte et maintenant il lui faisait un cours d’anglais, c’était la meilleur…

    « Dans la mesure où vous m’avez donné une version erroné de ce qu’il s’était passé, on est à peu près au même point… Vous n’avez rien changé, mais vous m’avez fait croire à une version des faits qui n’étaient pas la vérité… mais ce n’est pas la peine de lancer les menaces, je ne doute pas que quelqu’un comme vous soit peu doué avec sa baguette… »

    Non, pas de connotations perverses, même si c’était de la bouche de Léna, elle parlait bien de ce dont il se sert pour lancer des sorts. Elle eut un très léger sourire, discret mais devant la froideur du bulgare, la jeune femme avait du mal à être aussi sur d’elle que d’habitude. Bon bien sur, elle ne laissait rien paraître, mais elle ne faisait vraiment pas la fière … A nouveau, il reprit sa voix du genre je parle à une gamine, mais bon, il ne comprenait pas qu’elle avait été plus qu’un peu perturbée de se faire agressée et de se rendre compte que la version qu’on lui avait dit été complètement fausse ?

    « Et vous ne pensez pas que si je veux savoir, c’est parce que j’ai mes raisons aussi ? A se lancer la balle de la sorte, on y arrivera pas, et ce qu’on souhaite très certainement c’est que je disparaisse de votre vie, comme ça, vous n’aurez plus de sangsue qui vous tienne la jambe. »

    Elle était légèrement en colère, mais toujours avec calme et regard très contrôler de ce qu’elle disait, elle ne cafouillait pas, était très clair et chaque parole était très bien prononcer, comme si elle avait répété chaque parole de ce qui sortait de sa bouche à cet instant. Bon bien sur, lorsqu’il lui rappela que c’était une idiote de sortir sans baguette, elle ne pouvait malheureusement pas lui dire le contraire, elle s’en voulait et avec sa baguette elle aurait peut-être évité tous ses problèmes, bien sur, maintenant, c’était trop tard pour revenir sur ce qu’elle aurait pu faire.

    « J’ai eu assez de leçon de morale pour toute une vie, donc j’ai compris le message, j’ai toujours ma baguette sur moi, c’était la première fois que je l’oubliais et croyez bien que ça ne se reproduira plus… -ou le moins possible -»

    Puis, lorsque ça sembla enfin être apaisé, la jeune femme lui expliqua ses visions, en essayant d’être le plus clair possible, mais c’était loin d’être super évident.

    « Disons que je suis tranquillement en train de marcher quelque part, et si je vois une ruelle, une odeur de feuille, de bruler, j’ai des flashes qui revienne… déjà j’étais dans une forêt et non une ruelle, je cours dans cette foret mais je ne sais pas ce qui me suit… je me rappelle l’odeur de son haleine quand il a essayé de me mordre… Je suis plus proche de la vérité ? Ou je délire complètement ? »

    Et pour la seconde version, elle savait très bien que ce n’était pas le cas, elle voulait ses réponses et elle les aurait de toute manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commerce

Parchemins : 211
Âge : 37 ans (16/12/1973)
Actuellement : PDG d'une firme multinationale sorcière // Chasseur


MessageSujet: Re: Le temps des réponses... [pv]   Ven 15 Juil - 13:45

Amusé par l’emploi du conditionnel, Dmitri se pencha vers la brune, plongeant son regard dans le sien, lâchant avec amusement :

« Parce que d’après vous, lire le futur est impossible ? Pourtant j’ai ouie dire qu’il existait des personnes possédant réellement le troisième œil, et certaines prophéties… Que dis-je ? Toutes les prophéties qui ont été donné par de telles personnes se sont toujours réalisées… Mais vous pensez visiblement que c’est dû au hasard ? Je me trompe ? »

Pour Dmitri, il était évident qu’une poignée de sorcier (oui, seulement une poignée, par des centaines, faut pas abuser) possédait le pouvoir de lire dans l’avenir… c’était le principe même des ‘vrais’ voyants… ceux qui avaient ce don dans leur sang, tout comme lui, possédait des sens plus développés que la moyenne. On ne le contrôlait pas, on ne le choisissait pas, on vivait avec, voilà tout. Quant aux remarques de la sorcière sur ce qu’il lui avait di après l’accident, Dmitri haussa les épaules, se redressant, sans quitter la jeune femme des yeux néanmoins.

« Vous apprendrez avec le temps que dire la vérité n’est pas toujours une bonne idée. Il y a des vérités qu’on préférerait ne jamais entendre. »

Arquant un sourcil, amusé cette fois, Dmitri répliqua avec sécheresse (tout de même) :

« Vous apprendrez aussi, avec le temps, qu’on n’a jamais assez de leçon de moral en une vie. Car si c’était le cas nous ne ferions jamais d’erreur. Or, je ne connais aucune personne n’ayant plus fait la moindre erreur après ses vingt ans… Et visiblement, vous n’avez guère plus que ça. »

Il l’écouta déballait ses ‘visions’, agacé. Elle ne réalisait pas qui il était, c’était une évidence. Il était pourtant clair, net et précis qu’un homme comme lui n’avait pas une seconde à perdre (surtout sur son lieu de travail) avec les bêtises d’une gamine en manque de… de quoi, d’ailleurs ? D’amour, de reconnaissance, d’admirateurs ??? Non, sérieux, il ne la comprenait pas. Tout ce qu’il savait, sur elle, à l’heure actuelle, c’était qu’elle le gonflait grave.) Soupirant, Dmitri la toisa froidement :

« Qu’est ce que vous êtes agaçante à la fin… Comme si ça avait une quelconque importance à présent, franchement. »

Il planta des prunelles froides et presque méchantes dans celles de la brune, lâchant simplement :

« Vous avez tout juste. Félicitations ! Une image pour la demoiselle, peut-être ? »

Il était contrarié, et il n’avait pas besoin de le dire pour qu’elle le remarque.

« Cessez de vivre dans le passé, et avancez au lieu de vous lamenter sur votre sort, telle une enfant. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Indépendant

Parchemins : 594
Âge : 28 ans
Actuellement : Gérante de 4Dreams


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Lydie

MessageSujet: Re: Le temps des réponses... [pv]   Mer 28 Sep - 16:08

    « Il faut savoir remettre les choses à leur place, des personnes qui prévoient des choses telles que des prophéties ou encore des choses plus importantes n’ont pas grand chose à faire des attaques qui peuvent se produire en ce moment même ou nous parlons. Alors oui je crois aux prévisions futurs, mais tout n’est pas inscris à l’avance, il y a des évènements qui peuvent changer le cours des choses, voila ce que j’en pense vraiment. »

    Elle était en train de perdre patience, il jouait avec elle et elle n’appréciait pas, Léna était plutôt du genre à contrôler sa vie, à avancer si elle le voulait, à avoir des problèmes si elle le cherchait et à avoir des comptes quand elle l’exigeait, sauf que dans le cas présent, elle ne gérait rien du tout et c’était Dmitri qui faisait ce qu’il voulait d’elle, lui donnant pour information que ce qu’il voulait bien lâcher. Quand à ce qu’il venait de dire sur les vérités, elle était très bien placé pour savoir que certaines choses doivent rester secrètes, sauf que d’un point de vue extérieurs, ils ne devaient pas vraiment penser à la même chose tous les deux.

    « Ce n’est pas à moi que vous allez m’apprendre ce genre de chose, trop de vérité ce n’est pas très bon non plus… En revanche, me faire croire à une banale agression alors que de toute évidence ça n’en était pas une, ce n’était pas la mère à boire, surtout que je pense pouvoir encaisser ce genre d’histoire… »

    Il l’écoutait mais de toute évidence, la jeune femme ne l’intéressait pas, il se fichait un peu de ce qu’elle était en train de lui dire, elle aurait préféré avoir une discussion posé, qu’il lui parle de ce qu’il s’était passé réellement, ainsi ses cauchemar s’arrêteraient peut-être à présent et elle reprendre un semblant de vie normal. Hors, ce n’était pas vraiment la tournure que prenait les choses la tout de suite et elle se retenait pour ne pas péter un plomb tout de suite. D’autant plus que l’air de père de famille qu’il prenait par moment commençait légèrement à la fatiguer, elle avait l’impression d’avoir son père sous les yeux, autant dire une vision pas très agréable quand on repense aux rêves qu’elle avait fait à l’hôpital. Brrr, franchement non il fallait éviter qu’il prenne cet air paternel avec elle… ça perdait tout son charme…

    « Je sais prendre conscience de mes erreurs, mais si on me dit des choses qui ne se sont pas réellement produite, c’est pas évident pour avancer… Bref, on laisse mon âge de coté parce qu’on peut avoir des jeunes plus intelligent que des plus vieux qui n’ont aucune maturité… C’est els aléas de la vie comme on dit… »

    Elle passa sa langue sur sa lèvre, signe qu’elle commençait vraiment à s’énerver, et elle lui expliqua ses visions, de toute évidence, le jeune homme en avait assez de sa présence, elle n’allait plus tarder la discussion n’avançait pas plus et elle en avait marre de perdre son temps avec ce personnage hautain qui était sous ses yeux.

    « Le passé est peut-être le passé, mais pour aller de l’avant, j’ai besoin de savoir ce qui s’est réellement produit ! Ce n’est pas vous qui faites des cauchemars chaque nuit, qui vous réveillez avec une peur d’être à nouveau attaquer… Désolée de vous embêter avec ça, mais vous n’auriez pas changé ma mémoire, on en serait pas là aujourd’hui ! »

    Oui, elle était vraiment en colère cette fois, et c’était de sa faute après tout ! Elle rassembla ses affaires et commença à se relever pour prendre la direction de la porte.

    « Bon, je pense vous avoir pris assez de temps et maintenant que j’en sais un peu plus, j’espère que mes cauchemars s’arrêteront la… Sur ceux, bonne journée et merci encore de m’avoir sauvé la vie ! »

    Elle posa sa main sur la poignée mais comme il avait pris soin de tout verrouiller, elle se retrouva avec une porte close. Léna se retourna donc vers lui et lui lança un regard dont elle avait le secret, surtout quand elle était légèrement remontée et en colère.

    « Vous pouvez me laisser sortir maintenant ? Ou je vais avoir droit à de nouvelles leçons de morale ? »


[Terminé pour Léna]

[Si tu veux lui dire une dernière gentillesse tu peux, sinon tu la fait sortir tout bêtement ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Commerce

Parchemins : 211
Âge : 37 ans (16/12/1973)
Actuellement : PDG d'une firme multinationale sorcière // Chasseur


MessageSujet: Re: Le temps des réponses... [pv]   Ven 11 Nov - 22:36

Que dire, si ce n’est qu’il se fichait pas mal de ce qu’elle pouvait penser ? Ben quoi… c’est vrai à la fin… Dmitri s’était vu imposer sa présence, et en plus, elle se permettait de lui donner ses points de vue sur tout et n’importe quoi (comment ça, il exagère ??? Non non du tout –de son point de vue à lui en tout cas !!!-). Laissant donc la brunette parler de prévisions futures et aborder le sujet des OVNIS quand bien même cela lui fasse plaisir (à ce stade là, il ne manquait plus que ça, de toute façon, pour avoir fait le tour de tous les sujets incongrus, n’est-il pas ?)

Et elle continuait à s’énerver pour des choses contre lesquelles Dmitri ne pouvait, de toute façon, absolument rien faire… Merlin qu’elle était agaçante ! Qu’est-ce qu’elle ne comprenait pas, au juste, dans ‘Je croyais que vous étiez moldue alors je n’allais pas vous parler de vampires’ ??? Ayant, finalement, décidé de laisser tomber la baguette (eu pardon, l’éponge), le PDG laissait la belle brune (parce que oui, elle a beau être totalement zinzin et casse c*uille, elle était quand même super sexy, on ne prétendra pas le contraire !) déblatérait, sans vraiment y faire plus attention. De toute façon, quoiqu’il lui dise ça rentrait par une oreille et ça ressortait par l’autre sans faire le moindre arrêt dans sa mémoire (à moins qu’elle n’en n’est pas ??? Trop belle et trop c*nne c’était peut-être son crédo ??? Bon ok, il exagérait, mais flûte, quoi !!! Elle était énervante !).

Finalement, tout finit par se calmer (enfin, façon de parler…) et elle fit quelques pas vers la porte d’entrée (qui dans la situation actuelle était plutôt une porte de sortie) du bureau. Face à la porte verrouillée, elle refit une remarque pleine d’amour et de passion (kof kof) et Dmitri se souvint alors qu’il avait verrouillé la porte (gloups ?). Déverrouillant donc, il la laissa partir sans un mot à son attention. Il n’en n’avait que trop donner jusqu’alors, et elle l’avait totalement épuisé… Il y réfléchirait à deux fois, à l’avenir, avant de venir travailler dans son bureau !!! Le sorcier demanda un café, de toute façon, il avait raté sa réunion, aussi attendit-il que Corann revienne pour lui faire un exposé de ce qui s’y était di.

Sirotant son café, bien serré il laissa son regard vagabonder dehors, pensivement. Quand Corann le rejoignit une petite demi heure après, il lui sourit doucement et l’écouta faire un compte rendu bref des derniers évènements, et prit quelques affaires, avant de quitter le bureau. Ils allaient déjeuner ensemble, ça allait lui changer les idées, et après, il ne reviendrait pas au bureau, c’était trop prise de tête. Il lirait les notes de Corann cet après midi et réfléchirait, dans la soirée, aux changements à prendre en compte… Voilà, ça au moins, _a allait lui changer les idées !



[TERMINE]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le temps des réponses... [pv]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le temps des réponses... [pv]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kaa ? Le temps des questions, le temps des réponses, le temps d'une amitié
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Prix du petrole a travers le temps
» Arrêter le temps...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 12-
Sauter vers: